StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. La polémique et les raisons du retard
 
Rappelons-le encore une fois, Fanboys est l’histoire d’un groupe d’amis ayant décidé de voir La Menace Fantôme en avant-première au Skywalker Ranch. La raison première et le moteur du film, c’est le cancer dont souffre Linus et qui ne lui permettrait pas de voir le nouveau film pour la sortie officielle. C’est tout l’intérêt du film, ce qui fait qu’il est à la fois drôle et émouvant. Seulement voilà, une polémique a éclaté il y a plusieurs mois de cela, chamboulant la date de sortie de Fanboys. A l’origine, le film était prévu pour Août 2007. D’ailleurs un panel de fans avait été sélectionné pour voir les premiers montages de ce film lors d’une convention à Londres. Ils furent conquis par ce dernier. Mais seulement voilà, on est désormais en mars 2008 et la Weinstein Company continue de retarder la sortie du film. Non contente de cela, elle décide désormais de s’immiscer dans le scénario.

Le producteur Harvey Weinstein est bien connu pour triturer les films de sa compagnie sans le consentement de leurs réalisateurs - il s’en vante même dans Entourage, la brillante série HBO. La nouvelle victime des ciseaux Weinstein se nomme Fanboys… écrit le journaliste Alexandre Hervaud du site Écrans de Libération. La Weinstein Company décida donc d’enlever l’élément cancer du film en le gommant complètement. D’un film présentant des amis de toujours, nous passons donc à un film caricatural sur des fans de base complètement fous et dont le moteur du film devient surtout un vol à la place d’un hommage à leur ami mourant.

Tollé chez les fans, c’est inadmissible. La Weinstein Company veut faire passer les fans pour des fanatiques sans cervelle. Les fans ne sont pas contents et la communauté contre attaque en faisant un appel au boycott des films produits par la Weinstein Company. Le boycott est aussi relayé par la fameuse 501st Légion. Une autre forme d’attaque est proposée en demandant l’envoi de milliers de mails de plaintes aux producteurs. La bombe e-mail fonctionne puisque la Weinstein est bientôt submergée par 300 000 réclamations.

Qu’on se rassure cher fan de Star Wars, puisque la Weinstein a fini par plier. Linus est donc bien atteint d’un cancer et ses amis trinquent en son honneur juste avant le début du visionnage de La Menace Fantôme. Les fans ont donc eu raison et la polémique est enfin étouffée. Cependant, nouveau coup de tonnerre de la Weinstein Company qui annonce l’annulation du film prévu pour février 2008 et le report à l’année 2009. La frustration est à son comble dans la communauté des fans du monde entier alors que la raison invoquée est une campagne de pub massive pour promouvoir Fanboys en partenariat du groupe Comcast.
Le site officiel est donc développé, on a aussi le droit à une nouvelle bande annonce et à de nouvelles affiches. En définitive une date est fixée, le 6 février 2009 avec un DVD prévu pour le 19 mai 2009 et une sortie au Canada prévu le 3 avril 2009. En janvier, on voit fleurir un peu partout des extraits du film et enfin arrive le jour tant attendu. Le film sort enfin aux USA après une énorme polémique et 1 an et demi de retard….En revanche pour la France, je crois qu’on pourra toujours attendre.
2. La diffusion dans le monde
 
Fanboys, c’est un peu la déception générale au niveau de la diffusion. Chaque fan dans le monde attend sa sortie mais tous ne savent pas si leur pays verra le film au cinéma voire en DVD. La Weinstein Company a été frileuse et le film est sorti aux USA le 6 février 2009 dans un nombre de salles de cinéma très restreint à travers le pays. Au fur et à mesure des entrées, le film a pu acquérir de nouvelles salles touchant de façon plus ample le pays jusqu'à Miami ou encore Baltimore. Au final, les USA ont pu voir le film dans 46 salles pour 24 villes dont 2 à Los Angeles, 1 à Chicago, 2 à Boston, 2 à Washington, 2 à Detroit, 2 à Atlanta et 4 à Phoenix. 46 salles pour un pays comme les USA, c’est vraiment mais alors vraiment peu et on s’étonne après qu’un film ne marche pas.

Le Canada, pays voisin des USA, a eu encore moins de chance puisque seulement 3 salles ont projeté Fanboys 1 mois après. C’est tout à fait impensable quand on regarde la superficie du pays. Les 3 trois villes veinardes et heureuses élues furent Toronto, Vancouver et Montréal. Autant dire que ça craint pour les habitants de la Province du Manitoba en plein milieu ou encore dans le grand Nord avec la Province du Yukon… Enfin, vous me direz que ça m’étonnerait que beaucoup de fans se cachent là haut, mis à part ceux qui recherchent des Wampas. Pas de bol non plus pour ceux qui pariaient sur Ottawa, la capitale, puisque aucune salle ne projeta le bébé.

L’Australie n’est pas en reste puisque Melbourne a eu une salle projetant le film le 21 juin…ouh là, c’est assez précis et on espère que tous les fans du pays ne se vont pas ruer là-bas, sinon gare à l’embouteillage et à la file d’attente.

Et pour terminer… où qu’il en est le film en France ?… Perdu, vous ne le trouverez pas et cela est une source de grande frustration pour la communauté francophone qui est quand même particulièrement active. Aucune société de distribution n’a encore souhaité porter le film dans l’hexagone et après, on nous sort des lois Had....shhhhht...Censuré...shhhht... à deux francs six sous en espérant qu’on té....shhht....Censuré encore....shhhht ^^. Attention je ne vous encourage pas à té...shhht... mais eux par contre oui, puisque même le DVD sorti le 19 mai en zone 1 ne comporte aucun sous titrage français.

Vous avez la rage ? Et bien ce n’est pas fini, parce que d’autres pays plus proches de chez nous ont la joie de découvrir le film comme la République Tchéque (2 sept 09), le Portugal (30 avr 09), le Danemark (7 mai 09), L’Afrique du Sud (20 mars 09) et même l’Islande (13 fev 09). Il y a quand même de quoi s’étouffer, quand on voit des petits pays comme la République Tchèque avoir le film et qu’en France, aucun distributeur n’est capable de combler la volonté des pauvres fans de notre communauté.

Maintenant parlons chiffres, le coût de production n’a pas encore été dévoilé. Sa diffusion aux US quant à elle, a rapporté au total 688 529 dollars pour 77 jours de diffusions soit 11 semaines. Le premier week-end de sa sortie, le film a enregistré 171 533 dollars de recette. En définitive, le film s’est placé au 43e rang du box office, mais bon, quoi de plus normal vu les efforts de la Weinstein Company. C’est tout de même un score très honorable compte tenu des 43 salles de diffusion.
A l’étranger, le film a rapporté 75 179 dollars sachant que la diffusion à travers le monde n’est pas terminé, les recettes totales s’élèvent pour le moment à 763 708 dollars.
3. Le DVD
 
Le DVD de Fanboys est sorti le 19 mai 2009 aux USA, donc en zone 1. Pour un prix tournant autour de 15 dollars vous pourrez encore vous payer le luxe d'avoir la frustration quand vous verrez qu’il n’existe pas de sous titres français. Ne sont disponibles que les sous-titres anglais et espagnols. Certains diront "mais pourquoi espagnol ?". La réponse se trouve probablement dans les frontières des USA avec le Mexique à proximité. Il est vrai qu’après tout le Spanglish est répandu là-bas alors que notre franglish ne se pratique que dans nos écoles par des élèves subissant les cours de langue. Pas de salut à l’horizon donc pour les fans français qui ne voient pointer ni le film au cinéma ni en DVD.



Je dirais cependant de garder espoir, puisqu'il semblerait qu'une version Québécoise circule sur la toile... donc peut être bientôt un DVD en Caribou ?
4. Mais qui est Harry Knowles?
 
Mais qui est donc Harry Knowles ? Qui est ce personnage interprété dans le film par Ethan Suplee ?
Cet homme imposant à la barbe rousse est introduit dans Fanboys par Windows comme le fan ultime, comme le plus grand geek. Peu connu dans nos contrées, je vous propose de vous présenter ce personnage hors du commun. Né le 11 décembre 1971 à Austin au Texas aux USA, Harry Knowles est une personne incontournable outre-atlantique en terme cinématographique. Il s’est fait connaître via son site Ain’t It Cool News. Ses critiques de films furent de plus en plus suivies jusqu'à ce qu’elles deviennent incontournables. Adepte du franc parler, Harry Knowles atteint une notoriété telle qu’il se retrouve dans les pages de nombreux magazines et journaux. Ses critiques pouvant être cinglantes, il se fera surnommer « le loup enragé de l’Internet » (the Wolf Blitzer of the Internet).

En exclusivité dans ce dossier, nous vous proposons la traduction d’un de ses articles concernant Fanboys, sur l’évolution du film et levant le voile du début du site d’Harry Knowles :


Le rêve se réalise… c’est la sortie de Fanboys… à Austin, Seattle, Houston, San Francisco, New York, Los Angeles, Philadelphie et Chicago ! (article écrit le 6 février 2009)


Salut les amis, c’est Harry… J’arrive pas à croire que le jour soit venu. Je me rappelle quand Ernie Cline est venu pour la première fois chez moi et m’a donné le script de Fanboys - nous n’étions pas vraiment amis à cette époque. C’était un client, il m’avait acheté deux affiches de Barbarella pour sa femme au City Wide Garage Sale, quand je vendais encore des objets de collection pour payer les factures.

C’était les tout débuts du site (aintitcool.com). Avant qu’il y ait des pubs. Lorsque le site n’avait qu’une seule page. Les articles étaient courts et parfois, il n’y avait qu’un lien, deux ou trois phrases écrites par moi et une image loufoque faite dans Photoshop pour se moquer du projet en question de manière aimable.

Ernie allait tourner le film avec un groupe de personnes du coin. C’était sa façon de dire « Je vais tourner mon Clerks »… et franchement… une façon de se bouger le cul et de faire quelque chose de son imagination qu’il pourrait montrer aux amis et au public. C’était l’année où l’Alamo Drafthouse a ouvert ici, à Austin. Je ne connaissais pas vraiment Tim League à cette époque.

J’avais pas encore rencontré la plupart de mes amis, et ma future femme avait 12 ans. Dire que c’était il y a bien longtemps ne suffirait pas.

Fanboys débute au cinéma aujourd’hui sur 44 écrans… Les chances ne sont pas du côté du film. Il n’y a pas beaucoup de salles, il n’y a pas une grosse poussée nationale. Seth Rogen ne fait pas le Today Show pour le vendre, il ne sera pas chez Conan O’Brien, Jay Leno, David Letterman, The View ou tout autre talk show. C’est une sortie calme. On pourrait râler qu’il n’y a pas assez de cinémas… ou on pourrait se rappeler qu’il y a presque 32 ans, le premier film Star Wars était sorti sur 32 écrans le 25 mai 1977.

Pour que ce film arrive dans vos villes, il faudrait qu’un miracle se produise. Et je pense pas qu’il arrivera. Personne ne s’y attend. Mais ça peut arriver. J’ai vendu toutes les places à l’Alamo Drafthouse Ritz ce vendredi… Donc, ils commencent à ajouter des séances dans leur deuxième salle. Ils pensent que ça ira vite. Ernie Cline, le scénariste, sera là pour présenter chaque séance. C’est un travail de grand passionné et de persévérance de sa part. Je reviens de Berlin ce soir, et je l’appellerai demain pour savoir s’il veut un peu de compagnie.

Mais le but de cet article est de parler de ça : il s’agit d’un film qui s’est battu si longtemps. Tant de fans ont voulu le voir, ont écrit des emails en son nom et ont suivi sa progression durant les 10 dernières années sur ce site et tant d’autres.

J’ai vu plusieurs versions de ce film, de ma scène et en fin de compte, j’aime vraiment la dernière version. Elle est sympa. A certains moments, ça l’est encore plus, à d’autres, on peut sentir des mains surnaturelles toucher le fond. Mais au final… il existe, il y est arrivé, et votre soutien – tout votre soutien l’a permis. J’aurais voulu que la première version d’Ernie ait été tournée. C’est le film que j’aime le plus. Ce sont ces séquences qui marchent le mieux, et c’est pour cette raison qu’Ernie et le réalisateur Kyle Newman font de leur mieux pour que la plupart d’entre vous les connaissent.

Tout ce qu’ils ont toujours voulu, c’est faire un film qui nous rappelle ce dont on a rêvé il y a bien longtemps. Ils voulaient tenir le miroir de l’amitié, de la loyauté et de l’amour de ceux qui ont embrassé ce sentiment envers cet univers original. Je suis tellement content que ce jour soit arrivé. Appréciez-le si vous pouvez. Appelez vos potes qui aiment Star Wars, portez votre t-shirt, vote veste, votre pull, votre armure ou quoi que soit. Vous êtes un Fanboy ou une Fangirl de Star Wars. Ces gars ont fait un film pour vous.

Traduction de Tagne
Voir l’Article Original
5. L'autre Fanboys
 
Comme on dit chez nous : « A chacun sa source d’inspiration ». Pour George Lucas ce fut un recoupement de différentes mythologies et pour Tolkien, les légendes Celtes ainsi qu’un certain opéra de Wagner. Mais d’où vient l’idée de Kyle Newman pour Fanboys ? Et si je vous disais qu’il s’agissait d’un fan film du même nom ? Je vous rassure de suite, les deux œuvres n’ont en commun que l’idée principale de voler une copie de La Menace Fantôme au Skywalker Ranch. Je sais que c’est un point énorme mais le reste est incomparable. Réalisé en 2003 par Peter Haynes, nous sommes en présence d’un Fanboy assez fou pour croire qu’un groupe de rebelles mené par un Jedi lui propose la mission de voler l’Episode I qui ne serait en fait que de la propagande impériale. Pour le reste, je vous laisse découvrir pour que vous ne boudiez pas votre plaisir :



Lien Fanboys vers TheForce.net
<< Page précédente
Page suivante >>
Publicité