StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. La Trilogie retouchée par George Lucas
 
En 1997, la ressortie en salles de la Trilogie dans une version inédite donna lieu à de nouvelles éditions laserdiscs.
2. À l'étranger
 
Aux États-Unis, l'Édition spéciale fut commercialisée en LD uniquement dans un coffret. La boîte à dominante noire, faite d'un carton dont la surface présentait un léger relief, était sans conteste digne de La Guerre des étoiles. Pour accéder aux disques, il fallait faire coulisser le couvercle par un geste aussi plaisant pour le toucher que pour l'ouïe. Les LD étaient protégés au fond de la boîte par un épais tissu. Le "packaging" respirait la qualité ! À côté, l'emballage en carton fin du "coffret" DVD paru en 2004 fait vraiment pâle figure...

Les trois épisodes ne disposaient pas de leur propre pochette, mais un petit livret - en fait une double page du même format qu'une pochette laserdisc - mentionnait la liste des chapitres et donnait un aperçu du travail opéré sur l'Édition spéciale.

Les films étaient répartis sur cinq disques et neufs faces, pour la plupart en CLV. Sur un même disque, une face pouvait contenir la fin d'un épisode, et l'autre le début du suivant. Les faces 3 et 6 (les vingt-cinq dernières minutes des épisodes IV et V) étaient en CAV. Une bande-annonce était visible à la fin de chaque film, et la face 9 incluait un documentaire de 25 minutes sur l'Édition spéciale.

Par rapport aux éditions précédentes, ces disques bénéficiaient évidemment d'une qualité technique supérieure ; c'était même la première fois que la Trilogie était disponible en Dolby digital 5.1.

Dans le coffret japonais de l'Édition spéciale, chaque film disposait de sa propre pochette. Toutes les faces étaient en CLV. On retrouvait les bandes-annonces de l'édition américaine, mais le documentaire était divisé en trois "featurettes" présentant à la fin de chaque épisode le travail effectué pour sa restauration. Autre différence avec les États-Unis, les films furent également commercialisés à l'unité.

En Grande-Bretagne, en revanche, l'Édition spéciale ne fut proposée que dans un coffret, avec les trois films répartis sur sept faces. Seule la seconde face du Retour du Jedi était en CAV. La dernière face du coffret incluait les trois "featurettes".



* La trilogie Star Wars, Édition spéciale. NTSC, 5 disques, 9 faces, CLV (faces 3 et 6 en CAV), cinémascope, VO, son digital, DD 5.1, THX, États-Unis, 26 novembre 1997, réf. 4102985.

* La trilogie Star Wars, Édition spéciale. NTSC, 6 disques, 9 faces, CLV, cinémascope, VOSTJ, son digital, DD 5.1, THX, Japon, 7 novembre 1997, réf. PILF-2434.

* Un Nouvel Espoir, Édition spéciale. NTSC, 2 disques, 3 faces, CLV, cinémascope, VOSTJ, son digital, DD 5.1, THX, Japon, 7 novembre 1997, réf. PILF-2468.

* L'Empire contre-attaque, Édition spéciale. NTSC, 2 disques, 3 faces, CLV, cinémascope, VOSTJ, son digital, DD 5.1, THX, Japon, 7 novembre 1997, réf. PILF-2469.

* Le Retour du Jedi, Édition spéciale. NTSC, 2 disques, 3 faces, CLV, cinémascope, VOSTJ, son digital, DD 5.1, THX, Japon, 7 novembre 1997, réf. PILF-2470.

* La trilogie Star Wars, Édition spéciale. PAL, 4 disques, 7 faces, CLV (face 6 en CAV), VO, son digital, Dolby surround, THX, Grande-Bretagne, novembre 1997, réf. EE1232.
3. Dans nos contrées
 
En France, les Éditions spéciales furent disponibles à l'unité en version française, ou bien dans un coffret en version originale sous-titrée. Les brefs documentaires étaient inclus au début de chaque épisode. Même si les films étaient tous répartis sur deux disques et trois faces, toutes en CLV, ils durent se contenter de pochettes simples, beaucoup moins "classes" que celles des précédentes éditions françaises.

Les Années Laser critiquèrent l'édition VF d'Un Nouvel Espoir en ces termes : « Restaurée, agrémentée de scènes inédites ou modifiées et de nouveaux effets visuels ou sonores, La Guerre des étoiles semble avoir été tournée cette année. C'est encore plus frappant en vidéo, où les image de synthèse ont moins ce côté "rajout" qu'elles avaient en salles. » « Oubliez le grain de la version précédente ; il a désormais disparu. Les couleurs ont retrouvé leur pimpant et les contrastes sont nettement plus prononcés. La définition est en tout point excellente. On en vient à se demander si l'édition précédente était bien "THX"... » Bien qu'elle doive se contenter du Dolby surround (une limitation technique imposée sur les LD PAL), la bande-son ne déméritait pas : « Des effets arrières comme on en n'avait jamais entendu sur la VF originelle. Restent certains problèmes de doublage (voix différentes lors de la scène entre Solo et Jabba). »

Les commentaires sur L'Empire contre-attaque furent élogieux : « La superbe photographie de Peter Suchitsky [...] avec ses ambiances spécifiques est magnifiquement restituée. Pas de drops, une définition des arrière-plans à tomber à la renverse... Bref, une nouvelle référence de pressage THX. » Curieusement, le son était jugé « franchement meilleur sur ce LD qu'en salles ». Le survol de Bespin par le Faucon et le décollage du Slave I étaient cités, respectivement, comme des "tops" image et son.

Sur Le Retour du Jedi, « la face 3 est malheureusement victime de drops sur les deux premiers tiers, mais l'ensemble reste tout de même formidable. Le télécinéma est exemplaire à tous points de vue (saturation des couleurs, contraste et définition). » La bande-son bénéficiait d'« surround omniprésent plus défini que les autres éditions ». « Les ambiances générales comme les effets ponctuels sont d'une finesse sans faille. Le "simple" Dolby surround a encore son mot à dire face aux sons 5.1 ! »

Sur le coffret, « la restauration est superbe ». « Hélas, les disques de ce coffret VO souffrent de quelques drops de pressage que l'édition VF n'avait pas. » Le son, toujours privé de Dolby digital, était néanmoins jugé « excellent ».

Les journalistes des Années Laser formulèrent leurs principales réserves au sujet des suppléments, regrettant que le travail sur le son soit occulté dans les "featurettes", et s'attristant surtout de l'absence d'un documentaire plus approfondi : « Si, techniquement, ce coffret est supérieur aux précédents, n'oublions pas que le premier contenait, lui, un making of. »

À l'époque, chaque film était annoncé au prix de 293 F. Quant au coffret, il fallait débourser 877 F pour l'acquérir. Le laserdisc demeurait un support assez élitiste... Aujourd'hui, sur le marché de l'occasion ou de la collection, il permet de revoir l'Édition spéciale de La Guerre des étoiles telle qu'elle fut diffusée au cinéma, ce qui demeure impossible en DVD.



* Un Nouvel Espoir, Édition spéciale. PAL, 2 disques, 3 faces, cinémascope, VF, son digital, Dolby surround, France, 3 décembre 1997, réf. 609735.

* L'Empire contre-attaque, Édition spéciale. PAL, 2 disques, 3 faces, CLV, , VF, son digital, Dolby surround, THX, France, 3 décembre 1997, 6098-35.

* Le Retour du Jedi, Édition spéciale. PAL. 2 disques, 3 faces, CLV, cinémascope, VF, son digital, Dolby surround, THX, France, 3 décembre 1997, réf. 6099-35.

* La trilogie Star Wars, Édition spéciale. PAL, 5 disques, 9 faces, CLV, cinémascope, VOSTF, son digital, Dolby surround, THX, France, 3 décembre 1997, réf. 6047-35.
<< Page précédente
Page suivante >>
Publicité