StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
L'Ordre de l'Evanouissement
  • Acteurs

    Ordre Jedi 
    Ordre de l'Evanouissement
    Civilisation Sharu

  • Situation chronologique
    An -11933
  • Après la scission faite entre l'Ordre Jedi et la République galactique gangrénée par le Pius Dea, l'Ordre de l'Evanouissement vit le jour sur la planète Garn.
    Au bout de quelques années, les membres de l'Evanouissement finirent par rejeter en bloc leurs enseignements Jedi pour servir un nouveau dogme axé sur la mythologie Sharu, un peuple disparu des millions d'années. Une hiérarchie se mit en place au sein de l'Ordre avec l'accession au pouvoir d'une poignée de chamans qui étudièrent les cristaux magiques de Garn créés par les Sharu. Après de nombreuses expériences développées au fil des mois, les chamans de l'Ordre réussirent à créer une alchimie permettant d'emprisonner des âmes dans ces cristaux, par le biais d'une manipulation de la Force. L'Ordre de l'Evanouissement finit par être référencé comme sectaire par la République qui ne cautionna pas de terribles expériences faites durant les siècles qui suivirent les Croisades du Pius Dea.
    De nombreux millénaires après la fondation du culte, l'Ordre Jedi décida d'éradiquer une fois pour toute leurs anciens dissidents. Ils n'eurent guère de mal à venir à bout de leurs anciens frères d'armes qui avaient délaissé leur entrainement pour se consacrer à l'alchimie. Seul un chaman réussit à s'enfuir en transférant son âme dans un cristal, mais découvrit lors de sa rencontre avec un certain Luke Skywalker en 1 ABY que le prix à payer lors de sa sauvegarde fut d'être coupé de la Force.

     

Univers
 
Cet événement ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
Publicité