StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Mimas. Ce n'est pas une lune...
 
C'est une surprise.
09/02/2024

Chères lectrices, chers lecteurs,

Vous trouverez ci-dessous la partie mise à jour de l'article sur Kamino et Hoth. L'article complet est disponible ici : Kamino et Hoth.

Bonne lecture !

Mimas, la secrète :

Mimas fut découverte le 17 septembre 1789 par William Herschel, soit moins d'un mois après qu'il ait observé Encelade. Tout comme À gauche, la photo depuis la sonde Voyager 1 © NASA - À droite l'Étoile Noire dans l'épisode 4 © LucasfilmEncelade, Mimas orbite autour de Saturne dont il est le septième satellite par sa taille. Elle est connue pour être la plus petite lune de forme sphérique dans le système solaire (diamètre de 418 km). Les lunes de taille inférieure ressemblent toujours à de gros astéroïdes.

La surface de Mimas a gardé les stigmates des violents impacts qu'elle a subi. Elle est parfois surnommée "Death Star" par les scientifiques de la NASA en raison de la ressemblance entre l'arme de Star Wars (1977) et le célèbre cratère Herschel (130 km de diamètre) photographié par la sonde Voyager 1 (1980).

Mimas est composée principalement de glace d'eau et d'un peu de roches. Rien d'extraordinaire dans notre système solaire ; il est de plus en plus fréquent de découvrir des glaces d'eau contrairement à l'eau liquide.
En 2014, le planétologue français Radwan Tajeddine (alors à l'Université Cornell d'Ithaca, New York) avait analysé avec son équipe les photographies de la sonde Cassini. En image par image, les chercheurs constatèrent que la rotation de la lune possédait une oscillation plus rapide qu'attendue. L'intérieur de Mimas devait donc être lui aussi inattendu.
Radwan Tajeddine émis alors l'hypothèse qu'un océan globale pourrait exister sous une surface de glace. L'hypothèse ne fut pas correctement accueillie par ses pairs. Les simulations et les calculs montraient que les forces de friction permettant d'avoir de l'eau liquide laisseraient apparaître des marques à la surface (un peu à la façon d'Encelade).

Une équipe de chercheurs du CNRS, menée par Valery Lainey, a repris les recherches sur le mouvement orbital de Mimas. En réutilisant les 1790 images de Cassini ils en ont conclu que l'orbite de la petite lune autour de Saturne avait dérivé de 20 kilomètres en 13 ans. Cette dérive ne serait possible que si la lune était composée d'une coquille de glace qui "glisserait" sur un océan entier. C'est cette publication qui est parue dans la revue Nature le 7 février 2024.
L'astronome Valery Lainey, de l'Observatoire de Paris (directeur de thèse de Radwan Tajeddine en 2013), explique que d'autres simulations montrent qu'il est possible qu'un océan existe sans traces visibles à la surface. Cela serait dû à la formation récente de cet océan global (25 millions d'années) par rapport à Encelade. L'astronome ajoute : « L’interface entre l’océan et la croûte glacée a atteint une profondeur inférieure à 30 kilomètres il y a moins de deux à trois millions d’années. Un délai trop court pour que des signes d’activité soient apparus à la surface de Mimas.»

Photo de la sonde Cassini © NASAMontage photo. Le diamètre de Mimas est d'environ 400 km, soit la distance à vol d'oiseau entre Lyon et Paris © NASA - Google Maps

C'est ce qui expliquerait qu'il n'y ait rien de visible depuis la surface, y compris dans le cratère Herschel. Il y aurait donc entre 20 à 30 km d'une coquille gelée (majoritairement composée de glace d'eau), puis un océan liquide dont la profondeur reste à déterminer. Enfin, le cœur de Mimas serait un noyau riche en roches dissipatives de chaleur qui pourrait être poreux mais saturé d'eau.

Les résultats illustrent que c'est lors du dernier million d'années que Mimas a connu des processus internes inédits dans les interactions eau-roche. Étudier ces phénomènes permettrait de comprendre des lunes qui ont passé cette étape depuis bien longtemps. Il s'agit donc d'une porte ouverte sur le passé d'autres mondes glacés (Encelade, les lunes d'Uranus, la ceinture de Kuiper). En outre, la présence d'une eau aussi chaude que dans les fonds marins de la Terre pose la question de la présence de la vie.

Y a-t-il des bactéries dans cette eau située à 1,3 milliard de kilomètres de la Terre ?

 

Vous pouvez toujours retrouver en un clic l'intégralité du dossier Quand la science rattrape Star Wars.

A bientôt dans notre galaxie !

 

Parution : 09/02/2024
Source : Nature
Validé par : Xendor
On en parle sur nos forums
 
Les 10 derniers messages (voir toutes les réponses) :
  • 02/11/2023 - 10:00
    darkfunifuteur a écrit:
    Xendor a écrit:Et voilà :D
    L'actu
    L'article
    Vous l'aurez compris, il s'agit du rayon tracteur de Star Wars.
    Bonne lecture et merci à tout ceux qui m'ont fait remonter cette actualité qui m'était passée sous le nez :)


    y a un soucis avec le lien :(
    mais tu vas pouvoir faire une màj :lol:


    Pour être complet, Star Wars est sans doute l'oeuvre qui a le plus popularisé le "rayon tracteur" mais le concept a été "crée" il y a près d'un siècle et etait employé dans la série Star Trek 10 ans avant Star Wars.
  • 04/11/2023 - 0:08
    voici le lien de l'article de 2013... ça ne nous rajeunit pas.
    http://www.starwars-universe.com/actu-9 ... wars-.html
  • 07/11/2023 - 13:22
    darkfunifuteur a écrit:y a un soucis avec le lien :(
    mais tu vas pouvoir faire une màj :lol:
    Bien vu, merci ! J'éditerai tous ces liens prochainement, mais en attendant voici l'article complet qui avait disparu : Article.
    Effectivement il sera mis à jour courant décembre. D'autant plus que certains liens son morts.
    Et merci à CRL pour le lien de l'actualité ^^
  • 09/02/2024 - 14:55
    Quelques petites mises à jour :

    Kamino et Hoth.

    C3PO (si vous étiez passés à côté).
  • 09/02/2024 - 17:24
    Va t'on découvrir sur Mimas des traces d'une ancienne bataille ?

    Ah non je confonds avec Minas Tirith :paf:

    C'est fou comme les dimensions deviennent énormes par rapport à la Terre.
    Une épaisseur de glace de 20-30km, c'est fou.
  • 09/02/2024 - 20:59
    Ça fait un beau trou à creuser pour trouver du poisson :cute:
  • 10/02/2024 - 15:25
    Xendor a écrit:Ça fait un beau trou à creuser pour trouver du poisson :cute:

    Boaf, avec le réchauffement climatique, l'eau sera bientôt accessible directement. :paf:


    Sympa ces mises à jour. Ces domaines évoluent vite, c'est pas facile de rester à la page. :transpire:
  • 10/02/2024 - 18:56
    Ce que je trouve énorme avec Mimas c'est que t'as un doctorant qui fait une thèse en se posant des questions là-dessus, un an après sa soutenance il publie des conclusions au sujet de la coquille de glace, puis, presque 10 ans plus tard, son directeur confirme les prédictions grâce à une approche à peine différente. C'est un travail sur la durée... :D

    Quant à l'IA, je ne vais pas faire un article toutes les semaines, mais il y aurait presque de quoi. Ça bouge très vite dans ce domaine :paf:
  • 10/02/2024 - 20:02
    ashlack a écrit:
    Xendor a écrit:Ça fait un beau trou à creuser pour trouver du poisson :cute:

    Boaf, avec le réchauffement climatique, l'eau sera bientôt accessible directement. :paf:

    :D

    Xendor a écrit:Ce que je trouve énorme avec Mimas c'est que t'as un doctorant qui fait une thèse en se posant des questions là-dessus, un an après sa soutenance il publie des conclusions au sujet de la coquille de glace, puis, presque 10 ans plus tard, son directeur confirme les prédictions grâce à une approche à peine différente. C'est un travail sur la durée... :D:




    C'est le but des Doctorants et Directeurs de thèses ? Non ? ... avancer dans la recherche ... peu importe le domaine ^^

    Une thèse, avant d'être publier, se doit d'être validité par cette soutenance pour faire justement avancer la recherche par des questions interessantes durant cette soutenance (le pourquoi, le comment, quel avenir ?) Pour quelle soit modifiée et affinée surtout.
    Elle doit logiquement et normalement compléter les recherches déjà faites sur un sujet ... et amener d'autres personnes à y réfléchir dans un futur proche.
    Sans ceci, on ne saurait rien sur nos origines, quelles qu'elles soient, dans tous les domaines de compétence.

    La recherche, toujours la recherche : c'est le mot d'ordre, d'après mon expérience.
  • 10/02/2024 - 20:54
    Kessel a écrit:C'est le but des Doctorants et Directeurs de thèses ? Non ? ... avancer dans la recherche ... peu importe le domaine ^^
    Oui je n'ai pas le dit le contraire. Et d'ailleurs là c'est d'abord le doctorant qui a repris ses travaux, pas quelqu'un d'autre (ce qui est somme toute assez classique). Mais surtout le sujet n'était pas le même, même si on voit bien que Radwan Tajeddine a une passion pour Mimas. C'est Valery Lainey (donc son directeur de thèse) qui a repris les travaux, donc pas ceux de la thèse, mais ceux de la recherche et publication post-thèse, avec une approche différente. Et ça a pris une ampleur internationale (un anglais et un chinois dans l'équipe). Bref, je trouve ça plutôt chouette, c'est tout ce que je disais :wink:

    Pour les plus curieux :
    Le résume de la thèse de Radwan Tajeddine de 2013.
    L'article publié par la NASA en 2014.
    La publication du 07/02/2024 dans Nature.
    Je pense que les url finiront par sauter.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.