StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Sixième tome pour la deuxième série Docteur Aphra chez Panini Comics !
 
[Critique] La fin d’un cycle !
21/02/2024

Bonjour à tous,

Après une pré-publication dans les softcovers Hidden Empire et Hidden Empire - Epilogue essentiellement publiés au deuxième semestre 2023 et le mois dernier, les éditions Panini Comics compilent à nouveau 6 épisodes de la série régulière Docteur Aphra pour un volumineux sixième opus qui reprend exactement là où nous avions terminé le précédent !

Alors qu’Aphra tente toujours de reprendre possession de son corps soumis par l’Étincelle Éternelle, une intelligence artificielle créée des siècles plus tôt par la secte des Ascendants, celle-ci entend bien poursuivre le but premier de sa création : entrer en guerre contre les Sith. Et lorsqu’elle apprend que l’Aube Écarlate poursuit le même objectif, l’occasion est trop belle pour ne pas la saisir… Vous l’aurez donc compris, ce nouveau tome se déroule donc en bonne partie en parallèle de la mini-série Hidden Empire et notamment (mais pas que) sur son dernier épisode !

Alors, que vaut ce nouvel arc ? Je vous propose pour cela ma critique disponible ci-dessous, juste après le rappel de la couverture, du synopsis de l’album et des informations éditoriales qui vont bien :

 

DOCTOR APHRA (2020) – TOME 6

ASCENDANT

Sana Starros et ses alliés luttent contre l'Étincelle Éternelle ! Sana est déterminée à ramener le docteur Aphra, quel qu'en soit le prix ! Mais peut-elle triompher ou l'Étincelle va-t-elle détruire Sana, Aphra et tous ceux qu'elles aiment ? Pendant ce temps, Ronen et Domina s'affrontent sur l'avenir de Tagge Corporation, et Sana se retrouve prise à partie. Mais s'il y a une chose qu'elle a appris d'Aphra, c'est bien de savoir tirer profit de chaque situation ! Ce sixième tome de la seconde série Doctor Aphra se déroule en parallèle des évènements de la mini-série Hidden Empire publiée en 100% STAR WARS en décembre.

Contient : Doctor Aphra (2020) #26 à 31, 136 pages, 100 % STAR WARS, 19 €

 

La critique de L2-D2

 

On prend les mêmes...

… et on poursuit comme si de rien n’était !

Lors de ma critique du précédent cartonné, j’avais fait le constat que la série semblait avoir véritablement démarré depuis War of the Bounty Hunters, avec ce long fil rouge sur la secte des Ascendants et la recherche de l’Étincelle Éternelle, qui possède désormais le corps de la protagoniste (je ne parviens pas à me résoudre à l’appeler « héroïne », c’est trop pour moi!), Chelli Lona Aphra. Alyssa Wong a agrandi le casting du titre, n’hésitant pas à aller piocher dans les relations existantes de l’archéologue dans le précédent volume de la série, à l’époque scénarisée par Kieron Gillen puis Si Spurrier, afin de monter une dream team visant à libérer Aphra. Problème, les Tagge traînent toujours dans le coin, et entendent bien s’approprier l’Étincelle pour leur compte, d’autant lorsqu’il y a scission dans la famille !

 

Une fin de série ?

Pour être honnête, à la lecture du dernier épisode de l’arc, le #31, ça y ressemble. Mais j’y reviendrais.

En attendant donc, c’est reparti pour un festival d’aller-retours, de poursuites, de traques, de retournements de situation et de trahisons plus ou moins assumées, plus ou moins crédibles, plus ou moins prévisibles. C’est une narration clairement non-linéaire, avec des détours, comme les deux épisodes en milieu d’arc où la scénariste semble régler l’intrigue liée aux Tagge et la rivalité entre Domina et son neveu Ronen. Bon, sur ce point, difficile de ne pas être un tantinet déçu par ce qu’Alyssa Wong réserve au plus jeune des deux, même si c’est finalement assez cohérent avec le cliché ambulant qu’est le personnage. Et cela permet de faire le lien avec le one-shot sur Boushh de la même scénariste lors de la War of the Bounty Hunters.

A la lecture, je me suis demandé pourquoi Alyssa Wong semblait « perdre » du temps… mais en fait, c’est sans doute pour des soucis de cohérence avec la mini-série Hidden Empire, qui fait apparaître une bonne partie du casting entre Kho Phon Farrus et, surtout, une Aphra Eternellisée dans son dernier épisode sur la Station Amaxine. Il ne faut donc pas montrer ce passage trop tôt dans le comic-book de cette dernière ! Et si, dans Hidden Empire, son apparition ne dure qu’une poignée de pages, il s’agit ici du climax de cette arche narrative, même si l’on pourra reprocher à Dark Vador de jouer le rôle du deus ex machina, une nouvelle fois… mais en fait non, ouf, c’est bien à l’ensemble du casting réuni de libérer une fois pour toutes Aphra. Et c’est très bien fait, nécessitant une contribution sous une forme ou une autre de tous les personnages (même si on pourra reprocher à Alyssa Wong de ne pas trop exploiter le père d’Aphra, qui fait plus de la figuration qu’autre chose). L’épisode #30 est peut-être l’épisode le plus réussi depuis le lancement du titre !

Et puis vient l’épisode #31. L’épisode #31, qui fait notamment le lien avec la mini-série Sana Starros récemment publiée par Panini chez nous, et qui nous dévoile le destin relationnel de l’ensemble du casting. Mais alors tous. Ça pourra déplaire, des couples se forment, on dirait vraiment une fin de saison, une fin de cycle. On pourra dire « tout ça pour ça », penser que l’ensemble est au mieux mièvre, au pire excessif pour 20 petites pages, mais ça fonctionnera pour tous les amateurs du titre comme moi.

20 pages ? Attendez, je voulais dire 18. Les deux dernières relancent une pièce dans la machine et susciteront sans doute un intérêt certain tant les interactions entre les deux personnages impliqués ont pu être savoureuses par le passé !

 

Dessins : Minkyu Jung maîtrise !

Minkyu Jung nous ferait-il une Paolo Villanelli ?

En effet, le dessinateur ne cesse de progresser, proposant des scènes de plus en plus denses, un rythme dynamique, il s’est parfaitement approprié les personnages, tous inédits étant donné qu’aucun n’apparaît dans les films, et cela fonctionne parfaitement, en étant très approprié pour la série. S’il a encore un peu de mal sur Chance ou Ariole qui ressemblent presque à des gamins, les visages d’Aphra et de Sana sont toujours soignés, expressifs, et il se permet même des pleines pages dans le #30 sublimes (celle avec Vador, par exemple, est juste parfaite). Et la bonne nouvelle, c’est qu’il reste sur le titre !

A noter sur l’épisode #29 un intérim de la part de Natacha Bustos, qui ne restera pas dans les annales : sans être déshonorant, le trait manque un peu de finesse. Mais ça fonctionne pour cet épisode, qui plus est au vu des nombreux flash-backs qu’il contient.

 

Conclusion

Fin d’un cycle entamé depuis le tome 1 mais qui a véritablement décollé à partir de la War of the Bounty Hunters. Ce sixième tome se permet même de clore, on l’imagine provisoirement, l’ensemble des intrigues lancées depuis le relaunch, voire même avant, le tout avec des dessins de plus en plus maîtrisés avec de très belles couleurs de Rachelle Rosenberg. Les amoureux de la série apprécieront !

 

Note : 90 %

 

N'hésitez pas à nous dire ce que vous avez pensé de cette nouvelle salve d’épisodes en vous rendant sur la fiche de l’arc ou bien sur le sujet du forum qui lui est consacré !

Et à bientôt pour une prochaine ActuaLitté! ;-)

Parution : 21/02/2024
Source : Le staff
Validé par : L2-D2
Section : Littérature > Comics
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 derniers messages (voir toutes les réponses) :
  • 30/01/2024 - 18:59
    Allez, je continue aussi à rattraper mon retard puisque j'ai enfin fini ce qui constituera le sixième volume de la série, soit...


    Ascendant (Doctor Aphra #26 à 31), par Alyssa Wong et Minkyu Jung

    On prend les mêmes...

    … et on poursuit comme si de rien n’était !

    Lors de ma critique du précédent cartonné, j’avais fait le constat que la série semblait avoir véritablement démarré depuis War of the Bounty Hunters, avec ce long fil rouge sur la secte des Ascendants et la recherche de l’Étincelle Éternelle, qui possède désormais le corps de la protagoniste (je ne parviens pas à me résoudre à l’appeler « héroïne », c’est trop pour moi!), Chelli Lona Aphra. Alyssa Wong a agrandi le casting du titre, n’hésitant pas à aller piocher dans les relations existantes de l’archéologue dans le précédent volume de la série, à l’époque scénarisée par Kieron Gillen puis Si Spurrier, afin de monter une dream team visant à libérer Aphra. Problème, les Tagge traînent toujours dans le coin, et entendent bien s’approprier l’Étincelle pour leur compte, d’autant lorsqu’il y a scission dans la famille !

    Scénario : Une fin de série ?

    Pour être honnête, à la lecture du dernier épisode de l’arc, le #31, ça y ressemble. Mais j’y reviendrais.

    En attendant donc, c’est reparti pour un festival d’aller-retours, de poursuites, de traques, de retournements de situation et de trahisons plus ou moins assumées, plus ou moins crédibles, plus ou moins prévisibles. C’est une narration clairement non-linéaire, avec des détours, comme les deux épisodes en milieu d’arc où la scénariste semble régler l’intrigue liée aux Tagge et la rivalité entre Domina et son neveu Ronen. Bon, sur ce point, difficile de ne pas être un tantinet déçu par ce qu’Alyssa Wong réserve au plus jeune des deux, même si c’est finalement assez cohérent avec le cliché ambulant qu’est le personnage. Et cela permet de faire le lien le one-shot sur Boushh de la même scénariste lors de la War of the Bounty Hunters.

    A la lecture, je me suis demandé pourquoi Alyssa Wong semblait « perdre » du temps… mais en fait, c’est sans doute pour des soucis de cohérence avec la mini-série Hidden Empire, qui fait apparaître une bonne partie du casting entre Kho Phon Farrus et, surtout, une Aphra Eternellisée dans son dernier épisode sur la Station Amaxine. Il ne faut donc pas montrer ce passage trop tôt dans le comic-book de cette dernière ! Et si, dans Hidden Empire, son apparition ne dure qu’une poignée de pages, il s’agit ici du climax de cette arche narrative, même si l’on pourra reprocher à Dark Vador de jouer le rôle du deus ex machina, une nouvelle fois… mais en fait non, ouf, c’est bien à l’ensemble du casting réuni de libérer une fois pour toutes Aphra. Et c’est très bien fait, nécessitant une contribution sous une forme ou une autre de tous les personnages (même si on pourra reprocher à Alyssa Wong de ne pas trop exploiter le père d’Aphra, qui fait plus de la figuration qu’autre chose). L’épisode #30 est peut-être l’épisode le plus réussi depuis le lancement du titre ! :oui:

    Et puis vient l’épisode #31. L’épisode #31, qui fait le lien avec la mini-série Sana Starros récemment publiée par Panini chez nous, et qui nous dévoile le destin relationnel de l’ensemble du casting. Mais alors tous. Ça pourra déplaire, des couples se forment, on dirait vraiment une fin de saison, une fin de cycle. On pourra dire « tout ça pour ça », penser que l’ensemble est au mieux mièvre, au pire excessif pour 20 petites pages, mais ça fonctionnera pour tous les amateurs du titre comme moi.
    20 pages ? Attendez, je voulais dire 18. Les deux dernières relancent une pièce dans la machine et susciteront sans doute un intérêt certain tant les interactions entre les deux personnages impliquées ont pu être savoureuses par le passé ! :sournois:

    Dessins : Minkyu Jung maîtrise !

    Minkyu Jung nous ferait-il une Paolo Villanelli ?

    En effet, le dessinateur ne cesse de progresser, proposant des scènes de plus en plus denses, un rythme dynamique, il s’est parfaitement approprié les personnages, tous inédits étant donné qu’aucun n’apparaît dans les films, et cela fonctionne parfaitement, en étant très approprié pour la série. S’il a encore un peu de mal sur Chance ou Ariole qui ressemblent presque à des gamins, les visages d’Aphra et de Sana sont toujours soignés, expressifs, et il se permet même des pleines pages dans le #30 sublimes (celle avec Vador, par exemple, est juste :love: ). Et la bonne nouvelle, c’est qu’il reste sur le titre !

    A noter sur l’épisode #29 un intérim de la part de Natacha Bustos, qui ne restera pas dans les annales : sans être déshonorant, le trait manque un peu de finesse. Mais ça fonctionne pour cet épisode, qui plus est au vu des nombreux flash-backs qu’il contient.

    Conclusion

    Fin d’un cycle entamé depuis le tome 1 mais qui a véritablement décollé à partir de la War of the Bounty Hunters. Ce sixième tome se permet même de clore, on l’imagine provisoirement, l’ensemble des intrigues lancées depuis le relaunch, voire même avant, le tout avec des dessins de plus en plus maîtrisés avec de très belles couleurs de Rachelle Rosenberg. Les amoureux de la série apprécieront ! :oui:

    Note : 90 %
  • 12/02/2024 - 14:46
    Aphra #40
    Clap de fin pour la série d'Alyssa Wong. C'est si rare de voir aujourd'hui un comics allouer un numéro entier pour une conclusion mais la série l'aura fait plusieurs fois
    Une fin qui n'en est pas vraiment une, peut-on leur en vouloir ? Absolument pas !
  • 23/02/2024 - 13:58
    Voilà, c'est fini...
    Je ne sais pas trop quoi penser de cette deuxième série Aphra. Il y a plusieurs points positifs, d'abord et avant tout j'ai pris du plaisir à lire du Aphra tous les mois grâce aux dialogues et aux situations cocasses, il y a également l'arrivée de l'excellente famille Tagge (Domina :love: ) et les flashbacks à l'Université de Bar'leth avec son atmosphère étudiante. Les Ascendants c'était sympa avec ses objets plutôt cools et Miril intéressant, mais c'était beaucoup trop long (la Spark Eternal fut un calvaire - et quelle bouffée d'air quand on a eu la mission avec Luke!) et ça a cannibalisé les fils rouges tissés dans les premiers tomes Ronen? les anneaux? le frère de Lucky?. Enfin, tout le côté Juste Chance ne m'a pas du tout intéressé, je n'ai jamais accroché aux personnages, sauf Wen Delphis et son design.

    Mais surtout est-ce que j'ai appris quelque chose sur Aphra sur ces 40 numéros (que j'aurais conclu au #31)? C'était bien ce trio amoureux avec Sana et Magna mais je ne sais pas quoi en tirer, je ne vois pas en quoi le personnage a évolué. Évidement, je blâme la multiplication des crossovers pour ce défaut.
    J'apprécie énormément Aphra mais comme à la fin de la première série je voudrai bien qu'elle redevienne un personnage secondaire pour un temps et se centrer sur un autre personnage (Sana ou Magna).

    Bref, une série très sympa mais qui n'a pas apporté un plus; :)
  • 22/03/2024 - 10:56
    La série a obtenu le GLAAD Award 2024 ! La précédente série l'avait aussi obtenu, mais en 2020. :)

    https://en.wikipedia.org/wiki/GLAAD_Media_Award_for_Outstanding_Comic_Book
  • 22/03/2024 - 11:30
    En même temps (je réfléchis en écrivant) il n'existe aucune série en ce moment aussi queer que celle-ci qui soit aussi longue ? 40 issues pour une série mainstream queer c'est impressionnant.

    Mais si je me trompe et qu'il en existe une autre en ce moment donnez la reco ça m'intéresse :love:
  • 22/03/2024 - 11:39
    Bonne question.

    Chez DC, il y a Harley Quinn qui va atteindre le #41 en juin, Poison Ivy en route vers le #23... et bon, c'est tellement dommage que Jon Kent n'ait plus droit à son propre titre que bon, voilà.

    Mais même ces titres ne sont pas aussi "ouvertement" queer qu'Aphra !
  • 22/03/2024 - 16:10
    Harley c'est la version infinite frontier?
  • 22/03/2024 - 16:10
    Oui ! C'est la dernière série en cours !
  • 22/03/2024 - 19:41
    Très bonne nouvelle! J’ai beaucoup aimé ce run d’Aphra pour ce que j’en ai lu était très fun. :)
  • 04/04/2024 - 18:23
    Critique de Répercussions, l'avant-dernier arc de la série (épisodes 32-34) ! :)

    https://www.starwars-universe.com/actu-20492-critique-de-repercussions-avant-dernier-arc-de-la-serie-doctor-aphra-.html

    La suite, c'est Dark Droids !
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !