StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Un point sur les derniers coffrets
 
Et sur les fameux "remaster 4k"
13/07/2020

Reportés par le confinement, les premiers coffrets de la Saga Death Star Skywalker sont finalement arrivés en magasin le mois dernier. Difficile de les rater, ils existent en DVD, Blu-Ray et Blu-Ray 4K Ultra HD :

  • Coffret DVD
  • Coffret Blu-Ray
  • Coffret Blu-Ray 4K
    (exclusivité FNAC)

 

Et avec eux, on voit aussi ressortir tous les films de la franchise (Star Wars Stories incluses) sur les mêmes supports (DVD, Blu-Ray et Blu-Ray 4K Ultra HD) dans de nouveaux boitiers, tous bien harmonisés :

Passons sur l'esthétique de l'ensemble (les goûts et les couleurs, tout ça...), sur l'absence de boitier de ce type pour l'Episode IX, et intéressons-nous au contenu. Si je vous disais qu'au-delà de la présence/absence de bonus, de la qualité DVD/BR/4K, vous n'aurez pas la même version des films suivant ce que vous achetez ? Faisons un voyage au mystérieux pays des remastérisations...

 

 

Le Master Fantôme

Tout d'abord, qu'est-ce qu'un master ?

Prenons un film un peu vieux au hasard, datant par exemple de 1977. Pas de numérique à l'époque, on travaille sur pellicule. Une fois le film terminé (donc après montage, effets spéciaux et compagnie), il faut faire des copies pour les cinémas. La pellicule originale du film terminé est alors appelée "master", et c'est elle qui sert de base pour les copies cinéma, mais aussi pour les cassettes VHS et les laserdiscs. Jusque-là tout va bien.

 

L'Attaque des Remastérisations

Avec le temps, la pellicule (et la bande son) a tendance à s'abimer. Des rayures peuvent apparaitre, les couleurs changent, c'est ennuyeux. On peut alors faire une remastérisation. Ici, deux solutions sont possibles :

  • soit on retravaille le master précédent, ce qui peut s'apparenter à un travail de restauration
  • soit on repart des pellicules du tournage, et là il faut refaire toutes les étapes de montage et d'effets spéciaux du film originel

On aboutit alors à un remaster, une nouvelle version du film qui servira de base aux copies. Notez que dans le cas où vous avez affaire à un auteur/scénariste/réalisateur/producteur/propriétaire des droits d'un film un peu facétieux, il peut profiter d'une remastérisation pour retoucher son film, ajouter des scènes, des effets spéciaux, changer la colorimétrie de certaines scènes, etc. etc.

Mais les technologies évoluent, et arrive le numérique. A l'heure des DVD, le master n'a plus de raison d'être sur pellicule, il faut un master sous forme de fichier numérique (bref, un fichier sur ordinateur). On peut se contenter de scanner le dernier master physique en date ou, là aussi, repartir des pellicules de tournage et tout refaire. Et bien sûr, on peut en profiter pour modifier quelques petites choses. Dans tous les cas, nous voici donc avec un nouveau master, cette fois-ci numérique.

 

La Revanche du Master Physique

Si la pellicule se déteriore avec le temps et l'usage, le numérique a lui aussi un défaut, bien différent : l'image est limitée par sa définition. En d'autres termes, si on zoome sur une photo ou une vidéo numérique, au bout d'un moment on est face aux pixels qui composent l'image, et ça ne sert plus à rien de zoomer. Sur pellicule pas de pixels, vous pouvez zoomer autant que vous voulez sans que votre image ne soit découpée en petits carrés (sauf si votre image représente justement des petits carrés, mais je trouve votre choix de photo un peu taquin). Et donc, si l'on dispose d'un master taillé pour une résolution dite "HD", soit 1080 pixels de hauteur pour simplifier, qui correspond aux standards des premiers films tournés en numérique (comme les Episodes II et III), lorsqu'arrive la "4K" (2160 pixels de hauteur, donc le double !), on est bien embêtés : notre ancien master ne contient pas assez d'informations pour remplir le nouveau.

A partir de là, il y a deux options :

  • On choisit de repartir scanner le dernier master physique dans une meilleure définition... Mais si l'on avait fait des modifications numériques, il faudra les refaire dans cette nouvelle définition ! Et ça peut être encore une occasion de faire quelques retouches.
  • Ou bien on laisse faire la magie de l'informatique, et on utilise des algorithmes pour interpréter les données manquantes. Ce qui est appelé l'upscale (mise à l'échelle). Cette technique offre des résultats plus ou moins bons selon la technique employée et n'égale pas encore une restauration complète.

 

Une Nouvelle Remastérisation

Si beaucoup de films ont droit à des remastérisations plutôt discrètes, ce n'est pas le cas de la franchise Star Wars. Sur Star Wars, chaque remastérisation était l'occasion pour George Lucas de modifier des choses. Faisons donc une liste (non exhaustive) des différentes remastérisations qu'a connu la saga au fil du temps :

1993 : Le remaster THX
Star Wars "The Definitive Collection" débarque sur laserdisc dans un bel écrin, et surtout avec une bande son labellisée THX et une image nettoyée et une balance des couleur "ajustée". Ce master sera décliné sur VHS en 1995, vendu comme la dernière chance d'obtenir la trilogie originale avant les Editions Spéciales. C'est ce master qui sera utilisé sur les DVD bonus vendus en 2006.

1997 : Les Editions Spéciales
Pour préparer l'arrivée de la Prélogie, Lucas ressort les Episodes IV, V et VI au cinéma dans des versions grandement modifiées (je vous encourage d'ailleurs à consulter ce dossier pour voir tout ça).

2000 : Sortie de l'Episode I en DVD
Le premier DVD de la saga débarque de longs mois après la sortie cinéma (seulement en 2001 en France !). Si la qualité d'image nous semblait à la hauteur, force est de constater avec le recul que ce premier master de La Menace Fantôme était bien décevant en plus de proposer certains changements au film (principalement la course de module prolongée). A noter que le film a été principalement tourné sur pellicule, au contraire des deux épisodes suivants.

2004 : Premiers DVD de la Trilogie
Elle est enfin là ! LA trilogie sur format numérique. Lucas propose à nouveau de nombreux changements, qu'il s'agisse de petites retouches ou gros ajouts qui feront débat, comme la présence d'Hayden Christensen en fantôme d'Anakin à la place de Sebastian Shaw.

2011 : Premiers Blu-Ray
Le passage à la haute-définition a été forcément suivi d'un nouveau remaster. Les Episodes II et III, tournés en 2K vivent leurs meilleurs jours alors que l'Episode I se voit entièrement remastérisé, gagnant au passage un Yoda 100% numérique, et quelques modifications mineures.
Pour la trilogie, le passage est plus difficile, les films gagnant beaucoup de détails.

2019 : Le nouveau master
Bien qu'on lui associe l'année 2019, cette date correspond à sa première diffusion (en l'occurrence, sur Disney +), non à sa période de fabrication. En réalité, on sait que c'est Lucas qui a supervisé cette remastérisation quelques années avant le rachat par la Walt Disney Company. Cette fois-ci, la motivation vient de la 3D : Lucas prévoyait de ressortir chaque film en 3D au cinéma, mais les faibles scores de l'Episode I en 2012 poussent Disney à ne pas sortir les autres films. Pourtant le travail de remastérisation a bien eu lieu, bien qu'on ne l'ait découvert que plusieurs années plus tard...

 

Le Master contre-attaque

Et donc, si l'on parle ici de cette remastérisation, c'est qu'elle présente quelques différences avec la précédente... Alors, qu'est-ce qui a changé depuis 2011 ?

Outre le running gag d'une nouvelle retouche de la scène entre Han et Greedo, c'est surtout la colorisation qui évolue. Et parce qu'une petite image vaut mieux qu'un long discours, voici quelques exemples assez marquants des différences avant/après, tirés des vidéos comparatives de Gorkab :

Avant / Après

Si vous vous posez la question, le "8K" est là pour indiquer que le montage des vidéos a été fait en 8K. Les films n'existent de toute façon pas dans une qualité supérieure à la 4K pour le moment. Pour comparer la définition et le grain, je vous invite à consulter les vidéos de Gorkab, disponibles dans la meilleure qualité possible... Ajoutons aussi que les films étant soumis à présent à la technologie HDR, le rendu peut différer d'un équipement à l'autre.

Il a mis en ligne les comparatifs de quatre films (pour le moment), je vous laisse les regarder pour voir toutes les modifications : Episode I, Episode IV, Episode V, Episode VI.

 

Vous l'aurez noté, les couleurs sont moins marquées sur ce nouveau master (à l'exception de l'Episode I, qui semble lui plus saturé) : le ciel de Tatooine devient grisâtre, Hoth perd sa teinte bleue... 

Alors, nouvelle trahison de George Lucas envers son oeuvre ? En fait pas vraiment, puisque ces "nouvelles" couleurs correspondent beaucoup plus aux couleurs originelles des films ! Les teintes saturées ne sont apparues qu'en 1997 avec les Editions Spéciales, amplifiées sur le master de 2004, et conservées dans celui de 2011.

La version (a priori) définitive des films revient donc aux origines au niveau des couleurs, et tant pis si bon nombre de fans n'ont découvert la saga qu'avec les versions post-97. Les amoureux des teintes saturées devraient-ils donc bouder les nouveaux coffrets ? La réponse n'est pas si simple...

 

Le Retour du Master

Car oui, comme je vous le promettais en début d'article, on n'est pas là pour le simple plaisir d'apprendre le fonctionnement des remastérisations ! Tous les supports vendus en 2020 ne contiennent pas le master 2019, et après des semaines d'enquête acharnée de nos forumeurs, nous sommes en mesure de vous dire koikontrouvoù :

Le nouveau master ne serait présent qu'avec les boitiers et coffrets 4K. Sur les Blu-Ray 4K bien sûr, mais aussi sur les Blu-Ray "classiques" qui les accompagnent.

En revanche, c'est toujours le master 2011 sur les Blu-Ray "classiques" vendus en boitiers ou coffrets.

Quant aux DVD... Si l'un ou l'une d'entre vous a acheté un de ceux-ci, n'hésitez pas à nous dire quel master vous avez dedans !

Et pour simplifier les choses, sur Disney+ on a le master 2011 de l'Episode IV, et le master 2019 pour tous les autres. La raison reste inconnue, nos meilleurs enquêteurs sont sur le coup !

En résumé : master 2011 dans les boitiers Blu-Ray ; master 2019 dans les boitiers 4K

 

Quelle version des films préférez-vous ? La 4K, ça vaut le coup ou pas ? On en parle sur le forum !

Merci à Obiwan Keshnobi et Chasky pour leur aide.

Parution : 13/07/2020
Source : Le forum et quelques recherches, Gorkab, The Digital Bits
Validé par : Sky Karrde
Section : Films > La Saga
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 13/07/2020 - 15:08
    Un petit résumé pour ceux qui ne voudraient pas se taper les 10 pages précédentes du topic ! :paf:
  • 13/07/2020 - 15:27
    Sky Karrde a écrit:Un petit résumé pour ceux qui ne voudraient pas se taper les 10 pages précédentes du topic ! :paf:


    Excellent article. :oui:
  • 13/07/2020 - 15:50
    Bien pensé (plaisant à lire avec la mise en page humoristique qui va bien), bien résumé, bien rédigé: parfaitement parfait, quoi :)
  • 13/07/2020 - 16:09
    Article très intéressant (et malicieux), même s'il reste tpujours des mystères. Et si la rererereremasterisation est certes plus proche de l'originale que la rereremasterisation, elle ne sera jamais LA version originale, vu que (si j'ai bien compris) la seule vraie version originale est celle de la bobine de l'époque, impossible à reproduire parfaitement vu son état forcémemt altéré par le temps. :transpire:
  • 13/07/2020 - 18:06
    :jap:

    Et si jamais quelqu'un achète les DVD, je le répète : on aimerait bien savoir quelle version est dedans :transpire:
  • 13/07/2020 - 18:23
    Coucou à tous!

    Alors, ce dossier tombe bien car je m'interrogeais justement sur ces dernières sorties physiques (Blu-Ray classiques notamment).
    Je dois reconnaître qu'il est étrange que la nouvelle colorimétrie, plus proche de l'originale, ne soit dispo que pour le 4K.
    Mais pour le coup, ça va peut-être m'arranger.
    Comme beaucoup, je possède le coffret Blu-Ray de 2011, et le Retour du Jedi a ce fameux passage sur Endor où, pendant quelques secondes, la qualité de l'image est vraiment moche (comme si elle repassait en 480p).
    Ainsi, ce nouveau Blu-Ray classique de l'Episode VI corrige-t-il cette erreur?
    J'insiste encore, mais vous confirmez que les Blu-ray classiques sont les mêmes que 2011? (genre malheureusement pas de modification du sabre "vert" de Luke dans le Faucon ou celui, "rose" de Vador pendant toute la trilogie classique?). C'est histoire que je prenne uniquement l'Episode VI (s'il est corrigé).
    Une autre question : le Blu-Ray de l'Episode VI contient-il la fanfare de la Fox? Disney est-il mentionné quelque part, dans le générique par exemple? Ce dernier est-il identique à celui de 2011? Je sais que cela peut paraître pointilleux mais c'est très important pour moi.
    Merci!
  • 13/07/2020 - 20:15
    Excellent article bravo !

    J'ai justement les DVD et je peux vous dire c'est quel master.

    Spoiler: Afficher
    blague, ça ne fera peut-être rire que moi, désolé pour le faux espoir :)
  • 13/07/2020 - 20:15
    Réponse courte : les blurays 1080p du coffret sont les nouveaux, ceux vendus séparément non.
  • 13/07/2020 - 20:29
    Même pas vu que les Blu-Ray 4K unitaires ont bien la nouvelle version en Blu-Ray aussi, donc c'est pas que les coffrets :paf:

    Ca n'a vraiment pas de sens comme décision.

    -Sergorn
  • 13/07/2020 - 22:04
    Si on résume :
    — blu-ray coffret : nouveaux masters
    — blu-ray avec version 4K : nouveaux masters
    — blu-ray à l'unitè : anciens masters
    C'est ça ?
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité