StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
The Art and Making of the Force Unleashed
  • Genre Art of... Making of...
  • Auteur(s) Haden Blackman & Brett Rector
  • Synopsis : Comme tout livre du même genre, cet "art and making of" s’attarde sur la genèse du jeu ‘The Force Unleashed’ ou Le Pouvoir de la Force en VF. Le jeu en lui-même est un pavé dans la marre que ce soit sur la jouabilité ou que ce soit dans son intégration dans la canonicité de Star Wars.
    Ainsi, plusieurs chapitres abordent l’évolution du scénario, le développement des différents personnages connus ou pas, la visite des lieux fréquentés dont certains inédits et la technologie utilisée dans le domaine du jeu.
    On se rend compte alors du travail fourni en amont, des décisions prises, de l’abandon de certains éléments et ainsi de suite.
  • Note du staff SWU
     (75 % - 1 commentaire)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
     (75 %)


    Il est toujours intéressant de voir comment un projet de jeu vidéo est mis en place en amont. Et ce, même si ‘The Force Unleashed’ ou Le Pouvoir de la Force en VF divise les fans au niveau de la démesure de la jouabilité du personnage principal en tant qu’apprenti secret et de la cohérence des événements relatés. Le livre se segmente en plusieurs chapitres qui décrivent un secteur particulier dans la production d’un jeu et est accompagné de nombreuses illustrations, de dessins conceptuels et de travaux numériques rendant la lecture agréable.


    Un chapitre aborde l’évolution du scénario avec 3 éléments qui dès le début étaient le point d’ancrage du jeu. Donc, l’apparition de l’apprenti de Vador, la création de l’Alliance Rebelle et la période dans laquelle prend place l’histoire étaient déjà définis. C’est plutôt tout ce qui entoure ces 3 points qui ont connu quelques modifications comme le rôle donné aux personnages présents dans les films de la Saga tels la Princesse Leia et Bail Organa en autres. Ou par exemple la présence de la Cité des Nuages qui a été retirée puis réintégrée plusieurs fois.

    D’ailleurs un chapitre entier s’attarde sur les personnages rencontrés tout au long du jeu. Les auteurs ont du créer tout un passif pour les nouveaux protagonistes que sont le Général Kota, la pilote Juno Eclipse qui a un rôle clé dans la vie de l’Apprenti, l’Apprenti lui-même, son droid PROXY qui est assez original, l’impérial Ozzik Sturn, Kazdan Paratus, Maris Brood, les Felucians dont la planète est à peine vue dans la Revanche des Sith. Mais il y a aussi Leia, Darth Vader, l’Empereur, Bail Organa, les Wookies et les soldats rebelles et impériaux. Les auteurs devaient faire attention à l’utilisation de ces personnages bien connus.

    Un autre chapitre explore les endroits visités avec de nouvelles planètes comme Raxus Prime la planète cimetière pour les vaisseaux en tout genre. D’autres planètes ont été mises en avant comme Kashyyyk, Felucia, The Death Star ou encore la Cité des Nuages. D’autres secteurs ont été approfondis comme l’Executor, le vaisseau de Vador et quelques autres. On a aussi quelques mots sur certains décors qui ont pressentis mais qui ont été finalement laissé de coté. On aurait pu avoir droit à Tatooine, Coruscant, Alderaan et Haroon, une planète tout en cristal remplacé par la Cité des Nuages.


    Le chapitre suivant relate de la technologie utilisée pour rendre ce jeu possible. On y parle d’’Euphoria’, de ’DMM et du moteur ’Engine’. Quelques paragraphes nous expliquent l’importance des VFX, les effets visuels dans le jeu surtout lors de l’utilisation de pouvoirs de la Force. On y apprend également les différentes étapes pour mettre en place une cinématique et on e nsait un peu plus sur la méthode ‘clonecam qui fait permet de scanner numériquement les acteurs jouant les personnages et d’enregistrer diverses positions du corps et diverses attitudes du faciès. Oui, en effet, ce sont bien des acteurs modélisés qui jouent les personnages principaux dont l’Apprenti, Maris Brood ou Rahm Kota.


    Mais le chapitre qui attise notre curiosité est celui qui présente les premiers concepts supplantés par celui qu’on connaît. Il y avait un concept appelé ’Jedi Outlaw’ qui se passerait des centaines de milliers d’années après les films où Sith et Jedi auraient un Conseil unique, preuve d’une paix fragile. Un autre concept, ’Underworld’ voyait plutôt le joueur suivre les péripéties d’un contrebandier dans les bas fonds de Coruscant. ’Rise of the Rebellion’ aurait permis d’utiliser différents personnages contre l’Empire. Le plus original est sans doute Rebel Warrior’ dans lequel on joue le rôle d’un Wookie qui pourrait déchiqueter des stormtroopers. Et il reste encore d’autres concepts abandonnés.


    En plus de tout ça, le livre contient 10 cartes à collectionner exclusives bien rangées dans des pochettes.

    Un point négatif est tout de même à noter. La colle qui fixe les pages sur la tranche du livre est de mauvaise qualité. Du coup, il est très facile de détériorer le livre.

    Pour compléter cette fiche, je vous invite à aller faire un tour sur la fiche du roman, sur la fiche du comics et sur la fiche du jeu vidéo.

    jedi-mich
SWU fan database
 

Statistiques globales

4 membres le possèdent (qui ?)
4 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité