StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
The Clone Wars : L'Alliance Jedi
Fiche et test (Nintendo DS) | Preview
The Clone Wars : L'Alliance Jedi
 
  • Titre original Jedi Alliance
  • Genre Action 3D
  • Série The Clone Wars
  • Année de sortie 2008
  • Année et période -22 à -19 (Emergence de l'Empire)
  • Plate-forme(s) Nintendo DS
  • Ce jeu Nintendo DS, est basé sur la série The Clone Wars 3D tout en ayant une histoire originale. Le jeu, entièrement contrôlable au stylet, mise sur les interactions possibles entre deux Jedi : l'un contrôlé par le joueur et l'autre par l'IA. Comme son homologue Wii, c'est un jeu qui met le sabre laser à l'honneur, sortit fin 2008.

  • Note du staff SWU
     (45 % - Test SWU)
  • Note des internautes
     (100 % - 1 commentaire)

Introduction

L'Alliance Jedi est un jeu sorti en novembre 2008, parallèlement à Duels au sabre laser sur Wii. L’objectif est là encore d'accompagner le lancement de la saison 1 de The Clone Wars. L'importance de cette information n'est pas à négliger. Chacun des deux titres en souffre en effet légèrement. Les épisodes... euh pardon, le jeu dont nous allons parler, raconte une histoire qui s'inscrit avec grande peine dans la chronologie de la série, et semble être limité par le cadre qu'elle impose. Pourtant, à l'origine, c'était plutôt une bonne idée que de proposer cette aventure en complément de la série.

Histoire

Non, je ne vais pas vous réciter le jeu (pour pas vous spoiler ^^). Je vais simplement revenir sur la place de l'histoire et la narration.

Les grandes lignes du jeu se déroulent à un moment donné au beau milieu de la Guerre des Clones (la date précise est difficile à estimer). Le Conseil Jedi enquête sur le vol de cristaux de sabre laser, au fil de missions séparées par de jolies cinématiques. On retrouve sur notre console portable tous les éléments d'une micro-saison de The Clone Wars : l'ouverture sur un menu plutôt clinquant, les introductions avec une voix off famillière (sans le text jaune défilant), des épisodes plus ou moins intéressants (y compris des épisodes "droïdes" consacrés à R2D2 et C-3PO pour "plus de légèreté")... Ces éléments sont propres à la série et l'ensemble fonctionne plutôt bien. A ce propos, on comprend vite que les missions droïdes cherchent à diversifier une mécanique de jeu lassante et répétitive, l'évolution de l'intrigue ne suffisant pas à maintenir le joueur en haleine. Par ailleurs, les amateurs de la série seront partagés sur l'humour du jeu qui est souvent redondant avec celui présent dans celle-ci. Les droïdes de combats de la CSI se contentent de reproduire des sketchs ayant déjà été mis en scène dans l'épisode pilote de The Clone Wars, et pour ce qui est des nouvelles blagues, elles ne volent pas bien haut.

Mise à part ces quelques moments de flottements et le fait que l'histoire, à la lumière des saisons sorties par la suite, n'est tout simplement plus corrélée, comment fonctionnent ces "mini-épisodes" ? Pour répondre simplement : étonnement bien. Ce ne sont certainement pas les dialogues, d'une qualité discutable, qui transportent le joueur dans l'univers de la série. En effet, le texte est truffé de mots sonnant comme des électrochocs à l’oreille du fan, qui ne fonctionnent pas dans la bouche de Yoda ou d'autres maîtres du conseil. (La faute à la traduction ou plus certainement au public cible jeune, très jeune ! trop peut-être ? ). Dans l'ensemble les dialogues sont naïfs, simples. Pire, ils auront souvent pour seul but de nous aiguiller et de nous dire clairement et sans détour les actions à mener pour progresser. C'est cadeau :

"Cette assemblée n'est qu'un ramassis d'imbéciles et de simple d'esprit. Ils sont restés trop longtemps dans leur tour d'ivoire à débiter des planitudes sur un ton arrogant, sans voir que la galaxie est en train de changer devant leurs yeux. Je n'ai que faire de lâches qui sont trop appeurés pour comprendre ce qu'est le véritable pouvoir de la force."

- Le Compte Dooku au sujet du Conseil des Jedi

Néanmoins (j'évoquais un bon fonctionnement quelques lignes plus haut ^^), car je ne vais pas seulement critiquer le jeu, on est parfaitement entrainé dans la série The Clone Wars, et il faut reconnaître que le jeu rend bien sur notre petite console à deux écrans de première génération. Les scènes cinématiques ne manquent pas de rendre hommage adroitement à la saga. Les relations entre les personnages (du bon comme du mauvais côté) sont respectées et offrent un résultat convaincant, y compris pour les dialogues en pleine partie. Puisque le joueur compose ses propres équipes de Jedi, ils doivent communiquer en respectant non pas l'ordre de selection mais bien un rapport de force entre élève et maître.

 

En résumé, l'histoire est racontée comme un arc de la série, et si ce dernier est difficile à situer dans la timeline de The Clone Wars, ce n'est pas si grave car, en considérant l’histoire comme un arc bonus de la série, celle-ci s’avère être correctement racontée et implique le joueur jusque dans les cinématiques "QTE". Il s’agit là d’un épisode intéractif, quoique plus épisode qu’intéractif (peu d'actions influentes), mais plus agréable à jouer qu'à regarder.

Technique et gameplay

Le jeu se joue intégrallement au stylet, tout en restant loin des point and click. L'intérêt de ce choix, c'est qu'il permet de nous investir un minimum dans une aventure terriblement prédéterminée. Les pires exemples sont les "QTE", moments d'action intenses qui seront purement gaché si tôt que l'écran tactile aura beaucoup bournlingué. On ne pourra pas non plus les apprécier car il faudra rester sur ses gardes. D'un autre côté, en cas d'échec, on ne fait que recommencer la séquence. Au bilan, ce sont des moments forts, qui accentuent grandement l'aspect film interactif. Ce dernier point, n'est ni bon, ni mauvais. Cela dépend des attentes du joueur.           

Autre phase de gameplay à noter, les combats de type duel (les autres n'ayant aucun intérêt, puisque marteler l'écran comme le ferait votre chat suffit amplement, nous n'en parlerons pas). Les duels quant à eux paraissent nerveux, et force est de reconnaitre qu'ils le sont effectivement. Là encore, il faut marteler sont écran (avec modération cette fois-ci). Pour briser la défense adverse il suffit de réaliser un enchainement particulier. Ils en existent plusieurs. De vous à moi… Je n'en ai jamais utilisé qu'un. (Haut, milieu, bas), et ça a été suffisant pour finir le jeu. Des mouvements de contre-attaque et de contre-contre sont possibles. Pas de panique, marteler son écran sans réfléchir fait parfois se réaliser ce genre d'enchainement. En d'autres termes, le jeu est abordable, ce qui est plutôt agréable. Toutefois ce déferlement de hasard et de chaos peut ne pas plaire à tout le monde.

Enfin quelques vagues enigmes et scènes de mini-jeu, notamment avec les missions "droïdes" cherchent à nous faire changer d'air assez maladroitement. Effectivement, à la première partie ces missions sont revigorantes, distrayantes, mais ont une rejouabilité quasiment nulle, faute d'enjeux.

Les phases reliant toutes celles sitées précédemment, sont des phases d'exploration, ou de progression dans des couloirs... Si le tout s'enchaîne sans accroc, dès que l'on recommence le jeu, on connait tous les check-points, tous les changement de gameplay et quand ils surviennent...  Une part de la magie s'estompe. Ceci réduit le plaisir de jouer à une unique expérience de jeu, soit approximativement 4h30.

Pour terminer, puisque justement le point fort du jeu est sa réalisation, les phases d'exploration (ou de progression) ont des plutôt bons placements de "caméra". Non seulement le joueur n’est presque jamais géné par un obstacl visuel, mais les choix de prises de vue font honneur aux grands espaces, accentuant au passage la dimension cinématographique du titre.

Conclusion

Si on ne replongera pas avec plaisir dans les niveaux déjà achevés pour finir les derniers défis, on appréciera au moins que le titre nous propose de prolonger l'expérience de la série The Clone Wars. Avec 9 niveaux d’une durée d’une trentaine de minutes chacun, on a ici un arc complet et inédit, inclassable dans la chronologie de la série mais où l'atmosphère se retrouve conservée. Le choix des soeurs noires comme principale antagoniste au sabre laser permet de ne pas limiter les affrontements à quelques personnages ou à des Magnagardes. Bien-sûr, elles font office de Sith de substitution, faute de mieux en ces années de Guerre des Clones. Et vous savez quoi...? Ça marche.

En revanche, l'interactivité des mini-épisodes laissera vite place à un épisode tout-court, le choix des jedi expédiés en mission étant la seul décision qui influencera ce qui se passera sous vos yeux. Les limites du jeu seront vites atteintes.

Finalement, si selon moi, le jeu mérite la note que je lui donne, je tiens à faire remarquer que, compte tenu de la console : le gameplay et la direction artistique sont au sommet de ce qu'ils pouvaient être. Tant qu'à l'histoire, compte tenu de la liberté des scénaristes (avec la saison 2 en préparation à l'époque), il est improbable qu'une autre histoire aurait pu être mis sur pied.

Ces mini-épisodes sont sympathiques mais les moments épiques, prenants, funs sont trop rares pour élever le jeu au dessus de la moyenne.

Nuima, août 2017

The Clone Wars : L'Alliance Jedi
Plate-forme :  Nintendo DS  -  Date : 27/08/2017

Points positifs

  • Episode interactif (100% joué au stylet)
  • Duels dynamiques !
  • Beau pour la DS

Points négatifs

  • Des dialogues naïfs
  • Le sentiment d'être face à un arc de 9 mini-épisodes interactifs => avec son lot d'épisodes meubles ennuyeux... Intrigue absente, rythme lent
  • ... lassant à force (on ne se replongera pas avec plaisir pour atteindre le 100%)
Note :
(45 %)
SWU fan database
 

Statistiques globales

27 membres le possèdent (qui ?)
23 membres y ont joué (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité