StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Le Pouvoir de la Force II
Fiche et test (PC) | Vidéos | Cheat Codes
Le Pouvoir de la Force II
 
  • Titre original The Force Unleashed II
  • Genre Beat them all
  • Série The Force Unleashed
  • Année de sortie 2010
  • Année et période -1 (Empire)
  • Plate-forme(s) PC  Macintosh  Xbox 360  PlayStation 3  Wii  Nintendo DS
  • Lien web Acheter sur Amazon
  • Suite de The Force Unleashed, premier du nom, ce jeu, sorti en 2010, reprend les bases de gameplay, pour un nouveau chapitre de l'histoire de l'apprenti secret de Dark Vador, "sobrement" nommé Starkiller.
  • Note du staff SWU
     (55 % - Test SWU et 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (67 % - 3 commentaires)

Introduction

En 2008, Lucasarts nous surprenait agréablement avec Star Wars : The Force Unleashed, qui avait pour lui des graphismes plutôt beaux (pour l'époque), une gestion de la physique immersive et réaliste, un scénario original et intéressant (bien que légèrement incohérent par rapport à l'UE), et surtout un défoulement de tout les instants.

On reprend donc ici le rôle de Starkiller, ex-disciple de Vador, fondateur involontaire de l'Alliance Rebelle et sauveur des dirigeants de celle-ci. Attendez... Starkiller n'est-il pas mort dans l'Étoile Noire, après avoir salement amoché Vador et Palpatine et avoir provoqué une explosion permettant la fuite des sénateurs de l'Alliance ? Eh bien si, mais Vador se sent l'âme d'un maître, et décide de cloner Starkiller à partir de son cadavre et de prendre le clone comme apprenti. Vous jouez donc le clone de Starkiller, mais on va l'appeller Starkiller, car on est pas vraiment sûr que ce soit un clone et pas le vrai... Vous suivez ? Bref, le clone (ou pas) s'échappe et entame un voyage pour retrouver Juno Éclipse, son amour de toujours...

Starkiller

Avec des trailers sublimes, l'apparition de guest stars telles que Boba Fett et Yoda, la possibilité (en fait, l'obligation) de manier deux sabres lasers, et la rencontre avec le Gorog (un Rancor taille x10) annonçant un combat titanesque, The Force Unleashed II promet de surpasser son prédécesseur... Est-ce vrai ? Eh bien, oui. Enfin, non. C'est pas si simple que ça. Bref, lisez la suite...

Les graphismes

Bon, on ne va pas se mentir : c'est LE gros point fort du jeu. Si le jeu et les cinématiques faites avec le moteur de jeu sont d'un réalisme et d'une finesse fort agréables (excepté peut-être l'ombrage des visages), les cinématiques entrecoupant les niveaux sont tout simplement sublimes, si proches de la réalité - aussi bien pour la modélisation que pour l'animation - que l'on s'y confondrait. On frissonne également de plaisir en voyant la pluie sur Kamino et les marques sur le sol lors d'une projection de Force.

Les différentes tenues jouables sont plus belles les unes que les autres (armure Jedi, apparence de Kota, Boba Fett, Proxy...) et vous abandonnerez vite les vieux chiffons du début de partie pour des vêtements seyant bien plus au héros surpuissant qu'est Starkiller.

Rancor

Un bémol : les joueurs du précédent épisode mettront un moment à reconnaître Juno qui a totalement changé de tête (et de personnalité, voir la section scénario).

Gameplay

Ici c'est un peu plus mitigé. En premier lieu, il faut bien avouer que manier deux sabres et démembrer les stormtroopers, c'est quand même franchement jouissif. Les combos au sabre sont plutôt beaux et intéressants ; les combos sabre/pouvoirs de force sont sympathiques, mais peu, voire pas du tout variés. Une déception par rapport au premier épisode où les combos sabre/force étaient nombreux (plaquage de l'ennemi contre le sol, barrière d'éclairs...). Heureusement, quelques nouveaux pouvoirs de force apparaissent dans ce deuxième opus : la Furie vous permet d'augmenter votre puissance pendant une durée limitée (vous pourrez ainsi augmenter les dégats infligés aux ennemis et réaliser certaines actions impossibles auparavant, comme soulever dans les airs un droide de 4 mètres de haut) ; la Ruse Jedi (anciennement appelée Persuasion de Force) vous permet, elle, d'obliger un ennemi à se suicider ou à se retourner contre ses alliés. Petite touche de réalisme, chaque utilisation de la Ruse Jedi est accompagnée d'un court dialogue entre Starkiller et l'ennemi (par exemple : "Tes amis vont te tuer. - Pas si je les tue d'abord...").

Un autre détail assez sympathique est le fait de pouvoir attraper avec la Force les chasseurs TIE qui passent dans le ciel, les écraser sur eux-mêmes et les envoyer sur les ennemis à terre. Malheureusement il s'agit du seul élément intéressant concernant la préhension de Force. Pour le reste du jeu, on n'aura quasiment que des caisses (posées là exprès, on dirait bien) à envoyer sur les ennemis. Adieu les Kashyyk du premier opus où l'on pouvait couper des arbres et les balancer sur les Stormtroopers...

Force Push

De plus, ici, les décors sont répétitifs et le level design pas vraiment ambitieux. On a vu bien mieux.
Les ennemis sont assez variés, du stormtrooper lambda au droïde à carbonite en passant par les acolytes Sith, on ne trouve quasiment que des nouveautés en terme d'ennemis.

Bataille de Kamino

Ces ennemis, vous allez pouvoir vous défouler dessus. The Force Unleashed II , dans son optique de réalisme, vous offre de démembrer voire de décapiter les ennemis à coup de sabre, ou en les envoyant dans les pales d'une hélice sur Kamino, et ça c'est vraiment sympa. On observe également l'apparition de deux nouvelles phases de jeu : la phase de course-poursuite et la phase de chute libre.
Durant les phases de course-poursuite, Starkiller est généralement sur une passerelle qui se détruit petit à petit sous les coups de missiles tirés par une canonnière. Starkiller doit donc traverser la passerelle en sprintant et en se frayant un chemin parmi les ennemis qui fuient. Cependant Starkiller ne peut pas sprinter continuellement, mais seulement par à-coups, et ça casse un peu le côté épique de la chose.
Les phases en chute libre, par contre, sont très réussies. À différents moments de l'histoire, le héros saute du haut d'un endroit élevé et devra éviter ou détruire (par lancer de sabres ou projection de Force) les débris et vaisseaux sur son chemin. Ces scènes sont généralement assez spectaculaires, et assez réussies

Séquence de Chute

On regrettera surtout la quasi-absence de combats au sabre. Excepté les combats contre les acolytes Sith et celui à la fin (pas de spoil), on n'aura pas vraiment vu beaucoup de sabres s'entrechoquer. D'un coté, c'est tant mieux, car le combat final est un peu décevant. L'ennemi (dont je ne vous révélerai pas le nom) résiste à toutes les projections de Force, aux répulsions de Force, aux éclairs et aux combos sabre+projection de Force. Bref, il ne reste plus grand chose, à part le sabre et les combos sabre+éclairs, et là on a envie de rejouer à The Force Unleashed I, parce que c'est vraiment chiant.
À l'inverse, les combats contre les boss "mécaniques" sont bien meilleurs. On aura ainsi des séquences finales de combat bien spectaculaires, bien classe, avec tout plein d'explosions tout partout.

Walker Lance-missiles

Bref, sur le plan du gameplay, on se demande vraiment pourquoi certains bons éléments du premier épisode n'ont pas été gardés. Cela aurait largement rehaussé le niveau du jeu.

Les défis

Les défis sont assez variés : on en compte 10 et ils vont de la phase de plateforme pour récupérer un holocron au repoussement d'ennemis pour défendre un périmètre, en passant par la destruction de cuves de clonage en un temps limité. Soyons honnêtes, ils ne sont pas très intéressants et on ne les effectuera que pour gagner les tenues et les cinématiques associées.

La durée de vie

Aïe. Aïe aïe aïe. Là, c'est horriblement se f... du monde pour un jeu qui coûtait 70 € à sa sortie. Le jeu est composé de 9 niveaux (soit 4 planètes) et on compte environ 1h par niveau. Le niveau sur Dagobah prend 10 minutes à tout casser ; pour les nuls en Maths, ça fait environ 8h de jeu, et encore, en trainant. Quasiment 2 fois plus court que son prédécesseur.

Comme dit ci-dessus, les défis n'ont pas beaucoup d'intérêt et ne vous prendront vraiment pas beaucoup de temps.

Bref, la durée de vie, c'est réellement le défaut le plus gros du jeu.

Le scénario ou histoire d'un aller et retour

ATTENTION CETTE PARTIE CONTIENT DE NOMBREUX SPOILERS.

Bon, le coup des développeurs qui se disent "zut on a fait mourir un personnage intéressant alors on va dire qu'il a été cloné", on aime moyen. Le premier épisode se suffisait à lui-même, c'est dommage.

Mais bon Vador a pensé exactement la même chose que les développeurs et a cloné Starkiller. À moins que ce ne soit le vrai qui s'est fait lavé le cerveau par Vador. On sait pas trop en fait, et le clone non plus. C'est bien la seule subtilité de l'intrigue, qui se résume à part ça à "Starkiller s'enfuit de Kamino, va chercher le général Kota sur Cato Neimoidia, va sur Dagobah on ne sait trop pourquoi, a une vision de Juno se faisant attaquer, court à la rescousse de Juno qui va servir d'appât, arrive trop tard, fonce sur Kamino où l'attend Vador qui tient Juno en otage, affronte Vador et gagne, et Juno qu'on pensait morte est vivante comme par magie, happy end". Un désastre, l'intrigue de The Force Unleashed I était bien plus passionnante. Ici, on a l'apparition de Yoda et de Boba Fett qui aurait pu arranger les choses, pourtant les développeurs ont décidé de ne les faire apparaitre que quelques secondes. Yoda sort deux-trois phrases qui sonnent bien mais qui ne veulent rien dire, et Boba et Starkiller ne font que se croiser (et encore, Boba n'a pas vu Starkiller). Ajoutez à ca le niveau sur Dagobah de 10 min (le temps de trouver tous les holocrons sur 100 mètres carrés et d'atteindre la grotte, pas d'ennemis, pas de challenges, rien !) et vous vous dites qu'en fait, les trailers, c'était un gros appât.

Petit point positif, Starkiller a bien plus de personnalité que dans le premier opus. Enfin, si on peut appeler personnalité le fait de gueuler "Je vaaaaiiiis vous tueeeeer" lors de son combat contre Vador. Personnalité ou instabilité mentale, appelez ça comme vous le voudrez, ça reste une -petite- amélioration.

Juno, elle, a subi le processus inverse. Là où elle avait jadis une assez grande force de caractère, et où elle était courageuse et autonome ("plus jeune élément de l'empire diplômé de l'académie Impériale de Corulag"), un peu comme Leia ou Padmé, elle passe à présent au second plan, passive, telle la princesse Peach attendant son Mario, lui donnant son baiser reconnaissant de l'avoir sauvée...

Le Baron Tarko, le seul vrai nouveau personnage, aurait largement mérité d'être plus exploité, et pas de mourir 2 heures après qu'on l'ait rencontré. On aurait également aimé voir Kota et Starkiller combattre côte à côte.

Mais le pire, c'est la fin. Starkiller et Kota sont vivants, un autre clone (du coté obscur) est dans la nature. Et alors là... pas de The Force Unleashed III qui viendrait tout sauver, expliquer comment Starkiller et Kota sont morts ou ont quitté l'Alliance (oui, parce que s'il y avait eu un autre Jedi que Luke dans l'Alliance lors de Un Nouvel Espoir, ça se saurait, non ? Et surtout Luke lui aurait parlé, lui aurait demandé de l'entraîner...), en un mot finir cette intrigue qui laisse un fort goût d'inachevé...

Toujours est-il que pour plus d'ambition dans le scénario, je vous invite à lire le livre et le comic tirés du jeu.

Les extras

La banque de données est bien différente de celle du premier épisode. Il ne s'agit plus de contenu encyclopédique ou de biographies, mais d'extraits de conversations ou de rapports. On y apprend plein d'anecdotes plutôt drôles. Entre autres, le fait que la Princesse Leia jeune ait été renvoyée d'un pensionnat pour avoir déclenché une révolte à propos du jus de fruits au petit déjeuner et avoir piraté les bases de données en remplaçant le nom "Palpatine" par un nom un peu moins joli ; le fait qu'un chasseur de primes ait tué un Jawa en le prenant pour Yoda...

Le DLC : Endor

Je ne peux pas fournir le test du DLC que je n'ai pas. Si vous désirez réaliser le test du DLC sur Endor, n'hésitez pas à contacter le staff par le biais du formulaire d'inscription.

ATTENTION SPOILER

Sachez simplement qu'il se déroule sur Endor, dans la peau du clone obscur, après la fin "côté obscur", et que vous allez rencontrer Han, Chewie, et Leia Jedi.

FIN DU SPOILER

Conclusion

The Force Unleashed suffisait. Un deuxième opus était inutile, mais l'absence d'un troisième est maintenant encore plus grave. The Force Unleashed II a pour lui ses graphismes magnifiques et son côté défouloir. Malheureusement son scénario pauvre (n'hésitez cependant pas à lire le livre tiré du jeu pour un aspect scénaristique bien plus intéressant) et sa durée de vie ridiculement petite l'empêchent de valoir réellement 70 €. Mais si, comme moi même, vous le trouvez à 3 € sur une brocante, sautez sur l'occasion : à défaut d'être incontournable, il n'en reste pas moins un jeu acceptable.

C'était KortoVos, qui signe son premier test Jeux Vidéo

Le Pouvoir de la Force II
Plate-forme :  PC  -  Date : 07/05/2014

Points positifs

  • Les graphismes
  • On retrouve Starkiller
  • Le démembrement
  • La Ruse Jedi
  • Les banques de données
  • Les scènes en chute libre

Points négatifs

  • Le scénario faiblard
  • Une intrigue inachevée
  • Boba et Yoda font de la figuration
  • Le passage sur Dagobah ne sert à rien
  • Les combos sabre + pouvoirs de Force peu variés
  • La durée de vie maigrichonne
  • Peu de duels au sabre
  • Duels au sabre bâclés
Note :
(65 %)
SWU fan database
 

Statistiques globales

171 membres le possèdent (qui ?)
165 membres y ont joué (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité