StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Avant-Propos
 

« La France est en plein dans le Tiers-monde de Star Wars. »

Cette expression, nous autres Gaulois, on l’entend depuis quelques années maintenant. Il y a quelques mois encore, on pouvait tout à fait employer cette formule en faisait référence au monde de la Bande Dessinée. En effet, niveau Star Wars, c’était similaire au département de la Creuse… Vous voyez où je veux en venir?

Pourtant, il y a de cela quelques années (en 1998), sont sortis en France un nombre assez conséquent de BD estampillées Star Wars. Les plus grabataires d’entre vous s’en souviennent, je le vois à vos yeux qui pétillent. En effet, je fais référence aux publications de Dark Horse France.

Tels des artefacts qui méritent leur place dans des musées (ou des conventions de fans), ces BDs sont aujourd’hui quasiment introuvables. Pourquoi ? Que s’est-il donc passé ? J’ai mené l’enquête...

*
* *




Dossier réalisé de main de maître par @lternativ avec la précieuse aide de sa cafetière et de ses clopes en Décembre 2002.
Mise à jour en Juin 2004 par un Cesba qui avait justement un plumeau sous la main pour dépoussiérer tout ça.
Corrigé et rafraîchi par Gilad Pellaeon en juillet 2010 puis Skellos en novembre 2011.

2. Qui est Dark Horse France ?
 

Dark Horse France (DHF) est une société apparue en 1995.

Filiale française de la très renommée maison mère américaine Dark Horse USA, la prestigieuse société éditrice de comics possédant la licence Star Wars.

DHF a publié plusieurs traductions de comics Star Wars jusqu'en 1999, date à laquelle elle a cessé ses activités dans des circonstances plus qu'obscures...

3. Mais encore ?
 

On a pu compter neuf séries Star Wars différentes publiées par DHF, ce qui représente en tout pas moins de vingt-huit titres (y compris les hors-séries).

Notons que DHF a également publié du non-Star Wars avec des titres et des séries aussi diverses que...

  • James Bond 007 ;
  • The Mask ;
  • Alien ;
  • Alien Versus Predator ;
  • Barb Wire ;
  • Martha Whashington goes to war ;
  • Hellboy ;
  • Quelques mangas ;
  • etc...

En tout, c'est près de cinquante publications différentes que la société a publiées avant de disparaitre en 1999.

4. La disparition : enquête
 

C'est l'un des plus grands mystères de la Littérature Star Wars et je me suis plongé dessus, tel le Sherlock Holmes que je suis... Quoique, je n'ai jamais joué du violon.

Voici l'historique des faits:

  • 1995 : Dark Horse France apparaît. Les fans se réjouissent.
  • 1997 : Dernière publication, attente vaine des fans pour les suivantes, disparition silencieuse de DHF.
  • 1998/1999 : Les dernières publications de DHF circulent sous le nom "Soleil Productions".
  • 2001 : De nouvelles BDs Star Wars apparaissent sur le marché. Elles sont éditées par Delcourt.



A partir de là, deux hypothèses se sont dégagées :

  • Les BDs se sont mal vendues et DHF a fait faillite ;
  • DHF n'avait pas la licence Star Wars et les BDs étaient illégales et furent donc interdites de vente sur le marché ;



A noter que Dark Horse France était la propriété de Cryo Interactive, société française qui s'occupe, entre autres, d'éditer des jeux vidéos...

Je pense, après avoir passé des coups de téléphone à droite et à gauche, que Cryo avait les droits pour l'exploitation de la licence Star Wars de 1995 à 1998 mais que, pour une raison quelconque, la société a décidé de revendre ET les droits ET le label Dark Horse France à la maison d'édition Soleil Productions basée à Toulon.

Ceci étant, Soleil a publié les derniers Dark Horse France prévus jusque fin 1999. De là, selon leurs propres dires, ils ont également perdu les droits.

D'après les dires d'une responsable de chez Cryo Interactive, les droits en question devaient être rachetés tous les ans, ou tous les deux ans, mais vous voyez le principe. Ce qui fait que la licence était très, très coûteuse.

Par voie de faits, j'en conclus que les BDs étaient rentables en elles-mêmes mais que la licence Star Wars était beaucoup trop chère et/ou le système n'était pas habituel en France. NDCesba : On sait aujourd'hui que le contrat liant Dark Horse à Delcourt est différent et bien plus commun, chez nous. Leur seul et unique engagement est de publier un certain nombre de comics issus du catalogue de Dark Horse, selon leurs choix.

Quoiqu'il en soit, c'est Delcourt qui possède aujourd'hui cette licence mais il ne semble pas que cela soit dû à un rachat entre Soleil et Delcourt. La responsable de Soleil n'ayant pu m'indiquer si une autre société avait repris le flambeau, j'en conclus qus c'est soit Delcourt, soit LucasBooks qui s'en sont inquiétés de leur propre initiative.

NB : Les versions publiées par DHF ne respectent pas le format d'origine des comics Star Wars américains. Ce qui fait que l'on a souvent des images déformées et/ou sur lesquelles il manque des parties. Ce n'est pas le cas des BDs publiées ou rééditées par Delcourt.

Conclusion : si vous êtes anglophones ou si Delcourt a réédité toutes les BDs présentées ici, elles n'ont vraiment d'intérêt pour vous que dans la mesure où vous êtes intéressés par un objet "collector". Sinon, passez votre chemin...

Page suivante >>
Publicité