StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. C'est l'histoire d'un mec
 
Contrairement à ce que l’on pourrait croire, Lego n’a pas toujours été synonyme de briques en plastique… on pourrait même considérer que LEGO a été le précurseur de la domination du plastique sur le bois dans le domaine du jouet.



Petite histoire :

Nous sommes en 1916, et Ole Kirk Christiansen, fondateur de la société trouvant son origine dans les mots Danois “leg godt” (“joue bien”), est charpentier de son état (mais pourquoi toujours charpentier ? Et pourquoi pas vendeur de frites ?!).

Notre homme construit des meubles dans son atelier, qui par un hasard malheureux prend feu en 1924 (le bois ça se consume vite…). Tel fut le tournant de son activité, car il décida pour le bien de son entreprise de fabriquer en premier lieu des modèles réduits de ses créations afin de l’aider dans sa conception.
Il décida plus tard de confectionner des jouets inspirés par ces modèles réduits, qui ensuite furent modifiés en réponse à l’engouement de l’époque pour le Yo-yo. Il utilisa les roues de ces derniers et fabriqua des jouets modulaires, et en 1949, les premières briques apparurent !
(faites en acétate de cellulose, nouveau pour l’époque et tous ces jouets en bois)

Et c’est en 1953 que Ole Kirk et son fils Godfred trouvèrent le nom de tout cela : LEGO Mursten ou “briques LEGO”.

En 1958, la brique évolua avec les tubes creux que l’on connaît à l’intérieur, et Ole Kirk mourut, laissant à son fils le soin de perpétuer tout ce système...

Encore avec un incendie, LEGO fut poussé à croître et à s’expanser. En 1960, le stock de jouets en bois fut pratiquement effacé par cet incident, mais la division plastique résista.
Les années suivantes, les éléments en roue furent intégrés, et le matériau de fabrication changea (1963) pour un plastique non toxique, plus résistant et avec une excellente durabilité : l’ABS, ou Acrylonitrile Butadiène Stryène (et qui est encore utilisé aujourd’hui).

Les premiers livrets de conseils et d’étapes de montage furent ajoutés (1964) et la célèbre série de modèles ferroviaires avec leurs moteurs de 4,5V (puis 12V) fut créée.
Très vite, le système DUPLO pour les plus jeunes fut imaginé, puis le premier parc LegoLand fut ouvert le 7 Juin 1968 à Billund au Danemark.
Les premières figurines apparurent en 1974 via l’usine ouverte à Enfield au Connecticut qui produira ce qui a été appelé des “maxifigs”, qui étaient composées d’un torse sur lequel se montait les bras et qui s’imbriquait sur des jambes, le reste étant à faire avec des éléments plus standards de la gamme… Sans visage ni âme, ces figurines seront remplacées par les actuelles “minifigs” en 1978.

Les gammes s'étoffèrent, avec les gammes pour jeunes filles, les bateaux avec coque flottante, les séries avec engrenages, leviers et axes, et les premiers vaisseaux spatiaux en 1979.
La fin des années 80 marqua l’arrivée des accessoires électriques ainsi qu’un début de module qui sera dans le futur appelé “MindStorm”, pour contrôler vos créations par ordinateur.
Et depuis la début des années 2000, Lego a aussi sa propre ligne de jeux vidéos, après être passé par les logiciels qui accompagnaient leurs sets (comme la série de créations de films sponsorisé par Steven Spielberg ou les MindStorm). On pourra citer les plus célèbres aujourd’hui que sont Bionicles the Game, Lego Star Wars ou Lego Indiana Jones

Il ne vous aura pas échappé que depuis longtemps Lego a toujours produit ses mini-figurines avec une couleur de peau jaune. Beaucoup de gens ont commencé une levée de boucliers, criant au racisme. Avec l’arrivée de leurs set de Basket-ball (aujourd’hui disparu) et de Lando Calrissian ou Mace Windu dans la gamme Star Wars, certains personnages ont eu la peau brune.
Et avec ces licenses, les Lego provenant de films sont aujourd’hui vendus avec des personnages à la peau beige et non plus jaune pour éviter la polémique…


Pendant longtemps, Lego fut le seul fabricant présent sur le marché de la brique à construire, mais récemment des entreprises comme Mega Blocks ont commencé une concurrence, à un prix inférieur qui les rends plus attractifs.
Cette différence de prix s’explique en premier lieu par le procédé de fabrication : Lego au contraire de ses concurrents utilise de petits moules et la tolérance au contrôle est de 0,002mm ! (donc un coût de production plus important, mais une qualité irréprochable)
En second lieu, Lego est depuis longtemps le meneur dans la création de nouvelles gammes et dans la recherche avec ses designers… toute recherche & développement a un prix !
2. Le début des licences
 
En 1999, Star Wars revient.
Cette même année, en Avril, Lego va lancer cinq sets balayant les épisodes 4 à 6. Un X-Wing Starfighter, un Y-Wing et le Tie Advanced X1, un Snowspeeder, une scène de la forêt d’Endor, et le Landspeeder.
Le succès fut énorme, les sets étaient ludiques et attirants pour les enfants, mais aussi travaillés pour les plus grands.

Tout en gardant la magie de l’Édition Spéciale avec ces sets, Lego fit patienter pour l’arrivée de la Menace Fantôme… et petit à petit la société prendra goût aux sets à licence.




Après cela apparurent d‘autres licences chez Lego, comme Harry Potter (2002), Spider Man (2002), Batman (2006) ou encore Indiana Jones... En 2012, Lego a même réussi le pari fou d'obtenir les licences DC et Marvel dans le même temps, malgré la féroce concurrence existant entre les deux maisons de super héros !

Ces partenariats démontrent bien la direction qu’a prise Lego : continuer à proposer des gammes centrées sur un thème proche de l’enfance (City, Castle, Belleville…), tout en ajoutant à de nouvelles gammes autre chose que les enfants ont à cœur aujourd’hui : les héros de films ou de bande dessinée…
<< Page précédente
Publicité