StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. La lecture et la compréhension des règles
 
Pour celui qui n’a jamais joué aux jeux de rôle, cette étape est incontournable.
Les règles du jeu de rôle Star Wars ont beau être assez simples pour un connaisseur, elles restent des règles de jeu de rôle…
Je m’explique : les règles constituent une modélisation de la « réalité » de l’univers décrit avec une clé de lecture arbitraire (chez West End Game, des facteurs de difficulté et un D6 doivent suffire à représenter une bataille spatiale !!!). Donc, les règles établissent un modèle qui régit l’univers, ici celui de Star Wars.
Ainsi, les règles peuvent paraître très abstraites aux néophytes, c’est pourquoi je leur recommande une grande attention à la première lecture du livre de règles. Internet vous offre aujourd’hui la possibilité de discuter dans votre langue avec des joueurs et des MJ aguerris qui pourront vous expliquer tel ou tel point des règles.
Détail qui peut paraître évident mais si vous êtes vraiment débutant, préférez une version de jeu de rôle produite dans votre langue maternelle.
2. Une sélection des règles s'impose
 
Comme tout bon jeu de rôle, le jeu de rôle de La Guerre des Etoiles est fondé sur des règles assez précises. Une fois que vous les connaissez et les comprenez, vous devez les diviser en deux types :

- Les indispensables qui régissent la base même des actions des joueurs (par exemple, la règle sur les difficultés en opposition, ou le déroulement des combats).

- Les garde-fous qui permettent de répondre à l’improvisation, d’étayer une description, mais qui ne sont pas indispensables dès le début pour un MJ, ces points viendront progressivement.


Notez que le caractère « indispensable » ou non des règles est très subjectif. Il m’est arrivé d’être joueur et MJ d’un même JdR et de ne pas connaître toutes les règles utilisées par un autre MJ.
Cette distinction vient tranquillement en fonction de la manière de jouer du MJ et, paradoxalement, surtout de celle des joueurs.
Petit à petit, vous utiliserez davantage de règles, ce qui vous permet d’enrichir les situations et de varier les possibilités pour en sortir.
3. En route pour votre première aventure
 
Si c’est votre première aventure en tant que MJ, préférez des équipes de rôlistes confirmés qui, par leur attitude et leurs conseils, vous montreront ce qu’est une aventure réussie.
En effet, des rôlistes savent jouer la comédie, rendre réelle la scène, connaissent les règles sur le bout des doigts et ont même parfois été MJ eux-mêmes, ils connaissent donc bien votre situation.

Prenez un scénario simple du type de ceux fournis dans les livres de base.
Ces scénarios ont beau ne pas être très longs, ils sont très bien détaillés et vous protègent assez bien de la nécessité d’improviser.

Une aventure courte mais variée dans ses péripéties vous obligera à casser votre a priori sur les règles « indispensables ».
Vous verrez bien vite que les règles qui vous semblaient incontournables dans une aventure peuvent ne servir que dans des cas très particuliers.
4. Mise en garde quant à l'évolution des personnages
 
Le plus gros défaut rencontré souvent chez les MJ avec peu d’expérience est le « grosbillisme », pratique qui consiste à faire vite progresser les PJ et à leur faire découvrir des artefacts surpuissants.
Exemple : une équipe en est à sa 4ème aventure et tous les joueurs qui la composent sont des Jedi avec chacun deux sabres laser, son holocron, etc (je caricature mais vous comprenez le principe)...


Le problème avec cette pratique est que les PJ risquent de se lasser rapidement de vos aventures car ils seront devenus trop puissants. C’est une spirale sans fin où vous chercherez sans cesse de nouveaux objets toujours plus puissants à leur faire découvrir. Vous passerez plus de temps à cela qu’à leur proposer des péripéties dignes de ce nom.
<< Page précédente
Publicité