Le Labyrinthe du Mal
  • Titre original Labyrinth of Evil
  • Genre Roman
  • Univers Legends
  • Année et période -20 (Emergence de l'Empire)
  • Auteur(s) James Luceno
  • Couverture Steven D. Anderson
  • Traducteur(s) Patrick Imbert
  • Synopsis : La République de Palpatine et la Confédération de Dooku continuent de se disputer la galaxie. Anakin Skywalker et Obi-Wan Kenobi sont une nouvelle fois dépêchés pour mener une importante mission : l’attaque de Cato Neimodia. Après l’assaut et la victoire, les deux Jedi découvrent quelque chose qui pourrait enfin conclure la Guerre des Clones ; un indice pouvant les mener directement vers la cachette du supposé tireur de ficelles de toute cette gigantesque manipulation : celui qu’on nomme Dark Sidious, le Seigneur Noir des Sith. Les pouvoirs de l’Élu, promu Chevalier, ont doublé, et son ex-mentor siège à présent au Conseil, mais malgré ça, cette enquête ne les enfoncera que plus profondément dans le doute, la trahison et la souffrance.
  • Note du staff SWU
     (93 % - 1 commentaire)
  • Note des internautes
     (83 % - 7 commentaires)
     (93 %)
    La Revanche des Sith ! Episode III de notre saga favorite, enfin! Et bien sûr, comme pour la Menace Fantôme avec son Vent de Trahison et l’Attaque des Clones avec le toujours inédit en France The Approaching Storm, voici le tie-in qui va avec le film ; vous savez, ce roman censé nous mettre en jambes avant d’aller au ciné en nous racontant un peu ce qui est arrivé AVANT le film, parce que le déroulant sur fond étoilé c’est bien, mais 300 pages c’est mieux. Aux commandes, James Luceno, un habitué de l’univers Star Wars donc, puisque déjà auteur de plusieurs romans, dont justement Vent de Trahison, ainsi que plusieurs tomes du Nouvel Ordre Jedi.

    I - L’inspecteur Obi-Wan mène l’enquête.
    Et oui, une bonne partie du roman repose bel et bien sur une enquête, une enquête à la Star Wars quand même, je vous rassure, avec blasters et sabres laser, Obi-Wan et Anakin remontant tant bien que mal une rare piste laissée par le mystérieux Darth Sidious via un holoprojecteur oublié par Nute Gunray sur la planète Cato Neimodia… Souvenez vous cette mécanochaise qui servait à recevoir les transmissions du seigneur Sith dans la Menace Fantôme…
    Bon, autant le dire tout de suite, cette partie là de l’intrigue ne brille pas forcément par son originalité : une planète, une baston, un indice, indice qui mène à une planète, une baston, un indice, indice qui mène à… etc, etc, vous avez compris. L’intérêt de cette partie n’est pas dans son scénario, c’est plutôt l’occasion pour Luceno de faire le point sur la Guerre des Clones, les forces en présence, les nouveaux statuts d’Obi-Wan et Anakin et les personnages importants de la guerre. L’occasion aussi de glisser quelques révélations instructives telles que les origines du général cyborg Grievous, une mention du maître de Dark Sidious ou un éclaircissement bienvenu sur les origines exactes de l’armée des clone et sa commande par le jedi Sifo Dyas, éclaircissement d’autant plus intéressant qu’il est basé sur des informations données directement à l’auteur par George Lucas lui-même.
    On appréciera aussi la petite séquence clin d’œil au cours de laquelle Obi-Wan aura pour mission de désactiver un rayon tracteur afin de décoller d’une base spatiale…
    Pour en revenir à notre petite chasse au seigneur Sith, sachez aussi qu’elle ne monopolise pas tout le bouquin…Non, nos amis jedi auront bientôt bien mieux à faire. Oh, je ne pense pas aux pauvres Anakin et Obi-Wan qui vont continuer à chasser des fantômes à l’autre bout de la galaxie, le comte Dooku servant ici d’appât. Ce développement sans surprises de l’histoire sert surtout à garder nos deux héros loin de Coruscant. Je pense justement au jedi restés sur Coruscant. Premièrement , ces derniers héritent de la fin de l’enquête entamée par Obi-Wan et Anakin, la piste les menant de plus en plus prêt du seigneur Sidious via son quartier général secret dans une zone désaffectée de la planète-cité (vu à la fin de l’Attaque des Clones), tellement prêt que le lecteur captivé par le suspens s’attend presque à voir Sidious s’enfuir en courant à chaque porte ouverte.
    Deuxièmement les jedi vont bientôt faire face à une nouvelle menace… Ha, mais d’abord veuillez m’excuser, on me fait signe qu’il est l’heure de faire une petite pause météo :

    II - Aujourd’hui, ciel couvert sur tout Coruscant, prévoyez quelques averses de turbolasers sur le quartier du Sénat.
    Ahem, une bien belle introduction pour attaquer le final du roman, et quel final mes amis ! Oubliée l’enquête rébarbative, ça c’était juste pour l’échauffement (bon ok, un peu long l’échauffement), place au nouveau bad guy de l’univers Star Wars, le général Grievous ! Sa mission, kidnapper le chancelier suprême de la République en plein cœur de Coruscant, rien que ça. Il faut quand même avouer que la partie est un peu truquée en faveur du cyborg, et c’est avec un certain plaisir que l’on regarde nos pauvres Jedi, Shaak Ti et Mace Windu en tête, se faire balader de long en large au cours d’une poursuite haletante à travers la capitale, notamment lors d’un voyage très agité en Maglev (un train magnétique) qui restera pour beaucoup une, voire LA, grande scène d’action du roman.

    III - Labyrinth of Evil et l’Univers Etendu, une belle histoire d’amour.
    Autre qualité du roman qui concerne plus les habitués des multiples médias Star Wars : Luceno y démontre une connaissance de l’Univers Etendu quasi encyclopédique.
    La Guerre des Clones tout d’abord ; romans, romans junior, nouvelles, bandes dessinées, série TV, jeux vidéos… rien ne manque à l’appel. L’auteur parvient à caser une référence à quasiment chaque œuvre au cours du récit.
    Allez hop, une liste d’exemples facultative et non exhaustive pour les plus curieux: les batailles d’Ord Cestus et Preastlyn pour les romans, Raxus Prime et Xagobah pour les Boba Fett juniors et les jeux (les événements de Raxus étant issus du jeu Clone Wars), Kamino, Ohma D’Un, Brentall IV et Jabiim pour les BD, Hypori pour la série animée ainsi que ses droïdes caméléons vus sur Illum, le Bota de la duologie de romans Medstar, ou encore la Storm Fleet pour les nouvelles.
    Vient ensuite le reste de l’Univers Etendu, avec des éléments qui, bien que parfois déjà utilisés durant la Guerre des Clones, trouvent leurs origines bien ailleurs, tels qu’Armand Isard, Sate Pestage, Zan Arbor, Ylenic It’kla ou Darth Bane, mais aussi les planètes Aargau, Centarès et Belderone issues des vieux Marvel Comics ou un encore un droïde duelliste Trang échappé des vieux comic strips du duo Goodwin/Williamson (republiés chez Dark Horse dans les Classic Star Wars).
    Luceno se permet aussi quelques considérations technologiques intéressantes sur les manufacturiers d’armement comme les Chantiers Kuat et leur succursale des Chantiers Rothana équipant chacun un des deux camps.
    Fin du fin, il va jusqu’à mentionner les actions de Shaak Ti sur Dagu. Oui, Dagu, comme dans Escape from Dagu, roman Star Wars surtout connu pour avoir été annulé…
    Seule discordance dans ce tableau idyllique, le manque de cohérence entre le roman, la deuxième saison de la série TV Clone Wars et le web-comic Reversal of Fortune dont les intrigues reprennent de nombreux évènements communs mais avec des descriptions parfois très différentes.

    Conclusion.
    Même si, pris dans sa totalité, Labyrinth of Evil ne s’impose pas forcément comme le meilleur roman Star Wars jamais paru, son statut de pivot dans la Guerre des Clones, son lien direct avec la Revanche des Sith et son final haletant en font très clairement un INDISPENSABLE.

    + Les plus

    Un complément presque indispensable à la Revanche des Sith.
    Un véritable bilan de la Guerre des Clones avec de nombreuses références aux autres éléments de l’Univers Etendu.

    - Les moins

    Une bonne partie de l’histoire finalement pas bien palpitante.
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

58 membres le possèdent (qui ?)
49 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité