StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Apparence
 
Un RakataLes Rakata sont des aliens humanoïdes avec des traits amphibiens très prononcés, sensibles à la Force, venant de la planète Lehon.

Leur peau était typique des créatures amphibies et pouvait être de couleur rouge, orange, brune, verte, turquoise, bleue ou grise. Cependant, après une épidémie qui diminua fortement leur nombre, la plupart des Rakata étaient de couleur rouge-gris, rouge-brun ou grise. Ces couleurs étaient les couleurs des lignées dominantes.

Si au début les couleurs de peau permettaient de distinguer les différentes races, les couleurs finirent par se mélanger au fil du temps. Cependant, certaines races plus rares, et presque disparues, avaient gardé leurs couleurs distinctives : les Droots de couleur bleue, les Ikaliks avec des lignes rouges et les Bukeseks, noirs.

Parmi les traits distinctifs, on retrouvait les yeux, situés sur le côté du crâne allongé, la couleur de ces yeux variant du brun au doré.
Leurs mains et pieds ne comprenaient que trois doigts, chacun se terminant par une puissante griffe. Leurs nombreuses dents très pointues témoignaient de leur régime carnivore. Il arrivait même que les Rakata se laissent tenter par le cannibalisme.

Pour un être extérieur, il était difficile de les distinguer : ils avaient tous une taille et une corpulence similaires, même si les femmes étaient, souvent, un peu plus fines.
2. Société et mode de vie
 
Leur société et mode de vie étaient très similaires à ceux des Yuuzhan Vong, mais légèrement différents. Là où les Vongs possédaient des castes distinctes (par exemple, les humiliés, les modeleurs, les prêtres, etc..), les Rakata avaient des classes également distinctes mais moins nombreuses. On notait trois classes principales : les esclaves, les guerriers et les prêtres.

Des guerriers Rakatas
Les prêtres, portaient de longues robes et des moniteurs sur leur avant-bras pour lire d’anciens textes. Ces prêtres étaient les intellectuels.
Les guerriers, des êtres plus primitifs, portaient des armures et différentes armes. Cette grosse distinction était présente sur toutes les planètes sous le joug de l’Empire Infini.
Les prêtres effrayaient les guerriers car pour ces derniers, ils maitrisaient des pouvoirs au-delà de leur compréhension. Les prêtres, eux, craignaient les guerriers qui, malgré leur intelligence plus limitée, avaient une force physique bien supérieure.

Les servants de l’Empire n'étaient pas des Rakata primitifs mais bien des esclaves, faits prisonniers après les conquêtes des planètes.
Si les prêtres appartenaient à la classe ‘’maitre’’, le jeu politique était joué par les soldats de haut-rang, en consultation avec les prêtres et les dieux.


Peu importe la classe dont ils étaient issus, les Rakata apprenaient facilement, preuve de leur intelligence. Si leur langue maternelle était le Rakata, ils n’avaient pas de vrais problèmes à apprendre une nouvelle langue. Il en allait de même pour l’apprentissage de nouvelles technologies.

Une autre similitude entre Rakata et Vongs se retrouvait dans leur caractère et leur code d’honneur. C'était des conquérants et des êtres cruels, et pour les étrangers, ils étaient sauvages par nature.
Pour les guerriers, l’honneur au combat était extrêmement important et bon nombre de ces guerriers étaient impossibles à raisonner une fois qu’ils avaient la rage en pleine bataille. Ils ignoraient leurs blessures jusqu’à en mourir dans le seul désir de détruire l’ennemi.

Les Rakata qui avaient survécu à l’épidémie qui les coupa de la Force ainsi qu'à la chute de l’Empire Infini possèdaient toujours ces qualités intellectuelles.
Cependant, les survivants étaient répartis en différentes tribus. Certaines tentèrent de retrouver leur connexion avec la Force, d’autres de retrouver leur suprématie technologie, d’autres encore retournèrent à un style de vie primitif afin de se séparer le plus possible de leurs ancêtres.
<< Page précédente
Page suivante >>
Publicité