Proscrit
  • Titre original Outcast
  • Genre Roman
  • Série Le Destin des Jedi (Vol. 1)
  • Univers Legends
  • Année et période +43 (Héritage)
  • Auteur(s) Aaron Allston
  • Couverture Ian Keltie
  • Traducteur(s) Gabrielle Brodhy
  • Synopsis : Après la violente guerre civile, et la dévastation causée par feu Dark Caedus, l'Alliance Galactique est en crise ... et dans le besoin. En provenance de tous les coins de la galaxie, des gens de pouvoir se retrouvent sur Coruscant pour un sommet qui doit déterminer le futur de ces mondes unifiés. Mais le futur des Jedi se trouve dans une situation plus critique encore. A la surprise de tous, la Chef de l'État Natasi Daala ordonne l'arrestation de Luke Skywalker qui n'a pas d'autre choix, devant les accusations, que de négocier un traité avec Daala : sa liberté en échange de son exil... loin de Coruscant et de l'Ordre Jedi. En compagnie de son fils, Ben, Luke part à la recherche de la terrible vérité tapie derrière la corruption et la chute de Jacen Solo. Mais les secrets qu'il va découvrir parmi les énigmatiques mystiques de la Force sur le lointain monde de Dorin pourrait mener sa quête - et la vie qu'il connaît - à une fin brutale.
  • Note du staff SWU
     (63 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (60 % - 2 commentaires)
     (65 %)
    Outcast est le premier roman de la série Fate of the Jedi, écrit par Aaron Allston et publié le 23 mars 2009. Suivant la mode post-NJO de Del Rey, la série comportera 9 romans, chacun vraisemblablement intitulé d'un mot unique, à l'instar de la précédente série Legacy of the Force. Les attentes sur cette série sont grandes, en vrac : liaisons et ponts vers la série de comics Legacy de Dark Horse dont je reparlerai plus avant, fin des intrigues non résolues de Legacy of the Force et notamment le véritable sens de la mort de Jacen Solo. Là où Millenium Falcon aurait du apporter des éléments de réponse, la vacuité de fond du roman de Luceno et l’annulation du roman de Cunningham Blood Oath rejettent tout le problème sur Fate of the Jedi.

    Le stand-alone de Luceno assumait un retour à une intrigue plus légère que les productions habituelles post-RotJ de Del Rey (NJO, LotF en tête) tandis que Fate of the Jedi assume pleinement la continuité... des deux. Et qui de mieux placé qu'Aaron Allston - Monsieur Rire de Star Wars - pour nous assurer de garder ces deux esprits, lui, un des survivants de l’époque Bantam.

    Planter le décor

    Comme Allston est un gros malin, l'ouverture de son roman commence par la description de la forme triangulaire d'un destroyer stellaire dérivant dans l'espace au dessus de Coruscant, un ouverture bien connue du fan de Star Wars. Le Gilad Pellaeon vaisseau-amiral des Vestiges de l'Empire - maintenant dirigés par Jag Fel - emmène les dignitaires impériaux au sommet politique organisé par Natasi Daala - nouvelle Chef d'Etat de l'Alliance Galactique - sensé réunifier la Galaxie. La fin de la cérémonie diplomatique arrivée, le coup de force de Daala intervient avec l'arrestation de Luke Skywalker qui manque de se terminer en pugilat généralisé entre une vingtaine de Jedi de l'Ordre et la GAS (Galactic Alliance Security, digne successeur de la GAG de Jacen Solo). Le Maître de l'Ordre est finalement exilé et part à la recherche de ce qui a corrompu Jacen Solo, avec son fils Ben Skywalker.

    La défiance du peuple envers les Jedi est forte et plusieurs éléments de l'Ordre sont devenus incontrôlables (Seff Helin voit des Mandos partout pendant que Valin Horn voit des imposteurs) pour une raison inconnue. Seul point commun entre ces deux Jedi ? Leur enfance dans la Gueule lors des Guerres Yuuzhan Vong... et je n'en dis pas plus, des fois que l'intrigue amorcée par les époux Solo et Allana serve à quelque chose dans la suite de la série. A grand coup d'intrigues politiques (devenues omniprésentes depuis LotF) et médiatiques (un élément rare dans Star Wars), Allston exile Luke, nomme un nouveau Grand Maître, colle des mesures de restrictions qui ne vont pas plaire à l'Ordre Jedi, Jaina en tête. Des procès aux scènes de combats, Allston se livre à des exercices de style très différents dont il se sort admirablement, sa maîtrise de l'UE de la période étant totale.

    Le background est établi et la main est donnée à Christie Golden pour le deuxième opus et le développement de l'intrigue galactique.

    Amuser la galerie

    Le roman d'Allston se compose à partir du tiers du livre de trois intrigues séparées dont l'une suit les époux Solo et leur petite-fille Allana, à la rescousse d'un Calrissian rencontrant des difficultés sur Kessel. Ces pages représentent un bon quart du bouquin et ne sont pas franchement intéressantes tant sur le fond (histoire somme toute peu crédible et - pour le moment - sans aucun impact sur le reste) que sur la forme (mon dieu, que c'est lent ! On dirait que Yan fait de l'arthrose et que Leia n'est pas loin de la ménopause !). Assurément, LE gros point négatif du bouquin, ennuyeux et même un poil énervant : l'intrigue conduit Allston (ou l'inverse) à faire apparaître certains de ses chouchous pour une mission X-Wingesque qui fait cheveu dans la soupe tant la vacuité de ses conséquences est lourde d'inconséquence, sauf si vous aimez vous paluchez en voyant Nrin Vakil dans un chapitre de roman. Moi pas.

    Pour le reste, Allston est drôle, le plus drôle chez Del Rey, et dans Outcast, il se lâche littéralement ! Amoureux des Bantam spectres à mourir de rire, accrochez-vous car Yan, Luke et Ben s'éclatent sous la plume d'Aaron.

    Voyager dans le temps

    En 2005 aux Etats-Unis et en 2006 en France sortent les Dark Nest, alias Nid Obscur dans lesquels on retrouve un Jacen Solo à la pointe de la philosophie du Potentium et auréolé de nouveaux pouvoirs acquis chez les différents groupes et cultures utilisateurs de Force de la Galaxie.

    Ce voyage de cinq années du Jedi déchu, longtemps réclamé, est toujours resté nimbé de mystère. Vous apprendrez que lire cette histoire par les yeux de Luke et Ben Skywalker huit ans plus tard est... rafraîchissant, excitant, haletant, la réussite incontestable de Outcast et certainement l'une des grandes réussites à venir de Fate of the Jedi. La relation père/adolescent est bluffante de vérité, Ben le héros attachant que l'on attendait depuis Anakin Solo.

    Le pari d'éloigner Luke d'un Ordre Jedi incapable de se passer de son Grand Maître est payant : Cilghal, Kyp, Octa Ramis, Kenth Hamner (et je l'espère par la suite d'autres Maîtres) absents de LotF sont bien obligés de prendre leurs responsabilités et retrouver un Luke aventureux nous ramène quarante-trois ans en arrière au jeune garçon regardant les soleils de Tatooine, la sagesse et un fils en plus ; une main, et surtout une femme en moins.

    Premiers éléments de réponse sur Legacy ?


    Imaginée en collaboration avec Dark Horse, il est amusant de voir ô combien Del Rey semble s'accomoder de tisser des intrigues sur le background de la série Legacy. Si vous lisez Outcast attendez vous d'ores et déjà à quelques révélations (ou pistes) impériales... et vu comment s'annonce Omen, attendez-vous à plus dans la suite de la série.

    En somme...

    Outcast est une introduction réussie, qui devrait lancer sur des chapeaux de roues Omen. On sort un peu frustrés du roman, frustrés de ne pas en savoir plus, mais c'est de la bonne frustration, croyez-moi !

    + Les plus

    • Une ouverture de série réussie
    • Le début des aventures de Luke et Ben
    • L'ambiance (un peu) plus légère que LotF bien orchestrée par l'humour d'Aaron Allston
    • L'esquisse de liens avec les comics Legacy
    • La couverture, bien plus belle en vrai !

    - Les moins

    • L'intrigue des époux Solo sur Kessel
    • Allston qui veut à tout prix caser un ou deux de ses pilotes favoris
    • La longueur du livre... seulement 300 pages pour un hardcover, une tendance qui devrait malheureusement se poursuivre sur les livres suivant
  • 21/06/2011
     (60 %)
    1) Han et Leia sont sur un caillou

    Bon, je commence par ce qui fâche.
    Le prétexte de les envoyer sur Kessel tient la route (pas d\'observateurs pour Leia notamment). Mais au-delà de ça, on s\'ennuie ferme. Alors certes, Allston fait son Aaron, en nous ressortant toute sa clique de pilotes à lui. Et voir Wedge piloter un X-Wing, même s\'il a 60 ans, ça n\'a pas de prix. En fait si, c\'est lourd :pfff:
    Mais à part ça ? Quelle est l\'utilité de cette intrigue ? Bon, on a un joli clin d\'œil à L\'Académie Jedi (d\'ailleurs au début, je trouve ça un peu lourd qu\'Allston rappelle toutes les 2 pages qu\'Han a déjà bossé sur Kessel et y a rencontré Kyp Durron). Han et Leia se prennent des rochers sur la tête et se font attaquer par des araignées d\'énergie. Rien de bien nouveau

    Mais, même si cette partie du roman est ennuyeuse, on a quand même de nombreuses questions sans réponse : pourquoi y a-t-il un mini-Centerpoint sous la surface de Kessel ? C\'est quoi ces \"bogeys\" attirés par tout ce qui semble électronique ? Comment Leia arrive-t-elle à ressentir leurs informations ? Bref, pas mal de questions sans réponse :perplexe:

    Y\'avait un seul truc vraiment intéressant dans cette partie, mais hélas ça ne dure que 2 pages, et après plus rien. C\'est Allana. On apprend rien sur la \"voix\" qui s\'adresse à elle, et sur son malaise lors de l\'exploration de la tombe. J\'espère des réponses futures.


    2) Luke et Ben sont sous des cailloux

    Je reviendrais sur l\'exil de Luke dans la 3ème partie.
    J\'ai bien aimé ce passage chez \"Master Plo\" (merci TCW :x ). Je crois que c\'est le premier roman où on en apprend vraiment plus sur les Kel Dor. La culture des Sages Baran Do est assez surprenante, et on va de surprise en surprise, même si le Hidden One manque un peu d\'originalité : mégalo, égocentrique, et qui lance des éclairs de Force. Ca vous rappelle pas quelqu\'un ? Moi, si !
    Ben prend enfin de l\'importance, et cesse d\'être \"Le Fils de Luke Skywalker\", notamment lors de ses combats face à Charsa et son démontage du Hidden One :oui:
    Le seul bémol, c\'est qu\'on apprend pas trop de trucs sur Jacen : il est venu, il a appris leur technique et c\'est tout... Espérons que les futures investigations de Luke et Ben soient un peu plus prolifiques parce qu\'après tout, c\'est ce pourquoi Luke est parti en exil.


    3) Les Jedi fous

    Bon, ce qui devait arriver arriva, Daala fait n\'importe quoi (vous avez vu, ça rime).
    Passons sur le fait que Luke n\'ait soit disant pas pu prévoir la chute de Jacen (après tout, Obi-Wan n\'avait pas prévu celle d\'Anakin). Assigner des observateurs aux Jedi, pourquoi pas ? C\'est du flicage bête et méchant, et au final ça n\'aura pas servi à grand chose :neutre:
    Assigner Dab Hantaq à Jaina ? Bon là, c\'est du gros fan-service de la part d\'Allston, qui nous dit \"Vous avez vu, j\'ai lu le NJO, je connais les personnages !!\". Youpi...
    Pour continuer sur les observateurs, j\'adore la badassité de Tahiri :paf:

    Les chapitres racontés du point de vue de Valin et Seff sont jouissifs :love: C\'est tellement bien écrit qu\'on se met à croire qu\'ils ont réellement raison.
    Ca fait du bien de voir des persos peu utilisés, comme Mirax ou Winter, prendre un peu plus d\'importance.
    Et enfin il y a du concret entre Jaina et Jag (maintenant au boulot, y\'a un petit Roan qui doit arriver :D )

    Là encore, le bémol c\'est qu\'on a pas appris grand chose sur le pourquoi de l\'état de Valin et Seff.

    Au final, ce premier roman est quand même une réussite, avec de nombreuses intrigues assez intéressantes.
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

38 membres le possèdent (qui ?)
22 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité