Apocalypse
  • Titre original Apocalypse
  • Genre Roman
  • Série Le Destin des Jedi (Vol. 9)
  • Univers Legends
  • Année et période +43 (Héritage)
  • Auteur(s) Troy Denning
  • Traducteur(s) Thierry Arson
  • Synopsis : L'Apocalypse est en marche ! Dans ce dernier roman de la série Fate of the Jedi, tout n'est que Jedi contre Sith... et Luke Skywalker contre les Ténèbres eux-mêmes.

    Luke Skywalker mène un assaut désespéré contre le nouveau visage des Ténèbres : La Tribu Perdue des Sith. Le futur de Coruscant - et celui de l'Alliance Galactique - est incertain. Mais la victoire est loin d'être acquise. Luke et son Ordre Jedi seront mis à l'épreuve comme jamais auparavant... et la galaxie ne sera plus jamais la même.
  • Note du staff SWU
     (85 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
     (90 %)
    J’ai mis longtemps à me décider. Apocalypse, c’est bien. Très bien même.

    L’heure du bilan

    Mon enthousiasme à la lecture d’Ascension l’a prouvé, Fate of the Jedi est une série qui est montée en puissance, multi-facettes, et décidemment coupée en trois de bien des façons.

    Tout d’abord se dégage la nette impression que les neufs romans forment trois trilogies. La première (Outcast, Abyss, Omen) de loin la plus légère, nous ramène 15 ans en arrière, au plus belles heures des romans Nouvelle République, lorsque l’aventure primait au réalisme. Cette première partie est une introduction souffrant de quelques longueurs mais une pause bienvenue après que le lecteur sorte essoufflée de cette course effrénée qu’est L’Héritage de la Force.

    La seconde trilogie (Backlash, Allies, Vortex) marque le tournant de la série : les intrigues s’ajoutent, se superposent et s’entrecroisent doucement, si bien qu’on en vient à se demander comment il serait encore possible de conclure en trois romans.

    La dernière trilogie est une montée en puissance déjà explosive dans Conviction et Ascension pour lancer Apocalypse sur un tel rythme qu’on s’inquiète presque de ne pas réussir à ralentir sur la fin.

    Ensuite, et c’est le point le plus négatif lorsque je regarde dans le rétroviseur : la série est malheureusement coupée en trois dans la qualité des romans. Denning est au sommet, Golden très douée et Allston abyssal. Il est temps pour ce dernier d’arrêter les séries principales et de retourner aux sources (le dixième tome des X-Wings sort à l’été 2012 !).

    Ça, c’est du final

    Invincible (seule vraie casserole de Denning à mon avis) nous rappelait cruellement que nous n’avions pas eu un grand final à une grande série depuis La Force Unifiée. La première grosse qualité d’Apocalypse vous l’aurez ainsi compris, c’est de ne pas faire dans la dentelle. Cet exercice n’est pas si évident . On parle quand même souvent de James Luceno comme étant le maître (à juste titre) des romans taillés pour l’UE comme La Force Unifiée mais aussi Le Labyrinthe du Mal et Dark Plagueis aux castings de rêve et aux références innombrables, eh bien, je dois dire que Denning m’a bluffé sur ce coup. Il est au niveau.

    Il y a du Star Wars. De l’aventure. De la romance. Des explosions. Des Jedi. Des Sith. Des Impériaux. Des Hapans. Des batailles spatiales. Du grand classique.

    C’est une belle pièce montée à la fin d’un mariage bien arrosé. Heavy. Le casting est élargi, les points de vue nombreux, les destins s’entrechoquent. On ne s’ennuie pas une seule seconde. Pas une scène à jeter.

    Troy Denning a réponse à tout (et à tous)

    Et puisque ça ne suffisait pas, il faut que j’en vienne au plus incroyable (selon moi). Ce roman a l’énormissime qualité d’être un vecteur de réconciliation du fandom.

    Ce qui fait le charme de cette belle franchise qui est Star Wars, c’est qu’il y en a pour tous les goûts. Mais son extension sur différents formats, différentes époques, différentes interprétations des événements et 30 ans d’Univers Etendu ne facilitent pas nécessairement les ponts entre les différents ouvrages.

    Il y a les blasés du post-Nouvel Ordre Jedi, peu en joie depuis que l’on a tué Anakin, ou Mara, ou Jacen. Voire Chewbacca. Tous ceux là. Il y a les blasés/excités du post-Héritage de la Force, les Jacen-boys (comme moi en fait), qui ne s’intéressent qu’au Trône de l’Equilibre, Allana et The Dark Man (lisez le dossier Fate of the Jedi si vous êtes paumés), et il y aussi ceux qui découvrent l’UE aujourd’hui, qui s’attachent aux personnages les plus récemment créés et mis en avant par Del Rey : Ben Skywalker et Allana Solo, en même temps qu’ils regardent The Clone Wars à la télé.

    Pour tous ceux là, Apocalypse est fédérateur et même… rafraîchissant. Fédérateur car les personnages de la génération Nouvel Ordre Jedi sont toujours là, avancent dans la vie tout en laissant leur place à leur tour à la génération suivante. Les grandes orientations que donnent le romans, pas étrangères à certains événements de la série télévisée The Clone Wars (sans que cela soit ni tiré par les cheveux ni infantilisé) sont à la fois surprenantes (très surprenantes, vous auriez vu ma tête) et élégamment intégrées à l’intrigue, de telle sorte qu’on se dit « ah mais ouais », au lieu de mettre le bouquin au feu par principe.

    Ceux qui attendaient des réponses sur les ficelles laissées à disposition après l’Héritage de la Force seront également servis, et les fans de l’UE de tout bord auront tous quelque chose à se mettre sous la dent tant les événements sont nombreux et lourds de conséquences.

    Denning aurait pu se contenter de boucler ce qu’il a commencé dans Nid Obscur, car plus que jamais, Nid Obscur, L’Héritage de la Force et Fate of the Jedi forment une seule et même série, avec la chute de Jacen Solo. Et ça aurait déjà été énorme. Il a fait plus. L’excitation de connaître la suite a presque effacé ma satisfaction d’avoir enfin les réponses à mes questions, c’est dire.

    Malgré tout, il faudra reconnaître que je suis curieux d’assister à la réaction du fandom américain et français (Le Destin des Jedi arrive bientôt) aux éléments les plus controversés de ce dernier roman.

    + Les plus

    • un final dans les règles (enfin)
    • de grosses surprises
    • Ben Skywalker

    - Les moins

    • de grosses surprises (il se pourrait qu'elles ne vous plaisent pas)
    • pas la meilleure caractérisation d'Allana
  • 22/02/2013
     (80 %)
    Une très bonne conclusion à la série, même si l'on pourra reprocher le trop plein de combats et de testostérone. Mais il fallait bien ça.

    Les pistes laissées ouvertes à la fin sont énormes (ce qui fait qu'on ferme le livre avec, quand même, une (bonne) frustration) et laissent augurer du bon pour la suite !
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

50 membres le possèdent (qui ?)
27 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité