StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Insurrection
  • Titre original Uprising
  • Genre Jeu de rôle
  • Année de sortie 2015
  • Année et période +5 (Nouvelle République)
  • Plate-forme(s) iOS  Android
  • RPG pour mobile se déroulant entre Le Retour du Jedi et Le Réveil de la Force. Après la défaite de l'Empire sur Endor, de petits conflits ont toujours lieu dans la galaxie, en particulier dans le secteur Anoat. Incarner un contrebandier, soldat, chasseur de prime, politicien etc... et servir l'une des trois factions se disputant pouvoir et richesses...
  • Note du staff SWU
     (51 % - Test SWU et 3 commentaires)
  • Note des internautes
     (10 % - 1 commentaire)
 

Présentation

Star Wars Insurrection (Uprising en VO) est le dernier né des jeux de la saga, sorti officiellement le 10 septembre dernier (et même le 9 au soir) sur Android et iOS. Autant dire qu'on pouvait s'attendre à du bon puisque SWI est développé par Kabam, un studio montant dans le domaine des jeux mobiles et habitué des grosses licences comme Marvel, Le Hobbit, Fast & Furious...


Oubliez tout de suite vos a priori sur les jeux mobiles ! Si beaucoup d'entre eux sont clairement orientés « casual » à la Candy Crush ou, pire encore, des « pay-to-win » (payer pour gagner), il n'en n'est rien depuis quelques années déjà puisqu'on peut trouver de très bons jeux gratuits tout à fait satisfaisants. Et SWI en fait partie.

Star Wars et les jeux mobiles

La licence n'en n'est pas à son coup d'essai sur les nouvelles plate-formes mobiles, et tous les types y sont passés : SW Galactic Defense, SW Force Collection, SW Rebels, SW Commander, plusieurs Lego et Angry Birds SW et même un récent portage du célèbre Kotor. 
Autant dire qu'aucun de ces jeux n'a réussi à sortir du lot (excepté Kotor sur console en son temps). 
Mais SWI bénéficie de deux gros avantages. Premièrement, l'engouement du public pour les nouveaux films dont la date fatidique approche à grand pas. Une semaine après le Force Friday et quelques mois avant l'Episode VII, les fans s'impatientent et se jettent sur le moindre bout de Star Wars. Et deuxièmement, SWI est le tout premier jeu à s'inscrire dans le nouveau canon suite au reboot de l'univers étendu.

SWI, côté histoire.

SWI se déroule tout juste après l'Episode VI. La mort de Palpy a ébranlé l'Empire, mais celui-ci peut compter sur des militaires et hommes politiques forts qui lui permettent de rester en vie et conserver son emprise sur de nombreuses régions galactiques. 
Parmi celles-ci, le secteur Anoat subit un blocus mis en place par le gouverneur Adelhard qui tente d'empêcher la nouvelle de la mort de l'empereur d'arriver aux oreilles de ses citoyens. Mais cette décision a de nombreuses répercussions sur les planètes environnantes, dont un développement important du marché noir qui profite ainsi aux gangs et criminels en tout genre. 
C'est dans ce contexte que vous démarrez votre aventure dans la peau d'un(e) contrebandier(ère) en quête d'argent, prêt à faire son petit bout de chemin au sein de la Ligue des Marchands et autres organisations peu recommandables, avec un soupçon d'histoire familiale.

Finit l'intro, on passe aux choses sérieuses

A la manière des RPGs classiques, vous avez le droit à une phase de personnalisation de votre personnage. C'est malheureusement un des points qui font défaut à SWI puisque les options restent très limitées. Seulement 4 races sont disponibles : Humain, Zabrak, Mirialan et Twilek. On aurait aimé un peu plus d'originalité, d'autant qu'il n'y a que 3 ou 4 options pour faire son choix (cheveux/cornes/lekkus, visage, tatouage, couleur de peau). 
Second mauvais point, les graphismes. Malheureusement celui-ci saute aux yeux dès la personnalisation : les traits sont grossiers, carrés, absolument pas détaillés. Avec la puissance des mobiles et tablettes actuels, il était possible de faire beaucoup mieux. Peut être est-ce un choix des développeurs afin d'être compatible avec un maximum d'appareils sans rendre le jeu trop gourmand ou même trop lourd (celui-ci pèse déjà plus d'1Go).

StarWars InsurrectionHeureusement, tout cela est vite oublié lorsque l'on commence à jouer. A la manière d'un Diablo ou des MOBA, vous contrôlez votre personnage en vue du dessus, et les petits défauts graphiques disparaissent pour laisser place à de jolis décors tout à fait dans le style star-warsien. On retrouve aussi avec plaisir toutes les espèces connues comme les Niktos, les Mon Calamari ou les Wookiees. 
5 planètes sont accessibles pour le moment, chacune avec ses adversaires, zones et histoires spécifiques. Vous explorerez Burnin Konn, l'ancienne planète Hutt Mataou, Anoat, mais aussi Bespin et Hoth dont le décor chaotique fera frissonner les fans avec ses carcasses de vaisseaux enfouies sous la neige. 
Pas de monde ouvert cependant. Quelques « hubs » sont présents pour rencontrer des maîtres de compétences, des donneurs de quêtes ou d'autres joueurs, mais ces zones sont très restreintes et assez vides, vous ne croiserez pas plus d'une dizaine de personnages-joueurs par zone (ce qui n'est sans doute pas plus mal si vous avez une mauvaise connexion internet).

Les autres zones sont quant à elles uniquement accessibles lors des courtes missions réalisables en solo ou en coop. Plusieurs niveaux de difficultés sont disponibles si votre équipement vous le permet, ce qui corsera un peu les choses notamment face à certains boss. Le contenu est bien entendu faisable seul, mais l'intérêt et le fun résident aussi dans les parties à plusieurs. 
Vous avez également la possibilité de créer ou rejoindre un Cartel que vous pourrez faire progresser avec vos amis afin d'atteindre le haut du classement mondial et la gloire éternelle (ou pas).

StarWars InsurrectionConcernant votre personnage, même si la personnalisation laisse à désirer, Kabam a créé de très nombreuses pièces d'équipements, chacune avec ses caractéristiques propres, améliorables, et appartenant à des ensembles d'armures complets (Guérillero, Stormtrooper, Survivaliste...) visibles lorsque vous les équiper. A noter que vous pouvez masquer votre casque et votre équipement de dos si vous les trouver trop moches. 
Vous pouvez (et devez) acheter des compétences spéciales auprès de maîtres de compétences pour déglinguer tout le monde pendant les missions. 5 types sont disponibles, chacun s'activant par une manipulation spécifiques : les compétences ciblées (activées par double-tape), directionnelles (appuyer et tirer), personnelles (double-tape sur son personnage), passives et ultimes (touche spéciale). A vous de combiner équipement et compétence pour spécialiser votre personnage comme bon vous semble.

Enfin, vous aurez également la possibilité d'engager des recrues ayant chacune des compétences qui leurs sont propres. Comme dans le MMO The Old Republic, vous pourrez les envoyer en mission récompensées par des matériaux, des équipements ou de la réputation auprès de différentes organisations. Ces recrues vont gagner de l'expérience et pourront être améliorées de la même façon que vos objets, mais il ne sera pas possible de les équiper.

Son et Gameplay

Sur tablette, le jeu est parfaitement maniable. Le personnage réagit rapidement et correctement, même si quelques problèmes peuvent survenir avec le double-tape. 
En revanche si vous jouez sur votre petit écran de smartphone, cibler un adversaire risque d'être un peu plus compliqué. Heureusement que la visée automatique est là pour aider.

Star Wars InsurrectionJusqu'à présent je n'ai trouvé aucun bug dans le jeu, tout fonctionne parfaitement bien. L'interface est simple, les interactions faciles, instinctives. 

Côté son, on a le droit aux célèbre thèmes Star Wars remaniés. Les sons de lasers, de droïdes et les grognements des différentes espèces sont également omniprésents et tout cela nous plongent parfaitement dans l'ambiance. Petit plus pour un jeu mobile, on a le droit à des voix et à un doublage français ! Certes les phrases prononcées restent très courtes et servent uniquement à accompagner les dialogues, mais on saluera l'effort !

Free-to-Play ou Pay-to-Win ?

A l'heure de ce test, j'ai parcouru le jeu jusqu'au niveau 22 (une dizaine d'heures) en effectuant les missions principales, annexes et quotidiennes pratiquement toutes en mode « risqué » (le deuxième niveau de difficulté) sans trop de soucis et sans jamais avoir recours au paiement. 
Payer vous permet d'obtenir du Chomium, une monnaie servant à débloquer des emplacements de personnages supplémentaires, à continuer une mission lorsque vous mourrez ou à acheter des caisses d'équipements de qualité supérieur. Oui vous avez bien lu, payer vous permettra d'obtenir une bonne pièce d'équipement MAIS cette pièce sera attribuée au hasard (vous n'obtiendrez peut être pas ce que vous cherchiez) et il est relativement facile d'obtenir des équipements équivalents grâce au butin de mission qu'il vous sera tout aussi facile d'améliorer. 
Dépenser votre argent vous permettra donc d'aller plus vite, mais pas d'être meilleur, ce qui est un bon point pour un free-to-play.  

Conclusion

Star Wars Insurrection se place donc comme un bon jeu mobile, avec une longue durée de vie grâce à un contenu certes un peu répétitif mais conséquent, promettant de nombreuses heures accroché à son écran. Nul doute que Kabam continuera d'apporter des mises à jour régulières à l'un de ses nouveaux jeux fars. 

Brozaone

Insurrection
Plate-forme :  iOS

Points positifs

  • Pas un Pay-to-Win

  • Beaucoup d'équipement et améliorations

  • Une longue quête principale et de nombreuses missions annexes

  • L'ambiance Star Wars bien présente

  • Le doublage

Points négatifs

  • Les graphismes lorsqu'on regarde de trop près

  • La personnalisation

  • Les zones communes un peu vides

  • Les missions trop courtes

Note :
(75 %)
SWU fan database
 

Statistiques globales

33 membres le possèdent (qui ?)
39 membres y ont joué (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité