[Recueil SWU #2:] La Mort de l'Empereur

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Darth Vile » Mer 01 Mar 2006 - 1:35   Sujet: [Recueil SWU #2:] La Mort de l'Empereur

Et on enchaîne...


Chers amis auteurs, chers amis lecteurs, Bienvenue dans le tout-nouveau projet de la section Fan-Fictions:
les Recueils SWU !!!

Les Recueils SWU... kesaco ?

A cette question, je réponds: C'est très simple ! ^^
Inspirée de ce qu'a lancé raouse en partant de l'Ordre 66 (voir ce topic pour ce qui est un peu le Recueil SWU #0) et par votre enthousiasme fan-fictionnesque, et proche de ce que font nos confrères de KamuiWeb avec leurs Vignettes de 3PO (On les salue d'ailleurs :wink:), c'est une idée qui est sortie tout recemment des cerveaux fous de vos serviteurs.
Le but des Recueils SWU est en fait de vous proposer à vous, auteurs, d'écrire un ou plusieurs textes en partant d'un thème proposé par le staff FF, pour le plus grand plaisir des lecteurs. Canaliser les différentes énergies créatives autout d'un même postulat, c'est pas beau ça ?

Mais ça fonctionne comment ???
Le fonctionnement est lui-aussi très simple.
Chaque recueil aura pour point de départ un topic placé en post-it, dans lequel sera indiqué le sujet choisi par le staff. A partir de là, chaque auteur aura la liberté de rédiger un petit quelque chose (Quand je dis petit, ça signifie quand même pas de textes en dessous d'une page word, mais pas non plus de plus de 25 pages ! ^^) en respectant le thème du recueil, et ce pour une durée de 3 mois environ.
Au terme de cette période, idéale (je pense) pour développer et écrire quelque chose de bien pour les plus lents et les retardataires, le topic attaché au sujet sera verrouillé, et laissera place à un nouveau thème, et ainsi de suite...

A partir de là, les textes rédigés autour du sujet clos se verront rassemblés et envoyés au Jury FF pour une relecture et une délibération texte par texte, en vue d'être publiés en Recueils numérotés et estampillés StarWars-Universe (d'où le nom) dans la section adéquate, et rien que sur SWU !
Nul doute qu'on aura à faire qu'à des trésors d'ingéniosité respectueux de la langue française, mais bon un texte... "pourri" (Allez, j'ose ! :D ) peut toujours se glisser subrepticement, d'où le recours à nos jurés... :wink:

Evidemment, il y a quand même des consignes à respecter, celles appliquées à toute FF:
- S'il vous plait, par respect pour les lecteurs et pour le Jury: Pas d'écriture SMS, et une rédaction en bon français est exigée. Prenez la peine de vous auto-corriger, ou de faire corriger votre écrit par quelqu'un d'autre. Vous pouvez même vous faire relire par vos amis du forum après tout.
- Pour chaque recueil, nous vous demandons aussi de respecter l'UE, sauf si on se met à lançer un sujet à vocation Infinities :wink:
- Et si vous postez votre texte dans le topic assigné au recueil, n'oubliez quand même pas de livrer votre texte sous format Word (ou tout autre logiciel de lecture) à Dolarn Sarkan, notre nouveau Staffeur FF (On l'applaudit ! ^^) en mettant dans le titre du mail: Recueil SWU #X - Titre de votre fic.


Comme le sujet l'indique, le premier des Recueils SWU portera ainsi sur: La mort de l'Empereur (en orbite d'Endor cela va de soit) et des réactions qui en découlent.
Attention, on parle bien de la mort de Palpy, pas de la fin de son régime !
(Certains puristes préfèreront le terme de "disparition", mais bon...)
Avec cela, y a de la matière pour travailler: scènes de liesse à la ROTJ, déconfiture dans les hautes-sphères Impériales, etc, etc... Enfin évitez quand même de répéter quinze fois la manière dont Palpatine tombe dans le trou. :D

Bien sûr, que tout cela ne vous empèche surtout pas de developper vos propres fan-fictions ;)

Sur ce, il ne nous reste qu'à vous dire à vos claviers, bonne inspiration et bonne chance, et à vous donner rendez-vous fin Mai pour un nouveau sujet... voire plus tôt !
Ready... Steady... GO !!!
Modifié en dernier par Darth Vile le Mer 01 Mar 2006 - 2:24, modifié 2 fois.
"Perdus ? Ah non ne dîtes pas ça ! Tant qu’elle est avec Teydo Pa’aja, une femme n’est jamais totalement perdue..." Teydo Pa'aja - Le Groupe Kenobi
"Can't look. Can't look... No power in the 'verse can stop me." River Tam - Firefly
Darth Vile
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1166
Enregistré le: 15 Fév 2003
Localisation: Entre les lignes du Dossier Force
 

Messagepar Matth Katarn » Mer 01 Mar 2006 - 1:40   Sujet: 

Excellente initiative en tous cas :wink:

Moi qui pensait prendre un peu de repos pour bosser sur mes projets perso, me voilà tenté à nouveau par ce nouveau receuil... même si j'avoue avoir eu mal aux yeux quand j'ai vu "mort de Palpy à Endor"... du point de vue de beaucoup de monde, c'est vrai... excepté des impériaux de Byss, de Palpy lui-même et de Sate Pestage :wink:

En tous cas, cela me permettra sans aucun doute de m'amuser avec l'Empire et mon personnage favori qui n'est autre que Palpatine, dont je pense pouvoir tiré quelque chose d'intéressant pour faire le lien avec The Kaal Connection et Dark Empire :)

Note: pourquoi avoir verrouillé l'autre topic ? ça signifie que personne ne peut ajouter de commentaires ou les textes de la deuxième salve... je trouve ça logique que l'envoi des textes soit terminé, mais après, qu'on verrouille le sujet :perplexe:
- Êtes-vous un ange?
- Quoi?
- Un ange. Ils vivent sur les lunes de Iego, je crois. On dit qu'elles sont les plus belles créatures de tout l'univers.
Matth Katarn
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 993
Enregistré le: 12 Aoû 2004
Localisation: Avec un ange...
 

Messagepar Darth Vile » Mer 01 Mar 2006 - 1:43   Sujet: 

D'où le "Certains puristes préfèreront le terme de "disparition", mais bon...", Matth. :wink:
"Perdus ? Ah non ne dîtes pas ça ! Tant qu’elle est avec Teydo Pa’aja, une femme n’est jamais totalement perdue..." Teydo Pa'aja - Le Groupe Kenobi
"Can't look. Can't look... No power in the 'verse can stop me." River Tam - Firefly
Darth Vile
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1166
Enregistré le: 15 Fév 2003
Localisation: Entre les lignes du Dossier Force
 

Messagepar Matth Katarn » Mer 01 Mar 2006 - 1:46   Sujet: 

Darth Vile a écrit:D'où le "Certains puristes préfèreront le terme de "disparition", mais bon..." Matth. :wink:


Oui oui, j'avais compris, mais je trouvais ça quelque peu paradoxal quand on lit dans le même topic qu'il faut être fidèle à l'UE, lol :D Parce que là ça oriente un certain point de vue selon moi, et ce n'est pas le point de vue de la mort que je compte développer, moi qui suis pour l'absolue réhabilitation de Dark Empire dans l'UE :D
- Êtes-vous un ange?
- Quoi?
- Un ange. Ils vivent sur les lunes de Iego, je crois. On dit qu'elles sont les plus belles créatures de tout l'univers.
Matth Katarn
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 993
Enregistré le: 12 Aoû 2004
Localisation: Avec un ange...
 

Messagepar Darth Vile » Mer 01 Mar 2006 - 1:55   Sujet: 

Bah lors de sa "première mort" dans ROTJ, la majorité des gens le pensaient fini pour de bon, donc voila déjà un point de vue.
Et ceux qui, comme toi, veulent s'interesser aux intimes peuvent aussi le faire, tout est une question de point de vue. :wink:
Faut dire aussi qu'il fallait un titre qui claque et qu'on allait pas mettre "La mort de l'Empereur, enfin pas vraiment mais presque..." ^^

Quant à Dark Empire, c'est un autre sujet sur lequel je ne m'attarderais pas, et de toute façon les débats qu'il suscite n'ont rien à faire ici. :D
"Perdus ? Ah non ne dîtes pas ça ! Tant qu’elle est avec Teydo Pa’aja, une femme n’est jamais totalement perdue..." Teydo Pa'aja - Le Groupe Kenobi
"Can't look. Can't look... No power in the 'verse can stop me." River Tam - Firefly
Darth Vile
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1166
Enregistré le: 15 Fév 2003
Localisation: Entre les lignes du Dossier Force
 

Messagepar Dark-Solaris » Mer 01 Mar 2006 - 2:02   Sujet: 

tout comme Matth Katarn, ça m'étonne qu'on verrouille l'autre topic... moi qui venait d'avoir une ultime petite idée pour l'ordre 66... enfin bref je verrais ça à la seconde vague.

Pour ce recueil-ci, j'avoue que le sujet m'a l'air moins plaisant...

Mais bon je m'en sortirais lol.

(wahou j'ai édité 4 fois ce message... n'importe quoi...)
Modifié en dernier par Dark-Solaris le Mer 01 Mar 2006 - 2:20, modifié 3 fois.
Dark-Solaris
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 320
Enregistré le: 13 Fév 2005
Localisation: Aldera
 

Messagepar Cesba » Mer 01 Mar 2006 - 2:09   Sujet: 

Disons que la fermeture du précédant sujet est une sécurité pour nous mettre à l'abri d'un éventuel nouveau qui voudrait participer au jeu alors que la partie est terminée depuis des mois.

Bien que je ne m'occupe pas des Receuils, je suis de ceux qui apprécient l'aspect "unique" d'un produit. C'est comme lorsque j'ai acheté l'édition collector de Légende de David Gemmell, limitée à 1500 exemplaires. Faut un "final cut" à tout.
- Shepard, isn't the Bible kind of specific about killing ?
- Very specific, it is. However, somewhat fuzzy around the area of kneecaps...
Firefly
Cesba
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11113
Enregistré le: 06 Jan 2001
Localisation: Paname
 

Messagepar kamocato007 » Mer 01 Mar 2006 - 9:45   Sujet: 

Un autre recueil bonne initiative :) Je réfléchirai à quelques trucs impatient de m'y mettre 8)

Pour ce recueil-ci, j'avoue que le sujet m'a l'air moins plaisant...


Je trouve que le sujet est moins dense que l'Ordre 66, donc fais obligatoirement appel à l'originalité. Je pense donc, qu'au contraire, on dirait plus de nouvelles originales que sur l'O66, ou, parfois, ça tournait un peu en rond :wink:

Pour la fermeture du Topic :perplexe: OK pour les nouveaux qui voudront jouer les prolongations, mais il reste quelques nouvelles sur le feu. Peut-on toujours l'envoyer par MP pour le mettre au recueil, ou une "seconde salve" comme disait Matth, est-elle prévue ? :?

Bon, qui commence les hostilités ?
[i]Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2028
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar Darkwilliam » Mer 01 Mar 2006 - 10:45   Sujet: 

Je me connecte ce matin, je me précipite dans la section FF et que vois-je, le lancement d'un nouveau recueil estampillé SWU !! :shock: :)

Oh la bonne idée! 8)

Moi, le sujet me plaît bien. En réfléchissant, il y a effectivement pas mal de chose à faire je pense. :idea:

Je crois donc que c'est avec plaisir que je participerai à ce nouveau recueil! :D
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Dark Maul877 » Mer 01 Mar 2006 - 10:51   Sujet: 

Je suis de l'avis de DW, c'est une très bonne idée de faire un nouveau Recueill. Etant donné que le précédent a bien marché, celui-ci a toutes les raisons de lui aussi rencontré un succes.

Le sujet est quand même intéressant et très exploitable je trouve :wink:

Je pense que je vais y participer :P
"A Sith shall know anger, hatred and revenge"
Dark Maul877
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1990
Enregistré le: 06 Aoû 2005
 

Messagepar Lowie » Mer 01 Mar 2006 - 12:24   Sujet: 

Peut-être qu'un sondage pourrait être lancé autour des futurs thèmes qui brancheraient le plus nos auteurs préférés pour Mai. Maintenant, je salue le fait que le thème choisi ici est un cran plus difficile que le précédent ce qui excitera encore plus l'imagination tout en permettant de bien cadrer l'esprit dudit recueil 8) .

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar Dolarn Sarkan » Mer 01 Mar 2006 - 14:49   Sujet: 

Moi qui voulait préciser que le sujet était légèrement plus pointu que l'O66 et qu'il nécessiterait donc des auteurs encore plus d'originalité de réflexion....eh bien vous avez tout dit à ma place :D

Heureux donc qu'on soit sur la même longueur d'onde les gars ! :wink:

Je mijote personnellement un texte à l'approche...originale...surtout au niveau du "point de vue". Mais je vous ferais découvrir ça dans la journée sans doute...

Content, très content que l'idée vous plaise en tout cas !! :lol:
Raphus cucullatus

- End of line -
Dolarn Sarkan
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9879
Enregistré le: 02 Mar 2001
Localisation: Lvgdvnvm
 

Messagepar TAWAK » Mer 01 Mar 2006 - 15:51   Sujet: 

Ehé : pas mal comme idée messieurs :) !
J'ai jamais écris de fan-fics - mis à part certains articles de la TG qui peuvent s'apparenter de (très très) loin à de la FF - mais si une idée géniale me vient je tenterais bien ...
@+
TAWAK
Wedge Antilles : Si Corellia ne se rallie pas à l'AG, si la guerre éclate vraiment, quelque chose de très grave va se passer ... Je risque de ne pas toucher ma retraite militaire de l'Alliance Galactique !
TAWAK
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11029
Enregistré le: 20 Déc 2001
Localisation: Paris
 

Messagepar Lowie » Mer 01 Mar 2006 - 16:41   Sujet: 

A ce propos petit HS auquel me fait penser la Mort de l'Empereur qu'en est-il de la création de la TI :D . Des connexions pourraient être faites avec ce recueil.

Dolarn pourras-tu m'envoyer par MP ta FFiquette étant en ce moment en pleine redécouverte du CO ça tombe bien :sournois: :sournois: . Reverra-t'on ton perso d'officier impérial glacial aux potentialités intéressantes...

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar Dolarn Sarkan » Mer 01 Mar 2006 - 17:01   Sujet: 

Lowie a écrit:A ce propos petit HS auquel me fait penser la Mort de l'Empereur qu'en est-il de la création de la TI :D . Des connexions pourraient être faites avec ce recueil.


Il y a eu des discussions en haut lieu. La chose n'est pas facile à mettre en place, compte tenu de tous les projets internes à SWU (oui, la TI est un tt ptit peu extérieure). Toutefois, il se pourrait que des articles "bêta" viennent à poindre ds les semaines (jours ?) à venir et notamment une entrevue avec l'Empereur himself (va pas falloir que la loupe celle là...). Mais je t'invite à en parler sur le topic concerné.

Lowie a écrit:Dolarn pourras-tu m'envoyer par MP ta FFiquette étant en ce moment en pleine redécouverte du CO ça tombe bien :sournois: :sournois: . Reverra-t'on ton perso d'officier impérial glacial aux potentialités intéressantes...

Lowie.


Bien entendu, je vais essayer de la terminer avant ce soir et je la publierais ici-même. Je te l'enverrais par la même occasion. Concernant ce cher Zeidan Kahn-Hagen, oui, j'ai prévu de le faire revenir pour ce recueil (et qui sait, peut-être sera-t-il un perso récurant ds tous les recueils :roll: ) mais pour mon premier texte sur LMDLE, je vais adopter le point de vue civil, un peu comme je l'avais fait dans Témoins Anonymes.

:wink:
Raphus cucullatus

- End of line -
Dolarn Sarkan
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9879
Enregistré le: 02 Mar 2001
Localisation: Lvgdvnvm
 

Messagepar lionel001 » Mer 01 Mar 2006 - 21:43   Sujet: 

Hey, un nouveau recueil ! En volià une idée qu'elle est intéressante !

L'idée d'un nouveau sujet est bonne je trouve, et ce sujet en particulier est inspirant. C'est vrai qu'un peu tout le monde est concerné par la mort de l'Empereur ! Le délai de trois mois me semble également une bonne chose.

Va falloir que je m'y mette ! :D
"It's unthinkable ! To act against the Empire ?!" Lyude, Baten Kaitos
"Don't tell me what I can't do !" Locke, Lost
lionel001
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1047
Enregistré le: 18 Déc 2004
Localisation: Rodilhan, Gard
 

Messagepar Arvel » Mer 01 Mar 2006 - 22:22   Sujet: 

Bon , petite nouvelle courte pour la fin de l'empereur , soyez indulgent !

Expédition sans information :

Quelquepart dans les Régions Inconnues , le Vengeance , destroyer stellaire impérial flotte dans l'immensité de l'espace , sa coque grise en forme de triangle isocèle fait " tâche " dans l'immensité des ténèbres environnantes .
-"Commandant Parck , nous captons une transmission " , fit l'enseigne installé dans une des 2 fosses disposées de part et d'autre de la baie d'observation .
-"Montrez la moi " , la voix rèche de l'officier impérial claqua dans le silence du poste de commanda, entrecoupé par des "bips" furieux émanant des consoles devant lesquels une vingtaine de jeunes étaient assis .
"Crr....... L'empereur est ..... , j'ordon.... la Crr retraite.... daCrr les Régio..... Crr du noy.... , toutCrrr les unités de la Crr impériale doivenCrrr .... battre en retrai.....".
-"La fin du message est incompréhensible , trop de parasites "
-"Transférez moi ça sur mon datapad et dites à Thrawn de venir dans mes quartiers ".
-"Bien Monsieur" fit l'enseigne , tout en insérant la datacarte dans la fente de la grande machine devant laquelle il était installé .
Le Commandant de Destroyer Voss Parck marchait d'un pas rapide et assuré à travers les couloirs de son vaisseau . Cela faisait maintenant 9 ans qu'il avait été envoyé dans les Régions Inconnues . Il partageait le commandement de son navire avec un Humanoide à la peau bleue , du nom de Thrawn , qu'il avait jadis découvert tandis qu'il pourchassait des contrebandiers dans la bordure extérieure .
-"en retrait....." , voila , c'est la fin du message , le reste est trop brouillé pour comprendre quelquechose . Parck savait très bien que le Chiss assis en face de lui avait des capacités quasi-anormales dans le domaine de la stratégie militaire , et pour dans ce genre de cas , Voss s'en remettait entièrement au jugement de l'humanoide à la peau bleue.
-" Je pense que les Rebelles se sont emparés d'une base impériale , et on trouvé l'ordre de mission , et qu'ils veulent nous attirer dans un embuscade sur le chemin du retour . Nous devons continuer notre mission , qui de toutes facon sera bientôt terminé, encore 2 ans . Et puis , nous ne pouvons nous permettre de dévoiler notre position en envoyant un demande de confirmation . Continuons notre mission , et nous verrons bien à notre retour " , les yeux rouges du Chiss brillaient dans la pénombre , et l'humanoide salua le Commandant et se retira . Voss Parck retira sa datacarte de son lecteur , et s'allonga sur son lit , en méditant sur cet étrange message , que pouvait bien vouloir dire ce message ? Etait-il vrai ou était-ce de la propagande de la part des rebelles ? Pour la première fois depuis le début de sa carrière , Voss Parck douta.....



[/i]
Modifié en dernier par Arvel le Jeu 02 Mar 2006 - 8:36, modifié 1 fois.
[Edit staff : les images sont interdites dans les signatures, merci de respecter la charte ;)]
Arvel
Padawan
 
Messages: 43
Enregistré le: 11 Fév 2006
 

Messagepar Master Baboun » Mer 01 Mar 2006 - 22:52   Sujet: 

Moi ! Moi ! Moi j'ai une idée. Je "réserve" le sujet sinon je vais me faire piquer l'idée :lol: . J'ai d'ores et déjà commencé une nouvelle sur Mara Jade. Voilà. :D
PS : est-ce que ce sujet a déjà été traité dans un roman ou un comic ? Parce que si oui, il va falloir que je remanie on début. Un résumé serait bienvenue, par MP bien sûr ! :)
Cueilles dès maintenant les roses de la vie, car la mort est si pressée, que le frêle bouto qui s'ouvre aujourd'hui aura bientôt trépassé.
°OLe Cercle des Poêtes DisparusO°
Master Baboun
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 397
Enregistré le: 27 Oct 2005
Localisation: Perdu dans le Donjon de Naheulbeuk
 

Messagepar Kano » Mer 01 Mar 2006 - 23:06   Sujet: 

Master Baboun a écrit:Moi ! Moi ! Moi j'ai une idée. Je "réserve" le sujet sinon je vais me faire piquer l'idée :lol: . J'ai d'ores et déjà commencé une nouvelle sur Mara Jade. Voilà. :D
PS : est-ce que ce sujet a déjà été traité dans un roman ou un comic ? Parce que si oui, il va falloir que je remanie on début. Un résumé serait bienvenue, par MP bien sûr ! :)
Je ne sais pas si j'ai bien compris ta question, mais ce qu'il est advenu de Mara juste après la mort de Palpy est traité dans le comic Mara Jade.
La différence entre un troll et un imbécile ? Le troll parle de ce qu'il connaît...
Kano
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3933
Enregistré le: 30 Avr 2001
Localisation: La Cave aux Trolls
 

Messagepar Master Baboun » Mer 01 Mar 2006 - 23:10   Sujet: 

M**** .... :D Bon bah mon texte sera de l'Infinitie alors ... Est-ce que c'est dérangeant pour le recueil ?
Cueilles dès maintenant les roses de la vie, car la mort est si pressée, que le frêle bouto qui s'ouvre aujourd'hui aura bientôt trépassé.
°OLe Cercle des Poêtes DisparusO°
Master Baboun
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 397
Enregistré le: 27 Oct 2005
Localisation: Perdu dans le Donjon de Naheulbeuk
 

Messagepar Lowie » Jeu 02 Mar 2006 - 0:22   Sujet: 

Expédition sans information nouvelle brève qui a un potentiel très intéressant - l'info de la mort de l'empereur est déformée à cause des parasites :D captée par Thrawn et Voss Parck Impériaux en mission dans les Régions Inconnues -.

Dommage que ça se termine en queue de poisson avec Voss Parck songeur...

De la qualité... bradée.

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar Cesba » Jeu 02 Mar 2006 - 4:11   Sujet: 

Sans vouloir me faire passer pour l'oiseau de mauvaise augure, je rappelle que l'une des règles des receuils est de pondre une page (sur word), minimum.

Je n'ai pas lu le texte ici présent (je ne critique donc pas sa qualité), mais il ne s'agit pas d'une novella, ni une novellette.

Pour ceux que ca interesse, voici les standarts américains (voire mondiaux) qui sont officialisés depuis 1970 :

Depuis 1970, on a officialisé qu'une novella fait entre 17,500 et 40,000 mots.
Une novelette entre 7,500 et 17,500.
Une nouvelle, en dessous de 7500. La short short étant une nouvelle d'une page ou deux maximum.
Le roman, lui, fait donc au-dessus de 40,000 mots.

En termes de signes, cela ferait :
Novella : entre 70,000 signes et 160,000 signes.
Novelette : entre 30,000 signes et 70,000.


Source.

Je ne veux pas standardiser les choses, ni à foutre une certaine pression.
Maintenant, vous n'ignorez pas que je suis un ennemi farouche des "partisans du moindre effort" (je ne vise personne, les quelques mauvais textes que j'ai pu lire ici, je les ai oubliés aussitôt) et qu'en tant que lecteur avant tout, que j'apprécie et attends d'une FF un certains standing. Pas 30 lignes. Même 30 lignes écrites par Stephen King.
- Shepard, isn't the Bible kind of specific about killing ?
- Very specific, it is. However, somewhat fuzzy around the area of kneecaps...
Firefly
Cesba
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11113
Enregistré le: 06 Jan 2001
Localisation: Paname
 

Messagepar kamocato007 » Jeu 02 Mar 2006 - 11:43   Sujet: 

On ouvre le bal avec Arvel et Expédition sans informations un trop court texte, qui malgrès une idée de départ intéressante, ne vas plus loin que ça :roll: C'était justement l'occasion et une bonne opportunité d'introduire d'ors et déjà l'armée impériale et les conséquences de la mort de Palpy dans leurs rangs. Mais, comme disait Cesba et Lowie, c'est bien trop court, et pour un texte de quelques lignes il est couvert de fautes alors qu'une simple relecture aurait suffi à en corriger une bonne moitié :roll: Bref les fautes rendent le style indigeste, et la courtesse du récit ne permet pas de se faire un bon avis là-dessus. Ne pourrais-tu pas reprendre l'histoire du départ et montrer de quoi tu es capable avec une nouvelle de bonne taille ? :ange:

Bon bah mon texte sera de l'Infinitie alors ... Est-ce que c'est dérangeant pour le recueil ?

Bah je me me posais la même question, mais hélas Darth Vile a répondu à la question :(

Pour chaque recueil, nous vous demandons aussi de respecter l'UE, sauf si on se met à lançer un sujet à vocation Infinities
[i]Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2028
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar Master Baboun » Jeu 02 Mar 2006 - 12:06   Sujet: 

Malheureusement, je n'ai pas lu le comic en question et j'aimerai me lancer dans cette fic quand même :( ... Je ne vais pas relancer le débat qui a dû déjà être traité mais je trouve que dans un cas comme celui-ci, l'UE est un frei à la créativité :(
Cueilles dès maintenant les roses de la vie, car la mort est si pressée, que le frêle bouto qui s'ouvre aujourd'hui aura bientôt trépassé.
°OLe Cercle des Poêtes DisparusO°
Master Baboun
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 397
Enregistré le: 27 Oct 2005
Localisation: Perdu dans le Donjon de Naheulbeuk
 

Messagepar Kano » Jeu 02 Mar 2006 - 12:16   Sujet: 

Master Baboun a écrit:Je ne vais pas relancer le débat qui a dû déjà être traité mais je trouve que dans un cas comme celui-ci, l'UE est un frei à la créativité :(
Ouais enfin Zahn (co-auteur du comic en question) avait quand même le droit de développer cet aspect pour SON perso quand même !

Je trouve qu'il y a trop de bouquins qui sortent par contre il y a tellement de choses qu'on peut faire avec la galaxie SW que personne n'est obligé de se limiter à une époque et surtout un personnage en particulier.
A mes yeux l'UE n'a jamais été un frein à la créativité, il faut juste éviter de restreindre soi-même sa propre créativité...
La différence entre un troll et un imbécile ? Le troll parle de ce qu'il connaît...
Kano
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3933
Enregistré le: 30 Avr 2001
Localisation: La Cave aux Trolls
 

Messagepar Master Baboun » Jeu 02 Mar 2006 - 13:05   Sujet: 

Pas faux ! :D Je ne savais pas que Zahn avait participé au comic.
Bon ben .... Je n'ai plus qu'à trouver un autre sujet alors :lol: ...
Cueilles dès maintenant les roses de la vie, car la mort est si pressée, que le frêle bouto qui s'ouvre aujourd'hui aura bientôt trépassé.
°OLe Cercle des Poêtes DisparusO°
Master Baboun
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 397
Enregistré le: 27 Oct 2005
Localisation: Perdu dans le Donjon de Naheulbeuk
 

Messagepar Dolarn Sarkan » Ven 03 Mar 2006 - 4:43   Sujet: 

Eh bien, je ne pensais plus la publier rapidement, mais finalement, j'ai réussi à la finir comme je le voulais, je vous présente donc ma première nouvelle pour ce recueil :


La mort de l’Art.

- Contrôle, ici cargo Nova, demande autorisation de se poser secteur Prime.
- Cargo Nova, ici Contrôle, veuillez transmettre votre code transpondeur.
- Envoyé.
- Reçu, cargo Nova. Nous traitons votre demande. Suivez les marquages aériens. Ne vous en écartez pas.

Dix minutes s’écoulèrent avant que Helan Eckard ne reçoivent une réponse positive. Sculpteur de profession, Eckard revenait juste d’un voyage qui l’avait conduit vers la lointaine et mystique Byss.
Deux mois auparavant, il avait reçu une commande toute particulière de la part du Département Artistique de la Coalition pour le Progrès : une statue magistrale figurant l’Empereur « droit et inébranlable comme l’Ordre Nouveau ». Eckard reçu cette requête avec une grande fierté et une forte somme d’argent. Il n’avait pas pu refuser.

Une fois descendu de son vaisseau, Helan se dirigea vers le petit comité d’accueil qui l’attendait en bas de la plate-forme. Il reconnut sans mal les uniformes règlementaires des agents de l’Art.

- Monsieur Eckard, je suis l’agent Gorden du Département Art. Voici les agents Zemar et Veg. Nous venons nous assurer que la dernière pièce de votre œuvre est correctement arrivée.
- Enchanté messieurs. Le joyau est dans la soute, dans une caisse blindée, comme prévu.
- Parfait.

D’un simple geste de la main, l’agent Gorden signifia aux droïdes-ouvriers qui patientaient dans un coin de la plate-forme d’aller chercher la caisse. Ceux-ci la déposèrent alors aux pieds des quatre hommes. L’un des manutentionnaires métalliques ouvrit la caisse et s’écarta.

- Admirable. Tout simplement magnifique.
- Ravi qu’elle vous plaise.
- Veg, veuillez contacter le département, il faut absolument que sa Majesté voie cela avant de partir.
- Je m’en occupe tout de suite.

L’agent Veg, tourna les talons et s’éloigna du groupe d’hommes afin d’établir une communication avec ses supérieurs. Ses longs cheveux blonds gonflés par le vent, il lança l’appel.
Eckard, quant à lui, écarquillait les yeux.

- Pardonnez-moi mais vous avez dit que Notre Empereur partait ?
- C’est exact. Une situation de la plus haute importance requiert sa présence dans la bordure.
- La bordure ?
- Oui. La lune forestière d’Endor plus précisément. Et vous n’êtes pas habilité à en savoir plus à ce sujet.
- Je comprends. J’étais juste surpris. A la veille des festivités impériales, je pensais que Son Altesse ferait une apparition au Palais, comme chaque année.
- Ne vous en faites pas pour son apparition. Cette année, elle sera…grandiose.
- Soit.

Veg revint sur ces mots la mine heureuse. La fraîcheur de la journée qui lentement se terminait n’entamait en rien le large sourire qui illuminait son visage émacié.

- L’Empereur assistera à la présentation de la statue en son honneur. Tous les services de sécurité seront en alerte.
- C’est un honneur qu’Il vous fait Eckard, soyez en digne.
- J’en suis flatté. Je ne trouve pas les mots pour retranscrire mon état.
- Pressé, peut-être ?
- Oui ! Vous avez raison, traîner ici ne fera pas avancer les choses. Il faut que je me rende sur la place le plus rapidement possible.
- Nous avons mis un speeder à votre disposition.
- Merci.

Le long speeder bleu nuit amena les quatre hommes et leur cargaison vers les quartiers administratifs. La foule commençait déjà à s’amasser sur la Plaza Impériale et l’arrivée du véhicule fut chaotique. Eckard put alors remarqué le dispositif de sécurité –impressionnant- mis en place pour l’occasion. Un cordon de stormtroopers entourait les milliers de personnes rassemblées sur la place, d’autres soldats étaient postés sur des hauteurs, surveillant la zone, des speeders des forces de sécurité survolaient le secteur et l’emplacement de la statue était entouré de barrières lasers afin que personne ne puisse y accéder.
Le convoi qui amenait Eckard se stoppa à quelques mètres à peine de l’immense œuvre de pierre sombre et l’on déchargea la caisse contenant l’ultime pièce de l’ouvrage. Immédiatement, des soldats encadrèrent les véhicules et les occupants qui en descendaient, n’hésitant pas à bousculer les civils un peu trop curieux. Les hurlements de la masse contenaient aussi bien des glorifications à l’Empire que des insultes au régime. Il ne faisait nul doute que la répression serait sanglante et aveugle comme la justice de l’Ordre Nouveau.

Helan Eckard s’installa sur une petite plate-forme antigrav et monta jusqu’au sommet de la statue, quinze mètres plus haut. Assisté uniquement de droïdes, il déposa la touche finale à son œuvre : le visage, ou la face comme la nommait Helan dans son jargon. Finement détaillé, on eut dit que l’Empereur lui-même se trouvait là. L’expression d’un rictus satisfait à jamais gravée dans la roche, le symbole de l’Empire contemplerait pour des siècles la plus grande place de la planète capitale.
Ainsi, comme un reflet de la réalité, l’Empereur dominerait le peuple. Encore drapée de blanc, la majestueuse création d’Eckard attendait l’heure prévue pour se dévoiler aux yeux de la Place, de Coruscant, de la Galaxie.
Le sculpteur fit redescendre sa plate-forme pour se retrouver avec les agents de l’Art.

- Voilà messieurs, tout est fin prêt pour toute à l’heure.
- Pour tout de suite Eckard, la cérémonie est avancée.
- Ah. Bien. Prévenez moi lorsque je devrai ôter la bâche.
- Ne vous en faites pas pour cela, je pense que vous le serez de vous-même.

Sur ces mots, un cri de ferveur parvint du fin fond de la Place. Puis, volant juste au-dessus de la foule en délire, apparue une navette de classe lambda. Le lieu, l’heure, l’escorte, ce ne pouvait être qu’une personne. L’Empereur.

Helan appuya rapidement sur un petit bouton d’une commande qu’il tenait dans sa main droite. En l’espace de quelques secondes, le rideau tomba et laissa apparaître la statue.


Ici Dana Periosta pour la Tribune Impériale.

Nous sommes actuellement sur la grande Plaza Impériale pour assister à l’inauguration de la nouvelle statue de Notre Majesté l’Empereur. Comme vous pouvez le voir derrière moi, plus de cinq cent mille personnes, selon les syndicats de polices, sont réunis pour assister à la cérémonie.
Alors que j’aperçois au loin la navette…oui c’est bien cela, la navette personnelle de Son Altesse qui survole la place et qui est, au moment où je vous parle, en train de se poser à proximité du gigantesque podium prévu pour le discours impérial.
La foule est en délire, c’est purement incroyable, jamais je n’avais ressenti autant de ferveur sur cette place. La passerelle de la navette s’abaisse et…oui…on aperçoit l’Empereur, ça y est ! Il salue la foule qui exulte, c’est totalement fabuleux, la joie qui se dégage de ces milliers de personnes !!
Notre Céleste Souverain monte les marches qui le conduiront au sommet du podium, derrière un magnifique pupitre confectionné par les plus grands artisans de coruscant.
Tout de suite, l’allocution de Notre Empereur.

*

Coruscantii, fidèles citoyens impériaux !

Aujourd’hui est un jour mémorable pour l’Empire ! Cette misérable rébellion qui gangrène notre galaxie ne sera bientôt plus !
[Applaudissements fournis]
Afin de rétablir l’ordre au sein de notre société, j’ai décidé de commander moi-même l’extermination de ces terroristes.
[Hourras démesurés]
Mais soyez assurés, que vous serez tous les témoins de la victoire finale de l’Empire !!
[Applaudissements, hourras, jets de fleurs au pied du podium]

*

Et l’Empereur qui redescend les marches qui le conduisent à présent vers sa navette. Ses conseillers personnels ont catégoriquement refusé de nous indiquer sa destination pour des questions de sécurité impériale. Quoi qu’il en soit, nous sommes certains ici que la rébellion ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir.
Parlons à présent de cette merveilleuse statue qui nous a été dévoilée ce soir. Sculpté par le désormais célèbre Helan Eckard, elle est taillée dans une roche sombre qu’on ne trouve que sur la mystérieuse Byss. Haute d’un peu plus de quinze mètres, elle a été baptisée « La Souveraineté contemplant le Peuple ». D’ores et déjà qualifié de chef d’œuvre technique et artistique par les plus grands spécialistes, nul doute qu’elle trônera encore ici pour des siècles, à l’image de ce qu’elle représente : l’Empire.
Nous aurions aimé vous proposer une entrevue avec le très demandé sculpteur Helan Eckard, malheureusement, on m’indique qu’il vient de quitter la Plaza à l’instant. Nous vous proposerons donc cet entretien plus tard dans la soirée.
D’ailleurs, n’oubliez pas l’intervention de Son Altesse dans le courant de la nuit. Nous n’avons pour l’instant aucune idée de l’heure précise mais les Conseillers Impériaux nous ont assurés de la retransmission de la victoire impériale en direct. Restez à l’écoute et n’oubliez pas :

L’Information au cœur de l’Empire,
C’est avec la Tribune Impériale !

C’était Dana Periosta pour la Tribune Impériale sur l’Holoréseau Impérial.



Helan Eckard venait à peine de quitter la Plaza Impériale lorsqu’il entendit une voix qui l’appelait derrière lui. Il se retourna et fit alors face à une superbe jeune femme brune entourée de deux techniciens.

- Monsieur Eckard, je suis Dana Periosta de la Tribune Impériale, j’aimerais vous interviewer suite à l’inauguration.
- Je suis un peu pressé mais nous pouvons toujours faire ça plus tard, nous serons sur place pour l’intervention de l’Empereur.
- Bien, ce sera parfait, rendez-vous dans huit heures sur l’esplanade Tarkin.
- J’y serais. A toute à l’heure.
- A toute à l’heure monsieur Eckard.

[Huit heures plus tard, sur l’esplanade Tarkin qui dominait la Plaza Impériale, Dana Periosta la journaliste retrouva Helan Eckard, le sculpteur]

- Ravie de vous revoir Monsieur Eckard.
- C’est réciproque.
- Bien, nous allons débuter l’entrevue si vous le voulez bien.
- Je suis prêt.
- Tout d’abord, comment vous est parvenue cette commande pour le moins singulière ?
- Il y a un peu plus de deux mois, j’ai reçu la visite de deux agents du Département Art à mon atelier. Ils avaient déjà vu et appréciés certaines de mes œuvres alors ils m’ont demandé de créer une statue magistrale de Notre Empereur.
- Justement, vos précédentes œuvres ont reçu de nombreux prix dont la fameuse Distinction Suprême des Arts Impériaux pour votre fresque de « La création ». Vous devez en être très fier.
- Je suis avant tout fier d’être citoyen impérial. Mon inspiration me vient essentiellement de ce qui m’entoure comme les passages de convois au-dessus de l’atelier, la vie quotidienne dans la rue mais aussi, hélas, la guerre.
- Une de vos œuvres, « Alderaan », dépeint d’ailleurs la cruauté des rebelles envers les populations civiles.
- Tout à fait. Comme tout le monde, j’ai été très ému en apprenant la tragique destinée d’Alderaan. C’était un lieu véritablement magnifique où de nombreux artistes allaient se ressourcer.
- A ce propos, quel est le point de vue d’un homme comme vous sur le conflit qui déchire la galaxie depuis des années ?
- Nous les artistes, nous sommes très extérieurs à ce genre d’évènements, nous préférons conserver une certaine forme de liberté, de détachement par rapport à tout cela. Bien entendu, en tant qu’humains, nous sommes atterrés par ces actes de violences et cet irrespect envers les autorités. La Liberté est un art. Nous essayons de la dépeindre au plus juste.
- On me signale que la transmission avec l’Empereur est imminente, si vous le voulez bien, nous allons nous retourner vers l’holo-écran géant mis en place sur la Plaza.
- Avec plaisir.

La journaliste, le sculpteur et les techniciens se tournèrent alors vers l’immense place sur laquelle était toujours réunie l’insondable foule. Le cordon de stormtroopers qui assuraient la sécurité était imperturbable et rendait au centuple les charges des spectateurs trop véhéments.
Un bruit sourd résonna entre les tours élancées, la connexion s’établit.


Quelques parasites puis tout devint plus limpide.

Un ciel de jais, une toile constellée de diamants
Une sphère, énorme, émeraude sur le néant
Des vaisseaux, insectes perdus loin de la ruche
Une lune, métallique, froide comme l’espace

Une explosion
Puissante, éblouissante, assourdissante

Quelques parasites puis tout redevint noir.


Un silence

Comme de ceux qui précèdent une tempête
Comme de ceux qui accompagnent un deuil
Comme de ceux qui suivent un chaos

Le Silence


Dana Periosta, vingts-cinq ans, journaliste à la Tribune Impériale, venait de comprendre qu’elle avait perdu son travail. L’Étoile de la Mort venait d’exploser, la flotte de l’Empire venait de connaître sa pire déroute, l’Empereur venait de mourir. L’Empereur. Mourir.
Ren Ulmon, dix-huit ans, preneur de son pour la Tribune Impériale, venait de faire un malaise, emporté par la vague d’émotions qui avait submergé son cortex rachidien.
Deril Sundors, trente-quatre ans, holo-caméraman pour la Tribune Impériale, venait de s’affaisser sur un fauteuil, écrasé par la joie infinie qu’il devait à tout prix contenir.
Helan Eckard, vingt-neuf ans, sculpteur à son compte, venait de sortir à toute vitesse de la pièce, poussé par un atroce pressentiment.


Une liesse

Comme de celles qui précèdent un soulèvement
Comme de celles qui accompagnent une révolte
Comme de celles qui suivent un silence

La Liesse


Eckard, l’ancien sculpteur officiel de l’Empereur, courut aussi vite qu’il le pût vers l’autre côté de la Plaza. Il dut traverser des hordes de personnes en furie, éviter les corps de stormtroopers qui étaient jetés à terre mais se retrouva bloqué au centre de la place.
Là, entouré par des milliers de hurlements à la gloire de la rébellion ou de l’Empire, il ne put qu’être témoin de l’horreur.

- Pas la statue, pas ma statue !!

Il hurla de toutes ses forces mais l’Empereur de pierre chuta comme son Empire de métal. Une explosion à la base fit chanceler l’ancien chancelier qui finit, symboliquement, sa descente sur un peloton de stormtroopers qui faisait régner ce qui restait d’ordre en tirant sur la foule.
Il s’accroupit, la douleur au ventre, au milieu des jambes qui couraient en tout sens. Sa vie défila au rythme des sirènes des speeders qui bombardaient la foule d’eau en jets continus. Il se revoyait, acceptant la requête de l’Art par passion pour son métier, par passion pour l’Empire, par passion pour l’Empereur. Il avait mis tout son cœur et son savoir-faire pour créer un reflet le plus fidèle possible, non seulement de La personne Impériale mais également de la Personnalité Impériale.
Tous ces efforts, tout son amour venaient d’être bafoués en quelques instants par des individus qui depuis des années s’opposaient au régime de l’Empereur.

- Allez en Enfer ! Soyez maudits !

Helan Eckard, sculpteur meurtri, sorti un blaster de sous sa longue veste. Il fit feu sans regarder qui il visait. Il vit des silhouettes s’effondrer autour de lui. Il entendit des cris de douleurs. Il emporta des dizaines d’innocents vers la mort.
Il sentit la folie mais ne put la contrôler. Dans une œuvre macabre à grande échelle, la Plaza Impériale se métamorphosait en un champ de mort. L’artiste devenait assassin, le civil devenait ennemi, le soldat devenait victime.


Je suis un assassin
Jamais je ne pourrais me le pardonner
Je vivais pour une idée
Voilà que je tue pour elle

Tout est de leur faute !
Ils ont détruit mon œuvre
Ils ont violé ma création
Anéanti ma vie !



Entouré par des dizaines de cadavres, Helan Eckard recouvra sa lucidité durant une seconde. Cela lui fut suffisant pour retourner le canon de son blaster contre sa tempe droite.

Quel artiste péri avec moi.

Il pressa la détente.


Une mort

Comme celle qui a précédé l’Empereur
Comme celle qui a accompagné la lutte
Comme celle qui a suivi la défaite

La Mort



Épilogue :

Le fanatisme impérial a tué entre quatre et sept cent mille milliards de personnes durant plus de vingt ans d’existence. Les troupes de choc de l’Empereur Palpatine outrepassant toutes les notions d’humanité et de respect des êtres, sont responsables de plus de la moitié de ces crimes à elles seules.
Des femmes, des enfants, des vieillards. Tous avaient en commun leur innocence. Mais face à la barbarie d’un régime despotique, ils ont eu également en commun leur fin tragique. Commis au nom d’une idéologie xénophobe et technocratique, ces meurtres sont passés comme de simples répressions à l’encontre de terroristes.
En ces heures sombres qui viennent de marquer à jamais l’histoire de la galaxie, souvenons-nous que si son souverain est mort, l’Empire, lui, continue d’exister et d’oppresser les libertés fondamentales. Un homme m’a dit un jour « La Liberté est un art ». Si vous me demandiez ce qu’est l’Empire, je vous répondrais simplement : La mort de l’Art.

[Extrait du datapad personnel de Dana Periosta, journaliste en fuite]


Voilà !

Pour les fans de stats, c'est bien une nouvelle puisqu'elle comporte 2731 mots (soit 13 914 caractères, sans les espaces) répartis en 141 paragraphes pour 7 pages word (TNR, taille 12).

A vous les critiques !
Modifié en dernier par Dolarn Sarkan le Ven 03 Mar 2006 - 13:01, modifié 3 fois.
Raphus cucullatus

- End of line -
Dolarn Sarkan
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9879
Enregistré le: 02 Mar 2001
Localisation: Lvgdvnvm
 

Messagepar Yaonix » Ven 03 Mar 2006 - 10:06   Sujet: 

Alors la! C'est une des première FF que je lis en entier et vraiment là je dis: " Châpeaux bas"

Quel merveilleux texte s'inspirant de la scene final de ROTJ sur Coruscant.

Une belle facon d'écrire, bien aérée et très inventive.

Prologue EXELLENT!

On attent plus que d'autres FF sur les autres planêtes que l'on voit à la fin!
Modifié en dernier par Yaonix le Ven 03 Mar 2006 - 14:10, modifié 1 fois.
Yaonix
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2289
Enregistré le: 09 Oct 2004
Localisation: Lyon
 

Messagepar Darth Vilael » Ven 03 Mar 2006 - 11:32   Sujet: 

Une excellente nouvelle, pour le moins originale et d'une belle qualité.... :)

Helan Eckard, sculpteur attitré pour réaliser une statue monumentale de son Empereur adoré, nous dévoile non sans une immense fierté sa création démesurée lors d’une célébration dont l’ambiance est bien rendue, ultime événement avant une fin brusque et tragique. Désillusion profonde, fin d'un rêve, fin d'une existence, folie meurtrière.... :wink:

Je n’ai pu m’empêcher de faire un parallèle entre Eckard et Arno Breker, sculpteur personneld’un autre dictateur bien connu. J’ai également apprécié d’apprendre qu'Eckard était un lecteur féru de Néron (Qualis artifex pereo). :sournois: :wink:

Un grand bravo Dolarn Sarkan et un début prometteur pour ce recueil. :)

(juste une faute qui me fait sautiller à chaque fois : plate-forme et non "plateforme"). :wink:
"Tant que le possible n'est pas réel, il n'est que distraction."
[FRAG] ( Join the FRAG team now !)
Darth Vilael
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 487
Enregistré le: 09 Aoû 2005
Localisation: Belgique.
 

Messagepar Master Baboun » Ven 03 Mar 2006 - 12:08   Sujet: 

Je vais me lancer dans une autre nouvelle, qui parlera celle-là des réactions des troupes impériales sur Kashyyk et du retour des esclavagistes tradosians.

Master Baboun, Membre de l'Alliance des Wookies Libres de Kashyyk

PS : Lowie, si tu es interresé, cette nouvelle est aussi la tienne :D
Cueilles dès maintenant les roses de la vie, car la mort est si pressée, que le frêle bouto qui s'ouvre aujourd'hui aura bientôt trépassé.
°OLe Cercle des Poêtes DisparusO°
Master Baboun
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 397
Enregistré le: 27 Oct 2005
Localisation: Perdu dans le Donjon de Naheulbeuk
 

Messagepar Dolarn Sarkan » Ven 03 Mar 2006 - 12:41   Sujet: 

Darth Vilael a écrit:(juste une faute qui me fait sautiller à chaque fois : plate-forme et non "plateforme"). :wink:


Tout à fait !!

Une sale habitude d'écriture que j'ai pris et qui est plutôt tenace ! J'ai corrigé tout cela :wink:


Merci à toi et à Yaonix pour vos avis positifs :)
Raphus cucullatus

- End of line -
Dolarn Sarkan
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9879
Enregistré le: 02 Mar 2001
Localisation: Lvgdvnvm
 

Messagepar WedgeR7 » Ven 03 Mar 2006 - 12:49   Sujet: 

Excellente ta FF Dolarn, je pense également en écrire une se situant sur Coruscant, et je pense pouvoir faire des clins d'oeils à la tienne. D'ailleur, ton interview elle passe en direct sur l'Holonet ?

Au fait ya une autre petite erreur, la première fois que ta journaliste parle au sculteur, elle dit qu'elle fait partie de la Tribune Galactique, et non pas Impériale, voila.

Master Baboun : Kashyyyk sa prend 3 y et non pas 2 :P
Wedge Rejorhaad
WedgeR7
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5457
Enregistré le: 14 Oct 2004
Localisation: Manda'yaim
 

Messagepar Dolarn Sarkan » Ven 03 Mar 2006 - 13:03   Sujet: 

WedgeR7 a écrit:Excellente ta FF Dolarn, je pense également en écrire une se situant sur Coruscant, et je pense pouvoir faire des clins d'oeils à la tienne. D'ailleur, ton interview elle passe en direct sur l'Holonet ?


Merci beaucoup Wedge !
Oui, l'interview passe en "léger différé" comme on dit aux U.S.A pour éviter tout débordement :P

WedgeR7 a écrit:Au fait ya une autre petite erreur, la première fois que ta journaliste parle au sculteur, elle dit qu'elle fait partie de la Tribune Galactique, et non pas Impériale, voila.


:roll: déformation professionnelle...c'est ça d'avoir travaillé ds une boîte pendant 1 an avant d'en prendre le contrô...la direction :D
Raphus cucullatus

- End of line -
Dolarn Sarkan
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9879
Enregistré le: 02 Mar 2001
Localisation: Lvgdvnvm
 

Messagepar WedgeR7 » Ven 03 Mar 2006 - 13:08   Sujet: 

Non parce qu'en fait j'aurai voulu que mon perso soit dans un bar avant les événement "tragique" et jette un oeil à un écran retransmettant l'interview et se demande qui pouvait trouver ça interessant, un sculteur :D
Wedge Rejorhaad
WedgeR7
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5457
Enregistré le: 14 Oct 2004
Localisation: Manda'yaim
 

Messagepar kamocato007 » Ven 03 Mar 2006 - 13:19   Sujet: 

"La Mort de l'Art" que j'ai grandement apprécié nous plonge dans l'ambiance de Coruscant au moment de la mort de l'Empereur, vascillant entre l'horreur et l'extase. J'ai pu apprécié aussi le style de Dolarn, tranquille et horizontale par moments, et poètique et inspiré par d'autre. D'ailleurs, la toute fin est un bel exemple, avec de courtes phrases, tout ça est tranquille et plaisant à lire. Quelques fautes ponctuent la nouvelle mais rien ne m'en gâché la lecture. Parfois j'ai trouvé les dialogues bancaux mais un véritable charme se dégage de la nouvelle, par les idées qu'elle expose. Bref bref, une bonne lecture et déjà un petit coup de coeur dans le recueil :wink: Bravo :ange:
[i]Kamo.
kamocato007
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2028
Enregistré le: 27 Aoû 2004
Localisation: Ailleurs.
 

Messagepar Darkwilliam » Ven 03 Mar 2006 - 13:21   Sujet: 

J'ai lu la nouvelle de Dolarn et je n'ai qu'une chose à dire: Bravo! :shock:

Le récit est très prenant et passionant à lire. En plus, j'ai bien aimé le petit clin d'oeil à la TI. :wink: Sans oublier que les descriptions, en particulier celles sur les sentiments des personnages, sont très bien rendues. :)

Une très bonne nouvelle donc pour célébrer la naissance de ce nouveau recueil. 8)
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Dark Maul877 » Ven 03 Mar 2006 - 14:35   Sujet: 

Une très bonne nouvelle qui associe à merveille la mort de l'Empereur à l'Art. Elle est également très philosophique et tu l'as très bien amené dans cette voie. On ne s'ennuie pas une seule seconde et les alusions à la TI nous donne un avant goût de ce qu'elle sera.

Une véritable oeuvre d'art, je n'ai pas vu de fautes (je suis pas très bon en orthographe quand même :lol: ) et le récit est dynamique comme le souhaite le format nouvelle.

Bref, un très bon début pour ce recueil qui s'annonce excellent. :wink:
"A Sith shall know anger, hatred and revenge"
Dark Maul877
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1990
Enregistré le: 06 Aoû 2005
 

Messagepar Lowie » Ven 03 Mar 2006 - 15:14   Sujet: 

Master Baboun a écrit:
Je vais me lancer dans une autre nouvelle, qui parlera celle-là des réactions des troupes impériales sur Kashyyk et du retour des esclavagistes tradosians.

Master Baboun, Membre de l'Alliance des Wookies Libres de Kashyyk

PS : Lowie, si tu es interresé, cette nouvelle est aussi la tienne :D



Bonne idée que j'esquisse dans le scénar complet ouf de ma FF ( des liens pourraient être faits vu que je reprends des têtes connues Trandoshéennes :sournois: ). Mais, vas-y fonce tu as ma bénédiction :wink: :) :wink: surtout s'il y a Chewbacca, Tarrful.

Dolarn >> J'ai bien édité ta FF impériale après avoir balayé les critiques du jour qui s'y rattachent :D . J'ai lu ta deuxième Témoins Anonymes de l'O66 qui montre une capacité à se renouveler dans le style et le type d'histoire tout à fait intéressante. La couleur chaude de l'écrit est bonne en espérant la retrouver dans cette Mort de l'Art qui me semble écrite avec art 8) ,

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar WedgeR7 » Ven 03 Mar 2006 - 16:41   Sujet: 

Ben étant donné que ça doit etre la réaction suite à la mort de Palpy, je vois pas comment Chewie pourrait être sur Kashyyyk à ce moment là, il est bien trop occupé avec les Ewoks, et pis il part pour Bakura juste après.
Wedge Rejorhaad
WedgeR7
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5457
Enregistré le: 14 Oct 2004
Localisation: Manda'yaim
 

Messagepar TAWAK » Ven 03 Mar 2006 - 17:14   Sujet: 

J'allai le dire pour Chewie :wink: !

Dolarn => Comme tous les autres : un grand bravo :) ! J'avais pas vu qu'avec la TG j'avais un virtuose entre les mains :D ... sinon je t 'aurais encore plus exploité :P. Bref un beau style, très agréable et limpide (ça me rapelle des passages de la Doctrine Tarkin), un prologue magnifique, c'est court, c'est efficace : t'as résumé l'essentiel de l'Empireen une nouvelle :) !
Félicications donc :wink: !

@+
TAWAK
Wedge Antilles : Si Corellia ne se rallie pas à l'AG, si la guerre éclate vraiment, quelque chose de très grave va se passer ... Je risque de ne pas toucher ma retraite militaire de l'Alliance Galactique !
TAWAK
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11029
Enregistré le: 20 Déc 2001
Localisation: Paris
 

Messagepar Master Baboun » Ven 03 Mar 2006 - 19:18   Sujet: 

Je n'ai jamais parlé de Chewie :D mais c'est vrai que pour Tarfull ce n'est pas une mauvaise idée :) . Ceci dit, des têtes connues Trandosians je n'en connais pas personnellement. Ceci fit en parlant de Mort de L'Empereur j'ai dans la tête une version alternative où il mourrait beaucoup mais alors beaucoup plus tôt :sournois: . Mais bon, c'est de l'Infiniie et ce ne sera pas posté dans ce topic. :)

Master Baboun
Cueilles dès maintenant les roses de la vie, car la mort est si pressée, que le frêle bouto qui s'ouvre aujourd'hui aura bientôt trépassé.
°OLe Cercle des Poêtes DisparusO°
Master Baboun
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 397
Enregistré le: 27 Oct 2005
Localisation: Perdu dans le Donjon de Naheulbeuk
 

Messagepar Oiki Ran » Dim 05 Mar 2006 - 22:59   Sujet: 

Bonjour!!

Je viens de lire la nouvelle de Dolarn Sarkan (Oui, j'ai mis un peu de temps), et dans l'ensemble elle est bonne.
Niveau idée, belle originalité quoiqu'il était à prévoir que quelqu'un se chargerait de décrire la scène de révolte de Coruscant. Aussi, je trouve l'épilogue très bien trouvé: très belle conclusion. Cela rend presque réel ces événnements imaginaires.
Pour le style, je le trouve correct: pas exceptionnel ni médiocre. Il y a des passages meilleurs que d'autres mais dans l'ensemble cela le niveau d'une bonne histoire, sans prétention.
Deux points négatifs tout de même: d'abord je ne suis pas trop fan des passages en italiques de la fin (c'était très bien pour les commentaires de la journaliste) et 2e point, je me rappelle que lorsque j'ai commencé à poster sur le forum, Cesba m'a vivement conseillé de décrire un peu plus mes dialogues:
Exemple :
- Vous avez tout compris, Brian, répondit langoureusement Barbara en faisant onduler ses doigt sur son corp.

Je constate donc que tout le monde n'est pas logé à la même enseigne :D !

Voilà, au début je trouvais ce sujet difficile, mais je ne me suis pas avoué vaincu et après plusieurs nuits de réflexion, j'ai réussi à concoter 2 histoires fortes différences entre elles (elles illustrent 2 points de l'après Palpatine) mais qui forment un tout car on retrouve certains persos dans les deux histoires. Je me mettrais à les rédiger quand j'aurais un peu de temps entre mes études et Le Groupe n°4.
Donc bientôt dans ce sujet paraîtra: Le Maître des Mains suivi de 20 ans de Purge.

Oiki Ran, le Ktâh!!

PS: La Nuit des Cendres sera présente intégralement dans le recueil de l'Ordre 66. Donc si certains n'ont pas la patience d'attendre, qu'ils me contactent.
Ambitious but Rubbish - Jeremy, Hamster and Captain Slow!
Oiki Ran
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 933
Enregistré le: 10 Sep 2004
Localisation: Belgique
 

Messagepar Cesba » Lun 06 Mar 2006 - 1:30   Sujet: 

Oiki Ran a écrit:Je constate donc que tout le monde n'est pas logé à la même enseigne :D !


Heu, si c'est moi qui est visé, je répondrai juste que j'ai pa (encore) lu le dit texte, donc j'ai pas non plus applaudis. :D
- Shepard, isn't the Bible kind of specific about killing ?
- Very specific, it is. However, somewhat fuzzy around the area of kneecaps...
Firefly
Cesba
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11113
Enregistré le: 06 Jan 2001
Localisation: Paname
 

Messagepar Oiki Ran » Lun 06 Mar 2006 - 11:07   Sujet: 

Je ne visais personne, je ne faisais que rappeler le précieux conseil d'une sage personne... :D
Ambitious but Rubbish - Jeremy, Hamster and Captain Slow!
Oiki Ran
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 933
Enregistré le: 10 Sep 2004
Localisation: Belgique
 

Messagepar Darkwilliam » Sam 11 Mar 2006 - 13:57   Sujet: 

Bon, voilà, j'ai terminé une petite nouvelle que je propose maintenant. Par contre, je confirme que le sujet est plus délicat à traiter que l'Ordre 66. Donc mon histoire se focalise sur un personnage en particulier qui voit sa vie s'écrouler. Je n'en dis pas plus mais je précise que la nouvelle fonctionne avec des flashbacks, donc j'espère que vous ne vous y perdrez pas!

Sur ce, bonne lecture!




Hors de Contrôle


Une seule idée : survivre.
Un seul choix : fuir.
Une seule réalité : le désespoir.


Celui qui avait été jadis le gouverneur de la florissante et prospère Néléria, n’était plus aujourd’hui qu’une vulgaire proie. Flenn Guels, homme respecté dans la hiérarchie impériale courait la peur au ventre dans les grands couloirs du palais gouvernemental.

La sueur perlant sur son front et entachant le col de son costume, les yeux agrandis par la peur, les mains moites, le cœur battant à tout rompre, Flenn Guels tourna brutalement à l’angle d’un couloir déserté.
Il tendit l’oreille et put alors entendre des bruits inquiétants venant de l’autre aile du palais. Des bruits de combats, des cris d’agonie, de souffrance et des appels à l’aide. « Je suis pris au piège », pensa aussitôt Guels. Il regarda tout autour de lui, comme si une issue miraculeuse allait s’offrir à ses yeux. Mais ce ne fut bien évidemment pas le cas.
Désespéré, Flenn s’essuya le visage d’un revers de main, déglutit bruyamment et continua sa course infernale dans les étages du palais, tentant de s’éloigner au maximum de la violence et de la colère qui envahissaient les lieux à une vitesse surprenante.
-Comment ais-je pu en arriver là ? murmura Guels pour lui-même alors qu’il gravissait trois à trois les marches d’un escalier en marbre.
Flenn avait le sentiment que tout son univers s’écroulait autour de lui, que tout ce qu’il avait mis tant de temps à construire partait en fumée, que sa vie elle même, était réduite en poussière. Et tout ça à cause d’une simple nouvelle. Une nouvelle terrifiante qui n’avait pas tardé à plonger Néléria dans le chaos. Mais Flenn en était sûr, sa planète ne serait pas la seule à verser dans l’apocalypse, c’est l’Empire tout entier qui sombrerait dans les ténèbres quand la nouvelle s’ébruiterait de monde en monde. Mais pour l’instant, seule sa survie le préoccupait.
Flenn accéléra le pas lorsqu’il entendit résonner des décharges de blaster quelque part derrière lui…

***


Une seule idée :grimper dans la hiérarchie impériale.
Un seul choix : mater la résistance rebelle.
Une seule réalité : être harcelé par l’ennemi.


Le gouverneur de Néléria expira bruyamment en rejetant avec dédain un énième rapport faisant état de sabotages rebelles à l’encontre d’installations impériales. Agacé, Flenn se leva de son bureau et se dirigea vers la vaste fenêtre qui lui offrait une vue imprenable sur la capitale de la planète. En fait, le palais avait été construit sur une haute falaise qui surplombait l’agglomération. Celle ci était composée de maisons tassées et de quelques hangars et usines métalliques. Mais globalement, la capitale de Néléria n’était pas une ville riche. Certes, des airs-speeders et autres appareils modernes circulaient dans les rues de la ville mais on y trouvait également son lot de mendiants et de brigands. Pourtant Néléria était une planète plutôt attrayante mais représentait surtout un point stratégique car elle se trouvait sur une des principales routes hyperspatiales menant à Coruscant.
Mais pour Flenn une seule chose comptait : réussir sa mission. Le gouverneur était quelqu’un de jeune mais d’ambitieux. Il savait pertinemment que l’administration impériale l’avait nommé en poste sur Néléria afin d’étudier comment il se débrouillait face à un double défi.

D’abord, il devait exploiter au maximum les richesses du sol de Néléria et en faire profiter l’Empire. Mais surtout, il devait parvenir à écraser la résistance rebelle qui s’était développée sur la planète. Celle ci agissait la plupart du temps en sabotant des installations coûteuses mais de plus en plus, des soldats rebelles n’hésitaient plus à s’opposer directement aux forces impériales, ce qui débouchait irrémédiablement sur des bagarres de rues et des scènes de panique.
Flenn faisait face à une opposition grandissante et il répondait à la force par la force, maintenant dans un étau la population Nélérienne. Flenn savait qu’il n’était pas populaire mais ce qui l’inquiétait surtout, c’était la présence de plus en plus importante d’ennemis. Les opposants à l’Empire s’enhardissaient de jour en jour, menaçant toujours plus le pouvoir en place sur Néléria. Flenn ne pouvait les laisser faire, il devait s’assurer du contrôle de la planète coûte que coûte. Son objectif était clair et évident : montrer à ses supérieurs ses capacités de commandement et être réaffecté à un poste plus valorisant sur Coruscant et pourquoi pas, au Palais Impérial même.

Flenn Guels était un grand homme d’une trentaine d’années. Longiligne, il avait des cheveux noirs courts et des yeux noisette perçants. Les traits tirés, il faisait plus vieux qu’il n’y semblait en fait. Cela lui conférait une certaine autorité, indispensable pour être respecté.
Le gouverneur s’enfermait souvent dans son bureau pour y travailler mais aussi parfois, pour rêver de son avenir. Un avenir qu’il voulait prometteur, qu’il voulait consacré à la gloire de l’Empire.

Il se souvenait très bien du moment où tout avait basculé. Il regardait les chauds rayons du soleil qui illuminaient la ville sous ses yeux, lorsque l’on avait frappé à sa porte avec véhémence.
Surpris, Guels n’avait même pas eu le temps d’autoriser le visiteur à entrer dans le bureau que celui ci se tenait déjà à l’intérieur. Enervé par ce dérangement inopportun, Flenn s’écria d’une voix sévère :
-Mais…comment osez vous pénétrer ainsi ici alors que…
-Gouverneur, je vous apporte une nouvelle de la plus haute importance !
Flenn remarqua alors que l’officier qui se tenait en face de lui, était essoufflé, comme s’il avait couru dans tout le palais gouvernemental. Mais pire, il avait le teint blafard et ses mains tremblaient. Fronçant les sourcils et adoptant par réflexe une attitude toute militaire, Guels fit :
-Qu’y a t-il ?
L’officier sembla troublé et balbutia :
-C’est…l’Empereur, il…
-Et bien quoi, parlez ! s’emporta Flenn en faisant un pas en avant vers son interlocuteur.
Celui ci recula avant de terminer sa phrase :
-Il est mort. Et notre flotte a été défaite à Endor. Nous ignorons de même ce qu’il est advenu du Seigneur Vador.

Brutalement, Flenn ne bougea plus, ne respira plus. Il eut même l’impression que son cœur s’était arrêté de battre. Des secondes interminables s’écoulèrent avant que le gouverneur ne murmure d’une voix misérable :
-L’Empereur est…mort !
L’officier, visiblement encore lui-même abasourdi, n’osa rien répondre.
Guels fit le tour de son bureau et s’affala lourdement dans son siège. Il reprit, les yeux perdus dans le vague :
-Mais c’est…impossible.
-La nouvelle se répand très vite. Elle est déjà arrivée sur Coruscant où l’on signale des mouvements de foule.
Mais Flenn ne faisait plus attention à son interlocuteur. Il était perdu dans ses songes. Celui qui avait construit l’Empire, qui l’avait mené à son apogée, leur leader à tous, venait de disparaître. C’était une perte incommensurable.
-Comment allons nous faire sans lui…Il était l’Empire ! s’exclama Guels
-Monsieur, je me dois de…
-Quoi encore ?
L’officier déglutit avant de poursuivre :
-Nous devons prendre garde à ce que la situation ne dégénère pas également ici.
Flenn releva les yeux et resta quelques instants silencieux. L’officier avait raison. La situation était déjà explosive sur Néléria, la mort de l’Empereur allait enhardir les rebelles, les poussant à agir. S’il n’y prenait pas garde, Guels pouvait perdre le contrôle de la situation. Il lança en conséquence :
-Transmettez les ordres suivants : que l’on renforce le nombre de patrouilles présentes dans la capitale et que tous les partisans présumés de l’Alliance Rebelle soient exécutés sur le champ.
-A vos ordres !
Aussitôt l’officier s’éclipsa, laissant Flenn seul dans son grand bureau silencieux.

Le gouverneur tenta de reprendre ses esprits, mais pourtant une seule idée lui occupait l’esprit : « l’Empereur n’est plus ».
Une larme coula sur la joue droite de Guels. Mais le jeune homme ne pleurait pas pour Palpatine, non, il pleurait parce qu’il venait de comprendre. Il venait de comprendre que jamais il n’aurait sa promotion tant espéré sur Coruscant, que jamais il ne reverrait l’Empire au sommet de sa gloire. C’était comme si on avait frappé Flenn en plein cœur avec un poignard. Il venait de perdre toutes ses illusions, tous ses rêves. Sans Palpatine, l’Empire était fini. Et lui avec.

Pris d’une pulsion incontrôlable, Flenn bondit de son siège et commença à rassembler les affaires qui avaient une valeur pour lui. Si l’Empire mourait, il n’était pas question qu’il le suive dans les ténèbres. Guels était encore jeune et ne voulait en aucun cas subir la fureur de la population de Néléria, trop longtemps oppressée et malmenée.
Mais le gouverneur arrêta ses gestes. « Non !Il n’était pas un déserteur, il n’était pas un traître! »Il ne devait pas céder à la panique. Il avait pour devoir de servir l’Empire jusqu’au bout. Et c’est ce qu’il allait faire. Oui, il ne s’avouerait pas vaincu avant de s’être battu. Sa vie était liée à l’Empire, sa destinée le serait aussi.

***

Sprintant dans les longs et hauts couloirs du palais, Flenn se rendait à présent compte à quel point il avait été stupide. Il aurait du fuir loin de cette planète maudite quand il en avait eu l’occasion. A présent, il était pris au piège.
Le souffle court, Flenn serra avec crispation le petit blaster qui pendait à sa ceinture. Mais que pouvait-il faire contre une population en furie avec un simple blaster ? La situation était en train de lui échapper complètement. Il avait joué et il avait perdu.
Des cris de colère et de haine se firent entendre, résonnant dans les arcanes du palais. Inquiet, Flenn comprit alors une chose qui le terrifia et lui glaça le sang : « ils me cherchent, ils veulent me faire payer…ils veulent me tuer ! »
Ne sachant pas quoi faire, Flenn se précipita vers son bureau par pur réflexe. Il pénétra à l’intérieur, verrouilla la porte sans plus tarder et s’avança vers la fenêtre. Il resta subjugué devant ce qu’il découvrit.
La ville, d’habitude si prospère, si paisible, si ordonnée…était à feu et à sang ! Des flammes engloutissaient des maisons et des usines, des volutes de fumée s’élevaient d’un peu partout et l’on entendait les bruits des explosions ainsi que ceux des blasters qui crépitaient. La scène avait quelque chose de surréaliste et de cauchemardesque. Le ciel, au dessus de Néléria, avait pris une teinte rougeâtre inquiétante.
Désemparé, se rendant compte qu’il avait tout perdu, Flenn frappa avec rage sur la vitre qui trembla sous l’impact.
-Je suis fini…

***

Une seule idée : garder la planète sous contrôle.
Un seul choix : le recours à la violence.
Une seule réalité : la perte du pouvoir.


Alors que Flenn attendait dans son bureau, tapotant sur des dossiers, un assistant pénétra dans la pièce et s’écria aussitôt sur un ton apeuré :
-Notre rigueur n’a servi à rien gouverneur. Nous signalons des insurrections un peu partout dans la capitale. Les Rebelles sont en train de prendre le dessus. Nos forces tentent de résister mais la population prend fait et cause pour nos ennemis. Nous…sommes dans une situation désespérée.
-Pouvons nous…fuir ? demanda lentement Guels comme si cette question représentait la honte suprême.
-Je ne sais pas. Nous avons perdu tout contact avec l’escouade qui surveillait l’astroport. A l’heure qu’il est, il est probablement passé aux mains des Rebelles.
Le gouverneur sentit une grande lassitude l’envahir. Il fit signe à son assistant de se retirer et se retrouva de nouveau seul. Puis, d’un geste rapide, il ouvrit un tiroir de son magnifique bureau en bois sculpté, et en sortit un petit blaster chromé. Sans plus attendre, il se leva, attacha l’arme à sa ceinture, sortit de la pièce qu’il chérissait tant et prit la direction de la sortie du palais. Mais il savait pourtant qu’il n’avait pratiquement aucune chance de s’en sortir. Il était déjà trop tard…

Flenn arriva d’un pas précipité près de la vaste entrée du palais, qui était surveillée par une troupe de stormtroopers. Au moment où il allait leur adresser la parole, Guels vit un des soldats se retourner vers lui et crier :
-Ne restez pas là ! Des dissidents arrivent !
Presque au même moment, Flenn entendit les premières décharges de blaster. Puis, tout à coup, un des stormtroopers s’écroula sur le sol, mortellement touché. N’osant pas sortir du palais, Flenn n’entendit que le bruit de l’affrontement et les cris désespérés des soldats de l’Empire :
-On perd du terrain !
-Repliez vous dans le pa…aaaaargh !
Apeuré, ne sachant pas quoi faire, Flenn resta planté là, assistant avec effarement à la mort de ses soldats.
Puis, il aperçut les rebelles qui armes à la main, progressaient vers lui. Il n’eut alors qu’une seule obsession, prendre les jambes à son cou. Alors que les rebelles prenaient pied dans le bâtiment administratif, ancien symbole de la puissance impériale sur la planète, Flenn sut qu’il était perdu.

***

A quoi cela servait-il de se remémorer tout cela ? A présent, le jeune homme qui avait été jadis plein d’ambition, était enfermé, seul, dans son bureau, attendant l’inéluctable. Flenn n’aurait jamais cru qu’un Empire pouvait à ce point reposer sur le charisme et la puissance d’un seul homme.
Pendant tout ce temps passé sur Néléria, le gouverneur s’était bercé d’illusions, pensant que la population le craignait lui. Mais c’était en fait la colère de l’Empire et de son chef suprême qu’il redoutait. Guels n’avait été qu’un pion sur un immense jeu d’échec. Et il était en train de perdre la partie.

Soudain, on frappa à la porte de son bureau avec insistance, l’extirpant brutalement de sa torpeur. N’osant pas broncher, Flenn s’attendit à voir ces criminels de Rebelles défoncer la porte et l’abattre sur le champ.
Mais, au contraire, c’est une voix calme et respectueuse qui filtra d’à travers la lourde porte :
-Gouverneur, ouvrez, ici le lieutenant Jenkil, je suis avec quatre soldats survivants. Nous voulons vous protéger.
Soulagé, Flenn expira lentement avant de se diriger vers la porte et de l’ouvrir. Aussitôt, cinq stormtroopers armés entrèrent dans la pièce. Alors que Guels verrouillait de nouveau la porte, le lieutenant Jenkil, qui semblait plus vieux que le gouverneur, fit :
-Vous devez sortir d’ici. Nous sommes en train de perdre le contrôle du palais. Il sera bientôt aux mains de l’ennemi.
-Mais…toutes les issues sont bloquées.
-Nous n’avons pas le choix. Il faut fuir. Ici, nous sommes faits comme des rats !
-Je n’aurai jamais cru en arriver là ! Quelle déchéance…je…
-Gouverneur, avec tout le respect que je vous dois, vous vous lamenterez plus tard, il faut…
Tout à coup, des voix se firent entendre dans le couloir adjacent au bureau. Elles étaient accompagnées de bruits de pas précipités :
-Le bureau du gouverneur est là bas ! Il doit être réfugié à l’intérieur !
-Trouvez-le !
-A mort Guels !
-Gloire à l’Alliance Rebelle !

En entendant ces cris de colère et de haine, Flenn recula par réflexe, heurtant le mur de son bureau. Il était définitivement pris au piège. Puis, Flenn vit la clenche de la porte s’abaisser plusieurs fois. Ne pouvant pas entrer, les Rebelles et les émeutiers commencèrent à donner des violents coups de pieds dans la porte. En vain, celle ci semblait résister. Mais pour combien de temps ?
Alors que les quatre stormtroopers avaient braqué leurs blaster sur la porte, prêt à mener un ultime baroude d’honneur, le lieutenant Jenkil regarda Guels qui était devenu livide :
-Gouverneur, vous…pouvez encore mettre fin à vos jours vous-même !
-Quoi ? Me suicider, mais vous êtes fou !
-Vous préférez tomber entre les mains de ces fous ? s’exclama en retour Jenkil
-Mais vous ne comprenez pas, je ne veux pas mourir ! hurla Guels, les yeux agrandis par la peur.
Brutalement, la porte du bureau explosa avec violence, propulsant des débris de bois un peu partout dans la pièce . Surpris, les stormtroopers reculèrent alors qu’un nuage de fumée se développait. Emergeant avec rapidité de celui ci, sept Rebelles pénétrèrent dans le bureau, armes à la main et mirent aussitôt en joue les soldats Impériaux.
-Lâchez vos armes !
Mais Jenkil et ses hommes tenaient eux-mêmes leurs blasters pointés sur les assaillants et le lieutenant répondit donc d’une voix pleine de haine :
-Non, vous, lâchez vos armes !
-Vous êtes en infériorité numérique et d’autres de nos partisans vont bientôt arriver. Vous avez perdu !
-L’Empire ne se rend jamais.
-Votre dévotion est exemplaire mais elle ne va vous mener qu’à la mort.
-Il vaut mieux être mort que couvert de honte et de déshonneur.

Flenn n’osait rien dire, ne faisait aucun mouvement. Il regardait avec stupeur cet échange verbal se dérouler et il assistait impuissant à la montée de la tension. Guels le savait à présent, Jenkil ne se rendrait jamais. Et il allait tous les emmener avec lui dans la mort. Comme pour confirmer ses craintes, le lieutenant hurla :
-Je ne changerai pas d’avis !
-Alors, nous allons être obligés de vous tuer.
Le gouverneur serra les poings et ne prit même pas la peine d’essuyer la sueur qui lui coulait dans les yeux, lui brouillant la vue. Si Jenkil tirait, ce serait un véritable carnage, c’était inévitable.
Les secondes s’égrenèrent sans que rien n’entame la détermination des deux camps. Alors, Jenkil fit :
-Très bien. Vous l’aurez voulu !
« Non, non, non, pas ça », pensa Guels au même moment.
-Pour l’Empire !
Jenkil ouvrit le feu, immédiatement imité par ses soldats. Dans un déchaînement de violence, les Rebelles ripostèrent et le bureau se transforma en un véritable champ de bataille.
Guels se jeta sur le sol et tenta de se dissimuler tant bien que mal derrière un meuble. Pendant ce temps là, les soldats s’entretuaient inéluctablement, les lasers s’entrecroisant à un rythme incroyable. Peu à peu, les corps tombaient sur le sol, transpercés en de multiples endroits. Se bouchant les oreilles pour ne pas être assourdi par les décharges de lasers, Flenn vit distinctement Jenkil être touché en pleine tête. La boîte crânienne fut réduite en miette et des bouts de sang et de cervelle furent projetés sur les murs.

Enfin, les lasers cessèrent et un silence pesant tomba dans la pièce. D’où il était, le gouverneur ne voyait que des cadavres entremêlés. Mais c’est alors qu’une voix grave s’éleva :
-Levez-vous !
Sans réfléchir, Guels obtempéra et se retrouva nez à nez avec les deux seuls rebelles survivants. Il put lire la haine et la détermination dans leurs regards. Flenn bredouilla :
-Attendez, je…
-Gouverneur, votre oppression prend fin maintenant !
Une ultime décharge de laser se fit entendre dans le bureau. Le corps de Flenn Guels bascula en arrière et s’écroula lourdement sur le sol. Alors que ses bras retombaient mollement et que ses yeux devenaient vitreux, l’ancien gouverneur de Néléria n’eut qu’une seule pensée : « quand l’Empereur est mort, mon propre destin était déjà scellé ».

Et ce fut le néant pour l’éternité…
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Dark Maul877 » Sam 11 Mar 2006 - 15:20   Sujet: 

Très bonne nouvelle mon cher DW. Le sujet est quand même délicat et tu t'en es pas mal tiré.
L'idée de créer un nouveau personnage inconnu est bonne et te laisse beaucoup plus de choix lors du récit. Cependant, je trouve qu'il n'était pas assez développé et je l'aurai cru un petit plus plus extrèmiste car c'est un gouverneur.
On peut presque palper la tention qu'il y a après la mort de l'Empeureur et c'est un très bon point pour cette nouvelle. La situation est très bien retranscrite et on assiste à un bouleversement politique :wink:

A part ça, on retrouve le très bon style de DW et des AN. Les noms sont inspirés des AN, non ? :)
"A Sith shall know anger, hatred and revenge"
Dark Maul877
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1990
Enregistré le: 06 Aoû 2005
 

Messagepar Lowie » Sam 11 Mar 2006 - 15:20   Sujet: 

DW peint une incontrôlable flambée de violence qui montre des Rebelles s'attaquer à une ville paisible qui était sous domination impériale pour déloger le gouverneur en place Flenn Guels possédé par des sentiments de peur et d'épouvante après ceux de pouvoir et de lucre qu'il imaginait voir grossir en obtenant suprême honneur une promotion dans le palais impérial de Coruscant :) . L'emploi des flash backs est bien utilisé t'inquiète DW permettant de revivre l'avant Mort de l'Empereur dans la tête de Flenn Guels après bête aux abois dans son palais pris d'assaut par les Rebelles. Un des bons points de cette FF c'est qu'elle esquisse un portrait peu glorieux des Rebelles qui pètent tout emportés par des flots de haine contre les Impériaux à croire que ceux-ci ont opprimé durement la population en colère de Néléria où se situe l'action rapide Darkwilliamienne joliment scandée par la peur de mourir de Flenn Guels qui change de couleur au fil de la révolte comprenant quelque chose de bien cruel le concernant suite à la Mort de l'Empereur : la grosse surprise de cette FF nerveuse et sans pitié pour les Impériaux :D . Un écrit de qualité au style agréable et sans lourdeur aucune que je conseille grandement à Kamo :wink: :) .

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Messagepar Dark-Solaris » Sam 11 Mar 2006 - 16:16   Sujet: 

Lowie a écrit:Un des bons points de cette FF c'est qu'elle esquisse un portrait peu glorieux des Rebelles qui pètent tout emportés par des flots de haine contre les Impériaux à croire que ceux-ci ont opprimé durement la population en colère de Néléria où se situe l'action rapide Darkwilliamienne joliment scandée par la peur de mourir de Flenn Guels qui change de couleur au fil de la révolte comprenant quelque chose de bien cruel le concernant suite à la Mort de l'Empereur : la grosse surprise de cette FF nerveuse et sans pitié pour les Impériaux :D .


ça c'est de la phrase !!!
Dark-Solaris
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 320
Enregistré le: 13 Fév 2005
Localisation: Aldera
 

Messagepar Darkwilliam » Sam 11 Mar 2006 - 20:07   Sujet: 

Cependant, je trouve qu'il n'était pas assez développé et je l'aurai cru un petit plus plus extrèmiste car c'est un gouverneur.


Bah, quant il demande a ce que l'on élimine tous les partisans présumés de l'Alliance Rebelle, il se montre plutôt extrémiste. :wink:

On peut presque palper la tention qu'il y a après la mort de l'Empeureur et c'est un très bon point pour cette nouvelle. La situation est très bien retranscrite et on assiste à un bouleversement politique.


Merci! :)

Les noms sont inspirés des AN, non ?


Non non pas consciemment du moins! Mais j'ai toujours un peu de mal à trouver des noms pour mes persos donc peut-être que cela se répête plus ou moins d'une fic à l'autre. :wink:

Lowie a écrit:
Un des bons points de cette FF c'est qu'elle esquisse un portrait peu glorieux des Rebelles qui pètent tout emportés par des flots de haine contre les Impériaux à croire que ceux-ci ont opprimé durement la population en colère de Néléria où se situe l'action rapide Darkwilliamienne joliment scandée par la peur de mourir de Flenn Guels qui change de couleur au fil de la révolte comprenant quelque chose de bien cruel le concernant suite à la Mort de l'Empereur : la grosse surprise de cette FF nerveuse et sans pitié pour les Impériaux .



ça c'est de la phrase !!!


+1. J'ai failli manquer d'air en la lisant! :D
En tout cas merci Lowie pour ton avis. :wink:
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 

Messagepar Lowie » Sam 11 Mar 2006 - 21:37   Sujet: 

C'est l'effet du vent impérial qui souffle dans cette FF DW qui a emporté ma ponctuation saisi par le perso de Guels tour à tour lâche, peureux, méprisable, hautain l'impérial prêt à lécher le c** de l'Empereur bah :) . Tu t'améliores de FF en FF :wink: te manque plus de creuser un poil plus tes persos histoire qu'on s'attache plus à leur sort des fois :ange: .

Lowie.
Maître Lowbacca diplomate FRAG, membre du Comité de Respect des Gungans, a dit : "Forever Ferlus !!!!!"
Lowie
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3687
Enregistré le: 10 Juil 2004
Localisation: Ferlus
 

Suivante

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations