[Nouvelle] - Le vieillard

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Pic » Dim 16 Oct 2016 - 17:47   Sujet: [Nouvelle] - Le vieillard

Bonjour,

Je suis de retour sur SWU pour vous proposer une quatrième nouvelle, Le vieillard. Cette fois, j'ai pris la liberté de m'attaquer à un personnage du mythe, et pas le moindre. Ça m'étonnerait que je sois le premier à avoir ce genre d'idée, mais comme je ne connais pas toute la littérature SW sur le bout des doigts, j'ai pu passer à côté de quelque chose. En plus, c'est un sujet un peu tabou, donc je m'attends à quelques réactions...

Un petit mot sur la fin aussi (mais je ne peux pas dire grand-chose sans déflorer le texte) : j'ai tenté d'expliquer ce qui est à mes yeux une incohérence de la saga initiale, qui m'a toujours chagriné. Vous verrez sans doute ce que je veux dire, si vous êtes aussi tatillon que moi !

Ah, un dernier avertissement : cette nouvelle n'est pas pour les enfants :non: Merci au jeune public de passer son chemin...



Le vieillard


Le rapport du légiste était formel : les deux Anzati avaient été taillés en pièces par un sabre-laser.

Vador releva la tête du procès-verbal qu’il avait survolé jusque-là sans intérêt. Il ordonna à son aide de camp, qui attendait immobile devant son bureau :
— Capitaine Galist, faites préparer ma navette. Nous partons dans une heure.
— A vos ordres, seigneur Vador. Doit-on programmer un saut dans l’hyperespace ?

Vador revint à la première page du rapport :
— La planète Ukio, dans le secteur Abrion.
— Tout de suite, seigneur Vador !

Le jeune capitaine Galist tourna rapidement les talons après un dernier salut règlementaire. Même quand il n’était pas porteur de mauvaises nouvelles, il détestait rester à proximité de son supérieur. Le sentiment d’oppression qu’il ressentait en sa présence retomba dès qu’il fut dans le couloir. Mais son soulagement fut de courte durée quand il réalisa qu’il allait probablement passer plusieurs jours confiné avec le seigneur noir dans sa navette personnelle.

Vador reprit du début la lecture du compte-rendu, avec beaucoup plus d’intérêt cette fois. Deux cadavres d’Anzati avaient été retrouvés il y a trois jours sur les rives d’un canal d’irrigation, sur la planète agricole Ukio, dans la Bordure Extérieure. L’enquête menée par les autorités locales n’avait rien donné. Par chance, les corps, non identifiés, avaient été envoyés dans la ville de Masharo, où un médecin compétent avait pu procéder à une autopsie en règle. Ce dernier, un certain Sol Falosnik, natif de la planète, était déjà en poste lors de la guerre des clones. Il avait immédiatement reconnu des plaies occasionnées par une lame laser. Outre ces blessures mortelles, les Anzati possédaient déjà bon nombre de cicatrices antérieures, signe d’une vie mouvementée. Ils avaient une quarantaine d’années, étaient tous deux de sexe masculin, et en parfaite santé jusqu’à leur décès. Aucune arme n’avait été trouvée sur eux, mais il s’agissait probablement d’assassins ou de mercenaires, professions très prisées par les rares membres de cette race mystérieuse qui se mélangeaient aux autres peuples de la galaxie.

Il y avait donc un Jedi sur Ukio. C’était la seule information qui intéressait Vador. C’était aussi la seule motivation, pour ne pas dire obsession, de la vie du bras droit de l’Empereur : exterminer les Jedi jusqu’au dernier, et surtout, retrouver Kenobi. Bien sûr, il ne se faisait pas d’illusions. Les chances de tomber sur son ancien maître au hasard d’un rapport de bureaucrate de la Bordure extérieure étaient bien minces. Mais il traquait sans relâche le moindre indice révélateur de la présence de Jedi, et son réseau d’informateurs s’étendait dans toute la galaxie. Il devait continuellement cacher cette activité à son Maître, l’Empereur, dont les rappels à l’ordre répétés restaient ignorés. Vador prenait juste davantage de précautions pour ne pas être découvert. Il devait d’ailleurs trouver une excuse valable pour son prochain déplacement sur Ukio. Bah, il trouverait bien dans ses scandocs une trace d’une révolte à mater, ou un chantier militaire qui n’avançait pas assez vite. De toute façon, l’Empereur était maintenant tellement obnubilé par l’imminence de la mise en service de son arme absolue, l’Etoile Noire, qu’il laissait un peu plus de liberté à son disciple. Sa mission actuelle de pacification de la Bordure Extérieure ressemblait d’ailleurs davantage à un prétexte pour l’éloigner de Coruscant qu’à un véritable objectif prioritaire.

*


Une heure plus tard, la navette du seigneur Sith décollait du hangar du destroyer Le Dévastateur. Vador redoutait de recevoir une communication de l’Empereur, et de devoir justifier son voyage hors de sa zone d’intervention, mais il n’en fut rien. Le trajet jusqu’à Ukio de déroula sans incident, et moins de 24 heures standard après la réception du rapport, le vaisseau amorçait sa descente sur la planète agricole dont la mosaïque d’immenses parcelles cultivées était discernable depuis l’espace. Les codes prioritaires de la navette furent acceptés sans discussion par le contrôle aérien. Par radio, le capitaine Galist ordonna au chef de la police locale de les retrouver au bord du canal où avaient été retrouvés les cadavres des deux Anzati. La navette se posa en plein champ, écrasant les cultures de céréales sans vergogne, et le seigneur Vador se fraya un chemin à travers les plantations jusqu’au bord du chenal.

A cet endroit, le canal s’élargissait, et le courant, assez fort en amont, laissait place à une zone presque stagnante, bordée de bancs de sable et de limon. Il était normal que les cadavres se soient échoués ici, si on les avait jetés dans l’eau plus haut. Vador était tenté de remonter tout de suite la rivière, mais il attendit quand-même l’arrivée de l’officier de la police locale.

L’attente dura presque une heure, et, bien qu’il n’en montrât rien, la patience du seigneur Sith se mua peu à peu en colère. Son aide de camp préféra rester une dizaine de pas derrière lui, redoutant la suite des événements.

Lorsque le capitaine Biscoff arriva enfin, à bord d’un air-speeder, Vador ne perdit pas de temps en présentations :
— Capitaine, où en est votre enquête sur la mort des deux Anzati ?

Le pauvre officier ne comprenait que trop bien à qui il avait affaire. La propagande impériale diffusait fréquemment des reportages à la gloire du seigneur Vador. L’HoloNet le montrait tour à tour en train de pilonner une planète récalcitrante, de mater une révolte, ou d’exterminer des armadas pirates. Il parvint à peine à articuler :
— Nous n’avons pas pu les identifier, seigneur Vador. Nous avons envoyé les corps à la capitale continentale. Ils disposent de davantage de moyens que nous.

Biscoff espérait ainsi repasser la patate chaude à ses collègues de Masharo, mais Vador ne se laissa pas abuser :
— Je me moque de qui ils sont, capitaine. Je veux savoir qui les a tués. En avez-vous la moindre idée ?
— Non, monseigneur. Nous n’avons pas encore trouvé.
— Avez-vous cherché au moins ? Quelles pistes avez-vous suivi ?
— Eh bien, en l’absence d’indices, nous n’avons pas vraiment de piste. Les deux Anzati étaient inconnus, le propriétaire de l’exploitation n’a rien vu ni entendu, et aucune information supplémentaire n’est redescendue de Masharo.
— Votre incompétence me consterne, capitaine. Vous auriez dû vous donner la peine de remonter le canal pour chercher d'où ces deux Anzati avaient été jetés à l'eau.

Il leva la main.
— C'est la dernière fois que vous me décevez.

Mais le capitaine Biscoff n’entendait déjà plus les paroles du seigneur noir. Il avait porté les mains à sa gorge, qui s’était soudain contractée et l’empêchait de respirer. La dernière chose qu’il ressentit avant de mourir fut le bruit de sa trachée qui s’écrasait, broyée par un étau invisible.

Sans se retourner, Vador ordonna d’une voix sans émotion :
— Suivez-moi, capitaine Galist. Nous avons déjà perdu trop de temps.

* *


Les deux hommes remontèrent le cours d’eau pendant plusieurs heures. Galist se demandait pourquoi ils n’utilisaient pas leur navette, ou un speeder. La vérité était que Vador désirait sentir son environnement. Il voulait être capable de percevoir la moindre perturbation de la Force. Et puis, il avait consulté un plan avant de descendre du vaisseau. Il savait que la prochaine écluse se trouvait à une vingtaine de kilomètres du lieu où avaient été découverts les deux corps. Ils avaient donc été jetés à l’eau sur ce tronçon.

A un moment, Vador s’arrêta pour scruter l’autre rive. Un chemin y longeait la berge. D’un saut prodigieux, sans élan, il franchit le canal et retomba accroupi de l’autre côté. Galist était sidéré. C’était la première fois qu’il voyait son supérieur accomplir un tel exploit. Mais après avoir bien observé le chemin et ses alentours, Vador le rejoint, d’au bond tout aussi extraordinaire. Et il reprit sa progression le long du cours d’eau sans prononcer une parole.

L’après-midi était déjà bien avancée quand les deux hommes parvinrent à un chemin de leur côté du canal. Des traces de chenillettes y étaient visibles. Sûrement un engin agricole. Vador les ignora et continua à remonter le cours d’eau, jusqu’à une intersection. Un autre chemin rejoignait le chenal, depuis l’intérieur des terres. On distinguait au bout de cette piste une sorte de cabane, adossée à un bosquet d’arbres. Vador annonça simplement :
— C’est là.

Il suivit cette nouvelle voie, puis s’immobilisa à une vingtaine de mètres de la hutte. Il sortit son sabre-laser, l’alluma, et ordonna à son aide de camp :
— Restez ici.

Ce dernier ne se fit pas prier.

* * *


Vador avança calmement jusqu’à la cabane, dont il ouvrit la porte d’un coup de pied. L’intérieur était sombre et spartiate, mais il put distinguer un lit contre le mur du fond. Un lit dans lequel était allongé un vieillard, dont la respiration difficile s’entendait depuis l’entrée. Vador s’approcha de lui. Ses draps étaient tachés de sang. Ses yeux mi-clos le fixaient.

Le Sith souleva la couette poisseuse, et découvrir une main décharnée qui tenait un sabre-laser. D’un geste rapide, il se saisit de l’arme et l’alluma. Une lame rouge en jaillit. Il l’éteignit. Ce n’était donc pas un Jedi qu’il avait sous les yeux. Mais qui ?

Vador reporta son attention sur le vieillard. Sa poitrine présentait d’horribles blessures. Les Anzati n’étaient pas morts sans combattre. Le vieil homme les avait vaincus, mais il n’allait pas tarder à mourir à son tour. Vador demanda :
— Qui es-tu ?

Le vieillard fut saisi d’une quinte de toux, visiblement douloureuse, mais ne répondit pas. Il continuait de fixer Vador, debout à son chevet. Ce dernier répéta :
— Qui es-tu ?

Toujours aucune réponse. Alors Vador plongea dans l’esprit du malheureux, et il fouilla. Des images, souvenirs de la vie du vieil homme, lui parvinrent de manière désordonnée : des vaisseaux, une foule, des combats, une réception, des dunes. Vador se concentra. Il s’était attendu à davantage de résistance, mais il arrivait à pénétrer les pensées du mourant assez facilement. Il recommença, et de nouvelles images lui apparurent : des champs, un palais, des banthas, des dunes. Tatooine ! Le vieil homme était allé sur Tatooine. Il râlait maintenant, essayant de lutter contre la profanation de son esprit, mais Vador était bien plus puissant. Il recommença à fouiller : des dunes, un palais dans le désert, … Le palais de Gardulla la Hutt ! L’ancien maître de sa mère, avant qu’elle ne devienne la propriété de Watto. Ebranlé, Vador n’en continua pas moins son exploration. Sa curiosité était à son comble, maintenant. Il voulait savoir, et imposa sa propre volonté à la faible résistance du vieillard, se focalisant sur cette partie de son passé. Et il vit alors ce qu’il redoutait : le visage de sa mère, Shmi Skywalker qui l’implorait, ses vêtements arrachés, sa mère qui tentait de se défendre, mais qui se retrouvait immobilisée au sol, une main gantée serrant son cou, son agresseur qui se couchait sur elle, …

Vador hurla :
— Nooon !

Sa propre main gantée serrait le cou du vieillard. Il hurlait en lui broyant la gorge, son esprit toujours perdu dans les souvenirs du vieil homme : la fin du viol, l’oubli forcé, sa mère allongée par terre, inconsciente.

Quand Vador arrêta de hurler, le capitaine Galist se tenait sur le pas de la porte. Son aide de camp le prenait de toute évidence pour un dément, mais hésitait à intervenir. Vador lâcha le cou broyé et releva sa main, dégoulinante de sang. Il respirait difficilement, et se sentait exténué. Il regrettait maintenant de s’être laissé submerger par sa colère. Il n’en apprendrait pas davantage sur ce vieillard, que la Force avait mis sur son chemin, et qui s’avérait être son géniteur. Mais qu’importe ! Il aurait déjà largement préféré ne pas savoir ce qu’il avait découvert : son père était un Jedi noir, qui avait violé sa mère, avant de lui effacer ce souvenir. Mais lui devrait vivre avec. Sans aucun espoir d’oublier.

Il essuya son gant sur les couvertures, passa devant Galist comme un fantôme, en lui glissant pour toute explication :
— Appelez la navette. Nous rentrons.

Parvenu à l’extérieur, Vador marcha jusqu’au canal. Il y jeta le sabre du vieillard.

Les quelques minutes d’attente de la navette lui furent nécessaires pour recouvrer son calme. Il ne devait pas lire ainsi les pensées et les souvenirs des gens. C’était trop douloureux. Il savait ainsi qu’il était haï par la plupart de ses hommes. Il aimait être craint, mais pas être considéré comme un névrosé. Même le fidèle Galist le prenait maintenant pour un dément. Il valait mieux ne pas le savoir, et vivre retranché sans son propre esprit.

Il aurait aussi besoin de temps pour reconstruire ses propres défenses mentales. Il devait cacher ses véritables pensées et émotions à l’Empereur. Il allait devoir progresser, de ce côté-là. Ce serait son objectif pour les prochains jours, avant de revenir à Coruscant.

* * * *


A peine la navette avait-elle quitté l’atmosphère d’Ukio que Vador prit contact avec son destroyer. L’amiral lui annonça qu’une femme suspectée d’être un agent important de la Rébellion, la sénatrice Leia Organa, s’était enfuie de la planète Toprawa de manière suspecte. Elle devait à tout prix être interceptée avant son arrivée à Alderaan. L’amiral proposait de couper sa route aux abords du système de Tatooine pour la forcer à sortir de l’hyper-espace.

Vador fut soulagé de ne pas devoir rentrer immédiatement à Coruscant. Cette nouvelle mission allait lui permettre de reprendre le contrôle de lui-même. Il ordonna :
— Attendez-moi pour intercepter son vaisseau, amiral. Je rentre sur le Dévastateur immédiatement !

Tatooine, encore ! Trop de souvenirs. Il devait fermer son esprit…
Modifié en dernier par Pic le Sam 01 Avr 2017 - 12:05, modifié 9 fois.
Pic
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 141
Enregistré le: 05 Déc 2015
Localisation: Chambéry
 

Messagepar Enginox » Dim 16 Oct 2016 - 18:09   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Hmmm, intéressant !
Je n'ai pas eu le temps de lire toute la nouvelle mais pour les deux premiers paragraphes que j'ai pu lire, c'était vraiment sympa. C'est rapide et bien écrit. :cute: Arès tous n'est pas parfait mais je vais laisser les autres s'occupaient des défauts.

Pic a écrit:
Un petit mot sur la fin aussi (mais je ne peux pas dire grand-chose sans déflorer le texte) : j'ai tenté d'expliquer ce qui est à mes yeux une incohérence de la saga initiale, qui m'a toujours chagriné. Vous verrez sans doute ce que je veux dire, si vous êtes aussi tatillon que moi !


C'est quoi, cette incohérence ? :whistle:
"Ainsi s'éteint la liberté, sous une pluie d'applaudissements."
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1379
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar darkCedric » Dim 16 Oct 2016 - 18:30   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Une bonne petite fan-fiction, bien écrit et qui apporte une nouvelle originer à l'Elu. Chapeau bas :jap:
Modifié en dernier par darkCedric le Dim 16 Oct 2016 - 20:47, modifié 1 fois.
Qu'est-ce que le visage de la lâcheté ? Un postérieur qui déserte le champ de bataille !
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2992
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Juste à côté de toi
 

Messagepar Ve'ssshhh » Dim 16 Oct 2016 - 19:32   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Encore une nouvelle bien écrite, concise, mais intense, où Vador révèle ses faiblesses, sa fragilité, sa souffrance. Bref, une part de son humanité.

Enginox a écrit: C'est quoi, cette incohérence ? :whistle:


Oui c'est vrai, ça:
Pourquoi Vador n'a-t-il pas senti que Leia était sa fille quand il l'a capturée?
Et pourquoi n'a-t-il pas tenté de fouiller son esprit?


Pic a écrit: Tatooine, encore ! Trop de souvenirs. Il devait fermer son esprit…


L'idée est osée, mais l'explication plausible. Après tout le nouveau canon n'a apporté aucune réponse à la naissance d'Anakin, même si:
Spoiler: Afficher
Avoir un papa Jedi noir et violeur, c'est moins glamour que d'avoir été conçu par la Force ou par Darth Plagueïs :perplexe: mais cela donne un beau coup de sabre laser à la théorie de l'élu :oui:
- Bougez pas! Les mains sur la table! Je vous préviens qu'on a la puissance de feu d'un croiseur, et des flingues de concours.
- Si ces messieurs veulent bien me les confier...
Ve'ssshhh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 590
Enregistré le: 02 Fév 2016
Localisation: Quelque part sur la voie Hydienne
 

Messagepar Enginox » Dim 16 Oct 2016 - 20:04   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Ve'ssshhh a écrit:
Enginox a écrit: C'est quoi, cette incohérence ? :whistle:


Oui c'est vrai, ça:
Pourquoi Vador n'a-t-il pas senti que Leia était sa fille quand il l'a capturée?
Et pourquoi n'a-t-il pas tenté de fouiller son esprit?



Vador ne l'a pas senti car Sidious l'avait convaincu qu'il n'avait pas de fils et qu'il n'était pas un Skywalker donc...
Et pour le reste bah... C'est pas faux :neutre:
"Ainsi s'éteint la liberté, sous une pluie d'applaudissements."
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1379
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar Pic » Dim 16 Oct 2016 - 20:40   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

]
Pourquoi Vador n'a-t-il pas senti que Leia était sa fille quand il l'a capturée?
Et pourquoi n'a-t-il pas tenté de fouiller son esprit?


Exactement. Ça m'a toujours chagriné. Puissant comme il est, il aurait du sentir quelque-chose...
Pic
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 141
Enregistré le: 05 Déc 2015
Localisation: Chambéry
 

Messagepar L2-D2 » Lun 17 Oct 2016 - 7:55   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Nouvelle lue !

Pas mal, pas mal. J'avoue que l'idée d'un viol dans l'univers Star Wars ne m'emballe pas du tout, l'acte est suffisamment horrible dans notre monde pour qu'on le retrouve dans cette galaxie lointaine, mais tu le traites de façon subtile, sans insister dessus, renforçant ainsi le traumatisme de Vador. Donc pourquoi pas. :)

Pour le reste, le récit est rapide, fluide, bien écrit, la description de Vador est fidèle au personnage !

Deux remarques néanmoins :
- lExecutor n'est, à ce stade de la chronologie, pas encore achevé. Le destroyer de Vador est le Devastator au début d'Un nouvel espoir. :wink:
- l'emploi du mot "patriarche" dans cette phrase est malvenu :
Pic a écrit:Le patriarche fut saisi d’une quinte de toux, visiblement douloureuse, mais ne répondit pas.

Un patriarche est un homme qui a eu une descendance nombreuse. Là, on n'en sait rien, d'autant plus à ce moment du récit ! :wink:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5174
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Delerane » Lun 17 Oct 2016 - 13:39   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Nouvelle très intéressante :oui: !

Elle m'a tout de suite attirée. Bien montée, c'est court ça va droit au but. Ca offre une nouvelle vision de Vador et sur sa façon d'être. La révélation est assez étonnante, mais bien sympa.

Concernant l'incohérence que tu décèles, j'ai toujours compris cela comme le fait que Leia a une grande affinité avec la Force sans le savoir, et qu'elle n'est donc pas un esprit faible. Luke le dit lui-même dans Le Retour du Jedi "tu as toujours été plus forte". Elle ne maîtrise pas la Force, mais la Force est puissante en elle. Et Vador ne peut rien tirer d'elle car on ne peut qu'influencer les esprits faibles avec elles.

Ca reste cependant une bonne idée.

En revanche une chose: "C’était une mission sans importance, mais Vador ne voulait pas rentrer maintenant sur Coruscant, et il voulait s’occuper". J'aurai plutôt pensé justement l'inverse: que Vador reçoive un ordre de la plus haute importance stipulant de stopper tout affaire en court pour se concentrer sur elle ! Et puis tu fais également une erreur: "Leia Organa, avait quitté Alderaan de manière suspecte": non justement au début de l'épisode IV Leia FONCE vers Alderaan pour donner les plans à son père !

Bonne nouvelle néanmoins.
Toutes ces croyances à la noix et ces armes démodées ça vaut pas un bon blaster.
Delerane
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 626
Enregistré le: 21 Avr 2015
Localisation: Dagobah
 

Messagepar Pic » Lun 17 Oct 2016 - 21:22   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Bonsoir,

Merci pour vos retours. Je vais faire les corrections qui s'imposent.
C'est vrai que c'est un sujet sensible, et qui ne laisse personne indifférent. Cette idée pour l'ascendance de Vador en fait un personnage encore plus torturé, et le range dans le camp des victimes.

C'est vrai qu'on peut expliquer l'aveuglement de Vador concernant Leia par la force (Force ?) de caractère de la jeune femme, mais ça ne m'a jamais vraiment convaincu. Et puis je suis influencé par les règles du jeu de rôle (SW D6) où les relations familiales facilitent l'usage de la Force. Dans le jeu, Vador arriverait à lui soutirer tous les renseignements qu'il veut.

@Delerane : tu es sûr que Leia fonce vers Alderaan ? J'avais plutôt compris que sa destination était Tatooine pour y rencontrer Obi-Wan, sur ordre de Bail Organa.
Pic
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 141
Enregistré le: 05 Déc 2015
Localisation: Chambéry
 

Messagepar Delerane » Lun 17 Oct 2016 - 21:33   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

https://youtu.be/yHfLyMAHrQE?t=1m12s

"Princess Leia races home aboard her starship"

Leia doit remettre les plans à son père. Mais son vaisseau étant intercepté par Vador au-dessus de Tatooïne, elle décide de les confier à R2 en le chargeant de retrouver Obi-Wan (car elle sait que celui-ci vit caché sur Tatooïne).

Voilà pourquoi après Obi-Wan veut rejoindre Alderaan... Pour remettre le droïde à Bail, et accessoirement les plans.


Et le fait de retrouver ces plans n'est absolument pas une mission sans importance pour Vador: c'est LA priorité de l'Empire, vu comment il s'énerve à bord du Tantive IV.

Sans oublier qu'il sait très bien de quoi il en est, je te rappelle la phrase "Nous avons capté des messages émanant de plusieurs satellites rebelles: je veux savoir où sont les plans que vos séides vous ont remis".

Ta fin n'est donc pas tellement... cohérente en fait (je ne dis pas cela méchamment je précise :wink: ).
Toutes ces croyances à la noix et ces armes démodées ça vaut pas un bon blaster.
Delerane
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 626
Enregistré le: 21 Avr 2015
Localisation: Dagobah
 

Messagepar Pic » Lun 17 Oct 2016 - 21:38   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Exact, la bio de Leia sur SW Holonet est erronée ! :P

J'ai modifié le dernier paragraphe pour mieux coller à la saga !
Pic
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 141
Enregistré le: 05 Déc 2015
Localisation: Chambéry
 

Messagepar Delerane » Lun 17 Oct 2016 - 22:39   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Ah voilà qui est très bien maintenant :jap: :wink: !

C'est étonnant que la bio soit erronée :? . Comme quoi :sournois: !
Toutes ces croyances à la noix et ces armes démodées ça vaut pas un bon blaster.
Delerane
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 626
Enregistré le: 21 Avr 2015
Localisation: Dagobah
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Jeu 20 Oct 2016 - 9:28   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

J'ai vu, j'ai lu, et j'ai moyennement apprécié. Je préférais l'explication Legends où Anakin est créé par Plagueis (ou par la Force en réaction à ce que fait Plagueis). À part, c'était un texte bien sympathique.
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2723
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Pic » Jeu 20 Oct 2016 - 22:29   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Zèd-3 Èt a écrit:Je préférais l'explication Legends où Anakin est créé par Plagueis (ou par la Force en réaction à ce que fait Plagueis).


En fait je ne connais pas ce texte. Je me doutais bien que l'origine d'Anakin avait déjà du être abordée, mais je ne savais pas où. C'est quoi ? Une BD ? Un roman ?
Pic
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 141
Enregistré le: 05 Déc 2015
Localisation: Chambéry
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Jeu 20 Oct 2016 - 22:49   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Le roman Legends Dark Plagueis. Ce n'est pas explicitement dit, mais le lecteur averti (et sachant compter les années) saura.
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2723
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Pic » Ven 21 Oct 2016 - 22:55   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Merci, j'essaierai de le trouver !
Pic
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 141
Enregistré le: 05 Déc 2015
Localisation: Chambéry
 

Messagepar Jagen Eripsa » Jeu 27 Oct 2016 - 22:18   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Lu également ! J'ai bien apprécié cette histoire, assez simple tout en étant bien référencée. Le seul souci, à mon avis, tenant à deux répliques de Vador : la dernière et celle où il y a "demeuré". Pas assez "vadorien" à mon goût. :D
(Plus les noms de vaisseaux en italique ;) )

Bref, une bonne nouvelle, n'hésite pas à nous en livrer d'autres ! :cute:
“La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute.” - Confucius
Jagen Eripsa
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 19469
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: Aunis Prime
 

Messagepar Pic » Jeu 27 Oct 2016 - 22:47   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

OK, j'ai mis les noms de vaisseaux en italique.

Tu préfères "stupide" ou "crétin" à "demeuré" ? Ou c'est le reste de la phrase qui ne te plaît pas ?
Pic
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 141
Enregistré le: 05 Déc 2015
Localisation: Chambéry
 

Messagepar Enginox » Jeu 27 Oct 2016 - 23:07   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Pic a écrit:OK, j'ai mis les noms de vaisseaux en italique.

Tu préfères "stupide" ou "crétin" à "demeuré" ? Ou c'est le reste de la phrase qui ne te plaît pas ?


J'aurais mis stupide, crétin fait peut-être trop enfantin on ne correspond pas à Vador. Aussi, il y aurai peut-être imbécile qui aurait pu marcher... :x
"Ainsi s'éteint la liberté, sous une pluie d'applaudissements."
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1379
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar Jagen Eripsa » Ven 28 Oct 2016 - 7:15   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Pic a écrit:- Vous êtes un officier incompétent et inutile, capitaine Biscoff. Même le plus demeuré des cadets aurait au moins pris la peine de remonter le canal pour chercher d’où ces deux Anzati avaient été jetés à l’eau.


Perso, à la place, j'aurais écrit ce dialogue comme ça :

- Malgré votre incompétence, capitaine Biscoff, vous auriez dû vous donner la peine de remonter le canal pour chercher d'où ces deux Anzati avaent été jetés à l'eau.
Il leva la main.
- C'est la dernière fois que vous me décevez.


Les officiers impériaux (et Vador) ont le phrasé des lords anglais... Les mots sont moins violents, mais les sous-entendus tout aussi forts. ;)
“La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute.” - Confucius
Jagen Eripsa
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 19469
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: Aunis Prime
 

Messagepar Pic » Mar 01 Nov 2016 - 23:22   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Jagen Eripsa a écrit:
Pic a écrit:Les officiers impériaux (et Vador) ont le phrasé des lords anglais... Les mots sont moins violents, mais les sous-entendus tout aussi forts. ;)


Tu as raison. :oui: J'ai relu quelques répliques pour me rafraîchir la mémoire !
Pic
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 141
Enregistré le: 05 Déc 2015
Localisation: Chambéry
 

Messagepar Delerane » Mer 02 Nov 2016 - 12:33   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Pic a écrit:Tu as raison. :oui: J'ai relu quelques répliques pour me rafraîchir la mémoire !


Ca commence mal ta page car la phrase "Luke, je suis ton père" n'a jamais été prononcée :paf: . C'est l'imaginaire collectif qui a transformé la bonne, à savoir "Non. Je suis, ton père.".

La 8 également: la phrase est en fait "Quand je vous ai quitté j'étais votre disciple".

:jap:
Toutes ces croyances à la noix et ces armes démodées ça vaut pas un bon blaster.
Delerane
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 626
Enregistré le: 21 Avr 2015
Localisation: Dagobah
 

Messagepar Den » Mar 14 Mar 2017 - 17:35   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Salut!!

Comme ta nouvelle "Moi, le clone CT-1099/132" m'a bien plue, j'ai décidé de poursuivre avec une autre de tes nouvelles.

On peut dire que tu t'attaques à du lourd avec celle-ci! :transpire:

Je suis un peu comme L2. Un viol dans l'univers StarWarsien, ça me fait un drôle d'effet. Mais je garde l'esprit ouvert en me disant que tout est possible même dans une galaxie lointaine. Et puis, à quoi serviraient les fanfictions si ce n'est à explorer de nouvelles voies, comme c'est le cas ici où tu donnes un ton plus mature à ta nouvelle.

Je rejoins également L2 quant à la description psychologique de Vador. C'est très bien fait et fidèle au personnage. Il est ténébreux, torturé et, je dois bien l'avoue, encore plus à cause de son ascendance.

Niveau style, c'est toujours aussi bon. Tu vas droit à l'essentiel, tu nous racontes brillamment ton histoire, c'est plaisant à lire, vraiment rien à redire!

Du beau boulot!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5257
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Pic » Mar 14 Mar 2017 - 22:24   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Merci Den. Je suis bien conscient d'avoir pris un risque avec cette nouvelle, et je comprends qu'elle puisse choquer des gens. Mais c'est la première chose à laquelle j'ai pensé en entendant la réplique de Shmi, sèche et définitive : "Il n'a pas de père !". Alors, au risque de ne pas plaire à tout le monde, je suis allé jusqu'au bout...
Pic
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 141
Enregistré le: 05 Déc 2015
Localisation: Chambéry
 

Messagepar Den » Mar 14 Mar 2017 - 22:31   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Tu as bien fait d'aller au bout de ta pensée. Après tout, ta théorie est plausible! :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5257
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Pic » Sam 19 Aoû 2017 - 20:20   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Zèd-3 Èt a écrit:Le roman Legends Dark Plagueis.

Merci pour ce conseil de lecture :jap: J'ai profité de mes vacances pour lire ce roman. J'ai vraiment adoré :love: et je le conseille vivement !
C'est un excellent préambule à "La Menace Fantôme" (à vrai dire, j'ai préféré le roman "Dark Plagueis" au film :diable: ).

Zèd-3 Èt a écrit:Ce n'est pas explicitement dit, mais le lecteur averti (et sachant compter les années) saura.

Effectivement, c'est loin d'être explicite. Même en étant prévenu, je n'ai trouvé qu'une vague allusion.
Spoiler: Afficher
Le lien entre les expériences de Dark Plagueis et la conception d'Anakin n'est pas établi. Il est juste dit qu'Anakin a été conçu par la Force, ce qui peut être interprété de bien des manières.
Pic
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 141
Enregistré le: 05 Déc 2015
Localisation: Chambéry
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Sam 19 Aoû 2017 - 22:29   Sujet: Re: [Nouvelle] - Le vieillard

Si je me souviens bien, il y a un passage ou Palpy théorise sur d'où vient Anakin après l'avoir croisé la première fois
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2723
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 


Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations