Un calcul prophétique
  • Titre original Prophet Motive - Knights of the Old Republic #36 et 37
  • Genre Comic-Book
  • Série Les Chevaliers de l'Ancienne République (Vol. 12)
  • Univers Legends
  • Année et période -3963 (Ancienne République)
  • Scénariste(s) John Jackson Miller
  • Dessins Bong Dazo
  • Couleurs Michael Atiyeh
  • Couverture Dan Scott
  • Synopsis : La nouvelle vie de l'ancien padawan Zayne Carrick prend un dangereux virage lorsqu'une arnaque qui tourne mal place ses amis dans une situation dangereuse ! Ratisser les financiers corrompus de Metellos 3 semblait être une affaire sans problèmes pour les amis de Zayne, Jarael et Rohlan, jusqu'à ce que les problèmes les rattrapent !
    Maintenant, prisonniers d'un syndicat du crime galactique, Jarael et Rohlan doivent trouver un moyen de survivre assez longtemps pour que Zayne et Gryph puissent leur venir en aide !
  • Note du staff SWU
     (40 % - 1 commentaire)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
     (40 %)
    Scénario :

    Déception. Alors qu’on attendait qu’une fois son innocence prouvée, Zayne rejoigne les Revanchistes, il n’en est rien. Après avoir créé de nouveaux personnages captivants, quel bonheur c’aurait été de les voir confrontés plus régulièrement à des légendes comme Malak et le leader revanchiste, offrant ainsi un background à ces derniers tout en poursuivant les aventures de Zayne et compagnie sur fond de Guerres Mandaloriennes. Là, il n’en est rien. Au-delà du scénario simpliste - et loin d’être captivant - de cet arc, c’est le sentiment d’acte manqué qui prédomine. KotOR est passé à côté d’un grand avenir. Après avoir parfaitement intégré ses personnages et son intrigue dans ce qu’on savait de cette période, John Jackson Miller aurait pu les lier davantage aux personnages des jeux et ainsi offrir à la série de comics et à ses protagonistes un impact sur les événements à l’échelle galactique. Malheureusement, JJM préfère s’écarter totalement de la guerre et faire de KotOR une série intimiste s’intéressant à des événements secondaires et peu impactant. De cette décision découlera l’arrêt de KotOR à la fin de ce second Meta Arc lancé par ce décevant Un calcul prophétique. En effet, en ne liant pas Zayne, Jarael, Gryph et compagnie avec les Revanchistes, KotOR était vouée à prendre rapidement fin pour s’effacer devant les Guerres Mandaloriennes qu’elle n’aura finalement jamais vraiment contées.

    Ce Méta Arc davantage centré sur Jarael et son passé que sur Zayne peut bien évidemment s’avérer de qualité, mais ce n’est pas le cas de cet arc introductif qui est tout ce qu’il y a de plus dispensable. Il ne s’y passe pas grand-chose hormis une révélation minime concernant la belle Arkanienne et à l’arrivée on est en droit de se demander : « tout ça pour ça ? ». En outre, certains passages sont capilotractés et le gang de Nunk Plaarvin est ridicule alors que JJM aurait pu au moins en profiter pour mettre en scène l’Echange, redoutable organisation criminelle de l’époque. En somme, après le scénario explosif de Vengeance, Un calcul prophétique fait très clairement tache, surtout quand on le compare aux possibilités qu’offrait le potentiel inexploité des Guerres Mandaloriennes.


    Dessins :

    Brian Ching n’est pas Superman, il ne peut donc pas dessiner un numéro de 22 pages tous les mois. Son excellent alter ego des débuts de KotOR, Dustin Weaver, ayant quitté le navire, c’est donc son remplaçant qui s’y colle : le désormais célèbre et controversé Bong Dazo. Alors que l'on avait pu constater de nets progrès lors de ses deux dernières contributions à la série, l’ami Dazo retombe dans ses travers et nous livre un résultat d’ensemble médiocre. Toutefois, les dessins de Dazo sont pour une fois raccords avec le scénario qui, une fois n’est pas coutume, s’avère lui aussi mauvais. Nul besoin de rentrer dans les détails mais la plupart des visages sont hideux et Gryph remporte de loin la palme ! L’ensemble n’est pas totalement à jeter uniquement grâce à certains plans larges réussis. C’est désormais officiel, Bong Dazo a beaucoup de mal à dessiner les aliens de l’univers Star Wars sans les rendre repoussants. Encore une fois, les dessins de cet arc sont donc à oublier et la gestion de cet aspect critique pour un comics représente sans conteste le point faible de la série KotOR dans son ensemble. On ne peut que le regretter en considérant qu’elle avait débutée sous les meilleurs auspices avec la rotation des talentueux Brian Ching et Dustin Weaver. A noter qu’avec ce nouveau départ, Zayne a droit à un nouveau look, avec un sabre et des vêtements différents de ceux qu’il portait jusqu’à présent. Ce renouvellement est le bienvenu et marque visuellement la différence entre les deux cycles de la série : Le Pacte et le passé de Jarael.

    A la colorisation Michael Atiyeh est toujours aux commandes. Il est toujours irréprochable mais il faut croire que la médiocrité de cet arc l’aura touchée lui aussi, le rendu de son travail semblant moins attrayant qu’à l’accoutumée. Sans doute est-ce dû au travail discutable de Dazo…
    Seule satisfaction : les deux couvertures qui sont superbes ! Comme pour le dernier numéro de Vengeance, elles sont l’œuvre du spécialiste Dan Scott et leur beauté ne saurait offrir contraste plus saisissant avec la laideur des personnages dans les pages du comics. Malheureusement, dès leur publication, elles laissaient présager que KotOR prenait une direction intimiste discutable en termes de scénario.


    Conclusion :

    Après l’excellent Vengeance, cet arc fait donc office de pétard mouillé. Forte de la légitimité acquise au gré du premier Méta Arc, on attendait que la série capitalise sur ses bons débuts pour se propulser vers la narration d’événements galactiques ; il n’en fut rien. Le mot désillusion illustre bien le sentiment qui nous anime devant le gâchis qui nous est offert : scénario plat, presque sans surprises, anecdotique et loin d’être accrocheur, couplé à des dessins de nouveaux hideux, difficile de trouver des motifs de satisfaction. En comparaison de la qualité à laquelle nous avait habitués la série jusqu’à lors, il va sans dire que ce retentissant flop est surprenant !
    Alors qu’il avait la possibilité d’ancrer ses personnages dans l’Histoire de la Galaxie avec un grand H, on peut reprocher un manque d’ambition criant à l’auteur ou bien une volonté de continuer à jouer uniquement avec ses personnage et c’est bien dommage. JJM n’est malheureusement pas le seul responsable ; ce choix rejoint malheureusement la ligne éditoriale actuelle de Dark Horse qui préfère faire dans l’intimiste que dans le Galactique, il est loin le temps de La Légende des Jedi !




    Il serait néanmoins prématuré de jeter KotOR en pâture au Rancor tant son potentiel reste intact. Comme on a pu s’en rendre compte au fil des numéros précédents, les personnages créés par les bons soins de JJM sont de qualité. On peut donc espérer que la suite de ce nouveau Méta Arc sera bien meilleure. Avec ce départ raté, la tâche ne s’avérera de toute façon pas insurmontable. Même si la direction prise par la série peut décevoir, le talent de JJM n’est plus à démontrer et il devrait parvenir à faire de cette nouvelle intrigue une suite de qualité pour la série. Premier élément de réponse avec le prochain numéro : En pleine confiance.
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

37 membres le possèdent (qui ?)
35 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité