StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
La Guerre du Bacta
  • Titre original The Bacta War
  • Genre Roman
  • Série Les X-Wings (Vol. 4)
  • Univers Legends
  • Année et période +7 (Nouvelle République)
  • Auteur(s) Michael A. Stackpole
  • Couverture Paul Youl
  • Traducteur(s) Grégoire Dannereau
  • Synopsis : Pendant que la Flotte de l'Alliance faisait campagne contre un redoutable seigneur de la guerre, Ysanne Isard a envahi Thyferra. Son but : utiliser les précieuses réserves de Bacta de la planète dont elle a désormais le contrôle absolu pour déstabiliser et détruire la Nouvelle République à petits feux. L'Escadron Rogue, privé du soutien de la République, s’est juré de mettre hors d’état de nuire Isard, de déjouer ses plans et d'écraser ses destroyers et de libérer Thyferra. Tout cela sans base d’opérations ni matériel, mais avec de la volonté à revendre et l’aide de nombreux amis partageant les mêmes idéaux de justice. Une poignée de pilotes mal équipés parviendront-ils à vaincre ? On dit souvent que l’impossible est ce que les Rogues réussissent de mieux...
  • Note du staff SWU
     (90 % - 5 commentaires)
  • Note des internautes
     (93 % - 23 commentaires)
     (90 %)
    I – Appelez-les de nouveau “Rebelles”
    Au commencement du livre, on se demande vraiment comment nos gentils rogues vont faire pour manger de la Isard, sans armes, sans équipements et sans soutien… en gros : sans rien. Le réponse paraît évidente une fois qu’on avance dans le récit : leurs relations. Ainsi, ce qui partait pour être une équipe composée de quelques pilotes et d’un cargo bousillé - pour reprendre les termes de Borsk Fey’lya – va se transformer en une véritable force armée avec QG et tout le tralala… Comprenez que dans ce tome, une explosion de personnages secondaires apportent au récit un intérêt plus que renouvelé… oui encore ! Winter, Booster, Iella, Escol, Karrde, Tal’dira... tous ont choisi le camp de Wedge et des siens. Tous ont un charisme à vous faire pâlir un Skywalker !
    A noter que Stackpole s’est largement fait plaisir sur les références aux Comics X-Wings Rogue Squadron et aux autres romans telles ceux de Tim Zahn. Resultat : rien à redire. Le tout respecte encore une fois parfaitement l’UE sans gaver le lecteur de références abusives.

    II – Mais que reste-t-il de l’Empire ?!
    Ben pas grand chose : Une dictatrice qui pète peu à peu les plombs au fur et à mesure du récit mais qui garde assez de lucidité pour savoir ce qu’elle fait, surtout quand il s’agit de faire couler le sang) ; un Ministre fourbe qui a autant de loyauté envers l’Empire qu’un rancor envers son maître ; et une chef d’escadron qui se la joue déesse de l’espace avec son Intercepteur Tie.
    Je vous jure, ça fait peine a voir ! Cependant ne croyez pas que les méchants ce volumes n’ont aucun intérêts. Faux ! Isard est plus démoniaque que jamais, Voruu plaira à beaucoup de monde pour son charisme et son intelligence (un clone de Palpatine pourrait-on dire) et Erisi rentre parfaitement dans son rôle sur mesure de traîtresse envers la Rébellion.
    On peut noter que dans ce volume, on en apprends beaucoup sur les vilains. Soit ils ont évolués correctement comme la première, soit ils se sont épanouit en se révélant être aux aussi des méchant, ce qui nous a bien étonné il faut l’avouer…

    III – L’apothéose ?
    Oui et non. Autant Stackpole à réussit le coup de maître de réaliser un roman qui termine parfaitement cette série en y plaçant les meilleurs éléments des ses livres précédents et en les amplifiant d’avantage encore (les émotions des héros sont touchantes comme jamais tels la relation entre Corran et Mirax et la bataille spatiale de fin et comme qui dirait… la meilleure qu’on est faite jusqu’ici), autant je vous avouerai qu’une fois avoir terminé la lecture de ce livre pour la première fois, j’ai ressentis diverses émotions. D’abord une grande satisfaction pour avoir terminer un grand livre estampillé SW qui à une fin digne de ce nom. Puis de la tristesse, pour les même raisons cités ! J’ai longuement réfléchis avant d’avouer que ce roman était mon livre préféré (à cette époque) de la série. Je n’avais pas idée (à cette époque, bis) que d’autres romans de la série X-Wings allaient paraître. Pour notre plus grand plaisir !

    + Les plus

    - Comme d’hab : les persos, rebondissements et les batailles
    - Le dénouement parfait de la 1ere partie de la saga…

    - Les moins

    … qui laisse tout de même assez sur sa faim à cause des énigmes qui n’ont pas été résolues
  • 28/04/2002
     (85 %)
    Les Rogues ne font plus partie de l'Alliance ! Ils ont tous démissionné en apprenant que l'Alliance veut les faire poursuivre Zsinj alors qu'ils n'en ont pas encore terminé avec Ysanne Isard. Ce livre recolle plus au premier: on y voit surtout des combats époustouflants avec de nombreux rebondissements de situation et aussi quelques soirées sympathiques avec les pilotes. Stackpole a bien compris que pour finir sa partie de la série des X-Wings, il devait absolument terminer sur un vrai feu d'artifice et le résultat est au rendez-vous !
  • 03/05/2002
     (95 %)
    Thyferra devient une des planètes mythique de Star Wars. Stackpole mérite la médaille de l'Alliance. La fin est grandiose. Les rebondissements, la bataille, le style. Un sans faute.
  • 12/02/2003
     (100 %)
    Genial
  • 30/05/2014
     (80 %)
    Ultime opus de Stackpole (pour l'instant), "La guerre du Bacta" oppose pour la dernière fois l'Escadron Rogue, privé du soutien de la Nouvelle République suite à sa démission collective à la fin du tome 3, à Ysanne Isard, nouvelle dirigeante de Thyferra grâce à son superdestroyer, le Lusankya. Confrontés à une puissance de feu largement supérieure sans possibilité de renforts, les Rogues vont devoir mener une guerre d'usure ; heureusement, ils vont bien vite se trouver un allié de taille en la personne de Booster Terrik !

    Stackpole continue sur l'excellente lancée d'"Un piège nommé Krytos" et nous livre un casting riche, très riche, sans qu'on puisse regretter un quelconque manque de caractérisation. Que ce soient Wedge, Corran, les Terrik père et fille, Kaarde, Iella ou Gavin Darklighter, tous ont droit à leur(s) scène(s), tous sont familiers du lecteur ; l'auteur peut donc se permettre de plonger les personnages dans l'action tout de suite, sans introduction nécessaire – et ce, même si le premier chapitre résume parfaitement la situation et les enjeux.

    Délivré des enjeux « importants » liés à la prise de Coruscant, Stackpole nous livre là une intrigue d'anthologie. Isard et les Rogues se rendent coup pour coup, chaque succès des Rebelles augmentant la paranoïa et la folie d'Isard vis-à-vis de Wedge. Car oui, enfin, Isard est ici plus que jamais une menace crédible, et dont les décisions font froid dans le dos : elle prouve ici pourquoi elle doit être crainte, et sa devise pourrait être « Obéis, ou je massacre les tiens ». Ce qu'elle n'hésite pas à faire d'ailleurs, dans des scènes où elle frôle l'hystérie, au grand désespoir de ses sous-fifres Fliry Vorru et Erisi Dlarit. Cette dernière sort grandie de sa prise de galon : là où elle n'était qu'une pilote quelconque au sein de l'Escadron, tout juste bonne à attiser la jalousie de Mirax, elle devient une adversaire de taille, dont l'ultime adversaire sera bien évidemment Corran.

    Puisqu'on parle de Corran : l'adjonction d'un colérique beau-père est une belle trouvaille. Le personnage semble apaisé suite aux révélations sur son passé et le syndrome « super-Corran » a disparu. Bref, Corran Horn mérite son statut de personnage principal du cycle, et j'ai hâte de le retrouver plus tard !

    Alors oui, bien sûr, il y a quelques faiblesses : une pointe de facilité scénaristique ici ou là, une poignée de scènes dont on se demande l'intérêt : je n'ai par exemple toujours pas compris l'intérêt pour les Rogues de se rendre sur Thyferra, si ce n'est pour permettre à l'auteur de nous surprendre avec le retour d'un personnage présumé mort depuis le tome 2... Et l'émotion liée à la disparition d'un des Rogues aurait été plus importante si le mort en question avait prononcé plus de trois grognements en quatre romans ! Enfin, si le sort final d'Erisi ou de Vorru est plutôt satisfaisant, celui d'Isard laisse clairement sur sa faim : à se demander si le personnage ne fatiguait pas l'auteur lui-même, qui semble à un moment se dire « ah oui, faut qu'elle y passe, celle-là »... A moins que l'auteur ne nous refasse un coup à la Bror Jace ? :sournois:

    Un excellent roman donc, qui conclut en beauté ce premier cycle des "X-Wings" ! Vu l'augmentation de qualité entre chaque roman, on en viendrait presque à regretter qu'il n'y ait pas un cinquième volet par Stackpole... reste à savoir maintenant ce que l'héritier Aaron Allston a dans le ventre !

    Note : 85 %
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

130 membres le possèdent (qui ?)
90 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité