Le Jeu de la Mort
  • Titre original Wedge’s Gamble
  • Genre Roman
  • Série Les X-Wings (Vol. 2)
  • Univers Legends
  • Année et période +6 (Nouvelle République)
  • Auteur(s) Michael A. Stackpole
  • Couverture Paul Youl
  • Traducteur(s) Michèle Zachayus
  • Synopsis : Coruscant, ou le Centre Impérial, tel que doivent le nommer les Impériaux, est le coeur de l’Empire. Un coeur meurtri et chancelant que veut conquérir la Nouvelle République pour détrôner la tyrannie en place et devenir le gouvernement légitime de la galaxie. Wedge et ses Rogues sont chargés d’infiltrer la capitale et d’y recueillir de informations vitales... puis de frapper les premiers. Tout prisonnier est un homme mort, ou pire, un esclave d’Ysanne Isard dite Coeur de Glace, la directrice des services de renseignements Impériaux qui a tout d’un nouvel empereur, excepté le titre. Un pilote de l’escadron est déjà sa marionnette, félon dissimulé derrière un masque d’innocence, il se prépare à trahir ses amis, et l’Alliance toute entière.
  • Note du staff SWU
     (86 % - 4 commentaires)
  • Note des internautes
     (91 % - 16 commentaires)
     (88 %)
    I – Nouvelle République Versus Empire : Round 2
    Suite à la prise de Borleias, les rebelles sont confiants et ont comme ultime objectif de capturer Coruscant… la belle affaire ! Mais qui est censé réaliser l’impossible ? Qui sera assez courageux ou àssez fou pour relever ce défit ?
    C’est à ce moment que vous devez criez : LES ROGUES !!!
    L’un des gros points forts du livre est de développer l’aspect géopolitique de la République. Si dans L’Escadron Rogue, nous avions quelques informations sur le fonctionnement sur la flotte de l'Alliance, dans Le jeu de la mort, nous avons la chance d’assister à une séance du conseil provisoire (Dédicace à la Princesse Leia) et ainsi de comprendre le fonctionnement d’un gouvernement en plein essor. Cette série continue sans l’ombre d’un doute à gagner de l’intérêt, on est toujours loin des Jedi à la poursuite du méchant de service sans charisme aucun, et c’est tant mieux.

    II – Mission Impossible
    Dans ce deuxième tome, nos pilotes devront donc troquer leur combinaison orange criarde contres des vêtements civils et de faux papiers d’identité. Leur mission ne paraît pas de tout repos… ce n’est pas qu’une apparence ! On leur demande ni plus ni moins que d’être les éclaireurs de la république, les libérateurs de Coruscant… Ça parrait beau dit comme ça mais si je vous dis qu'ils devront infiltrer le monde ennemi le plus défendu de la galaxie ou ils seront à mille contre un ?
    Après un petit stage au service des renseignement du Général Cracken (en voilà un sacré héros secondaire : qui ne paie pas de mine mais qui a du charisme à revendre !) Wedge et ses hommes se retrouvent espions sur le terrain. C’est un réel plaisir que de constater - pour la deuxième fois - que l’auteur n’est pas seulement doué qu’à décrire les batailles spatiales. Et le plus fou c’est que le livre reste bourré d’action…
    Fusillade, course-poursuite, trahison sont certains des maîtres-mots de cette étape du roman. Les autres vous les connaissez déjà si vous avez lu le Premier tome de la saga ; on ne perd pas une recette qui gagne après tout (voilà qui devrait vous faire comprendre que, oui, canons laser et torpilles à proton seront de la partie).
    Il est difficile de tout résumer ici, mais sachez que « l’Opération Coruscant » n’est pas ennuyeuse pour un sou. Elle montre clairement comment réagirait un commando en pleines lignes ennemies, avec toutes dissensions et les points de vue qui peuvent s’opposer en son sein.
    Et je m’arrête là sinon je suis parti pour des heures…


    III – Un concentré de références
    J’ai pensé qu’un point la dessus s’imposait. En effet elles sont nombreuses dans Le Jeu de la Mort, et pas une seule fois elles ne sont abusées, le tout est calqué dans le respect total de l’Univers Etendu. Prenez exemple sur Kessel et son charmant club de vacances, le tout est bien sûr à la base d’Anderson mais parfaitement repris pour l’occasion, ce n’est pas à chaque roman qu’on voit ça.
    Le Lieutenant Pash Cracken ne vous dit rien ? relisez la Croisade Noire du Jedi fou !
    Autre exemple, (attention référence inversée) : Coruscant. C’est hallucinant comme on s’y croirait ! C’est à se demander si Lucas n’a pas demandé conseil à Stackpole pour TPM ! Les canyons, les bas-fonds… Le Mike EST l’un des papas de Coruscant, qu'on ose me dire le contraire ! (ndLBY : j'ose : McQuarrie, 1983 ;))
    Enfin, si Stackpole reprend avec brio beaucoup de bonnes choses d’autres auteurs, il réussit à en créer lui aussi. Je ne citerai ici que les personnages (ses meilleures créations) : Airen Cracken, Iella Wessiri et toujours Ysanne Isard et Kirtan Loor bien évidement, ces deux derniers étant encore mieux « conçus » que dans L’Escadron Rogue.
    Enfin, Mike a le talent pour faire demeurer les énigmes en suspens :D

    + Les plus

    - L’intrigue qui commence réellement
    - L’opération d’espionnage
    - Les X-Wings
    - La dose de politique

    - Les moins

    - Les TIE
    - Un peu trop court ?
    - La traduction
  • 28/04/2002
     (73 %)
    Une fois l'équipe présentée, Michael Stackpole peut enfin commencer la véritable intrigue en transformant les Rogues en commando d'infiltration au lieu de leur rôle habituel de pilotes brillants. De nombreuses manipulations politiques entrent en jeu avec le retour du Soleil Noir de Xizor (favorisé par l'Alliance), l'impériale Isard qui attend la fabrication de son virus destructeur et le Seigneur de Guerre Zsinj qui prend de plus en plus de pouvoir et devient sans conteste un rival à la fois de l'Alliance et de l'Empire.
    Ce changement de scénario se passe tout en douceur et Michael Stackpole se retrouve très inspiré !
  • 03/05/2002
     (90 %)
    Ysanne Isard fait trembler l'escadron et tout Coruscant. Une belle vision de la cité-planète digne de Trantor. Ses secrets sont extra et vraiment c'est l'éclate de dévorer les bouquins de Stackpole. Pas de fioriture, de l'aventure !
  • 08/01/2003
     (88 %)
    on a pas grand chose a dire sauf qu'il est super
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

50 membres le possèdent (qui ?)
43 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité