StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
L'Escadron Spectre
  • Titre original Wraith Squadron
  • Genre Roman
  • Série Les X-Wings (Vol. 5)
  • Univers Legends
  • Année et période +7 (Nouvelle République)
  • Auteur(s) Aaron Allston
  • Couverture Paul Youl
  • Traducteur(s) Rosalie Guillaume
  • Synopsis : Wedge Antilles et les Rogues sont de retour sur Coruscant après leur victoire sur Coeur de Glace. Mais le repos des guerriers n’est pas pour tout de suite puisque la République est en guerre contre le Seigneur de Guerre Zsinj. Wedge n’a pas l’intention de retourner sur les champs de bataille sans mettre à profit l’expérience tirée de ses récentes opérations. Il obtient l’autorisation de créer un tout nouvel escadron spécialisé dans les missions secrètes, composé de fortes têtes aux compétences diverses mais ayant un problème avec la discipline. Revoir tout depuis le début est nécessaire, afin que chacun des pilotes cette nouvelle unité, baptisée escadron Spectre, apprennent à travailler ensemble… mais c’est sans compter sur une attaque imminente de Zsinj !
  • Note du staff SWU
     (79 % - 7 commentaires)
  • Note des internautes
     (88 % - 12 commentaires)
     (85 %)
    I – Mise en situation
    Pour changer un peu, avant d’attaquer froidement une critique, je vais tâcher de vous transcrire une sorte d'introduction à la lecture : ma réaction quand j’ai découvert que la série des X-Wings ne s’arrêtait pas au volume 4.
    Ce fut tout d’abord de la joie que j’ai éprouvé, comme beaucoup d’entre vous je suppose. Après tout, ma série préférée de romans continuait ! « Etrange que Cesba ne sache pas qu’aux USA la série continuait », me direz-vous. Je répondrai que je n’ai pas toujours été sur le net, tout simplement ;o)
    De la joie je disais donc. Mais cette joie fût vite remplacée par du scepticisme. Quasiment le même que celui que j’ai eu lorsque j’ai découvert cette série pour la première fois à vrai dire, je voulais le souligner. C’est comme lorsque vous apprenez que l’un de vos film préférés allait avoir droit à une suite, vous vous posez plusieurs questions ; deux en particulier : « Le réalisateur sera-t-il le même ? » et « Pourra-t-il faire aussi bien, voir mieux ? ».
    Je trouvai vite réponse à ma première question (et ce malgré l’erreur de la couverture), Mike Stackpole a céder sa place à Aaron Allston… le scepticisme grandit. Je lis le synopsis, j’ouvre le roman pour tomber sur le Dramatis Personnae, et remarque que les Rogues ont disparus, et comme le titre du roman nous l’apprend, qu’ils ont cédé la place à ces Spectres… le scepticisme atteint son paroxysme. Je pense une milli-seconde à ne pas lire ce livre de peur d’être déçu… mais après tout c’est un roman de la série des X-Wings, et je me dis que dans un futur proche, lorsqu'il ne sera plus édité, je m’en voudrai trop de ne pas l’avoir lu…
    J’achète donc le roman, et commence ma lecture dans le métro parisien, afin de trouver une réponse à ma seconde question…

    II – Premières impressions
    Tout d’abord on voit que l'auteur n’est pas paumé et qu’il se déplace pour le moment assez bien dans l’univers « XW ». On est assez content de retrouver des noms comme Janson et Hobbie (vivent les références aux BDs !), mais lorsqu’on apprend que l’objectif d’Antilles est la création d’un nouvel escadron, on comprend assez vite que l’auteur veut engendrer une suite assez différente de ce que nous avait habitué le Mike… Le jeu des comparatifs ne fait que commencer. La lecture se poursuit donc, avec moins d’appréhension mais pas trop non plus…

    III – Un escadron des plus hétéroclites !
    Voilà sûrement LE gros atout de Allston par rapport à Stackpole : alors que le second ne réserve à un bon nombre de pilotes uniquement la place de second rôle (voir troisième rôle –Rhysati Ynr – ou même pas de rôle du tout – Andoorni Hui) le premier réussit à développer un minimum tous les membres de l’escadron, leur offrant le minimum concret, telle Falynn Sandskimmer pour ne citer qu’elle. Créer et développer TOUS les personnages qu’il utilise semble être une de ses règles d’or. Tous les pilotes sont plus surprenants les uns que les autres, ce qui est sûrement dû à leur grande diversité de caractère. Faisons un petit listing de ces membres tant qu’à faire :
    Wedge : L’Antilles de Aaron diffère quelque peu de l’Antilles de Mike. Celui-ci est plus drôle et mieux construit, on le découvre beaucoup plus que dans les quatre premiers tomes.
    Wes : N’est pas nouveau non plus, mais j’ai adoré le fait que Allston en fasse le clown du groupe… enfin le clown le plus marquant pour moi (c’est vrai que de ce côté on a le choix).
    Face : Excellent personnage. Beaucoup plus développé dans les prochains volets, je vous invite à lire les critiques des tomes suivants de cette série.
    Piggy : Le héros qui gagne la palme de l’originalité ! C’est pas tous les jours que l’on peut croiser un pilote Gamorréen au détour d’un couloir d’un croiseur Mon Cal !
    Donos : J'ai beau adorer l'humour, je suis aussi très friand d'histoires sombres et les héros aux esprits torturés. Aussi, le cas de Myn Donos est très intéressant et réserve beaucoup de surprises tout au long de l’aventure.
    Ensuite il y a celui qui fait office de Corran Horn. Comprenez celui qui partage la vedette avec Wedge : Kell Tainer. Cette fois par contre c’est une sacrée déception. Je n’avais pas vu arriver le type qui comme le dit si bien Janson « serait parfait sur une affiche de recrutement » : assez baraqué, belle gueule et qui peut vous mettre à terre rien qu’avec un coup de pied fort gracieux… n’importe quoi ! La retranscription typique du jeune et beau héros américain qui cherche à courtiser une belle (Tyria Sarkin ici, un brin stéréotypée elle aussi mais ça reste correct) dans le monde de Star Wars . Manquerait plus qu’il en fasse un Jedi…
    Heureusement que l’auteur a pensé à le doter dès le début du roman lui aussi d’un trouble psychologique. De plus il résout l’erreur d’en faire son héros dès le tome suivant… Ouf !

    IV – Comédie / Tragédie
    J’ai longtemps cherché un titre convenable, comme Tramédie ou encore Cogédie, mais rien ne me plaisait, j’ai donc choisi la simplicité, ça a le mérite d’être assez explicite.
    Tout ça pour dire que les deux extrêmes se côtoient durant tout le long du roman. Ce n’est pas une chose étonnante vu que Mike nous y avait habitué, mais Allston amplifie incroyablement le phénomène.
    Pour me faire comprendre, apprenez que je me suis tapé un fou-rire de quinze minutes non-stop dans le métro lorsque j’ai lu le passage du recrutement des pilotes, j’hallucinais ! C'était tordant comme jamais ça ne l’avait été dans l’UE ! Et ça continue comme ça jusqu’au bout du récit, grâce à des personnages comme Janson, Face ou Phanan. Même Wedge est contaminé c’est dire ! On a vraiment l’impression d’avoir affaire à une caricature des Douze salopards, même si leur côté Bad Boy à tous est assez mal retranscrit … Tout bonnement GENIAL !
    A l’inverse, attendez-vous à éprouver de la tristesse. Si Stackpole hésitait à faire mourir ses personnages, Allston a bien compris les dures réalités de la guerre et ne plaisante pas avec le réalisme. Oui, la mort plane sur l’Escadron Spectre, et pas qu’un peu. La preuve en est que certains pilots vont y passer. Trois petits points.

    Conclusion :
    Elle tient en trois mots : Un nouveau souffle… Pour la série des X-Wings bien évidemment. Il mérite donc la même note que celle que j’avais attribuée à L’Escadron Rogue.
    Ne vous arrêtez donc pas là (ce serait bien dommage), et allez lire le Poing d’Acier.

    + Les plus

    - Une nouvelle aventure
    - L'humour !!!!!!!!!!!!
    - La diversité des héros

    - Les moins

    - Un vilain qui a un rôle de faire-valoir
    - un léger moins dans les batailles spatiales
  • 28/04/2002
     (70 %)
    Changement de plume, c'est Allston qui prend les commandes de la série. Après le pari risqué de la reconstruction de l'Escadron Rogue, Wedge s'attaque maintenant à un autre défi : établir un escadron composé de militaires aussi habiles dans leur vaisseau qu'en mission d'infiltration. L'escadron est assigné au combat contre Zsinj mais Allston ne les fait pas tout de suite attaquer le Seigneur de Guerre en personne. Nous avons alors largement le temps de découvrir les personnalités et les compétences des futurs héros.
    L'Escadron Spectre est donc une sorte de second départ pour la série des X-Wings avec l'arrivée d'un nouvel escadron créé par un nouvel auteur !
  • 03/05/2002
     (70 %)
    Changement de plume, c'est Allston qui prend les commandes de la série. Après le pari risqué de la reconstruction de l'Escadron Rogue, Wedge s'attaque maintenant à un autre défi : établir un escadron composé de militaires aussi habiles dans leur vaisseau qu'en mission d'infiltration. L'escadron est assigné au combat contre Zsinj mais Allston ne les fait pas tout de suite attaquer le Seigneur de Guerre en personne. Nous avons alors largement le temps de découvrir les personnalités et les compétences des futurs héros.
    L'Escadron Spectre est donc une sorte de second départ pour la série des X-Wings avec l'arrivée d'un nouvel escadron créé par un nouvel auteur !
  • 04/10/2002
     (90 %)
    les X wings, le retour...
    Les auteurs changes, la qualité reste. (dommage que ce ne soit pas le cas à tout les coups...)
    L'idée même des spestre est exellente et le traitement qui en est fait ne manque pas de panache...
    un escadron d'inadaptés... et de rois de l'humour! tordants.
    Si vous avez aimé les X wings, à lire absolument !
  • 11/10/2004
     (85 %)
    Aaron Alstom pose ses règles : de la déconnade, des personnages charismatiques, et la vie à bord de l'appareil aussi importante que la mission à l'extérieur.

    rafraîchissant comme un ewok génétiquement modifié pour piloter des ailes X
  • 21/11/2014
     (80 %)  •  Langue : VF
    Wedge Antilles doit se rendre à l'évidence : son unité d'élite, l'escadron Rogue, est trop souvent utilisée pour des missions commandos faisant nécessitant des compétences de pilotage. Mais les Rogues étant avant tout des pilotes, il décide de monter un nouvel escadron, uniquement composé de têtes brûlées, de pilotes n'ayant plus rien à perdre, et spécialisé dans les missions commandos risquées. L'escadron Spectre est né, et sa mission est simple : trouver et mettre hors d'état de nuire le Seigneur de la Guerre Impérial Zsinj.

    Aaron Allston prend donc la place de Michael Stackpole et, plutôt que de nous raconter la suite des aventures de l'escadron Rogue et de s'exposer au jeu des ressemblances et différences avec son prédécesseur, il prend le parti de repartir de zéro. Pari risqué s'il en est, puisque les Rogues sont à peine mentionnés dans ce volet, mais choix nécessaire pour permettre une plus grande accessibilité au lecteur. On retrouve donc Wedge Antilles, et surtout on en apprend davantage sur le Seigneur de Guerre Zsinj mentionné dans le précédent cycle.

    Mais les fameux membres de cet escadron Spectre, alors ? C'est une réussite globale, même si tous n'ont pas droit à la même égalité de traitement. Une chose est sûre : Allston n'aime pas les héros parfaits, non. Point de Corran Horn ici, pilote surdoué et sensible à la Force ; même si au début, on ne peut réprimer un soupir en se disant que Kell Tainer va être son équivalent chez les Spectres. Si effectivement Tainer est l'un des personnages principaux, et c'est avec lui que le lecteur va essentiellement découvrir les événements, son passé et sa psychologie sont nettement plus fouillés. Et c'est valable pour tous les personnages : Myn Donos, Garik Loran, Tyria, Piggy... autant de personnages détaillés, attachants, loin des stéréotypes même si parfois, on s'en rapproche. De même, les personnages échouent parfois dans leurs actions, procurant ainsi un vrai sentiment d'insécurité auprès du lecteur.

    Et parfois, ils meurent. Je reprochais au précédent cycle la survie de tous les personnages principaux ? Et bien là, Aaron Allston me donne tort. Excellent point, donc, et cohérent avec la description de l'escadron, qui ne recueille pas que d'excellents pilotes.

    L'humour est omniprésent. C'est étonnant au vu de ma dernière remarque, mais c'est pourtant bien le cas. Le duo Garik Loran / Ton Phanan fonctionne très bien, mais c'est bien l'ensemble de l'escadron qui nous livre régulièrement des blagues, au détriment souvent de l'un des membres de l'escadron. C'est d'ailleurs le sujet d'une sous-intrigue du roman, plutôt réussie.

    L'intrigue générale, elle, est plutôt bien vue, et effectivement, elle justifie la création de l'escadron Spectre. Et si tout se résout à la fin, ce n'est pas pour autant terminé : Zsinj court toujours, de même que certains Impériaux qui... reviendront dans le prochain tome, Le Poing d'Acier. Néanmoins, la psychologie de Zsinj semble là aussi plus fouillé que ce qu'on avait droit à Ysanne Isard, l'hystérique qui abandonnait Coruscant sans livrer bataille. :siffle:

    Au rayon déception, j'ai parfois eu du mal à suivre qui faisait quoi dans les batailles spatiales. J'ignore si cela vient de la VF, de moi-même ou de l'auteur, mais entre les Gris, les Spectres (qui ont les mêmes, mais pas toujours), les Bleus, tous ces escadrons qui manœuvrent ensemble ou séparément... j'ai parfois ressenti un côté un peu « brouillon », et j'avais parfois du mal à comprendre et à visualiser ce qu'il se passait. Dans les grandes lignes, ça allait, mais dans les détails, ça manquait parfois de précision. :neutre:

    En tout cas, L'escadron Spectre est un bon roman, et Aaron Allston un digne successeur de Michael Stackpole. La série est entre de bonnes mains ! :oui:

    Note : 80 %
  • 26/10/2015
     (75 %)  •  Langue : VF
    Bien. Le premier roman des X-Wings qui n'est pas rédigé par Stackpole! Et le premier tome du second cycle de la série.

    Déjà, j'étais un peu triste de ne plus suivre les rogues que l'on suivait depuis 4 tomes. Exit Corran, Tycho et cie! Cependant, j'ai été vite enthousiasmé à l'idée de découvrir un nouvel escadron, qui est qui plus est plutôt bien justifié: un escadron spécialisé dans les mission commandos.

    Et hop, on est reparti. Comme dans le tome 1, on assiste à la formation de ce nouvel escadron. De nouveaux personnages et d'autres déjà connus au casting!

    J'ai été un peu déboussolé au début avec toutes ces nouvelles personnalités, ces pilotes... indisciplinés. Certains sont assez obscurs et n'ont pas un passé facile à porter. Mais au final je m'y suis fait. L'histoire est plutôt originale, on n'a là pas seulement des pilotes aux commandes de X-Wings, ils s'adaptent et sont efficace sur terre ferme...

    Pas mon tome préféré, mais un bon début pour ce second cycle!
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

132 membres le possèdent (qui ?)
86 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité