StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Star Wars un récit devenu légende
  • Genre Analyses et Essais
  • Auteur(s) Nicolas Allard
  • Synopsis :

    Il s’agit d’un essai qui nous décrypte chacun des Episodes de la Saga selon l’aspect littéraire en se focalisant sur la narration.
    En effet, l’auteur analyse la psychologie des personnages et la nature de leurs liens.

  • Note du staff SWU
     (74 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
     (75 %)

    L’auteur de cet essai prend le parti de décrypter les 7 films de la Saga selon le point de vue littéraire (évolution des personnages, leur motivation). On y retrouve donc des notions telles que Adjuvant, Analepse, Catabase, Digression, Ellipse, Redondance, Réécriture, Tyranneau, et bien d’autres.
    Ne partez pas en courant, tout est bien expliqué.
    Bref, l’auteur analyse tout ce qui sert ou pas la narration.

    Tous les films sont concernés (Prélogie, Trilogie, Rogue One, Postlogie) et on a même une partie sur ce que pourrait être l’évolution de la destinée de certains personnages dans les Episode VIII et IX (pas de spoil ici, juste des hypothèses en se basant sur ce qu’on sait avec l’Episode VII). On commence chaque chapitre avec un tableau contenant une fiche technique et les moments forts du film. Quelques images illustrent le texte.

    Il faut avouer qu’il faut faire un gros effort en lisant le livre. En effet, il faut faire abstraction de tout sauf du récit pour comprendre les arguments de l’auteur.
    Il faut avouer qu’en prenant du recul par rapport à notre fanitude (parfois extrême ?), il y a pas mal de choses qui sont justes.
    L’auteur étudie le contenu des films et indique si telle partie ou telle autre fait avancer le récit, celui des Skywalker. Car cette saga est celle des Skywalker.
    Donc évidemment, sur Rogue One, l’auteur annonce que c’est un film fun mais qui n’apporte rien, dans ce sens, à l’Univers Star Wars. Pour l’auteur, il ne s’agit pas d’un succès narratif car le film se concentre sur la mission et non sur les personnages. Personnellement, je dirai que oui … mais non … Ce n’est pas le but de ce genre de film dit ‘Spin Off’. On en apprend tout de même plus sur les Rebelles par exemple qui ne sont pas si ‘Gentils’ comme le montrait la Trilogie. Mais oui, sur les Skywalker, on n’a rien.
    Ah vous voyez que ce n’est pas évident de rester concentrer sur la narration (LOL).
    A propos de l’Episode VII, l’auteur avoue que la trame manque d’originalité mais que le film est intéressant narrativement parlant avec des personnages différents et complexes. On a affaire à une réécriture servant de passation de pouvoir entre les anciens personnages et les nouveaux, en y apportant les ingrédients qui a fait le succès de l’Episode IV. Ce n’est pas une franche réussite mais ce n’est pas un mauvais épisode non plus. Pas comme les fans qui penchent soit pour l’un, soit pour l’autre ^^.
    Evidemment, pour l’auteur, l’Episode V est le film le plus abouti au niveau de la narration et de l’évolution des personnages.

    Concernant certaines séquences, l’auteur donne des arguments mais aussi parfois des contre arguments. Par exemple, les scènes dans le palais de Jabba sont inutiles pour le récit mais on y voit tout de même un Luke plus sage, qui semble maitriser les événements, plus Jedi quoi.
    On a aussi une analyse sur les motivations des personnages. Pourquoi Vador dit ceci, pourquoi l’Empereur fait cela, pourquoi Obi-Wan ne fait pas ceci, pourquoi Luke va par là, et ainsi de suite. L’auteur va plus loin quelquefois en se demandant si le résultat serait le même si le personnage avait agi différemment.
    Je reste vague car j’aurais écrit 10 pages là-dessus tant il y a des choses à dire (dans le bon sens du terme dans la plupart des cas) et cela reste du ressenti de chacun en regardant les films.

    J’ai noté quelques erreurs comme Hott au lieu de Hoth (et ce à chaque fois que la planète est mentionnée).
    J’ai également noté des erreurs d’interprétation, dans la Cité des Nuages au début du duel entre Luke et Vador, c’est Luke qui utilise la Force pour sortir du bloc de carbonite, pas Vador qui l’en fait sortir. Et oui, Vador manipule les commandes via la Force pour lancer le processus de congélation. De même, sur Dagobah, Yoda n’est pas sénile car il a médité pendant 20 ans dans un marécage, il joue le sénile pour tester la patience de Luke.

    Même si l’auteur se concentre sur l’aspect narratif, on a parfois l’impression qu’il n’est pas tout à fait objectif dans ses explications. On sent que l’Episode I n’est pas dans ses favoris. Et puis dire que « Sans en avoir pleinement conscience, les fans ont donc indirectement leur part de responsabilité dans cet échec qu’ils sont les premiers à pourfendre » en parlant du récit de la Menace Fantôme car George Lucas aurait tout fait pour satisfaire nos attentes, est un tantinet fort de café ou trollesque.

    Mais arrêtons de ne voir que les choses qui fâchent (c’est si facile pourtant ^^) car il y a plein d’autres éléments qui permettent de voir les choses sous un autre œil et qui apportent leur contribution à la compréhension du récit.

    Ce livre est très intéressant et a le mérite d’appeler au débat car on a envie de discuter et d’aller plus loin dans l’analyse ou pour contre-argumenter.
    Et pas d’inquiétude sur le vocabulaire utilisé. Tout est compréhensible pour les non spécialistes en lettre. Vous pouvez donc faire votre propre opinion sans dictionnaire à portée de main.

  • 16/08/2017
     (73 %)

    Il s’agit ici de ma première critique d’un ouvrage d’analyse d’une œuvre. Je dois même avouer qu’il s’agit de ma première lecture de ce type d’ouvrage (dédié à Star Wars ou pas) ; après lecture, ce type de livre ne fait plus aussi peur qu’avant.

    L’ensemble de l’ouvrage est facile de compréhension et quand un mot trop « savant » apparait celui-ci est très rapidement expliqué. De même si certaines références lors des comparaisons peuvent nous paraitre obscures, d’autres font partie de l’imaginaire collectif (Seigneur des Anneaux en tête). L’auteur nous livre donc une lecture rapide malgré 200 pages d’un sujet qui ne nous semble pas forcément abordable.

    Attaquons maintenant le vif du sujet : Star Wars pris sous le prisme de l’analyse purement littéraire de son histoire. 
    Un premier constat me dérange, problème qui s’avérera fondé par la suite, l’organisation du livre. Pourquoi avoir choisi pour les six premiers films une analyse chronologique in universe des œuvres (comprenez 1-2-3-4-5-6) puis par ordre de sortie pour les deux dernières (l’Episode VII et Rogue One). En effet le livre est découpé de la manière suivante : 1-2-3-4-5-6-7-RO. J’aurais pu le comprendre ou disons-le simplement l’accepter. Cependant ce qui me chiffonne c’est d’analyser la narration de la prélogie en prenant en compte ce qu’on attendait d’elle par rapport à la trilogie (ce qui aurait pu placer ladite analyse suite à celle de la trilogie et non pas avant) mais surtout analyser la trilogie en fonction de ce qu’on sait de la prélogie (ce qui justifie le positionnement de la trilogie après la prélogie). Pourquoi analyser le scénario des films des années 70 et 80 en prenant en compte ceux de films par encore sortis ? J’avoue que cela me dérange car l’histoire même de la prélogie n’était pas encore sculptée dans le marbre dès 1977 dans la tête de Lucas.

    Enfin, analyser les films de l’ère Disney en fonction de la prélogie et de la trilogie fait totalement sens, mais pourquoi avoir refusé l’analyse de l’Episode IV (dont un des plus gros points noirs est corrigé) par rapport à ce que nous apprend Rogue One ?

    Parlons maintenant des analyses en tant que telles. Peu importe l’angle adopté, l’analyse reste très complète, bien documentée (à peut-être deux ou trois erreurs que Mich a pu lister, ou des choses propres à l’Univers Etendu que les profanes ne remarqueront pas). Là encore un problème me chiffonne, c’est justement l’angle qui est pris pour analyser chaque film. On sent que l’auteur choisit délibérément un angle qui dans certains cas va mettre en valeur certains films (l’Episode V en tête) et en dévaloriser d’autres (Episode I). En effet l’ensemble de la prélogie est analysé par rapport à sa capacité à répondre aux interrogations principales de la trilogie. L’Episode I n’en apportant aucune est donc descendu, l’Episode II en apportant quelques-unes est plus apprécié et le III répondant à tout ce qu’il reste est aimé.

    La trilogie elle dans son analyse, qui même si elle possède des références via la prélogie, se voit décortiquée en tant que telle. On va s’attarder sur son histoire propre, ses personnages, ses événements fondateurs. On va davantage s’intéresser à sa trame scénaristique : situation initiale, événement perturbateur, péripéties, personnages, évolution, dénouement, conclusion. La question que je me pose est donc la suivante : qu’est-ce que ça aurait pu donner de faire la même analyse sur la prélogie, sans prendre en compte l’existence de la trilogie et ses questions qui étaient auparavant sans réponse ?

    C’est ce qui est plus ou moins fait pour l’Episode VII (un peu moins pour Rogue One qui voit davantage son apport à la galaxie étudié que son histoire). Le Réveil de la Force sera à la fois analysé comme suite de la trilogie mais aussi réellement comme film en tant que tel (ce qui se comprend car les rares personnages des films précédents sont très peu présents, sauf Han Solo bien sûr, de plus le film souffre d’une très longue ellipse).

     

    Pour conclure, même si j’ai pointé du doigt ce qui me semble être les deux défauts majeurs de cet ouvrage, l’ensemble des études repose sur des bases solides, sont bien construites et très justes. L’analyse est là, elle est excellente, fait sourire quelques fois à mon plus grand plaisir, et offre un œil nouveau sur certains aspects de la saga. 

SWU fan database
 

Statistiques globales

3 membres le possèdent (qui ?)
3 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité