[OS] La Part des Rêves

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Jeu 06 Juin 2013 - 21:38   Sujet: [OS] La Part des Rêves

:sournois:

La Part des Rêves


L'heure était venue pour chacun de révéler sa vraie nature, au terme de mille ans de mensonge. Tout le monde avait menti sur sa véritable personnalité, ses véritable aspirations, c'était l'essence même de la République et des idéaux proclamés par les Jedi ; néanmoins, révéler sa véritable nature avait un sens particulier pour Darth Sidious.
Car il n'en avait pas l'air, pas encore du moins, mais Darth Sidious avait en réalité mille ans : il était né après la bataille de Ruusan, il avait été chacun des Sith qui s'étaient succédé depuis Darth Bane, chacun de ces Sith qui avaient dû rester dans l'ombre, restreindre la soif de pouvoir et de liberté qui constituait l'essence même de leur ordre pour survivre. C'était ainsi qu'il le ressentait, en tout cas. Depuis mille ans il attendait non seulement de prendre sa revanche sur les Jedi, mais aussi de se montrer tel qu'il était, un désir ordinaire auquel le Seigneur Noir des Sith n'échappait pas.
Preuve qu'il s'était superbement dissimulé pendant toutes ces années, Palpatine ne comprit pas, au début. Vieil imbécile qui se croyait maître alors qu'il n'était qu'une marionnette...
« Sate ? interrogea-t-il en le voyant entrer. Que faites-vous ici ? Il n'est plus l'heure... Ou y a-t-il une nouvelle urgente ?
L'expression que le Chancelier pouvait lire sur le visage de celui qu'il prenait pour son assistant était pourtant éloquente...
-Une nouvelle très urgente, Chancelier, énonça Sidious avec une cruauté que jamais on avait entendu dans la bouche de Sate Pestage. Les Jedi avaient raison : il y a un Sith dans votre entourage !
Palpatine blêmit soudain ; bien, il n'était pas si lent d'esprit, finalement... Suffisamment néanmoins pour s'être laissé manipuler tout ce temps.
-Sate, arrêtez ça ! Je ne sais pas quel lien vous avez avec ces gens, mais je peux vous mettre à l'abri du Conseil -si vous promettez de ne plus fomenter de troubles contre la République, naturellement. Soyez raisonnable, vous avez perdu la guerre !
Sidious rit, non sans une certaine pitié pour le vieux politicien.
-Je n'ai pas perdu, Palpatine. J'ai gagné, vous avez la guerre pour moi ! Vous avez raison, j'ai aussi perdu, mon ami Darth Tyranus a perdu pour moi. La guerre, c'est moi !
Le Chancelier Suprême s'effondra sur son fauteuil ; lui que Sidious avait vu maintenir le masque du chef d'État héroïque malgré le Sénat et les Jedi se trouvait soudain incapable de réagir ! Il regardait Sidious d'un air de totale incompréhension.
-Je ne comprends pas... Sate, vous n'avez pas fait ça ? Nous sommes amis depuis tant d'années... L'un des rares amis que puisse avoir un homme politique... Vous m'avez été si dévoué...
Sidious se faisait l'effet d'un méchant de mauvais holofilm, mais il ne pouvait décidément contenir son hilarité ; ces paroles étaient si absurdes, si coupées de la réalité ! Même ce Chancelier qui avait une certaine indépendance vis-à-vis des Jedi s'accrochait à ses illusions comme eux ! Ils étaient tous pathétiques, des enfants qui avaient besoin d'une bonne correction...
-Je n'ai jamais eu d'amis, Palpatine ; et je n'en ai jamais voulu. Un Sith n'a pas besoin d'amis, seulement du pouvoir ; or, les amis sont une entrave au pouvoir. Je vous ai été dévoué parce qu'être dévoué à vous, c'était être dévoué à moi ; je vous ai amené au sommet de la République, parce que j'avais besoin d'un homme politique ambitieux pour la détruire de l'intérieur ! je n'ai moi-même jamais su parler, jamais su donner l'impression aux gens que je pouvais être un grand dirigeant... C'est pourtant moi qui ai dirigé la République tout ce temps, à travers vous !
Ah, que c'était bon de se révéler enfin, de montrer tout le patient travail qu'il avait accompli ! Sidious n'était pas quelqu'un de particulièrement vaniteux, cependant il connaissait suffisamment bien l'histoire galactique pour savoir que ce qu'il avait accompli tout au long de ces dix dernières années était exceptionnel. Autant que quelqu'un le sache. Même si ce quelqu'un devait mourir bientôt.
-Cela suffit, Pestage ! rétorqua soudain Palpatine, se ressaisissant, en appuyant sur un bouton rouge de son bureau.
-Ne m'appelez pas Sate Pestage... grinça le Seigneur Sith. Mon nom est Darth Sidious !
-Peu m'importe, j'ai appelé les Jedi, vous êtes perdu ! Si seulement vous m'aviez écouté...
-Non, je ne suis pas perdu, Palpatine, c'est vous qui l'êtes. Vous ne me croyez pas ; voulez-vous que je vous explique ce qu'il va se passer ? Les Jedi vont venir, comme vous le voulez ; le jeune Skywalker est de toute façon parti les chercher, ils seront ici d'une minute à l'autre. Mais à leur arrivée, je vais les tuer. Les tuer jusqu'au dernier, excepté si Skywalker est avec eux, mais ça m'étonnerait. Ensuite, Palpatine, c'est vous que je tuerai. Et demain matin, le Sénat, l'Holonet, la Galaxie, tous apprendront la vérité : les Jedi ont tenté de renverser le Chancelier parce qu'ils craignaient de perdre leur pouvoir militaire acquis par la Guerre des Clones ; ils ont tenté d'assassiner le Chancelier, mais celui-ci en a réchappé en faisant preuve d'un sang-froid exemplaire ; cependant, son visage a été atrocement brûlé jusqu'à le rendre méconnaissable... Vous régnerez encore longtemps, Palpatine, mais par procuration !
-Mais vous êtes fou !
-Peut-être ; mais quelle importance cela a-t-il dès lors que je suis un fou puissant ? »
Sidious estima alors le moment venu d'ajouter une dernière touche dramatique, ne serait-ce que pour le plaisir de voir la tête que faisait Palpatine, de savourer sa revanche sur la République qu'il personnifiait, de montrer qui il était réellement ; il alluma son sabre-laser d'un rouge éclatant, un sourire sadique aux lèvres.

Comme le lui avait ordonné Maître Windu, Anakin Skywalker restait seul au Temple Jedi, immobile de surcroit ; toutefois, son esprit était loin d'être immobile, naviguant à toute vitesse entre des désirs et des pensées contradictoires, au point que le jeune homme se sentait écartelé entre l'attraction de deux mondes différents...
Il avait dénoncé le Seigneur Noir des Sith au Conseil des Jedi ; il avait abandonné le seul recours qu'il connaisse pour sauver sa femme.
Ces deux visions en apparence contradictoires découlaient d'un même acte : alors qu'il quittait l'appartement de son ami le Chancelier Suprême Palpatine, l'un de ses assistants, ce Sate Pestage dont Obi-Wan l'avait incité à se méfier, s'était approché pour lui dire que Palpatine lui avait parlé de ses craintes concernant Padmé... Subjugué, Anakin avait écouté Pestage lui expliquer lentement mais sûrement qu'il avait des connaissances qui faisaient défaut aux Jedi mais qui pourraient lui être utiles ; oh, il avait été subtil, prenant le temps de bien se présenter et d'interroger Anakin sur ce qu'il voulait et la situation qu'il rencontrait. Il avait été subtil, mais Anakin avait immédiatement su que cet homme ne lui disait rien qui vaille, et tandis qu'il l'écoutait parler, la conclusion s'était imposée à son esprit avec une force terrible : il avait affaire au Seigneur Sith dont le Conseil des Jedi soupçonnait la présence dans l'entourage du Chancelier. Il avait bafouillé au tentateur qu'il y réfléchirait, mais il n'avait réfléchi à rien, sa décision était déjà prise en son for intérieur : il avait sans attendre dénoncé le Sith à Maître Windu, lequel avait constitué un groupe de Jedi pour aller arrêter le Sith.
Si Anakin avait agi ainsi, c'était sans doute parce qu'au fond, il avait pris sa décision bien longtemps auparavant, le jour où il avait accepté de suivre Qui-Gon pour devenir le Chevalier Jedi qu'il avait toujours rêvé d'être. Il se définissait comme un Jedi ; malgré toutes ses appréhensions concernant Padmé, il ne pouvait pas changer si vite, or un Jedi se devait de dénoncer quelqu'un d'aussi dangereux pour son ordre et vraisemblablement pour toute la Galaxie.
Cependant, il ne parvenait pas à s'empêcher de se demander si ce Pestage avait réellement le pouvoir de sauver Padmé... Ce n'était pas de cauchemars qu'il voulait la sauver, Anakin avait fait la triste expérience avec sa mère de toute l'implacable réalité qu'il pouvait y avoir derrière ses rêves. Maître Yoda avait beau dire que l'avenir était toujours en mouvement, le jeune homme aimait trop Padmé pour pouvoir prendre un tel risque ! Et si, en se comportant en Jedi, Anakin avait condamné celle qu'il aimait ? Il avait toujours voulu être un Jedi, soit, mais est-ce que Padmé ne comptait pas plus que ses désirs égoïstes ? Maître Yoda voyait en l'attachement une forme d'égoïsme, pourtant Anakin était prêt à se sacrifier pour que vive quelqu'un d'aussi merveilleux que la Sénatrice Amidala. Et par conséquent, à sacrifier son désir d'être enfin le Jedi que les Maîtres attendaient. Il ne prétendait pas savoir si c'était bénéfique pour la Galaxie ou pour l'Ordre Jedi, mais il savait qu'il ne pourrait plus se regarder en face s'il abandonnait quelqu'un qu'il aimait, à commencer par Padmé, mais cela concernait aussi Obi-Wan et bien d'autres !
Oui, mais Padmé était quelqu'un qui se souciait du reste de la Galaxie, et Anakin respectait cela, il en faisait un modèle pour lui-même ; s'il voulait rester digne d'elle, il devait dénoncer Pestage. Naturellement, il se demandait si ce Sith était si dangereux que cela, en fin de compte... Les Maîtres Jedi n'avaient-ils pas prouvé en l'envoyant espionner Palpatine, car il n'y avait pas d'autre mot, qu'ils étaient capables d'être manipulateurs ? Que savait-il des Sith, au fond ?
La réponse était pourtant claire, après trois ans de Guerre des Clones : il en savait que Dooku lui avait tranché la main, avait tenté de faire tuer Padmé et avait causé la mort de nombreux Jedi, de nombreux clones et de nombreux inconnus. Il en savait également que ce Pestage était resté dans l'ombre à orchestrer cette guerre pendant que d'autres mourraient ! S'il s'était agi de quelqu'un qui avait prouvé depuis des années son dévouement au bien commun tel que Palpatine, Anakin aurait pu réfléchir ; mais pour Pestage, il n'existait pas de bénéfice du doute.
Cela n'empêchait pas le jeune homme de trembler de peur à l'idée de perdre Padmé... Il se connaissait : il ne pourrait pas vivre après cela. Ou alors, il deviendrait fou, comme après la mort de sa mère, mais définitivement, cette fois. Il basculerait du Côté Obscur. Quitte à être irrémédiablement attaché à quelqu'un, n'était-il pas moins dangereux d'essayer à tout prix de sauver Padmé que de la laisser mourir en sachant quelles conséquences cela aurait sur lui ?
Allons, allons... Elle n'était pas condamnée. C'était le désespoir plus que la haine ou la colère qui avait mené Dooku au Côté Obscur, soupçonnaient de nombreux Jedi. Le jeune Jedi avait enfin prouvé à Maître Windu qu'il était digne de confiance ; peut-être deviendrait-il Maître Jedi, peut-être lui accorderait-on l'aide dont il avait besoin... Tout de même, au vu de la philosophie de Maître Yoda, Anakin commençait à se demander si les Jedi détenaient de si grandes connaissances sur la façon de maintenir les gens en vie. Il se demandait même si cela les intéressait vraiment, en fin de compte !
Il réalisa qu'il ne se sentait pas la force de rester là à devenir dingue pendant que les Maîtres allaient affronter le Seigneur Noir des Sith... Une voix lui murmurait qu'il devait aller sauver Pestage et envoyer balader cet Ordre et ses principes qui ne l'avaient jamais considéré qu'avec méfiance, ne l'avaient jamais récompensé comme il savait le mériter ; une autre lui rappelait qu'il était l'Élu, que ses pouvoirs avaient crû d'une façon que Obi-Wan et les autres ne comprenaient pas, que lui seul pouvait vaincre le Seigneur Noir des Sith... Oui, mais voilà, Maître Windu lui avait ordonné de rester à sa place, et c'était l'occasion d'arrêter à l'encontre de tous les ordres du Conseil.
Un souvenir lui revint à l'esprit, un souvenir d'une situation étrangement similaire : il ne voulait plus désobéir au Conseil après avoir été chercher sa mère sur Tatooine, désespéré par les remontrances de ses aînés, aussi n'osait-il plus quitter la planète pour aller sauver Obi-Wan ; Padmé avait alors décidé de partir au secours de son Maître pour le forcer à cesser de douter de lui... Elle était... miraculeuse. Elle le comprenait mieux que personne, savait le prendre par la main quand il en avait besoin.
Aujourd'hui, elle n'était pas là, et elle ne le serait peut-être plus jamais, alors Anakin devait se décider seul à agir ; il savait très bien que son rôle n'était pas de rester les bras croisés pendant que Maître Windu allait affronter un monstre. Il devait faire quelque chose, même s'il ne savait pas quoi.
Cela déplairait peut-être au Conseil, mais c'était ainsi : il était Anakin Skywalker, et il préférait être rejeté pour ce qu'il était qu'apprécié pour ce qu'il n'était pas.
Il se contraignit à sortir de sa torpeur et quitta le Temple.

Darth Sidious laissa échapper un cri de victoire alors que tombait sous sa lame un Maître Jedi nautolan -Kit Fisto, lui semblait-il. Il était envahi du Côté Obscur comme de la pire des drogues, il se libérait enfin du carcan où il s'était lui-même enfermé tout ce temps, il montrait enfin de quoi il était capable !
Il fallait reconnaître que les Jedi avaient fait de leur mieux ; Pestage n'avait pas bénéficié de tout l'effet de surprise qu'il aurait souhaité, Skywalker l'avait probablement dénoncé, et cela faisait bien longtemps qu'on le soupçonnait... mais au final, qu'importait, cela lui avait simplement permis de déployer ses pouvoirs : une tempête de Force inimaginable s'était abattu sur les Jedi au moment même où tous les éléments du bureau se mettaient à voler en tout sens ; tous ensemble, les Jedi auraient pu y mettre un terme sans aucun problème, mais il n'avait pas eu le temps de se coordonner, à peine celui de comprendre la situation, la camarde armée d'une faux rouge s'était abattue sur eux !
Tout le mobilier échappa au contrôle de Sidious pour aller s'écraser contre le mur ; un seul Jedi était vivant, mais le Seigneur Sith le savait redoutable : c'était Mace Windu, bien sûr, et son visage arborait une expression si hargneuse qu'on aurait pu se demander qui était le Sith !
Le Seigneur Noir éclata de rire.
« On se sent seul, Maître Windu ? N'ayez crainte, il n'y a pas de mort, il n'y a que la Force !
Mace Windu hocha lentement la tête, le regard rivé sur son adversaire comme celui d'un prédateur d'Haruun Kal sur sa proie.
-Vous êtes doué, Sidious, vous devez avoir des facultés de concentration exemplaires pour arriver à manipuler tant d'éléments à la fois... Malheureusement pour vous, je vais veiller à ce que cela ne vous serve PLUS JAMAIS ! »
Le grand Maître Jedi à la peau sombre se jeta sur Sidious et tailla vers lui de ses coups secs et rapides caractéristiques, accélérant progressivement le rythme à mesure que Sidious les paraît ; le Seigneur Sith était satisfait, le maître du Vaapad était à la hauteur de sa réputation... Et comme par hasard, ce puissant Maître Jedi était celui qui flirtait le plus avec le Côté Obscur au combat !
Sidious devait admettre qu'il avait de plus en plus de mal à parer les assauts, la lame de Windu ne cessait de s'abattre vers lui de haut en bas avant de revenir sur les côtés, ne laissant jamais l'opportunité à Sidious de contre-attaquer, systématiquement placée de façon à occuper le plus d'espace possible ; le Jedi ne tentait probablement pas de déjouer la garde de Sidious, ses attaques n'étaient pas spécialement subtiles, en revanche il misait sûrement sur la fatigue du Sith... Celui-ci était de plus en plus agacé par cette stratégie qui ne le laissait pas déployer sa rage en une attaque puissante, si agacé qu'il peinait à attirer le Côté Obscur à lui pour prévoir les attaques...
Heureusement, il avait plus d'un tour dans son sac ; il sentait notamment qu'il avait encore une carte à jouer dans le turbo-élévateur qui approchait...

Anakin fut terrifié de découvrir à quel point de découvrir à quel point il avait eu raison de venir en sortant du turbo-élévateur ; la pièce avait été plongée dans le chaos, Pestage avait réussi par quelque sombre miracle à tuer pas moins de trois Maîtres Jedi, Anakin reconnaissait, le sang glacé, les visages figés de Agen Kolar, Saesee Tiin et Kit Fisto.
Et il n'avait pas dit son dernier mot ! Anakin le voyait replié dans l'angle d'une vitre face à Maître Windu... Heureusement ou malheureusement, il était à présent désarmé...
« VOUS ÊTES EN ÉTAT D'ARRESTATION ! hurla rageusement Windu, sa lame violette toujours à la main.
-Non ! Non, on n'arrête pas Darth Sidious comme cela, Maître Windu ! Un Seigneur Sith n'est jamais désarmé !
Anakin vit alors jaillir ce qu'il n'aurait jamais crû possible : une véritable tempête d'éclairs bleutés qui jaillissait de nulle part pour foudroyer Maître Windu ! Il se rappelait que Dooku avait employé un maléfice comparable, mais l'éclair qu'il avait généré était ridicule comparé à ce qui s'abattait à présent sur Maître Windu, le Maître Jedi hurla de douleur et de rage, néanmoins il gardait son sabre devant lui pour s'abriter et, fort heureusement, Anakin vit que cela détournait en bonne partie les éclairs... Mieux, ou pire, Windu paraissait peu à peu se réorienter de manière à les renvoyer vers son adversaire ; néanmoins, Anakin le sentait affreusement proche du Côté Obscur, c'était tout ce qui l'empêchait d'être plus affecté par la foudre des Sith ! Il paraissait attirer les ténèbres tel un trou noir pour finalement les rejeter...
Ce fut au tour de celui qui se nommait donc Darth Sidious de hurler de douleur, en dépit du fait que Maître Windu continuait visiblement à subir lui aussi les effets des éclairs... Alors, il l'appela, la voix déformée par l'effort et la peur.
-Skywalker, aidez-moi, il veut me tuer ! Je ne peux pas me rendre, je vous assure qu'il va vraiment me tuer, il est devenu fou !
Anakin se rapprochait, se rapprochait de plus en plus de l'œil du cyclone.
-AIDEZ-MOI, je suis le seul à être vraiment avec vous, vous devez être vraiment avec moi !
Windu darda rapidement un regard vers Anakin, paraissant ne pas s'être aperçu de sa présence jusque-là.
-Aide-moi, Anakin ! Je ne sais pas si je vais y arriver tout seul ! Le destin des Jedi repose sur toi, montre que tu mérites tous les espoirs que nous avons placés en toi !

Quels espoirs avez-vous placés en moi, Maître Windu ? se demanda cyniquement Anakin. Tous les Jedi lui avaient dit et répété qu'il était l'Élu, qu'il avait des pouvoirs exceptionnels ; pourtant, tous les Jedi à commencer par Maître Windu l'avaient traité par la méfiance, même Obi-Wan. Seul Qui-Gon avait fait exception à la règle ; lui, Padmé, Palpatine et sa mère avaient compté bien plus pour le jeune homme que l'Ordre Jedi tout entier...
-Anakin ! implora à nouveau Sidious, Sidious qui perdait du terrain, Sidious qui paraissait subir de plus en plus de brûlures. Anakin, tu dois m'aider, tu n'as pas le choix ! TU N'AS PAS LE CHOIX SI TU AIMES PADMÉ, TU N'AS PAS LE CHOIX SI TU AIMES TA FEMME !
Et voilà, il l'avait dit. Le secret que Anakin portait depuis trois ans n'en était plus un, il ne pourrait plus rester le Jedi qu'il avait toujours voulu être ; et il s'en fichait.
Maître Windu eut le mérite de parvenir à rester concentré sur l'implacable affrontement, mais Anakin était sûr d'avoir vu son expression se durcir encore lorsqu'il s'approcha de Maître Windu...
-Je peux sauver ce... celle que tu aimes, Anakin ! Je vais mourir si tu ne fais rien, il est trop puissant !
-Je ne vous crois pas, répondit Anakin avec la douce fermeté d'une certitude nouvelle.
La situation était urgente, Maître Windu paraissait à chaque instant sur le point de céder, cependant Anakin avait besoin de parler, besoin d''évacuer toutes ses émotions contradictoires, de s'écouter expliquer pour se convaincre qu'il faisait le bon choix...
-Les Sith ne sont que mort et violence, mensonge et trahison ; vous l'avez montré en provoquant cette guerre et en tuant Maître Qui-Gon ! Jamais vous n'avez su sauver qui que ce soit, pas sans détruire quelque chose de plus grand encore !
Ce fut rapide, rapide parce qu'Anakin ne voulait pas se laisser le temps de s'interroger davantage autant qu'à cause de l'urgence ; il saisit son sabre-laser, en fit jaillir la lame bleue et se lança dans un féroce arc-de-cercle en direction du Seigneur Noir ! Sa lame fendit l'air, rencontra la chair et la découpa comme si elle avait aussi peu d'importance qu'un droïde de combat ; la main droite de Darth Sidious fut arrachée par la lame d'Anakin, qui ne put s'empêcher de penser au Comte Dooku... Ce n'était peut-être pas le moment de penser à la violation du Code des Jedi qu'il avait commise en tuant cet autre Sith, mais il s'était promis après cela de ne plus jamais violer les principes de l'Ordre, et ça, il avait l'intention de s'y tenir...
Pestage avait hurlé de douleur, bien sûr, et les éclairs disparurent presque aussitôt au soulagement visible de Maître Windu ; Sidious tenait son poignet au bout duquel ne se trouvait désormais plus rien, les traits agités d'expressions intenses, Anakin ne put s'empêcher d'éprouver une certaine pitié, mais il était trop tard pour que cela influence son jugement...
-Très bien... murmurait Pestage. Très bien... puisque c'est comme cela... puisque c'est comme cela, vous mourrez tous les deux ! cria-t-il.
Anakin eut tout juste le temps de comprendre ces paroles stupéfiantes qu'il sentit approcher quelque chose d'énorme sur le côté... une étagère entière volait à leur rencontre, Anakin était stupéfait de voir qu'il restait encore suffisamment d'énergie et de concentration au Seigneur Sith pour cela ! Maître Windu ne put l'éviter, elle le renversa purement et simplement dans un sinistre fracas, et les deux seraient tombés sur Anakin s'il n'avait précipitamment reculé !
Le Jedi s'attendait à voir Sidious désarçonné par cet ultime échec, néanmoins il n'en restait pas là ; un petit objet vola à travers la pièce, et une lame rouge d'encore plus mauvais augure que celle de Dooku se déploya dans la main gauche du Sith !
N'importe quel autre Jedi n'aurait pas su réagir, mais pas Anakin, car comme lors des courses de podracers de son enfance, Anakin ne réfléchissait pas ; il se laissait entièrement guider par la Force et ses réflexes, agissait en simple serviteur du Côté Lumineux de la Force. En Élu.
À peine son ennemi s'était-il ressaisi qu'il rallumait son sabre-laser à la lame bleu et se jetait sur son ennemi, sautant par-dessus l'armoire au sol ; cette fois, Pestage commençait à se laisser gagner par la peur pour de bon, il regardait Anakin comme s'il était un dieu, la bouche ouverte...
Anakin asséna un coup simple et puissant pour couper la seconde main du Sith ; celui-ci parvint à s'écarter de justesse, et, manifestement paniqué, rassembla ses dernières forces pour sauter sur le côté d'Anakin... Celui-ci était retourné avant même que le Sith n'ait touché le sol, et le Seigneur Noir dut reculer précipitamment pour ne pas être atteint par un assaut qui l'aurait coupé en deux... La fois suivante fut la bonne : Anakin se rappela l'Ataro, le style manié par Qui-Gon et Maître Yoda, à l'opposé de son Djem So sec et puissant, il invoqua la Force pour se projeter au-dessus du Sith ; celui-ci l'observa les yeux écarquillés, terrifié, il n'eut le temps que d'un rapide geste de sa lame pour contre-attaquer, qui eut pour seul effet d'exposer directement son torse à la lame d'Anakin là où celui-ci visait son épaule... Anakin sentit la lame rouge frôler son bras, il savait que son attaque avait été téméraire, mais cela ne comptait pas ; les traits figés en une éternelle épouvante, une lame bleue transperçant sa cage thoracique, Darth Sidious était mort.
Anakin Skywalker éteignit sa lame et laissa le corps du monstre s'effondrer. Les victimes de la Guerre des Clones étaient vengées, les Jedi étaient sauvés, Anakin était resté celui que Padmé avait aimé.
C'était fini, tout simplement. Il lui faudrait du temps pour s'en rendre compte, il ne savait pas ce qui arriverait à Padmé et il n'avait plus sa place dans l'Ordre Jedi, mais ce n'était pas grave ; il avait fait ce qu'il fallait, la Force déciderait de ce qui lui arriverait ensuite. Il n'avait plus peur de l'avenir, même si cela ne durerait peut-être pas.
Le Jedi resta un moment le seul être debout au milieu de la pièce, comme dépossédé de sa volonté à présent qu'il avait réussi ; puis, parce qu'il le fallait, il appela à lui la main invisible de la Force pour soulever l'armoire... Un maître Windu épuisé l'observait.
-Tu étais l'Élu, souffla-t-il. Qui-Gon avait raison. Tu as eu raison de venir. »
Le Maître Jedi s'évanouit.

Anakin trouva le Chancelier réfugié dans une pièce annexe du bureau, ayant probablement profité du combat pour s'enfuir ; il peinait à reconnaître le grand homme qui avait guidé la République dans la guerre, le Chancelier était terrifié comme n'importe quel homme ordinaire devant ces évènements... Mais il fit largement part de sa reconnaissance à Anakin, lui rappelant qu'il avait toujours cru en lui ; c'était vrai, et pour cette raison, le Chancelier Palpatine ne serait jamais un homme ordinaire pour Anakin.
Il promit que le lendemain, il annoncerait au Sénat en compagnie de son sauveur que les Jedi avaient démasqué le Seigneur Sith responsable de sa guerre, il reconnaîtrait qu'il n'avait su déceler sa présence dans son entourage ; il rendrait hommage au courage des Jedi tombés, féliciterait Anakin et Maître Windu, et surtout, rendrait ses pleins pouvoirs. Son acte suivant serait de donner sa démission -Anakin avait des doutes à ce sujet tant Palpatine paraissait rechigner à faire confiance à un autre pour assurer la fonction de Chancelier, mais ce n'était pas le problème du jeune Jedi.
Ce qui l'était, en revanche, c'était ce que l'on déciderait à son sujet... et c'est ainsi qu'une fois de plus, dès le lendemain matin, Anakin fut confronté au Conseil des Jedi, vraisemblablement pour la dernière fois ; il se rappela de la première fois qu'il s'était trouvé avec eux ainsi, quand il avait dix ans... Mais il avait eu le temps de vivre son rêve de devenir un grand Jedi, depuis. Par conséquent, il n'avait plus peur.
« Je n'irai pas par quatre chemins, prévint un Maître Windu en mauvais état. Anakin, les assertions de Sate Pestage étaient-elles vraies ? T'es-tu marié à la Sénatrice Amidala ?
L'expression de Maître Kenobi, assis à côté de lui, était indéchiffrable ; sans doute était-il pris entre la fierté qu'il avait pour son ancien Padawan et la déception de découvrir que son meilleur ami lui avait caché quelque chose de si important...
-Je n'irai pas par quatre chemins non plus, alors : oui, je me suis marié avec elle, après la bataille de Géonosis. Elle m'avait fasciné quand j'étais enfant, et je suis tombé amoureux pour de bon en la revoyant ; je vous promets que j'ai sincèrement essayé de lutter contre mes sentiments, et elle aussi. Mais quand nous avons tous deux failli mourir sur Géonosis, nous avons compris que c'était quelque chose de trop important pour nous. Je suis désolé, mais c'est comme ça.
À l'exception peut-être d'Obi-Wan, aucun des Maîtres ne parut réellement surpris, néanmoins ils échangèrent des regards agacés, comme si ces paroles faisaient d'Anakin un Padawan immature... Eh bien tant pis, il ne changerait pas pour eux. Il jeta un regard à Maître Yoda ; celui-ci fixait Anakin en montrant plus d'empathie qu'il ne s'y était attendu.
Ce fut Obi-Wan qui prononça la sentence, d'une voix douloureuse :
-Anakin, nous sommes tous désolés, mais tu dois quitter l'Ordre Jedi.
-Je sais.
-Mais avant, nous allons te nommer Maître Jedi. 
Anakin écarquilla soudain les yeux ; ça, ce n'était pas prévu dans le scénario... et ça n'avait aucun sens...
-Anakin, reprit Obi-Wan, c'est toi qui, par ce que nous avons interprété comme des faiblesses, a amené Sate Pestage à se montrer ; c'est toi qui l'a dénoncé à Maître Windu ; suivant ton entêtement habituel, tu es venu lui prêter main-forte bien qu'il t'ait donné des ordres contraires, et il avait vraiment besoin de toi, c'est toi qui l'as sauvé, et toi qui a finalement tué le dernier des Sith.
-Disparus, les ennemis millénaires de l'Ordre Jedi ont, renchérit Maître Yoda. Et grâce à toi, cela est. Le titre de Maître, mérité tu as, quels qu'aient été tes errements.
Pour une fois, Maître Windu sourit.
-Nous sommes tous fiers de toi, parce que tu as montré que ta loyauté était plus forte que ta peur, contrairement à ce que nous avons toujours craint -moi le premier, et je m'en excuse. Nous interdisons de manifester de l'attachement aux Jedi parce que nous craignions que cela ne les affaiblisse, mais toi, tu as montré que tu étais plus fort que cela. Aujourd'hui, nous devons te faire part de notre reconnaissance et de notre admiration.
Alors se produisit quelque chose d'incroyable : le Conseil des Jedi
dans son ensemble se mit à applaudir, à applaudir Anakin ! Celui-ci en eut le souffle coupé... Il attendait cela depuis tant d'années... Il réalisait maintenant que ce n'était pas si important que cela, au fond, mais il n'avait plus à avoir peur de l'avis de ses pairs...
-Mais alors pourquoi... suffoqua-t-il. Pourquoi dois-je partir...
-Tu n'as plus ta place au sein de notre Ordre parce que tu ne respectes pas nos enseignements, expliqua posément Maître Windu. C'est comme cela. Ce n'est pas une sanction, nous savons que tu n'as pas basculé du Côté Obscur et tu as définitivement gagné notre respect ; mais comprends que nous ne puissions pas continuer à te considérer comme un membre de notre Ordre... Il faut que tu partes, et il est aussi simple pour tout le monde que tu le fasses de ta propre volonté. N'y as-tu jamais pensé ?
-Si, avoua Anakin.
Bien sûr qu'il y avait pensé, il était même déterminé à le faire alors qu'il rendait visite à Padmé, quelques mois avant le siège de Coruscant... Il ne pouvait simplement pas mettre cette idée à exécution avant la fin de la Guerre des Clones.
-Alors nous pouvons nous séparer d'un commun accord, lui rappela Windu.
-C'est vrai, conclut Anakin, dont le visage retrouvait des couleurs. Dans ce cas, je ferai bientôt part de ma décision de quitter l'Ordre et je ne cacherai plus mon mariage avec Padmé... Elle en vaut la peine. Mais... je ne sais pas ce que je vais devenir, j'ai toujours voulu être un Jedi, et rien d'autre...
-De la peine à en parler, j'ai, commença Maître Yoda, car c'est l'histoire d'une vieille dispute au sein de l'Ordre... Cependant, un Jedi tu peux toujours être, d'une certaine façon. De Maître Djinn Altis, te rappelles-tu ?
-En effet... Lui et ceux qui l'ont suivi permettent les liens amoureux.
-Oui. Jamais son enseignement une bonne solution ne sera à mes yeux, mais sans doute mieux que le nôtre il te conviendra.
-Très bien... Je vous remercie, c'est... est-ce exceptionnel dans l'histoire de l'Ordre Jedi ?
-Pas vraiment, admit Ki-Adi Mundi, un mince sourire sur sa longue figure ridée. Revan a également bénéficié d'un statut à part, après avoir vaincu Darth Malak en dépit de son amour pour Bastila Shan.
-D'accord. Je suis honoré d'avoir toujours votre estime, en ce cas.
-Nous espérons la reddition des dirigeants séparatistes, à présent que Sidious a rejoint Dooku et Grievous dans la tombe, affirma Plo Koon. Sinon, nous réglerons la question. Ce n'est plus de votre ressort, Maître Skywalker, vous avez fait ce que vous aviez fait à faire.
-Exactement, confirma Obi-Wan. Tu devrais prendre du repos, Anakin, tu l'as mérité, et Padmé aussi. Par ailleurs, tu as quelque chose à lui annoncer qui devrait lui faire plaisir.
Obi-Wan n'imaginait pas à quel point ! Anakin songea qu'il n'aurait de toute façon pu rester un Jedi avec la grossesse de Padmé...
-Par ailleurs, ajouta l'ancien Maître d'Anakin, sache que rien de tout cela ne nous empêchera de rester amis.
Anakin eut un sourire éclatant.
-J'en ai bien l'intention ; et même si ce n'était pas le cas, je n'ai pas pour habitude de suivre les ordres. Que la Force soit avec vous tous, Maîtres.
-Que la Force soit avec toi, Anakin Skywalker. »
À présent qu'il n'y avait plus de guerre, plus de crise, plus de trahison, Anakin avait du temps à rattraper auprès de celle qu'il aimait ; il ne savait pas pourquoi, mais il n'avait plus peur de la perdre, c'était un risque qui s'était présenté à un moment donné, mais la façon dont il avait évolué l'avait fait disparaître. Il pourrait dormir sans crainte, ce soir.


Le Jedi se réveilla Sith, l'homme se réveilla machine, Anakin Skywalker se réveilla Darth Vader. Darth Vader, à bord de l'Étoile Noire, la plus grande machine de guerre de la Galaxie. Il n'y avait plus de Padmé avec lui depuis bien longtemps, il ne s'efforçait plus de protéger la vie mais de semer la mort. Il était devenu tout ce qu'il détestait.
Prisonnier de son armure, le Seigneur Sith soupira. Ce n'était pas la première fois qu'il faisait ce rêve pour s'en réveiller pris d'une intarissable mélancolie... C'était comme cela que les choses auraient dû se passer. C'était ce qu'il aurait dû faire, c'était ce qu'il aurait dû être.
Et au lieu de ça... il avait tout gâché. Il avait cru sauver Padmé, il l'avait tuée. Il avait cru aider un ami doublé d'un grand homme d'État, il était devenu le bras droit du plus grand tyran que la Galaxie ait connu. Il avait cru se libérer du carcan dans lequel les Jedi emprisonnaient ces pouvoirs, il était devenu le prisonnier de lui-même, de Darth Vader.
La plupart du temps, il ne se rendait pas compte, parce qu'il ne ressentait plus rien. C'était normal, il avait tout fait pour : suite à son geste désespéré qui avait sauvé Palpatine, il était accablé par des sentiments trop forts pour lui, il se rendait compte qu'il avait basculé et toute la Galaxie avec lui ; alors il avait voulu ne plus jamais rien ressentir, ne plus être qu'un simple pion au service de Palpatine pour ne plus jamais souffrir comme sa peur pour Padmé et sa rancœur à l'égard des Jedi l'avaient fait souffrir. Il avait accepté d'aller massacrer les Jedi avec l'espoir de tuer une fois pour toutes ce qui restait du fragile Anakin Skywalker en lui. Il voulait devenir si mauvais qu'il ne pourrait plus éprouver de regrets ni de peur à l'égard de la mort qui attendait tout ce qu'il aimait. Tout le mal qu'il avait fait à la Galaxie, il se l'était d'abord infligé à lui-même. Et cela avait marché, il s'était coupé de tout sentiment humain pour ne plus laisser la place qu'au Seigneur Sith avide de pouvoir et de sang.
Sauf en des moments comme celui-là, sauf lorsqu'il se rappelait que les choses auraient pu se passer autrement.
Darth Vader savait qu'il était trop tard pour changer, ce qu'il avait fait était trop grave, et il ne restait rien à sauver qu'il ait aimé. Il ne ressentait plus d'empathie pour personne de vivant, de toute façon, il était devenu trop différent, il ne comprenait plus les gens. L'Empire était devenu sa seule famille, une famille coulée dans l'acier et le ferrobéton, où la vie n'avait pas sa place, et donc la peur et la douleur non plus. Et qui pourrait lui réapprendre à aimer à présent que Padmé était morte et qu'il était devenu Darth Vader ?
Le voulait-il, seulement ? Quoi qu'en aient pensé certains, Anakin n'était pas idiot, il comprenait bien des choses ; ce n'était pas sa tête qui l'avait empêché d'être un véritable Jedi, mais son cœur. Or, toutes ces faiblesses avaient disparu à présent qu'il était un Seigneur Sith, son cœur s'était fait de duracier, imperméable à l'attachement, alors même qu'il avait toujours constitué son seul point faible. D'une certaine façon, il était plus fidèle aux règles Jedi que jamais ! Quoi qu'il en soit, savoir que plus jamais une tempête émotionnelle surgie de son attachement ne viendrait le dévaster et le pousser à agir contre ses principes était indéniablement rassurant.
Ainsi, il avait conscience d'être engagé dans une voie sans issue ; demain, il aurait sûrement oublié son rêve et ces sentiments qui lui venaient parfois, il ne serait à nouveau plus que Darth Vader. Pourtant, il jugeait important de conserver ses rêves malgré cela, de se rappeler qu'il voulait être autre chose ; les rêves, c'était ce qui lui avait permis de tenir le coup lorsqu'il avait été esclave sur Tatooine, bien que l'Ordre Jedi ne se soit pas montré à la hauteur de ses attentes. Surtout, c'était tout ce qui le séparait encore de la machine en lui, tout ce qui l'empêchait d'appartenir entièrement à l'Empereur et à son propre côté obscur.
Il essaya de se rendormir ; Padmé l'attendait.
Modifié en dernier par Mitth'raw Nuruodo le Sam 29 Juin 2013 - 14:00, modifié 1 fois.
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Jagen Eripsa » Jeu 06 Juin 2013 - 22:09   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Très bonne histoire, rapide, concise, et quelque part émouvante. Le style est impeccable, as usual. :jap:
“La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute.” - Confucius
Jagen Eripsa
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 19670
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: Aunis Prime
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Jeu 06 Juin 2013 - 22:12   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Oh, merci ! :) C'est sur un coup de tête, en plus ! Mais ça doit être ce que j'ai le mieux manié côté style depuis longtemps :oops:
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar deathstar7777 » Ven 07 Juin 2013 - 0:50   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

C'est beau :love: mais c'est super triste :cry:
deathstar7777
Jedi SWU
 
Messages: 3551
Enregistré le: 28 Juin 2012
Localisation: parti vers d'autres horizons
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Ven 07 Juin 2013 - 9:04   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

C'était un peu le but, je le confesse^^ Merci d'avoir lu !
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Code 44 » Ven 07 Juin 2013 - 13:30   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Je serais moins laudatif que mes camarades, je le crains. J'avais été accroché par les tags, étant donné qu'un oneshot, ça permettait de voir ce dont tu étais capable dans un format plus court. On sait que tu es bon sur le format plus long, jusqu'à en perdre parfois quelques lecteurs (dont moi), je me demandais donc ce qu'il en était dans l'autre catégorie.

Et bien ça a beau être un OS, on y retrouve les travers qui t'handicapent : c'est assez lourd. Pourtant, on s'attend à de la fluidité, avec un coup d'Etat, du combat au sabre, des rebondissements, mais n'empêche que les phrases de trois kilomètres, ben c'est long. Plus l'aspect pavé du oneshot qui allourdit encore.

Concernant le fond, j'ai eu du mal à comprendre l'uchronie. On commence direct en media res, et se retrouver avec un point de divergence aussi important, c'est assez troublant. Mais je commençais à adhérer. Une victoire Jedi dans l'épisode III, pourquoi pas ? J'avais moi-même gratouillé quelques recherches là dessus, voir comment ça pouvait se passer.

Mais y a eu la chute et la révélation finale. Et c'est là que tu me perds totalement. Tu vois le cliché du "il se réveilla et tout cela n'était qu'un rêve" ? On est en plein dedans. Ce cliché est mauvais par essence, puisque tout ce qui s'est passé scénaristiquement, ça n'a aucune valeur, étant donné que ce n'est jamais arrivé que dans la tête du héros.
Du coup, tu aurais pu nous décrire des lapins qui gambadaient dans la tête de Vador, ça n'aurait pas changé un iota. Par le choix du rêve, tu as tué l'uchronie qui était le coeur de la fic, dans l'oeuf.

Résultat des courses, tu sabordes ta propre fic.
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Ven 07 Juin 2013 - 14:29   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Tiens ? Dommage, j'aurais cru que tu accrocherais plus que ça :?

Concernant le fond, j'ai eu du mal à comprendre l'uchronie. On commence direct en media res, et se retrouver avec un point de divergence aussi important, c'est assez troublant. Mais je commençais à adhérer. Une victoire Jedi dans l'épisode III, pourquoi pas ? J'avais moi-même gratouillé quelques recherches là dessus, voir comment ça pouvait se passer.

Mais y a eu la chute et la révélation finale. Et c'est là que tu me perds totalement. Tu vois le cliché du "il se réveilla et tout cela n'était qu'un rêve" ? On est en plein dedans. Ce cliché est mauvais par essence, puisque tout ce qui s'est passé scénaristiquement, ça n'a aucune valeur, étant donné que ce n'est jamais arrivé que dans la tête du héros.
Du coup, tu aurais pu nous décrire des lapins qui gambadaient dans la tête de Vador, ça n'aurait pas changé un iota. Par le choix du rêve, tu as tué l'uchronie qui était le coeur de la fic, dans l'oeuf.

Résultat des courses, tu sabordes ta propre fic.


Euh, tu n'as pas dû bien saisir le concept :shock: Évidemment que le rêve est sans valeur, parce que l'objectif n'était justement pas d'écrire une uchronie, encore moins d'essayer de rattraper le coup avec la bonne vieille ficelle du rêve -autant mettre en infinities, à ce rythme-là. Le problème, Code, c'est que le sujet, c'est ce qui se passe dans la tête de Vader, le fait qu'il n'ait pas oublié qu'il aurait pu être autre chose, ce qui lui maintient une part d'humanité et peut aider à comprendre son retournement final contre l'Empereur -dès lors, j'aurais été complètement hors-sujet s'il ne s'était pas réveillé ! Ce n'est pas une facilité de ma part mais l'élément le plus indispensable à l'intrigue ! D'où le titre : La Part des Rêves, tu vois, ce n'est pas une explication que je te bricole à l'arrache mais un choix assumé dès le début, explorer la part que prennent les rêves dans ce qui fait que l'on reste un être humain ! Si je n'avais voulu écrire qu'une uchronie que j'aurais été assez fainéant pour finir par un rêve, je n'aurais pas développé trois plombes sur l'état d'esprit de Vader, hein :transpire: L'intérêt du rêve lui est extrinsèque, il n'en a que par la façon dont Vader le perçoit. D'ailleurs, ce n'est pas tellement "Et si les Jedi avaient gagné ?", que représente ce rêve, sinon Darth Sidious serait bien Palpatine ; non, c'est "Comment Darth Vader, des années après, aurait-il voulu que les choses se passent ?", c'est pourquoi Sidious n'est même plus Palpatine mais Sate Pestage, c'est pourquoi il était essentiel de savoir ce qu'en pensait Vader dans la véritable chronologie. Non, l'uchronie n'est pas du tout le cœur de la fic, et le réveil ne la saborde pas, il la sauve. Je suis quand même dans la section depuis suffisamment longtemps pour savoir qu'on ne rattrape pas ses délires avec un réveil, et qu'on peut annoncer dès le début que c'est une histoire infinities^^

Non, désolé, autant je peux comprendre que tu trouves mon style lourd, que tu trouves que cela ne convient pas au format OS, mais cette critique-là est injuste :neutre: Tu analyses l'histoire comme une uchronie qu'elle n'a jamais été, tu ne prends pas en compte la fin alors que c'est elle qui donne tout son sens à l'histoire ; du coup, ta critique s'adresse à une fan-fic qui n'est pas la mienne. Comment pourrais-je saborder ma propre fic par ce qui n'est rien d'autre que son idée de base, celle sans laquelle n'est plus ma fic ? Le réveil, la mise en parallèle avec la véritable situation de Vader, c'est l'essence de cette histoire.

En fait, j'ai l'impression qu'en lisant, tu t'es d'abord dit "Ah, cool, une uchronie sur un sujet chouette" et que tu es simplement resté sur la déception que ce ne soit pas ça au point de ne pas faire attention à la fin... Pourtant, le fait que le texte soit en italique était très clair sur le fait qu'il s'agissait d'un rêve, ou à tout le moins de quelque chose qu'il ne fallait pas prendre au premier degré, sans parler du titre.
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Code 44 » Ven 07 Juin 2013 - 18:59   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Tu expliques que ce rêve, c'est ce qu'aurait voulu Vador, comment il aurait souhaité que les choses se passent. Tu en serais resté à la scène du bureau de l'épisode III, en décrivant le moment où Anakin attaquerait Palpatine plutôt que Windu, d'accord, pas de souci, c'est effectivement quelque chose qui devait travailler Vador depuis qu'il a fait ce choix là. Sauf que tu nous décris pas ça. Tu pars dans une théorie où c'est Pestage le sith, et Palpatine est blanc comme neige. A compter de là, la trahison d'Anakin pour les sith (la possible trahision), n'a plus lieu d'être. Ce n'est plus son quasi père adoptif qui le pousse à embrasser le côté obscur pour sauver Padmé, mais le secrétaire de celui-ci. Anakin n'a plus de raisons de trahir, il n'a aucune attache envers Pestage. En ôtant Sidious de Palpatine, tu casses quelque chose où Vador avait le contrôle à un moment, choisir un camp lors du duel Windu/Empereur. Là, il n'a plus de raison de s'en vouloir, plus de faute à racheter.

C'est en ça que la fic est sabordée. C'est comme si on lisait quelque chose sur l'Exilée, et qu'au lieu qu'elle s'en veuille d'avoir activé la superarme sur Malachor V, donc là où elle avait eu la possibilité d'y changer quelque chose, un évènement totalement hors de sa volonté chamboule tout de fond en comble et l'absolve automatiquement de ses états d'âmes. Comme si elle avait été dans les Corps Agricoles, qu'elle s'était retrouvée par hasard devant le bouton et qu'elle appuie dessus.
On perd tout l'intérêt de l'histoire.

Et si c'est entièrement dans la tête de Vador, on peut aussi se demander pourquoi il rêve aussi précisément de l'affrontement Pestage/Palpatine, sans que lui, n'apparaisse avant pas mal de lignes.
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Ven 07 Juin 2013 - 19:13   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Tu expliques que ce rêve, c'est ce qu'aurait voulu Vador, comment il aurait souhaité que les choses se passent. Tu en serais resté à la scène du bureau de l'épisode III, en décrivant le moment où Anakin attaquerait Palpatine plutôt que Windu, d'accord, pas de souci, c'est effectivement quelque chose qui devait travailler Vador depuis qu'il a fait ce choix là. Sauf que tu nous décris pas ça. Tu pars dans une théorie où c'est Pestage le sith, et Palpatine est blanc comme neige. A compter de là, la trahison d'Anakin pour les sith (la possible trahision), n'a plus lieu d'être. Ce n'est plus son quasi père adoptif qui le pousse à embrasser le côté obscur pour sauver Padmé, mais le secrétaire de celui-ci. Anakin n'a plus de raisons de trahir, il n'a aucune attache envers Pestage. En ôtant Sidious de Palpatine, tu casses quelque chose où Vador avait le contrôle à un moment, choisir un camp lors du duel Windu/Empereur. Là, il n'a plus de raison de s'en vouloir, plus de faute à racheter.

C'est en ça que la fic est sabordée. C'est comme si on lisait quelque chose sur l'Exilée, et qu'au lieu qu'elle s'en veuille d'avoir activé la superarme sur Malachor V, donc là où elle avait eu la possibilité d'y changer quelque chose, un évènement totalement hors de sa volonté chamboule tout de fond en comble et l'absolve automatiquement de ses états d'âmes. Comme si elle avait été dans les Corps Agricoles, qu'elle s'était retrouvée par hasard devant le bouton et qu'elle appuie dessus.
On perd tout l'intérêt de l'histoire.


Là, c'est un problème bien différent du rêve^^ Mais je ne représente pas Anakin se demandant simplement ce qu'il aurait dû faire, il se demande comment il aurait voulu que les choses se passent ; du coup, comme il ne tient pas non plus à trahir un ami voire un père de substitution, il imagine que non seulement il n'a pas basculé du Côté Obscur, mais qu'en plus, le Sith n'était pas Palpatine, et même qu'on lui reconnaisse le titre de Maître Jedi, avant qu'il s'en aille pour ne plus avoir à vivre dans le mensonge ! Ce n'est pas de regrets uniquement vis-à-vis de lui-même qu'il est question, sinon, en effet, Palpatine aurait été un choix plus approprié ; cela a par ailleurs l'avantage d'éviter de trop manichéiser, car ainsi, il n'est pas très clair que Anakin regrette tant que ça d'avoir trahi les Jedi si c'était pour aider Palpatine, il invente donc un scénario où la question ne se pose pas. D'ailleurs, rappelle-toi, une phrase le montre très précisément : "S'il s'était agi de quelqu'un qui avait prouvé depuis des années son dévouement au bien commun tel que Palpatine, Anakin aurait pu réfléchir ; mais pour Pestage, il n'existait pas de bénéfice du doute." Donc les choses sont claires, la situation n'est pas la même, Anakin aurait voulu ne pas avoir à faire le choix qui s'est imposé à lui dans ROTS :neutre:

Et si c'est entièrement dans la tête de Vador, on peut aussi se demander pourquoi il rêve aussi précisément de l'affrontement Pestage/Palpatine, sans que lui, n'apparaisse avant pas mal de lignes.


Même réponse : c'est la façon dont il aurait voulu que les choses se passent, pas juste un retour sur lui-même, donc présenter Pestage et sa tentative de coup d'État ne me paraît pas absurde :neutre:

(Yiuuuuu, combat de Trolls ! Mieux que dans Harry Potter !)
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Code 44 » Ven 07 Juin 2013 - 19:28   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Mais à quoi ça sert de s'absoudre de cette façon ? Moi, quand j'ai fait une connerie que je regrette, je me dis j'aurais pas dû faire ça, j'aurais du tourner à droite plutôt qu'à gauche. Mais pas une seconde je reconstruis tout de A à Z pour ne même pas avoir à tourner.
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Ven 07 Juin 2013 - 19:32   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Mais est-ce qu'il regrette tant que ça ? Ses actes, je veux dire ? On est à bord de l'Étoile Noire, Vader est au service de Palpatine depuis dix-neuf ans, il lui en reste encore quatre à tirer ; ça m'aurait paru franchement bizarre de l'envoyer se repentir de ses péchés dans un monastère :paf: L'idée est simplement de 1/mettre en parallèles deux scenarii, l'un parfait pour Kikin, l'autre désastreux 2/montrer que ne pas perdre sa capacité à aspirer à mieux, c'est déjà quelque chose qui permet de rester humain. Je ne cherche pas à faire passer Darth Vader pour un bisounours^^
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Code 44 » Ven 07 Juin 2013 - 19:47   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Je ne m'attendais pas à le voir bisounours, ça reste Dark Vador. Mais quite à mettre en parallèle deux histoires, dont une où Vador n'avait aucune prise du début à la fin, ça aurait aussi bien pû être un vol de canards sauvages sur Naboo.

C'est en ça que je trouve que la fic rate son coup. On a pas un Vador humain qui se dit "j'aurais dû attaquer Palpatine y a vingt ans", mais "si seulement Palpatine n'avait pas été Sith". Il perd toute capacité de remords et de réflexion. Et donc, d'humanisation.
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Ven 07 Juin 2013 - 19:50   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

L'essentiel était pour moi qu'il ne soit pas satisfait de ces crimes, il n'a pas pleinement intériorisé l'idéal Sith :neutre: Mais bon, là, j'essaie de justifier intellectuellement, alors que j'ai raconté l'histoire comme elle m'est venue, c'est dommage si tu n'y adhères pas.
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Yorkman » Sam 08 Juin 2013 - 1:31   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

En fait j'ai du mal à pencher du côté de Code ou de celui de Mitth, tant vos deux argumentations sont pertinentes.
Cependant, je trouve que l'idée de mettre Vador (ou Vader, c'est selon) dans une telle situation, ça colle très bien au personnage.
Le problème je pense est tout de même là où Code l'a souligné, dans le personnage de Sate Pestage qui n'est, selon moi (après l'UE l'a peut-être un peu plus développé, mais je ne suis pas un grand spécialiste), pas un des personnages les plus significatifs de Star Wars, bien au contraire, voire un personnage assez superficiel, et bien j'ai du mal à l'imaginer en Sith crédible, et même pas du tout, mais alors PAS DU TOUT.
Alors voilà, le problème se situe là, l'idée de départ est un peu bancale, c'est-à-dire donner une dimension plus humaine à Dark Vador (le personnage le plus déshumanisé de l'univers Star Wars) en le faisant rêver d'une vie différente où ses choix n'auraient pas été les mêmes, où sa vie n'aurait tout simplement pas été la même. Si le concept est traitable mais requiert néanmoins une certaine subtilité, j'ai surtout eu l'impression que, dans ce OS, Vador était dans le dénie complet de la réalité, dans le fantasme à l'état pur, dans une uchronie qui, je dirais, retire au personnage ce qui fait sa force : son histoire tragique qui l'a forgé, et surtout la douloureuse fatalité qui fait de lui ce qu'il est, un homme brisé qui reste conscient de son échec et de son manque de clairvoyance qui ont brisés sa vie et qu'il se voit contraint d'accepter comme châtiment, comme punition pour ce qu'il a fait à son entourage. Voilà pour moi ce qui fait la force du personnage, et vers la fin j'ai surtout eu l'impression de voir un Vador "rabaissé" par son désir d'échapper à son passé et d'une certaine manière, d'échapper à ce qu'il est maintenant. Il devient ainsi un homme lambda, faible et qui ne peut pas surmonter et accepter la réalité. Un peu comme un gamin qui pleurerait parce qu'il n'a pas gagné, ou n'importe quoi d'autre...
Mitth, si ton but était vraiment d'humaniser Vador, c'est réussi, même un peu trop, voire beaucoup trop, au point qu'il en perde ce qui fait de lui un personnage réellement unique.
De plus, l'histoire rêvée par Vador peine à me convaincre, tant de par le personnage de Pestage qui ne me paraît pas crédible du tout, que par le personnage de Palpatine auquel tu enlèves tout intérêt en faisant de lui un énième homme politique plein de bonne volonté qui croyait avoir fait, pour une fois, quelque chose de bien dans sa vie, mais qui au final était manipulé depuis le début. Lui-aussi devient faible, ce qui est tout le contraire du Palpatine des films (qui, au passage, est beaucoup plus intéressant que son alter ego Sith mais qui tire toute sa force de ce dernier).

Quoique j'en dise, tu persisteras à défendre ton texte et sa portée, mais je pense sincèrement que son intérêt et surtout son ambition sont à relativiser :neutre:

Cependant, je tiens à contredire Code sur un point : je trouve que ton style est très abouti, très travaillé, c'est coulant, fluide, ça passe très bien, et les phrases à rallonge seraient lourdes si ici elles n'étaient parfaitement maîtrisée, ce qui est loi d'être le cas.
Selon moi, Mitth reste une des grosses références stylistiques du forum, un des maîtres de la plume aux côtés d'Hiivsha et Jagen.

Conclusion: j'aurais quand même passé un agréable moment en lisant un texte irréprochable sur la forme selon moi, mais qui sur le fond accumule les détails gênants et surtout rend l'ensemble un peu bancal quand on pense aux conséquences que cela porte au personnage à la fin.
Si l'idée de départ est intéressante, elle aurait mérité d'être plus travaillée en amont.

Voilà :wink:
"Luke, we are what they grow beyond. That is the true burden of all masters."
Yorkman
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1566
Enregistré le: 11 Nov 2012
Localisation: Colombie
 

Messagepar Jagen Eripsa » Sam 08 Juin 2013 - 9:45   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Yorkman a écrit:le personnage de Sate Pestage qui n'est, selon moi (après l'UE l'a peut-être un peu plus développé, mais je ne suis pas un grand spécialiste), pas un des personnages les plus significatifs de Star Wars, bien au contraire, voire un personnage assez superficiel, et bien j'ai du mal à l'imaginer en Sith crédible, et même pas du tout, mais alors PAS DU TOUT.


Figure-toi que lorsque le Conseil Jedi a suspecté Sidious de faire partie de l'entourage de Palpatine, c'est Pestage qui était leur suspect n°1. :transpire:

Yorkman a écrit:Mitth, si ton but était vraiment d'humaniser Vador, c'est réussi, même un peu trop, voire beaucoup trop, au point qu'il en perde ce qui fait de lui un personnage réellement unique.


Je ne suis pas d'accord : c'est Vador, tout simplement. C'est ce qui fait qu'il "échoue" au final en tant que Sith, sa part d'humanité restante, et je pense ne pas me tromper en disant que Mitth s'est inspiré de cette image :
Spoiler: Afficher
Image


Yorkman a écrit:Selon moi, Mitth reste une des grosses références stylistiques du forum, un des maîtres de la plume aux côtés d'Hiivsha et Jagen.


:oops:
“La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute.” - Confucius
Jagen Eripsa
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 19670
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: Aunis Prime
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Sam 08 Juin 2013 - 9:57   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Mais quelle polémique :shock: J'ai toujours rêvé d'écrire une fan-fic sulfureuse :love:

Concernant le choix de Sate Pestage, c'est en fait un clin d'œil à la novélisation de Matt Stover, où Mace Windu déclare à Obi-Wan qu'il soupçonne la présence de Sidious dans l'entourage du Chancelier et que "Sate Pestage lui vient immédiatement à l'esprit" ; forcément, je me suis dit "Tiens, ça aurait bien arrangé Anakin, ça". Sachant que le Pestage décrit ici n'est pas plus celui de l'UE que Sidious n'est le Palpatine de la prélogie.

Concernant l' "humanisation de Palpatine", franchement, comment pourrait-il en être autrement ? Anakin était ami avec le Chancelier, il ne veut pas se l'imaginer en politicien machiavélique. Évidemment que c'est naïf de sa part, comme tout le reste. Ça, le rang de maître, Pestage qui devient le Sith, le fait que son impulsivité devienne tout à coup ce qui lui permet de triompher de Sidious au lieu d'une faiblesse... Ça souligne le côté factice de cette vision avant même qu'il ne se réveille.

Quant à Vader, j'ai toujours du mal à vous comprendre :perplexe: Encore une fois, je ne vois pas comment il pourrait regretter à ce stade. Et quand bien même il pourrait, ça n'aurait pas eu d'intérêt d'écrire là-dessus : et d'une, il suffit de reprendre la situation de ROTS, tout le monde peut le faire, pas besoin d'un effort particulier d'imagination, même pas besoin du flash-back, suffit d'écrire "Anakin regrettait de ne pas avoir aidé Maître Windu à tuer Palpatine, ce grâce à quoi les Sith auraient été vaincus et on lui aurait témoigné un peu plus de reconnaissance", super, hop, fin de l'histoire, rien de plus intéressant à dire, et tout le monde y a déjà pensé ; et de deux, pour y avoir réfléchi avant d'écrire, je me suis aussi dit que si je faisais ça... Anakin n'était plus Anakin :neutre: On le connait : ce n'était pas du tout son genre de se dire qu'après tout, les Jedi savent ce qu'ils font, et que ce n'est pas grave si ça l'amène à trahir un ami et à abandonner ses chances de sauver Padmé... et il se connait aussi, d'où le fait qu'il ne regrette pas. Quel intérêt d'écrire ça si Anakin n'est même plus Anakin ?

Qui plus est, je vous rappelle que Vader/Kikin n'est pas dans un processus intellectuel, puisqu'il est même en partie inconscient : c'est simplement la vision qu'il a de ce qui aurait dû se passer idéalement, ce n'est pas une réflexion sur lui-même, il n'essaye ni de se dire "Et si je n'avais pas fait ça ?" ni même de se dire "Dans quelle situation n'aurais-je pas eu à faire ça ?", c'est la vision qui lui vient spontanément d'un déroulement idéal, point. C'est spontané, irréfléchi, un rêve comme on peut tous en faire, ce n'est donc pas représentatif de sa personnalité, on ne peut pas l'accuser de faiblesse pour cette raison, son caractère n'est pas en cause puisqu'il n'y a aucun choix de sa part !

Je ne suis pas d'accord : c'est Vador, tout simplement. C'est ce qui fait qu'il "échoue" au final en tant que Sith, sa part d'humanité restante, et je pense ne pas me tromper en disant que Mitth s'est inspiré de cette image :


Il se trouve que non, mais ça aurait pu :)
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Code 44 » Sam 08 Juin 2013 - 11:11   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Mais c'est très bien les polémiques. Tiens, un smiley pour marquer le coup : :grrr:

La Mythe, là où je me perds dans ton raisonnement c'est que tu dis que cet OS n'est pas une réflexion de Vador, c'est juste un rêve qui s'impose à lui, sur lequel il n'a pas de prise, qui décrit simplement le monde idéal qu'il désire.

Donc, au lieu de commencer à faire poindre le retournement de veste du Seigneur Noir dans l'épisode VI quand il lance Sa Majesté en mode bobsleigh dans le réacteur de l'Etoile de la Mort, tu nous décris quelque chose qui y collerait exactement, les parcelles d'Anakin qui reviennent chez Dark Vador, mais tu nous maintiens que non, c'est juste un rêve, ça humanise pas plus Vador.
Il fait même le choix de se rendormir à la fin, c'est bien la preuve qu'il préfère l'univers onirique à celui de la réalité.
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Sam 08 Juin 2013 - 11:17   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Il fait même le choix de se rendormir à la fin, c'est bien la preuve qu'il préfère l'univers onirique à celui de la réalité.


J'ai dit que ce n'était pas totalement inconscient non plus, parce qu'en effet, quand de tels sentiments lui viennent, il s'y accroche, bien que cela lui arrive rarement comme je l'explique à la fin ; mais je ne montre pas une évolution chez lui, d'ailleurs le passage sur ses pensées est révélateur sur le fait qu'il ne pense pas réellement pouvoir changer, juste la survivance de sentiments qui se situent un amont d'un changement, sur le plan affectif. Cette phrase est de ce point de vue assez révélatrice : "Et qui pourrait lui réapprendre à aimer à présent que Padmé était morte et qu'il était devenu Darth Vader ?" Réponse, évidemment, il pourrait peut-être y avoir un changement s'il apprenait qu'il a un fils vivant qui ressemble beaucoup à ce qu'il était^^ Le sentiment spontané précède la pensée. La prise de conscience d'une insatisfaction avant le regret, le regret avant le changement. Ici, on est qu'au début de la première étape :D Mais c'est la base.
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Nicravin » Sam 08 Juin 2013 - 12:11   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Cet OS amène des débats si passionnés que je me suis dit que j'allais y jeter un œil. :D

Si j'ai moi aussi trouvé que ce texte n'était pas totalement abouti d'un point de vue de la cohérence de l'"univers de la fic", j'ai considéré que le problème n'était pas tant dans la part du rêve et la part de conscience de Vador mais tout simplement dans le fait que le fantasme de Vador soit que Palpatine ne soit pas un Sith, plutôt que dans le fait d'avoir mieux agi.
Cela voudrait dire que, même après plus de vingt ans à le servir au quotidien, il n'a toujours pas réussi à discerner la vraie nature du personnage de l'image qu'il projetait du temps où il était chancelier ; il stagnerait dans ses fantasmes enfantins alors même que Palpatine lui a montré qui il est vraiment un nombre incalculable de fois.
Cela ne me semble absolument pas crédible, tout simplement car personne ne peut s'auto-aveugler à un tel point (à vrai dire, ce n'est même plus de l'aveuglement c'est la "doublethink" de 1984). Et si son désir profond était de ne pas avoir à être placé devant un choix, pourquoi il y aurait-eu une confrontation avec le Sith ? Vador aurait pu fantasmer sur un univers où tout se serait passé sans aucune intervention de sa part.

Du reste, je considère que cette FF souffre du même défaut que la prélogie, le roman l'ascension de Dark Vador, et quelques autres œuvres de l'UE : elle lève le masque de Vador. Toute la richesse du personnage dans la Trilogie réside, àmha, dans le fait qu'on ignore ce qu'il pense, comment il le pense ; le masque laissait une totale liberté d’interprétation. Là, on se voit "imposer" une vision alors qu'à la base il pouvait y avoir autant de Vador que de spectateurs. :neutre:

Sinon, pour conclure sur le positif, le texte était très immersif, bien construit et structuré, on rentre très bien dans l'action et les pensées des personnages. Et je reste un fan inconditionnel de ton style. :oui:
Nicravin
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3826
Enregistré le: 17 Juin 2011
Localisation: Entre kikoo et boulayland
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Sam 08 Juin 2013 - 12:20   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Merci.

Si j'ai moi aussi trouvé que ce texte n'était pas totalement abouti d'un point de vue de la cohérence de l'"univers de la fic", j'ai considéré que le problème n'était pas tant dans la part du rêve et la part de conscience de Vador mais tout simplement dans le fait que le fantasme de Vador soit que Palpatine ne soit pas un Sith, plutôt que dans le fait d'avoir mieux agi.
Cela voudrait dire que, même après plus de vingt ans à le servir au quotidien, il n'a toujours pas réussi à discerner la vraie nature du personnage de l'image qu'il projetait du temps où il était chancelier ; il stagnerait dans ses fantasmes enfantins alors même que Palpatine lui a montré qui il est vraiment un nombre incalculable de fois.


Ça veut dire que le Palpatine en lequel il a cru lui manque et qu'il aurait voulu ne pas avoir à choisir entre lui et les Jedi, ce qui était difficilement évitable s'il s'agissait bien du Seigneur Noir des Sith^^ C'est tout. Il sait très bien qui est Palpatine et qui il est devenu, c'est bien ça le problème.

Et si son désir profond était de ne pas avoir à être placé devant un choix, pourquoi il y aurait-eu une confrontation avec le Sith ? Vador aurait pu fantasmer sur un univers où tout se serait passé sans aucune intervention de sa part.


Tout à fait, mais il continue à se replacer au point de basculement pour imaginer la trajectoire idéale, parce que c'est à ce moment-là qu'il s'en est totalement éloigné, par ses choix mais aussi par les circonstances, et c'est plutôt sur celles-ci que le rêve met l'accent -inconsciemment, j'entends. Par ailleurs, je crois que Anakin voulait vraiment détruire les Sith et être digne de reconnaissance pour cela, il a toujours voulu être un héros, et c'est d'autant plus vrai après la Guerre des Clones.

Du reste, je considère que cette FF souffre du même défaut que la prélogie, le roman l'ascension de Dark Vador, et quelques autres œuvres de l'UE : elle lève le masque de Vador. Toute la richesse du personnage dans la Trilogie réside, àmha, dans le fait qu'on ignore ce qu'il pense, comment il le pense ; le masque laissait une totale liberté d’interprétation. Là, on se voit "imposer" une vision alors qu'à la base il pouvait y avoir autant de Vador que de spectateurs. :neutre:


J'en conviens tout à fait :wink: C'est le Vader de Mitth' et j'avais envie de le montrer^^
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Nicravin » Sam 08 Juin 2013 - 12:49   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Mitth'raw Nuruodo a écrit:Ça veut dire que le Palpatine en lequel il a cru lui manque et qu'il aurait voulu ne pas avoir à choisir entre lui et les Jedi, ce qui était difficilement évitable s'il s'agissait bien du Seigneur Noir des Sith^^ C'est tout. Il sait très bien qui est Palpatine et qui il est devenu, c'est bien ça le problème.

Je ne suis pas un spécialiste en psychologie -loin de là - mais quand une relation, quelle qu'elle soit, se finit ne passe-t-on pas par plusieurs phases (idéalisation, déni, haine,...) pour finalement arriver à l’acceptation. Une fois l'acceptation acquise, il n'a plus aucune raison de désirer le retour de l'ancien Palpatine (et puis je trouve ça assez malsain de vouloir l'existence de quelqu'un dont on sait pertinemment qu'il n'a jamais vraiment existé).
Mitth'raw Nuruodo a écrit:Tout à fait, mais il continue à se replacer au point de basculement pour imaginer la trajectoire idéale, parce que c'est à ce moment-là qu'il s'en est totalement éloigné, par ses choix mais aussi par les circonstances, et c'est plutôt sur celles-ci que le rêve met l'accent -inconsciemment, j'entends. Par ailleurs, je crois que Anakin voulait vraiment détruire les Sith et être digne de reconnaissance pour cela, il a toujours voulu être un héros, et c'est d'autant plus vrai après la Guerre des Clones.

C'est assez bizarre de désirer retourner à un point de rupture pour refaire le passé si c'est pour modifier le point de rupture même. Cela revient à créer un univers de toute pièce et à se torturer stérilement. J'aurais trouvé bien plus logique qu'il rêve d'avoir tué Palpatine (ce qui semble encore plus cohérent quand on pense que Palpatine est responsable de son sort ; il ne semble pas trop tiré par les cheveux de penser qu'il ressente de la haine pour lui et ait donc des pulsions (refoulées) de meurtre), non ?
Mitth'raw Nuruodo a écrit:J'en conviens tout à fait :wink: C'est le Vader de Mitth' et j'avais envie de le montrer^^

:jap:
Nicravin
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3826
Enregistré le: 17 Juin 2011
Localisation: Entre kikoo et boulayland
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Sam 08 Juin 2013 - 12:55   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

bah écoute, non, je ne sais pas très bien quoi te répondre exactement, et je pense qu'il y a du subjectif là-dedans, mais non, ce n'est pas comme ça que je vois les choses, aussi bien pour le fait d'arrêter de se faire du mal en essayant de s'imaginer un autre Palpatine que pour celui d'imaginer un choix différent plutôt que des circonstances différentes -d'autant qu'encore une fois, je trouvais difficile à imaginer qu'Anakin fasse un autre choix dans les mêmes circonstances, et d'autant plus difficile à imaginer pour lui à ce moment de sa vie. Je dois dire aussi que changer les circonstances plutôt que le choix me permettait de montrer une situation où Anakin, tout en restant Anakin, n'était pas condamné à devenir Vader par son excès d'attachement -en cela, Code n'avait pas entièrement tort de parler d'uchronie, mais ce n'est pas du tout le cœur de la fan-fic.
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Yorkman » Sam 08 Juin 2013 - 13:24   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

J'avais omis ce détail, d'autant qu'il est totalement subjectif (Vador étant/devant [rester] sujet à interprétation) et qu'il remet en cause le principe et l'existence même de cette fiction, mais j'ai toujours vu Vador comme un personnage torturé par son passé au point de ne pas pouvoir dormir du tout. :P
C'est principalement ce détail, qui constitue le coeur du texte, qui m'a beaucoup gêné et qui ne me fait adhérer que moyennement à l'OS :neutre:
Cela dit, cette volonté d'humaniser le personnage repose certainement sur un prise de risque par rapport à la vision du lecteur, et ne peut que passer par une vision personnelle à laquelle on adhère ou non :neutre:

Ceci étant dit, le texte présente des qualités indéniables sur la forme, et si beaucoup d'éléments sur le fond font polémique, le tout n'empêche pas de passer un moment agréable :)
"Luke, we are what they grow beyond. That is the true burden of all masters."
Yorkman
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1566
Enregistré le: 11 Nov 2012
Localisation: Colombie
 

Messagepar Den » Mer 12 Juin 2013 - 18:16   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Je savais que tu pouvais nous pondre un texte émouvant mais là, tu as dépassé toutes mes espérances. J'ai vraiment passé un très bon moment. :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5317
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Mer 12 Juin 2013 - 18:19   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Ah, merci Den, et content de te revoir ! :)
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Den » Mer 12 Juin 2013 - 18:24   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

De rien. C'était mérité. :wink:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5317
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar dark alexiel » Lun 17 Juin 2013 - 18:05   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Je n'ai pas encore lu ta fic, mais c'est dans mes projets ! j'y pense, j'y pense quand j'aurais un peu plus de temps :transpire:

En plus, tu prends bien le temps de lire la mienne et de me corriger alors... C'est la moindre des choses :wink:
"Eh bien, merci ô maitresse de la Force, mais ne m'en tenez pas rigueur si je continue à me faire du souci" Lorn Pavan.
dark alexiel
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 298
Enregistré le: 30 Aoû 2012
Localisation: sur Dorin... avec un masque
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Lun 17 Juin 2013 - 18:08   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Pas de souci, je suis patient :) Et puis, j'écris beaucoup, en ce moment, difficile de tout suivre^^
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Notsil » Jeu 27 Juin 2013 - 18:19   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Un petit texte court pour terminer la journée, c'était une bonne idée ^^

Bon, j'avoue, j'ai pas pigé au départ pourquoi tout était écrit en italique. J'ai rien contre quelques lignes d'italique, mais j'aime pas les pavés d'italique :) Pas de raison, pas de logique : ça me donne juste l'impression de lire "penché" ^^

Bref, au moment où je me disais que tu avais possiblement basculé tout ton texte sur la droite, paf le retour du normal. Ah, l'italique avait donc une explication, ouf.

J'ai lu les interprétations des uns et des autres sur le fond, le fait est qu'entre ce que ressent l'auteur, ce qu'il transcrit, et ce que nous lecteurs comprenons, il y a parfois un gouffre.
Car après tout, c'était un rêve. Un rêve idéaliste sur comment il aurait aimé que les choses se passent.
J'ai bien aimé la 1ère phase du réveil. Après en introspection, je l'ai trouvé un poil trop mélancolique - mais après tout, pourquoi un grand méchant n'aurait pas de temps à autre un coup de blues ?

Ma petite déception, c'est que sur le "Et qui pourrait lui réapprendre à aimer à présent que Padmé était morte et qu'il était devenu Darth Vader ?"
Mais nous sommes encore sur l'Etoile Noire 1, qui n'a donc pas encore été détruite, donc sûr que la mention de Luke que j'attendais, en devient impossible après réflexion ^^ Ceci dit, avant de devenir Vador, il savait que sa femme était enceinte, du coup, peut-être qu'un truc "si seulement son enfant avait survécu" m'aurait suffi ;)

Je t'ai noté quelques trucs :

Cela faisait mille ans qu'il attendait non seulement de prendre sa revanche sur les Jedi, mais aussi de se montrer tel qu'il était, un désir ordinaire auquel le Seigneur Noir des Sith n'échappait pas.

-> J'aime pas trop les "cela faisait" que je trouve moche, et qui dans cette phrase est en + parfaitement inutile.

que ses pouvoirs avaient cru d'une façon que Obi-Wan et les autres ne comprenaient pas, que lui seul pouvait vaincre le Seigneur Noir des Sith...

-> crû pour montrer que c'est tiré de croitre et non de croire.

montre que tu mérites tous les espoirs que nous avons placé en toi !

-> placés

-Anakin ! implora à nouveau Sidious, Sidious qui perdait du terrain, Sidious qui paraissait de plus en plus subir des brûlures.

-> subir de brûlures ? ou subir de + en + de brûlures ? Ta phrase en l'état me parait un peu bizarre ^^

il se laissait entièrement guider par la Force complétée à l'aide de ses réflexes, agissait en simple serviteur du Côté Lumineux de la Force. En Élu.

-> je supprimerai "complétée à l'aide de ses réflexes" ou je modifierai en "complétée par ses réflexes", mais si tu dis "entièrement guider par la Force", ça sous-entend la Force et rien d'autre pour moi.

Anakin se rappela l'Ataro, le style manié par Qui-Gon et Maître Yoda, à l'opposée de son Djem So sec et puissant,

-> à l'opposé

je vous promet que j'ai sincèrement essayé de lutter contre mes sentiments,

-> promets

-Disparus, les ennemis millénaires de l'Ordre Jedi ont, ont renchérit Maître Yoda. Et grâce à toi, cela est. Le titre de Maître, mérité tu as, quels qu'aient été tes errements.

-> un petit "ont" en trop

Cela faisait tant d'années qu'il attendait cela

-> Un bel exemple de phrase "moche" :) "cela faisait" + double "cela" en prime ^^

Il avait cru se libérer du carcan dans lequel les Jedi emprisonnaient ces pouvoirs, il était devenu le prisonnier de lui-même, de Darth Vader.

-> j'aurais plutôt dit "ses" non ?

Ah, entre rêves et regrets, la frontière est parfois mince... ;)
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2373
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Jeu 27 Juin 2013 - 18:22   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Mais tu te surpasses, Notsil, merci :) J'étudierai tes corrections, je crois qu'elles sont toutes valables. Et oui, tout à fait, la question ouverte est faite pour que le lecteur réponde "Luke" par lui-même.
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Sam 29 Juin 2013 - 14:00   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Corrections faites, toutes validées :wink:
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Red Monkey » Ven 19 Juil 2013 - 20:59   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Bien bien bien. Lu.
J'accroche. :jap:

Pestage en Sidious :lol:
Sinon, t'es Maître mais on te vire, allez bye ! ^^
Les deux petites références, Bane et Revan :love: :love: Rien qu'avec ça j'accroche !
C'est sympa :oui:

Dommage pour Ani que ce soit qu'un rêve. :D
:hello:
Red Monkey
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10155
Enregistré le: 14 Juin 2012
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Ven 19 Juil 2013 - 21:03   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Marrant, je ne t'attendais pas ici :lol: Merci ! Oui, ça faisait longtemps que je rêvais de travestir Pestage en Sidious :oui:
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Red Monkey » Ven 19 Juil 2013 - 21:07   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Mitth'raw Nuruodo a écrit:Marrant, je ne t'attendais pas ici :lol: Merci !


Ah bon ? :sournois:
Mais de rien ^^
Red Monkey
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10155
Enregistré le: 14 Juin 2012
 

Messagepar QwiMalWyn » Ven 26 Juil 2013 - 16:36   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Une bonne fan fic ni trop courte ni trop longue pour un OS selon moi. Et beaucoup de plaisir à le lire. Même si ne connaissant pas Pestage et les soupçons de Windu et du conseil Jedi, je comprenais pas trop au début... Mais sinon l'idée est excellente. Et c'est vrai que c'est un rêve assez étrange mais il ne faut pas oublier que Vador à cette époque est avant-tout un homme meurtri et brisé. Et juste à son réveil, il reste peut-être de l'humanité en lui justement à cause du rêve. Et on sent bien que ce ne sont pas vraiment des regrets des actes passés mais peut-être plus de mélancolie de ce temps passé et disparu. Ce "combat" entre la machine et l'homme qui en est prisonnier montre bien que l'apparence qu'il donne est celle de l'armure, du masque pour cacher justement ses rêves secrets et ses malheurs. Après la très courte allusion à Luke sans le nommer ni même son fils ou son enfant, j'adhère. Je trouve que c'est beaucoup mieux. Juste une petite touche, un soupçon d'espoir que l'on nous rappelle à nous qui connaissons la fin de son histoire. Sans que Vador lui même ait gardé cet espoir. Il est perdu et a accepté justement son malheur. C'est bien dit qu'il allait redevenir bientôt entièrement Vador, entièrement une machine... Et qu'il allait oublier ce rêve. D'ailleurs n'essaie-t-il pas seulement de se rendormir? N'y-a-t-il pas que dans ses rêves, dans son sommeil où il peut garder une part d'humanité. Même s'il aimerait que Padmé l'attende même s'il voudrait y croire. Il reste le Vador dans l'armure maintenant qu'il est réveillé, de nouveau la machine meurtrière au service de l'empire et pour l'instant, il n'est plus que cela.

Sinon, le texte est bien à lire et ce sont vraiment de bonnes idées. :)

J'ai encore rien lu d'autre que tu aurais fait mais tu m'as vraiment l'air d'avoir un grand talent pour les fan-fics. :D
QwiMalWyn
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 328
Enregistré le: 07 Jan 2013
Localisation: Dans une galaxie lointaine, depuis très longtemps
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Ven 26 Juil 2013 - 16:42   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Eh bien, je n'aurais pas pu analyser mieux que ça ma propre fan-fic, alors qu'en plus tu l'aies aimé, ça fait plaisir :jap: Merci ! Et c'est encore plus plaisant de la part de quelqu'un qui a Bria Tharen en avatar :)
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar QwiMalWyn » Ven 26 Juil 2013 - 16:47   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

C'est gentil. Est-ce que tu as une de tes fan-fic à me suggérer? Vu le plaisir que moi aussi j'ai lu à lire cet OS...
QwiMalWyn
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 328
Enregistré le: 07 Jan 2013
Localisation: Dans une galaxie lointaine, depuis très longtemps
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Ven 26 Juil 2013 - 16:52   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Ma fan-fic principale est Perle Rouge, qui a été publiée sur le site, mais c'est un roman, donc forcément, ça demande du courage et beaucoup de temps ; j'ai commencé une autre fan-fic récemment qui devrait être plus courte, Le Wookie et le Chasseur de Primes, et pour rester dans les OS, il y a mon Infinities Le Sept de Cœur :)
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5578
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar QwiMalWyn » Ven 26 Juil 2013 - 16:54   Sujet: Re: [OS] La Part des Rêves

Ok. Roman c'est bien aussi... :)
QwiMalWyn
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 328
Enregistré le: 07 Jan 2013
Localisation: Dans une galaxie lointaine, depuis très longtemps
 


Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations