Histoire courte Star Wars-Les 30 du Chaos-3-Mort Ou Vif.

Les Fan-Fictions avortées ou à l’abandon depuis plus de six mois sont disponibles à la lecture dans ce sous-forum.

Retourner vers Les Archives (textes inachevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Wan » Ven 04 Juil 2008 - 14:38   Sujet: Histoire courte Star Wars-Les 30 du Chaos-3-Mort Ou Vif.

Précédemment :
La nuit tomba une heure après, c’est l’instant qu’avait choisit Trent pour allumer une torche qu’il posa sur un tas de bois sur lequel reposait le corps de la belle Terry’Ann. Trent avait les larmes aux yeux en songea à nouveau à elle. Tout autour du bûcher funéraire, il y avait les soldats de Trent et les jeunes rebelles, tous la tête baissée en signe de respect et dans un silence religieux.
Pour Trent, c’était un monde qui disparaissait. Il n’y avait désormais plus d’espoir, plus rien n’existait et plus rien ne comptait. Il voulait mourir, finalement, son existence ne servait plus à rien sans elle. Trent ne connaissait rien des sentiments, mais finalement, il devait sûrement l’aimer. C’était presqu’une évidence maintenant. Il essuya ses larmes : il devait faire quelque chose pour qu’elle soit fière de lui et après il pourrait mourir.
Le silence fut soudain brisé par le bruit des propulseurs d’un nouveau transport de troupe qui se posa rapidement dans la plaine. Trent se retourna, les yeux pleins de colère : qui osait interrompre la cérémonie funéraire de sa bien-aimée ? Un commandant clone sortit aussi vite du transport et cria :
–Que faites-vous soldats ! Vous ne vous êtes pas rendu aux coordonnées qui…
Le bruit du sabre-laser de Terry’Ann retentit dans le calme de la plaine. Demain, l’aube serait rouge…



Les 30 du Chaos
-3-
Mort ou Vif.


L’odeur de chair brûlée fut la première chose qu’il identifia, avant même d’ouvrir les yeux. Lorsqu’il parvint à se mettre debout, une violente douleur au crâne le poussa à retomber à genoux. La pestilence odeur de la mort qu’il avait perçu dès son réveil, trouvait une explication sordide. Les jeunes rebelles étaient tous morts tout comme les vingt-neuf soldats du groupe commandé par Trent. Il en était de même pour l’escouade venue arrêter le groupe.
Mais désormais, il ne commandait plus rien. Il scruta les alentours : personne, pas un bruit, pas un souffle, rien que des cadavres et deux vaisseaux qui semblaient avoir été malmené dans la bataille. Trent ne se souvenait d’ absolument rien. Mis à part son dernier geste : allumé le sabre de Terry et se préparer à un combat à mort. Avait-il finit par tous les tuer ? Instinctivement, il porta sa main droite à son holster : vide tout comme ceux de ses anciens camarades. En revanche, il avait toujours le sabre-laser de la Jedi à la ceinture. Trent marcha à côté d’eux, parmi eux, comme pour leur rendre un dernier hommage. Il murmurait une sorte de prière, espérant offrir à ses soldats un lieu de repos spirituel. Trent ni croyait pas, mais peu importe. En même temps que sa prière, il observa les cadavres : aucune trace de tirs de blaster, en revanche, il y avait bien plusieurs marques de sabre-laser. Les avait-il tous tué ? Pourquoi aurait-il abattu ses propres soldats ? Pourquoi tuer les jeunes rebelles ? Il songea alors à l’ « incident » de l’ordre 66 : son envie soudaine de tuer des Jedi, LA Jedi qui commandait leur section et toute cette liste d’ordre qui avait défilé dans son esprit à cet instant. Et si cela c’était de nouveau produit ? Et s’il avait été contacté par radio et qu’on lui avait intimé l’ordre de tous les abattre ? La perspective qu’on puisse le manipuler comme un jouet ne lui plaisait guère. Après tout, comme les autres, il ignorait tout de leur « programmation » génétique. Quant aux autres, ceux du « point de déclin », ceux-là avaient sûrement fini par comprendre. L’escouade, qui était venue s’informer de la raison pour laquelle le groupe C.H.A.O.S. (Clones Hautement Adéquats aux Opérations Spéciales- ce qui ne voulait, finalement, pas dire grand chose) avait déserté son poste, n’était probablement pas la seule à avoir compris.
Ils avaient sûrement tous compris que quelque chose n’allait pas. Qu’une opération avait mal finie. Ils ont sûrement envoyé quelqu’un en finir. Quelqu’un avec un sabre. Mais pourquoi ? Pourquoi l’avoir laissé en vie lui ? ça ne collait pas.
– Le voilà ! lança une voix à la gauche de Trent : c’était un soldat qui à moitié embusqué dans un buisson, il était évident qu’il venait d’arriver.
– Ah ! Enfin ! Vous allez peut-être pouvoir me dire ce qui est… commença Trent en faisant quelques pas vers lui puis il ralentit en voyant que son interlocuteur avait d’autres projets que de discuter cadavres et sabre-laser.
– Feu à volonté !! cria le soldat.
Trent fit demi-tour aussi vite et courût le plus vite possible vers la forêt la plus proche. Échappant de justesse à une salve de quatre blaster, il s’engouffra derrière plusieurs arbres et s’arrêta contre un des plus massifs. Il reprit son souffle et tenta de calmer son esprit. Il devait trouver une solution pour quitter cette planète. Peut-être en regagnant les vaisseaux ? Trop risqué. Il devait aussi savoir pourquoi « exactement » on lui courrait après avec des blaster.
Il évalua le nombre d’ennemis à dix. Quatre étaient à ses trousses, deux étaient postés sur les hauteurs et quatre autres fouillaient les vaisseaux. Mais plusieurs arbres tombaient derrière eux ce qui était plutôt mauvais signe : des véhicules lourds, AT-AT ou bien pire. Si toute fois cela existait dans pareille situation, Trent savait bien que oui. Il avait déjà jeté un œil à quelques installations impériales et à des hangars bourrés de « nouveautés ». De quoi faire pleurer un régiment rebelle…
Il reprit sa course, trébucha à deux reprises mais il garda une distance suffisante entre lui et ses poursuivants pour les semer. Il traversa un ruisseau, fit quelques pas sur l’autre rive avant de sauter dans l’eau à nouveau par un autre sentier. Il vit rapidement qu’il n’était pas aisé de courir vite à contre courant avec de l’eau jusqu’aux genoux. Il vit une chute d’eau un peu plus loin, juste devant lui. Il s’y engouffra derrière et commença à retirer une grande partie de son armure qui devenait de plus en plus gênante. Il s’arrêta lorsqu’il entendit un soldat hurler des ordres. Apparemment, ils suivaient la mauvaise piste.
Trent songea au temps qu’il gagnait sur ses adversaires. Mais à la vue des machines de guerre impériale, cette avance semblait avoir beaucoup moins d’importance. Trent sortit de la cascade et se dirigea dans la direction opposée à celle des soldats. Il se remit à courir et regarda à plusieurs reprises s’il était suivit. Pour l’instant, il était tranquille. Un calme artificiel bien sûr, mais au moins il allait pouvoir réfléchir à tout ce qui venait d’arriver.
Les « autres » avait comprit que Trent avait désobéit à l’Ordre 66. D’accord. Mais cela n’expliquait pas qu’on tue sa troupe et celle qui était venue s’informer du retard du groupe C.H.A.O.S. et qu’on le laisse, lui, en vie. Il continuait à penser, sans trop le souhaiter, qu’il avait peut-être bel et bien tué tout ces gens. Mais pourquoi ? A nouveau tout semblait flou. Se répéter les mêmes choses ne servait à rien décidément.
Il revint au présent : il était seul, avec un sabre-laser comme seule arme (et quelle arme !), poursuivit par un peu plus d’une dizaine de soldats et quelques machines de guerre… De toute évidence, Trent avait fait quelque chose ou savait quelque chose que l’Empire ne voulait pas ébruiter… Peut-être ne souhaitaient-ils pas qu’il divulgue ce « secret » à un groupe rebelle ? Non, ça ne pouvait pas être cela.
De toute évidence, Trent n’était pas le meilleur soldat de l’Empire ni même du groupe C.H.A.O.S. en revanche, on pouvait au moins lui accorder qu’il avait été le seul à prendre une décision de son propre chef. Une décision aussi importante que de désobéir à un ordre d’exécution pour sauver celle pour qui il ressentait tant de choses. Encore aujourd’hui, alors qu’elle était morte. Trent la revit un instant, avant que son image ne s’efface une nouvelle fois. Il avait été créé pour obéir à tout les ordres directs, pourtant, là il avait refusé, qu’est-ce que cela pouvait bien vouloir dire ? Il était né pour la guerre, pour ne rien éprouver et pour obéir.
En poursuivant sa route, Trent aperçu de loin son ancien vaisseau et celui de l’autre escouade. Un AT-AT et un tank se dirigeaient vers le bois et étaient maintenant hors de portée. Trent se rapprocha de plusieurs mètres. Un soldat montait la garde tout en consultant un datapad. C’était le moment ou jamais. Trent s’approcha silencieusement et l’étrangla. Quelques minutes plus tard, le corps du soldat gisait sur le sol. Le datapad était un avis de recherche très documenté et Trent n’était pas le seul à être recherché.
– Maariia Riss, Espionnage ; Kidd Chiiad, expert en explosif ; …. lisait Trent. Et cela continue sur deux pages ! Je ne vois pourtant rien qui puisse nous relié…
Le son d’une dizaine d’arbres en train de s’écrouler lui rappela sa situation.
– Inutile de trainer ici plus longtemps…
Trent grimpa dans son ancien transport de troupes, espérant que celui-ci fonctionnait toujours et par chance, cela semblait être le cas. Il décolla aussi vite et sortit de l’atmosphère de la planète. Le plus étrange c’est qu’il n’y avait aucun destroyer ni aucun vaisseau. Trent ne comprenait absolument rien à tout cela. Rien ne semblait avoir de logique. Il fit cap vers l’Hégémonie de Tion sans trop savoir pour quelle raison et espéra intérieurement qu’il n’était pas suivi.

Fin de la première partie.
"Vous lisez une phrase formidable" (VMV)
Wan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2851
Enregistré le: 03 Mar 2008
Localisation: Auvergne paysss du frouaaaa
 

Messagepar Code 44 » Ven 04 Juil 2008 - 15:59   Sujet: Re: Histoire courte Star Wars-Les 30 du Chaos-3-Mort Ou Vif.

Tiens ! Je me demandais quand allait-on revoir ce bon vieux clone.
Suite pas mal du tout mais un peu courte à mon goût :)
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Wan » Ven 04 Juil 2008 - 16:11   Sujet: Re: Histoire courte Star Wars-Les 30 du Chaos-3-Mort Ou Vif.

Code 44 a écrit:Tiens ! Je me demandais quand allait-on revoir ce bon vieux clone.
Suite pas mal du tout mais un peu courte à mon goût :)


Y aura une seconde partie à cet épisode...^^

Thanks :)
"Vous lisez une phrase formidable" (VMV)
Wan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2851
Enregistré le: 03 Mar 2008
Localisation: Auvergne paysss du frouaaaa
 

Messagepar Den » Sam 05 Juil 2008 - 9:53   Sujet: Re: Histoire courte Star Wars-Les 30 du Chaos-3-Mort Ou Vif.

Je suis content d'apprendre qu'il y aura une suite à cette histoire, j'avoue! Elle avait un arrière goût de trop peu :P
Par contre, on sent que tu as beaucoup progressé en écriture (on le sentait déjà dans le "Et si...") C'est vraiment très fluide et la lecture est aisée.
L'histoire est tout aussi intéressante!
Du bon boulot! Vraiment! :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5317
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Darkwilliam » Sam 05 Juil 2008 - 10:02   Sujet: Re: Histoire courte Star Wars-Les 30 du Chaos-3-Mort Ou Vif.

Ahem...je me sens obligé de revêtir mon costume de modérateur pour poser une simple question:

Vu que c'est la suite d'une histoire qui a déjà été commencée dans d'autres topics (deux si je ne m'abuse), il aurait été préférable de la continuer dans le topic précédent et non pas de recréer un topic pour chaque nouvelle partie de l'histoire. :o
Merlin: Elias, sauras-tu répondre à cette énigme: qu'est ce qui est petit et marron?
Elias: Un marron.
Merlin: Oh putain il est fort ce con!
Darkwilliam
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7046
Enregistré le: 03 Oct 2004
Localisation: Exilé à Niort
 


Retourner vers Les Archives (textes inachevés)


  •    Informations