StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Un site offi-quoi ?
 

OFFICIEL ! C’est-à-dire « dont le caractère authentique est publiquement reconnu par une autorité légale », d’après le dictionnaire Larousse.

Remettons-nous dans le contexte. Début des années 1990, le World Wide Web débarque dans notre galaxie. Et avec lui, de multiples sites voient le jour. La Toile commence à se tisser, mais les fans de Star Wars n’ont pas grand-chose à se mettre sous dent, malgré la naissance d’un mystérieux Lucasfilm Universe... La première incursion officielle de Star Wars sur le net remonte à 1995. Pour promouvoir la nouvelle édition VHS de la trilogie originale, la Fox ouvre une page dédiée sur son site internet. C’est peu... Mais pas de panique, avec la sortie prochaine de l’Edition Spéciale, Tonton George voit plus grand. Il souhaite disposer d’un moyen de communication plus direct avec les fans de la saga, et commence par conséquent à constituer une petite équipe pour monter son projet de site.

 

"L’idée était de créer le premier véritable site internet dédié dans le domaine du cinéma, et pas seulement pour promouvoir un film, mais une marque tout entière. C’est ainsi que StarWars.com est né."

Jim Ward (VP au département online chez Lucasfilm entre 1997-2008)

 

"George avait toujours trois temps d’avance sur tout le monde. […] Il croyait à la digitalisation, et savait que c’était le futur."

- Lynne Hale (directrice de la communication chez LucasFilm depuis 1986)

2. 26 Novembre 1996 : la V1
 

Le 26 Novembre 1996, le moteur démarre. Le site est alors divisé en plusieurs sections. On y trouve des informations sur la trilogie originale, une brève encyclopédie exclusivement consacrée aux planètes et aux personnages de la trilogie originale, ainsi que des coloriages à imprimer pour les plus jeunes. Pas grand-chose en somme, mais les bases sont posées.

 

"Nos débuts sont modestes, à l’image de ceux de George Lucas il y a vingt ans avec son space-opera à petit budget baptisé « Star Wars » […], qui n’a depuis cessé de progresser dans la culture populaire. Ce site continuera de la même manière de s’étendre et d’évoluer."

- Extrait de la première page d’accueil de SW.com

  

Première page d’accueil du site officiel (V1 – 1996)

3. Premières évolutions
 

En 1997, Star Wars fête ses vingt ans, et les versions remasterisées de la saga sortent sur grand écran pour nous soutirer du fric fêter ça ! Le site officiel se développe lui aussi avec l’arrivée de deux nouvelles sections dédiées : « Why the Special Edition » et « What has changed », destinées à présenter l’Edition Spéciale au grand public. Au mois d’août, c’est Anatomy of a Dewback, un documentaire en cinq parties portant sur la recréation des Dewback pour l’Edition Spéciale, qui est mis en ligne.

 

Homepage en 1997

Cependant le dynamisme du site ne se cantonne pas à l’Edition Spéciale. En effet, des previews de comics, avec notamment celle de l’Empire Ecarlate, et une galerie d’images emblématiques de la saga débarquent. Mais surtout, la prélogie est sur les rails, et suscite elle aussi un fort engouement ! C’est ainsi qu’un deuxième documentaire, en onze parties cette fois-ci (!!), voit le jour en 1998. Créé par Lynne Hale (si vous avez tout suivi, j’ai posté plus haut une de ses citations ^^), il s’agit d’un petit Making-Of de l’Episode I. Un webcomic est également mis en ligne, et propose aux fans d’en apprendre plus sur les pilotes de la course de module de La Menace Fantôme.

 

  • Homepage début 1998

  • Homepage fin 1998

 

"Et si on faisait quelque chose de dingue, et que l’on postait le teaser et le trailer sur notre site web ?"

- George Lucas à Jim Ward

StarWars.com est aussi un lieu privilégié pour diffuser des informations sur le film à venir. Casting, photographies de tournage, et en point d’orgue... THE TRAILER ! On a aujourd’hui du mal à l’imaginer, mais la diffusion des trailers sur le net était loin d’être chose aisée à une époque où YouTube n’existait pas. Malgré cela, Lucasfilm tente le pari et c’est ainsi que le premier teaser de La Menace Fantôme devient en novembre 1998 la vidéo la plus téléchargée de l’époque, avec pas moins de 10 millions de téléchargements (eh rigolez pas, c’était extraordinaire à l’époque) ! Les serveurs lâcheront prise, si bien que Lucasfilm choisit de coopérer avec Apple pour mettre en ligne le trailer complet via le lecteur Quicktime en mars 1999.

 

"Tu sais quoi George, je vais parler à Steve Jobs."

- Jim Ward à George Lucas

Le trailer débarque !

4. Le temps des incertitudes
 

L’engouement autour de Star Wars culmine après la sortie de la Menace Fantôme. Une nouvelle génération de Padawan vient rejoindre celle des « vieux de la vieille », et tout ce petit monde entend bien profiter des nouvelles technologies pour se réunir. Les fansites commencent à envahir la Toile, et aussi surprenant que cela puisse paraître, font de l’ombre à StarWars.com qui perd du trafic ! En ligne de mire de la team SWcom : TheForce.Net, véritable mastodonte américain, qui reste encore aujourd’hui le site amateur numéro un après SWU consacré à la saga.

Une réunion de crise s’organise alors au Ranch Skywalker. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils ont de la suite dans les idées chez Lucasfilm. Les pionniers de la team SWcom que sont Jim Ward, Lynnie Hale, Gordon Radley ou encore Nicole Love invitent au Ranch un certain Paul Ens, co-fondateur de TheForce.Net, pour discuter des évolutions nécessaires à apporter au site officiel dans le but de le rendre plus attractif. Mais la discussion n’est en fait qu’un prétexte car la visée de cet entretien est tout autre : recruter Paul Ens, rien que ça ! Et il faut croire que Lucasfilm sait être persuasif puisque Ens signe dans la foulée (il restera 7 ans dans l’entreprise) : nous sommes alors à la fin de l’année 1999, et la division LucasOnline vient de naître.

 

"Il y avait quatre ou cinq personnes dans la team [Lucas]Online... et encore je suis gentille !"

- Nicole Love (Internet Production and Design chez Lucas Online entre 1997 et 2013)

5. La machine s'emballe
 

Autant vous le dire tout de suite : si le site officiel est ce qu’il est aujourd’hui, c’est grâce à Paul Ens. Le monsieur entreprend de transformer le site statique mis à jour une fois tous les quatre printemps (bon j’exagère, disons tous les mois) en un espace dynamique, avec du nouveau contenu presque chaque jour. Mais la tâche est trop grande pour un seul artisan, qui a besoin de troupes pour mener à bien ses ambitions. Si Lucasfilm est sceptique à l’idée de recruter à nouveau, doutant que ces embauches soient rentabilisées, Ens parvient finalement à les convaincre. C’est ainsi qu’en janvier 2000, un premier rookiee vient rejoindre son équipe de content developers. Et cet homme, vous le connaissez : il s’agit ni plus ni moins de Pablo Hidalgo, aujourd’hui éminent membre du Story Group !

D’autres soldats viennent par la suite rejoindre les rangs de Paul Ens. Directement issue de la fandom, l’escadrille naissante sait précisément comment contenter les fans. Toutes les annonces relatives à la saga sont désormais exclusives à StarWars.com, qui doit devenir la source d’information première des fans. Chaque semaine, des images de la production de L’Attaque des Clones spécialement choisies par George Lucas sont postées dans la toute nouvelle section George Lucas’ Selects. L’Univers Etendu n’est pas en reste et c’est à cette période qu’il devient réellement partie intégrante du site, avec des entrées dans la Databank (l’encyclopédie officielle en ligne), des articles dédiés et des informations sur les ouvrages à paraître.

 

Homepage en 2000

 

 

Homepage en 2001

 

6. En attendant la Revanche
 

StarWars.com continue sur sa lancée après la sortie en salles de l’Episode II, avec une année 2003 marquée par deux importantes innovations. Tout d’abord, le StarWarsShop, une vaste boutique en ligne de produits dérivés, débarque le 14 avril, à une époque où le e-commerce n’est encore que peu développé. Mais surtout, le département Hyperspace du site est lancé le 5 juin ! Il s’agit d’une section à l’accès payant, dépourvue de publicité, et qui accueille du contenu exclusif de toutes natures (pour parler franco, c’était LA partie la plus intéressante du site).

Hyperespace

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y a de quoi s’occuper sur l’Hyperspace ! La Webcam remplace les George Lucas’ Select : fini les photos du tournage, ce sont maintenant des courtes vidéos du plateau (une dizaine de secondes) qui sont mises en ligne, et ceci moins d’un quart d’heure après qu’elles aient été filmées. Ajoutons à cela des documentaires sur le Making Of du nouveau film, et voilà que le fan se retrouve au plus près de l’action, ce qui n’est évidemment pas pour lui déplaire ! Et pour parfaire l’esprit communautaire du site, le forum officiel de SWcom est lancé au mois de septembre !

Les amateurs d’Univers Etendu ne sont pas pour autant oubliés, puisque la série Clone Wars (la vraie ^^) est diffusée pour la première fois dans ce recoin de SW.com désormais devenu incontournable. Les webcomics font aussi leur grand retour avec la publication d'Evasive Action, une série de strips qui paraissent quotidiennement et nous font suivre le destin de trois Padawan pendant et après la Guerre des Clones. Enfin, 2003 marque l’arrivée des jeux flash sur le site officiel, ces fameux jeux par navigateur qui commencent à se développer !

Homepage en 2003

7. Gérer l’après Prélogie
 

Nous sommes en 2005, et la saga cinématographique vient de s’achever. George Lucas le clame haut et fort, Star Wars au cinéma, c’est terminé (NdCeva : XDptdrrrrr). Se pose alors la question de l’après. La série animée The Clone Wars n’est prévue que pour 2008, et impossible d’en dire quoi que ce soit avant un moment. Mais comment maintenir le dynamisme du site sans information croustillante à dévoiler au compte-gouttes ?

On aurait pu croire à l’avènement d’une nouvelle période d’incertitudes, mais il n’en est rien. La team LucasOnline est à présent une machine trop bien huilée pour s’engourdir. De nouvelles rubriques viennent remplir l’Hyperespace, et l’aspect communautaire est davantage mis en avant. La couverture des grands événements comme les Star Wars Celebrations est de mieux en mieux assurée, et l’avènement des blogs pousse Lucasfilm à lancer un nouveau concept en 2006 : les Star Wars Blogs. Il s’agit d’une plateforme qui permet à chaque auteur, acteur, ou simple fan (à condition qu’il ait souscrit à un abonnement Hyperespace) de tenir un blog sur le thème de Star Wars, hébergé sur le site officiel. Les meilleurs articles sont même mis en avant sur la page d’accueil !

Malgré ces innovations, StarWars.com doit tout de même encaisser un coup dur majeur au cours de cette année 2006 : le départ de Paul Ens, son père spirituel, après sept années de bons et loyaux services. Au nom de tous les Jedi SWU, merci pour tout Paul, et que la Force soit avec toi pour la suite.

 

"Je souhaitais commencer à travailler sur des projets personnels, qui n’étaient pas liés à Star Wars."

- Paul Ens

 

En 2008, la série The Clone Wars débarque et devient le nouveau centre de gravité de la licence. Elle est logiquement mise à l’honneur dans une nouvelle version du site. Previews, jeux flash dédiés, webcomics qui introduisent les épisodes, calendriers des diffusions... tout y passe pour ne rien louper de la Guerre des Clones ! Outre cette vague The Clone Wars, la principale innovation concerne les Star Wars « Fan » Blogs, qui sont mis de côté pour laisser place à l’unique blog officiel tenu par la team SWcom.

Homepage en 2008

C’est aussi à cette époque que se développent les réseaux sociaux, et StarWars.com est bien décidée à ne pas louper le train. YouTube tout d’abord, avec une chaîne Star Wars officielle créée en mars 2005. Facebook ensuite, puis Twitter en 2009 et finalement Google+ en 2011 !

Twitter

Fin 2011, le StarWarsShop évolue à son tour. Il est désormais impossible de commander directement sur StarWars.com, et la rubrique Shop du site officiel n’est plus qu’un catalogue qui redirige vers d’autres sites de ventes en ligne. 2011 sonne également le glas de la section Hyperspace et du forum, qui ferment leurs portes après huit années bien chargées !

Homepage en 2011

8. Un rachat presque anecdotique
 

Le 30 octobre 2012, une bombe explose. Disney rachète Lucasfilm pour la somme ridiculement faible de 4 milliards de dollars. Toutes les divisions de Lucasfilm sont impactées, avec les suites que l’on connaît (LucasArts n’y survivra pas). Toutes, sauf une petite troupe d’irréductibles Bothans qui résistent à l’envahisseur aux grandes oreilles.

En effet, le site officiel ne connaît aucun changement dans sa politique éditoriale. Une nouvelle version voit bien le jour dès le début de l’année 2013, mais il est difficile de savoir précisément si celle-ci a un quelconque lien avec le rachat, d’autant plus qu’elle n’est pas accompagnée par l’arrivée de contenu supplémentaire sur le site. Deux changements notables sont toutefois à relever : la page d’accueil est désormais envahie par une sélection d’articles issus du StarWarsBlog, et la DataBank accueille maintenant des liens vers les pages Wookieepedia (le Wiki Star Wars anglophone, de loin l’encyclopédie en ligne la plus complète) des fiches.

Après l’annulation de The Clone Wars, la vie de StarWars.com est rythmée par les annonces relatives à la nouvelle trilogie ou à la future série Rebels, et doit gérer le regain soudain d’intérêt pour la saga qui s’ensuit. La team SWcom décide par conséquent d’élargir sa couverture des réseaux sociaux, en créant en décembre 2013 un compte officiel sur le très populaire Instragram ainsi que sur Tumblr.

 

Homepage en 2013

9. StarWars.com aujourd’hui
 

En juillet 2014, le site officiel fait peau neuve, avec ce qui est aujourd’hui l’ultime version de StarWars.com. La fusion entre le StarWarsBlog et la page d’accueil est entérinée, avec la possibilité de trier les articles par catégorie afin que chaque fan puisse trouver au plus vite les articles qui l’intéressent. Mais la principale avancée réside surtout dans la création d’une version mobile, pour consulter le site depuis son smartphone ! Un an plus tard, le 8 juillet 2015 pour être précis, c’est une application qui est proposée aux fans, disponible en téléchargement gratuit sur l’AppStore et le PlayStore (anciennement appelé Android Market).

Homepage en 2014

En 2016, la team LucasOnline se dote de son podcast officiel, The Star Wars Show, une émission vidéo hebdomadaire qui paraît chaque mercredi et dans lequel les animateurs s’attachent à offrir aux fans un point de vue sur l’actualité Star Wars, depuis les coulisses. Dans la même veine, les vidéos Rebels Recon présentent un aperçu des dessous de chaque épisode de la série Rebels.

Homepage en 2017

   


 

En plus de 20 ans d’histoire, StarWars.com a connu bien des évolutions avant de devenir le site ultra-complet que l’on connaît aujourd’hui. J’espère que ce petit fragment d’histoire relaté par le sage Maître Jedi que je suis j’aurais voulu être t’aidera, jeune Padawan, à porter un autre regard sur ce site officiel décidément pas comme les autres.

Page suivante >>
Publicité