Revers
  • Titre original Backlash
  • Genre Roman
  • Série Le Destin des Jedi (Vol. 4)
  • Univers Legends
  • Année et période +43 (Héritage)
  • Auteur(s) Aaron Allston
  • Couverture Ian Keltie
  • Traducteur(s) Gabrielle Brodhy
  • Synopsis : L'odyssée du Grand Maître Jedi en exil Luke Skywalker et de son fils Ben continue sur Dathomir afin de rendre visite aux Sœurs de la Nuit. En rencontrant des utilisateurs de la Force non-Jedi, ils espèrent obtenir de nouveaux indices pouvant les aider à comprendre ce qui a poussé Jacen Solo a embrassé la voie maléfique des Seigneurs Sith. Mais c'est sans compter le retour d'une obscure et lointaine tribu de Sith qui entend bien tuer le Maître Jedi et remettre les Sith au pouvoir.

    Sur Coruscant, les tentatives de la Chef d'État de l'Alliance Galactique Natasi Daala pour faire perdre son pouvoir à l'Ordre Jedi se font de plus en plus fortes à mesure que, sur de nombreuses planètes, de jeunes Chevaliers Jedi perdent la raison de façon inexplicable.
  • Note du staff SWU
     (45 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (40 % - 2 commentaires)
     (40 %)
    Après l’interlude (divertissante et prometteuse) de Crosscurrent, le méta-arc post-LOTF Fate of the Jedi revient dans les bacs avec le quatrième roman Backlash, par Aaron Allston.

    Trois pas en avant, trois pas en arrière, trois pas su’l’côté, trois pas d’l’aut’ côté

    On sort d’Abyss avec le sentiment d’un grand pas en avant. On avait pas eu peur de la lenteur d’Outcast, assez réussi et plaisant à lire, riche en événements sans être riche en intensité. Omen fut loin d’être haletant, mais avait le mérite de poser des bases importantes pour la suite de la série. Abyss est un livre badass, qui envoie du pâté sur vos tartines. Troy Denning ne nous a pris pour des cornichons.

    Vous sentez déjà où je veux en venir, n’est-ce pas ?

    La ritournelle est facile, mais si Troy Denning nous as fait prendre trois pas en avant, Allston part un peu dans tous les sens sans qu’on sache où il va. Il aura beau ne faire que des pas de côtés, quand on referme le livre, on a quand l’impression d’avoir fait trois pas en arrière.

    Je découpe par intrigue. Allston n’a guère fait mieux.

    Natasi Daala et les sondages d’opinion

    Seule intrigue qui bouge réellement, les machinations politiques sur Coruscant battent leur plein. Natasi Daala est dos au mur : les Jedi la défie ouvertement et surtout médiatiquement. Sa nouvelle marotte ? Les sondages d’opinion ! En chute libre, la politicienne tente de se faire de nouveaux alliés : armée (dont beaucoup étaient fidèles à Jacen Solo, réprouvé par Daala, et d’autres fidèles à Niathal, maintenant forcée de répondre de ses crimes…)

    En fil rouge, Jag Fel se démène toujours pour garder ses moffs en ligne, essuyant autant d’échecs que de victoires, tandis que de l’autres côté de l’allégeance, un sénateur Kuati (Viqi Shesh II ?) planifie des manœuvres politiques peu avouables. Tout ceci fait très sérieux, rondement mené, même si on regrettera encore une fois de ne pas voir le Sénat à l’œuvre, totalement absent des débats. Oh, et puis, avant que Natasi Daala puisse mettre la moitié de la galaxie en prison, pourquoi les Sénateurs de Mon Calamari ne l’attaquent-elles pas en justice pour crime contre leur planète (cf L’Académie Jedi) ? Personne ne trouve ça étrange ?

    Le climax est l’attaque du Temple Jedi par les Mandaloriens. Jaina. COOL. BADASS.

    Ben, Luke et Dathomir

    Là, on attaque la partie du bouquin la moins intéressante. Le potentiel de Dathomir est inexploité et bâclé par Allston. Une liste des oublis ?

    • Pas un mot sur Jacen Solo et sa visite avec les Sorcières et/ou les Sœurs de la Nuit. A croire qu’Allston a ‘oublié’ quel était l’intrigue principale des trois premiers livres : la quête de la vérité sur Jacen Solo.

    • Toujours pas de Tenel Ka, un des personnages les plus importants de LOTF, alors même que Dathomir est sa planète d’origine, que les Jedi ont encore des installations sur Shedu Maad dans le Consortium et que les époux Solo ont même déposé quelques Jedi fous là-bas.

    • Pas un mot sur la famille Djo. Augwynne la grand-mère ? Que sont devenus les Académiciens Kirana Ti et Streen qui tenait l’annexe de l’Académie sur Dathomir ?

    Je me rends bien compte que tomber dans la facilité en donnant aux fans ce qu’ils veulent ne donne pas que du bon, mais en l’occurrence, ça fait beaucoup d’oubli pour une intrigue fade et sans relief dont la cristallisation de l’insipidité est le ‘coup de main’ que viennent donner les Solo à Luke, anecdotique. Heureusement pour le couple fantôme Solo, Allston est toujours aussi à l’aise avec Allana, qui a le droit à son screen time en compagnie de R2-D2 et C3-PO, très Bantam-era et très rafraîchissant !

    La cerise sur la gâteau ? Comme sur Kessel dans Outcast, Allston retombe dans ses travers X-Wingiens en osant organiser la défense d’une colline au milieu de la jungle dathomiri comme analogie d’un Destroyer Stellaire. Si vous n’êtes pas pris d’un sentiment de ‘mon Dieu, c’est ridicule’ à la lecture de ce passage, alors c’est moi qui ai un problème. Peut-être.

    Quelques rayons de soleil

    Vestara Khai commence à devenir de plus en plus intéressante, pour point de comparaison, sa relation avec Ben ressemble pas mal à Mara / Luke, et si Ben commence à avoir des sentiments pour elle, c'est aussi le cas... de Vestara pour Ben. Bon toute cette histoire est téléphonée, mais maintenant je m'en fous. Ces deux là DOIVENT finir ensemble, parce que je le veux.

    Le nouveau rôle des Solo à la fin du roman est plein de promesse, je vous laisserai découvrir.

    Et puis au fil des pages, on voit défiler Tahiri, toujours en procès, Zekk et une des sœur Zel (même s’ils ne parlent pas) ainsi que Jaden Korr et un rapport très étrange sur la résurgence du… Soleil Noir (de possibles liens avec la suite de Crosscurrent ?).

    Le problème, c’est que quand les points positifs sont une liste de caméos, on se rend vite compte que le roman a du mal à tenir la route.

    + Les plus

    • Des pistes intéressantes pour la suite
    • L’intrigue Coruscant fait un grand pas en avant
    • Allana et les droïdes !

    - Les moins

    • La non-exploitation des potentialités de Dathomir
    • Pas un mot sur Jacen Solo
    • Des caméos c’est bien, des vraies intrigues, c’est mieux
  • 30/10/2012
     (50 %)
    Pour l'instant le moins bon roman de la série Fate of the Jedi.

    Aaron Allston oublie deux intrigues fodamentales (celle concernant Jacen Solo et celle concernant Abeloth). L'intrigue des Jedi fous est au point mort. La majeure partie du roman se déroule sur Dathomir où Luke et Ben vont devoir régler un conflit local entre deux clans et les Soeurs de la Nuit. Cela donne lieu à quelques combats certes sympathiques, mais l'ensemble est beaucoup trop anecdotique pour la série...

    Au rang des points positifs, il y a tout d'abord les quelques scènes avec Vestara Khai, la jeune Sith, même s'il y avait beaucoup mieux à faire. Enfin, les intrigues "direction de l'Alliance Galactique" et "Conspiration Lecersen" font un gros pas en avant, et c'est bien.
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

53 membres le possèdent (qui ?)
31 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité