Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

The Mandalorian - Blu-ray & DVD

Forum dédié aux discussions sur la série retraçant les aventures de Din Djarin, de l'Enfant, et de toutes leurs rencontres, à travers la galaxie.

Retourner vers The Mandalorian

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les autres séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar Adanedhel » Mar 18 Aoû 2020 - 11:19   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

ArnoDaveG a écrit:Personnellement ce que je trouve dommage avec la disparition du format physique c'est le côté "consommation rapide". Je m'explique.

Je trouve que le streaming a un très gros défaut. Le fait d'avoir accès à une série entière directement sur une plateforme couplé au phénomène "netflixien" ( :D ) de binge-watching donne un aspect purement éphémère au visionnage d'un contenu. Ca me gène peut être parce que j'ai une vision assez positive des créations culturelles.

En fait il y a un côté sur-consommation. On passe d'une série à l'autre. On regarde un film, une série, un docu et on l'oubli immédiatement après. Je me dis que ce genre de façon de faire a été remarqué par les nouveaux boss du game culturel (Netflix, Amazon, Disney...) et qu'ils ont donc tout intérêt à produire du contenu très hype sur l'instant mais vite oubliable (notamment avec ces murmures sur des logiciels chez Netflix capable de te sortir un synopsys de série juste en analysant ce qui marche sur la plateforme).

Personnellement j'ai vécu pour la première fois de ma vie une forme d'overdose dès le premier visionnage (très rapide) de la série The Witcher (univers dont mon fanatisme se rapproche presque de celui pour SW). Et ça m'a gêné. Et, à mon sens, le format physique permet de contourner cela. Il y a une forme de fétichisme, de respect au format physique. C'est un vrai travail. Un travail d'artiste. Et on l'a entre les mains. On peut regarder la série sur des plateformes de streamings, se faire violence à soi même pour peut être ne pas regarder tout d'un coup, mais par la suite, recevoir, déballer et toucher le produit physique donne une relation toute différente au contenu.

A terme, avec ce genre de façon de faire, inhérente au digital et à son aspect presque irréel pour le coup, on se dirige peut être vers effectivement des contenus culturels de moins bonnes qualités.

Qui ira lire un nouveau 1984 ou qui financera une oeuvre subversive quand la mode et les intérêts poussent l'industrie à ne surtout pas se réinventer mais plutôt à nous produire une 5ème saison de la Casa de Papel ou une énième série adolescente à l'eau de rose saupoudrée d'horreur.

Enfin bref. J'espère ne pas m'être trop éparpillé ^^ Même si je suis pas un réactionnaire du format physique (car je vois de grandes possibilités dans le digital), sa quasi disparition programmée m'inquiète à de nombreux niveaux.


Je partage complètement ce ressenti.
J'aime prendre mon temps pour regarder une série, une saison de 8 épisodes sur Netflix peut me tenir un mois, mais le temps que je finisse j'ai l'impression que tout le monde est déjà passé à autre chose, là où pour le Mandalorien les discussion et théories chaque semaine participaient à l'expérience de visionnage.
"… and in the time of greatest despair, there shall come a savior,
and he shall be known as The Son of The Suns.”
— Journal of the Whills, 3:127
Adanedhel
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1690
Enregistré le: 04 Juin 2015
Localisation: (Ky)Lorraine
 

Messagepar HanSolo » Mar 18 Aoû 2020 - 11:25   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

La plupart des services de streaming permettent la conso rapide, mais ne l imposent pas (encore heureux).
Je n'ai jamais vu une serie d'un seul coup, et je ne vois pas en quoi le fait de mettre tous les épisodes en même temps change quoi que ce soit a l'habitude de regarder des épisodes sur plusieurs jours/ semaines ou mois!

C'est un peu comme si on prétendait que c'est mieux de proposer un roman par chapitre, qui sorte chaque semaine, plutôt qu'un livre complet ...
Je t'aime... Je sais!
Leia - Han
HanSolo
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10002
Enregistré le: 05 Oct 1999
Localisation: France
 

Messagepar Xendor » Mar 18 Aoû 2020 - 11:30   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

HanSolo a écrit:Spotify, YouTube, Soundcloud ... on a accès des bibliothéques musicales auquelles on n'aurait jamais pu avoir accès au cours d'une vie auparavant!
Idem pour les films
C'est vrai, cependant l'accès (gratuit) ne tient pas compte de la qualité sonore ou visuelle. Certains artistes puristes exècrent le mp3 ; or le dématérialisé gratuit passe souvent par une compression. Mais, c'est vrai, le dématérialisé permet de trouver à peu près n’importe quel artiste, pourvu qu'il ait fait la démarche de se mettre sur YouTube (je pense notamment aux groupes locaux).

En revanche, j'en reviens à ce que je disais plus haut, la sensation qui se dégage est la quantité dans le flou. Alors qu'il y a 20 ans, même dans un hypermarché, tu avais des têtes de gondoles, du "facing" et de la PLV à gogo. Tu avais une idée de ce qui se fait de mieux, de ce qui te plaira, même en indé, même en subissant un marketing. Tout ça est passé à la trappe.
Reste une sensation de brouillard culturel, particulièrement riche mais dans lequel il faut d'abord avoir une idée de ce que l'on recherche, sous peine de subir des tendances absurdes (cf Psy évoqué dans mon avant dernier-post) voire des recommandations de grands groupes. Là où il fallait avoir un budget publicitaire et éditorial conséquent pour mettre en avant un produit, il n'y a plus qu'à le placarder partout avec une icône cliquable pour le mettre en valeur parmi un milieu très fourni. Je ne suis pas sûr que ça permette vraiment de faire sortir les "nouveaux" du lot ; même s'il existe plein d'exceptions bien sûr, qu'en est-il vraiment au bout du compte...?
Disney étant un "gros", il fera tout pour mettre en avant ses licences phares. Quelle sera l'approche des gens qui n'ont jamais rien connu d'autre que les nouveautés dématérialisées ?
Et même dans le cas où ces personnes parviendraient à être curieux malgré les tonnes de nouveautés, que restera t-il de la concurrence à long terme ? sans plateforme de streaming et sans support physique ? Pour pouvoir exploiter un film en dehors des salles il faudra passer par un grand groupe qui possède une plateforme (à terme, les chaînes de télé en feront partie). En dehors du rachat d'une société de production, ça se décide en amont de la diffusion. On se retrouve donc avec une concurrence encadrée et, en général, ça apporte évidemment une baisse de la créativité et une uniformité des contenus. Une chose qui est, à mon sens, visible dans les derniers films SW et Marvel, malgré leurs différences, et dont The Mandalorian se démarque. Comme quoi, tout n'est pas perdu et des paradoxes sont encore possibles :transpire:

HanSolo a écrit:je ne vois pas en quoi le fait de mettre tous les épisodes en même temps change quoi que ce soit a l'habitude de regarder des épisodes sur plusieurs jours/ semaines ou mois!
C'est vrai. Mais... c'est faire abstraction un peu vite du lancement automatique de l'épisode suivant (par exemple). Sans compter la fâcheuse habitude des nouvelles séries à pondre un "cliffhanger" à la fin de chaque épisode ; là où, il y a 10 ans on avait une fin à la fin de chaque épisode. Ça n'aide pas à patienter.
Tiens, encore une fois The Mandalorian aurait plutôt tendance à se détacher du schéma actuel :)
Modifié en dernier par Xendor le Mar 18 Aoû 2020 - 11:33, modifié 1 fois.
Xendor
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7283
Enregistré le: 21 Juil 2008
 

Messagepar Obiwan Keshnobi » Mar 18 Aoû 2020 - 11:32   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

C'est le topic des boomer ici ? :D

De loin, je partage un peu certains ressentis.
Maintenant, c'est aussi aux consommateurs de faire leurs choix. Perso, rien ne m'empêche de prendre mon temps à regarder une série. Même si ce n'est pas "à la mode".

Alors oui, on a l'impression de rater "la hype". Et en même temps, je m'en fous complètement. Je n'ai pas besoin de partager mon regard avec la masse pour apprécier ou non une série. Et si un sujet me passionne réellement, il y aura toujours des forums de fans pour m'y retrouver. Ce n'est pas sur les réseaux sociaux que ça se partage une passion pour une production audiovisuelle. C'est entre "copains" :neutre:

Par contre, un argument avec lequel je ne suis vraiment pas d'accord, c'est la rengaine sur "c'était mieux avant", "aujourd'hui tout se ressemble", "formatage, blablabla".

Tout comme la musique, si on est vraiment contre les produits "mainstream", je trouve au contraire que les plateformes de streaming permettent d'avoir accès à bien plus de choses spécifiques qu’auparavant avec le physique. Surtout là où le moindre coffret série en DVD sortait à plus de 60€ la saison...
Maintenant oui, ce n'est pas forcément ça que les plateforme mettent en avant. Ce n'est pas ça qui fait vendre.
Mais du contenu de niche, il y en a partout... Faut juste avoir envie de chercher.

Et ça c'est pareil dans tous les médias culturels. Oui, les choses mises en avant sont lissées. A côté de ça, la scène indépendante n'a jamais été aussi accessible...
Open Your Mind : A Star Wars Story
Avatar de l'horreur, Maître du mauvais goût, béni-oui-oui de Disney.
Obiwan Keshnobi
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9646
Enregistré le: 26 Jan 2011
Localisation: Angoulême
 

Messagepar Neow » Mar 18 Aoû 2020 - 11:33   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

ArnoDaveG a écrit:Personnellement ce que je trouve dommage avec la disparition du format physique c'est le côté "consommation rapide".

Exactement. Une nouveauté se retrouve à la mode, il faut binge-watcher pour ne pas se faire spoiler et pouvoir en parler dans se cercles, puis on passe à autre chose.

Et encore, les séries s'en sortent bien, car le but est de produire des séries de bonne qualité qui vont rendre les spectateurs accros sur la durée. Côté musique, ce doit être immédiat mais relativement bref, d'où un lissage et une baisse de qualité selon moi.

Mais en gros ça reste le principe du fast-food appliqué à la culture et au divertissement.

Et ça me navre de ne pas pouvoir posséder The Mandalorian, car ma possibilité de voir/revoir la série ne dépend plus de moi et de mon matériel, mais aussi du bon vouloir de Disney, de ma capacité à payer un abonnement, de ma connexion, etc.
"Mince !" - Kyle Katarn, assistant au duel entre Luke Skywalker et Desann
Neow
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5482
Enregistré le: 07 Oct 2005
Localisation: Alsace
 

Messagepar ArnoDaveG » Mar 18 Aoû 2020 - 11:56   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

Obiwan Keshnobi a écrit:C'est le topic des boomer ici ? :D

De loin, je partage un peu certains ressentis.
Maintenant, c'est aussi aux consommateurs de faire leurs choix. Perso, rien ne m'empêche de prendre mon temps à regarder une série. Même si ce n'est pas "à la mode".

Alors oui, on a l'impression de rater "la hype". Et en même temps, je m'en fous complètement. Je n'ai pas besoin de partager mon regard avec la masse pour apprécier ou non une série. Et si un sujet me passionne réellement, il y aura toujours des forums de fans pour m'y retrouver. Ce n'est pas sur les réseaux sociaux que ça se partage une passion pour une production audiovisuelle. C'est entre "copains" :neutre:

Par contre, un argument avec lequel je ne suis vraiment pas d'accord, c'est la rengaine sur "c'était mieux avant", "aujourd'hui tout se ressemble", "formatage, blablabla".

Tout comme la musique, si on est vraiment contre les produits "mainstream", je trouve au contraire que les plateformes de streaming permettent d'avoir accès à bien plus de choses spécifiques qu’auparavant avec le physique. Surtout là où le moindre coffret série en DVD sortait à plus de 60€ la saison...
Maintenant oui, ce n'est pas forcément ça que les plateforme mettent en avant. Ce n'est pas ça qui fait vendre.
Mais du contenu de niche, il y en a partout... Faut juste avoir envie de chercher.

Et ça c'est pareil dans tous les médias culturels. Oui, les choses mises en avant sont lissées. A côté de ça, la scène indépendante n'a jamais été aussi accessible...


Le côté "boomer" il peut totalement se ressentir dans le côté "c'était mieux avant" je te rejoins là dessus. Côté qui est pour moi totalement dépassé parce que clairement, niveau série, on est quand même dans une période dorée de fou furieux (GOT, Dark, Tchernobyl...). Donc non ce n'était pas mieux avant.

Par contre effectivement, côté bingewatching, pour nous autres geeks on va avoir le réflexe de se restreindre (et encore perso j'ai parfois du mal) en terme de quantité de visionnage si on le souhaite. Surtout que les plateformes poussent en effet à la consommation avec les épisodes qui se lancent automatiquement. Plus tu passes de temps sur leur plateforme mieux c'est pour eux et, d'un point de vue business, rien de plus logique. Pas sûr pour autant que le grand public le fasse (se restreindre) et c'est là que se pose la question du produit culturel qui perd de sa qualité au profit de la quantité. Mon argument était plutôt porté là dessus. En aucun cas, dans l'absolu, c'est un mal. Cependant, toujours d'un point de vue business, les plateformes ont donc tout intérêt à produire du contenu qui se consomme vite et bien. Et perso, c'est une perspective qui me fait dire qu'à terme on pourrait perdre en qualité pour ces considérations pécuniaires.

Ensuite, je suis d'accord qu'il y a de tout sur les différentes plateformes. Du contenu de niches comme du mainstream. Mais, si je prends l'exemple de Netflix, c'est quand même assez rare (encore une fois pour le grand public) de tomber sur la page d'accueil sur des pépites rarissimes. Nous autres geeks encore une fois on sait chercher et on a plaisir à le faire et on va trouver des choses. Mais la niche c'est nous ici ^^ donc ce n'est pas nous qui faisons le marché. Et encore une fois les grandes tendances de consommation des plateformes risquent de tendre vers de quantité plus que de la qualité.

Pour ce qui est de la hype je suis entièrement d'accord avec toi. D'un point de vue purement personnel j'ai même tendance à l'éviter (associable que je suis ^^). Par exemple Casa de Papel ou GOT, tout le monde me disait que c'était énorme et j'ai mis trèèèèèès longtemps avant de m'y mettre et d'apprécier. Donc la hype est pas une mauvaise chose en soit et tout le monde le vit différemment.

Bref en résumé ouais, j'ai jamais aimé non plus le discours "c'est mieux avant". Au contraire. Le digital c'est une opportunité énorme d'avoir accès à une culture immense pour un abonnement à l'année qui reste inférieur au budget dvd, cd, qu'on pouvait avoir par le passé. Et ca c'est formidable. Si on parle de culture pur et de classiques à voir, tout le monde presque peut voir "Le dictateur" de Chaplin sur Netflix. Et ca c'est vraiment cool.

Tout mon argumentaire repose tout simplement sur une crainte, lié aux nécessités qu'ont les grosses boîtes de regarder et de prendre grandement en compte les grandes tendances de consommation sur leurs plateformes. Et ce fait tout simple peut sur le long terme diminuer la qualité des productions culturels et peut être même (et là est ma plus grande crainte) diminuer une forme de respect pour une oeuvre (exemple : un bouquin physique n'inspire pas la même chose à celui qui le lit qu'un pdf sur une liseuse ^^).

Reste que ces plateformes de streamings sont la norme aujourd'hui. La concurrence va avoir des effets très rapidement sur tout le monde. On verra comment ça évoluera. Effectivement pour l'instant cette industrie nous a donné des choses vraiment cool voir totalement exceptionnelles.
ArnoDaveG
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 629
Enregistré le: 04 Mai 2017
 

Messagepar Jagged Fela » Mar 18 Aoû 2020 - 12:13   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

HanSolo a écrit:
Xendor a écrit:La puissance passée de ce marché n'a jamais été retrouvée, numérique compris évidemment (chiffres plus haut).
Je ne déplore pas le support physique seulement pour ce qu'il représente, mais aussi pour le manque de repères que sa disparition apporte. Cette sensation d'éphémère et de "bof" global ; comme un lissage qualitatif et quantitatif. Je ne sais pas ce que réserve l'avenir en terme de qualité, mais je trouve la transition très violente et médiocre depuis 20 ans.

On est dans cette spirale descendante, et les conséquences du COVID 19 ne vont certainement rien arranger.
On part vers une demat' maximale, sans aucun doute.

Cependant, il n'y a pas que des points negatifs a cela: grace a Spotify, YouTube, Soundcloud ... on a accès des bibliothéques musicales auquelles on n'aurait jamais pu avoir accès au cours d'une vie auparavant!
Idem pour les films


Complètement HS mais je vais faire bref.
Quand on voit les rémunérations des artistes et producteurs aujourd'hui et l'impact environnemental (argument déjà soulevé par Miss-Phoenix), je ne suis pas sûr que ce soit le meilleur moyen de continuer à avoir une culture de qualité sur le long terme. Il n'y a que le consommateur qui a l'illusion d'y gagner, mais c'est un miroir aux alouettes.
Modifié en dernier par Jagged Fela le Mar 18 Aoû 2020 - 12:18, modifié 1 fois.
"C'est seulement quand nous reconnaitrons l'existence de nos chaînes que nous aurons une chance de nous en libérer" - Naomi Klein

Staffeur base de données des éditions
Jagged Fela
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7053
Enregistré le: 30 Déc 2015
Localisation: Where my mind is.
 

Messagepar le dieu jedi » Mar 18 Aoû 2020 - 12:13   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

Neow a écrit:J'ai lu quelque part que Disney compterait abandonner totalement le support physique hors films cinéma. Ce qui voudrait dire pas de Blu-Ray de toutes les exclus Disney+.


C'est faux ils ont démenti: https://www.cbr.com/disney-denies-repor ... y-program/
"With great power comes great responsibility"-"To me my X-Men !"-"Avengers Assemble !"-"It's clobberin' time!"-"May the Force be with you"
le dieu jedi
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2902
Enregistré le: 18 Juin 2005
Localisation: Dans mes pensées
 

Messagepar Xendor » Mar 18 Aoû 2020 - 12:16   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

Obiwan Keshnobi a écrit:la rengaine sur "c'était mieux avant"
Je suis le premier à considérer que YouTube, par exemple, peut être une source de culture sur de nombreux domaines. Donc non ce n'était pas mieux avant. Je compare simplement avec l'industrie telle qu'elle était avant sa dématérialisation.
Je suis d'ailleurs d'accord avec ta façon de nuancer, mais pour moi, ça :
Obiwan Keshnobi a écrit:Faut juste avoir envie de chercher.
c'est déjà un problème d'accès à la culture. Quand tu vends un produit parce que la personne tombe dessus et le choisi en flânant dans le magasin, ce n'est pas la même chose que de le vendre sur internet à quelqu'un qui cherche un produit spécifique (ou, pire, qui se fait hameçonner). Il y a toute une partie de la population qui ne cherche pas justement. C'est un vrai problème. Alors oui, on peut dire que c'est une histoire d'éducation ou je ne sais quoi, mais en 20 ans, vider les hypermarchés a aussi provoquer un désintérêt/détachement avec les "produits culturels" pour toute une partie de la population. C'est vraiment malheureux et presque irréversible pour certains. Car ce ne sont pas forcément les mêmes qui ont été convertis aux Netflix, MyCanal, PrimeVidéo et Cie (qui impliquent tous d'avoir une connexion internet satisfaisante, et d'ailleurs une connexion internet tout court). C'est le côté social inquiétant quand on sait qu'à la maison, la TV fonctionne en revanche parfaitement avec des chaines infos en continu ou NRJ12...

Obiwan Keshnobi a écrit:A côté de ça, la scène indépendante n'a jamais été aussi accessible...
Je ne vais pas paraphraser mon dernier post, mais on est au début de l'ère dématérialisée. Je suis assez inquiet (peut-être pour rien) sur l'aspect artistique à venir, notamment par rapport à la visibilité et la concurrence. N'importe qui peut sortir une vidéo sur YouTube. Mais qu'en restera-t-il dans 30 ans ? Y aura-t-il un nettoyage de YouTube (et consorts) un jour ?
Et si demain je fais une chaîne consacrée à la musique classique où je joue du piano et que toutes mes vidéos se font "striker" ou monétiser par des bots au profit d'Universal, alors que c'est libre de droit ? Idem avec une BO d'un film à destination de YouTube. Sans compter la censure à peine dissimulée sous toutes ses formes. Des centaines de pochettes d'albums n'auraient jamais pu sortir sur YouTube, Facebook, Instagram, etc, etc. Il y a un frein sous-jacent à cette profusion du dématérialisé, sans même parler des réseaux sociaux.
Ces décisions actuelles ne représentent pas une peur de l'avenir pour moi, mais plutôt la sensation d'avancer dans le noir, sans garantie, sans contrepartie ; je ne veux pas que dans 10 ans j'ai l'impression d'être devenu un pigeon politiquement correct/conformiste/etc bon à racketter :paf:
Xendor
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7283
Enregistré le: 21 Juil 2008
 

Messagepar Neow » Mar 18 Aoû 2020 - 12:24   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

le dieu jedi a écrit:
Neow a écrit:J'ai lu quelque part que Disney compterait abandonner totalement le support physique hors films cinéma. Ce qui voudrait dire pas de Blu-Ray de toutes les exclus Disney+.


C'est faux ils ont démenti: https://www.cbr.com/disney-denies-repor ... y-program/

Ah merci pour l'info :)
"Mince !" - Kyle Katarn, assistant au duel entre Luke Skywalker et Desann
Neow
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5482
Enregistré le: 07 Oct 2005
Localisation: Alsace
 

Messagepar jedi-mich » Mar 18 Aoû 2020 - 12:31   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

C'est beau quand le HS est sponsorisé par le Staff :love:
Oui j'en fait parti :D
"S'il peut saigner...............on peut le tuer..............." : Major Dutch Schaefer
jedi-mich
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 27625
Enregistré le: 07 Oct 2004
Localisation: Aix en Provence
 

Messagepar Obiwan Keshnobi » Mar 18 Aoû 2020 - 12:32   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

Il y a trop de monde dans cette conversation :D

ArnoDaveG a écrit:Ensuite, je suis d'accord qu'il y a de tout sur les différentes plateformes. Du contenu de niches comme du mainstream. Mais, si je prends l'exemple de Netflix, c'est quand même assez rare (encore une fois pour le grand public) de tomber sur la page d'accueil sur des pépites rarissimes. Nous autres geeks encore une fois on sait chercher et on a plaisir à le faire et on va trouver des choses. Mais la niche c'est nous ici ^^ donc ce n'est pas nous qui faisons le marché. Et encore une fois les grandes tendances de consommation des plateformes risquent de tendre vers de quantité plus que de la qualité.

[...]

Tout mon argumentaire repose tout simplement sur une crainte, lié aux nécessités qu'ont les grosses boîtes de regarder et de prendre grandement en compte les grandes tendances de consommation sur leurs plateformes. Et ce fait tout simple peut sur le long terme diminuer la qualité des productions culturels et peut être même (et là est ma plus grande crainte) diminuer une forme de respect pour une oeuvre (exemple : un bouquin physique n'inspire pas la même chose à celui qui le lit qu'un pdf sur une liseuse ^^).


Mais c'est quoi ou qui le "grand public" ?
Il consommait quoi avant le streaming le "grand public" ? La télévision ? Et qu'est-ce qui était accessible à la télévision ?

J'estime qu'aujourd'hui, comme tu le dis, on est plutôt sur des productions de qualité sur les plateformes de streaming. Parce que la concurrence est rude, et qu'ils ont besoin de produits d'appels. Il faut voir comment cela va évoluer, et peut-être que ça va s'enliser. Et en même temps, d'ici là il y aura peut-être d'autres modes de conso qui vont émerger et ainsi de suite...

Je vous invite à lire l'avis de Jean-Pierre Jeunet sur Netflix pour ce qui est du cinéma de genre, qui nous intéresse probablement tous ici :D

Xendor a écrit:
Obiwan Keshnobi a écrit:Faut juste avoir envie de chercher.
c'est déjà un problème d'accès à la culture. Quand tu vends un produit parce que la personne tombe dessus et le choisi en flânant dans le magasin, ce n'est pas la même chose que de le vendre sur internet à quelqu'un qui cherche un produit spécifique (ou, pire, qui se fait hameçonner). Il y a toute une partie de la population qui ne cherche pas justement.


Même question que plus haut. Cette frange de la population, elle consommait quoi avant ?

Xendor a écrit:Et si demain je fais une chaîne consacrée à la musique classique où je joue du piano et que toutes mes vidéos se font "striker" ou monétiser par des bots au profit d'Universal, alors que c'est libre de droit ? Idem avec une BO d'un film à destination de YouTube. Sans compter la censure à peine dissimulée sous toutes ses formes. Des centaines de pochettes d'albums n'auraient jamais pu sortir sur YouTube, Facebook, Instagram, etc, etc. Il y a un frein sous-jacent à cette profusion du dématérialisé, sans même parler des réseaux sociaux.


Ah mais là tu mélanges beaucoup de choses. La propriété intellectuelle sur internet c'est tout un sujet qui dépasse de loin le débat sur le démat/physique. :paf:
Ton interprétation de piano c'est très bien. Mais si tu interprète l'oeuvre de quelqu'un d'autre, c'est normal que quelque part l'ayant droit puisse y regarder :D Jusqu'à quel point je n'en sais rien, je ne suis pas juriste.
Mais la création de contenu, c'est autre chose que de faire des chroniques ciné sur Youtube :D Quoi que voudront dire certains youtubeurs pleurnicheurs.

Youtube n'est qu'un service de diffusion, ils font ce qu'ils veulent, c'est le jeu.


La préservation du contenu, c'est tout un sujet. Mais le débat est le même avec le physique. J'ai déjà eu un blu-ray qui a flanché. Rien n'est éternel. Que ce soit, 10, 20 ou 100 ans, la question est la même peu importe le support. Bien sûr, l'expérience individuelle est plus tranquille avec le support physique qu'en dématérialisé où l'on est plus dépendant du fournisseur. Mais en terme de préservation culturelle, c'est kif kif.
Modifié en dernier par Obiwan Keshnobi le Mar 18 Aoû 2020 - 12:50, modifié 1 fois.
Open Your Mind : A Star Wars Story
Avatar de l'horreur, Maître du mauvais goût, béni-oui-oui de Disney.
Obiwan Keshnobi
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9646
Enregistré le: 26 Jan 2011
Localisation: Angoulême
 

Messagepar ArnoDaveG » Mar 18 Aoû 2020 - 12:43   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

Obiwan Keshnobi a écrit:
Mais c'est quoi ou qui le "grand public" ?
Il consommait quoi avant le streaming le "grand public" ? La télévision ? Et qu'est-ce qui était accessible à la télévision ?

J'estime qu'aujourd'hui, comme tu le dis, on est plutôt sur des productions de qualité sur les plateformes de streaming. Parce que la concurrence est rude, et qu'ils ont besoin de produits d'appels. Il faut voir comment cela va évoluer, et peut-être que ça va s'enliser. Et en même temps, d'ici là il y aura peut-être d'autres modes de conso qui vont émerger et ainsi de suite...

Je vous invite à lire l'avis de Jean-Pierre Jeunet sur Netflix pour ce qui est du cinéma de genre, qui nous intéresse probablement tous ici :D

[


Mais le grand public est tout simplement représenté par les grandes tendances Netflix. Et le grand public c'est pas une mauvaise chose, c'est pas péjoratif du tout. C'est les grandes tendances sur Netflix, c'est ça le grand public. C'est tout. Et c'est inévitablement ce que Netflix regarde en priorité et qui va le guider pour l'avenir.

C'est logique, les choix majeurs de consommation vont définir la stratégie de la firme. Netflix jouant à mort la carte du binge-watching, pouvant créer une forme de distance avec l'oeuvre en question, je me questionne sur ce que va devenir à l'avenir nos rapport à ces dites oeuvres.

Et exactement c'est ce que je dis : aujourd'hui c'est un âge d'or pour les séries ! Et c'est une excellente chose ! Reste qu'à terme, et c'est une crainte, et j'espère que l'avenir va me rassurer, peut être que ce surplus, cette masse d'oeuvres culturelles qui suffit de se baisser pour ramasser va diminuer l'attrait qu'elles peuvent avoir.

C'est une simple crainte presque philosophique en fait ^^ Parce que pour le coup je suis un ardent défenseur et consommateur de ces sites de streaming.

Reste qu'en ce qui concerne mes deux chouchous The Mandalorian et The Witcher, j'aurais juste aimé, de part ma relation particulière avec ces oeuvres, pouvoir les avoir en physique.

En gros voilà, englobé dans beaucoup de mots je cherche juste à dire deux choses :

- J'adore la période actuelle et son explosion de séries coollissimes mais je m'interroge sur le long terme sur le rapport que l'on va entretenir avec toutes ces oeuvres.

- J'aimerais pouvoir, pour mes vrais coups de coeur, mainstream ou indé, pouvoir avoir accès à du physique.
ArnoDaveG
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 629
Enregistré le: 04 Mai 2017
 

Messagepar HanSolo » Mar 18 Aoû 2020 - 12:54   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

Obiwan Keshnobi a écrit:Tout comme la musique, si on est vraiment contre les produits "mainstream", je trouve au contraire que les plateformes de streaming permettent d'avoir accès à bien plus de choses spécifiques qu’auparavant avec le physique. Surtout là où le moindre coffret série en DVD sortait à plus de 60€ la saison...
Maintenant oui, ce n'est pas forcément ça que les plateforme mettent en avant. Ce n'est pas ça qui fait vendre.
Mais du contenu de niche, il y en a partout... Faut juste avoir envie de chercher.

Et ça c'est pareil dans tous les médias culturels. Oui, les choses mises en avant sont lissées. A côté de ça, la scène indépendante n'a jamais été aussi accessible...

+1000

Cette année, j'ai du découvrir une cinquantaire d'artistes peu connus, et auquels je n'aurais jamais pu m'interesser auparavant; grace a Spotify.

ArnoDaveG a écrit:J'aimerais pouvoir, pour mes vrais coups de coeur, mainstream ou indé, pouvoir avoir accès à du physique.


C'est assez simple de recuperer ces séries et les graver sur Dvd ...
Je t'aime... Je sais!
Leia - Han
HanSolo
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10002
Enregistré le: 05 Oct 1999
Localisation: France
 

Messagepar ArnoDaveG » Mar 18 Aoû 2020 - 13:08   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

HanSolo a écrit:
C'est assez simple de recuperer ces séries et les graver sur Dvd ...


Ah bah là il y aura une différence de fond ^^ Avoir le beau coffret SW et tout ce qui s'en suit, pour moi, ça vaudra jamais le bon gros divx à l'ancienne haha ^^

Chacun ses goûts !
ArnoDaveG
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 629
Enregistré le: 04 Mai 2017
 

Messagepar HanSolo » Mar 18 Aoû 2020 - 13:12   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

ArnoDaveG a écrit:Ah bah là il y aura une différence de fond ^^ Avoir le beau coffret SW et tout ce qui s'en suit, pour moi, ça vaudra jamais le bon gros divx à l'ancienne haha ^^

Chacun ses goûts !

Faute de grives ...
J'ai été collectionneur de DVDs; mais ca m'est passé : je n'acheterais plus jamais un coffret de série pour la voir au maximum 2 fois ...
Je t'aime... Je sais!
Leia - Han
HanSolo
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10002
Enregistré le: 05 Oct 1999
Localisation: France
 

Messagepar Xendor » Mar 18 Aoû 2020 - 13:33   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

Obiwan Keshnobi a écrit:Cette frange de la population, elle consommait quoi avant ?
Justement, on parle de gens qui ont eu un accès à la culture depuis l'arrivée du vinyle puis des cassettes audios et vidéos et qui ont progressivement perdu cet accès au tournant des années 2000. Ne reste que la télévision. Je sais que le témoignage est le pire des arguments, donc je ne donnerai pas d'exemples, mais je suis sûr que vous connaissez, vous aussi, tout un tas de personnes sur différentes tranches d'âge qui ne sont pas passées (et ne passeront pas) au démat'. Pour moi c'est un retour en arrière à ce niveau-là, une régression. Je trouve ça socialement inacceptable. D'ailleurs, il faut voir comment va évoluer la TNT ainsi que les bouquets numériques, mais on doit conserver un accès gratuit et minimal à la culture et l'information. C'est loin d'être le cas en zone rurale (médiathèque et cinéma inclus). Aucun contenu en ligne n'est gratuit pour ces gens-là puisqu'il nécessitera d'abord de payer un abonnement internet, comme nous, ou 3G dans le meilleur des cas. Sachant qu'on parle de zones où la fibre n'est pas prête d'arriver, et même si elle arrivait, ça ne changerait rien car ils n'ont pas d'abonnement.
C'est sur ce constat, que cette disparition des rayons est une vraie catastrophe pour beaucoup de gens. Catastrophe discrète sur laquelle ils ne mettront jamais de mots, évidemment.


si tu interprète l'oeuvre de quelqu'un d'autre, c'est normal que quelque part l'ayant droit puisse y regarder :D
Je parlais de contenus tombés dans le domaine public (Mozart par ex). Une fois joué sans fausse note, il peut être identifié par un bot comme un CD d'Universal joué par Machin de l'orchestre de Bucarest. Et bim, Universal fait une réclamation automatique, la vidéo est soit strikée soit elle se retrouve avec une publicité directement versée à Universal. Je parle de cet exemple parce qu'il est fréquent.
Alors, oui, YouTube n'est qu'un service de diffusion, mais leurs raccourcis sont un peu faciles et dans le sens de l'exclusivité par défaut.


La préservation du contenu, c'est tout un sujet. Mais le débat est le même avec le physique. J'ai déjà eu un blu-ray qui a flanché. Rien n'est éternel.
Alors oui, d'accord. Comme un livre peut se tâcher, un disque peut se rayer/buguer. Tout dépend de facteurs que l'on maîtrise (être soigneux, l'entretien, la prudence) et d'autres totalement hors de contrôle (la maison qui brûle, le lecteur qui s'emballe).
Chez moi j'ai des livres qui ont plus de 200 ans. Rares de par leur existence jusqu'à aujourd'hui et non par leur valeur ou leur nombres d'exemplaires.
J'aimerais bien voir ce qu'il restera des films sur les plateformes dans 200 ans, leur accès, les tarifs, etc. Surtout qu'ils seront tombés dans le domaine public donc rien ne justifiera de faire payer pour leur accès. Virés du catalogue ? Sans parler des contenus YouTube avec des créations originales de groupes locaux, de courts et longs métrages indépendants. Qui les cherchera dans 200 ans ?
Dans 200 ans, si les livres que j'ai connaissent le même type de propriétaires (famille) et les mêmes conditions de conservation, il auront à peine vieilli. 200 ans c'est vite passé à l'échelle d'une famille (surtout par tranche de 80 ans, les vieux aïeux croisent même leurs descendances maintenant).
Alors que 200 ans c'est très long pour une plateforme digitale... je n'y vois aucune forme de pérennité. Juste un boom numérique qui a des avantages, j'en conviens bien, mais également beaucoup d'inconvénients : on ne peut pas minimiser les avantages, au même titre qu'on ne peut pas ignorer les inconvénients.


HanSolo a écrit:C'est assez simple de recuperer ces séries et les graver sur Dvd ...
En dehors de rares exceptions, c'est illégal. Si pour posséder un bien il faut tomber dans l'illégalité, voilà un biais on ne peut plus révélateur de la dématérialisation.
Xendor
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7283
Enregistré le: 21 Juil 2008
 

Messagepar HanSolo » Mar 18 Aoû 2020 - 14:28   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

Xendor a écrit:
HanSolo a écrit:C'est assez simple de recuperer ces séries et les graver sur Dvd ...
En dehors de rares exceptions, c'est illégal. Si pour posséder un bien il faut tomber dans l'illégalité, voilà un biais on ne peut plus révélateur de la dématérialisation


La dématerialisation est un fait qui s'impose a tous.

Quand j'etais jeune, je me faisais des compil de morceaux que j'appréciais sur K7 audio, puis CDs.
Stricto sensu c'etait illégal - même en possédant les CDs d'origine; mais tant qu'on n'en fait pas une diffusion autour de soi ou un commerce, ca ne m'a jamais posé de souci.

Par ailleurs, j'achete mes DVD vierges/Disques Durs en France, donc je paie une redevance copie privée sur tous ces supports!

Xendor a écrit:Chez moi j'ai des livres qui ont plus de 200 ans. Rares de par leur existence jusqu'à aujourd'hui et non par leur valeur ou leur nombres d'exemplaires.
J'aimerais bien voir ce qu'il restera des films sur les plateformes dans 200 ans, leur accès, les tarifs, etc. Surtout qu'ils seront tombés dans le domaine public donc rien ne justifiera de faire payer pour leur accès. Virés du catalogue ? Sans parler des contenus YouTube avec des créations originales de groupes locaux, de courts et longs métrages indépendants. Qui les cherchera dans 200 ans ?
Dans 200 ans, si les livres que j'ai connaissent le même type de propriétaires (famille) et les mêmes conditions de conservation, il auront à peine vieilli. 200 ans c'est vite passé à l'échelle d'une famille (surtout par tranche de 80 ans, les vieux aïeux croisent même leurs descendances maintenant).
Alors que 200 ans c'est très long pour une plateforme digitale... je n'y vois aucune forme de pérennité.


Je ne vois pas le rapport avec le débat "support physique/démat" ...
Le problème est exactement du même ordre pour les VHS / DVD / BluRay.
Ca m'etonnerais qu'on puisse lire facilement ces supports physiques dans 200 ans a moins de les conserver avec des regles strictes et qu'on garde des supports de lecture ad hoc / de logiciel adéquat et une compatibilité descendante ...
Je t'aime... Je sais!
Leia - Han
HanSolo
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10002
Enregistré le: 05 Oct 1999
Localisation: France
 

Messagepar Xendor » Mar 18 Aoû 2020 - 15:24   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

Tu fais un homme de paille.
Je parlais évidemment des exclusivités des plateformes. Typiquement, The Mandalorian. Être abonné à la chaîne ne donne pas le droit de la télécharger. Être dans la capacité de le faire techniquement, c'est autre chose.
Bien sûr on peut se poser la question, au même titre qu'on peut enregistrer avec un magnétoscope. Sauf qu'une K7 allait rarement de mains en mains, et même si c'était le cas, c'était très limité. De plus, le duplicata d'une K7 engendrait une perte de qualité, c'était donc un facteur limitant. L'emballage permettait également de distinguer une K7 d'une K7 pirate. Et, avant tout, il s'agissait d'un procédé totalement légitimisé puisque disponible en vente française et dont le but avoué des magnétoscopes était d'enregistrer des programmes à la télévision permettant ainsi d'avoir les premiers "replay".
À ma connaissance, Disney+ étant à la demande, la plateforme n'entre pas dans cette catégorie. Surtout dans le cadre d'une exclusivité... (on ne parle pas d'Intervilles). Mais admettons. La première utilité de ce procédé sera de mettre en ligne des fichiers de façon totalement illégale ; l'abonné qui enregistre pour son confort personnel est anecdotique. Encore une fois, admettons que ce soit comme pour la VHS. Donc mon père enregistre l'ensemble du catalogue Disney+ et à son décès j'hérite de l'ensemble de ses fichiers, que je pourrai alors transmettre à mon tour ? Mouais... Déjà qu'un DVD/BR n'est qu'une façon légale d'accéder à l’œuvre, mais ne donne aucun autre droit, alors un fichier... L'article L122-5 réserve l'usage des copies de façon privée. Je doute qu'un héritage de copies fasse jurisprudence, surtout qu'il n'y a pas toujours de filiation entre le propriétaire et le/les héritiers.
Il ne restera donc rien de matériel, légalement parlant. Contrairement à un livre (ou un Blu Ray) de 200 ans. Et le disque dur, on en parle ? après tout on est 4 héritiers, doit-on diviser les fichiers en 4 ? ou simplement les copier 4 fois ? les considérer comme perdus ? C'est de plus en plus bancal, alors que pendant ce temps-là, Disney+ continue de vendre The Mandalorian uniquement sur sa plateforme via un abonnement payant...

De toute façon à quoi bon tourner autour du pot ? Ces fichiers viennent d'ailleurs sur internet, pas d'un usage personnel et les 3/4 du forum ont regardé The Mandalorian d'une façon illégale (je n'en fais pas partie).
Ça me fera toujours sourire ce faux débat, à faire semblant et chercher midi à quatorze heure, alors qu'on sait tous très bien de quoi il s'agit. Pendant ce temps-là YouTube et Cie censurent des contenus créatifs et/ou des œuvres originales inspirées d’œuvres de grands groupes et/ou libres de droits dans l’indifférence générale ; grâce à des bots ou des entreprises très restrictives sur les caricatures, les fans-films, les bandes originales liées à la musique libre de droits, etc, etc.
Ces mêmes grands groupes qui trichent honteusement avec la propriété intellectuelle en usant eux-même de dérogations et autres subterfuges pour éviter à tout prix l'arrivée dans le domaine public (comme pour une célèbre souris par exemple). Là on devrait déjà avoir accès à une libre reproduction ! The Mandalorian n'en est que l'épiphénomène... :paf:

Bref, je crois que j'ai suffisamment fait le tour de la question :wink:
Xendor
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7283
Enregistré le: 21 Juil 2008
 

Messagepar Obiwan Keshnobi » Mar 18 Aoû 2020 - 15:39   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

Ton livre de 200 ans tu le partage comment en 4 ?
Open Your Mind : A Star Wars Story
Avatar de l'horreur, Maître du mauvais goût, béni-oui-oui de Disney.
Obiwan Keshnobi
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 9646
Enregistré le: 26 Jan 2011
Localisation: Angoulême
 

Messagepar Xendor » Mar 18 Aoû 2020 - 15:52   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

Oui justement là tu n'as pas le choix. Contrairement à un fichier. C'est ce que je voulais démontrer.
Bref... et pour ce qui est des lecteurs, même si j'imagine que dans 200 ans il y aura toujours de quoi les lire ne serait-ce que par curiosité (comme les gramophones et autres antiquités), là où je voulais en venir, c'est que le support qu'il soit DVD, BR, RFID ou une nouvelle technologie, permet de posséder physiquement le film/l'album et donc empêche d'être dépossédé.

Et pour finir, puisque je ne suis pas à une contradiction près, je citerai Tyler Durden : les choses que l'on possède finissent par nous posséder :transpire:
Xendor
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7283
Enregistré le: 21 Juil 2008
 

Messagepar HanSolo » Mar 18 Aoû 2020 - 15:57   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

Xendor a écrit:Et, avant tout, il s'agissait d'un procédé totalement légitimisé puisque disponible en vente française et dont le but avoué des magnétoscopes était d'enregistrer des programmes à la télévision permettant ainsi d'avoir les premiers "replay".

Et c'est pour la même raison qu'on paie actuellement une taxe sur tous les supports de stockage (Disque dur, DVD ou BluRay vierges ...)

Xendor a écrit:Donc mon père enregistre l'ensemble du catalogue Disney+ et à son décès j'hérite de l'ensemble de ses fichiers, que je pourrai alors transmettre à mon tour ? Mouais... Déjà qu'un DVD/BR n'est qu'une façon légale d'accéder à l’œuvre, mais ne donne aucun autre droit, alors un fichier... L'article L122-5 réserve l'usage des copies de façon privée. Je doute qu'un héritage de copies fasse jurisprudence, surtout qu'il n'y a pas toujours de filiation entre le propriétaire et le/les héritiers.


Penser qu'une collection de DVD/BluRay puisse se transmettre par héritage, c'est s'illusionner.
Un BluRay n'est pas plus pérenne qu'un jeu vidéo sur support physique. Pour pouvoir le lire dans 50 ans, il faudra:
- disposer d'un lecteur
- de logiciels a jour qui lisent des versions de fichiers datant de 50 ans
- un support physique parfaitement conservé et non touché par le phénoméne "BluRay rot" ...
Je t'aime... Je sais!
Leia - Han
HanSolo
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10002
Enregistré le: 05 Oct 1999
Localisation: France
 

Messagepar Chasky » Mer 19 Aoû 2020 - 9:23   Sujet: Re: The Mandalorian - Blu-ray & DVD

Xendor a écrit:L'article L122-5 réserve l'usage des copies de façon privée. Je doute qu'un héritage de copies fasse jurisprudence

Si.

D'autres questions ?
Chasky
Ancien staffeur
 
Messages: 5680
Enregistré le: 26 Déc 2001
 

Précédente

Retourner vers The Mandalorian


  •    Informations