Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

Dernières minutes

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar Kléber Valéra » Dim 30 Sep 2012 - 21:39   Sujet: Dernières minutes

Message du staff :

Cette fan-fiction a fait l’objet d’une publication sur SWU. Vous pouvez la retrouver en texte intégral, au format pdf et epub (sauf pour les nouvelles les plus anciennes) en cliquant sur ce lien.
N’hésitez pas à revenir sur ce topic après votre lecture pour donner votre avis et en parler avec l’auteur(e).

Bonne lecture !
Le staff fan-fictions.

-----------



Ci-après, un petit texte très court sur un personnage de l'UE qui est à mon goût sous-exploité. Une idée qui m'est venue comme ça, en passant.
Fichiers joints
Dernières minutes.pdf
(27.29 Kio) Téléchargé 118 fois
"La violence est le dernier refuge de l'incompétence." , Isaac Asimov
Kléber Valéra
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 304
Enregistré le: 22 Mar 2012
 

Messagepar Code 44 » Lun 01 Oct 2012 - 10:18   Sujet: Re: Dernières minutes

L'OS ne faisant que quatre pages, tu pouvais le publier direct sur ton post, c'était pas la peine d'en faire un PDF.

Enfin bon, mis à part ça, j'ai lu et c'est assez sympa. Bon le truc étant qu'on a déjà ce récit dans la novelisation de l'épisode III, jusqte avant que Vador ne massacre le Conseil Séparatiste avec des vannes de merde, mais pourquoi pas, après tout, c'est toujours bien de creuser ce qu'on ne voit pas.

Donc, OS centré sur le Vice-Roi, personnage où je te rejoindrais pour dire qu'il est sous-exploité. Le fait qu'il ait le charisme d'une huitre en plastique explique sans doute aussi cela. Les dernières pensées de Gunray avant son assassinat donc, why not, même si j'ai beaucoup de mal à l'imaginer caresser le rêve de prendre les rênes séparatistes. C'est un alien d'affaire, son truc à lui, c'est les sous, pas le goût du pouvoir. Déjà qu'il se retrouve Vice-Roi seulement à cause des manips de Palpy... :neutre:

Pour moi, c'est un pantin conscient de sa condition, et limite heureux de l'être. Mais well.

Ah, un truc qui m'a fait tiquer. Ce n'est pas la Fédération de Systèmes Indépendants, mais la Confédération (parce que clin d'oeil au Sud pendant la Guerre de Sécéssion, toussa), donc la FSI n'existe pas. C'est la CSI. :wink:
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1179
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Kléber Valéra » Lun 01 Oct 2012 - 21:19   Sujet: Re: Dernières minutes

A la demande de Jagen, la version non PDF:


« Le plan s’est déroulé comme vous l’aviez promis, Monseigneur.
-Je suis content de vous, vice-roi. Lorsque mon nouvel apprenti, Dark Vador, arrivera, soyez-sûr qu’il s’occupera de vous. »




Un moment plus tard.



Nute Gunray faisait les cent pas dans la petite pièce qui devait, à l’origine, être une remise de bonne taille et qui aujourd’hui, par la force des choses, était devenue sa chambre. La pièce était assez grande. Mais le mobilier hors de prix disposé à la hâte ne serait jamais parvenu à faire de l’endroit une chambre de luxe. Il y a trois ans, vivre autrement que dans la richesse et le fastueux aurait été impensable pour le neimoidien. Mais il y a trois ans, avait débuté la guerre des clones, et il avait dû faire quelques concessions. Depuis cette époque, il acceptait de vivre dans des lieux austères et étroits, à condition que ce fut de manière occasionnelle, et dans la mesure où cela lui permettait de rester en vie.
Feu le général Grievous, un cyborg impitoyable et colérique, mais aussi heureusement incroyablement bon stratège, avait affirmé que lui comme les autres leaders de la CSI, seraient en sécurité sur Mustafar. Ç’avait été difficile à croire : après un enchaînement de victoires sans précédent qui s’était poursuivi jusque dans le Noyau, la coalition séparatiste s’était vue repoussé sans interruption jusqu’aux confins des territoires civilisés, et s’était même vue priver de son membre le plus éminent, le comte Dooku. Tout cela n’inspirait guère confiance en l’avenir, et il n’avait pu croire de la bouche du demi-robot que Mustafar était un refuge sûr. Et à présent, Grievous lui-même était mort : Nute se serait-il lancé dans une telle entreprise s’il avait imaginé de tels risques dès le départ ? Sans doute pas. Etre un grand chef, pourquoi pas ? Mais pas si cela implique d’être menacé de mort.
Pour l’heure la question ne se posait pas, il était a priori hors de portée des jedi. Ou en tout cas il préférait imaginer qu’il le fut. Et puis, si la Confédération des Systèmes Indépendants avait connu un brusque revirement, pourquoi pas la République ? La guerre n’était pas encore finie, et il n’était peut-être pas le plus grand politologue de la galaxie, mais il savait une chose : dans une guerre, seule la fin importe. Le reste, l’Histoire finit toujours par l’oublier.
Non, la CSI n’était pas finie. Il lui restait son arme secrète, un joujou valant une fortune mais qui serait un outil de terreur si grand que plus personne n’oserait s’opposer à la Confédération. En outre, même après la perte de Dooku et de Grievous, il leur restait leur véritable chef, caché mais toujours présent, le seigneur sith Dark Sidious.
Dark Sidious… Nute Gunray n’avait aucune confiance en lui. Il y a treize ans de cela, il était même convaincu que le bonhomme l’avait trahi et abandonné à son sort, quand le blocus de la pitoyable planète Naboo avait échoué. Mais lorsqu’il avait compris de qui émanait l’idée de cette alliance séparatiste et de tout ses avantages, il avait alors eu confirmation de ce qu’il n’avait que supposé jadis : Sidious était un être puissant et dangereux, ayant des stratégies à long terme parfaitement manigancées. Quelqu’un de très intelligent qu’il valait mieux compter parmi ses alliés.
Oui, Dark Sidious lui fichait une trouille bleue, ce qui, compte tenu des standards neimoidiens sur l’effroi, n’est pas peu dire. Mais il préférait se ranger du côté de celui qui aurait toujours le pouvoir quelle que soit l’issue des évènements. Pour parler en termes plus commerciaux, aller à l’encontre de Sidious aurait signifié la faillite. Et Gunray avait compris, ça aussi depuis très longtemps, qu’en politique, la faillite était encore moins envisageable qu’en affaires.
Et puis, après leur victoire, il pourrait facilement s’en mettre plein les poches sans trop d’efforts. Après tout, si le plan se déroulait comme prévu, la fin de la guerre signifierait un changement de politique globale pour toutes les planètes de la galaxie. Evidemment, la CSI ne conserverait pas de pouvoir officiel sur aucun des territoires conquis : bien qu’il ait eu à titre personnel certaines expériences politiciennes, comme en témoignait son passé sur Cato-Neimoidia, il était avant tout un marchand. Ce qui l’intéressait, lui comme les autres membres du Conseil séparatiste –et comme ça avait été prévu dès le départ- était de transformer le quasi-monopole commercial de toutes leurs organisations en monopole absolu et indiscutable, ayant une emprise sur toute cette galaxie nouvellement remaniée. Dès lors qu’ils auraient l’assurance que la Fedcom, la Guilde ou le Technosyndicat avaient mainmise sur toutes les richesses possibles, lui et les autres laisseraient les questions politiques être gérées par ceux qui le voudraient bien. Ce ne serait plus leur affaire.
Encore que… De temps à autres, Nute Gunray prenait de plus en plus goût à ce pouvoir… Il n’en était pas encore à le préférer à l’argent, mais c’était quand même une chose plutôt grisante. D’autant que Dooku avait toujours été chef du Conseil. Il y a quelques mois, quand il était mort dans le ciel de Coruscant, il n’y avait plus eu de chef. Pas officiellement en tout cas –Sidious étant évidemment toujours leader en secret. Et personne n’avait tenté de se prétendre remplaçant du comte, puisque Sidious n’en avait pas désigné. Ensuite, Grievous était devenu son porte-parole, ce qui avait maintenu quelques temps ce status égalitaire au sein du Conseil. Mais à présent que le guerrier de métal avait été expédié ad patres, le seigneur sith avait inexplicablement fait de lui son porte-parole. Soit dit en passant, Nute Gunray remisait cela plutôt sur le fait qu’il le connaissait depuis plus longtemps que les autres, que sur un quelconque traitement de faveur à son égard –il ne se faisait pas d’illusions. En tous les cas, cela avait fait de lui un chef officieux du petit groupe. Autrement dit, Dark Sidious mis à part, il était devenu le chef tout-puissant de la coalition ayant le contrôle sur un tiers de la galaxie connue. Oui, vraiment, ce pouvoir avait quelque chose d’entêtant. Et le vice-roi de la Fédération du Commerce doutait qu’un si grand pouvoir eut pu être acheté, quel que fut le prix, sans les intrigues politiques appropriées. Comme quoi, l’argent n’achetait pas tout. Pas seul en tout cas…
L’argent devait malgré tout rester sa première ambition –n’est-ce pas le but que tout être sensé recherche ?
Perdu dans ses réflexions, Nute Gunray ne remarqua que longtemps après avoir commencé qu’il s’était mis à tourner dans la petite pièce, très agité. D’usuel, il réfléchissait mieux assis et posé, mais plus aujourd’hui. Sans doute parce que malgré ses efforts pour l’oublier, il savait que la menace qui pesait au-dessus de sa tête était bien plus importante que ce qu’il voulait admettre. Et, inconsciemment peut-être, cela le rendait nerveux.
On frappa à la porte, il s’arrêta.

« Entrez ! »
La porte de métal noire coulissa vers le haut et disparut totalement dans mur supérieur. Dans le couloir, se tenait Wat Tambor, directeur du TechoSyndicat. Le skakoéen était en permanence enfermé dans une combinaison semi-mécanique, et sa voix était synthétisée par un appareil qui lui était intégré. En bien des points, il rappelait à Gunray l’ignoble général Grievous.
« Vice-roi, j’ai cru comprendre que votre disciple souhaitait vous parler, lui fit Tambor d’une voix grave.
-Et c’est vous qui venez me dire ça ? »
Grave erreur de sa part. S’il voulait conserver son status de pseudo-leader du Conseil, Gunray ne devait à aucun prix se montrer trop ouvertement supérieur, sinon les autres viendraient lui rappeler son véritable rôle. Il espéra que le skakoéen ne prendrait pas sa remarque pour une insulte. Fort heureusement, ce ne fut pas le cas.
« A dire vrai, je n’ai pour le moment rien de particulier à faire. »
Un sentiment que pouvait tout à fait comprendre le vice-roi : la machine de guerre était si bien huilée qu’elle se passait en général de leur intervention. Et puisque cette fabrique de droïdes mustafarienne qui servait de base secrète ne présentait aucune distraction particulière, il s’était lui-même retrouvé une ou deux fois à ne pas savoir quoi faire.
« En outre, vous savez que nous sommes ici en manque de personnel.
-Hélas…
-Et il ne pouvait pas venir lui-même. Il vous expliquera tout cela mieux que moi.
-Parfait. Je vous suis, mon cher Wat. »
Le neimoidien referma la porte derrière lui. Le skakoéen ne marchait pas : comme toujours, il roulait. L’effet était étrange, mais depuis le temps, il s’y était habitué. Le long des couloirs obscurs, il repensa à lui, et aussi à tous les autres chefs de la Confédération : San Hill, Poggle, Shu Mai et les autres. Il songea que s’il n’avait aucune confiance en Sidious, même au bout de trois ans, il n’avait aucune confiance en eux non plus. Il faut dire que la plupart étaient il n’y a pas si longtemps des concurrents et rivaux. Au fond, Dooku (et en fin de compte Sidious) avait réussi un coût de maître en fédérant des ennemis jurés. Mais non, il n’avait toujours pas confiance en eux. Ceci-dit, il demeurait bizarrement plus confiants en eux qu’en Sidious lui-même. Peut-être parce qu’il était certain qu’eux aussi avaient une trouille bleue du seigneur sith. Cela ne faisait pas d’eux des amis, mais ils partageaient au moins cette frayeur commune.
Des amis… Bien sûr que cela n’aurait pas pu faire d’eux des « amis ». Nute Gunray n’avait aucun ami. D’abord, parce que culturellement, l’amitié n’était pas un sentiment très reconnu par sa race. Et aussi parce que pour réussir en ce monde, il était nécessaire d’être seul.
Finalement, se dit-il en entrant dans la salle de commandement, son second, Rune Haako, était ce qui se rapprochait le plus de l’ami pour lui. Autrement dit s’il avait dû se retrouver avec quelqu’un sur une île déserte sans nourriture pour survivre, Haako aurait été le seul avec lequel il aurait hésité une seconde avant de se jeter sur lui pour le manger.
Wat Tambor se dirigea vers un coin de la salle, Gunray rejoignit Haako qui faisait face à une table holographique.
« Vice-roi, salua ce dernier. »
Pour toute réponse, Nute Gunray inclina la tête. La table projetait une image tridimensionnelle de la bataille de Tranaï, probablement en temps réel.
« Navré de ne pas être venu vous chercher moi-même, mais je devais continuer à analyser le déroulement des opérations. La situation ne se présente pas bien du tout.
-Je vois cela. Ceci-dit, je vous rappelle que nos troupes étaient déjà en sous-nombre avant même que cette bataille commence. C’était prévisible. Inutile de s’inquiéter à ce point, cette perte sera mineure. Et si elle ouvre comme prévu le chemin pour les troupes de Tambor, tout se sera déroulé selon le plan.
-Certes, mais n’oublions pas que… »
Rune Haako fut interrompu par un bip qui retentit dans toute le salle de commandement. Poggle le Bref, qui était alors déjà penché au-dessus de la console qui venait de faire ce bruit, annonça de sa voix insectoïde :
« [Vaisseau en approche.] »
Les autres approchèrent de la console, qui affichait l’hologramme du vaisseau. Vu la forme, on ne pouvait pas se tromper. C’était un intercepteur jedi, un vaisseau républicain.
« Une attaque ? questionna Passel Argente.
-[Non. Apparemment, il est seul].
-La galaxie est trop grande pour que ce ne soit qu’un hasard.
-[On reçoit une transmission cryptée. C’est un de nos codes de cryptage, un de ceux utilisés par le Seigneur Sidious.] »
A ces mots, le silence se fit. Seuls les émissaires directs du seigneur sith utilisaient ses codes privés. Il n’y avait donc plus beaucoup de mystères sur l’identité du visiteur. Ceci-dit, s’il en restait encore, la transcription du message apparut sous l’hologramme du vaisseau et mit fin à tous les doutes. Il était écrit : « Vaisseau du Seigneur Vador à commandement séparatiste. Demande autorisation de se poser sur le champ. »
Sans même se concerter avec ses collègues, l’archiduc géonosien mit en pause les satellites de défense d’une simple pression du doigt. Et le seigneur sith passa sans s’arrêter, pour arriver quelques minutes plus tard sur l’aire d’atterrissage de la base. Décidant qu’il n’y avait pas lieu de réserver un accueil particulier à un seigneur sith qui n’était finalement qu’un simple messager de Sidious, chacun retourna à son poste en attendant l’arrivée du nouveau venu. Gunray et Haako retournèrent à la table holographique.
Mais la bataille de Tranaï ne les intéressait plus du tout.
« Que croyez-vous qu’il vienne nous annoncer ?
-Je ne sais pas. Je ne prétends pas connaître toutes les volontés de Dark Sidious. Mais peut-être est-il venu nous récompenser ? Peut-être que la fin de la guerre est plus proche que nous ne le pensions, et que notre rétribution va nous être donnée prochainement.
-Et le sith aurait traversé toute la galaxie juste pour nous le dire ?
-Je ne sais pas. »
Nute Gunray regarda autour de lui, constatant que certains étaient devenus nerveux. Lui-même avait le pouls qui s’accélérait. Il jeta un œil sur l’écran vidéo que regardait Shu Mai. Il retransmettait l’image du sith qui marchait à leur encontre. Sa figure était encapuchonnée, mais sa démarche, sa carrure… Pour une obscure raison, Nute Gunray avait l’impression d’avoir déjà vu cette homme quelque part. Aux informations peut-être ? Non, ça ne pouvait pas être cela.
L’inconnu arriva enfin sous l’arche de la salle de commandement, entouré par deux gardes neimoidiens. Il ôta son capuchon.
Le vice-roi détourna son regard de la table holographique. Il regarda le Héros Sans Peur droit dans les yeux, tentant de masquer ses véritables émotions.
« Bienvenue Seigneur Vador. Il y a un moment que nous vous attendions… »
Modifié en dernier par Kléber Valéra le Lun 01 Oct 2012 - 21:55, modifié 1 fois.
"La violence est le dernier refuge de l'incompétence." , Isaac Asimov
Kléber Valéra
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 304
Enregistré le: 22 Mar 2012
 

Messagepar Jagen Eripsa » Lun 01 Oct 2012 - 21:30   Sujet: Re: Dernières minutes

Kehor Nabaag a écrit:A la demande de Jagen, la version non PDF

Merci :jap:

J'aime bien, mais il y a quelque chose qui me dérange :

Kehor Nabaag a écrit:Il y a quelques mois, quand il était mort dans le ciel de Coruscant, il n’y avait plus eu de chef

Il se passe une semaine (chronologie travissienne, mais assez en raccord avec les films, quand on y regarde d'un peu plus près) entre la mort de Dooku et l'Ordre 66 :wink:
“Nulla dies sine linea.” - Pline l'Ancien
Jagen Eripsa
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 23583
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: Aunis Prime
 

Messagepar Kléber Valéra » Lun 01 Oct 2012 - 21:37   Sujet: Re: Dernières minutes

Et pour te répondre, Code 44 :
Code 44 a écrit:Bon le truc étant qu'on a déjà ce récit dans la novelisation de l'épisode III, jusqte avant que Vador ne massacre le Conseil Séparatiste avec des vannes de merde, mais pourquoi pas, après tout, c'est toujours bien de creuser ce qu'on ne voit pas.

Exact, mais je n'étais pas très fan de cette version (mais chacun ses goûts).
Note : cela ne m'a pas empêché d'apprécier le reste de cette novélisation...
Code 44 a écrit:Le fait qu'il ait le charisme d'une huitre en plastique explique sans doute aussi cela

Je ne peux qu'être d'accord avec toi. Mais à mon avis, en litterature, un personnage n'est pas forcément intéressant parce qu'il est charismatique, mais parce qu'il a une personnalité bien particulière. Et en leader incroyablement trouillard et cupide, Gunray me semble très intéressent comme personnage, un point à exploiter. D'ailleurs à ce sujet, si tu ne l'as pas lu déjà, je te conseille "American gods" de Neil Gaiman, et tu verras qu'un personnage peut être passionnant sans être charismatique...
Code 44 a écrit:le rêve de prendre les rênes séparatistes

Peut-être pas... Honnêtement je ne le vois pas penser aussi loin. Mais de fait, on constate dans les films que son rôle s'épaissit malgré lui. Il n'est donc pas inconcevable qu'il apprécie le pouvoir (non mérité) qui lui est confié...
Code 44 a écrit:Déjà qu'il se retrouve Vice-Roi seulement à cause des manips de Palpy

Ah bon??? J'ai dû manquer un épisode alors. C'est dans une BD que c'est dit, ça?
Code 44 a écrit:donc la FSI n'existe pas

Pourtant j'ai déjà vu les deux traductions possibles. Mais j'avais jamais fait le lien avec la Conf. de la guerre de Sécession (et effectivement, c'est pourtant évident). Merci de l'info, je vais corriger.
Modifié en dernier par Kléber Valéra le Lun 01 Oct 2012 - 21:56, modifié 2 fois.
"La violence est le dernier refuge de l'incompétence." , Isaac Asimov
Kléber Valéra
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 304
Enregistré le: 22 Mar 2012
 

Messagepar Jagen Eripsa » Lun 01 Oct 2012 - 21:40   Sujet: Re: Dernières minutes

Kehor Nabaag a écrit:Ah bon??? J'ai dû manquer un épisode alors. C'est dans une BD que c'est dit, ça?

Dans l'Ombre du Chasseur et Vent de Trahison, si mes souvenirs sont exacts. :wink:
“Nulla dies sine linea.” - Pline l'Ancien
Jagen Eripsa
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 23583
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: Aunis Prime
 

Messagepar Kléber Valéra » Lun 01 Oct 2012 - 22:01   Sujet: Re: Dernières minutes

Jagen Eripsa a écrit:Il se passe une semaine

Si c'est de Traviss (note: je n'ai pas encore lu Ordre 66 donc : no spoilers!) c'est une référence pour moi. Ceci dit, je remarque juste que dans le film, quand Ani retrouve Padmé, elle n'est visiblement pas enceinte (donc grand maximum 5-6 mois de grossesse, et encore j'exagère). Alors qu'elle l'est clairement quand elle retrouve Ani sur Mustafar...
Jagen Eripsa a écrit:Dans l'Ombre du Chasseur et Vent de Trahison

Pour le premier je ne me souviens plus. Pour le second je n'ai pas eu la chance de le lire. Mais je vous crois.
"La violence est le dernier refuge de l'incompétence." , Isaac Asimov
Kléber Valéra
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 304
Enregistré le: 22 Mar 2012
 

Messagepar Jagen Eripsa » Lun 01 Oct 2012 - 22:30   Sujet: Re: Dernières minutes

Il est aussi possible que ce soit une grossesse peu visible, comme dans le cas des dénis :neutre:
“Nulla dies sine linea.” - Pline l'Ancien
Jagen Eripsa
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 23583
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: Aunis Prime
 

Messagepar Code 44 » Mar 02 Oct 2012 - 5:30   Sujet: Re: Dernières minutes

Je parlais bien de Vent de Trahison, où tous les chefs de la FDC se font assassiner, et où Gunray étant la seul survivant, il se retrouve chef de l'organisation.

Bon, ça contredit la BD sur la guerre de Stark, où c'est suite à sa gestion de la crise, qu'il devient Vice-Roi, mais dans les deux cas, Palpatine était derrière, à tirer les ficelles.

Dans l'Ombre du Chasseur, Palpy essaye plutôt de sauver les meubles pour que l'épisode I prenne lieu.
Mais en fait ça veut dire que...Hath Monchar essayait d'empécher que la prélogie ne naisse. Cet homme était un héros ! :shock:
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1179
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar Nicravin » Mar 09 Oct 2012 - 22:28   Sujet: Re: Dernières minutes

J'ai lu et c'était pas mal du tout comme OS, ni trop court ni trop long, juste la bonne longueur étant donné le contenu. J'ai bien aimé suivre les dernières pensées de Gurnay, ses ambitions même si ce fut, pour moi aussi, assez suspect qu'il envisage de prendre la tête des Séparatistes, à fortiori quant Sidious est vivant. Au rang de ses ambitions, je l'aurais plutôt vu caresser le rêve d'indexer à la Fédération du Commerce le techno-Syndicat et les autres membres du collectif mais soit, passons.

Sur le style, je dois avouer que tu te défends pas mal du tout. J'ai de loin préféré ceci à tes CdCN, j'ai l'impression que les textes courts te vont mieux que les romans : les phrases ici sont concises, sans fioritures ou parenthèses (au propre comme au figuré) inutiles. Tu es parvenu à un juste équilibre entre les descriptions, la narration et les dialogues et c'est nettement plus agréable à lire, sincèrement.
:cute:
Je ne dis pas que la femme est méchante, je dis que l'homme est con.
Jacques Brel
Nicravin
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3826
Enregistré le: 17 Juin 2011
Localisation: Entre kikoo et boulayland
 

Messagepar Den » Ven 26 Oct 2012 - 12:43   Sujet: Re: Dernières minutes

Voilà une fic bien sympathique!
Comme l'a dit Nicravin, elle a pile la bonne longueur! Du coup, on n'a pas le temps de s'ennuyer. Et ça, c'est bien!
Tu sembles avoir bien cerné Gunray même si je suis d'accord avec Nicravin (une fois de plus) quand il dit qu'il est peu probable qu'il souhaite prendre la tête des Séparatistes alors que Palpy est vivant. Mais ce n'est qu'une détail qui ne gâche en rien le plaisir de lecture.
Très bon moment de lecture donc!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6133
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Kléber Valéra » Lun 12 Nov 2012 - 22:54   Sujet: Re: Dernières minutes

D'abord, merci pour vos critiques. Peu nombreuses, mais très instructives.

Pour ceux qui auront noté les incohérences vis-à-vis de Dark Plagueis, je suis d'accord. Mais pour ma défense, je viens seulement de le finir!
Ceci-dit je ne suis pas sûr de vouloir retconer mon texte : j'aime bien mon Gunray, cupide mais ambitieux... Enfin, on verra bien...
Nicravin a écrit: juste la bonne longueur

Tu ne serais pas la première personne à me dire que j'écris mieux dans le genre court (je compare ta remarque au critique que l'on m'avait faites sur "Black Harvest"). Et comprends bien que j'apprécie. Mais résolument, je veux me tourner vers de longs textes (et j'y arriverai! Enfin, j'espère.).
Nicravin a écrit:assez suspect qu'il envisage de prendre la tête des Séparatistes

Je ne crois pas avoir dit qu'il envisageait une telle chose (mais je devrais relire avant de parler bêtement). Je crois avoir dit que, de fait, dans le groupe, une fois Grievous mort, il est devenu le plus charismatique. Quand Vador arrive, c'est lui et personne d'autre qui prend la parole (et c'est normal puisqu'il était plus simple pour George Lucas de faire parler celui que le public connaît à peu près depuis l'épisode I, mais du point de vue de l'histoire, cette prise de parole signifie quelque chose -de mon point de vue).
Nicravin a écrit:Tu es parvenu à un juste équilibre entre les descriptions, la narration et les dialogues et c'est nettement plus agréable à lire, sincèrement.

Merci. J'essaierai d'appliquer la méthode au genre long. On verra ce que ça donnera... (Peut-être rien?)
"La violence est le dernier refuge de l'incompétence." , Isaac Asimov
Kléber Valéra
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 304
Enregistré le: 22 Mar 2012
 

Messagepar Nicravin » Lun 12 Nov 2012 - 23:01   Sujet: Re: Dernières minutes

Kehor Nabaag a écrit:D'abord, merci pour vos critiques. Peu nombreuses, mais très instructives.

Bienvenue en section Fan-Fictions. :paf:
Kehor Nabaag a écrit:Mais résolument, je veux me tourner vers de longs textes (et j'y arriverai! Enfin, j'espère.).

J'espère que ça donnera pour le second opus des Chroniques du Cristal Noir. 8) :jap:
Je ne dis pas que la femme est méchante, je dis que l'homme est con.
Jacques Brel
Nicravin
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3826
Enregistré le: 17 Juin 2011
Localisation: Entre kikoo et boulayland
 

Messagepar Jagen Eripsa » Lun 12 Nov 2012 - 23:07   Sujet: Re: Dernières minutes

Kehor Nabaag a écrit:dans le groupe, une fois Grievous mort, il est devenu le plus charismatique.

Je ne pensais pas que les Séparatistes étaient tombés si bas... :paf:
“Nulla dies sine linea.” - Pline l'Ancien
Jagen Eripsa
Administrateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 23583
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: Aunis Prime
 

Messagepar Den » Mar 13 Nov 2012 - 17:01   Sujet: Re: Dernières minutes

Mais résolument, je veux me tourner vers de longs textes (et j'y arriverai! Enfin, j'espère.).
T'inquiète! C'est en forgeant qu'on devient forgeron. :wink:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 6133
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Hiivsha » Mar 13 Nov 2012 - 19:09   Sujet: Re: Dernières minutes

Je ne trancherai pas sur le "fond" de l'histoire, mes connaissances dans les romans SW ne me le permettant pas. :D

Sur le style, j'aime beaucoup, c'est soigné, précis et concis, entraînant à la lecture et parfaitement écrit, du niveau d'un roman "officiel". :jap:

Quelques coquilles subsistent :
"la coalition séparatiste s’était vue repoussé" => ne faut-il pas écrire "repousser" en vertu de la règle : "lorsque deux verbe se suivent le second est à l'infinitif" ? (d'ailleurs un peu plus loin tu écris fort à propos : "s’était même vue priver de son membre")
"un coût de maître" => "un coup de maître"
"Ceci-dit" (3 fois) => "Ceci dit" (il me semble que le trait d'union est de trop, sauf erreur de ma part)
"il demeurait bizarrement plus confiants en eux" => "plus confiant"
"toute le salle de commandement" => "toute la salle"
"sur le champ" => "sur-le-champ" (à moins qu'il ne s'agisse réellement d'un champ) ;)
"cette homme" => "cet homme"

Une phrase qui m'accroche un peu :
"s’il en restait encore [des mystères], la transcription du message apparut sous l’hologramme du vaisseau et mit fin à tous les doutes."
J'aurais mis : "la transcription apparue sous l'hologramme du vaisseau mit fin à…"
mais en soi, ta phrase est correcte.

et juste pour pinailler :
"Il ôta son capuchon." => il me semble qu'il le rabat en arrière vu qu'il n'est pas "démontable" ;)
:hello:
Hiivsha
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3387
Enregistré le: 04 Juin 2011
Localisation: Villenave d'Ornon (33)
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Ven 16 Nov 2012 - 1:29   Sujet: Re: Dernières minutes

Bon, me voilà enfin :whistle:

Premier truc et pas des moindres : le sujet est bien choisi, montrer ce genre de coulisses en mode psychologique peut à la fois être intéressant et éviter l'écueil d'un délire bourrin sans originalité... Très bien, mais c'est le style qui retient le plus mon attention, la formulation des phrases et bien faites, le vocabulaire relativement riche, on est bien au-dessus des Chroniques du Cristal Noir à mon sens :) Cependant, on a pas de grosse surprise non plus dans le traitement du vice-roi, le texte n'a pas cette ambition, c'est peut-être dommage et peut-être pas, en tout cas on est dans de l'anecdotique sympa.

PS : Entre autres fautes, on écrit "statut" et pas "status" en français, hein :D
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5594
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Minos » Ven 16 Nov 2012 - 21:24   Sujet: Re: Dernières minutes

J'ai lu aussi !

Pour ce qui est de la forme, j'ai trouvé ça bien écrit (hormis les coquilles et autres fautes relevées par les collègues), ce qui est un très bon point.

Par contre, je n'ai pas été convaincu par le fond. Certes, ce que tu as proposé était intéressant, mais je pense qu'il y avait moyen d'aller beaucoup loin, en ouvrant des pistes dont personne ne s'est jamais préoccupé :
- Dans les films et les bouquins, c'est une tanche. L'expliquer via son éducation et sa famille aurait pu être chouette. Des parents trop autoritaires ? Un frère qui réussit tout, ce qui lui file des complexes et explique sa personnalité ?
- Qu'en est-il de ses regrets personnels ? Amours perdues ou qui auraient pu être ? A-t-il rêvé de tout plaquer pour une passion secrète qu'il a toujours refoulé par manque de courage ?

Bref, je trouve que tu ne l'as pas assez humanisé. Mais ceci dit, je me répète, ça ne m'a pas empêché de trouver la lecture agréable.
Les hommes sont si nécessairement fous, que ce serait être fou, par un autre tour de folie, de n'être pas fou.
Blaise Pascal.
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3033
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar Mitth'raw Nuruodo » Ven 16 Nov 2012 - 21:24   Sujet: Re: Dernières minutes

Merci Minos, c'est ce que je voulais dire mais l'heure tardive a réduit mes facultés :whistle:
"Ma chérie, ma chérie, je vis en toi ; et je t'aime si fort que tu accepterais de mourir pour moi." (Carmilla, Sheridan le Fanu)
Mitth'raw Nuruodo
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5594
Enregistré le: 16 Sep 2007
Localisation: Plongé dans le monde de l'eau et des ténèbres, bientôt perdu pour celui de l'air et de la lumière...
 

Messagepar Notsil » Ven 16 Nov 2012 - 23:13   Sujet: Re: Dernières minutes

Pas assez humanisé, ça reste un Neimoidien ^^

Lu aussi, j'aurais cru que tu allais poursuivre sur ses dernières pensées avant la mort, ceci dit ça rend bien aussi ;)

Sur la forme, tu abuses un peu des "il y a " (qu'on peut souvent retourner : il y a 5 ans / 5 ans auparavant, ça évite les soucis présent / passé en plus) et des "mais", notamment en début de chapitre. Y'a quelques présents qui trainent par ci par là, après ça reste globalement agréable à lire.
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2967
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Kléber Valéra » Lun 19 Nov 2012 - 21:56   Sujet: Re: Dernières minutes

Nicravin a écrit:J'espère que ça donnera pour le second opus des Chroniques du Cristal Noir.

Pas vraiment. Mais je m'expliquerai plus amplement dans le topic consacré très bientôt.
Hiivsha a écrit:du niveau d'un roman "officiel".

Ah... Ben... Merci.
Hiivsha a écrit:Quelques coquilles subsistent :

Merci. Une fois de plus, j'ai relu à l'arrache. Youpi! Je recorrigerai le tout.
Mitth'raw Nuruodo a écrit:Entre autres fautes, on écrit "statut" et pas "status"

Exact. Même remarque qu'avant.
Minos a écrit:mais je pense qu'il y avait moyen d'aller beaucoup loin, en ouvrant des pistes dont personne ne s'est jamais préoccupé :
- Dans les films et les bouquins, c'est une tanche. L'expliquer via son éducation et sa famille aurait pu être chouette. Des parents trop autoritaires ? Un frère qui réussit tout, ce qui lui file des complexes et explique sa personnalité ?
- Qu'en est-il de ses regrets personnels ? Amours perdues ou qui auraient pu être ? A-t-il rêvé de tout plaquer pour une passion secrète qu'il a toujours refoulé par manque de courage ?

Effectivement. Et cela aurait rendu l'histoire un peu plus surprenante (ça reprend un peu la critique de Thrawn (hors de question de me faire écrire ton pseudo en entier!!)). Mais comme expliqué dans le topic sur "Dîner dansant", j'aime les histoires qui se déroulent en coulisses. Mais même si je prends du plaisir à écrire dans l'UE, je n'oublie pas que je n'en suis pas un des auteurs. Aussi, la contrainte que je me fixe et d'être toujours en adéquation avec l'histoire des auteurs officiels (du moins si elle me plait). Par exemple, je viens de finir Dark Plagueis. J'ai adoré, donc il est pour moi "roman de mon UE". Sauf que les trois références faites sur Felucia sont en totale contradiction avec ce que j'ai dit de cette planète dans "Black Harvest". Et je suis encore en train de chercher comment je peux corriger Black Harvest pour coller à Dark Plagueis... Tu vois le truc? Après, c'est peut-être stupide, mais c'est comme ça.
Du coup, je ne veux pas inventer d'enfance à Nute Gunray, car il me semble que c'est un élément qui pourrait être raconté de manière officielle (encore que...). C'est pour ça que j'apprécie les Chroniques du Cristal Noir : ce n'est pas mon univers mais ce sont MES personnages, et j'en fais ce que j'en veux. Je peux les faire se balader comme je veux dans l'UE (sauf sur Felucia apparemment).
Notsil a écrit:Sur la forme, tu abuses un peu des "il y a " (qu'on peut souvent retourner : il y a 5 ans / 5 ans auparavant, ça évite les soucis présent / passé en plus) et des "mais", notamment en début de chapitre. Y'a quelques présents qui trainent par ci par là, après ça reste globalement agréable à lire.

Ok. Et merci.
"La violence est le dernier refuge de l'incompétence." , Isaac Asimov
Kléber Valéra
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 304
Enregistré le: 22 Mar 2012
 

Messagepar Minos » Lun 19 Nov 2012 - 22:23   Sujet: Re: Dernières minutes

Kehor Nabaag a écrit:Effectivement. Et cela aurait rendu l'histoire un peu plus surprenante (ça reprend un peu la critique de Thrawn (hors de question de me faire écrire ton pseudo en entier!!)). Mais comme expliqué dans le topic sur "Dîner dansant", j'aime les histoires qui se déroulent en coulisses. Mais même si je prends du plaisir à écrire dans l'UE, je n'oublie pas que je n'en suis pas un des auteurs. Aussi, la contrainte que je me fixe et d'être toujours en adéquation avec l'histoire des auteurs officiels (du moins si elle me plait). Par exemple, je viens de finir Dark Plagueis. J'ai adoré, donc il est pour moi "roman de mon UE". Sauf que les trois références faites sur Felucia sont en totale contradiction avec ce que j'ai dit de cette planète dans "Black Harvest". Et je suis encore en train de chercher comment je peux corriger Black Harvest pour coller à Dark Plagueis... Tu vois le truc? Après, c'est peut-être stupide, mais c'est comme ça.
Du coup, je ne veux pas inventer d'enfance à Nute Gunray, car il me semble que c'est un élément qui pourrait être raconté de manière officielle (encore que...). C'est pour ça que j'apprécie les Chroniques du Cristal Noir : ce n'est pas mon univers mais ce sont MES personnages, et j'en fais ce que j'en veux. Je peux les faire se balader comme je veux dans l'UE (sauf sur Felucia apparemment).

Perso, quand j'écris du SW, coller le plus possible à l'UE me semble aussi indispensable, ne serait-ce que pour une question de cohérence. Une manière de vouloir respecter l'existant, je pense. Par contre, je n'irai pas jusqu'à remanier mes textes s'ils ne collaient un jour plus à l'UE. Je me contenterais de me dire qu'au moment où je les ai écrits, ils étaient "canon". Ce dont je resterai fier, même si le canon entrait en complète contradiction avec mes écrits.
Pour ce qui est de l'enfance de Nute Gunray, je suis plutôt d'accord avec ton "encore que..." !
Les hommes sont si nécessairement fous, que ce serait être fou, par un autre tour de folie, de n'être pas fou.
Blaise Pascal.
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3033
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar Red Monkey » Dim 20 Oct 2013 - 16:33   Sujet: Re: Dernières minutes

Lu ! Petit OS sympathique sur les dernières pensées des leaders séparatistes avant leur mort :diable:
Excellente idée que voici !
Ca me donne d'autres idées ca aussi...
Red Monkey
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10236
Enregistré le: 14 Juin 2012
 

Messagepar Kléber Valéra » Lun 13 Jan 2014 - 19:49   Sujet: Re: Dernières minutes

Compte-tenu du manque d’activité de ce topic, aussi bien de mon côté que de celui de tous les membres du forum, je vais le faire fermer par les administrateurs. Si malgré tout vous désirez encore me contacter à ce sujet, n’hésitez pas à le faire par mail, par MP, ou encore sur un autre de mes topics encore ouvert (comme les Chroniques du Cristal Noir).

KV.


Ci-après la version PDF prenant en compte les corrections (aucun gros changements...)
Fichiers joints
Dernières minutes.pdf
(27.08 Kio) Téléchargé 32 fois
"La violence est le dernier refuge de l'incompétence." , Isaac Asimov
Kléber Valéra
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 304
Enregistré le: 22 Mar 2012
 


Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations