Dark Claria : Dame rouge des Sith [Terminé]

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar TienVogh » Sam 12 Sep 2015 - 23:24   Sujet: Dark Claria : Dame rouge des Sith [Terminé]

Bonjour,

Je me présente, TienVogh, vieux fan de Star Wars et nouvel auteur de fanfiction. Je vous propose une fiction que j'ai commencé à écrire et à publier sur les deux sites de fanfictions les plus importants, fanfiction.net (FFN) et archive of our own (AO3) mais où je suis un peu déçu du faible nombre de retours. J'espère donc trouver ici des lecteurs et lectrices un peu moins passifs.

Titre : Dark Claria : Dame rouge des Sith

Résumé : Et si Mara Jade avait une vision des évènements d'Endor et partait au secours de l'Empereur ? A la mort de Vador, elle devient la nouvelle apprentie Sith de Palpatine sous le nom de Dark Claria. Mais Lumiya, l'apprentie secrète de Vador, veut elle aussi revendiquer l'héritage de son maître.

Époque : Fin de l'épisode VI, puis univers alternatif basé sur Star Wars Legends, An 4 ABY

Personnages : Mara Jade | Dark Claria, Luke Skywalker, Sheev Palpatine | Dark Sidious, Shira Brie | Lumiya, Leïa Organa, Han Solo, Ysanne Isard, Lando Calrissian, Anakin Skywalker | Dark Vador, Roganda Ismaren, Sate Pestage, C-3PO, R2-D2, Chewbacca, quelques Personnages Originaux (liste non exhaustive)

Relations : Han/Leïa, Luke/Shira et autres couples

Genre : Aventure, Intrigues, Humour, Romance et un zeste d'érotisme :wink:

Public : Jeunes adultes, 15 ans et plus

La publication est terminée, le roman comporte 26 chapitres plus en épilogue pour environ 125 000 mots. Outre ce forum, il est publié sur fanfiction.net, Archive of Our Own et fanfictions.fr. Mais trêve de blabla, passons aux choses sérieuses (ou plutôt mes délires fictionnesques :D) avec le prologue et le premier chapitre (ainsi qu'un Dramatis Personæ que je met en spoiler pour ceux qui veulent garder la surprise)

Dark Claria : Dame rouge des Sith


Dramatis Personæ


Spoiler: Afficher
Personnages issus des films
Luke Skywalker : mâle humain de Tatooïne, 23 ans, chevalier puis maître Jedi, fils d'Anakin Skywalker et Padmé Amidala Naberrie, adopté par Owen et Beru Lars
Han Solo : mâle humain de Corellia, 33 ans, contrebandier et capitaine du Faucon Millenium
Leia Organa : femelle humaine d'Alderaan, 23 ans, princesse royale d'Alderaan, apprentie Jedi, fille d'Anakin Skywalker et Padmé Amidala Naberrie, adoptée par Bail et Breha Organa, sœur jumelle de Luke Skywalker
Chewbacca : mâle Wookiee de Kashyyyk, 204 ans, copilote du Faucon Millenium
C-3PO : droïde protocolaire de la série 3PO de Cybot Galactica, 116 ans
R2-D2 : droïde astromécanicien de la série R2 d'Industrial Automaton, >37 ans
Lando Calrissian : mâle humain de Socorro, 35 ans, joueur, contrebandier, entrepreneur et général de l'Alliance rebelle
Sheev Palpatine alias Dark Sidious : mâle humain de Naboo, 86 ans, Empereur et Seigneur Sith
Anakin Skywalker alias Dark Vador : mâle humain de Tatooïne, 46 ans, ancien chevalier Jedi devenu Seigneur Sith, décédé lors de la bataille d'Endor
Wedge Antilles : mâle humain de Corellia, 25 ans, pilote de l'Alliance rebelle, commandant de l'escadron Rogue
Mon Mothma : femelle humaine de Chandrila, 52 ans, ancienne sénatrice et leader de l'Alliance rebelle
Crix Madine : mâle humain de Corellia, ~35 ans, général de l'Alliance rebelle
Maximilian Veers : mâle humain de Denon, 52 ans, général de l'armée impériale
Tiaan Jerjerrod : mâle humain de Tinnel IV, ~40 ans, moff impérial et commandant de la seconde Étoile de la Mort, décédé lors de la bataille d'Endor
Janus Greejatus : mâle humain de Chommell Minor, ~80 ans, conseiller impérial, décédé lors de la bataille d'Endor (mention)
Gial Ackbar : mâle Mon Calamari de Mon Calamari, ~45 ans, amiral de la flotte rebelle
Carlist Rieekan : mâle humain d'Alderaan, 51 ans, général de l'Alliance rebelle
Airen Cracken : mâle humain de Contruum, 50 ans, général et chef des services de renseignements de l'Alliance rebelle
Wes Janson : mâle humain de Taanab, ~25 ans, pilote de l'Alliance rebelle, lieutenant dans l'escadron Rogue
Derek 'Hobbie' Klivian : mâle humain de Ralltiir, ~25 ans, pilote de l'Alliance rebelle, lieutenant dans l'escadron Rogue
Obi-Wan 'Ben' Kenobi : mâle humain de Stewjon, 57 ans, maître Jedi puis fantôme de Force, tué par Dark Vador sur la première Étoile de la Mort (fantôme de Force)
Pooja Naberrie : femelle humaine de Naboo, 30 ans, ancienne sénatrice, nièce de Padmé Amidala Naberrie et cousine de Luke Skywalker et Leia Organa.
Firmus Piett : mâle humain d'Axxila, 43 ans, amiral de la flotte impériale et commandant de l'Executor, décédé lors de la bataille d'Endor (mention)

Personnages issus de l'univers étendu Legends
Mara Jade alias Dark Claria : femelle humaine de Coruscant, 22 ans, Main de l'Empereur puis Dame Sith
Shira Brie alias Lumiya : femelle humaine de Coruscant, ~22 ans, major des renseignements impériaux puis Main de l'Empereur et aspirante Sith, élève secrète de Dark Vador
Ysanne Isard : femelle humaine de Coruscant, 35 ans, directrice des renseignements impériaux, fille d'Armand Isard
Sate Pestage : mâle humain de Ciutric IV, ~86 ans, grand vizir de l'Empire
Roganda Ismaren : femelle humaine d'Alderaan, 34 ans, courtisane, ancienne favorite et Main de l'Empereur
K3 : droïde protocolaire de Mara Jade
Ivak : mâle humain, ~35 ans, agent de renseignement impérial
Wrenga Jixton : mâle humain de Corellia, ~35 ans, contrebandier et agent impérial
Winter Retrac : femelle humaine d'Alderaan, ~23 ans, agent de renseignement de l'Alliance rebelle
Zsinj : mâle humain de Fondor, ~48 ans, seigneur de guerre et grand moff impérial
Melvar : mâle humain de Kuat, ~35 ans, général impérial et bras droit du grand moff Zsinj
Afsheen Makati : mâle humain, ~50 ans, grand amiral de la flotte impériale
Soontir Fel : mâle humain de Corellia, 32 ans, baron et colonel de la chasse impériale, leader de l'escadron Sabre du 181è groupe de chasse
Turr Phennir : mâle humain de Valahari, ~28 ans, major de la chasse impériale, pilote dans l'escadron Sabre
Myrette Davani : femelle humaine de Beheboth, ~22 ans, capitaine de la chasse impériale, pilote dans l'escadron Sabre
Gara Petothel : femelle humaine de Coruscant, ~25 ans, agent de renseignement impériale
Gilad Pellaeon : mâle humain de Corellia, 55 ans, capitaine de la flotte impériale
Qaga Lok alias Sedriss QL : mâle humain, ~24 ans, mercenaire puis guerrier d'élite du Côté Obscur, gardien de la citadelle impériale de Byss
Plif : mâle Hoojib d'Arbra, porte-pensée de son peuple
Darial Anglethorn : femelle humaine de Beheboth, ~27 ans, fermière hydroponique
Borsk Fey'lya : mâle Bothan de Kothlis, ~35 ans, politicien, représentant Bothan au conseil de l'Alliance
Tycho Celchu : mâle humain d'Alderaan, 25 ans, pilote de l'Alliance rebelle, capitaine dans l'escadron Rogue
Flint : mâle humain de Belderone, 22 ans, apprenti secret de Dark Vador et aspirant Sith
Syal Antilles-Fel alias Wynssa Starflare : femelle humaine de Corellia, 35 ans, actrice de holodrames, sœur aînée de Wedge Antilles et épouse de Soontir Fel
Tour Aryon : femelle humaine de Treylon II, ~40 ans, gouverneure impériale de Tatooïne
Irek Ismaren : mâle humain d'Alderaan, 8 ans, fils de Roganda Ismaren et Sarcev Quest
Sarcev Quest : mâle humain, ~50 ans, courtisan, conseiller impérial et Main de l'Empereur
Ackmena : femelle humaine de Tatooïne, ~48 ans, serveuse de nuit à la cantina de Chalmun
Sariss : femelle humaine de Dromund Kaas, ~30 ans, prophétesse du Côté Obscur
Kadann : mâle humain, >~ 40 ans, prophète suprême du Côté Obscur
Jedgar : mâle humain, 39 ans, haut prophète du Côté Obscur
Osvald Teshik : mâle humain d'Anaxes, ~45 ans, grand amiral de la flotte impériale
Kam Solusar : mâle humain, ~28 ans, guerrier d'élite du Côté Obscur
Ars Dangor : mâle humain, >~ 60 ans, conseiller impérial
Tal Burren : mâle humain, ~25 ans, technicien impérial
Jeng Droga : mâle humain, ~40 ans, pilote personnel et Main de l'Empereur
Hanc Thorben : mâle humain, ~35 ans, pilote de l'Alliance rebelle, capitaine dans l'escadron Rogue (flashback)
Vill Goir : mâle humain, ~38 ans, guerrier d'élite du côté obscur
Bahb, Jahn, Marruc et Rahuhl : mâles Zeltrons de Zeltros, ~18 ans, émissaires diplomatiques

Personnages originaux
Avishar Malik : mâle humain de Coruscant, 28 ans, lieutenant de la sécurité du Palais Impérial
Shan Logan : mâle humain de Coruscant, 42 ans, journaliste et présentateur sur Holonet News & Entertainment
Kaithlin Piell : femelle humaine de Ralltiir, 31 ans, journaliste et présentatrice sur HNE
Zeneb LaChannelle : femelle Zeltrone de Zeltros, 22 ans, mannequin vedette et nouvelle favorite de l'Empereur
Tarania Keitan : femelle humaine de Coruscant, 20 ans, enseigne de la flotte impériale, décédée lors de la bataille d'Endor (mention)
Stuxx Alvill : mâle humain de Byss, 35 ans, guerrier d'élite du Côté Obscur



Prologue


4 ans après la bataille de Yavin

Il y a bien longtemps, dans une galaxie fort fort lointaine...

L'Empereur Palpatine est parti rejoindre Dark Vador à bord de la seconde Étoile de la Mort, en orbite autour de la lune d'Endor. Il s'apprête à apporter la touche finale au piège qu'il a tendu à l'Alliance rebelle.

Luke Skywalker, de retour de Dagobah où il a vu le vieux maître Jedi Yoda se fondre dans la Force et appris que Leïa était sa sœur jumelle, rejoint ses amis pour prendre part à l'assaut décisif des rebelles contre l'Empire.

Mara Jade, la Main de l'Empereur, ayant accompli sa dernière mission, est de retour sur Coruscant pour un repos bien mérité.

Lumiya, la jeune élève cyborg de Vador a été envoyée secrètement par son maître sur Ziost, un ancien monde Sith, à la recherche de secrets oubliés depuis des millénaires.

Ysanne Isard, la toute puissante directrice des renseignements impériaux est inquiète : les rebelles amassent une immense flotte dans le système Sullust et elle n'a aucune nouvelle de l'Empereur depuis son départ pour Endor.

Le destin de la galaxie est sur le point de basculer.



Chapitre 1 : La vision


Cité impériale, Coruscant

Mara Jade était assise par terre dans son appartement privé du palais impérial, en position de méditation. Après l'échec de sa mission sur Tatooine pour éliminer Luke Skywalker, l'Empereur Palpatine l'avait envoyée éliminer un seigneur du crime qui cherchait à bâtir un nouvel empire criminel appelé la Nébuleuse Noire. Cette mission fut un succès, et l'Empereur, n'en ayant pas d'autre à lui confier dans l'immédiat, lui dit de rentrer sur Coruscant pour se reposer et se changer les idées.

Mais quelque chose ne collait pas. La mort de son chef aurait du sérieusement déstabiliser la Nébuleuse Noire, mais les activités de l'organisation criminelle ne semblaient nullement perturbés.

Se pourrait-il que Mara ait été trompée par un sosie, qu'elle n'ait pas éliminé la bonne personne ?

Elle décida de se plonger dans la Force pour essayer d'y trouver des réponses. La méditation n'était pas son fort, elle était plutôt une femme d'action, mais après plusieurs minutes d'intense concentration, des images commencèrent à se former dans son esprit.

Mais ce qu'elle vit n'était pas ce à quoi elle s'attendait. Elle vit une vaste salle sombre qu'elle reconnut pour l'avoir déjà vue en simulation holographique : la salle du trône impérial sur la nouvelle Étoile de la Mort. Deux silhouettes sombres s'affrontaient dans un duel au sabre laser. La première, imposante, était vêtue d'une armure noire et maniait un sabre laser rouge. Elle le reconnut immédiatement : Dark Vador, le Seigneur noir des Sith, bras droit et apprenti de l'Empereur. La seconde, vêtue également de noir, maniait un sabre vert. Elle le reconnut également : Luke Skywalker, le héros de l'Alliance rebelle qui avait détruit la première Étoile de la Mort, le jeune homme que Vador traquait depuis des années, celui qu'elle n'avait pas réussi à éliminer.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le jeune Skywalker semblait prendre le dessus sur le Seigneur Sith. Le visage déformé par la colère, son sabre frappait avec une précision et une vitesse inouïe, Vador ne pouvait que parer les coups en reculant peu à peu. Il fut bientôt acculé sur une passerelle qui s'avançait au dessus du puits du réacteur central, il ne pouvait plus reculer davantage.

Luke continua d'attaquer de plus belle, Vador dut se mettre à genoux pour parer ses coups. Mais finalement, le sabre vert trompa sa garde et lui trancha net la main droite. Mara entendit alors un ricanement sinistre qu'elle connaissait bien, celui de son seigneur et maître, l'Empereur Palpatine :

— Bien, mon garçon, dit l'Empereur, ta haine t'a rendu bien plus puissant. Maintenant, accomplis ton destin et viens prendre la place de ton père à mes côtés !

Luke resta figé un instant, son regard alla de Vador à terre, dont il venait de trancher la main droite robotique à sa propre main droite, artificielle elle aussi, qui remplaçait celle que le Seigneur noir lui avait tranchée sur Bespin. Il éteignit alors son sabre et se retourna vers l'Empereur.

— Non, dit il, jamais je ne rejoindrais le Côté Obscur. Vous avez échoué, votre Altesse, je suis un Jedi comme mon père l'était avant moi.

— Alors, tant pis pour toi, Jedi, lui répondit l'Empereur d'un ton plein de mépris. Si tu ne deviens pas l'un des nôtres, tu seras éliminé !

Sans autre avertissement, des éclairs bleus partirent des mains de l'Empereur et vinrent frapper le jeune homme. Il tomba à terre en hurlant de douleur.

— Pauvre jeune fou, aboya l'Empereur, tes misérables talents ne font pas le poids face à la puissance du Côté Obscur, tu vas maintenant payer pour ton manque total de lucidité !

Les éclairs de Force frappèrent Luke de plus belle. Vador s'était relevé et s'était placé derrière l'Empereur. Luke l'implora :

— Père ! Aidez-moi !

— Il n'est pas ton père, répondit l'Empereur, il est mon esclave ! Seigneur Vador, quand j'en aurai fini avec ce Jedi, vous jetterez son corps dans le puits central !

— Père, par pitié !

— Maintenant, jeune Skywalker, tu vas mourir !

Les éclairs frappèrent à nouveau, plus fort que jamais. Vador regarda son fils qui hurlait, puis son maître. Soudain, il se tourna et saisit l'Empereur.

— Vador, que faites-vous ? reposez-moi, je vous l'ordonne, je suis votre maître !

— Le maître de Dark Vador, lui répondit-il, pas celui d'Anakin Skywalker.

Les éclairs frappaient maintenant Vador, leur intensité était telle qu'on pouvait voir luire son crâne à travers le casque de métal. Mais il continua d'avancer vers le puits central et dans un ultime effort, jeta l'Empereur dans le vide. Il hurla en tombant puis sembla exploser dans un éclair de lumière bleue.

La vision se dissipa et Mara se retrouva de nouveau dans son appartement. Elle était en sueur et son cœur battait à tout rompre. Elle inspira profondément et tenta de remettre de l'ordre dans ses pensées. Ainsi donc, Luke Skywalker était le fils de Dark Vador, voilà qui expliquait l'obsession du Seigneur noir pour le jeune rebelle et la raison pour laquelle l'Empereur voulait qu'elle l'élimine. Mais elle avait échoué. Par sa faute, son maître allait mourir.

Non, cela n'était pas encore arrivé, elle l'aurait senti, elle pouvait encore l'empêcher. Mais que faire ? Tenter de contacter l'Empereur à travers la Force pour le mettre en garde ? Mais l'écouterait-il ? Kadann, le prophète suprême du Côté Obscur, l'avait averti que le piège qu'il avait patiemment tendu à l'Alliance rebelle pourrait se retourner contre lui mais il ne l'avait pas écouté. Depuis, le prophète suprême et ses adeptes avaient fuit Coruscant et la colère impériale pour un exil lointain.

Non, cela ne la mènerait à rien, elle se plongea de nouveau dans ses pensées, y cherchant une réponse.

Née un peu plus d'un an après l'avènement de l'Empire, Mara n'avait quasiment aucun souvenir de ses vrais parents. Elle avait été enlevée très jeune et élevée au palais impérial sur Coruscant. L'Empereur lui avait expliquée qu'elle était différente, une enfant de la Force avec un grand pouvoir. Il allait lui apprendre à utiliser ce pouvoir pour qu'elle puisse le mettre au service de l'Empire. Officiellement elle était une jeune danseuse dans la troupe du palais, mais elle suivait en parallèle un entraînement intensif d'agent secret spécialisée dans l'espionnage et l'assassinat. L'Empereur se chargeait personnellement de lui apprendre à utiliser la Force et à manier un sabre laser. Quand son entraînement fut terminé, il lui fit cadeau d'un sabre laser de couleur magenta et la prit à son service comme agent de confiance. Vador était le bras armé de l'Empereur, elle était sa Main, chargée des missions nécessitant discrétion et finesse. Bien que leurs attributions soient complémentaires et non concurrentes, le Seigneur noir s'était toujours montré froid et méprisant avec elle, craignant sans doute que la jeune femme ne prenne un jour sa place. Mara n'avait pas reçu d'enseignements Sith, mais ayant accès à la vaste bibliothèque privée de l'Empereur, elle avait pu apprendre quels étaient les principes de base de l'ordre secret du Côté Obscur. En particulier, la Règle des Deux : un maître pour incarner le pouvoir et un apprenti pour le convoiter. Il était clair que l'Empereur était le maître de l'ordre et Vador son apprenti. Elle comprit aussi que Vador trahirait un jour son maître pour tenter de prendre sa place, c'était dans la nature des Sith. S'il échouait dans sa tentative, elle aurait alors sa chance de le remplacer auprès de l'Empereur.

Ce qu'elle devait faire lui apparut alors clairement : elle devait se rendre au plus vite à bord de l'Étoile de la Mort et confronter Vador. C'était le seul moyen d'éviter à son maître l'issue funeste qu'elle avait entrevue et sa chance de prouver qu'elle était digne d'être une Dame Sith.

Elle se releva pour prendre son comlink et appela son droïde de protocole.

— K3, ici Mara Jade, fait préparer mon vaisseau pour un départ immédiat, je te rejoindrai à l'astroport du palais d'ici un quart d'heure.

— A vos ordres maîtresse, répondit le droïde.

Elle pris une vapodouche, enfila sa tenue de combat et se dirigea vers l'astroport. Le vaisseau cargo que l'Empereur mettait à sa disposition était prêt à partir selon ses ordres et un plan de vol lui avait été établi pour quitter rapidement la planète capitale. Son vaisseau sauta bientôt dans l'hyperespace en direction du système Endor.

-----------------------------


Dans son bureau, Ysanne Isard passait en revue sur son terminal les derniers rapports de ses services de renseignement. Tous confirmaient un regroupement massif de la flotte rebelle dans le système Sullust et des activistes rebelles avaient été repérés sur Coruscant ainsi que sur Naboo. Elle avait essayé sans succès de joindre l'Empereur à bord de l'Étoile de la Mort, mais elle n'avait réussi qu'à parler au conseiller Janus Greejatus qui lui répétait à chaque fois que l'Empereur et le Seigneur Vador ne voulaient être dérangés sous aucun prétexte et que la situation était parfaitement sous contrôle. La peste soit de ces bureaucrates insignifiants et flagorneurs ! Tout cela ne lui disait rien qui vaille. Elle réfléchissait à la meilleure façon de gérer la situation quand son comlink sonna :

— Isard, répondit-elle.

— Madame la directrice, ici le lieutenant Malik, sécurité de l'astroport du palais. Vous serez peut-être intéressée de savoir que la Main de l'Empereur vient de quitter Coruscant en toute hâte.

— Avez-vu relevé son vecteur de départ ?

— Oui madame, je vous transfère les données.

— Merci lieutenant, vous avez bien fait de me prévenir.

— A votre service, madame la directrice.

Elle entra les données sur son terminal. Le vecteur de départ d'un vaisseau ne permettait pas toujours d'en déduire sa destination, il était courant de faire des sauts intermédiaires pour brouiller les pistes. Mais si Jade était si pressée, elle irait peut-être directement à sa destination finale.

Ysanne laissa échapper un sourire quand la trajectoire se projeta sur son écran, superposée à une carte galactique. Elle allait tout droit vers le système Endor. La Main de l'Empereur partait rejoindre son maître.
Modifié en dernier par TienVogh le Ven 10 Mar 2017 - 0:24, modifié 29 fois.
FanFictions : Dark Claria : Dame rouge des Sith (roman), Pour toi, Tarania (OS)
#LegendsNeverDie
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 598
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar Red Monkey » Dim 13 Sep 2015 - 12:11   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Bienvenue en section Fan Fiction !
Voilà une histoire qui promet d'être intéressante. Je n'ai pas eu de difficulté particulière à la lecture, donc c'est fluide, bien écrit. Peut être un peu rapide le prologue mais sinon le chapitre est sympa. Reprise de l'Ep VI oblige, les répliques sont toutes trouvées ^^ je ne suis pas fan des rajouts cela dit...
Sinon, ça peut se révéler très intriguant comme détournement. Mara sur l'étoile de la Mort. :oui:

A suivre !
Red Monkey
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 10139
Enregistré le: 14 Juin 2012
 

Messagepar Jagen Eripsa » Dim 13 Sep 2015 - 13:54   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Bienvenue sur SWU et dans la Section Fan-Fictions ! :hello:

Voilà bien un scénario Infinities que je n'avais encore jamais croisé ! Je te souhaite bon courage pour mener ton histoire à terme. :jap:
“La plus grande gloire n'est pas de ne jamais tomber, mais de se relever à chaque chute.” - Confucius
Jagen Eripsa
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 19463
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: Aunis Prime
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Dim 13 Sep 2015 - 16:35   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Quelle originalité ! Mara comme Dame Sith ? Ça promet du lourd, du très très lourd.

Tout comme Shess'ca-bidule, je n'aime pas tellement les rajouts, mais l'histoire semble néanmoins extrêmement prometteuse.

Bonne chance !
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2723
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar L2-D2 » Dim 13 Sep 2015 - 16:58   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Salut !

Voilà une entrée en matière des plus sympathiques ! Un Infinities dont le point de départ est parfaitement plausible avec Mara Jade qui se dirige droit vers Endor pour sauver son Maître : une idée bien trouvée ! :oui:

En revanche, comme mes collègues l'ont souligné, je n'adhère pas forcément aux dialogues ajoutés lors de la vision de Mara ; ces dialogues auraient pu s'intégrer parfaitement dans le film, je suis d'accord, mais vu qu'ils ne l'ont pas été, il n'est pas forcément utile de le faire... :)

En tout cas, je suis curieux de voir ce que tu nous réserves pour la suite !
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5174
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar TienVogh » Dim 13 Sep 2015 - 17:11   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Merci pour vos retours, ça fait plaisir :)

Pour le prologue un peu court, c'est fait exprès, dans le style du début des films.

Les répliques rajoutées proviennent de l'adaptation radiophonique de ROTJ (réalisée en 1996 par Brian Daley pour la radio publique US, ou C-3PO discute notamment avec une certaine Arica au palais de Jabba :wink: ).

Voici donc le chapitre suivant :


Chapitre 2 : Au secours de l'Empereur


Système Endor, en approche de l'Étoile de la Mort

Le vaisseau de Mara sortit de l'hyperespace à proximité de la lune forestière d'Endor. L'Étoile de la Mort, dont la structure sphérique n'était pas terminée, était en orbite stationnaire autour de la lune, protégée par un puissant champ d'énergie invisible. Aucun autre vaisseau n'était visible à proximité.

Elle n'était pas revenue dans l'espace normal depuis trente secondes qu'une voix masculine au ton autoritaire se fit entendre dans les hauts parleurs du système de communication.

— Vaisseau cargo inconnu, vous pénétrez dans un espace interdit sous contrôle de la flotte impériale, veuillez-vous identifier immédiatement !

— Ici la Main de l'Empereur, code de reconnaissance Hapspir, Barrini, Corbolan, Triaxis. Je dois rencontrer Sa Majesté de toute urgence. Demande la désactivation du champ de sécurité et l'autorisation de me poser dans le hangar le plus proche de la salle du trône.

— Bien reçu, madame, réduisez votre vitesse et restez en attente.

Mara mis son vaisseau en position stationnaire et attendit. L'officier de communication devait certainement transmettre sa demande auprès d'un supérieur. La réponse arriva moins d'une minute plus tard.

— Main de l'Empereur, la désactivation du champ d'énergie commence immédiatement, et nous vous transmettons les coordonnées d'accostage. Un officier de sécurité vous attendra dans le hangar deux cent soixante treize pour vous conduire à la salle du trône.

Quelques minutes plus tard, Mara posait son vaisseau dans le hangar qu'on lui avait indiqué, à côté d'une navette impériale de classe lambda.

— Attends-moi ici et garde le vaisseau prêt à décoller immédiatement, K3, dit-elle à son droïde protocolaire avant de débarquer.

Comme on le lui avait indiqué, un stormtrooper en armure portant une épaulette de lieutenant l'attendait en bas de la passerelle.

— Bienvenue à bord de l'Étoile de la Mort, madame, on m'a chargé de vous escorter jusqu'à la salle du trône de Sa Majesté.

La salle du trône de l'Empereur était située au sommet d'une tour de deux cents mètres de hauteur au pôle nord de la station de combat. Mara et l'officier de sécurité prirent un turboascenseur au fond du hangar puis plusieurs couloirs sur quelques centaines de mètres jusqu'à l'entrée du turboascenseur conduisant à la salle du trône, devant laquelle se trouvaient deux gardes impériaux armés de bâtons étourdissants. Le lieutenant stormtrooper prit congé et elle se présenta devant les gardes.

— Je suis la Main de l'Empereur, je dois voir Sa Majesté immédiatement. Elle répéta les 4 codes qui l'identifiaient comme agent au service direct de l'Empereur.

— Désolé, madame, répondit l'un des gardes, mais l'Empereur ne veut être dérangé sous aucun prétexte.

— Il s'agit d'une question de la plus haute importance, la vie de l'Empereur peut être menacée . Laissez-moi passer !

— Je regrette mais mes ordres sont formels, personne ne doit entrer pendant que l'Empereur et le Seigneur Vador interrogent le prisonnier rebelle.

Mara considéra ses options. Elle pourrait facilement se débarrasser des gardes et forcer le passage mais ce n'était certainement pas la meilleure façon de parvenir à ses fins. Comment prouverait-elle à son maître la trahison de Vador ? Il fallait agir de manière plus subtile.

— Très bien, répondit-elle, je reviendrai plus tard quand ils en auront fini avec le prisonnier.

En arrivant, elle avait aperçu un terminal informatique une centaine de mètres avant la salle du trône. Elle revint donc sur ses pas et alla s'installer devant le terminal inoccupé. Elle entra les codes d'accès maîtres que l'Empereur lui avait fournis et qui lui garantissaient un accès total aux systèmes informatiques de la station. Des alarmes se mirent soudain à retentir mais cela n'avait rien à voir avec son intrusion. Une voix annonça la mise en alerte de l'Étoile de la Mort suite à l'arrivée de la flotte d'attaque rebelle.

— Attention, alerte rouge, des vaisseaux rebelles sortent de l'hyperespace dans le quadrant cinq, tout le personnel combattant doit rejoindre son poste immédiatement !

Le couloir se mit alors à grouiller de soldats et d'officiers qui se rendaient à leur poste de combat. Personne ne lui prêta attention tandis qu'elle affichait le plan du secteur où elle se trouvait et cherchait un moyen d'entrer discrètement dans la salle du trône. Elle trouva rapidement ce qu'il lui fallait : un conduit d'aération qui montait dans la tour et conduisait au dessus d'une coursive faisant le tour du puits central. Un point d'accès se trouvait dans un couloir latéral à une cinquantaine de mètres de sa position actuelle. Elle éteignit le terminal et se rendit à bouche d'entrée du conduit d'aération. Après s'être assurée que personne ne pouvait la voir, elle désactiva les dispositifs de sécurité, descella la grille, se faufila dans le conduit et referma derrière elle. Elle alluma un bâton lumineux et commença à ramper. Il lui fallait parcourir environ deux cent cinquante mètres pour atteindre la bouche de sortie dans la salle du trône.

Elle en avait parcouru une cinquantaine et atteint la base de la tour quand elle ressentit une vibration suivie presque aussitôt d'un trouble dans la Force indiquant qu'un nombre important de personnes venaient de trouver la mort. Elle comprit que le super-laser de la station de combat était opérationnel et qu'il venait de tirer sa première salve sur la flotte rebelle. Elle reprit son chemin et commença à grimper. Heureusement, il n'y avait pas de gravité artificielle dans la tour elle-même et son ascension n'était freinée que par la faible pesanteur naturelle de la station, équivalente à celle d'une petite lune. Il lui fallu néanmoins de longues minutes pour atteindre le sommet de la tour, puis la bouche de sortie. Elle éteignit son bâton lumineux et essayant de dissimuler sa présence, elle observa les évènements qui se déroulaient dans la salle, attendant le bon moment pour agir.

Vador arpentait la vaste pièce, examinant les recoins obscurs à la recherche du jeune Skywalker.

— Tu ne pourras pas te cacher éternellement, Luke !

— Je ne veux pas vous combattre, répondit le jeune homme

— Abandonne-toi au Côté Obscur, c'est ta seule chance de sauver tes amis.

— Jamais !

— Oui, tes pensées te trahissent, tes sentiments pour eux sont forts, surtout pour... ta sœur ! Ainsi, tu as une sœur jumelle ! Maintenant, tes sentiments l'ont trahie, elle aussi. Obi-Wan a été sage de me la cacher, maintenant son échec est total ! Si toi tu ne rejoins pas le Côté Obscur, peut-être qu'elle le fera ?

— Noooonnn !

S'abandonnant à la colère, Luke se jeta sur Vador et pris rapidement le dessus comme Mara l'avait vu dans sa vision. De fait, les évènements suivants se déroulèrent exactement comme elle les avait vus. Elle se prépara à agir, et lorsque Vador se saisit de l'Empereur, elle fit sauter la grille d'aération avec la Force et sauta sur la coursive en allumant son sabre laser.

— Vador, lâchez Sa Majesté immédiatement ! lui cria-t-elle

Mais il l'ignora et continua d'avancer, se préparant à jeter l'Empereur Palpatine dans le vide. Craignant de blesser son maître, Mara éteignit son sabre et fit appel à la Force. Au moment au Vador le jeta par dessus la rambarde, elle focalisa son esprit vers l'Empereur, le saisit et le fit flotter au dessus du vide jusqu'à l'autre côté. Tandis qu'il reprenait ses esprits, elle ralluma son sabre laser et s'avança vers Vador qui, gravement blessé par les éclairs de force de l'Empereur, s'était effondré au bord du puits. Luke était allongé à quelques mètres de là, toujours secoué de spasmes.

— Puisqu'il en est ainsi, Anakin Skywalker, vous mourrez en même temps que votre fils, siffla l'Empereur.

Mara était sur le point d'achever le Sith déchu quand une brutale sensation de danger envahit son esprit. Tournant son regard vers le grand hublot d'observation en transparacier, elle vit passer en trombe un chasseur aile X rebelle, suivi de près par un TIE impérial. Elle comprit immédiatement ce que cela signifiait.

— Mon Seigneur, nous devons partir immédiatement, le champ de protection a été désactivé, cette station peut être détruite d'une minute à l'autre !

— Non, tue-les d'abord !

— Maître, je vous en prie, nous n'avons pas le temps ! Mon vaisseau nous attends, prêt à partir. Abandonnons-les ici, ils sont déjà blessés et mourront de toute façon quand cette station explosera !

A son tour, Palpatine fut envahi par la sensation de péril imminent. Il se rangea au conseil de sa jeune élève.

— Oui, tu as raison mon enfant, partons ! Que cette station soit leur tombeau !

Avec une vitesse surprenante pour un homme de son âge, l'Empereur se dirigea vers le turboascenseur, suivi de Mara. A la base de la tour, les deux gardes rouges qui avaient refusé de laisser entrer Mara étaient toujours là, impassibles, tandis que des hommes courraient en tout sens, tentant de rejoindre un vaisseau pour évacuer la station. L'Empereur ordonna aux gardes de les escorter, tandis que Mara passait devant pour leur ouvrir le chemin. Une fois dans la cabine de turboascenseur conduisant au hangar, il s'enquit finalement de sa présence sur l'Étoile de la Mort.

— Dis-moi , mon enfant, pourquoi es-tu venue ici ? Je t'avais ordonné de rentrer sur Coruscant.

— J'ai eu une vision, mon Seigneur, j'ai vu Vador vous trahir et vous tuer. Je suis venue vous sauver.

— Cela, je ne saurais te le reprocher. Tu m'as impressionné aujourd'hui, Mara Jade.

— Merci, maître, je n'ai fait que mon devoir.

Ils arrivèrent dans le hangar où le vaisseau cargo les attendait, ses moteurs toujours allumés et prêt à décoller immédiatement. Juste avant de monter à bord, l'Empereur appela le commandant de la station.

— Moff Jerjerrod, je vous avais ordonné de détruire la lune sanctuaire si le champ d'énergie était désactivé !

— Malheureusement, Votre Majesté, la station n'est pas encore en position de tirer sur la lune et ne le sera pas avant encore une dizaine de minutes. Je crains fort que les rebelles n'arrivent à détruire le réacteur d'ici là. J'ai déjà ordonné l'évacuation de tout le personnel non essentiel et je vous conseille de partir vous aussi au plus vite. Je resterai à mon poste quoi qu'il arrive.

— Je n'en doute pas commandant.

Sur ces mots, il mit fin à la communication et monta à bord du vaisseau. Mara s'installa au commandes et ils quittèrent la station condamnée. A l'extérieur, la bataille spatiale semblait également se renverser au profit de l'Alliance rebelle. Ils virent le super-croiseur Executor, le vaisseau amiral de Vador, s'écraser à la surface de l'Étoile de la Mort après la destruction de sa passerelle de commandement. Mara suivit le cap d'évacuation transmis sur les fréquences d'urgence impériales. Il lui permettrait de sortir de la zone d'influence des projecteurs gravitationnels des croiseurs interdicteurs postés en périphérie du champ de bataille et donc de sauter en hyperespace.

— Cap sur Coruscant mon enfant, dit l'Empereur, laissons ce fiasco derrière nous.


-------------------------------------------


Luke était encore tétanisé par les éclairs de Force de l'Empereur lorsqu'il vit une jeune femme rousse armée d'un sabre laser rouge-violet surgir de l'autre côté du puits central et interpeller Vador. Celui-ci l'ignora et elle fit alors appel à la Force pour rattraper l'Empereur et l'amener sur la coursive à ses côtés tandis que Vador s'effondrait au bord du puits. La jeune femme s'approcha, son sabre allumé, avec l'intention manifeste d'en finir avec les deux Skywalker. Luke commença à se concentrer pour rappeler son propre sabre laser qu'il avait auparavant jeté au sol quand la jeune femme détourna soudain le regard vers la baie d'observation. Il comprit lui aussi ce qu'il se passait : Han et Leïa avaient réussi à détruire le générateur du champ de protection et les vaisseaux rebelles menés par Lando à bord du Faucon Millenium commençaient l'attaque de la station. Il resta immobile tandis que la mystérieuse jeune femme exhortait l'Empereur à partir au plus vite.

Luke se souvint alors qu'il avait déjà vu cette ample chevelure rousse et ce sabre magenta auparavant. C'était il y a près de quatre ans, quelques mois après la bataille de Yavin, lors d'une mission sur Poln Major en bordure des territoires inconnus. Il avait alors aidé une agent impériale à libérer la femme et la fille du gouverneur du secteur qui avaient été enlevées par un seigneur de guerre des territoires inconnus. Il n'avait pas vu le visage de la femme aux cheveux roux et ne connaissait pas son nom, mais il avait alors été impressionné par la dextérité avec laquelle elle maniait son sabre magenta, déviant les tirs des ravisseurs tout en courant sur une plate-forme suspendue au dessus du sol. Il n'avait aucun doute qu'il s'agissait de la même personne.

Quand l'Empereur et sa jeune agent eurent quitté la pièce, Luke récupéra son sabre et se porta au secours de son père tombé au sol. Il était encore en vie mais semblait respirer avec beaucoup de difficulté.

— Père, venez ! Nous devons partir au plus vite nous aussi.

— Non, Luke, ... sauve-toi… il est... trop tard… pour moi, lui répondit-il avec difficulté.

— Non père, je vous emmène avec moi.

Luke aida son père à se relever et à marcher vers la sortie de la salle.

— Il nous faut trouver un vaisseau pour quitter cette station avant qu'elle ne soit détruite, pouvez-vous me guider ?

— Oui … ma navette… est dans le hangar… deux cent soixante treize… Ce n'est... pas très loin.

Ils quittèrent eux aussi la salle du trône par le turboascenseur de la tour. A sa base, ils arrivèrent dans un couloir encombré par le personnel qui essayait de rejoindre les points d'évacuation.

— Le turboascenseur... à trois cents mètres sur la droite, dit Vador

Bien que blessé et aidé à marcher par un jeune homme inconnu, le Seigneur Sith inspirait encore assez de crainte et de respect pour qu'on leur cède le passage sans poser de questions. Ils n'eurent aucun problème à rejoindre le turboascenseur.

— Père, demanda Luke, cette jeune femme qui est venue au secours de l'Empereur, qui est-elle ?

— Son nom... est Mara Jade, mais... elle est plus connue comme... la Main de l'Empereur. Il l'a formée... très jeune... pour des missions discrètes... espionnage et assassinat.

— Est-elle comme vous l'étiez ? Esclave du Côté Obscur ?

— Ce n'est pas une Sith... pas encore. Mais elle est forte... et ambitieuse... Tu ne dois pas... la sous-estimer, Luke. L'Empereur va sûrement... lui proposer... de prendre ma place... comme nouvelle apprentie.

Ils arrivèrent dans le hangar où attendait une navette impériale de classe lambda. Alors qu'ils arrivaient à la rampe d'accès, Vador s'effondra à nouveau.

— Luke, dit-il, aide-moi... à retirer... ce masque !

— Mais vous allez mourir !

— Plus rien... ne pourra l'empêcher... maintenant. Pour une fois... laisse-moi... te regarder avec... mes propres yeux.

Luke retira le casque de forme triangulaire, puis le masque facial. Il entendit le bruit de la détente de l'oxygène sous pression qui alimentait depuis si longtemps les poumons brûlés d'Anakin Skywalker. Il vit alors pour la première fois le visage de son père. Son crâne chauve portait de nombreuses cicatrices de brûlures. Ses yeux cernés et tristes le fixèrent, des yeux qui ne portaient plus aucune trace de haine. Luke sentit ses propres yeux se remplir de larmes.

— Maintenant, va... mon fils... laisse-moi.

— Non père, je vous sauverai !

— Mais tu l'as... déjà fait... Luke ! Tu avais raison... à mon sujet. Dis... à ta sœur... que tu avais raison.

Il poussa alors un dernier soupir et sa tête retomba au sol. Anakin Skywalker – Dark Vador – venait de rejoindre la Force. Alors que Luke tirait son corps à l'intérieur de la navette, l'Étoile de la Mort se mit soudain à trembler violemment. Il comprit que ses amis venaient de détruire le réacteur central. Il se précipita aux commandes de la navette et décolla alors que des flammes commençaient à envahir le hangars. Il s'éloigna au plus vite de la station avant que celle-ci n'explose dans une gerbe de plasma incandescent.
Modifié en dernier par TienVogh le Dim 29 Jan 2017 - 1:08, modifié 3 fois.
FanFictions : Dark Claria : Dame rouge des Sith (roman), Pour toi, Tarania (OS)
#LegendsNeverDie
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 598
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar L2-D2 » Dim 13 Sep 2015 - 17:25   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Aussitôt posté, aussitôt lu ! :D

On continue donc avec une reprise des événements du Retour du Jedi, et il est intéressant de constater qu'en dépit de l'intervention de Mara, le sort final de Vador est exactement le même que celui du film, aux dialogues près ! Et ça y est, nous y sommes : l'Empereur a survécu à la bataille d'Endor (ou du moins à la destruction de l’Étoile Noire, la bataille n'est peut-être pas terminée...) et la véritable histoire démarre maintenant !

TienVogh a écrit:Les répliques rajoutées proviennent de l'adaptation radiophonique de ROTJ (faite en 1996 pour la radio publique US, ou C-3PO discute notamment avec une certaine Arica au palais de Jabba :wink: ).

Dans ce cas, ok pour les dialogues rajoutés ! :wink:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5174
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Dim 13 Sep 2015 - 20:56   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Super, j'attends la suite avec impatience. Main de l'Empereur, c'est une fonction secrète, peu de gens connaissent son existence.
Je me demande... Feras-tu intervenir d'autres Mains ? Et les super armes construites durant la campagne de l'Empereur ressuscité, que vas-tu en faire ?
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2723
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar TienVogh » Dim 13 Sep 2015 - 22:51   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

L2-D2 a écrit:il est intéressant de constater qu'en dépit de l'intervention de Mara, le sort final de Vador est exactement le même que celui du film, aux dialogues près !

Oui, Vador doit mourir pour que Claria puisse naître, c'est la Régle des Deux. On le reverra néanmoins en flashback dans un chapitre ultérieur.

Zèd-3 Èt a écrit:Main de l'Empereur, c'est une fonction secrète, peu de gens connaissent son existence.

Dans le roman Allégeances, les officiers impériaux connaissent la fonction mais pas la/les personnes qui l'exercent. Ensuite, il y a le fameux code Hapspir, Barrini, Corbolan, Triaxis qui signifie "Je tiens mes ordres de Palpatine en personne, tu as intérêt à coopérer sans poser de questions". :wink:

Feras-tu intervenir d'autres Mains ?

Voir le chapitre 3 :wink:

Et les super armes construites durant la campagne de l'Empereur ressuscité, que vas-tu en faire ?

Là, il faudra patienter un peu :wink:


Chapitre 3 : Relevez-vous, Dame Claria


Vaisseau cargo de Mara Jade, en route pour Coruscant

Le vaisseau de Mara Jade venait de sauter dans l'hyperespace en direction de Coruscant lorsqu'elle ressentit une perturbation dans la Force. Elle comprit que le Seigneur Vador venait de mourir et que l'Étoile de la Mort venait d'être détruite.

— C'est terminé, je crois, dit-elle à l'Empereur.

— Non, pas tout à fait, répondit-il, Anakin Skywalker est mort mais son fils a réussi à quitter la station avant qu'elle n'explose.

— Comment est-ce possible ? Il était sérieusement blessé, il n'a pas pu rejoindre un vaisseau aussi vite !

— Ne le sous-estime pas mon enfant, c'est un chevalier Jedi à présent, un ennemi redoutable. Mais nous connaissons maintenant aussi sa principale faiblesse, sa sœur !

— Nous savons qu'il a une sœur, mais nous ignorons qui elle est !

— Lui la connaît bien, ses sentiments pour elle sont forts, elle faisait partie de l'équipe qui a détruit le générateur de champ sur la lune d'Endor.

— La princesse Leïa Organa ?

— Sans aucun doute. Bail et Breha Organa ne pouvaient avoir d'enfants, ils ont adopté une jeune orpheline à la fin de la guerre des clones. Mais ils ont soigneusement caché qu'elle était la fille d'Anakin Skywalker ! Leur trahison n'en est que plus grande.

— Notre priorité sera donc de la capturer.

— Chaque chose en son temps, nous devons d'abord parer aux conséquences de cette défaite fort inopportune. Allons dans le salon, veux-tu ?

Ils quittèrent le cockpit, laissé au bon soin du pilote automatique, pour rejoindre le salon où les attendait K3, qui les salua.

— Votre Majesté, maîtresse Jade.

— Droïde, dit l'Empereur, fais-moi préparer une cabine pour que je puisse me reposer avant notre arrivée sur Coruscant. Et laisse-nous seuls !

— A vos ordres, Votre Majesté, répondit-il avant de s'éclipser.

— Maintenant, mon enfant, raconte-moi dans quelles circonstances tu as eu cette vision.

— Après ma mission sur Svivren, je suis rentrée sur Coruscant comme vous me l'aviez ordonné, mon Seigneur. Et j'ai essayé de me détendre, mais quelque chose me mettait de plus en plus mal à l'aise. Selon les holonews et les rapports de police, les activités criminelles de la Nébuleuse Noire ne semblaient aucunement perturbées par la mort de Dequc, j'ai commencé à craindre d'avoir été trompée par un sosie et je me suis mise à méditer pour en avoir le cœur net. Mais la Force ne m'a rien montré en rapport avec la Nébuleuse Noire elle m'a montré l'Étoile de la Mort, la trahison de Vador et votre mort.

— Et c'est alors que tu es venue me rejoindre pour empêcher cette vision de se réaliser.

— Oui, mon Seigneur.

— Bien, très bien, dit l'Empereur en se relevant, Maintenant, dis-moi, te sens-tu prête à prendre toute ta place à mes côtés, non plus en tant que Main de l'Empereur, mais en tant que nouvelle apprentie Sith de Dark Sidious ?

Il venait pour la première fois de lui révéler son propre nom Sith. Mara se leva à son tour et se mit à genoux devant lui.

— Oui, Seigneur Sidious, je suis prête à suivre la voie des Sith.

— Magnifique, vous avez fait preuve aujourd'hui d'une grande clairvoyance et d'une grande maîtrise de la Force, je vous vois devenir une très grande Sith. Aussi dorénavant, vous cesserez d'être Mara Jade et répondrez au nom de Dark... Claria !

— Merci, mon maître, c'est un choix fort judicieux.

— Oui, vous étiez déjà connue de certaines personnes à la cour sous le nom de comtesse Claria, votre nouvelle identité n'éveillera donc pas trop l'attention. Maintenant, relevez-vous, Dame Claria !

— Une dernière chose, maître. Souhaitez-vous que je reprenne ma précédente mission et que j'élimine Dequc pour de bon cette fois ?

— Non, ma jeune apprentie, la Nébuleuse Noire n'est plus une priorité pour le moment. Si cela devenait nécessaire, une autre de mes Mains pourra se charger de Dequc.

A ces mots, Claria se releva d'un coup, une expression de profonde stupeur sur son visage.

— Une autre Main ? Que voulez-vous dire par là ? Vous m'aviez toujours affirmé que j'étais la seule !

— Je vous ai menti, ma chère, par souci d'efficacité. Chacune de mes Mains pense être unique et me sert donc d'autant mieux. Vous êtes néanmoins celle dont je suis le plus fier.

— Qui sont ces autres Mains ?

— Ma plus récente recrue est cette jeune cyborg que vous avez aperçue en compagnie de Vador il y a trois mois de cela, Lumiya. C'est une de ses élèves qui a été gravement blessée lors d'une mission d'infiltration de l'alliance rebelle. Seul le Côté Obscur de la Force lui a permis de survivre. Nous devrons nous assurer de sa loyauté maintenant que son maître est mort. Sinon, il y a Maarek Stele, dont vous avez dû entendre parler.

— Oui, Stele et Thrawn ont fait échouer la tentative de coup d'état du grand amiral Zaarin, je l'ai rencontré lors de la réception organisée pour la promotion de Thrawn au rang de grand amiral. Qui d'autre encore ?

— Sarcev Quest, un de mes serviteurs de longue date que vous avez sans doute déjà croisé à la cour, grand amateur de jolies femmes.

— Ouais, je vois le genre.

— Et bien sûr, Roganda Ismaren.

A l'évocation de l'ancienne concubine impériale, Claria laissa échapper sa colère.

— Quoi ? Roganda ? Cette traînée qui a partagé votre lit, couche maintenant avec tout le monde à la cour et qui a même laissé croire faussement que son bâtard de fils serait de vous ? Comment pouvez-vous faire confiance à cette catin ?

— Une traînée peut aussi être utile, ma chère. Ce n'est pas à vous que je vais demander de me recueillir des confidences sur l'oreiller. Roganda s'en charge très bien, aussi bien avec les hommes qu'avec les femmes d'ailleurs, ajouta Palpatine sur un ton graveleux.

— Ça, je veux bien le croire.

Lors des dernières festivités du jour de l'Empire, Roganda lui avait fait des avances, pensant sans doute qu'elle avait trop bu. Elle lui avait fait ravaler son outrecuidance en contrariant quelque peu sa respiration. Roganda était peut-être une courtisane professionnelle, mais sa maîtrise de la Force était celle d'une amatrice. Il était clair qu'elle avait été envoyée par cette harpie d'Isard. Mara ayant précédemment éconduit ses meilleurs agents de charme masculins, elle avait tenté sa chance avec une femme.

— Oui, je sens que ces révélations attisent votre colère et votre haine, Dame Claria, reprit l'Empereur visiblement satisfait de sa réaction. Souvenez-vous bien que c'est par votre colère et votre haine, même dirigées contre moi, que vous ferez grandir en vous le pouvoir du Côté Obscur. Maintenant, je vais prendre congé et me retirer dans mes quartiers. Nous nous reverrons à notre arrivée sur Coruscant.

Palpatine se retira dans les quartiers que lui avait fait préparer K3 tandis que Claria rejoignit sa propre cabine. Elle aussi se sentait fatiguée à présent et avait besoin de dormir quelques heures. Elle repensa à ce qui venait de se passer dans le salon. L'Empereur avait jusqu'à présent toujours eu une attitude paternelle avec elle, et elle l'avait toujours considéré comme un vieil homme bon et sage, même s'il avait tendance à être un peu paranoïaque. La destruction d'Alderaan il y a quatre ans de cela l'avait quelque peu perturbée bien sûr, elle avait du mal à croire que toute la population avait rejoint la rébellion et méritait d'être exterminée. Mais l'ordre en avait été donné par feu le grand moff Tarkin, de sa propre autorité. Et il n'avait pas été particulièrement connu pour sa subtilité. Mais cette fois l'Empereur venait de se montrer sous un autre visage, cruel et manipulateur. Un visage qu'elle n'avait pas voulu voir jusqu'à présent. Et il lui avait délibérément menti pendant toutes ces années. Mais était-ce si étonnant ? Après tout, c'était cela aussi, la voie des Sith. Elle devra s'y habituer.


---------------------------------


Village Ewok, lune forestière d'Endor

Ayant échappé de justesse à l'explosion de l'Étoile de la Mort, Luke posa la navette de Vador près du village Ewok. Son corps le faisait encore souffrir à cause des éclairs de Force de l'Empereur et il dut faire appel à la Force pour calmer la douleur. Il était à la fois triste de ne pas avoir pu sauver la vie de son père et heureux de retrouver ses amis, Han, Leia, Lando et Chewbacca ainsi que les droïdes R2-D2 et C-3PO. Il se demandait aussi comment ils allaient réagir quand il leur révélerait la vérité au sujet de Vador, pour l'instant seule Leïa le savait.

— Maître Luke, quelle joie de vous revoir en un seul morceau, dit 3PO.

— Luke ! dit Leia en se jetant à son cou, je savais que tu n'étais pas sur cette station quand elle a explosé !

— Content de te revoir, Luke, le salua Lando. Le reste de la flotte impériale est reparti en hyperespace après la destruction de l'Étoile de la Mort, et les dernières troupes au sol se sont enfuies ou se sont rendues. Pour l'instant, nous contrôlons la situation.

— Eh gamin, qu'est-ce que c'est que cette histoire, dit Han, toi et Leia êtes frère et sœur maintenant ?

— Oui, je ne l'ai appris que récemment, répondit Luke. Ben Kenobi et maître Yoda nous ont séparés dès notre naissance, pour nous protéger. Mais ce n'est pas tout, notre père était l'ancien Jedi Anakin Skywalker, mais il est maintenant connu sous un autre nom : Dark Vador.

Han, Chewbacca et Lando restèrent un instant figés de stupeur avant de comprendre pleinement ce que Luke venait de leur dire.

— Par les neuf enfers de Corellia, jura Han, tu veux dire que Vador est ton père ? Tu sais cela depuis quand ?

— Il me l'a dit lors de notre affrontement sur Bespin, après m'avoir coupé la main, espérant que je le rejoigne dans le Côté Obscur. Je n'ai d'abord pas voulu le croire, mais maître Yoda me l'a confirmé sur Dagobah, avant de me révéler que j'avais une sœur jumelle : Leia.

Chewbacca émit quelques grognements en shyriiwook, la langue des Wookiees.

— Comme tu dis Chewie, quelle famille ! traduisit Han. Et voilà que ma princesse est une fille de Sith ! Où est-ce que j'ai encore été me fourrer, moi !

— Relax Han, répondit Leia. Je ne vais pas me mettre à t'étouffer à chaque fois que tu me cassera les pieds ! Pas tant que je n'aurais pas appris à le faire du moins, ajouta-t-elle avec un sourire narquois.

— Et bien mon vieux, intervint Lando, si les journalistes savaient cela, tu ferais les gros titres des holonews. Et si tu nous racontais maintenant comment tu as réussi à échapper aux griffes de l'Empereur et de ton... euh Vador ?

— J'ai bien failli y rester, j'avais surestimé ce qu'il restait de bon en Vador. Ce n'est que lorsque l'Empereur était sur le point de me tuer que mon père a repris le dessus. Il s'est retourné contre l'Empereur et s'est sacrifié pour me sauver.

— Alors ils sont morts tous les deux ? demanda Leia

— Non, l'Empereur s'est échappé. Alors que mon père allait le jeter dans le vide, une jeune femme a surgi de nulle part et s'est interposée. Elle et l'Empereur se sont enfuis pendant que je reprenais mes esprits.

— Eh, une femme ? Était-elle mignonne au moins ? le taquina Lando

— Oui, plutôt, une jolie rouquine aux yeux verts, si l'on excepte bien sûr le sabre laser avec lequel elle a failli me tuer. Mais votre attaque sur la station l'a convaincue de décamper au plus vite. J'ai essayé de sauver mon père mais il est mort juste au moment on nous allions monter dans la navette. Je n'ai pu que ramener son corps et je n'ai moi-même échappé à l'explosion que de justesse.

— As-tu une idée de l'identité de cette fille ? demanda Han

— Mon père m'a dit qu'elle s'appelait Mara Jade et qu'elle était la Main de l'Empereur. Je pense l'avoir déjà rencontrée avant, il y a près de quatre ans sur Poln Major. Je ne l'avais vue que de loin, mais elle avait les mêmes cheveux roux et le même sabre laser magenta. Il m'a aussi dit qu'elle prendrait sûrement sa place auprès de l'Empereur comme nouvelle apprentie Sith.

— Une Dame rouge à la place d'un Seigneur noir, dit Lando, ça va faire un sacré changement pour les forces impériales et les gros titres des bulletins holonews sur Coruscant, je parie.

— Moi, je parie qu'on va encore se récupérer un bon paquet d'ennuis, dit Han. Palpatine qui s'en tire et une nouvelle Sith par dessus le marché ; tout ça ne me dit rien qui vaille !

— Je crains que tu n'aies raison, Han, reprit Luke. Et il y a encore un autre souci, Leia. L'Empereur sait que tu es ma sœur, je n'ai pas réussi à le lui cacher. Maintenant, ils vont essayer de s'en prendre à toi et de t'attirer du Côté Obscur. Il faut que je commence au plus vite ta formation, Leia, tu dois apprendre à utiliser la Force pour pouvoir leur résister.

— Ça me fait peur, Luke, je crains de ne pas être assez forte pour cela.

— Si, tu l'es. Avant de mourir, notre père m'a dit de te dire que j'avais eu raison au sujet du bien qui subsistait en lui. J'étais sûr qu'il ne me laisserait pas mourir. Et de la même façon, je suis sûr que tu es capable d'apprendre à maîtriser la Force comme moi.

— Je sais, Luke, je sais.

Le soir venu, une grande fête fut organisée dans le village Ewok pour la victoire de l'alliance rebelle, même si celle-ci était quelque peu ternie par la survie de l'Empereur. Luke fit ériger un bûcher funéraire afin d'y brûler la dépouille de son père selon la tradition Jedi. Un moment, il aperçut des silhouettes fantomatiques familières lui sourirent dans la pénombre : le vieux Ben Kenobi, maître Yoda et un jeune homme qui lui ressemblait étrangement. C'était Anakin Skywalker, son père, tel qu'il fut avant de devenir Dark Vador. Luke se souvint alors des ses dernières paroles sur l'Étoile de la Mort. Oui, il avait finalement réussi à le sauver, il était revenu du Côté Obscur et avait rejoint la Force.

Il se mit alors à penser à la jeune femme qui était venue au secours de l'Empereur, Mara Jade. La première fois qu'il l'avait aperçue, sur Poln Major, il avait été fasciné par son habileté au sabre laser alors qu'il n'avait reçu lui-même qu'un entraînement rudimentaire de la part de Ben Kenobi. Cette fois, il avait pu voir clairement son visage et n'avait pu s'empêcher de remarquer sa beauté. Quelque chose en elle l'attirait et en même temps lui faisait peur. Comment une jeune femme belle et intelligente pouvait-elle servir un être vil et maléfique comme l'Empereur Palpatine ? Allait-elle devenir une Sith froide et impitoyable comme l'avait été Vador ? Il sentait que leurs chemins se croiseraient à nouveau un jour, devrait-il alors la combattre et la tuer ? Pourrait-il la retourner elle aussi contre l'Empereur ? Ce serait à la Force d'en décider, son destin n'était pas encore accompli.
Modifié en dernier par TienVogh le Ven 10 Mar 2017 - 0:26, modifié 7 fois.
FanFictions : Dark Claria : Dame rouge des Sith (roman), Pour toi, Tarania (OS)
#LegendsNeverDie
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 598
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Lun 14 Sep 2015 - 7:34   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Petit chapitre bien sympa. Arden Lyn n'est plus une Main ?
Modifié en dernier par Zèd-3 Èt le Sam 10 Oct 2015 - 20:15, modifié 1 fois.
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2723
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar L2-D2 » Lun 14 Sep 2015 - 10:25   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Chapitre 3 lu !

Donc, ça y est, Mara est une Sith, la nouvelle apprentie de Sidious. Toutefois, une chose me chagrine lors de cette discussion entre Palpatine et son ancienne Main : le ton qu'emploie la jeune femme pour lui parler. Certes, il a toujours eu une attitude paternelle envers elle pour reprendre tes mots, mais tout de même : "Ouais, je vois le genre", "cette traînée"... Je n'imagine pas ces mots dans la bouche de Mara, et encore moins alors qu'elle se trouve face à Palpatine. :neutre:

Enfin, un retour sur les héros pour finir par une nouvelle image issue du Retour du Jedi avec le bûcher funéraire de Vador. Si ce passage lance fort bien la suite de ton histoire (avec Luke qui va sans doute se charger de former Leia), les dialogues me paraissent ici un brin rapides, et les personnages réagissent finalement assez peu aux nouvelles que Luke leur apporte.

Bon, je chipote pour la forme, mais je suis tout de même curieux de voir où tout cela va nous mener ! :)
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5174
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Darkliser » Lun 14 Sep 2015 - 14:24   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Je viens de lire le chapitre 3 donc voilà mes comms à chaud :wink:

J'aime bien l'idée ainsi que la protagoniste de l'histoire. Je suis sûr que maintenant que l'histoire a changé, le reste va être encore plus intéressant que jusqu'à maintenant.

Alors comme ça Mara découvre le vrai visage de Palpy "cruel et manipulateur" qui tranche avec la figure "paternelle", un peu à l'image de la relation anakin-Palpy dans le temps. Cela dit, cela n'a pas l'air de la faire douter plus que ça et cela m'étonne mais peut-être est-ce sa dévotion qui est bien plus forte que ses sentiments envers le Sith. A VOIR...

Pour la forme, il y a beaucoup de dialogues et peu de description, ce qui est dommage. Je trouve que tu devrais trouver un meilleur équilibre entre les deux. Après, ta FF se lit toute seule du coup et n'est pas indigeste.

Bonne chance pour la suite en espérant que tu iras jusqu'au bout :wink: :wink:
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 647
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Lun 14 Sep 2015 - 17:55   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Très bon chapitre, j'attend la suite. Tout comme L2, je suis un peu surpris du passage sur Endor, ça fait un peu genre :

- Salut les copains, Vador est mon père. Sinon, vous, ça va ?
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2723
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar TienVogh » Lun 14 Sep 2015 - 23:29   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Zèd-3 Èt a écrit:Arden Myn n'est plus une Main ?

Arden Lyn s'est acoquinée avec le grand amiral Demetrius Zaarin pour sa tentative de coup d'état contre Palpatine. Elle est donc en cavale et je n'ai pas jugé utile de la mentionner.

L2-D2 a écrit:Toutefois, une chose me chagrine lors de cette discussion entre Palpatine et son ancienne Main : le ton qu'emploie la jeune femme pour lui parler. Certes, il a toujours eu une attitude paternelle envers elle pour reprendre tes mots, mais tout de même : "Ouais, je vois le genre", "cette traînée"... Je n'imagine pas ces mots dans la bouche de Mara, et encore moins alors qu'elle se trouve face à Palpatine.

Tu vois Mara comme une fille bien élevée ? Elle utilise quand même assez souvent du vocabulaire très fleuri, surtout quand elle est en colère. Dans le roman Les enfants du Jedi, lorsque Han et Leïa lui prouvent l'existance d'autres Mains (Roganda Ismaren en l'occurence) elle explose littéralement. Si Palpatine avait été toujours vivant, ses oreilles auraient sacrément sifflé ! :wink:
Ici en plus, Palpatine la provoque délibérement, pour attiser sa colère. C'est en quelque sorte sa première leçon comme apprentie Sith.

L2-D2 a écrit:Enfin, un retour sur les héros pour finir par une nouvelle image issue du Retour du Jedi avec le bûcher funéraire de Vador. Si ce passage lance fort bien la suite de ton histoire (avec Luke qui va sans doute se charger de former Leia), les dialogues me paraissent ici un brin rapides, et les personnages réagissent finalement assez peu aux nouvelles que Luke leur apporte.

Bonne remarque, je m'étais effectivement focalisé sur l'intervention de Mara et avait oublié que Luke n'avait mis que Leïa au courant au sujet de Vador. Ceci dit, le film n'est pas mieux sur ce point. Je n'ai pas encore lu Trêve à Bakura qui est censé se passer juste après et je ne sais pas si la réaction des autres rebelles au lien de parenté Vador/Luke/Leïa y est abordé.

Darkliser a écrit:Pour la forme, il y a beaucoup de dialogues et peu de description, ce qui est dommage. Je trouve que tu devrais trouver un meilleur équilibre entre les deux.

Il y a moins de dialogues dans le chapitre suivant :


Chapitre 4 : La sombre dame


Citadelle Sith abandonnée, Ziost

Il y a plus de cinq mille ans, Ziost était la planète capitale de l'ancien empire Sith. Aujourd'hui ce n'était plus qu'un monde désert et oublié, couvert de forêts sombres et enneigées. Seules des ruines abandonnées et la persistance du Côté Obscur témoignaient de son sombre passé.

C'était dans l'une de ces citadelles abandonnées que Lumiya s'était installée depuis un mois. Elle était née Shira Elan Colla Brie sur Coruscant peu après l'avènement de l'Empire et avait grandi dans un orphelinat de la Cité Impériale. Elle n'avait jamais connu ses parents, ne sachant pas s'ils étaient morts ou s'ils l'avaient simplement abandonnée. Ils ne lui avaient laissé que son nom, inscrit sur un médaillon en argent qu'elle portait autour du cou lorsqu'elle fut trouvée, âgée de quelques semaines, dans une ruelle des bas quartiers de Coruscant. Adolescente, elle avait rejoint le programme de formation de la jeunesse de la Commission pour la Préservation de l'Ordre Nouveau - plus connue sous le sigle COMPNOR - l'organe de propagande de l'Empire. Ses résultats brillants avaient attiré l'attention du Seigneur Vador en personne qui avait également senti sa sensibilité à la Force et l'avait recommandée pour intégrer les services de renseignements impériaux. Elle avait suivi trois ans de formation à l'institut des pilotes de Coruscant puis un an d'entraînement intensif à l'académie militaire impériale de Carida, une planète à forte gravité où l'on formait les troupes d'élites de l'Empire, avec des pertes non négligeables. En parallèle de la formation militaire officielle, Shira avait suivi un entraînement secret au Côté Obscur de la Force assuré par Vador lui-même. A l'issue de sa formation, elle avait obtenu son diplôme avec les plus hautes félicitations et avait intégré les services de renseignements impériaux sous la direction d'Ysanne Isard avec le grade de major. Vador avait continué de suivre sa carrière et avait obtenu d'Isard qu'elle lui soit affectée pour une mission spéciale d'infiltration de l'Alliance rebelle. On lui avait fabriqué un faux passé de réfugiée victime de la répression impériale et elle avait ainsi pu intégrer l'Alliance. Sa mission était d'approcher le jeune héros rebelle Luke Skywalker pour le tuer ou tout au moins ternir sa réputation.

Mais il s'était produit quelque chose que personne n'avait prévu : Shira était tombée amoureuse de Luke, l'homme qu'elle devait tuer. Néanmoins, une occasion d'accomplir sa mission s'était présentée : Luke, Shira et deux autres pilotes rebelles devaient attaquer un convoi impérial avec des chasseurs TIE reconditionnés pour bénéficier de l'effet de surprise. Quand les impériaux eurent brouillé toutes les communications et qu'il n'y avait plus moyen de distinguer les chasseurs amis et ennemis, elle avait choisi d'ignorer ses sentiments et d'obéir aux ordres de son maître, se préparant à abattre le jeune homme qu'elle avait embrassé quelques heures auparavant. Mais elle avait hésité trop longtemps et Luke, ayant senti le danger à travers la Force, avait tiré le premier.

Laissée pour morte, elle avait néanmoins survécu dans l'épave de son chasseur à la dérive en faisant appel à la Force. Retrouvée par Vador, elle avait été soignée à bord de son navire amiral, l'Executor. Mais elle avait payé un lourd tribu au vide glacial de l'espace : la beauté de son visage, ses membres gelés remplacés par des prothèses cybernétiques, des organes artificiels implantés dans son abdomen pour remplacer ceux qui avaient cessé de fonctionner. Elle était devenue une cyborg, moitié femme, moitié machine. Ses sentiments pour Luke, qu'elle jugeait responsable de ses mutilations, s'étaient mués en une haine féroce. Vador avait repris son entraînement au Côté Obscur, elle s'était fabriquée une armure de métal qui n'était pas sans rappeler celle de son maître et avait pris une nouvelle identité : celle de Lumiya, la sombre dame.

En vertu de la Règle des Deux, Vador n'avait pu faire officiellement de Lumiya son apprentie, aussi il l'avait présentée à l'Empereur au palais impérial afin qu'il la prenne à son service comme l'une de ses Mains. A cette occasion, elle avait croisé pour la première fois Mara Jade et les deux femmes avaient immédiatement ressenti de l'animosité l'une envers l'autre. Mais Vador lui avait néanmoins prodigué en secret des enseignements interdits : il lui avait confié un holocron pour qu'elle apprenne la langue des anciens Sith, puis il l'avait envoyée en pèlerinage sur Ziost, leur ancienne planète capitale. Là, dans les ruines d'une ancienne citadelle abandonnée, elle avait trouvé un ancien rouleau Sith contenant des instructions pour la fabrication d'une arme rare et oubliée, un fouet laser composé à la fois de lanières matérielles et de filament flexibles de plasma. Patiemment, elle avait construit son arme avec des matériaux trouvés sur place : un manche en beskar, le fer mandalorien capable de résister à un sabre laser, des lanières de cuir recouvertes d'anneaux du même métal pour la partie matérielle de l'arme, des éclats de cristaux Kaiburr pour focaliser les faisceaux de plasma. Elle y avait apporté sa touche personnelle en ajoutant un variateur d'intensité qui permettait d'utiliser les filaments d'énergie soit pour immobiliser une cible soit pour la blesser, ainsi qu'un dispositif permettant d'envoyer un décharge électrique incapacitante le long des filaments métalliques. Une fois l'arme terminée, elle avait consacré de longues journées à s'entraîner à l'utiliser.

Étant seule sur Ziost, Lumiya avait troqué son armure et son casque pour une simple combinaison souple en fibres de duracier qui lui donnait une plus grande liberté de mouvement. Ainsi vêtue, elle semblait presque une jeune femme ordinaire et seules les nombreuses cicatrices sur son visage témoignaient de sa véritable nature. Après une nouvelle séance d'entraînement qui avait duré de longues heures, elle se prépara une boisson énergétique protéinée pour se restaurer, les dommages internes qu'elle avait subits ne lui permettant plus d'absorber de nourriture solide. Alors qu'elle buvait lentement la préparation, elle ressentit une perturbation dans la Force qui lui causa un profond malaise : elle sut immédiatement que son maître, Dark Vador, venait de mourir.

— Par tous les Sith, Nooonnn ! Se mit-elle à crier avant de s'effondrer en larmes.

Vador lui avait appris à utiliser la Force, il l'avait arrachée à l'étreinte glacée de la mort, lui avait donné la volonté de continuer à vivre. Il lui avait même révélé certains éléments de son passé que quasiment personne à part l'Empereur ne connaissait. Lumiya aimait son maître comme un père, elle qui n'avait jamais connu ses parents. Maintenant elle était de nouveau seule, sans personne à qui se confier. Elle n'avait plus que sa haine, pour Luke et pour ceux qui étaient responsable de la mort de son maître, qui qu'ils soient.

Elle prit un bâton de la mort qu'elle alluma et porta à ses lèvres. Elle en gardait toujours un ou deux avec elle pour les moments où elle se sentait vraiment trop mal. Tandis qu'elle inhalait la fumée acre, une quinte de toux la prit entre deux sanglots. Rapidement, une douce chaleur se répandit dans son corps et sembla même s'étendre à ses membres cybernétiques. Elle savait que ce n'était qu'une illusion due à la drogue, mais pendant une ou deux heures, elle pouvait ainsi oublier ses mutilations et redevenir Shira Brie. Le rein artificiel qui faisait partie de son corset cybernétique et la Force lui permettaient ensuite d'éliminer rapidement les résidus de la drogue et d'éviter les effets à long terme délétères.

Une fois qu'elle eut pleinement repris ses esprits, Lumiya décida de mettre un terme à son séjour sur Ziost. Elle avait maintenant acquis une maîtrise suffisante de son fouet pour pouvoir s'en servir de manière efficace contre un adversaire. Il était temps pour elle de rentrer sur Coruscant et de réclamer l'héritage de son maître.


---------------------------------


Cité impériale, Coruscant

Debout devant la baie en transparacier de son bureau du palais impérial, le grand vizir Sate Pestage observait le trafic aérien de la planète capitale en ce début d'après-midi. Pestage était un homme chauve d'environ quatre-vingts ans qui portait la longue robe pourpre et la coiffe caractéristique des hauts dignitaires impériaux. Bien qu'étant lui-même aveugle à la Force, Pestage était un collaborateur de longue date des Sith, il avait initialement travaillé pour l'homme d'affaires Muun Hego Damask, en réalité le Seigneur Sith Dark Plagueis, et pour son apprenti Dark Sidious, officiellement le sénateur Sheev Palpatine de Naboo. Quand Palpatine avait assassiné son maître, la veille même de son élection au poste de chancelier suprême, il était devenu l'un des principaux conseillers du nouveau chef d'état et avait conservé ce poste durant les premières années de l'Empire. Il avait finalement été promu au poste de grand vizir, en remplacement du Chagrien Mas Amedda qui avait été écarté en raison du suprémacisme humain de l'Empire. Ce poste faisait de lui l'assistant direct de l'Empereur et le chef du gouvernement et quand celui-ci était absent comme en ce moment, il se retrouvait de fait aux commandes de la galaxie.

Une sonnerie retentit et le garde impérial posté à la porte annonça l'arrivée de la personne qu'il attendait.

— Votre Excellence, la directrice Isard est arrivée.

— Bien, faites-la entrer, répondit-il

Ysanne Isard entra dans le bureau. Elle portait son habituel uniforme rouge de directrice des services de renseignements et ses yeux vairons, bleu à droite, rouge à gauche – une rare anomalie génétique de naissance – le fixèrent d'un air inquiet. Cela lui conférait un certain charme, rehaussé par les deux mèches blanches qui encadraient son visage et le reste de sa chevelure noire tombant sur ses épaules. A trente-cinq ans, elle était d'une beauté froide, connue dans tout l'Empire pour sa cruauté, sa soif de pouvoir, son absence totale de compassion et sa loyauté inébranlable envers l'Empereur. Elle avait conspiré contre son propre père pour prendre sa place à la tête des services de renseignement et la rumeur disait même qu'elle l'avait exécuté de ses propres mains. On disait aussi qu'elle était la maîtresse de l'Empereur et ses nombreux ennemis, tant au sein de l'Empire que de la rébellion, lui avaient donné le surnom de Cœur de glace.

— Vous vouliez me parler, votre Excellence ? demanda-t-elle

— Oui, Ysanne, je voudrais faire avec vous le point de la situation après les regrettables évènements survenus autour d'Endor et les rumeurs qui ont circulé à propos de la mort de l'Empereur.

— A ce propos, la cellule d'agitateurs rebelles qui a propagé cette rumeur et tiré un feu d'artifice sur la Pliada di am Imperium a été mise hors d'état de nuire de manière définitive. Des troubles similaires ont eu lieu sur Naboo mais notre garnison sur place a la situation sous contrôle. Les choses sont plus confuses dans la bordure extérieure où certains mondes pourraient tomber sous contrôle rebelle.

— J'ai en tout cas apprécié l'efficacité avec laquelle vos troupes ont géré la situation ici sur Coruscant. Et que savez-vous des évènements survenus à Endor ?

— Malheureusement, toutes mes informations confirment une victoire de la rébellion. Le capitaine Pellaeon du croiseur Chimera nous a fait son rapport après avoir ordonné la retraite. Il confirme la destruction de la seconde Étoile de la Mort, du super-croiseur Executor ainsi que de six croiseurs dont le Devastator et le Vehement. Les officiers supérieurs et les dignitaires présents sur la station ou les croiseurs détruits sont présumés morts ce qui inclus les grand amiraux Declann, Teshik, Takel et Makati, l'amiral Piett, le contre amiral Chiraneau, le moff Jerjerrod ainsi que les conseillers Greejatus, Aloo et Blista-Vanee. Nous savons par des survivants que le rebelle Luke Skywalker a été capturé et conduit par le Seigneur Vador devant l'Empereur sur la station. Je sais aussi que la Main de l'Empereur, partie en toute hâte de Coruscant, est arrivée à bord de la station peu avant l'attaque rebelle. Des témoins survivants disent avoir vu l'Empereur tenter de quitter la station en compagnie de Jade peu avant sa destruction, mais je n'en ai aucune confirmation et je reste très inquiète. On dit aussi que les grand amiraux Takel et Makati pourraient s'être échappés. Quand au Seigneur Vador, il semble avoir lui aussi péri à bord de la station.

— Je peux au moins vous rassurer sur un point, ma chère. Notre Empereur est bien vivant, il m'a contacté il y a moins d'une heure et m'a annoncé que Dark Vador était mort, tué par Luke Skywalker. Il se trouve actuellement sur un vaisseau en route pour Coruscant en compagnie de son nouveau bras droit, Dark Claria.

— Dark Claria ? Vous ne voulez pas dire que...

— Oui, il semble que cette chère Mara Jade alias comtesse Claria ait bénéficié d'une promotion suite à la mort de Vador et ait repris sa place auprès de l'Empereur. Elle bénéficie dorénavant de tous les titres, privilèges et possessions de feu le Seigneur Vador et en particulier du titre de Dame des Sith.

Ysanne se mordit la lèvre de consternation. Elle était certes soulagée de savoir son Empereur vivant mais la promotion de cette petite intrigante de Jade au rang de Dame Sith lui restait en travers de la gorge. Elle n'avait jamais compris la confiance qu'accordait l'Empereur à cette femme dont le passé était totalement inconnu de ses services de renseignements.

— Savez-vous quelque chose à propos de notre ex-Main de l'Empereur que j'ignorerais ? demanda-t-elle encore.

— Je sais bien peu de choses en vérité, sinon que c'est une adepte de la Force comme l'Empereur et Vador et qu'il a commencé à l'entraîner pour le servir alors qu'elle était très jeune. Tout indique qu'elle lui est totalement loyale.

— Tout comme moi.

— Mais vous êtes aveugle à la Force, n'est-ce pas Ysanne ? Et par ailleurs, vous êtes suffisamment intelligente pour avoir compris depuis longtemps que l'Empereur est également le maître des Sith et qu'il a donc besoin à ses côtés d'un apprenti fort dans la Force.

— Oui, je connais la Règle des Deux.

— Alors, je vous conseille vivement de ne pas chercher à vous opposer à Dame Claria, cela risquerait de vous coûter très cher. Quant à moi, je vais faire une déclaration officielle à la presse qui sera diffusée sur l'holonet galactique. J'y démentirai les rumeurs propagées par la rébellion au sujet de la mort de l'Empereur et annoncerai son retour prochain sur Coruscant. Je minimiserai la défaite d'Endor et annoncerai notre prochaine contre-attaque victorieuse. Enfin, je déclarerai que le Seigneur Vador a été tué par le Jedi rebelle Luke Skywalker et que l'Empereur a nommé la comtesse Claria pour le remplacer à ses cotés. Vous pouvez maintenant disposer, directrice Isard.

— Bien, votre Excellence.

Ysanne sortit du bureau du grand vizir en réfléchissant à ce qu'elle allait faire. Elle n'allait certes pas contester frontalement l'autorité de Claria, mais elle pourrait peut-être laisser fuiter quelques révélations à son sujet vers la presse à scandales et ainsi miner son autorité. Oui, c'était une option à considérer.
Modifié en dernier par TienVogh le Lun 30 Jan 2017 - 0:43, modifié 3 fois.
FanFictions : Dark Claria : Dame rouge des Sith (roman), Pour toi, Tarania (OS)
#LegendsNeverDie
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 598
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Mar 15 Sep 2015 - 7:35   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Un bon chapitre, j'ai beaucoup aimé le passage sur Ziost

Sinon, pour le discours de Pestage, je me demande s'il va utiliser la même excuse que pour la première Étoile...
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2723
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar L2-D2 » Mar 15 Sep 2015 - 12:47   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Chapitre 4 lu !

Alors là, pas mal du tout ! Lumiya entre en scène, et avoir rappelé son passé au lecteur permet de bien poser les enjeux : elle souhaite réclamer l'héritage de Vador... sauf que Palpatine a déjà fait de Mara l'héritière de son ancien apprenti : Lumiya acceptera-t-elle cela, ou se ralliera-t-elle à la Rébellion ? :? Et au vu de la déclaration de Pestage, Palaptine a-t-il l'intention de nier la trahison, pour n'en faire qu'une "victime" de Luke ? :? Pas mal de choses à se mettre sous la dent en tout cas, et j'attends la suite avec impatience ! :oui:
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5174
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Dark Sheep » Mar 15 Sep 2015 - 14:08   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Allez, je me lance de nouveau dans la lecture d'une fiction post épisode VI :wink:

Bon, tout d'abord je dois dire que je ne connais que très très peu le personnage de Mara Jade. De ce que j'en ai compris, elle devenait vraiment importante après la mort de Sidious, donc, comme tu modifies cet élément en la faisant sauver l'Empereur, je crois que mon manque de connaissances sur Jade ne sera pas bien important… :D

Ton histoire est intéressante. J'aime assez cette idée de sauvetage de Palpatine, et le fait que Vador ait une "presque apprentie sith" risque de nous amener vers une confrontation entre les deux jeunes femmes.
À ce sujet, le personnage de "Lumiya" existe-t-il réellement dans les livres, ou est-ce une invention de ta part ?
J'ai souri en découvrant que Luke était décidément un "tombeur de mains de l'Empereur"…
En revanche, l'affection que Lumiya porte à Vador me parait très proche de celle d'un padawan jedi à son maître… mais pourquoi pas.

Concernant les critiques… il en faut :transpire:

Tout d'abord, les quelques phrases ajoutées qui ont tant dérangés mes camarades… eh bien j'ai plutôt aimé ! La référence à la double personnalité "Anakin/Vador" n'est pas pour me déplaire, et je la trouve dans la lignée de l'avis de Ben Kenobi.

En revanche… je ne trouve pas le passage du tutoiement au vouvoiement de Palpatine envers sa protégée très bien amené.
J'admets que, en anglais, la question ne se poserait probablement pas, mais en français il faut rester cohérent. Et ce n'est pas facile. Dans la VF du film La revanche de sith, Sidious passe du tutoiement au vouvoiement avec Anakin à partir du moment où il en fait son disciple ; je crois que, dans ton cas, le mieux aurait été de reproduire ce schéma.
Pour ma part, je m'étais posé la question lors de l'écriture de ma fiction comportant maître et apprenti sith, et j'avais décidé d'opter pour un vouvoiement permanent.

Pour le passage du retour de Luke auprès de ses amis, j'ai eu le même sentiments que les autres : il balance trop d'infos, dans un dialogue ping-pong, sans réactions de ses potes… j'aurais bien aimé un p'tit n'importe quoi genre Lando qui demande à Luke si son père lui a légué son harmonica, ou toute autre chose.

D'autre part, je note que tu as opté pour un Anakin spectrale sous les traits du jeune homme et non ceux d'un homme plus âgé comme dans les premières version du film… :pfff:
C'est ton choix :wink:

Le passage où Mara s'exprime sans retenue fasse à Palpatine ne me gêne pas… mais, comme je le disais,je ne connais pas le personnage. J'abonde dans ton sens lorsque tu dis que c'est la réaction cherchée par Sidious. Souvenons-nous de cet enflure qui annonce à Vador qu'il a lui-même tué Padmé… il aurait pu dire qu'ObiWan l'avait tuée, mais il préfère torturer son apprenti. Un vicieux, qu'on vous dit :lol:
Bref, le sith est manipulateur.

Pour conclure sur ton histoire, la présentation de l'apprentie de Vador est agréable et laisse entrevoir ses motivations à intégrer les "Deux".
Le passage suivant est clairement fait pour nous montrer que Jade devient le second de l'Empereur, avec toutes les prérogatives que cela implique ; et qu'il va y avoir de la rivalité entre elle et Ysanne.

Je finirai en revenant sur ce que tu disais lors de ton premier post.
TienVogh a écrit:Je vous propose une fiction que j'ai commencé à écrire et à publier sur deux sites de fanfictions où je suis un peu déçu du faible nombre de retours. J'espère donc trouver ici des lecteurs et lectrices un peu moins passifs.

-> Tout d'abord, tu dois être conscient que tu n'auras pas forcément beaucoup plus de retours sur SWU, bien que tous ici soyons fans de l'univers de ta fiction… ce qui aide déjà grandement :lol:
Pour écrire moi-même, et suivre quelques fictions sur le forum, je dirais que tu auras probablement des "vues", et certainement quelques motivés qui vont prendre le temps de commenter.
Quoi qu'il en soit, je pense que le but lorsqu'on écrit une fiction et qu'on décide de la partager, c'est justement de la partager (voilà pourquoi je prends la peine de faire des retours sur tout ce que je lis, aussi assidument que possible)… toutefois, si beaucoup de gens lisent ta fiction sans la commenter, ça sous-entend qu'ils la suivent… or on ne suit pas une fiction à laquelle on n'accroche pas :wink:
Certains lecteurs préfèrent aussi attendre d'avoir fini la lecture de la fiction pour poster un message… il ne faut pas te formaliser.
Deux conseils, donc (en tant qu'amateur qui lit et écrit) :
1) si l'histoire que tu racontes te plait réellement, persiste (même sur les deux autres sith ! Euh, sites !). Lorsque tu arriveras au bout, tu te seras au moins fait plaisir, ce qui est la base ! Tu constateras qu'un certain nombre d'internautes suivent ta fiction, et certains finiront bien par poster des commentaires, bon ou mauvais :wink:
2) je sais ce que sais que d'avoir très envie de partager une histoire, surtout quand tu as déjà plusieurs chapitres écrits et non postés… ça démange d'en mettre un nouveau en ligne ! :diable:
Mais il faut savoir doser ! Dans ton cas, tu as posté quatre chapitre en trois jours… c'est trop. En faisant ça, tu vas perdre des lecteurs qui auraient pu accrocher à ta fiction et la commenter. Et là, je parle d'expérience :paf:
Tu dois te mettre dans la peau du fan qui vient sur ce site et suit peut-être deux ou trois autres fictions. Ce fan là a aussi une vie, et il ne passe pas son temps à guetter les nouveaux chapitres en appuyant sur la touche "rafraichir" de son navigateur… lorsqu'il a un peu de temps, il se lance dans le nouveau chapitre de l'une des fictions qu'il suit, et s'il n'y en a pas, il se peut que ta fiction l'attire. Admettons qu'il lise ton premier chapitre, et qu'il aime bien. Alors il se dit que ça fait une fiction de plus à suivre, mais… le lendemain il a deux chapitres de plus dans ta fiction ! Et il ne se connecte peut-être pas ce jour là, mais trois jours plus tard… alors là, c'est la fin : un chapitre de plus dans chacune des fictions qu'il suivait déjà, et douze chapitres de retard sur Dark Claria :cry:
Bon, tu vois le topo.
Donc en gros, tes chapitres ne sont pas trop longs et se lisent bien alors même si c'est frustrant pour toi, contente-toi de deux chapitres par semaine… au pire, quoi ? Tu vas un peu frustrer tes meilleurs lecteurs… et alors ? Tant mieux, c'est le principe du cliffhanger des séries !

Hum… je crois que je me suis un peu laissé aller, désolé :siffle:
Mais l'idée y est !
J'apprécie ta fiction, et je vais essayer de la suivre (s'il n'y a pas déjà un nouveau chapitre en ligne lorsque je valide mon pavé de commentaire… :transpire: ).

Bon courage à toi pour ton écriture, et ne lâche pas l'affaire ! :jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros." D.Orionis
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 922
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar TienVogh » Mar 15 Sep 2015 - 23:30   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Dark Sheep a écrit:À ce sujet, le personnage de "Lumiya" existe-t-il réellement dans les livres, ou est-ce une invention de ta part ?

Elle vient des Comics Marvel Star Wars des années 80, qui étaient de qualité assez variable. Mais s'il y a quelque chose à en garder, c'est bien ce personnage de Shira Brie / Lumiya :love:
Ensuite, elle est reprise dans des articles et histoires courtes publiés dans des magazines US et ne fait son apparition dans les romans que pour la série L'héritage de la Force qui se passe en 40 ABY et où elle devient la maîtresse Sith de Jacen Solo, futur Dark Caedus.

J'ai souri en découvrant que Luke était décidément un "tombeur de mains de l'Empereur"…

Quand elle craque pour Luke, elle est plutôt une main de Vador. Il ne la présente à son maître qu'après qu'elle soit devenue une cyborg (et une aspirante Sith, ce que Vador cache à Sidious).

En revanche, l'affection que Lumiya porte à Vador me parait très proche de celle d'un padawan jedi à son maître… mais pourquoi pas.

Je ne l'ai pas inventé non plus. Article The Emperor Pawns dans le magazine Star Wars Gamers #5. Vador y est qualifié comme her beloved master.

En revanche… je ne trouve pas le passage du tutoiement au vouvoiement de Palpatine envers sa protégée très bien amené.
J'admets que, en anglais, la question ne se poserait probablement pas, mais en français il faut rester cohérent. Et ce n'est pas facile. Dans la VF du film La revanche de sith, Sidious passe du tutoiement au vouvoiement avec Anakin à partir du moment où il en fait son disciple ; je crois que, dans ton cas, le mieux aurait été de reproduire ce schéma.

Bonne remarque. Dans la BD Mara Jade : La Main de l'Empereur, Palpatine la tutoie sauf lorsqu'elle échoue à tuer Luke sur Tatooïne. Donc effectivement, vu qu'il n'a pas de raison d'être mécontent d'elle, il devrait la tutoyer jusqu'à son baptême Sith.

Pour le passage du retour de Luke auprès de ses amis, j'ai eu le même sentiments que les autres : il balance trop d'infos, dans un dialogue ping-pong, sans réactions de ses potes… j'aurais bien aimé un p'tit n'importe quoi genre Lando qui demande à Luke si son père lui a légué son harmonica, ou toute autre chose.

Oui, il faudra que je reprenne ce passage. Je n'en était pas parfaitement satisfait sans voir précisement ce qui n'allait pas.

D'autre part, je note que tu as opté pour un Anakin spectrale sous les traits du jeune homme et non ceux d'un homme plus âgé comme dans les premières version du film… :pfff:
C'est ton choix :wink:

Je n'ai pas de religion tout faite en la matière, donc j'ai opté pour respecter le choix de Georges Lucas.

Tout d'abord, tu dois être conscient que tu n'auras pas forcément beaucoup plus de retours sur SWU, bien que tous ici soyons fans de l'univers de ta fiction… ce qui aide déjà grandement :lol:

Sur FFN où j'ai commencé à publier il y a un mois, je n'ai pour l'instant qu'une review, 2 followers et un peu plus de 200 views (en comptant le fait que les stats ont buggué toute la dernière semaine d'août où aucune vue n'a été enregistrée). Donc je dirais que j'ai nettement plus de succès ici :)

je sais ce que sais que d'avoir très envie de partager une histoire, surtout quand tu as déjà plusieurs chapitres écrits et non postés… ça démange d'en mettre un nouveau en ligne ! :diable:
Mais il faut savoir doser ! Dans ton cas, tu as posté quatre chapitre en trois jours… c'est trop. En faisant ça, tu vas perdre des lecteurs qui auraient pu accrocher à ta fiction et la commenter. Et là, je parle d'expérience :paf:

Ok, je vous laisse souffler un peu :wink:
FanFictions : Dark Claria : Dame rouge des Sith (roman), Pour toi, Tarania (OS)
#LegendsNeverDie
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 598
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Mer 16 Sep 2015 - 19:04   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Pour reprendre ce que Dark Sheep a dit, profite du fait d'avoir des chapitres en avance : si tu manque d'inspiration, ça t'éviteras de ne plus pouvoir continuer à publier.
*regarde sa fanfiction en pause depuis trois mois et soupire*
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2723
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar TienVogh » Mer 16 Sep 2015 - 23:42   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Non, pas de nouveau chapitre ce soir. J'ai juste retravaillé un peu la deuxième partie du chapitre 3 en tenant compte de vos commentaires :wink:
FanFictions : Dark Claria : Dame rouge des Sith (roman), Pour toi, Tarania (OS)
#LegendsNeverDie
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 598
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Jeu 17 Sep 2015 - 7:29   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Vu. C'est beaucoup mieux comme ça, je trouve.
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2723
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 17 Sep 2015 - 11:36   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

J'ai également relu le passage incriminé :wink:
Ça passe mieux comme ça puisque c'est plus détaillé.
J'aurais tout de même développé davantage, en faisant interagir les personnages. Mais c'est un peu mon vice aussi, de vouloir détailler :paf:
Je me permets tout de même une idée, à partir de ton dialogue (avec un peu de délire de ma part :transpire: ) :

Spoiler: Afficher
- Eh, gamin ! l'interpella Han. Qu'est-ce que c'est que cette histoire, Leïa et toi êtes frère et sœur maintenant ?
- Oui, je ne l'ai appris que récemment. répondit Luke. Les jedi nous ont séparés dès notre naissance… pour nous protéger.
- Ils avaient peur que vous vous entretuiez pour le seul berceau disponible ? Sérieusement, je ne comprendrais jamais les jedi… pourquoi prendre la peine de cacher des morveux ?
- Parce que nous sommes les enfants d'Anakin Skywalker, ce qui n'aurait pas manqué d'attirer l'attention de l'Empereur.
- Jamais entendu parler… je suis moi-même le fils de mon père, et je crois que le vieux Palpatine s'en serait moqué éperdument !
- Mais ton père n'était pas le bras droit de l'Empereur.

Le sourire narquois qui habillait jusque là le visage du contrebandier laissa place à un air grave alors qu'il comprenait le sens des paroles de son ami.
- Tu veux dire que…

Chewbacca émit quelques grognements en shyriiwook, la langue des wookies.
- Comme tu dis Chewie, quelle famille ! répliqua Han avant de rire. Et voilà que ma princesse est une fille de Sith ! Où est-ce que j'ai encore été me fourrer, moi !
- Relax Han, répondit Leïa. Je ne vais pas me mettre à t'étouffer à chaque fois que tu me cassera les pieds ! Pas tant que Luke ne m'aura pas appris à le faire, en tout cas…
- Alors Vador est ton père, reprit Lando, et tu sais cela depuis quand ?
- Il me l'a dit lors de notre affrontement sur Bespin, répondit Luke. Je n'ai d'abord pas voulu le croire, mais maître Yoda me l'a confirmé sur Dagobah… avant de me révéler que j'avais une sœur jumelle.
- Eh bien, mieux vaut tard que jamais… mais raconte-nous un peu comment tu as réussi à te sortir des griffes de l'Empereur et ton… euh, de Vador.

ETC…

(encore un détail de tutoiement et vouvoiement : même si, dans la version française, le couple Leïa/Han passe du TU au VOUS à plusieurs reprises, je trouve qu'on peut partir du principe qu'ils n'ont plus de raison de se vouvoyer à partir du moment où Leïa lui révèle que Luke est son frère, et l'embrasse sans retenue. Mon avis, encore…)
C'est peut-être un peu long, j'admets :x
Mais je trouve que cette révélation mérite une interaction poussée.

Allez, en tout cas tu as pris la peine d'accorder de l'importance à nos commentaires, c'est tout à ton honneur :jap:
J'ai hâte de découvrir la suite de l'épisode VI, telle que tu l'as imaginée !
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros." D.Orionis
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 922
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar TienVogh » Jeu 17 Sep 2015 - 22:08   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Dark Sheep a écrit:encore un détail de tutoiement et vouvoiement : même si, dans la version française, le couple Leïa/Han passe du TU au VOUS à plusieurs reprises, je trouve qu'on peut partir du principe qu'ils n'ont plus de raison de se vouvoyer à partir du moment où Leïa lui révèle que Luke est son frère, et l'embrasse sans retenue. Mon avis, encore…

Avis tout à fait pertinent. J'ai hésité entre le tu et le vous et je me suis laissé influencer par une scène que j'ai écrite récemment où ils commencent par se vouvoyer (petit refroidissement de la relation qui va vite se réchauffer à nouveau :wink: ).
Mais effectivement, ils se sont roulés une pelle il y a dix minutes, donc le tutoiement convient bien mieux. Je corrige de suite.
FanFictions : Dark Claria : Dame rouge des Sith (roman), Pour toi, Tarania (OS)
#LegendsNeverDie
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 598
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar TienVogh » Ven 18 Sep 2015 - 23:38   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Allez, pour le week-end, je vous met le chapitre suivant 8)

Chapitre 5 : Duel


A leur retour sur Coruscant, l'Empereur Palpatine et Dame Claria furent accueillis en grand pompe par la cour et les dignitaires impériaux. Claria avait troqué sa combinaison noire pour une tenue plus appropriée, une robe rouge sombre avec une cape et une capuche assortie et elle avait attaché ses cheveux en chignon. Le grand vizir Pestage fit une nouvelle déclaration à la presse expliquant qu'un groupe de terroristes rebelles conduits par le Jedi Luke Skywalker avait tenté d'assassiner l'Empereur et le Seigneur Vador à bord d'une station spatiale en orbite dans le système Endor. La comtesse Claria avait eu vent du complot et était allée prévenir l'Empereur. Ils avaient réussi à s'échapper avant que les terroristes ne fassent exploser la station tandis que le Seigneur Vador avait perdu la vie en affrontant Luke Skywalker pour protéger leur fuite. En remerciement pour cet acte de bravoure et de dévotion, l'Empereur avait nommé la comtesse Claria Dame protectrice de l'Empire et lui avait conféré tous les titres et privilèges du Seigneur Vador. Dark Claria fit elle-même une courte déclaration, expliquant combien elle était honorée de la confiance que lui témoignait l'Empereur et qu'elle allait désormais œuvrer à assurer la protection et la sécurité des citoyens de l'Empire.

Une foule immense était rassemblée sur l'esplanade à l'extérieur du palais et tout le long du grand corridor intérieur, les saluant au cris de « Vive Dame Claria ! », « Longue vie à notre Empereur ! ». Elle se sentait fière d'être ainsi acclamée, même si elle savait au fond d'elle-même qu'une bonne partie de la foule présente ne s'était pas rassemblée spontanément mais avait été rameutée par la COMPNOR. La présence des forces de sécurité avait été renforcée mais sans excès et ni elle même ni l'Empereur n'avaient ressenti de présence hostile pouvant constituer une menace. Il était clair que les sympathisants rebelles, traqués sans relâche, préféraient se faire des plus discrets.

Le soir venu, une réception fut organisée dans l'un des nombreux hall du palais pour les dignitaires et la cour. Ysanne Isard n'adressa pas une parole ni un regard à Claria de la soirée, s'affairant auprès de l'Empereur pour faire le bilan des pertes subies et se vanter de son efficacité à démanteler la cellule rebelle infiltrée qui avait répandu la fausse nouvelle de sa mort. Roganda Ismaren vint par contre la féliciter chaudement pour son nouveau titre et lui proposer ses services. On pouvait ajouter à la liste de ses talents celui de savoir se tourner rapidement dans le sens du vent. Le général Deerian, un vieux gentleman et ami qu'elle avait rencontré lors d'une mission quatre ans auparavant et maintenant l'un des responsables de la défense planétaire vint également la féliciter et l'invita même à danser. Curieusement, aucun des bellâtres qui venaient d'habitude l'importuner lors de ce genre de réception ne tenta sa chance avec elle ce soir là. Ils étaient peut-être trop impressionnés par son nouveau titre de Dame protectrice de l'Empire, même si peu de gens savaient qu'il cachait en fait celui de Dame Sith. Une fois que les convives commencèrent à quitter la soirée, elle alla saluer l'Empereur puis se retira dans ses quartiers privés.


------------------------------------


Lumiya arriva sur Coruscant en début de soirée. Elle dirigea son vaisseau vers une zone de friches industrielles où Vador lui avait aménagé une planque discrète. Là, elle alluma le récepteur holographique pour se tenir au courant des derniers évènements. Le bulletin d'information du soir de HNE reprenait la déclaration officielle faite par le grand vizir quelques heures auparavant et les quelques mots prononcés par Dark Claria pour remercier l'Empereur. En entendant cela, elle se sentit envahie de haine : ainsi non seulement Luke Skywalker avait bien tué son maître, mais en plus l'Empereur avait choisi cette garce de Mara Jade pour le remplacer à ses côtés. Cette place lui revenait de droit, et par tous les Sith, elle allait reprendre ce qui lui était dû.

Éteignant le récepteur, elle remit son armure et son casque et se dirigea en motojet vers le palais. Sa qualité de Main de l'Empereur lui permit de passer sans problème les contrôles de sécurité, mais au lieu de rejoindre les salons de réception, elle monta vers les étages supérieurs et les appartements privés. Vador lui avait fourni des plans détaillés du palais et elle savait donc où se trouvaient les quartiers privés de Mara Jade. Arrivée au bon étage, elle se servit de la Force pour détourner l'attention des gardes et atteignit la porte des appartements de sa rivale. Sa formation d'agent secret lui permit de désactiver les systèmes de sécurité et d'ouvrir la porte sans se faire repérer. Elle entra, referma la porte et alla se cacher dans un coin sombre pour attendre.


------------------------------------


A peine franchie la porte de ses appartements, Claria sentit que quelque chose n'allait pas. Elle prit d'instinct son sabre laser attaché à sa ceinture, l'activa et se laissant guider par la Force, détourna deux tirs de blaster destinés à l'abattre. Elle utilisa la Force pour allumer la lumière et fermer la porte derrière elle et vit alors son agresseur sortir de l'ombre : c'était une femme cyborg en armure portant un casque triangulaire qui cachait complètement son visage. Des blasters étaient incorporés à son armure au niveau des avant-bras et fumaient encore. A sa ceinture était accroché une sorte de fouet en métal. Elle reconnut Lumiya, l'élève de Vador qu'elle avait croisée quelques mois auparavant lorsqu'elle avait été proposer ses services à l'Empereur.

— Lumiya, de quel droit vous permettez-vous de m'agresser ainsi dans mes quartiers ? L'interpella-t-elle.

— Le droit de reprendre ce qui m'appartient, Jade. Je suis l'élève de Vador, c'est à moi qu'il revient de prendre sa place aux côtés de l'Empereur, répondit-elle tout en prenant son fouet.

— Vous croyez vraiment que l'Empereur voudrait d'une élève de Vador comme nouvelle apprentie, après que ce dernier l'ait trahi ?

— Trahi ? Il a été tué par Luke Skywalker en protégeant l'Empereur !

— Allons, ne me dites pas que vous prenez pour argent comptant la propagande officielle, ma chère ! Voulez-vous que je vous dise ce qui s'est réellement passé ? Il a tenté de tuer l'Empereur, pour protéger son fils, Luke Skywalker !

— Mensonges !

— Il ne vous a pas dit qu'il avait un fils ? Et ce n'est pas tout, il avait aussi une fille, qui n'est nulle autre que la princesse Leïa Organa d'Alderaan !

— Tu mens, espèce de salope !

— Faites appel à la Force, Lumiya, vous saurez que je dis la vérité.

— Je vais plutôt te tuer !

Avec ces mots, elle déploya et alluma son fouet laser. Dans un bruit de crépitements, les filaments de plasma se déployèrent autour des lanières gainées de métal. Elle frappa, mais Claria esquiva le coup et frappa une des lanières métalliques avec son sabre. A sa grande surprise, le coup glissa sur le métal dans une gerbe d'étincelles mais ne coupa pas la lanière. « Du beskar, se dit-elle, voilà qui va compliquer les choses ».

Elle essaya de se rapprocher de Lumiya pour pouvoir la frapper de son sabre ou lui donner un coup de pied tout en parant les coups de fouet, mais les filaments d'énergie flexibles avaient tendance à s'enrouler autour de la lame de son sabre qu'elle devait alors éteindre brièvement pour le dégager. Un bon blaster lui aurait été utile mais elle n'en avait pas pris avec elle. Elle sauta en avant pour essayer de se rapprocher mais alors qu'elle se réceptionnait, l'extrémité coupante d'un filament métallique lui entailla profondément le bras droit en dessous de l'épaule. Poussant un cri de douleur, elle lâcha son arme et le sang se mit à couler abondamment de la blessure. Elle essaya de rappeler son arme avec sa main gauche mais son adversaire l'avait déjà récupérée. Elle fut soudain prise de vertiges dus à l'hémorragie et tomba à genoux.

— C'est tout ce que tu sais faire, Dark Claria ? Tu es vraiment une Sith pitoyable ! Prépare-toi à mourir !

Consciente que le prochain coup allait lui trancher la gorge, Claria s'abandonna au Côté Obscur, se laissant envahir par la colère et la haine. Elle se focalisa sur la douleur qui lui vrillait le bras droit et la transféra à travers son bras gauche jusqu'au bout de ses doigts. Alors que Lumiya levait son fouet pour lui porter le coup fatal, elle pointa la main sur son adversaire et dans un cri de rage, lui déversa toute sa haine. Des éclairs bleus partirent du bout de ses doigts et frappèrent Lumiya en pleine poitrine. Tétanisée, elle lâcha son fouet et le sabre de Claria et tomba à terre en hurlant de douleur. Claria se releva en continuant de bombarder Lumiya d'éclairs de Force. Elle éprouvait du plaisir à sentir l'énergie obscure s'écouler à travers son corps et à voir souffrir sa rivale. Mais sa blessure au bras droit continuait de saigner abondamment, l'artère du bras était manifestement touchée. Elle arrêta donc les éclairs de Force, rappela son sabre laser dans sa main valide et se concentra pour garrotter son bras avec la Force afin d'arrêter l'hémorragie. Elle alluma son sabre et le pointa sur la gorge de Lumiya.

— Alors, qui est sur le point de mourir à présent ?

Ne voulant pas tuer une adversaire sans visage, Claria retira le casque de Lumiya avec la Force. Ce qu'elle vit alors la fit hésiter. Le visage de Lumiya était celui d'une jeune femme environ du même âge qu'elle. Ses cheveux châtain-roux lui arrivaient aux épaules et ses yeux gris-verts la fixaient d'un regard plein de haine. Son visage était couvert de cicatrices et déformé par la douleur mais témoignait encore de sa beauté passée.

— Qu'attends-tu ? lui dit-elle. Achève-moi ! Termine ce que Luke Skywalker a commencé !

La haine qu'elle mit à prononcer le nom de Luke Skywalker intrigua Claria. Lumiya semblait le considérer responsable de son état, mais Claria sentit aussi qu'il y avait autre chose : avant de le haïr avec tant de force, elle l'avait aimé.

Alors que Claria tenait encore son sabre à dix centimètres du cou de Lumiya, hésitant à la tuer, on sonna à la porte. C'était l'équipe de sécurité de l'étage.

— Tout va bien, ma Dame ? Nous avons entendu des tirs et des cris !

Claria ouvrit la porte et deux stormtroopers entrèrent. Le sergent remarqua tout de suite son visage blême et les traces abondantes de sang sur son bras droit et au sol.

— Vous êtes sérieusement blessée, ma Dame, je vais vous accompagner à l'infirmerie.

— Non merci, sergent, ça ira, occupez-vous plutôt de conduire cette femme cyborg en détention, je déciderai de son sort plus tard. Ses prothèses cybernétiques sont temporairement désactivées mais elle est sensible à la Force, donc prenez les précautions qui s'imposent.

— Bien ma Dame, comme vous voudrez, mais allez vite faire soigner cette vilaine blessure.

Le sergent prit un collier de contrôle à sa ceinture et le passa autour du cou de Lumiya. Quand il l'activa, elle perdit conscience immédiatement. Les deux gardes la prirent par les épaules et l'emmenèrent.

Claria éteignit son sabre et le remit à sa ceinture. Elle prit également le fouet de Lumiya et se dirigea vers l'infirmerie pour se faire soigner. Mais elle avait à peine parcouru cinquante mètres que les vertiges la reprirent et elle dut s'appuyer contre le mur. « Allons ma fille, se dit-elle, ce n'est pas le moment de tourner de l'œil ! Ce serait une bien triste fin pour une Dame Sith que de mourir saignée à blanc à cinquante mètres de ses appartements. ». Elle raffermit sa concentration pour rehausser sa tension artérielle et reprit son chemin.

Elle arriva à l'infirmerie quelques minutes plus tard où un droïde médical la prit en charge. Il lui injecta immédiatement un stimulant et un anti-douleur puis l'aida à enlever sa robe et la fit s'allonger. Il posa un garrot à champ de force sur son épaule et l'activa. Elle eut l'impression que son bras cessait d'exister quand le dispositif bloqua à la fois la circulation sanguine et l'influx nerveux et elle poussa alors un soupir de soulagement en relâchant la pression qu'elle maintenait depuis plusieurs minutes sur l'artère à travers la Force. Un autre droïde vint lui installer une perfusion de sang synthétique au bras gauche tandis que le premier inspectait la blessure.

— L'artère, des muscles et des nerfs ont été sectionnés, ma Dame, lui dit le droïde. Et vous avez perdu beaucoup de sang, vous avez de la chance d'être arrivée jusqu'ici en vie !

— Tachez de m'arranger ça, voulez-vous ?

— Certainement ma Dame, je suis là pour ça.

Pendant que le droïde s'affairait, posant des raccords synthétiques bio-compatibles sur l'artère, les nerfs et les muscles, Claria réfléchit à ce qui venait de se passer. Oui, elle avait eu beaucoup de chance. Lumiya l'avait surprise avec son arme alliant matière et énergie, une combinaison qu'elle n'avait pas été entraînée à affronter. Malgré sa maîtrise du sabre laser, elle avait été rapidement débordée ; il lui aurait fallu un second sabre ou un blaster pour pouvoir se défendre efficacement. Blessée, mise en colère par le mépris que Lumiya avait exprimé, et confrontée à l'imminence d'une issue fatale, elle s'était pour la première fois ouverte totalement au Côté Obscur de la Force, elle avait laissé sa colère l'envahir et la guider, lui donnant le moyen de se défendre et de défaire son adversaire à l'aide d'un pouvoir emblématique du Côté Obscur. Un pouvoir que son maître ne lui avait pas enseigné mais qu'elle avait invoqué d'instinct, se laissant guider par son intuition. Au début de cette confrontation, elle était encore Mara Jade, mais à la fin, elle était véritablement devenue Dark Claria, une Dame Sith, et elle se sentait fière d'avoir réussi cette épreuve.

Mais il y avait aussi quelque chose qui l'inquiétait : elle avait pris du plaisir à voir Lumiya se tordre de douleur pendant qu'elle la bombardait d'éclairs de Force et cela ne lui ressemblait pas. Elle s'était toujours efforcée de tuer vite et bien lorsque cela était nécessaire, sans souffrances inutiles. Elle comprit que c'était là le revers de la médaille : le pouvoir du Côté Obscur était grisant et pouvait la corrompre, la conduire à commettre des actions mauvaises ou dangereuses. Il était maintenant évident pour elle que son maître avait lui aussi éprouvé du plaisir à faire souffrir le jeune Skywalker sur l'Étoile de la Mort et que cela avait failli lui coûter la vie. Tout occupé à torturer le fils, il avait ignoré le père qui s'était retourné contre lui. Elle commençait aussi à se demander jusqu'à quel point son maître avait été corrompu par le Côté Obscur, était-il vraiment aussi bon et sage qu'elle l'avait cru jusqu'à présent ? Manifestement non, il lui avait menti depuis toujours en lui cachant l'existence d'autres Mains et elle l'avait vu prendre plaisir à la torture. Mais il était son maître et elle se devait de lui obéir. Elle espérait juste qu'il ne soit pas inévitable qu'elle devienne comme lui ou Vador. Au moins sa colère s'était-elle calmée lorsqu'elle avait vu le visage de Lumiya, celui d'une jeune femme qui lui ressemblait finalement beaucoup. Elle avait eu raison de ne pas la tuer tout de suite sous l'emprise de la colère et de remettre son sort à plus tard, lorsque son jugement serait plus clair.

Une fois que le droïde médecin eut terminé de l'opérer, il referma la plaie avec un pansement au bacta et désactiva le garrot. Claria sentit à nouveau son bras.

— Voilà, ma Dame, c'est terminé, vous devrez garder le bras immobilisé une à deux semaines le temps que tout cicatrise.

— Merci, mais quelques jours suffiront, je guéris très vite.

— Et je souhaiterais vivement vous garder ici en observation pour la nuit. Je vais vous trouver une chambre.

Claria se sentait littéralement épuisée et accepta donc la proposition du droïde médecin. Elle ramassa sa robe et ses armes avec son bras valide et suivit le droïde. Elle se coucha dans le lit et sombra rapidement dans un profond sommeil.


----------------------------------------


Ysanne Isard venait de prendre une vapodouche et de mettre sa chemise de nuit. Cette journée avait été particulièrement éprouvante : elle avait dû supporter de voir cette petite garce de Claria se pavaner devant les journalistes et la cour alors qu'elle même n'avait eu droit à aucun remerciement public pour avoir rétabli l'ordre et démantelé la cellule rebelle infiltrée. Vivement une bonne nuit de sommeil pour oublier cette humiliation. Mais alors qu'elle allait se coucher, son comlink sonna, c'était un appel de l'agent Ivak de ses services de renseignement. Elle répondit.

— Directrice Isard. J'espère que vous avez une bonne raison pour me déranger à une heure aussi tardive, Ivak !

— Je me trouve au bloc de détention, madame la directrice, deux agents de sécurité nous ont amené la cyborg Lumiya pour qu'on la mette au frais. Elle aurait apparemment eu une petite altercation avec Dark Claria.

— Dans quel état est-elle ?

— Elle est maintenue inconsciente par un collier de contrôle, pour éviter qu'elle nous joue un tour de sorcière avec la Force. Selon le sergent qui l'a amenée, Claria aurait été sérieusement blessée et se serait rendue à l'infirmerie. J'ai appelé le service médical pour en avoir confirmation. On lui a effectivement attribué une chambre pour la nuit.

— Autre chose ?

— C'est là que ça va vous intéresser : nous avons suivi les procédures habituelles de mise sous écrou et avons relevé son profil ADN. Figurez-vous qu'il correspond parfaitement avec celui du major Shira Brie, déclarée morte en mission il y a six mois de cela.

— Oui effectivement, c'est très intéressant. Gardez-la-moi au frais pour la nuit, je viendrai moi-même l'interroger demain matin.

— A vos ordres, madame la directrice, et bonne nuit.

Elle coupa la communication et réfléchit à ce qu'elle venait d'apprendre. Ainsi Vador avait menti en affirmant que le major Brie était morte durant sa mission d'infiltration de l'Alliance rebelle. Elle avait manifestement été très gravement blessée mais elle avait survécu. Et Vador l'avait cachée pour en faire son apprentie secrète sous le nom de Lumiya. Dans quel but ? Elle allait devoir le découvrir au plus vite.
Modifié en dernier par TienVogh le Dim 05 Fév 2017 - 18:24, modifié 3 fois.
FanFictions : Dark Claria : Dame rouge des Sith (roman), Pour toi, Tarania (OS)
#LegendsNeverDie
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 598
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Sam 19 Sep 2015 - 13:47   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Pas mal, juste une petite chose : les sabres lasers cautérisent les plaies.
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2723
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar TienVogh » Sam 19 Sep 2015 - 17:18   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Zèd-3 Èt a écrit:Pas mal, juste une petite chose : les sabres lasers cautérisent les plaies.

Claria n'a pas été blessée par un sabre laser, mais par l'une des lanières métalliques du fouet de Lumiya. C'est une arme duale ce qui la rend d'autant plus redoutable.
FanFictions : Dark Claria : Dame rouge des Sith (roman), Pour toi, Tarania (OS)
#LegendsNeverDie
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 598
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Sam 19 Sep 2015 - 18:37   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Il me semble que le fouet laser a le même effet qu'un sabre, c'est le côté "laser" de la chose.
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2723
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar TienVogh » Sam 19 Sep 2015 - 19:26   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Zèd-3 Èt a écrit:Il me semble que le fouet laser a le même effet qu'un sabre, c'est le côté "laser" de la chose.

Le fouet de Lumiya a plusieurs lanières, certaines faites d'énergie qui vont effectivement causer des blessures similaires à celles d'un sabre laser, d'autres purement matérielles (cuir gainé de beskar, un métal mandalorien résistant au sabre laser). Ces lanières métalliques vont causer des coupures comme une arme blanche, donc non cautérisées.
Il faut utiliser 2 sabres laser pour se battre efficacement contre une telle arme, ou avoir également un blaster (il est beaucoup plus difficile de dévier des tirs de blaster avec un fouet). Claria n'avait que son sabre sur elle.
FanFictions : Dark Claria : Dame rouge des Sith (roman), Pour toi, Tarania (OS)
#LegendsNeverDie
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 598
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar Code 44 » Sam 19 Sep 2015 - 20:09   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Y a même un peu mieux que du plasma et du cuir si j'en crois Wookieepedia

Lumiya's was quite unique in that it had three separate extension types: along with several filaments of yellow plasma, the weapon included multiple extensions of leather studded with Mandalorian iron and flexible gem-speckled metal.
"Votre manque de foie me consterne..." Dark Vador, Seigneur Sith sur le mess de l'Etoile Noire
Code 44
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1175
Enregistré le: 14 Mar 2008
Localisation: In every Nutella box
 

Messagepar L2-D2 » Dim 20 Sep 2015 - 16:34   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Chapitre 5 lu !

Un Chapitre intéressant, axé sur les adversaires de nos héros, avec une confrontation d'anthologie entre les apprenties de Palpatine et de Vador, avec en arrière-fond les plans d'une Isard en quête d'approbation. Le duel est intéressant, même si l'insulte prononcée par Lumiya m'a laissé une drôle d'impression : je comprends qu'elle soit furieuse, mais même ainsi, les personnages dans SW ne jurent que très rarement, pour ne pas dire jamais ! :neutre:

Pour le reste, l'affrontement est bien narré, clair, et réserve une "bonne" surprise avec l'appropriation par Mara d'une technique Sith de première importance ! Néanmoins, cet apprentissage est un peu trop rapide à mon goût, et si elle n'avait pas le temps de réfléchir au pourquoi du comment lors du duel, elle aurait pu le faire après, à l'infirmerie par exemple.

En tout cas, tu mènes bien ton histoire et semble savoir où tu vas. A suivre donc ! :)
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5174
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar TienVogh » Dim 20 Sep 2015 - 17:43   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

L2-D2 a écrit:Le duel est intéressant, même si l'insulte prononcée par Lumiya m'a laissé une drôle d'impression : je comprends qu'elle soit furieuse, mais même ainsi, les personnages dans SW ne jurent que très rarement, pour ne pas dire jamais !

Les œuvres Star Wars officielles s'adressent au tout public américain, donc pas de jurons ni de sexe. Personnellement, sans aller jusqu'aux extrêmes qu'on trouve sur d'autres sites, je ne me sens pas tenu de respecter la pudibonderie américaine. :wink:
J'écris comme j'en ai envie et tant pis si cela choque certaines personnes.

Néanmoins, cet apprentissage est un peu trop rapide à mon goût, et si elle n'avait pas le temps de réfléchir au pourquoi du comment lors du duel, elle aurait pu le faire après, à l'infirmerie par exemple.

L'idée est que c'est la douleur qu'elle ressent et la volonté de vivre qui lui permettent d'invoquer les éclairs de Force. Elle n'aurait certainement pas pu le faire à froid à ce stade de son apprentissage.

En tout cas, tu mènes bien ton histoire et semble savoir où tu vas.

Oui, j'ai les grandes lignes de l'histoire, je sais où je vais et comment l'histoire se terminera. :siffle:
FanFictions : Dark Claria : Dame rouge des Sith (roman), Pour toi, Tarania (OS)
#LegendsNeverDie
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 598
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar L2-D2 » Dim 20 Sep 2015 - 18:33   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

TienVogh a écrit:Les œuvres Star Wars officielles s'adressent au tout public américain, donc pas de jurons ni de sexe. Personnellement, sans aller jusqu'aux extrêmes qu'on trouve sur d'autres sites, je ne me sens pas tenu de respecter la pudibonderie américaine. :wink:
J'écris comme j'en ai envie et tant pis si cela choque certaines personnes.


Je comprends ton point de vue, et je suis loin d'être "choqué", rassure-toi ! :) Juste que je n'ai pas l'habitude, mais c'est aussi ça l'intérêt des fan-fictions ! :)

Et ok pour les éclairs de Force, même si le passage me paraît tout de même un peu rapide. En tout cas, tu décris bien pourquoi Mara en vient à les utiliser !
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5174
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Darkliser » Dim 20 Sep 2015 - 20:31   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Chapitre 5 lu !

J'ai apprécié tout ce que j'ai lu et je n'ai pas noté de mauvaises choses que ce soit au niveau du fond ou de la forme. Peut-être le combat entre Lumiya et Claria aurait-il gagné à être plus long mais bon là je chipote. Je ne sais pas si tu comptes faire une histoire longue mais (Si l'Empire et l'Empereur survivent jusque là) j'ai toujours voulu savoir ce qu'aurait donné un affrontement entre les Sith et leurs superarmes face aux Yuuzhan Vong (Oui je fantasme).

Bonne continuation ! :)
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 647
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar TienVogh » Dim 20 Sep 2015 - 21:22   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Darkliser a écrit:Peut-être le combat entre Lumiya et Claria aurait-il gagné à être plus long mais bon là je chipote.

Deux raisons à cela : d'abord, la chorégraphie des combats ne m'inspire pas trop, donc il ne faut pas s'attendre à voir de longues descriptions de combat au sabre laser dans cette fiction, ensuite il fallait de toute façon que le combat soit terminé lorsque l'équipe de sécurité arrive. On peut penser qu'au palais impérial de Coruscant, ils ne vont pas mettre trop longtemps à intervenir. :wink:
FanFictions : Dark Claria : Dame rouge des Sith (roman), Pour toi, Tarania (OS)
#LegendsNeverDie
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 598
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar Darkliser » Mar 22 Sep 2015 - 13:31   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

TienVogh a écrit:Deux raisons à cela : d'abord, la chorégraphie des combats ne m'inspire pas trop, donc il ne faut pas s'attendre à voir de longues descriptions de combat au sabre laser dans cette fiction, ensuite il fallait de toute façon que le combat soit terminé lorsque l'équipe de sécurité arrive. On peut penser qu'au palais impérial de Coruscant, ils ne vont pas mettre trop longtemps à intervenir. :wink:


Je comprends si ce n'est pas ton truc, contrairement à moi :D . Ce la dit le problème de la sécurité peut aisément être contourné avec un peu d'imagination. Le combat peut se poursuivre dehors sur une plate-forme par exemple hors d'atteinte de la sécurité ou bien Lumiya peut s'arranger pour bloquer la porte pour lui faire gagner du temps, ce qui dans sa situation n'aurait pas été dénué de sens car même s'elle avait tué Claria, la sécurité lui serait tombé dessus sans ça. Avait-elle réfléchi à un moyen de s'échapper, j'en doute vu que de toute façon, tu voulais qu'elle échoue :wink:
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 647
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar TienVogh » Sam 26 Sep 2015 - 1:05   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Bonsoir, voici un nouveau chapitre qui est essentiellement un flashback sur Shira Brie / Lumiya et sa relation avec Vador. Bonne lecture !

Chapitre 6 : De Shira Brie à Lumiya


À quelques parsecs du système Sullust, six mois auparavant

Shira avait froid, si froid. Était-ce donc cela la mort ? Quelques heures auparavant, elle était partie avec trois autres pilotes rebelles, Luke, Thorben et Alph, pour une mission que d'aucuns considéraient comme suicidaire. Il s'agissait, à bord de quatre chasseurs impériaux TIE volés et reconditionnés, d'attaquer par surprise l'armada impériale de l'amiral Giel, qui transportait vers Coruscant une étrange créature, le Teezl, capable d'envoyer de manière instantanée des messages hyperspatiaux dans toute la galaxie. Un tel moyen de communication aurait donné un avantage conséquent à l'Empire et sa destruction était donc une priorité pour l'Alliance rebelle. Avant le départ, Shira avait avoué ses sentiments à Luke et l'avait embrassé avec passion. Mais alors qu'elle était persuadée que Luke partageait ses sentiments, la façon dont il avait réagi, l'air penaud et relativement indifférent, l'avait surprise et déçue, bien qu'elle n'en laissa rien paraître.

En réalité, Shira n'était pas une vraie pilote rebelle, elle était une espionne impériale infiltrée et une adepte du Côté Obscur de la Force, choisie par Dark Vador en personne pour détruire son ennemi juré, Luke Skywalker, le jeune homme dont elle était tombée amoureuse. Elle avait prêté un serment d'allégeance à l'Empire et pour elle, cela comptait plus que tout, y compris ses propres sentiments maintenant qu'elle s'était sentie rejetée. Alors, lorsque l'amiral Giel activa le Teezl pour brouiller toutes les fréquences de communication et qu'il n'y avait plus moyen de distinguer les chasseurs amis des ennemis, elle saisit sa chance de mener à bien sa mission. Elle repéra à travers la Force le chasseur de Luke et se prépara à tirer. Mais ses sentiments la firent hésiter trop longtemps, Luke tira le premier.

Les faisceaux laser verts frappèrent son chasseur de part et d'autre de la cabine, provoquant sa dépressurisation. Le champ de rétention intégré à sa combinaison de pilote se déclencha automatiquement, mais cela ne lui donnait que quelques minutes d'oxygène au plus. Certaine de sa mort imminente, Shira fit appel à la Force pour ralentir son métabolisme et lancer un ultime message à son maître : « Pardonnez-moi, mon Seigneur, j'ai échoué ». Un débris la heurta violemment à la tête et tout devint noir.

Mais Shira ne devait pas mourir ce jour là. Elle avait réussi à se mettre en transe avant de perdre connaissance, réduisant à l'extrême sa respiration et ses battements cardiaques. Elle avait ainsi préservé ses organes vitaux en abandonnant ses membres à la morsure du gel. Le Seigneur Vador avait également entendu son appel et il ordonna à l'amiral Piett de dérouter son vaisseau amiral, le super-croiseur Executor, vers le lieu de la bataille. Là, ils trouvèrent son corps à moitié gelé dans l'épave de son chasseur à la dérive. A tout œil non exercé, elle aurait parue morte, mais Vador sentit qu'il subsistait une étincelle de vie dans son corps meurtri. Prisonnière de cette étreinte glacée qui l'entraînait toujours plus loin du monde des vivants, elle entendit sa voix résonner dans son esprit: « Accroche-toi Shira ! Vis, ma jeune élève ! »

Elle fut amenée au centre médical de l'Executor. Là, les droïdes médecins la réchauffèrent lentement avant de l'extraire de sa combinaison de pilote et de plonger son corps dans une bactocuve. Quand elle reprit conscience, elle ne sentait plus ses membres et le reste de son corps n'était que douleur. Dans la cuve, un tuyau l'alimentait en oxygène tandis que d'autres pénétraient dans sa poitrine, reliés à sa circulation sanguine. Elle essaya de bouger la tête mais ressentit une douleur si vive qu'elle faillit à nouveau perdre connaissance. Elle perçut la présence de Vador devant la cuve, en train de discuter avec le droïde médecin en chef. Elle étendit sa conscience vers lui à travers la Force pour entendre ce qu'ils disaient.

— Comment va-t-elle ? demanda Vador

— Nous avons stabilisé son état, mon Seigneur, mais nous devons l'opérer au plus vite, répondit le droïde. Ses membres ont gelé de manière irréversible et l'amputation est inévitable. Elle a de nombreuses fractures au visage et nous devrons remplacer les os brisés, notamment la mâchoire inférieure, par des implants métalliques. Enfin, elle a reçu des éclats de métal dans l'abdomen et plusieurs de ses organes internes dont ses reins sont gravement endommagés. Nous allons devoir lui implanter de manière permanente un corset cybernétique pour les remplacer et la maintenir en vie.

— Faites au mieux. Et pour ses membres, posez-lui des prothèses d'apparence réaliste. Je ne veux pas qu'elle ressemble plus à un droïde qu'à une femme.

— Bien, mon Seigneur, nous allons commencer l'opération au plus vite.

Le médecin appuya sur un bouton à coté de la cuve et un puissant anesthésiant se répandit dans sa circulation sanguine. A nouveau, tout devint noir.

Quand elle se réveilla, elle était étendue nue sur un lit d'hôpital. Pas tout à fait nue en fait : un corset métallique enserrait le bas de sa poitrine, d'en dessous ses seins jusqu'à sa taille. Deux droïdes l'entouraient, occupés à effectuer des réglages sur ses bras et ses jambes.

— N'essayez pas de bouger, major Brie, dit l'un des droïdes ayant remarqué qu'elle était réveillée. Nous n'avons pas fini de calibrer vos nouveaux membres.

— Combien de temps suis-je restée inconsciente ? demanda-t-elle.

— Trois semaines, major, nous vous avons maintenue en coma artificiel le temps que votre corps cicatrise. Le Seigneur Vador est passé prendre de vos nouvelles tous les jours. Il semble beaucoup tenir à vous. Je dois avouer que c'est assez inhabituel de sa part.

Shira ressentait d'étranges picotements dans ses nouveaux membres tandis que les droïdes calibraient les interfaces neurales. De temps en temps, des mouvements réflexes se produisaient en réponse aux stimulations. Voyant que son regard restait fixé sur le corset métallique, le droïde se sentit obligé de lui fournir des explications.

— C'est un corset cybernétique implanté de manière permanente qui remplace certains organes internes défectueux, major. Il purifie votre sang et contrôle le taux de glucose. Il y a également une pompe auxiliaire qui peut assurer un minimum de circulation sanguine en cas de défaillance cardiaque bien que votre cœur et vos poumons n'aient pas trop souffert. Il est alimenté par une cellule énergétique standard qui se trouve dans une trappe au niveau du plexus.

Le droïde appuya quelques secondes au milieu du corset, ouvrant une trappe qui se referma toute seule au bout d'une trentaine de secondes.

— C'est également parfaitement étanche, reprit le droïde, vous pouvez prendre une vapodouche ou vous baigner sans aucun problème.

— Comment suis-je censée m'alimenter ?

— Votre tube digestif a subit des dommages et vous devrez donc vous contenter d'aliments liquides, essentiellement des boissons énergétiques protéinées. Toute tentative de consommer des aliments solides vous causerait de violents désagréments. Bien que cela reste déconseillé, vous pouvez consommer des boissons alcoolisées, cela ne vous fera pas plus de mal qu'auparavant. Le corset cybernétique est même plus efficace pour éliminer l'alcool.

— C'est rassurant de savoir que je peux encore me saouler. Et qu'en est-il de... mes parties intimes ?

— Si vous voulez parler de vos organes sexuels, ils sont intacts à l'exception de l'utérus que nous avons dû retirer. Vous pouvez donc toujours théoriquement avoir des relations sexuelles, mais vous ne pourrez malheureusement plus vous reproduire, j'en suis désolé.

Shira resta pensive un moment. Elle ne s'était jamais posée la question d'avoir un jour des enfants. Aurait-elle souhaitée en avoir avec Luke si elle n'avait pas dû mettre fin si brutalement à leur relation ? Il était trop tard à présent.

— Voilà, nous avons terminé les réglages de vos membres, dit le droïde en refermant les trappes d'accès, vous pouvez essayer de bouger.

Elle leva son bras droit et commença à faire jouer les doigts de sa main. Ses mouvements étaient encore un peu saccadés mais les prothèses semblaient répondre correctement.

— Nous vous avons préparé des sous-vêtements, major, reprit le droïde médecin, souhaitez-vous de l'aide pour vous habiller ?

— Non merci, je vais essayer de me débrouiller seule.

— Dans ce cas, nous vous laissons, vous pouvez toujours nous appeler en cas de besoin.

Les deux droïdes la laissèrent seule dans la chambre. Elle examina les sous-vêtements qu'on lui avait apportés : c'était une culotte et une chemise de modèle standard pour les femmes servant dans la flotte impériale. Il lui fallu beaucoup plus de temps qu'elle ne s'y attendait pour les enfiler, ses mouvements étant encore imprécis. Elle fut soulagée de constater que la transition entre sa peau humaine et la simili-peau de ses prothèses était quasiment imperceptible à l'œil, par contre les capteurs de ses doigts sentaient facilement la différence de texture et de chaleur.

Elle essaya ensuite de se lever et de faire quelques pas. Le contact de ses pieds avec le sol lui donna une sensation étrange : elle sentait le contact du sol, mais ne pouvait dire s'il était lisse ou rugueux, chaud ou froid. Elle comprit que les capteurs sous ses pieds n'étaient de loin pas aussi précis que ceux de ses mains, elle ne connaîtrait probablement plus le plaisir de marcher pieds nus dans l'herbe mouillée ou sur une plage de sable chaud. Tout serait du pareil au même.

Elle continua à marcher lentement dans la pièce. Elle s'habituait rapidement à ses nouvelles jambes, chaque pas lui semblait plus facile que le précédent. Elle remarqua alors un miroir au dessus d'un lavabo dans un coin de la chambre et elle s'en approcha pour regarder son visage. Malgré tout ce que le droïde médecin lui avait déjà annoncé, elle ne s'attendait pas à un tel choc. Une cicatrice barrait son œil droit, mais surtout, tout le côté gauche de son visage, de la tempe à la mâchoire inférieure, était couvert de cicatrices violacées. Ce fut la goutte qui fit déborder le vase. Elle fut soudainement envahie de rage, de colère et de haine, contre elle même et contre Luke.

— Non, hurla-t-elle, Noonn ! Luke, espèce de salopard ! Tu n'as même pas été capable de me tuer proprement ! Tu paieras pour ce que tu m'a fait. Je te hais ! JE TE HAIS !

En prononçant ces dernières paroles, elle pointa la main vers le reflet de son visage dans la glace et lui projeta toute sa rage. Le miroir explosa en centaines de morceaux. Elle éclata alors en sanglots et alla se jeter sur le lit, enfouissant son visage dans l'oreiller. Elle resta ainsi de longues minutes à pleurer et à ruminer des idées noires. Elle envisagea d'en finir, pensant à se trancher la gorge avec une vibrolame ou à se jeter dans l'espace à travers un sas sans combinaison. Mais elle repoussa vite ces idées suicidaires. Ce qu'elle voulait avant tout c'était se venger, faire souffrir Luke comme elle avait souffert. Pour cela, elle devait continuer à vivre.

On sonna soudain à la porte de sa chambre et la voix légèrement assourdie d'un stormtrooper se fit entendre :

— Major Brie ? Le Seigneur Vador souhaiterait vous voir, il m'a demandé de vous conduire à lui.

— Laissez-moi une minute pour me préparer, répondit-elle.

Elle trouva une combinaison militaire de repos et des bottes dans l'armoire de sa chambre. Elle les enfila, puis entreprit de sécher ses larmes. Quand elle fut présentable, elle ouvrit la porte.

— Je suis prête, sergent, conduisez-moi auprès du Seigneur Vador.

Elle suivit le sergent dans les couloirs du vaisseau jusqu'aux quartiers du Seigneur Sith. Dark Vador l'attendait à l'intérieur de sa chambre de méditation.

— Entre, Shira, lui dit-il.

Elle s'avança, entra dans la chambre et vint s'asseoir à genoux aux pieds du Seigneur noir.

— Tu as pleuré, dit-il, pourquoi ?

— Mon Seigneur, pourquoi êtes-vous venu me chercher ? J'ai été faible, j'ai échoué dans ma mission, vous auriez dû me laisser mourir. A quoi puis-je encore vous servir, réduite comme je le suis à cet état moitié femme, moitié machine ?

— Tu as développé des sentiments pour le jeune Skywalker.

— Oui, j'ai eu l'occasion de le tuer, mais j'ai hésité et c'est lui qui m'a eue.

— La passion est une force, mais l'attachement est une faiblesse, tu ne dois pas l'oublier.

— Oui, mon Seigneur.

Vador appuya sur un bouton du tableau de commande devant lui. La chambre de méditation se referma et la pression commença à monter.

— Sais-tu pourquoi je porte ce masque, Shira ?

— Vous en avez besoin pour respirer, mon Seigneur, il vous maintient en vie, comme le corset cybernétique que je porte à présent.

Vador appuya sur un autre bouton. Un bras mécanique descendit du plafond et vint retirer son casque, puis un autre retira le masque respiratoire qui couvrait son visage. Shira vit pour la première fois le visage du Seigneur Sith. Son crâne chauve portait d'horribles cicatrices de brûlures. Ses yeux bleus, cernés et avec des reflets jaunes la fixaient d'un regard dur mais qui semblait étrangement par moment montrer comme une vague expression de tendresse. Shira ressentit de la pitié pour les souffrances qu'il devait avoir enduré. Son propre sort ne lui parut alors plus aussi terrible.

— Dans cette chambre hyperbare, reprit Vador, il m'est possible de retirer ce masque et de respirer normalement. Très peu de personnes ont vu mon visage comme tu le vois en ce moment.

— Mon Seigneur, puis-je me permettre de vous demander ce qui vous est arrivé ?

— Autrefois, sous l'ancienne république, j'étais un chevalier Jedi, sans doute l'un des meilleurs. J'ai aimé une femme, avec passion, ce qui était interdit par les règles de l'ordre. J'étais totalement obsédé par la peur de la perdre. Le chancelier Palpatine, Dark Sidious, a senti ma peur et m'a offert le pouvoir du Côté Obscur, me promettant qu'il me permettrait de la sauver. Quand les maîtres Jedi ont trahi la république et tenté d'assassiner le chancelier, j'ai accepté son offre et je suis devenu Dark Vador. J'ai traqué et tué les Jedi tandis que mon nouveau maître se proclamait Empereur.

— Et votre femme, qu'est elle devenue ?

— Elle m'a trahi. Elle s'est liguée avec mon ancien maître, Obi-Wan Kenobi, qui a tenté de me tuer. Il y a presque réussi, me laissant mutilé et horriblement brûlé sur la berge d'une rivière de lave. C'est l'Empereur qui m'a sauvé, il est venu me chercher puis m'a offert de nouveaux membres et cette armure qui me maintient en vie. Ce n'est qu'alors que j'ai appris que dans ma colère, j'avais tué la femme que j'aimais. Mon maître est aujourd'hui tout ce qui me reste.

— Je comprends, mon Seigneur. Vous avez fait pour moi ce que l'Empereur a fait pour vous.

Shira esquissa un sourire, elle commençait à se sentir un peu euphorique dans cette atmosphère saturée en oxygène.

— Ne te méprends pas, reprit Vador, si Dark Sidious m'a sauvé, ce n'est pas par compassion, mais uniquement à cause de mon potentiel comme apprenti Sith. C'est également la raison pour laquelle je suis venu te chercher. Tu as un don très rare Shira, je l'ai senti dès le premier jour où je t'ai vue. Une sombre lumière brille en toi qui ne demande qu'à grandir. La Règle des Deux qui régit notre ordre m'interdit de te prendre officiellement comme apprentie Sith et de te conférer le titre de Dark, tu seras donc mon élève secrète. Officiellement, le major Shira Brie est morte en mission, c'est ce que j'ai déclaré à tes supérieurs des services de renseignement. Dorénavant, tu prendras le nom de Lumiya, dame du Côté Obscur.

— Merci maître, je vous promet de ne plus vous décevoir.

Vador leva sa main et un cristal tétraèdrique orné de symboles et brillant d'une lumière rouge vint flotter jusqu'à lui.

— Sais-tu ce qu'est cet objet, Lumiya ?

— Non maître, je n'ai jamais rien vu de la sorte.

— C'est un holocron Sith, un réceptacle des connaissances millénaires de notre ordre. Seul un adepte du Côté Obscur peut l'ouvrir et accéder à son savoir. C'est à toi de l'ouvrir.

Lumiya leva sa main et amena l'holocron à elle. Elle ferma les yeux et se concentra. Tout d'abord, elle ne vit rien. Elle pensa alors à Luke et laissa monter sa haine. Elle vit alors que chaque sommet du tétraèdre pouvait pivoter selon un certain angle. Elle les fit pivoter un par un avec la Force et le tétraèdre s'ouvrit, révélant une image d'un ancien Seigneur Sith.

— C'est bien, dit Vador en ramenant l'holocron vers lui et en le refermant. Je t'ai fait attribuer de nouveaux quartiers à l'écart de l'équipage au nom de dame Lumiya.

Il leva à nouveau la main et une cape et une écharpe noire vinrent flotter jusqu'à lui.

— Tu vas mettre cette cape et couvrir ton visage avec cette écharpe et tu te rendras dans tes nouveaux quartiers avec l'holocron. Il t'apprendra l'ancienne langue de notre ordre. Quand tu l'auras suffisamment étudié, je verrai quelle nouvelle mission te confier.

Vador remit son masque et son casque et la pression dans la chambre commença à redescendre. Pendant ce temps, Lumiya mit la cape sur ses épaules et couvrit son visage avec l'écharpe. La chambre de méditation s'ouvrit une fois la pression redescendue à la normale et Lumiya prit l'holocron et quitta son maître pour rejoindre ses quartiers.


---------------------------------------


Cité impériale, Coruscant

Quand Lumiya reprit conscience, il lui fallu un moment pour se rappeler où elle se trouvait. Elle n'était pas dans les quartiers que Vador lui avait attribués à bord de l'Executor, cela n'était qu'un rêve. En réalité, elle était étendue sur une couchette dans une cellule du bloc de détention du palais impérial. On venait manifestement de désactiver le collier de contrôle qui l'avait maintenue inconsciente durant de longues heures. Elle se souvenait maintenant d'avoir défié Claria la veille au soir et d'avoir été vaincue. Elle se rappelait aussi de ce que la Dame Sith lui avait dit à propos de son défunt maître et de Luke Skywalker. Se pourrait-il que cela soit vrai ? Pourquoi Vador ne lui avait-il rien dit ? Tandis qu'elle essayait de chercher des réponses dans la Force, la porte de sa cellule s'ouvrit et la directrice Isard entra en compagnie de l'agent Ivak.

— Major Brie, dit Isard, c'est un réel plaisir de vous revoir en vie ! Nous vous croyions morte depuis tout ce temps !

— Shira Brie est bien morte, Isard, je suis dame Lumiya à présent !

Ysanne Isard toucha un bouton à sa ceinture et Lumiya reçut une violente décharge électrique via son collier de contrôle.

— Un peu de respect, major, en ce qui me concerne, vous êtes toujours ma subordonnée quel que soit le titre que vous ait conféré Vador !

— Veuillez m'excuser, madame la directrice.

— Voilà, c'est mieux. Je ne suis pas venue vous chercher querelle, Lumiya. En fait je souhaiterais parler avec vous de votre ancien maître, Dark Vador et de notre nouvelle ennemie commune, Dark Claria.

— Que souhaitez-vous savoir ?

— Parlez-moi d'abord de cette mission d'infiltration que vous a confié Vador et qui a conduit à votre mort officielle.

— Ma mission consistait à approcher le commandant Skywalker et à le tuer ou le discréditer. Mais cela ne s'est pas passé comme prévu, c'est moi qui ai été abattue et je serais morte si le Seigneur Vador ne m'avait pas sauvée.

— Oui, j'ai appris que Skywalker avait été brièvement renvoyé pour avoir apparemment tué une de ses coéquipières. Mais il semble avoir réussi à prouver assez vite que vous étiez une espionne et à restaurer son honneur. Vador vous a ensuite prise comme apprentie secrète. Quel but poursuivait-il ?

— Je n'en sais trop rien. Il m'a d'abord confié un holocron Sith pour que j'apprenne l'ancienne langue noire et dans le même temps je me suis fabriqué cette armure que je porte. Il m'a ensuite présenté à l'Empereur qui m'a pris à son service comme l'une de ses Mains. Enfin il m'a envoyé sur Ziost où j'ai trouvé un ancien rouleau Sith expliquant comment construire un fouet laser. J'y étais toujours lorsque j'ai senti sa mort dans la Force. Je suis alors revenue et j'ai confronté Claria pour le titre de Dame des Sith. J'ai réussi à la blesser mais elle m'a terrassée par des éclairs de Force. Je ne pensais pas qu'elle serait capable d'invoquer un tel pouvoir aussi rapidement. Je l'ai manifestement sous-estimée. Elle m'a dit quelque chose d'étrange que j'ai d'abord pris pour des mensonges. Selon elle, Dark Vador aurait tenté de tuer l'Empereur et Luke Skywalker serait son fils.

— Il s'agissait sans doute de mensonges pour vous déstabiliser. L'Empereur lui-même a confirmé que Vador avait été tué par Skywalker.

— Non, elle disait la vérité. Je l'ai senti dans la Force même si je n'ai pas voulu l'admettre. Mais je n'y comprends plus rien. Si Luke Skywalker et Leïa Organa sont les enfants de Vador et s'il a tenté de tuer l'Empereur pour sauver son fils, pourquoi m'avait-il confié la mission de le tuer six mois plus tôt ? Cela n'a aucun sens.

— La princesse Leïa serait donc la fille de Vador et la sœur de Skywalker ? Étrange mais néanmoins vraisemblable. Il est de notoriété publique que c'est une orpheline de la guerre des clones que le couple royal d'Alderaan a adopté. Quand à l'attitude de Vador, je pense qu'il faut y voir un conflit entre ses sentiments paternels et son allégeance Sith.

— Que comptez-vous faire de moi à présent, madame la directrice ?

— Vous m'avez été fort utile Lumiya, aussi je vais vous libérer. Agent Ivak, veuillez lui ôter son collier de contrôle et la reconduire en toute discrétion à sa motojet. Vous Lumiya, tachez de reprendre votre place comme Main de l'Empereur et allez vous excuser auprès de Dark Claria. Nous devrons utiliser d'autres méthodes que l'affrontement direct pour la déstabiliser.

— Vous avez un plan à ce sujet ?

— Oui, j'ai ma petite idée.

Ivak retira le collier de contrôle du cou de Lumiya puis il la conduisit au hangar où sa motojet avait été rangée. Ysanne Isard quitta le bloc de détention et regagna son bureau. Une fois arrivée, elle prit dans un tiroir un comlink qui n'était pas celui qu'elle utilisait d'habitude et passa un appel :

— Shan Logan ? Ici votre source d'informations préférée. Que diriez-vous de dîner avec moi ce soir au restaurant « Les délices du palais » ? Vous demanderez dame Chonelaï.

— Chonelaï, c'est un nom pantorien n'est-ce pas ? Entendu, j'y serai, répondit l'homme.

— Très bien, à ce soir, donc.

Elle raccrocha. Shan Logan était un célèbre journaliste de la presse à scandale qui animait une émission sur les personnes célèbres diffusée sur le canal HNE Coruscant. Elle avait entretenu autrefois une liaison avec lui il y a plus de cinq ans, avant qu'elle ne devienne directrice des renseignements. Bien évidemment, elle ne pouvait plus se permettre ce genre de faiblesse à présent. Pour le plaisir, elle avait à sa disposition tous les esclaves qu'elle pouvait désirer, et ceux et celles qui ne se montraient pas à la hauteur n'avaient pas droit à une deuxième chance. Le seul homme qu'elle cherchait encore à séduire, c'était l'Empereur Palpatine lui-même. Elle savait bien sûr qu'il n'était pas sans risque pour une femme aveugle à la Force d'avoir des relations intimes avec un puissant Seigneur Sith, certaines concubines impériales l'avaient payé de leur vie ou de leur santé mentale ; mais elle était prête à prendre le risque pour gagner encore plus de pouvoir. Cependant, malgré ses efforts et les rumeurs qui couraient à ce sujet, elle n'était encore arrivée à rien. En ce qui concernait son ancien amant, elle se contentait à présent de lui fournir de temps en temps quelques informations croustillantes pour son émission et à le protéger des représailles éventuelles. Elle considérait en effet qu'il valait bien mieux sur une planète aussi peuplée et cosmopolite que Coruscant laisser une certaine liberté à la presse plutôt que de tout censurer. La populace se montrait bien plus docile si ses chaînes n'étaient pas trop serrées. Une chose était sûre en tout cas : avec ce qu'elle venait d'apprendre, la prochaine émission de Shan Logan allait sûrement battre des records d'audience.
Modifié en dernier par TienVogh le Ven 10 Mar 2017 - 0:34, modifié 6 fois.
FanFictions : Dark Claria : Dame rouge des Sith (roman), Pour toi, Tarania (OS)
#LegendsNeverDie
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 598
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Sam 26 Sep 2015 - 8:10   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Chapitre intéressant, le suspens est toujours là... J'attends la suite avec impatience.

Petite question en passant : le fait que tu aies choisi trois filles comme héroïnes, c'est fait exprès ?
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2723
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar TienVogh » Sam 26 Sep 2015 - 13:29   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Zèd-3 Èt a écrit:Petite question en passant : le fait que tu aies choisi trois filles comme héroïnes, c'est fait exprès ?

Oui, j'ai trois personnages féminins qu'on peut qualifier d'héroïnes dans cette histoire : Mara, Shira et Leïa. Ysanne a elle le rôle d'une méchante (c'est quand même une salope irrécupérable). Coté masculin, c'est Luke le héros et Palpatine le méchant.
FanFictions : Dark Claria : Dame rouge des Sith (roman), Pour toi, Tarania (OS)
#LegendsNeverDie
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 598
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Sam 26 Sep 2015 - 13:32   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

C'est rare de voir autant de filles parmi les personnages principaux.
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2723
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar TienVogh » Sam 26 Sep 2015 - 23:04   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Zèd-3 Èt a écrit:C'est rare de voir autant de filles parmi les personnages principaux.

J'ai toujours trouvé que ça manquait de filles dans les films, heureusement que c'est un peu mieux dans l'univers étendu.
FanFictions : Dark Claria : Dame rouge des Sith (roman), Pour toi, Tarania (OS)
#LegendsNeverDie
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 598
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar Darkliser » Dim 27 Sep 2015 - 12:01   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Zèd-3 Èt a écrit:C'est rare de voir autant de filles parmi les personnages principaux.


Dans ce cas, je crois que tu n'as pas lu ma FF :D


Je lirais ce chapitre 6 à l'occasion mais c'est une bonne chose de te voir continuer Tien :jap:
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 647
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Dim 27 Sep 2015 - 12:43   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Non, Darkliser, je ne t'ai pas encore lu.
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2723
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar L2-D2 » Dim 27 Sep 2015 - 19:13   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Chapitre 6 lu !

Un flash-back sur Shira Brie / Lumiya, voilà une bien bonne idée pour permettre au lecteur de se familiariser avec un des personnages les moins connus de ta fan-fic. La relation entre Vador et son élève en devient presque touchante, l'un ayant succombé à la chaleur extrême de Mustafar, l'autre au froid absolu de l'espace... et c'est bien là le point fort du Chapitre, au point qu'on "pardonne" volontiers le fait que finalement, l'intrigue générale n'avance pas tellement ici ! :cute:

Et il est vrai qu'avoir plusieurs antagonistes féministes est une bonne chose ! :)
"Bonjour. J'apprécie ce câlin, moi aussi. Câlin câlin câlin. Un câlin, c'est comme de la violence faite d'amour." Monsieur Os

Staffeur résumés littéraires & fan-fictions
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5174
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Dark Sheep » Jeu 01 Oct 2015 - 20:46   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

L'affrontement entre Lumiya et Claria est court, effectivement, mais ça n'est pas non plus gênant.
Deux choses m'interpellent, bien qu'elles ne soient pas non plus vitales :
1) Dès l'entrée de Claria dans ses appartements, Lumiya tente de la tuer, mais avec un pistolet :neutre:
J'ai le sentiment que, étant donné qu'elle veut la tuer sans discussion et "en traitre", elle aurait pu/dû se planquer à distance de fouet et régler le problème en direct, au lieu d'utiliser une arme dont on sait depuis des millénaires qu'elle ne tuera pas un adepte de la Force. Ça reste mon avis, hein :wink:
2) Le revirement du combat est très extrême. Claria est dominée, visiblement sans mal, puis on assiste à une chose commune dans les jeux vidéos : elle a engrangé assez de points d'expérience pour passer un niveau ! Elle a accès à un nouveau pouvoir, et l'utilise intuitivement. La balance du combat est totalement inversée, et Lumiya est complètement dépassée. Ça passe, mais j'avoue que je suis un peu triste que la disciple de Vador se fasse avoir comme ça… tu expliques la chose dans le chapitre suivant, dans lequel Lumiya met cet échec sur le compte de la surprise. Au final, elle a mal préparé son coup ! Pas terrible comme assassin sith :transpire:

Le chapitre suivant, justement, nous donne plus de détails sur l'apprenti de Dark Vador. Tu restes sur ton parti pris du sith véritable mentor et presque maître jedi de Shira. Tu fais dire à Vador qu'il n'agit pas par compassion ni autre bon sentiment, mais bien par calcul en vue d'atteindre ses objectifs ; je pense qu'il fallait effectivement le faire parce qu'il est très humain à mon goût. Mais en contrepartie ça crée une relation entre eux, c'est intéressant. Je dois t'avouer que si je suis ta fiction, c'est également pour ce genre de détails qui ne me sont pas forcément naturels. Ça me plait de voir une autre interprétation des personnages.
Le plan d'Ysanne est visiblement d'utiliser la pauvre Lumiya, j'ai hâte de voir ce que tu vas faire de tous tes protagonistes !

Bonne continuation ! :jap:
Mouton déjanté scénariste et chorégraphe...

"Cette galaxie a besoin d'un sauveur, pas d'un héros." D.Orionis
Dark Sheep
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 922
Enregistré le: 20 Avr 2007
Localisation: à l'origine le pâturage pas loin de chez toi... mais mon envie de liberté a triomphé
 

Messagepar TienVogh » Sam 03 Oct 2015 - 1:29   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

L2-D2 a écrit:Pour le reste, l'affrontement est bien narré, clair, et réserve une "bonne" surprise avec l'appropriation par Mara d'une technique Sith de première importance ! Néanmoins, cet apprentissage est un peu trop rapide à mon goût, et si elle n'avait pas le temps de réfléchir au pourquoi du comment lors du duel, elle aurait pu le faire après, à l'infirmerie par exemple.

C'est vrai que Claria a tout le temps de cogiter à l'infirmerie. Nous y avons donc réfléchi ensemble et j'ai ajouté deux paragraphes supplémentaires au chapitre 5. :wink:

Dark Sheep a écrit:Dès l'entrée de Claria dans ses appartements, Lumiya tente de la tuer, mais avec un pistolet

Ce n'est pas à proprement parler un pistolet. L'armure d'origine de Lumiya (qu'on ne voit que dans le comic Marvel Star Wars #88 : Figure de proue) disposait de blasters intégrés dans les avant-bras. Ensuite, elle adoptera la tenue plus légère avec laquelle elle est le plus souvent représentée, combinaison souple, coiffe triangulaire et voile laissant voir le milieu de son visage.

Dark Sheep a écrit:Le revirement du combat est très extrême. Claria est dominée, visiblement sans mal, puis on assiste à une chose commune dans les jeux vidéos : elle a engrangé assez de points d'expérience pour passer un niveau !

C'est exprimé de manière caricaturale mais finalement assez juste. En fait, c'est à ce moment qu'elle devient véritablement une Dame Sith. Elle se laisse guider par le côté obscur et par son instinct.

Dark Sheep a écrit:Tu restes sur ton parti pris du sith véritable mentor et presque maître jedi de Shira. Tu fais dire à Vador qu'il n'agit pas par compassion ni autre bon sentiment, mais bien par calcul en vue d'atteindre ses objectifs ; je pense qu'il fallait effectivement le faire parce qu'il est très humain à mon goût.

Ce n'est pas uniquement mon parti pris, je me suis basé sur les notes d'Abel G. Peña par rapport à son article The Emperor Pawns qu'il avait publiées sur son blog officiel :
When Vader also learns that Shira will require cybernetics to survive her ordeal, Vader makes the last symbolic hurdle to
psychologically "adopt" this young woman as the daughter he won't realize he already has until Return of the Jedi. The
reciprocal nature of the relationship is driven home later in the article when Vader is referred to as Lumiya's "beloved"
master.

ainsi que sur ce que dit plus tard Lumiya à Jacen à propos de son grand-père (je cite plus ou moins de mémoire) :
Vador n'était pas un psychopathe avide de conquérir la galaxie mais un homme triste qui avait perdu l'unique amour de sa vie et dont le seul lien qui lui restait était, lui, un psychopathe avide de conquêtes.

Il faut aussi voir que l'humanité de Vador, qui avait complètement disparu lorsque Sidious lui laisse croire qu'il a tué Padmé, commence tout doucement à réapparaître une fois qu'il sait qu'il a un fils et encore plus après qu'il ait tenté de le rallier à lui contre son propre maître. Vador est maintenant en proie à un conflit intérieur comme Luke l'a bien senti. Shira ressent cela aussi d'une certaine manière lorsqu'elle croit voir un peu de tendresse dans son regard.
FanFictions : Dark Claria : Dame rouge des Sith (roman), Pour toi, Tarania (OS)
#LegendsNeverDie
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 598
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar Delerane » Dim 04 Oct 2015 - 14:16   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Fan-fiction très intéressante que je lis avec beaucoup de plaisir. Je ne connaissais pas les personnages d'Ysanne ni de Lumiya et j'avoue que ta connaissance de l'Univers Entendu est impressionnante. Je n'ai pas vraiment d'autres commentaires à faire, n'ayant rien à ajouter à ce qui a déjà été dis, je suis du même avis que les autres lecteurs. Les textes sont bien écris, les dialogues bien montés (à l'exception de celui entre les héros sur Endor, mais encore une fois je ne fais qu'être du même avis ^^), l'intrigue bien ficelée.
J'ajouterai simplement que, corrige moi si je me trompe, l'influence de Game of Thrones se fait beaucoup ressentir :D ? Le style d'écriture fait penser à des épisodes, et je reconnais le rapprochement avec certains des personnages de la série ^^. Pestage en Varys, Ysanne en Cersei, ai-je tort :D ?
Continue ainsi c'est très bien !
Toutes ces croyances à la noix et ces armes démodées ça vaut pas un bon blaster.
Delerane
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 626
Enregistré le: 21 Avr 2015
Localisation: Dagobah
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Dim 04 Oct 2015 - 15:23   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Ahah ! Je savais bien que tu avais oublié quelques Mains ! C'est quoi ce travail ? :grrr: :lol:
Après quelques recherches, il m'est apparu que tu n'avais pas cité Cronal et Jeng Droga. Voila voila...
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2723
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar TienVogh » Dim 04 Oct 2015 - 19:36   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Delerane a écrit:J'ajouterai simplement que, corrige moi si je me trompe, l'influence de Game of Thrones se fait beaucoup ressentir :D ? Le style d'écriture fait penser à des épisodes, et je reconnais le rapprochement avec certains des personnages de la série ^^. Pestage en Varys, Ysanne en Cersei, ai-je tort :D ?

C'est une pure coïncidence, car je ne suis pas un grand connaisseur de GoT dont je n'ai vu que les deux premières saisons sur D8. C'est vrai qu'on peut voir une ressemblance entre Cersei et Ysanne (ce sont toutes les deux de fieffées salopes) mais je serais plus réservé pour Sate Pestage et Lord Varys qui est quand même sacrément plus roublard. Après tout, dans la continuité Legends, Pestage n'a pas fait long feu à la tête de l'Empire et a vite été éliminé par Ysanne Isard.

Zèd-3 Èt a écrit:Ahah ! Je savais bien que tu avais oublié quelques Mains ! C'est quoi ce travail ?
Après quelques recherches, il m'est apparu que tu n'avais pas cité Cronal et Jeng Droga. Voila voila...

Omission volontaire, je n'ai jamais prétendu que ce bon vieux Sheev avait fait une liste exhaustive de ses Mains à sa jeune apprentie. :wink: Il a tout intérêt notamment à garder Droga dans l'ombre vu que c'est son serviteur le plus dévoué. Quant à Cronal alias Blackhole c'est un personnage bourré de contradictions : problêmes de continuité vu qu'il aurait aussi été directeur des renseignements, affiliation à la fois comme Main et prophète du Côté Obscur, donc j'ai préféré l'ignorer.

Mais trêve de blabla et place au chapitre suivant : Claria est nommée commandeure suprême et commence à préparer la riposte à la défaite d'Endor, Ysanne complote avec son ex et ce que va faire Lumiya suite à sa défaite risque de vous surprendre :wink:

Chapitre 7 : Rencontres nocturnes


Après une nuit de sommeil, Claria quitta l'infirmerie et regagna ses appartements. Elle jeta sa robe déchirée et tachée de sang, prit une vapodouche et revêtit des habits d'intérieur. Après avoir pris un bon petit déjeuner elle passa le reste de la matinée en transe de guérison pour accélérer la cicatrisation de sa blessure. Vers midi, elle fut contactée par l'Empereur à travers la Force qui s'enquit de son état de santé et la convia à une réunion tactique en début d'après-midi. Elle se fit servir à déjeuner, revêtit sa combinaison noire et une cape de la même couleur, immobilisa son bras blessé avec une écharpe et se rendit à la convocation de l'Empereur. En chemin, elle se rappela qu'elle avait fait mettre Lumiya aux arrêts la veille au soir et appela le bloc de détention du palais. L'agent Ivak lui répondit que Lumiya avait été libérée le matin même sur ordre d'Ysanne Isard.

La réunion avait lieu dans une salle de conférence attenante à la salle du trône. Les personnes présentes étaient le grand vizir Pestage, la directrice Isard, les grands amiraux Il-Raz et Tigellinus, le général Deerian et l'amiral Drommel qui commandait la flotte de défense de Coruscant. L'Empereur n'étant pas encore arrivé, Claria saisi l'occasion de prendre Ysanne Isard à parti :

— Directrice Isard, je viens d'apprendre que vous avez fait libérer la cyborg Lumiya dont j'avais ordonné l'arrestation pour tentative de meurtre sur ma personne. J'attends vos explications !

— Je vous assure que je ne suis pour rien dans cette agression, Dame Claria. L'agent Ivak m'a avertie que le profil génétique de Lumiya correspondait parfaitement à celui d'une de mes anciens agents, le major Shira Brie, que j'avais confiée à Vador pour une mission secrète et que je croyais morte.

— De quelle mission s'agissait-il ?

— Elle avait été chargée d'infiltrer l'Alliance rebelle et de tuer Luke Skywalker. Mais apparemment, cela s'est mal passé pour elle et elle a été gravement mutilée. Vador l'a déclarée morte et semble en avoir fait son apprentie secrète. Je suis allée l'interroger et je l'ai libérée contre sa promesse de reconnaître votre titre de Dame Sith et de s'excuser auprès de vous. Je pense qu'elle est allée se reposer vu que vous l'aviez quand même particulièrement secouée.

— Elle m'a aussi laissé un souvenir particulièrement déplaisant. Sachez en tout cas que je vous tiendrai personnellement responsable de toute nouvelle agression de sa part.

Claria réfléchit un instant. Elle avait senti l'ambiguïté des sentiments que Lumiya éprouvait pour Luke Skywalker et elle commençait à en comprendre la raison. Shira Brie avait dû tomber amoureuse de Luke et c'était probablement la raison de l'échec de sa mission. Ce sentiment s'était ensuite changé en une haine féroce quand elle l'avait rendu responsable de son échec et de ses blessures.

L'Empereur entra finalement escorté par deux gardes impériaux et toute l'assistance le salua respectueusement. Il s'assit sur le siège à l'extrémité de la table de conférence et invita Dark Claria à prendre place à sa droite — la place auparavant réservée à Dark Vador — et le grand vizir Pestage à sa gauche. Les autres personnes s'assirent ensuite d'autant plus près de l'Empereur que leur grade ou fonction était élevé. Pour mettre clairement les choses au point, il annonça que Dark Claria était officiellement nommée commandeure suprême des forces impériales en remplacement de Vador, ce qui ne souleva guère d'enthousiasme dans l'assistance excepté de la part du général Deerian. Ysanne Isard fit ensuite un exposé de la situation suite à la bataille d'Endor. Les vaisseaux survivants étaient maintenant revenus dans le système Coruscant et on avait reçu confirmation du sort des quatre grands amiraux présents à Endor : si Declann était bien mort à bord de l'Étoile de la Mort, Teshik, Takel et Makati avaient évacué la station à temps. Takel et Makati étaient en route pour Coruscant tandis que Teshik, qui avait couvert la retraite de la flotte, avait été finalement capturé par l'Alliance rebelle. Le retour médiatisé de l'Empereur avait également contribué à stabiliser la situation dans la bordure extérieure où aucun monde d'importance stratégique n'avait été perdu. L'Alliance rebelle n'avait donc pas retiré d'avantage décisif de sa victoire à Endor et il convenait donc maintenant de préparer la riposte.

Le grand amiral Rufaan Tigellinus, qui occupait également la fonction de grand moff du super-secteur central fit remarquer que suite à la perte de l'Executor, il convenait d'affecter un autre super-croiseur à la nouvelle commandante suprême. L'amiral Drommel protesta que son super-croiseur, le Guardian, était affecté à la protection du système Coruscant qu'on ne pouvait laisser sans défense pour aller chasser les rebelles dans la bordure extérieure. Le grand amiral Ishin-Il-Raz suggéra de rappeler le Poing d'acier, actuellement affecté au grand moff Zsinj dans le super-secteur Quelii où l'activité rebelle était faible, mais Claria rejeta cette idée au motif que Zsinj était un homme au caractère imprévisible et qu'elle doutait de sa loyauté. Voyant que personne n'était d'accord, l'Empereur décida de reporter la question à une date ultérieure et ajourna la réunion.

— Vous n'avez pas besoin de vous presser pour choisir un vaisseau de commandement, Dame Claria, lui dit-il alors qu'elle le raccompagnait à la salle du trône, prenez le temps de bien y réfléchir. A propos, comment va votre bras ?

— Mieux, maître, je peux de nouveau bouger mes doigts mais il me faudra encore au moins deux jours pour récupérer complètement. Je vais d'ailleurs aller reprendre ma transe de guérison si vous n'avez plus besoin de moi.

— Non, ma chère, allez vous reposer.

En retournant à ses appartements, Claria croisa Roganda Ismaren qui était en grande discussion avec l'agent Ivak. Se rappelant la proposition de services qu'elle lui avait faite la veille, elle l'interpella :

— Bonjour Roganda, pourrais-je vous parler un instant ? Si vous voulez bien nous excuser, agent Ivak ?

— Bien sûr, mesdames, je vous laisse, dit-il en s'éloignant.

— Vu que vous m'avez si généreusement proposé vos services, Roganda, je voudrais vous confier une mission.

— Je suis à votre service, Dame Claria, de quoi s'agit-il ?

— Je veux m'assurer de la loyauté du grand moff Zsinj envers l'Empire. Je souhaiterais donc que vous vous rendiez dans le super-secteur Quelii sur le Poing d'acier et que vous tâtiez le terrain auprès de Zsinj. Cela vous parait-il dans vos cordes ?

— Oui, ma Dame, laissez-moi le temps de prendre mes dispositions vis à vis d'Irek et je me mets en route.

— Irek, c'est le fils que vous avez eu avec Sarcev Quest, n'est-ce pas ? Quel âge a-t-il à présent ?

— Huit ans, ma Dame, et ses dons à manier la Force sont très prometteurs, je suis très fière de lui.

— Transmettez-lui mes félicitations et faites-moi votre rapport dès votre retour.

Laissant Roganda, Claria rentra à ses appartements et reprit sa transe de guérison.


-------------------------------


Après la réunion, Ysanne Isard rentra à ses appartements et se prépara pour son rendez-vous de la soirée. Avant d'être directrice des renseignements, elle avait été agent de terrain et prendre l'apparence d'une espèce quasi-humaine était un art qu'elle maîtrisait parfaitement. Elle se déshabilla, prit une vapodouche et entrepris de teindre sa peau en bleu pale. Elle teignit ensuite ses cheveux en mauve pale et se les attacha en chignon avec une broche en or. Puis, elle mit des lentilles de contact couleur améthyste pour cacher ses yeux vairons trop facilement reconnaissables. Elle enfila ensuite une longue robe violette, se mit des boucles d'oreilles et un collier en or, et termina par du rouge à lèvres et du vernis à ongles bleu foncé. Elle était maintenant dame Chonelaï, belle aristocrate pantorienne. Elle passa sur ses épaules une cape à capuche de couleur assortie à sa robe, se couvrit la tête et sortit discrètement du palais pour se rendre au restaurant où elle avait réservé un salon privé pour deux personnes à son nom d'emprunt.

Shan Logan arriva au restaurant peu après. C'était un homme d'une quarantaine d'années, cheveux blonds, yeux gris et peau mate qui portait toujours une barbe de huit jours pour se donner un air de baroudeur. Il portait une chemise couleur sable à moitié déboutonnée et un pantalon de la même couleur. Il indiqua au maître d'hôtel droïde qu'il était invité à dîner par dame Chonelaï et il fut conduit au salon privé.

— Asseyez-vous, Shan, lui dit Chonelaï, ce salon a été sécurisé par mes soins, nous pouvons parler sans crainte d'être écoutés.

Il s'assit en face d'elle et le maître d'hôtel prit leurs commandes avant de les laisser seuls. Shan entama la conversation.

— Vous êtes vraiment ravissante en noble dame pantorienne, Ysanne, je vous inviterais volontiers à passer le reste de la nuit à mon appartement.

— Oubliez cela, Shan, c'est du passé définitivement révolu. Et puis je m'en voudrais de vous fâcher avec votre consœur Kaithlin Piell, vous formez un si beau couple holographique. Soyez déjà heureux de bénéficier de mes informations et de ma protection. Sans moi, il y a longtemps que vous ne seriez plus de ce monde.

— Vous voulez parler de la fois où cette vieille bique mal baisée de Thalassa Tarkin m'a lâché Boba Fett aux fesses pour avoir révélé que son grand moff de mari se tapait la jeune et jolie amirale Daala , je suppose ?

— Entre autres, oui. J'ai dû persuader dame Tarkin d'annuler le contrat, convaincre son mari de ne pas vous faire exécuter et indemniser Fett qui est hors de prix comme vous le savez.

— Enfin, Boba Fett ne devrait plus me causer de soucis à l'avenir, il paraît qu'il a fini dans l'estomac d'un sarlacc sur Tatooïne il y a une quinzaine de jours de cela.

— J'ai entendu cela aussi, mais je ne croirais à la mort de Fett que quand je verrai son cadavre de mes propres yeux. Ce n'est pas la première fois qu'on le dit mort et ces armures mandaloriennes sont quasiment indestructibles. Je ne serai pas étonnée d'apprendre que le sarlacc l'a finalement trouvé trop indigeste.

— Et cette chère Daala, a-t-on eu de ses nouvelles depuis la mort de son amant ?

— Aucune, elle semble avoir disparu, de même que les quatre croiseurs interstellaires que Tarkin avait placés sous son commandement.

— Peut-être se cache-t-elle des ses confrères de l'amirauté. Ils n'ont pas dû apprécier de voir débarquer parmi eux une jeune femme ayant bénéficié de la promotion canapé et qui n'était auparavant qu'une caporale d'intendance. Elle craint peut-être de finir comme Maarisa Zsinj, la mère de l'actuel grand moff.

— Natasi Daala mérite amplement son grade, c'est une tacticienne hors pair ! Le scandale est qu'elle ait été cantonnée à un poste minable à cause du sexisme qui règne dans nos forces armées. Tarkin n'a fait que reconnaître ses talents à leur juste valeur. Les rebelles n'ont pas ce genre de préjugés stupides, ils n'hésitent pas à confier des postes de responsabilité à des femmes. Si l'Empire faisait de même, nous n'en serions peut-être pas là. En réalité, je soupçonne que Tarkin l'ait affectée à une de ses opérations secrètes dont même l'Empereur ignore l'existence avec ordre de ne communiquer avec personne. Elle lui aura obéi en bonne petite soldate et ignore même probablement qu'il est mort.

— Ainsi donc elle s'appelle Natasi ? C'est un fort joli prénom, plutôt rare dans les mondes du Noyau, d'origine irménuenne il me semble.

Ils furent interrompus par un serveur droïde qui leur apportait leur dîner. Ils reprirent ensuite leur conversation tout en mangeant.

— Mais je ne vous ai pas invité pour parler de Tarkin ou de Daala, Shan. J'ai des informations au sujet de feu le Seigneur Vador et de sa remplaçante, Dark Claria.

— Si nous commencions par notre nouvelle Dame Sith ? J'ai entendu des rumeurs comme quoi elle ne serait pas plus comtesse que vous et moi. Elle s'appellerait en fait Mara Jade et non Claria et serait une ancienne danseuse de la troupe du palais.

— Vous êtes bien informé, elle a effectivement utilisé une couverture de danseuse, mais en réalité, c'est une agent de longue date de l'Empereur Palpatine, connue sous le nom de Main de l'Empereur. A part cela, nous ne savons pas grand chose sur son passé, je ne peux même pas affirmer que Mara Jade soit son vrai nom car elle ne figurait pas dans les registres d'état civil. L'acte de naissance au nom de la comtesse Mara Jade Claria que vous y trouverez actuellement est un faux de facture très récente, sans doute ajouté sur ordre du grand vizir Pestage juste avant sa nomination officielle.

— En tout cas cette position pourrait, au cas où Palpatine viendrait réellement à mourir, lui ouvrir la voie du trône impérial.

— Claria ? Impératrice ? Vous n'êtes pas sérieux ! Le règlement de succession ne reconnaît pas la filiation Sith. Le sénat ayant été dissous, ce serait, en l'absence d'hériter légitime, au conseil impérial et au conseil des moffs de se mettre d'accord pour désigner un successeur.

— La question des héritiers légitimes devrait être vite réglée. Nous savons tous deux que les prétentions d'Irek Ismaren ou du seigneur Trioculus de Kessel sont fausses. A moins que vous ne sachiez quelque chose que j'ignorerais, Ysanne ?

Elle réfléchit un instant. Elle avait bien entendu parler d'un descendant génétique de Palpatine, un mutant mis au monde par son ancienne assistante umbarienne Sly Moore qu'on avait appelé Triclops. Mais il était atteint de folie et de vieillissement accéléré et avait été interné sur Kessel. Il n'avait manifestement pas été conçu de manière naturelle et était vraisemblablement le produit raté d'une expérience Sith contre-nature. Il n'était donc pas digne d'être considéré.

— Non, Shan, à ma connaissance, l'Empereur Palpatine n'a aucun héritier biologique. On en revient donc aux conseils. Le grand vizir Pestage, le conseiller Dangor, le grand moff Zsinj ou le haut inquisiteur Jerec seraient de possibles candidats.

— Ou vous-même, Ysanne. Mais si la situation était inversée et que Vador ait survécu à Palpatine, nul doute qu'il aurait obtenu le trône, n'est-ce pas ? Ne sous-estimez donc pas les chances de Claria. Même si l'Empire est de droit une monarchie constitutionnelle, vous n'ignorez pas que dans les faits, c'est plutôt une magocratie Sith.

— Faites attention Shan, vous touchez là à matière dangereuse. Et nous nous éloignons de notre sujet.

— Vous avez raison Ysanne. Qu'avez-vous d'intéressant à me raconter au sujet de Vador ?

— Accrochez-vous Shan, c'est du lourd ! Je sais de source sûre que Vador n'a pas été tué par Skywalker comme cela a été annoncé. Il aurait tenté de tuer l'Empereur pour sauver le jeune Luke qui serait en fait son propre fils. Mieux encore, la princesse Leïa Organa, une des leaders de l'Alliance rebelle, serait elle même la fille de Vador et donc la sœur de Skywalker. Vador aurait en fait été tué par l'Empereur ou par Claria suite à sa trahison.

— Kriff, Ysanne, c'est un sacré scoop ! Et si Luke Skywalker est le fils de Vador, cela signifierait que Vador lui-même n'était autre que...

— L'ancien Jedi Anakin Skywalker, oui, le héros de la guerre des clones. On l'a cru mort mais il a dû accepter de suivre la voix des Sith comme apprenti de Palpatine sous le nom de Dark Vador. Il aurait ensuite perdu un duel contre son ancien maître Obi-Wan Kenobi et serait devenu le cyborg en armure noire que l'on connaît.

— A propos de cyborg, j'ai appris qu'on aurait revu hier au palais cette femme cyborg ressemblant un peu à Vador qu'on avait déjà aperçue avec lui il y a environ trois mois. Savez-vous quelque chose à son sujet ?

— Juste qu'elle se fait appeler Lumiya et qu'elle était l'apprentie secrète de Vador. Et elle ne semble pas beaucoup apprécier Dark Claria. Elles se sont battues hier soir pour le titre de Dame Sith. Claria l'a emporté et Lumiya a reconnu sa défaite.

— Et bien merci encore pour ce dîner, Ysanne. Je crois que je vais rentrer préparer notre émission de demain. Je sens que nous allons une fois de plus battre les records d'audience.

— C'est toujours un plaisir de vous revoir, Shan. Et surtout, rappelez-vous bien de ne jamais mentionner l'ordre Sith, sous peine d'attirer la colère de l'Empereur contre laquelle je ne pourrai pas vous protéger.

— Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas stupide. Bonne nuit, Ysanne.

— Bonne nuit, Shan.

Dame Chonelaï régla l'addition et rentra discrètement au palais. De retour dans ses appartements, elle retira son maquillage avant d'aller se coucher.


------------------------------------


Après avoir été libérée, Lumiya regagna sa planque dans la zone industrielle. Elle retira son armure, pris une vapodouche et remit la combinaison plus légère qu'elle portait sur Ziost. Elle passa ensuite une bonne partie de la journée en transe de guérison pour récupérer des éclairs de Force qui l'avaient frappée. Une fois remise, elle se restaura avec sa boisson protéinée habituelle et réfléchit à ses options.

Elle était seule et avait perdu son fouet et son casque, elle devait donc se trouver rapidement des alliés. Vador lui avait laissé sur un datapad une liste d'agents de confiance qu'elle pouvait contacter de sa part en cas de besoin et elle entreprit de la parcourir. Son attention s'arrêta sur Wrenga Jixton, dit Jix, un vaurien corellien typique d'environ trente-cinq ans. Il avait de nombreux contacts dans les milieux de la contrebande et du crime organisé et avait notamment aidé Vador à démanteler l'organisation criminelle Soleil Noir dirigée par feu le prince Xizor, organisation qui avait depuis été remplacée par la Nébuleuse Noire de Dequc, un ancien lieutenant de Xizor. Quand il n'était pas en mission pour Vador, Jix traînait généralement dans un bar louche des bas quartiers pas très loin de la planque de Lumiya. En plus, il était très beau garçon avec ses longs cheveux noirs attachés en queue de cheval et son torse bien musclé. En regardant son portrait sur le datapad, Lumiya sentit un frisson de désir parcourir son corps.

Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait plus eu d'amant. Le dernier avait été un cadet de l'académie militaire de Carida, il y a près de trois ans. Shira et sa camarade de chambre Myrette Davani étaient les plus jolies filles de la promotion et les garçons, bien plus nombreux, se battaient pour sortir en permission avec elles. Avec Luke, elle n'avait pas eu le temps de conclure, bien que ce ne soit pas l'envie qui lui ait manquée. Si elle prenait maintenant un autre homme comme amant, ce serait aussi pour elle une manière de commencer à se venger.

Mais serait-elle encore capable de séduire un homme, avec son corps mutilé ? Ses prothèses ne se remarquaient qu'au toucher et son corset cybernétique ne serait visible qu'une fois déshabillée. Elle comptait se servir de la Force pour détourner l'attention lorsque ce serait nécessaire, mais elle devait à tout prix cacher ses cicatrices au visage. Heureusement, sa formation d'agent secret lui avait appris l'art du maquillage. Elle couvrit donc ses cicatrices avec de la synthépeau qu'elle lissa ensuite soigneusement puis recouvrit son visage de fond de teint. Elle ajouta du fard à paupière bleu, du mascara et du rouge à lèvres lilas. Pour ses ongles artificiels, elle n'avait pas besoin de vernis, il lui suffisait de les toucher avec un stylet spécial et les nanites incorporés généraient automatiquement la couleur demandée. Elle retira ensuite sa combinaison et remplaça sa chemise de corps par un soutien-gorge qui mettait en valeur sa poitrine. Elle choisit une robe de soirée bleue qui lui arrivait aux genoux avec un large décolleté sur la poitrine et ajouta enfin un collier, des boucles d'oreilles et des chaussures de soirées ouvertes à talons. En se regardant dans le miroir, elle se trouva un peu vulgaire, mais après tout, elle sortait pour séduire un homme qui avait l'habitude de fréquenter ce genre de femmes. Elle passa sur ses épaules une cape à capuche assortie à sa robe et se mit en route.

Elle laissa sa motojet devant le bar sous la garde d'un Trandoshéen à l'air louche qu'elle paya généreusement, puis entra. Elle fut soulagée de voir que Wrenga Jixton était bien là, assis seul au bar en train de boire un whisky. Il portait un pantalon noir et une veste sans manches de la même couleur largement ouverte sur son torse musclé. Elle alla l'aborder.

— Bonsoir Jix, puis-je vous offrir un autre verre ? Deux whiskys corelliens, sans glace, commanda-t-elle au barman.

— Je ne refuse jamais de boire avec une jolie fille, lui répondit Jix, même si je ne crois pas avoir l'honneur de vous connaître.

— Vous pouvez m'appeler Shira, je vous connais par un ami commun, le Seigneur Vador. J'aimerais trinquer avec vous à sa mémoire.

— Et bien Shira, je crois qu'il va me manquer, il était dur mais c'était un bon patron. Je ne crois pas avoir jamais rencontré sa remplaçante, cette Dark Claria, que pensez-vous d'elle?

— J'essaie de ne pas y penser. Trinquons ensemble : à Dark Vador, puisse la Force être avec lui à tout jamais !

— À Dark Vador !

Ils vidèrent tous les deux leur verre cul sec. Voyant que Shira le dévorait des yeux, Jix se lança.

— Que diriez-vous de continuer cette conversation dans un cadre plus intime ? Mon studio est juste à deux pas d'ici de l'autre côté de la rue.

— J'allais justement vous le proposer, Jix, vous me plaisez beaucoup.

— Vous me plaisez aussi, Shira.

Lumiya suivit Wrenga Jixton jusqu'à son appartement qui se trouvait effectivement juste en face du bar. En passant, elle redonna quelques crédits au Trandoshéen qui gardait toujours sa motojet. Le studio de Jix était situé dans un immeuble minable typique des bas quartiers de Coruscant. Les couloirs étaient remplis de junkies de toutes espèces accros aux bâtons de la mort ou au glitterstim. L'appartement lui-même était constitué d'une seule pièce qui servait à la fois de salon et de chambre avec une petite cuisine et un rafraîchisseur. Elle alla s'asseoir au bord du lit et Jix s'assit à côté d'elle.

— Où en étions-nous donc restés, Shira ? demanda Jix.

— Je pense qu'on en était là, répondit-elle en prenant son visage dans ses mains et en posant ses lèvres sur les siennes.

Tandis qu'ils s'embrassaient, elle appliqua une légère suggestion à travers la Force pour que le toucher des ses mains apparaisse naturel à Jix, mais elle n'avait pas remarqué qu'il avait discrètement glissé sa main sous sa robe et commencé à lui caresser la cuisse. Sentant le toucher inhabituel de la simili-peau, il la repoussa brutalement.

— Qu'êtes-vous donc en réalité, Shira ? Une réplicante envoyée par un vigo de la Nébuleuse Noire pour me piéger ?

Elle se releva et se sentit soudain très bête : « Bravo ma fille, se dit-elle, tu étais tellement concentrée sur le baiser que tu n'as pas fait attention à ses mains, maintenant tu n'as plus qu'à lui sortir le grand jeu ». Elle dégrafa sa robe et la laissa tomber à ses pieds. Elle se tenait maintenant devant lui en sous-vêtements avec son corset cybernétique bien visible.

— Non Jix, je ne suis pas ici pour vous piéger, je ne désire que votre compagnie. Je suis dame Lumiya, élève secrète du Seigneur Vador et oui, mes membres sont artificiels et je porte de manière permanente un corset métallique qui me maintient en vie.

Elle prit la main de Jix dans la sienne et la fit remonter le long de sa cuisse jusqu'à son entrejambe.

— Mais je tiens à vous rassurer, l'essentiel est toujours d'origine.

Sentant la chaleur entre les jambes de Lumiya, Jix abandonna toute appréhension. Il la prit dans ses bras et poursuivit le baiser qu'il avait interrompu.


-------------------------------


Le lendemain matin, Lumiya se leva discrètement et commença à se rhabiller. Elle était en train de remettre sa robe quand elle sentit que Jix était réveillé.

— Tu me quittes déjà ? lui dit-il, j'espérais au moins que nous pourrions partager le petit déjeuner.

— Merci pour ton offre, mais je suis un régime drastique qui m'interdit tout aliment solide. Par contre, je prendrais bien une tasse de caf si possible.

— Bien sûr, je t'en apporte tout de suite.

Jix se leva et enfila son pantalon. Il se dirigea vers la cuisine et en ressortit une minute plus tard avec deux tasses d'un odorant breuvage noir et fumant.

— Tu es vraiment une femme fascinante, Lumiya, lui dit-il. J'ai connu pas mal de filles de diverses espèces mais c'est la première fois que je passe la nuit avec une cyborg. Tu m'as vraiment impressionné. Dans le feu de l'action, j'aurais même juré par moment que tu étais parfaitement normale, n'aurais-tu pas utilisé quelque tour de sorcière par hasard ?

— Laisse-moi une part de mystère, Jix, mais je peux te garantir que je n'ai pas utilisé la Force pour te séduire à l'insu de ton plein gré. Je laisse cela à d'autres.

— Comme Roganda Ismaren ? Elle est peut-être belle et sophistiquée, mais son cœur est un bloc de pierre. Tu es différente, Lumiya, bien que tu sois pour moitié machine, tu es encore capable de sentiments humains.

— Oui Jix, même s'il m'arrive parfois de le regretter. Il y a encore une chose dont je voudrais te parler. Vador t'a-t-il dit quelque chose à propos de la nature de sa relation avec Luke Skywalker ? Savais-tu qu'il était son père ?

— Luke Skywalker ? le fils de Vador ? Non, je n'en avais aucune connaissance. Mais quand Xizor a voulu faire assassiner Skywalker sur Tatooïne il y a un peu moins d'un an, il m'a chargé de le protéger. J'ai infiltré un des gangs de maraudeurs de Jabba le Hutt et lorsqu'on a croisé Skywalker près du canyon du mendiant, j'ai été obligé de tuer le chef du gang pour le protéger. C'était avant que Boba Fett ne livre le corps congelé du capitaine Solo. Ensuite, après la mort de Xizor, Vador m'a envoyé ailleurs.

— Voilà qui est bien étrange. Moi, Vador m'a envoyée infiltrer l'Alliance rebelle avec pour mission de tuer ou discréditer Luke. Mais c'est ce salopard qui m'a descendue et fait de moi ce que je suis à présent. Et toi, il t'avait chargé de le protéger. Il devait être en proie à un terrible conflit intérieur.

— Au fait, j'ai récemment recroisé Mélina Carniss, une ancienne responsable de la sécurité du palais de Jabba. Elle m'a raconté que peu de temps avant la mort du Hutt, elle avait arrêtée une danseuse rouquine nommée Arica qui semblait beaucoup s'intéresser à Skywalker. Mais celle-ci lui a filé entre les pattes à l'aide d'un tour de sorcière. Ce n'était pas toi par hasard ?

— Non, je n'ai jamais mis les pieds sur Tatooïne, mais je crois savoir qui était cette Arica : Mara Jade, la Main de l'Empereur, maintenant connue sous le nom de Dark Claria.

— Tu ne l'aimes pas beaucoup, n'est-ce pas ?

— Cette petite garce m'a pris le titre auquel j'aspirais. J'ai essayé de le lui reprendre, mais j'ai échoué et elle m'a pris mon arme. Je lui ai quand même laissé un souvenir cuisant au bras droit mais elle m'a neutralisée avec des éclairs de Force. Elle est plus douée que moi, je suis bien obligée de le reconnaître. Je ne vais pas avoir d'autre choix que de lui prêter allégeance. C'est pour cela que j'ai besoin de ton soutien, Jix, je suis seule et entourée d'ennemis.

— Tu peux compter sur moi dans la limite de mes moyens, je n'y connais rien à la Force. Puis-je espérer te revoir bientôt ?

— Je l'espère Jix, je te contacterai si j'ai de nouveau besoin de ta compagnie.

Lumiya finit sa tasse de caf, remit sa cape sur ses épaules et embrassa une dernière fois Jix avant de le quitter. Elle retrouva sa motojet toujours sous la garde du Trandoshéen, lui donna encore quelques crédits et repartit vers sa planque. Il y avait longtemps qu'elle ne s'était pas sentie aussi bien. En chemin, les paroles de Vador, une citation du credo Sith, lui revinrent à l'esprit : « la passion est une force mais l'attachement est une faiblesse ». Jix lui plaisait beaucoup mais elle ne pouvait pas se permettre de retomber amoureuse. La dernière fois que cela lui était arrivé, elle l'avait payé bien trop cher.
Modifié en dernier par TienVogh le Ven 10 Mar 2017 - 0:42, modifié 3 fois.
FanFictions : Dark Claria : Dame rouge des Sith (roman), Pour toi, Tarania (OS)
#LegendsNeverDie
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 598
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar Delerane » Dim 04 Oct 2015 - 20:31   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

TienVogh a écrit:C'est une pure coïncidence, car je ne suis pas un grand connaisseur de GoT dont je n'ai vu que les deux premières saisons sur D8. C'est vrai qu'on peut voir une ressemblance entre Cersei et Ysanne (ce sont toutes les deux de fieffées salopes) mais je serais plus réservé pour Sate Pestage et Lord Varys qui est quand même sacrément plus roublard. Après tout, dans la continuité Legends, Pestage n'a pas fait long feu à la tête de l'Empire et a vite été éliminé par Ysanne Isard.


Très marrant alors :D ! Sans oublier le terme de "Main de l'Empereur" qui est une ressemblance également. On change d'opinion sur Varys dans les autres saisons de GoT ;) .
Toutes ces croyances à la noix et ces armes démodées ça vaut pas un bon blaster.
Delerane
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 626
Enregistré le: 21 Avr 2015
Localisation: Dagobah
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Dim 04 Oct 2015 - 21:56   Sujet: Re: Dark Claria : Dame rouge des Sith

Ah ouais... Première chose à faire en sortant de taule : s'envoyer en l'air. Normal.
Lumiya est seule, tu dis ? Je peux comprendre qu'elle ne sache pas que Vador a formé Hethrir, mais elle connait bien Flint.
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2723
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Suivante

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations