[fini/novella] Tel'Ay Mi-Nag

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Minos » Jeu 29 Mar 2007 - 12:06   Sujet: 

Ultime chapitre ! :)

chapitre 12 : déchéance

Le début du combat est fluide, trop même, comme si Tel’Ay et Kuun ne pratiquent qu’un énième entraînement. Au bout de quelques minutes, chacun d’eux se sent prêt. Ils font une courte pause, pendant laquelle ils se dévisagent. Comme s’ils voulaient graver les traits de leur compagnon dans leur esprit, à jamais.
Mais un seul portera ce souvenir. Car la mort va prendre l’un d’eux, ils savent que c’est inéluctable.

***

Dans l’ombre de l’ombre…Séis ne cesse de se répéter cette expression, comme un mantra. Elle le guide dans sa quête et accroît sa volonté, tandis qu’il s’avance lentement dans les cavernes dans lesquelles vivent ses compagnons et son maître, Maal Gami.
Nul ne le voit ni ne le perçoit. Il est invisible à tous, preuve de sa supériorité sur eux. La peur l’accompagne également, car tout semble trop facile. Son cœur cogne à tout rompre dans sa poitrine devaronienne, et il trouve étrange que ses condisciples ne l'entendent pas, tandis qu’ils le croisent sans le voir.
Il transpire abondamment, sans savoir si cela est du à sa nervosité ou à la chaleur torride qui règne dans ces lieux. Il s’arrête quand l’entrée de la caverne personnelle de son maître entre dans son champ de vision. Le moment de vérité est arrivé. Rassemblant tout son courage, il en franchit le seuil.

***

Les coups pleuvent, les lames d’énergie se croisent et se décroisent. A chaque fois, un éclair lumineux. A chaque fois, la même plainte des sabrolasers, sifflant leur frustration. Le combat va durer : Tel’Ay et Kuun se connaissent par cœur. Le plus créatif l’emportera, mais cette victoire amère sonnera comme un échec.
Leur problème est simple : utiliser de techniques surprenantes est le seul moyen pour eux de passer sous la garde de leur adversaire. Mais ils se connaissent tant qu’improviser en très dangereux : ils doivent user de coups inhabituels, dont ils ne sont pas sûrs de l’efficacité. Et chacun sait à quel moment l’autre peut produire des attaques différents de d’habitude. La moindre erreur sera fatale.

***

Une vague de noirceur froide envahit le cœur de Maal Gami. Il relève la tête, attentif. Un événement est en train de se produire, il le sent. Engoncé dans son fauteuil tapissé de coussins, il lance des vrilles de Force tout autour de lui. Il manque quelque chose…sensation indéfinissable, mais qu’il sait vraie.
Il rassemble la Force comme rarement. Un danger mortel rôde, tout près. Il faut absolument qu’il comprenne. Lui et l’univers s’unissent dans l’étreinte de la Force, et tout devient clair à ses yeux. Comme si son esprit avait quitté son corps et surplombait sa chambre, il voit son corps assis dans son fauteuil. L’un de ses élèves, Séis, se trouve derrière lui. Il approche son sabrolaser éteint de la nuque de Maal Gami et l’active.
L’âme de Maal Gami crie à travers la Force, tandis qu’il voit son corps mort s’affaisser mollement à terre.
Il n’abandonnera pas…il ne doit pas…la confrérie doit lui survivre…Alors que le Chaos se tend avidement pour absorber son esprit, Maal Gami se projette à travers l’espace. Tel’Ay et Kuun, ses meilleurs élèves…eux doivent savoir…eux seuls peuvent reprendre le flambeau. Maal Gami ne pense pas une seconde à prévenir ses autres élèves : il sait qu’ils sont déjà comme morts.

***

Une demi-heure…attaques et contre-attaques s’enchaînent, mais aucun ne trouve la faille. La fatigue commence à se faire sentir : une fine pellicule se sueur apparaît sur le corps de Kuun, et les écailles de Tel’Ay s’entrouvrent pour le rafraîchir.

***

Séis est ravi. Tout a été tellement facile, bien plus qu’il ne l’aurait cru. Ne lui reste plus qu’à s’approprier le Gant de Vèntorqis et utiliser sa puissance pour assassiner tous ses condisciples. Ensuite, il pourra rejoindre son nouveau maître, Dark Omberius, et continuer à apprendre la vraie nature de la Force à ses côtés.
Un glorieux destin l’attend, il le sent, tandis qu’il s’approche de l’artefact emblématique de la confrérie.
Le Gant de Vèntorqis est exposé dans une niche de verre. Un champ de force le fait lentement tourner sur lui-même. De couleur grise, avec des jointures noires. Sa puissance est perceptible à travers la Force. Séis ouvre la niche d’une pichenette de Force et tend la main.
Une petite étincelle dorée apparaît entre l’artefact et lui, et un picotement froid l’envahit tandis qu’il s’en empare et l’enfile sur sa main gauche. Un afflux de sensations vertigineuses le fait presque chanceler, tandis que ses perceptions s’exacerbent. Il n’y a plus de doute pour lui…il vient d’acquérir un grand pouvoir. Eliminer ses pitoyables pairs sera d’une facilité déconcertante.
Grisé par sa réussite, il éclate d’un long rire qui retentit à travers le réseau de cavernes. Ses minables condisciples s’agitent, ils viennent s’enquérir de ce qui se passe, il le sent. Séis, si souvent raillé et méprisé, va leur montrer à tous ce qu’il vaut. Aucun n’y survivra. Aucun.
Trois élèves de Maal Gami entrent dans la caverne du maître. Un rictus féroce aux lèvres, Séis tend le Gant vers eux et déchaîne la puissance du Côté Obscur. Des éclairs de Force jaillissent et pulvérisent littéralement ses anciens camarades, dont les restes sont violemment projetés contre les murs.
Oh, oui, comme la suite sera facile ! Riant à gorge déployée, il part à la recherche des autres.

***

Ils s’accordent une nouvelle pause à l’issue d’un énième assaut vain. Le moment est venu, ils le savent, ils le sentent. Chacun rassemble ses forces. Ça ne sera plus long, désormais.
Kuun attaque : ses mouvements sont vifs et précis tandis qu’il frappe de taille. Tel’Ay est sur la défensive et pare sobrement. Profitant d’un court répit, il reprend la main et assaille Kuun d’une série de coups violents et rapides. Kuun recule, puis effectue un roulé-boulé latéral. Prenant appui sur un genou, il frappe en direction des côtes du Skelor, mais la lame de celui-ci est déjà là, en interception. Tel’Ay écarte le sabrolaser de Kuun et lui assène un coup de pied dans la tempe. Kuun roule sur lui-même en grognant, prend une impulsion et saute sur son adversaire, pointe du sabrolaser en avant.
Tel'Ay est surpris, d’autant qu’il se précipitait pour achever Kuun. Il arrive trop vite pour éviter la lame mais, au prix d’une torsion, évite de se faire embrocher au niveau du cœur. La lame de Kuun mord sa chair et le transperce de part en part, sans toucher d’organe vital. Dans cette seconde qui dure une éternité, tous deux prennent conscience du nom du vainqueur, car Kuun n’aura pas le temps de retirer sa lame pour parer l’attaque que Tel’Ay a d’ores et déjà amorcé.
Le Skelor frappe de haut en bas, en diagonale. L’odeur de la chair humaine grillée emplit instantanément l’air et vient s’ajouter aux effluves d’ozone dégagées par les sabrolasers.
L’épaule gauche de Kuun, tranchée. Son cœur, presque coupé en deux. Son pancréas et son estomac, déchirés. Sa hanche droite cède, il lâche son sabrolaser et tombe à terre, les yeux rivés sur Tel’Ay.
Nulle haine dans ses yeux. Pas de colère non plus, ni de surprise. Juste un regard serein, impassible. Une dernière leçon à destination de Tel’Ay, même dans la mort. Kuun a gagné : il a été fidèle à lui-même et à la confrérie de Maal Taniet, jusqu’au bout. Lui.
Les yeux bleus de Kuun se ferment. A jamais. Tel’Ay aimerait serrer le corps de son ami dans ses bras et lui demander pardon pour sa folie, mais ne s’en sent pas le droit. Il est comme impur face à son frère si droit. Il le contaminerait de son indignité s’il le touchait.
Des larmes de désespoir coulent sur les joues de Tel’Ay Mi-Nag. Il tombe à genoux aux côtés du seul ami qu’il ait jamais eu.
Le corps de Kuun devient translucide et disparaît lentement. Ses vêtements glissent au sol. Vides.

***

Derni Natoro est le dernier à mourir des mains de Séis. Il fait office d’instructeur de sabrolaser au sein de la confrérie, et s’avance avec détermination vers Séis, un sabrolaser dans chaque main. Mais ce dont se délecte Séis, c’est la peur presque panique qu’il lit dans ses yeux. Il tend le Gant et Natoro se retrouve emprisonné dans une toile invisible de Force. C’était décidément trop facile, et Séis n’éprouve plus que du mépris pour les membres de la confrérie.
Séis oblige le poignet de Natoro à se ployer. Natoro transpire abondamment tandis qu’il voit sa propre arme se rapprocher de son visage. Il grimace et couine de peur. Son sabrolaser s’enfonce doucement dans son front et descend lentement. Il se voit mourir. Séis ne relâche son emprise que quand l’arme iridescente atteint la bouche de Natoro.
Comment Séis a-t-il pu perdre autant d’années auprès de cette minable confrérie ? Y penser le dégoûte, tandis qu’il tend son esprit vers son nouveau maître. Son destin et son potentiel vont pouvoir se révéler, enfin...

***

Tel’Ay ne voit ni ne perçoit la présence spectrale dans son dos. Maal Gami. Celui-ci n’a pas été assez rapide et n’a pu qu’assister à la fin du combat. Mais il sait. Tel’Ay Mi-Nag a tourné le dos à la confrérie, encore. Cette fois-ci, d’une manière inéluctable. Kuun Hadgard, son ultime espoir de faire revivre les enseignements de Maal Taniet, est mort.
Tout est terminé. Il n’a pas su empêcher l’extinction de leur école, trahi par deux de ses élèves et d’autres seigneurs Sith. L’amertume, le dépit et la honte s’emparent de lui tandis qu’il disparaît vers les brumes éternelles du Chaos.

:) :P
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3019
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar Notsil » Jeu 29 Mar 2007 - 12:29   Sujet: 

Une fin sublime, et bien menée ^^ Et qui pourtant laisse des ouvertures pour une éventuelle suite :P

Bravo ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2365
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Minos » Jeu 29 Mar 2007 - 12:59   Sujet: 

Notsil a écrit:Une fin sublime, et bien menée ^^

A ce point-là ? C'est cool, j'avais peur que ma fin ne soit plus frustrante qu'intéressante...ouf !
Notsil a écrit:Et qui pourtant laisse des ouvertures pour une éventuelle suite :P

:shock: Tu rigoles ! Des boulevards de baies vitrées ouvertes à tous les vents, tu veux dire ! :D
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3019
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar Jet d'ail » Jeu 29 Mar 2007 - 14:15   Sujet: 

Belle fin, bien que fort sombre et morbide.
Je suis de l'avis de Notsil, une suite serait fort possible, tu ne vas pas abandonner Tel'Ay et Séis à leurs sorts :P
Je les vois bien s'affronter moi :sournois:
Signé ... à votre avis ;)
Jet d'ail
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 198
Enregistré le: 21 Fév 2007
Localisation: Ici ... enfin devant l'ordinateur ... assis ... sur un siège ... à Liège ... à priori
 

Messagepar Minos » Jeu 29 Mar 2007 - 15:29   Sujet: 

Sans blague ? C'est marrant, moi aussi je ne les vois pas en rester là ! :lol:

Dans un certain temps indéfinissable, il le feront sûrement, oui. En attendant, je souffle un peu...je croule sous les projets divers et variés, je n'ai que deux mains et les jours ne comptent que 24 heures ! :evil:
Mais I'll be back, comme dirait l'autre :wink:
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3019
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar Den » Jeu 29 Mar 2007 - 17:05   Sujet: 

:cry: trop beau! Le dernier épisode :cry: La meilleure partie de ton histoire indéniablement! :lol:
L'action est bien rendu, les sentiments aussi, et on lit le tout avec intéret!
Bref, j'adore!!!!
La fin laisse une porte ouverte à une possible suite, et c'est tant mieux :lol:
Encore bravo vieux :lol:
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5316
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Minos » Jeu 29 Mar 2007 - 17:33   Sujet: 

Merci beaucoup Den !

C'est pas que j'aime pas les "happy end", mais la fin s'est décidée d'elle-même, au fur et à mesure que j'écrivais l'histoire. Pour la future suite que j'écrirais un jour (peut-être demain...ou dans 6 mois :lol: ), la fin sera plus proche d'une "happy end", ça c'est sûr !
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3019
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar Titi77 » Ven 30 Mar 2007 - 17:20   Sujet: 

Et bien je rejoints les autres pour applaudir la fin \o/.
Maintenant, quelques défauts que j'ai remarqué globalement :
- le combat final un peu trop court (bon d'accord t'est pas escrimeur certes mais on en redemande encore parmi le lectorat je crois ;) ).
- d'un façon générale j'ai l'impression qu'il y a un peu trop d'évènements divers (les planètes, la guerre où ils s'incrustent) qui ne sont pas forcéments liés mais qui hachent un peu l'action principale si tu vois ce que je veux dire. En gros j'ai parfois eu un peu l'impression de perdre le fil principal face aux intrigues secondaires liées aux péripéties du voyage.

Enfin bon, tout ça est quand même très bon et j'espère aussi qu'on verra une suite à tout ça :)
"And gradually their bittersweet laughter floated from the wooden table [...], up, ever up into stars too numerous to count [...], vectoring out across space and time, as if destined to be heard in galaxies far, far away..."
The Unifying Force
Titi77
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 675
Enregistré le: 05 Jan 2007
 

Messagepar Minos » Ven 30 Mar 2007 - 19:51   Sujet: 

Titi77 a écrit:Et bien je rejoints les autres pour applaudir la fin \o/.

Merci pour elle...j'essaie toujours d'aller là où on m'attend pas, pour mieux surprendre. Rien de pire qu'une histoire où dès les premières lignes, tu devines déjà la fin.
Titi77 a écrit:Maintenant, quelques défauts que j'ai remarqué globalement :
- le combat final un peu trop court (bon d'accord t'est pas escrimeur certes mais on en redemande encore parmi le lectorat je crois ;) ).

Crotte, ça c'est vu ! :lol: Effectivement, je n'avais pas la moindre idée de comment allait se passer le combat, concrètement. Restituer l'ambiance me semblait plus intéressant (et plus facile, aussi) que la pure description technique du combat (comme tu l'as si bien remarqué, je ne suis pas escrimeur !) :D . Après, en écrivant, j'ai pensé que cette partie technique manquerait, mais j'avais peur que le combat soit trop haché si je le racontais sur ces deux tableaux (et, n'ayons pas peur ni honte de le dire, j'étais pas sûr d'en être capable). La seule partie "technique" que j'ai livré concerne la fin du combat, car c'était indispensable de le faire à ce stade.
Titi77 a écrit:- d'un façon générale j'ai l'impression qu'il y a un peu trop d'évènements divers (les planètes, la guerre où ils s'incrustent) qui ne sont pas forcéments liés mais qui hachent un peu l'action principale si tu vois ce que je veux dire. En gros j'ai parfois eu un peu l'impression de perdre le fil principal face aux intrigues secondaires liées aux péripéties du voyage.

C'est un peu une manière d'illustrer que le chemin qui mène au but n'est jamais une simple ligne. Après, tout est question de circonstances. Dès le départ, j'avais décidé que les colons seraient Rodiens, et qu'ils seraient enlevés. J'ai trouvé l'épice gélium comme bonne raison à leur enlèvement (car pourquoi enlever seulement des Rodiens?), donc la suite logique était qu'ils étaient envoyés dans une mine...les Hutts étant connus pour être esclavagistes, je les ai inclus aussi.
Pour le chapitre sur la guerre, j'ais eu l'idée de faire combattre mes héros auprès d'un Jedi qui ne se douterait pas qu'ils étaient Sith. Pour cela, il me fallait une guerre, et je me suis senti obligé de la décrire un minimum pour ne pas parachuter mes héros dans un environnement tombé du ciel, d'où la digression.
Bref, de manière générale, tout part d'une simple idée, et les digressions et développements qui s'ensuivent me semblent indispensables pour donner corps à l'idée. Et puis j'aime bien le procédé, car il m'oblige à toujours trouver de nouvelles situations, originales et différentes des précédentes.
Mais je comprends tout à fait que ça puisse être "déroutant" à la lecture, j'avais pensé à cette éventualité et n'étais pas certain d'avoir évité l'écueil. Je ferais mieux la prochaine fois, promis !
Titi77 a écrit:Enfin bon, tout ça est quand même très bon et j'espère aussi qu'on verra une suite à tout ça :)

Encore merci ! Oui, il y aura une suite. Non, je ne sais pas quand. Tout ce que je peux dire, c'est que le format de la suite sera différent : là, j'étais plus dans le domaine de la novella, avec une soixantaine de pages à peu près, et des chapitres très inégaux en longueur car je ne savais pas où me conduisait l'histoire. Quand suite il y aura, j'envisage sérieusement de la faire en format roman. Donc rien que pour ce principe, il me faudra plus de temps pour l'écrire. On verra ! :wink:
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3019
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar AJ Crime » Lun 13 Aoû 2007 - 18:29   Sujet: 

Salut,

après avoir commencé le volet deux, j'ai lu l'intégralité le premier de l'histoire de Tel’Ay Mi-Nag. Cela éclaire d'une lumière vive ce que j'avais lu dans le désordre.

Ce premier volet est décidément à la hauteur. Magnifique, bien écrit, facile, plein d'actions et de réflexions. Enfin bref, que du bonheur, beaucoup de temps de lecture que je n'aurais pas passé à écrire.

La lecture du deuxième volet est donc passé à ma priorité une.
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Minos » Lun 13 Aoû 2007 - 20:14   Sujet: 

Rhooo, c'est bôôôô un vieux topic qui se retrouve dépoussiéré !

Que dire après tant de compliments ? Beuh...mille mercis ! :)
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3019
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar AJ Crime » Lun 13 Aoû 2007 - 22:07   Sujet: 

De rien,

Après ma lecture j'ai trouvé qu'il vallait la peine de se retrouver en tête de liste alors j'en ai profité pour donner mon avis dans ton topic et il meritait de venir se placer au près de son cadet.
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darth Jahus » Ven 21 Déc 2007 - 16:36   Sujet: 

:ange:
Salutations,

Je pense qu'il est domage qu'une si belle fan-fiction, que dis-je, un si beau novel ne soit pas disponible au format PDF, plus érgonomique :cry: .

Alors, j'ai pris l'initiative :idea: de mettre le tout en page et de le compiler. Comme ça, tout le monde sera content. Et vous pourrez enfin le lire /ou le relire où et quand vous voulez.

Je ne l'ai pas encore dis à Minos car je n'ai pas pu le contacter aujourd'hui, mais je pense que celà ne tardera point :P .

Bonne lécture /ou relécture.

Que la Force soit avec vous.

8)

Vous dites que son nom est impronençable ?
Je trouve qu'il est chouét : Tel'Ay Mi-Nag ; Tel'Ay Mi-Nag ; Tel'Ay Mi-Nag...
Reste juste à nous dire ce que celà veut dire...
d'où te viens ce nom ?
Fichiers joints
Tel'Ay Mi-Nag.pdf
Tel'Ay Mi-Nag
(876.9 Kio) Téléchargé 64 fois
« Puisse cette lumière vous éclairer dans les endroits sombres, où toutes les autres lumières seront éteintes. »
« The Force is not a shield to protect the useless, but a weapon to empower the worthy. »
Darth Jahus
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 14 Nov 2007
 

Messagepar Minos » Ven 21 Déc 2007 - 17:59   Sujet: 

Hé bé je vois qu'on déterre des choses du grenier ! :lol:

Je trouve l'initiative sympathique, tout autant que la mise en page sur le PDF, que je trouve très chouette (oui, bon, j'avoue que sur ce coup-là, je repasserais pour l'objectivité :D ).

Quant au nom du héros, il n'a pas de signification ni d'inspiration particulière. Pour les noms que j'invente, je cherche des sonorités qui me plaisent, tout simplement.

Merci Darth Jahus !
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3019
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Messagepar Darth Jahus » Sam 05 Jan 2008 - 10:31   Sujet: 

Déterrons encore, voulez vous :x .

Pendant les vak's (qui se prolongent par une grosse grève), j'ai lu Tel'Ay.
Verdicte ?

Super, belle histoire.
Très inspirée (quoi qu'en dise Minos :D ).
La lécture est assez fluide (au contraire d'autres ff).
L'intrigue est très bonne et profonde, bien que peu exploitée.
Personnages et lieux à la hauteur (bonne initiative d'éviter la citation de lieux trop connus).

Titi77 : d'un façon générale j'ai l'impression qu'il y a un peu trop d'évènements divers (les planètes, la guerre où ils s'incrustent) qui ne sont pas forcéments liés mais qui hachent un peu l'action principale si tu vois ce que je veux dire. En gros j'ai parfois eu un peu l'impression de perdre le fil principal face aux intrigues secondaires liées aux péripéties du voyage.


Je trouve que c'est mieu que d'avoir une quète canonique, comme on pourrait le penser au début du récit. Je trouve aussi que c'est bien que les plans des deux héros soient chamboulés, ça pimente chouia.

Un seul truc à redir, Yoda, il parrait assez faible au cour du combat. C'est pas normal, à part si le vieu mètre est "rouillé".

Bref, vivement que je lise le second opus.

Hé Minos, tu pourrrais m'envoyer le 2 ?

BONNE ANNéE à tous.

@+
« Puisse cette lumière vous éclairer dans les endroits sombres, où toutes les autres lumières seront éteintes. »
« The Force is not a shield to protect the useless, but a weapon to empower the worthy. »
Darth Jahus
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 14 Nov 2007
 

Messagepar Darth Eluar » Jeu 27 Juil 2017 - 23:34   Sujet: Re: [fini/novella] Tel'Ay Mi-Nag

Alerte, nous détectons un déterrage de topic de niveau 9 ! :transpire:
Bon, je préfère commenter ici et pas sur la fiche car je ne mets pas de notes aux créations de fans, parce que... parce que ! :transpire:
J'ai commencé ce premier tome cet après-midi vers 17h car je m'ennuyais et... déjà fini ? :transpire:

Minos, je te connaissais pour tes romans photos et pour Cirederf, bref, comme un maître dans l'art des créations humoristiques, je découvre aussi que tu es excellent dans celui de l'écrit tragique, après la lecture de ta participation au recueil Alderaan et maintenant de Tel'ay. :oui:

Franchement que du bon ! :oui: En vrac : style d'écriture fluide, très psychologique, pas avare en descriptions, des sous-intrigues qui évitent d'avoir une histoire trop linéaire tout en restant parfaitement lisibles et compréhensibles. Tes scènes d'action sont bien menées, je connais la tactique de la description d'ambiance plutôt qu'une description détaillée de l'action, j'utilise la même mais chez moi c'est incomparable avec la maîtrise que tu montres dans cet art. :jap: Enfin, la fin est parfaite, sombre à souhait et qui laisse un boulevard pour la suite. :love:
Alors si j'avais eu des vrais défauts à relever je n'aurai pas détaillé celui-ci mais bon, j'ai rien à dire donc chipotons : le "sabrolaser" m'a agacé tout le long. :transpire: Je préfère largement traduire par sabre laser mais... oui bah ça va, t'avais qu'à avoir des vrais défauts aussi ! :paf:

Bref, franchement, j'ai pris énormément de plaisir à lire cette histoire. :oui: Félicitations à toi, Minos ! :jap:
A single spark of courage can ignite the fires of hope. Commandant Suprême Jace Malcolm.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre
Staffeur Fan-Fics et RP
Darth Eluar
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1528
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Minos » Ven 28 Juil 2017 - 10:53   Sujet: Re: [fini/novella] Tel'Ay Mi-Nag

Que dire ?

Immense merci pour un tel comm, qui fait bien sûr très plaisir !

La fin est ouverte, en effet, à tel point que même si j'avais commencé le troisième et dernier opus de la série, je n'avais aucune idée de ce que deviendrai Tel'Ay à la fin : vivant ? Mort ? Tanietien ? Sith suivant la règle des deux ? Jedi ? Autre chose ? Je pense que quand je reprendrai l'écriture du dernier opus, je n'aurai toujours pas tranché et que la réponse viendra au fur et à mesure de l'avancée de l'histoire qui, comme souvent avec moi, va évoluer un certain temps en suivant sa vie propre, avant qu'une logique se dégage d'elle-même et m'envoie vers la conclusion, quelle qu'elle soit !

Pour ce qui est du "sabrolaser", c'est la faute de l'UE (le vrai, pas cette daube qu'on nous sert depuis la remise à zéro des compteurs :diable: ) : les tous premiers bouquins utilisaient ce terme, donc je l'ai tout naturellement adopté. Ceci dit, j'en suis revenu depuis, je suis d'accord que le terme n'est ni top ni joli.

:jap:
Les hommes sont si nécessairement fous, que ce serait être fou, par un autre tour de folie, de n'être pas fou.
Blaise Pascal.
Minos
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3019
Enregistré le: 14 Jan 2007
 

Précédente

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations