[Roman/FINI] Le mystère de la Force- T1: Le commencement

Retrouvez ici toutes les Fan-Fictions publiées sur le forum achevées par leur auteur. N’hésitez pas à laisser un commentaire !

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar Darkliser » Lun 31 Mar 2008 - 16:44   Sujet: 

OK je posterais la nouvelle à la place de l'habituel chapitre que je ne pense pas terminer cette semaine. :D
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Darth Jahus » Lun 31 Mar 2008 - 19:42   Sujet: 

Poste donc, Liser, poste donc.
« Puisse cette lumière vous éclairer dans les endroits sombres, où toutes les autres lumières seront éteintes. »
« The Force is not a shield to protect the useless, but a weapon to empower the worthy. »
Darth Jahus
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 96
Enregistré le: 14 Nov 2007
 

Messagepar Darkliser » Mer 02 Avr 2008 - 11:29   Sujet: 

J'espérais une critique Jahus :D

Sinon j'ai remarqué que plus personne ne corrige les fautes, est-ce normal?
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Darkliser » Sam 12 Avr 2008 - 20:00   Sujet: 

Voilà le quinzième chapitre du premier tome, on approche doucement de la fin. Ce chapitre m'a causé pas mal de difficulté mais j'espère avoir pondu quelque chose de convenable et sans faute( ça c'est du domaine de l'utopie).
A vous de me dire comment c'est :D

Bonne lecture!!




Chapitre 15: L'émergence du mal




Combien de temps le maître Jedi était resté inconscient? Il ne le savait pas. Peut-être des heures ou des jours. Kalin Notsun ouvrit brusquement les yeux et fut accueilli par une éclatante lueur blanche qui l'obligea à les refermer. Après quelques secondes sa vue s'habitua au changement. Il réalisa que la lumière blanche émanait du champ de force dans lequel il était prisonnier. Le Jedi ne savait pas combien de temps il avait été retenu mais une chose était sûre; il se trouvait à l'endroit même où Avada-Jumi avait été emprisonné. D'ailleurs le vieux Twi-Lek situé au centre de la pièce reprenait lui aussi ses esprits.
_ Maître! Vous allez bien? S'enquit Notsun d'une voix inquiète.
_ Ne l'avais-je pas dit que cela arriverait? Hein? Le Conseil n'a pas pris au sérieux mes inquiétudes! Je savais que le mal serait là bien plus tôt que prévu, répliqua le Twi-Lek en basic en se redressant.
Kalin vit que l'alien avait du mal à se contrôler et qu'il sombrait dans la démence.
_ Calmez-vous, le plus important c'est de trouver un moyen de s'enfuir d'ici. C'est tout de même bizarre qu'on vous ait laissé dehors sans rien pour vous retenir.
Avada-Jumi obéit et donna raison à celui qui lui était théoriquement inférieur.
_ Cela ne sera pas difficile de s'échapper mais j'ai comme l'impression qu'on ne nous laissera pas longtemps seul. Je vais vous aider.
Kalin fut heureux que la maître Jedi ait repris ses esprits. Maintenant un calme relatif émanait de lui sans doute grâce à une rapide méditation. Notsun se dit qu'il devrait peut-être dénoncer Avada-Jumi sur ses récents agissements. Le Conseil ne pouvait pas se permettre d'avoir un membre avec tant de colère en lui et il y allait de la survie de nombreux Jedi.
Ignorant les pensées de Kalin, le Twi-Lek fit un geste vers la cage de force mais il s'interrompit brusquement. L'humain avait aussi senti la perturbation dans la Force et se tourna vivement vers la porte. Il devenait évident qu'un adepte du côté Obscur allait bientôt leur rendre une petite visite.
_ Maître Avada-Jumi, délivrez-moi, nous aurons plus de chance à deux, dit Kalin d'une voix précipité.
Mais l'interlocuteur non-humain n'esquissa pas le moindre geste envers le Jedi.
«  Il transpire et le rythme de sa respiration s'accélère...à croire qu'il a oublié tout son savoir Jedi...je crois que sa nomination au Conseil a été une énorme erreur. » pensa Kalin, dépité.
En résumé, le vieux Twi-Lek avait peur et cela, Notsun le sentait. L'aura obscure semblait grandir à chaque instant au fur et à mesure qu'elle se rapprochait d'eux.
La porte s'ouvrit et laissa passer un petit être vêtu comme un novice. Avada-Jumi eut un air perplexe et septique comme s'il ne croyait pas ce qu'il avait devant lui. Le teint sombre et des cheveux noirs...aucun doute, Kalin avait devant lui l'apprenti qu'il avait accueilli lorsque le Nosmos était arrivé sur Ossus. Le maître Jedi regarda avec la Force l'effrayant apprenti qui à présent souriait à Avada-Jumi d'un air mauvais. L'aura de l'adepte Obscur était tellement noire que Notsun ne put donner qu'un seul nom à cette chose: le mal absolu.
_ Ce novice est celui qui est venu avec le Nosmos. D'après ce que nous a dit Laydus, c'est lui la cause de tout ce qui s'est passé au temple, prévint Kalin à l'attention de son compagnon d'infortune.
_ Je ne suis pas aveugle! J'avais fait le rapprochement, maître Notsun, répliqua l'alien un peu agressivement.
Ensuite, il se campa sur ses deux jambes et fit face à la créature maléfique.
_ Ton chemin s'arrête ici, créature de l'obscurité. Tu n'aurais pas du venir défier un membre du Conseil.
Sur cette déclaration, Kalin sentit que Avada-Jumi se concentrait dans la Force pour attaquer le faux novice qui attendait stoïquement. Apparemment un combat sans sabre laser allait avoir lieu et Notsun ne pouvait qu'y assister avec un profond sentiment d'impuissance.
Le nouvel arrivant fixa Kalin et lui adressa un message par télépathie car il ne semblait pas avoir la capacité de parler.
« Admire humain!! La puissance des Sith est incarnée en moi! Il ne servira à rien de me résister! »
Notsun comprit que le Twi-Lek allait servir en quelques sortes de démonstration dans le but de convertir Kalin sans douleur.
Au bout de cinq secondes d'intense concentration, le Twi-Lek lâcha une énorme vague d'énergie en direction du petit être. Les quelques objets de la salle se brisèrent en morceaux et le champs de Force retenant Kalin frétilla l'espace d'un dixième de seconde. L'adepte Obscur leva lentement les deux mains et arrêta net l'attaque de son adversaire sans difficulté apparente. Le sourire de l'ennemi des Jedi s'effaça quelque peu lorsqu'il constata la disparition d'Avada-Jumi. Kalin avait suivit le rapide déplacement du maître Jedi et celui-ci s'apprêtait à attaquer son ennemi par-derrière. Mais l'alien vert n'eut pas le temps d'armer son coup de poing. Le petit se retourna et envoya une brève décharge d'éclairs bleus qui frappèrent Avada-Jumi au ventre. Le Twi-Lek roula en arrière sur quelques mètres puis se releva malgré la fumée qui s'élevait de ses habits encore sous le choc de l'attaque surprise. Notsun apprécia alors l'ingéniosité de la nouvelle offensive du Jedi lorsque tous les débris de l'appartement s'élevèrent dans les airs et convergèrent brusquement à grande vitesse vers l'instigateur de l'évasion de Kirax. Là encore, l'attaque fut sans effet car les projectiles se figèrent comme si un bouclier protégeait le gamin. Vieux et plus faible que dans ses jeunes années, Avada-Jumi était déjà essoufflé par les efforts qu'il avait fait pour tenter de vaincre la créature invincible.
Kalin sut alors que c'était fini pour le Twi-Lek, ses attaques étaient trop puissantes pour que le Jedi puisse y résister physiquement. Le faux novice leva alors un bras vers le Twi-Lek et utilisa à nouveau la foudre mais cette fois-ci, l'attaque fut bien plus puissante. Le membre du Conseil hurla de toute sa voix et s'effondra par terre. Un des éclairs vint frapper la cage de Force de Kalin et le libéra instantanément.
«  Je ne pense pas avoir une chance de réussir à le battre...il faut que je trouve une solution » réfléchit Kalin, voulant profiter de l'aubaine. Il n'eut toutefois pas le temps de trouver d'idée car un autre éclair frappa le plafond qui se zébra rapidement puis s'effondra brutalement sur le Jedi...


La poussière était retombée dans la petite pièce après que le plafond se soit effondré sur Notsun. La mystérieuse créature Sith sonda l'amas de gravats et ne découvrit que l'absence de vie. Un événement plutôt fâcheux que la mort de ce puissant Jedi. Il aurait été très utile pour semer la discorde sur Ossus. Quelques Jedi étaient déjà sous son emprise dont presque tous avaient pour ainsi dire plus aucune parcelle d'âme. Dans la Force, la créature Sith était tellement hideuse de par sa noirceur que ses jours étaient déjà comptés. Il lui était impossible de vivre bien longtemps avec tant de puissance contenue en elle. Cette abomination n'avait pas de nom car ses créateurs n'avaient pas jugés utiles de lui en donner. La seule chose qui comptait pour elle était sa mission.
La créature d'apparence infantile reporta son attention sur le Twi-Lek immobilisé mais toujours conscient malgré la puissance de l'attaque. Elle prit sa tête avec délicatesse presque avec amour entre ses mains et lui sourit.
« Dis au revoir à la liberté, ennemi des Sith ».
Le petit être se demandait si les défenses d'un membre du Conseil lui opposeraient une grande résistance. Il pénétra alors avec violence l'esprit aiguisé de l'alien matérialisé sous forme d'un mur impénétrable. La surprenante puissance de la volonté de la créature Sith se mit à combattre celle d'Avada-Jumi qui se mit à crier. Avec satisfaction, elle ébrécha le mur érigé par le Twi-Lek pour l'empêcher de faire du mal à son esprit.
« Imbécile! Tu ne peux pas me résister! Se moqua par télépathie le Sith lorsqu'il sentit qu'Avada-Jumi se raccrochait désespérément à la Force pour sa survie.
Dans un élan de Force, le Twi-Lek en nage parvint à repousser partiellement l'envahisseur et s'arrêta de crier de douleur. Décidant d'employer les grands moyens, le faux novice leva une main vers le front vert du membre du Conseil et fit sortir des filaments de fumée noire de ses doigts. Ceux-ci s'introduirent par les narines, la bouche ainsi que les oreilles. Le résultat fut immédiat et d'une horreur sans pareil. Avada-Jumi trembla de tous ses membres et sentit brièvement son esprit s'effondrer comme un château de cartes. Son dernier acte conscient fut d'ouvrir les yeux pour se voir dans les yeux de son meurtrier. Il lui sembla tomber dans un profond gouffre noir en hurlant puis...le néant.
L'opération terminé, la petite abomination dans la Force se leva suivit de près par Avada-Jumi où du moins, ce qu'il en restait.
Le Twi-Lek était vide à l'intérieur et il suivit son meurtrier avec indifférence lorsqu'ils sortirent de la salle sans se douter que les mûrs avaient des yeux.
En effet, Notsun avait assisté à toute la scène...

*************************************************************

Quelques jours seulement s'étaient écoulés depuis la capture de Den et Vala pour les mandaloriens, aux yeux du padawan il semblait que cela faisait des mois qu'il était enchaîné à ce poteau. Les mandaloriens avaient apparemment reçu l'ordre de ne lui donner que de l'eau et pas autre chose. La faim le tenaillait de plus en plus suivie de près par la souffrance imposée par ses blessures.
Den jugea qu'ils espéraient le faire craquer à long terme et surtout le Jedi Obscur qui l'avait torturé en vain. D'ailleurs les blessures se guérissaient très lentement mais le plus important était d'espérer qu'elles ne s'infectent pas.
Dans sa sagesse Liser avait envisagé qu'il serait probable qu'il finisse par tout avouer à ses bourreaux. Il était bien plus vulnérable sans la Force à ses côtés et il en était pleinement conscient. C'est pourquoi il gardait tout de même dans un coin de sa tête les paroles de son côté Obscur. Aussi étrange que cela puisse être, celui-ci s'était détaché de son âme et avait à présent une conscience presque séparée de la sienne. Souvent il se demandait si même sous l'emprise du coté Obscur, il serait capable de se sortir de ce guêpier. D'autant plus que ses forces diminuaient de jour en jour et cela n'irait pas en s'améliorant. Il fallait rapidement trouver un moyen de s'échapper d'ici et la manière, bonne ou mauvaise, n'entrait plus en compte. Finalement, il n'y avait que la survie qui importait.
Un visiteur vêtu de noir entra dans la tente et Liser constata brièvement qu'il faisait nuit noire.
_ Bonjour jeune Jedi, vous me reconnaissez? Fit l'arrivant avec moquerie.
Den reconnut tout de suite la voix, c'était celle de l'interrogateur qui lui avait infligé toutes ses blessures. Il ne pensait pas haïr autant une autre personne que celle-ci.
_ Vous! Je vous jure que vous payerez si vous avez osé faire du mal à maître Loosu, menaça Den avec hargne tout en se souvenant qu'il était censé être le padawan de Vala.
Celui qui se nommait maître Sio répondit en prenant le Jedi à la gorge.
_Si tu veux vivre plus longtemps je te conseille de ne pas me menacer. De plus tu es si faible que même un enfant pourrait t'envoyer au tapis, tu me fais pitié Jedi.
_ Qu'avez-vous fait de Vala? Questionna Den, laissant libre court à sa frustration de ne pas avoir de nouvelles de son amie.
En réponse Sio lui donna un coup de poing à la figure.
_ Gardes!! Détachez-le et amenez-le près de l'autre! Gronda le Jedi Obscur à l'adresse des deux mandaloriens qui étaient postés devant la tente de Den.
Den se dit avec espoir que « l'autre » pourrait bien être Vala. Il sentit qu'on le détachait brutalement et qu'on le transportait dehors car la clarté d'un projecteur l'éblouit quelques instants.
Le dernier coup de Sio l'avait vraiment mis dans un sale état car il n'arrivait pas à voir normalement. Il y voyait trouble et double en même temps et cela lui rappela la première fois qu'il avait été saoul. Ce souvenir dans un moment si critique lui arracha un faible sourire qui échappa à tout le monde. Cependant son ouïe fonctionnait encore bien et il entendit une voix féminine qui lui redonna du courage.
_ Den! Tu es vivant!
C'était la Jedi Vala. Den la vit quelques instants et s'aperçut qu'elle ne semblait pas avoir été trop maltraitée. En effet, elle paraissait propre et sans blessures mais ses vêtements de Jedi étaient devenus des loques. Malgré qu'il fut heureux de la revoir en bonne santé, il ne put s'empêcher de lui en vouloir pour ce qu'elle lui avait indirectement fait souffrir. Mais Den préférait se dire que sa souffrance n'était peut-être rien comparée à celles qu'enduraient des milliers d'êtres vivants dans la galaxie.
_ Oui si on veut...tu sais que tu aurais besoin d'une bonne douche? Indiqua Liser d'une voix éraillée par la fatigue.
Le Jedi eut tout de même un regain de vitalité par la simple présence d'une personne amicale à ses cotés. Sa vue brouillée redevint claire et il put constater de ses yeux la situation.
Autour de lui Sio et six guerriers mandaloriens armés jusqu'aux dents et au centre une Vala menottée se trouvait près d'un feu vigoureux. Liser était à quelques mètres de son amie près d'un mandalorien armé d'un fusil à répétition.
_ Maintenant que les retrouvailles sont terminées, je vais vous énoncer les règles très simples du jeu. Je vais interroger le jeune padawan et s'il ne me répond pas ou me ment...annonça Sio sous son masque noir.
Le Jedi noir s'interrompit une seconde et attira à lui une barre de fer près du feu.
_...je me verrais dans l'obligation de poser cette lame chauffée à blanc sur une partie du corps de mademoiselle Loosu. Personnellement, cela me ferait du mal d'avoir à abîmer une jeune femme avec un pouvoir qui ne demande qu'à augmenter grâce au côté Obscur.
Les yeux marrons de Den croisèrent alors ceux plus clair de Vala. Un seul regard suffit pour que les deux comprennent qu'ils ne se trahirait pas. Le dilemme méritait tout de même d'être posé car cela était soit se trahir eux-même soit trahir l'Ordre Jedi. Néanmoins Den et Vala pensèrent que cela dépendrait des questions...
_ Tiens donc? Du courage? Ou autre chose? Remarqua le Jedi Obscur avec intérêt, on verra bien si votre allégeance à l'Ordre Jedi est plus forte que le lien et l'amitié d'un padawan avec son maître.
Den bouillonnait littéralement de rage devant cet ignoble personnage qui voulait s'amuser avec eux. Ses yeux remplis de haine et de mépris envers le Jedi Obscur dérivèrent vers une curieuse créature mise en cage située à côté d'un mandalorien.. Elle ressemblait à un lézard et semblait particulièrement apathique.
Celui-ci s'en aperçut et sembla apte à répondre à l'interrogation muette du Jedi.
_ J'imagine que ton maître a déjà compris les effets de ce lézard sur les utilisateurs de la Force.
_ C'est donc cet animal qui me fait cet effet-là, dit Vala, le visage en partie cachée par quelques mèches sales de cheveux. Son apparence semblait aussi avoir changé à cause de la fatigue et de la crasse qui s'accumulaient à l'instar de Den. Cela se passait toujours comme ça dans des planètes tropicales. Néanmoins, Vala avait un petit coté animal qui ne déplaisait pas à Den. Son attention revint à la créature.
_ Quels effets? S'étonna Den qui avait beau détailler la créature sans réussir à trouver ce qu'elle avait de si spécial.
D'un air grave, l'ancienne padawan de maître Viridia le mit au parfum.
_ Il semble que la Force fuit ce lézard dans un rayon de quelques mètres. Concentre- toi et tu verras que tu ne sens plus du tout la Force.
Den essaya d'entrer en contact avec la Force et la sentit. Très faiblement mais il la sentait avec la même intensité depuis qu'il était sur Ilum.
_ Pourtant je la sens faiblement...
_ L' Ysalamiri n'est pas assez près de toi pour qu'il te fasse de l'effet. Ton potentiel est de toute façon trop faible pour te permettre de t'échapper, intervint le Jedi Obscur. D'ailleurs voici la première question: Pourquoi ton maître t'a t-il accepté comme élève alors qu'il sait très bien que tu es trop faible pour devenir un Jedi? Qu'est-ce que cela cache?
Liser resta impassible afin de ne laisser transparaître aucun tic qui le démasquerait. Ce Sio ne paraissait pas être aussi stupide que cruel.
_ En réalité je ne suis pas son padawan mais son frère. Nous espérions trouver un cristal Kiishra pour moi afin que les Jedi m'admettent. Comme les mandaloriens ont pu le constater, je sais déjà me battre avec un sabre laser malgré le fait que je ressente faiblement la Force.
_ Admettons que cela soit la vérité. Tu ne sais donc rien sur l'Ordre Jedi. Par conséquent tu n'es plus utile à rien mais vu que tu fais parti de ceux qui ont tué mes deux fidèles lieutenant, je ferais une exception. La mort serait trop douce donc je vais m'amuser un peu avec ta...soeur, termina Sio cruellement.
Même sans la Force, Den voyait clair dans le jeu de l'adepte Obscur. Il voulait faire succomber Vala au côté Obscur en la torturant. Et à cause du lézard il serait impossible à Vala d'avoir recours à la Force pour résister.
Entre-temps, l'extrémité de la barre de métal avait viré au rouge et le Jedi Obscur commença à l'approcher de la peau du cou de la jeune Jedi. Celle-ci resta rigide et sans peur face à la menace qui planait sur elle.
_ Arrêtez-vous, ordonna Den avec un calme glacial.
Sio ne lui prêta aucune attention et approcha encore plus l'instrument de souffrance de Vala. Den sentait que rien ne pouvait plus faire plaisir à cet homme que de faire du mal à ceux qui étaient totalement sous son pouvoir.
_ Arrêtez-vous! Je vous aurais prévenu! Hurla Den Liser avec une colère de moins en moins réprimée.
Un horrible grésillement se fit entendre presque immédiatement suivi d'une odeur de chair grillée. A la grande déception apparente de Sio, elle ne poussa aucun cri et serra les dents en fermant les yeux pour mieux contrôler la douleur.
_ Nous avons à faire à une courageuse...



L'infâme Jedi Obscur tourna brusquement sa tête masquée en direction de Den.
Celui-ci fixait Sio avec une intensité telle qu'il en frissonna de peur. Il était comme pétrifié car l'aura de l'inoffensif homme devant lui grandissait de seconde en seconde et devenait obscure. Voir son amie torturée ainsi le mettait dans une rage folle.
Le jeune Jedi ouvrit la bouche:
_ Je vous l'avais dit! Vous allez payer! Vous êtes allés trop loin! hurla celui-ci alors que ses yeux devenaient orangés. Ce qui devait arriver arriva, toute la haine, frustration et colère que Den avait accumulé ces derniers jours le firent exploser.
_ Quoi? Mais qui es-tu? Demanda le Jedi Obscur en reculant, inquiet. La surprise semblait l'avoir momentanément paralysé.
Den sentit à nouveau pleinement la Force et l'accueillit à bras ouvert. Il eut même l'impression qu'il était encore plus puissant qu'avant et un rictus mauvais s'étala sur son visage. Le coté Obscur prenait possession de lui pour la première fois de sa vie.
Sio réagit et donna un ordre au mandalorien tenant l'Ysalamiri. Celui-ci approcha la créature du Jedi afin d'inhiber ses pouvoirs émergents. Mais Den avait tout compris malgré sa colère aveugle et concentra la Force sur ses menottes pour se libérer. Deux secondes plus tard, elles clinquaient déjà sur le sol. Soudain, le mandalorien lâcha la cage et porta ses mains à sa gorge en poussant de petits cris étouffés. Le Jedi le faisait lentement suffoquer en compressant ses poumons avec une expression de ravissement.
_ Emmenez la femme! Je vais m'occuper de ce misérable Jedi!! Aboya Sio avec colère.
Les yeux flamboyants de Den se tournèrent instantanément vers lui.
_ Ah oui ! Vraiment? Fit-il d'une voix terrible.
Il leva très vite son autre bras et envoya une poussée de Force sur Sio. Le Jedi Obscur, dans un élan de confiance, avait négligé sa défense pour dégainer son sabre laser et la vague d'énergie le percuta de plein fouet. Le Jedi Obscur fut projeté sur quelques mètres et disparut derrière un bâtiment préfabriqué. Den fit un pas avec la ferme intention de le suivre pour l'achever mais une voix le fit hésiter.
_ Den! Va t'en! Ne t'occupe ni de lui, ni de moi!
Vala Loosu se faisait emmener par les mandaloriens et s'il n'agissait pas de suite, il aurait perdu une alliée de qualité. Darkliser n'avait que faire de la Jedi mais il n'était pas assez puissant pour vaincre tous les mandaloriens de ce camp surtout sans sabre laser. Il avait enfin réussi à prendre le dessus sur Den et avait envie de s'amuser un peu avant de reprendre le chemin vers les cristaux Kiishra. En cela, il n'avait pas menti à Den car Lyra était un de leurs points communs.
_ Vite! Ils vont arriver! Cria la Jedi d'un air désespéré.
Seulement, Den faisait pression sur son coté Obscur pour reprendre le contrôle de son corps.
_ Non! Pas déjà! Marmonna-il l'obscurité de Liser. Néanmoins, il se résigna à laisser Den revenir mais avant il avait quelque chose à faire. Même à grande distance, il parvint à étouffer le lézard dans sa cage. L' Ysalamiri émit un petit râle et mourut. Dans la seconde, son étrange pouvoir cessa de faire effet.



Immédiatement, la Jedi se libéra de la même façon que Den, assomma un garde pendant que les autres regardaient devant et courut à toutes jambes vers le jeune homme.
_ Vala! Tu vas bien? Demanda Den dont les yeux étaient redevenus marron.
La jeune femme décida d'ignorer pour l'instant ce qui était arrivé à Den. Elle fut rassuré que la haine de Den l'ait quitté car cela signifiait qu'il était redevenu lui-même.
_ Oui! Fuyons vite dans la forêt! Cria t-elle, des tirs de blaster rouges fusant autour d'eux.
Ils se mirent alors à courir le plus vite qu'ils pouvaient vers la jungle à quelques dizaines de mètres de leur position actuelle. Ils pouvaient déjà entendre les petits bruits caractéristiques que faisaient des milliers d'insectes dans l'épaisse végétation d'Ilum. Heureusement, les mandaloriens avaient du mal à les rattraper avec leurs lourdes armures et Sio ne semblait pas réapparaître. Le padawan pensait l'avoir seulement étourdi pour un certain temps parce qu'il l'avait pris par surprise.
_ Une fois dans la forêt noire, ils auront du mal à nous retrouver, indiqua Vala, un peu essoufflée. Mais ce n'était rien comparé à Den qui haletait et toussait à en vomir ses poumons. Les efforts qu'il avait fait et sa fatigue initiale lui pesaient lourdement dans tous les muscles de son corps. Quant à ses jambes, il avait l'impression qu'elles étaient en feu.
En arrière, les hommes en armure se rassemblaient pour organiser la poursuite à grand renfort de bruits d'armes et cliquetis d'armures et de casques..
Den et Vala s'enfoncèrent enfin dans la jungle et ne s'arrêtèrent que lorsque l'obscurité fut quasi-totale. Le padawan se jeta littéralement par terre pour tenter de reprendre son souffle.
Vala Loosu projeta ses sens de Force autour d'elle. Elle sentait qu'ils n'étaient pas seuls malgré l'absence de bruits suspects. Quoique cela soit, c'était bien trop furtif pour de simples mandaloriens.
_ Sortez de là! Nous savons que vous êtes là!
_ Vous êtes forte Jedi Vala Loosu, répondit une voix synthétique et désincarnée.
La femme se détendit et répliqua avec soulagement:
_ Ah c'est toi BPS1!
Ayant un peu récupéré, Den demanda pourquoi l'androïde traînait deux cadavres mandaloriens.
_ BPS1 a anticipé votre petite escapade tout simplement. Ces armures devraient vous faire passer inaperçus parmi les mandaloriens. Cette unité propose que vous les enfiliez de suite pendant que elle vous donne quelques informations, dit BPS1 en lâchant les deux sentinelles vaincues.
Den le félicita d'une voix un peu éraillé:
_ C'est parfait BPS1, j'imagine que tu as eu beaucoup de temps pour réfléchir à un moyen destiné à ce que l'on s'en sorte.
_ Exact maître mais cette unité a révisé son jugement à votre égard. C'est à dire que vous n'êtes pas faible et que c'est un honneur de vous obéir, précisa le droïde.
Liser ne répondit pas car il enfilait la lourde armure grise avec difficulté. Le jeune homme savait qu'il voulait parler des prouesses qu'il avait réalisé sous l'emprise du côté Obscur.
_ Je n'en reviens pas! Cela sent encore plus mauvais que nous la-dedans! Et pourtant on ne doit pas être loin d'avoir l'odeur d'un bantha, pesta Den avec un haut-le-coeur.
Vala le réprimanda:
_ Tu crois que c'est le moment de faire l'humour?
_ Non mais c'est juste la vérité, répondit celui-ci.
Quelques secondes plus tard, les deux jeunes personnes étaient devenus des mandaloriens.
_ Vos matricules sont le 312-45 pour la Jedi et 692-87 pour le maître. Si on vous demande vos nom, vous êtes Jargi et Rolst. De vaillants éclaireurs à n'en pas douter car ils ont souvent suspecté la présence de BPS1 malgré son invisibilité. Cette unité précise qu'il n'y a pas de soldats féminins chez les mandaloriens...
Les deux Jedi acquiescèrent d'un air entendu.
_ Maintenant tu peux y aller mais n'oublie pas de cacher ces cadavres. Je sens que les mandaloriens ne sont pas loin et il va falloir les convaincre que nous sommes avec eux.
L'androïde disparut en quelques secondes, laissant les deux nouvelles sentinelles mandaloriennes.
Un fait frappa soudainement Den de la même façon que s'il avait reçu un coup de marteau.
_ Vala! Mais nous n'avons pas d'armes! On ne sera forcément pas crédible!.
Les voix mandaloriennes ainsi que des bruits de pas étaient à présent nettement perceptibles.
La Jedi le regarda avec stupeur et regretta d'avoir fait confiance au droïde...

*******************************************************************************

Quelque part au milieu des étoiles, un énorme vaisseau mandalorien était à l'arrêt comme s'il attendait quelqu'un. Le Prédator II, vaisseau personnel du Jedi déchu Odénout Mapassar, lui avait été offert par Mandalore pour services rendus à la nation mandalorienne. La puissance de ce croiseur était bien supérieure aux puissances combinées de cinq croiseurs Hammerhead républicains et son blindage était aussi très impressionnant. Ainsi, le Prédator II pouvait faire face tout seul à une petite flotte républicaine et ainsi pallier à ce genre de mauvaise surprise. Toutefois, c'était de l'intérieur qu'il avait été attaqué et cela faisait depuis 24 heures standard que les ingénieurs mandaloriens s'attelaient à le réparer.
A l'intérieur les occupants constitués d'un mélange de soldats mandaloriens et d'adeptes du côté Obscur s'activaient afin de recevoir dans les meilleures conditions un important invité.
Au poste de commandement, Mapassar lui-même transpirait tellement il avait du mal à se calmer. Ses émotions intérieures ne transparaissaient pas de manière visible si on le fixait avec les yeux.
Toujours dans une élégante bure noire brodée avec les tissus les plus chers et opulents de la galaxie, il se retourna vers son apprenti qui venait d'arriver dans un bruissement d'étoffe.
_ Vous m'avez fait appelé maître? Demanda Josh en s'inclinant brièvement.
_ Oui apprenti! Je crois que le temps est venu pour vous, de vous confier votre première mission! Annonça l'ancien maître Jedi. Josh releva la tête et une expression ambitieuse fut lisible dans ses yeux.
_ Cela serait un honneur maître. En quoi consiste t-elle?
_ D'après mes renseignements, l'attentat que nous avons subi hier était l'oeuvre d'un saboteur au service d'un puissant bienfaiteur de la République qui dirige une importante firme. Votre mission sera de l'assassiner afin qu'elle ne nous cause plus d'ennuis, énonça le Seigneur des Jedi Obscur avec un sourire vengeur.
_ Elle? Répéta Josh, légèrement surpris.
_ Oui...c'est une lorrdienne et elle vit sur Coruscant. Surprenant, non?
« Surprenant? Oui ça l'est. Les lorrdiens ne sont pas réputés pour être des dirigeants d'entreprises. » pensa Josh. Le jeune homme se souvint brièvement de ce que l'on lui avait dit sur les lorrdiens au temple Jedi, il n'y avait pas si longtemps de cela. Les principaux dangers qu'il pourrait rencontrer serait une sécurité très renforcée mais aussi quelques étranges pouvoirs que semblaient avoir cette espèce.
Il décida d'y réfléchir plus tard dans son vaisseau.
_ Ce sera fait maître.
Mapassar lui fit prendre congé avec sévérité.
_ Vous avez carte blanche pour utiliser tous les moyens possibles mais je la veux morte. L'échec n'est en aucun cas une option. Maintenant allez accomplir votre mission.
_ Il sera fait selon vos désirs.
Sur cette platitude, le jeune Janesh se dirigea d'un pas mesuré vers son vaisseau . Sa première mission s'avèrerait rude mais il n'y avait que de cette façon que son pouvoir s'accroîtrait.

********************************************************************************

_ Monseigneur, un petit vaisseau non-identifié vient de sortir de l'hyperespace. Il ne semble pas vouloir s'identifier d'après les relévés de communication, annonça une voix sur un ton militaire.
En même temps, Mapassar sentit un remous dans la Force. Il n'y avait aucun doute à avoir, le Sith était là.
_ Laissez-le se poser à notre bord, indiqua Mapassar qui déjà se préparait à aller accueillir le visiteur. Pour faire bonne impression, le puissant adepte du coté Obscur avait décidé d'emmener avec lui tout une délégation de ses meilleurs guerriers car il ne fallait surtout pas que le Sith se croit supérieur à lui. Si le vieil homme était parvenu à retrouver un semblant de sérénité, ce n'était pas du tout le cas de ceux qui l'accompagnaient. Mapassar sentaient facilement leur terreur à l'idée de rencontrer un être réputé beaucoup plus puissant dans le coté Obscur que leur maître.
_ Calmez-vous et surtout ne dites pas un mot, leur conseilla Mapassar un peu contrarié devant la faiblesse dont faisait preuve ses compagnons.
Deux gardes mandaloriens les laissèrent passer lorsqu'ils arrivèrent devant l'imposante porte conduisant au hangar du vaisseau. Les Jedi Obscur s'infiltrèrent ensuite entre les nombreuses rangées de chasseurs posées et arrivèrent juste à temps pour voir l'étrange navette traverser le champ de Force retenant l'atmosphère du prédator. Le vaisseau était assez frêle à voir mais ses ailes recourbées vers le bas paraissaient lui donner un bon aérodynamisme. Une fois posé, la rampe s'ouvrit lentement pour libérer le passage à une haute silhouette habillée de noir et de rouge. Le coeur battant fort, Mapassar sentit une incroyable affinité avec la Force chez cet être.
« Enveloppé dans une bure noire parsemée de bandes rouges verticales et capuche cachant le visage, c'est ainsi que je vois le premier Sith. » décrit mentalement Mapassar.
Il remarqua alors que le Sith n'était pas seul puisque deux individus habillés d'une armure noire et quatre guerriers bactérios l'entouraient de toute part. Derrière-lui, les Jedi Obscur étaient très mal à l'aise.
Le Sith s'avança et s'arrêta devant Odénout qui resta bravement impassible. De plus près, le nouvel arrivant semblait encore plus impressionnant puisqu'il dominait Mapassar d'au moins une tête et les ondes malsaines qu'il dégageait troubleraient n'importe qui.
Une voix gutturale et inquiétante s'éleva alors dans une langue inconnue du monde sauf de Mapassar. C'était du Sith et ce langage, l'ancien Jedi l'avait appris lorsqu'il étudiait les artefacts entreposés sur Ossus.
_ C2-P3! Traduis les paroles du Seigneur Dark Proyus! Aboya Mapassar à un droïde protocolaire qui jusque là était caché au milieu des Jedi Obscur.
Le droïde s'avança à grands renforts de bruits métalliques.
_ Jedi Obscur, je suis Dark Proyus! Il est temps pour l' Empire des Sith de se découvrir et de faire tomber la République et les Jedi. Je serais le représentant du Quintumvirat Sith auprès du clan des Jedi Obscur et du peuple des mandaloriens, traduisit fidèlement C2-P3.
_ Je vous souhaite la bienvenue sur le Prédator II, seigneur Proyus, dit Odénout en faisant un bref signe de tête.
« _ Il faut que nous parlions », comprit Mapassar lorsque Proyus parla à nouveau.
L'ancien professeur indiqua alors à Dark Proyus de le suivre. Mais un des Jedi Obscur n'y tenant plus s'exclama:
_ Que signifie ceci?
Il désignait un des guerriers en armure noire qui le fixait d'un peu trop près. Le plus inquiétant n'était pas l'imposante armure noire mais le masque formé de deux globes noirs à l'endroit des yeux. A l'endroit de la bouche, il y avait un appareil qui pouvait être assimilé à un respirateur. Peut-être que ces créatures n'étaient pas humaines et ne respiraient pas d'oxygène.
La main gantée du garde Sith s'abattit sur la tempe du Jedi Obscur qui ne vit à aucun moment le coup venir. Celui-ci tomba sur le côté et eut du mal à se relever. Trois autres allumèrent leur sabre laser rouge et le pointèrent vers la créature noire. Les androïdes bactérios ne bougèrent pas tout comme l'autre guerrier noir.
Le Sith se retourna en même temps que le seigneur Mapassar. Une fois de plus il s'exprima en Sith suivi de la traduction du droïde protocolaire.
_ Ah oui! J'avais oublié de vous présenter mes gardes personnels. On les surnomme les destructeurs et je vous déconseille dans votre propre intérêt de tenter quoique se soit contre eux, ils vous détruiraient en un clin d'oeil.
Proyus fit ensuite revenir son garde près de sa personne et se tourna vers Mapassar qui n'avait rien dit, sans doute préférait-il ne pas contrarier son précieux allié.
_ Venez, il faut que nous parlions de l'opération Ossus...
Modifié en dernier par Darkliser le Jeu 24 Avr 2008 - 13:03, modifié 2 fois.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Notsil » Dim 13 Avr 2008 - 12:58   Sujet: 

Héhé ça avance bien finalement !!

Un beau passage, malgré quelques phrases maladroites par ci par là et quelques petites fautes qui trainent ^^

il réalisa que la lumière blanche émanait du champs de force

->champ

C'est tout de même bizarre qu'on vous est laissé dehors

->ait laissé

Notsun se dit qu'il devrait peut-être dénoncé Avada-Jumi sur ses récents agissements. Le Conseil ne peut pas se permettre d'avoir un membre avec tant de colère en lui et il y va de la survie de nombreux Jedi

->dénoncer....ne pouvait...et il y allait de la survie

le mal absolue

->absolu

qu'il avait fait pour tenter vaincre la créature invincible.

->pour tenter de vaincre

Dis au revoir à la liberté, ennemi des sith

->Sith (chipotons ^^)

qu'elle ne semblait pas avoir été maltraité.

->maltraitée

sa souffrance n'était peut-être rien comparé à celles qu'enduraient des milliers d'êtres vivants

->comparée

Autour de lui Sio et six guerriers mandaloriens armés jusqu'aux dents et au centre une Vala menottées se trouvait près d'un feu vigoureux.

->menottée se trouvaient

cette ignoble personnage qui voulaient s'amuser avec eux.

->cet ignoble ... qui voulait

vers une curieuse créature mis en cage situé à côté d'un mandalorien

->mise en cage et située

dit Vala en partie cachée par quelques mèches sales de cheveux.

->c'est tout son corps ou juste son visage qui est caché par "quelques mèches" ? ^^

Son attention revint la créature.

->revint à la

Pourquoi ton maître t-a t-il accepté

->t'a-t-il

tu fait parti de ceux qui ont tué

->tu fais

la bout de la barre de métal avait viré au rouge

->le bout ( l'extrémité ferait plus joli ^^)

le Jedi Obscur commença à l'approcher de la peau du coup de la jeune Jedi

->cou

Je vous aurez prévenu! Hurla Den Liser

->aurais

Nous avons à faire à une courageuse...

->nous avons affaire

Voir son ami torturé ainsi le mettait dans une rage folle.

->voir son amie torturée

Den avait accumulé ses derniers jours

->ces

La surprise semblait l'avoir momentanément paralysée.

->paralysé

le mandalorien lâcha la cage et porta ses mains à sa gorge en poussant des petits cris étouffés.

->de petits cris - au passage pourquoi il se tient la gorge si on lui comprime les poumons et non la trachée ? ^^

mais il n'était pas assez puissant pour vaincre tous les mandaloriens de ce camps

->camp

L' Ysalamiri émit un petit râle de mort et mourut.

->émit un petit râle et mourut (suffit je pense ^^)

Ils pouvait déjà entendre les petits bruits caractéristiques

->ils pouvaient

Les efforts qu'il avait fait et sa fatigue initiale lui pesait lourdement dans tous les muscles de son corps.

->lui pesaient

Ces armures devraient vous faire passer inaperçu

->inaperçus

Je propose que vous les enfilez

->enfiliez

les deux sentinelles vaincus

->vaincues

mais n'oublie pas de cachez ces cadavres

->cacher

des bruits de pas étaient à présent nettement perceptible

->perceptibles

les occupants constitués d'un mixe de soldats mandaloriens et d'adeptes du côté Obscur

->d'un mélange - plutôt que mixe ? ^^

une élégante bure noire brodé avec les tissus

->brodée

l'attentat que nous avons subis

->subi

afin qu'elle ne nous cause plus de d'ennuis,

->un ptit "de" en trop ^^

il n'y a pas si longtemps de cela

->il n'y avait

Mapassar lui fit prendre congé de lui avec sévérité.

->"de lui" inutile je pense, vu que tu le dis déjà avant ^^

Monseigneur, un petit vaisseau non-identifié vient de sortir de l'hyperespace. Il ne semble pas s'identifier

->un peu logique s'il est non-identifié ^^

Deux gardes mandaloriens les laissa passer

->les laissèrent

Les Jedi obscur s'infiltrèrent ensuite entre les nombreuses rangées

->Obscurs

traverser le champs de Force retenant l'atmosphère du prédator.

->champ

Envelopper dans une bure noire parsemée de bandes rouges verticales

->Enveloppé

Valà ce sera tout ^^

Nos 2 amis ne sont pas tirés d'affaire au milieu des mandos, vont-ils finir par réussir à accomplir leur mission ??

En attendant la suite ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2325
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darkliser » Dim 13 Avr 2008 - 13:29   Sujet: 

Je t'ai donné du travail nom de nom et j'ai pourtant relu...

Merci beaucoup pour ta correction

Si tu as des quetions, des choses que tu ne comprends pas ou encore des passages que tu apprécies particulièrement ou pas, n'hésite pas à m'en parler et je te répondrais avec plaisir.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Notsil » Dim 13 Avr 2008 - 13:31   Sujet: 

Pas de souci ^^

J'ai pas encore de questions parce que les seules que j'ai concernent la suite de l'histoire - comment Notsun va s'en sortir, tout ça ^^ mais si ya un passage qui me parait peu clair je t'en parlerai.
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2325
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darkliser » Lun 14 Avr 2008 - 19:21   Sujet: 

Ok ben c'est super si tu comprends tout lol
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Den » Mar 15 Avr 2008 - 10:16   Sujet: 

Allez! Hop! Chapitre VI et VII :lol:
On peut dire qu'il porte bien son titre, le chapitre 6 :wink: le Flashback est pas mal fait même si j'ai du le relire deux fois avant de bien saisir
Tu décris vraiment bien les actions, ce qui est un plus.
Pour le chapitre 7, il est beaucoup plus calme que les autres, et j'avoue que ça fait du bien^^
En gros, j'ai apprécié ces deux parties. elles me donnent envie de connaître la suite. Peut-être que je la lirais cette semaine d'ailleurs... Si j'ai assez de temps :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar Darkliser » Mer 16 Avr 2008 - 17:36   Sujet: 

Tu n'es pas le seul à avoir du mal avec le flashback mais je le rendrais plus lisible lorsque je finaliserais tout le tome.

Merci pour la critique de ces chapitres :wink:
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Darkliser » Lun 21 Avr 2008 - 22:39   Sujet: 

Voilà la suite qui m'aura donné bien du mal :lol:
Bonne lecture et à vos claviers pour les coms qui sont toujours appréciés quel qui soit :wink:




Chapitre 16: L'offensive de la menace




_ Sergent, deux des nôtres sont à terre! Signala le premier mandalorien qui aperçut Den et Vala.
Les deux Jedi avaient choisi de jouer la carte de l'inconscience et d'ainsi faire croire que les évadés les avaient pris par surprise. Le sergent reconnaissable à son armure rouge arriva pour constater les faits de ses yeux.
_ Réveillez-les au plus vite! Ordonna t-il d'une voix autoritaire et rauque.
Ce fut inutile car les deux sentinelles reprenaient conscience. Sans doute Den et Vala craignaient-ils qu'on leur enlève le casque. Jouant une parfaite comédie, les Jedi se présentèrent comme BPS1 leur avait dit de faire.
Le sergent acquiesça d'un bref signe de tête, puis demanda:
_ Qui vous a mis dans cet état? Où sont vos armes?
_ Dans cette semi-obscurité ils nous ont pris par surprise et nous ont assommés. Les lampes intégrées dans nos blasters ont été déréglées et on a rien pu voir. Ils ont du ensuite prendre nos armes, répondit Den alias Jargi à travers son casque.
L'homme en armure rouge sembla réfléchir quelques instants tandis que quelques mandaloriens se déployaient autour de lui.
_ Les Jedi sont donc armés à présent. Il va nous falloir des renforts car si l'expérience m'a appris quelque chose, c'est qu'il ne faut jamais sous-estimer un Jedi. Si vos lampes ont eu un dysfonctionnement à ce moment-là, je suis prêt à parier que c'est à cause des pouvoirs Jedi. Jargi, Rolst, je vous charge de retourner au camp et de nous ramener l'équipe du sergent Brandon. Me suis-je bien fait comprendre?
_ Oui Sergent, dirent en choeur Den et Vala avant de se diriger vers le camp mandalorien.
Ils avaient eu beaucoup de chance mais ils n'étaient pas à l'abri d'une erreur d'inattention.
_ Ouf! On s'en est sorti pour le moment! Fit Den, soulagé. J'ai appris du Jedi Obscur que la grotte qu'on cherche se situe au nord vers ces montagnes et je pense que c'est par là que les mandaloriens vont nous poursuivre. A vue d'oeil, elles semblent être à environ cinquante kilomètres mais cette épaisse végétation va rendre la progression très difficile.
_ Si tu as raison, il vaut mieux rester avec eux et attendre qu'ils nous conduisent là où on veut. On s'arrangera pour leur fausser compagnie après. De mon coté, j'ai appris que les mandaloriens ne sont largement pas la menace numéro 1 sur cette planète. Cet horrible Jedi Obscur m'a moi aussi interrogé mais il ne m'a pas torturé physiquement. Lorsqu'il a essayé d'entrer dans mon esprit, il a fait une gigantesque erreur, indiqua Vala Loosu avec satisfaction. Elle s'interrompit brièvement puis reprit:
_ Il a laissé une faille dans son esprit que j'ai pu exploiter malgré la présence de l'Ysalamiri. J'imagine que la créature a eu un petit coup de fatigue et que son puvoir a diminué. Après tout on ne sait presque rien de cette nouvelle espèce ni de sa provenance. Donc, près de la grotte il y a un gardien que l'esprit de Sio se représentait comme un monstre. J'ai eu de la chance qu'il ait eu trop confiance en la créature et relâcher le mur mental de son esprit.
_ Un monstre? Il ne manquait plus que ça! Si seulement j'avais encore mes pouvoirs...soupira le Jedi en grimaçant.
_ On ne serait pas là, répliqua Vala en passant en se baissant pour éviter une branche.
_ C'est juste. Maintenant il faut trouver ce sergent Brandon...
Ils entrèrent dans le camp des hommes en armure et signalèrent l'évasion. Une dizaine de mandaloriens qui n'avaient pas été alertés par le bruit de la courte bataille arrivèrent auprès des deux nouveaux hommes en armure.
_ Les évadés sont à présent armés, il faut aller chercher le sergent Brandon pour les rattraper.
Parmi les quelques individus présents, le concerné répondit:
_ Hé bien! Je suis là! Vous ne m'avez pas vu...
_ Excusez-nous Sergent! Fit Jargi en tentant de se raidir comme tout bon soldat le faisait.
_ De toute façon j'allais venir sur ordre de maître Sio. Il est vraiment très en colère et ce n'est pas bon pour nous car il a l'habitude de passer ses nerfs sur un de nos gars.
Il y avait un peu d'hostilité dans les paroles du sergent. Den en déduisit qu'il n'aimait pas du tout le Jedi Obscur, une information dont il pourrait se servir plus tard.
Brandon ensuite ordonna à Jargi et Rolst d'aller à l'armurerie pour prendre des armes. Les deux compagnons la trouvèrent sans mal grâce aux pouvoirs de Vala qui lui permirent de lire les pensées des mandaloriens rencontrés. Comme ils y attendaient, l'armurerie était uniquement constituée d'armes lourdes allant du fusil blaster jusqu'au fusil à fragmentation en passant par les grenades.
_ J'imagine que nos sabres laser ne seront pas là, devina Den avec ironie.
Les yeux de Vala tombèrent sur le seul petit blaster dont disposait l'armurerie.
_ En revanche, il y a ton blaster fétiche ici.
Liser le prit sans ménagement ainsi qu'un fusil blaster lourd et une vibrolame.
_ Twick le rodien m'aurais tué si je l'avais perdu si facilement. En tout cas me voilà à nouveau sans sabre laser...
Vala opta pour un pistolet blaster lourd de facture mandalorienne et ,tout comme Den, d'une vibrolame. Ils retournèrent aussitôt auprès de l'équipe de chasse dans la jungle obscure.
_ Bien, les deux fugitifs vont probablement se diriger vers le nord car là est leur objectif. N'oubliez surtout pas que ce sont des Jedi et en tant que tels, ils sont très dangereux et disposent de pouvoirs mystérieux. Soyez donc attentifs à tout et signalez le moindre indice. Voilà ce sera tout, en route!! Annonça le sergent Brandon sous l'approbation de l'autre sergent.
La traque s'avéra très ardue pour Den qui était physiquement très amoindri et l'armure qu'il portait n'arrangeait rien. Néanmoins, le padawan continuait d'avancer sans montrer de signes de faiblesse malgré les minutes et bientôt les heures qui défilaient. Plusieurs fois, le jeune homme eut l'impression d'entendre des bruits inquiétants dans la jungle surpeuplée et bruyante. C'était à croire qu'elle ne dormait jamais.
_ Ce sont des animaux carnivores comme des Wrix je pense. Je sens leur faim dévorante d'ici, chuchota Vala lorsque Den lui fit part de ce qu'il entendait.
Den répliqua faiblement:
_ C'est pas la mienne que tu sentirais des fois? J'ai l'impression que je vais avoir une hypoglycémie.
_ Ne t'inquiète pas, je vais tenter d'utiliser la Force sur le sergent pour qu'il stoppe la marche. Tu pourras te reposer et j'en profiterais pour vérifier tes plaies.
Sur ces paroles rassurantes, elle se rapprocha suffisamment du Sergent Brandon pour qu'il soit à sa portée. Elle invoqua alors la Force et la modela à sa façon pour l'envoyer dans la tête du sergent mandalorien. Celui-ci reçut des suggestions de repos dans sa tête ainsi que des sensations de fatigue dans le corps. Mais apparemment, cela ne suffisait pas pour arrêter le robuste mandalorien. Vala se souvint alors de la mentalité guerrière de ce peuple. Elle était basée sur l'honneur et le courage au combat, or cette traque apparaissait aux yeux du sergent comme un nouveau défi qu'il avait hâte de réussir. Vala Loosu alias Rolst augmenta alors sa domination sur l'esprit de Brandon et celui-ci finit par ralentir car il était à présent victime de maux de tête. La femme espérait que le sergent ne s'apercevrait pas de sa présence dans sa tête.
_ Sergent? Vous allez bien? S'enquit le soldat le plus près de son supérieur hiérarchique.
Troublé, celui-ci répondit:
_ Euh...non, je ne crois pas...mais je pense qu'on devrait s'arrêter ici. Caporal! Donnez l'ordre d'établir le camp, nous nous reposerons ici cette nuit.
Lorsque cela fut fait, Den s'assit par terre, posa son fusil et commença à ouvrir son sac pour faire sa tente.
_ Bien joué Vala, tu es vraiment très forte, chuchota t-il lorsqu'elle revint auprès de lui.
_ Merci, fit-elle avec un sourire qui signifiait clairement qu'elle n'était pas insensible à son compliment. Je pense qu'on devrait aller se laver sinon on ne pourra jamais ôter ces casques sans se faire repérer à cause de notre état.
Den haussa un sourcil avec un sourire en coin.
_ Quelle drôle d'idée. Et où veux-tu qu'on face notre petite toilette? On est en pleine jungle...
_ Justement, grâce à la Force j'ai repérer un petit lac pas loin d'ici. Le sergent s'attend sûrement à ce qu'on patrouille dans les environs vu que nous sommes censés être des sentinelles, expliqua l'intelligente apprentie de Viridia.
_ Ton plan tient debout. Allons-y! Fit Den en rassemblant ses dernières forces pour se lever. Il eut un vertige mais celui-ci passa aussi vite qu'il était venu.
Après avoir signalé leur patrouille au sergent Brandon, Liser suivit la jeune femme en armure pendant une bonne centaine mètres à travers les épaisses fougères de la jungle d'Ilum. Comme Vala l'avait senti, ils arrivèrent à une source d'eau qui heureusement ne semblait pas trop ressembler à un marais. Vala fit le guet pendant que Den se déshabillait et allait dans l'eau dont le fond était vaseux. Plusieurs fois il eut l'impression que quelque chose le frôlait mais il était trop épuisé pour s'en formaliser. Une fois qu'il eut fini d'enlever en partie la poussière et le sang collé à son corps, Den se rhabilla le plus rapidement possible et fit signe à Vala d'y aller.
_ Je dois dire que ça fait du bien, j'ai l'impression de revivre, fit le padawan en savourant cet instant de détente éphémère.
_ Ne remet pas encore ton armure, il faudra que je te soigne après. En plus il y a un bon nombre de microorganismes dans cette eau, prévint l'humaine.
Toute nue, Vala se glissa à son tour dans l'eau mais l'obscurité environnante ne la rassura pas. La Force lui indiquait qu'il n'y avait pas de danger immédiat mais elle devait quand même se méfier. Elle se rappelait de la description d'Ilum faite par l'ami de Kawashi sur le datapad et cela disait clairement qu'il y avait de la faune dangereuse. Elle se lava en vitesse et apprécia brièvement la température idéale de l'eau. Soudainement, la Force lui adressa un message d'alerte et elle tourna vigoureusement la tête vers le centre du point d'eau. Un oeil unique et protubérant la fixait d'un air affamé. L'obscurité ,seulement atténuée par la lampe faisant office de projecteur, rendait l'apparition encore plus inquiétante. Une seconde plus tard, l'oeil avait disparu sous l'eau et son propriétaire se rapprochait de Vala. Loosu sentit des tentacules s'enrouler autour de ses hanches dénudées et l'emmener silencieusement sous l'eau avec une force peu commune.
«  Un dianoga » se dit Vala sans paniquer. Elle savait que cette créature n'avait aucune chance de la dévorer car ,comme elle l'avait prouvé précédemment, la Jedi savait manipuler les esprits. En revanche, les esprits d'animaux pouvaient entièrement être sous son contrôle et elle ne se priva pas de la nécessité de s'introduire dans le dianoga. Elle signala sans peine dans le cerveau primitif du prédateur que celui-ci n'avait pas faim et qu'il tenait entre ses tentacules une créature plus effrayante qu'elle. Vala sut qu'elle avait réussi son coup avant même que le dianoga apeuré ne la lâche et reparte comme une ombre d'où il était venu.
Quand elle revint auprès d'un Den presque endormi au bout de vingt minutes, celui-ci en resta bouche bée.
_ Mais...Vala! Qu'as tu fais à tes cheveux? Demanda t-il en référence à la nouvelle coupe de la Jedi.
_ Il faut bien que je ressemble à un homme non? Très pratique ces petits compartiments dans les armures, j'y ai trouvé tout ce que je voulais, indiqua Vala avec un sourire malicieux en tendant à Den une paire de ciseaux.
Ses cheveux bruns étaient à présent couper courts et sans maquillage sur le visage, elle pouvait très bien se faire passer pour un homme un peu efféminé si l'on y regardait pas de trop près.
«  Décidément, on n'est jamais à court de surprises avec les femmes ». Telle fut la pensée de Den que bien des hommes avaient du avoir avant lui...


Cela faisait déjà quelques heures que Kalin suffoquait sous les débris sans pouvoir se libérer. Cependant il se concentrait pour déplacer doucement, millimètre après millimètre un gros bloc qui menaçait à tout moment de tout faire tomber sur lui.
« C'est le moment, je vais tenter de sortir de là »
Kalin essaya de se dégager des gravats qui l'écrasaient à petit feu. Il ne devait son salut qu'au bouclier de Force qu'il avait créé pour se protéger. Nul autre maître que lui ne savait maîtriser aussi bien que lui les boucliers de Force. Ensuite, le maître Jedi avait entièrement masqué sa présence dans la Force et s'était révélé indétectable pour l'esprit aveugle de la créature Sith. Celle-ci était la preuve que les pires craintes du Conseil avaient été bien en-dessous de la réalité et même Viridia n'avait pas vu venir ce tour de force. Mais maintenant que le Sith avait déchaîné ses pouvoirs sur Avada-Jumi, Notsun était sûr que la plupart des Jedi étaient déjà en route vers l'origine de la puissance obscure.
Le maître de Den Liser utilisa la Force pour tenter de débloquer sa jambe droite écrasée par une poutre. Il y parvint et se jeta sur le côté juste avant que tout l'éboulis ne s'affaisse totalement dans un nuage de poussière.
« De justesse...mais c'est la routine » se dit-il. Le Jedi sentit alors plusieurs des siens au pas de la porte de l'appartement.
_ C'est vous maître Notsun? Nous vous cherchions depuis des jours... informa un jeune chevalier suivi de deux autres Jedi, que s'est-il passé ici?
_ Il faut absolument que je vois le Conseil, il y va de la vie de l'Ordre Jedi et de tous les habitants d'Ossus, annonça Kalin sans préambule.
Le maître Jedi vit une certaine inquiétude chez ses compatriotes.
_ Qu'y a t-il? Demanda t-il en fonçant les sourcils.
_ Vous pourriez peut-être nous aider à comprendre ce qui se passe dehors.
Et les chevaliers lui firent signe de les suivre.

*************************************************************

_ Mais d'où vient cette fumée? Signala Lyra Mayn depuis le Feu Ardent de son maître. Dès leur sorti de l'hyperespace, les deux Jedi avaient senti que quelque chose n'allait pas. Mais jamais ils n'auraient pensé que cela viendrait d'une attaque directe contre l'Ordre Jedi.
_ Cela vient du temple Jedi! C'est de là que nous avions senti la mort de plusieurs Jedi! Cria Zurth qui se demandait où atterrir car le temple Jedi ne semblait pas très indiqué. En effet, les hangars étaient eux-aussi en proie à la voracité des flammes.
La jeune padawan perçut des combats au blaster et au sabre laser en contrebas. Elle se demanda si ses sens la trahissaient car plus le vaisseau descendait plus elle était convaincue que les Jedi se battaient entre eux.
_ Maître...
_ Oui je sais mais c'est pourtant ce qui se passe! Fit Zurth Draal, la situation semble critique!
Comme pour lui venir en aide, une communication fut interceptée par le Feu Ardent.
Un hologramme miniature de maître Taveel apparut alors et se mit à parler.
« A tous les Jedi en approche d'Ossus, vous avez ordre de vous rendre dans la tour de nomination. Ne prenez part à aucun combat tant que vous n'aurez pas été briéfés. »
Le Jedi à la peau noire disparut alors aussi vite qu'il était apparu.
_ Bon au moins c'est clair. Nous allons nous poser dans un endroit à l'abri puis nous irons vers la tour de nomination, indiqua l'humain ridé en faisant signe à sa copilote de sortir les trains d'atterrissage.
Lyra s'exécuta en vitesse puis demanda d'un air soupçonneux.
_ Et pour Den? Que fait-on? La République va attaquer la flotte d'Ilum mais sans l'aide des Jedi il y aura de nombreuses pertes.
Le vaisseau se posa derrière un petit bâtiment pas très loin du temple Jedi. Le maître poussa un soupir et se tourna vers sa padawan.
_ Je dois savoir quelque chose Lyra. Quelles sont tes priorités?
_ Quoi? Comment ça? S'étonna la jeune femme.
Les yeux profondément enfoncés dans leur orbite de Zurth Draal étincelèrent.
_ Tu as un choix à faire. Venir au secours de l'Ordre Jedi, le même Ordre qui t'a recueilli, logé, nourri, entraîné à maîtriser la Force et éduqué pour comprendre cette galaxie. Ou alors venir au secours d'une seule personne.
Lyra saisit les paroles de son maître avec perspicacité, elle devina que c'était une sorte d'ultimatum. Cela devait arriver un jour où l'autre, Lyra l'avait toujours su. Zurth avait raison sur toute la ligne, elle devait faire un choix, le choix de la voie qu'elle emprunterait pendant le restant de sa vie. D'un coté si elle choisissait de rester avec son maître, elle pourrait s'adonner corps et âme à suivre les préceptes de l'Ordre et à répandre le bien. Mais elle devrait aussi se plier totalement au Code qui dictait aux Jedi de ne pas avoir d'émotions. Son avenir lui apparaissait très clairement en cet instant...peut-être avait-elle une vision? Elle ne le savait pas. Lyra se voyait en plus âgée en train d'apprendre à un jeune garçon les voies de la Force. Elle se vit aussi prisonnière du dogme Jedi car ses yeux verts reflétaient en permanence une profonde tristesse. La cause... celui qu'elle avait tant aimé était mort sur Ilum sans qu'elle puisse tout lui avouer ni le sauver.
La vision se brouilla et changea lorsqu'elle pensa à l'autre solution qui s'offrait à elle. C'est à dire abandonner la voie des Jedi pour aller sur Ilum et retrouver Den et Vala. Tout devint immatériel comme si cet avenir était confus et indécis et elle ne ressentit que des émotions contrastées de bonheur, grandeur, colère et souffrance. Lyra serait auprès de Den tout comme les sentiments forts tels que l'amour ou la haine.
Brusquement elle revint au présent et s'aperçut que toute la vision n'avait duré qu'une seconde. Son maître la regardait toujours droit dans les yeux.
_ Alors? Ce n'est pas bon d'hésiter sur ses convictions, Lyra, fit Draal qui l'analysait intensément.
Lyra Mayn se leva et tourna le dos à son maître pour qu'il ne voit pas ses yeux brillants. Sa décision était toute prise.
_ Je vais quitter l'Ordre Jedi. Vous n'avez jamais vraiment voulu le voir mais j'ai trop de sentiments en moi. J'aime Den de tout mon coeur et j'ai vu sa mort si je restais avec vous. C'est quelque chose que je ne peux pas accepter...j'ai déjà perdu l'amitié de Josh et je ne veux pas perdre mon seul et unique amour.
Elle se retourna vers son maître qui écoutait ses explications sans rien dire.
_ J'irai donc là où il ira, je vivrai là où il vivra et je me battrai là où il se battra.
A son tour son maître se leva et la prit dans ses bras, une chose qu'il n'avait encore jamais faite.
_ Je me doutais bien que ce jour viendrait mais je n'ai jamais vraiment voulu y croire, Lyra. Je n'ai de toute façon plus rien à t'enseigner et c'est à présent à toi de te faire une place dans cette galaxie sans mon aide. Je veux que tu saches que je te soutiens dans ce choix. Et maintenant...
Le vieux Zurth Draal se recula vivement et tendit sa main droite vers lyra.
_...Puisque tu n'es plus une Jedi, il faut que tu me remettes ton sabre laser.
Abasourdi, Lyra bégaya:
_ Quoi? Vous êtes sérieux?
_ Parfaitement! Alors donne le moi ou je le prendrai de force. Pense au temps précieux que tu perds en ne m'écoutant pas, répondit celui-ci sur un ton menaçant.
_ Qu'est-ce qui vous prends maître? Demanda une Lyra un peu effrayée qui commençait à reculer.
Maître Draal se figea dans toute sa hauteur.
_ Je ne suis plus ton maître...
A la suite de quoi, le Jedi activa son sabre laser et se mit en posture offensive. Lyra ne comprenait pas ce qui se passait mais elle sut que son salut était dans la fuite. Elle ne voyait pas pour quel motif son ancien maître l'attaquerait et certainement pas à cause de son sabre laser. Descendant la rampe du vaisseau, elle courut à toutes jambes vers la place centrale de la cité d'Ossus.


Dans le vaisseau, Zurth Draal était satisfait de la réaction de Lyra. Le maître et son élève étaient destinés à ne plus jamais se revoir et le vieil homme ne se sentit nullement coupable d'avoir fait fuir son ex-padawan. Si elle était allée avec lui à la tour de la nomination, elle aurait su ce qui attendait son vieux maître et aurait tout fait pour l'aider même si cela avait du mettre sa vie en danger. Draal rengaina son arme à sa ceinture et baissa sa capuche avec une lenteur exagérée.
Le maître Jedi ne l'expliquait pas mais il avait tout comme Lyra eu une vision de son avenir. C'était des choses qui pouvaient arriver si on pratiquait couramment la Force Unificatrice. Il avait choisi que son avenir n'était plus auprès de Lyra ni des Jedi mais de la Force. Avant cela, il avait encore un combat à mener contre la chose qui l'attendait dehors. Malgré sa puissance, sa mort imminente ne faisait aucun doute mais il resterait Jedi jusqu'au bout. Même au milieu de l'agitation qui régnait au-dehors, il sentait très distinctement le côté Obscur se rapprochant de lui. Si lui sentait le puissant adepte du côté Obscur alors il était sûr que celui-ci l'avait senti. Jamais le maître n'avait fui la difficulté même si de nombreuses fois les probabilités de survie avaient été contre lui.
A son tour il descendit la rampe et entendit immédiatement des bruits de guerre au-dehors. Des gens s'enfuyaient afin de se cacher, certains portaient des bambins avec eux et d'autres semblaient blessés. Le ciel avait prit une teinte rougeâtre comme pour prévenir de ce qui se passait.
Zurth Draal vit que deux Jedi poursuivaient les civils en brandissant leur sabre-laser. Leurs esprits étaient vides et leurs présences dans la Force avaient quelque chose de fantomatique. Le Jedi barra alors la route aux deux poursuivants qui stoppèrent leur course. Ils pointèrent leur lame vers Zurth et le fixèrent de leurs yeux nébuleux.
« Que leur est-il arrivé? Je ne sens rien dans leurs corps... »Analysa t-il. Il ne savait pas contre qui il se battait et cela le dérangeait beaucoup. C'était sans doute le meilleur moyen de commettre des erreurs.
Un homme corpulent passa près des deux ex-Jedi en courant aussi vite qu'il pouvait. Le visage inexpressif du premier individu se tourna vers l'humain qui titubait et l'embrocha avec sa lame bleue.
Cela suffit à Draal pour comprendre définitivement que ces deux personnes étaient ses ennemis. Le fait qu'elles n'avaient pas d'esprits rendaient nulle la probabilité que le Jedi puisse les dissuader de combattre. Il activa donc son arme et se prépara au combat. Malgré le désavantage numérique, le Jedi jugea vaguement qu'il aurait l'avantage. De toute façon, il avait vu sa mort mais ce ne serait pas eux qui le tuerait. Malgré tout l'avenir était toujours en mouvement, Zurth avait peut-être un infime espoir de s'en sortir.
Un mur explosa près de lui pour laisser passer une forme indistincte se dirigeant vers lui. Elle heurta violemment le sol et glissa vers le maître Jedi. Zurth s'aperçut que c'était un Kel Dor habillé en Jedi, celui-ci était mort et son bourreau s'avançait pour s'allier avec les deux adversaire de Zurth. En l'examinant rapidement, Zurth conclut que cet alien n'était pas Broom Kom du Conseil des Jedi. Le Jedi devina alors que les êtres devant lui n'était plus ce qu'ils étaient.
_ Une bande d'assassins contre un seul homme? Bien, voyons voir ce que vous valez...



Après ce qui s'était passé avec son ancien maître, Lyra cherchait à tout prix un allié pour lui expliquer ce qui se passait. Les rues de la cité étaient devenus sales et quelques cadavres jonchaient le sol. La jeune femme était désorientée mais la Force semblait être son seul recours et elle lui soufflait de se diriger vers le temple. Elle leva les yeux au ciel et vit de nombreux vaisseaux en train de quitter Ossus. La ravissante Mayn reconnut notamment des vaisseaux de corporations s'enfuyant de leurs imposants gratte-ciels. Une idée lui vint alors, la boutique de Twick le rodien n'était pas loin et lui saurait sûrement de quoi il en retourne. Sans rencontrer de dangers, elle se retrouva aux abords de la grande place qui semblait en proie à de nombreux combats. Les affrontements qu'elle avait vu depuis le vaisseau étaient donc bien réels car le sol était défoncé, de nombreux corps de civils et de Jedi gisaient par terre et ceux qui étaient encore debout continuaient de se battre sans que Lyra puisse en comprendre la raison. A sa droite, elle aperçut la boutique de Twick qui semblait ravagée par des tirs de blaster. Le rodien sortit brusquement de sa maison sous une nuée de tirs de blaster.
_ Chuttas! Prenez donc ça! Jura l'alien en tirant à l'intérieur de la maison avec un blaster. Avec une étonnante agilité, l'ancien mercenaire fit une roulade sur le côté pour éviter un laser de justesse et se redressa vivement alors que ses adversaires sortaient en force de la maison.
«  Des chasseurs de primes » devina la Jedi avec un petit coup de pouce de la Force.
_ Twick! Viens par ici! Je vais te couvrir! Cria Lyra au rodien qui tourna brièvement sa tête d'insecte vers elle. Deux aqualishs lancèrent simultanément une grenade à fragmentation alors que Twick leur tournait le dos. La Jedi invoqua la Force pour renvoyer les dangereux objets à leurs propriétaires. Ceux-ci furent tellement surpris de revoir leur projectile qu'ils n'esquissèrent pas le moindre mouvement et moururent déchiquetés par l'explosion.
_ Ha! Lyra Mayn, vous arrivez à point nommé! Fit l'alien en rodien lorsqu'il put placer une parole au milieu du combat. Il se retourna ensuite pour viser un Twi-Lek protégé par une robuste armure et armé d'un fusil blaster. Les tirs de Twick n'eurent aucun effet sur l'impénétrable protection du chasseur de primes.
_ Je pensais qu'en tant qu'ancien mercenaire, tu serais mieux armé! Fit Lyra avec un petit sourire, bon reste là je vais m'occuper de ces brutes.
D'un saut, elle se retrouva au milieu du groupe de chasseurs de primes formé par le Twi-Lek flanqué de deux humains à l'air belliqueux. Lyra, les cheveux au vent, se mit en posture défensive et attendit que ses ennemis ouvrent le feu sur elle. Étant apparemment le meneur, le Twi-Lek aboya un ordre aux deux humains en combinaison et ceux-ci tirèrent une rafale. Lyra Mayn plaça sa lame jaune sur la trajectoire du premier tir et le dévia avec dextérité. Dans un moulinet, elle renvoya de la même façon les autres lasers vers les expéditeurs qui s'effondrèrent sans avoir eu le temps de manifester leur surprise.
_ Abandonne et quitte cette planète, ordonna t-elle ensuite au survivant d'un air menaçant. Elle utilisa le pouvoir de la peur afin de le faire fuir car la jeune femme était déjà lasse de tous ces morts qu'elle avait provoquée malgré elle. En signe de reddition, le natif de Ryloth jeta son fusil par terre et prit la poudre d'escampette.
_ La jeune Mayn a beaucoup progressé, constata le rodien.
_ Les miracles de la Force...fit Mayn en tournant la tête vers la place centrale d'un air consterné.
Twick lui expliqua brièvement les faits récents:
_ Pour une raison qui l'est inconnue, les Jedi et leurs ennemis sont rentrés dans le temple...
_ Mais quels ennemis? Demanda Lyra, exaspérée.
_ de ce que j'ai vu, il y avait des Jedi contre d'autres Jedi et des chasseurs de primes, l'informa le rodien en vérifiant son blaster d'un oeil expert, mais pour les chasseurs de primes je pense qu'ils ont simplement profité du chaos actuel pour traquer quelques Jedi ayant de grosses primes.
Lyra acquiesça et signala au rodien de la suivre à l'ambassade de la République.
_ Une connaissance devrait pouvoir nous aider, finit-elle en se mettant en route. En même temps, la tarisienne n'était pas sure que le sergent Mordum était encore en vie...






Le jour à la fois tant attendu et tant redouté arriva pour la jeune Kirax. Elle avait l'impression de n'avoir jamais été aussi bien préparée à quelque chose de toute son existence. Au cours de toutes ses longues journées, la chasseuse de primes avait eu un aperçu de ce que pouvait être la vie d'une esclave. Elle et les autres serviteurs étaient traités comme des moins que rien et encore, elle bénéficiait de la protection d'Arya la vieille Twi-Lek. Tout ceci l'avait énormément fait réfléchir sur la condition des êtres vivants de la galaxie. Certes, elle était chasseuse de primes donc son boulot était de remplir une mission contre une coquette somme d'argent. Et beaucoup disait souvent que c'était un métier pour les gens sans scrupules qui n'avaient pas de coeur car en général il fallait assassiner quelqu'un. Pourtant Kirax détestait tuer, signe qu'elle avait de l'humanité en elle. Ces derniers jours firent grandir en elle ce noble sentiment lorsque par exemple elle avait secouru une des danseuses qui avait été maltraitée pas plus tard que hier. Mais malgré cela, elle n'en oubliait pas son objectif qui la faisait avancer.
Une voix âpre et sévère la fit sortir de ses pensées.
_ Candy! Cela va être toi! Annonça Arya toujours aussi ridée en s'asseyant sur le banc à coté d'elle.
La jolie jeune femme aux cheveux rouges jeta un coup d'oeil circulaire. Le vestiaire des danseuses étaient presque vides et il ne restait plus qu'une timide danseuse humaine en proie à un grand stress.
_ Au lieu de rêver! Met toi en tenue ! Lui cria dessus la Twi-Lek en lui donnant un morceau de tissu. Du moins c'est ce que Kirax crut avant qu'elle ne l'analyse de plus près.
_ Vous avez dû vous tromper, ce n'est pas des sous-vêtements qu'il me faut, signala l'humaine en souriant presque.
Son professeur haussa les épaules tout en s'éloignant.
_ C'est pourtant ce que tu devras porter devant Sa Seigneurie. Je te souhaite bonne chance.
Sachant qu'il était inutile de protester, la sernpidalienne se contenta de soupirer imperceptiblement devant cette nouvelle atteinte à la dignité féminine. Kirax déplia sa tenue de danse et constata que la majeure partie de son anatomie serait révélé au grand public. N'étant pas de nature pudique, la chasseuse de primes enfila facilement sa tenue puis se regarda dans une glace. Ses cheveux étaient attachés en un chignon serré, ses cils abondamment maquillés, sa bouche rouge et ses parties les plus intimes vaguement cachées par un pagne.
_ Vous semblez très confiante...j'aimerais vraiment être comme vous, fit la jeune danseuse qui semblait l'observer depuis déjà un certain temps.
Kirax la fixa en souriant.
_ C'est gentil de ta part. Quel est ton nom?
_ Je suis Ada, j'ai été capturée ici sur Nar Shadaa, répondit l'esclave habillée d'une tenue semblable à celle de Kirax.
L'évadée d'Ossus fut alors frappée de voir à quelle point cette danseuse semblait jeune.
_ Mais quel âge as-tu? Où est ta famille? Voulut-elle savoir.
L'adolescente baissa tristement la tête et regarda ses pieds.
_ J'ai quinze ans, madame, et ma famille a été tuée par les sbires de cet horrible hutt seulement parce qu'ils ne voulaient pas me céder.
Il y a quelques mois, la chasseuse de primes serait restée insensible face à une telle déclaration. Mais la situation, tout comme elle, était différente à présent. L'humaine ne put s'empêcher de faire une proposition à la fille.
_ Si tu veux t'échapper, tu devras attendre la fin de ma danse. Mais pour cela il faudra que tu plaises au hutt car dans le cas contraire il t'exécutera. Désolé de t'annoncer cela comme ça
L'espoir sembla renaître dans les yeux bleus de la fille qui n'avait retenu que le mot « échapper ».
_ Vraiment? Oh je ne sais comment vous remercier. Mais...
_ Il n'y a pas de mais qui tienne. Donne juste le meilleur de toi-même et ne te soucie pas du reste ou de ce que l'on peut penser de toi. Aie confiance en toi! Répliqua la beauté fatale.
Une voix d'homme appela discrètement la jeune danseuse. Celle-ci s'empressa d'obéir nerveusement mais sembla rassurée devant le sourire encourageant de Kirax.
La musique débuta alors, probablement en même temps que le début de la danse d'Ada.
La chasseuse de primes n'entendit aucune huée venant signaler une quelconque contre-performance de la jeune fille. Sans qu'elle sache vraiment pourquoi, elle en fut heureuse mais préféra rester concentrée sur elle-même.
Le temps se mit à filer, inarrêtable et incontrôlable.
Elle entendit un mot et sortit de la salle réservée aux danseuses. C'était la première fois qu'elle voyait la salle où résidait le hutt la plupart du temps ainsi que sa suite. Une horrible odeur de transpiration mêlée à celle de drogue fumée lui prit la gorge. Retenant une grimace de dégoût, Kirax s'avança parmi les nombreux aliens qui composaient la suite de Gargantulla aisément repérable au fond de la salle. Tous les avides regards étaient posés sur elle, ce n'était pas dans son habitude de se montrer au yeux d'un public aussi nombreux et...diversifiés. Sa principale aptitude consistait plutôt à se rendre invisible aux yeux du monde afin d'accomplir une mission. Une boule de stress se forma au niveau de son ventre mais l'aventurière n'y fit pas attention. Elle aperçut quelques biths chargés de faire la musique et quelques danseuses dont Ada. Sa démarche gracieuse et féline semblait déjà plaire à un bon nombre de spectateurs présents car elle entendait quelques exclamations admiratives.
«  Bien la salle est chaude...seulement, ce n'est pas eux que je dois captiver en premier » constata l'habile chasseuse de primes.
Finalement, elle s'arrêta devant l'immense hutt et fut scruté par deux énormes yeux ambrés. La limace géante devait bien bien peser dans les sept cents kilos minimum. Un nombre incroyable de replis et de bourrelets en étaient la cause. A ses côtés, un homme tout souriant se tenait fièrement et la fixait. C'était Lyer et son boulot auprès du hutt semblait clair, c'était son majordome.
Le hutt marmonna quelques paroles enthousiastes dans sa langue natale à Lyer. Celui-ci répliqua d'un air satisfait de lui puis ordonna aux musiciens de jouer le morceau.
Kirax débuta sa danse par de lents et amples mouvements des bras et des jambes. Elle se forçait à ne pas quitter des yeux le hutt pour que celui-ci soit littéralement hypnotisé. Elle ne cessait de se répéter que tout était dans la grâce et la fluidité de la gestuelle. De cette façon, elle pouvait bien mettre en valeur ses formes mais si elle voulait réussir la part du marché qu'elle avait passé avec Lyer, la jeune femme devrait faire plus que ça.
La danseuse se permit de se rapprocher un peu de la cour de Gargantulla, et fit un sourire diabolique à quelques humains et aliens situés près des biths qui ne se préoccupaient nullement de la danse. Elle avait l'impression qu' il y avait peu de chemin à parcourir avant que certains ne commencent à baver devant la danseuse qui accélérait le rythme au fur et à mesure qu'elle revenait vers le hutt. Fugitivement, la sernpidalienne aperçut le majordome Lyer en train de jeter des coups d'oeil à droite et à gauche mais il ne bougea pas.
«  Je vais tâcher de passer à la vitesse supérieure alors » se dit Kirax.
A ce moment-là elle commença une danse du ventre qui promettait d'être bien réussie au vue des abdos bien entraînés de la jeune femme. La vieille Twi-Lek s'était avérée extrêmement douée pour cette exercice et avait appris à son apprentie danseuse tout ce qu'elle savait sur cet art.
Kirax bougea sensuellement ses hanches en faisant quelques lents droite-gauche qui ne déplaisaient pas à Gargantulla car celui-ci ne montrait aucun signe de mécontentement ou de lassitude. Quelques fois, il passait même sa langue verdâtre sur son énorme bouche. Les ondulations des différentes parties du corps de Kirax étaient parfaitement synchronisées avec la musique. La danse était si bien réussi qu'elle commençait à devenir magique et envoûtante car le silence était de mise dans la salle si on exceptait la douce mélodie jouée par les biths. Comme pour confirmer les impressions de la chasseuse de primes, elle constata que le majordome avait réussi à quitter la cour sans que personne ne s'en aperçoive. Malgré ce fait encourageant, l'humaine se motiva de plus belle pour continuer jusqu'au bout et décida d'utiliser sa touche personnelle. Après tout séduire les gens était une des choses qu'elle savait faire le mieux même sans les phéromones modifiées qui attiraient inévitablement ses proies masculines dans ses bras. Revenant à une danse plus conventionnelle en tournant doucement sur elle-même, elle changea l'expression de son visage et de ses yeux bleus qui devinrent brûlants et encore plus captivants. Elle se surprit à aimer d'être tant admirée par des aliens et même l'infâme créature située à quelques mètres d'elle et qui sans doute voudrait la garder pour toujours.
Une secousse se fit brusquement sentir et fut immédiatement suivie d'une coupure générale du courant...

**************************************************************

La chasseuse de primes reconnut sans mal le signal de départ, elle devait profiter de la soudaine agitation ayant embrasée la salle pour s'enfuir. Dans le brouhaha général, elle distingua la voix grave du hutt qui aboyait des ordres avec précipitation à ses gardes.
_ Dépêchez-vous, suivez-moi! Ordonna t-elle à Ada et quatre autres danseuses dont trois étaient Twi-Leks. Le petit groupe de danseuses franchirent une petite porte située à l'opposé de l'entrée principale juste avant que le générateur auxiliaire de courant ne prenne le relais. Une douce lumière blanche et tamisée apparut alors. Ignorant les caméras de sécurité désactivées, les danseuses tournèrent à droite pour se retrouver face à un homme qui attendait bras croisés au centre d'un embranchement.
_ Tiens je n'attendais qu'une seule demoiselle mais vous êtes les bienvenues parmi nous, dit Lyer dont le front était contusionné. La partie n'avait pas été facile pour lui non plus.
_ Quoi? Vous...commença Ada la mine rouge de colère.
Mais elle fut royalement interrompue par l'ancien majordome de Gargantulla.
_ Plus tard les remerciements, petite. Si vous voulez vous en sortir il va falloir me suivre et me faire confiance. J'ai saboté le générateur d'énergie pour faire croire à une attaque de rivaux du hutt mais il ne se passera pas beaucoup de temps avant qu'il s'aperçoive que c'est un sabotage interne.
Il tendit deux blasters de mauvaise facture à Kirax qui exprima son mécontentement par une grimace. Elle commençait à douter de la capacité de l'humain à les conduire dehors.
_ Hé! Je n'ai pas eu la possibilité d'avoir mieux que ça alors il faudra s'en contenter. A moins que vous préfériez rester des jouets de la limace baveuse?
Le court silence qui en résulta le fit acquiescer mais une alarme se déclencha. L'ex-majordome fit signe aux danseuses de le suivre.
_ Ne vous inquiétez pas. Cette alarme n'est pas synonyme de mauvaises nouvelles pour nous.
A ce moment-là, un rodien flanqué de deux gamorréens armés de haches apparurent dans l'un des chemins. Leur air menaçant signifiait clairement qu'ils avaient soit vu le sabotage de Lyer soit entendu leur discussion.
_ Peut-être que oui en fait...ajouta t-il après réflexion.
_ Lyer! Va s'y! Je couvre nos arrières!
La chasseuse de primes tira avec ses deux pistolets blasters quelques salves puis s'engouffra à la suite d'Ada et les autres dans un couloir austère. Elle n'avait pas regardée si elle avait touché quelqu'un mais il lui avait semblé avoir entendu un gémissement étouffé de rodien.
«  Tant mieux, les gamorréens auront du mal à signaler notre fuite » se dit Kirax.
_ Par ici! Montez dans l'ascenseur! Indiqua Lyer Brameier qui regardait de tous les côtés. Il ne vit qu'une tourelle laser légère inactivée par la coupure de courant.
_ Vu que Gargantulla doit penser qu'un de ses rivaux l'a attaqué, il va envoyer ses hommes de main aux endroits où il garde ses trésors et bien d'autres choses.
Pendant la descente jusqu'au rez de chaussée, Lyer exposa la situation que le groupe risquerait de rencontrer.
_ La sortie sera défendue, toutefois je pense pouvoir user de mon influence pour nous faire sortir sans trop d'ennuis. Mais si cela tourne au vinaigre, il faudra que vous vous teniez prêts à courir pendant que moi et Kirax on vous couvre.
Les jeunes danseuses et surtout Ada le regardaient d'un air un peu menaçant même si la priorité était de lui faire confiance pour le moment. Kirax se doutait un peu qu'en tant que majordome, l'homme barbu avait du être l'instigateur de la présence des filles ici. Il était donc naturel qu'elles le détestent presqu'autant que le hutt.
_ Il va falloir que tu me donnes tes blasters car ton accoutrement, quoique plaisant à regarder, n'est pas suffisant pour cacher tes armes, ajouta t-il en détaillant Kirax d'un oeil vaguement intéressé. Celle-ci lui asséna un coup de poing dans le ventre pour le remettre à sa place.
Lyer prit difficilement les blasters que la sernpidalienne lui tendait et reprit son souffle.
_ Hé c'est pas du jeu! J'ai rien fait!
_ Dans ce cas tu redeviendras peut-être sérieux si je recommence? Proposa gentiment Kirax mais avec une expression menaçante.
Les autres danseuses jubilaient de voir leur kidnappeur ou acheteur se faire maltraiter.
Brameier leva les deux mains en signe d'apaisement.
_ C'est bon! De toute façon, on arrive dans trente secondes alors tenez-vous prêtes et ayez l'air naturel par pitié, rajouta t-il d'un ton presque suppliant car les filles ne semblaient pas enclines à le laisser s'en tirer à bon compte.
Le délai passé, les portes du turbo-ascenseur s'ouvrirent et la troupe se dirigea vers la réception. Lyer envoya son incontournable sourire à la réceptionniste en voulant dire:  On ne fait que passer .
Comme prévu, la sortie était lourdement gardée par quelques trandoshans à l'air belliqueux comme toute leur race.
_ Halte! Fit un des trandoshans lorsque Lyer et les autres arrivèrent à leur niveau.
_ Bien le bonjour Ork? Je vous ai déjà brièvement vu. Je suis le majordome de Son Excellence Gargantulla le hutt, au vue du danger, j'emmène ces personnes à un endroit plus sûr, répondit Lyer qui savait parfaitement que les trandoshans n'étaient pas au courant des règles mises en place par le hutt. A savoir que les danseuses ne devaient jamais quitter le bâtiment.
Le lézard humanoïde regarda sur son ordinateur pour vérifier l'identité de Lyer.
_ Vous êtes bien Lyer Brameier le majordome du hutt depuis près de quinze ans. Vous pouvez passer, siffla un peu à contrecoeur le trandoshan qui faisait une tête de plus que l'humain.
Tandis que le groupe passait, le garde alien reçut une communication.
_ Pressez-vous! Chuchota l'ex-majordome aux danseuses car il avait un mauvais pressentiment. L'homme se rapprocha de la chasseuse de primes et lui fit passer discrètement ses armes. Dehors, il faisait nuit mais les rues ne semblaient pas trop désertes.
_ Arrêtez-vous! Sur ordre de Gargantulla, plus personne ne doit sortir d'ici car nous avons été victime d'un sabotage et on nous a signalé des individus en fuite, ordonna Ork en rattrapant les danseuses dont certaines paniquaient.
Lyer fit un bref signe de la tête à Kirax. Une grenade s'éleva alors dans les airs et tomba près des trandoshans surpris. L'humain s'avérait être un allié de choix pour avoir réussi à lancer efficacement une grenade sans même se retourner pour viser la cible. Pendant ce temps Kirax avait ouvert le feu avec ses pistolets blaster et toucha deux fois le dénommé Ork tandis que la grenade explosait. Deux trandoshans s'étaient jetés à terre pour éviter la déflagration et se relevèrent rapidement pour riposter. Leurs puissantes armes crachèrent une rafale de laser qui toucha Brameier au bras sans qu'il puisse l'éviter.
Avec une chance incroyable, Kirax parvint à les mettre hors d'état de nuire avec ses deux armes.
_ Vite Lyer! Il faut nous dépêcher d'aller aux docks vu qu'on ne pouvait pas rêver mieux comme fuite discrète! Fit-elle en aidant l'ex-majordome à se relever tant bien que mal. La chasseuse de primes respira avec joie l'air nauséabond de Nar Shadaa mais c'était toujours mieux que l'odeur récurrente de la forteresse du hutt...


Remerciments à Notsil pour sa contribution qui m'a évité quelques grosiières erreurs.
Modifié en dernier par Darkliser le Ven 02 Mai 2008 - 19:33, modifié 2 fois.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar AJ Crime » Mar 22 Avr 2008 - 0:17   Sujet: 

Début de chapitre 13 Notsun est en pleine réflexion, méditation et cela n’apparaît qu’au bout de quelques paragraphes, une petite mise en scène au début aurait été la bienvenue. Je ne m’en suis apperçu qu’à la fin mais cela fait relire mentalement tout le début. Perdues dans le lot quelques expressions parlées et des constructions hâtives.

darkliser a écrit: les hommes en armure ignorants semblaient vouloir gagnés.

Gagner, je crois.

darkliser a écrit:les Jedi allaient entrés en guerre.

Entrer, pareil.

darkliser a écrit:elle entraperçue les deux Jedi Obscurs,

entraperçut, verbe conjugué.

darkliser a écrit:Quant à BPS1, il semblait bien s'en tiré.

Tirer, encore.

darkliser a écrit:Vala comprit qu'il se transformé et aussi

Qu’il se transformait, plutôt

darkliser a écrit:il avait été forcé de reculé dans la jungle

reculer, remplace tes verbes au participe par « prendre » et tu sauras où mettre des infinitifs…. Je les note plus et te laisse faire la relecture ? ? ?

darkliser a écrit:ce n'est deux Jedi et leur ange gardien qui fera la différence

négation incomplète « ce n’est pas »

darkliser a écrit:Et brusquement, le peu de lumière qui restait en le Jedi Obscur s'éteignit.

Relis ça y a un truc qui me chagrine.

darkliser a écrit:que tu t'es débarrassé de quelques mandaloriens

« débarrassée » Vala est une femme

darkliser a écrit:cette stupide guerre qui n'amènera rien d'autres que de nombreux morts
« d’autre » sans S y a pas besoin.

darkliser a écrit:si l'on se laissait prendre?

Laisse devrait suffir… au présent, concordance enfin tout ça quoi

darkliser a écrit:Deux silhouettes sombres ne tardèrent pas à en descendre et furent conduits en silence jusqu'à un turbo-ascenseur. Même si les bâtiments télosiens étaient très petits en comparaison de ceux de Nar Shadaa ou de Coruscant, les arrivants parurent descendre pendant une éternité dans ce qui pouvait paraître comme étant les entrailles de la planète.

« Descendre », répétition.

darkliser a écrit:que vaut me l'honneur de votre visite

que me vaut, plutôt relecture ? ? ?

darkliser a écrit:ce qui vous arrive n'es-ce pas

arrive, n’est ce pas ? me semble plus correct, non ?

bon je crois que je vais arrêter de noter là, passe le à la moulinette et donne lui une bonne relecture à ce chapitre qui en vaut le coup tout de même. De l’action, de la réflexion, il y a tous les ingrédients, dommage que le plaisir ne s’arrête sur les fautes d’orthographe et les tournures un peu bancales. Manque juste un peu d’amour peut-être… mon côté romantique sûrement

Le chapitre 14

darkliser a écrit:Lyra Mayn et son maître venait de terminer leur

« Venaient » ils sont deux.

darkliser a écrit:Lyra et maître Draal avaient été appelé

Appelés avec un S me semble-t-il ? ? ?

darkliser a écrit:et surtou extrémistes
« surtout » je crois que c’est plutôt comme cela.

Bon je crois que je vais lire l’histoire plutôt que de m’arrêter sur toutes les erreurs de frappe qui n’ont pas été relues ou vues pas un correcteur…. Dommage ça râpe un peu tout de même…

darkliser a écrit:Avant que la jeune femme blonde est pu exprimer sa gratitude

Verbe avoir avant pouvoir.

Moi aussi je me demande comment Notsun a bien pu se faire avoir aussi facilement, c’était gros comme une maison. Voilà enfin un pan du voile qui se lève, enfin des révélations, le grand ennemi enfin dévoilé, tout cela est fort bien amené. L’intrigue prend un nouveau tournant et c’est fort agréable.

darkliser a écrit:Le vieil humain déambula dans les couloirs situés du bâtiment de l'Echange situé à 1 kilomètre sous la surface de Télos

Phrase étrange, il manque au moins un mot et répétition honteuse de situé…

Et moi qui avait projeté de faire une scène de torture dans deux scènes du premier jedi, je vais passer pour quoi, un copieur… Tant pis je vais me faire une sale réputation de plagieur…

Et un schizophrène un, bonne idée, les révélations se bousculent au portillon, ne s’approcherions nous pas de la fin ?

Chapitre 15

Bon, je corrige plus il est tard et si le correcteur et la relecture ne sont pas passé par là c’est pas mon tour… Mais il me semble, y en avoir moins dans ce chapitre, ou c’est la fatigue qui m’égare. Les scènes d’action sont franchement bien meilleures qu’au début de ton récit. La progression est flagrante. Ah je comprends mieux notsil est passé par là….

Ca devint de mieux en mieux meilleur mais je pense que je vais m’arrêter là. 3 chapitres pour ce soir c’est déjà pas mal non… ? ? ?
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Mar 22 Avr 2008 - 10:39   Sujet: 

Sa fait plaisir de te revoir sur ce topic AJ crime :lol: :lol:

J'ai tout corriger ce que tu m'avais dit. Pour le reste je peux seulement te dire que je repasserais sur tout le TOME 1( avec un bon correcteur faut espérer) dès que celui-ci sera fini afin de présenter la version finale.


Début de chapitre 13 Notsun est en pleine réflexion, méditation et cela n’apparaît qu’au bout de quelques paragraphes, une petite mise en scène au début aurait été la bienvenue


C'est fait




De l’action, de la réflexion, il y a tous les ingrédients, dommage que le plaisir ne s’arrête sur les fautes d’orthographe et les tournures un peu bancales. Manque juste un peu d’amour peut-être… mon côté romantique sûrement


Désolé d'avoir gâcher ton plaisir à lire par des fautes mais à cette époque-là j'avais été obligé de reprendre mon ancien correxcteur pourri que j'ai toujours d'ailleurs... Je ne suis pas très doué pour la relecture car je me prends à l'histoire même si c'est la mienne :x
Si tu veux de l'amour tu ne t'es pas tromper de FF, simplement il n'y en aura pas à tout les chapitres :lol:





Moi aussi je me demande comment Notsun a bien pu se faire avoir aussi facilement, c’était gros comme une maison. Voilà enfin un pan du voile qui se lève, enfin des révélations, le grand ennemi enfin dévoilé, tout cela est fort bien amené. L’intrigue prend un nouveau tournant et c’est fort agréable.


Hum je pense qu'il est précisé que l'attention de Notsun a été détourné par l'ennemi. Comme tu dois te douter, c'est un as dans la manipulation mentale. Merci pour les compliments sur la FF, ça fait touours plaisirs :D


Et moi qui avait projeté de faire une scène de torture dans deux scènes du premier jedi, je vais passer pour quoi, un copieur… Tant pis je vais me faire une sale réputation de plagieur…


Figure-toi qu'il y a aussi quelque chose dans ta FF qui pourra me faire traiter de copieur si je la met. Ce qu je ferais car ce n'est que le concept de l'idée qui sera le même.




Et un schizophrène un, bonne idée, les révélations se bousculent au portillon, ne s’approcherions nous pas de la fin ?


Oui j'ai voulu donner à Den un côté encore plus imprévisible avec cette nouvelle donne qui explique entre autre les étranges rêves qu'il a fait. La fin n'éest pas éloigné mais je pense qu'elle sera plus longue que mes prévisions.


Mais il me semble, y en avoir moins dans ce chapitre, ou c’est la fatigue qui m’égare. Les scènes d’action sont franchement bien meilleures qu’au début de ton récit. La progression est flagrante. Ah je comprends mieux notsil est passé par là….


J'avoue que ses services sont précieux au niveau de l'orthographe et plus récemment au bon déroulement de la FF


Merci à toi pour avoi un peu rattraper ton retard :D
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar AJ Crime » Mar 22 Avr 2008 - 11:42   Sujet: 

Te fais pas de bile pour ce qui est de la prise d'inspiration dans les FF voisines. Ce ne sont que des FF et nous n'en sommes même pas les possesseurs, tout appartient à Lucas art donc c'est juste un souci de politesse entre nous que de dire, "tient j'ai vu un truc qui m'inspire dans ta FF alors je vais m'en servir dans la mienne." ma scène de torture ça fait déjà quelques semaines que j'y pense et je n'avais pas encore lu tes chapitres qui s'y rapportent. De la même façon si quelque chose t'intéresse dans le premier jedi ou l'une des nouvelles que j'ai déjà écrites pour les batailles de Coruscant. Non seulement ça ne me pose aucun problème mais en plus je me sentirais honoré de partager un morceau de mes univers ou de mes personnages. Et si tu as des questions afin de bien utiliser quelque chose je serais heureux de te répondre.

Notsil est une aide très utile à plus d'un titre. Et je ne peux que la remercier une nouvelle fois moi aussi. C'est d'ailleurs avec plaisir que je passe du temps sur ses textes si je peux lui donner un coup de main ! Pour ce qui est des améliorations au cours de tes chapitres c'est flagrant comme je te l'ai déjà exprimé et ça devient très bien. Continue comme ça j'attends la version finalisée, relue et corrigée avec impatience. Lire tout d'une traite dans quelques semaines, mois, années devrait être un plaisir.

Continue comme ça en appliquant les réflexions de chacun dans le futur. C'est en forgeant que l'on apprend à forger.
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Notsil » Mar 22 Avr 2008 - 22:08   Sujet: 

Ayé lu !

Un long chapitre où l'on apprend beaucoup de choses, que ce soit avec Den et Vala qui continuent leur quête, la chasseuse/danseuse, Lyra...bref ça bouge ^^


Allez, zou, les fautes, en avant !! ^^

le premier mandalorien qui aperçu

->aperçut

Les deux Jedi avaient choisis de jouer

->choisi

et nous ont assommé

->assommés

Les lampes intégrés dans nos blasters ont été déréglés

->intégrées et déréglées

une faille dans son esprit que j'ai pu exploité

->exploiter

J'imagine que la créature a eu un petit coup de moins bien

->j'avoue que j'arrive pas à comprendre la phrase ^^

Une dizaine de mandaloriens qui n'avaient pas été alerté

->alertés

Den déduit qu'il n'aimait pas du tout le Jedi Obscur

->Den en déduisit

dans la jungle surpeuplée et bruyantes.

->bruyante

C'est pas la mienne que tu sentirait des fois

->sentirais

hors cette traque apparaissait

->or

expliqua l'intelligente apprenti de Viridia.

->apprentie

une bonne centaine mètre

->centaine de mètres

de la description d'Ilum faites par l'ami de Kawashi

->faite

L'obscurité ,seulement atténué par la lampe

->atténuée

Un dianoga » se dit Vala sans paniquée

->sans paniquer

,comme elle avait prouvé précédemment, la Jedi savait manipulée les esprits

->comme elle l'avait prouvé...savait manipuler

Très pratique ses petits compartiments

->ces

Ses cheveux bruns étaient à présent couper court

->coupés courts

Décidément, on est jamais à court de surprise avec les femmes

->surprises :P et "on n'est" ^^

nforma un jeune chevalier suivie de deux autres Jedi

->suivi

Mais jamais ils n'auraient pensé que cela viendrait d'une plus que probable attaque.

->heu, ça pourrait être simplifié pour être moins lourd

qui se demandait où attérir

->atterrir

A tout les Jedi en approche d'Ossus

->tous

tant que vous n'aurez pas été briéfé

->brifés

Quels sont tes priorités?

->quelles

Cela devait arrivé un jour où l'autre

->arriver

les sentiments forts tel que l'amour ou la haine.

->tels que

J'irais donc là où il ira, je vivrais là où il vivra et je me battrais là où il se battra.

->irai...vivrai...battrai ^^

une chose qu'il n'avait encore jamais faites.

->faite

que ce jour viendrais

->viendrait

Je n'ai de toute façon plus rien t'enseigner

->à t'enseigner

ou je le prendrais de force.

->prendrai

Qu'es-ce qui vous prends maître?

->est-ce....prend

Lyra ne comprenait pas ce qui se passer

->passait

elle courut à toute jambe

->toutes jambes

Il avait choisis que son avenir

->choisi

il avait encore un combat à mené

->à mener

Les rues de la cité étaient devenus

->devenues

la jeune femme était déjà lasse de tous ses morts

->ces morts

Pour une raison qui l'est inconnue,

->qui lui est inconnue

Elle avait l'impression de n'avoir jamais été aussi bien préparé à quelque chose

->préparée

Au cours de toute ses longues journées

->toutes

pour les gens sans scrupule

->scrupules

Pourtant Kirax détestait tué

->tuer

une des danseuses qui avait été maltraité

->maltraitée

la majeure partie de son anatomie serait révélé au grand public

->révélée

Ses cheveux étaient attachés en un chignon serrés

->serré

ces parties les plus intimes vaguement cachées par un pagne.

->ses (les siennes je suppose ? ^^)

j'aimerais vraiment être comme vous

->j'aimerai

j'ai été capturé ici sur Nar Shadaa

->capturée

Ou est ta famille?

->où

ma famille a été tué par les sbires

->tuée

parce qu'ils ne voulaient pas me cédés.

->céder

Une horrible odeur de transpiration mêlé à celle de drogue fumée

->mêlée

et fut scruté par deux énormes yeux ambrés

->scrutée

Elle avait l'impression que il y avait peu de chemin à parcourir

->qu'il y avait

la sernpidalienne aperçu le majordome Lyer

->aperçut

une danse du ventre qui promettait d'être bien réussi

->réussie

La danse était si bien réussi

->réussie

Malgré ce fait encourageant, l'humaine s'encouragea pour continuer

->une chtite répétition ^^

Après tout séduire les gens était une des choses dont elle savait le mieux faire

->une des choses qu'elle savait faire le mieux

Elle se surprit à aimer d'être tant admirer

->admirée

Une secousse se fit brusquement sentir et fut immédiatement suivi

->suivie

Ignorant les caméras de sécurité désactivés

->désactivées

Mais elle fut royalement interrompu

->interrompue

un rodien flanké de deux gamorréens

->flaqué ^^ (la palme :P)

Elle n'avait pas regarder

->regardé

La sortie sera défendu toutefois

->défendue

il faudra que vous vous teniez prés à courir

->prêts

au courant des règles mis en place par le hutt

->mises

Ouf voilà !

Allez bon courage pour corriger tout ça ^^ en attendant la suite !
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2325
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darkliser » Mar 22 Avr 2008 - 23:42   Sujet: 

J'ai corrigé mais comme par hasard je me suis déconnecté donc tout est à refaire!
Autant dire que j'ai franchement les boules!! :evil:



EDIT: modification dans le chapitre 15: Pas de falleen mais une lorrdiene à la place.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar AJ Crime » Lun 28 Avr 2008 - 18:28   Sujet: 

De mieux en mieux, je ne peux dire que cela. Que ça continue comme cela. Je n’ai pas noté toutes les fautes parce que le comparatif avec ce qu’à débusqué Notsil me paraissait trop long et fastidieux. Dommage que la technologie t’es lâchée sans subtilité. Donc voilà je te livre mes remarques et appréciations diverses en cours de lecture. Bon courage pour les corrections et futurs relectures.

Cette histoire de faille dans l’esprit du jedi obscur et d’Ysamalari déficient me paraît un peu louche. Ah et Jargi ne se raidit pas (ça me fait penser à autre chose) il se met au garde à vous comme tout bon soldat doit le faire.

Darkliser a écrit: C'est pas la mienne que tu sentirait des fois?

« Sentirais » il me semble que son verbe c’est « tu ».

Darkliser a écrit:_ Merci, fit-elle avec un sourire qui signifiait clairement qu'elle n'était pas insensible à son compliment. Je pense qu'on devrait aller se laver sinon on ne pourra jamais ôter ces casques sans se faire repérer.

Euhh là je vois pas le rapport entre le nettoyage et la possibilité d’enlever les casques sans se faire repérer. Dans un groupe de soldats tu peux être sûr qu’il y en a toujours plusieurs pour connaître tout le monde au moins le sergent… Je pense que tu sais pourquoi mais soit plus précis… Et pis en milieu tropical il ne faut surtout pas entrer dans les eaux douces (même non stagnantes), entre les bactéries et les petites bestioles qui se faufilent par les orifices naturels c’est pas une solution d’avenir.

Darkliser a écrit:Ses cheveux bruns étaient à présent couper court et sans maquillage sur le visage

« coupés » je crois

Darkliser a écrit:Ne prenez part à aucun combat tant que vous n'aurez pas été briéfé

« briefé » je suis sûr et mon correcteur est d’accord avec moi.

Darkliser a écrit:Lyra ne comprenait pas ce qui se passer mais elle sut que son salut était dans la fuite.

« passait » je crois.

Darkliser a écrit:Même au milieu de l'agitation qui régnait au-dehors, il sentait très distinctement le côté Obscur se rapprochant de lui. Si lui sentait le puissant adepte du côté Obscur alors il était sûr que celui-ci l'avait senti.

Trop de verbe sentir dans tout cela…

Darkliser a écrit:Le ciel avait prit une teinte rougeâtre comme pour prévenir de ce qui se passait.

« pris » plutôt avec le verbe avoir devant…

Pour bien réussir une danse du ventre il ne faut pas avoir de jolis abdos bien dessinés mais plutôt être un chouilla replète pour que les mouvements calculés donnent de petites vagues sur le ventre en question.
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Mar 29 Avr 2008 - 10:46   Sujet: 

Darkliser a écrit:
_ Merci, fit-elle avec un sourire qui signifiait clairement qu'elle n'était pas insensible à son compliment. Je pense qu'on devrait aller se laver sinon on ne pourra jamais ôter ces casques sans se faire repérer.

Euhh là je vois pas le rapport entre le nettoyage et la possibilité d’enlever les casques sans se faire repérer. Dans un groupe de soldats tu peux être sûr qu’il y en a toujours plusieurs pour connaître tout le monde au moins le sergent… Je pense que tu sais pourquoi mais soit plus précis… Et pis en milieu tropical il ne faut surtout pas entrer dans les eaux douces (même non stagnantes), entre les bactéries et les petites bestioles qui se faufilent par les orifices naturels c’est pas une solution d’avenir.


Et la Force? :D Je sais que Den la sens très peu mais c suffisant pour se prémunir pour quelques secondes contre les bébête ( bon la tu vas me dire que j'arranga mon erreur à ma sauce)
Ce que je voulais dire, c'est que Den et Vala sont très sale à cause de leur mauvais traitement contrairement aux autres. Si Den enlève son casque et qu'on le voit pleins de sang, de poussière et j'en passe, il sera démasqué.
Pour les mandaloriens je me fie au jeu KoTOR ou ils ont toujours un casque sur la tête sans presque jamais l'enlever. Ptet qu'ils se reconaissent par leurs armures? à creuser, merci de ta réflexion


Tu as tout à fait raison pour la danse du ventre. Sa n'empêche pas de bien danser toute fois. :D

Bon encore une fois tu me surprends AJ crime, c'est cool de t'avoir pour lecteurs
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar AJ Crime » Mar 29 Avr 2008 - 14:34   Sujet: 

merci pour le compliment sur la surprise, je suis là pour ça. Il est dommage de lire un texte (surtout lorsqu'il est bien écrit) sans tenter de débusquer les petits défauts pour améliorer l'ensemble. Et moi aussi par la même occasion.

Je m'améliore sur ton dos, je sais c'est pas bien. Mais avec la tête que j'ai, j'ai le droit de tout, le côté sombre est ma muse.

Le but de se laver était de pouvoir enlever le casque sans se faire démasquer. Si tu me dis que les mandaloriens n'enlèvent jamais ce casque alors le bain devient caduque. Il leur suffit de garder leur couvre chef, personne ne leur posera de questions.

Laver leurs plaies paraît alors un peu plus plausible, dans ce cas explique le dans ton texte, crée un besoin. Mais faire un bain d'eau stagnante est pour le moins mal venue pour causes d'infections. Même dans les pays civilisés il est déconseillé de mettre de l'eau sur les plaies. (Pour la petite histoire, il y a quelques années, je me suis ouvert le crâne dans un bar en Afrique à Dakar et la serveuse m'a proposé de mettre de l'eau dessus au robinet des toilettes. J'ai préféré faire pression, monter dans un taxi, rejoindre la base et faire venir SOS médecin, résultat 4 points de sutures. Si j'avais mis de l'eau en ville je pense que ça ne serais toujours pas guéri). Alors en pleine jungle, même avec un filet d'eau vive pour nettoyer la périphérie il vaudrait mieux avoir un sérieux désinfectant sous la main.

Voilà en espérant éclaircir ce point en empruntant les voies de l'obscurité.
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Mar 29 Avr 2008 - 16:07   Sujet: 

Le but de se laver était de pouvoir enlever le casque sans se faire démasquer. Si tu me dis que les mandaloriens n'enlèvent jamais ce casque alors le bain devient caduque. Il leur suffit de garder leur couvre chef, personne ne leur posera de questions.


C'est vrai mais Den et Vala ne sont pas des mandaloriens. Ils ont besoin de se voir, c'est très dur leur situation. Puis je pense que les mandaloriens enlèvent leus casques pour manger, dans ce cas, Den et Vala se mettent un peu à l'écart. C'est vrai que c'est un peu chaud à justifier...mais je vais faire ce que je peux

Laver leurs plaies paraît alors un peu plus plausible, dans ce cas explique le dans ton texte, crée un besoin. Mais faire un bain d'eau stagnante est pour le moins mal venue pour causes d'infections. Même dans les pays civilisés il est déconseillé de mettre de l'eau sur les plaies. (Pour la petite histoire, il y a quelques années, je me suis ouvert le crâne dans un bar en Afrique à Dakar et la serveuse m'a proposé de mettre de l'eau dessus au robinet des toilettes. J'ai préféré faire pression, monter dans un taxi, rejoindre la base et faire venir SOS médecin, résultat 4 points de sutures. Si j'avais mis de l'eau en ville je pense que ça ne serais toujours pas guéri). Alors en pleine jungle, même avec un filet d'eau vive pour nettoyer la périphérie il vaudrait mieux avoir un sérieux désinfectant sous la main.


Je crois que j'ai précisé que l'eau ressemblait à celle d'un lac et qu'elle était juste vaseuse mais sinon correcte. Vala n'a pas de plaie mais Den beaucoup. A moins que je me trompe, Vala lui dit qu'elle le soignera après le bain non?
En tant que microbiologiste, j'ai une idée du nombre de bébéte qu'on peut trouver. Interessante ton histoire, ta de la chance de voyager :D

[/quote]
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar AJ Crime » Mar 29 Avr 2008 - 21:14   Sujet: 

heuuu, les voyages c'est essentiellement pour le boulot, que l'on ne s'y trompe pas.... Et avec ma prochaine affectation ça sera fini pour un bon bout de temps...

Oui, pour ce qui est des justifications pour le moment où il vont enlever leurs casques en public j'attends de voir ce que tu vas trouver avec impatience...

En effet, Vala le soignera après le bain ("dans une source d'eau qui ne ressemble pas trop à un marais et dont le fond était vaseux", ça inspire pas confiance et une "source" qui ressemble à un marais, en fait il y a moyen de l'interpreter un peu comme on veut). Ce que les femmes savent parfois parler aux hommes... Et son kit de soin elle le traine depuis quand. Ou alors elles sont sacrément bien équipées ses armures mandaloriennes, c'est surement ça d'ailleurs... ou alors elle a des dons pour soigner avec la force ? mais je ne me souviens pas de ce détail.... Et vu son état de fatigue j'ignore de quoi elle sera en fait capable pour soigner le corps torturé de son compagnon d'infortune.

Bon, si on continue comme ça on va refaire un roman sur ces points de fond....
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Mer 30 Avr 2008 - 10:13   Sujet: 

Et son kit de soin elle le traine depuis quand. Ou alors elles sont sacrément bien équipées ses armures mandaloriennes, c'est surement ça d'ailleurs... ou alors elle a des dons pour soigner avec la force ?


Tu as raison, les mandaloriens sont souvent en milieu hostile donc ils ont des médipacks et autres. Sinon Vala n'a pas de don pour soigner mais comme tout les Jedi, elle connaît les bases. On verra si ça suffit...


Le chapitre prochain est pour bientôt et mettra en scène un perso que l'on a rarement vu à l'action :sournois:
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Darkliser » Jeu 01 Mai 2008 - 21:52   Sujet: 

La suite où il y aura de l'action mais pas qu'au combat :D ! Et du combat au sabre laser...enfin vous me direz car c'est vrai que malgré un nombre important de Jedi et tt, je me suis souvent arrangé pour qu'il n'y en ai pas.
Bonne lecture!!


CHAPITRE 17: La mission de l'apprenti



Josh Janesh se trouvait dans l'une des étroites et surpeuplées rues de Coruscant la planète-ville. Le jeune homme avait été très déçu de l'aspect de la capitale républicaine car celle-ci n'était qu'un vaste réseau d'immenses gratte-ciel et de voies de circulation. La pollution y était suffocante pour quiconque n'était pas habitué à respirer un air chargé de particules nocives. C'était bien le cas du Jedi sombre qui avait vécu une grande partie de sa vie sur Ossus où l'environnement est resté sain. Il se demanda pourquoi la République mettait tant d'ardeur à défendre une planète aussi pitoyable et corrompue que cela soit en haut ou en bas. Si la République semblait généreuse et puissante aux premiers abords, les sénateurs eux ne se préoccupaient que de leurs affaires tout en ne cessant de pourrir le Sénat de l'intérieur. Coruscant était l'image parfaite de ce qui arrivait à la République Galactique. Hormis la pollution, la planète-ville semblait accueillante avec toutes ses activités diverses, ses nombreuses illuminations, sa technologie évoluée et ses imposants immeubles de plusieurs kilomètres de hauteur. Mais si on regardait en profondeur, on pouvait sentir la déchéance, la souffrance et la faim des nombreuses créatures faméliques qui vivaient dans les bas-fonds de Coruscant. Pour Janesh, cette planète était horrible et il ferait tout ce qu'il pourrait pour qu'elle ne soit pas la capitale lorsque lui et les siens auraient vaincu la République. Il sourit légèrement lorsqu'il pensa que lui, l'apprenti de Mapassar, était sur la planète mère de leur ennemi sans que celui-ci ne le sache.
Bien fondu dans la population Coruscanti grâce à sa bure noire, le Jedi Obscur se reconcentra sur sa mission. En résumé il n'aurait pas à chercher le lieu de la forteresse de la lorrdienne nommée Félicia Ad'Wilu car les informateurs avaient fait du bon travail. La lorrdienne était la dirigeante de Tech Corporation, une entreprise centrée sur le développement de nouvelles technologies et semblait ne vendre qu'aux républicains.
« Raison de plus pour mettre un terme à sa vie ».
Josh se faufila entre les différents êtres vivants peuplant la rue. Théoriquement, il devrait bientôt apercevoir un imposant immeuble avec le logo de l'entreprise. Le bâtiment apparut enfin aux yeux du jeune homme mystérieusement encapuchonné et comme prévu l'entrée était gardée par deux droïdes de combat. Il ne pouvait donc pas compter sur ses pouvoirs mystiques pour contrôler les gardes mécaniques. Heureusement qu'il avait obtenu un rendez-vous personnel avec la proche-humaine, de ce fait entrer ne serait pas un problème. En revanche ressortir serait une autre paire de manches et à ce stade, le Jedi Obscur n'avait aucune idée de la manière dont ça se passerait. Mais c'était justement ce qui lui plaisait: improviser en fonction du moment présent.
Josh enleva sa capuche et laissa sa bure noire au coin de la rue car elle lui serait plus embarrassante qu'autre chose. Ensuite, Il présenta sa carte de rendez-vous au droïde de gauche. Celui-ci examina de près l'objet.
_ Edwars Staus de la corporation Czerka, bienvenue à Tech Corporation, votre interlocuteur vous attends, dit-il d'une voix cybernétique.
Rien avait été laissé au hasard, le clan des Jedi Obscur avait plus de moyens que les Jedi le soupçonnaient. Le vrai Edwars Staus de la Czerka, une autre corporation spécialisée dans la vente d'armes, avait été capturé après avoir été forcé à prendre un rendez-vous avec Tech Corporation. Il avait même fallu aller jusqu'à greffer une photo du Jedi Obscur à la place de celle du captif. Bien entendu, il avait aussi été vérifié que l'employé de la Czerka n'était jamais entré en contact avec Tech Corporation.
D'ailleurs, Josh arrivait à présent auprès du contrôleur lui aussi robotique. Le droïde lui demanda ses papiers afin de vérifier leur conformité dans la banque de données. Il fit aussi passer le jeune humain devant un détecteur d'arme, celui-ci sonna négatif. Après les formalités administratives, Josh entra et fut immédiatement escorté par deux droïdes de sécurité.
_ Nous allons vous escorter jusqu'au dernier étage où réside notre maîtresse, annonça l'un des deux.
Josh ne répondit pas et se contenta de les suivre dans un turbo-ascenseur. Sa mission se déroulait comme prévu pour le moment mais le plus dur était à venir.
Les deux machines montèrent avec lui les centaines d'étages menant à la lorrdienne.
Au bout de quelques minutes, la porte s'ouvrit pour laisser passer Josh qui fut immédiatement pris en charge par un chagrien.
_ Nous vous attendions, monsieur Edwars Staus. Je vous conduire à mademoiselle Ad'Wilu, fit celui-ci en invitant le Jedi Obscur à le suivre.
Josh se délectait de la situation. Aucun de tous ces employés ne savaient que la fin de leur patron approchait à grands pas. Il trouvait cocasse que le chagrien amène la mort indirectement à celle qui le payait et lui faisait gagner sa vie.
Le guide de Josh s'arrêta finalement devant une porte blindée en duracier mais aussi massivement gardée par des droïdes. Ceux-ci le laissèrent entrer sans lui adresser un mot.
_ Bienvenue chez Tech Corporation, monsieur Edwars Staus, je suis Félicia Ad'Wilu, directrice de l'entreprise. Se présenta t-elle avec une voix professionnelle en lui faisant un agréable geste d'invitation.
« Espèce d'idiote, tes tours de séduction en affaire marchent peut-être avec beaucoup de monde mais pas sur moi » pensa Josh Janesh en regardant l'élégante femme assise dans son fauteuil probablement très onéreux. Même de près, il se concéda qu'elle n'avait rien qui laisserait penser qu'elle n'était pas totalement humaine.
Il jeta un coup d'oeil aux caméras de sécurité situées aux quatre coins de la pièce et fit une grimace imperceptible.
Cependant Josh n'était pas là que pour assassiner la lorrdienne, il avait aussi pour mission de glaner quelques informations qui pourraient être utiles pour la guerre. Il annonça donc:
_ La corporation Czerka vous remercie de votre accueil et espère rendre fructueuse les affaires entre elle et Tech corporation.
_ Mais bien entendu! Nos deux entreprises ont toujours été assez proches et je serais plus que ravie de vous dévoiler nos nouvelles innovations en matière de haute technologie, lui répondit Félicia en sortant un dossier.
Janesh le parcourut d'un air réellement intéressé. Il y était fait mention d'un système de communication intergalactique ne recourant pas à l'holonet ainsi que de quelques prouesses dans le domaine de l'ingénierie spatiale et des blasters.
_ Force est de constater que vous ne chômez pas, observa Josh en se calant d'un air nonchalant sur son siège. Un tout nouveau système de communication, vous confirmez?
Félicia Ad'Wilu hésita un peu mais répondit favorablement.
_ J'avoue être un peu surprise que vous vous intéressiez à ça plutôt qu'aux évolutions en ce qui concerne le gaz tibanna.
_ Ne vous inquiétez pas, c'était juste une remarque à titre personnel car voyez-vous, cette technologie pourrait être très utile à la République dans sa guerre contre les mandaloriens. Tout comme vos améliorations des systèmes de refroidissement du gaz Tibanna, s'expliqua le Jedi Obscur avec un air nullement contrarié.
Janesh avait glissé le sous-entendu signifiant qu'il soutenait la République dans cette guerre. Il espérait maintenant que la directrice de Tech Corporation penserait que c'était le cas de toute la Czerka.
_ Je vois, la sauvegarde de la République est donc dans les intérêts de la Czerka? Demanda vivement l'alienne à peine trentenaire selon Josh.
Josh acquiesça de la tête.
_ C'est cela. Les mandaloriens construisent leurs armes sur leur planète et se fichent bien de celles sur le marché galactique. De toute manière, ce peuple barbare ne saurait pas diriger la République s'il venait à l'emporter et ils entraîneraient immanquablement notre perte à tous.
La dirigeante de Tech Corporation lui proposa un cigare que Josh refusa. Elle-même avoua qu'elle n'en achetait que pour mettre à l'aise les clients.
_ Quelques autres corporations et entreprises sont aussi avec la République et elles leurs fournissent du matériel haute technologie pour un prix moyen. C'est notre contribution à l'effort de guerre, ajouta la lorrdienne avec un sourire resplendissant.
_ Et quel est votre intérêt la-dedans? Demanda Josh en se caressant le menton.
L'apprenti de Mapassar connaissait déjà la réponse mais toutes ces questions étaient nécessaires pour convaincre Félicia qu'il était avec elle. Il sentait que le moment fatidique approchait et l'adrénaline commençait à affluer dans ses membres.
_ Simple. C'est notre bonne image aux yeux de la galaxie qui nous fera faire d'énormes bénéfices. Pour le moment, nous n'en parlons qu'entre entreprises mais à la fin de la guerre, nos bonnes actions seront révélées au grand public. Et je crois bien que la Czerka en fera parti non?
Les yeux de Janesh étincelèrent lorsqu'il posa la question qui lui brûlait les lèvres.
_ Je leur recommanderai et ils accepteront. Mais quelles sont les autres corporations qui aident exclusivement la République?
L'homme sut que c'était le moment d'utiliser la Force pour inciter la belle proche-humaine à tout lui dire. Celle-ci eut l'air gênée par la question et hésita à répondre.
_ Euh...je suis désolé mais nous ne communiquons cette information qu'entre dirigeants de compagnie.
Le Jedi noir se fit légèrement plus pressant.
_ Allons on est du même côté tous les deux. Alors donnez-moi cette liste, ainsi les choses iront plus vite d'elles-même, je peux vous le garantir, susurra t-il avec un regard apaisant.
« Elle croyait m'avoir avec ses belles manières mais finalement je la domine » jubila intérieurement le jeune Josh.
_ Après tout vous avez raison, pourquoi perdre du temps?
Elle prit un datapad dans un tiroir de son bureau étincelant et le tendit à Josh. L'humain prit la liste pour vérifier brièvement si c'était vraiment ce qu'il voulait. Satisfait, il releva la tête vers la directrice en face de lui...mais elle n'était plus là. Josh se retourna vivement et vit Félicia Ad'Wilu qui usait de son charme sur lui. Ce que craignait l'apprenti de Mapassar arriva, elle avait posé une main sur une de ses épaules. Des sensations d'excitation commençaient déjà à parcourir le corps de Josh. Le jeune homme se maudit pour avoir baissé sa garde sur le coup de l'enthousiasme de posséder la liste. Si la femme avait été un ennemi, il serait déjà mort à cause de son manque de vigilance.
On pourrait croire que les dirigeants de compagnie surchargés en travail n'avaient pas de vie sentimentale mais en réalité ce n'était qu'une façade. Malgré leur apparence austère et inaccessible, beaucoup cachaient des secrets et des vices que l'on aurait cru impossible de leur part. Félicia Ad'Wilu en faisait sûrement partie
_ Je sens en vous comme une force sauvage et indomptée monsieur Staus, chuchota t-elle de sa voix la plus douce et enivrante. Je ne peux vous cacher à quel point cela me plaît.
La Force protégeait la raison du Jedi Obscur contre les pouvoirs de la lorrdienne. Son peuple avait pour habitude de s'exprimer par le langage corporel au lieu de parler en émettant des sons. Mais utiliser cette forme de langage sur d'autres espèces de la galaxie n'avait pas le même effet. Elle était capable d'influencer ce que ressentait Janesh et c'est probablement pour cette raison qu'une lorrdienne avait pu arriver à la direction d'une grosse entreprise.
_ Appelez moi Edwars...mais cela ne serait pas trop correct de faire ça en pleine réunion de travail, répliqua le Jedi Obscur d'une voix lente. Il n'était pas particulièrement adepte des femmes presque humaines mais celle-ci lui faisait très envie finalement. Maintenant qu'il avait la liste en sa possession, il n'était plus particulièrement pressé de partir. Josh pouvait juste la tuer au moment qui lui paraîtrait le meilleur. Avoir le pouvoir de vie et de mort sur quelqu'un lui apparaissait comme tellement magnifique. Si par miracle il était démasqué, Josh pourrait toujours prendre Ad'Wilu en otage pour s'enfuir. Sa réflexion faite, il se détendit vite et ne pensa plus à sa mission. Cette Félicia n'était pas une des plus belles femmes que Josh avait vu mais elle savait très bien s'y prendre avec les hommes à l'évidence. Cela devait être en grande partie grâce à ses étranges pouvoirs. Le Jedi déchu s'était levé de son siège et restait immobile, laissant faire les habiles mains de la lorrdienne. Le rythme des battements du coeur de la femme augmentèrent lorsqu'elle se rapprocha de son client. Félicia caressa son torse musclé et se dressa en face de lui en frottant sa jolie poitrine contre lui.
_ Je suis toute à vous, fit la directrice en s'installant sur le bureau d'une manière qui rendrait fou la plupart des hommes. Elle avait raison, toute l'animalité retenue en Josh ne demandait qu'à s'exprimer. Jugeant qu'après tout sa mission n'était pas en danger, le jeune Jedi Obscur se jeta sur elle avec fougue en l'embrassant. Cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas eu droit aux plaisirs de la chair. L'humain n'avait pas abandonné les Jedi pour brider ses émotions par la suite. Il la désirait tellement qu'il en venait à tout vouloir d'elle, de son parfum jusqu'à la plus infime parcelle de sa peau. Josh apprécia particulièrement le léger goût fruité de sa bouche qui lui donnait encore plus envie de continuer sur sa lancée.
Ravi de la fougue d'Edwars Staus, Félicia posa sur lui un regard de braise qui en disait long sur ses désirs. Josh comprit facilement le message et en bon samaritain accéda à sa demande muette. Ses mains commencèrent alors à enlever le haut de sa partenaire qui frissonna de plaisir lorsqu'elle sentit le souffle brûlant de l'homme.
_ Toi je ne vais pas te lâcher de sitôt, chuchota t-elle à la grande satisfaction de l'ancien ami de Den...




La chasseuse de primes avait confié le vaisseau qu'elle avait volé sur Ossus à Lyer. Sa famille devrait arriver d'un instant à l'autre sur les docks.
_ Tu me promets de t'occuper aussi des petites ? Demanda Kirax qui avait fini par s'attacher quelque peu à Ada et les autres danseuses.
Tout sourire comme à son habitude, l'homme répondit favorablement.
_ En tant qu'ancien majordome, j'ai quelques économies qui nous permettront de nous en sortir. Je ne pourrais jamais me pardonner pour tout ce que j'ai fait subir à ces gamines mais je ferais tout pour les aider, ajouta t-il sur un ton plus sombre.
Une femme d'une forte carrure apparut avec un jeune enfant possédant le même sourire de vantard que son père.
_ Alors c'est ici que tu étais! Voilà que tu batifoles avec des jeunes qui ont la peau sur les os! Cria t-elle en lui donnant une claque. Lyer parut soudainement diminué et se confondit en excuses et explications vaseuses. La chasseuse de primes avait du mal à choisir ce qui était le plus comique: la claque ou les excuses suppliantes de l'homme. En passant la femme de Lyer jeta un regard mauvais à Kirax qui, manifestement, sentait un fou rire l'assaillir.
_ Bon et bien à un de ses quatre Kirax! Peut-être connaîtrais-je un jour le prénom de la femme qui m'a permis de me libérer de l'emprise de Gargantulla...
Il s'interrompit brusquement en voyant le regard noir que lançait son imposante femme.
La jeune femme filiforme leur souhaita bonne chance en haletant de rire et se prépara à rejoindre son vaisseau la Flèche filante. Mais une jeune fille brune sortit en vitesse du vaisseau volé et l'en empêcha. C'était Ada.
_ Je tenais à te dire ce que je ferais de ma vie plus tard. Je serai une aventurière qui aidera les gens. J'espère devenir comme toi, annonça celle-ci avec joie.
La chasseuse de primes ne sut pas trop quoi dire car cette description d'elle semblait un peu trop optimiste.
_ Ah...euh...excellent mais pars vite, ils t'attendent! Signala Kirax, gênée.
Les yeux d'Ada exprimait une profonde reconnaissance et admiration envers elle. Elle savait qu'elle ne le méritait pas et c'était bien là le pire.
Bientôt le vaisseau décolla en laissant la jeune femme seule. Elle redevint alors la chasseuse de primes déterminée et efficace qu'elle était depuis des années. Bientôt, Den Liser serait à ses pieds en implorant son pardon qu'elle ne lui donnerait pas. Sa mère pourrait déjà être passée de vie à trépas et son ignorance lui était incroyablement douloureuse.
Peu de temps après, la sernpidalienne entra dans son vaisseau avec une sorte de ravissement. Elle était enfin revenue dans sa maison, la Flèche filante. La chasseuse de primes se précipita dans sa cabine pour prendre un objet électronique. Il avait vaguement la forme d'un récepteur de signaux.
_ Voilà une chose qui devrait me faciliter la tâche pour te retrouver! Murmura t-elle pour elle-même. Son vaisseau vrombit doucement et s'éleva dans le ciel de Nar Shadaa puis disparut en hyperespace vers la lointaine Ilum...






Les ébats sexuels entre les deux partenaires n'avaient pas duré très longtemps mais ils avaient été très intenses. Pendant que Félicia réajustait ses vêtements, Josh sentit une onde qui passa près de lui. Le Jedi Obscur se retourna vers elle et augmenta ses sens grâce à la Force. Il capta le passage d'ondes radio, cela ne pouvait signifier qu'une chose. La lorrdienne avait reçu un message de mauvaise augure pour lui. Le jeune homme ouvrit la bouche pour parler mais la haute fonctionnaire pointa un blaster sur lui.
_ Vous êtes surpris, monsieur Staus? Fit-elle avec joie. Vous croyez vraiment que je ne découvrirais pas tôt ou tard que vous n'êtes pas de la Czerka?
Josh Janesh leva les bras vers le haut mais il resta impassible. La directrice montrait son oreille et plus précisément un micro miniature.
_ Pour être franc, j'aurais préférais que vous ne sachiez rien. Un blaster dissimulé sous le bureau...classique mais efficace apparemment, répondit Josh sur un ton faussement admiratif.
La Lorrdienne se rapprocha de lui et posa le canon de l'arme entre ses deux yeux.
_ Vous n'avez aucune chance de vous en sortir. Derrière la porte se trouve une armée de droïde si par miracle vous réussissiez à m'échapper. Je peux être très douce comme vous l'avez vu mais aussi cruelle si vous ne me dites ce que je veux savoir.
Janesh ne montrait aucun signe de peur.
_ C'est vrai qu'à vous entendre, je suis pour ainsi dire cuit...
Félicia l'interrompit d'une voix forte en pressant le canon sur son front:
_ Qui êtes-vous et que me voulez-vous?
_ Étant donné que vous m'avez...brillamment diverti tout à l'heure je vais être totalement honnête avec vous. Je ne suis pas Edwars Staus car il a été tué pour que je prenne sa place. J'ai donc pu prendre ses papiers, son identité ainsi que ses privilèges pour pouvoir vous rencontrer. En entrant ici, j'ai oeuvré dans le seul but d'avoir cette liste. Pour vous donner une image moins stupide de moi, j'ajouterais que je savais pertinemment que vous dissimuliez une arme, expliqua lentement le Jedi Obscur, un horrible rictus se dessinant sur son visage.
Tout au long des aveux de Josh, la lorrdienne était restée d'une immobilité de pierre mais maintenant elle grimaçait en se tenant la gorge. Son arme tomba au sol, inutile.
Tout en la faisant lentement suffoquer, l'apprenti du seigneur des Jedi Obscur la prit dans ses bras et l'embrassa à nouveau. Puis il lui chuchota à l'oreille.
_ Un petit détail que j'ai oublié de spécifier. Vous croyiez vraiment que les Jedi Obscurs ne repéreraient pas votre trace après le sabotage contre nous? C'est votre arrogance qui causera votre perte...
Le manque d'oxygène dans les cellules de la femme se faisait sentir par le biais de malaises qui s'accentuaient. La dirigeante de Tech Corporation sut alors qu'elle s'était attaquée à des ennemis trop puissants pour elle. La dernière chose qu'elle vit avant de mourir étouffée fut le sourire carnassier de son agresseur.
Brusquement, la porte blindée s'ouvrit avec un énorme vacarme. Le chagrien qui avait guidé Josh entra dans le bureau de sa supérieure avec une dizaine de droïdes lourdement armés. Janesh, d'un bond, se retrouva à proximité des fenêtres donnant sur l'extérieur.
_ Vous êtes fait comme un rat! Veuillez me suivre! Annonça le chagrien en jetant un oeil au cadavre de son ex-patronne. Une douzaine d'armes étaient pointées sur le Jedi Obscur.
Josh éclata d'un grand rire qui se répercuta dans presque tout l'étage. En une seconde le Jedi noir tourna sur lui-même en projetant la Force sur trois cents soixante degrés. Les nouveaux arrivants furent tous projetés à terre tandis que les vitres explosèrent comme du cristal.
Josh n'hésita pas une seconde et sauta par la fenêtre malgré les quelques kilomètres qui le séparaient du sol. Quelques tirs de laser passèrent de justesse à côté de Josh en pleine extension. La Force se déversa en lui comme une rivière déchaînée et ses perceptions augmentèrent de manière exponentielle. Il ressentait tout son environnement direct et en particulier les nombreuses files de speeders qui s'étalaient sous lui alors qu'il entamait inexorablement sa descente. Afin de freiner sa chute en exposant le plus de surface possible, l'adepte de l'obscurité écarta jambes et bras et fut bientôt comme un oiseau dans l'air. Le sang circula plus vite dans son corps au fur et à mesure que l'excitation le gagnait. Josh naviguait avec aisance entre les véhicules de différentes files tout en restant concentré sur la Force. Le vent sifflait à ses oreilles avec une force peu commune et sa vitesse ne cessait d'augmenter. Malgré ça, il lui sembla entendre un dug l'insulter avec colère car ils avaient failli se percuter.
L'homme prit alors un objet rectangulaire de ses habits et appuya sur un bouton. Il était évident qu'il ne pourrait pas rester indéfiniment dans cette position suicidaire. Rapidement, Josh baissa un de ses bras pour changer de direction afin d'éviter un laser qui lui rasa la hanche droite.
«  Je n'avais pas prévu ça, je me suis mis dans un sacré pétrin, jura t-il intérieurement.
Un speeder venait en effet d'arriver à sa hauteur et le prenait pour cible. C'était probablement des gardes de Tech corporation. Cependant, s'ils s'imaginaient que le Jedi Obscur était sans défense, ils auraient une surprise.
Plongeant toujours à une vitesse sidérante parmi la circulation de Coruscant, Josh appela à lui la Force Obscure et la laissa le submerger avec joie. La Force se mit à bouillir en lui. Dos face au sol, il projeta alors une série d'éclairs bleus sur le speeder et ses occupants. Ceux-ci probablement surpris n'esquivèrent pas et périrent en même temps que le speeder explosa dans une gerbe d'étincelles. Josh ne poussa aucun soupir de soulagement car il sentait aisément d'autres signes de vie hostiles qui venaient dans sa direction.
Le jeune homme distingua à quelques dizaines de mètres en contrebas un énorme vaisseau se déplaçant relativement lentement. Sa vitesse était bien trop grande pour qu'il espère l'éviter mais heureusement il lui restait un espoir. En effet, son speeder personnel arrivait enfin et était en train de se positionner sous lui afin de le réceptionner. Il pianota brièvement sur la commande à distance de son engin tout en s'efforçant d'ignorer les ennemis qui s'approchaient. Mais finalement, le speeder décapotable se cala sur la vitesse de chute de son propriétaire et réceptionna l'utilisateur de la Force noire en remontant lentement. Entre-temps, le gros vaisseau en dessous avait grandi bien trop rapidement. Laissant la peur prendre le pas, Josh enfonça au maximum la pédale d'accélérateur pour éviter la collision. Sa tentative réussit à moitié car il toucha le blindage du vaisseau.
Malheureusement pour lui, sa reprise de contrôle in-extremis l'avait mis dans une situation de tir favorable pour ses poursuivants arrivés à sa hauteur entre-temps. L'humain fut brutalement secoué lorsqu'un tir de laser rouge toucha son véhicule qui se mit alors à chuter dans le gouffre le plus noir de la planète-ville...



_ C'est pas possible! Comment cela a t-il pu se produire? Se laissa aller à dire l'adolescente aux yeux verts. L'ambassade de la République n'était pas différente de l'extérieur dans le sens où de nombreux cadavres gisaient sur le sol.
_ Il y a peu de chance que votre ami soit encore en vie! Nous ferions mieux de trouver un vaisseau et nous enfuir, proposa une voix rodienne. C'était Twick qui contrairement à Lyra était moins affecté par toutes ces tueries. En tant qu'ancien mercenaire, il avait déjà connu des moments bien pires.
L'utilisatrice de la Force le réprimanda.
_ Je ne partirais pas d'ici sans Owen. Là où nous allons, nous aurons besoin de toute l'aide possible et il est un excellent combattant. La preuve est qu'il a réussi à vaincre un androïde bactério.
Elle avança lentement puis tendit l'oreille.
_ Comment ça? Où irons nous? Qu'est ce qu'un bactério? Questionna Twick, inquiet.
Lyra l'exhorta au silence car elle sentait les vibrations de la Force que provoquaient un combat non loin d'ici. Son intuition lui souffla de continuer à avancer.
_ Viens! C'est par là! Indiqua t-elle en enjambant un gravat tombé du plafond.
Le rodien marmonna un juron dans sa langue natale puis se décida à suivre l'impétueuse ex-Jedi.
Toutes les pièces de l'ambassade semblaient vides de tout être vivant. Un cadavre avec une bure de Jedi attira son attention.
_ Je le connaissais, il faisait partie de mon groupe de disciples lorsque l'on nous apprenait les bases de la Force, déclara t-elle avec tristesse en prenant son sabre laser sur sa main crispée.
Soudainement, un Jedi déambula d'une pièce et courut vers les deux compères avec son sabre laser cyan activé. Son visage n'exprimait aucune émotion mais Lyra voyait tout le sang qu'il avait sur les mains. Twick tira trois fois mais rien n'y fit, ses attaques étaient aisément déviées sur les côtés. L'ex-Jedi activa son sabre et celui du mort en même temps et se prépara au combat.
Quelqu'un en armure républicaine jaillit brusquement à la perpendiculaire en criant de rage. Son visage était maculé de sang mais la haine pouvait facilement se lire sur son visage. Il prit le Jedi au dépourvu et enfonça sa vibrolame dans sa hanche jusqu'à la garde. Celui-ci n'exprima pas la moindre grimace de douleur et tomba sur le sol comme le pantin qu'il était. Le républicain ne comptait pas s'arrêter en si bon chemin. L'homme musclé retira brutalement sa lame ensanglantée et marcha vers Lyra et Twick.
_ Maintenant c'est votre tour! Jubila t-il en souriant. Une étincelle de démence était lisible dans ses yeux.
_ Owen! C'est moi! Lyra! Tu ne me reconnais pas? Se présenta t-elle en désactivant ses sabres laser pour paraître plus amicale.
L'expression du visage du sergent Mordum changea d'expression mais son sourire resta.
_ Oui c'est toi! Si tu avais été avec les autres, tu n'aurais jamais dit un mot...
_ Qu'est ce qui se passe ici? Pourquoi les Jedi s'entretuent? J'ai l'impression que la Force souffre de toutes ces morts...demanda t-elle en se prenant la tête.
Owen parut déçu par la question.
_ En tant que Jedi, j'espérais que tu pourrais me dire pourquoi tous mes collègues sont morts...
Lyra Mayn tomba en genoux en crispant ses mains fines sur sa tête.
_ Je sens le côté Obscur! Une force inimaginable de méchanceté, de soif de cruauté et de sang est proche d'ici! Cela me bouleverse tellement que j'ai du mal à respirer! Il faut...partir d'ici.
La nuit était tombée car les rayons rouges sang du soleil ne filtraient plus à travers les fenêtres encore intactes de l'ambassade.
Twick approuva en secouant ses antennes.
_ Voilà la phrase la plus intelligente que tu aies dites jusqu'à maintenant! Où est ton vaisseau? Le mien s'est fait détruire par les chasseurs de primes.
Elle leur fit signe de la suivre à l'extérieur. Les bruits de guerre revinrent en même temps que la petite troupe sortit des mûrs insonorisés de l'ambassade. Lyra aperçut alors deux personnes face à face au centre de la place d'Ossus imparfaitement tapissée de quelques morts. La puissance du côté Obscur semblait provenir du plus petit des deux protagonistes et son aura était aussi noire qu'un trou noir. Elle resta bouche bée lorsqu'elle reconnut l'identité de celui qui défiait le petit homme. C'était son ancien mentor, Zurth Draal. Le même maître qui l'avait obligé à se détourner de lui. Mais ce qui inquiétait le plus la jeune femme blonde, c'était que l'aura de Zurth était pratiquement inexistante et qu'il semblait, de loin, grièvement blessé.
Son ancien maître hurla à son attention.
_ Va t'en Lyra!! Tu ne pourras rien faire! C'est mon destin!
Des larmes assaillirent les yeux verts de Lyra lorsqu'elle comprit ce que son maître avait fait. Il savait qu'il ne survivrait pas et que elle mourrait aussi si elle l'avait suivi. Voilà la donc la raison pour laquelle il l'avait forcé à s'enfuir en faisant mine de vouloir lui reprendre son sabre-laser.
Même à quelques dizaines de mètres, Mayn vit que les lèvres de son maître se tordait en un sourire de père qui se sacrifiait pour sa fille bien-aimée. Elle regretta de ne pas être plus près de lui pour déceler d'autres choses. Malgré cela, elle activa son sabre laser car elle ne pouvait se résigner à laisser Zurth mourir sans rien tenter.
_ Non n'y va pas! C'est trop tard... fit Owen en la retenant dans ses bras musculeux du mieux qu'il pouvait.
Les larmes coulèrent sur ses joues lorsqu'elle vit le Sith lever une main vers Draal, inoffensif et épuisé, et l'attirer vers lui avec force...

**********************************************


Les trois adversaires de Zurth Draal s'avéraient coriaces même pour un maître Jedi. Malgré leur absence d'esprit, les Jedi ennemis conservaient toutes leurs forces et techniques de leur vie antérieure. Cependant, ils étaient incapables d'innover. Le combat avait commencé depuis quelques minutes et Zurth ne parvenait pas à prendre l'avantage face à trois adversaires. L'affrontement avaient laissé des stigmates sur tous les combattants. Sa lèvre inférieure enflée, le Jedi contrôlait sa respiration accélérée par les efforts qu'il avait du produire. Une vie entière passée au service de la Force le dissuadèrent d'utiliser des pouvoirs du côté Obscur pour les vaincre.
Il décida de changer de style et opta pour le Djem-So car le Makashi ne lui conférait pas assez de puissance. Le Jedi écarta les jambes et pointa son sabre laser bleu sur ses ennemis qui se déployaient pour l'entourer. Une impression de force commença à se dégager de son corps.
_ Je vais vous montrer ce qu'est la puissance de la technique Djem-So, prévint-il en empoignant lentement à deux mains le manche de son sabre.
Le Jedi courut vers l'adversaire en face de lui, un rodien habile au combat, et enchaîna des coups surpuissants sur la droite. L'alien sans âme reculait devant le changement de style de Zurth mais ses parades rapides lui permettaient de rivaliser pour le moment. Zurth faisait céder le rodien petit à petit en contractant les muscles de ses bras pour les rendre plus solides et robustes. Les conséquences s'enchaînèrent presque immédiatement car les gerbes d'étincelles et les éclats des lames de plasma augmentaient d'intensité. Les deux autres situés sur les côtés ne bougeaient pas et regardaient fixement le duel.
L'ancien maître de Lyra sauta par-dessus le rodien pour le déstabiliser. Parant un coup de sabre dans les airs, le Jedi se réceptionna ensuite comme prévu derrière son adversaire. Zurth transperça enfin son ennemi grâce à une vive attaque en se retournant. Il n'eut pas le temps de se réjouir car les deux autres adversaires préparaient déjà une attaque.
Zurth Draal sentit une force invisible le soulever sans qu'il ne puisse faire quoique ce soit pour se défendre. Les deux ex-Jedi avaient leurs mains dirigées vers lui et le faisaient léviter à quelques mètres du sol. Ils le projetèrent à grande vitesse dans une rue menant à la place d'Ossus et au temple Jedi. Le choc avec le sol dallé fut rude mais Draal eut le réflexe de d'utiliser ses connaissances de Jedi pour se protéger quelque peu. Il avait utilisé une variante moins puissante du bouclier de Force dont Kalin était le Jedi à la maîtriser le mieux. Zurth grimaça de douleur car son bras saignait abondamment et pendait sur son flanc. Une partie de sa bure marron était arrachée mais malgré ces désagréments, le Jedi se releva prêt à continuer avec seulement le bras droit. La situation s'était passablement compliquée pour lui.
« Avec un bras valide, je ne peux plus utiliser le Djem-So...il faut trouver autre chose »
Zurth regarda la cité d'Ossus autour de lui, peu de choses étaient encore intactes. Il y avait même un immeuble qui tenait encore à peine debout même s'il était éventré. Une idée lumineuse apparut au Jedi.
_ Vous êtes morts, annonça difficilement maître Draal lorsque les corps contrôlés par l'adepte du côté Obscur arrivèrent à quelques mètres de lui.
Le Jedi tendit la main vers le bâtiment endommagé et projeta une vague de Force dessus. Privé de l'un de ses piliers, l'immeuble s'effondra dans un grand fracas sur les deux anciens Jedi. Débarrassé de ses adversaires, le maître mit un genoux à terre. Le combat avait consumé presque toutes ses forces et l'avait mené sur la place surplombée par l'imposant temple.
«  Ils doivent aussi se battre à l'intérieur » pensa le maître en titubant à cause de ses blessures.
Il n'eut pas le temps d'atteindre le temple.
Sa peur se lisait sur son visage lorsqu'il se retourna brusquement pour faire face au nouvel arrivant. L'être avait la taille d'un enfant mais son visage était incroyablement ridé et ses yeux d'un noir de jais. Tout en lui puait la corruption par le coté Obscur et la mort. Il était difficile de s'imaginer qu'il y avait quelques temps, cette chose avait l'apparence d'un enfant.
Le Jedi n'avait plus la force de se défendre et il comprit que c'était la fin de sa vie.
_ Ta vie s'achève ici Jedi comme de nombreux autres, lui confirma le petit monstre par télépathie.
Une présence familière sortit alors de l'ambassade républicaine. Zurth la reconnut en un clin d'oeil malgré son état affaibli.
_ Va t'en Lyra!! Tu ne pourras rien faire! C'est mon destin!
Il fut tellement heureux de revoir son agréable silhouette au moins une fois qu'il parvint à sourire. Le Sith vit certainement encore une occasion d'assouvir sa cruauté puisqu'il invoqua la Force pour attirer le Jedi à lui. Entre-temps, il attrapa un sabre laser d'un Jedi mort et l'activa.

*********************************************************

Retenu par Owen, Lyra ne put que hurler devant la mort de Zurth, brutalement transpercé de part en part par l'arme de la créature muette.
_ Lâche-moi! Cria t-elle à Owen pendant que le corps de son défunt ex-maître s'affaissait par terre. Le républicain n'était pas résolu à laisser Lyra aller au suicide.
Twick tenta de la calmer mais rien n'y faisait.
_ Regarde! Tes amis vont te venger! Dit celui-ci en montrant quelques Jedi qui sortaient enfin du temple l'arme à la main. De loin, on distinguait la peau sombre de maître Taveel ainsi qu'un petit Jedi qui devait être soit Viridia, soit Yadia la gardienne du savoir de l'Ordre Jedi.
_ Cela m'est égal! Cria t-elle en parvenant enfin à se libérer grâce à un coup de coude dans l'estomac d'Owen.
_ Quelle furie celle-là...
Mais Lyra reçut un coup à l'arrière de la tête. L'auteur était un vieil homme habillé d'une bure marron et d'une tunique blanche.
_ Pourquoi avez-vous fait ça? S'écria le sergent Mordum.
_ Son maître a sacrifié sa vie pour elle. Je ne crois pas que le meilleur moyen de le remercier soit de se jeter dans la gueule du loup. Elle n'a rien compris et n'a pensé qu'à sa vengeance, expliqua froidement Kalin Notsun qui venait d'arriver sans aucun doute. Derrière lui, quelques chevaliers regardaient en direction du combat titanesque qui s'annonçait sur la place d'Ossus.
_A présent, allez au vaisseau avec cette idiote, contactez la flotte républicaine et prenez la route d'Ilum pour sauver Den et Vala. Moi je reste ici pour aider, reprit d'une voix forte maître Notsun. Les pans de sa bure flottant au vent donnait à Kalin un air charismatique et encore plus autoritaire.
_ Mais nous aurons besoin de Jedi à nos...commença Mordum qui savait bien de quoi les mandaloriens étaient capables.
Kalin ne lui répondit pas tout de suite. Il avait une petite idée de ce qu'entraînerait cette tuerie et il se demandait encore quel camp il choisirait.
_ Le nombre n'est pas important, seul la volonté, la détermination et le courage vous feront gagner. Croyez-moi quand je dis cela...
_ J'ai une dette envers vous Kalin Notsun, j'irais sur Ilum, dit le sergent républicain en s'inclinant.
Twick confirma aussi:
_ Euh...moi j'en ai une envers Den Liser et je ne peux pas me défiler maintenant même si j'aimerais aller dans un endroit sans danger.
Notsun fixa d'un oeil flamboyant les membres du Conseil entourer la créature Sith immobile et alla les rejoindre...
Modifié en dernier par Darkliser le Sam 24 Mai 2008 - 12:32, modifié 3 fois.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Notsil » Mer 07 Mai 2008 - 20:01   Sujet: 

Héhé, dire que j'étais passée à côté de cette suite ^^

Du tout bon pour nos amis, et l'aventure continue :P

Vlà les fautes :

l'une des étroites et surpeuplées rue

->rues

qu'un vaste réseau d'immenses gratte-ciels

->bien tenté, mais pas de bol, "gratte-ciel" reste toujours invariable !

sur le développement de nouvelle technologie

->nouvelles technologies (je suppose qu'il y en a plus d'une ?)

le clan des Jedi Obscur avait plus de moyen

-<moyens

Les mandaloriens construisent leurs armes sur leur planète et se fiche

->se fichent

ce peuple barbare ne saurait pas diriger la République s'ils venaient à l'emporter et ils entraîneraient immanquablement notre perte à tous.

->s'il venait à l'emporter

nos bonnes actions seront révélés

->révélées

Je leur recommanderais et ils accepteront.

->recommanderai pour le futur

les dirigeants de compagnie surchargés en travail n'avait pas de vie sentimentale

->n'avaient pas

qu'une lorrdienne a pu arriver à la direction

->avait pu

Sa famille devrait arrivé d'un instant

->arriver

avec des jeunes qui ont le peau sur les os!

->la peau

le vaisseau décolla en laissant le jeune femme seule.

->la jeune femme

Elle était enfin revenu

->revenue

Le manque d'oxygène dans les cellule

->les cellules

sa vitesse ne cessaient d'augmenter.

->ne cessait

les vibrations de la Force que provoquaient un combat

->provoquait

il faisait partis de mon groupe

-<partie

ses attaques étaient aisément déviés

->déviées

Je sens la côté Obscur

->le

La nuit était tombés

->tombée

la phrase la plus intelligente que tu es dites

->que tu aies dite

Le même maître qui l'avait obligé

->obligée

Tu ne pourra rien faire

->tu ne pourras

Zurth Draal sentit un force invisible

->une force

sans qu'il ne puisse faire quoique se soit

->quoi que ce soit

Les deux ex-Jedi avaient leurs mains dirigés vers lui et le faisait léviter

->dirigées et faisaient

le Jedi se releva près à continuer

->prêt

Notsun fixa d'un oeil flamboyant les membres du Conseil entourer la créature Sith immobile

->entourant ? je suis pas sûre du sens que tu voulais donner à ta phrase ^^

Valà, ce sera tout :P

En attendant la suite :wink:
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2325
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar AJ Crime » Mer 07 Mai 2008 - 22:23   Sujet: 

darkliser a écrit: Tu me promets de t'occuper aussi des petites aussi?

Un « aussi » de trop je crois.

darkliser a écrit:Janesh, d'un bond, se retrouva au environ des fenêtres donnant sur l'extérieur.

« Aux environs des fenêtres » je ne suis pas sur que cela éclaire le lecteur sur l’endroit où il a atterri. « A proximité » me paraît plus judicieux, par exemple.

darkliser a écrit:que tu es dites jusqu'à maintenant

je crois que c’est le verbe avoir ici « que tu aies dite »

darkliser a écrit:Voilà la donc la raison pour laquelle

Un « la » en trop… Tu as relu ton texte ? ? ? ?

darkliser a écrit:Mayn vit qu'il souriait d'un sourire de père qui se sacrifiait pour sa fille bien-aimée

« Sourire d’un sourire » trouves-tu l’expression jolie ? ? je pense que tu devrais l’améliorer un peu.

darkliser a écrit:Le Jedi courut vers l'adversaire en face de lui, un rodien habile pour manipuler la Force, et enchaîna des coups surpuissants sur la droite. L'alien sans âme reculait devant le changement de style de Zurth mais ses parades rapides lui permettaient de rivaliser pour le moment. Zurth faisait céder le rodien petit à petit en augmentant sa force dans les bras. Sous la force des coups du Jedi, les gerbes d'étincelles et les éclats des lames de plasma augmentaient d'intensité. Les deux autres situés sur les côtés ne bougeaient pas et regardaient fixement le duel.

Méfiance, la Force tue la force…. Il y en a trop à mon goût dans ce paragraphe mais aussi dans ceux qui l’entourent.

darkliser a écrit:Zurth grimaça de douleur car son épaule saignait abondamment et pendait sur son flanc

Son épaule pend sur son flanc ? ? ?… Brououououou c’est dégeulasse…. Mais est-ce seulement possible ?

darkliser a écrit:Lyra ne put que hurler devant la mort de Zurth,

Hurler devant un mur oui… hurler à la lune aussi…. elle hurla en contemplant la mort de son maître. Tourne le comme tu veux mais le devant me titille à la lecture.

Pourquoi donc faut-il que toutes les armées républicaines sauvent Den et Vala. Je ne m’en souviens certes plus mais cette fin me désoriente. Mobiliser la flotte toute entière pour un paria. Des rappels à demi mot sont parfois nécessaires pour recaler l’histoire. Sans tomber dans l’exagération et la répétition à tout bout de champ mais ça peut aider.

Si non j’ai bien aimé, ça bouge bien ! Les personnages, certes nombreux, permettent de sauter d’une situation à une autre et de faire évoluer les situations dans des directions différentes sans aucune lassitude.
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Mer 07 Mai 2008 - 23:06   Sujet: 

Son épaule pend sur son flanc ? ? ?… Brououououou c’est dégeulasse…. Mais est-ce seulement possible ?


Bien sur que c'est possible! le Jedi a l'épaule blessé et il ne peut plus la bouger donc elle pend sur le côté!

Pourquoi donc faut-il que toutes les armées républicaines sauvent Den et Vala. Je ne m’en souviens certes plus mais cette fin me désoriente. Mobiliser la flotte toute entière pour un paria. Des rappels à demi mot sont parfois nécessaires pour recaler l’histoire. Sans tomber dans l’exagération et la répétition à tout bout de champ mais ça peut aider


Je voulais l'expliquer dans le prochain chapitre mais pour te répondre tout de suite, les Jedi ont des arguments très bon.


Pour le reste tu as raison mais oui j'ai relu. Seulement j'ajoute des passages ke je ne relis pas parfois
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar AJ Crime » Jeu 08 Mai 2008 - 10:26   Sujet: 

Pour ce qui est de cette épaule. Ce que je voulais dire c'est que si elle est démise et très abimée c'est le bras qui pend inutilement sur son flanc. L'épaue me semble un peu trop loin de cette zone où alors les tissus sont totalement déchiréq et il est proche de perdre complètement son membre et là il y a une très grande quantité de sang à cause des artères sectionnés. Bref dans ce cas la descritpion devrait être un peu plus longue.
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Ven 16 Mai 2008 - 15:32   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

J'ai changer, cest vrai que c'est mieux de mettre le bras et pas l'épaule
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Darkliser » Sam 17 Mai 2008 - 18:36   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

Chapitre 18: Une victoire au goût amer


L'obscurité environnante n'était pas totale mais à partir d'une dizaine de mètres, il était impossible de distinguer quoi que ce soit. Personne ne voudrait être dans des lieux de ce genre où régnait une odeur de pourriture et de pollution.
Pourtant une fumée s'élevait d'un speeder encastré dans une ouverture, probablement une ancienne fenêtre, d'un immeuble des soubassements de Coruscant. La machine était encore chaude ce qui signifiait que son propriétaire n'était pas loin. En effet, Josh Janesh avait réussi à s'extirper de son speeder et le contemplait d'un air dur.
Le Jedi obscur sentait la colère montait en lui car sa première mission ne s'était pas du tout passée comme il l'espérait. En y repensant, il aurait mieux fait de ne pas s'attarder dans les bras de la lorrdienne, cette erreur aurait pu lui coûter encore plus cher.
«  Ce qui est fait est fait, maintenant il faut que je trouve un moyen de remonter à la surface. »
Dans un grésillement, il activa son sabre laser qu'il avait pu récupérer à bord du speeder. Une douce lumière rouge envahit alors les environs du Jedi Obscur. Le silence des bas-fonds de Coruscant avait laissé place au bourdonnement ininterrompu du sabre-laser .
Il ne pouvait demander de l'aide à personne, il y allait de son honneur. Dans ce cas, Josh n'avait pas trente-six solutions...il devait trouver un turbo-élévateur.
Le jeune homme se cacha à quelques mètres du speeder en désactivant son sabre. Il entendait un bruit de moteur provenant d'en haut. C'était encore les gardes de Tech corporation qui ne semblaient pas vouloir lâcher le morceau. Josh jubila car un des speeders poursuivants voulait se poser pour examiner la carcasse fumante.
_ Parfait, murmura t-il en caressant le manche argenté de son sabre-laser.
Après s'être posé, le speeder libéra quatre gardes humains armés de lourds fusils à répétitions. Malgré les pouvoirs du Jedi Obscur, il faudrait faire preuve de subtilité car les armes des gardes étaient redoutables. Surtout que ses ennemis semblaient avoir des lunettes infrarouges, la noirceur environnante ne lui serait donc d'aucune utilité pour les prendre par surprise. Tech corporation ne négligeait pas le moins du monde l'équipement de son équipe de sécurité.
_ Le speeder est encore brûlant. Notre homme doit encore être dans les parages, indiqua une femme agenouillée à côté du speeder.
_ S'il est dans les environs, on le repérera vite avec ces lunettes infrarouges,elles peuvent capter n'importe quel signe de chaleur à des centaines de mètres à la ronde, répondit un homme.
Le Jedi Obscur sentit d'autres présences dans les alentours. Elles se déplaçaient avec rapidité et venaient dans sa direction.
« Des indigènes » se dit Janesh. Les habitants des bas-fonds venaient leur rendre une petite visite et les chances qu'elle soit amicale approchaient le zéro. Ayant vécu dans les déchets et la pollution de Coruscant, ces créatures autrefois des humains étaient devenues violentes à cause de leurs mutations au fil des siècles. La seule chose utile qu'il connaissait à leur propos est qu'elles étaient pratiquement aveugles à cause de l'obscurité environnante. Janesh resta immobile, si sa théorie se vérifiait il éviterait les créatures.
_Il y a plusieurs signes de vie et ça se rapproche, fit l'homme aux lunettes infrarouges.
Une voix âgée et rauque lui répondit:
_ Les bannis...il faut filer d'ici. Celui que nous poursuivons est seul et ne pourra pas longtemps survivre ici.
« Penses-tu...la Force est avec moi, vieillard ».
Josh activa son sabre-laser et d'un pas chassé se retrouva dans l'allée bien en vue de l'équipe de sécurité. Les lunettes infrarouges s'envolèrent jusqu'à la main du Jedi Obscur.
_ C'est moi que vous cherchez vermisseaux? Demanda t-il sur un ton provoquant.
En une seconde, les gardes réagirent et ouvrirent abondamment le feu sur Josh qui était déjà revenu à l'abri derrière un mur. Les tirs illuminèrent brièvement les environs puis allèrent se perdre au loin. Progressivement, ils avancèrent vers Josh qui restait immobile en attendant que les indigènes se manifestent et fassent le boulot à sa place.
_ Vous êtes fou? Il faut partir d'ici! Fit le vieil humain, un peu paniqué.
_ Calmez-vous chef! Nous sommes suffisamment équipés pour faire face à de pathétiques créatures. De plus si on attrape cet assassin, on sera richement récompensé, tenta de le rassurer l'homme à qui Josh avait volé les lunettes.
Un bruit de pas se fit entendre dans les environs et le chef de l'équipe de sécurité reprit ses esprits.
_ Revenez! C'est un ordre! Les bannis n'ont pas besoin de voir pour nous attaquer! Leur ouïe et leur odorat suffisent pour cela. J'ai entendu dire que certains courageux sont descendus par les turbo-ascenseurs et on ne les a jamais revus, expliqua le chef pour tenter de convaincre ses subalternes.
La femme se retourna et s'exclama froidement:
_ On devrait peut-être te tuer et annoncer que les bannis t'ont eu. Qu'en pense-tu Jasra?
Le dénommé Jasra répliqua autoritairement.
_ Nous sommes venus ici exprès pour traquer l'assassin de Félicia Ad'Wilu. En aucun cas nous ne sommes sous vos ordres. Maintenant soit vous nous aidez, soit on vous abat sur le champ avant que vous n'ayez pu faire un seul mouvement vers le speeder. Suis-je clair?
Le vieillard acquiesça nerveusement et s'empressa de venir auprès du groupe de trois.
_ Maintenant, passez vos lunettes infrarouges à Jumpy, le Jedi ne doit pas être loin.
Le vieux chef de la sécurité ne manifesta aucun signe de surprise, il devait se douter que l'ennemi était Jedi.
Un peu plus loin, Josh avait écouté toute la conversation en augmentant son ouïe. Ces trois mercenaires étaient là dans l'unique but de le tuer et il se demandait quelle pourrait bien être l'identité de celui qui les avait engagés. Janesh pensa tout de suite à la lorrdienne mais si cela avait été le cas, elle aurait certainement été plus prudente et méfiante.
Le Jedi Obscur invoqua la Force pour effacer partiellement sa présence afin que les indigènes des bas-fonds ne le découvrent pas. Pour renforcer sa discrétion, il utilisa une technique du côté Obscur qui fit émaner de lui la même odeur nauséabonde des bas-fonds. Une des créatures passa devant lui sans détecter sa présence. Josh eut brièvement le temps de la détailler malgré l'obscurité.
Leur peau était grise et visqueuse et ils semblaient avoir de grandes oreilles. Leur présence dans la Force était semblable à celle d'un animal sans intelligence, ce qui signifiait bel et bien que leur humanité les avait désertés depuis bien longtemps.
_ Les ennemis approchent Jasra! Fit la femme aux lunettes en voyant des formes orangées à quelques mètres.
_ Je les vois aussi! Tachez de maintenir la position! Ordonna Jasra en ouvrant le feu devant lui.
Jumpy fit de même sur la gauche dès qu'il vit un des bannis approchés en courant. Quant au vieux chef de la sécurité, il devait certainement se demander ce qu'il faisait là.
Sous les tirs des puissantes armes des mercenaires, quelques bannis succombèrent rapidement, le corps criblé d'impacts rougeoyants.
Le jeune Jedi Obscur pouvait sentir la mort de ces animaux dans la Force ainsi que la vie des êtres humains en train de se battre.
Jugeant le danger moins pressant, Josh se déconnecta de la transe dans laquelle il s'était mise pour suivre l'évolution de l'affrontement et s'éloigna discrètement. Si par chance, l'un de ces mercenaires parvenait à le retrouver, Josh n'aurait qu'à lui arracher les vers du nez puis à s'en débarrasser. Les choses étaient simples lorsqu'on avait pour religion le côté Obscur.
Un turbo-ascenseur était sans doute la seule machine qui fonctionnait encore dans les bas-fonds de Coruscant et donc il devait rester une trace de leur utilisation.
« Je devrais pouvoir localiser une source d'énergie dans les environs »
La Force aidant, l'apprenti en trouva effectivement une à quelques centaines de mètres de sa position actuelle. Mais il sentit également la présence d'une bonne dizaine de bannis juste devant la porte du turbo-ascenseur. Apparemment les créatures savaient que cet endroit était le meilleur pour attendre leurs éventuelles proies.
« Primitif ne veut pas forcément dire sans cervelle »
Aussi souple et rapide qu'une ombre, Josh parcourut le chemin qui le séparait de son objectif sans faire de mauvaises rencontres. Lorsqu'il arriva en vue des bannis, ceux-ci se précipitèrent dans sa direction avec d'horribles gargouillis affamés sortant de leur bouche sans lèvres. Le Jedi Obscur activa son sabre-laser en jetant à ses ennemis un regard glaçant et sans pitié. Le premier voulut l'attraper par devant mais s'effondra derechef au sol, la tête coupée. Le second et le troisième poussèrent des cris perçants et aigus en agitant ce qui leurs restaient de bras. Le carnage n'était pas sanglant, la lame surchauffée cautérisant instantanément les mutilations qu'elle infligeait.
A partir de ce moment-là, Josh ne sut plus quelle partie du corps de ces immondes choses il pouvait bien découper. Tout ce qu'il savait, c'est qu'aucun de ces animaux ne pouvait rentrer dans sa bulle protectrice et lui faire du mal. Parfois, il voyait un visage grimaçant et hargneux apparaître dans son champ de vision mais rien ne semblait avoir la capacité de l'empêcher d'avancer vers la sortie.
Ayant finalement atteint la porte sans aucune égratignure, l'ancien ami de Den se retourna promptement et fixa les deux derniers bannis encore en vie mais qui semblaient ne pas encore avoir compris la leçon. Un enchevêtrement de cadavres et de membres sectionnés rendaient les alentours macabres autour du trio. Le Jedi Obscur désactiva sa lame et projeta des éclairs de Force sur les deux bannis avec une expression meurtrière. Le marron de ses yeux vira légèrement au jaune au fur et à mesure qu'il utilisait longtemps le côté Obscur.
_ Vous n'apprenez donc rien...murmura t-il tandis que les deux créatures subissaient la foudre qui lui sortait des doigts. Quelques éclairs percutèrent avec violence le sol et produisirent des étincelles.
Quelques secondes plus tard, Janesh remontait vers les niveaux supérieurs avec le sentiment d'avoir finalement réussi sans dommage sa mission.




Comme toute la garnison mandalorienne se reposait depuis quelques heures, Den et Vala étaient eux aussi assis en train de discuter doucement. La jeune Jedi avait d'énormes cernes sous les yeux car elle s'était occupée de son ami pendant toute la nuit. La fièvre brûlante qui avait assailli le padawan semblait presque avoir disparue grâce aux soins de Vala Loosu et à sa technique de guérison plutôt moyenne mais efficace en fin de compte. Il avait aussi été nécessaire de couper la tresse de padawan de Den afin de n'éveiller aucun soupçon quant à sa véritable identité.
Encore un peu faible, Den regarda les montagnes éclairées par l'aurore qui se dessinait de plus en plus. Au cours de la marche de cette nuit, le Jedi jugea qu'ils avaient réalisé la moitié du chemin les séparant de l'objectif.
_ Vala, je crois que nous devrons bientôt fausser compagnie à nos nouveaux amis. En plus il y en a un qui m'a fixé pendant au moins cinq minutes et j'ai bien peur qu'il nous reconnaisse bientôt.
_ J'y ai réfléchis et je pense que tu as raison. Seulement nous avons besoin d'une diversion et seul BPS1 peut nous la fournir. Mais j'aimerais te parler d'autre chose, tu vois ce que je veux dire? Fit la jeune femme aux cheveux courts avec un regard inquisiteur.
_ Pas vraiment...
La Jedi ne dit rien mais son silence avait quelque chose d'insistant. Finalement Den fut obliger d'avouer devant son amie.
_ Bon oui, j'imagine que tu vas me reprocher d'avoir laisser le côté Obscur prendre le dessus sur moi?
_ Quelle perspicacité! Lui répondit Vala sur un ton dur. Nous sommes en plein territoire hostile avec une horde de mandaloriens autour et aucun soutien et toi tu trouves approprié de succomber au côté Obscur? Franchement je me demande ce que Kalin a fabriqué avec toi. Le Code Jedi est très clair sur ce point, il ne faut pas se laisser submerger par les sentiments que l'on peut éprouver...
_ N'empêche que cela nous a sauvés, tu devrais être à genoux en train de me remercier, l'interrompit Den avec mauvaise humeur.
Au fond de lui, le jeune homme avait espéré qu'elle lui serait reconnaissante mais Vala était farouchement accrochée aux principes de l'Ordre.
_ Et si tu étais resté du côté Obscur hein? On ne ferait plus qu'un avec la Force à l'heure qu'il est et qui sait ce qui aurait pu en découler. Tu ne me dis plus rien depuis un certain temps donc je me pose des questions.
Liser réfléchit un instant pour apaiser la conversation. Vala s'offusquait de son manque de confiance en elle et elle ne se trompait pas.
_ D'accord, je vais tout te dire mais avant tout, il faut que je te rappelle que la Force n'est plus avec moi. C'est à peu près la même chose que de devenir sourd ou aveugle. Imagines-tu seulement ce que cela fait? Chaque seconde est une torture, un peu comme un camé qui réclamerait sa dose. Je n'ai pas honte de le dire mais c'est bien l'effet que cela me fait.
Il s'interrompit pour laisser Vala prendre la mesure de ses paroles puis continua.
_ Lorsque je me suis aperçu que j'avais perdu l'intégralité de mes pouvoirs, quelqu'un est venu me parler dans ma tête. Il prétend être Le Tout et il m'a encouragé à me relever sous prétexte que ma destinée est encore plus grande que ce que l'on croyait. Plus tard, mon côté Obscur est venu m'expliquer qu'il n'y avait que lui qui pourrait m'aider à nous échapper. Et c'est ce qu'il a fait. Tu peux me dire que je suis fou, ça m'est égal.
Au bout de quelques secondes d'un silence étonné, la Jedi répondit finalement:
_ Vraiment? Ce ne sont pas plutôt deux manifestations de ton inconscient?
_ La première voix, je pense que oui. Mais la deuxième était clairement mon côté Obscur car il m'a révélé bien des choses ainsi que la raison de son existence.
Malgré l'assurance du padawan, la femme en armure mandalorienne affichait une mine sceptique.
_ Écoute, reprit Den avec la ferme intention de la convaincre, si on n'a pas une confiance absolue l'un dans l'autre, autant nous rendre tout de suite. Je suis vraiment désolé de t'avoir caché tout ça mais ce n'était pas du tout parce que je doutais de toi. Simplement vivre sans la Force était un changement trop brusque et handicapant pour moi. Sans toi je serais prisonnier ou mort et je ferais tout pour qu'on s'en sorte, quitte à utiliser des moyens que le Conseil réprime!
Même la disciplinée Vala fut émue devant la sincérité et la conviction qui se dégageaient de ses phrases.
_ Tu as raison...
Le silence retomba entre eux mais ils étaient tendus. Les mandaloriens n'avaient manifestement pas l'intention de reprendre la route vers la montagne. La majorité des soldats étaient assis comme Den et Vala et discutaient activement avec parfois quelques éclats de rire. Certains s'entraînaient même au combat à mains nues pour faire passer le temps.
Den se leva avec l'intention de découvrir ce qui clochait. Même sans la Force, il avait un mauvais pressentiment mais il espérait se tromper. Une clameur s'éleva du centre du campement où il semblait se dérouler un combat. Curieux, le padawan décida de s'approcher dans son armure cliquetante.
Entre les têtes casquées des hommes en armure, Den aperçut le sergent Brandon reconnaissable à son armure rouge aux prises avec un autre soldat. Les échanges de coup de poings étaient d'une violence inouïe mais heureusement, la plupart ne brassaient que du vide. Les deux combattants ne portaient pas de casque à la grande surprise du Jedi. Le crâne lisse et brillant du sergent luisait sous les rayons matinaux de l'étoile du système solaire d'Ilum. L'ambiance était très chaude en grande partie à cause des mandaloriens survoltés qui encourageaient leur favori respectif.
Une main se posa sur l'épaule du jeune homme et le fit sursauter.
_ Il paraît que ce peuple gagne de l'honneur en partie en se défiant entre eux lorsqu'ils n'ont pas d'ennemis de valeur, expliqua Vala qui avait aussi été attirée par le bruit.
Mais Liser écoutait à peine car il avait déjà reporté son attention sur le combat. Il admirait particulièrement le style de combat brutal et efficace de Brandon. Pourtant la carrure et la taille moyenne du sergent ne pouvait laisser penser qu'il excellait dans les attaques en puissance. Son adversaire se défendait courageusement mais il était dans l'incapacité de riposter.
Brandon sauta imprévisiblement et asséna en même temps un crochet du droit dans la joue de l'autre combattant. Celui-ci mit un genoux à terre mais se reprit vite en tentant de faire un croche-pied au sergent. Un petit saut arrière lui permit d'éviter le coup de justesse. Mais son adversaire s'était déjà relever pour se précipiter sur Brandon. Un duel de force s'engagea alors entre les deux combattants lorsqu'ils joignirent leurs mains au centre du cercle formé par leurs congénères.
Den sut alors que Brandon allait l'emporter car l'autre mandalorien était visiblement au bout du rouleau.
_ Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils y mettent tout leur coeur dans ces bagarres, commenta le padawan de Kalin en ne quittant pas des yeux les combattants..
_ Imagine alors ce que cela sera quand ils seront devant des soldats républicains. Pour eux, la guerre n'est pas seulement une religion mais aussi une façon de vivre, fit la Jedi en étant nettement moins admirative que son ami.
Entre temps, Brandon en avait effectivement terminé avec son adversaire qui gisait au sol, complètement épuisé.
Vala surprit une conversation entre ses voisins à côté.
_ Je suis très surpris que le sergent Brandon n'ait pas un grade plus élevé. Ses talents de guerrier auraient du le lui permettre en tout cas, fit une recrue mandalorienne au vue de son armure neuve.
_ La raison est très simple, ce n'est pas son ambition. Il se bat dans un seul et unique but: devenir le plus fort des guerriers par la force et l'honneur. Et il n'en est pas loin puisque seulement un guerrier a pu le vaincre dans le Cercle des combattants, lui répondit son interlocuteur avec expérience.
Casque à la main, le fier Brandon adressa un regard glaçant à la foule autour de lui comme pour les dissuader de le défier. Son adversaire, toujours à terre, n'arrivait pas à se relever tout seul et attendait apparemment un peu d'aide. Le vainqueur n'eut pas un seul regard vers lui.
A ce moment-là, l'autre sergent qui avait trouvé Den et Vala cette nuit annonça:
_ Maître Sio a décidé de nous rejoindre après notre dernier rapport. Nos ordres sont toujours de ne pas bouger...







Tout le Conseil sauf Avada-Jumi et Viridia entourait le petit Sith avec l'aide de quelques autres Jedi rescapés. Si leur visage n'exprimait pas de haine il était en revanche déformé par la profonde aversion qu'ils ressentaient à l'égard de l'ex-novice. De nombreux Jedi étaient déjà morts en seulement quelques heures et c'était intensément perceptible dans la Force.
Kalin lui-même n'en revenait pas de la rapidité avec laquelle les évènements s'étaient enchaînés et en grande partie à leur insu. Il y avait eu sa capture, la mort d'Avada-Jumi, les combats dans les rues et l'exécution de son plus grand ami presque sous ses yeux.
Lorsque le cercle de Jedi s'immobilisa autour du Sith, Taveel amorça la conversation sans colère dans la voix:
_ Vous êtes piégé! Rendez-vous il ne vous sera fait aucun mal!
Le petit Sith ne ressemblait à présent plus à un humain mais à un monstre difforme. Il était évident qu' il n'arrivait plus à supporter sa puissance obscure. Un liquide noirâtre commençait à perler de ses yeux noirs et sa peau devenait aussi blanche que celle d'un mort.
_ Vous n'obtiendrez rien de moi! Je suis ici pour vous détruire! Annonça t-il par télépathie à Kalin et tous les autres Jedi présents. A cet instant, les membres de l'Ordre furent pris de nausées et des voix inintelligibles envahirent leur esprit. Kalin se souvint alors des plus terribles choses qu'il lui étaient arrivés sans qu'il puisse se contrôler.

Comme dans un rêve, il se retrouva dans un appartement délabré sur Ossus à côté d'une version de lui plus jeune d'une vingtaine d'années. Sa réplique fixait une jeune femme brune d'une beauté époustouflante et habillée en Jedi.
_ Enfin je te revois Asha, dit le jeune Kalin d'une voix chargée d'émotion.
Asha l'accueillit avec un sourire doux mais qui exprimait aussi de la tristesse.
_ Tu n'aurais pas dû venir, répondit-elle en guise de retrouvaille.
Une étincelle d'incompréhension traversa les yeux de Kalin.
_ Comment? Cela fait presque depuis un an qu'on ne s'est pas revu. Une année que tu étais en mission loin de moi et c'est tout ce que tu trouves à me dire?
Il voulut lui prendre la main mais celle-ci la retira un peu trop brusquement. Le désarroi de Kalin augmenta lorsqu'elle détourna aussi la tête.
_ Qu'y a t-il? Que se passe t-il?
La Jedi poussa un soupir et se décida à satisfaire sa curiosité légitime.
_ J'ai fait durer la mission pour rester là-bas à l'abri du regard de l'Ordre.
_ Pour quelle raison, demanda le jeune Kalin, la gorge sèche. Un mauvais pressentiment l'assaillait aussi sûrement qu'asha allait lui annoncer une mauvaise nouvelle.
_ J'ai...j'ai eu un fils. Je suis restée afin que personne ne remarque ma grossesse. Je suis désolée, fit-elle les larmes aux yeux.
Cette nouvelle foudroya son interlocuteur qui sentit brusquement une énorme vague d'émotions négatives l'envahir. Il n'arrivait pas à croire qu'elle ait pu le trahir de cette façon.
Quant à l'autre Kalin, il souffrait presqu'autant mais plus de chagrin que d'autre chose. Il suppliait que tout s'arrête. Il ne voulait pas revivre une nouvelle fois ce qui restait comme le plus grand échec qu'il ait connu.
Le Jedi ne releva pas la tête mais entendit son double parler d'une voix chevrotante d'indignation.
_ Mais...je croyais que tu m'aimais!
Asha pleurait à présent à chaudes larmes. Le jeune Kalin lisait dans ses yeux une infinie tristesse. Il savait qu'elle regrettait de le faire souffrir ainsi mais cela ne le calmait pas pour autant.
_ Je ne suis pas sûre de t'avoir jamais aimé...murmura t-elle d'une voix secouée de sanglots.
Dans un élan de colère, Notsun prit sa bien-aimée dans ses bras et la poussa en hurlant:
_ Dis moi qui est ce salaud qui a su te conquérir!
Le vrai Kalin vit Asha en train de tomber violemment en direction du coin pointu d'une table. Il ne voulait absolument pas revoir ça.

Reprenant le contrôle de son esprit à la force de sa volonté, le Jedi parvint à revenir à la réalité et constata qu'il était étalé par terre sur le sol dallé de la place d'Ossus. Encore ébranlé par le rêve, le Jedi se releva difficilement.
Seul maîtres Taveel, Broom Kom, Wooryuh, Tima et Yadia était encore debout. Quant aux autres, ils gesticulaient dans tous les sens en gémissant, probablement en proie à leurs démons intérieurs.
Notsun se joignit au lien mental qui unissait les membres du Conseil et demanda silencieusement:
_ Qu'allons nous faire pour le contrer? Ses pouvoirs sont largement supérieurs...
_ Justement, du seul moyen qui peut nous permettre de l'emporter, nous discutions, l'interrompit Yadia, joignez-vous à nous et faites ce que l'on vous dira de faire à notre signal...


************************************************

Viridia avait eu fort à faire dans les dernières heures. En effet il s'était occupé à lui tout seul de plusieurs étages afin de les pacifier. A présent il avait neutralisé un grand nombre d'anciens chevaliers Jedi sans les tuer mais quelque chose l'agaçait. L'attaque des Sith pouvait se justifier par leur désir de vengeance ou de détruire la seule véritable menace pour eux. Pour lui ces raisons n'étaient pas suffisantes. Cette offensive frappait peut-être l'Ordre Jedi au coeur en leur infligeant de lourdes pertes mais dans l'esprit du petit Jedi, il ne faisait pourtant aucun doute qu'elle n'aurait jamais pu aboutir à la destruction totale d'Ossus. Le problème avait été abordé sous tous les angles en peu de temps et Viridia pensait avoir trouvé le plan des Sith.
Le maître Jedi s'était rendu à l'étage le plus bas du temple Jedi à quelques dizaines de mètres sous la surface de la planète. Cet endroit était normalement réservé en cas d'assiègement du temple pour faire office de bunker. Toutefois, il y avait encore des niveaux encore plus profond et rares étaient ceux qui en connaissaient l'existence. C'était d'ailleurs à cet endroit qu'avaient été entreposés les holocrons Sith découverts quelques années auparavant. Ce sont ceux-là même qui causèrent la chute de l'ancien professeur Jedi d'histoire Odénout Mapassar.
Viridia bifurqua à droite pour atteindre les escaliers en pierre qui menaient encore plus bas dans les entrailles d'Ossus.
Il espérait vraiment avoir raison. Il ne fallait absolument pas que les Sith prennent conscience de l'existence de ce qui se cachait sous le temple Jedi. Son peuple et lui en étaient les gardiens depuis de nombreux millénaires et tous les anciens avaient su préserver le secret. Il n'y avait donc aucune raison pour que les Sith soient venus pour cela.
_ Tiens, tiens, maître Viridia...
Même en étant murmurée, la voix fit facilement cesser le silence dominant des sous-sol du temple.
Viridia se retourna vivement pour découvrir l'identité de celui qui avait parlé. Le Jedi Laydus lui faisait face avec un franc sourire.
_ Pas senti, je vous avais. Très étrange, cela est, se méfia instinctivement l'alien plusieurs fois centenaire. D'autant plus qu'il sentait que les intentions de maître Laydus n'étaient pas claires.
_ Pourquoi êtes-vous ici maître? Que craignez-vous? Questionna lentement l'homme au bouc blanc avec une voix mielleuse.
Viridia comprit enfin la vérité et ses oreilles en tombèrent de déception.
_ Pour la même raison que vous, là je suis. Pas comme les autres, vous êtes. Corrompu, vous avez été.
_ Votre exceptionnelle clairvoyance a donc fini par se manifester, se moqua Laydus en éclatant d'un bref rire, cela fait depuis que j'ai recueilli ce petit novice bizarre. J'ai tout de suite su qui il était et prit en considération le pouvoir que m'offrirait les Sith si je les aidais.
_ Parce qu'il l'a bien voulu, su vous l'avez, si détruire aussi facilement l'esprit de nombreux Jedi, il peut faire. Contrôlé votre esprit relâché, il a pu. Du bon côté, vous pouvez encore revenir.
Mais Laydus ne l'écoutait pas, il semblait animé d'un désir violent de prouver à Viridia que personne ne pouvait se dresser face aux Sith.
_ Vos petits copains du Conseil n'auront pas la moindre chance de le vaincre. Il a été créé par les Sith et possède leurs pouvoirs comme celui de détruire tout esprit. Même le vôtre n'y résisterait pas.
_ Possible, cela est. Vous dire quelque chose, je dois. Aucune chance de descendre ses escaliers, vous n'avez, fit Viridia en tournant résolument le dos au passage menant au sous-sol.
_ Nous verrons...répliqua Laydus avec une assurance suspecte.
Viridia se demandait ce que pouvait bien lui cacher l'ancien Jedi. Le plus étrange était qu'il ne semblait pas avoir l'intention de l'attaquer. Le vieil humain courait pourtant inutilement des risques à rester là à discuter avec son pire ennemi.
Le déclic se fit avec la soudaineté d'une évidence qui frappait le petit Jedi. Au même moment, il entendit quelqu'un qui remontait les escaliers d'un pas presque inaudible.
Viridia se retourna et vit un vieux Twi-Lek qui tenait un petit appareil d'étrange conception à la main. Les yeux vides d'Avada-Jumi se posèrent alors sur le petit être qui lui faisait face.
Viridia tenta d'esquiver le coup rapide de sabre laser du Twi-Lek mais c'était sans compter l'attaque lâche de Laydus par derrière. En effet, celui-ci joignit ses mains et assomma le maître Jedi pris par surprise.





Les six Jedi encore debout avaient du mal à résister. Ils avaient réussi à repousser leurs plus terrifiants démons mais les nausées étaient encore là et les assaillaient comme s'ils avaient attrapé une maladie.
_ Maîtres, nous ne tiendrons plus longtemps...se plaignit Notsun légèrement courbé vers le sol.
Il ne reçut aucune réponse de la part de ses supérieurs qui restaient intensément concentrés sur le Sith. A présent, son visage était tuméfié d'une atroce manière. Ses yeux étaient pratiquement liquéfiés, sa peau pourrissait et ses mains étaient devenues squelettiques.
L'abomination leva les mains au ciel et, dans un cri inhumain, en fit sortir de nombreux filets de fumée noire.
Kalin reconnut tout de suite l'attaque qui avait détruit le pauvre Avada-Jumi. Mais il n'eut pas le temps d'en faire part aux autres maîtres car ceux-ci lui donnèrent le feu vert.
Le maître de Den Liser ferma alors les yeux et s'ouvrit au maximum à la Force. L'entité qui régissait la galaxie se déversa en lui comme d'habitude mais cette fois-ci il la concentra en lui. Par ce moyen, il pourrait atteindre l'essence de son âme. La difficulté de la manoeuvre résidait dans le fait que toute erreur d'inattention pourrait tout faire échouer en ne produisant aucun résultat.
Enfin Notsun atteignit l'essence de sa vie, elle était aussi lumineuse qu'un soleil de Tatooine. Le courant de Force que Kalin s'était efforcé d'emmagasiner devint alors tout aussi blanc et éblouissant mais sur une plus grande échelle. La technique ultime contre le côté Obscur était prête. Quand il le voulait, le Jedi pourrait utiliser la Lumière de Force contre l'ennemi...





Juste au moment où les filets de fumée noire lancés par le Sith allaient atteindre Kalin, une lumière émanant de ce dernier les repoussa comme un bouclier. La même chose se produisait avec Yadia et les autres. Le cercle de la Lumière était à présent mis en place et quiconque restait à côté des rayons devenait instantanément paisible. De cette façon, quelques Jedi à terre cessèrent de se morfondre et revinrent dans le monde réel.
La créature Sith hurla encore plus avec une haine à glacer le sang. Le débit de fumée obscure devint plus puissant et plus épais. Mais rien ne troublait la concentration de Kalin et les autres. Petit à petit, ils avançaient vers la créature prise au piège dont la fumée noire commençait à se concentrer autour d'elle en un tourbillon néfaste.
Le ciel couvert commença à lancer des éclairs dans toutes les directions en illuminant les environs.
Ne voulant pas s'avouer vaincu, le Sith dirigea alors ses mains à l'horizontale de chaque côté de son corps famélique enveloppé de vêtements de novice. Le flux d'énergie obscure que recevait les six Jedi devint encore plus intense et Kalin mit un genou à terre en se crispant mais ne cassa pas le lien. Il savait qu'il lui faudrait tenir jusqu'au bout, même au prix de sa vie. Les autres Jedi, remis de la précédente attaque du Sith, se joignirent tant bien que mal au lien pour produire leur Lumière et soulagèrent un peu la pression que recevait Notsun.
Celui-ci s'autorisa à ouvrir un oeil crispé par l'effort en direction de l'ancien novice.
Un Halo de Force Obscure l'entourait, ce qui restait de ses yeux était orange-vif et son corps se désintégrait nettement. En effet, une horrible vision s'imposa au Jedi lorsque des morceaux de chair se détachèrent des avant-bras de la créature mourante. Elle luttait pour exister le plus longtemps possible bien que l'issue soit inéluctable.
A ce moment-là, le tonnerre éclata et devança de peu les premières gouttes.
Le Cercle de la Lumière se rapprocha encore et ne fut plus qu'à un mètre du Sith dont on ne voyait plus rien. Il était masqué par la fumée noire qui ne faisait que tournoyer autour de lui puisqu'elle était repoussée par la Lumière. La victoire semblait acquise mais le prix était élevé.
En dernier recours, la créature corrompue envoya tout ce qui lui restait de pouvoir sur le maillon faible de la chaîne: c'est à dire Kalin.
Les membres du Conseil profitèrent du changement pour attaquer l'ennemi avec leur essence lumineuse. Un cri aigu s'éleva de ce qui restait de la bouche de la chose squelettique lorsqu'elle fut frappée par les rayons de Lumière. Elle se tordit de douleur de manière convulsive puis se volatilisa brusquement en une volute de fumée inoffensive. L'ennemi n'était plus.
Le Cercle de la Lumière s'estompa et les Jedi respirèrent enfin. Mais le répit fut de courte durée car maître Taveel s'exclama de sa voix grave:
_ Oh non! Kalin a été touché!
En effet, le vieil homme avait mordu la poussière et son visage avait la pâleur de celui d'un mort...




A quelques milliers de kilomètres de Coruscant, le vaisseau de Zurth Draal dérivait sans son possesseur. Non loin, une imposante flotte de croiseurs de la République protégeait une zone de la planète ville. Lyra luttait sans cesse contre les larmes qui lui venaient aux yeux. Elle savait que c'était dans ces moments-là qu'elle devait être forte, seulement la perte de son maître l'avait amenée dans un état proche de l'anéantissement que seul la vengeance pourrait ôter. Devant elle, Twick s'affairait aux commandes du vaisseau tandis qu'Owen tentait de communiquer avec la flotte républicaine.
L'hologramme d'une femme entre deux âges habillée d'une tenue républicaine galonnée apparut:
_ Sergent Mordum! Ici l'amirale Drum de la quatrième flotte, que vous voulez vous? J'ai cru comprendre que c'était urgent.
_ Oui Amirale, un tournant décisif vient de se produire. Ossus, la planète mère des Jedi a subi une offensive, expliqua l'imposant Owen qui n'avait même pas eu le temps de se changer. Ses habits étaient donc toujours maculés de sang.
_ Les mandaloriens? Essaya de deviner Drum en fronçant les sourcils.
Le sergent secoua la tête négativement.
_ Non il semblerait que ce soit l'oeuvre des Jedi Obscur...
_ Laisse-moi lui faire un compte-rendu de la situation s'il te plaît, l'interrompit Lyra avec un regard déterminé.
_ Tu es sûre? Tu as subi une épreuve difficile.
Elle prit la place d'Owen en silence puis elle lui répondit.
_ Oui mais je n'ai pas perdu l'usage de la langue.
La réplique fit sourire le républicain. La jeune Jedi s'adressa à l'hologramme.
_ Amirale, je suis la Jedi Lyra Mayn. Mon maître Zurth Draal vous a déjà contacté à ce sujet mais j'avais espoir que vous changeriez d'avis. Nous avons besoin de votre aide pour secourir deux Jedi sur Ilum.
_ Mais le Chancelier n'a toujours pas changé d'avis. Je crains que vous n'ayez fait tout ce voyage pour rien, répliqua l'amirale, agacée.
Lyra décida alors de faire valoir ses arguments.
_ Les Jedi ont subi de nombreuses pertes à cause de ceux qui contrôlent l'armée mandalorienne. Il est inévitable qu'un grand nombre de Jedi choisiront de faire la guerre avec vous si vous leur prouvez vos bonnes intentions. Vos intérêts dans une telle attaque ne doivent pas s'arrêter là. Vous avez une opportunité unique de prendre le contrôle d'une planète mandalorienne et de détruire une de leurs flottes par surprise.
Au changement d'expression du visage de l'amirale Drum, Lyra sut qu'elle avait capté l'attention de l'officier républicain.
_ La République est désespérée mais pas aveugle. Vos propos doivent être appuyés par un de vos supérieurs pour intéresser le Chancelier.
Mayn sortit un K7 à bande de sa bure et l'introduisit dans l'interface du vaisseau.
_ Voici un message de l'instance la plus haute de l'Ordre Jedi.
Au bout de quelques minutes, la républicaine demanda congé pour soumettre la requête au Chancelier.
_ Vous croyez que la République va accepter? Moi, cela m'étonnerait qu'ils acceptent de sacrifier des soldats pour sauver deux des vôtres, dit Twick en croisant les bras.
_ Pourtant leur réponse sera oui. Ils n'ont pas le choix car la flotte mandalorienne est bien plus nombreuse. Ils savent que seule l'aide des Jedi pourra inverser la tendance donc ils sauteront sur cette occasion. Le message que je leur ai envoyé, il m'a été donné par mon maître et il m'a dit que c'est ce qui convaincrait définitivement la République, répliqua Lyra.
La Jedi avait du mal à tenir mentalement. De nombreuses connaissances avaient déjà péri sur Ossus et elle était partie sans savoir si la situation s'était arrangée. Seul les flammes séductrices de la vengeance et le désir impérieux de retrouver Den la faisait avancer. Mais que se passerait-il pour les autres Jedi? Iraient-ils avec la République pour venger leurs compagnons décédés? Elle pouvait répondre affirmativement à cette question cruciale. Mais la jeune femme laissa ces pensées de côté.
_ Connaissez-vous le contenu du message? Questionna le rodien intrigué.
_ Non...
Néanmoins, Lyra se demandait ce que pouvait bien raconter ce message. Son maître lui avait interdit de le regarder et elle respecterait cette volonté.
_ De toute façon, le principal est le résultat et l'union face à nos ennemis communs, intervint Owen qui avait terminé les préparatifs pour le voyage. Nous vaincrons.
Lyra tourna ses yeux verts en direction de l'entrée du cockpit. Elle avait de la chance d'avoir des amis fidèles. Twick était une vieille connaissance et avait déjà eu l'occasion de prouver son courage et son amitié même s'il pouvait se montrer lâche de temps en temps. Quant au républicain, il s'était rapproché d'elle au cours des derniers jours où elle lui avait appris les manières de faire des Jedi. L'adolescente savait que le colosse était très loyal envers la République mais aussi très attaché à ceux qu'il estimait le plus. Cependant, elle devait bien admettre qu'elle ne le connaissait pas assez. Ses motivations étaient de combattre les mandaloriens tout en honorant la dette de vie qu'il s'était octroyé envers Kalin mais Lyra pensait qu'il y avait aussi quelque chose de personnel.
Un bip sonore s'éleva dans le cockpit pour signaler une tentative de communication. La Jedi fit alors une nouvelle fois apparaître l'hologramme.
_ Jedi Mayn, la quatrième flotte de la République vous suivra jusqu'à Ilum sur ordre du Chancelier...
Modifié en dernier par Darkliser le Mer 28 Mai 2008 - 17:20, modifié 2 fois.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Revan1er » Dim 18 Mai 2008 - 15:10   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

J'ai découvert ton histoire il y a un certain moment de ça Darkliser et je dois dire qu'elle est géniale! Je suis fan!
Je n'ai hélas pas encore finit de tout lire. Je me rattraperais rapidement.

Bonne continuation!
Je suis le feux de la haine.
Tout l'univers s'incline devant moi.
j'ai découvert la vraie vie...
Revan1er
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 83
Enregistré le: 22 Avr 2008
Localisation: Metz
 

Messagepar AJ Crime » Dim 18 Mai 2008 - 21:31   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

Darkliser a écrit: d'une dizaine de mètres il était déjà impossible de distinguer quoique

le déjà me paraît de trop, et peut-être qu’une petite virgule après mètres serait pas mal.

Darkliser a écrit:d'un speeder encastré dans une ouverture d'un immeuble des sous-bassement d Coruscant

une lettre oublié (ça arrive) en tu entends quoi par une ouverture, porte ? Fenêtre ? Trou d’obus ? le détaille est anodin mais à la lecture on ne s’en fait pas une bonne idée.

Darkliser a écrit:cette erreur aurait pu lui coûtait encore plus

coûter… infinitif.

Darkliser a écrit:Josh jubila car un des speeder voulait se poser pour examiner la carcasse fumante et le rechercher.

C’est le « speeder » qui va le rechercher ? ? ? ?

Darkliser a écrit:et les chances qu'elle soit amicale étaient de zéro.

« Approchaient » plutôt qu’un commun verbe être ? ? ? ?

beaucoup de « chercher » dans ce début.

Darkliser a écrit: Pense-tu

Ça serait pas plutôt « penses-tu »….

Darkliser a écrit:Le carnage était sans sang

le carnage ne répandait pas le sang, plutôt ou un truc approchant le "était sans sang" me paraît un peu lourd.

Darkliser a écrit:Les deux combattants étaient sans casque à la grande surprise du Jedi.

"ne portaient pas", histoire d'enlever un verbe être....

Darkliser a écrit:Et il n'en ai pas loin puisque seulement un guerrier a pu

verbe être pas avoir, "il n'en est pas"

Darkliser a écrit:n'exprimait pas de la haine il était en revanche

pas de haine, tout simplement.

Darkliser a écrit:qu'as ha allait lui annoncer

qu'Asha, je suppose?

Darkliser a écrit:Notsun se joint au lien mental qui unissait les membres du Conseil et demanda silencieusement

se joignit, me semble plus correct.

Darkliser a écrit:Laisse-moi lui faire un compte-rendu de la situation s'il te plaît, l'interrompit Lyra avec

vouvoiement et tutuoiement dans la même phrase, c'est osé ...

Darkliser a écrit:Mayn sortit une disquette de sa bure et l'introduisit dans l'interface du vaisseau.

une disquette, tu es sure que ce n'est pas plutôt une K7 à bande ???? :idea:


Voilà encore un très bon chapitre, très intéressant au niveau de l'histoire, sans incohérences notables. En revanche je n'ai pas pu corriger toutes les petites fautes de conjugaisons, accords et ortho que j'ai croisé, ça serait trop fastidieux. Encore une petite lecture attentive, ou alors Notsil et Titi vont se jeter sur cette belle pature.

J'attends la suite avec impatience.
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Notsil » Dim 18 Mai 2008 - 22:45   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

Eh bien, que voilà un morceau très intense et très intéressant ! J'apprécie tout particulièrement le combat des maîtres Jedi contre la "chose" Sith.
On a un tour d'horizon des différents personnages, et tout avance et se met en place petit à petit...

Au niveau des fautes : ^^

de distinguer quoique ce soit.

->quoi que ce soit

une ouverture d'un immeuble des sous-bassement d Coruscant.

->soubassements de

Le silence des bas-fond de Coruscant

->bas-fonds

car un des speeder

->speeders

Surtout que ces ennemis semblaient avoir

->ses

Les habitants des bas-fond venaient

->bas-fonds (bis ^^)

La seule chose utile qu'il connaissait à leur propos est qu'elles étaient

->était qu'elles étaient, mais ça fait un peu lourd, pourquoi pas "il savait juste qu'elles étaient" ? ^^

Pense-tu...la Force est avec moi

->penses-tu

Nous sommes suffisamment équipé pour faire face

->équipés

on ne les a jamais revu, expliqua le chef

->revus

Maintenant soit vous nous aider,

->aidez

Ses trois mercenaires étaient là dans l'unique but de le tuer

->Ces (s'il s'agissait des siens, ils ne seraient pas là pour le tuer ^^)

quelle pourrait bien être l'identité de celui qui les avait engagé.

->engagés

la même odeur nauséabond des bas-fond.

->nauséabonde des bas-fonds (encore une :P^^)

leur humanité les avaient désertés

->leur humanité les avait désertés

Les ennemis approche Jasra!

->approchent

dès qu'il vit un des bannis approchés en courant.

->approcher

ainsi que la vies des êtres humains en train de se battre.

->la vie

l'un de ses mercenaires parvenaient à le retrouver,

->l'un de ces mercenaires parvenait

la présence d'une bonne dizaine de bannis minimum

->le "minimum" me semble de trop vu que "la dizaine" suggère déjà qu'on ne connait pas vraiment leur nombre exact et qu'il s'agit d'une approximation.

quelle partie du corps de ces immondes choses il pouvait bien découpés.

->découper

Des fois, il voyait un visage grimaçant et hargneux apparaître dans son champ de vision

->"des fois" je trouve bof, je préfère "parfois" ça coule mieux ^^

La fièvre brûlante qui avait assailli le padawan semblait presque avoir disparut

->disparue

avec une horde de mandalorien

->mandaloriens (je crois pas que ça soit invariable comme Jedi et Sith ?)

N'empêche que cela nous a sauvé

->sauvés

Ce n'est pas plutôt deux manifestations de ton inconscient?

->Ce ne sont pas

la femme en armure mandalorienne affichait une mine septique.

->sceptique (à mois que tu compares avec les fosses ? ^^)

Même la disciplinée Vala fut émut devant la sincérité et la conviction qui se dégageait de ses phrases.

->fut émue .... qui se dégageaient

Le silence retomba entre eux mais ils étaient tendues.

->tendus (eh vi, ya un mec donc on ne tient pas compte de Vala...)

la plupart ne brassaient que du vides.

->du vide

Il admirait particulièrement le style de brutal et efficace de Brandon.

->le "de" me semble de trop.

Un petit saut arrière lui permis d'éviter le coup

->permit

Mais son adversaire s'était déjà relever pour se précipiter

->relevé

Je suis très surpris que le sergent Brandon n'est pas un grade plus élevé.

->n'ait pas

Et il n'en ai pas loin puisque seulement un guerrier

->il n'en est pas loin (pas de bol ^^)

A cet instant, les membres de l'Ordre furent pris de nausées et des voix inintelligibles envahissaient leur esprit.

->envahirent

Kalin se souvint alors des plus terribles choses qu'il lui était arrivé

->qui lui étaient arrivées

d'une vingtaine d'année.

->d'années

une jeune femme brune d'une beauté époustouflante et habillé en Jedi.

->habillée

J'ai fait duré la mission pour rester là-bas

->durer

Un mauvais pressentiment l'assaillait aussi sûrement qu'as ha allait lui annoncer une mauvaise nouvelle.

->Asha je crois ?

Je suis resté afin que personne ne remarque ma grossesse.

->restée (dur d'écrire à la place d'une fille :sournois: )

Je suis désolé,

->désolée

qui sentit brusquement une énorme vague d'émotions négatives d'envahir.

->l'envahir

Quant à l'autre Kalin, il souffrait presqu'autant mais plus de chagrin que d'autres choses.

->plus de chagrin qu'autre chose ?

Seul maître Taveel, Broom Kom, Wooryuh, Tima et Yadia était encore debout.

->Seuls maître(s) - ils le sont tous ou pas ? - étaient encore debout.

rare était ceux qui en connaissaient l'existence.

->rares étaient

C'était d'ailleurs à cet endroit qu'avait été entreposé les holocrons Sith découverts il y a quelques années.

->qu'avaient été entreposés...il y avait quelques années - quelques années auparavant.

Ce sont ceux là qui causèrent la chute de l'ancien professeur Jedi d'histoire Odénout Mapassar.

->Ceux-là même qui...

les escaliers en pierre qui menait encore plus bas

->qui menaient

Même en étant murmurer, la voix fit facilement cesser le silence dominant des sous-sol du temple.

->murmurée

plusieurs fois centenaires.

->centenaire

J'ai tout de suite sut qui il était

->su

Parce qu'il l'a bien voulu, sut vous l'avez,

->su ^^

Il a été créé par les Sith et possèdent leurs pouvoirs comme celui de détruire tout esprit.

->et possède

ses mains étaient devenus squelettiques.

->devenues

elle était aussi lumineuse qu'un soleil de Shampooine.

->énorme c'est quoi cette planète ?? Elle existe vraiment ? ^^ Ca fait drôlement penser à shampooing quand même ^^

vers la créature pris au piège

->prise

ce qui restait de ses yeux étaient orange-vifs

->était orange vif.

la fumée noire qui ne faisait que tournoyait

->tournoyer

lorsqu'elle fut frapper par les rayon de Lumière.

->frappée...les rayons

Elle savait que c'était dans ses moments-là

->ces moments-là

la perte de son maître l'avait amené

->amenée

Ossus, la planète mère des Jedi a subit une offensive

->a subi

Vos intérêts dans une telle attaque ne doive pas s'arrêter là.

->ne doivent

Voici un message de l'instance la plus grande de l'Ordre Jedi.

->"la plus grande" ça ne le fait pas trop..."de la plus haute instance" peut être ?

De nombreuses connaissances avaient déjà périt sur Ossus

->péri

Seul les flammes de la vengeance

->Seules

Irait-ils avec la République

->Iraient-ils

Et valà ! C'est tout pour cette fois :wink:

Les choses étaient simples lorsqu'on avait pour religion le côté Obscur.

->J'ai bien aimé cette phrase ^^

le sentiment d'avoir réussi sans dommage sa mission.

->Vi, sans dommages (au passage^^), juste quelques petits dégâts collatéraux je suppose ? ^^

Cette partie m'a bien plu, vivement la suite !
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2325
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darkliser » Ven 23 Mai 2008 - 19:00   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

Une petite parodie à absolument prendre à la légère!!!!




Le mystère de la Force



Show: Les guignols de l'info



L'émission des guignols de l'info commence avec le générique habituel. Ensuite on retrouve Poivre d'arvor à sa place habituelle à gauche.


POIVRE D'ARVOR( petits yeux, oreilles décollées, grosses lèvres, gros nez): Salut tout le monde!!!!

(Applaudissements dans la salle)

POIVRE D'ARVOR: Pour cette édition spéciale, je vous présente notre invité de marque : Le Héros d'une fan-fiction de Star Wars se nommant « Le mystère de la Force ».

DEN LISER(Habillé d'une bure de Jedi, Oreilles décollées, voix claire et immature, bouche moyennement grande, gros nez, cheveux châtains): Ouiiiiii c'est moi Den Liser, le plus fort et le plus beau de cette histoire. Bisoux à toute mes admiratrices.

POIVRE D'ARVOR(Un peu pris au dépourvu): ..................................................................euh oui! Alors monsieur Liser vous avez fait ce long voyage d'une autre dimension pour venir ici sur Terre afin de nous parler de votre histoire.

DEN LISER(Enjoué): Ouais! Ouais! C'est ce que je vous ai dit mais en réalité c'était pour rencontrer de belles terriennes.

POIVRE D'ARVOR( Dépité): Comment ça? Vous ne parlerez pas de vos aventures alors?

DEN LISER: Ah si mais j'attends qu'il y est plus de mignonnes créatures qui arrivent dans cette salle.

POIVRE D'ARVOR: Mais ne vous inquiétez pas, cette émission est retransmise sur les chaînes télévisées françaises!

DEN LISER(Saute sur le plateau de la TV, commence à rouler des mécaniques en regardant la caméra): Hé bien!!! Regardez ça !! Pourquoi croyez-vous que je sois un héros dans ma galaxie.

POIVRE D'ARVOR( Se prenant la tête entre les mains): Euuh...on va y revenir!

************************************************************************************************************


POIVRE D'ARVOR: Sans transition écoutons donc les nouvelles provenant du temple Jedi d'Ossus.

( Un écran s'allume derrière Poivre d'Arvor et montre deux Jedi en train de parler dans une salle du Temple)

KALIN NOTSUN( Gros nez, quelques rides, cheveux mi-long poivre sel, oreilles normales, grosse bouche): Maître Taveel ! Que dois-je faire?

MAÎTRE TAVEEL(Peau sombre, gros nez, lèvres énormes, petit yeux, voix hautaine et distingué): A votre avis? Nous sommes des Maîtres, nous n'avons rien à faire dans la vie sauf de rester assis dans un fauteuil et donner des ordres aux chevaliers.

KALIN NOTSUN( désolé, au bord des larmes): Mais Maître, j'ai perdu mon padawan !! Je crois qu'il s'est fait kidnappé par une Twi-Lek.

MAÎTRE TAVEEL(Elevant la voix): Je suis un maître Jedi!! Que voulez-vous que cela me fasse?

POIVRE D'ARVOR: Désolé de vous interrompre messieurs mais Den Liser est sur le plateau de cette émission...

DEN LISER( heureux et agitant la main): Coucou maîtres !!!!!! Je suis ici mais vous avez confondu avec la dernière fois où j'avez capturé une jeune Twi-Lek et....

POIVRE D'ARVOR(Un peu stressé): Cela ira comme ça monsieur Liser!! Alors maîtres, quels sont les nouvelles du temple Jedi?

MAÎTRE TAVEEL: Pas fameuse ! Il ne reste presque plus que nous au temple car beaucoup sont partis pour aller se battre contre les mandaloriens!

POIVRE D'ARVOR( reprenant espoir): Et vous? Que faites-vous?

MAÎTRE TAVEEL: Nous devons rester ici à continuer de ne rien faire.

POIVRE D'ARVOR( Etonné): Mais en tant que Jedi, vous devriez faire quelque chose contre cette guerre non?

KALIN NOTSUN( content): Moi j'enquête sur le meurtre et l'évasion de Kirax. J'ai bon espoir de résoudre cette affaire au plus vite.

MAÎTRE TAVEEL(Levant la main): Doucement mon ami, auriez-vous oublié le Code Jedi:
_ Il n'y a pas d'action, il y a la passivité...

KALIN NOTSUN( honteux): Ah oui c'est vrai!! Pardon maître!!

MAÎTRE TAVEEL( fixe Poivre d'Arvor): La seule chose que l'on fait, c'est d'étudier la Force afin de rendre notre vie encore plus facile.

POIVRE D'ARVOR: Hé bien j'ai comme l'impression que leur galaxie n'a pas fini de tomber dans la chaos!! Allez la suite !!

*******************************************************************************

POIVRE D'ARVOR(joignant les mains): Alors monsieur Liser!! Et si on parlait de la ravissante chasseuse de primes que vous avez aux trousses. Aura t-elle un rôle important dans cette histoire?

DEN LISER( sérieux): Comprenez bien une chose, mon cher monsieur...je suis peut-être un Jedi et je peux lire l'avenir mais lire les pensées de l'écrivain est impossible pour moi. Je crois savoir qu'elle est aux mains des hutts en ce moment. Je n'ose même pas imaginer dans quel état elle sera si l'écrivain décide qu'elle s'en sorte. Je regrette beaucoup de ne pas avoir accepté ses avances dans les premiers chapitre.

POIVRE D'ARVOR: D'après le chapitre 13 c'est exact. Mais vous même, vous êtes normalement prisonnier par les mandaloriens, n'est-ce pas la vérité?

DEN LISER: Oui ! Oui! Mais l'écrivain m'a libéré quelques instants donc je suis venu ici. Il paraît que cela va être bientôt sanglant et je n'aurais donc pas été présentable pour mes admiratrices.

POIVRE D'ARVOR: Cela me fait penser que j'ai un message pour vous monsieur Liser.

DEN LISER: Coooool !!! J'aime beaucoup quand on m'écrit des SMS!!

POIVRE D'ARVOR( pris au dépourvu):.................................................Euuuh non, c'est un message vidéo. Je le visionne ici même.

(Un écran s'allume à nouveau derrière Poivre d'Arvor et une femme apparait)

LYRA MAYN (nez normal, grosse bouche, cheveux long et blond, yeux assez maquillé): Salut mon chou!!( elle réajuste ses cheveux) Je n'aime pas que l'écrivain nous est séparé (Elle réajuste encore ses cheveux). Je vais de ce pas te rejoindre sur Terre ( Elle réajuste...).
( Elle ajouta d'une voix en colère)
Ne te réjouis pas !! Je vais te faire regretter toutes les choses que tu as faites avec Vala!! Et je te surveillerais jusqu'à que tu reviennes ici!!

(Lyra disparaît mais on entend des bruits de blasters)

POIVRE D'ARVOR: Allez ! C'est l'heure de la pub !!!

(Aplaudissements)


POUR LA SUITE QUI EST IMCOMPATIBLE AVEC LA CHARTE PAR ICI: http://darkliser.skyrock.com/5.html
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar AJ Crime » Sam 24 Mai 2008 - 17:59   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

J'ai pas lu... de toute façon avec la tête que j'ai je ne comprends pas l'humour... ça fait pas partie de ton bouquin de toute façon.... juste un lien aurait suffit pour les gens interressé, non ????
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Sam 24 Mai 2008 - 18:59   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

Si tu n'es pas capable de comprendre l'humour alors tan pis :D

ça change vraiment grand-chose de ne mettre que le lien ou de faire comme j'ai fait?
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Notsil » Mar 27 Mai 2008 - 9:55   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

Bah ça faisait un petit intermède bien sympa ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2325
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darkliser » Sam 31 Mai 2008 - 19:19   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

La suite avec une grande avancée pour la trame principale de cette FF.
Bonne lecture :D





Chapitre 19: Des aides inattendues





Plus les heures s'égrenaient et plus Den était convaincu qu'il fallait déserter le camp mandalorien avant l'arrivée de Sio. Mais Vala certifiait que cette idée était mauvaise car les mandaloriens s'apercevraient trop tôt de leur fuite.
Un des hommes armures leur fit un signe de la main.
_ Hep vous deux! Venez par ici, le maître Sio sera bientôt là et nous devons être tous présents pour l'accueillir.
Den se leva en même temps que Vala et traversa le camp bordé de nombreuses tentes à moité vides. Au loin, toute la garnison mandalorienne composée d'une centaine d'unité, semblait au garde à vous.
_ Il a raison. Je le sens qui approche et il ne semble pas de bonne humeur, murmura Vala à travers son lourd casque mandalorien. Aucune peur ne transparaissait dans ses paroles. Décidément cette femme avait un esprit d'acier ainsi qu'un parfait contrôle de ses émotions dans les moments difficiles car Den avait souvent constaté les manières un peu colériques de la Jedi lorsqu'elle était contrariée.
Den parvint à distinguer l'armure rouge de sergent de Brandon au milieu des guerriers. Il était en train de s'adresser à ses subalternes d'une voix autoritaire.
_ ... A cause de notre manque de résultats dans cette chasse, je crains que Sio ne se venge sur nous pour assouvir sa colère. Je vous conseille donc de ne pas l'offenser et de ne parler que s'il vous l'ordonne.
Le padawan ne se l'expliquait pas mais il appréciait le sergent mandalorien. Lui au moins n'avait pas peur de parler de Sio car il semblait évident que les Jedi Obscur inspiraient de la crainte chez le peuple de Mandalore.
_ Vous là! Fit une voix dure.
Den se retourna vers un mandalorien qu'il reconnaissait à son armure qui avait connu des jours meilleurs. C'était lui qui l'avait observé avec une insistance suspecte.
_ Tout à l'heure, votre visage m'a paru familier. Depuis combien de temps êtes-vous dans l'armée?
_ Je suis un éclaireur depuis peu mais je me suis vite habitué à cette planète. Vous avez un problème avec moi? Répliqua Den en priant pour que Vala remarque leur conversation et use de son pouvoir sur ce gêneur.
_ Dans le mille! J'ai l'impression que vous ressemblez à quelqu'un de non-mandalorien de ma connaissance!
_ J'ai un visage commun, peut-être qu'un des Jedi Obscur a le même visage que moi.
Pas très convaincu, Le mandalorien s'éloigna en marmonnant des paroles incompréhensibles. Mais le jeune homme n'eut pas le temps de plus s'attarder sur le gêneur car Brandon venait de recevoir un communiqué et Sio serait là dans un instant.
_ Va...Rolst! Je crois qu'un des mandaloriens m'a reconnu, il faudrait que tu t'occupes de lui., dit le padawan en lui tapotant l'épaule. On est fichu sinon...
_ Je ne peux pas! Il faut que je masque mon aura où Sio me repérera, siffla la jeune femme en se concentrant.
Seuls quelques maîtres parvenaient à se rendre totalement invisibles dans la Force, cet exercice était très difficile. Même lorsqu'il avait tous ses pouvoirs, le jeune homme n'y était jamais parvenu.
Il soupira d'agacement et de frustration car il devait bien y avoir une autre solution. Cela serait plus que stupide de retomber dans les griffes de Sio à ce moment-là.
_ On est pas sorti de l'auberge dans ce cas, il nous faut réagir, répondit Den en constatant l'arrivée du Jedi Obscur suivi d'une escorte de guerriers mandaloriens.
Effectivement, le Jedi Obscur semblait hors de lui et cela se voyait sur son visage que Den pouvait détailler pour la première fois. A part la peau livide, il ne semblait pas ressembler aux autres adeptes de la Force Obscure. Le padawan sourit sous son casque, c'était lui qui avait endommagé son masque lors de l'évasion.
_ Bienvenue maître... commença docilement le sergent Brandon en s'inclinant légèrement.
Mais le Jedi Obscur l'interrompit avec colère. Sa bure noire et complexe virevoltait autour de lui.
_ Avez-vous du nouveau sur les évadés?
_ Nous ne sommes pas parvenu à les rattraper dans le courant de la nuit. C'est d'ailleurs étrange au vue de leur fatigue. Cela fait donc depuis les deux sentinelles assommées que nous n'avons plus eu aucune trace d'eux.
Sio fit silence un instant car les paroles du sergent avaient éveillées en lui l'éclair de compréhension qu'il lui fallait pour régler cette affaire.
_ Vous n'êtes que des abrutis! Tous! Cria t-il avec pitié à l'assemblée d'hommes en armure.
Le sergent Brandon se raidit face à l'insulte mais il se força à demander aimablement des explications à Sio qui fulminait.
_ C'est simple! Les sentinelles que vous avez retrouvées ne sont autres que nos fugitifs! Trouvez-les et amenez-les devant moi! Ordonna l'homme en noir en levant un bras.
Le sergent mandalorien n'avait pas un instant songé à cette possibilité. Même dans sa cruauté et sa colère, Sio semblait intelligent et capable de trouver ce que lui-même n'avait même pas soupçonné. Pourtant, Brandon était un fier guerrier à l'esprit aussi aiguisé qu'une lame de rasoir.
Après avoir fait le tour de tous les soldats, un mandalorien annonça qu'il manquait deux éclaireurs à l'appel ainsi que plusieurs soldats de l'infanterie d'attaque.
Au vue de l'horrible visage de Sio crispé par la haine, Brandon crut que la dernière heure de ce soldat était arrivé mais le Jedi Obscur se calma pour donner d'autres ordres.
_ Fouillez tout le camp et les environs! Si vous ne les retrouvez pas, j'exécuterez quelqu'un pour l'exemple!



Les deux Jedi avaient filé juste avant que l'on ne les découvre. Ils avaient habilement profité du rassemblement mandalorien et entamaient une nouvelle course à travers la jungle.
_ Arrête-toi Den! Je sens un danger proche! Annonça Vala au bout d'un moment.
L'adrénaline de la fuite l'avait déconcentrée un instant de trop. Mais c'était trop tard, cinq soldats les encerclaient déjà en les tenant en joue avec leurs blasters. A l'évidence, ils étaient tombés la tête la première dans un piège tendu par le mandalorien qui avait reconnu Liser.
_ Alors « Jargi », tu voulais partir? Demanda le mandalorien de la voix ravie de celui qui avait réussi son coup.
Pour une fois, Den ne répondit rien car il cherchait un moyen de se tirer de ce mauvais pas. Vala ne pouvait aussi rien faire sans inévitablement déclencher une fusillade.
_ Enlevez vos casques! Que je vois grâce à qui je vais monter en grade!
N'ayant pas d'autres choix, les deux humains obéirent.
_ Il y a eu quelques petits changements mais c'est bien les Jedi fugitifs, annonça une voix bien connue des concernés.
En effet, Sio et Brandon les avaient finalement rejoint avec deux autres soldats et on voyait à l'expression du visage du Jedi Obscur que Den et Vala allaient passer un mauvais quart d'heure.
_ Vous voilà enfin! Den Liser et Vala Loosu, l'apprentie de Viridia en personne... Vous avez de la chance que le seigneur Mapassar vous veuille morts plutôt que vivants, ainsi vous ne souffrirez pas trop longtemps, dit le Jedi Obscur calmement, ce qui était surprenant.
_ Et nous? Nous sommes parvenus à les attraper et...commença le guerrier responsable de la capture des Jedi mais quelque chose l'empêcha de continuer. Sio utilisait la Force pour étouffer le pauvre mandalorien.
_ Toi? Je te félicite pour avoir pris cette initiative qui s'est avérée fructueuse. Tu en seras récompensé mais tu n'aurais pas du m'interrompre. Est-ce bien enregistré? Menaça le Jedi Obscur avec un voix cruelle.
Malgré le tarisssement des molécule d'oxygène dans ses poumons, la mandaloriens trouva la force d'hocher la tête.
Sio relacha alors l'étreinte qu'il exerçait sur la trachée de l'homme en armure qui se remit à respirer de façon saccadée.L'adepte du côté Obscur se tourna vivement vers le sergent Brandon qui était resté statique devant la petite punition que venait d'infliger Sio à un vaillant soldat.
_ Sergent Brandon! Exécutez les Jedi, je les ai assez vus! Et enlevez votre casque pour qu'ils voient les yeux de leur meurtrier!
Lentement, Brandon enleva son casque pour révéler sa tête rasée et son visage dur parsemé de quelques cicatrices qui témoignaient de son passé de guerrier. C'était la première fois que les Jedi voyaient le mandalorien d'aussi près et aperçurent une boucle dorée sur son oreille droite qui lui donnait un air rebelle. Ses mains prirent fermement sa vibrolame et la levèrent au-dessus de ses épaules. Il allait faire ce qu'il faisait le mieux dans sa vie, c'était devenu comme un réflexe: tuer.
Son regard froid croisa celui de Den. Il remarqua à quel point celui-ci était jeune, il devait à peine avoir vingts ans standards tout comme la jeune femme. Le sergent était tiraillé par deux sentiments qui régissaient son existence. L'honneur lui disait de ne pas tuer deux êtres sans défense et son serment d'obéissance envers Mandalore lui soufflait de ne pas discuter les ordres d'un supérieur.
_ Je peux vous aider, lança Den au sergent avec un air sérieux. Liser ne savait pas pourquoi il parlait de cette façon à son futur bourreau. Peut-être la perspective de la mort l'avait-elle rendu fou. En tout cas, il n'avait jamais été aussi sérieux de sa vie.
Brandon ne réagit pas aux paroles mais Sio parut très amusé de voir un Jedi en train de supplier.
_ Mais aidez-moi d'abord, murmura le Jedi, son regard augmentant d'intensité. Le puissant mandalorien en fut momentanément paralysé. Un seul homme l'avait déjà regardé comme ça , un regard qui exprimait à la fois le respect, la détermination et la vérité. Brandon vit en le Jedi une âme de guerrier mais le corps et l'esprit refusaient cette nature.
_ Tue-le! S'impatienta le Jedi Obscur.
En réaction à l'ordre de Sio, Brandon réajusta sa prise sur le manche de son épée et la serra aec plus de détermination. Sa décision était prise et irrémédiable. Il se retourna vers le Jedi Obscur avec un expression de défi. Pour paraître plus déterminé, le sergent gonfla sa poitrine sous son armure.
_ Je refuse! Annonça t-il clairement.
_ Quoi? Fit Sio qui manifestement était pris au dépourvu.
_ Les Jedi Obscur détruisent toutes les valeurs que mon peuple a su entretenir pendant de nombreux siècles. Et assassiner gratuitement deux prisonniers sans défense ne fait pas parti de ces valeurs, s'expliqua calmement Brandon en fixant froidement l'humain corrompu.
Le Jedi Obscur s'approcha du sergent avec un sourire mauvais, il était impossible de savoir ce qu'il allait faire. Les deux hommes étaient de taille égale mais le regard hautain de Brandon le faisait légèrement dominer l'utilisateur de la Force.
_ Si j'ai bien compris, commença le Jedi Obscur en détachant les syllabes, vous osez vous rebeller contre l'autorité des Jedi Obscur ainsi que de celle de votre chef suprême Mandalore?
Le sergent fixa tour à tour les quelques mandaloriens présents autour de lui.
_ C'est exact. Et j'exhorte tous les mandaloriens à faire comme moi!
Mais personne ne bougea, personne n'approuvait Brandon ou du moins, personne n'osait en présence de Sio. Le Jedi Obscur ne put s'empêcher de brièvement éclater de rire devant cette réaction pour le moins logique.
_ Mes frères mandaloriens, si vous refusez de me suivre vous êtes autant mes ennemis que cet homme qui se prétend fort alors qu'il se cache derrière ses pouvoirs. J'aurais au moins la satisfaction de périr en vrai guerrier et pas en laquais soumis.
Le mandalorien se mit alors en position défensive devant Sio et attendit que celui-ci fasse le premier geste. Le Jedi Obscur n'eut jamais le loisir de faire une telle action car des explosions retentirent derrière lui. Plusieurs mandaloriens tournèrent la tête en direction du campement et c'était la seule chose qu'il fallait à Den et Vala pour surprendre leurs adversaires.
Vala attaqua son adversaire de droite en lui assénant un coup de pied dans l'entrejambe que même une armure ne pouvait protéger efficacement. Sa vitesse accélérée grâce à la Force, la jeune mais talentueuse Jedi se retrouva en un clin d'oeil derrière le soldat le plus près et se servit de lui comme bouclier aux attaques des deux autres.
Quant à Den, il avait eu l'astucieuse idée d'utiliser une grenade et de la lancer derrière Sio pour éliminer ses deux gardes. Le padawan n'avait pas voulu risquer de blesser Brandon qui avait entamé un combat équilibré avec le Jedi Obscur. Les instincts guerriers du mandalorien semblaient rivaliser avec le pouvoir de son adversaire. Celui-ci s'amusait de voir un mandalorien le défier.
Entre-temps, Vala était parvenue à se débarrasser des deux soldats mais le dernier visait Den par derrière. L'élu n'avait rien remarqué et la Jedi ne serait pas assez rapide pour faire quoi que ce soit pour l'aider.
_ Attention! Prévint-elle plus par réflexe que par réelle utilité car elle savait que Den ne réagirait jamais assez vite pour éviter la salve de blaster.
Effectivement elle entendit un tir partir. Finalement, Den Liser se retourna, alerté par le bruit, et vit le dernier mandalorien s'effondrer par terre dans un bruit lourd. Son bourreau apparut alors derrière lui, révélant sa silhouette humanoïde et effrayante.
_ BPS1 pour vous servir maître, fit l'androïde comme s'il avait accompli une action mineure.
Brandon pointa immédiatement sa vibrolame en direction du nouvel arrivant. Derrière-lui gisait le cadavre du Jedi Obscur.
_ Euh...il va falloir qu'on m'explique ce qui s'est passé, fit Den en regardant successivement BPS1 et le corps inanimé de Sio.
_ J'ai simplement profité de l'arrogance de cet homme. Il se pensait tellement plus fort que moi que je l'ai surpris sans aucune difficulté, éclaira le mandalorien toujours avec froideur. Bon et lui, qui est-ce?
_ Unité BPS1 au service du Jedi. Maître, cette unité doit-elle riposter à la menace voilée de ce mandalorien comme elle vient de le faire pour vous sauver la vie? Répliqua le droïde en armant ses blasters intégrés.
_ Non c'est un ami maintenant, déclara Den en fixant le sergent qui acquiesça brièvement. Bon nous n'avons pas le temps de plus discuter pour le moment, l'explosion dans le campement ne distraira pas longtemps les mandaloriens. J'imagine que c'est toi BPS1 l'auteur de ceci?
_ Oui maître. Mais BPS1 est au regret d'annoncer que la batterie de son bouclier d'invisibilité est vide.
_ Vala? Tu as quelque chose à ajouter? Demanda Den en constatant que le ragrd perçant de la Jedi transperçait littéralement le mandalorien.
_ Ses convictions m'ont l'air d'être honnêtes et je ne perçois aucun signe d'une quelconque intention de nous trahir, répondit celle-ci en se détendant.
Tout le monde avait accepté les capacités de Den a diriger efficacement un groupe malgré son jeune âge.
_ Parfait! Avec un peu de chance, les renforts arriveront bientôt...


**********************************************************


La flèche filante arriva enfin en vue d'Ilum après un voyage qui avait duré de nombreuses heures. La forme effilée du vaisseau de Kirax la chasseuse de primes se propulsa en direction du croiseur mandalorien le plus proche afin de manifester ses intentions pacifiques. Elle avait l'impression de se jeter dans la gueule du loup mais celui qui l'avait aidé à s'échapper d'Ossus semblait avoir pensé à tout. Une communication mandalorienne fut capté par la Flèche Filante.
_ Ici le prédator mandalorien  Shiva , identifiez-vous ou vous serez détruit, annonça une voix agressive sans préambule.
_ Je suis une chasseuse de primes et je suis à la poursuite d'un Jedi qui est sur cette planète. Mon code d'identification est 1094570-B70-13.
Pendant le silence qui suivit, la femme croisa les doigts pour que le code qu'on lui avait donné soit exact. A tout hasard, elle se prépara pour une manoeuvre d'esquive.
_ Flèche Filante, votre autorisation est validée mais si vous vous retournez contre nous de quelque façon que ce soit, vous serez exécutée! Nous avons effectivement un problème de Jedi alors bonne chasse!
« On ne peut pas être plus clair »pensa la chasseuse de primes en virant pour entrer dans l'atmosphère.
Elle activa ensuite le boîtier de localisation du mouchard posé sur le vaisseau des Jedi. Un signal lumineux indiqua sa position à quelques centaines de kilomètres vers l'équateur de la planète tropicale.
Quelques minutes plus tard, Kirax posa son appareil volant dans une petite clairière à côté d'une partie de la forêt particulièrement haute. Elle découvrit facilement le Crystal Obscur bien caché dessous et pratiquement invisible depuis les airs. En revanche, Kirax avait l'impression que retrouver son propriétaire serait bien plus ardu. Il y avait deux possibilités, soit les Jedi s'étaient fait prendre, soit ils avaient d'une manière ou d'une autre continué à pieds. La seconde semblait être la plus probable car le mandalorien n'avait aucunement mentionné une capture.
Autour d'elle, de nombreux cris d'animaux se faisaient entendre. Cette planète lui changeait énormément son quotidien habituellement bercé par l'urbanisation et la pollution. La jeune femme se surprit à vouloir s'affaler sur l'herbe pour contempler le ciel azur et apprécier la beauté de la nature. Mais le repos n'était pas dans ses options, sa proie devait être capturée morte ou vive mais pour elle, le mieux était de la ramener vivante. La beauté était dans sa combinaison de combat car malgré l'aversion qu'elle avait pour les Jedi ils restaient de formidables ennemis capables du pire. La preuve était qu'ils avaient résisté avec succès à Prev Domban, un des chasseurs de primes les plus craints de toute la galaxie.
Son vaisseau redécolla et parcourut l'immensité de la forêt humide d'Ilum. Kirax aperçut un camp mandalorien qui, autant qu'elle put en juger, était au trois-quart vide. Aux environs de la chaîne montagneuse, un détail excita sa curiosité. Une fumée s'élevait comme s'il y avait un incendie ou bien une explosion. La chasseuse de primes espérait que les mandaloriens ne la canarderaient pas en croyant que c'était elle l'auteur de ceci.
Après une longue accélération des moteurs subluminiques du vaisseau, elle survola le deuxième camp mandalorien d'aspect plus rudimentaire que le premier et se posa loin des flammes qui le ravageaient.
_ Halte! Fit un mandalorien en armure rouge lorsque la chasseuse de prime descendit la rampe. Qui êtes-vous et que venez-vous faire ici?
_ Je suis une chasseuse de primes et je viens m'occuper des Jedi. Seraient-ce eux les responsables de cet incendie? Dit Kirax en balayant du regard le campement à moitié ravagé.
Le sergent mandalorien analysa la situation.
_ Rien n'est moins sûr...on ne nous a pas prévenus de votre arrivée mais puisque vous êtes ici sans chasseurs aux trousses j'imagine que vous êtes avec nous sur cette affaire.
_ Savez-vous où ils sont?
_ Pas précisément mais ils se sont enfuis vers la grotte de la montagne en abattant maître Sio et plusieurs mandaloriens. Un sergent est porté disparu, nul doute qu'il est mort lui aussi, expliqua l'homme en armure rouge qui était à présent le commandant de toute la troupe mandalorienne.
La chasseuse de primes réfléchit un instant. Elle savait qu'elle aurait du mal à les rattraper à pieds.
_ Bon, dites-moi ce que vous savez du terrain d'ici aux montagnes.
_ La jungle s'espace et on ne peut plus avancer à terrain couvert. Il est impossible de poser un vaisseau sans risquer de l'endommager mais il y a la place en tout cas.
_ C'est bien ce qui me semblait, répondit Kirax avec un petit sourire. Une idée lui était venue, elle était réalisable et si cela marchait, sa proie serait à elle. De plus, elle ne refusait jamais un petit challenge de pilotage.
_ Participerez-vous aux recherches avec nous? Demanda le sergent avec espoir.
La jeune femme se rapprocha de lui et lentement lui caressa sa joue mal rasée.
_ Désolé mais je travaille seule, conclut la sernpidalienne en remontant dans son vaisseau.
Le sergent se rappela trop tard d'une information qu'elle aurait du savoir.
« J'ai oublié de la prévenir pour les wrix...c'est bien dommage pour une si jolie demoiselle... »

*******************************************************


L'avancée à travers la jungle se faisait en silence. BPS1 ouvrait le bal en première position tandis que Vala fermait la marche juste derrière Brandon. Quelques paroles avaient été échangées mais elles n'avaient concerné que le futur proche, c'est à dire le moyen d'atteindre la grotte.
_ Pourquoi avez-vous décidé de venir avec nous Brandon? Finit par demander Den en se retournant quelque peu. Cette question lui brûlait les lèvres depuis au-moins une heure mais le regard antipathique du mandalorien était très dissuadant.
_ Tu n'as pas encore compris? Les ennemis de mes ennemis sont mes amis. Hors pour moi, les Jedi Obscurs sont les plus dangereux car ils pourrissent mon peuple de l'intérieur. Vous m'avez ouvert les yeux et aidé à briser mes chaînes, soyez en fier.
_ Et vous n'aurez aucun scrupule à tuer vos anciens amis? Fit Den avec des yeux ronds.
_ Être sous le joug des Jedi Obscur signifit qu'ils sont faibles et la pitié n'existe pas pour eux. Toutefois j'ai bon espoir qu'un jour ils voient que l'apparente puissance des serviteurs Obscurs n'est qu'une façade, répliqua gravement le sergent.
Vala glissa une remarque bien sentie. On avait l'impression que rien n'aurait pu faire plus plaisir à la Jedi que de s'occuper de ce mandalorien.
_ Et vous vous considérez fort alors que vous faites souffrir des millions de gens juste parce que vous avez envie de faire la guerre. Mais votre avidité de sang et de violence sera la cause de votre perte.
Brandon s'arrêta brusquement et se retourna vers la Jedi. Celle-ci fixait le mandalorien d'un oeil noir.
_ Je voudrais savoir ce qui vous permet de juger mon peuple. Vous ne nous connaissez pas, les Jedi et la République ignoraient même notre ignorance il y a un siècle, Fit celui-ci avec son habituel regard glacial.
_ Ne me provoquez pas, mandalorien! Les exemples de vos barbaries gratuites ne manquent pas! Répliqua Vala en perdant son calme.
Den décida d'intervenir au milieu de la dispute.
_ Ce n'est pas le moment pour régler vos comptes. On est en cavale je vous le rappelle!
A la grande surprise du Jedi, Vala se détourna de Brandon et passa devant lui sans un mot.
La jungle devenait de moins en moins dense donc ils se rapprochaient de la montagne qui en réalité n'était rien d'autre qu'un ancien volcan endormi ou inactif. En effet, on pouvait voir aux alentours quelques pierres poreuses. Mais Brandon avait prévenu que ce terrain était favorable pour les wrix, une espèce féline et carnivore attaquant en meute.
BPS1 stoppa brusquement sa marche quelques minutes plus tard et annonça une mauvaise nouvelle. Il avait détecté un vaisseau qui était passé au-dessus de leur position, peut-être que les mandaloriens s'étaient décidés à risquer leurs vaisseaux finalement.
La petite troupe de hors la loi redoubla par conséquent de vigilance. Chacun avait ses pensées et ses objectifs, tous différents mais pourtant ils avançaient dans la même direction. Vala n'avait rien dit mais elle se sentait mal. Une perturbation dans la Force d'origine lointaine était parvenue jusqu'à elle. Ses sens et ses connaissances sur la Force n'avaient malheureusement pas pu lui en dire plus.
Encore une fois, l'androïde s'arrêta mais cette fois-ci les trois humains en déterminèrent la cause. Des bruits de blaster étouffés par la distance se faisaient entendre dans la jungle étrangement silencieuse.
Les trois compagnons se mirent d'accord pour aller voir de quoi il retournait.
_ Il y a de nombreuses présences animales, je sens leur faim dévorante. Il doit y avoir quelqu'un dans les parages. Prévint Vala en empoignant le manche de sa vibrolame.
_ Des mandaloriens? Proposa Den en décrochant le blaster de Twick de son armure.
Ce fut Brandon qui répondit d'une voix monocorde.
_ C'est possible mais nous ferions mieux de nous en assurer.
A ce moment-là, trois wrix les attaquèrent par le côté. Griffes et dents aiguisées sorties, les prédateurs se jetèrent sur leurs proies prises par surprise. Mais c'était sans compter les réflexes inhumains de BPS1, le sens du danger de Vala et le sang froid à tout épreuve du sergent Brandon. Le droïde arma un de ses bras et tira sans regarder sur le félidé le plus proche qui s'effondra aussitôt dans un miaulement d'agonie. Le deuxième reçut en pleine tête un coup de pied de Vala qui le projeta par terre. La Jedi l'acheva ensuite sans problème en enfonçant sa vibrolame dans sa poitrine beige. Quant à Brandon, il ne fit pas dans le détail. Il étouffa le dernier wrix de petite taille avec son impressionnante poigne.
_ Restez sur vos gardes! Ceci n'est qu'un petit aperçu car les wrix se déplacent habituellement par bande d'une vingtaine d'individus environ, dit Brandon en jetant le cadavre de sa victime d'un geste dédaigneux.
En passant quelques fougères touffus, le groupe découvrit une dizaine de félins en cercle autour d'un vaisseau de bonne facture. A son pied, une jeune femme aux cheveux rouges semblait aux prises avec les prédateurs. Son blaster gisait au sol, inutile au corps à corps, tandis que sa vibrolame recourbée tournoyait autour d'elle avec une vélocité telle que les wrix semblaient hésiter à passer à l'offensive.
Autour d'elle il y avait quelques animaux morts ou incapables de se lever mais cela ne dissuadait pas les autres de continuer à harceler la femme.
_ Allons l'aider, fit Den en se levant. Le puissant bras du mandalorien le retint facilement.
_ Doucement le jeunot! Un bon guerrier doit savoir utiliser tous les atouts à sa disposition avant de se jeter tête baissée dans le combat. Je suis sûr qu'une bonne grenade sonique effrayerait un peu la meute.
Toujours accroupi derrière les fougères, Brandon lança le projectile tandis que Den prévenait la vaillante femme.
Tout le monde sauf BPS1 se couvrit les oreilles pour éviter de devenir temporairement sourd. Une onde blanche et circulaire s'échappa de la grenade et parcourut les rang des wrix. Certains s'effondrèrent mais d'autres restèrent sur leurs pattes désorientés. Même atténuée par la distance, la puissante onde sonique fit souffrir le padawan qui plongea par terre, les mains plaquées sur ses oreilles. Den Liser se releva tant bien que mal et doubla BPS1 qui arrosait copieusement les wrix les plus proches. L'humaine semblait elle aussi avoir été touchée par le projectile de Brandon car elle n'arrivait pas à reprendre ses esprits. Étrangement, cette personne lui rappela quelqu'un. La mauvaise nouvelle vint de deux wrix qui se léchaient les babines devant elle en s'apprêtant à mordre sa chair pour la déchiqueter. En tant que Jedi, Den ne pouvait laisser faire une chose pareille. Le jeune homme zigzagua au milieu des félins incapacités et sauta tout en tirant le plus possible. Une lumière rouge s'alluma immédiatement sur le blaster, il était surchargé malgré les améliorations apportées par Twick. Le Jedi se réceptionna dans une rapide roulade, prêt à continuer le combat. Mais les deux wrix ne bougeaient plus car ils étaient criblés d'impacts de laser.
« Hé bien! Je n'aurais jamais cru pouvoir tirer quatre fois en une seconde » s'étonna t-il en fixant sa petite arme.
Celle qu'il venait de sauver se dégagea de ses deux agresseurs morts et Den eut enfin la possibilité de la dévisager. La surprise du jeune Liser ne parut pas être réciproque. Kirax était sûrement venue pour lui et ce n'était certainement pas un sauvetage qui arrêterait une chasseuse de primes.
_ Venez! On est toujours en danger ici! Fit Den en regardant autour de lui les animaux qui recouvraient leurs sens.
Kirax le regarda bizarrement mais elle décida de le suivre en ramassant au passage son blaster. La femme pesta contre elle-même et la manière dont ces animaux l'avaient surprise.
Apparemment les autres avaient eu fort à faire car les félins carnivores avaient aussi attaqué par-derrière.
La chasseuse de primes pressa le canon de son arme sur le dos de Den et lui chuchota:
_ Tu es mon prisonnier alors ne compte pas aller ailleurs que dans mon vaisseau.
_ Est-ce la toute la reconnaissance dont tu es capable? Je suis franchement déçu...ironisa Den.
_ Vous, lâchez cette arme! Ordonna Vala en passant sa vibrolame sous le cou de la chasseuse de primes. La situation paraissait alors sans issue.
Le sourire de Kirax s'étira en révélant ses dents parfaites.
_ Si tu fais un geste vers moi, je le tue sans état d'âme...
_ Laisse Vala, je m'occupe de Kirax, fit Den sur un ton rassurant.
La Jedi croisa les bras tandis que BPS1 et Brandon arrivaient.
_ Vous vous connaissez? Bien, j'ai hâte de voir comment tout cela va se finir...
_ Disons que notre rencontre a été abrégée. On n'en était encore qu'aux présentations si ma mémoire est bonne, indiqua Den qui ne semblait pas effrayé qu'on le menace d'un pistolet blaster.
_ Arrête de faire ton malin! Je t'embarque dans mon vaisseau tout de suite et je te livrerais à l'Echange.
Le jeune homme savait que la chasseuse de primes n'était pas une tueuse et il espérait pouvoir faire ressortir en elle son bon côté.
_ Les mandaloriens ne te laisseront pas partir avec moi, c'est un fait. Pourquoi crois-tu qu'ils me recherchent si ardemment? Ce n'est certainement pas pour que tu files avec moi sans qu'ils se soient assurés que je sois mort! Donc tu n'as que deux solutions envisageables.
La chasseuse de primes réfléchit intensément pendant quelques secondes. Il était hors de question de tuer Liser car elle lui devait la vie et de plus, un ancien serment qu'elle avait fait la rattrapait. Il lui était interdit de tuer quelqu'un qui lui avait sauvé la vie. Cela faisait des années que Kirax n'avait pas pensé à son étrange passé. De toute manière, faire du mal au Jedi signifirait une échaufourrée avec ses compagnons et elle aurait du mal à s'en sortir indemne. La seconde solution était la plus difficile mais néammoins la plus censée. Elle ne devra pas lacher sa prime d'une semelle où qu'elle aille. De toute Les paroles du padawan étaient véridiques mais elle ne se laisserait marcher sur les pieds si facilement.
_ Qu'est-ce que tu proposes?
_ La République sera bientôt là et c'est à ce moment-là que l'on pourra s'enfuir. Mais en attendant tu devras nous suivre et...relâcher ta prise.
_ Bon d'accord, fit-elle, contrariée, mais je ne te quitterais pas des yeux. Tu es toujours mon prisonnier et cela ne changera pas. Je veux te dire que je n'ai pas oublié le fait que tu m'as sauvé la vie donc je ferais tout pour ne plus avoir cette dette envers toi.
Elle avait parlé très rapidement comme si cela lui en coûtait de dire cela. Seul Vala eut une impression étrange à ce propos, c'était comme si Kirax cachait quelque chose...
Brandon fit une moue dépréciative car pour lui cette poupée ne pourrait apporter que des ennuis.


****************************************************


Josh Janesh avait enfin quitté la planète-ville non sans mal. En effet, les mercenaires, bien renseignés, l'avaient attendu devant sa navette et l'avaient pris en embuscade. Leur nombre supérieur n'avait cependant pas pesé lourd face à la puissance du Jedi Obscur qui en avait finit rapidement mais sans faire de mal à ses agresseurs. Josh avait deviné que celui qui les avait engagés n'était autre que son maître en personne afin de le tester. Ils avaient la vie sauve seulement parce que le Jedi Obscur pensait que leurs talents pourraient être utiles à nouveau.
Plus tard dans la haute atmosphère de Coruscant, le jeune homme avait remarqué un mouvement inquiétant de la flotte républicaine. Il en avait déduit que celle-ci préparait une attaque. Mapassar avait été prévenu mais que pouvait-il faire? Il n'était pas omniscient...
A présent, la navette était en hyperespace. Le Jedi Obscur se sentait un peu seul de temps en temps et inévitablement il repensait à l'époque où il partageait une solide amitié avec Den et Lyra. Tout ceci était du passé et les choses avaient bien changé depuis. Maintenant il était contre la République et luttait pour prendre le pouvoir afin de mettre sur pied un puissant gouvernement contrôlé par les adeptes du côté Obscur. Un jour où l'autre, il affronterait à nouveau Den et cette fois-ci, il serait prêt à lui prouver qui est le plus fort. Josh sentait la Force devenir plus puissante en lui à chaque journée qu'il passait à s'entraîner à maîtriser le côté Obscur et ses arcanes.



**************************************************


Maître Viridia avait récupéré de l'attaque lâche de Laydus mais il était parvenu à s'enfuir avec l'objet. Il n'avait pas eu le temps de bien l'identifier mais il était presque sûr que Laydus s'était trompé. Son secret n'avait toujours pas été découvert où du moins, les sith n'avaient pas une idée précise de ce que cela était.
Autant qu'il put en juger, les dégâts causés par l'attaque des Sith étaient irréversibles même si le nombre de Jedi ayant péri n'était pas excessivement élevé. La mort du Sith avait changé la nature de la planète Ossus à tel point que le côté Obscur se faisait ressentir en permanence dans la cité d'Ossus et ses environs. Les conséquences n'avaient pas tardé à faire leur apparition. En effet, la flore et la faune avaient un comportement bizarre et le temps devenait glacial alors que la saison chaude débutait à peine sur Ossus. Aucun des habitants qui avaient fuit n'étaient revenus, ce qui faisait ressembler la ville à une cité fantôme.
Plus tôt dans la nuit, le Conseil avait discuté de l'offensive des Sith. Viridia avait dit que le Sith n'était q'une monstrueuse création. Tout le monde avait été d'accord sur ce point. D'après les informations données par le défunt, les Sith avaient réalisé une sote de rituel pour donner à celui-ci quelques uns de leurs pouvoirs. Rien que la pensée de croire que la menace Sith était aussi puissante que le monstre défiait l'imagination. Mais Viridia restait lucide.
Le petit maître Jedi se trouvait à l'infirmerie juste en face d'un de ses nombreux anciens padawans. Kalin Notsun dormait paisiblement d'une respiration lente et profonde, trop profonde. La dernière attaque du Sith lui avait presque été fatale et avait atteint directement son cerveau. Cela expliquait en partie l'état comateux dans lequel Kalin se trouvait et il y resterait encore longtemps car même les meilleurs guérisseurs du temple n'avait rien pu faire pour l'aider.
La tristesse du petit alien se lisait dans ses yeux ainsi que de la culpabilité. Viridia se détestait pour ce qu'il avait fait et causé. Ce n'était pas digne d'un Jedi. Il en vînt à se demander si en sept cents ans de vie il avait vraiment appris quelque chose.
Maître Kom le Kel Dor entra alors dans la salle avec l'intention de parler à Viridia.
_ Ce que vous allez me dire, je sais. Agité et ébranlé est l'Ordre Jedi. De colère et de vengeance, son coeur se remplit. Devina celui-ci.
_ Il y a plus encore, certains veulent partir de l'Ordre car ils n'ont plus confiance en nos décisions. Les récents évènements ont accéléré cette tendance de manière irréversible, indiqua Broom Kom de sous son respirateur.
Continuant de fixer Kalin, Viridia resta silencieux. Le Kel Dor continua d'exposer la situation.
_ Savez-vous que le reste du Conseil pense que les Jedi doivent fuir cet endroit? Le côté Obscur est devenu fort ici. Nous pensons nous réfugier dans les enclaves Jedi dispersées dans la galaxie et nous utiliserons pour ça la capacité de frêt de nos anciens croiseurs.
_ Ce qui vous semble le mieux pour les Jedi, faites donc. Pour ma part, plus un Jedi, je ne suis. Restez ici je vais, afin d'éradiquer le côté Obscur. Pour mes actions, telle sera ma punition.
_ Que dites-vous maître? Vous vous retirez? Mais pourquoi? Demanda faiblement le Kel Dor abasourdi par de telles paroles.
Cette fois-ci le petit alien se retourna vers Kom et regarda le Jedi avec ses petits yeux perçants.
_ Oui. Plus Jedi, je ne suis. Irrévocable est cette décision...
Modifié en dernier par Darkliser le Dim 08 Juin 2008 - 13:20, modifié 3 fois.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Notsil » Dim 01 Juin 2008 - 22:46   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

Ca bouge pas mal dans ce chapitre en effet !


Le petit groupe rassemble de nouveaux membres et on apprend les conséquences de l'attaque d'ossus...

Pour les fautes ^^ :

Un des hommes armures leurs fit un signe de la main.

->leur (jamais de "s" devant un verbe ^^)

nous devons être tous présent pour l'accueillir.

->présents

en constatant l'arrivée de Jedi Obscur

->du ?

les paroles du sergent avaient éveillées en lui l'éclair de compréhension

->éveillé

Les sentinelles que vous avez retrouvés

->retrouvées

L'adrénaline de la fuite l'avait déconcentré un instant de trop.

->déconcentrée si tu parles bien de Vala ^^

Vala Loosu, l'apprenti de Viridia en personne

->apprentie

Vous avez de la chance que le seigneur Mapassar vous veuille mort plutôt que vivant,

->morts plutôt que vivants.

La cruauté de cet homme ne connaissait vraiment pas de limite.

->pas de limites

sa seule erreur fut d'avoir eut une initiative en présence de Sio.

->d'avoir eu

Exécutez les Jedi, je les ai assez vu!

->vus

une boucle dorée sur son oreille droite qui lui donnait un air rebel.

->rebelle ^^

Le sergent était tiraillait par deux sentiments

->tiraillé

J'aurais au moins la satisfaction de périr en vrai guerrier et pas en laquai soumis.

->laquais

Derrière-lui gisait le macchabée du Jedi Obscur.

->derrière lui gisait le cadavre (macchabée reste un peu trop familier je trouve, et surtout désigne le Jedi Obscur en lui-même ; tu ne peux pas dire " le macchabée du Jedi Obscur" )

fit Den en regardant successivement BPS1 et le cours inanimé de Sio.

->corps

que les yeux perçants de la Jedi transpercer littéralement le mandalorien.

->enlever le "perçants" peut-être ? ^^et "transperçaient"

les capacités de Den a dirigé efficacement un groupe malgré son jeune âge.

->à diriger

Une communication mandalorienne fut capté par la Flèche Filante.

->captée

si vous vous retournez contre nous de quelque façon que ce soit, vous serez exécutez!

->exécutée

soit les Jedi s'étaient fait prendre, soit ils avaient d'une manière ou d'une autre continué à pied.

->à pieds

Mais le repos n'était pas dans ses options, sa proie devait être capturée morte ou vive mais pour elle.

->j'ai du mal avec la fin de la phrase ?

La beauté était dans sa combinaison de combat car malgré l'aversion qu'elle avait pour les Jedi ils restaient de formidables ennemis capable du pire. La preuve est qu'ils avaient résisté avec succès à Prev Domban, un des chasseurs de primes les plus craint de toute la galaxie.

->capables...la preuve était...les plus craints

Serais-ce eux les responsables de cet incendie?

->Seraient-ce

on ne nous a pas prévenu de votre arrivée

->prévenus

tandis que Vala fermait la marche juste devant Brandon.

->si elle ferme la marche, elle doit être derrière Brandon ^^ ou au moins côte à côte.

Cette question lui brûlait les lèvres depuis au-moins une heure mais le regard antipathique du mandalorien était très dissuadant.

->dissuasif ?

Vous m'avez ouverts les yeux et aider à briser mes chaînes,

->ouvert...et aidé

Brandon s'arrêta brusquement et se retourna vers la Jedi.

->s'il est derrière elle, il n'a pas à se retourner ^^

Vala se détourna de Brandon et passa devant lui sans un mot.

->elle est déjà devant lui ^^

En effet, on pouvait voir au alentour quelques pierres poreuses.

->aux alentours

Griffes et dents aiguisés sorties,

->aiguisées

par bande d'une vingtaine d'individus environs,

->environ

En passant quelques fougères feuillus,

->feuillues, mais "touffues" passerait mieux (ça parait logique qu'une fougère ait des feuilles ^^)

autour d'un vaisseau de bonne manufacture.

->de bonne facture

Une onde blanche et circulaire s'échappa de la grenade et parcouru les rang des wrix.

->parcourut

Certains s'effondrèrent mais d'autres restèrent sur leurs pattes désorientés.

->sur leurs pattes, désorientés

malgré les améliorations apportés par Twick.

->apportées

Mais les deux wrix ne bougeait plus

->bougeaient

La Jedi croisa les bras tandis que BPS1 et Brandon arrivait.

->arrivaient

Pourquoi croies-tu qu'ils me recherchent si ardemment?

->crois-tu

Qu'es-ce que tu proposes?

->Qu'est-ce

Josh Janesh avait enfin quitter la planète-ville non sans mal.

->quitté

Il en avait déduis que celle-ci préparait une attaque.

->déduit

il affronterais à nouveau Den et cette fois-ci,

->affronterait

il serait près à lui prouver qui est le plus fort.

->il serait prêt à lui prouver qui était le plus fort

les sith n'avait pas une idée précise de ce que cela était.

-<les Sith n'avaient pas

si le nombre de Jedi ayant périt n'était pas excessivement élevé.

-->péri

Les conséquences n'avaient pas tardés à faire leur apparition.

->tardé

les flores animale et végétale avaient un comportement bizarre

->la flore et la faute avaient

Aucun des habitants qui avaient fuis n'étaient revenus,

->fuit

La dernière attaque du Sith lui avait presqu'été fatale

->lui avait presque été fatale

si en sept cent ans de vie il avait vraiment appris quelque chose.

->sept cents ans

Nous pensons nous réfugier dans les enclaves Jedi dispersés dans la galaxie

->dispersées

Et voilà, ce sera tout pour cette fois ^^

Ce chapitre pose pas mal de nouvelles questions, que va devenir le groupe sur Ilum, comment les Jedi vont s'en sortir, et quel est cette chose que les Sith recherchent si activement ^^
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2325
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar Darkliser » Dim 01 Juin 2008 - 23:15   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

Merci pour ta contribution!!

Sinon pour les questions posées, certaines viendront tôt mais d'autres beaucoup plus tard! :D
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Den » Mar 03 Juin 2008 - 10:57   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

Chapitre IX:
Un chapitre plutôt riche, je trouve!Il s'y passe plein de choses, mais je pense qu'il aurait gagné à avoir plus de détails.
Chapitre X:
J'aime bien la façon dont tu abordes l'aspect politique dans ce chapitre. On y ressent bien mieux les implications des parties.

L'histoire est bien menée et donne envie d'en savoir plus. C'est de mieux en mieux écrit et plus ça avance, plus on s'intéresse à nos héros. Une bonne chose donc! :)
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5282
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar AJ Crime » Mer 04 Juin 2008 - 16:43   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

Et ben voilà un bon bout d'histoire que voilà. En espérant en lire quelques autres avant la fin... On a bien basculé vers la fin ça se sent mais l'histoire est riche et agréable. Quelques réflexions en passant... S'il n'y en avait pas ça ne serait plus moi....

Darkliser a écrit: Il faut que je masque mon aura où Sio me repérera, siffla la jeune femme en se concentrant. Seuls quelques maîtres parvenaient à se rendre totalement invisibles dans la Force,

retour à la ligne après le "point" ça ne fait plus partie du dialogue; descriptif. Et il y en a d'autres tout au long du texte...

Dans la suite, Sio tue un élément de ses troupes qui semble plutôt motivé. Même s'il est sur de lui c'est un peu dommage de se priver ainsi d'un membre actif de sa troupe. En plus, en le tuant alors qu'il a capturé les deux fugitifs, il pourrait ne pas motiver les autre à prendre des initiatives, même les bonnes....

Darkliser a écrit: Le sergent était tiraillait par deux sentiments

"tiraillé" plutôt.

Darkliser a écrit: que les yeux perçants de la Jedi transpercer littéralement le mandalorien.

"transperçaient". par contre ça doit être douloureux d'avoir les yeux hors des orbites pour transpercer quelqu'un avec....

Darkliser a écrit: Les trois compagnons se mirent d'accord pour aller voir de quoi il en retourner.

"de quoi il retrounait."

Darkliser a écrit: Donc tu n'as que deux solutions envisageables.

quelles sont les deux solutions, il me semble que tu n'en exposes qu'une. Et pis il lui faut mort ou vif, si elle le tue les mandaloriens seront contant et elle aura ce qu'elle veut...

Darkliser a écrit: le temps devenait glacial alors que la saison chaude débutait à peine sur Ossus.

explique moi comment une saison chaude peut toucher toute une planète en même temps. Elle a bien deux hémisphères aussi ?

Voilà, en espérant ne pas avoir trop marché sur les plate bande de Notsil.
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Mer 04 Juin 2008 - 19:50   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

AJ Crime a écrit:Et ben voilà un bon bout d'histoire que voilà. En espérant en lire quelques autres avant la fin... On a bien basculé vers la fin ça se sent mais l'histoire est riche et agréable. Quelques réflexions en passant... S'il n'y en avait pas ça ne serait plus moi....


En effet :D


Dans la suite, Sio tue un élément de ses troupes qui semble plutôt motivé. Même s'il est sur de lui c'est un peu dommage de se priver ainsi d'un membre actif de sa troupe. En plus, en le tuant alors qu'il a capturé les deux fugitifs, il pourrait ne pas motiver les autre à prendre des initiatives, même les bonnes....


Hé bien en fait, Sio explique les raisons de sa mort mais le plus important c'est qu'il ne veut pas qu'ils prennent des initiatives car il prend ça comme une désobéissance. En clair il voulait aliéner les mandaloriens, les rendres dociles et surtout...pas rebelle. Heureusement Brandon a su ouvrir les yeux.
J'espère t'avoir satifait.

"transperçaient". par contre ça doit être douloureux d'avoir les yeux hors des orbites pour transpercer quelqu'un avec....


On comprend que c'est le regard et non les yeux qui transperce quand même? :ange:

quelles sont les deux solutions, il me semble que tu n'en exposes qu'une. Et pis il lui faut mort ou vif, si elle le tue les mandaloriens seront contant et elle aura ce qu'elle veut...


Deux raisons qui feront que la chasseuse de primes ne veut pas tuer Den.
_ Ce n'est pas une tueuse de sang-froid
_ Den lui a sauvé la vie


explique moi comment une saison chaude peut toucher toute une planète en même temps. Elle a bien deux hémisphères aussi ?


Une saison chaude sur la planète? c'est pas possible :x

Mais j'ai dit Ossus car la cité des Jedi s'appelle la cité d'Ossus mais je vais quand même rajouté cité pour une meilleur compréhension.


Merci pour les corrections et il est possible que le prochain chapitre arrive plus tard que les précédents
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar AJ Crime » Mer 04 Juin 2008 - 21:05   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

Pour ce qui est des explications de Sio, elles ne tiennent pas trop la route parce que ça ressemble plus à un caprice qu'autre chose. Maintenant en temps que jedi Obscur il a le droit d'avoir des caprices mais je le croyais suffisemment intelligeant pour ne pas faire une erreur aussi grossière. Il n'y a que les mauvaises initiatives qui ne doivent pas être prises ou meritent un chatiment (le plus difficile est de savoir dés le dépard si elle sera bonne). Tu fournis une occasion au sergent de se révolter sur un plateau en or. Ce n'est pas la première fois que je te fais cette critique de bruler des étapes et d'arriver trop facilement à ton but. Dans l'espace ce n'est pas forcément la ligne de droite qui représente le chemin le plus court... Et sur terre le chemin le plus court est souvent le plus difficile.

Si on comprend très bien que c'est le regard qui transperce, il est évident que tu n'as pas marqué cela et que le doute sur ton idée peu s'affirmer pleinement. Tu n'avais pas de soucis de répétition il me semble sur le mot "regard".

C'est bizard, il me semblait au contraire que tu avais dépeinte kara comme une chasseuse hors pair, très froide et pour qui seul le contrat a une importance et qu'importe les moyens nécessaires. En revanche, tu ne cites toujours qu'une seule option alors que tu nous prépares à en entendre deux... Si tu désires qu'elle en écrate une en pensée ou en parole pour l'adoucir alors ne te prive pas de l'écrire. Tout simplement, et tu la rendra plus sympathique en instaurant le doute dans l'esprit de la jeune femme.

Si tu rajoutes cité Ossus ça me va mais regardes un peu plus haut tu parles directement de la planète Ossus dans un autre paragraphe presque contigue fait attention que les deux idées ne se téléscopent pas....

Moi je suis complétement à l'arrêt sur le premier jedi avec ma dernière nouvelle pour le recueil 4 et mes autres projets.... j'avance plus mais il va falloir que je m'y remette avant de trop lacher si non le reprise risque d'être difficile...
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Jeu 05 Juin 2008 - 6:49   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

Oui j'ai testé ça aussi :D

J'ai brulé les étapes tu me dis? en y repensant c'est possible mais je préparais déjà sa révolte depuis quelques chapitres et je pensais que c'était bon.
e crois que je vais réssuciter le mandalorien alors lool

Pour Kirax ( et non Kara) tu as raison sauf que je dis aussi à plusieurs reprises qu'elle ne tue que lorsqu'elle y est obligé. Autrement dit elle ne recherche pas la facilité, elle a aussi un honneur qu'elle doit préservé. Tu auras certainement une révélation étonnante à ce sujet dans le TOME2 si tu suis la FF jusque là
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Revan1er » Dim 08 Juin 2008 - 18:18   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

Enfin... après tant de temps j'ai enfin rattrapé mon retard!

Alors que dire à part que ton histoire est captivant, j'avais toujours envi de continuer mais parfois mon emploi du temps ne me le permettait pas...

A présent je n'ai plus qu'une chose à dire: Vivement le suite!!!
Je suis le feux de la haine.
Tout l'univers s'incline devant moi.
j'ai découvert la vraie vie...
Revan1er
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 83
Enregistré le: 22 Avr 2008
Localisation: Metz
 

Messagepar Darkliser » Lun 16 Juin 2008 - 19:05   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

Voilà la suite
Bonne lecture :)



Chapitre 20: Le gardien de la grotte





Le groupe hétéroclite était enfin en vue de la fameuse grotte censée abriter des cristaux Kiishra. A trois cents mètres de l'entrée, la jungle s'arrêtait brusquement pour laisser place à une sorte de mini désert sablonneux parsemé de quelques squelettes d'animaux. L'endroit en soi donnait déjà matière à s'inquiéter.
_ BPS1? Tu détectes quelque chose? Demanda Vala au droïde statique.
Ses sens de Jedi la prévenaient contre un futur danger, la Force s'agitait par ici. C'était le signe que la corruption du côté Obscur était passée par là. L'ancienne présence d'un esprit puissant était encore perceptible. Mais qui donc pouvait laisser une telle trace? La réponse du bactério la sortit de sa réflexion.
_ Négatif femme brune! Toutefois, l'atmosphère de cet endroit fait penser à un piège. Ces squelettes d'animaux sont très vieux donc la faune de la jungle a compris qu'il y avait un danger à venir ici. Je ne saurais que trop conseiller à mon maître d'agir avec une extrême vigilance.
Brandon décida de dire ce qu'il savait sur ce lieu.
_ Les Jedi Obscurs nous ont ordonné de protéger cet endroit coûte que coûte bien qu'ils nous aientt formellement interdit de tenter d'y pénétrer. Aucun vaisseau ne peut se poser ici car des tourelles antiaériennes ont été installées par qui? Je n'en ai aucune idée. Je pense que le monstre dont vous parliez doit se trouver dans la grotte.
_ C'est bien possible! Le côté Obscur émane de la grotte tout comme le disait Kawashi et les autres sur le datapad, répliqua Vala qui semblait avoir oublié sa rancune envers le mandalorien pour se concentrer sur le problème le plus urgent.
_ Comment ça un monstre? Le Jedi n'ira nulle part sans qu'il y ait une garantie qu'il revienne en un seul morceau, intervint Kirax qui ne quittait plus Den des yeux. Celui-ci en était une peu agacé mais d'un autre côté il ne s'en plaignait pas.
Le padawan la rassura une nouvelle fois.
_ Je t'ai dit que je te suivrais tout à l'heure alors fais-moi confiance. Les Jedi n'ont qu'une parole...
Den et la chasseuse de primes avaient en effet eu une petite conversation à l'écart des autres. Les motivations de la belle femme étaient honorables et Liser lui avait dit être prêt à l'aider à sauver sa mère si celle-ci les aidait dans leur aventure. D'autre part, Den était encore plus convaicu que Kirax ne tenterait contre eux.
_ Sauf bien sûr quand ils succombent au côté Obscur!
_ Comment va-t-on faire pour entrer dans la grotte? Demanda Vala d'une voix forte pour couper court à la conversation. Elle n'aimait pas Kirax ainsi que ses manières mais tout aide, aussi déplaisante soit elle, était la bienvenue.
L'androïde bactério proposa sa stratégie.
_ BPS1 propose une attaque frontale étant donné que la nature de l'ennemi est inconnue ou bien alors quelqu'un doit se dévouer pour traverser seul le désert et voir ce qui va se passer. Ainsi, il n'y aura qu'une personne à mourir au lieu de plusieurs.
_ J'y vais, je n'ai peur de rien et j'ai besoin de transpirer un peu, proposa le vaillant Brandon presque immédiatement. Il était déterminé et sûr de lui. Casque à la main et regard projeté vers la grotte, il avança fièrement tandis qu'une petite brise vint soulever quelques grains de sable.
_ Je viens avec toi! Je ne me pardonnerais jamais si quelqu'un se sacrifiait pour moi, fit le jeune homme brun dans son armure.
BPS1 et Kirax suivirent immédiatement ainsi que Vala. Finalement, ils iraient ensemble ou pas du tout.
Un homme affaibli, une machine évoluée, une Jedi, un traître mandalorien et une jeune chasseuse de primes...voilà de qui se composait la troupe improbable. Ils ne se connaissaient pas bien, la plupart n'avait jamais combattu ensemble, pourtant c'est avec une foi inébranlable dans leurs objectifs qu'ils allaient au défi de l'inconnu. Certains étaient présents pour l'honneur ou pour le bien alors que d'autres pensaient à leur bonheur et à leur fierté personnelle.
Bientôt, la moitié de la distance les séparant à la grotte fut comblée. Ils constatèrent que la plupart des squelettes étaient ceux de wrix. Mais un en particulier attira l'attention de Den.
_ Regardez ça! Un squelette humain! Fit Den en s'agenouillant auprès de ce qui restait du corps.
Brandon plongea sa main dans le sable car il lui semblait voir quelque chose qui scintillait au soleil. Le sable glissa de sa main en révélant un objet cylindrique. Tout le monde reconnut un manche de sabre laser, celui-ci avait l'air un peu vieux mais en assez bon état pour marcher. Vala était la seule Jedi du moment et c'est donc à elle que revint la noble arme.
Mais brusquement, plusieurs cris aigus se firent entendre en provenance de l'austère grotte.
_ Plusieurs signes de vie en approche, indiqua inutilement BPS1 dont les yeux rougeoyaient intensément.
Vala décida de tester sans plus attendre la trouvaille inespérée. Le manche poussiéreux émit un faible grésillement mais laissa finalement apparaître une lame cyan. Les autres s'équipèrent de leurs armes à distance et se préparèrent à un tir de barrage car les cris devenaient de plus en plus nombreux. On pouvait à présent faiblement entendre le martèlement de plusieurs pas non-bipèdes.
_ Liser! Reste derrière-moi! Je te préviens que si tu meurs, je te tue, fit la chasseuse de primes avec un sérieux qu'il ne valait mieux pas prendre à la légère.
Elle se mit devant lui
_ C'est ridicule! Personne ne mourra! Répliqua Den, blaster à la main.
Le jeune padawan allait de nouveau être obligé de défendre sa vie et uniquement la sienne. Il ne pouvait s'empêcher de se reprocher le fait de ne pas être capable de protéger les autres. Par ailleurs, le jeune homme commençait en avoir marre que personne ne le croit capable de se débrouiller seul. Heureusement, tous savaient se battre et cette pensée le rassura.
Sur ces paroles, des dizaines de monstres sortirent enfin de la grotte. Leur apparence était vraiment effrayante avec leurs six pattes velues, leur énorme corps noir, leurs yeux sortant de la tête et leur bouche salivante et débordante de crocs aussi acérés que la lame d'une vibrolame. Ils s'apparentaient donc plutôt à des insectes d'environ un mètre de hauteur.
Den eut un frisson d'horreur en découvrant les créatures mais son courage resta bien ancré. Et pourtant, il se mentirait à lui-même s'il se disait qu'il n'avait pas peur. La Force n'était plus avec lui, il ne pouvait plus contrôler ses émotions aussi facilement qu'avant. Il regarda brièvement à sa droite et vit l'expression toujours aussi froide de Brandon. Quelques muscles de sa mâchoire tressaillaient légèrement, probablement l'excitation du combat à venir car cet homme n'avait jamais peur. Un peu devant lui, Kirax semblait plus farouche que jamais avec son blaster pointé vers les ennemis qui se rapprochaient. A sa gauche, Vala était en posture d'attaque avec une sereine assurance tandis que BPS1 armait comme d'habitude les canons laser intégrés dans ses bras.
Brandon décrocha la dernière grenade de sa ceinture et la lança le plus loin qu'il put en direction des horreurs qui parcouraient la petite surface sablonneuse avec une étonnante rapidité. Pendant ce temps, le reste du groupe sauf Vala ouvrit le feu sur les ennemis survoltés.
Den vit les lasers atteindre plusieurs cibles...en apparence seulement car ils rebondirent sur la carapace des créatures. Une seconde plus tard, la grenade de Brandon explosa au milieu de la bande en soulevant un nuage de poussière.
_ Voyons si ces bestiaux résisteront à une grenade, fit Brandon d'une voix tellement monocorde que l'on avait l'impression que c'était la routine pour lui.
Mais ses espoirs furent vite réduits en poussières. Les monstres émergeaient déjà du nuage blanc sans dégâts apparents et semblaient plus excités que jamais. Les combattants sortirent leurs armes de corps à corps et se préparèrent à recevoir les ennemis comme il se devait.
Vala s'avança devant les autres pour frapper les monstres. La Force était avec elle et son sabre laser serait sans doute redoutable car il pouvait franchir en quelques secondes des portes blindées.
La jeune femme décida de porter une attaque sur le dos de la créature mais le sabre laser réussit à peine à entamer la carapace. Deux autres allaient l'attaquer sur un côté avec un cri strident et agressif. Une impulsion de Force sortit de la main de Vala et les retourna lors de l'impact. La Jedi vit tout de suite une occasion de les tuer et enfonça son sabre dans leur ventre avant de revenir auprès de ses compagnons d'un saut arrière périlleux.
_ Essayez de les retourner, c'est à cet endroit qu'ils sont le plus vulnérable, eut-elle le temps de dire.
BPS1 avait replié ses canons lasers et commençait à distribuer des coups avec ses bras métalliques. Les monstres volaient autour de lui mais en revanche ils se relevaient comme s'ils n'avaient rien senti.
Le mandalorien avait du mal face à trois adversaires. Ils étaient rapides et leurs nombreuses pattes pointues ne cessaient de le harceler. Pour l'instant il parvenait à tout parer avec ses deux vibrolames mais il n'arrivait pas à riposter. Les six membres des créatures semblaient être aussi durs que leur carapace.
Den et Kirax étaient carrément dans leurs derniers retranchements. La chasseuse de primes utilisait toute sa souplesse pour esquiver les attaques des créatures. Son manque de puissance se faisait sentir à chaque fois que sa vibrolame subissait un impact.
Trop rapide pour elle, un des insectes la piqua à la hanche. Elle s'effondra derechef dans le sable avec un gémissement.
_ Vala! Fais quelque chose! On a une blessée! Hurla Den.
La Jedi aux cheveux courts, qui était parvenue à abattre une autre créature, tourna brièvement la tête et acquiesça. L'antipathie qu'elle éprouvait pour la sernpidalienne était heureusement un sentiment en deçà de la nécessité de sauver une vie. Vala repoussa pour un temps les insectes en faisant un mouvement circulaire autour d'elle avec le sabre laser cyan.
_ Vos yeux! Cria t-elle avant d'utiliser la télékinésie pour projeter du sable dans toute les directions. Sauf l'androïde bactério, le petit groupe se couvrit les yeux tandis que les globes oculaires protubérants des créatures furent blessés provisoirement.
Den en profita pour mettre Kirax à l'écart de la bataille et revient vite après de ses compagnons qui s'acharnaient sur les monstres aveuglés. Un plan ingénieux et risqué avait germé dans sa tête.
_ Vala, BPS1! Écoutez, j'ai une idée. BPS1 va me lancer le plus loin possible au-dessus des insectes tandis que Vala va utiliser la Force pour que je plane jusque là-bas. Ensuite je foncerai vers la grotte, je prendrai le cristal et on partira. Raconta t-il de manière simpliste.
Le padawan savait très bien que cela ne serait pas aussi facile qu'il venait de le dire.
_ C'est vrai que tu es en danger ici. Et puis toutes ces bêtes n'ont pas l'air intelligentes donc il ne devrait plus y en avoir à l'intérieur. Surtout sois prudent! Fit Vala sur un ton sévère.
En prenant son maître, le bactério ne put s'empêcher de mettre son grain de sel.
_ Le pourcentage de réussite du plan du maître se situe aux alentours des quinze pour cents. Et sans prendre en compte les éventuels dangers de la grotte.
_ Merci, tu m'aides beaucoup BPS1, fit Den, sarcastique. Surtout Vala, veille que j'atterrisse en douceur.
En guise de réponse Vala Loosu énonça la phrase fétiche des Jedi.
_ Que la Force soit avec toi...
Puis BPS1 prit de l'élan en faisant un tour sur lui-même et propulsa Den haut dans le ciel ensoleillé avec sa force herculéenne. Mais au lieu de directement retomber au sol, le padawan sentit une entité qu'il connaissait bien qui le faisait planer. Au-dessous de lui, il vit Brandon en train d'abattre un des insectes belliqueux en lui enfonçant la vibrolame dans un oeil.

***********************************************

Le padawan sentait que plus il se rapprochait de l'entrée noire plus il descendait vite. Vers la fin, il n'était plus soumis qu'à la loi de la pesanteur. Le sable, heureusement, amortit l'impact avec le sol mais Den ne bougea plus. Le choc l'avait étourdi.
Un pas pesant se fit alors entendre à l'intérieur de la grotte et il n'avait rien à voir avec celui des monstres insectoïdes. L'atmosphère environnante était devenue inquiétante et silencieuse, même le vent avait décidé de se calmer.
Une ombre aux dimensions gargantuesques recouvrit le Jedi face contre terre qui tentait de reprendre ses esprits. Le jeune homme parvint à relever la tête avec un regard hébété pour faire face à ce qu'il avait devant lui.
Au moins cinq fois plus grand que ses congénères, un énorme insecte faisait face à sa proie démunie. Son énorme bouche laissa tomber une importante quantité de salive juste quelques mètres devant le Jedi qui se demandait ce qu'il allait bien pouvoir faire pour impressionner cette bête de guerre. Face à elle, il se sentait comme une fourmi qui faisait face à un bantha à deux doigts de la piétiner. En un coup, Den était sûr que le monstre géant pourrait disloquer ses os.
_ Euh...c'est vous la mère? Fit timidement Liser, un peu abasourdi.
Pour toute réponse, le superinsecte lança un rugissement d'une force peu commune. Si il y avait eu des oiseaux dans les parages, ils auraient probablement été terrifiés et se seraient envolés.
_ D'accord, dit le jeune homme en rebroussant chemin mais le monstre lui barra le passage avec l'une de ses énormes pattes.
Le Jedi décida de contre-attaquer de la même manière que Brandon, c'est à dire en agressant les yeux qui étaient sans doute le point faible des créatures. Den prit bien soin de viser et lança sa vibrolame en direction de la tête hideuse du superinsecte. Celui-ci bougea au dernier moment et avala l'arme blanche du padawan ébahi. La riposte du monstre envoya Den valser un peu plus loin sur un rocher qui l'assomma à moitié.

*********************************************


Au bord de l'inconscience, une voix sèche se fit entendre dans la tête du Jedi.
_ Laisse-moi nous débarrasser de cette créature, tu n'es pas à la hauteur!
_ Je ne te fais pas confiance! Répondit Den, buté.
Darkliser s'énerva:
_ Imbécile! Tu crois avoir le choix cette fois? J'ai à présent assez de force pour prendre le contrôle de notre corps contre ton gré.

Entretemps, l'insecte de cinq mètres de haut avait entrepris d'achever Den en l'écrasant avec une de ses pattes velues. Mais lorsque son membre s'abattit il n'y avait plus personne. Darkliser s'était déplacé en une fraction de seconde et se trouvait juste derrière le rocher. Le monstre s'en aperçut et cracha un liquide vert en direction de sa proie. S'accroupissant derrière sa cachette, Darkliser réfléchit aussi vite qu'il le pouvait à un moyen de détourner l'attention du superinsecte afin de se rendre dans la grotte. Le crachat vert atteignit le rocher et commença à le dissoudre.
Le côté Obscur de Den Liser bondit au-dessus de la masse informe et gluante qui rongeait les alentours et se précipita sur son énorme ennemi. Celui-ci attaqua à nouveau avec sa patte mais cette fois-ci l'élu se baissa pour l'éviter et parvînt même à s'y agripper. Darkliser utilisa la Force pour se projeter sur le dos du monstre et s'accrocha aux poils noirs car l'énervement du prédateur ne cessait de croître.
« Maintenant le plus dur reste à faire » se dit Darkliser avec un sourire.
La rage de la créature le stimulait et le rendait confiant sur la suite des évènement. Il était heureux d'avoir à combattre un ennemi fort mais malheureusement il n'avait pas le temps pour faire durer ce plaisir.
Au bon moment, Darkliser se mit en courir sur le corps velu en direction de l'affreuse tête du monstre. Ses mains se plaquèrent en une seconde sur l'oeil droit du superinsecte qui palpita légèrement. La deuxième partie de l'âme de Den canalisa la Force Obscure et la dispersa sous forme d'éclair qui frappèrent à bout portant l'organe visuel de la créature. Celle-ci hurla de douleur et de colère en s'effondrant par terre tandis que le vainqueur avait sauté en direction de la grotte.
« Il faut que je me dépêche, elle n'est pas morte... »
Cette fois-ci, Darkliser n'avait pas l'intention de laisser Den reprendre le dessus. Le côté Obscur de la Force était intense dans cette grotte et cela jouerait en sa faveur. C'est aussi pour cette raison qu'il valait mieux que Darkliser se serve de son pouvoir pour défaire les pièges qui ne manqueraient sûrement pas...


****************************************************


La quatrième flotte de la République regroupait une bonne dizaine de croiseurs de classe « hammerhead » et était considérée comme la plus faible des flottes de la République. Sa mission en bordure médiane avait été un fiasco et quelques planètes républicaines étaient passées sous le joug des mandaloriens. Elle et les hommes qui la composaient étaient donc en totale disgrâce devant le gouvernement. L'amirale avait su être convaincante avec le chancelier, lui-même avait admis qu'il était crucial de persuader les Jedi de se joindre à l'armée républicaine.
D'après les renseignement rapportés par la Jedi Mayn, la République serait deux fois plus nombreuse en termes de vaisseaux de guerre. L'occasion de détruire quelques prédators mandaloriens avec un minimum de perte ne devait pas être négligée. De plus, si cela pouvait permettre le ralliement de quelques Jedi, l'amirale Drum avait donc beaucoup d'intérêt à réussir cette mission qui restaurerait le prestige de sa flotte.
_ Amirale? Nous sortons de l'hyperespace! Dit l'officier de navigation.
_ La bataille va commencer...répondit celle-ci.


Le Feu Ardent naviguait entre les croiseurs blanc et rouge de la République. Lyra, Twick et Owen avaient été assignés à une tâche de la plus haute importance consistant à guider les vaisseaux de débarquement.
_ Comment va-t-on faire pour trouver les Jedi? Demanda Twick.
_ Facile, je vais envoyer un message télépathique à Vala et Den dès que je les aurais repérés, répliqua Lyra comme si cela était évident.
Les Jedi étaient doués pour ça mais cette technique avait ses limites. Il fallait en effet que la distance entre l'emetteur et le récepteur ne fasse que quelques centaines de kilomètres.
Owen rappela les termes de la mission.
_ Lyra, je sais que tu veux retrouver Den mais on ne sait même pas s'il est vivant. En revanche, l'amirale pense que les mandaloriens protègent quelque chose sur cette planète. Il est donc primordial d'aider les troupes de la République à débarquer sans trop de casse.
_ Sauf que je l'aurais senti si Den avait...péri, dit-elle doucement comme si cette possibilité était inenvisageable. La seule raison à la présence des mandaloriens sur Ilum est les cristaux Kiishra. C'est probablement Mapassar qui leur a ordonné de contrôler la planète. Donc là où il y aura les cristaux, on trouvera probablement Den et Vala ainsi que les mandaloriens
_ Ce que tu dis n'est pas faux mais je trouve que tu te laisses un peu trop guidée par tes sentiments, répondit l'impressionnant Owen Mordum.
Lyra Mayn ne répliqua pas, car elle savait que le sergent républicain avait raison.
Les vaisseaux de guerre mandaloriens ne feraient pas le poids face à la flotte républicaine. Cependant, éradiquer les hommes en armure de la surface d'Ilum serait une autre paire de manche. L'adolescente vit les croiseurs hammerhead les doubler pour protéger les vaisseaux de transports. Deux propulseurs dorsaux de chaque côté les faisaient avancer. Une nuée de chasseurs wing avaient aussi été déployés afin de contrer ceux des mandaloriens qui étaient très dangereux pour les croiseurs républicains.
Une communication arriva au Feu Ardent.
_ Sergent Mordum, ici le colonel Spartan. Vous avez carte blanche pour amorcer la descente vers la planète. Nous vous suivons.
_ Bien reçu colonel Spartan, répondit mécaniquement Owen.
Derrière le Feu Ardent, une vingtaine de vaisseaux de débarquement étaient remplis de soldats qui n'attendaient qu'une chose: faire couler le sang des monstres mandaloriens.




Distraite par le combat de Den avec l'énorme monstre, Vala s'était épuisée à se défendre au lieu d'attaquer. Son armure était griffée de partout sous les coups des araignée coriaces mais les effectifs de celles-ci avaient diminué de moitié. Brandon et BPS1 commençaient eux aussi à donner des signes de lassitude car leurs meilleures attaques venaient difficilement à bout des adversaires.
La Jedi pouvait maintenant se battre avec moins de stress et d'inquiétude pour Den.
Un insecte aux reflets légèrement bleutés se précipita sur l'apprentie de Viridia. L'humaine fit un pas de côté en se baissant et embrocha l'animal au niveau du thorax en remontant sa lame cyan.
Une vibration dans la Force lui indiqua l'arrivée d'une flotte de vaisseaux dans l'espace.
« La République ou des mandaloriens? Se demanda t-elle.
Il lui était impossible de combattre et de se concentrer sur les nouveaux arrivants à la fois. Son intuition lui indiqua toutefois qu'il s'agissait de républicains.
_ Vala? C'est Lyra Mayn, entendit la Jedi dans sa tête.
_ Tu es venue avec la flotte de la République, demanda Vala par télépathie.
C'était très dur mais elle puisa plus intensément dans la Force pour pouvoir se concentrer sur deux choses à la fois.
_ C'est exact...où est Den?
Son inquiétude était perceptible même à grande distance.
_ Il va bien mais il vient de nous quitter pour entrer seul dans la fameuse grotte à cristaux. Sinon, tu pourrais venir m'aider car on est en mauvaise posture...
_ On qui?
_ Hé bien, on s'est fait pas mal d'amis ici...répliqua Vala en parant pour la énième fois une attaque dans une gerbe d'étincelle. Nous sommes près d'une montagne, la seule où tu devrais capter des signaux énergétiques qui sont en réalité des tourelles antiaériennes. Il va falloir les détruire si tu veux te poser..
Lyra ne répondit pas et rompit le lien mental.



_ Le Démocrate  ouvre le feu en direction des signaux énergétiques, allons'y! Dit Owen en fixant les rayons qui traversaient l'espace en direction de la planète.
Suivi des vaisseaux de débarquement, le Feu Ardent plongea dans l'atmosphère d'Ilum et ne mit que quelques secondes pour atteindre les dites montagnes. Ils aperçurent quelques campements mandaloriens qui s'agitaient mais ils ne semblaient pas dangereux pour l'instant. En revanche, il était vital que tous les transports de troupes parviennent à se poser avant que les chasseurs mandaloriens arrivent.
Lyra distingua un espace tout près de la montagne et en déduisit que c'était ici que Vala se battait pour survivre. De plus, l'endroit n'était pas très éloigné des camps mandaloriens donc elle ferait d'une pierre deux coups. Les soldats républicains pourraient débarquer près des ennemis et Lyra aurait la possibilité d'aider ses amis en mauvaise posture. Le vaisseau survola brièvement la zone pour s'assurer que les tourelles antiaériennes en proie aux flammes étaient bien neutralisées.
_ Mais qu'est ce que c'est que ça? S'étonna Twick lorsqu'il aperçut les ennemis de Vala et les autres.
Il se tourna vers les autres en quête d'une réponse.
_ Aucune idée mais c'est eux que l'on devra repousser. Préparez-vous on va atterir derrière elles pour les prendre à revers!
Le colonel Spartan avait aussi analysé la situation et approuva la manoeuvre. L'officier républicain ajouta que ses troupes étaient prêtes et qu'elles avaient hâte de prouver leur valeur. Lyra sourit car si tout se passait bien, elle pourrait s'occuper elle-même de tous les insectes...

***********************************************

Quelques minutes plus tard, Lyra posait le pied sur le sable en compagnie de Twick dans sa vieille combinaison de mercenaire et le sergent Owen Mordum. Le vaillant républicain portait toujours l'armure ensanglantée qu'il avait dans l'ambassade d'Ossus. Lyra comprit qu'il se battrait pour l'honneur de ses camarades morts.
_ Restez ici! Je peux m'en occuper toute seule Lança Mayn qui sentait les forces du mandalorien et de Vala très diminués.
La vitesse de Force l'aida à prendre par surprise la dizaine d'insectes géants qui restaient. Les autres gisaient par terre, leurs six pattes recourbés vers le ciel dans un dernier mouvement convulsif. Un sac à moitié vide se balaçait autour de sa taille.
_ Enfin de l'aide, murmura Vala d'une voix un peu faible.
L'ex-apprentie de Viridia se demandait ce que faisait Lyra. En effet, celle-ci ne semblait pas attaquer les insectes mais seulement les toucher. Etaient-ce ses sens qui la trahissaient?
Depuis le temps qu'elle se battait ses bras et jambes étaient devenus lourds et douloureux alors que les créatures ne semblaient pas faiblir. Au contraire, elles semblaient encore plus furieuses de ne pas pouvoir dévorer leurs proies. BPS1 était apparemment le seul à être à peu près en forme mais ses attaques surpuissantes ne faisaient que tenir les tenaces monstres à l'écart.
Tout d'un coup, Brandon se retourna et prit Vala par le bras tandis que la plupart des insectes géants s'intéressaient à présent aux nombreux arrivants derrière eux.
_ Vite tout va exploser! Hurla le mandalorien suivi de près par BPS1 qui avait lui aussi compris.
La Jedi remarqua alors un objet circulaire sur une carapace d'un des insectes.
« Lyra est habile...elle a posé des charges au thorium sur les monstres pendant que ceux-ci ne l'avait pas remarquée ».
Puis elle entendit un grand bruit ainsi qu'une intense chaleur...




Tous les Jedi fantômes avaient été tués ou neutralisés mais pourtant Ossus n'était pas en paix. En très peu de temps, la cité d'Ossus, symbole de l'Ordre Jedi, commençait à tomber en ruine. Les droïdes nettoyeurs et réparateurs restants étaient complètement dépassés par l'immense tâche qu'ils devaient accomplir. C'est à dire de nettoyer les rues à moitié détruites et de réparer la plupart des bâtiments. Les Jedi chuchotaient entre eux avec des regards sombres. Même le temps avait changé. La vie s'échappait petit à petit de ce lieu qui fut autrefois un refuge pour tous ceux qui le désiraient. Le trafic spatial avait même été suspendu jusqu'à nouvel ordre et seules les corporations, entreprises ou riches familles étaient autorisés à venir embarquer les affaires qu'elles n'avaient pas pu prendre dans leur hâte de fuir.
Le Conseil Jedi avait décidé d'organiser une veillée funèbre dans le courant de la soirée dans laquelle tous les corps des défunts seraient brûlés. Quelques personnes non-Jedi cherchaient désespérément les corps de leurs amis, enfants, maris ou femmes mais c'était pratiquement peine perdue au vue de la quantité de cadavres.
Dans le temple Jedi, Broom Kom méditait sur les paroles de Viridia. Le maître Jedi avait senti de la culpabilité dans la voix du petit alien. Etait-il possible qu'il soit responsable d'une manière ou d'une autre de ce qui s'était passé? Rien n'était moins sûr.
Mais le Kel Dor devait arrêter de penser à cela. Il était hautement improbable que Viridia ait aidé les Sith. Le maître avait d'autres choses à faire et ne se préoccupait même pas de dormir un peu tellement il trouvait ça inutile en ce moment.
Maître Taveel allait faire une annonce à l'ensemble de l'Ordre Jedi sur Ossus dans le Grand Hall, sa présence était évidemment requise. Sur son chemin, il croisa des regards tristes, déçus et parfois même en colère envers lui et le Conseil. L'alien avait peur de ce qui allait suivre mais il gardait bon espoir que le commun des Jedi ne remette pas en doute l'autorité et la sagesse des maîtres Jedi. Ceux-là même qui ont préservé l'Ordre depuis de nombreux siècles et même millénaires.
Le hall du temple était déjà plein à craquer et maître Kom dut batailler pour se rendre devant la salle circulaire où le Conseil se réunissait habituellement. Taveel, Tima, Drush, Wooryuh et d'autres étaient déjà là. Ils se concertaient sur le discours qui allait être prononcé.
_ Maître Kom, nous voilà donc devant une décision des plus cruciales, fit l'homme à la peau sombre lorsqu'il vit le Kel Dor.
_ Je pense aussi qu'il nous faut quitter Ossus, anticipa Broom.
Wooryuh grogna une phrase.
_ Maître Viridia ne viendra pas. Je vous expliquerai plus tard.
Le Kel Dor espérait que Viridia change d'avis en fonction de ce qui allait se passer dans les prochaines minutes. Les Jedi ne pourraient pas se passer de lui.
Taveel leva une main et le brouhaha présent dans le hall cessa aussitôt pour faire place à un silence de tombe. En tant que grand orateur, c'était lui qui avait la charge de transmettre les décisions du Conseil des Jedi.
_ Comme vous le savez, les Sith alliés au Jedi Obscur ont lancé une offensive contre nous. Elle a laissé dans nos coeurs beaucoup de tristesse, de chagrin et de colère. Nous pleurerons tous nos camarades morts dans la soirée lors de la veillée funèbre. Nous ne devons pas nous laisser envahir par la haine et la vengeance. Je sais à quel point ces sentiments peuvent être séducteurs, surtout en ce moment, mais ils ne nous mènerons qu'à notre perte si nous les écoutons. Nous devons donc rester soudés et penser à préserver l'Ordre.
Quelques paroles s'échangèrent dans le hall mais ne parvinrent au Conseil que sous forme de bruits inintellégibles. Maître Taveel continua néammoins son discours.
_La mort du sous-fifre des Sith a corrompu l'essence même de la cité d'Ossus et par extension toute la planète. Il nous est donc apparu comme une évidence que nous devions quitter Ossus.
Un vieux Jedi à la barbe blanche osa l'interrompre.
_ Et quel sera notre rôle dans la guerre républico-mandalorienne?
_ Nous ne savons pas encore. Nous allons patienter afin de prendre la meilleure décision possible.
Répliqua Taveel avec une nuance de reproche dans la voix.
_ Et pour les Jedi Obscurs qui contrôlent les mandaloriens? Ne devons nous pas être là où il y a le mal à combattre? Si je vous suis bien, vous nous suggérez de ne rien faire même après ce qui vient de se passer.
Le Jedi avait les yeux ronds et affichait une expression de totale incrédulité. Des signes d'approbations vinrent ponctuer l'intervention du vieil homme. Broom sentit son mauvais pressentiment se confirmer.
_ Non, nous agirons mais plus tard. Pour le moment, il nous faut aviser à cause de ce qu'il vient de se passer. Le côté Obscur plane plus que jamais au-dessus de chacune de nos têtes, nous ne devons pas lui donner d'occasion de saisir nos coeurs...
_ Arrêtez ça. Des centaines des nôtres sont morts et vous nous dites de ne rien faire? C'est hors de question, lança un autre Jedi, l'air contrarié. Cela fait déjà bien trop longtemps que nous regardons la guerre se déroulr sans intervenir.
Certains commencèrent à crier leurs pensées et leur envie de partir au combat contre les mandaloriens et les Jedi Obscur. Le Conseil cherchait un moyen pour empêcher la situation de devenir incontrôlable.
_ Nous avons su préserver la galaxie pendant des siècles. Ayez confiance en notre sagesse! Hurla Tima pour se faire entendre.
Le vieux Jedi s'exprima avec charisme.
_ Avouez-le! Vous êtes dépassés donc tout ce que vous voulez faire, c'est d'aller vous cacher au lieu de vous battre pour protéger la galaxie, faire triompher la justice et le bien et rendre la paix. Honnêtement,je croyais que c'était ça être un Jedi ...je préfère me retirer de l'Ordre puisque mes valeurs ne correspondent plus avec les votres.
L'homme retira sa bure marron, signe de son appartenance aux Jedi, et s'adressa à tous les autres.
_ Je quitte les Jedi et je vais combattre avec la République pour préserver la paix. Qui veuille me suive...
Et il tourna les talons en direction de la sortie d'une démarche fière. Le courage dont il avait fait preuve pour se rebeller contre le Conseil motiva d'autres Jedi.
Ainsi, Taveel, Kom et les autres regardèrent de nombreux autres Jedi rejeter leur bure en signe de défi. Même des anciens membres du Conseil partaient sans un regard en arrière. Ceux qui restaient semblaient affreusement mal à l'aise tandis qu'ils assistaient au second Grand Schisme de l'histoire de l'Ordre Jedi. Car ce n'est pas une dizaine ou une centaine qui quittèrent les Jedi ce jourlà ou dans les suivants mais plus d'un millier. Ce qui représentait la moitié environ des effectifs des Jedi. La guerre entre la République et les mandaloriens prendrait alors une tout autre tournure et elle deviendrait totale. Elle serait le reflet de la lutte interminable du bien contre le mal. Seulement, le bien avait décidé de combattre le mal par le mal. Ne serait-ce donc pas une victoire pour le mal? Le plan des Sith semblait donc prendre forme en partie. La Force semblait à présent avoir trouvé un point d'équilibre mais qui l'emporterait tout en sachant que le bien dominait la galaxie depuis des siècles et des siècles?
« Ce qui change le visage de la galaxie, ce sont les multiples actions insignifiantes »Conclut Viridia depuis le hall.
En disant cela, il pensait à Den Liser. Ses actions auraient beaucoup plus de poids qu'une guerre...
Modifié en dernier par Darkliser le Dim 22 Juin 2008 - 12:06, modifié 2 fois.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar Notsil » Lun 16 Juin 2008 - 22:24   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

Plop, lu ^^


Du suspens, des questions et des réponses, un beau condensé ^^


A trois cent mètres de l'entrée

->cents

la corruption du côté Obscur était passé par là.

->passée

Les Jedi Obscur nous ont ordonné de protéger cet endroit coûte que coûte bien qu'il nous ait formellement interdit de tenter d'y pénétrer

->Obscurs...qu'ils nous aient

des tourelles antiaériennes ont été installé par qui?

->installées

Comment va t'ont faire pour entrer dans la grotte?

->va-t-on

Den eut une frisson d'horreur en découvrant les créatures

->un frisson

ses espoirs furent vite réduit en poussières.

->réduits

il pouvait franchir en quelques secondes des portes blindés.

->blindées

c'est à cet endroit qu'ils sont le plus vulnérables,

->vulnérable

La chasseuse de primes utilisaient toute sa souplesse pour esquiver les attaques des créatures.

->utilisait

La Jedi aux cheveux courts, qui était parvenu à abattre une autre créature

->parvenue

BPS1 va me lancer le plus loin possible au-dessus des insectes tandis que Vala utiliser la Force pour que je plane jusque là-bas.

->tandis que Vala va utiliser

Ensuite je foncerais vers la grotte, je prendrais le cristal et on part.

->je foncerai, je prendrai (comme c'est prévu, autant prendre le futur ^^)

ils auraient probablement été terrifié.

->terrifiés

La quatrième flotte de la République regroupait une bonne dizaine de croiseurs de classe « hammerhead » et était considéré comme la plus faible

->était considérée.. (il serait d'ailleurs intéressant de dire pourquoi c'est la plus faible....^^)

L'occasion de détruire quelques prédators mandaloriens avec un minimum de perte ne devait pas être négligé.

->négligée

Lyra, Twick et Owen avaient été assigné à une tâche de la plus haute importance consistant à guider les vaisseaux de débarquement

->assignés

Comment va t'ont faire pour trouver les Jedi?

->va-t-on

Il est donc primordial d'aider les troupes de la République a débarquer.

->à débarquer

Sauf que je l'aurais senti si Den avait...périt

->péri

La seule raison à la présence des mandaloriens sur Ilum est les des cristaux Kiishra.

->sur Ilum sont les cristaux

je trouve que tu te laisses un peu trop guidé par tes sentiments

->guidée

Une nuée de chasseurs wing avaient aussi été déployé

->avait été aussi déployée (pour nuée) ou avaient aussi été déployés (pour les chasseurs) au choix ;)

une vingtaine de vaisseaux de débarquement était rempli de soldats

->idem ; était remplie (vingtaine) ou étaient remplis (vaisseaux).

Distrait par le combat de Den avec l'énorme monstre, Vala s'était épuisée à se défendre au lieu d'attaquer.

->distraire (elle le sent le combat ou elle le voit ? de si loin ? ^^)

Un insecte aux reflets légèrement bleutés se précipita sur l'apprenti de Viridia.

->apprentie

Un vibration dans la Force lui indiqua l'arrivée d'une flotte de vaisseaux dans l'espace.

->une

la seule ou tu devrais capter des signaux énergétiques

->où tu

Les soldats républicains pourraient débarqués près des ennemis et Lyra pourrait aidé ses amis en mauvaise posture.

->pourraient débarquer ... pourrait aider

les tourelles antiaériennes en proie aux flammes étaient bien neutralisés.

->neutralisées

Préparez-vous on va attérir derrière elles

->atterrir

Le vaillant républicain portait toujours l'armure ensanglanté

->ensanglantée (il n'a pas eu le temps de se changer ? ^^)

L'ex-apprenti de Viridia se demandait ce que faisait Lyra.

->apprentie

Etais-ce ses sens qui la trahissaient?

->Etaient-ce

Au contraire, elles semblaient encore plus furieuse

->furieuses

les monstres pendant que ceux-ci ne l'avait pas remarqué ».

->remarquée

Tout les Jedi fantômes avaient été tués ou neutralisés mais pourtant Ossus n'était pas en paix.

->Tous

nettoyer les rues à moitié détruite

->détruites

c'était pratiquement peine perdu au vue de la quantité de cadavres.

->perdue

Le maître Jedi avait senti de la culpabilité dans la voix de petit alien.

->du petit alien

Le maître avait d'autres choses à faire et ne se préoccupaient même pas

->ne se préoccupait même pas

L'alien avait peur de ce qu'il allait suivre

->de ce qui allait suivre

Je vous expliquerais plus tard.

->expliquerai (le futur convient mieux)

Le Kel Dor espérait que Viridia change d'avis en fonction de ce qu'il va se passait dans les prochaines minutes.

->en fonction de ce qui allait se passer dans les

Les Jedi ne pourrait pas se passer de lui.

->pourraient

Nous devons donc resté soudé et penser à préserver l'Ordre.

->rester soudés

Taveel avec une nuance de reproches dans la voix.

->de reproche

Et pour les Jedi Obscur qui contrôlent les mandaloriens?

->les Jedi Obscurs

Ne serais-ce donc pas une victoire pour le mal?

->Ne serait-ce


Valà ce sera tout :P

Une bonne partie d'action avec le combat contre les insectes géants, qui nous laisse dans l'expectative concernant le sort de Den, va-t-il trouver ce qu'il cherche, va-t-il ressortir transformé de la grotte ?

Et des discussions sur la fin, entre aider la République et le faire juste après le massacre de ses amis, sûr que la décision n'est pas facile...
"Qui se soumet n'est pas toujours faible." Kushiel.

Novembre approche...
Notsil
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2325
Enregistré le: 24 Mar 2006
Localisation: Dans un livre
 

Messagepar AJ Crime » Ven 20 Juin 2008 - 22:10   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

Darliser a écrit: Elles s'apparentaient donc plutôt à des insectes d'environ un mètre de hauteur.

Tu parles de monstres plus haut donc utilises "Ils" me semble plus juste. je sais que dans ton esprit ce sont des araignées à 6 pattes mais tu ne l'as encore dit. le mot "donc" dans ta phrase me paraît inutile voir incongru.

Darliser a écrit:le padawan sentit quelque chose qui le faisait planer.

Même s'il ne rescent plus la Force il sait ce qu'elle est et qu'elle existe. Ce "quelque chose" semble plutôt renvoyer à un néophyte.

Darliser a écrit:Au moins cinq fois plus grand que ses congénères, un énorme insecte faisait face à sa proie démunie.

Le big bosse de la fin de niveau en quelque sorte ....

Darliser a écrit:Pour toute réponse, le superinsecte lança un rugissement d'une force peu commune. Si il y avait eu des oiseaux dans les parages, ils auraient probablement été terrifié.

Quel rapport avec les oiseaux... Liser est lui même térrifié...

Darliser a écrit:c'est à dire en visant les yeux qui étaient sans doute le point faible des créatures. Den prit bien soin de viser

Visant et viser un peu trop proche l'un de l'autre, préparation et action sur deux phrases consécutives, répétition difacto.

Darliser a écrit:Elle et les hommes qui la composaient étaient donc en totale disgrâce devant le gouvernement.

je trouve que "totale" fait un peu trop parlé pour le paragraphe

Les contact télépathique sont toujours d'une telle qualité dans SW. Je n'avais pas cette impression.

De nouveau des fautes d'infinitif et de conjuguaison. Dommage elles avaient presque complêtement disparu. Ton correcteur t'a encore lâché ???

Darliser a écrit:mais ses attaques surpuissantes ne faisaient que tenir les tenaces monstres à l'écart.

inversion "monstres tenaces"

Darliser a écrit:Puis elle entendit un grand un bruit ainsi qu'une intense chaleur...

"un grand bruit" tu veux dire... Un peu rapide le posé de charge, elle se déplace plus vite que la lumière ? grace à la force ?

Pendant le conseil de guerre jedi, je trouve les vieux maîtres survivant bien vindicatif. Mais bon, les Jedi de la guerre des clones sont assoiffés de batailles, de conqûêtes et de victoires. La révolte des jedi fasse au conseil ou plutôt ce qu'il en reste me parait un peu brutale, peut-être un chouya pas suffisamment expliquée mais ça passe plutôt bien. J'aime les deux dernière phrases. Si non ben un chapitre très sympathique. J'attends la suite avec impatience. Peut-être des examens cette année ???
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

Messagepar Darkliser » Sam 21 Juin 2008 - 0:16   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

Même s'il ne rescent plus la Force il sait ce qu'elle est et qu'elle existe. Ce "quelque chose" semble plutôt renvoyer à un néophyte.


C'est pas faux!


Le big bosse de la fin de niveau en quelque sorte ....


Oui une bonne grosse bestiole

Quel rapport avec les oiseaux... Liser est lui même térrifié...


En fait je voulais dire qu'ils s'envoleraient tellement ils auraient peur



De nouveau des fautes d'infinitif et de conjuguaison. Dommage elles avaient presque complêtement disparu. Ton correcteur t'a encore lâché ???


Je n'en ai toujours pas lol


"un grand bruit" tu veux dire... Un peu rapide le posé de charge, elle se déplace plus vite que la lumière ? grace à la force ?


Oui les insectes étaient bien trop occupé pour faire gaffe à elle. Tu connais le pouvoir de la vitesse de force? Il permet d'aller bien plus vite pendant un temps très limité.

Pendant le conseil de guerre jedi, je trouve les vieux maîtres survivant bien vindicatif. Mais bon, les Jedi de la guerre des clones sont assoiffés de batailles, de conqûêtes et de victoires. La révolte des jedi fasse au conseil ou plutôt ce qu'il en reste me parait un peu brutale, peut-être un chouya pas suffisamment expliquée mais ça passe plutôt bien
.

Oui ça fait un peu comme l'époque KoTOR. Normal c'est presque la même époque qauf que c'est dans une autre dimension. Ce qu'il faut bien comprendre, c'est que les Jedi n'ont pas eu de conflit majeur depuis des siècles et des siècles et leur pressentiments sur le côté obscur les rendent...plutôt indécis et lâche. Mais heureusement pas pour tous, la aussi un pti parallèle avec KoTOR. Tu dis que c'est brutal mais je prépare ça depuis de nombreux chapitre, l'inaction du Conseil a fini par faire dévier quelques Jedi.
Ne t'inquiète pas je sais où je vais mais si je doi donner trop de détails après sa va trop lambiner.



J'aime les deux dernière phrases. Si non ben un chapitre très sympathique. J'attends la suite avec impatience. Peut-être des examens cette année ???


Non pas d'exams :wink: mais un stage oui :D
Ravi que ça te plaise d'autant que le prochain chapitre comportera une petite allusion a une de tes inventions dans ta FF
La je corrige pas je suis trop crevé mais plus tard oui.
Darkliser
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 648
Enregistré le: 27 Juil 2007
Localisation: Perpignan 66
 

Messagepar AJ Crime » Sam 21 Juin 2008 - 10:41   Sujet: Re: Le mystère de la Force- TOME 1: Le commencement [EN COURS]

je le lirai donc avec encore plus d'attention, c'est promis....
En quête de votre intérêt et de vos suggestions, votre dévoué serviteur dans la force, AJC
AJ Crime
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 709
Enregistré le: 28 Juil 2007
Localisation: france, lorient
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers La Bibliothèque (textes achevés)


  •    Informations