La Dynastie du Mal
  • Titre original Dynasty of Evil
  • Genre Roman
  • Série Dark Bane (Vol. 3)
  • Univers Legends
  • Année et période -980 (Emergence de l'Empire)
  • Auteur(s) Drew Karpyshyn
  • Couverture John Jude Palencar
  • Traducteur(s) Thierry Arson
  • Synopsis : Les Sith sont tous morts excepté Dark Bane, le créateur de "La Règle des Deux", qui a créé un nouvel ordre limité à seulement deux membres : un maitre et un apprenti. Mais comment entraîner un apprenti, dont le but ultime, et la preuve de son succès, est d'éliminer le Maitre ? Dark Bane commence à souffrir des effets destructeurs liés à la pratique du Côté Obscur durant tant d'années. Et aussi à douter de son apprentie, Zannah, qui n'a toujours pas essayé de le tuer pour réclamer son pouvoir. Est-elle faible ? Indigne d'être son apprentie ? Quand il entend parler d'un ancien artefact Sith qui pourrait détenir le secret de la vie éternelle, il part à sa recherche tout seul. Mais Zannah est loin d'être faible, et maintenant que ses inquiétudes ont été dissipées, elle sait qu'il est temps de passer à l'action. Les Forces du mal s'affrontent dans une bataille spectaculaire, dont l'issue déterminera l'avenir des Sith !
  • Note du staff SWU
     (93 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
     (85 %)
    Ce que j'aime bien avec Karpyshyn c'est que dans ses livres, ça part pas dans tous les sens. Il ya une intrigue unique, bien brodée, avec une poignée de personnages principaux grand max (Serra, Lucia, Set, Zannah, The Huntress et Bane) et par son écriture assez fluide, il leur construit tous une personnalité, une histoire et un intrigue secondaire. La somme de ces intrigues secondaires forme peu à peu l’intrigue du roman en lui-même et conduit tout ce petit monde au dénouement final, presque naturellement, sans chichi. Smooth quoi. Au passage, un dramatis personae avec quatre personnages principaux sur six féminins c’est quelque chose qu’on ne voit pas beaucoup dans notre UE un poil macho.

    Allez, réfléchissons un peu, combien d’auteurs font des romans du genre dans l’UE ? Si peu, mais vous retrouverez une telle ambiance –bourrée d’action, rapide, aux accents d’aventure façon « trilogie originelle »- chez des auteurs tels que Reaves (trilogie Coruscant Nights), Kemp (Crosscurrent) ou encore Stover (Luke Skywalker and the Shadows of Mindor). Evidemment, ça change un peu des romans grandioses à la sauce lyrique de type Zahn, Anderson ou Denning, et quelque part, c’est un peu plus anecdotique pour l’UE. Et avant que les fans de Bane ne se mettent à hurler, je tiens à préciser ô combien ce n’est pas péjoratif. Par rapport au mille et un événements émaillant un roman comme La Voie du Destin, ici, l’intrigue est centrée sur la Règle des Deux. Qui survivra à la fin ? J’ai presque envie de dire qu’il nous importe peu de le savoir, après tout, tout le monde sait que Darth Sidious est le dernier de la lignée… Question « suspense événementiel à l’échelle galactique » on aura vu mieux.

    Seulement voilà, de l’aventure dans cette galaxie si vaste, c’est rafraîchissant, même quand c’est une ambiance Sith. Ainsi, dès l’entame, on est conquis par l’atmosphère (bien servi par le style d’écriture très abordable de Karpyshyn) et les possibilités qu'offrent le roman. Chacun misera sur un couple Maître/Apprenti pour au final se rendre compte qu’il n’avait pas nécessairement le bon... Ce roman (avec des filles, et sans Jedi… Comme quoi, c'est possible!) est en tout cas bien sombre... les motivations des personnages sont comprises, seul Set Harth apporte peu à l'intrigue si ce n'est un petit cliffhanger final, qui appelle au quatrième tome. On a le droit à des éléments de l’UE franchement fangasmiques (comme la quête de l’immortalité), une interaction toujours aussi forte avec les personnages issus du comics Jedi vs Sith et des éléments plus surprenants, de sorcellerie notamment, à la limite de l’ambiance Académie Jedi ou Légende des Jedi qui ne sera pas pour déplaire au lecteur.

    Au rayon des mini-déceptions, on aura encore un peu de mal à cerner Darth Zannah, qui fait « moins Sith » que Darth Bane, ce gros bourrin en perpétuel questionnement sur la Règle qu’il a créée : « Zannah est-elle celle qu’il me faut ? », « Pourquoi ne passe-t-elle pas à l’action ? ». Et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir plusieurs chapitres écris du point de vue de Zannah. Oui mais voilà, parfois, on a du mal à y croire. Peut-être l’effet « petite gamine blonde » a-t-il du mal à se résorber dans nos esprits pour qu’on en fasse une vraie Sith ? Il faut dire qu’acolée à Set Harth – le personnage le moins crédible du livre – c’est plus difficile de briller.

    Le final Zannah / Bane (j’imagine que je ne spoile personne en disant ça) est absolument grandiose évidemment.

    J'avais déjà adoré les deux premiers romans, mais j'avais du mal à considérer le tout comme une œuvre majeure de l'UE. Avec ce troisième roman, on a un vrai dénouement et la duologie se transforme en trilogie (par savante addition). C'est plus consistant, plus constant et plus complet à mon goût. Oui, la Trilogie Darth Bane est une oeuvre majeure de l'UE.
  • 30/08/2011
     (100 %)
    Excellent roman à tout point de vue.
    Les personnages des 2 précédents roman de la trilogie sont savamment réutilisés, et nous offrent une intrigue grandiose.
    La fin est très surprenante, et offre une multitude de possibilités pour le futur de l\'Ordre Sith...
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

75 membres le possèdent (qui ?)
50 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité