Déluge
  • Titre original Deluge - Knight Errant #6 à #10
  • Genre Comic-Book
  • Série Chevalier Errant (Vol. 2)
  • Univers Legends
  • Année et période -1032 (Ancienne République)
  • Scénariste(s) John Jackson Miller
  • Dessins Ivan Rodriguez & Iban Coello
  • Couleurs Michael Atiyeh
  • Couverture Joe Quinones
  • Traducteur(s) Anne Capuron
  • Synopsis : En réponse à un appel de détresse, Kerra retourne sur son monde natal contrôlé par les Sith pour un sauvetage osé... mais son arrivée sur la planète coïncide avec l'embuscade d'un Hutt.
    La collision avec son invasion et d'autres surprises inattendues placent le petit sauvetage de Kerra au centre d'un point chaud. Kerra devra frapper fort et, comme d'habitude, seule !
  • Note du staff SWU
     (60 % - 1 commentaire)
  • Note des internautes
     (40 % - 1 commentaire)
     (60 %)
    Après Aflame, Deluge est le second arc de comics de la série Knight Errant, écrite par John Jackson Miller. Les évènements du roman du même nom ont eu lieu entre les deux arcs.

    Scénario :

    Dans le roman, JJM développe une intrigue familiale très intéressante concernant les Sith qui règnent dans le secteur Grumani. Cette intrigue est malheureusement totalement mise de côté dans cet arc. Enfin presque. Une certaine Arkadia Calimondra apparaît à plusieurs reprises, sans avoir un rôle déterminant, mais aucune explication quant à son identité n’est fournie. Dommage pour tous ceux n’ayant pas lu le roman.

    Kerra Holt, la Jedi qui ne servait pas à grand-chose jusqu’à présent, retourne sur son monde natal, Aquilaris, pour répondre à un appel de détresse. Elle retrouve les habitants dans un état léthargique à cause d’une drogue, le Déluge, qui prive les consommateurs de toute volonté. Parallèlement, Zodoh le Hutt arrive dans le système avec toute une flotte de Stormdrivers, des vaisseaux qui vont lui servir à inonder la planète. Kerra Holt, souhaitant secourir les habitants, va penser trouver de l’aide avec l’escadron Diable, escadron commandée par Jenn Devaad, au service d’une organisation Alderaanienne.

    Autant le dire franchement, Miller en fait trop. Beaucoup trop. Le pitch sur l’invasion de Zodoh est intéressant, et se suffisait à lui tout seul. Il n’y avait pas besoin de rajouter cette histoire de drogue, totalement inintéressante, et dont l’issue est bien trop prévisible. On reprochera également certaines facilités scénaristiques dans le traitement de la relation entre Jenn Devaad et Kerra Holt. Là aussi, les rebondissements n’en sont pas, et les évènements s’enchaînent sous nos yeux sans trop de surprise.

    Les évènements justement, il y en a. JJM joue beaucoup sur les explosions, les combats, les scènes spectaculaires, à tel point que c’en devient un peu too much. Kerra Holt nous refait le coup d’un petit saut dans le vide sans combinaison, comme sur Aflame, et l’idée qu’elle soit parente avec Galen Marel n’est pas loin…

    Bon, il y a quand même du positif dans cet arc. Et comme pour le roman, ça va venir du côté des méchants. A savoir Zodoh, dont la particularité est d’adorer le combat et l’action, plutôt bizarre pour un Hutt. Mais également Daiman, qui n’est certes pas présent longtemps, mais qui nous gratifie de quelques scènes assez énormes, surtout vers la fin de l’arc.

    Dessins :

    Trois personnes se succèdent aux dessins pour cet arc : Ivan Rodriguez (qui s’était occupé de Aflame) pour le premier numéro, Iban Coello pour les trois suivants et David Daza pour le dernier.

    La transition se fait très bien entre les trois artistes. Le principal défaut réside là encore dans les dessins des personnages, qui restent quelconques. Aucun d’entre eux n’attire notre regard de par une quelconque caractéristique. Le point positif va quand même au Hutt Zodoh, plutôt sympa.

    L’autre point positif est la clarté des scènes d’action (explosions, combats spatiaux). Il y en a certes beaucoup sur les 120 pages que compte cet arc, mais nous ne sommes jamais perdus, tout est toujours clair.

    Enfin, Joe Quinones s’est occupé des couvertures, et nous a délivré cinq « dessins » tous aussi bizarres et spéciaux les uns que les autres. Franchement, on a vu mieux, surtout en France…

    Conclusion :
    Ce second arc de la série Knight Errant est loin d’être au niveau de son prédécesseur. A force de vouloir trop en faire, John Jackson Miller se plante un peu, et aurait dû recentrer son intrigue sur les points essentiels. Ceci, ajouté à des dessins toujours pas folichons, nous donne un résultat bien en deçà des attentes laissées par le premier arc et le roman.

    + Les plus

    • Zodoh le Hutt
    • Daiman
    • L’intrigue relative à l’inondation d’Aquilaris

    - Les moins

    • L’intrigue relative à la drogue
    • Un peu trop de pan-pan-boum-boum-zwip
    • Les dessins des personnages, toujours pas bons
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

30 membres le possèdent (qui ?)
25 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité