StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Croiseur de combat de classe Resurgent
  • Nom original Resurgent-class Battlecruiser
  • Catégorie Vaisseaux lourds
  • Sous-catégorie Modèle générique
  • Type Croiseur de Combat
  • Fonction Vaisseau de Guerre
  • Classe Resurgent
  • Constructeur Kuat Entrella Engineering
  • Taille 2915,81 m
  • Equipage 19.000 officiers et 55.000 membres d’équipage
  • Passagers 8.000 Stormtroopers
  • Armement 1.500 turbolaser et canons à ion, rayon tracteur.
  • Accessoires Escadrons de TIE, véhicules terrestres, base au sol déployable préfabriquée
  • 1ère apparition Episode VII - Le Réveil de la Force (An 34)
Histoire
 

Construits sur le modèle des croiseurs de combat impériaux de classe Imperial, les vaisseaux de classe Resurgent utilisés par le Premier Ordre étaient mieux équipés et mieux armés que leurs ancêtres. Ils disposent notamment d’une coque plus solide au niveau de sa partie centrale inférieure et d’un plaquage blindé. Conçus pour le combat entre croiseurs, ils symbolisaient également la puissance du Premier Ordre.

34 ans après la bataille de Yavin, le général Hux et Kylo Ren se servirent d’un de ces vaisseaux, le Finalizer, pour traquer Luke Skywalker.

Caractéristiques techniques
 

Pour faire tourner un vaisseau pareil, il fallait un équipage d’environ 75.000 personnes qui se relayaient jours et nuits. Les équipes étaient divisées en 3 sections qui se relayaient toutes les 6 heures. L’obligation de travailler ensemble et côte à côte en interdépendance les uns des autres aurait favorisé la création d’un sens fort de l’unité. De fait, beaucoup de personnes, dont des officiers, ayant vécues une bonne partie de leur vie et carrière sur ces vaisseaux les considèraient comme leur maison. En effet, tout dans ces vaisseaux était pensé pour en faire un lieu habitable en plus d’un navire de guerre. La partie centrale du vaisseau abritait par exemple une zone récréative et les baraquements étaient dispersés dans le vaisseau. Les habitations des officiers se trouvant par exemple près du pont de commandement, alors que ceux des stormtroopers se trouvaient près des batteries de turbolaser à l’avant, de même que l’infirmerie. Il y avait également dans cette zone un espace d’entrainement pour ces soldats. Pour les pilotes, leurs baraquements étaient localisés vers les réacteurs du vaisseau de même qu’une salle de briefing et d’entrainement. Tout dans ce modèle de vaisseau était donc pensé intelligemment pour optimiser l’efficacité des troupes.

Les systèmes d’attaque et de défenses ont été conçus aussi bien pour le combat spatial que pour d’éventuels assauts orbitaux. Les batteries de turbolaser pouvaient surcharger les boucliers ennemis par leur cadence et leur rapide temps de recharge comme pilonner la surface d’une planète et ne rien laisser sur la zone. La défense, quant à elle, s’opèrait par de multiples tourelles et missiles qui vennaient compléter la force de frappe déjà impressionnante. Si les côté du vaisseau possédaient des tourelles standards, la proue disposait de tourelles lourdes. Le vaisseau pouvait également compter sur ses boucliers déflecteurs dont un particulier en forme de dôme qui venait protéger la zone de commandement.

Sur chacun de ses côtés étaient installés des hangars pour accueillir les escadrons de chasseurs TIE qui pouvaient se ranger sur les parois où ils étaient mieux protégés, contrairement aux anciens croiseurs de classe Impérial où les TIE étaient plus exposés. Le hangar principal, situé sous le navire disposait d’une amarre pour agripper les navires plus petits voulant stationner sur le croiseur. Cette organisation permettait un déploiement plus rapide et efficace des chasseurs.

Le moteur était un engin d'annihilation d'hypermatière modèle III-A1A. Très massif, il était supporté par un châssis renforcé. La propulsion s’effectuait à travers 11 réacteurs. Trois réacteurs massifs pour la propulsion et huit plus petits pour le contrôle du vaisseau. Le tout étant refroidit par un silo de liquide de refroidissement. Le problème qui en résultait était la faible maniabilité du modèle. S’il était bien armé et rapide, les manœuvres étaient difficiles.

Enfin, tirant les leçons des défaillances des modèles de croiseurs impériaux, les navires Resurgent ont vu leur poste de commandement nettement rabaissé en hauteur afin d’être moins visible et surtout, moins ciblables. De plus, un poste de commandement de secours a été prévu à l’intérieur du vaisseau où le personnel de réserve pourrait prendre le relais en cas de destruction du pont principal.

Organisations associées
 
Wiki SWU
 

Rédaction

Dernière mise à jour : 10/06/2017
Rédacteur(s) : Aymerix

Sources

Avant le réveil
Star Wars : Propaganda
Star Wars : Le réveil de la Force (comics)
Star Wars : Le réveil de la Force : l’encyclopédie illustrée

Participer au Wiki SWU

Ce formulaire vous permet de proposer du nouveau contenu (historique du véhicule par exemple) ou de nous faire part d'une erreur pour la fiche Croiseur de combat de classe Resurgent. Celles-ci seront vérifiées et prises en compte dès que possible par un membre du staff.

ATTENTION : Les sources et médias doivent être indiqués en commentaire et si possible multiples. Tout copier/coller d'un autre site Star Wars est strictement interdit. Si vous souhaitez proposer du contenu de manière récurrente, rendez-vous sur le forum suggestions ! ;)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir proposer du contenu.
Merci de votre compréhension.

Orthographe / grammaire

Cette fiche n'a pas encore été validée au niveau orthographe / grammaire par notre équipe de correction.
Si vous remarquez une faute dans la fiche, n'hésitez pas à nous la signaler via le Wiki SWU ci-dessus.
Recherche
 
Rechercher une fiche :
Mises à jour
 
Publicité