Parallèles
  • Titre original Parallels - Dark Times #6 à 10
  • Genre Comic-Book
  • Série Dark Times (Vol. 2)
  • Univers Legends
  • Année et période -19 (Emergence de l'Empire)
  • Scénariste(s) Mick Harrison
  • Dessins Dave Ross
  • Encrage Michael Heisler
  • Couleurs Alex Wald
  • Couverture Zach Howard
  • Synopsis : Dans les derniers jours de la Guerre des Clones, le Maître Jedi K'Kruhk a vu son destin changer avec l'Ordre 66, à un point qu'il ne pouvait même pas imaginer. Maintenant, c'est non seulement sa propre vie qui dépend de ses actes, mais également celles de beaucoup d'autres. Ailleurs dans la Galaxie, Bomo Vertemousse et l'équipage du vaisseau de contrebande Uhumele sont pourchassés par l'Empire, bien qu'ils se dirigent vers un rendez-vous potentiellement dangereux.
  • Note du staff SWU
     (55 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (60 % - 1 commentaire)
     (70 %)
    Scénario

    Bomo


    Après un premier story-arc très sombre, très centré sur le parcours des deux personnages principaux, Mark Harrison s’installe au scénario et intègre cette fois un spectre plus large de personnages dans l’aventure. Jennir disparaît et cède sa place à un autre Jedi très populaire, K’Kruhk, tandis que Bomo demeure le personnage principal mais avec un équipage du Uhumele plus impliqué. L’équipage justement, dont un deal avec des contrebandiers tourne mal, et dont les membres se retrouvent en très mauvaise posture. Sans entrer dans les détails, disons que Bomo va avoir une nouvelle occasion de briller et de s’afficher en véritable Bruce Willis (un peu court sur pattes, mais Bruce Willis quand même). Quelques bons moments d’action, de la tension, des gros flingues, et heureusement une véritable évolution dans le fond pour Bomo. Le premier arc représentait un peu son désespoir et son association pour des raisons pragmatiques à l’équipage du Uhumele, tandis que désormais ces motifs pragmatiques n’ont plus lieu d’être et il lui faut trouver une autre motivation, une raison de s’attacher à l’équipage et plus largement de trouver une envie de vivre. Côté Jedi, on apprend ce qu’est devenu K’Kruhk et on le voit, en compagnie de quelques élèves, entamer une véritable lutte pour leur survie. Ces élèves, par rapport à l’héritage qu’ils représentent, devraient faire ressentir au lecteur la plongée dans l’âge sombre (Dark Times en anglais) d’une manière différente de celle très personnelle de Bomo.

    Dessins

    Fusillade


    Graphiquement, c’est un duo de dessinateurs qui se partagent les planches : Dave Ross et Lui Antonio. C’est moyen, voire même très moyen. J’aime le style de Ross qui colle assez bien à l’ambiance sombre, avec des expressions extrêmement nerveuses. C’est vraiment lui qui sauve (et encore c’est un bien grand mot) l’affaire car Antonio est vraiment transparent. Son seul fait d’arme tout de cette aventure aura été de nous proposer quelques panels de Crys en nuisette ultra-moulante. Autant dire que les lectrices peuvent passer leur chemin, à moins d’être séduite par Bomo torse-nu et luisant de transpiration. En termes de décors, de technologies et de toute la partie matérielle au sens large, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Pour les Jedi, ça se passe dans la jungle, alors que Bomo et ses compagnons sont assez fréquemment dans le noir (mais avec des gros flingues !) De leur côté, les couvertures de Zack Howard n’ont franchement pas grand-chose de mémorable…

    Conclusion

    Hot Crys


    Mémorable, ce sera le mot de cette conclusion dans le sens où il y a en fait peu de choses à retenir de cette histoire. Malgré une progression intéressante des personnages que l’on voit évoluer dans une période difficile où tout ou presque est contre eux, on a l’impression d’avoir beaucoup de pages pour un maigre résultat. La même démarche aurait pu être accomplie en trainant un peu moins en longueur. Le scénariste rallonge les mésaventures de Bomo (ou des Jedi) et se faisant, dilue un peu l’intensité dramatique de l’ensemble. Sur ce point, les cinq premiers numéros fonctionnaient réellement mieux et tenaient les lecteurs en haleine page après page. Reste maintenant au lecteur à contrôler leur impatience car les deux prochains numéros verront l’arrivée de Vector et le retour de Doug Wheatley aux dessins !
  • 17/10/2008
     (40 %)
    Bigre, en voilà une histoire qu'elle est inintéressante. Le premier volet est fusillé par celui ci, et le seul moment sympa est l'ordre 66 avec un K'Kruhk pire qu'un wookie en colère. Les dessins vont de mal en pire, ça devient une horreur. Pitiè, rectifiez nous ça.
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

35 membres le possèdent (qui ?)
33 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité