Tatooine - Champ de Bataille
  • Titre original Battleground : Tatooine - X-Wing Rogue Squadron #9 à 12
  • Genre Comic-Book
  • Série X-Wing Rogue Squadron
  • Univers Legends
  • Année et période +5 (Nouvelle République)
  • Scénariste(s) Michael A. Stackpole & Jan Strnad
  • Dessins John Nadeau
  • Encrage Jordi Ensign
  • Couleurs Dave Nestelle
  • Couverture Mark Harrison
  • Traducteur(s) Mark Winckler
  • Synopsis : Les crimes et les morts perpétrés par Jabba the Hutt ne sont rien en comparaison du chaos engendré par sa chute. L’héritage de Jabba est une cache bourrée d’armes et de matériel impérial, dissimulée quelque part dans le désert de Tatooine. Quiconque trouvera ce trésor aura assez de force de frappe pour diriger la planète, et peut-être même le secteur. Cela signifie que l’Escadron Rogue doit mettre la main dessus en premier, ou quelqu’un s’en servira contre eux !
  • Note du staff SWU
     (65 % - 2 commentaires)
  • Note des internautes
     (70 % - 2 commentaires)
     (70 %)
    Scénario

    Hyperespace


    Une histoire assez simple, moins fun à mon goût que le story-arc précédent : The Phantom Affair. Les Rogues débarquent sur Tatooine et se retrouvent pris au milieu d’une guerre des gangs avec pour enjeu un stock d’armes impérial. Si le déroulement est agréable à lire, la base de l’intrigue est plutôt bancale. Celui qui récupèrera le stock d’armes impérial deviendra le patron du secteur, en quoi cela est-il terrifiant ? Un criminel à la tête de Tatooine, n’est ce pas le gouvernement habituel ? Plus le fait que le criminel qui en sortira vainqueur ne représentera même pas un ennemi potentiel pour la Nouvelle République. En effet, les Seigneurs de Guerre plus puissant, ce n’est pas ce qui manque à cette époque. Niveau action, le lecteur est définitivement en terrain connu avec les poursuites dans le désert, tour à tour en speeder ou en X-Wing, ainsi que les fusillades et autres crashs en tout genre. On regrettera que sur certains passages, les auteurs laissent l’impression que les Rogues sont invincibles, le crash de speeder sans une seule égratignure venant illustrer ces facilités… Côté personnages, Stackpole s’efforce de développer les relations à l’intérieur du groupe tout en caractérisant bien chaque personnage. Il y arrive plutôt bien et il y en a pour tous les goûts afin que le lecteur puisse s’identifier facilement. La galerie de personnages qui gravitent autour de l’escadron prend de l’ampleur. Des personnages comme Kap et Winter reviendront régulièrement, d’autres comme Papa Darklighter sont là pour créer un lien avec le passé de l’escadron et jouer avec la continuité de l’univers Star Wars. Le passage sur Ryloth et l’ensemble de l’intrigue « dans l’ombre » sont un plus appréciable.

    Dessins

    Rogues and girls


    Nadeau s’en sort bien. Son style a déjà les caractéristiques qui ont fait le succès de la série : pas mal de dynamisme dans l’action, très à l’aise dans les combats spatiaux. Les « décors » de Tatooine et Ryloth lui conviennent assez bien pour situer l’action, même si au final il n’y a rien d’exceptionnel à dessiner un désert. Finalement, le sujet qui fâche n’a rien à voir avec Nadeau en lui-même mais par rapport au format de la BD française. Nadeau a dessiné ses planches pour le format américain, et le passage au format franco-belge, bien plus grand, nuit complètement à la qualité des cases. A priori, on pourrait ajouter que le style de Nadeau, avec des cases plutôt sobres, avec très peu de détails, ne s’accommode pas du tout du format européen. Les mêmes planches au format comics sont plus denses, plus agréables à regarder. Donc l’adaptation systématique au format européen, en vigueur il y a 10 ans et constamment critiquée, montre ici à quel point elle était une pratique nuisible à la qualité de l’œuvre. Vraisemblablement, Delcourt devrait nous restituer l’aventure dans son format original pour sa nouvelle série.

    Conclusion

    Tycho et Winter


    Clairement, ce n’est pas une aventure mémorable des Rogues. Tout au plus un bon moyen de patienter et de se familiariser avec les personnages. Dès le prochain story-arc, les auteurs vont changer de rythme en proposant des histoires avec une forte connotation personnelle pour un des personnages, ou bien avec des enjeux beaucoup plus élevés qu’une guerre des gangs sur la Bordure Extérieure. En effet, et c’est là-dessus que je conclurai car ce point résume assez bien l’aventure, on se demande dès le départ pourquoi les Rogues viennent se mêler d’une guerre des gangs sur Tatooine dont l’enjeu est un simple stock d’armes impériales alors que la galaxie est en guerre civile.
  • 11/10/2004
     (60 %)
    Stackpole est un auteur aguerri de la saga. Ses comics sont aussi intéressants que ses romans. Mais pourquoi faut-il que les dessins soient aussi moches ? Sans parler du format A4 de la VF qui enlaidit encore plus le tout.

    A part cela, le récit est centré sur les amourettes de tycho avec winter et sur la famille darklighter de tatooine. On s'amuse bien en le lisant. Et c'est l'essentiel.
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

30 membres le possèdent (qui ?)
27 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité