StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Jango Fett
  • Titre original Jango Fett GN
  • Genre Comic-Book
  • Univers Legends
  • Année et période -27 (Emergence de l'Empire)
  • Scénariste(s) Ron Marz
  • Dessins Tom Fowler
  • Couleurs Dave Stewart & Digital Chameleon
  • Traducteur(s) Anne Capuron
  • Synopsis : Un homme solitaire, affublé d’une armure mandalorienne, capable d’en découdre avec les meilleurs soldats, par ses blasters ou par son lance-flammes. Le tout avec une dextérité froide et gracieuse. Lorsque Jango Fett est engagé pour mettre la main sur un artefact extrêmement précieux, ce dernier pense déjà détenir une prime d’importance… C’était sans compter sur la présence d’un autre chasseur de primes dans la course…
  • Note du staff SWU
     (63 % - 3 commentaires)
  • Note des internautes
     (64 % - 6 commentaires)
     (70 %)
    Scénario.

    Jango
    Ron Marz a bien cerné le personnage de Jango Fett. Il ne prend pas de risque, mais ceux qui ont apprécié le Chasseur de Primes dans l’attaque des Clones retrouveront les point forts qui ont séduit les fans. L’histoire est indissociable de sa suite Zam Wesell, il est donc compliqué d’apprécier à sa pleine valeur l’un sans lire l’autre. Ici, Ron Marz nous fait un topo sur le quotidien du Mandalorien, nous présente les éléments importants de sa vie (Boba, Kamino...), avant de le protéger directement dans l’intrigue. Dans cette première partie, elle est assez simple. Jango est engagé pour retrouver un objet, il lui arrive des mésaventures et il finit associé sur le coup avec Zam Wesell. Puis à l’ultime page, on comprend que ce contrat cachait beaucoup plus de choses qu’on ne pouvait l’imaginer.






    Dessins.
    JangoLes planches de Tom Fowler sont très sympas. Les comics réalisés à la peinture sont assez rares dans les comics Star Wars pour qu’on insiste dessus. Fowler assure bien, ça nous change vraiment des standards qui ont tendance à tout supplanter dans les franchises. Rien à redire sur la mise en scène et les couleurs. Ca manque un peu de mouvement dans les scènes d’actions, c’est normal avec le style de Fowler mais quand on met en scène Jango, c’est un peu regrettable.

    Conclusion.

    Slave 1
    Une première partie qui met bien en bouche. L’histoire ne révolutionnera pas Star Wars. Par comparaison, Open Seasons apporte énormément au personnage de Jango. Mais l’objet est de faire une bonne histoire complémentaire de l’Episode II et on échappe au banal produit marketing. On regrettera que les deux graphic novels n’aient pas été regroupés au sein d’une unique mini série vu leur proximité. Delcourt a rattrapé cette erreur lors de l’édition française en regroupant Jango et Zam au sein d’un seul volume nommé comme il se doit : « Jango Fett et Zam Wesell » ;)
  • 24/06/2005
     (60 %)
    Pas mal, ce sont bien les deux mots qui conviennent !
    Une histoire sympatoche sans plus mais qui a le mérite de s'interesser au Grand Jango Fett, un style dépaysant mais sympa tout de même, bref une bonne ptite histoire de chasseurs de primes ... Juste ce qu'il faut au dessus de la moyenne ;) !
  • 06/02/2015
     (60 %)  •  Langue : VO
    Le redoutable chasseur de primes Jango Fett est en mission pour neutraliser un Vigo du Soleil Noir, mais cette mission en apparence banale pourrait bien opposer le Mandalorien à la non moins redoutable Zam Wesell ! Peu de temps après, Fett est embauché par Fernooda le Dug pour ramener une idole dérobée, mais il n'est peut-être pas le seul chasseur de primes engagé pour ce contrat...

    Dans le contexte pré-Episode II, Dark Horse Comics édite deux graphics-novels consacrés aux deux chasseurs de primes introduits dans le film. Il s'agit ici du premier d'entre eux consacré donc à l'illustre Jango Fett, père de Boba et fournisseur génétique de l'armée de clones. Deux mois avant la sortie du film, pas de problème, cette cinquantaine de pages remplit son œuvre, en montrant un Jango Fett en pleine action, dans une intrigue auto-contenue, même si elle sera à suivre dans le graphic-novel consacré à Zam Wesell. Le problème, c'est que cette histoire a mal vieilli, pas spécialement au niveau des dessins, mais bien à celui du scénario.

    Ron Marz ne caractérise pas Jango Fett, ni Zam Wesell d'ailleurs. Alors, à deux mois de la sortie du film introduisant les personnages, on peut accepter cette absence de caractérisation, mais aujourd'hui, c'est un peu insuffisant au niveau du traitement des personnages... Jango est identique à Boba Fett, est le meilleur dans sa parti, mais n'est pas fondamentalement méchant. Point. Zam joue un peu les aguicheuses/amoureuses, tout en étant aussi redoutable que Jango. Point. Tout ça est très léger...

    Aux dessins, je reconnais le talent de Tom Fowler pour ses peintures, mais ça ne m'a pas transporté. J'ai trouvé ça assez froid, figé. Les visages sont réussis, les postures aussi, mais pour moi, l'ensemble manque d'âme. Carton rouge pour la couverture, qui se contente d'être un basique montage photo et dont celle de fond ne représente absolument pas le contenu du comic.

    Au final, je ne suis pas du tout convaincu par ce graphic-novel, qui n'explique pas qui sont Jango Fett ou Zam Wesell et qui livre une histoire basique manquant clairement d'ambition. Dans le genre, la mini-série Jango Fett : Open Seasons prend davantage de risques et nous permet vraiment de mieux cerner le personnage. Là, on a une histoire parfaitement « marketing », qui s'est sans doute bien vendue mais qui manque de fond.

    Note : 55 %
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

76 membres le possèdent (qui ?)
66 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité