StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. L'histoire d’une rencontre harmonique
 
John Williams dirige le London symphony OrchestraComme dans tous les domaines, la composition de musique de film possède ses modes et ses courants. Dans les années 50 et 60, l’orchestre symphonique était peu utilisé, jugé par beaucoup de compositeurs comme trop encombrant, lui préférant des orchestres moins cuivrés et plus intimistes permettant de travailler plus rapidement.

John Williams va véritablement changer les choses et offrir à l’orchestre symphonique un second souffle en musique de film. Contrairement aux autres, Williams trouve cet orchestre très maniable, très élégant et surtout très pratique pour combler avec finesse tous les nombreux vides sonores d’un film. Avec sa diversité de sonorités et sa grande gamme d’émotions, Williams juge que l’orchestre symphonique s’adapte parfaitement à l’atmosphère intimiste de Star Wars, qui devait être dans sa tête un film unique et non une trilogie.

Le choix de l’Orchestre symphonique de Londres ne semble être au début qu’une simple commodité géographique. Lucas tournait en effet en Tunisie et en Angleterre. Lucas avait donc choisi l’orchestre de Londres par praticité, car il était à proximité du tournage. Précision amusante : le London Symphony Orchestra ne sera physiquement à Londres (au Barbican) qu’en 1982 ! 

Mais en réalité l’histoire est bien plus complexe :

John Williams avait déjà enregistré en 1970 la musique d’Un violon sur le toit avec le London Symphony Orchestra (LSO). Williams aimait cet orchestre qui, à sa façon, lui avait fait gagner son premier Oscar, puis le second en 1975 avec Jaws.

En 1976, John Williams, choisi pour composer la musique de Star Wars, rencontre en premier lieu Lionel Newman, un grand compositeur de musique de film qui est à l’époque le directeur des musiques de film à la 20th Century Fox, alors producteur et distributeur de Star Wars.

Et il se trouve que Lionel Newman n’est pas un inconnu pour Williams. En effet, c'est le frère d’un autre grand compositeur de musique de film mort en 1970 : Alfred Newman. Pas moins de 8 Oscars pour ce compositeur extraordinaire (le seul à faire mieux que les 5 réalisations de John Williams, ce qui n’est pas peu dire !).

La famille Newman est une épopée à elle toute seule : le père (David), les deux frères (Lionel et Alfred), le neveu et aujourd’hui le fils composent ou ont composés des musiques de film (dernièrement L’âge de glace par exemple).

Mais à partir de 1950, Alfred Newman est surtout le directeur de l’orchestre de la Fox ! Il est notamment en 1954 le compositeur de la célébrissime ouverture de la Fox Fanfare qui ouvre encore aujourd’hui chaque film du distributeur !

Williams connaissait donc très bien Alfred Newman, puisqu’il était un temps pianiste dans l’orchestre de la Fox...sous sa direction ! Ils auraient même travaillé un moment ensemble en 1965 sur la composition d’une série de science-fiction à succès : Lost in Space.

Williams, en quittant son poste d’arrangeur chez Columbia, commence donc à l’age de 24 ans à travailler pour les frères Newman à la Fox ! C'est-à-dire en 1956. Williams, 20 ans plus tard (en 1976), rencontre donc plus un ami qu’un agent de la Fox et propose alors rapidement le LSO.

Le LSO est un orchestre indépendant (ce qui plait à Lucas, déjà à la recherche de son indépendance) et qui ne travaille donc pas en règle général avec la 20th Century Fox, mais qui est à proximité du tournage. Il s’agit donc pour la Fox de signer un contrat avec le LSO et c’est une ligne de budget supplémentaire qui vient se rajouter. Normalement à cette époque, c’est plutôt l’orchestre Philharmonique de Los Angeles (encore une fois à proximité des studios) qui travaille avec la Fox (ou bien encore le propre orchestre de la Fox).

Finalement, John Williams et Lucas arrivent à convaincre Lionel Newman. Mais reste à convaincre le LSO.

A l’époque c’est André Prévin qui est le directeur du LSO. André Prévin, lui aussi compositeur de musique pour la télévision et le cinéma, est également compositeur de chanson. Lui aussi était proche de John Williams. Il avait déjà dirigé le LSO sur plusieurs compositions de Williams sur des concerts. Williams lui propose d’enregistrer Star Wars avec le LSO, alors en mal de notoriété.

Prévin, enthousiaste, accepte, très intéressé par la publicité que le succès du film pourrait apporter au LSO. Le succès au rendez-vous, les habitudes furent prises mais André Prévin quitta la direction du LSO en 1979 et eut l’occasion de travailler plus tard sur des thèmes et des musiques de Léon ou encore Fight Club !

Une bien belle destinée pour le LSO qui se crée en 1904, qui enregistra les Beatles, qui fut le premier orchestre anglais à jouer à Paris en 1909, et qui devait jouer pour le RMS Titanic à New York en 1912...mais qui à la dernière minute ne put embarquer !
Publicité