Knight Errant
  • Genre Roman
  • Univers Legends
  • Année et période -1032 (Ancienne République)
  • Auteur(s) John Jackson Miller
  • Synopsis : Mille ans avant Luke Skywalker, une génération avant Dark Bane, dans une galaxie lointaine, très lointaine…

    La République est en crise, déchirée par des fléaux et des conflits. Les Sith errent, incontrôlés, rivalisant entre eux pour dominer la galaxie. Mais une Jedi solitaire, Kerra Holt, est déterminée à éliminer les Seigneurs Noirs, les uns après les autres. Ses ennemis sont nombreux et étranges : Lord Daiman, qui s’imagine être le créateur de l’univers ; Lord Odion, qui a pour but d’en être le destructeur ; les curieux jumeaux Quillan et Dromika ; l’énigmatique Arkadia. Tant de guerriers Sith brutaux – avec seulement Kerra Holt pour défendre des innocents enchaînés.

    Au milieu du chaos, une sinistre vision fait embarquer Kerra pour un voyage qui l’emmènera vers de nombreuses planètes, au sein de féroces batailles contre d’encore plus féroces ennemis. Seule contre tous, sa seule chance de survie sera de forger des alliances avec ceux qui servent ses ennemis, notamment un mystérieux espion Sith et un sympathique mercenaire. Mais seront-ils ses adversaires ou bien la sauveront-ils ?
  • Note du staff SWU
     (90 % - 1 commentaire)
  • Note des internautes
     (aucun commentaire disponible)
     (90 %)
    Pour son premier roman, John Jackson Miller nous emmène en 1032 avant la bataille de Yavin (soit une génération avant Dark Bane), dans un secteur de l’Espace dominé par les Sith. Malgré l’absence de médias se rapportant à cette période (c’est Miller lui-même qui a tout créé), on se retrouve avec un excellent roman entre les mains.

    Le Secteur Grumani : un (gros) problème d’organisation

    Le lieu du roman, à savoir le Secteur Grumani, est une région de l’Espace séparée en plusieurs zones, dirigées chacune par un ou des Sith différents. Ainsi, on se retrouve avec un Sith égocentrique, son frère bourrin, des jumeaux si puissants que Jacen et Jaina Solo peuvent aller se rendormir, ou encore une mystérieuse Sith à qui on donnerait le bon Dieu sans confession. Bref, Miller fourmille d’idées toutes les plus fascinantes les unes que les autres, et les exploite à merveille. Les phases de description ne sont que très peu présentes, l’auteur préférant se concentrer sur l’action.
    Le seul problème, c’est que tous ces Sith (il y en a une multitude d’autres qui ne sont pas mentionnés dans ce roman), souhaitent agrandir leurs territoires. Et donc, au lieu de faire front commun face à la République, ils sont englués dans une guerre interminable.
    Et dans toute guerre, l’origine se trouve soit dans l’argent, soit dans la famille. Cette guerre-là n’y coupe pas.

    Une Jedi au milieu de cette jungle

    La République pourrait se dire : bon, on va laisser le Sith se déchirer entre eux, et nous on reste dans notre coin. Mais non. Car après la découverte d’un matériau servant à la fabrication d’armes sur une des planètes du secteur, les Jedi envoient une équipe pour arrêter la production de ce matériau. Tous ces évènements sont contés dans l’arc Aflame des Comics, et brièvement résumés au début du roman.
    On retrouve Kerra Holt, jeune Jedi intelligente et pleine de ressources, seule dans l’Espace Sith, avec pour but d’en embêter le plus possible.
    Elle sera aidée dans sa quête par un espion Bothan, dont on ne sait pas de quel bord il est (normal pour un Bothan) et un mercenaire au service des Sith. Peu de personnages principaux donc. Là encore, les descriptions sont pas énormes, mais suffisantes pour qu’on connaisse leur background.
    Kerra Holt va donc visiter trois systèmes dirigés par des Sith différents : le Daimanate (dirigé par Lord Daiman, qui croit être le fondateur de l’Univers), la Diarchie (dirigée par deux jumeaux fonctionnant en symbiose) et l’Arkadianate (dirigé par une Sith toute gentille).
    On aurait aimé un développement plus approfondi de la Diarchie, tellement le potentiel à exploiter est assez énorme.

    De l’action, de l’action, et encore de l’action

    Comme on dit dans le jargon, ça dépote. JJM ne veut pas qu’on s’ennuie en lisant son roman, et on ne s’ennuie pas ! Entre les batailles entre Sith, les duels au sabre-laser, les batailles contre les Sith, on est servi en action.
    Bon, si on veut vraiment être critique, on pourrait se dire que ça fait beaucoup de bastons sur une si petite période (le roman doit se dérouler sur une période d’une semaine à peu près). Mais bon, il y a tellement de romans où on s’ennuie que l’on ne va pas bouder notre plaisir !

    Et après ?

    Le dernier gros point positif du roman, c’est qu’il laisse la porte ouverte à de nombreuses autres histoires. Entre les autres Sith non utilisés, les systèmes non visités, et la façon dont se termine le roman, il y a de quoi faire. Et nul doute que John Jackson Miller saura exploiter toutes les pistes qu’il a lui-même ouvertes, que ce soit dans les Comics à venir ou dans un éventuel futur roman !



    + Les plus

    • De l'action de bout en bout
    • Des idées très originales
    • Les nombreuses pistes à exploiter

    - Les moins

    • La Diarchie pas assez approfondie
    • Le prétexte à la guerre inter-Sith trop connu...
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

16 membres le possèdent (qui ?)
9 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité