StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. "J'aime The Clone Wars"
 
Voilà ce que pourrait dire George Lucas tellement il est impliqué dans le processus de création de la série animée.
Beaucoup d'entre nous se demandaient certainement si la série aurait bien sa place au cœur de la saga, si le mythe cinématographique se perpétuerait après l'épisode III.
Le fait que Lucas participe activement à la production de The Clone Wars est un des éléments qui peut nous rassurer là-dessus (en plus de la participation de personnes comme Rob Coleman à la réalisation ou Henry Gilroy à l'écriture).
L'expérience de George Lucas et sa vision unique de la saga Star Wars est, à n'en pas douter, un avantage indéniable au succès de la future série télévisée.

Depuis le début de la production en 2006, Lucas a pris une place de plus en plus importante dans cette série. Pourtant, au départ, lorsque les histoires, les concept-arts et les personnages étaient en phase de création, rien n'était sûr.

"Au départ, exceptée son idée générale de la série, nous ne savions pas bien de quelle façon George allait être impliqué," indique Catherine Winder.
"Lorsque je me suis engagée, personne ne pouvait me dire à quelle fréquence on se rencontrerait. Cela aurait pu être trois fois par an mais ce qu'on m'avait dit était une fois par mois. Heureusement pour nous, nous avons eu la chance de le voir très, très impliqué, et cela nous a plutôt surpris."

Le superviseur de la réalisation Dave Filoni pense que la participation de Lucas a augmenté alors qu'il était vraiment conscient des possibilités de la série.
"Quand on a commencé, je pense que son niveau d'intérêt était basé sur les premières idées qu'il s'était faites. Il savait que ça allait être différent de la série de Genndy Tartakovsky, mais le premier choix était d'utiliser Jimmy Neutron comme base pour la complexité de la série. Dès que George a vu que la dynamique pouvait changer de modèle, il a dit, 'Faisons la série comme un film dans son propre univers'."


A partir de ce moment-là, Lucas s'est rendu compte du potentiel de la série, il a été attiré. Winder se souvient comment Lucas s'est engagé progressivement alors que les histoires et les concept-arts s'unissaient. "Alors qu'on avançait dans le développement de la série et que Dave voulait lui montrer sa direction artistique et décrire son point de vue au niveau visuel, George venait de plus en plus souvent. Puis, lorsque l'on a commencé à monter les épisodes pendant la phase de pré-visualisation 3D, son engagement et son excitation sur ce que l'on faisait sont devenus de plus en plus importants. Et maintenant, il est vraiment impliqué, non seulement en réagissant à nos histoires mais aussi en nous aidant à les écrire. Au fur et à mesure de la première saison, il est arrivé avec ses propres concepts d'histoires, des ébauches détaillées de scénarii qui allaient être transformées en scripts par nos scénaristes."


Filoni nous fait partager une des premières sessions avec Lucas sur la conception des histoires : "Il nous a fait s'asseoir et nous a fait une présentation de ce qu'est Star Wars, ce que sont les Jedi, et nous a dit d'oublier tout ce qu'on avait entendu. 'Je vais vous dire ce que c'est. Je vais vous apprendre comment faire du Star Wars', a-t-il dit. George ne veut pas faire de nouveaux films, mais il a dit que c'était ce que l'on faisait, et que c'est cool."
2. "Amusons-nous !"
 
L'une des raisons pour laquelle George Lucas est autant engagé dans cette série est certainement parce qu'elle explore les personnages en détail, chose qu'il ne pouvait se permettre dans les films.

Les personnages sont devenus une priorité tellement importante que la production a été très ralentie, pour pouvoir revoir les scripts [c'est certainement pour cela que la date de diffusion a été décalée de l'automne 2007 à l'automne 2008...].

"Nous avons réécrit les 12 premiers scripts en plein milieu de leur production parce que les histoires personnelles ne fonctionnaient pas lorsque nous sommes arrivés au montage," se rappelle Winder. "George a dit, 'L'action est superbe mais cette série ne se limite pas qu'à cela. Il faut plus de dialogues, et on doit apprendre des choses sur ces personnages.'"

Bien que ces changements puissent être pénibles, Filoni reconnaît l'apport de Lucas. "Ça aurait été plus déroutant si ce n'était pas mieux, mais 99,9% du temps, après avoir bossé dur pour faire les changements, c'était mieux."

Le superviseur du montage Jason Tucker, qui travaille souvent avec Lucas sur le montage des épisodes, ajoute "Étant donné que la série va vite, il est très important de comprendre et de suivre ce que l'on regarde."
"C'est bien sûr ce que l'on fait lors du montage, mais on ne peut que constater le génie de George. Même si on n'est pas d'accord avec cela, on réalise au fur et à mesure des visionnages que ça ne peut que rendre les choses meilleures."

Lucas a souvent déclaré que ce qu'il préfère lorsqu'il fait un film, c'est le montage. Et bien, il peut continuer sa passion sur The Clone Wars. "J'ai appris énormément de choses de sa part," ajoute Tucker. "Nous faisons des sessions marathon de 9h du matin à 9h du soir. Et on n'arrête pas, nous n'avons qu'environ 30 minutes pour manger le soir. C'est très excitant de travailler avec lui et d'apprendre son style de montage et comment il voit les choses. Il comprend la grammaire d'un film comme un écrivain comprend les mots, chaque scène est un mot, et si on met un mot particulier à la suite d'un autre, cela en change le sens. Il permet aussi à tout le monde de donner son avis, c'est donc toujours très sympa de parler cinéma et montage avec lui."

Filoni insiste aussi sur le fait que George Lucas veut vraiment différencier The Clone Wars de toute autre série télévisée. "On repousse toujours les limites dans ce que l'on fait, on ne reste pas sur nos lauriers. Si vous regardez une série TV normale, comme Babylon 5 ou Star Trek ou encore Battlestar Galactica, elles sont généralement basées dans un seul endroit. Ils sont toujours dans ce vaisseau, et s'ils vont sur une planète, ils restent dans une pièce, avec peut-être une fenêtre et une peinture sur verre derrière. George verra la peinture sur verre et dira, 'Et bien, je veux aller au-delà de ça.' Et je lui répondrai qu'on ne peut pas parce que rien n'a été fait pour ça. Et il ajoutera 'Mais l'histoire n'en sera que plus intéressante si on va au-delà. Allons-y et créons tout ce qu'il faut.'"

Cependant, Filoni pense que Lucas également fait cela pour une raison plus terre-à-terre. "Il a regardé ce que l'on faisait et comment le montage se passait, et a dit 'C'est sympa.' Il vient parfois le vendredi et ajoute, 'Dave, j'ai jusqu'à minuit. Amusons-nous.'"
Publicité