Bannière du site
    

  Pré-République  |  Ancienne République  |  Emergence de l'Empire  |  Empire  |  Nouvelle République  |  Nouvel Ordre Jedi  |  Héritage
Ancienne République
  Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6
> Retour à la vue d'ensemble de la chronologie


An -3 963

Un Travail Laborieux  (Labor Pains)


L'équipage du Dernier Recours, ayant tout juste fui Taris sur les chapeaux de roues, débarque sur la planète Ralltiir. Sous la direction du snivvien Marn Hierogryph, ils vont tenter de monter une des opérations douteuses dont ce dernier a le secret afin de refiler de la camelote à un étrange duo formé par un Rodien et un Muun... en essayant de ne pas trop y laisser leurs plumes!


Chroniques des guerres Mandaloriennes #5 : Au cœur de la république 


--> première bataille d’Onderon
--> première bataille de Dxun


La république utilise depuis un certain temps une technique de défense très lâche selon les Mandaloriens. « C’est une défense sans honneur » pour Mandalore l’Ultime. Les républicains établissent en effet leurs installations militaires aux abords des villes et habitations civiles. Tout le monde sait que les Mando n’aiment pas abîmer leurs prises de guerre et les républicains jouent sur cette faiblesse. Désabusé, Mandalore lance une offensive qui sera un véritable bouleversement stratégique sur Serroco.

titre img


--> bataille de Serroco

A partir de là, les Mandaloriens ne feront plus dans le détail. Alors que le « courageux », vaisseau mère de l’amiral Karath est attaqué suite à la défaite de Serroco, les Mandaloriens utiliseront leurs machines de guerre avec la même ténacité sur les champs de bataille à venir.

titre img


Le massacre de Cathar éclate enfin au grand jour, le génocide est dévoilé. Là, les revanchistes donnent enfin de la voix. Ils s’élèvent ouvertement contre le conseil et ils gagnent alors nombre d’adeptes pour l’effort de guerre républicain. De son côté, un seigneur Arkanien du nom de Arkoh Adasca, directeur d’Adascorp compte bien tirer profit du conflit. Il réunit donc les divers partis : républicains, Mandaloriens et revanchistes afin de leur présenter sa nouvelle arme de destruction massive. Il met alors aux enchères les Exogorth, verres gigantesques détruisant tout sur leur passage. Grâce à la technologie d’Adascorp, le seigneur Arkanien peut offrir au plus offrant le contrôle de ces monstres de guerres.

--> bataille d’Omonoth



Jours de terreur  (Days of Fear - Knights of the Old Republic #13 à 15)


Ayant fait escale sur Ralltir (Mondes du Noyau), Zayne Carrick et ses compagnons décident de quitter la planète en se séparant afin d’éviter d’être repérés à l’avenir par les Maîtres Jedi et la République. De plus, Jarael souhaite mettre Campeur à l’abri des troubles, notamment en raison de sa santé. Elle compte ainsi sur le droïde LB pour protéger la vie de son mentor. De son côté, grâce à l’argent obtenu par le père de Zayne, Marn Hierogryph fait parvenir un vaisseau volé par un pirate trandoshan du nom de Slyssk. Ce dernier accompagne Marn et Zayne qui s’envolent sur leur nouveau vaisseau. Arrivés dans l’espace, ils croisent une importante flotte républicaine commandée par le Courageux, vaisseau de l’Amiral Saul Karath, qui leur ordonne de se mettre en position. Le vaisseau volé (du nom de Petit Bivoli) par Slyssk est en réalité un vaisseau de ravitaillement utilisé par la République qui se prépare à rejoindre le front mandalorien.

Pendant ce temps, La Liste de l’Amiral, journal officiel de la Marine Républicaine, rend hommage à l’Amiral Jimas Veltraa, mort lors de la destruction de son vaisseau-mère (« Le Confiance ») en – 3 964 au cours du siège de Taris par les Mandaloriens. « Un service a été célébré sur la Place de l’Amirauté de Coruscant » à sa mémoire. N’ayant pu être présent physiquement à Coruscant pour lui rendre à son tour hommage, l’Amiral Saul Karath choisit de dédier sa prochaine campagne à la mémoire de l’Amiral Veltraa contre les Mandaloriens.

Une fois atterris sur Serroco avec la flotte républicaine de l’Amiral Karath, Zayne, Marn et Slyssk se mettent au service des soldats et officiers républicains en gérant la cantine. Sur place, Zayne, qui se fait appeler « Shad le Campeur », croise notamment l’Amiral Karath ainsi qu’un autre officier, le lieutenant Carth Onasi, dit « Fleet ». Ce dernier lui apprend que la planète Serroco est habitée par les Stereb et des colons humains. La planète est régulièrement soumise à des phénomènes climatiques importants (ouragans). Pour parer au manque de technologie de la civilisation stereb, la République a pour habitude de recommander aux habitants de se réfugier dans les catacombes, véritable cœur de la ville sur la planète. De plus, Carth Onasi révèle à Zayne l’arrivée imminente des Mandaloriens. L’attaque mandalorienne n’aura donc rien de surprenante. Onasi est même persuadé que les Mandaloriens n’attaqueront pas les villes car ils n’apprécient pas le fait de détruire leur butin de guerre.

Apprenant l’arrivée prochaine des Mandaloriens, Zayne tente de convaincre Marn de quitter la planète. Or, Marn refuse, totalement séduis par l’argent qu’il récolte et par la réputation de son service. Alors qu’il s’assied un court instant pour prendre une pause, Zayne est atteint par une vision : Mandalore l’Ultime s’apprête à bombarder la planète qu’il juge défendue sans honneur par les Républicains.

Zayne révèle immédiatement le contenu de sa vision à Marn : « J’ai eu une vision. Une vision Jedi. Une vision de l’avenir. Au coucher du soleil, le jour de leur arrivée, les Mandaloriens détruiront la planète. Et ils arrivent demain. ». Cette fois-ci, Marn accepte de quitter Serroco et prépare l’évacuation de son vaisseau.

De son côté, Zayne envisage d’aller discuter avec l’Amiral Karath. Pour cela, il rejoint le vaisseau du lieutenant Onasi. A bord, il révèle au lieutenant le plan prévu par les Mandaloriens : « (…) détruire toutes les colonies de la planète par pur mépris pour notre choix d’avoir installé nos défenses près des villes. ». Onasi, qui s’apprête à rejoindre le vaisseau-mère de l’Amiral Karath, s’interroge quant à la fiabilité de la vision de Zayne. Alors qu’il arrive sur « Le Courageux », stationné au centre de la ligne de défense de l’espace Serroco, Zayne est aussitôt arrêté par les gardes républicains de l’Amiral Karath, heureux d’avoir capturé celui qu’il surnomme le « tueur de Jedi ».

Selon Karath, Zayne est un espion mandalorien qui a commencé à agir sur Taris en exécutant les Padawan Jedi, déstabilisant ainsi l’ordre Jedi sur la planète et permettant la mise en place de l’invasion mandalorienne. Zayne se défend des accusations portées à son égard en affirmant qu’il ne cherche qu’à sauver les habitants de Serroco et les Républicains. Il mentionne également son intervention sur la prison spatiale de Flashpoint durant laquelle il a sauvé les Jedi. Pour preuve, il recommande à Karath d’appeler « Squint », un Jedi revanchiste. Or, Karath refuse d’écouter Zayne et compte bien le livrer aux Maîtres Jedi.

Soudain, un cuirassé et plusieurs vaisseaux mandaloriens sortent de l’hyperespace en direction de Serroco. La flotte mandalorienne tire plusieurs ogives nucléaires directement sur la planète Serroco, à la surprise de tous. Quelque part, sur une autre planète, Squint et son maître ressentent une importante perturbation dans la Force : le bombardement de Serroco. A bord du Courageux, le bilan fait à propos de Serroco est catastrophique : « On compte des impacts près de 27 zones peuplées (…). Lourds dégâts sur les colonies humaines. Les villes stereb semblent avoir été totalement détruites. ». Seuls 8 vaisseaux parviennent à s’échapper de la planète. Le « Petit Bivoli », vaisseau d’approvisionnement de Marn et de Slyssk, n’a pas eu le temps de décoller et a été détruit. Face à cette attaque, Karath décide de se retirer avec toute sa flotte dans un autre endroit pour continuer le combat.

Plus tard, Carth Onasi rejoint Zayne dans sa prison et lui explique qu’il a envoyé un message d’alerte à 17 villes stereb de Serroco avant l’attaque, leur ordonnant ainsi de rejoindre les souterrains pour se protéger des bombardements.





Nights of Anger  (Knights of The Old Republic #16 à 18)


Toujours hanté par ses visions destructrices (notamment celle du Temple Jedi de Coruscant par les Sith), la Maître Jedi Raana Tey se met en tête d’assassiner Zayne Carrick afin de faire taire définitivement ses cauchemars. Pendant ce temps, Jarael se rend sur Arkania (système de Perave) afin de trouver un remède pour sauver Campeur, dont la santé se dégrade de plus en plus. Or, la discrimination règne sur la planète entre les « sang-pur » et les Scions, espèce locale. Sur place, Jarael rencontre Zadawi, une Scion qui lui révèle l’état critique de la situation sociale sur la planète. La célèbre et puissante société Adascorp, spécialisée dans la
bio-ingénierie, a littéralement abandonné les Scions qui souffrent de la maladie pour s’intéresser à d’autres projets.

Jarael décide alors de se faire passer pour une Arkanienne et de trouver un praticien susceptible de soigner Campeur. Elle est cependant trahie par un médecin qui la livre aux gardes. Non loin de la planète, le Dernier Recours est « capturé » par l’Héritage Arkanien, navire officielle du seigneur d’Arkania, Arkoh Adasca. Selon les mots de Jarael : « Adascorp est la compagnie que Campeur a passé la moitié de sa vie à fuir. » Cette dernière apprend de la bouche du seigneur Adasca que Campeur aurait en réalité travaillé pour Adascorp il y a plusieurs années. Universitaire doué dans la connaissance des matières organiques et inorganiques, ainsi qu’en biologie et en technologie, il aurait été exposé à la même époque au virus de Balinquar, qui se manifeste par l’apparition de symptômes mortels durant la vieillesse. Campeur étant dans le coma, le seigneur Adasca invite Jarael à attendre sa guérison.

Or, Adasca manipule Jarael depuis son arrivée sur le vaisseau. Les Arkaniens retiennent Campeur en otage afin qu’il termine le travail qu’il avait déjà commencé lorsqu’il étudiait au sein d’Adascorp, à l’époque où la société était dirigée par le grand-père d’Arkoh Adasca. Autrement dit, Campeur n’a jamais été malade lorsqu’il était étudiant ; il s’est simplement enfui après avoir découvert ce que préparait la compagnie. A côté, le seigneur arkanien continue de multiplier les gestes d’affection envers Jarael afin de s’attirer ses faveurs. En effet, Adasca souhaite obtenir une analyse sanguine de Jarael, la soupçonnant d’être une « sang-pur ».

Pendant ce temps, le Courageux, vaisseau de l’Amiral Karath, est abordé par des Néo-Croisés mandaloriens, dont l’un d’entre eux manque de tuer l’Amiral. Aidé par Zayne, l’Amiral Karath et le Lieutenant Onasi parviennent à rejoindre le vaisseau de ce dernier (Le Poids Lourd). Sur place, Karath reçoit une transmission holographique d’Idji Vaam, secrétaire d’Adasca, l’invitant à rejoindre Arkania afin d’y recevoir une nouvelle arme qui pourrait changer le cours de la guerre.

Sur Télérath, le Maître Jedi Lucien Draay apprend par son précepteur Haazen l’existence d’une nouvelle menace, bien plus importante et plus grande que celle représentent déjà les Mandaloriens et Zayne Carrick : « Voilà ce que nous savons : cette nouvelle menace ne semble pas provenir des Sith. C’est une force moins séductrice, plus brute, plus hardie, presque… une Faim.»
 
Lucien comprend alors que celui qui incarne ce danger n’est autre qu’Arkoh Adasca, qu’il sous-estime pourtant grandement contre l’avis d’Haazen qui charge Lucien d’enquêter sur Adasca.

Le seigneur Adasca, qui invite Jarael à une sorte de dîner, lui enseigne l’histoire du peuple scion, « une sous-espèce conçue à des fins industrielles à court terme » et lui révèle son importance dans la survie de l’espèce arkanienne. Adasca ambitionne de redonner un poids considérable à Arkania et aux Arkaniens dans la galaxie, et en particulier au moment des Guerres Mandaloriennes. Pour cela, il compte s’appuyer sur les Exogorths, des créatures préhistoriques découvertes par Gorman Vandrayk (alias Campeur) en – 3 993. Véritables « tubes digestifs flottants », ils se déplacent dans l’espace à la recherche de nourriture. En sommeil depuis plusieurs décennies, seul Arkania connait leur existence. La source du pouvoir dont rêve Adasca réside dans le contrôle total et absolu de cette espèce afin de changer la conduite la guerre.



Daze of Hate  (Knights of The Old Republic #19 à 21)

Interférences  (Interference)


Quelques semaines après l'attaque surprise des Mandaloriens sur la République et l'invasion de Taris, une transmission pirate parasite les ondes Mandaloriennes. Le mystérieux Capitaine Goodvalor de la République, en direct du Serroco, diffuse ainsi par ce biais d'étranges informations aux troupes ennemies.


Vector  (Knights of the Old Republic #25 à 28)

Knights of Suffering  (Knights of the Old Republic #22 à 24)

Exalted  (Knights of the Old Republic #29 et 30)

Turnabout  (Knights of the Old Republic #31)

Vindication  (Knights of the Old Republic #32 à 35)

Prophet Motive  (Knights of the Old Republic #36 et 37)

Faithful Execution  (Knights of the Old Republic #38)

Dueling Ambitions  (Knights of the Old Republic #39 à 41)

Le Dernier Combat  (Knights of the Old Republic - War #1 à 6)


An -3 962

Chroniques des guerres Mandaloriennes #6 : Les revanchistes aux commandes 


Voilà l’un des tournants de la guerre. Le mouvement revanchiste prend tellement d’ampleur que la flotte républicaine leur est alors confiée. Revan et Squint deviennent alors des amiraux de la république et se révèlent être de fins stratèges.

--> bataille de Duro
--> bataille d’Eres III


Vers -3 961

La république gagne du terrain, la stratégie implacable des revanchistes prend le dessus. Les Mandaloriens sont repoussés et on assiste à des batailles pour la reconquête des mondes perdus :

--> seconde bataille de Taris
--> seconde bataille de Dxun
--> seconde bataille d’Onderon


Les Mandaloriens sont repoussés hors de la république. Désormais les batailles se poursuivront soit en bordure, soit dans l’espace Mandaloriens lui-même.



An -3 960

Chroniques des guerres Mandaloriennes #7 : La fin de la guerre 


--> seconde bataille d’Althir
--> bataille de Malachor V


Revan et Squint dans une audace démesurée reprennent donc Taris des mains de Cassus Fett et infligent de très lourdes pertes aux Mandaloriens sur Althir. Les Néo-croisés sont tenus en échec, les batailles sont sanglantes et coûtent la vie à de nombreux soldats. C’est aux abords de Malachor V que Revan attire Mandalore l’Ultime dans un combat direct. Mandalore meurt des mains de Revan et l’armée Mandalorienne se disloque. Revan et Squint sont les héros et les sauveurs de la république. Cependant, eux, ainsi que leur flotte, sont portés disparu alors que l’on croyait qu’ils poursuivaient les débris de l’armée Mandalorienne.
Les clans de Mandalore sont défaits, ils sont désarmés et en fuite. Blessés dans leur honneur, les Mandaloriens se re-divisent en petits clans, certains retournent sur Mandalore au cœur de l’espace Mandalorien alors que d’autre deviennent mercenaires pour subvenir à leurs besoins. Quant au général Jedi responsable de la finalité du cataclysme de la bataille de Malachor V, elle choisit de ne pas suivre Revan et de ne pas emprunter la voie du côté obscur. Ramenée à Coruscant, elle est alors jugée par ses pairs qui décident de la bannir de l’ordre. Cette Jedi sera plus tard connu sous l’appellation de « l’Exilée ».

titre img



Les graines de Sith 


titre imgIl est remarquable de constater comme un conflit en entraîne un autre. Aussi, si la guerre des Sith a redonné de la vigueur aux Mandaloriens, les guerres Mandaloriennes ont, elles, semé les graines de Sith. Revan pour sa part avait déjà goûté au côté Obscur sur Malachor V. Revan et Squint étaient des guerriers incompris, le haut conseil les avait bridé tout le long de la guerre alors qu’ils ne cherchaient qu’a préserver la république. Il est indéniable que tous deux pensèrent que l’ordre était faible et décadent. C’est pendant leur soit disante disparition qu’il découvre des artefacts d’une ancienne civilisation nommée les Rakatas. Sur Dantooine, Kashyyyk, Tatooine, Manaan et Korriban. Il s’agit de cartes stellaires très anciennes indiquant le chemin verre une arme ultime : la forge stellaire. Seule la réunion des différentes cartes permet de tracer le chemin vers la forge. Leur quête les conduit donc sur les cinq mondes et surtout sur Korriban, planète tombeau de la civilisation et de l’ordre Sith. Là, ils acquièrent beaucoup de connaissances sur les Sith, leurs histoires et leurs pratiques. Ils sont séduits par le côté obscur de la force et se proclament alors les nouveaux seigneurs noirs des Sith sous les noms de Darth Revan et Darth Malak pour Squint. Malak avait toujours été l’apprenti de Revan durant les guerres Mandaloriennes, il était donc clair que Revan était le maître.


Lost Tribe of the Sith - Purgatory 

Lost Tribe of the Sith - Sentinel 



  Pré-République  |  Ancienne République  |  Emergence de l'Empire  |  Empire  |  Nouvelle République  |  Nouvel Ordre Jedi  |  Héritage
Ancienne République
  Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6
> Retour à la vue d'ensemble de la chronologie

 


 

Les actualites les plus consultées ce mois-ci :
[Postlogie] [MAJ] Rumeur : le début de l'Episode VII dévoilé ? | [Postlogie] Episode VII : un visiteur du tournage lâche un spoiler ! | [Postlogie] [MAJ] Episode VII : des scènes tournées dans une forêt anglaise ? | [Postlogie] [OFFICIEL] Episode VII : un nouveau vaisseau dévoilé ! | [Postlogie] [OFFICIEL] Deux jeunes acteurs pris dans l'Episode VII ! | [Collection] [Guitare] Peavey s'invite au San Diego Comic Con | [Postlogie] [MAJ] Episode VII : le tournage à Skellig Michael a commencé ! | [Communauté] Ils parlent de Star Wars... De jeux vidéo Star Wars ! | [Postlogie] Episode VII : une autre version de la rumeur sur le début de l'histoire | [Rebels] Le pilote de Star Wars Rebels en précommande en DVD... |
Dites, ne le dites surtout pas aux autres staffeurs SWU, mais c'est MOI le boss ici :op
Bragelonne.fr Éditions Delcourt Star Wars En Direct Edge Entertainment Bioware La Geekerie Éditions Pocket Geekmemore Kotobukiya France