Bannière du site
    

  Pré-République  |  Ancienne République  |  Emergence de l'Empire  |  Empire  |  Nouvelle République  |  Nouvel Ordre Jedi  |  Héritage
Ancienne République
  Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6
> Retour à la vue d'ensemble de la chronologie


An -25 000

Recueil: histoire de la république #1. 


Avant d’analyser point par point cette époque, parlons de façon générale du développement de la république entre –25 000 à –15 000.
Il s’agit de la période des Expansionnistes, vu que toutes les cultures ont la capacité de voyager à travers les étoiles. Le Basic, basé sur la langue des Mondes du Noyau devient rapidement une langue universelle, car elle est de plus en plus employée en diplomatie et en affaires. En même temps, l’Aurebesh devient la seconde langue la plus utilisée : c’est la langue des techniques. Les espèces intelligentes ont développé une quantité impressionnante de moyens de communication. Heureusement, le Basic - connu aussi sous le nom de Standard Galactique (Galactic Standard), la langue commune de l’Ancienne République, permet que presque tout le monde se comprenne, et ce, quelle que soit leur espèce. Le Basic, qui est donc une langue dérivée de la langue des humains natifs de Coruscant, est conçu pour être facilement compréhensible et prononçable. La plupart des espèces étrangères peuvent le parler, et plus, encore, sont à-même de la comprendre. La plupart des données et la majorité des textes sont enregistrés en Basic. Néanmoins, une variété d’autres langues reste utilisée. Il n’est pas inhabituel de croiser des personnes parlant plusieurs langues : le Basic, la langue maternelle, quelques dialectes régionaux, et un ensemble de langues du commerce. Un citoyen qui a beaucoup voyagé peut s’exprimer dans plus de douze langues.


Coruscant, capitale de la république



La République, un gouvernement aussi étendu que la galaxie instaurée dans les Mondes du Noyau et qui regroupe nombre de systèmes planétaires. Elle aura une influence politique qui lui permettra de coloniser d’autres systèmes stellaires distants. Coruscant, Alderaan, Coréllia et Duro comptent parmi les membres fondateurs de la République.

La Constitution Galactique, le document de la fondation de la République Démocratique, est rédigée. Le Sénat Galactique est formé afin de présider la République. La couleur lavande est choisie pour l’intérieur du Sénat car il s’agit de la seule nuance qui n’ait pas été associée à la guerre, à la colère ou au désespoir, et ce dans n’importe quelle culture de la République. Il a été confié au Sénat Galactique, la lourde tâche de gouverner la galaxie. Un de ses objectifs principaux est d’établir une législation universelle et de maintenir la paix à travers tous ses membres, non-humains ou humains. La République instaura un code commercial et judiciaire standardisé, bien qu’elle laisse à chaque planète le soin d’organiser son gouvernement et ses lois, et chacune conserve ses origines culturelles, linguistiques et ses habitudes.
Pour simplifier les enregistrements officiels, le Sénat instaure le “Standard Galactique”, une façon de mesurer le temps basé sur la méthode employée sur Coruscant. La plupart des planètes conservent leur propre mesure du temps, en fonction de leur cycle planétaire, mais toutes les communications et enregistrements officiels utilisent le “Standard Galactique”. Il se décompose ainsi : 60 secondes standards dans une heure standard, 24 heures standards dans une journée standard, 5 jours standards dans une semaine standard et 7 semaines standards dans un mois standard. Une année standard dure 368 jours standards, soit 10 mois standards, plus 3 semaines de fête et 3 semaines de vacances, celles-ci consacrées aux célébrations traditionnelles, aux festivals et aux recueillements (NDT : “observances” si l’on respecte la traduction directe).

Une guerre sur la planète Ando, entre deux races d’Aqualish (les Aqualas et les Quaras), est brutalement interrompue par l’arrivée d’un vaisseau d’exploration, probablement des Corelliens ou des Duros. Les deux races s’unissent afin de tuer les visiteurs, mais capturent le vaisseau intact. Quelques décennies plus tard, après avoir étudié et appris le fonctionnement du vaisseau, les Aqualish attaquent les mondes proches du leur.


Création de l’ordre Jedi et guerres de la force. 


Pour certains, les Jedi sont un mythe, une chimère. Et puis d’ailleurs que connaissons-nous de leur apparition ? Peu de choses sont connues tellement cette période de l’histoire est occulte. L’étude de la Force aurait été visiblement mise en oeuvre par des organismes mystiques. Des précurseurs tel que « les paladins de l’académie Chatos », « les suiveurs de Palawa » où encore l’ordre de « Dai Bendu » et sur des planètes aussi variées que Abbadon ou Ondos. Leur quête de connaissances les poussaient à étudier les sciences au travers d’organismes microscopiques appelés midi-chloriens agissant de façon symbiotique avec la force dans la majorité des êtres vivants. Cependant, tous s’accordent pour dire que les préceptes principaux émanent de la planète Tython où les autochtones vouaient un culte et une idolâtrie sans limite à une énergie positive encore appelée Ashla. Mais le cœur des êtres est aisément corruptible et amplis de ce nouveau pouvoir, certain commencèrent à comploter, à utiliser ce don a des fins personnelles. Ces différents protagonistes ne tardèrent pas entrer en conflit dans leurs intérêts de pouvoir et de puissance. Un grand conflit eu lieu : (que l’on nomme) les guerres de la force. Peu de choses sont contées sur cette triste époque, mais tout ce que l’on en retient est le retour au calme avec la formation d’un ordre monastique basé sur les préceptes d’harmonie, de savoir, de sérénité et de paix.

L’ordre Jedi peut être considéré comme un groupe d’études théologiques et philosophiques. Ils portent leurs études sur l’apprentissage et la maîtrise de la Force. Lors de la création de la République, les Jedi décident de prendre une part active dans la société galactique, en utilisant la Force pour la paix, la justice et l’ordre. Les Jedi dépendent aujourd’hui du Département Judiciaire, sous les ordres directs du Chancelier. L’une des traditions de la planète Tython résidait en l’initiation de la « forge Jedi » où les élus pouvaient canaliser leur pouvoir à travers de grandes épées composées de divers métaux. Ce n’est qu’avec le temps et la découverte du laser que ces fameuses épées deviendront obsolètes. C’est pour libérer les mondes de l’oppression et des tyrannies de toute sorte qu’une faction de Jedi décida de sortir hors des sentiers battus et de traverser la galaxie pour porter assistance aux peuples opprimés. Ainsi apparaissent les chevaliers Jedi, gardiens de la paix et de la justice à travers la galaxie.
Ils combattent les criminels interplanétaires et essaient de régler les différends sidéraux, devenant ainsi légendaires à travers toute la galaxie. La légende raconte, bien plus tard, que le premier des Chevaliers Jedi apprit l’utilisation morale de ses pouvoirs grâce à la race des Caamasis.

Les prouesses des Jedi sont devenues célèbres. Soutenus par la Force, ils ont progressivement été respectés et honorés dans toute la galaxie. On les prenait pour des érudits, des guerriers et des philosophes. Ils étaient cela... et bien plus encore. Les Jedi se sont répandus à travers toute la galaxie, protégeant la République et surveillant ses nombreux systèmes.


Avènement des légions de Lettow et premier grand schisme de l’ordre. 


Les préceptes et la philosophie Jedi se répandant, une petite colonie pris place sur la planète Ossus avec la création d’une école tolérant aussi bien le côté clair que le côté obscur de la force. Cette école était très tolérante quant à l’alignement et permettait d’analyser tous les aspects de la force vive (manifestation de la force à l’instant présent) et de la force unificatrice (prophètisation et vue du futur et des destinés). C’est là que les adeptes du côté obscur connu sur Tython comme les Bogans formèrent les légions de Lettow. Guidé par leur leader connu sous le nom de Xendor, ils rentrèrent en guerre contre les Jedi marquant ainsi le premier grand schisme de l’histoire galactique. Finalement les légions furent vaincues et Xendor perdit la vie.


Xendor



L’Ordre Jedi, fort de son expérience avec les guerres de la force et les légions de Lettow instaure un “code” de vie pour empêcher les jeunes apprentis Jedi, ou padawan, d’être tentés par le Côté Obscur de la Force. Même lorsqu’il recherche la connaissance et la lumière, un Jedi n’utilise jamais la Force dans un but de richesse et de puissance personnelle. Comme la haine, la colère, la peur et l’agressivité sont constituées d’énergie négative, on apprend aux apprentis Jedi à n’agir que lorsqu’ils sont en paix dans la Force. Les Jedi doivent rechercher des solutions pacifiques aux problèmes. Bien que le combat soit, quelques fois, la seule solution, un Jedi doit tout faire pour trouver une alternative. Un Jedi ne doit pas permettre, par son inaction, au mal d’agir. Un Jedi doit faire tout ce qu’il peut pour arrêter les forces de l’obscurité. “Les Jedi sont les gardiens de la paix dans la galaxie.

Le Jedi utilise ses pouvoirs pour défendre et protéger, jamais pour l’attaque.
Le Jedi respecte toute forme de vie.
Le Jedi sert les autres, pour le bien de la galaxie, il ne les dirige pas.
Le Jedi cherche à s’améliorer par la connaissance et l’entraînement.”


Un autre code Jedi bien connu :

“Il n’y a aucune émotion, il y a la paix.
Il n’y a pas d’ignorance, il y a la connaissance.
Il n’y a pas de passion, il y a la sérénité.
Il n’y a pas de chaos, il y a l’harmonie.
Il n’y a pas de mort, il y a la Force.”



Recueil: histoire de la république #2. 


L’étendue de la civilisation et de la technologie a contribué au développement de ce que l’on appelle l’économie galactique. Peu de mondes se suffisent à eux-mêmes. Ceux qui se spécialisent dans les produits de haute technologie dépendent des mondes agricoles voisins en ce qui concerne la nourriture. Ces mondes agricoles doivent faire appel aux mondes producteurs de biens pour effectuer efficacement les moissons et conditionner la nourriture. De plus ils comptent aussi sur les industries chimiques pour affronter les mauvaises herbes et les nuisibles. Cette économie galactique a permis à de gigantesques compagnies de posséder une santé économique sans pareille et un certain poids politique.


Rapport sur l’éveil technologique des civilisations #3. 


C’est après la tragédie de la civilisation Rakatas que les scientifiques Corelliens en ont profité pour perfectionner la technologie de l’hyper drive apportée par ce dernier grand peuple, par l’implantation d’une technologie de base pour leurs propres vaisseaux spatiaux. Les vaisseaux peuvent maintenant voyager entre Corellia, Coruscant, Alderaan et Duro en seulement quelques jours.


Recueil: histoire de la république #3. 


Ce sont ces mondes du noyau qui se lient entre eux par une Union Démocratique connue sous le nom de République galactique.
La Constitution Galactique, document essentiel à la fondation de l’ordre nouveau, est rédigée. Le Sénat Galactique est formé afin de présider la République. La couleur lavande est choisie pour l’intérieur du Sénat car il s’agit de la seule nuance qui n’ait pas été associée à la guerre, à la colère ou au désespoir, et ce dans n’importe quelle culture de la République. Il a été confié au Sénat Galactique, la lourde tâche de gouverner la galaxie. Un de ses objectifs principaux est d’établir une législation universelle et de maintenir la paix à travers tous ses membres, humains ou non-humains. La République instaure par la suite un code commercial et judiciaire standardisé, bien qu’elle laisse à chaque planète le soin d’organiser son gouvernement et ses lois. Il est évident que chaque système conserve ses origines culturelles, linguistiques ainsi que ses habitudes.
C’est par ce nouveau système de voyage étudié par les Corelliens que la république permet son expansion. Ainsi découvre t’elle plusieurs routes commerciales importantes et sans danger permettant même de relier Coruscant à la lointaine Ossus. C’est en cette époque que les chevaliers Jedi deviennent les gardiens de la paix au sein de ce système politique sans précédent.



An -24 980

Traité sur la civilisation Duros. 


Durant cette période, les Duros établissent des stations orbitales de navigation, et commencent à parcourir la noirceur de l’espace inexploré. Ils mettent en place de toutes nouvelles routes hyperspatiales et rencontrent d’autres voyageurs stellaires, tels que les Corelliens. La Reine Rana meurt, et son héritier, le Roi Dassid, poursuit les politiques d’expansion galactique de sa mère et observe son peuple en train de s’implanter sur de nombreuses stations spatiales ou autre colonies lointaines.



An -24 975

Rapport sur l’expansionnisme des civilisations à travers la galaxie #1 


Après avoir étudié les secrets de l’ingénierie des vaisseaux spatiaux, les Aqualish utilisent ceux qu’ils ont capturé pour attaquer les mondes proches. Les Andos mettent rapidement sur pied une flotte composée des pires individus. Leur armada quitte leur système stellaire natal pour une croisade visant à conquérir les mondes pacifiques de la République. Or, le gouvernement galactique possède les soldats les mieux entraînés ainsi que l’armement le plus avancé. Les vaisseaux de guerre de la Marine Républicaine réussissent facilement à repousser la petite flotte, et parviennent même à déporter les combats vers Ando. Suffisamment intelligents pour voir qu’ils sont en infériorité numérique, les Aqualish se rendent afin de faire la paix. Ando est alors démilitarisée sous la surveillance de la République. Comme ils ne peuvent plus faire partie de la force de conquête Aqualish, de nombreux membres de l’ancienne flotte trouvent du travail sur d’autres planètes, comme briseur de grève, encaisseur, ou d’autres vocations où leur tempérament belliqueux peut s’exprimer.

Les Hutts portent un intérêt certain au Système Y’Toub, où un tranquille soleil jaune berce d’une douce chaleur six planètes, dont quatre sont habitables. Evocar, bien qu’elle soit la plus grande, possède une densité très faible. Elle ne possède quasiment pas de métaux lourds et sa gravité est comparable à celle des autres mondes habituels. Cette planète est le monde de naissance d’une race d’humanoïdes appelés les Evocii, dont la civilisation est à un stade de développement féodal et primitif. Lorsque les Hutts les ont découverts, ils ont immédiatement proposé aux Evocii de leur vendre les technologies modernes. En échange, les Hutts souhaitaient des parcelles de terrain, que les Evocii acceptaient de leur céder, sans se douter que les bandits voulaient acquérir toute la planète. Avec le temps, ils finirent par prendre conscience du dessein des Hutts, mais les équipes de construction étaient déjà à pied d’œuvre. Les modestes demeures des Evocii cédaient progressivement la place aux merveilleux palais et pavillons des Hutts. Les Evocii en eurent assez et décidèrent de faire appel à la République. Malheureusement, même un Jedi ne pouvait trouver une faille dans un contrat Hutt. Aussi, les Evocii furent déportés sur une lune proche.

Comme Evocar est sous leur contrôle total, les Hutts peuvent enfin entreprendre les transformations finales. Les derniers bâtiments d’origine sont détruits pour faire place aux parcs à thèmes et aux palais. Les monuments antiques sont remplacés par des édifices dédiés aux croyances Hutts, et la planète a été rebaptisée Nal Hutta, ce qui signifie en huttese (NDT : si on se réfère à l’anglais Chinese - chinois, on aurait en français : huttois) “Magnifique Joyau”. Il n’est pas précisé si cela est lié au climat de la planète ou bien à ses habitants, mais dans tous les cas c’est une bonne description pour ce monde tranquille. Il s’agit d’une des premières planètes achetées par les Hutts, mais elle fait aussi penser au crime organisé Hutt et à ses nombreux clans. La planète est dirigée par le conseil des anciens où figure le plus vieux membre de chaque clan présent sur la planète. Ce monde est une société Hutt à part entière. Bien que la planète appartiennent aux Hutts et que la seule langue autorisée soit le huttese, il y a néanmoins une quantité importante d’habitants ne faisant pas partie de l’espèce Hutt : il s’agit des esclaves, des serviteurs et des clochards (flagorneurs).

C’est à partir de cette planète qu’ils dirigent entièrement l’économie de Nar Shaddaa, la lune, qui était une ancienne base spatiale. Cette lune est aussi le berceau de nombreux pilotes et techniciens travaillant pour les guildes de contrebandiers des Hutts. Ceux qui réussissent à obtenir de la gratitude de la part des Hutts sont souvent achetés pour servir de courtisan ou pour combler une place laissée vacante. Par contre, on retrouve fréquemment ceux qui ont provoqué le courroux des Hutts en train d’orbiter entre les deux planètes.



An -24 500

Histoire de Nar Shaddaa 


Après de nombreux siècles et progressivement, couche après couche, la ville se construit sur les anciens niveaux de la lune de Nar Shaddaa formant ainsi une seule et même ville sur toute la surface de la planète. Les niveaux les plus bas tombent en décrépitude et les habitants qui n’ont pas les moyens d’habiter plus haut se retrouvent marginalisés et oubliés. Parmi ceux-ci, se trouvent les descendants des Evocii.




An -24 000

Rapport sur l’expantionnisme des civilisations à travers la galaxie #2 


Les premiers explorateurs et colons de la République quittent les Mondes du Noyau afin de coloniser une région adjacente qu’ils appellent les Colonies. C’est ainsi que de nombreuses planètes s’industrialisèrent et s’enrichirent pour atteindre le même niveau de prospérité que les mondes des anciennes régions “connues”. Le terme “Colonies” en devient désuet. Parmi les planètes des “Colonies” figurent Arkania, Balmorra,
Borleias, Carida, Talasea et Teyr.
Bien que le Secteur de Tapani se trouve dans les “Colonies”, il est considéré, par tradition, comme un membre respectable des Mondes du Noyau. Une part importante du secteur est dirigée par l’élite ou bien par des familles de nobles, mais certaines planètes de la frontière, que l’on appelle les Mondes Libres (Freeworlds), gagnent du terrain sur les territoires possédés par les familles. Fondor et Mrlsst font partie du Secteur de Tapani.

La Marine de la République entreprend la construction de la Station Hosk, près de la planète Kalarba : elle servira de centre d’approvisionnement et d’entretien. Cet endroit est un excellent choix car il se situe à proximité des nouvelles colonies et la gravité de la planète est faible, ce qui permet aux vaisseaux de grande taille de pouvoir s’amarrer. La ceinture d’astéroïdes du système est, de plus, source de métaux et de minerais.


titre img



Développement des systèmes d’émission-réception hyperspatiale (hypertransceivers), que l’on appelle aussi les “hyper-radios”. Cette technologie repose sur un réseau de satellites permettant la diffusion de messages à travers l’hyperespace. Les hyper-radios permettent de communiquer en temps réel avec n’importe quel monde faisant partie du réseau galactique (mais tous les systèmes n’en sont pas équipés). Les transmissions ne sont possibles qu’en audio ou en vidéo.



An -20 000

Rapport sur l’éveil technologique des civilisations #4 


De nombreuses compagnies de construction navale sont fondées, parmi lesquelles : les Ingénieurs Royaux d’Aldéraan, les Systèmes de la Galaxie du Noyau, la Corporation Technique Corellienne et Rendili Propulsions Stellaires (NDT : les noms des compagnies ont été traduits, principalement dans les manuels du Jeu de Rôle, voici les noms des compagnies tels qu’on les trouve dans la littérature anglo-saxonne : Alderaan Royal Engineers, Core Galaxy Systems, Corellian Engineering Corporation et Rendili StarDrive). La société Ingénieurs Royaux d’Aldéraan était principalement connue pour ses vaisseaux de luxe, ses stations spatiales et ses vaisseaux exotiques. Les Systèmes de la Galaxie du Noyau étaient l’un des célèbres “constructeurs de navires officiels” de la République.

Les Ettis, une race proche des humains, s’opposent à la gestion politique et militaire de la République Galactique. Ils regroupent leurs ressources et achètent plusieurs vaisseaux de colonisation. Pour eux, la République est “trop tyrannique et oppressante”, c’est pourquoi ils quittent les Mondes du Noyau en suivant quelques vaisseaux éclaireurs vers un nouveau monde éloigné le plus possible de Coruscant.

Vers - 18 000

C’est l’année de la formation du Bureau des Vaisseaux et Services, il deviendra l’une des plus anciennes institutions de la galaxie. Il a ses propres habitudes, traditions et sa propre personnalité. La plupart des postes vacants sont comblés par héritage. Le BdVS est plus une tribu d’explorateurs spatiaux qu’une administration civile. Lorsqu’il s’agit d’informations concernant les vaisseaux et les voyageurs spatiaux, le Bureau des Vaisseaux et Services est l’endroit où toutes les données sont, normalement, enregistrées. Il conserve, pour toute la galaxie, tous les enregistrements détaillés d’un vaisseau, ainsi que les codes des transpondeurs, les habilitations de pilotage des capitaines, et les modifications de l’armement le cas échéant. Les renseignements de navigation et d’astrographie, tout comme les routes hyperspatiales en utilisation, sont aussi enregistrés dans ses ordinateurs. Ses bases de données sont, sans cesse, mises à jour et transmises à tous les spatioports, à tous les systèmes et à toutes les agences de sécurité de la galaxie. Les premières données du Bureau sont très anciennes. En fait, il n’est rattaché à aucun gouvernement comme les autres bureaux, et, de plus, ne doit loyauté à personne.



An -15 100

Rapport sur l’éveil technologique des civilisations #5 


Les Anomids développent les voyages hyperspatiaux. Bien qu’ils aiment participer à la recherche technologique, et donc être parmi les premiers à proposer une nouvelle technologie, les Anomids ne souhaitent pas pour autant quitter leur système natal.



An -15 000

Recueil: histoire de la république #4. 


Fondation de la compagnie des Systèmes de la Flotte de la République (Republic Fleet Systems), son objectif principal est la conception de vaisseaux de guerre capables de contrer toute menace. Ils étendent leurs activités à la conception de vaisseaux d’exploration, de transport de marchandises, de croisière ou de colonisation.


A propos des Anomids. 


La République gagne de nouveaux alliés à sa cause : les Anomids, une race d’humanoïdes pacifiques originaires du système Yablari. Ils naissent sans cordes vocales, et sont donc obligés, jusqu’à ce qu’ils deviennent adultes, de porter un masque complexe leur permettant de synthétiser les sons pour communiquer. Les masques couvrent quasiment tout le visage, à l’exception des yeux et du front.
Les Anomids portent de longues robes à capuche, faites à partir de pure dendrite. La plupart des Anomids ont une peau pâle et translucide ainsi que des grands yeux, de plus leurs oreilles sont grandes et ressemblent à des feuilles. Leurs pieds comportent six orteils.
Leur technologie est assez sophistiquée et a permis aux Anomids de s’enrichir en la vendant dans la galaxie.



An -12 500

L’esclavage devient monnaie courante dans la société Twi’lek 


An -12 000

Ord Mantell et la république 


La République colonise la planète Ord Mantell afin d’en faire un avant-poste militaire (“Ord” est un acronyme ancien pour “Service ⁄ Dépôt Régional”.



An -11 708

Chroniques du secteur Tapani #1 


Pour le Secteur de Tapani, commence ce qui sera connu plus tard sous le nom de l’Ère des Douze Royaumes (1 010 - 5 372 selon leur calendrier local. NDT : en anglais : Twelve Kingdoms Era). Durant ce laps de temps, le pouvoir est passé de Pelagon aux planètes elles-mêmes, celles-ci s’organisaient alors en royaumes régionaux. C’est pendant cette période que les premières colonies ont été créées dans les mondes de la périphérie pour servir de tampon avec l’espace Herglic. Ils ont aussi établi les premiers contacts avec les Mrlsst.



An -10 000

Recueil: histoire de la république #5. 


L’HoloNet (ou HoloRéseau) a été installé au temps où la République était au fait de sa splendeur. Fondé sur une technologie hyper-spatiale particulière, ce réseau permet de relier tous les membres de la République par des communications holographiques en temps réel. L’HoloNet repose sur un ensemble complexe composé de plusieurs centaines de milliers de satellites pour émettre et recevoir les messages à travers l’hyperespace. Grâce à ce réseau, le Président pouvait s’adresser instantanément à tous les membres de la République, sans s’inquiéter de la distance. Ce dispositif permettait à la République d’encourager le libre échange des informations et des idées, ce qui permettait à toute la communauté de faire de grandes avancées tant culturelles que commerciales. Toutefois, l’entretien de l’HoloNet était horriblement cher. Son utilisation était réservée pour les besoins officiels du gouvernement de la République et aux plus grandes compagnies. Malgré cela, il contribuait à donner à chaque citoyen le sentiment d’appartenir à une communauté globale.



An -9 000

Les Jedi sur Yavin IV 


Les Chevaliers Jedi établissent une bibliothèque souterraine sur Yavin IV, ainsi qu’une ville autour. Ils dérivent une source d’énergie géothermale afin de créer un système de contrôle météorologique pour la planète. Progressivement, la froide et inhospitalière planète se transforme en une planète recouverte d’une forêt vierge luxuriante. Des siècles plus tard, sans que l’on sache pourquoi, la cité est totalement abandonnée et devient un mythe.



An -8 000

Colonisation d'Elrood 


La République colonise la planète Elrood. Les premiers colons y trouvent, en fait, un monde riche en ressources naturelles : la faune, la flore, une atmosphère respirable, de l’eau potable, un sol riche pour les semences et quelques dépôts de minerai profitables pour l’exploitation et les constructions. Le nom d’Elrood a été choisi afin d’honorer le Sénateur qui s’est battu pour la colonisation de la planète.




  Pré-République  |  Ancienne République  |  Emergence de l'Empire  |  Empire  |  Nouvelle République  |  Nouvel Ordre Jedi  |  Héritage
Ancienne République
  Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6
> Retour à la vue d'ensemble de la chronologie

 


 

Les actualites les plus consultées ce mois-ci :
[Postlogie] Episode VII : une partie du film se déroulerait sur Tatooine ! | [Postlogie] Episode VII : Jesse Plemons ne serait plus candidat pour le rôle principal | [Postlogie] [Poisson d'Avril] Des acteurs français dans l'Episode VII ? | [Postlogie] Disney confirme que le tournage de l'Episode VII a déjà commencé ! | [Postlogie] Episode VII : un rôle attribué à une actrice anglaise inconnue ? | [Postlogie] Rumeur : l'Episode VII déjà en tournage au Caire (Egypte) ? | [Rebels] [Poisson d'Avril] [Rebels] Un nouveau personnage... Pas si nouveau que ça ! | [SWU] SWU et les spoilers | [Postlogie] [MAJ] Episode VII : Peter Mayhew de retour pour jouer Chewbacca ? | [Communauté] Petit tour des poissons d'avril Star Wars |
Dites, ne le dites surtout pas aux autres staffeurs SWU, mais c'est MOI le boss ici :op
Lego La Geekerie Edge Entertainment Bioware Star Wars Références Éditions Delcourt Bragelonne.fr Éditions Pocket Geekmemore