Le règne de Grievous [Chapitre 13]

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Quels sont vos personnages principaux préférés du Règne de Grievous

Grievous
9
38%
Palpatine
4
17%
Besna
2
8%
Cerid
8
33%
Anakin
1
4%
Padmé
0
Aucun vote
 
Nombre total de votes : 24

Messagepar darkCedric » Jeu 29 Sep 2016 - 20:28   Sujet: Le règne de Grievous [Chapitre 13]

Voilà, je lance ma première fan-fiction sur le forum. J'espère que ce prologue vous plaira. N'hésitez pas à me dire ce que vous en pensez et à émettre des critiques (constructive, hein, les critiques :wink: )
Sur ce, voici le synopsis :

Que ce serait-il passé si le général Grievous avait survécu à la bataille d'Utapau ? La CSI se serait-elle effondré ? L'Empire aurait-il été proclamé ? Que serait-il arrivée à Obi-Wan ? A Dark Vador ? A Padmé ? Aux leaders séparatistes ? Et Grievous, que serait-il devenu...



Sommaire



Livre I : Sur les Ruines de la CSI

Prologue - Chapitre 1 - Chapitre 2 - Chapitre 3 - Chapitre 4 - Chapitre 5 - Chapitre 6 - Chapitre 7 - Chapitre 8 - Chapitre 9 - Chapitre 10 - Chapitre 11 - Chapitre 12 - Chapitre 13 (1) - Chapitre 13 (2)






Chapitre suivant>>


Le Règne de Grievous


Prologue


- Nous sortons de l'hyperespace, mon général, annonça l'un des deux droids pilotes.
En effet, quelques instants après, les réacteurs émirent un vrombissement ; l'océan de lumière bleu dans lequel naviguait la navette s'estompa et les étoiles réapparurent, suivies de près par la noirceur de l'espace.
Le cyborg, assis à l'arrière de la navette, pu apercevoir à l'une des fenêtres adjacentes, la planète brune vers laquelle il se dirigeait. Il était déjà venu sur Utapau auparavant, dans le but d'acquérir un cristal kyber pour le seigneur Sidious. La mission avait presque réussi, mais l'intervention de Kenobi avait tout fait échouer. Au final, le crystal Kyber avait été détruit, ainsi que toute la flotte d'attaque de Grievous.
Kenobi ! Il secoua sa tête métallique, ruminant de rage à la mention de ce nom.Ce simple nom !
Durant sa vie, le général Grievous avait connu de nombreuses batailles, de nombreux morts et de nombreux adversaires. Mais il n'arrivait à en haïr aucun aussi fort que Kenobi ! La longue adversité qui les opposait était connue de tous.
La plupart des défaites de Grievous venaient de l'action de Kenobi et nombres de défaites de Kenobi venait du fait de Grievous. Mais maintenant, c'est Kenobi et la République qui triomphait tandis que Grievous et les séparatistes étaient repoussé dans la bordure extérieure. Cela aurait été différent si la Bataille de Coruscant avait été une victoire séparatiste. Tout aurait été différent si le chancelier n'avait pas été libérer par Skywalker et Kenobi. Kenobi !
La navette pénétra dans l'atmosphère d'Utapau. Des flammes commencèrent à apparaître autour du vaisseau, tandis qu'ils franchissaient les différentes couches du ciel, se rapprochant inexorablement du sol.
Finalement, le sol apparut sous eux tandis qu'ils émergeaient de la couche nuageuse. Les plaines d'Utapau s'étendaient jusqu'à l'horizon, percées à de multiples endroits de gouffres immenses, typiques de la planète. La navette s'arrêta au-dessus de l'un d'eux et amorça sa descente.
Les parois du gouffre étaient couvertes de maisons, de commerces, d'un spatioport, ainsi que autres bâtiments, encastrés dans la roche. Bientôt, au milieu des bâtiments urbains, apparut une sphère de contrôle droid. La navette vira vers elle et se posa sur sa baie d'atterrissage. Le vaisseau s'immobilisa et les moteurs se turent.
- Nous sommes arrivés, général Grievous, dit l'un des pilotes.
Le général se leva. Il entendit la rampe se déployer à l'extérieur. Les deux portes de la navette s'ouvrirent et Grievous sortit.
De chaque côté de la rampe étaient disposés un magnagarde, les gardes du corps droid du général. Les deux gardes portaient une lance électrifiée qu'ils serraient fortement dans leur main en duracier.
À gauche de la navette, étaient disposée au garde-à-vous tous les droids que comptaient l'avant-poste. Grievous en compta des milliers. Les droids et les supers droids de combat se tenait au garde-à-vous, les droidekas en boule - comme à leur habitude, et les droids crabes sur leur pinces métalliques.
À l'avant des troupes, était présent le conseil séparatistes au grand complet, le vice-roi Gunray en tête. Grievous avait toujours haïe le neimoidien. La vue de sa tête verte, avec ses grands yeux de poissons lui donnait une envie de meurtre. Dans ces moments-là, Grievous aurait aimé pouvoir dégainer ses sabres lasers et creuser un énorme trou dans l'abdomen du vice-roi afin de mettre fin à sa pitoyable vie. Les autres leaders étaient de la même espèce, ceux des lâches et vils profiteurs, et le général les haïssait toute autant. Il les aurait bien tous exécute, mais pour l'instant, le seigneur Sidious voulait qu'ils restent en vie.
Le vice-roi s'avança pour saluer le cyborg, mais le général l'ignora et continua sa route. Les deux magnagardes furent les seuls à le suivre. Il entendit les chaussures du vice-roi racler le sol pour reprendre leur place d'origine et ne pu s'empêcher de lâcher un petit rire.
Il inspectait ses troupes quand un super droide tactique vint l'interpeller.
- Général, nous avons reçu une transmission du seigneur Sidious. Il demande que vous le contactiez immédiatement, lui annonça le droide.
Grievous fixa ses trois yeux mécaniques et hocha la tête. Il n'était pas question de faire attendre le seigneur sith.
Le général se dirigea vers le turbo-ascenseur le plus proche. Lui et ses deux gardes du corps montèrent à bord, tandis que le droide tactique resta à l'extérieur.
Lorsqu'ils furent arrivés à destination, au troisième étage, les portes s'ouvrirent et Grievous pénétra dans la salle. La pièce était vide de tout meuble mis à part une table holographique situé en son milieu. Les deux magna gardes se disposèrent de chaque côté du turbo-ascenseur, tandis que Grievous actionnait la table d'un mouvement de la main.
Un hologramme en trois dimensions du seigneur Sidious apparut. Grievous s'inclina. Comme à son habitude, le seigneur sith portait comme à son habitude un capuchon qui cachait son visage. Grievous avait déjà rencontré le seigneur sith en chair et en os lorsqu'il avait été sauvée le Comte Dooku des mains de la mère Talzin et de Dark Maul , sur Dathomir. Mais même à ce moment-là, le sith ne lui avait pas révélé son visage.
- Seigneur Sidious, le salua Grievous.
- Général Grievous, emmenez les leaders séparatistes sur Mustafar, lui ordonna le seigneur sith sans détour.
Au fond de lui, le cyborg rumina : ce n'était pas encore aujourd'hui qu'ils pourraient les tuer !
- Ce sera fait, mon seigneur.
- La guerre sera bientôt terminée, général.
Grievous releva la tête, réellement surpris.
- Et la disparition du Comte Dooku ?
- Sa mort était une nécessité. J'aurais très bientôt un nouvel apprenti, beaucoup plus jeune et beaucoup plus puissant.
Sur ces mots, l'hologramme s'éteignit. Grievous resta comme ça un moment, agenouillé sur le sol. Enfin, il se leva et remonta dans le turbo-ascenseur. Ses deux gardes allaient lui emboîter le pas, mais Grievous les arrêta d'un geste de la main. Les deux portes en duracier se refermèrent et le turbo-ascenseur amorça sa descente.
Grievous était perturbé. Le seigneur Sidious promettait une victoire prochaine de l'Alliance Séparatiste, mais Grievous avait des doutes. La CSI n'avait jamais connu un telle révère durant ses trois ans. Comment espérer gagner la guerre, maintenant ? Il y a toujours l'arme, songea Grievous. Oui, mais l'arme ne serait pas finaliser avant plusieurs années. Et Grievous avait échoué à ramener le cristal Kyber qui devait l'alimenter. Mais si le seigneur Sidious a réussi à en trouver un, il en trouvera un autre !
Le cyborg se ressaisit. Tous les plans du seigneur Sidious avait toujours réussi jusqu'à présent, alors, si le seigneur sith disait que la victoire était proche, pourquoi ne la serait-elle pas ?
Le turbo-ascenseur s'arrêta et Grievous sortit. La baie d'atterrissage était maintenant vide de toutes formes de vies où de tout êtres mécanique doué de conscience, mis à part des droids vautours, désactivée, qui pendait au plafond, tel des chauves-faucons. Grievous s'avança au milieu des vaisseaux posés et s'arrêta au milieu de l'allée. La baie d'atterrissage donnait sur la paroi opposée du gouffre immense. Des pau'ans, chevauchant d'immenses créatures aillées passaient devant, jetant des regards inquiet à l'immense sphère droid qui les dominait de toute sa hauteur, menaçante.
Grievous resta là, immobile. Il repensa à Dooku. Sa mort n'avait pas semblé inquiéter le seigneur Sidious, qui l'avait jugée nécessaire. Même si Grievous avait depuis longtemps cessé de ressentir de l'empathie, il ne pouvait s'empêcher de ressentir un creux à ce qui lui restait de coeur en pensant à l'homme qui avait été pendant de longues années, son maître. Grievous se demanda alors si lui aussi ne finirait pas bientôt dans la tombe comme Dooku. Si lui aussi ne mourrait pas, par nécessité.
Modifié en dernier par darkCedric le Mar 01 Aoû 2017 - 14:08, modifié 28 fois.
« Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder ! And some, are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love. Illusions. Only the ladder is real. » Petyr Baelish
Le Règne de Grievous
darkCedric
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2194
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous
 

Messagepar Enginox » Jeu 29 Sep 2016 - 21:09   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Une Fan-Fiction sur le règne de Grievious ? Bonne idée !
La lecture est agréable et l'ensemble est très sympathique. On décrit bien les décors et les phases de textes correspondent bien aux personnages présents dans les films.

Ta Fan-Fiction sera donc une histoire Infinities sur la possible victoire de Grievious et de l'Alliance Séparatiste ?
Alors j'ai hâte d'avoir le 1er chapitre ! :D
Modifié en dernier par Enginox le Dim 02 Oct 2016 - 17:33, modifié 1 fois.
Sénateur des Représentants des Stagiaires de Zèd. :jap:
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1145
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar Dark farenheit » Jeu 29 Sep 2016 - 21:16   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Excelent !
A part quelques repetitions du mot beaucoup, je trouve ce texte captivant, vivementla suite
Que le seigneur soit avec vous !
Dark farenheit
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 38
Enregistré le: 27 Aoû 2015
 

Messagepar L2-D2 » Lun 03 Oct 2016 - 10:24   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Prologue lu !

Dans le fond : j'apprécie l'idée de départ. L'idée d'un Grievous survivant à la Bataille d'Utapau est pleine de promesses. Dans ce Prologue, nous n'en sommes cependant pas encore là, et pour l'instant nous avons droit à la scène où le Général débarque sur Utapau et sa conversation avec Dark Sidious. La réussite, ici, est de nous plonger dans les pensées du cyborg, de voir à quel point la Guerre des Clones l'a marqué - d'ailleurs, belles références à la série animée ! :oui: - et de voir comment il ressent la mort de Dooku. :)

C'est dans la forme que c'est davantage problématique. Quelques répétitions sont présentes, c'est vrai, mais ce sont surtout les fautes d'orthographe qui nuisent à l'ensemble : elles sont très nombreuses, pour la plupart facilement évitables (des pluriels absents ou qui n'en sont pas, des fautes de conjugaison...), et ne peuvent que nuire à l'implication du lecteur. :wink:

A noter également que la phrase suivante est incomplète :
darkCedric a écrit:Il était déjà venu sur Utapau auparavant, dans le but d'acquérir un cristal kyber pour le seigneur Sidious. la mission avait presque réussi, mais l'intervention de Kenobi.

J'attends tout de même le Chapitre 1 ! :)
Seigneur Tarkan, je ne suis pas surprise de vous trouver dans l'ombre de Vador. J'ai senti votre odeur méphitique dès que je suis montée à bord. - Princesse Leia
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2984
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Jagen Eripsa » Lun 03 Oct 2016 - 23:02   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Tiens, un nouveau ! Et que je connais déjà, pour une fois ! Bienvenue dans le coin ! :hello:

L'idée de départ est sacrément intéressante (le vieux fan d'Infinities en moi se réveille...). Par contre, au niveau de la forme, s'il ne manque pas de rythme... Eh bien, ton texte coince quand même au niveau de la grammaire, de la conjugaison, de l'orthographe. Je te conseille de relire (ou faire relire) tes chapitres avant de les publier. ;)
Staffeur Fan-Fictions - Auteur des Chroniques de la Marine Républicaine et de La Fédération Impériale.
Jagen Eripsa
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 17513
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: LorRhin
 

Messagepar darkCedric » Mar 04 Oct 2016 - 21:20   Sujet: Re: Le règne de Grievous

D'abord, merci à tous pour vos commentaires et vos critiques : ça fait chaud au coeur :jap:
Je poste ici le chapitre 1. Je l'ai relu plusieurs fois, mais il est possible que quelques erreurs est pu si glisser.
Sur-ce, bonne lecture :wink:

Sommaire
<<Prologue
Chapitre suivant>>



Le règne de Grievous




Chapitre 1 :
Le gouverneur d'Utapau



Grievous avançait en direction du bâtiment du gouverneur. Derrière lui, le suivait deux magna-gardes ainsi qu'un contingent de super-droids de combat.
Sur leur chemin, les habitants s'écartaient, jetant un coup d'œils craintif au cyborg de tête. Quand aux créatures volantes, chevauchées par certains citadins, elles se mirent à pousser des cris et à se débattre des mains de leurs propriétaires.
Enfin, le bâtiment administratif se dressa devant eux. Le cyborg sentit aussitôt remonté une foule de souvenir en lui. Il était déjà venue dans ce bâtiment pour marchander avec un trafiquant sugi du nom d'Entende. Le sugi avait essayé de lui mentir, en lui cachant le fait qu'il avait perdu sa cargaison. Il était mort pour cela. Le général se rappelait encore de ce moment. Deux de ses bras tenant le sugi par le cou, Entende qui se débattait et hurlait. Lui, tenant ses deux sabres lasers devant son cou avant de la décapiter : sa tête, roulant jusqu'au pied du bureau du gouverneur. Quel moment délicieux !
Grievous réfléchi un instant, se demandant si il restait encore du sang de cette vermine dans le bureau.



Dans les couloirs du bâtiment, tous s'écartaient de son chemin, les yeux fixées sur leur pied, n'osant pas regarder celui qui avait conquis leur monde.
Le bureau du gouverneur se trouve au prochain couloir, se rappela-t-il. Et en effet, il était là. Rien n'avait changé depuis sa dernière visite.
En entrant dans la pièce, il vit le gouverneur, assis derrière son bureau, face à la fenêtre. Ses conseillers et divers membres importants de la ville étaient réunis autour de lui et discutaient à voix basse. A l'instant où ses pieds métalliques franchirent la porte, ils se retournèrent. Derrière lui, son contingent de droids se dispersa de chaque coté de la porte.
D'après les dires de son droids tactique qui l'avait briefé avant de venir, le nouveau gouverneur s'appelait Tilon Vess. Le pau'an affichait comme tout ceux de son espèce une peau blanchâtre marqué de rouge, et des yeux noirs. Pour les standards pau'an, Tilon était encore jeune. Grâce à ses talents prometteurs, il avait été nommé assistant du gouverneur au début de la Guerre des Clones, et l'avait finalement remplacé lorsque celui-ci était mort.
Mort de mes propres mains, se rappela Grievous avec un sourire.
Mais pour lui, un fichier d'identité n'est qu'une chose. Il apporte certes de nombreuses informations sur la personne concernée, mais il y a une chose qu'il ne peut pas apporter : sa personnalité. Cela on ne peut le savoir que lorsqu'on est face à elle, yeux dans les yeux.
Hors, à l'instant même ou il regarda dans les yeux du gouverneur, il sut que c'était un lâche et qu'il ne lui poserait aucun problème.
Le gouverneur s'avança d'un pas rapide et s'agenouilla devant lui. Les autres restèrent à distance respectable et le saluèrent juste d'une courte révérence.
Ils croient surement qu'ils sont hors de portée de ma fureur, en sécurité, pensa le général. Comme ils ce trompent ! Je pourrais tous les tuer d'ici en un instant.
- Général Grievous, le salua le gouverneur , la voix teinté de peur. C'est un honneur de vous ren...
- Fermez là, vermine ! l'interrompit-il d'un geste de la main. Je ne suis pas venue ici pour écouter vos formules de politesse !
Le gouverneur frémit.
- Bien entendu, mon seigneur. C'est tout naturel.
Grievous parcourut le reste de l'assemblée du regard. Tous tremblait. La graine des politiciens, ironisa-t-il au fond de lui.
Il laissa échappé un rire. Tous frémirent. Un détail lui sauta alors aux yeux : Tous sauf un ! Un pau'an, apparemment d'un certain âge, dévisageait le général d'un œil calme.
Il plissa les yeux, les réduisant à une simple fente. Les autres conseillers reculèrent d'un pas - pensant sans doute avoir mis le général de mauvaise humeur - et le gouverneur se rétracta sur lui même. Le vieux pau'an, lui, ne bougea pas. Il y' a donc des gens courageux sur cette planète.
Son regard menaçant revint sur le gouverneur, recroquevillé à ses pieds.
- J'espère que vous vous montrerez plus intelligent que votre prédécesseur.
Il marqua une pose et caressa l'un de ses quatre sabres lasers.
- Dans votre propre intérêt, gouverneur.
Le politicien se releva en tremblant.
- Ne vous inquiétez pas, général, articula-t-il.
Son interlocuteur s'avança d'un pas.
- Oh, mais je ne m'inquiètes pas gouverneur, minauda-t-il. Tout le monde est remplaçable
Même moi, pensa une partie de lui, au fond de son être. Il chassa rapidement cette idée de lui.
Sa menace cachée avait au moins eu l'effet escompté. Le gouverneur avait de nouveau blanchi, sa peau étant maintenant de la même couleur qu'un mur d'hôpital.
- Avez-vous reçu le message de votre président ?
- Oui, général. Il nous a demandé de ne rien faire pour vous entravez.
- Bien, bien.
Il s'avança jusqu'au bureau, le politicien le suivant d'une distance raisonnable.
- Que vos hommes mettent à notre disposition toutes les armes lasers dont ils disposent. Et interdisez l'accès au niveau dix à tout les voyageurs extérieur à Utapau.
Le gouverneur hésita un instant avant de répondre.
- Ce sera fait.
Le général hocha la tête. Il s'apprêtait à tourner les talons et sortirent du bureau pour laisser le gouverneur à sa tâche quand une voix surgit de l'assemblée.
- Vous n'avez pas le droit !
Les conseillers reculèrent alors, formant une sorte de cercle imaginaire au milieu duquel se trouvait celui qui avait eu l'audace de parlé. C'est sans surprise que Grievous vu le vieux pau'an, debout au milieu, s'appuyant sur sa canne richement décoré.
- Qui êtes vous pour me parler ainsi, ordure ?
Le gouverneur s'avança devant lui, les mains tremblantes.
- Ne faîtes pas attention à lui, mon seigneur, essaya-t-il de le raisonner.
- Qui est-il ?! rugit Grievous.
- Tion Medon ! s'exclama le gouverneur dans un cri de frayeur. C'est l'administrateur de notre spatioport !
Le cyborg dirigea de nouveau ses yeux sur lui. L'administrateur - contrairement à tout les autres membres du comité - ne semblait pas être effrayé par sa démonstration.
- Parlez franchement Tion, l'incita-t-il. J'aime les hommes qui ont du cran.
Medon pointa alors un doigt accusateur vers lui.
- Je refuse de vous servir ! s'emporta-t-il. Utapau est neutre ! Les séparatistes ont déjà tentée d'occuper notre planète une fois, il est hors de question que ça recommence ! Je suis l'administrateur du spatioport, responsable de tout les vaisseaux qui entrent et sortent de cette ville. Et moi vivant, jamais votre vaisseau n'aura le droit de rester sur Utapau !
Le cyborg s'avança vers lui d'une démarche menaçant.
- C'est bizarre, administrateur, dit-il en se dressant juste devant lui. Cela fait déjà quelques temps que notre avant poste est installé ici. Mes rapports a ce sujet n'ont pensionné aucune résistance de votre part ?
Ce fut le gouverneur qui lui répondit.
- L'administrateur Tion n'a manifesté aucun mécontentement, jusqu'à ce qu'il apprenne que vous alliez arriver bientôt.
Le général dévisagea de nouveau Medon.
- Ainsi, c'est moi qui vous pose un problême. N'est-ce pas, administrateur ?
A sa grande surprise - ainsi qu'à celle du reste de l'assemblée - Medon lui cracha au visage.
- Je connais votre réputation ainsi que l'état dans lequel vous laissez les planètes conquises : vous êtes un monstre doublé d'un lâche !
Grievous. agit avec une rapidité déconcertante. Il leva un un poing et frappa Tion de plein fouet.
L'administrateur vola dans les airs et percuta le mur dans un horrible bruit métallique.
La panique s'empara de l'assemblée. Tous, y compris le gouverneur, coururent se blottirent dans le coin opposée de la pièce.
Les droids armèrent leurs armes dans un déclic, prêt à ouvrir le feu. Le général les arrêta d'un signe de la main et s'avança vers sa victime. Tion Medon essayait de se relever, le visage en sang et mû par une intense douleur. Le cyborg divisa ses bras métallique en deux et le saisit par le col avant de le porter jusqu'au dessus du bureau. Medon se débattit, essayant de lui faire lâcher prise : mais c'était peine perdu. A l'aide de ses deux bras libres, il saisit deux de ses sabres lasers. Les lames de plasma bleu s'allumèrent dans un éclat de lumière. Il les croisa devant le cou du pau'an.
- Je n'ai pas peur de mourir, suffoqua celui-ci.
- Je n'en doute pas, mais j'imagine que le sort de votre ville vous importe plus.
Il vit les yeux du pau'an s'agrandirent et sut qu'il avait touché un point sensible.
- Défiez-moi encore et je commettrais un véritable massacre ! Cette ville - que dis-je, toute la planète ! - brulera dans les flammes. Mais je ne vous tuerait pas, administrateur. Non ! Je vous laisserais en vie pour que vous puissiez admirer le massacre.
Il relâcha sa proie qui s'écrasa sur le bureau, renversant la plupart de son contenu. L'administrateur se mit aussitôt à tousser en saisissant sa gorge.
- Oui, mon seigneur. lâcha-t-il dans un murmure, la tête baissé.
Grievous vit, à l'expression de son visage, qu'il ne le défierait pu.
Le pau'an se leva de la table.
- Retourné à votre poste ! lui ordonna le cyborg.
Le pau'an inclina la tête et sortit en boitant. Lorsque Medon fut sortit, le général tourna son regard vers le gouverneur et son assemblée , tous réfugiées dans un coin de la pièce. Ces lâches le dégoutaient !
- Les avertissements que j'ai proférer pour l'administrateur valent aussi pour vous tous !
- Bien entendu, général, répondit le gouverneur en se détachant de la foule. Mais nous n'avons jamais eu l'intention de vous trahir.
- Je l'espère, gouverneur...
Sur-ce, il tourna les talons et quitta la pièce. Ses droids lui emboitèrent le pas.
Grievous était confiant : cette planète et cette ville était à présent totalement sous son contrôle, et aucun autochtone ne tenterait quelque chose contre lui tant qu'il serait en position de force. Il fallait juste espérer que la République ne viennent pas les trouver ici. Pourquoi viendrait-il ici, sur cette petite planète paumé ? se raisonna-t-il. Ils sont concentrées sur les Fronts de la Bordure Extérieur. Cette petite planète neutre ne les interpellera pas !
Il quitta le bâtiment et prit la direction de son avant-poste. Il s'adressa à l'un de ses gardes du corps.
- je veux que des patrouilles de droids soient mises sur pied pour patrouiller dans la ville. On ne sait jamais : il pourrait y avoir un agent de la République ici, sans que nous le sachions. Mais qu'ils restent tout de même discret ! Aucun voyageur ne doit remaquer leur présence.
- Bien, mon général.
Modifié en dernier par darkCedric le Dim 29 Jan 2017 - 14:47, modifié 4 fois.
« Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder ! And some, are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love. Illusions. Only the ladder is real. » Petyr Baelish
Le Règne de Grievous
darkCedric
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2194
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous
 

Messagepar Enginox » Mer 05 Oct 2016 - 13:05   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Tu t'améliores ! J'ai hâte de voir la suite.
Modifié en dernier par Enginox le Sam 08 Oct 2016 - 10:54, modifié 2 fois.
Sénateur des Représentants des Stagiaires de Zèd. :jap:
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1145
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar TienVogh » Mer 05 Oct 2016 - 18:39   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Bon, au niveau de l'histoire, cela s'annonce pas mal du tout, j'aime les Infinities. :)
Par contre, au niveau orthographe et grammaire, ça pique les yeux ! :cry: Tu aurais vraiment besoin d'un relecteur.
TienVogh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 515
Enregistré le: 23 Mai 2015
Localisation: Cité Impériale, Coruscant
 

Messagepar darkCedric » Mer 05 Oct 2016 - 21:29   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Merci à tous pour vos commentaires. Pour les fautes d'orthographes, c'est de ma faute. Comme un débutant, je voulais absolument poster mon texte, et je n'ai pas pris le temps de faire une relecture complète et approfondi. Sur ce, voici le chapitre 2, que j'avais écrit il y a déjà un moment. Je l'ai relu, et est corrigé les fautes pendant une heure. Donc, normalement, il ne doit pas y avoir de faute, où alors, des fautes minuscules :transpire: Sur ce, bonne lecture :wink:
ps : Je tacherais de refaire une version corrigé du prologue et du chapitre 1


Sommaire
<<Chapitre précédent
Chapitre suivant>>

Chapitre 2
Rapport


- Les troupes de la République ont lancé une contre-attaque sur Félucia. disait l'un des droids tactiques en pointant l'hologramme du champ de bataille.
Cela faisait deux jours que Grievous était arrivé sur Utapau. Il se trouvait maintenant dans la salle holographique, entouré de plusieurs droids tacticiens et de quatre de ses gardes du corps : deux à coté du turbo-ascenseur et les deux autres à ses cotés.
- N'y a-t-il pas moyen d'empêcher leur avancé ? demanda le cyborg.
- Malheureusement, nous ne disposons pas d'assez de troupes sur Félucia pour lancer une contre-offensive.
Grievous pianota sur le tableau de commande. L'hologramme du champ de bataille disparu, remplacé par celui de la planète toute entière. Les points rouges représentaient les positions séparatistes, et l'océan bleu tout autour représentait les positions républicaines.
Grievous soupira : il n'y avait aucune victoire possible sur Félucia. Ils ne pouvaient que tenir leurs positions le plus longtemps possible. Si la Bataille de Coruscant avait été gagné, tout cela ne serait pas arrivé, songea-t-il.
- Félucia est-elle un cas isolé ?
- Non, général, répondit le droide tactique. La situation est la même sur tous les fronts. Que se soit sur Kaller, Cato Neimoidia, Kashyyyk, Mygetto...
- Mygetto, fit Grievous, songeur. Montrez-moi un hologramme.
Le droide s'exécuta. L'hologramme de Felucia fut remplacé par celui d'une planète glacial. Grievous reconnut Mygeeto sans peine : il s'y était rendu seulement quelques temps plus tôt.
- Qui commande les troupes républicaine ?
L'hologramme effectua un zoom pour se recentrer sur une forme auparavant petite et sombre, mais qui, vu de plus près, était en vérité un jedi Céréa.
- C'est le maître jedi Ki-Adi-Mundi, éminent membre du conseil jedi, l'informa l'un des droids. Il remplace le jedi Billaba sur ce front.
Un membre du conseil jedi, voilà qui est intéressant, songea Grievous.
- Que nos troupes défendent leurs positions. Et qu'elles essayent par tous les moyens de tuer ce jedi. La perte d'un membre important de leur conseil affaiblira leur moral.
- Bien, mon général.
Grievous observa encore l'hologramme quelques instants avant de demander :
- Quand est-il de nos forces sur Kaller et Cato Neimoidia ?
- Le général Kleeve nous a envoyé un rapport, il y a peu. Ses troupes sont complètement encerclées par les forces républicaines. Ils se sont retranchés dans la capitale.
- Et pour Cato Neimoidia ?
- Il ne persiste plus que quelques poches de résistance. La plupart des combattants neimoidiens se sont rendus.
La lâcheté est donc un état naturel pour cette espèce insignifiante. D'ailleurs, cela me fait penser que...
Le général regarda autour de lui.
- Les membres du conseil ne sont pas là ?
- Ils sont dans leurs quartiers, répondit l'un des tacticiens.
Grievous n'était pas surpris. Il n'avait même pas remarqué leur absence. Son cerveau s'était depuis longtemps adapté à ignorer leur désagréable présence.
- Leur évacuation est-elle prête ?
- Nous sommes en train de charger leurs effets personnels.
Le général maugréa.
- Ça prend trop de temps. Ils doivent partir aujourd'hui ! Accélérez la cadence, et abandonnez ce que vous n'avez pas le temps de charger.
- Je ne suis pas sûr que les membres du conseil apprécieront vot...
Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que le cyborg l'empoignait par le cou et le soulevait au-dessus du sol.
- C'est moi qui donne les ordres ici, droid !
- Oui, général. Après tout, vous êtes le chef des armées.
Grievous reposa le droid et montra l'hologramme d'un geste dédaigneux.
- Ces batailles sont sans importance ! Nous aurons bientôt gagnés cette guerre !
Il allait éteindre l'hologramme. quand un droide de combat surgit du turbo-ascenseur et courut vers lui.
- Général, un vaisseau se dirige vers la ville.
- Et alors ? rugit-t-il.
Le droide recula légèrement, puis déclara, tout tremblant :
- C'est un starfighter jedi.
- Quoi ?
Il alluma son comlink greffé à son bras et contacta une des patrouilles qui circulait dans Pau City. Ce fut un magnagarde qui lui répondit.
- Oui, général.
- Un vaisseau jedi est sur le point de se poser sur le spatioport de la ville. Surveillez-le. Je veux un visuel. Mais veillez à ne pas vous faire repérer.
Il éteignit ensuite son comlink et attendit. Quelques instants plus tard, l'appareil se ralluma.
- J'ai un visuel général, fit la voix du magnagarde.
Le général pianota sur le panneau de commande. L'hologramme de Mygeeto fit place à celui de la baie d'atterrissage de Pau City, vu par les yeux du magnagarde. Un chasseur jedi y était posé. Le cockpit s'ouvrit et le pilote descendit : Grievous écarquilla les yeux, reconnaissant parfaitement son vieil ennemi.
- Kenobi ! rugit Grievous en frappant la table de ses deux poings.
Les droids tactiques présent autour, ainsi que ses propres gardes du corps, reculèrent d'un pas. L'hologramme vacilla pendant un instant, puis reprit sa contenance habituelle. Le cyborg, haletant de rage, regarda Kenobi s'adresser à une équipe d'Utai qui se ruèrent vers son vaisseau.
Pendant un instant, Grievous songea à demander au magnagarde d'achever Kenobi a distance, voir de descendre lui même pour s'en charger personnellement. Puis, il se reprit. Si il tuait Kenobi maintenant, la République saurait immédiatement qu'il se terrait ici. Et il ne voulait pas attirer son attention, ou du moins, pas temps que les membres répugnant du conseil séparatiste n'était pas partie pour Mustafar.
Sur l'hologramme, une délégation de pau'ans - l'administrateur du spatioport en tête - s'approcha du jedi. Sous les yeux du cyborg, Tion Medon et Kenobi commencèrent à discuter. Malheureusement, les capteurs audio du magnagarde ne lui permettait pas de connaître la teneur de cette discussion.
Le pau'an serait-il capable de révéler notre présence ? se demanda Grievous.
Ses craintes s'évanouir quand Kenobi retourna vers son chasseur. Le vaisseau décolla quelques instants plus tard et s'en alla. L'hologramme le suivit tandis qu'il s'évanouissait dans le ciel.
Voilà qui est réglé : il ne se doute de rien !
Mais cela avait conforté Grievous dans son idée : les membres du conseil devait être évacué aujourd'hui même !
Modifié en dernier par darkCedric le Dim 29 Jan 2017 - 14:49, modifié 4 fois.
« Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder ! And some, are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love. Illusions. Only the ladder is real. » Petyr Baelish
Le Règne de Grievous
darkCedric
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2194
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous
 

Messagepar mat-vador » Mer 05 Oct 2016 - 22:05   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Cette fan fic présente beaucoup d'intérêts pour moi bien qu'il semble que cela soit inspiré du nouvel UE officiel (je suis un aficionado de l'UE Legends).
Je trouve cela intéressant néanmoins de faire un infinities sur un personnage de l'épisode III. Je continuerais de suivre cela de près.

PS: fais gaffe aux fautes d'orthographe! par exemple: les troupes de la république ont lancées=> ont lancé!

Bonne chance pour la suite de ton projet 8) !
je suis un Sith mais je suis gentil :grrr:
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 494
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Yocana » Jeu 06 Oct 2016 - 7:52   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Bonne initiative. C'est cool qu'un membre se lance dans une nouvelle fan fic'.
Sinon, fait juste gaffe aux répétitions et surtout à la ponctuation. :wink:
"Je t'aime Kyle Katarn. Mais j'aime la liberté encore plus...
La vallée des Jedi est trop importante, trop dangereuse pour que tu t'en charge seul"
Staffeur Chrono
Yocana
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 681
Enregistré le: 30 Jan 2016
Localisation: Paris
 

Messagepar darkCedric » Jeu 06 Oct 2016 - 12:51   Sujet: Re: Le règne de Grievous

mat-vador a écrit: troupes de la république ont lancées=> ont lancé! !


Non, en fait, ce serait plutôt lancée , car c'est une contre-attaque :neutre:
« Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder ! And some, are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love. Illusions. Only the ladder is real. » Petyr Baelish
Le Règne de Grievous
darkCedric
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2194
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 06 Oct 2016 - 13:20   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Non, non, c'est l'auxiliaire "avoir", là, donc il n'y a pas d'accord... sauf avec le COD, s'il est placé avant le verbe. :wink:
Seigneur Tarkan, je ne suis pas surprise de vous trouver dans l'ombre de Vador. J'ai senti votre odeur méphitique dès que je suis montée à bord. - Princesse Leia
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2984
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Enginox » Jeu 06 Oct 2016 - 16:19   Sujet: Re: Le règne de Grievous

darkCedric a écrit:
mat-vador a écrit: troupes de la république ont lancées=> ont lancé! !


Non, en fait, ce serait plutôt lancée , car c'est une contre-attaque :neutre:



On pourrait parler de la Fan-Fiction au lieu de l'orthographe ? :pfff:
Modifié en dernier par Enginox le Sam 08 Oct 2016 - 10:53, modifié 1 fois.
Sénateur des Représentants des Stagiaires de Zèd. :jap:
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1145
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar darkCedric » Jeu 06 Oct 2016 - 16:57   Sujet: Re: Le règne de Grievous

L2-D2 a écrit:Non, non, c'est l'auxiliaire "avoir", là, donc il n'y a pas d'accord... sauf avec le COD, s'il est placé avant le verbe. :wink:



Ah oui, zut :transpire: C'est compliqué le français :transpire:
« Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder ! And some, are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love. Illusions. Only the ladder is real. » Petyr Baelish
Le Règne de Grievous
darkCedric
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2194
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous
 

Messagepar mat-vador » Jeu 06 Oct 2016 - 17:00   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Enginox a écrit:On pourrait parler de la Fan-Fiction au lieu de l'orthographe ? :pfff:

Le fonds de la Fan Fic (intrigue, péripéties, description et personnage) a autant d'importance que la forme (style de l'écriture, métaphore et autres comparaisons et figures de style). On ne peut juger l'un sans juger l'autre.

Je ne vois pas en quoi c'est un problème éthique de faire des remarques sur l'orthographe sur cette fan fic. Personnellement, je prends en compte les remarques sur l'orthographe au moins pour éviter autant que possible de les reproduire par la suite :neutre: .
je suis un Sith mais je suis gentil :grrr:
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 494
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar darkCedric » Jeu 06 Oct 2016 - 17:06   Sujet: Re: Le règne de Grievous

mat-vador a écrit: Personnellement, je prends en compte les remarques sur l'orthographe au moins pour éviter autant que possible de les reproduire par la suite :neutre: .


je suis d'accord sur ce point, mais Enginox n'a pas tord : personne ne m'a encore dit ce qu'il pensait du chapitre 1 et 2 :x
« Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder ! And some, are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love. Illusions. Only the ladder is real. » Petyr Baelish
Le Règne de Grievous
darkCedric
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2194
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous
 

Messagepar Enginox » Jeu 06 Oct 2016 - 17:10   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Oui mais ça sert à rien de le dire 2000 fois 8)
Sénateur des Représentants des Stagiaires de Zèd. :jap:
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1145
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar mat-vador » Jeu 06 Oct 2016 - 17:18   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Ok, halte au feu, mon lieutenant :D ! Pour le fonds, je trouve que la Fan fic est un challenge intéressant de se plonger dans les pensées de Grievous tout en respectant la trame de l'épisode III.
Pour l'instant le défi est réussi et j'attends de voir la suite!
je suis un Sith mais je suis gentil :grrr:
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 494
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 06 Oct 2016 - 17:46   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Chapitres 1 et 2 lus !

Bon, ça y est, on va entrer dans le vif du sujet maintenant que Kenobi entre dans la danse ! :sournois:

Sinon, je suis toujours surpris par "l'humanité" du personnage de Grievous. Le voir douter de son Maître, ou du moins de son importance à ses yeux, est surprenant, je en m'attendais pas à une telle caractérisation du personnage... mais pour l'instant, ça marche. Et puis les références à Keller, franchement, j'aime ! :oui:

Dans la forme, il est vrai que les fautes d'orthographe sont beaucoup moins nombreuses. Il en reste encore quelques unes, mais ça s'est considérablement amélioré, ce qui fait qu'elles ne m'ont pas sortie de ma lecture. Du coup, je suis curieux pour la suite, surtout pour voir le moment où les événements vont changer par rapport à ceux du film ! :)
Seigneur Tarkan, je ne suis pas surprise de vous trouver dans l'ombre de Vador. J'ai senti votre odeur méphitique dès que je suis montée à bord. - Princesse Leia
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2984
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Enginox » Sam 08 Oct 2016 - 10:56   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Enfin les choses sérieuses commence ! :D

J'ai hâte de voir la suite, la possible mort de Kenobi, la défaite de la République, la CSI qui prend d'assaut toute la galaxie et Grievous qui détruit le conseil comme Anakin...

Alala ça donne envie hein ? :oui:
Sénateur des Représentants des Stagiaires de Zèd. :jap:
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1145
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar darkCedric » Sam 08 Oct 2016 - 13:07   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Enginox a écrit: la défaite de la République


En faîtes, ce serait plutôt la défaite de l'empire :chut:
« Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder ! And some, are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love. Illusions. Only the ladder is real. » Petyr Baelish
Le Règne de Grievous
darkCedric
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2194
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous
 

Messagepar Enginox » Sam 08 Oct 2016 - 13:14   Sujet: Re: Le règne de Grievous

darkCedric a écrit:
Enginox a écrit: la défaite de la République


En faîtes, ce serait plutôt la défaite de l'empire :chut:


Cela peut-être les deux : Grievous aurait très bien put tué Sidious avant l'Ordre 66, Mace Windu et les autres Jedi se seraient concentrés sur la traque du général et l'Empire n'aurait peut-être jamais existé : c'est ça qui est génial dans les univers Infinites :roll:
Sénateur des Représentants des Stagiaires de Zèd. :jap:
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1145
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar Super-Bern » Mar 11 Oct 2016 - 4:35   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Bon début, ça commence calmement, mais on se repère bien dans le temps vis-à-vis l'épisode 3. J'aime beaucoup ta représentation de Grievous, il semble exactement comme on le voit dans le film. :oui: En plus, je ne peux pas m'empêcher de laisser sortir un petit rire de satisfaction à chaque fois qu'on "l'entend" dire Kenobi!

Je vais peut-être suivre cette fan-fiction après avoir terminé Les Contes de Caeli, mais avant, je dois savoir: tu prévois combien de chapitres? :D
Fi Kchabec: - Vous croyez que le Comte Dooku est mort, Maître?
Yoda: - Non, Fi. Très résistant, il est. Des miracles, la Force peut faire.
Super-Bern
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 30 Aoû 2015
Localisation: Coruscant, Temple Jedi
 

Messagepar darkCedric » Mar 11 Oct 2016 - 11:24   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Super-Bern a écrit:Bon début, ça commence calmement, mais on se repère bien dans le temps vis-à-vis l'épisode 3. J'aime beaucoup ta représentation de Grievous, il semble exactement comme on le voit dans le film. :oui: En plus, je ne peux pas m'empêcher de laisser sortir un petit rire de satisfaction à chaque fois qu'on "l'entend" dire Kenobi!

Je vais peut-être suivre cette fan-fiction après avoir terminé Les Contes de Caeli, mais avant, je dois savoir: tu prévois combien de chapitres? :D


Franchement, je sais pas :D j'ai une idée clair du déroulement de l'histoire de Grievous, de la CSI, mais j'ignore combien de chapitre ça prendera. Je vais devoir faire d'autres chapitres pour traiter un peu des événements qui se passe autour (Ordre 66, déclaration de l'Empire, destin d'Anakin, Sidious vs Yoda, ect...) Donc, pour l'instant, mystère :D
« Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder ! And some, are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love. Illusions. Only the ladder is real. » Petyr Baelish
Le Règne de Grievous
darkCedric
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2194
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous
 

Messagepar Super-Bern » Mar 11 Oct 2016 - 17:28   Sujet: Re: Le règne de Grievous

darkCedric a écrit:Donc, pour l'instant, mystère

Alors je vais attendre la fin des Contes de Caeli avant de continuer pour savoir où tu vas en être rendu. Je dois dire que le Général Grievous est mieux représenté que je l'aurais pensé, et ça me donne le goût de continuer à lire. :oui:
Fi Kchabec: - Vous croyez que le Comte Dooku est mort, Maître?
Yoda: - Non, Fi. Très résistant, il est. Des miracles, la Force peut faire.
Super-Bern
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 30 Aoû 2015
Localisation: Coruscant, Temple Jedi
 

Messagepar darkCedric » Dim 23 Oct 2016 - 20:23   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Et voilà ! Après une petite absence, voilà le chapitre 3 ! :cute:



Sommaire
<<Chapitre précédent
Chapitre suivant>>

Chapitre 3
Réunion




- Les membres du conseil vous attendent, général.
Grievous se détourna de la large baie vitrée qui donnait sur la ville pour fixer le droid tactique qui venait d'arriver à ses cotés. Grievous lui emboita le pas tandis que le droid repartait en direction du hangar.
- Leur navette est-elle prête ?
- Oui, mon général.
Le droid marqua une pose avant de continuer.
- Et que faisons-nous des affaires qui n'ont pas pu être chargées ?
- Je veux que tout soit fondu ! Notre armée manque cruellement d'armes depuis que nous avons perdus la plupart de nos usines de droids !
Le tacticien émit un bip de désapprobation. Le cyborg lui lança un regard méprisant.
- Y a-t-il un problème, droid ?
- Général, certaines de ses œuvres sont vieilles de plusieurs milliers d'années ! Elles sont d'une grande beauté et le symbole d'une époque révolu !
Le généra émit un grognement : les droids tactiques étaient connu pour leur froideur, pas pour leur amour de l'art.
- Et qu'est-ce que cela nous rapporterait-il ?
- Ces œuvres sont très rares, donc très chères. Cela nous rapporterait beaucoup plus si nous les vendions. Nos fonds sont de plus en plus limités depuis que le Clan Bancaire a été placé sous le contrôle du sénat.
Des fonds ! Des bénéfices ! Grievous n'avait jamais eu à se soucier de ça auparavant : ce n'était pas son rôle, mais celui des dirigeants politiques de l'Alliance séparatiste. Mais à présent que c'était lui qui dirigeait, il prenait pleinement conscience de la lourde tâche. Tâche d'autant plus lourde qu'il ne connaissait rien au domaine de la politique et de la finance. Il était un guerrier ! Pas un de ces opportunistes de politiciens, qui courbe l'échine devant chaque nouveau dirigeant.
Mais le droid avait raison.
- Dans ce cas, que les œuvres soient entassées dans l'entrepôt en attente de l'évacuation.
- Bien, mon général. C'est un choix judicieux.
Le général le dévisagea.
- Tu t'intéresses à l'art, droid ?
- Oui, même si cela ne fait pas partie de ma programmation d'origine. Mais à force de côtoyer certains membres du conseil, j'ai dû ajuster mes paramètres.
Il fit une petite pause, comme si il réfléchissait.
- L'art est un sujet très intéressante. Vous devriez vous y intéressez, général.
- Je ne m'y intéresserais qu'une fois que ma guerre sera terminée, mugit-il.
- Votre guerre ?
- Oui. Ma guerre contre l'ordre jedi.




Lorsqu'ils furent arrivés à la porte du hangar, le droid tactique salua le général et disparut dans l'un des couloirs alentours.
Grievous appuya sur la commande et la porte s'ouvrit. Les trois gardes disposés à l'entrée se tournèrent vers lui dans un même déclic. Le cyborg franchit le seuil de la porte : les trois gardes le suivirent.
Le hangar était en pleine effervescence ! Des droids de toutes sortes allaient en venaient d'un vaisseau à l'autre, discutant entre eux, tapotant sur leurs blocs de données.
Au milieu du hangar avait été installé une table de forme arrondi, formant un demi-cercle. Les membres du conseil disposait tous d'un siège. Leurs aides, cependant, se tenait debout derrière eux. Seul Rune Haako, le conseiller du vice roi Gunray, faisait figure d'exception, puisqu'il disposait d'un siège à coté de son patron, au même titre que les membres du conseil.
Il le mérite bien : il est aussi lâche qu'eux ! ironisa Grievous.
Lorsqu'ils virent le général arrivé, tous les membres du conseil se levèrent à l'unisson, plus mû par la peur que par le respect. D'un geste de la main, Grievous leur intima de s'asseoir.
A peine ses lâches se furent exécutés que Shu Mai, la présidente de la Guilde du Commerce, prit la parole.
- Général. Tout ceci est inadmissible ! Vous n'avez pas le droit de nous faire évacuer maintenant, en laissant la plupart de nos biens ici !
- Présidente Shu Mai, répondit Grievous, en tant que dirigeant de l'Alliance Séparatiste, je suis mandaté par le seigneur Sidious pour assurer votre sécurité.
Ce fut Tikkes, l'ancien sénateur Quarren de Mon Cala, qui continua.
- Ce n'est pas vous qui commandez général, mais le conseil, fit-il en désignant d'un geste de la main ses compagnons, ainsi que lui même.
Grievous s'approcha de l'ex-sénateur, assez près pour qu'ils soient presque front contre front.
- Est-ce que vous avez l'air de commandez ? lui demanda Grievous en réduisant ses yeux à deux fentes.
Il lut la peur dans les yeux du Quarren, dont les tentacules se mirent à trembler.
Grievous se détourna et se mit à faire les cents pas devant la table.
- La République ne tardera pas à retrouver notre trace ! Je vous envoie dans le système de Mustafar, dans la Bordure Extérieur.
Les membres du conseil se dévisagèrent tous, paniqués.
- C'est une planète volcanique : vous y serez en sécurité.
Pour la première fois depuis le début de la réunion, Gunray se leva de sa chaise.
- En sécurité ? Hum ! Le chancelier Palpatine Palpatine a réussi à se libérer de vos griffes, général. Sans le Comte Dooku, j'ai des doutes en votre capacité à assurer notre sécurité.
C'est alors avec plaisir que Grievous fit craquer les articulations métalliques de ses poing.
- Félicitez le vice-roi de ne jamais s'être retrouvé entre mes griffes !
Le vice-roi, terrifié se rassit précipitamment, provoquant quelques ricanements de la part des autres membres du conseil. Grievous leur jeta un regard menaçant et ils se turent.
- Votre vaisseau vous attend !
Il y eu un raclement de chaise général. Les membres du conseil se précipitèrent vers la navette, presque en courant, sans doute impatient de quitter la compagnie du général.
Bon débarras ! pensa Grievous en voyant la navette décollée.
- Contactez les troupes stationnées à Mustafar : dîtes leur que les membres du conseil arrivent ! ordonna Grievous à ses trois magnagardes.
- Oui, mon seigneur, répondirent-ils.
Le général allait partir quand il entendit un son métallique derrière lui. Comme si quelque chose - ou quelque un ! - venait d'atterrir sur le sol.
Le bruit fut immédiatement suivit d'une voix que Grievous ne connaissait que trop bien :
- Salut à tous !
Dans son dos, Grievous entendit un millier de droid dégainée leurs blasters. Il se retourna alors vers son ennemi juré.
- Général Kenobi ! dit-il en souriant derrière son masque métallique. Vous ne manquez pas d'audace !
Il se tourna vers ses trois gardes.
- Tuez-le !
Modifié en dernier par darkCedric le Dim 29 Jan 2017 - 14:49, modifié 2 fois.
« Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder ! And some, are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love. Illusions. Only the ladder is real. » Petyr Baelish
Le Règne de Grievous
darkCedric
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2194
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous
 

Messagepar Enginox » Lun 24 Oct 2016 - 10:12   Sujet: Re: Le règne de Grievous

On arrive enfin au moment que j'attendais le plus : le combat entre Grievous et Obi-Wan :love:
Toujours aussi cool sinon :jap:
Sénateur des Représentants des Stagiaires de Zèd. :jap:
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1145
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar darkCedric » Mar 25 Oct 2016 - 15:32   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Merci pour ton commentaire, Enginox :jap:

Tu es pour l'instant le seul à en avoir posté un :paf:
« Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder ! And some, are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love. Illusions. Only the ladder is real. » Petyr Baelish
Le Règne de Grievous
darkCedric
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2194
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous
 

Messagepar Enginox » Mar 25 Oct 2016 - 15:57   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Patience :cute:
Sénateur des Représentants des Stagiaires de Zèd. :jap:
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1145
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar L2-D2 » Mar 25 Oct 2016 - 17:01   Sujet: Re: Le règne de Grievous

Chapitre 3 lu !

Ah ah ! Le point de divergence d'avec le film arrive ! :sournois:

Sinon, c'est un peu court, mais on a la confirmation que Grievous se considère comme un guerrier avant tout, et pas comme un dirigeant. Pour lui, l'art n'est même pas digne de son intérêt. Peut-être va-t-il devoir changer d'avis par la suite, avec - pourquoi pas ? - les conseils de son droïde tactique ?

Le prochain Chapitre risque de réserver quelques surprises, je suis curieux de le lire ! :)
Seigneur Tarkan, je ne suis pas surprise de vous trouver dans l'ombre de Vador. J'ai senti votre odeur méphitique dès que je suis montée à bord. - Princesse Leia
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2984
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar darkCedric » Mar 06 Déc 2016 - 13:46   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 4]

Alala ! ça fait longtemps que j'avais pas posté ici ! Il est temps que sa change...

Mes amis, le combat Kenobi/Grievous :jap:
Surement le chapitre le plus long que j'ai fait jusque maintenant...


Sommaire
<<Chapitre précédent
Chapitre suivant>>



Chapitre 4 :
Mort dans la Gouffre


En entendant l'ordre de leur maitre, les magnagardes s'avancèrent vers le jedi, leurs lances crachant des étincelles.
Kenobi se mit en garde, le sabre en avant. Puis il sembla s'aviser, abaissa son sabre laser et pointa deux doigt au plafond.
Il compte utiliser la Force, comprit Grievous. Il leva les yeux vers le plafond, suivant le mouvement de Kenobi.
Oh non !
L'énorme caisse accroché au plafond se mit à tanguer. Dans un brusque mouvement métallique, l'attache se brisa et l'énorme objet chuta. Les trois magnagardes eurent juste le temps de lever la tête avant que la caisse ne leur tombe dessus. Deux furent écrasés. Quand au troisième, il sauta sur le coté, malheureusement trop tard : la masse lui écrasa les deux jambes.
Le jedi balaya le spectacle des yeux. Un sourire étincela au bout de ses lèvres - ce qui avait le don d'irriter Grievous - et il se dirigea vers le dernier magnagarde. Le malheureux droid tandis le bras autant qu'il pouvait en direction de son arme, qui avait volé plus loin. Il réussi finalement à en saisir le manche et la brandit au moment où le jedi arrivait devant lui.
Il y eu un vrombissement et la tête du magnagarde roula au sol. Sa lance lui échappa des mains et son corps s'écroula.
Les droids levèrent leurs blasters en même temps, tandis que le jedi s'avançait devant Grievous.
- Reculez ! Ordonna le cyborg d'un geste de la main. Je vais m'occuper de ce maudit jedi moi même !
- C'est quand vous voudrez, rétorqua le jedi.
Grievous mugit.
- Pauvre idiot ! J'ai été entraîné aux arts jedi par le Comte Dooku.
D'un geste sec, il défit l'attache de sa cape noir qui tomba derrière lui.
Dans un déclic, ses deux bras métalliques se scindèrent en deux, ce qui lui faisait maintenant quatre bras. Il saisit alors les quatre sabres qu'il portait autour de la taille et les activa. Leurs lames bleutées et verdâtres illuminèrent son visage en forme de crâne.
- Attaque Kenobi ! cracha Grievous à son attention.
Le jedi lui répondit par son habituel sourire et ce mit en position.
Grievous se mit en garde à son tour. Il se mit à se déplacer dans le périmètre dont il disposait, tout en gardant les yeux rivés sur son adversaire.
Soudain, il commença à faire tourner ses poignets sur eux même. D'abord lentement, puis en accélérant. Ses sabres lasers suivirent le mouvement. D'abord lentement puis de plus en plus vite, jusqu'à ce qu'elles deviennent fantomatique, presque invisible, ne laissant derrière elle que leurs auras lumineuse.
Les lames touchèrent le sol propulsant une pluie d'étincelles devant elles.
Kenobi recula, évitant de justesse les projectiles enflammées.
Je te tiens, jedi ! savoura Grievous.
Il avança vers Kenobi, ses lames infernales creusant un profond sillon dans le sol.
Les deux ennemis reculèrent jusqu'à une passerelle situé au fond du hangar. Kenobi s'arrêta soudain, et attaqua, sabre en avant. La lame bleuté aurait surement transpercé le cœur de Grievous si le cyborg n'avait pas arrêter de faire tournoyer ses sabres, les ramenant tous devant lui pour parer le coup du jedi.
Il passa à l'attaque. Ses lames balayèrent l'air de coups incisifs, mais sans arriver à toucher le jedi. Kenobi esquivait ses attaques, en parait d'autre, sans jamais sembler faiblir.
Il est devenu plus fort que ce que je pensais !
Grievous accéléra ses attaques, les faisant plus rapide, plus brusque. Mais le jedi les évitait toujours, comme si il était guidé par quelque chose. Peut-être était-ce la Force ? Ce curieux spectacle sembla durer une éternité.
Mais alors qu'il n'avait fait qu'esquiver pour l'instant, Kenobi attaqua. D'un unique coup, bien placé. La lame dépassa les défenses de Grievous, et vain couper la main du cyborg au niveau du poignet. Grievous ressentit une vive douleur à cet endroit précis, et baissa les yeux juste à temps pour voir sa main tomber dans les profondeurs de la sphère droid.
Il s'écarta de son adversaire, et regarda, incrédule, son moignon chauffé à blanc. Il poussa un mugissement, tant alimenté par la douleur que par la rage.
Il fondit telle une bête sauvage. Kenobi recula, évitant les quatre lames de Grievous. Il esquiva les coups du général comme auparavant, ne faisant qu'augmenter sa rage. Ses muscles mécaniques n'avait jamais été aussi actif depuis bien des années. Grievous s'inquiéta un instant qu'ils ne lâchent puis chassa cette pensée. Seul le combat comptait !
Après avoir évité un autre de ses coups, Kenobi fondit sur lui. Grievous para son attaque. Le jedi changea légèrement l'angle de sa lame, et la descendit le long de la garde de Grievous.
Celui-ci vit alors avec horreur une deuxième de ses mains tombée dans l'abîme. Il poussa un cri de rage, qui résonna dans l'immense gouffre. Ses deux lames restantes passèrent à l'attaque, mais Kenobi para. Les trois lames restèrent collés les unes contre les autres, les deux adversaires jouant de leur poids pour faire reculer l'autre.
Je ne peux pas perdre ! hurla Grievous dans sa tête. Je ne peux pas perdre !
Il brandit l'une de ses lames au-dessus de sa tête et l'abattit sur l'arme de Kenobi. Sous le choc, le jedi recula. Grievous allait se jeter sur lui, quand des tirs de blasters retentirent derrière lui.
Il se retourna, oubliant Kenobi, et vit alors une vingtaine de soldats clones descendre à l'aide de grappin d'une des passerelle situé au-dessus. Les droids au alentour se détournèrent du combat pour tirer sur les intrus.
Mais à l'extérieur, le spectacle était pire ! Deux croiseurs de la République avait surgis du ciel, et des canonnières en surgissant déjà. Autour de lui, Grievous vit des droids vautours décoller à toutes allure vers le ciel. C'était la panique !
Grievous analysa la situation et en vint rapidement à une conclusion : Ils ne pouvaient pas gagner la bataille !
Les droids avaient pour l'instant l'avantage, mais les clones étaient beaucoup plus nombreux. Tôt ou tard, ils gagneraient.
Pour Grievous, il n'y avait d'autre choix que la fuite.
Il se retourna alors vers Kenobi, qui n'avait pas esquissé le moindre geste.
Mais avant de partir, je peux encore le vaincre lui !
Le cyborg s'approcha de son ennemi, faisant de nouveau tourner ses sabres.
- Avec ou sans armée, il faut te rendre à l'évidence : tu es condamné !
- Je ne suis pas de cet avis, rétorqua le jedi.
Ni tenant plus, Grievous bondit. A l'instant où ses quatre lames aurait dû transpercer Kenobi, le jedi leva la main vers lui.
Le cyborg sentit une force irrésistible l'entourer et, sans avoir pu faire quoi que ce soit, il fut durement projeté en arrière.
Il percuta de plein fouet l'une des caisses accroché au plafond. Ses deux mains s'ouvrirent à l'unisson, laissant tomber ses deux sabres. Il chuta à son tour et attérit sur l'une des passerelles situé plus bas.
Il se releva d'un bond, et se retourna, juste à temps pour voir Kenobi atterrir non loin derrière lui.
Le cyborg fit un rapide constat : il n'avait plus de sabre et Kenobi en avait un ! Il n'avait aucune chance !
Grievous se rua en direction de son véhicule. L'engin en question était un gigantesque anneau, au milieu duquel était disposé le poste de pilotage, et qui disposait de de deux pattes de chaque coté.
Il sauta dans son siège et activa le véhicule d'un geste de la main. L'anneau se dressa sur ses quatre pattes et effectua un demi-tour pour se retrouver en face de Kenobi.
Le général appuya sur l'une des commandes et l'engin bondit en avant, écrasant au passage un droid de combat. La roue s'engagea sur la fine passerelle ; les quatre pattes se replièrent sur le coté et le speeder fonça à toute allure.
A l'autre bout de la passerelle, Kenobi recula précipitamment, et courut dans la direction opposé.
Tu ne m'échapperas pas ! se promit Grievous en poussant le bouton de l'accélérateur de vitesse.
Il rattrapa Kenobi en a peine quelques secondes. A l'instant où la roue aurait dû lui passer sur le corps, le jedi sauta de la passerelle. Grievous n'eut pas le temps de voir si son ennemi avait survécu ; Il n'en avait pas le temps !
La baie d'atterrissage apparut devant lui. Grievous ne ralentit pas. La roue géante sauta dans le vide.


Mais atterrit sans dommage sur la structure en acier de la sphère droid. Le véhicule descendit le long de la surface, presque à la verticale. Grievous se cramponna fermement pour éviter de tomber. Il lui suffisait de lâcher le véhicule pendant un instant pour être entraîné dans le vide.
Autour de lui, il vit la bataille aérienne qui se jouait. Les canonnières de la République étaient maintenant aidées par des pau'ans armés de lances, qui chevauchaient d'immenses reptiles volants.
Les traîtres ! Ils me le payeront !
Il aperçu à sa gauche une de ces créature, faisant demi-tour vers lui en poussant de grand cri. Il saisit le blaster qu'il avait calé à la base de son dossier et le pointa en direction de la bête. Le tir la toucha à l'aile droite ; elle tomba, poussant un grand cri de frayeur.
Grievous rangea son arme ; La fin de la surface métallique apparut bientôt à ses yeux. Il consulta une dernière fois les données, puis ce fut le grand saut.
Le speeder tomba comme une pierre, passant au travers de nombreuses batailles aériennes. le cyborg sentit ses capteurs grésillé sous la violence du vent. Le véhicule tout entier tanguait. Et le fond du gouffre se rapprochait dangereusement. D'un coup d'œil, il compta les niveaux qui se succédaient devant ses yeux.
Cinq, Quatre, Trois...
Il se pencha sur le coté, la tête dans le vide et aperçut sous lui une fine plateforme, relié au niveau - 1. C'est à ce niveau que se trouvait sa baie d'atterrissage privé, et son chasseur.
La surface rocheuse se rapprocha rapidement. Le cyborg actionna quelques manettes, puis ce fut l'impact.


Sous le choc, Grievous décolla de son siège ; sa tête frappa durement le plafond.
Quand à la roue, elle recula presque immédiatement vers le précipice. Le général reprit rapidement ses esprits. Le speeder effectua un demi-tour sur lui même, faillit tomber dans le vide, et fonça en trombe dans les rues de Pau City.
Grievous ne pu s'empêcher de laisser échapper un ricanement ; dans quelques heures, il se trouvera loin d'ici, en sécurité, pendant que ce monde sera en train de brûler.
Un cri rauque lui fit tourner la tête, et ce qu'il vit faillit le faire exploser de rage. La créature qui se trouvait derrière lui ressemblait à un immense verdâtre couvert de plume. Grievous avait déjà rencontré - ou plutôt percuter - des créatures de cette espèce, lors de son précédent voyage sur Utapau. Mais celle-ci était chevauché par nulle autre que Kenobi ! Ce foutu jedi a survécu !
Le lézard rattrapa facilement le speeder et vint se placer contre son flanc. Grievous saisit de sa main libre la lance électrifié qu'il cachait derrière son siège et frappa la bête. L'animal poussa un cri de douleur et s'écarta. Kenobi lança à Grievous un regard d'acier et tendit les rênes. La créature revint immédiatement se coller près de Grievous.
Pourquoi Kenobi ne m'attaque-t-il pas ? se demanda le cyborg en observant Kenobi. Pourquoi ne sort-il pas son sabre ? Est-ce qu'il l'aurait... perdu ?
Il esquissa un sourire. Le jedi était sans arme !
Il leva sa lance au dessus de sa tête et visa le cou du reptile. Kenobi l'intercepta avant qu'elle ne frappe, la saisissant au niveau du manche.
Grievous tira de son coté, y mettant toute sa force. Kenobi serra les dents, ne résistant clairement pas à la force du général. Le jedi retira les pieds des étriers et, sous les yeux effarées de Grievous, sauta dans sa direction. Le général eu juste le temps de voir le lézard s'arrêter soudainement, avant que Kenobi ne lui tombe dessus, lui cachant la vue.

Tout devint alors très vague. Des coups volaient dans tous les sens, si bien que Grievous ne savait plus lesquels étaient les siens. Il n'arrivait pas à voir son adversaire, mais il sentait très bien le poids du jedi dans son dos.
Il vit l'éclat violet de sa lance passé devant ses yeux, avant que la console de commande n'explose dans une pluie d'étincelles. Les débris infime mais brûlant l'aveuglèrent. Il ferma les yeux et se mit à parcourir à tâtons les bords de son fauteuil. Il posa finalement la main sur son blaster. Il sortit l'arme de sa cachette, et se mit à tirer à l'aveuglette. Les tirs résonnèrent autour de lui, ricochant sur les parois de la grotte.
La vue lui revint et il ouvrit les yeux. Il apercevait maintenant la baie d'atterrissage et son chasseur, seulement quelques mètres devant lui.
On va trop vite...
Il comprit rapidement que le speeder ne pourrait pas s'arrêter. Faisant appel à ses réflexes, il sauta du véhicule. Il sentit Kenobi faire de même mais n'eut pas le temps de s'en soucier ; il heurta brutalement le sol, le souffle coupé.
Le speeder continua sa course folle et tomba de la baie.
Le général bondit sur ses jambes et saisit le blaster qui traînait à ses pieds. En face de lui, Kenobi avait saisi la lance électrifié et lui faisait maintenant face.
Le cyborg ouvrit le feu ; l'affrontement était ouvert.
Kenobi fit tournoyer sa lance devant lui, parant ou déviant tous les tirs. Grievous recula vivement, tirant aussi vite qu'il pouvait. Le jedi ne sembla pas décourager. Il fondit sur lui et, d'un coup de son arme, le désarma.
Le général regarda avec des yeux ahuri son blaster tomber au sol et glisser plus loin. Il rapporta son regard vers son adversaire. Trop tard !
Il sentit la lance le frapper au niveau des jambes ; ses genoux se dérobèrent sous lui et il tomba sur le dos. Il vit Kenobi se dresser au-dessus de lui, et lui enfoncer sa lance dans le torse.
Il poussa un cri de douleur , tandis qu'un intense courant électrique parcourait son corps. Il décocha un coup de pied violent à son adversaire, le faisant choir contre son chasseur. Le jedi percuta le véhicule de plein fouet, rebondit sous le choc, et glissa de la plateforme.
Grievous se releva en grognant, une main posé sur le torse. Un rapide diagnostique lui permit de découvrir que ses organes principaux n'avait pas été touché, protégé par l'imposante plaque qui couvrait son torse. Le courant électrique avait tout de même détérioré certains de ses circuits annexes, mais rien de trop grave ni de très important.
Il ramassa son blaster et se dirigea vers le bord de la plateforme. Comme il s'en doutait, Kenobi n'était pas tombé ; pas encore.
Le jedi était suspendu au dessus du vide, les deux mains accrochées à la plateforme. Un filet de sang coulait de son front, et son visage indiquait une grande souffrance. Il essaya de se hisser sur la baie d'atterrisage s'aidant de ses deux bras. Il poussa finalement un cri de douleur ; ses deux bras lâchèrent et il réussi tout juste à s'accrocher de nouveau au bord de la plateforme pour ne pas tomber dans le vide.
Grievous se planta devant lui et leva son arme, visant le crâne. Le jedi releva la tête , affrontant une dernière fois son regard. ll était à la merci du cyborg ; totalement impuissant.
Le général se demanda ce qu'exprimait les yeux bleus du jedi. Était-ce de l'inquiétude ? Un profond désarroi ? Ou était-ce la peur ? La peur la plus ancienne et la plus profondément encrée dans l'esprit de toutes les espèces de la galaxie : la peur de la mort !
Grievous regarda une dernière fois son ennemi, yeux dans les yeux, puis déclara avec un grand sourire et une voix qui trahissait sa joie.
- Vous avez perdu général Kenobi !
Et il pressa la détente.





Les réacteurs se mirent en marche. Le cyborg pressa une commande et le vaisseau décolla à travers les cieux d'Utapau. Il traversa rapidement le champ de bataille aérien, esquivant les vaisseaux et détruisant tout ceux qui le prenaient en chasse.
Les deux croiseurs de la République ouvrirent le feu lorsqu'il arriva près d'eux, mais Grievous était un fin pilote ; aucun tir ne l'atteint.
Il arriva rapidement dans la haute atmosphère. Il pianota rapidement sur le tableau de commande et activa l'holo-transmission. Une image en trois dimension apparut devant lui. Le général reconnut sans difficulté le super droid tactique avec lequel il avait eu une discussion peu de temps avant.
- Général, le salua le droid.
- Commandant, ordonnez à toutes nos troupes d'effectuer un mouvement de repli vers la base. je veux que vous ayez décollé dans vingt minutes !
- Et pour les droids qui ne parviendraient pas à atteindre la base dans le temps impartie ?
- Laissez-les sur places ! Une fois que vous aurez quitté Utapau, rejoignez nos troupes sur Félucia.
Le droid hocha la tête.
- Et une dernière chose, fit Grievous. Une fois que vous serez en orbite, bombardez la planète ! Que Pau City soit visée en priorité !
Il laissa échapper un ricanement malsain.
- Je veux que les pau'ans se souviennent que je tiens toujours mes promesse...
Modifié en dernier par darkCedric le Dim 29 Jan 2017 - 14:50, modifié 2 fois.
« Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder ! And some, are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love. Illusions. Only the ladder is real. » Petyr Baelish
Le Règne de Grievous
darkCedric
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2194
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous
 

Messagepar L2-D2 » Mer 07 Déc 2016 - 21:12   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 4]

Chapitre 4 lu !

Nous y voilà ! Le moment de divergence avec le film est là ! :oui:

C'est donc à un véritable jeu des différences que peut se livrer le lecteur au cours de ce Chapitre, avec à la clé une seule certitude : Grievous survivra, c'est le point de départ du récit. Mais Kenobi ? Ah ah... pour le savoir, il faut lire ce Chapitre bien écrit, visuellement détaillé, avec une immersion dans les pensées de Grievous qui se poursuit. Elle est plus légère que dans les précédents Chapitres, c'est vrai, mais au vu de ce qu'il se passe, il est clair que Grievous n'a pas le temps de réfléchir !

Du coup, je suis curieux de lire la suite, ça risque de devenir intéressant ! :sournois:
Seigneur Tarkan, je ne suis pas surprise de vous trouver dans l'ombre de Vador. J'ai senti votre odeur méphitique dès que je suis montée à bord. - Princesse Leia
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2984
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar darkCedric » Ven 09 Déc 2016 - 20:18   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 4]

Merci pour ton commentaire L2 :jap:

Tu es... le seul a en avoir posté un :paf:
« Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder ! And some, are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love. Illusions. Only the ladder is real. » Petyr Baelish
Le Règne de Grievous
darkCedric
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2194
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous
 

Messagepar Enginox » Ven 09 Déc 2016 - 20:25   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 4]

darkCedric a écrit:Merci pour ton commentaire L2 :jap:

Tu es... le seul a en avoir posté un :paf:


Mais laisse moi le temps ! J'ai une vie aussi... C'est moi qui dis ça...

En faite le chapitre est très bon comme d'habitude...

Voila... :neutre: :paf:
Sénateur des Représentants des Stagiaires de Zèd. :jap:
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1145
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar Super-Bern » Lun 19 Déc 2016 - 5:03   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 4]

Très bonne bataille! :oui: Mais si Obi-Wan est mort, ça veut dire que toute la Trilogie sera différente? :shock:
Fi Kchabec: - Vous croyez que le Comte Dooku est mort, Maître?
Yoda: - Non, Fi. Très résistant, il est. Des miracles, la Force peut faire.
Super-Bern
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 30 Aoû 2015
Localisation: Coruscant, Temple Jedi
 

Messagepar mat-vador » Lun 19 Déc 2016 - 12:32   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 4]

Obi Wan mort :shock: :( ? Là, cela devient très très très très très intéressant :diable: ! Ah mon avis cela ne risque pas de faire les affaires d'un certain Sidious..
je suis un Sith mais je suis gentil :grrr:
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 494
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar darkCedric » Lun 19 Déc 2016 - 20:59   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 5]

Merci pour vos avis positifis :jap:

Allez hop, chapitre 5.


<<Chapitre précédent


Chapitre 5 :
Vérité et Conséquences






Mace Windu se trouvait dans l'une des quatre tours du Temple, à l'intérieur du centre de communication. Debout, devant la grande table holographique qui occupait un cinquième de la pièce, il discutait avec les hologrammes de Yoda et Ki-Adi-Mundi. Le grand maitre de l'Ordre Jedi était aux prises avec les séparatistes sur Kaashyk, tandis que le Cerea se battait sur la lointaine planète Mygeeto.
Soudain, en plein milieu de leur discussion, l'hologramme du commandant Cody apparut. Le clone était assis et portait un bandage autour de sa jambe gauche et de son bras droit. Son casque était posé à coté de lui, laissant son visage à l'air libre. Il portait une nouvelle cicatrice, en plus de celle qu'il avait à coté de son oeil gauche. La nouvelle balafre était récente ; du sang en coulait encore.
Le clone fit un bref salut.
- Commandant Cody, quelles nouvelles nous apportez-vous ? Le général Kenobi s'est finalement débarrassé de Grievous ?
- Monsieur, le général Kenobi est mort. Grievous a fui.
Le silence se fit autour de la table. Mace sentit son estomac se retourner. Cette nouvelle était inattendu ! Obi-Wan était un grand jedi. Un ami !
Finalement, Yoda rompit le silence.
- Que c'est-il passé ? demanda-t-il d'une voix sombre.
- Je n'ai vu que la fin de l'affrontement, monsieur, sur la baie d'atterrissage personnelle de Grievous. Je me trouvais deux niveaux au-dessus.
Il fit une pause, souffla et reprit son discours.
- J'ai vu Grievous l'achever d'un tir de blaster dans le crâne. Le général est tombé dans l'immense lac, au fond du gouffre.
Mace cru voir une larme furtive couler le long de la joue du clone.
- Ensuite, continua Cody d'une voix enraillé, Grievous a fui à bord de son chasseur. La sphère droid a à son tour décollé, dix minutes plus tard. Elle a endommagé sérieusement nos deux croiseurs, puis a bombardé la ville depuis l'espace. Nous avons dû nous replier en vitesse. Plusieurs hommes de valeur y ont laissé la vie. Le capitaine Boil ne s'en ai pas sortie...
- Et le corps de maitre Kenobi ? demanda Ki-Adi-Mundi.
- Enterré sous les décombres, monsieur.
Windu baissa la tête : Obi-Wan ne pourra être incinérer selon les rites jedis.
Mais même si la mort d'Obi-Wan était un grand choc, et une grande tristesse, il y avait malheureusement plus important.
-Commandant Cody, savez-vous où le général Grievous a pu fuir ?
- Je ne sais pas monsieur, avoua le clone. Mais l'amiral Yularen a dressé une liste des différentes destinations qu'il a pu prendre. Je vous les envoie tout de suite.
Il se mit à parler à une personne hors-champ. Une minute plus tard, il se tourna de nouveau vers eux.
- Nous vous avons envoyé les coordonnées. Elles devraient bientôt arrivées.
Quelques secondes plus tard, une lumière bleu clignota sur le tableau de commande. Windu pressa la touche et une liste de différents mondes apparut sur la table.
- Nous avons les coordonnées. Merci commandant.
Cody fit un bref salut, puis Mace Windu coupa la communication.
L'hologramme de maitre Yoda se fit songeur.
- Envoyer quelqu'un d'autre traquer Grievous au plus vite nous devons !
- Je suis d'accord, l'appuya maitre Mundi. La capture de Grievous mettra un terme à cette guerre.
Et un terme aux ambitions du chancelier, pensa Windu.
Il y a tout juste un an, Mace n'aurait jamais pu penser à cela. Mais maintenant que le chancelier resserrait de plus en plus le pouvoir autour de lui, il craignait pour la démocratie. La prise de contrôle du Clan Bancaire aurait dû lui mettre le bantha à l'oreille.
- Mais tous les Jedi sont occupés par la guerre. Qui pouvons-nous envoyer ? demanda Windu à ses pairs.
- Maitre Varek pourrait s'en charger : il n'est pas très loin des coordonnées données. De plus, son escouade d'ARC troopers est redoutable.
- Maitre Varek un bon choix est, concéda Yoda. Toutefois, un maitre des plus expérimentés il faut pour mettre Grievous hors d'état de nuire. Les événements d'aujourd'hui, prouvez-nous l'ont.
- Mon ancienne apprentie, Depa Billaba, pourrait s'en charger, proposa Windu. Ses troupes ont fini de reprendre Kaller. De plus, elle ne se trouve pas très loin de la position de maitre Varek : les deux pourraient se charger de Grievous.
Maitre Mundi baissa la tête.
- Mais maitre Billaba n'est pas totalement remis de sa défaite sur Haruun Kal.
- Pas d'accord je ne suis, intervint Yoda. Déjà affrontée de nouveau Grievous elle a, il n'y a pas si longtemps. Prête elle est.
- Dans ce cas, je suis d'accord pour qu'elle participe à cette mission avec maitre Varek, s'inclina le Cerea.
- Dans ce cas, je vais envoyer les coordonnées à maitre Varek. Il ne lui restera plus qu'a aller chercher maitre Billaba.
Windu appuya sur le tableau de contrôle. Un bip l'avertit que son message et les coordonnées étaient parvenus à maitre Varek.
Il éteignit la liste des coordonnées et soupira.
- Et pour le jeune skywalker ? demanda Ki-Adi-Mundi. Nous devrions l'informer de la mort de maitre Kenobi. Où est-il ?
- Je l'ai envoyé voir le chancelier pour qu'il l'informe de l'ouverture des combats sur Utapau, répondit Windu. Je ne sais pas pourquoi il prend tant de temps.



***



Depa Billaba s'entraînait au sommet d'une colline, sur le monde de Kaller. A ses cotés, son apprenti imitait tous les mouvements qu'elle faisait avec son sabre laser. Caleb Dume était plein d'énergie et de curiosité. Il progressait et apprenait très vite.
Depa regarda le ciel. Les deux soleils de Kaller commençaient lentement à disparaître derrière l'horizon. Tout était calme...
Ses pensées furent interrompus par le bruit singulier d'un propulseur de vaisseau. Elle tourna la tête. Un vaisseau de transport jedi se posa à coté du camp qu'avaient installé ses hommes.
- Que nous veulent-ils ? lui demanda Caleb en éteignant son sabre.
- Aucune idée. Allons-voir.

Le camp était illuminé par un petit feu de bois que les clones avait installé. Pourtant, aucun d'entre ne se trouvait devant, à profiter de sa chaleur.
Depa trouva la plupart des soldats devant le vaisseau jedi. A l'avant, elle reconnut le Capitaine Styles et le Commandant Grey. Ils discutaient avec deux occupants de la navette. Un clone ARC, à l'armure couverte de rayures rouges, et un jedi aux cheveux sombres.
- Maitre Varek ? s'étonna Depa en le reconnaissant.
Elle se faufila à travers la foule de clones et arriva au premier rang, aux cotés de Styles et Grey.
Maitre Varek l'aperçut et inclina la tête.
- Maitre Billaba. C'est un plaisir de vous revoir.
Le clone ARC à ses cotés lui adressa un salut militaire.
- Commandant Fordo, à votre service général Billaba.
Depa connaissait le clone de nom. C'était une véritable légende du champ de bataille. Ses exploits à la bataille d'Hypori étaient passés à la postérité.
- Que puis-je faire pour vous, maitre Varek ? l'interrogea Billaba.
- Nous avons reçu des ordres du Haut Conseil. Vous devez venir avec nous.
Depa arqua un sourcil.
- Quel est le but de cette mission ?
Le jedi jeta un coup d'oeil aux clones de Billaba, rassemblés devant lui.
- C'est top secret.
- Vous ne nous jugez pas digne de confiance ! explosa Style en s'avança vers le jedi.
Depa l'arrêta d'un geste de la main.
- Très bien, je vous suis dans ce cas.
Elle baissa les yeux vers Caleb.
- Et mon apprenti ?
- Il vient lui aussi.
Depa hocha la tête, tandis que Varek et Fordo remontait dans la navette.
Elle se tourna vers Styles et Grey.
- Vous deux, prenez le commandement en mon absence.
- Bien général.
Elle se dirigea vers la navette, Caleb à ses cotés.
- Vous savez quelle est cette mission ?
- Non Caleb. Je n'en ai aucune idée, dit-elle en montant à bord du vaisseau.
La navette ne disposait d'aucuns sièges, à part ceux du pilote et du copilote, qui était disposés à l'avant. Pour la partie central du vaisseau, les occupants devaient se cramponner à des attaches fixées au plafond, semblables à celles qu'il y avaient dans les canonnières.
- Alors, quel est le but de cette mission ? demanda-t-elle à Varek en saisissant une attache.
- C'est à propos du général Grievous.
Depa fut soulager.
- Ah ! Maitre Kenobi a enfin réussi à se débarrasser de lui.
- Non. Maitre Kenobi est mort.
La nouvelle eu l'effet d'un coup de vibro-lame. Obi-Wan était l'un de ses plus proches amis. Elle le connaissait depuis tellement longtemps !
Elle vit dans les yeux de son padawan, qu'il ressentait la même chose.
- Qui ? Qui l'as tué ? demanda-t-elle finalement.
- Grievous, répondit son homologue. D'un tir en pleine tête.
Grievous ! Ce cyborg qui avait massacré presque toutes ses troupes sur Harrun Kal et l'avait laissé pour morte ! Il ne cesserait donc jamais de tuer !
Maintenant qu'elle connaissait le sort de son vieil ami, elle ne pouvait qu'être encore plus opposé à la décision du conseil de nommer des jedis comme généraux
Mais si Grievous était vaincu, la guerre serait terminé. Toutes les atrocités, tous les massacres, prendrait fin.
- Quel est notre destination ? dit-elle d'une voix forte et déterminé.
- Nous partons pour Andelm IV, lui répondit Fordo. D'après les coordonnées que nous avons reçu, c'est l'une des destinations où pourrait se trouver Grievous.
"Une" des destinations ! Il y a donc peu de chance qu'il y soit !
Elle baissa la tête. Que la Force soit avec nous !



***



Anakin était déboussolé ; perdu. Il ne se souvenait pas, dans toute sa vie, s'être senti aussi trahi. Jamais !
Cet homme, cet ami, qu'il connaissait depuis ses neufs ans, lui avait menti. En vérité, cet homme, cet ami, était le seigneur noir des Sith ! Et lui, Anakin, ne s'était douté de rien.
Il ne savait pas quoi faire. Il avait dit à Palpatine qu'il allait le dénoncer. Mais maintenant, il n'en était plus aussi sûr. Comment pouvait-il dénoncer ainsi son ami ? Il lui avait menti, mais il restait son ami, son confident. Il était certe un seigneur sith, mais il ne l'avait jamais menacé, et c'était toujours montré gentil envers lui. Et puis, il pourrait l'aider à sauver Padmé !
Il déambula ainsi à bord de son speeder ; réfléchissant.
Finalement, il prit sa décision. Il vira à gauche, en direction du temple jedi.
Il posa son vaisseau et courut à perte d'haleine en direction du hangar. Il n'avait plus qu'une idée en tête : parler à Mace Windu !

Il le trouva finalement dans le hangar, en compagnie d'Agen Kolar et de Saesee Tiin
- Maitre Windu ! s'écria-t-il en l'apercevant.
Le jedi a la peau noir fit signe à ses deux compagnons de continuer, tandis qu'il s'avançait vers lui.
- Maitre Windu ! J'ai a vous parler !
- Moi aussi Anakin, j'ai a te parler, dit-il d'un air sombre. Obi-Wan est mort.
Anakin s'immobilisa immédiatement. Son estomac se noua ; sa tête lui fit mal.
Obi-Wan est mort !
Ses genou se dérobèrent sous lui ; des larmes se mirent à couler le long de ses joues. Il avait déjà tellement perdu : sa mère, sa padawan, maintenant son maitre ; et bientôt, sa femme !
- Non ! hurla-t-il a plein poumoux.
Une tempête de Force balaya le hangar. Des morceaux de vaisseau s'arrachèrent et volèrent dans la pièce. Des clones hurlaient tandis que la puissante onde de choc les emportaient. Mace Windu lui même dû s'accrocher à un tableau de commande pour ne pas être aspiré par la trombe infernal.
La colère d'Anakin cessa, ne laissant que le chagrin. Les morceaux de métaux tombèrent comme des pierres ; les clones subirent le même sort.
- Calme-toi Anakin, fit Mace Windu en s'agenouillant devant lui. Calme-toi.
Mais les larmes continuaient de couler sans fin. Anakin leva les yeux vers Mace, et il se souvint de la raison de sa venu.
- Maitre...
- Oui Ankin ?
- Le chancelier...c'est... le seigneur sith.
Cette fois, ce fut Mace Windu qui tomba à genou.
- Quoi ? Comment ça ?
- Il maitrise la Force... il en connait le coté obscur.
Le maitre jedi l'aida à se relever.
- Si cela est vrai, alors la situation est pire que ce que j'imaginais.
Il posa une main sur l'épaule d'Anakin.
- Rend-toi à l'infirmerie.
Le jeune jedi releva la tête.
- Non, maitre. je dois venir avec vous.
- Écoute Anakin. Si ce que tu racontes est vrai, tu auras mériter ma confiance. Mais pour l'instant, tu n'est pas en état. Va à l'infirmerie.
Anakin hocha la tête à contrecœur.
- Bien maitre.


***


A plusieurs kilomètres de là, Dark Sidious émergea de sa transe.
Ils savent !
Les jedis connaissaient maintenant son identité. Et ils venaient !
Un sourire sournois s'afficha sur son visage. Comme prévu...
Il se leva de sa chaise. Grievous l'avait informé peu de temps auparavant que le maitre du jeune Skywalker était mort. Voilà qui pourrait servir ses plans...
Il s'approcha d'un buste, posé non loin de son bureau. Il en tata la tête, jusqu'à trouver un petit mécanisme à l'arrière.
La statue s'ouvrit en deux au niveau du crâne, révélant deux sabres parfaitement identique. Il en saisitun.
Cela devrait suffire pour ces jedis.
Il appuya de nouveau sur le bouton ; la statue se referma.
Il cacha son sabre laser dans sa manche, se rassit et attendit en silence.







Et voilà, merci de m'avoir lu. :jap:
Et n'oubliez pas de poster un commentaire pour donner votre avis :jap:
Spoiler: Afficher
Note :

1) Le titre du chapitre est une référence à Doctor Who. "Vérités ou Conséquences"
2) Fordo est un clone apparaissant dans la première série Clone Wars. il sauve Ki-Adi-Mundi des griffes du général Grievous sur Hypori. J'ai décidé de le recanoniser ici...
3) Palpy a deux sabres #TCW
4) Caleb Dume est le futur Kanan Jarus, pour ceux qui ne savent pas.
5) Kaller est la planète où Depa Billaba, le maitre de Kanan, est censée mourir lors de l'Ordre 66. Il est clair que cela se passera autrement....
Modifié en dernier par darkCedric le Jeu 22 Déc 2016 - 12:17, modifié 3 fois.
« Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder ! And some, are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love. Illusions. Only the ladder is real. » Petyr Baelish
Le Règne de Grievous
darkCedric
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2194
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous
 

Messagepar Super-Bern » Mar 20 Déc 2016 - 2:12   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 5]

À partir du prochain chapitre, on pourra se demander ce qui sera différent du film. :sournois: Cette Infinitie est la plus intéressante que j'ai lue jusqu'à maintenant. J'aime aussi tes petites références à The Clone Wars et Rebels.
Fi Kchabec: - Vous croyez que le Comte Dooku est mort, Maître?
Yoda: - Non, Fi. Très résistant, il est. Des miracles, la Force peut faire.
Super-Bern
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 927
Enregistré le: 30 Aoû 2015
Localisation: Coruscant, Temple Jedi
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 22 Déc 2016 - 0:31   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 5]

Chapitre 5 lu !

Déjà, petit point orthographique : Jedi et Sith sont invariables. :wink:

Ah, là, j'ai beaucoup aimé ! On laisse de côté Grievous lui-même, et on découvre les répercussions de la mort d'Obi-Wan sur les autres personnages de la prélogie. Et au milieu de tout cela, des liens avec le comics Kanan et les séries The Clone Wars et Rebels, ce qui ne peut que plaire aux lecteurs que nous sommes !

Par contre, il y a deux-trois points qui me chiffonnent :
- Kenobi est mort et le Conseil Jedi décide... d'envoyer deux Jedi, dont une qui a déjà un passif avec Grievous. C'est un peu léger, non ? A leur place, j'enverrais un groupe de Maîtres, pas juste deux... :neutre:
- la dernière question de Ki-Adi Mundi à Mace Windu : évidemment qu'il n'a pas encore informé Skywalker, vu que Mundi était là avec Windu ! :transpire:

En revanche, très belle scène où Anakin laisse éclater sa colère. Bravo sur ce coup ! :oui:
Seigneur Tarkan, je ne suis pas surprise de vous trouver dans l'ombre de Vador. J'ai senti votre odeur méphitique dès que je suis montée à bord. - Princesse Leia
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2984
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar darkCedric » Jeu 22 Déc 2016 - 12:05   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 5]

Merci pour vos commentaires :jap:

Pour répondre à deux petits trucs

L2-D2 a écrit: Kenobi est mort et le Conseil Jedi décide... d'envoyer deux Jedi, dont une qui a déjà un passif avec Grievous. C'est un peu léger, non ? A leur place, j'enverrais un groupe de Maîtres, pas juste deux... :neutre:


Ce sont les deux seuls maitres disponibles, donc, ils n'ont pas trop le choix. Et puis, il y a les ARC de Fordo avec eux, qui peuvent se révéler diablement efficace. :oui:


L2-D2 a écrit:- la dernière question de Ki-Adi Mundi à Mace Windu : évidemment qu'il n'a pas encore informé Skywalker, vu que Mundi était là avec Windu ! :transpire:


Oups :oops:

C'est corrigé.
« Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder ! And some, are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love. Illusions. Only the ladder is real. » Petyr Baelish
Le Règne de Grievous
darkCedric
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2194
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous
 

Messagepar darkCedric » Sam 24 Déc 2016 - 16:09   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 6]

Voilà le chapitre 6, avec le Combat Palpatine/Mace Windu.

Oui, je poste beaucoup en ce moment :transpire: :paf:





Chapitre 6
Duel au sommet





Le chasseur de Grievous amorça son atterrissage sur la plateforme. Les réacteurs se stabilisèrent ; le vaisseau descendit à la verticale et se posa dans un vrombissement.
Grievous éteignit les moteurs et bondit au sol. La chaleur qui régnait sur Mustafar était étouffante. Le cyborg se mit à tousser violemment.Une giclée de lave jaillit du lac de feu qui encerclait la plateforme, et vint s'abattre sur le bouclier qui la protégeait.
Le général se dirigea vers le complexe, qui était relié à la plateforme d'atterrissage par une mince passerelle.
Il remarqua, au bord de la plateforme, deux autochtones. Ils étaient tous les deux d'une maigreur cadavérique et portaient une armure servant à les protéger des coulées de lave.
Pourquoi Gunray et les autres lâches du conseil séparatistes autorisent-ils leurs présences ? se demanda Grievous.
L'une des créatures s'avança vers le général, le prenant sans doute pour l'un de ses congénères. Le cyborg n'hésita pas ; une lame bleu jaillit de sous sa cape et la pitoyable créature s'effondra au sol, une profonde entaille au travers du torse.
Il rangea son sabre laser et enjamba le cadavre fumant. Il vit du coin de l'œil le deuxième autochtone courir en direction du cadavre de son collègue pour s'agenouiller à ses cotés.
Pitoyable !
La porte du complexe s'ouvrit et deux gardes neimoidiens sortirent pour l'accueillir.
- Général Grievous, c'est un honneur de vous rencontrer.
Pour toute réponse, le cyborg grogna.
Le neimoidien ne sembla pas gêner par cette animosité.
- Si vous voulez bien nous suivre : nous allons vous conduire aux leaders.
Grievous suivit les deux gardes à l'intérieur du bâtiment, jusqu'à une vaste salle située au coeur du complexe. On pouvait apercevoir un peu partout des tables holographiques représentants différents champs de batailles. Autour, étaient réunis des techniciens neimoidiens ou koorivars. Les membres du conseil étaient, quand à eux, rassemblés autour d'une longue table située au milieu de la pièce, projetant l'hologramme d'un AT-AT.
Tous les visages se tournèrent vers le cyborg.
- Général, c'est un plaisir de vous revoir, le salua Nute Gunray.
- Quelle est la situation ? répondit plutôt le cyborg, ayant peur de ne pas pouvoir contrôler ses envies meurtrières en présence du vice-roi.
Il s'avança jusqu'à la table holographique et projeta un hologramme de la galaxie toute entière. On pouvait clairement distinguer trois zones sous contrôle séparatistes.
La première - et la plus grande - englobait tous les systèmes compris entre Shantipole, Lola Sayu et Sy Myrth.
La deuxième comprenait les mondes entre Lorahns, Falleen et Ord Pardron.
La troisième - la plus petite - était délimité par Saijo, Atravis, Elrood et Subterrel.
Tout le reste appartenait soit à la République, aux Hutts, où au Systèmes Neutres.
Grievous soupira. Ils étaient encerclés. Si ils ne reprenaient pas, ne serait-ce qu'un petit avantage, tout sera fini d'ici six mois.
Mais il faudrait un miracle pour cela...



***



- C'est moi le sénat !
Cela faisait déjà quelques instants que Mace Windu avait fait irruption dans le bureau du chancelier, en compagnie de Kit Fisto, Agen Kolar, Saesee Tiin, dans le but de l'arrêté.
Le vieux politicien avait d'abord feint l'ignorance en voyant les jedi dégainés leurs sabres lasers, mais n'avait pas tardé à révéler son vrai jeu.
- Pas encore, lui retorqua Windu.
L'entité obscur sourit et se leva de son fauteuil.
- L'heure est à la trahison, alors.
Un sabre laser rouge sang apparut dans sa main. L'Ombre leva ses deux ailes au-dessus de sa tête et bondit.
La créature se déplaçait à une vitesse folle. Windu n'aperçut même pas l'éclair rouge.
Trois sabres lasers s'éteignirent à l'unisson.



***


Anakin était étendu sur le lit de l'infirmerie, le regard vide. A coté de lui, l'infirmière du Temple, Rig Nema, surveillait sa tension. Elle étudia un instant les données que lui indiquait ses écrans, puis se tourna vers Anakin avec un sourire radieux.
- Apparemment, tout a l'air normal, lui dit-elle. Je vous conseille néanmoins de rester ici le temps de vous reposer.
Elle lui enleva les différents capteurs qu'elle avait fixée sur ses bras, son cou et sa poitrine, puis s'éloigna.
Anakin se leva lentement et s'assit sur le bord du lit. Il ne cessait de songer à Mace Windu et aux autres maitres partis affrontés Palpatine.
Je devrais les accompagner. Ils ne peuvent pas le vaincre sans moi, se persuada-t-il.
En vérité, ce n'était pas cela qui le gênait. En vérité, c'était Padmé.
Palpatine connaissait peut-être un moyen de la sauver. Un moyen de la protéger à tout jamais. Un moyen de la garder auprès de lui... Pour toujours.
Si ils le tuent, je ne pourrais jamais savoir. Je ne pourrais pas sauver Padmé. Je ne pourrait pas la sauver...
Des larmes se mirent à couler sur ses joues. Il leva la tête : sa décision était prise.
Il saisit ses vêtements, disposés sur la petite table à coté du lit, et enfila sa tunique.
- Vous partez déjà, maitre Skywalker ? lui demanda Nema en revenant près de lui. Êtes-vous sûr d'être totalement remis ?
- Oui, maitre Nema. Maintenant, si vous voulez bien m'excuser, j'ai une affaire urgente à régler.
Il s'avança vers la sortie. Les deux gardes du temple postés de chaque coté de la lourde porte en acier se tournèrent vers lui. Leurs doubles sabres jaunes s'allumèrent, projetant une lumière doré dans la pièce.
- Désolé maitre Skywalker, lui dirent-ils, mais maitre Windu nous a dit que vous n'aviez pas le droit de quitter l'infirmerie.
Il ne me fait pas confiance, s'énerva Anakin.
Il leva les bras et fit appel à la Force. Les deux gardes furent lourdement projetés contre la porte. Leurs sabres lasers leur échappèrent des mains et ils s'écroulèrent ; inconscient.
Anakin ouvrit la porte et courut dans le couloir.Il allait aussi vite qu'il le pouvait, traversant les couloirs du temple, poussant tous ceux qui se mettaient en travers de sa route.
Il parvint finalement jusqu'au hangar. Il plongea dans son chasseur et alluma les moteurs. Le petit vaisseau s'élança dans la nuit de Coruscant.



***



Il ne restait plus que Windu pour s'opposer à Sidious. Les cadavres de ses confrères reposaient aux quatre coins du bureau.
Quand à Sidious, il n'était plus simplement Sidious.
Il n'était plus simplement Sheev Palpatine.
Il n'était plus simplement des décennies de complots et de manipulations.
Il était la personnification du Sith. Un millénaire de rages et de désirs de vengeances contenu. Des millénaires de combats contre la République et contre les jedi.
Il était le Sith'ari.
Non, il était plus.

Il était le coté obscur lui-même.

Ses coups pleuvaient à l'infini, déchirant les murs, explosant les objets. Windu tentait tant bien que mal de résister à ces assauts. Mais il se rendrait bientôt à l'évidence, qu'il ne pouvait rien faire contre la rage et le pouvoir des Sith.
Le jedi à la peau sombre n'avait cessé de reculer, menant le combat jusque dans le grand bureau de Palpatine.
Le sith leva la main, déchainant une explosion de Force. La grande vitre à coté d'eux explosa. Un vent violent se déchaina dans la pièce.
Palpatine dévisagea son adversaire, les yeux pleins de haine. Soudain, il le sentit. Skywalker !
Il reprit son rôle de vieillard chétif et amical, et baissa sa garde. Le coup de pied de Windu le frappa à la mâchoire. Son sabre laser lui échappa des mains et tomba de la fenêtre brisée. Palpatine s'écroula à terre, et recula jusqu'au coin de la salle.
A ce moment, Anakin entra.



***




Anakin fit irruption dans le bureau du chancelier et écarquilla les yeux. Le vieil homme se tenait dans un coin de la pièce, complètement apeuré.
Et au-dessus de lui, Mace Windu. Le jedi tenait le vieux chancelier en respect, le sabre pointé en direction de sa gorge. Pourtant, Palpatine n'avait pas l'air effrayant. Au contraire, c'était lui qui était tétaniser de peur.
Anakin s'approcha des deux combattants. Mace Windu l'arrêta d'un geste de la main, la lame toujours pointé sur le sith.
Le vieil homme tourna un regard implorant vers Anakin.
- Anakin, plaida-t-il d'une petite voix fébrile. Je t'avais dit qu'il irait jusque là. J'avais raison : les jedi prennent le pouvoir !
- L'oppression des sith est définitivement révolu ! lui lança Mace Windu. Vous avez perdu !
Le maitre jedi parlait d'une voix forte et déterminé. Il fixait Palpatine du regard, prêt à le tuer à tout moment. Anakin cru voir de la haine dans ses yeux.
- Non ! Non ! hurla Palpatine. Tu vas mourir !
Le vieil homme pointa ses deux mains vers le jedi ; un flot d'éclairs bleus en jaillit.
Anakin recula et se cachant la vue à l'aide son bras, évitant de peu la vague d'énergie sombre.
Les éclairs fendirent l'air électrifié en direction de Mace Windu. Le jedi leva sa lame magenta. Les éclairs fondirent sur son sabre, puis décrivirent un arc de lumière qui revint droit sur Palpatine.
Le vieil homme, électrocuté par ses propres éclairs, hurla de douleur.
- Anakin ! Aide-moi ! J'ai le pouvoir de sauver celle que tu aimes ! Tu as déjà perdu ton maitre : Veux-tu perdre ta femme ?
Le jeune jedi s'immobilisa. A l'intérieur de lui, quelque chose se brisa. Le vieil homme avait raison. Son ami avait raison. Obi-Wan était mort. C'était la faute des jedi. C'est eux qui avait insisté pour que ce soit Obi-wan qui se charge de Grievous. Si ils avaient écoutés Palpatine, et l'avait envoyé à la place de son maitre, Obi-Wan serait encore en vie. Et Grievous serait mort. Et la guerre fini.
Tout ça, c'est la faute des jedi !
Tout ce passa très vite. Sa main saisit le manche de son sabre laser. Une lame de plasma bleu se déploya en direction de Mace Windu. Le maitre jedi ne pu rien faire ; la lame bleu lui sectionna la main en dessous du poignet. Cette même main qui tenait son sabre laser.
Le flot d'éclairs cessa immédiatement. Mace Windu poussa un cri et serra son moignon contre sa poitrine.
Palpatine cessa immédiatement de geindre. Un sourire s'étira sur ses lèvres. Il se redressa d'un coup, projetant une nouvelle nuée d'éclairs de ses doigts.
- Pouvoir !
Windu hurla de plus belle et vacilla au bord de la fenêtre, le corps parcourut par d'intenses éclairs bleus.
- Aucune limite à mon pouvoir !
Il y eu une explosion d'énergie obscur dans la pièce. Mace Windu fut projeté par dessus la balustrade. Anakin regarda son corps disparaître derrière un couple d'immeuble, dans le lointain de Coruscant. Personne, même un jedi, ne pouvait survivre à une telle chute.
Le jeune jedi s'effondra sur un fauteuil ce rendant soudain compte de l'énormité de la situation.
- Qu'es-ce que j'ai fait ?
Au coin de la fenêtre, la forme sombre de Palpatine se releva, victorieuse.
Anakin leva les yeux vers lui, pour rencontrer le visage de son vieil ami. Celui-ci possédait désormais quelques balafres au niveau du front et du cou, dû aux nombreux éclairs, mais on ne pouvait pas parler de défigurations. Palpatine lui adressa, comme si souvent auparavant, un de ses sourires si énigmatiques.
- Tu as accompli ton destin, jeune Skywalker.
Il parlait toujours avec cette voix de vieillard sympathique, qu'Anakin lui connaissait.
- Deviens mon apprenti. Je t'enseignerais le coté obscur de la Force. Je
- Je ferais tout ce que vous souhaiterez...
- Bien... Bien...
Anakin baissa la tête, sentant les larmes lui venir.
- Aidez-moi à sauver Padmé. C'est tout ce que je veux !
Des larmes se mirent à couler sur ses joues.
- Je ne peux pas vivre sans elle !
Il sentit la main chaude de Palpatine se poser sur son épaule.
- Seul mon maitre à eu le pouvoir de tenir la mort en échec.
Il retira sa main et contempla l'horizon depuis la large fenêtre brisée.
- Cependant, si nous travaillons ensemble, je suis sûr que nous pourrons découvrir le secret...
Anakin s'avança près de lui et tomba à genoux.
- Je m'en remet à vous... et à votre enseignement.
Palaptine se détourna et le fixa, un sourire étincelant sur le visage.
- Parfait. Parfait !
Il inspira profondément et ferma les yeux. Anakin sentit le coté obscur se rassembler autour de lui.
- La Force est puissante en vous ! entonna le seigneur sith. Un grand sith, vous deviendrez ! Désormais, vous répondrez au nom de Dark Vador.
L'ancien jedi baissa la tête, en signe de respect.
- Oui, mon maitre.
Palpatine le regarda un instant, puis se dirigea vers la table qui lui servait de bureau.
- Levez-vous.
Anakin, ou plutôt Vador, s'exécuta. Palpatine s'assit dans son fauteuil et déclara d'une voix grave.
- Comme le conseil n'avait pas confiance en vous, mon jeune apprenti, je pense que vous êtes le seul jedi à ne rien savoir de ce complot, avec votre ancien maitre, Obi-Wan. Il avait surement deviné les intentions du conseil : c'est pour cela qu'il l'ont envoyé à la mort.
Vador hocha la tête. Tout était logique. Palpatine avait raison. Il avait toujours raison. Depuis des années.
- Lorsque les jedi apprendront ce qui s'est passé ici, ils voudront me tuer, continua son nouveau maitre.
- Je suis d'accord, approuva Dark Vador. Leur prochaine mission sera dirigé contre le sénat.
- Dorénavant, tous les jedi sont des ennemis de la République !
- C'est entendu, maitre.
- Il nous faut faire vite. Les jedi sont impitoyable ! Si on ne les élimine pas jusqu'au dernier, ce sera la guerre civile pour l'éternité !
Le seigneur sith tourna son regard de braise vers lui.
- D'abord, je veux que vous alliez les traquer dans leur temple. Nous allons les prendre par surprise.
Il leva les mains vers le ciel.
- Faîtes ce qu'il faut faire, seigneur Vador. N'hésitez pas ! Soyez sans pitié ! C'est à cette seul condition que le coté obscur vous donnera le pouvoir de sauver Padmé.
- Et pour les autres jedi dispersés dans la galaxie ? lui demanda Vador.
- Ils payeront pour leur trahison, dit-il avec un sourire
Il balaya ensuite l'air d'un geste de la main.
- Quand vous aurez tué tous les jedi dans le temple, allez sur Mustafar et éliminez tout d'abord le général Grievous et les autres leaders séparatistes.
Le nouveau sith serra les poings. Grievous ! Cet assassin ! Il va payer pour le meurtre d'Obi-Wan !
Vador regarda de nouveau son maitre, déterminé.
- Une fois de plus, les sith imposeront leur loi à la galaxie ! scanda Palpatine.
Il reprit d'une voix douce.
- Et nous connaitrons... la paix.
Sur cette phrase, un long sourire s'étira sur son visage.



***



Sidious regarda son apprenti quitter la pièce. Ce garçon était déterminé. Et son pouvoir était immense. Si il en exploitait tout le potentiel, il deviendrait plus fort que n'importe quel sith. Plus fort que lui ! Il serait son digne successeur.
Mais il faudra faire attention : son amour pour Padmé pouvait être un très bon moyen de motivation. Mais, à terme, il pourrait le ramener du Coté Lumineux...



***



3621 ans avant la Bataille de Coruscant

Dark Nox était dans les quartiers du vaisseau qui lui était attribué, devant une table de Dejarik. Il était assis sur une banquette en cuir qui entourait la table en un demi-cercle. Il observa un temps ses pions, puis admira la sublime togruta qu'il avait en face de lui.
Ashara Zavros était autrefois une padawan jedi. Nox l'avait rencontré sur Taris, quand il cherchait d'anciens fantômes sith à absorber. Il avait finalement réussi à convaincre la togruta de se joindre à lui, en tant qu'apprentie.
Mais, bien qu'elle l'ai rejoint, elle restait attaché au protocole jedi, et se plaisait à comparer la philosophie sith et jedi pour en tirer des enseignements.
Au fur et à mesure, ils avaient tous les deux fini par se rapprochés, et la togruta avait fini par devenir l'amante de Nox.
Andronikos, le pilote du vaisseau et ancien pirate, lui avait d'ailleurs dit à propos de ça« Il y a la manière douce, la manière forte... et puis, y a votre manière bien à vous. »
Sentant sans doute qu'il l'observait, Ashara leva ses beaux yeux bleus vers lui et sourit.
- Pourquoi me regardez-vous ainsi, excellence ?
- Tu es tellement magnifique, Ashara.
Elle rougit.
- Merci excellence. Vous êtes très bien vous aussi.
Elle baissa les yeux et se concentra sur son jeu.
Après une infini contemplation, elle bougea une de ses créatures, un Gundarks. Nox bougea a son tour un de ses pion : Un imposant Terentatek.
La créature colossal s'avança vers le Gundark et le frappa au visage. Le singe géant s'effondra sur le coup.
- C'est pas vrai ! se plaignit Ashara. Vous avez encore gagné !
Le seigneur sith éclata de rire.
- C'est toi qui est censée être une jedi et tu t'énerves encore plus que moi !
La jeune femme lui lança un regard noir et croisa les bras sur sa poitrine
- On refait une partie ? proposa finalement la jeune femme
- Comme tu veux, accepta Nox, certain de gagner.
Pour la première fois, il perdu. Ses bougonnements furent couvris par le rire clair d'Ashara.
Une fois la partie fini, ils se déshabillèrent mutuellement et allèrent se coucher pour s'essayer à une autre forme de plaisir. Leurs ébats durèrent un moment.
Lorsqu'ils eurent fini, Ashara vint se blottir contre lui pour l'embrasser.
- Je vous aime, Excellence lui dit-elle.
- Tu sais qu'en privé, tu peux m'appeler Nox ?
Elle fit la moue.
- Très bien, Nox, lui glissa-t-elle à l'oreille.
Ils s'endormirent paisiblement, l'un contre l'autre.


Dark Nox roula sur le coté et fixa la forme dormante d'Ashara, couché à coté de lui. La togruta dormait paisiblement, un sourire béat sur le visage.
Sa peau orange semblait briller comme une flamme. La peau autour de ses yeux était blanche, formant deux cercles blancs qui se rejoignait à son front. Ses deux lekkus, bleus et blancs, surmontait son visage de rêve. Nox se plaisait à l'observer ainsi : elle était tellement belle, tellement attachante.
Soudain, le vaisseau fut secoué de tremblement. Ashara trembla et son sourire s'effaça. Elle émergea de son rêve, ses yeux remplis de préoccupation et d'inquiétude.
- Que-ce passe-t-il, maitre ? demanda-t-elle d'une voix effrayé.
- Ce n'est rien Ashara. Nous pénétrons dans l'atmosphère de Moraband.
Il pouvait en effet sentir les émanations obscurs qui se dégageait de la planète.
Ashara, toute tremblante, se blottit à ses cotés. Elle n'était encore jamais venu sur Moraband. Tant d'obscurité dans un même endroit devait grandement l'effrayé.
- On devrait peut-être se rhabiller, lui glissa Nox à l'oreille. Avant que les autres nous trouvent comme ça.
Elle hocha la tête.







Note :

Spoiler: Afficher
1 : Dark Nox est l'un des noms de l'inquisiteur , dans SWTOR.
2 : Pour le flash-back avec Nox, je me suis beaucoup inspiré de cette fan-fiction : https://www.fanfiction.net/s/7801046/1/ ... e-Republic
3 : il y aura d'autres flash-back, plus tard dans le récit, car Nox aura une importance dans l'histoire...
Modifié en dernier par darkCedric le Lun 01 Mai 2017 - 17:14, modifié 5 fois.
« Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder ! And some, are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love. Illusions. Only the ladder is real. » Petyr Baelish
Le Règne de Grievous
darkCedric
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2194
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous
 

Messagepar Enginox » Sam 24 Déc 2016 - 17:03   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 6]

Je suis très très déçu :neutre: ironique

La moitié du chapitre est juste tirée du film, la même chose sans aucun changement.
Et pourquoi tu as tué Windu ? :cry:

Malgré ça, le chapitre est toujours aussi bon. :jap:

Sinon, je savais pas qu'un de mes descendants était un sith :transpire: (voir fin du chapitre et ma fiche perso... :hello: )
Sénateur des Représentants des Stagiaires de Zèd. :jap:
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1145
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar Darth Eluar » Jeu 29 Déc 2016 - 18:32   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 6]

Miam, une infinties et de très bonne qualité en plus. :)
L'idée de base est excellente, j'ai hâte de voir comment la survie de Grievous va vraiment faire diverger l'histoire, peut-être dès le prochain chapitre (car pour l'instant on n'a aucune divergence majeure exceptée l'inversion de l'issue du duel). :)
On est très bien plongés dans les pensées de Grievous et c'est très réussi. :oui:
Et ohhhhhhhh, qu'est-ce que je vois à la fin du dernier chapitre ? Un personnage de SWTOR :D

darkCedric a écrit:
Spoiler: Afficher
3 : il y aura d'autres flash-back, plus tard dans le récit, car Nox aura une importance dans l'histoire...

Mon intérêt pour cette fiction vient d'être multiplié par 10 ! :D
J'ai hâte de voir la suite ! :oui:
"Au vu du résultat du vote, tout le monde était enthousiasmé par cette généreuse proposition. Ceux qui ne l'étaient pas n'avaient d'ailleurs pas été invités à voter." Tobie Lolness, T. De Fombelle.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre
Darth Eluar
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 723
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar L2-D2 » Ven 30 Déc 2016 - 0:08   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 6]

Chapitre 6 lu !

Bon sang, mais c'était bien sûr ! Forcément, Grievous allait rejoindre les leaders séparatistes sur Mustafar ! Dès lors, il était logique qu'Anakin devienne Vador, histoire que Sidious finisse par l'envoyer sur place... :sournois: Alors, Anakin revêtira-t-il l'armure noire ? Succombera t-il de la main de Grievous ? Ou bien rebasculera-t-il du coté lumineux, comme tu le sous-entends toi-même ?

Et puis, à la fin, tu nous accordes un flash-back remontant à l'époque de The Old Republic... Je suis curieux de voir où ce retour dans le passé va nous mener, et quel va être le lien avec l'intrigue principale ! :oui:
Seigneur Tarkan, je ne suis pas surprise de vous trouver dans l'ombre de Vador. J'ai senti votre odeur méphitique dès que je suis montée à bord. - Princesse Leia
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2984
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Enginox » Ven 30 Déc 2016 - 0:16   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 6]

Quand un nom finit par Nox, c'est un bon signe :jap: :transpire:
Sénateur des Représentants des Stagiaires de Zèd. :jap:
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1145
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar mat-vador » Ven 30 Déc 2016 - 0:20   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 6]

Resalut Dark Cédric, j'apprécie beaucoup ton infinities et d'autant plus les passages SWTOR! Il y a juste le nom de la planète: Moraband.
C'est le nouveau nom de Korriban, non?

Parce que si c'est le cas, cela me chagrine un peu! Je suis un fan acharné de l'UE Legends et j'ai cru entendre que Moraband était une invention de l'UE Officiel!
à la limite, je n'ai rien contre l'UE officiel et le fait de créer de nouvelles planètes dans cette UE ou dans les fan fics mais de là à dénaturer le nom des planètes déjà existantes, j'ai du mal à l'accepter.

Désolé, j'admets que je suis un peu trop puriste sur les bords!

Bon courage pour ta fan fic, quand même :jap: !
je suis un Sith mais je suis gentil :grrr:
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 494
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Graf Organa » Ven 30 Déc 2016 - 1:24   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 6]

Plus ça va, plus j'aime ton histoire :)

mat-vador a écrit:Il y a juste le nom de la planète: Moraband.
C'est le nouveau nom de Korriban, non?

Dans TCW elle est nommé Moraband mais cette planète est tellement chargée d'histoire qu'elle a eu différents noms d'après Finoli.
"J'admire la démocratie" Chancelier Palpatine après obtention des pleins pouvoirs
Graf Organa
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1610
Enregistré le: 22 Oct 2013
Localisation: Alderaan/France
 

Messagepar mat-vador » Ven 30 Déc 2016 - 10:55   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 6]

Cela me soulagerait que Moraband soit le nom d'une planète autre que Korriban :neutre: ! Bon après ce n'est qu'un détail..
je suis un Sith mais je suis gentil :grrr:
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 494
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar darkCedric » Ven 30 Déc 2016 - 12:24   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 6]

Je comprend Mat. J'aurais aussi voulu mettre Korriban (d'ailleurs, c'est ce que j'avais fait au début :D ), puis je me suis souvenu qu'elle portait un autre nom dans l'UEC.
Modifié en dernier par darkCedric le Sam 31 Déc 2016 - 16:34, modifié 1 fois.
« Chaos isn't a pit. Chaos is a ladder ! And some, are given a chance to climb, but they refuse. They cling to the realm, or the gods, or love. Illusions. Only the ladder is real. » Petyr Baelish
Le Règne de Grievous
darkCedric
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2194
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Gallifrey, dans la constellation de Kasterborous
 

Suivante

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations