Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

Le règne de Grievous - Livre I [FIN]

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar Lynne » Mar 29 Aoû 2017 - 16:15   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13]

Bon ! Après que tu m'aies encore et encore bassiné avec ta fic, j'ai fini par la lire. Et après 13 chapitres, mon avis est plutôt mitigé.
Je t'explique : le style est bon, il y a quelques coquilles mais ça ne gêne pas la lecture. L'idée de départ était bien trouvée, la survie d'un personnage entraînant de multiples répercussions sur le scénario original.

Les premiers chapitres, qui suivaient Grievous, m'ont vraiment plu, mais ensuite...plus ou presque plus de Grievous ! (Il est où Grievous, il est où... :lol: )Les chapitres sont centrés uniquement sur Besna la falleen sexy qui ne sert (pour l'instant) qu'à entretenir une histoire amour à la fois un peu cucul et apparemment destiné uniquement aux lecteurs masculins en sexualisant à mort la femme, passant des passages entiers à décrire ses courbe affriolantes, surtout lors de la scène de la vapo-douche qui était franchement dispensable. Voilà en tout cas comment je le perçois. Besna est-elle destinée à devenir Inquisitrice ? Si c'est le cas, je trouverai déjà cette storyline plus intéressante.

Sinon, le reste est très bien ! En gros pour moi, Grievous + intrigues politiques = bien, love story cucul = moins bien. Désolé si c'est abruptement dit :neutre: Enfin, je ne dirai pas que j'étais étonnée de voir des trucs comme ça dans ta fic, vu ta fixette sur ça dans les conversations :lol: : à petite dose, ça va, mais trop, ça fait un peu overdose.

Mais je continuerai à suivre cette fic !
Super-MJ à votre rescousse !
We've all got light and dark inside of us. What matters is the part we choose to acton on, that's who we really are
- Sirius Black
Lynne
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 346
Enregistré le: 03 Juin 2017
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Mar 29 Aoû 2017 - 22:43   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13]

Je rejoins totalement ton avis, Lynne. Les chapitres avec Grievous sont de loin les meilleurs et pour Besna... Wait and see...
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar darkCedric » Mer 04 Oct 2017 - 20:46   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13]

Non, ce n'est pas encore le chapitre 14, désolé de gâcher vos espoirs :paf:

Je poste juste un message ici pour deux choses : déjà, je remercie Lynne pour ce commentaire :jap:
De deux, ce chapitre 14 avance, lentement certes, mais ça avance, et qu'il m'a jusqu'à présent donner un mal de chien. Mais, il n'en sera que meilleur (j'espère du moins). Donc, comme toujours, patience mes agneaux :cute:

Et puis, je suis toujours plus rapide que Minos... :paf:
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar Darth Eluar » Mer 04 Oct 2017 - 21:07   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13]

darkCedric a écrit:Et puis, je suis toujours plus rapide que Minos... :paf:

Au rythme où tu vas, l'élève va finir par dépasser le maître :P :paf:
Les vrais héros n'ont qu'un point commun : ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre (Tome 1 terminé)
Staffeur Fan-Fics
Darth Eluar
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1782
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Enginox » Mer 04 Oct 2017 - 21:38   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13]

Darth Eluar a écrit:
darkCedric a écrit:Et puis, je suis toujours plus rapide que Minos... :paf:

Au rythme où tu vas, l'élève va finir par dépasser le maître :P :paf:


On a déjà connu pire... :D
(Pourquoi vous me regardez tous ? :paf: )
"Ainsi s'éteint la liberté, sous une pluie d'applaudissements."
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1382
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Mer 04 Oct 2017 - 21:58   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13]

Je me disais bien, aussi, que c'était trop beau pour être vrai :P
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar darkCedric » Mer 25 Oct 2017 - 14:53   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Interlude]

Surprise ! Surprise !


Sommaire
<<Chapitre précédent
Chapitre suivant>>



Interlude



- Mon seigneur, le test s'est déroulé comme prévu, lui annonça l'hologramme d'Armand Isard. Aucun incident n'est à déplorer.
- C'est parfait, Directeur.
- Quand dois-je vous envoyer les vingts-trois survivants ?
- Dans trois jours.
- Bien, mon seigneur, s'inclina-t-il avant que la communication ne s'achève
L'empereur se leva de son bureau et s'avança vers son balcon. L'ancienne salle du conseil Jedi disposait d'une magnifique vue sur Coruscant. Il trouvait sa nouvelle demeure des plus agréables, à présent qu'elle était débarrassée de toutes les statues,tableaux et autres reliques Jedi. Une vengeance ô combien délectable.
Une sonnerie le tira de ses pensées. Il utilisa la force pour actionner le bouton à distance. La voix du capitaine de ses gardes s'éleva, en même temps que son hologramme miniature.
- Mon seigneur, nous avons la Jedi.
- Faites-la rentrer.
La porte s'ouvrit aussitôt sur deux gardes rouges, et entre eux, leur prisonnière. Ses mains étaient menottées dans son dos, et les écailles vertes sur sa poitrine présentaient diverses brûlures, infligées par les blasters et les piques de force. C'est à peine si elle arrivait à tenir debout.
Il n'y avait pas que son corps qui était blessé : son esprit également. Palpatine pouvait sentir son profond malaise à travers la Force, sûrement dû à l'obscurité qui occupait à présent le Temple.
D'un violent coup de piques dans les jambes, les gardes la mirent à genou devant lui. Malgré cela, sa grande taille la mettait au même niveau que Sidious.

Ses yeux aveugles et blancs, plantés au milieu de son visage effilé comme un poignard, rencontrèrent les siens.
- Sith.
Sa voix rauque et éraillée trahissait son grand âge.
- Vous êtes très perspicace, maitre Thil.
- Je n'ai plus mes yeux, mais je peux sentir l'énergie néfaste qui provient de vous. Cette même énergie qui a envahi tout ce lieu. Comment avez-vous fait pour nous cacher votre affiliation aussi longtemps ?
- Comment n'avez-vous pas pu voir la fin de votre Ordre ? Maitre Yoda lui même vantait pourtant vos visions, lui rétorqua-il.
L'anx poussa un gémissement plaintif.
- Ce lieu est sacré, Sith. Par votre seule présence, vous la souillez !
- Comme les Jedi ont souillé et détruit nos temples. Ce n'est que vengeance. Un concept qui, je le sais, vous est inconnu, à vous, les Jedi.
Il se tourna vers le capitaine.
- Où l'avez-vous trouvée ?
- Dans les niveaux inférieurs, mon seigneur. Elle essayait de prendre un transport de réfugiés vers la Bordure Extérieur. Elle n'a pas résisté mon seigneur.
- Pourquoi l'aurai-je fait ? répondit-elle, les sourcils froncés. Mon temps est écoulé, et ma fin est proche. Tout comme la votre, Sidious.
Cela piqua sa curiosité. Ainsi, elle connaissait son nom de sith...
- Qu'avez-vous vu dans vos visions? lui demanda-t-il.
- Quantités de choses, Sith. J'ai vu une créature verte marché sur un lac gelé. J'ai vu deux ombres ailées aux griffes pleines de sang se battant dans des ruines. J'ai vu un homme en armure poignardé par une femme verte et chuter d'un balcon. J'ai vu des arbres grands comme des montagnes brûlés dans un enfer de feu. J'ai vu la mort éclipser la lumière du soleil et réduire un monde en poussière. Et j'ai vu votre perte.
Un silence pesant s'installa dans la pièce, avant que Sidious ne le brise en riant.
- Vous ne mentez pas, je peux le sentir. Mais sachez que le futur n'est jamais une chose certaine.
Elle tenta de répondre quelque chose, mais les mots s'étouffèrent dans sa gorge, tandis que la poigne invisible de Sidious se resserrait autour de son cou.
- Vous êtes vieille et faible, maitre Thil. Vous ne m'êtes d'aucune utilité.
La figure de l'anx vira au violet, et ses yeux laiteux au rouge.
- La...Fal...
Soudain, un grand frisson la parcourut et son corps se détendit d'un coup. Elle s'effondra face contre terre et ses vieilles mains ne bougèrent plus.
Modifié en dernier par darkCedric le Mer 25 Oct 2017 - 17:06, modifié 6 fois.
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar Niobi » Mer 25 Oct 2017 - 15:11   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13]

Yeaaah, le retour de Ced !

Dans le fond, ce chapitre est une véritable abomination... Vous imaginez Sidious dans la Salle du Conseil ? ...
Moi pas.

La taille du chapitre change par rapport à d'habitude, mais je dois avouer que j'aime bien ce petit format. :)

Attention, cependant...
Spoiler: Afficher
CTRL+F :

- L'ancienne salle du Conseil Jedi disposait
- Nombreux "S" et "J" majuscules manquants pour Sith et Jedi.
- Comme les Jedi ont souillé
- Elle n'a pas résisté
- Une créature marcher
- Deux ombres ailées
- La mort éclipser
... etc.
Brave is the man who has no fears. Braver is the man who faces his fears...

// Let's smash ! [NJ S@L ♥] // "Make something better today than you did yesterday" - S. Miyamoto.
Niobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2613
Enregistré le: 08 Sep 2015
Localisation: @kismash - improving disadv state, constant combo labbing...
 

Messagepar L2-D2 » Mer 25 Oct 2017 - 16:12   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13]

Joli, un interlude ! Voilà qui fait plaisir... même si c'est nettement moins agréable de voir Sidious dans la salle du Conseil Jedi. Aucun respect ! :D

Peut-on espérer un retour rapide de ta fic, du coup ? :ange:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7007
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar darkCedric » Mer 25 Oct 2017 - 16:23   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13]

L2-D2 a écrit: Peut-on espérer un retour rapide de ta fic, du coup ? :ange:


Peut-être cette semaine, un garçon peut rêver :sournois:

Et merci Niobi pour cette correction :jap:
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar Darth Eluar » Mer 25 Oct 2017 - 16:49   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Surprise !]

Incroyable ! Comme quoi, tout arrive :P

L'interlude est trop court pour dire des choses positives ! :diable: Hein quoi, de mauvaise foi ? Bah évidemment, pourquoi cette question ? :paf:

Remarques en vrac :
Spoiler: Afficher
avant que la communication ne s'achèvent -> s'achève
Faites la rentrer -> faites-la.
Comment n'avez vous -> n'avez-vous
Ce lieu est sacré, Sith. Par votre seule présence, vous la souillez - > le souillez.
Bordure Extérieur. -> Extérieure.
Tout comme la votre -> vôtre
Cela piqua sa curiosité. Ainsi, elle connaissait son nom de sith... -> en même temps, Dooku l'ayant donné à Obi-Wan... :siffle:
Allez, j'en laisse un peu pour les copains. :paf: Fais-toi plaisir, Zèd :hello: :lol:


Bon, d'accord, c'était un bon texte :lol: Bon, maintenant, si tu ne veux pas avoir la même réputation que Minos, il va falloir nous pondre un vrai chapitre :siffle: :P
Les vrais héros n'ont qu'un point commun : ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre (Tome 1 terminé)
Staffeur Fan-Fics
Darth Eluar
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1782
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar mat-vador » Jeu 26 Oct 2017 - 22:41   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Surprise !]

très sympa le texte mais un peu court :jap: ! Te voilà de retour :cute: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2702
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar LL-8 » Jeu 26 Oct 2017 - 22:51   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Surprise !]

J'avais lu quand c'était sorti, et j'ai oublié pris le temps de réfléchir avant de commenter :D

Alors, comme a pu le dire le camarade Eluar un peu plus haut, c'est difficile de juger un texte aussi court ;)
C'est bien écrit, c'est fluide, pas de problème, tu as bon style d'écriture. Même si t'as déjà fait mieux que ça :
"J'ai vu un homme en armure poignardé par une femme verte et chuter d'un balcon."

Sur le contenu.... je peux pas juger :D
Mais tu es de retour, c'est une bonne nouvelle ! On veut un vrai chapitre maintenant !
"Toujours en mouvement est l'avenir."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
Nouvelle : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1086
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Dim 05 Nov 2017 - 19:23   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Surprise !]

Bon, ça y est, j'ai lu.
Le style est toujours bon, mais les fautes... J'ai la flemme de repasser derrière Eluar et Niobi, mais bon... T'as le droit de te relire :whistle:

Par contre, j'ai une petite question : mademoiselle Thil a, semble-t-il, vu la mort de Sidious. Et elle n'a rien de plus pressé que de lui raconter sa vision ? Vraiment ? Pourquoi ???
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar FanWars » Dim 05 Nov 2017 - 21:04   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Surprise !]

Par curiosité j'ai lu le début de ta fan-fic. Et ça m'a énormément plu, au point que j'ai lu tous les autres chapitres. :)

Je trouve Grievous, Palpatine et Cerid particulièrement bien écrits. Tu racontes plusieurs histoires en parallèles, à voir ce que ça va donner, mais j'ai confiance. :wink:

J'attend la suite, et je sens qu'on va avoir droit à bien des surprises. :sournois:
FanWars
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 248
Enregistré le: 07 Mai 2017
Localisation: Dans une station impériale.
 

Messagepar darkCedric » Dim 12 Nov 2017 - 0:49   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Chose promise, chose dûe ! Voici le chapitre 14. Ce chapitre aura mis beaucoup de temps à sortir pour deux raison. Déjà, une pointe de lassitude qui m'a énormément paralyser, additionné à une forte dose de procrastination ! Et aussi le fait que ce chapitre m'a donné un mal de chien ! Et encore, mon perfectionnisme me rend encore insatisfait, notamment sur le personnage de Besna, qui prend beaucoup plus d'épaisseur ici.
Le texte a été relu, encore et encore, mais il doit rester des fautes, beaucoup je suppose. C'est ainsi, ce sera sûrement toujours ainsi. Ou pas. Mais évitez de fixer vos regards pénétrants sur ce seul point ^^
Sur-ce, place à l'histoire !

Sommaire
<<Chapitre précédent
Chapitre suivant>>


Chapitre 14

Deuil




Besna avait vingt-et un ans. Elle n'était plus une enfant depuis longtemps, mais une jeune femme. Dehors, il faisait nuit noir. Elle pouvait voir les lumières éclatantes de Coruscant par la baie vitrée. Pour la première fois, elle et ses camarades avaient revêtu l'uniforme de garde du Temple. Cet uniforme qu'ils allaient ensuite porter le reste de leur vie. Tout comme les tuniques des chevaliers, ils avaient été confectionnés sur mesure, ceci afin d'éviter l'accident bien connu des padawans de la "tunique trop courte".

Les membres du Conseil entouraient leur groupe, les fixant d'un air solennel. Besna sentait une boule lui enserrer l'estomac. Son cœur battait à la chamade, et elle dû faire un gros effort pour éviter de trépigner sur place. Elle tourna la tête vers Exar, qui se tenait à côté d'elle. Son camarade semblait comme elle envahi par le stress. Sauf qu'il le cachait moins bien qu'elle.

- Tous réunis ici vous êtes, commença maitre Yoda à son grand soulagement, pour prêter serment. Protéger ce lieu sacré et ceux qui l'habitent êtes-vous prêt ?
- Oui maitre ! répondirent-ils à l'unisson.

Comme un seul être, ils allumèrent leurs sabres, inondant la salle du conseil d'une vive lumière doré, et récitèrent les fameuses phrases qu'ils avaient appris toute leur vie.

« L'obscurité s'avance et voici que ma garde commence. Elle ne prendra fin que quand je rejoindrai la Force : je vivrais et je mourrais à mon poste ! »

« Je suis la lumière dans l'obscurité, le gardien du Temple, le serviteur de l'Ordre ! Je suis celui qui veille sur les sages, celui qui protège les dormeurs, celui qui garde les portes ! Cet uniforme est ma fierté et celles de mes frères et soeurs et je lui serai toujours fidèle ! Jamais tant que durera mon existence, je ne le souillerai ! Que soit faite la volonté de la Force »

Enfin, maitre Rhodis, qui jusque là attendait dans l'ombre, s'avança devant eux. Il tenait un long bâton à crochet au bout duquel était fixé un cercle métallique représentant le symbole de l'Ordre. Il s'avança vers le flambeau qu'on avait placé et suspendu son bâton au dessus du brasier. Lorsque l'anneau fut rouge sang, il le retira.

C'était le moment que Besna redoutait le plus. Celui où l'on allait déposer sur son épaule le tatouage qu'elle garderait toute sa vie, et ceci sans anesthésie. Un jedi ne ressent pas la peur, un jedi n'a pas peur de la douleur. Elle vit un à un ses camarades montrer leur épaule, puis hurler lorsqu'on déposait le métal chauffé à blanc, ne faisant qu'augmenter son stress. Lorsque Rhodis eut fini avec Exar, il s'avança vers elle. Besna se mit à genoux et dénuda son épaule.

Contrairement aux autres, je ne hurlerais pas, se promit-elle. Le cercle de métal rentra en contact avec sa peau nue, dans un sifflement strident, accompagné d'un filet de vapeur. Besna eut l'envie de hurler à pleins poumons mais elle serra les dents, sans prononcer un son. La fierté l’envahit sur le moment. Puis ensuite, elle eut juste envie de de tremper son épaule dans l'eau pour chasser la sensation intense de brûlure. Au lieu de cela, elle se contenta de regarder le symbole rougeâtre qu'elle avait maintenant sur le corps.
Le vieux Cathar recula et déclara d'une voix forte.

« Levez vous, membre de la Garde du Temple ! »


Le rêve se volatilisa et Besna se réveilla en sursaut, couverte de sueur. Elle était allongée sur un sol métallique et froid. Elle jeta un regard paniqué autour d'elle, se demandant où elle était, croyant qu'elle était tombé de sa couche, s'attendant à trouver Exar dans le lit d'à côté. Mais il n'y avait pas de lits. Les souvenirs lui revinrent et elle se souvint que son ami n'était plus. Tué par Skywalker.

Elle se trouvait dans sa première cellule, celle où elle avait rencontré Cerid. La pièce était exactement la même, rien n’avait changé. La vapo-douche, le lavabo, tout était à la même place qu’avant. Mieux vaut que je ne revois pas les autres, pas tout de suite...
Elle se leva et se rendit compte qu'elle était assoiffée. Elle se hissa jusqu'au lavabo et but à même le robinet. Une fois sa soif comblée, elle plongea ses mains dans l'eau et s'en aspergea le visage.

Elle n'arrivait toujours pas à y croire. Elle se fixa dans la glace. Elle avait l'air fatigué, de profonds cernes creusés sous ses yeux.
Ais-je bien agit ? se demanda-t-elle à elle-même. Aurais-je dû attendre encore ? La faire encore plus souffrir ? Des réponses auxquelles elle n'aurait jamais de réponses.

Tu l'as tué ! la sermonna la voix de Maitre Rhodis dans sa tête. Je t'ai appris qu'un jedi devait faire preuve de compassion. Et pourtant, tu l'as tué ! Tu as rompu ton serment en tuant une innocente ! Tu n'es pas digne de la garde du Temple !
C'était sans doute la chose qu'elle avait la moins envie d'entendre, la chose qui lui faisait le plus mal.
- Non, j'en suis digne ! Je n'avais pas le choix ! Elle était condamnée de toute façon ! se défendit-elle en se bouchant les oreilles. Je lui es épargné des souffrances supplémentaires : c'était miséricorde !

Elle plongea son visage dans l'eau. Le contact la détendit. Elle s'accouda sur le bord du lavabo et prit une profonde inspiration.
- Je deviens folle... dit-elle en ramenant ses mèches mouillées en arrière. Ce n'est pas le moment de perdre la tête.

Elle contempla son épaule nue. La symbole rougeâtre était toujours là, maintenant sec depuis des années. Pourtant, il était rouge comme au premier jour. Qu'elle fierté elle avait eu à le contempler chaque soir, depuis le jour de l'adoubement, lui rappelant sans cesse qu'elle faisait partie de quelque chose de grand. A chaque fois qu'elle était dans le questionnement, il lui suffisait de regarder son tatouage pour se sentir mieux. Pourtant, là, elle ne ressentit rien en le voyant. Rien qu'un grand vide. Que suis-je à présent ? L'ordre était mort, Exar était mort, la République était morte, Tai était morte... Non, l'ordre n'est pas mort ! se martela-t-elle. Il reste quarante-quatre jedi ! Bant, Maitre Rhodis, Var, ils sont encore là ! Mais tout comme elle, ils étaient enfermés.

Ses pensées dérivèrent vers le commodore. J'ai besoin de lui parler. Nous avons beaucoup de choses à éclaircir, lui et moi.


Il s'écoula près d'une heure avant que des pas précipités retentissent à l'extérieur de sa cellule. L'attente avait permis à Besna de mettre ses idées au claire. Enfin, après ce qui lui sembla être une éternité, la porte énergétique s'ouvrit et le commodore descendit les quelques marches à tout rompre.
- Vous en avez mis du temps, lui reprocha-t-elle

- Excusez-moi Besna, je ne savais pas quand vous alliez vous réveiller. Je suis content que vous alliez bien , fit-il d'une voix qui se voulait rassurante .

Elle recula, essayant de garder une expression froide et dure.
- Est-ce que vous saviez ? demanda-t-elle d'une voix sèche.
- Pardon ?
- Est-ce que vous saviez que j'allais devoir la tuer ?

- Écoutez, l'important, c'est que vous ne soyez pas blessé.
- Pas blessé ! s'exclama-t-elle. Si mon corps n'est pas blessé lui, croyez-vous que c'est le cas de mon esprit ? Croyez-vous que je vais bien après ce qui sait passé ?
- Non, cela semble évident.

- J'ai tué une enfant ! Vous et vos supérieurs m'y avez obligé ! Une pauvre petite fille dont le seul crime était d'avoir vécu au Temple ! J'espère que vous avez une bonne, une très bonne explication pour ça ! Alors je vous le répète : est-ce que vous étiez au courant ?
Cette conversation lui mettait les nerfs à vif, plus qu'elle ne le voulait.
Le commodore leva les mains haut ciel, un regard attristé dans les yeux, mais la falleen ne se laissa pas adoucir.
- Écoutez Besna, je suis désolé que vous ayez dû tuer cette jedi, mais...

Elle le gifla. Le commodore ne cilla pas, malgré un filet de sang dégoulinant le long de ses lèvres.
- Tai ! Elle s'appelait Tai ! éructa-t-elle tandis qu'une migraine la prenait.
- Tai, très bien. Écoutez, je suis désolé Besna ! Mais maintenant, c'est fini, vous êtes en sécurité.
- En sécurité ! Comment pourrais-je être en sécurité en prison, entouré d'impériaux tel que vous, qui ont massacré mes amis et mes semblables ?! Comment pourrais-je vous faire confiance ?

Elle avait à présent l'impression qu'un tambour résonnait dans son crâne, de plus en plus fort, lui perçant les tympans.
- Vous m'aviez que tout se passerait bien ! Vous m'avez dit de vous faire confiance ! Et j'imagine que ça c'est bien passé, pour vous et vos supérieurs, n'est-ce pas ?
Le commodore soupira.

- Je n'étais pas au courant Besna, on m'avait dit qu'il ne s'agissait que d'un nouveau test physique, pas de ça. Je n'y suis pour rien, je ne savais pas qu'il allait vous faire subir ça. La petite était condamnée de toute manière. Vous n'avez fait qu'abréger ces souffrances...

Elle posa une main sur sa tempe pour essayer de calmer.
Il ne ment pas, se rendit-elle compte en utilisant la Force. Et il est parvenu à la même conclusion que moi... comme s'il avait lu mes pensées.
- Bien,bien, je vous crois... Mais dites-moi, si vous aviez été au courant, m'auriez-vous prévenu ? Si ça avait été vous qui vous étiez chargé de ce test, cela aurait-il changé quelque chose ?
- Non.

Un simple mot, qui avait le mérite d'être clair. Besna eut l'impression que son crâne allait se fendre en deux. Poussant un cri de rage, elle lui décocha une gifle phénoménale. Elle sentit ses griffes entamer la chair de sa joue, et le sang gicla.
- Tout ça, c'est de votre faute ! Vous et votre saloperie d'Empire ! Vous et vos foutus tests ! C'est votre faute si nous sommes enfermés ici ! Ordure ! Ignoble salopard !

Elle s'élança dans sa direction, lui sauta dessus et continua de frapper , malgré les torrents de larmes qui la rendait aveugle. Elle utilisait ses poings, ses pieds, touchant tantôt la chair tantôt le vide, mais sans jamais entendre le moindre cri de son adversaire. Elle lui avait accordé sa confiance, l'avait considéré comme son ami... et il l'avait trahi !
- Traite ! Salopard ! Crevure !
Enfin, elle s'immobilisa, le cœur battant à la chamade. se demanda-t-elle. Le décor semblait tourner autour d'elle. Tout semblait flou, lointain. Elle avait l'impression de flotter dans son propre corps. Qu'est-ce qui s'est passé ? Qu'est-je fais ?

Elle recula d'un pas gauche et failli tombé au sol. Elle se rattrapa de justesse et son dos heurta la vitre de la vapo-douche. Cette même vapo-douche, elle s'en souvenait encore. Elle s'était montrée nue devant lui, comme habitée par une sensation de défi. Je me suis montré à poil devant lui, devant ce salopard ! Ses poings tremblèrent d'humiliation et elle sentit le dégout sur sa langue. Elle posa une main sur son front. Il était brûlant. Les tambours dans sa tête continuait de résonner, encore, encore, et encore, inlassablement.
J'ai...J'ai cédé à la colère, comprit-elle. Je me suis laissée envahir par ma rage ! Un jedi ne doit pas céder à la colère... Si je cède au côté obscur, je suis déjà fichu. Il me faut me reprendre !

Elle essuya ses larmes... Et c'est seulement alors qu'elle remarqua le sang sur ses mains, qui dégoulinait le long de ses doigts. Ce sang qui n'était pas le sien...
- Jax...

Si elle l'avait gravement blessé... Ou pire, tué. Non, non, non... Elle avait déjà tué une personne dans cette prison, alors une deuxième ! Il était certes un impérial, mais elle ne pouvait...elle ne devait pas faire ça ! Ce n'était pas ce que faisait une jedi !

Elle leva les yeux. Le commodore se tenait debout devant elle. Sa joue droite comptait à présent trois profondes griffures, quelques centimètres en dessous de l'œil. Des rivières de sang dégoulinaient le long de son menton pour aller finir leur course en s'étalant sur son uniforme blanc.

Son visage était toujours impassible. Mais ses yeux , parfois amicaux parfois froid, brillait à présent d'une lueur folle. Et dans sa main, un blaster portatif. Besna, encore sous le choc, ne put que voir le laser écarlate foncer sur elle.

Et son monde, durant un instant, ne fut plus que douleur.


***

Croiseur séparatiste, L'indomptable


Enfermé dans les appartements que l'amirale Misiatr avait mis à sa disposition, Grievous était satisfait. Il avait reçu une heure auparavant le rapport du général Kleeve et du capitaine Tuuk annonçant la conquête de Belderone. Il persistait quelques poches de résistances impériales, mais les deux officiers affirmaient qu'ils ne tarderaient pas à les écraser. Les autres rapports étaient sensiblement les mêmes. Seule la mort du général Raule était à déplorée : d'après le rapport envoyé par les survivants, la flotte avait été surprise par les violentes tempêtes qui sévissaient sur Trogan et les impériaux en avaient profité pour les prendre à revers. Les quelques vestiges de ces forces avaient battu en retraite, avant de mettre le cap sur Jabiim pour les rejoindre.

La conquête de la planète s'était passé sans accroc. Grievous n'y avait joué que le rôle de spectateur depuis le pont du croiseur, et avait une fois de plus pu admirer le talent tactique de l'amirale Misiatre. Jabiim n'avait guère tardé à rendre les armes. Elle est loyale et efficace, une officier de grande valeur. Sa première impression s'était au final révélée juste.

Comme il lui avait demandé, la chiss lui avait amené toutes les informations sur la jeune lieutenante Thana, la journaliste à la Tribune de la CSI. Grievous avait pu voir les nombreux articles qu'elle avait écrit, tous vantant les mérites de la Confédération, ainsi que son armée. Elle avait également participé à de nombreuses batailles, dont celle de falleen. Elle méritait sûrement mieux qu'un poste de lieutenant. Mais Grievous voulait en savoir plus sur elle auparavant.

Il consulta quelques uns des holos-journaux en provenance de la République. La plupart étaient dédiés à Skywalker. Sa mort héroïque ! Ah ! Si seulement ils savaient ! Et la sénatrice Amidala, toujours si droite, si hypocrite ! En tout cas, voilà qui pourrait faire un très bon moyen de pression... Un moyen de pression... Voilà qu'il commençait à parler comme un politicien !

La porte de son bureau s'ouvrit et Kolari entra, un datapad à la main.
- Général, déclara-t-il finalement, voici les fichiers contenu dans l'ordinateur du lieutenant Sys, comme vous me l'aviez demandé.
Le cyborg se leva de sa chaise.
- Alors ?
- Des portraits de sa famille et de ses amis, quelques croquis, des ébauches, quelques photos très jolies à regarder mais ô combien gêna...
- Et ? demanda Grievous, n'aimant guère qu'on tourne autour du pot.
- Plusieurs articles jamais publié. Vous devriez les voir vous-même.

Grievous saisit le datapad et le parcouru du regard. « Massacre sur Marhanee : d'innocents réfugiés tués » « Grievous : tueur sanguinaire ! » « Nous dit-on toute la vérité sur la Guerre ? » « Scandale sur Scipio : Dooku a brisé la neutralité ! »

Grievous reposa le datapad, en proie à une soudaine envie de meurtre, baignée dans un dépit profond.
- Il semblerait que nous ayons affaire à une petite anarchiste !


***


- J'espère que vous êtes calmée maintenant.

La mâchoire crispée, Besna ne répondit pas. La décharge l'avait touché à l'abdomen, lui brûlant plusieurs écailles et la faisant chuter à genoux. Son corps entier tremblait encore sous le choc. Sa tête lui semblait sur le point d'exploser.
Ça ne doit pas être trop grave. J'aurais cru que ce laser était mortel. Apparemment, ce n'était pour l'instant pas dans les pensées du commodore. Il a encore besoin de moi.

Sa main recroquevillée contre sa blessure, elle leva des yeux rouges de douleur vers lui.
Le commodore essuyait le sang qui coulait sur son visage à l'aide d'un mouchoir blanc, son autre main tendant toujours le blaster sur elle.
- Je sais bien que la gratitude n'est pas le fort des jedi, continua Cerid d'une voix calme, mais j'espérais autre chose que ça.
Il essuya les dernières gouttes de sang et jeta son mouchoir plus loin.
- De la gratitude ? dit-elle d'une voix faiblarde. Pourquoi ?
- Pour vous avoir bien traiter peut-être ? Croyez-moi, mes camarades ne sont pas aussi gentils avec leur jedi.
Elle ne prit même pas la peine de répondre.

- Comment pourriez-vous comprendre ce que je ressens ? Avez-vous déjà tué un enfant ? Quelle question ! Je suppose que oui !
- Dites-moi Besna, avez-vous fait la guerre ? lui demanda-t-il d'une voix singulièrement rafraichie.
Elle se mordit la lèvre.
- Non.
- Moi si.
Et alors, il se mit à déboutonner sa veste. Est-ce je l'ai frappé trop fort ? se demanda Besna, au comble de la surprise et de la perplexité. Une autre pensée horrible lui traversa l'esprit. Qu'il essaye seulement d'abuser de moi et je....
Le tue. Voilà ce qu'elle avait voulu dire. Mais elle ne pouvait pas. Non, elle ne pouvait pas ! Un jedi ne pouvait pas !
...l'assomme !
Une fois tous ses boutons enlevés, il écarta les deux pans de sa veste, révélant son torse nu. Mais ce n'est pas ça qui attira l'attention de Besna. Non, ce fut la blessure.
Une horrible cicatrice noirâtre partait de son cou et s'arrêtait au milieu de son abdomen. L'aspect était si répugnant que Besna dû se retenir pour ne pas vomir. On aurait dit que la blessure était pourrie par la gangrène et la moisissure. Cette blessure n'est pas naturelle ! se rendit immédiatement compte la falleen . Autrement, il se serait fait soigner ! Et il n'y a aucune odeur de putréfaction.
Le commodore reboutonna rapidement sa veste.
- Vous n'avez rien de comparable, non ?
Non. Les cicatrices qu'elle portaient au torse n'étaient rien en comparaison.
- Vous ne savez rien de la douleur, petite jedi. Vous croyez que vous souffrez, mais il n'en est rien. Ce n'est pas de la souffrance : ce n'est que du dépit. Vous n'êtes ici que depuis une quinzaine de jours et vous n'avez tué qu'une personne. La première de votre vie je suppose. Mais vous, vous êtes vivante ! Vous êtes bien nourrie et je vous traite bien. J'ai connu et côtoyé des hommes beaucoup plus méritants que vous, qui sont mort en suppliant pour leurs vies, chiant leurs tripes avant de crever dans la boue. Vous pouvez vous estimer très heureuse Besna. Vraiment très heureuse.

Elle le savait, bien entendu. Au temple, elle entendait des rapports venant de toute la galaxie, racontant les ravages de la guerre. Pourtant, cela fait tellement mal...

Il se détourna d'elle.
- Vous allez être punie pour m'avoir frappé. Ils vont vous punir.
- Peut m'importe, répondit-elle farouchement.

Il lui jeta un coup d'œil légèrement agacé par dessus son épaule
- J'ai entendu dire que l'Empereur souhaiterai rencontrer aux plus vite les survivants jedi. Je ne doute pas que vous vous comporterez mieux en sa présence.

Il ne lui laissa pas le temps de digérer la révélation et sortit.





***



Assise sur son canapé, Padmé avait posé une bouteille de vin sur la table, et deux coupes. La bouteille était un grand cru de Theed datant de l'année précédente.

Elle jeta un coup d'œil aux petits lits dans lesquels dormaient Luke et Leia. Niobi les avait mis au lit peu de temps avant. La jeune fille rousse avait quitté sa maternité de Theed à la demande de l'Empereur pour prendre aider Padmé à s'occuper de ses deux enfants. C'était elle qui lui avait montré comment leur donner le sein. J'étais tellement occupé par mes devoirs au sénat, je n'ai jamais appris à m'occuper d'enfants. Ils étaient tous les deux bien partis pour ressembler à Ani. Leia arborait déjà son même sourire provocateur quand elle lui donnait à manger. Ô, cela va me manquer de le voir sur sa bouche, ce sourire. Elle soupira intérieurement. Espérons qu'ils ne fassent pas les mêmes erreurs que toi, mon amour.

Elle n'arrivait toujours pas à croire que la galaxie entière était au courant pour eux deux. J'aurais dû me douter que Palpatine aurait fini par le révéler au grand jour...
Ses parents, apprenant la nouvelle, étaient venus la voir pour l'aider à surmonter l'épreuve. La révélation lui avait toutefois fait un choc. Elle regardait la diffusion de la séance du sénat, n'y prenant plus part depuis que Jar-Jar avait pris ses fonctions. Elle disposait d'un grand écran au milieu de la salle à manger. Le confort était sans doute l'un des avantages de la Contrée des Lacs, en plus du magnifique panorama qu'elle offrait.

La séance avait commencé normalement, tournant autour de l'offensive séparatistes et de cette soudaine reprise de la guerre. Elle ne finira donc jamais, s'était dit Padmé. La violence amène la violence, qui amène la violence et ainsi de suite...
Puis, l'Empereur avait pris la parole :
« Mes chers sénateurs, les deux dernières semaines ont sans doute été les plus bouleversantes qu'ai connu la galaxie depuis sa fondation il y a plus de mille ans. Alors que la menace séparatiste semblait définitivement vaincue, les jedi que nous prenions pour nos alliés de toujours, ont montrés leur véritable visage ! Celle d'un ordre corrompu et mal intentionné, qui avait l'intention de renverser cette assemblée pour imposer sa tyrannie à la galaxie ! »
Mensonge, pensa-t-elle, des mensonges, rien que des mensonges. Et ils applaudissent tous. Le sénat croit ce qu'il vut bien croire.

« Des documents ont été découverts dans leur Temple ! » avait continué Palpatine « Ils nous ont révélés que les jedi sont les véritables instigateurs de ce conflit ! Depuis le début, ils manigançaient avec le Comte Dooku ! Celui-ci n'a en réalité jamais quitté l'Ordre. Pendant tout ce temps, il travaillait pour le conseil afin de dresser les mondes les uns contre les autres ! »
Mensonges, mensonges... La caméra s'était arrêtée sur les mines choqués des sénateurs, manifestement sous le choc. Le visage dégoutté de Bail Organa était alors apparu sur l'écran. En regardant son visage, on aurait pu croire qu'il éprouvait un véritable mépris pour les jedi. Un vraie talent pour le jeu d'acteur. Tout comme Mon d'ailleurs. Mais quand est-il des autres ? Qui joue la comédie et qui est honnête ? Une question stupide. Après les avoirs côtoyer toutes ses années, elle connaissait déjà la réponse.

« Un seul est resté fidèle à la République et à ce sénat ! Anakin Skywalker, ce héros de la guerre des clones ! Il est malheureusement décédé, abattu par le général Grievous alors qu'il se rendait sur Mustafar accompagné d'une vaillante escouade de clones pour lui demander de ce rendre. C’est pourquoi, cher sénateur, il sera honoré de la médaille du mérite impérial à titre posthume ! Celle-ci sera confiée à sa femme, l'ex sénatrice Padmé Amidala, qui a quitté ses fonctions afin de s'occuper de leurs enfants »

La déclaration avait pétrifié Padmé sur le coup. Le sénat lui-même s'était tu pendant quelques secondes, les chuchotements avaient envahis l'assemblée, avant que la rotonde n'explose en applaudissements. Depuis, Padmé avait reçu des centaines de messages de soutien, provenant de membres du Sénat - Bail et Mon Mothma en tête - mais aussi d'organismes plus divers. Même Nix Card, le nouveau président du Clan Bancaire Intergalactique, lui avait adressé un message.

Des masques de façades pour la plupart. Palpatine avait fait là un beau coup. Les sénateurs loyaux envers l'Empire ne l'accepteraient jamais véritablement car elle avait été marié avec un jedi, et ceux qui étaient secrètement opposés au régime la rejetterait car elle avait été marié avec un héros du nouveau régime. Même Bail et Mon vont devoir s'éloigner de moi...

Elle tourna la tête en direction du berceau de ses enfants. Les deux dormaient paisiblement. Elles les adoraient tous les deux, autant qu'elle avait aimé Ani. Mais elle ne pouvait ignorer ce qui se passait dans la galaxie. Quant à cette médaille, accrochée au dessus de la cheminée, elle ne lui offrait que peu de réconfort. Cela ne me rendra pas Ani...

Positionnés devant la porte du salon, les deux clones n'avaient pas bougés. Je suis dans une prison dorée. Elle ne pouvait jamais parler librement, avec autant d’oreilles indiscrètes autour d’elle. Le personnel qui la suivait depuis son entrée au sénat, ses suivantes et ses gardes, dont le capitaine Typho, avait été affectés au service du nouveau sénateur Binks. Ses nouvelles servantes ne lui inspiraient aucune confiance, et les clones qui assuraient sa "protection" encore moins. Elle ne savait même pas si elle pouvait se fier à Niobi. Palpatine l’avait trop rapidement nommée auprès d’elle pour qu’il s’agisse d’une simple coïncidence.
Elle regarda par la fenêtre. Le lac était magnifique, tout comme les arbres qui poussaient sur la berge. Toutes traces du givre qui avait recouvert le paysage l'avant-veille avaient disparues. Bail devrait bientôt arriver...

Plusieurs minutes plus tard, elle entendit le son de son speeder retentirent à l'extérieur. Elle se leva du canapé, tandis que Niobi redescendait à toute allure, faisant craquer les marches.
- Veux-tu bien t'occuper d'eux pendant que je vais accueillir le sénateur d'Alderaan ? lui demanda-t-elle en regardant du côté des berceaux.
- Bien sûr madame.
- Et dit à mes servantes de préparer un feu.
Elle quitta le salon, sans que les deux clones ne l'interpellent.

Le speeder rouge de Bail était déjà là, entouré par une demi-douzaine de clones. Même s'il n'avait pas neigé aujourd'hui, un vent glacial rôdait dans l'air.
Bail avait dû le pressentir puisqu'il portait son épais costume noir en laine. Le visage du sénateur s'illumina lorsqu'il vit Padmé. Il sauta du véhicule d'un geste vif. Son conducteur, et également son garde du corps, descendit à son tour d'un mouvement beaucoup moins sportif.
- Padmé ! Ça me fait plaisir de vous revoir ! s'exclama-t-il en ouvrant les bras.
- De même Bail ! J'ai l'impression que ça fait une éternité ! avoua-t-elle en le serrant dans ses bras.

- Rentrons tout de suite si cela ne vous embête pas. Il fait un froid de bantha !
- Bien sûr, suivez-moi, dit-elle en l'invitant.
Bail laissa son garde à côté du speeder avant de pénétrer à sa suite. Un bon feu crépitait à présent dans le salon.
- Notre Empereur est très généreux de vous avoir donné une telle demeure ! s'émerveilla Bail. Elle est magnifique !
- Sa majesté est la bonté même ! Bail, permettez-moi de vous présenter Niobi. Elle m'aide à m'occuper de mes deux enfants.
- Enchanté mademoiselle !

La jeune femme rousse inclina la tête en rougissant légèrement, visiblement flattée de rencontrer un aussi important personnage. Padmé ne se souvenait pas de la réaction qu'elle avait eu lorsqu'elle avait rencontré l'Empereur.
- Si cela ne vous embête pas madame, je vais remonter en haut m'occuper des affaires des enfants.
- Faite Niobi, lui dit-elle avec un sourire.
Nous parlerons mieux sans vous.

Elle inclina de nouveau la tête avant de remonter l'escalier.
- Ainsi, voici donc vos enfants ! Parmi tous les membres du sénat, vous êtes la dernière que j'aurais pensé avoir..., insinua-t-il en souriant. Comment s'appellent-ils ?
- Luke et Leia.
- De jolis noms.

Il semblait particulièrement hypnotiser par la petite fille.
- Elle est magnifique, Padmé...
Son regard mêlait émerveillement et tristesse, avec un zeste d'amour paternel. Cette vision était si attendrissante.
- Et avec Breha ? demanda-t-elle.
- Nous pensions adopté une petite fille. Une orpheline de guerre. Il y en a tellement...
- Un merveilleux geste, Bail.

Il recula du berceau et se tourna vers elle.
- Parlons plutôt de sujets plus pressants Padmé. Quelqu'un veux-vous voir.
- Qui ?
- Vous allez vite le savoir. Il est ici.

Un léger bruit se répercuta dans la pièce. Toc, toc, toc. Les deux clones tournèrent la tête, blasters en avant. Puis, ils se redressèrent d'un coup et reprirent leurs positions initiales. Toc, toc, toc. Une ombre apparut sur le mur, gigantesque. Enfin, il passa la porte.

La surprise fit bondir Padmé. Sa coupe de vin lui échappa et vint se briser au sol en une tache pourpre sur la moquette. Ses yeux bondirent en avant et les mots restèrent bloqués dans sa gorge. Il lui fallut un moment pour reprendre l'usage de sa voix, assez de temps pour que le visiteur s'avance jusqu'à la cheminée. Alors, elle s'exclama :

- Maitre Yoda !




Nix Card est un muun apparaissant dans The Clone Wars. Il représente le Clan Bancaire au sénat et complote avec Sidious pour que celui-ci mette la main sur l'institution.

PS : Eluar, il y a un anagramme lors du passage sur Grievous. Sauras-tu le trouver ? :sournois:
Modifié en dernier par darkCedric le Mer 05 Fév 2020 - 20:04, modifié 7 fois.
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Dim 12 Nov 2017 - 2:42   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Un bon chapitre, mais maintenant, faut tenir le rythme :siffle:

Bon, sinon, quelques remarques :
Les références à GoT, c'est sympa, mais faut que ça ait du sens :wink:
Quand c'est la Garde de nuit qui dit :
darkCedric a écrit:je les lui voue pour cette nuit-ci comme pour toutes les nuits à venir !

Ça a du sens. Quand c'est les Gardes du Temples, on comprend moins bien pourquoi ils parlent de nuit :neutre:

Pour les fautes, j'ai la flemme de tout relever, mais il y en a une qui m'a fait me demander si tu te relisais :
darkCedric a écrit:ses camardes


darkCedric a écrit:Elle ne savait même pas si elle pouvait se fier à Niobi. Palpatine l’avait trop rapidement nommée auprès d’elle pour qu’il s’agisse d’une simple coïncidence.

Nionio est une agent de Palpatine ? :shock:

darkCedric a écrit:PS : Eluar, il y a un anagramme lors du passage sur Grievous. Sauras-tu le trouver ? :sournois:

Je sais pas si Eluar y arrivera, mais l'anagramme ne serait-il pas Raule ? C'est pas bien de tuer ses collègues fanfiqueurs :siffle:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar FanWars » Dim 12 Nov 2017 - 12:54   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Un très bon chapitre :)

Besna rompt son amitié avec Cerid en le tapant comme pas possible :lol:

Sinon bien aimé les parties de Grievous et de Padmé.

On attend la suite. :wink:
FanWars
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 248
Enregistré le: 07 Mai 2017
Localisation: Dans une station impériale.
 

Messagepar LL-8 » Dim 12 Nov 2017 - 14:27   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Lu ! Dans l'ensemble, j'ai bien aimé ce chapitre. Les parties concernant Grievous (trop court ! :D) et Padmé sont bien sympa. Le petit flashback que tu nous a proposé au départ est lui aussi agréable à lire.

J'ai toujours du mal avec les passages où Besna apparaît. Sa réaction face à Cerid m'a parue injustifiée, peut-être trop exagérée. Et la vulgarité dans ses propos ne passe pas trop. Elle a vécu des moments difficiles, certes, mais c'est une Jedi. La rapidité dans son changement d'attitude me perturbe, malgré sa constante remise en question.

Maintenant, il y a aussi ça :
darkCedric a écrit:Le texte a été relu, encore et encore, mais il doit rester des fautes, beaucoup je suppose. C'est ainsi, ce sera sûrement toujours ainsi. Ou pas. Mais évitez de fixer vos regards pénétrants sur ce seul point ^^

Et ça :
darkCedric a écrit:Chose promise, chose dû !

Dès la première phrase, une petite faute ;) (= due)
Quand on te corrige tes fautes, c'est vraiment pour que tu t'améliores. On titille des fois, pour plaisanter, mais la rigueur orthographique c'est vraiment super important. Ça permet de ne pas sortir les lecteurs de ton histoire. Là, à certains moments, les oublis de mots, les fautes franchement aberrantes (no offense ;)) m'ont parfois sortie un peu de la narration.
Je n'ai rien relevé, parce quej'ai la flemme je laisse passer cette fois :D Mais à l'avenir, n'hésite pas à te relire, pas juste pour revoir si ton texte est bon, mais en faisant attention à chaque mot en détail. C'est long, c'est pénible, mais ça vaut le coup ;)
"Toujours en mouvement est l'avenir."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
Nouvelle : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1086
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Darth Eluar » Dim 12 Nov 2017 - 15:57   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Lu aussi. Globalement, c'est pas mal... :oui:
Effectivement, pour moi l'intérêt de ce chapitre réside dans les scènes qui impliquent Grievous et Padmé, qui sont très intéressantes et laissent augurer de bonnes choses pour la suite :oui:
J'ai envie de connaitre la suite... de ces sous-intrigues. Et celle de Besna... me gêne un peu plus, j'ai le sentiment... je ne sais pas, j'ai l'impression que tu te mets tellement d'exigences en ce qui la concerne que ces scènes perdent un peu de leur naturel. Cependant, son personnage commence à prendre de l'intérêt, notamment avec le projet qui mûrit dans son esprit et qui attise ma curiosité. :oui:

Pour le reste, les autres ont déjà résumé ma pensée, donc je ne ferais qu'exposer rapidement un ou deux points et te parler d'un détail qui me tient à cœur.

C'est très bien de faire des références. J'en fais, tu en fais, tout le monde en fait. A quoi ça sert ? De mon point de vue, les références servent à instaurer une certaine complicité avec le lecteur et à renforcer ainsi son intérêt pour l'histoire. C'est très sain quand c'est bien utilisé. Pour ne pas sortir le lecteur de l'histoire, la référence doit être subtile. Mais à quoi tient la subtilité d'une référence alors ? Pour moi, ce qui compte n'est pas sa discrétion, mais la façon dont ça s'intègre à l'histoire. Pour caricaturer, tu pourrais tout à fait faire hurler à un des tes personnages "c'est noooootre projet" ( :paf: ), ça ne me dérangerait pas si c'est logique qu'il dise cela. Ici, pour moi, et visiblement pour les autres aussi, les gardes n'ont pas la moindre raison de parler de nuit. Je pense que ça ne fait pas de sens (#le bon vieil anglicisme, je sais :transpire: ), et que ça sort complètement le lecteur qui a l'impression que tu as juste voulu caser à tout prix du GoT. C'est dommage :neutre:

Je ne relèverai pas toutes les fautes parce que je n'en ai pas le temps, mais essaie de faire attention, il y a des grosses coquilles, le genre de faute qui ne devrait pas passer la relecture... :neutre:

La première que je relève (outre l'intro ^^) est dès la 5ème ligne quand même...
(elle dû-> elle dut)

Demande à quelqu'un de te relire, ça ne peut être que bénéfique :wink:
Les vrais héros n'ont qu'un point commun : ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre (Tome 1 terminé)
Staffeur Fan-Fics
Darth Eluar
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1782
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar mat-vador » Dim 12 Nov 2017 - 22:39   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Sympa le dernier extrait posté! Mais il reste encore quelques fautes.. Tu seras privé de vapodouches avec Besna de dessert si tu récidives :diable:
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2702
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Dim 12 Nov 2017 - 22:42   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Tes médocs, mat, tes médocs :wink:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar mat-vador » Dim 12 Nov 2017 - 22:48   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Zèd-3 Èt a écrit:Tes médocs, mat, tes médocs :wink:


Je ne les retrouve plus :shock: ! Dark Talon me les a piqués et ne me les rendra qu'en échange d'une petite gaterie.. :transpire:
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2702
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Niobi » Dim 12 Nov 2017 - 23:59   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

#FautesQuiTrainent
Bref. Hormis cela, c'est un très bon chapitre ! Mes compliments. Cette fin en cliffhanger avec Yoda ! Que je suis contente de le voir !! :cute:

darkCedric a écrit:Anakin Skywalker, ce héros de la guerre des clones ! Il est malheureusement décédé, abattu par le général Grievous alors qu'il se rendait sur Mustafar accompagné d'une vaillante escouade de clones pour lui demander de ce rendre.

Ah. :paf: Dans mes souvenirs, il était encore vivant. Dans quel chapitre est-il mort ? J'ai loupé un épisode, désolé...
La réaction de Padmé - si elle apprend en effet la mort de son mari au Sénat à ce moment là - m'apparaît sous-estimée. Je n'ai pas ressenti sa douleur ou sa détresse, voire même quelques étapes du deuil en fond (choc puis dans l'ordre déni, colère, tristesse, abattement, acceptation ect...). L'homme de sa vie est mort, ses enfants sont orphelins et... pas grand chose ne se passe.

darkCedric a écrit:La jeune femme rousse inclina la tête en rougissant légèrement, visiblement flattée de rencontrer un aussi important personnage.

LOL. C'était au chapitre 4 qu'il fallait mettre cette phrase.

Zèd-3 Èt a écrit:Nionio est une agent de Palpatine ?

Oulah malheur ! Non, je ne l'espère pas. Sinon ce n'est pas "moi" qui est dans cette fic.

Passage de Grievous nickel. Passage Besna/Cerid validé. J'ai bien aimé.
Donc, on aura droit à une scène de Sidious avec une quarantaine de Jedi dans le Temple ? Avec Besna qui veut se faire un petit combat ? :D
Brave is the man who has no fears. Braver is the man who faces his fears...

// Let's smash ! [NJ S@L ♥] // "Make something better today than you did yesterday" - S. Miyamoto.
Niobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2613
Enregistré le: 08 Sep 2015
Localisation: @kismash - improving disadv state, constant combo labbing...
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Lun 13 Nov 2017 - 0:04   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Niobi a écrit:Ah. :paf: Dans mes souvenirs, il était encore vivant. Dans quel chapitre est-il mort ? J'ai loupé un épisode, désolé...

Si je me souviens bien (mais bon, ça commence à dater, tout ça :paf: ), Ani est toujours vivant mais tout le monde le croit mort.
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar L2-D2 » Lun 13 Nov 2017 - 14:07   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Chapitre 14 lu !

Un peu comme mes camarades du dessus, en fait. Les passages avec Grievous et Padmé m'ont beaucoup plu, j'ai eu l'impression de retrouver véritablement ton récit, ça m'a fait plaisir. La référence à Game Of Thrones est un peu trop visible à mon goût ; faire des références, c'est un savant équilibre, là ça tient quand même sur plusieurs lignes, c'est un peu trop...

Concernant les scènes avec Besna :
LL-8 a écrit:J'ai toujours du mal avec les passages où Besna apparaît. Sa réaction face à Cerid m'a parue injustifiée, peut-être trop exagérée. Et la vulgarité dans ses propos ne passe pas trop. Elle a vécu des moments difficiles, certes, mais c'est une Jedi. La rapidité dans son changement d'attitude me perturbe, malgré sa constante remise en question.

Voilà, je suis entièrement d'accord avec ça. Les passages avec Besna sont, à mon sens, sans surprises. Oh, Cerid est un pourri, on ne l'avait pas senti venir ! :neutre:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7007
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar darkCedric » Lun 13 Nov 2017 - 18:28   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Pour répondre à quelques interrogations

Niobi a écrit:
darkCedric a écrit:Anakin Skywalker, ce héros de la guerre des clones ! Il est malheureusement décédé, abattu par le général Grievous alors qu'il se rendait sur Mustafar accompagné d'une vaillante escouade de clones pour lui demander de ce rendre.

Ah. :paf: Dans mes souvenirs, il était encore vivant. Dans quel chapitre est-il mort ? J'ai loupé un épisode, désolé...
La réaction de Padmé - si elle apprend en effet la mort de son mari au Sénat à ce moment là - m'apparaît sous-estimée. Je n'ai pas ressenti sa douleur ou sa détresse, voire même quelques étapes du deuil en fond (choc puis dans l'ordre déni, colère, tristesse, abattement, acceptation ect...). L'homme de sa vie est mort, ses enfants sont orphelins et... pas grand chose ne se passe.


Non mais Padmé est au courant de la "mort" d'Anakin dans le chapitre 9, lorsque R2 revient tout seul. :hello: :paf:
Là, la révélation, c'est que Palpatine fait savoir en direct au reste de la galaxie qu'elle et Anakin étaient mariés.

Quand à la mort d'Anakin...

Zèd-3 Èt a écrit:Si je me souviens bien (mais bon, ça commence à dater, tout ça :paf: ), Ani est toujours vivant mais tout le monde le croit mort.


Tout à fait. La dernière fois qu'on l'a vu, il venait de se faire défoncer par Grievous dans la chapitre 8 (il y a bien longtemps...) Après, qu'est-il devenu ? :sournois:

En tout cas, je suis content que tu es apprécié le passage avec Besna, tu dois être l'une des seuls :paf:
Pour les autres, l'arc Besna arrive bientôt à son terme, donc wait and see :cute:

Dans le prochain chapitre sera introduit un personnage très important pour la suite, mais je n'en dit pas plus :jap:

Merci à tous de me suivre et de me prodigué bons et loyaux conseils :cute:
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar Lynne » Lun 13 Nov 2017 - 19:15   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

J'ai lu l'interlude et le chapitre 14 ! Bon, j'aime bien, même si j'ai tiqué sur la grosse-et-pas-du-tout-subtile référence à GoT^^. Sinon, on a eu le retour de Grievons (qui se faisait un peu fantomatique ces derniers temps), et ça fait plaisir !
Comme j'ai la flemme, je me contenterai d'un "je suis d'accord avec Eluar, LL-8, L2-D2 et Zèd (tu sais, il faut se faire bien voir des terreurs de la section fan-fic en disant qu'on est d'accord avec eux, au cas où je poste une fanfic ici un de ces jours)
Modifié en dernier par Lynne le Lun 13 Nov 2017 - 19:22, modifié 1 fois.
Super-MJ à votre rescousse !
We've all got light and dark inside of us. What matters is the part we choose to acton on, that's who we really are
- Sirius Black
Lynne
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 346
Enregistré le: 03 Juin 2017
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Lun 13 Nov 2017 - 19:17   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Lynne a écrit:tu sais, il faut se faire bien voir des terreurs de la section fan-fic en disant qu'on est accord avec eux, au cas où je poste une fanfic ici un de ces jours

Tu ne seras pas épargnée pour autant :diable:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Darth Eluar » Lun 13 Nov 2017 - 19:20   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Lynne a écrit:tu sais, il faut se faire bien voir des terreurs de la section fan-fic en disant qu'on est accord avec eux, au cas où je poste une fanfic ici un de ces jours

-> d'accord :paf: :P
Et non, tu ne seras pas épargnée non plus :diable:
Les vrais héros n'ont qu'un point commun : ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre (Tome 1 terminé)
Staffeur Fan-Fics
Darth Eluar
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1782
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Lynne » Lun 13 Nov 2017 - 19:21   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Zèd-3 Èt a écrit:
Lynne a écrit:tu sais, il faut se faire bien voir des terreurs de la section fan-fic en disant qu'on est accord avec eux, au cas où je poste une fanfic ici un de ces jours

Tu ne seras pas épargnée pour autant :diable:


Même ta gentille MJ ? :ange:
Super-MJ à votre rescousse !
We've all got light and dark inside of us. What matters is the part we choose to acton on, that's who we really are
- Sirius Black
Lynne
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 346
Enregistré le: 03 Juin 2017
 

Messagepar darkCedric » Lun 13 Nov 2017 - 19:33   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Bon les deux staffeurs, ça va le flood ? :siffle:

Et c'est censé montrer l'exemple :paf:
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Lun 13 Nov 2017 - 20:46   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Heu... Hum. Bon. Tu préfères qu'on te fasse la liste de tes fautes ? :whistle:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Enginox » Mar 21 Nov 2017 - 14:44   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Lu ! :)
Alors, c’est toujours très bon. Les passages avec Grievous sont très sympa, un peu moins ceux avec Besna et Cerid... :neutre:
Mais c’est sympa de retrouver Pqdmé et Bail, et on toujours impatient de voir la suite :D
Et Cerid est une enfoire, mais je le préfère presque à Besna :lol:
"Ainsi s'éteint la liberté, sous une pluie d'applaudissements."
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1382
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar Dark Grievous » Jeu 10 Mai 2018 - 12:30   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Bonjour.
J'ai découvert cette fiction par hasard hier, et étant un grand adorateur du Général Grievous, je n'ai pu m'empêcher de lire les 14 chapitres et l'interlude en moins d'une journée !
Le style est très bon, les personnages approfondis. On ressent parfaitement les émotions et sentiments des personnages (en particulier ceux de Grievous et de Padmé) et l'intrigue est excellente !

Mais... À quand une suite ? Cela fait environ 7 mois qu'il n'y a plus aucun post sur ce sujet...
Your lightsaber will make a fine addition to my collection.
Dark Grievous
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 106
Enregistré le: 10 Mai 2018
Localisation: Sur une planète de la Bordure Extérieure, sous un tas de gravats.
 

Messagepar Niobi » Jeu 10 Mai 2018 - 18:19   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Bonne idée de remotiver les troupes @Dark Grievous. Et bienvenue sur SWU ! :jap:

@Ced, commence par finir ce que tu commences ! Regarde ce que tu fais, tu fends les cœurs ! Et je ne parle pas du Chapitre 4...
Brave is the man who has no fears. Braver is the man who faces his fears...

// Let's smash ! [NJ S@L ♥] // "Make something better today than you did yesterday" - S. Miyamoto.
Niobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2613
Enregistré le: 08 Sep 2015
Localisation: @kismash - improving disadv state, constant combo labbing...
 

Messagepar darkCedric » Jeu 10 Mai 2018 - 19:07   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Merci pour ton message, Dark Grievous, ça fait plaisir :cute: Bienvenue sur SWU :jap:

J'avais laissé tomber cette fanfic pour me consacrer à des projets plus personnels, mais vu que Niobi me remonte les bretelles...
Allez... Je vais [peut-être] reprendre cette fic... Peut-être !
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar Dark Grievous » Jeu 10 Mai 2018 - 19:10   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

De rien et merci, @Niobi, pour ton accueil. :jap:

@darkCedric, ne te force pas non plus, la qualité prime sur la quantité.
Your lightsaber will make a fine addition to my collection.
Dark Grievous
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 106
Enregistré le: 10 Mai 2018
Localisation: Sur une planète de la Bordure Extérieure, sous un tas de gravats.
 

Messagepar darkCedric » Jeu 17 Mai 2018 - 17:33   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Bonjour à tous, chers lecteurs :hello:

Non, ce n'est pas le chapitre 15 qui arrive. Il n'arrivera surement pas avant longtemps, très longtemps. Je suis en ce moment occupé par diverses projets qui occupent toute mon attention. C'est justement de l'un d'eux dont je voudrais vous parler : Le RP SWU

Ce serait sympa d'avoir quelques retours de lecteurs de la section fanfic, n'étant pas joueur du RP. Ça nous permettrai d'avoir un point de vue extérieur :cute:
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar darkCedric » Ven 27 Juil 2018 - 19:19   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Une bonne nouvelle chers lecteurs : après plusieurs mois, j'ai finalement repris l'écriture de cette fanfic !

Sans vouloir m'avancer, vous devriez donc avoir un nouveau chapitre d'ici une ou deux semaines :cute:
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar LL-8 » Ven 27 Juil 2018 - 20:13   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

:shock: :shock: :shock: :shock: :shock:

Super nouvelle !
Je viendrai lire ça dès que ça sortira ;)
"Toujours en mouvement est l'avenir."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
Nouvelle : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1086
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Xiaomii » Ven 27 Juil 2018 - 20:20   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Ça me donne envie de lire :cute:
Xiaomii
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 195
Enregistré le: 09 Mai 2018
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Sam 28 Juil 2018 - 0:19   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

...
Faux espoir :paf:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Graf Organa » Sam 28 Juil 2018 - 0:41   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Ca valait le coup d'attendre, ce nouveau chapitre est superbe :)

Non en fait c'est un faux espoir :diable:
"J'admire la démocratie" Chancelier Palpatine après obtention des pleins pouvoirs
Suivez les aventures folles et bizarres d'Amara !
Graf Organa
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3087
Enregistré le: 22 Oct 2013
Localisation: Alderaan/France
 

Messagepar Xiaomii » Mer 01 Aoû 2018 - 21:37   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

J’ai rattrapé mon retard sur ta fan fiction, elle est vraiment géniale :jap: . Un peu plus de grievous serait bien, mais j’imagine que tu as déjà tout prévu. Bref, je t’encourage vraiment à continuer, tu as un vrai talent et je suis sûre que tu peux encore progresser. Hâte de lire le prochain chapitre :whistle:
Xiaomii
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 195
Enregistré le: 09 Mai 2018
 

Messagepar Darth Eluar » Sam 04 Aoû 2018 - 14:13   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Bon euh on attend ! :P
Les vrais héros n'ont qu'un point commun : ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre (Tome 1 terminé)
Staffeur Fan-Fics
Darth Eluar
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1782
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Sam 04 Aoû 2018 - 15:23   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Tu attends. Perso, je me dis que si une suite arrive un jour, il sera toujours temps de relire les chapitres précédents pour se souvenir de quoi ça parle :paf:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Enginox » Sam 04 Aoû 2018 - 15:39   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Ouah, une relique du passé ! :paf:
"Ainsi s'éteint la liberté, sous une pluie d'applaudissements."
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1382
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar JjabaGanjja le Jawa » Sam 11 Aoû 2018 - 14:48   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 14]

Je suis juste de passage pour lire les chapitres suivant, vu que je me suis arrêté au 14...
Ah Jocasta Nu me dis dans l'oreillette que les chiffres au delà du 14 n'existe pas.... :paf:
Ces Jawas sont immondes, je ne peux pas les sentir ! ( 6-PO dans ANH )
JjabaGanjja le Jawa
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 485
Enregistré le: 12 Déc 2008
Localisation: Vous aimeriez le savoir ? ... Non ?... Ah bon ...
 

Messagepar darkCedric » Dim 12 Aoû 2018 - 16:46   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 15]

JjabaGanjja le Jawa a écrit: Ah Jocasta Nu me dis dans l'oreillette que les chiffres au delà du 14 n'existe pas.... :paf:


Jocasta a mis ses serveurs à jour :P

Bon, vu que ça fait trèèès longtemps, un petit résumé :

Spoiler: Afficher
Grievous se prépare à lancer une grande offensive séparatiste sur le monde impérial de Taris, afin de disposer d'une tête de pont en territoire impérial. Il découvre la présence à bord d'une journaliste de la CSI qui dans des articles jamais publiés, critique les massacres commis par le cyborg et le Comte Dooku, crimes qui avaient été dissimulés au yeux du grand public.

Padmé recevait quant à elle la visite de Bail Organa et - surprise ! - de Maitre Yoda.

Enfin, Palpatine se préparait à recevoir les membres survivants du projet inquisiteur, dont la jeune falleen Besna.


Sommaire
<<Chapitre précédent


Chapitre 15 :
Plans




La porte métallique s’ouvrit dans un léger glissement. Grievous quitta des yeux la statue en bois que le général Kolari avait déposé la veille et se tourna vers sa visiteuse.
— Vous avez demandé à me voir, général.

Le lieutenant Thana Jesshill Sys s’avança, au garde à vous. Grievous la dévisagea, les pupilles réduites à deux traits verticales. Elle avait l’uniforme impeccable, son blaster à sa ceinture. Sa cicatrice à la joue gauche semblait plus visible que d’habitude.
— Oui. Approchez lieutenant.

Elle s’exécuta. La porte se referma se derrière elle. Elle ne se rend pas compte qu’elle venait de se jeter dans la gueule du gundark.
La jeune femme resta debout devant le bureau de Grievous.
— J’ai étudié vos états de services, lieutenant, commença le cyborg. Vous avez bien servi la Confédération, lieutenant. Vous devez être fière ?
— Oui, mon général.

Grievous se leva de sa chaise.
— Le général Kolari a pris soin d’examiner les données personnelles. Les articles que nous avons trouvés sont passionnants. Dites-moi lieutenant, quel effet cela vous fait-il d’être sous les ordres d’un monstre ?
Il s’attendit à une réaction de surprise de la part de la jeune femme qui venait de se rendre compte qu’elle avait été percé à jour. Il n’en fut rien. Le visage impassible, elle se contenta de lever les yeux vers lui.
— Je pense tout ce que j’ai écris dans ces articles. Vous me donner envie de vomir.

Grievous se contenta de ricaner. Elle était courageuse, ce n’est pas tout le monde qui oserait lui dire ça en face. Quel gâchis...
— Et pourtant, vous êtes là et non avec l’Empire.
— Je suis une patriote, général. Je crois aux principes de la Confédération. Ce qui me dégoute, c’est ce que vous et le Comte Dooku en avez fait.
— Si nous vous révulsons tant, pourquoi ne pas avoir publié vos articles ?
— Mon rédacteur ne les auraient jamais publié et j’aurais sans doute fini devant un peloton d’exécution. Et comme je vous l’ai dit, général, je suis une patriote. Mes articles auraient révélés la vérité sur la guerre et cela aurait sans doute conduit nombres de sénateurs et de mondes à faire défection.

— Ces lâches, balaya Grievous d’un geste rageur de la main. Ils pensent qu’une guerre se gagne avec des bons mots et quelques coups de blasters. Mais je vous aurais plus intelligente qu’eux.
— Beaucoup de planètes ont rejoins la Confédération pour ces principes là. Ils en avaient marre de la République, de sa corruption et de ces atrocités.
— Je me fiche de ce qu’ils pensent. Je me fiche de la politique. Je suis là pour gagner cette guerre !
— Pour l’instant, ce n’est pas encore gagné, déclara-t-elle d’un ton acide.

Grievous sentit la colère monté en lui. Sa main droite caressa l’un des sabres qu’il portait à la taille. Ce serait trop facile de lui planter la lame dans la poitrine. Il se contenta de s’approcher d’elle, son visage à quelques centimètres de celui de la jeune femme. Sa main lui emprisonna la mâchoire. Il fixa la jeune femme dans les yeux : il n'y brillait qu'une lueur de détermination et de rage. Le regard du cyborg glissa jusqu'à sa joue et il caressant sa cicatrice d'un doigt.
— Donnez moi une bonne raison de ne pas mettre un terme à votre misérable existence.
— Si vous commencez à tuez les gens par rapport à ce qu’ils pensent et non par rapport à ce qu’ils font, il ne vous restera bientôt plus que les droides.

Grievous la considéra un instant, et imagina l’état de son crâne fracassé contre le mur, des morceaux de cervelle dégoulinant le long des parois. Il relâcha sa prise et la jeune femme se dégagea brusquement.
— Disparaissez, lui ordonna Grievous de son ton le plus menaçant. Et que je n’ai plus jamais à douter de votre loyauté.



***



— De vous revoir, heureux je suis, sénatrice.

Le vieux maitre jedi sourit tristement. Son visage, à la lumière de la cheminée, semblait plus fatigué et tourmenté que jamais. Depuis la dernière fois que Padmé l’avait vu, il semblait avoir pris des années.
La joie de revoir le maitre jedi fit rapidement place à la panique.
— C’est de la folie d’être venu ici !
— Ne vous inquiétez pas Padmé, la rassura aussitôt Bail, nous avons pris toutes les mesures nécessaires. Grâce à Maitre Yoda, les clones sont inoffensifs. Et le responsable de la sécurité lui a assuré qu’il n’y avait pas de micro dans cette pièce.

Padmé se permit de respirer à nouveau, jusqu’à ce que des bruits de pas résonnent dans l’escalier. Niobi, se maudit-elle intérieurement. Elle avait oubliée que la jeune aide maternelle était toujours en haut.
— Tout va bien madame ? Demanda la jeune fille en entrant dans son champ de vision, à quelques marches du sol. Je vous ai entendu...
Elle poussa un petit cri de surprise en voyant Yoda. Le temps d’un battement de cil et elle avait un blaster dans la main. Padmé posa une main sur sa hanche, avant de se rappeler qu’elle n’avait plus d’armes. Le vieux maitre, lui, ne semblait pas troublé.

— Rangez ce blaster, tu vas, dit-il avec un geste de sa main droite. Fatiguée, tu es. Remontée en haut tu vas et t’endormir. A ton réveil, ma présence oubliée tu auras.
La jeune femme le regarda un moment avec incrédulité et Padmé eut peur qu’elle n’appuie sur la détente. Finalement, son blaster disparut dans sa manche.
— Je vais ranger ce blaster et remontez en haut. C'est fou ce que je suis fatiguée... , dit-elle d’une voix qui paraissait normal.
Elle remonta tranquillement les marches.

— La suspicion, j’ai lu dans son esprit, déclara le vieux jedi Là pour vous espionner, elle doit être sénatrice.
Padmé ouvrit la bouche pour le corriger - elle n’était plus sénatrice après tout – mais elle se contenta de soupirer.
— Je m’en doutais, avoua-t-elle. Et mes servantes ?
— Fidèles, elles vous sont. Mais les rendre inoffensifs, j’ai préféré. Interrogé, elles pourraient être.
— Vous avez bien fait, maitre Yoda.

Décidément, ces tours jedi étaient d’une efficacité redoutable. Padmé se demanda si ses deux enfants seraient un jour capable de les utiliser. Elle jeta un regard paniqué de leur côté, mais les deux enfants semblaient paisible. Maitre Yoda suivit son regard et une lueur triste passa devant ses yeux.
— Vos enfants...Et ceux du jeune Skywalker, déclara-t-il en s’avançant vers eux.

Il caressa les cheveux de Luke d’un geste affectueux. Le bambin éclata de rire. Tout le contraire de la réaction qu’il avait lorsque Palpatine l’avait effleuré.
— Sentir le lien entre vous deux, nous aurions dû. Des vies, sauvées auraient été.

La colère s’empara soudain de Padmé.
— Vous auriez dû lui faire plus confiance. Vous n’avez cesser de le mettre à l’écart, de le marginaliser ! Vous auriez dû donner plus de valeurs aux sentiments plutôt qu’à vos principes archaïques : c’est ça qui l’a rongé et poussé dans les bras de Palpatine !

Elle se tût pour reprendre son souffle. La situation était mal placée pour crier, mais elle ne regrettait rien. Bail se tenait silencieux, tandis que Yoda semblait encore plus sombre.
— Raison vous avez sénatrice, avoua-t-il finalement. Aveugle nous nous sommes montrés sur tant de choses. Si l’Ordre Jedi revivre devait, apprendre de nos erreurs il nous faudra. Parler de Palpatine je voulais justement. Un simple politicien il n’est pas...
— C’est le deuxième sith que vous cherchiez, n’est-ce pas ? Le Maitre du Comte Dooku ?

Un maigre sourire étira le visage de Yoda.
— Perspicace toujours vous êtes sénatrice. Oui, Dark Sidious il est.
— Comment en êtes-vous venues à cette conclusion Padmé ? Lui glissa Bail.
— Après la proclamation de l’Empire, j’ai longuement réfléchi et cette hypothèse s’est facilement imposée dans mon esprit. Et vous venez de m’en apporter la véracité.

Le choc n’en était pas moins rude. Savoir que son ancien conseiller était devenu un dictateur était une chose. Savoir que cet ami fidèle était depuis le début un être maléfique qui avait manipulé la galaxie pour la conduire à la guerre et instaurer une dictature, tout en faisant commettre à son mari des actes épouvantables en était une autre. Oh Ani, Ani... Qu’as-tu fais ?
Elle se se laissa tomber sur le canapé.
— Pendant toutes ces années, il était à nos côtés. Comment avons-nous fait pour ne pas le voir ?
— Habillement caché son jeu, il a. Même aux yeux des jedi...

— Avec Mon Mothma, nous avons commencé à mettre en place les prémices d’un réseau de Résistance, intervint Bail, et nous pensons que d’autres sénateurs nous rejoindront bientôt. Mais il faudra des années pour pouvoir nous opposer sérieusement à Palpatine. Des années pendant lesquelles la galaxie toute entière va souffrir sous son joug.
Padmé le vit serrer le poing et une expression de colère passa dans ses yeux. Elle ne le comprenait que trop bien.

— Et les séparatistes ? Si Palpatine les contrôle, pourquoi la guerre continue toujours ?
— Les liens qu’entretenaient Sidious avec Grievous, ne ne connaissons pas, déclara Yoda. Les plans du sith, obscurs et tortueux ont toujours été. D’une nouvelle manigance dont nous ne connaissons pas les enjeux il pourrait bien s’agir.

Padmé jeta un regard vers le sénateur d'Alderaan et son regard se fit suppliant.
— J’aimerai tellement vous aider Bail...
— Je sais Padmé. Je sais.
— Et vous maitre Yoda ? Que comptez-vous faire ?
— Partir en exil, je vais, sénatrice.
— Vous ne pouvez pas maitre ! s’exclama-t-elle en se levant. Nous avons plus que jamais besoin de vous.

Le petit maitre lui prit doucement la main.
— Des jedi vous n’avez plus besoin pour l’instant. Tenter d’affronter Palpatine et échoué j’ai.
Padmé ressentit une brusque vague de tristesse. Le petit maitre était un pilier. Avec lui, tout semblait possible. Savoir qu’il ne les appuierait pas lui portait un terrible coup.

Le vieux maitre ajouta :
— Puissant vos enfants sont, dans la Force, Padmé. Mettre la main sur eux , Palpatine voudra. Pour l’instant, consolider son pouvoir il va, mais après, s’emparer d’eux il essayera. Les protéger, nous devons. Là où je vais, les emmener je ne pourrais pas.
Il baissa encore la voix.
— Prenez soin d’eux. Protégez-les. Notre dernier espoir contre les sith, ils pourraient bien être.



***




Armand Isard, Directeur des fraichement des fraichement inaugurés Services de Renseignements Impériaux, était plongé dans ses différents rapports lorsque son assistant vint lui annoncer la présence d’un visiteur.

Celui-ci était dégingandé, le dos légèrement vouté comme s’il devait souvent se baisser pour passer sous les portes. Il avait des cheveux poivres et sels ainsi qu’une fine barbichette. Isard connaissait bien l’homme. Shilaeb Redun, l’un des messagers de l’Empereur, originaire de la planète boisée Radhii. Sa présence ne pouvait signifier qu’une chose. L’homme dévisagea Armand de ses yeux gris-verts, avant de déclarer.
— Monsieur le Directeur. L’empereur demande immédiatement votre présence.
— Je vous suis.

Le messager sortit dans un tourbillon de ses robes bleus et écarlates, Isard sur les talons. Celui-ci avait beaucoup de mal à suivre les grandes enjamber de l’envoyé. Un speeder les attendaient en bas de l’immeuble. Isard monta à la place passager, tandis que Shilaeb s’asseyait devant les commandes. Dans un vrombissement, le véhicule s’élançait parmi le trafic de Coruscant.

Isard devait reconnaître que le messager était un as du pilotage. Il volait avec finesse et agilité parmi les autres vaisseaux, esquivant celui-ci, doublant celui-là. On aurait dit qu’il pouvait prévoir les déplacements alentours à l’avance.

Le nouveau palais impérial était situé à proximité des bureaux du SRI. Le speeder se posa à l’entrée de ce qui avait été le Temple Jedi, dont la facade était à présent couvertes d’immenses bannières aux couleurs de l’Empire. Isard n’aurait surement pas choisi ce lieu : il rappelait beaucoup trop ces traitres jedi, ceux-là même qui avaient essayés de tuer l’Empereur. Mais il devait reconnaître que le bâtiment avait quelque chose de grandiose. Le palais avait été débarrassé de tous les artefacts pouvant rappeler les jedi, les immenses statues mises à part. Celles-ci étaient si profondément ancrés dans les fondations que les ouvriers s’étaient révélés impuissants. On les avaient donc laissés.

L’Empereur avait élu domicile dans la plus haute tour du Temple, là ou le conseil jedi était auparavant situé. Les deux gardes rouges placés devant les portes relevèrent leurs lances et leur cédèrent le passage. Isard reconnut la forme circulaire de la pièce : c’était le seul point qui rappelait que cette salle avait autrefois abritée le conseil jedi. Fini les fauteuils écarlate et la grande baie vitrée. Deux petites fenêtres étaient disposés sur le côté et une autre, immense et circulaire, faisait face à la porte. Un bureau en duracier était posé devant. Derrière, assis sur un fin fauteuil de couleur sombre, l’Empereur les dévisageaient.

— Votre Majesté, le salua Isard avec une petite révérence.
A ses côtés, Shilaeb fit de même, se penchant autant que le pouvait son corps grotesque.
— Je suis content de vous, mon ami. Vous avez bien travaillé. Le projet inquisiteur a été terminé dans les délais. Comme prévu, je recevrai les survivants au plus vite.

Isard inclina légèrement la tête. Il avait montré de nombreux doutes sur ce projet. Après la réaffectation du Temple, se servir de jedi dans l’armée était une grave erreur selon lui.
— Pas des jedi, avait balayé l’Empereur. Des inquisiteurs. Ils se montreront fidèle à l’Empire et très utile lors du combat contre les séparatistes ou dans la traque de leur anciens compagnons.
Isard n’avait eu d’autres choix que d'acquiescer.

— J’ai étudié les derniers rapports de vos services, Directeur, reprit l’Empereur en le sortant de ses réflexions. Êtes-vous sûr de la véracité de ses informations ?
— Absolument sûr, votre majesté. La source est des plus fiable. Grievous semble penser qu’une penser qu’une attaque au cœur de notre territoire nous prendra par surprise et qu’il pourrait en faire une tête de pont.
— Il ne semble pas avoir tiré de leçons de la Bataille de Coruscant.

Un sourire s’étira sur la bouche de l’Empereur et ses yeux cendres brûlèrent d’amusement.
— Que vos services redoublent d’efforts Directeur. Je veux connaître la date et les effectifs exactes de cette offensive séparatiste sur Taris.



***



Le silence régnait tandis que le croiseur fondait dans l’hyperespace, uniquement troublé par le bruit des droides qui allaient et venaient. On aurait pu se croire sur n’importe quel autre croiseur séparatiste. Il n’y avait qu’un seul autre être organique présent sur la passerelle, un twi’lek à la peau pourpre. Assis sur une chaise de duracier, une tasse de thé posé à côté de lui, il observait avec attention les informations affichés sur son écran. La plupart de ses camarades étaient partis se coucher.

L’amirale Misiatr avait rejoint ses quartiers en même temps que son équipage, laissant à Grievous le siège de commandement. Silencieux, les mains croisés, il contemplait le vaste tunnel bleuâtre qui s’étendait devant lui. Contrairement aux autres humanoïdes, il n’avait besoin que de quelques minutes de sommeil pour retrouver toute ses capacités. Depuis qu’il était à bord de l’Indomptable,il mettait donc à profit ces quelques heures de répit pour s’entraîner au sabre ou pour étudier les rapports.
— Encore combien de temps ? Demanda-t-il en se tournant vers le twi'lek.
— Nous arriverons dans le système Nam Chorios dans une heure, mon général, répondit-il en portant sa tasse à ses lèvres.

Grievous poussa un grognement. Il détestait cette attente. Il avait organisé dans ce système une conférence qui regrouperait tous les principaux dirigeants de la flotte séparatiste. Les ordres qu’il avait à leur donner à propos de son plan d’action étaient trop important pour être communiquer par hologramme. J’ai besoin de frapper quelque chose, constata-t-il subitement. Il n’est pas trop tard pour un entrainement au sabre laser.

Il allait se lever lorsque il entendit la porte de la passerelle s’ouvrir derrière lui. Il se rassit aussitôt. L’amirale Misiatr entra dans son champ de vision. Son uniforme était impeccable et son visage ne montrait aucun signe de fatigue. Seul l’absence de sa casquette , et ses cheveux qui cascadaient librement sur ses épaules indiquaient qu’elle s’était levée peu de temps auparavant.

Plutôt que de s’arrêter à côté de Grievous, elle continua son chemin pour s’arrêter à côté à côté du twi’lek.
— Graf, vous avez bien travaillé, le félicita-t-elle d’une voix plus douce que d’habitude, comme si elle voulait garder intact le silence qui l’entourait. Allez vous reposer. La relève ne devrait pas tarder.
— Merci amirale.

Il se leva, emportant sa tasse avec lui. Lorsque la porte se fut refermer, l’amirale s’avança à côté de Grievous.
— Général, je souhaiterai vous parler.
— Je suppose que c’est à propos de notre attaque sur Taris.
— Oui général. Je maintiens qu’il s’agit là d’une très mauvaise idée et j’aimerai que vous reconsidériez votre plan.

La chiss était surement la seul qui osait ainsi remettre les ordres de Grievous en question, en privé du moins. Courageuse et intelligente, comme toujours, pensa-t-il.
— Vous remettez en question ma stratégie ?
— Oui général, continua-t-elle, droite dans ses bottes. La mise en place d’une tête de pont en territoire impérial est impossible étant donner la situation actuelle : nos attaques sur tout le front n’ont pas poussés les impériaux à diviser leur forces comme nous l’attendions.

Ses arguments étaient pertinents, comme toujours quand elle discutait ses décisions.
— J’ai lu les rapports, amirale. Le risque est calculé.
— Sauf votre respect, il y a risque et risque général. Mettre ainsi en danger la majeure partie ainsi de notre flotte est du suicide. D’autant plus si vous commandez vous même cette attaque. Vous êtes le chef de la Confédération, nous ne pouvons nous permettre de vous perdre. Les impériaux nous ont laissés nous emparer de ces planètes plutôt que de séparer leurs forces. On dirait qu’ils s’attendent à une attaque en force de notre part.
— Sans aucun doute, commenta Grievous, puisque je les ai informés.

Pour la première fois depuis qu’il la connaissait, Grievous la vit rester sans voix. Elle le fixa pendant un instant les yeux ébahis , la bouche ouverte de surprise. Puis son expression se durcit et ses lèvres se pincèrent en une moue rageuse et incrédule.
— Vous avez fait quoi ? s’écria-elle dans un éclat de voix.

Grievous ignora la mine ahurie des droides qui s’étaient tournés ers eux.
— Amirale,déclara-t-il, avez-vous cru que je risquerai la majeure partie de nos vaisseau et ma vie pour une attaque suicide ?
Grievous se contenta d’éclater de rire.
— Je ne suis pas un fanatique, ou un téméraire. J’ai fais en sorte que les impériaux obtiennent toutes les informations à propos de notre attaque sur Taris.

Misiatr esquissa un sourire et la tension quitta son visage.
— Je vois. Un piège ou une diversion, c’est bien dans votre habitude, général. Vous comptiez nous en parler lors de la conférence ?
— Précisément.
— Nous arriverons au point de rendez-vous dans une heure. Avant cela, j’aimerai bien connaître vos projets, sauf votre respect mon général.
— Voilà mon plan...



Bientôt, le chapitre 16, avec le destin de Besna et la fin du projet inquisiteur. Après, je pense qu'on adoptera un rythme mensuel.
:cute:

Et oui, je suis de nouveau motivé ! Car il y a une autre fanfic qui est sortie et qui vient marcher sur mes plates-bandes avec une infinity post-épisode 3 :grrr: :paf:

Oh, et il y a un p'tit anagramme pour Lulu...
Modifié en dernier par darkCedric le Mer 05 Fév 2020 - 19:42, modifié 1 fois.
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations