Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

Le règne de Grievous - Livre I [FIN]

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar LL-8 » Ven 21 Avr 2017 - 23:58   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

Dernier chapitre lu !

C'est très bon, si on enlève les éternelles coquilles :) (je renouvelle mon offre de correction)

J'avoue qu'avoir une aide soignante nommée Niobi.... C'est perturbant :D ça aide pas à la concentration ^^

Du côté de l'histoire, les événements deviennent intéressant avec des Luke et Leia potentiellement en danger.... Aurons-nous le droit de voir un Luke grandir sous l'aura de Palatine et éventuellement devenir....un Sith? :transpire:
"Toujours en mouvement est l'avenir."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
Nouvelle : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1086
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Sam 22 Avr 2017 - 0:34   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

Niobi, Amara, Obi-Wan alcoolique... :pfff:
Bon chapitre dans l'ensemble, mais j'ai trouvé que Depa n'était pas très bien retranscrite par rapport à ce qu'on en a vu dans les comics.
Pourquoi Caleb se présente sous le nom de Jarrus s'il veut se faire passer pour le fils de Depa ?
Ah oui, et tu as fait une erreur de balise quand Padmé dit "leurs enfants".
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Enginox » Sam 22 Avr 2017 - 9:40   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

Mais... Mais...
Il est où Grievous ? :shock:
Il est partit cherché des médicaments pour sa toue, il est allé visiter Polis Massa ? Où il a fait des dominos ?
Cédric, dit nous ! :o
"Ainsi s'éteint la liberté, sous une pluie d'applaudissements."
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1382
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar JjabaGanjja le Jawa » Sam 22 Avr 2017 - 15:27   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

Enginox a écrit:Mais... Mais...
Il est où Grievous ? :shock:
Il est partit cherché des médicaments pour sa toue, il est allé visiter Polis Massa ? Où il a fait des dominos ?
Cédric, dit nous ! :o

Moi je parie qu'il est chez Speedy pour changer ses amortisseurs et faire la vidange...

Bon chapitre !
Tu vas mettre plein de gens du forum dans ton histoire ? Genre JG le Jawa sera un espion rebel ? Ou un tabouret d'une cantina sur lequel est gravé Sky Kaarde ? En tout cas ça m'a fait rire ces petites références ...

Vivement la suite !!!
Ces Jawas sont immondes, je ne peux pas les sentir ! ( 6-PO dans ANH )
JjabaGanjja le Jawa
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 485
Enregistré le: 12 Déc 2008
Localisation: Vous aimeriez le savoir ? ... Non ?... Ah bon ...
 

Messagepar Super-Bern » Sam 22 Avr 2017 - 16:12   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

Enginox a écrit:Mais... Mais...
Il est où Grievous ? :shock:
Il est partit cherché des médicaments pour sa toue, il est allé visiter Polis Massa ? Où il a fait des dominos ?
Cédric, dit nous ! :o

La dernière fois qu'on l'a vu, il appelait une navette pour soigner Anakin. Je parie qu'il va remplacer Palpatine dans le réveil de Vader et qu'il va devenir le nouvel Empereur. :sournois: Mais ce n'est peut-être pas pour tout de suite...
Fan-Fiction courte : Les Aventures du Colonel Wilson
Nouvelle : Pirates
RolePlay : Mission : Mastaria
Super-Bern
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1159
Enregistré le: 30 Aoû 2015
 

Messagepar Niobi » Sam 22 Avr 2017 - 16:39   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

A-Ah... C'est... euh, menfin.... Gné ? Mais il est malade ce p'tit ! :shock:

Je suis perdue, là. :paf:

Bon attend, on récapépète :
- Une aide soignante portant mon nom (si ce n'est pas moi qui est directement et magiquement transposée dans cette fic) s'occupe de Luke et Leia. Super, j'ignorais complètement que j'avais en partie élevé les jumeaux Skywalker. Mais je comprend ta peine sous-jacente, Ced. Tellement frustré de ne pas avoir écrit un "o", un "b" et un "i" depuis ton chapitre 4, ces trois simples petites lettres à la suite, tu décides de te rabattre sur mon nom. 'Fallait pas tuer Obi-Wan, hein, tu vois ? Toi aussi, inconsciemment, le personnage te manque. Pauvre petit, va.
- Et tant qu'à faire, Padmé est vivante, et Niobi et Padmé vont s'allier pour égorger l'Empereur. Du coup l'Empereur est mort. Moooort !
- Anakin est parti à la plage sur Naboo ? Ah, et il n'a pas basculé du Côté Obscur. D'ailleurs, plus sérieusement, je suis vraiment perdue dans la fic, les chapitres précédents remontent à loin... Je ne sais plus du tout où il est ni ce qu'il fait, ni même si il est vivant... Oups. Si ça se trouve, il est allé récupérer Obi-Wan sur Utapau. Et si ça se (re)trouve, ce dernier est vivant ! x)
- Y a Grievous dans cette fic ? L'est où la bestiole tueuse sanguinaire ? Saloperie, je te croise, t'es mort.
- Depa est la mère de Kanan. Wou-ah. Et elle va devenir serveuse en mode café-neko. J'ai hâte de voir ça. Ou pas du tout.
- Cerid va péter un plomb en pas tardant, je le trouve toujours aussi louche.
- Amara, une grand Maître Jedi ? Non non, en vrai elle est Sith, tellement Sith qu'elle s'alliera avec Cerid et qu'elle massacrera tout le monde dans la cellule. Au bûcher les Sith.
- De l'alcool ? Où ça de l'alcool ? Ced, tu tiens à la mort mon chou ? :3

J'ai tout bon ? :cute:
Brave is the man who has no fears. Braver is the man who faces his fears...

// Let's smash ! [NJ S@L ♥] // "Make something better today than you did yesterday" - S. Miyamoto.
Niobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2613
Enregistré le: 08 Sep 2015
Localisation: @kismash - improving disadv state, constant combo labbing...
 

Messagepar darkCedric » Sam 22 Avr 2017 - 17:29   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

Niobi a écrit: - Une aide soignante portant mon nom (si ce n'est pas moi qui est directement et magiquement transposée dans cette fic) s'occupe de Luke et Leia. Super, j'ignorais complètement que j'avais en partie élevé les jumeaux Skywalker. Mais je comprend ta peine sous-jacente, Ced. Tellement frustré de ne pas avoir écrit un "o", un "b" et un "i" depuis ton chapitre 4, ces trois simples petites lettres à la suite, tu décides de te rabattre sur mon nom. 'Fallait pas tuer Obi-Wan, hein, tu vois ? Toi aussi, inconsciemment, le personnage te manque. Pauvre petit, va.


Non, Obi me manque pas. J'avais juste envie de t'embêter :P

- Anakin est parti à la plage sur Naboo ? Ah, et il n'a pas basculé du Côté Obscur. D'ailleurs, plus sérieusement, je suis vraiment perdue dans la fic, les chapitres précédents remontent à loin... Je ne sais plus du tout où il est ni ce qu'il fait, ni même si il est vivant... Oups. Si ça se trouve, il est allé récupérer Obi-Wan sur Utapau. Et si ça se (re)trouve, ce dernier est vivant ! x)


On sait pas, Anakin est "perdu" depuis le chapitre 8 :transpire:


- Y a Grievous dans cette fic ? L'est où la bestiole tueuse sanguinaire ? Saloperie, je te croise, t'es mort.


Pareil, perdu depuis le chapitre 8. Mais même s'il n'apparaît pas, il est souvent mentionné dans les chapitres précédents, où il est dit qu'il lance la contre-attaque séparatiste :jap:


- Depa est la mère de Kanan. Wou-ah. Et elle va devenir serveuse en mode café-neko. J'ai hâte de voir ça. Ou pas du tout.


Non, mais Depa mère de Kanan, si t'a pas compris, c'est une couverture :transpire: :paf:



- Cerid va péter un plomb en pas tardant, je le trouve toujours aussi louche.


Mais non enfin, pourquoi tout ces soupçons :whistle:

- Amara, une grand Maître Jedi ? Non non, en vrai elle est Sith, tellement Sith qu'elle s'alliera avec Cerid et qu'elle massacrera tout le monde dans la cellule. Au bûcher les Sith.


Non, c'est une gentille petite jedi :wink:


- De l'alcool ? Où ça de l'alcool ? Ced, tu tiens à la mort mon chou ? :3


Pour l'alccol, c'est pas moi qui le dit, c'est Sombre Apprenti, où Obi boit un cou en attendant Vos :paf:

J'ai tout bon ? :cute:


Nop :P
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar Enginox » Dim 23 Avr 2017 - 9:07   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

JjabaGanjja le Jawa a écrit:Tu vas mettre plein de gens du forum dans ton histoire ? Genre JG le Jawa sera un espion rebel ? Ou un tabouret d'une cantina sur lequel est gravé Sky Kaarde ? En tout cas ça m'a fait rire ces petites références ...


Si j'ai un personnage à mon nom... :love:
(par contre, pas comme Niobi hein :whistle: )
"Ainsi s'éteint la liberté, sous une pluie d'applaudissements."
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1382
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar L2-D2 » Lun 24 Avr 2017 - 11:17   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

Chapitre 12 lu !

Attention, critique pas forcément agréable dans les lignes qui suivent. :wink:

Premier point : les fautes d'orthographe. Elles sont nombreuses et, pour certaines, facilement évitables. Du coup, c'est dommage. :neutre:

Ensuite, sur la caractérisation des personnages, il y a pour moi quelques soucis : Caleb Dume qui se fait appeler Kanan Jarrus, le clin d’œil est sympa, mais cela manque de logique. Pourquoi ne pas l'avoir fait s'appeler Kanan Leenee, du nom de sa "mère" ? De cette façon, on garde le lien avec la série Rebels mais il s'intègre logiquement avec ton récit. De même, plusieurs réactions et/ou répliques semblent peu crédibles dans la bouche de Jedi venant de connaître l'Ordre 66 (Caleb qui s'étonne de devoir chercher un boulot parce qu'il est un Jedi, Maître Rhodis qui dit que la mort de ses apprentis n'est pas grave et que c'est du passé... il y en a quelques unes comme ça qui m'ont fait tiquer à la lecture).

Dernier point : le fond de l'intrigue. Je suis navré de le dire ainsi, mais j'ai l'impression que tu te "perds" dans la multiplication des lieux, des intrigues, des personnages. où est grievous ? Cela fait bien 4 Chapitres que l'on en entend plus parler, si ce n'est une ou deux mentions dans le bureau de Palpatine. Ici, nous sommes 10 jours après la fin de ta version de l'Episode III, et finalement, on se focalise sur de nouveaux personnages. Le hic, c'est que pour l'instant, on ne sait pas où tu vas (ce qui n'est pas un problème) et, surtout, je n'arrive pas à sentir où tu comptes aller (ce qui, là, pose nettement plus problème).

Peut-être ai-je tort, et le Chapitre 13 me fera mentir en établissant un magnifique toutestlié, mais pour autant le concept de base m'avait emballé, autant les premiers Chapitres m'avaient plu, autant là, j'ai plus de mal.

Bon, en dépit de tout ceci, je lirai quand même avec plaisir le Chapitre 13 ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7013
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Super-Bern » Lun 24 Avr 2017 - 15:09   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

L2-D2 a écrit:où est grievous ? Cela fait bien 4 Chapitres que l'on en entend plus parler, si ce n'est une ou deux mentions dans le bureau de Palpatine. Ici, nous sommes 10 jours après la fin de ta version de l'Episode III, et finalement, on se focalise sur de nouveaux personnages. Le hic, c'est que pour l'instant, on ne sait pas où tu vas (ce qui n'est pas un problème) et, surtout, je n'arrive pas à sentir où tu comptes aller (ce qui, là, pose nettement plus problème).

C'est ce que je ressens aussi, mais comme j'ai dit, ça a l'air d'être le genre de roman qu'il faut lire tout d'un coup pour mieux l'apprécier. En attendant chaque chapitre, on se perd dans l'histoire avec toutes les intrigues.
Fan-Fiction courte : Les Aventures du Colonel Wilson
Nouvelle : Pirates
RolePlay : Mission : Mastaria
Super-Bern
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1159
Enregistré le: 30 Aoû 2015
 

Messagepar darkCedric » Lun 24 Avr 2017 - 16:03   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

Apparement, la non-présence de Grievous a l'air de ne pas avoir plus, surtout pour mettre en avant à la place des intrigues qui semblent secondaires :D

Ecoutez les gars, je sais où je vais, faîtes-moi confiance :D Toutes les intrigues auront un lien avec l'histoire principal tôt ou tard, vous inquiétez pas :transpire:
Pour Kanan, j'ai finalement décider de faire comme L2 l'a conseillé :jap:
Quand à Grievous, il est de retour dans le prochain chapitre :sournois:


Super-Bern a écrit:
L2-D2 a écrit:où est grievous ? Cela fait bien 4 Chapitres que l'on en entend plus parler, si ce n'est une ou deux mentions dans le bureau de Palpatine. Ici, nous sommes 10 jours après la fin de ta version de l'Episode III, et finalement, on se focalise sur de nouveaux personnages. Le hic, c'est que pour l'instant, on ne sait pas où tu vas (ce qui n'est pas un problème) et, surtout, je n'arrive pas à sentir où tu comptes aller (ce qui, là, pose nettement plus problème).

C'est ce que je ressens aussi, mais comme j'ai dit, ça a l'air d'être le genre de roman qu'il faut lire tout d'un coup pour mieux l'apprécier. En attendant chaque chapitre, on se perd dans l'histoire avec toutes les intrigues.


Super-Bern a tout compris :D
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Lun 24 Avr 2017 - 16:13   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

L2-D2 a écrit:Caleb Dume qui se fait appeler Kanan Jarrus, le clin d’œil est sympa, mais cela manque de logique. Pourquoi ne pas l'avoir fait s'appeler Kanan Leenee, du nom de sa "mère" ?

Oui, moi c'est surtout ça qui m'a gêné. Comment tu t'appelles ? Michelle Truc. Et ton fils ? John Machin. C'est bizarre. Ils peuvent donner des explications, bien sûr, mais ça va attirer l'attention sur eux :neutre:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar darkCedric » Lun 24 Avr 2017 - 16:15   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

L2-D2 a écrit: plusieurs réactions et/ou répliques semblent peu crédibles dans la bouche de Jedi venant de connaître l'Ordre 66 (Caleb qui s'étonne de devoir chercher un boulot parce qu'il est un Jedi, Maître Rhodis qui dit que la mort de ses apprentis n'est pas grave et que c'est du passé... il y en a quelques unes comme ça qui m'ont fait tiquer à la lecture).


Pour Kanan, je ne fait que reprendre les questions qu'il se pose dans la BD Kanan, alors qu'il vient de survivre à l'Ordre 66 (On ne m'a pas appris à survivre au Temple, qu'est-ce que je dois faire ?, ect...)
Quand à maitre Rhodis, les jedi sont censés "bridés" leurs émotions. Il accepte la mort de ses disciples et préfère ne pas ressasser dessus, ce que fait (ou du moins essaye :sournois: ) Besna peu après.
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar Enginox » Dim 21 Mai 2017 - 21:19   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

1 mois...
1 mois sans Grievous...
1 mois sans DarkCedric...

Comment allons nous survivre ? :cry:
"Ainsi s'éteint la liberté, sous une pluie d'applaudissements."
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1382
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar darkCedric » Dim 11 Juin 2017 - 11:27   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

Je tenais à m'excuser pour le retard pris par ce chapitre, retard qui n'était pas prévue...

Normalement, si tout va bien, le chapitre en question devrait sortir au environ du 23. :cute:

Je vous remercie de votre patience :jap:
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar Darth Eluar » Dim 11 Juin 2017 - 11:32   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

Aux environs du 23 ^^ c'est marrant cette date me rappelle quelque chose, y a des gens qui m'ont dit que j'avais un truc du 15 au 22 aussi :transpire:
Les vrais héros n'ont qu'un point commun : ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre (Tome 1 terminé)
Staffeur Fan-Fics
Darth Eluar
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1782
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Dim 11 Juin 2017 - 15:30   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

Darth Eluar a écrit:y a des gens qui m'ont dit que j'avais un truc du 15 au 22 aussi :transpire:

C'est une rumeur qui court dans les bahuts, faut pas y faire attention... :siffle:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Darth Eluar » Dim 11 Juin 2017 - 16:56   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

Zèd-3 Èt a écrit:
Darth Eluar a écrit:y a des gens qui m'ont dit que j'avais un truc du 15 au 22 aussi :transpire:

C'est une rumeur qui court dans les bahuts, faut pas y faire attention... :siffle:

Ah ouf j'ai eu peur :transpire:
Les vrais héros n'ont qu'un point commun : ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre (Tome 1 terminé)
Staffeur Fan-Fics
Darth Eluar
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1782
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Enginox » Dim 11 Juin 2017 - 22:26   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

Hmm... Je dois me retenir... Me retenir de... :chut: :o

Spoiler: Afficher
Image


C'était une obligation.
Bon bah, excuse accepté :paf:
"Ainsi s'éteint la liberté, sous une pluie d'applaudissements."
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1382
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar L2-D2 » Lun 12 Juin 2017 - 17:26   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

Pas de souci, prends le temps nécessaire ! :wink:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7013
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Alfred M. » Ven 16 Juin 2017 - 22:00   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 12]

J'ai lu les 10 premiers chapitres, un peu déçu de devoir attendre ce-dernier chapitre pour avoir de l'espace dédié pour des persos orignaux mais sinon c'est bien, même si ça peinait à se décrocher de son matériel de base, mais c'est inhérent au principe de l'infinities.

Grievous est magnifiquement retranscris, Anakin un peu moins.

Après y a vraiment trop de références à des trucs de TCW qui me font rager pour que j’apprécie vraiment :transpire: .

J'accroche bien, la suite promet, je vais donc continuer à suivre ça :wink: .
"Ah zut, c'est reparti mon kiki."
Alfred M.
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4066
Enregistré le: 19 Avr 2016
 

Messagepar darkCedric » Dim 09 Juil 2017 - 14:33   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/1ere Partie]

Après plus de deux mois d'absences, me revoilà ! :hello:
Je publie ici la 1ere partie du Chapitre 13, qui sera en deux partie, pour la simple et bonne raison que ce chapitre est bien remplie :transpire:
La deuxième partie devrais arriver bientôt, donc patience :cute:


Sommaire
<<Chapitre précédent
Chapitre suivant>>



Chapitre 13 (1ere partie)
Meurtre






Grievous marchait d'un pas rapide dans les coursives du vaisseau, ses pas métalliques résonnant sur les murs. Les droids s'écartaient respectueusement de son passage, bien que ces réactions semblaient pour certains plus dictées par la peur.
- Général, le salua un droid tactique d'un signe de la tête sans toutefois lui accorder un regard, les deux yeux rivés sur son datapad.
Le croiseur séparatiste l'Indomptable faisait route à travers l'hyperespace depuis plus d'une heure déjà. L'indomptable... Un nom qui correspondait plutôt bien à la personnalité de sa commandante.

Née dans les Régions Inconnus, Misiatr avait rejoint la CSI peu de temps après sa création. Ses capacités de tacticienne l'avait fait rapidement monter en grade au sein de la Marine séparatiste, assez pour qu'elle attire l'attention du général. Grievous avait tout de suite été impressionné par son sens tactique et son courage et avait choisi de lui confier le commandement de l'Indomptable. Promue à ce poste, Misiatr avait trouvé le moyen pour attirer les regards sur elle. En effet, contrairement aux autres commandant qui avaient équipé leur vaisseau d'un équipage majoritairement droide, la Chiss avait choisit de faire l'inverse. Elle avait ainsi sélectionné personnellement tous les membres de son équipage parmi les engagés volontaires de la Confédération. Grievous pouvait comprendre son choix : les êtres organiques étaient bien plus intelligent que les droides et capable de s'adapter à de nombreux types de situations. Et Misiatr n'avait pas fait son choix au hasard et sélectionné les meilleurs éléments. Toutefois, les êtres organiques se montraient moins résistant, plus réfractaire aux ordres et à la discipline, et devaient se nourrir régulièrement afin de rester en vie. Tant de défauts qui gâchaient leur potentiel.

Des défauts que Grievous avait réussi à effacer. Lui avait son esprit intact, mais son corps était plus résistant que ceux de nombreux droids et il n'avait pas besoin de se nourrir. Il était le soldat parfait.

Des éclats de rire le sortirent de ses pensées. Un groupe d'officiers humains, hommes et femmes, arrivèrent en face de lui, tous pliés en deux, le visage hilare. L'un d'eux, un officier blond, était celui qui riait le plus bruyamment. Le regard vague, il s'appuyait contre deux de ses camarades pour avancer, de la bave dégoulinant le long de ses lèvres. Le signe qu'il avait surement dû passer du temps au mess.
Encore un de ces défauts, rumina-t-il intérieurement. L'un des officiers leva la tête et remarqua enfin le cyborg vers qui ils se dirigeaient. Les autres suivirent son regard et se mirent aussitôt au garde à vous. L'officier blond n'eut pas le temps de s'accrocher à l'un de ses camarades et s'écroula au sol.
- Mon général ! firent les autres sans jeter un regard à leur camarade tombée au sol.
Grievous s'arrêta devant eux, son regard jaune fixé sur l'officier blond.
- Qui y a t-il ? Que signifie ce spectacle ?

Les autres officiers tremblèrent légèrement sous l'impulsion de cette voix mécanique. Seule une femme brune, portant une légère balafre à la joue gauche, osa s'avancer.
- Je suis désolé général, avoua-t-elle d'une voix neutre. C'est notre heure de pause. Nous allions rejoindre nos quartiers.
Grievous plissa les yeux, dévisageant ses yeux noisettes puis son badge d'officier. Lieutenant-commandante Thana Jesshill Sys, lut-il sur son badge. Il nota le nom dans un coin de sa tête. Le général baissa les yeux sur l'officier blond que deux de ses camarades avaient relevé et tenait maintenant sous les aisselles. Il fixa de son oeil à demi fermé le cyborg avant d'éclater d'un rire d'ivrogne en pointant un doigt tremblant vers le général.
- Hé...machin.... C'marant vos z'yeux jaune ! Ça vous sert de loupiotes ?

Grievous sentit la colère monter en lui. Sans avertissement, il le saisit par le col, le suspendant au dessus du sol. Les deux officiers qui le tenaient s'écartèrent brusquement, terrifiés. Sa victime se mit aussitôt à battre des bras. Son regard vague et son sourire d'imbécile avait disparu, laissant la place à une grande terreur.
- Commandant Engie Dox, dit Grievous en dévisageant la plaque qu'il portait. L'amirale Misiatr m'a beaucoup parlé de vous. Apparemment, vous arrivez régulièrement en retard à votre poste ces derniers temps. Je suppose que vous étiez occupé à boire, n'est-ce pas ?
- O...Oui...général, suffoqua-t-il, les mains autour de la gorge en essayant de desserrer l'emprise étouffante que tenait Grievous sur son cou.
- Vous avez l'air plutôt compétent. Il serait dommage que je sois obligé de vous tuer à cause de votre débit de boisson.

Il rapprocha un peu plus l'homme de lui, ses yeux jaunes presque collés aux siens.
- Si je vous revoit de nouveau soûl dans ses couloirs, je veillerai à ce que ce soit la dernière chose que vous ferez de votre vie. Suis-je clair ?
- Oui...Oui mon général.
- Parfait.
Il lâcha l'officier qui s'écrasa brutalement au sol. Le commandant Dox se saisit aussitôt la gorge et se mit à tousser bruyamment. L'officier Thana baissa les yeux et le dévisagea avec une moue plaintive. Grievous les fixa tour à tour, puis sans un mot, continua son chemin. Voilà le genre de comportement qu'il n'aimait pas chez les êtres organiques. Il aurait bien tué cet humain, mais malheureusement, ils ne pouvaient être remplacer aussi rapidement que les droids.

Les quatre droids commandos qui gardaient la porte du pont se mirent au garde-à-vous à son arrivée.
- Général ! le saluèrent-ils lorsqu'il entra.
La passerelle était la même que sur les autres cuirassés séparatistes, mis à part la table holographique qui se dressait au milieu. L'amirale Nremmi'siat'rurdurm, dite Misiatr, observait la carte galactique projetée dessus. Ses cheveux bleus coiffés en chignon étaient remontés sous un petit chapeau noir portant le symbole de la CSI. Ses yeux rouges sangs ressortaient par rapport à sa peau bleue glaciale, comme deux rayons lasers.

En face d'elle se tenait le capitaine Mar Tuuk. L'un des seuls - si ce n'est le seul - neimoidien pour lequel Grievous avait du respect. Il avait participé à de nombreuses batailles de la guerre, mais sa défaite lors de la Bataille de Ryloth de la main d'Anakin Skywalker avait rendu toute ascension hiérarchique impossible, malgré ses victoires ultérieures. Skywalker, pensa-t-il. Là où il est, il ne pourra plus nous causer de problème !

Le troisième officier présent n'était pas un être organique. Le général Kolari lui tournait le dos. Grievous avait rencontré le super-droid tactique sur Utapau. Il avait mené l'évacuation du monde gouffre avant de prendre le commandement de la garnison de Félucia : il avait conquis la planète peu après que Grievous eu lancé la contre-attaque séparatiste. Satisfait par ses exploits, le cyborg l'avait appelé auprès de lui pour en faire son conseiller personnel. Il n'en avait jamais eu besoin jusque là. Son seul esprit lui suffisait pour mettre au point des tactiques. Mais maintenant, en chef de la CSI, il aurait surement besoin des conseils du droid pour prendre les décisions politiques qui convenaient.

Les trois officiers se tournèrent vers lui à l'unisson.
- Général, commencèrent-ils.
Grievous leva la main, mettant fin à cette cérémonie qui l'agaçait.
- Quelle est la situation ? demanda-t-il plutôt en s'avançant.
Kolari s'écarta de son passage et disparut dans l'ombre de la pièce.

- Excellente pour le moment, déclara Misiatr. Nos troupes ont réussi à rependre Murkhana aux troupes de l'Empire.
Grievous hocha la tête de contentement. La planète était autrefois le quartier général de l'Alliance Inter-Corporation, avant que la CSI ne s'en servent pour émettre des ondes radars en direction de la République.
- Le magistrat Argente aurait été content de cette avancée, commenta la Chiss avec un sourire qui sembla contaminer le capitaine. Je suis sûr que là où il est, il en est ravi.
Grievous laissa échapper un petit ricanement.

- Notre attaque surprise nous a permit de reprendre l'avantage, reprit le neimoidien en retrouvant son sérieux, mais cet avantage n'est que temporaire. L'Empire a déjà repris de l'avance dans de nombreux systèmes comme Mygeeto.
- C'est pourquoi il nous faut profiter de cet avantage temporaire.

Il pointa du doigt un système stellaire situé non loin de Murkhana.
- Capitaine, vous et le général Kleeve attaquerez Belderone.
Il pointa ensuite un autre système, à plusieurs parsecs de Sy Myrth.
- Vous, amirale, vous attaquerez Jabiim.

Il désigna ensuite d'autres systèmes ainsi que le nom des généraux séparatistes chargés de les envahir.
- Cette attaque dispersera les forces de l'Empire sur la totalité du front. Le chemin sera alors totalement ouvert pour que nous puissions attaquer Taris.
- Taris ? s'étonna Mar Tuuk.
- Taris est situé bien trop loin de l'espace séparatiste, intervint sa collègue chiss. Jamais nos forces ne pourront l'emporter. Les forces impériales aux alentours fonderont immédiatement sur nous, et nos forces se retrouveront piégés, loin de tout renfort potentiel de notre part.

- Non. Les attaques que nous avons évoqués sur Belderone, Jabiim, Mygeeto et de nombreux autre systèmes auront pour effet de distraire nos adversaires et de disperser leurs forces. Une attaque sur Taris nous permettra d'implanter une base solide dans ce secteur.
Misiatr fit une moue dubitative.
- Je ne sais pas... Cet assaut me semble trop risqué étant donné nos forces actuelles. L'Empire est bien plus puissant que nous. Installer des forces aussi loin de notre zone d'influence...
- Mais maintenant que les jedi sont morts, nos ennemis ont perdus un de leur plus précieux atouts. Et nous avons l'avantage !

Les deux officiers inclinèrent la tête.
- Comme vous voudrez, général, fit le neimoidien. Mais qui dirigera cet assaut sur Taris ?
- Moi !

- Vous n'y pense pas ! s'écria Misiatr. Vous êtes le chef de la Confédaration ! Vous ne pouvez pas vous mettre en danger comme ça !
- Je refuse de rester terrer comme un rat pendant que la victoire est proche ! Dooku ne s'est jamais privé de participer aux combats lorsqu'il commandait la CSI.
- Ça lui a bien réussi, maugréa la Chiss.

- Et qui commandera la CSI pendant votre absence ? demanda Mar.
- Il n'y a plus de CSI , intervint pour la première fois Kolari depuis le début de la séance. Officieusement, elle n'existe plus vraiment depuis que Dooku a dissous le sénat séparatiste voilà quatre mois, et l'invasion par la République de notre capitale y a porté un coup définitif. C'est nous, l'armée, qui contrôlons à présent l'Alliance Séparatiste. D'autant plus maintenant que les membres du Conseil sont morts...

- Je crois que cela conclu notre réunion, ajouta Grievous.
- Je vais tout de suite me préparez à rejoindre mon vaisseau pour faire cap sur Beldorone s'inclina Mar Tuuk.
La porte se referma derrière lui.
- Je n'aime pas votre plan général, mais j'obéirais à vos ordres, s'inclina la Chiss.

Grievous éteignit l'hologramme tandis que Misiatr s'éloignait de la table pour rejoindre son fauteuil de commandement.
- Amirale l'interpella Grievous en s'approchant.
- Oui général ?
- Pourriez-vous m'en dire plus sur Thana Jesshill Sys ?

La chiss haussa un sourcil, avant de déclarer d'une voix neutre.
- Elle est originaire de Raxus. C'est un officier très efficace et d'une grande valeur.
- Que faisait-elle avant de s'engager ?
- Elle était journaliste pour la Tribune de la CSI. D'ailleurs, elle y écrit toujours. Elle a fait plusieurs articles sur les batailles auxquelles elle a participé. Une journaliste... Intéressant...


- Très bien. Fait apporter dans mes quartiers toutes les informations sur cette Thana.
Sans ajouter un mot, il tourna les talons en direction de la porte.
- Elle vous a tapé dans l'œil, fit la Chiss dans son dos.
- Tout comme vous aviez attirer mon attention il y a plusieurs années.

Elle posa ses mains sur ses hanches et poussa un mince soupir.
- Vous ne cesserez jamais de me le rappeler, n'est-ce pas ? ironisa-t-elle.
- Jamais.

Il la salua brièvement puis sortit de la pièce, son assistant sur les talons.
- Il n'y a pas à dire, vous savez vous y prendre avec les femmes, commenta Kolari.
Le général lui lança un regard qui en disait long. Les trois yeux du droid semblèrent clignoter.
- Je vois, murmura-t-il en tapotant sur son datapad. On dit pourtant que le rire adoucit...

- Transmettez mes ordres aux autres généraux, ordonna le général. Qu'ils se mettent en route immédiatement vers la planète que je leur ai désignée.
- Compris général.


***



- Tu sais où ils les emmènent ? demanda la jeune Tai à sa droite.
- Non, répondit Besna. Mais j'aimerais bien le savoir...

Amara était déjà la troisième jedi que les clones emmenaient, après Var et Maitre Rhodis. Tout avait commencé trois heures plus tôt. Ils dormaient alors tous, sauf Amuri qui montait la garde. Les clones étaient entrés dans la cellule, leur avaient demandés de reculer, puis étaient partis avec le vieux maitre Cathar. Le même circuit avait recommencé les deux heures suivantes. Et si les clones suivaient encore la même procédure, ils allaient bientôt prendre quelqu'un d'autre. Mais pour faire quoi ?

- J'ai un mauvais pressentiment, déclara sombrement Bant Eerin.
- Moi aussi, je le ressent, admit la falleen. Mais c'est encore...lointain.
Au même moment, une dizaine de clones vinrent se poster devant la porte, devant les deux gardes rouges qui la gardait.
- Ils vont annoncer le nom, chuchota Tai.

Celui qui semblait être le chef des clones embrassa tous les jedi du regard puis annonça d'une voix forte :
- Besna Winsum !
La falleen sentit son mauvais pressentiment s'accroitre. Elle se rendit compte que c'était peut-être la dernière fois qu'elle voyait ses compagnons.Vont-ils me tuer ? Peut importait, elle n'avait pas peur de la mort. De sa mort en tout cas.

- Oh non, fit la jeune apprentie d'une voix triste en la dévisageant avec des yeux remplis de larmes.
Besna posa une main rassurante sur son épaule avant de la serrer dans ses bras.
- Ne t'inquiète pas, la réconforta-t-elle, je vais revenir. Je te le promet, sur la Force. D'accord ?
- D'accord.
Un mensonge, bien entendu. Mais elle ne voulait pas effrayer la jeune fille, surtout si c'était la dernière fois qu'elle la voyait.

- Que la Force soit avec toi Besna, lui souhaita Bant Eerin, le visage grave.
- Qu'elle t'accompagne également Bant.
L'ancienne gardienne du temple se leva et s'avança fièrement tandis que six clones entraient dans la pièce.

- Les autres, reculez ! intima l'un deux.
Les jedi encore présent dans la cellule obtempérèrent. Deux clones se positionnèrent devant Besna, deux derrière elle, tandis que les deux derniers surveillaient ses compagnons. Elle sentit une paire de menottes lui emprisonner les mains. Elle détestait cette sensation.
- Avance, lui ordonna-t-on.

Elle ne tenta pas de résister. Elle franchit le seuil de la porte et tourna la tête. Tai lui adressa un au revoir de la main, une larme coulant sur sa joue. A côté d'elle, Bant Eerin essayait de la réconforter et adressa à son amie un signe de la tête. Besna voulut adresser un sourire rassurant à la petite, mais l'un un des clones lui frappa l'arrière du crâne de la crosse de son blaster.
- Te retourne pas !
Elle serra les dents sous la douleur et entendit la porte se refermer derrière elle.

Elle ignorait où on l'emmenait. Comme elle ignorait où ses trois autres camarades avaient été emmenés. Besna se demanda si elle allait rejoindre Maitre Rhodis et les autres convoqués. Ou si on l'emmenait ailleurs. Peut-être dans une pièce de torture ou d'exécution ? Pensa-t-elle. Elle se ressaisit. Il ne fallait pas qu'elle ce focalise sur les pires scénarios. Ils avaient tendance à rendre la situation bien pire qu'elle ne l'était réellement. C'était la meilleur façon de céder à ses émotions et de perdre son calme. Elle devait rester concentrer sur le présent.

Jax, où êtes-vous ? se demanda-t-elle en pensant au commodore. Elle ne l'avait pas revu le depuis qu'il l'avait escorté dans la cellule collective, quatre jours auparavant.Les soldats devant elle s'arrêtèrent et elle faillit les percuter, plongé dans ses pensés. Ils se tenaient maintenant devant une porte métallique de couleur grise. Elle s'ouvrit, donnant sur une petite salle blanche au bout duquel se trouvait une autre porte. Un petit banc était encastré dans le mur.
- Avance, lui ordonna le clone d'une violente claque dans le dos.
Le choc la propulsa dans la salle. Elle faillit trébucher sur le sol mais se retint solidement sur ses jambes, le dos courbé.
- Reste ici, lui ordonna le chef de son escorte.
- Comment pourrais-je faire autrement ?

L'un des clones leva son blaster et une décharge électrique fondit sur elle. Elle n'eut pas le temps de l'éviter. Une douleur lui brûla la poitrine, la propulsant au sol. Elle bondit presque immédiatement sur ses pieds, prête à en découdre s'il le fallait. Mais la porte s'était refermé, la coupant du reste du monde. Il y eu un bip et sa paire de menottes se détacha pour tomber au sol. Elle frotta ses poignets en se dirigeant vers la porte. Elle pressa la commande d'ouverture : sans résultat. Les clones devaient l'avoir verrouiller de l'extérieur.

Elle palpa sa poitrine encore brûlante et endolorie. La décharge n'avait pas laissé de trace de traces. Elle caressa du doigt les récentes cicatrices qu'elle avait obtenu quatorze jour auparavant, lorsque les clones avaient envahi le temple, lors de cette sinistre journée. Elle pouvait encore sentir les lasers la traverser. Elle se demanda si elle oublierait jamais cette sensation. Probablement pas.

Elle jeta un coup d'œil à ce qui semblait être sa nouvelle cellule. Tout, que ce soit la seconde porte le banc ou même les murs, étaient blanc. Cela ressortait d'autant plus par rapport à la porte grise par laquelle elle venait d'entrer, typique de l'architecture de la prison.
Peut-être que cette partie est plus récente que les autres, pensa-t-elle. Ou, au contraire, il s'agit là de la plus ancienne.Elle s'assit sur le banc. Les murs blancs rendaient encore plus visible la caméra de sécurité, posé en haut d'un coin. Peut-être Cerid l'observait-elle ?

Elle le chassa de ses pensées et se recentra sur sa situation. Elle ignorait pourquoi on l'avait fait venir ici et ce qu'elle devait attendre. Elle se demanda où étaient Maitre Rhodis, Amara et Var. Peut-être dans une salle similaire à celle où elle se trouvait. Elle s'affaissa contre le mur et attendit. Elle resta ainsi durant un long moment, avant qu'une voix métallique retentisse à ses oreilles.
- Besna Winsum ! Vous avez cinq minutes pour passer dans l'autre pièce. Si vous ne le faite pas de votre plein gré, vous y serez contrainte.
- Bon, je crois que c'est le moment...commenta-t-elle en se levant.
Elle soupira, s'étira, puis passa la porte.

La pièce était de forme rectangulaire. Les murs étaient d'une couleur uniformément similaire à la précédente. Un officier l'attendait et Besna le reconnut avec joie. Jax ! Il ne l'avait finalement pas abandonner ! Elle sentit une immense joie l'envahir et eut envie de lui sauter dans les bras. Elle refréna ses émotions débordantes et se contenta de le fixer. Le commodore était dans son rôle d'officier : il tenait un datapad dans sa main droite et semblait plonger dans la lecture de son contenu. Il leva la tête et son regard croisa celui de la falleen. Son visage n'exprimait aucune émotion, mais elle pouvait voir dans ses yeux qu'il était content de la revoir.
Des gardes rouges étaient présent un peu partout dans la salle, leur visage casqué fixés sur elle.

- Prisonnière 87-570, Besna Winsum, la salua froidement Cerid.
- Commodore.
- Bienvenue à vos tests d'aptitudes physiques. Pendant les heures qui vont suivre, vus facultés physiques vont être mesurer à l'aide des appareils que vous voyez ici.
Besna sentit le soulagement l'envahir. Il ne s'agissait que d'un test ! Un simple test, pas une exécution ou une session de torture ! Elle pensa avec joie aux autres jedi qui avaient été emmenés avant-elle. Ils étaient bien en vie !
- Vous ne voyez pas de problème a ce que nous commencions immédiatement ? l'interrogea le commodore.
- Absolument pas.

Comme il l'avait dit, le commodore lui fit subir de nombreux tests. Pour le premier, elle courut sur le tapis de courses, le corps couvert de capteurs. Ensuite, elle dû faire vingt minutes de flexions sur une machine spécialisé. Tout cela lui rappelait avec nostalgie ses séances d'entraînements au temple, avec Exar. A aucun moment, elle ne se plaignit. Pendant ce qu'elle calcula être la durée d'une matinée, elle fit ce qu'on lui demandait sans broncher. Elle serait tout de même les dents pour essayer d'ignorer les douleurs dû à l'absence de pauses entre les épreuves. Ses entraînements en temps que gardienne du Temple étaient très difficile, mais jamais elle n'avait fait autant d'effort dans un même laps de temps.

Lorsqu'elle en eut fini avec la dernière machine de la salle, une barre de tractions suspendu elle se laissa tomber sur le sol. Elle avait l'impression que ses bras allaient s'arracher tellement la douleur la tiraillait. Les épreuves ne semblaient pas terminé pour autant.

Cerid et les gardes la firent entrer dans une troisième salle. Elle était semblable à la première, mis à par un détail. La salle disposait d'une piscine carré, longue d'à peine trois mètres, mais que Besna devina assez profonde.
- Le principe est simple, prisonnière, affirma Cerid. Vous allez plonger dans cette piscine, vous rendre tout au fond, et y rester aussi longtemps que vous le pouvez. Dès que vous manquez d'air, vous remontez. C'est clair ?
- Oui. Cela ne devrait pas posé de problème.

Elle se déshabilla, puis plongea dans l'eau. La sensation lui fit le plus grand bien et ses muscles semblèrent se détendirent. Elle ouvrit les yeux. Le fond était situé à environ dix mètres de la surface. Comment ont-ils pu construire une telle piscine dans une prison ? se demanda-t-elle. En quelques battements de pieds, elle en atteignit le fond. Ses mains touchèrent le sol. Elle se positionna à la verticale, la tête vers la surface, et s'assit en tailleur.

Elle se concentra, usant de la Force pour évacuer le plus d'eau possible de ses poumons. Elle ferma les yeux, essayant de méditer pour oublier le manque d'air qui l'envahissait petit à petit. Paix, paix, paix...
Quant le manque d'air se fit important, elle cessa sa transe et usa de la force pour se propulser vers la surface. Sa tête jaillit à la surface dans une grande éclaboussure. Elle leva la tête vers le plafond en respirant à pleins poumons.
- Douze minutes et quatorze secondes ! s'exclama Cerid, qui se tenait debout au bord du bassin. C'est incroyable !

Il s'accroupit, fixant la falleen avec des yeux inquiet.
- Vous allez bien Besna ? J'ai bien cru pendant un moment que vous étiez inconsciente au fond de l'eau.
- C'est ce qui a bien failli se passer, avoua-t-elle. Mais tout va bien.
Elle regarda autour d'elle.
- Où sont les gardes ?
- Partis.
- Ils n'ont pas peur de vous laisser seul, ici, avec moi ? demanda-t-elle d'un ton badin en nageant jusqu'à lui.

Elle se hissa hors du bassin , de l'eau dégoulinant le long de ses membres nus. Ses cheveux humides tombèrent devant ses yeux. Elle les repoussa en arrière et les sentit toucher ses épaules.
- Tenez, fit Cerid en lui tendant une serviette.
- Merci.
Elle se releva et entoura son corps du tissu chaud et réconfortant.
- C'était éprouvant ! commenta-t-elle en se séchant. Il s'agissait bien du dernier test au moins ?
- Il en reste encore un. mais ne vous inquiétez pas, il n'aura lieu que dans quelques heures. Largement le temps de vous reposez, compatis Jax avec un sourire.

Elle hocha la tête d'un air soulagé. Sa fatigue lui pesait au corps. Ses bras la faisait toujours souffrir, tout comme ses jambes et ses épaules. Une bonne méditation me fera le plus grand bien.
- En tout cas, vos résultats sont impressionnants !
Besna coinça le bout de la serviette sous son bras et s'approcha du commodore pour lire les donnés qui s'affichait sur son datapad. Ses yeux parcoururent le tableau qui portait son nom, et les chiffres inscrits à l'intérieur. En même temps, elle consultait du coin de l'oeil la liste inscrite en petit dans un coin de l'écran. Peut-être contenait-il un plan de la prison ? Néanmoins, elle n'en distingua pas. Tant pis, soupira-t-elle intérieurement.

- Je suis content de vous revoir, dit-elle au commodore.
- J'ai cru que vous ne me le diriez jamais...fit-il en levant les eux au ciel.
- Oh, taisez-vous !
Elle le serra dans ses bras, une joie profonde l'animant.
- Vous m'avez manqué lui confia-t-elle à l'oreille d'une voix ravie.
- Un sentiment partagé, répondit-il.
Elle s'écarta de lui et le fixa d'un air volontairement courroucé avant de lui porter un léger coup de poing à l'épaule.

- Je vous ai attendu pendant quatre jours ! Vous auriez pu venir me voir non ?
- J'avais des ordres, et je pense qu'il n'est pas dans notre intérêt à nous deux que j'y désobéisse.
- Vous n'avez pas tort, avoua-t-elle en se mordillant le coin de la lèvre.
Elle ne devait pas oublier que malgré la familiarité qu'ils mettaient parfois dans leurs interactions, ils restaient dans deux camps opposés. Et qu'un fleuve de sang la séparait de ce camp là.

Elle releva vivement la tête.
- Mais ça n'excuse rien ! lâcha-t-elle d'un ton farceur.
- Je n'en attendais pas moins de vous, Besna. Vous avez un sacré croché du droit...
La falleen découvrit ses dents en souriant. Elle retira la serviette qui l'enveloppait et s'essuya les cheveux.

- Ce dernier test, en quoi consistera-t-il ? demanda-t-elle pour changer de sujet. Encore des épreuves physiques ?
- Surement. Malheureusement, ce n'est pas moi qui m'en occuperait cette fois.
- Qui alors ? s'étonna-t-elle.
Complètement sec, elle laissa tomber sa serviette et se dirigea vers la pile de vêtement
- Je n'en sais pas Besna. Surement un officier quelconque.

Elle sentit son estomac se nouer tandis qu'elle prenait son soutien-gorge.
- J'aurais préféré que ce soit vous qui le supervisiez, lâcha-t-elle.
- Ne vous inquiétez pas. Je suis sûr que l'officier qui s'en chargera sera compétent.
Compétent oui, c'est le plus important, songea-t-elle amèrement.

- Vous avez toutes les chances de réussir, continua-t-il. Vous êtes forte, intelligente, courageuse...
- Et je dispose d'arguments de choc, badina-t-elle en désignant son corps d'un geste ample de la main.
- Ce qui est un moyen de persuasion très efficace.

- En parlant de merveille, vous pourriez m'aider ? demanda-t-elle en lui montrant son dos et l'agrafe du soutien-gorge.
- Bien sûr, dit-il en s'approchant.
Elle sentit ses mains toucher la peau nue de son dos. Le contact la fit légèrement frissonner.
- Vous êtes sûr que vous allez bien Besna ? Vous me semblez très inquiète. Je ne vous ai jamais vu être aussi craintif par rapport à ce qui vous attendait.
- Ce n'est rien, répondit-elle en se massant les tempes. Je suis juste... fatiguée.
Elle ne lui fit pas part de son mauvais pressentiment qui était toujours présent. Elle ne voulait pas l'inquiéter.
Elle soupira et posa une main sur son front.
- Je rêve souvent de ce moment vous savez, lui avoua-t-elle
- Quel moment ?
- L'attaque du Temple. Chaque nuit, je revois cette scène fatidique se dérouler devant mes yeux...
- Si ça peut vous réconforter, il n'y a pas que des mauvais coté. Nous ne nous serions jamais rencontré sans cette attaque.
Besna sourit.
- Les jedi ne pensent pas comme ça, lui dit-elle.
Il y eut quelques instants de silence. Elle tourna légèrement la tête vers lui, se rendant compte que cela faisait un moment qu'il était sur son soutien-gorge.
- Tu y arrive ? demanda-t-elle moqueusement en tournant légèrement la tête vers lui.
- C'est que, voyez-vous, je n'ai pas l'habitude de mettre ce genre de sous-vêtements...
- Tu veux peut-être que je t'aide ? ironisa-t-elle.
- Ne te moque pas ! lui dit-il en lui pinçant doucement les écailles.
- Oh non ! Arrête ! Je t'en pris ! plaida-t-elle en se tortillant. Ça chatouille !
Elle riait aux larmes tandis que son ami continuait impitoyablement de lui pincer ses écailles, intensifiant encore plus les picotements qui lui parcourait le dos. Lorsqu'il cessa enfin de la chatouiller, elle posa ses mains sur ses hanches, le dos arqué, et entreprit de reprendre son souffle tandis qu'il finissait d'agrafer son soutien-gorge.
- Et voilà ! s'écria-t-il victorieusement.
- Alors toit, je te jure, tu es vraiment intenable !
- Je sais...
Elle remit son short, puis le suivit tandis qu'ils revenaient dans la première salle où elle avait passé la majorité des testes
- Tu sais que je t'adore ? lui demanda-t-elle en souriant.
- Oui, je sais. Autrement, tu m'aurais déjà mis ton poing dans la figure.
- Comme tu me connais bien ! rit-elle.
Elle regarda devant elle.
- Où m'emmènes-tu ?
- Dans la petite salle d'attente où tu étais avant les testes. Tu pourras t'y reposer avant le prochain.
Elle se serra près de lui et soupira de contentement. Elle sentit la main du commodore se presser autour d'une écaille.
- Tu me la pince, et là tu vas vraiment te prendre mon poing dans la figure, le prévint-elle en prenant une expression sérieuse.
- Très bien, très bien ! fit Jax. Je n'ai pas envie de me faire encore frappé !
Elle sourit. Il s'écoula à peine une seconde avant que des picotements n'envahissent son dos. Elle sursauta sur le coup.
- Arrête ! ria-t-elle en lui frappant l'épaule.
Cette taquinerie entre eux la rendait heureuse.
- Désolé, fit Jax, c'est plus fort que moi ! Tu es tellement belle quand tu te tortilles !
Elle posa sa tête contre son épaule.
- J'ai besoin de dormir, soupira-t-elle.
- Je sais, je sais...
La porte de la petit pièce blanche s'ouvrit devant-elle. Sans un mot, elle suivit le commodore dans la pièce et se laissa tomber sur le banc.
- Jax ?
- Oui ?
- Une fois ce dernier test passer, qu'allons-nous devenir moi et les autres jedi ?
Jax la dévisagea un moment, puis sourit.
- C'est pas l'heure ! Tu le sauras le moment venu.
- Jax, je suis sérieuse, dit-elle en lui prenant la main. Pourquoi ne me le dit-tu pas ? Qu'est-ce qui va m'arriver ?
- Tu verras Besna, murmura-t-il. Il faut garder un peu de surprise dans la vie.
Il caressa ses longs cheveux noirs. Besna savait qu'il lui cachait quelque chose, mais pourquoi ? Elle choisit de ne pas insister. De toute manière, elle finirait par le savoir.
- Arrête de t'inquiéter, d'accord ? lui murmura Cerid.
- Serait-ce un ordre, commodore ? demanda-t-elle avec un sourire moqueur.
- Oui, c'en est un.
- Dans ce cas, je tacherais de m'y plier, lui glissa-t-elle.
- Tu m'en vois ravie. Allez, dort bien... lui chuchota Jax en l'embrassant sur le front. Et bonne chance !
Elle lui sourit.
- Merci. A plus tard.
- A plus tard !
Le commodore lui fit un dernier signe de la main, puis sortit. La porte se referma derrière lui. Besna resta un moment immobile, puis elle s'allongea sur la banquette et s'endormit.



***


Cerid se tenait droit dans ses bottes, les mains jointes dans le dos. Comme à son habitude, son visage n'exprimait aucune émotion. Ce qui n'était pas le cas de son rival, debout à côté de lui. Le commodore Willgian Dowlay suait à grosses gouttes, ses cheveux gras retombant en arrière. C'était un homme de forte corpulence, spécimen typique de la caste doré qui vivait sur Coruscant parmi le luxe et la raffinerie. Lui et Cerid s'étaient connus à l'Académie, lorsqu'ils étaient jeunes élèves, et ils avaient aussitôt commencé à se détester. Cerid avait été dégouté par l'arrogance dont faisait preuve Dowlay, arrogance qu'il avait ressenti plus tard en présence des jedi. Il n'avait ainsi pas hésité à le faire savoir à son camarade qui, habitué par ses origines à ce que tout le monde s'incline à ses pieds, l'avait très mal pris. Cela avait été le début d'une grande rivalité qui se poursuivait encore aujourd'hui.
Cerid arrivait toutefois à ne pas trop pensé à lui, pour se concentrer pleinement sur son supérieur qui se tenait devant eux. Le directeur Armand Isard avait les yeux fixés sur uns des dizaines d'écrans holographiques qui ornaient la salle de commande de la Haute Prison Républicaine de Coruscant.
L'hologramme en question projetait l'image de deux personnes : une jeune humaine d'une dizaine d'années à la peau matte, et une falleen. Les deux étaient accroupies dans un coin, l'une à côté de l'autre. Cerid ne connaissait pas l'humaine, mais il savait que Willgian en était l'aide. La falleen, au contraire, lui était familière. C'était Besna. Sa Besna. Il l'avait vu à peine quelques heures auparavant.
L'image datait de plusieurs jours et provenait de la cellule collective où était enfermés les quarante-six jedi capturés. Jax n'aimait pas l'idée de tous les garder au même endroit. Trop dangereux. Mais Isard avait insisté, et pour cause : l'ordre venait directement de l'Empereur. Cerid ignorait toujours ce que Palpatine comptait faire d'eux.
Le directeur détourna enfin le regard de l'hologramme pour le porter sur les deux hommes. Willgian se redressa aussitôt, essuyant son front d'un rapide geste de la main.
- Messieurs, j'ai réussi les résultats des tests subis par vos deux jedi, les informa-t-il. Maintenant que le dernier test est sur le point de commencer, je tenais à vous informer du déroulement des choses.
Enfin.
- Si je vous ai fait venir ici, continua Isard, c'est parce que le test se fera par deux. Et j'ai justement décidé de mettre vos deux prisonnières en binômes.
- Une excellente idée, si je puis me permettre, monsieur, minauda Dowlay.
Hypocrite...
- Est-ce un test physique monsieur ? demanda Cerid.
- Non, c'est un test mental. Et une seule de ces deux jedi est censée survivre à ce test.
Cerid entendit son rival pousser une petite exclamation de surprise.
Lui ne fit pas un son, mais une boule se forma au creux de son estomac. Depuis le début, il savait que le projet autour de ses jedi était important. Il avait compris que la réussite de la falleen garantirait aussi son ascension. Si elle se montrait adéquate pour ce que voulait en faire l'Empereur, Cerid, en temps que son aide, serait surement récompensé par une montée en grade immédiate. A contrario, si Besna échouait, sa vie était fichu. Et maintenant que l'heure de vérité était arrivée, il savait que sa brillante carrière ne tenait plus qu'à un fil.
Mais il devait aussi avoué qu'il s'était beaucoup attaché à la falleen, plus qu'il ne fallait. Et l'idée qu'elle puisse mourir le faisait souffrir.
Il ne laissa rien paraitre de ses pensées, gardant son éternel expression froide, et tourna la tête vers son rival. Willgian le regarda dans les yeux, le visage apeuré. Cette peur que ressent un homme quand il sait qu'il est perdu. Sa jeune jedi ne pouvait de toute évidence pas faire le poids face à sa Besna. Et il le savait.
- Celle que les tests ont désignés comme étant la plus forte survivra, déclara Isard. Dans notre cas, la falleen Besna Winsum.
Dowlay fit un pas en avant, puisant apparemment en lui le peu de courage qu'il avait.
- Monsieur...Si...si peux me permettre, Tai Uzuma n'est sans doute pas aussi forte que cette falleen, mais elle est jeune et influençable. Nous pourrions très bien la manipuler pour la rendre coopérative à notre égard.
La falleen s'appelle Besna...
- Nous n'avons pas autant de temps, l'Empereur perd patience ! Murkhana a été reprise par les Confédérés et l'ont vient de m'informer que Beldorone est attaqué ! Il veut voir les vingts-trois survivants d'ici deux semaines ! Et plus vite les jedi les plus forts auront été désignés et les faibles détruits, plus vite vous retournerez sur le front pour livrer bataille, messieurs.
Quatorze jours plus tôt, Cerid aurait été ravie de repartir sur le front pour exterminer ces ordures de séparatistes. Mais maintenant, il s'imaginait mal repartir au front en laissant Besna ici, sans savoir ce que l'Empereur comptait en faire.
Il était inquiet, profondément inquiet. Il n'était pas préoccupé par le destin des autres jedi où à cette jeune humaine qui allait mourir. Il s'en fichait. Il était inquiet pour Besna. Sa Besna. C' était certes une femme forte et courageuse, à l'esprit borné, mais elle était aussi une jedi... Il avait peur que la mort de sa jeune camarade ne la fasse souffrir affreusement.
Il se faisait du soucis pour elle. Car il l'aimait. Et une partie de lui-même se haïssait de l'aimer. D'être si sentimental. D'être si faible.
Tomber amoureux d'une jedi, une ennemie de l'Empire...songea-t-il. S'en serait presque risible.
- Directeur, puis-je me permettre, mais que compte faire l'Empereur de ces jedi ? demanda-t-il.
- Je n'ai pas encore été mis au courant des intentions de l'Empereur pour les jedi emprisonnés, mais quand je le serais vous serez parmi les premiers avertit.
Une lumière rouge apparut sur le comlink de Isard. Il baissa les yeux et appuya dessus.
- Directeur, lui dit une voix, l'épreuve a commencé.
- Parfait.
Il coupa la communication et leva les yeux vers eux.
- J'imagine que vous voulez voir ce teste, n'est-ce pas ?
Avant qu'ils ne purent ouvrir la bouche, les précédentes images disparurent des écrans, remplacés par de nouvelles. Et ce que Cerid voyait ne le rassurait guère.
C'est pas vrai...
Modifié en dernier par darkCedric le Mer 05 Fév 2020 - 19:10, modifié 11 fois.
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar Niobi » Dim 09 Juil 2017 - 15:17   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/1ere Partie]

Sur la forme, c'est moins bon que d'habitude ? Tu nous a habitué à mieux niveau syntaxe et... orthographe. :paf:

l. 2 : dictées.
l. 18 : pliés.
l. 29 : absence de point en fin de phrase.
l. 32 : relevé ; tenaient
l. 44 : "de nouveau" écrit deux fois de suite. Saoul ou soûl, au choix.
l. 52 : arrivée.
etc...
Le chapitre est long, je ne vais pas relever toutes les fautes. Il manque beaucoup de "e" pour les adjectifs accordés au féminin... Fait attention ! Ah, et "test", sans "e". Ce mot est présent de nombreuses fois en plus.

Dans le fond je trouve ça très sympa, même avec peu d'action. Tu prends le temps de décrire beaucoup de choses, c'est agréable. Avec un magnifique cliffhanger à la fin, ça donne envie de savoir la suite !
Brave is the man who has no fears. Braver is the man who faces his fears...

// Let's smash ! [NJ S@L ♥] // "Make something better today than you did yesterday" - S. Miyamoto.
Niobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2613
Enregistré le: 08 Sep 2015
Localisation: @kismash - improving disadv state, constant combo labbing...
 

Messagepar Enginox » Dim 09 Juil 2017 - 15:25   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/1ere Partie]

Ah, Grievous est de retour :diable:
La relation Besna/Cerid évolue, la CSI entre en guerre contre l'Empire, on a des nouveaux personnages intéressants et développés... Un très bon chapitre :jap:

Par contre :

darkCedric a écrit:- Commandant Engie Dox, dit Grievous


:roll:
"Ainsi s'éteint la liberté, sous une pluie d'applaudissements."
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1382
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar Darth Eluar » Dim 09 Juil 2017 - 15:35   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/1ere Partie]

Ah enfin le retour de Grievous ! :love: Un excellent cru, entre un Grievous toujours aussi imposant et menaçant et l'avancée de l'intrigue avec tes personnages originaux. :oui: Et cette fin avec un très bon cliffhanger qui fait sentir venir un duel à mort déchirant. :love:
Petit bémol cependant, comme l'a dit Niobi il y a beaucoup de fautes, plus que d'habitude. :neutre:
Les vrais héros n'ont qu'un point commun : ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre (Tome 1 terminé)
Staffeur Fan-Fics
Darth Eluar
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1782
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Dim 09 Juil 2017 - 15:39   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/1ere Partie]

Grievous revient ! Et le nom d'Engie est massacré...
Effectivement, tu as déjà fait mieux en orthographe...
L'histoire avec Grievous est sympa. Moi aussi, j'aimais bien le Neimodien. Mais je croyais qu'il était mort ?
La Chiss qui accompagne notre cyborg préféré est plutôt pas mal, elle aussi.
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar mat-vador » Dim 09 Juil 2017 - 16:36   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/1ere Partie]

"Pas la peine de vous autant de soucis Besna"

Euh là il manque carrément des mots à cette phrase :D .

Après sur le fonds de l'histoire, j'attends la suite. Je trouve que pour les dialogues entre Jax et Besna, t'en fais peut-être un ptit peu trop :siffle: ( il adore lui chatouiller les écailles le coquin :sournois: ).
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2702
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar darkCedric » Dim 09 Juil 2017 - 20:39   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/1ere Partie]

Zèd-3 Èt a écrit: Moi aussi, j'aimais bien le Neimodien. Mais je croyais qu'il était mort ?


Non, il est dit qu'il c'est enfuie à bord d'une capsule de sauvetage :cute:

La Chiss qui accompagne notre cyborg préféré est plutôt pas mal, elle aussi.


Content qu'elle te plaise, j'ai pris beaucoup de plaisir à écrire ce personnage :D
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar LL-8 » Dim 09 Juil 2017 - 23:24   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/1ere Partie]

Enfin le retour de cette fanfic' !
J'ai bien aimé ! :oui: Même si je continue a croire que la relation Besna/Cerid évolue beaucoup trop vite :)

Petite remarque (je ne reviendrai pas sur l'orthographe), je pense que le "bonne chance" que la padawan lance a Besna n'est pas vraiment approprié. Corrige-moi si je me trompe, mais il me semble qu'un jedi lancerait plus un "que la Force soir avec toi" :jap:
"Toujours en mouvement est l'avenir."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
Nouvelle : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1086
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar L2-D2 » Lun 10 Juil 2017 - 18:26   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/1ere Partie]

Première partie du Chapitre 13 lue !

Je dois avouer que j'ai nettement préféré le passage impliquant Grievous à celui de Besna, tout simplement car je trouve la relation entre Besna et le commodore un peu trop "facile", un peu trop rapide : presque un peu trop "cul-cul". Je veux bien que ce soit le grand amour entre eux (encore que ce n'est pas spécialement détaillé), mais dans le contexte, c'est étonnant. Mais manifestement, on va bientôt passer à autre chose les concernant, donc bon... :wink:

Alors que là, on voit Grievous reprendre la main, on sait où il en est, ce qu'est devenu la CSI, une petite référence fort agréable à feu-Anakin Skywalker, et les prémices de la suite concernant le Général : c'est cool ! Par contre, pour l'Amirale Chiss, pourquoi ne pas avoir repris Sev'rance Tann ?

La suite ! :)
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7013
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar darkCedric » Mar 11 Juil 2017 - 18:58   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/1ere Partie]

LL-8 a écrit: je pense que le "bonne chance" que la padawan lance a Besna n'est pas vraiment approprié. Corrige-moi si je me trompe, mais il me semble qu'un jedi lancerait plus un "que la Force soir avec toi" :jap:


Mais oui, c'est vrai ! :shock:

Merci beaucoup :jap:

L2-D2 a écrit: Par contre, pour l'Amirale Chiss, pourquoi ne pas avoir repris Sev'rance Tann ?


1) Je ne connais pas très bien le perso
2) Je voulais un personnage non-sensible à la force
3) Je voulais un perso de ma conception

:jap:
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar JjabaGanjja le Jawa » Mar 11 Juil 2017 - 21:30   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/1ere Partie]

Lu ! À part la relation besna/Cerid qui ne m'a pas convaincu (un peu trop familièrement poussé à mon goût) l'intrigue des Jedi prisonniers est intéressante et ravi du retour de grievous :lol:
À quand la 2ème partie ????
Ces Jawas sont immondes, je ne peux pas les sentir ! ( 6-PO dans ANH )
JjabaGanjja le Jawa
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 485
Enregistré le: 12 Déc 2008
Localisation: Vous aimeriez le savoir ? ... Non ?... Ah bon ...
 

Messagepar darkCedric » Dim 30 Juil 2017 - 17:10   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/1ere Partie]

Et voilà la deuxième partie de ce chapitre 13 :jap:
Il s'agit, à mon humble avis, du meilleur chapitre que j'ai écris, donc j'espère qu'il vous plaira :cute:



Sommaire
<<Chapitre précédent
Chapitre suivant>>




Chapitre 13
Meutre


(Deuxième Partie)



Besna fut sorti de son sommeil par un groupe de gardes rouges qui entrèrent dans sa cellule. Sachant que c'était inutile, elle n'opposa aucune résistance quand ils la menottèrent et les suivit tandis qu'il la faisait traverser les couloirs de la prison. Lorsqu'ils s'arrêtèrent devant une porte, le chef de son escorte lui enleva ses menottes et la fit entrer dans la salle avant de sortir en refermant la porte derrière lui.

Besna se figea en entrant. La salle de taille moyenne était de forme circulaire, et plongée dans l'obscurité la plus totale. Mais Besna n'avait pas besoin de ses yeux pour voir. Elle devina, devant-elle, une présence. Une présence au combien familière...
- Tai ! s'écria-t-elle, sa voix se répercutant en écho.

Elle perçut un brusque mouvement devant-elle.
- Besna !
Elle se sentit soulager. C'était bien la voix de la jeune fille.

- Tu vas bien ? On ne t'a pas fait de mal ? demanda-t-elle en s'avançant.
- Je suis menotté aux bras et aux pieds, mais je vais bien.
Parfait. Elle se sentait soulager. La petite n'avait pas l'air d'avoir souffert des précédents tests, ou du moins s'en était elle remise.

- Besna, ton sabre est posé devant moi.
Elle utilisa la Force pour vérifier ses dires. Elle ressentait en effet la présence de son arme, et pour cause, elle était inhibée de sa propre énergie. Elle leva la main et l'arme vola jusqu'à elle. Elle ressentit un certain bien-être à tenir de nouveau son arme dans sa paume. La lame jaune illumina les alentours, découvrant le visage rassuré de Tai. Comme elle lui avait dit, elle était à genoux sur le sol, les mains et les jambes menottées.

- Je suis contente de te revoir Besna.
- De même. Ne t'inquiète pas, je vais te détacher de ses liens.
- Je vous le déconseille, dit une voix masculine à sa gauche.

Comme si elle n'avait attendu que cela, la pièce s'illumina toute entière et Besna pu enfin la découvrir dans le détail. Elle tourna la tête. La voix métallique semblait provenir du mur.
- Je n'ai eu que des rapports très positifs à votre égard, continua la voix. Vos résultats aux précédents testes sont impressionnants. j'espère qu'il en sera de même pour celui-ci.

- Pourquoi vous avez fait menotté cette jeune fille ? demanda la falleen sans détour.
- Ce n'est pas à vous de poser les questions jedi ! Vous êtes juste tenue de m'obéir. Maintenant, éloignez-vous.
- Ou alors ?
Soudain, des éclairs électriques jaillirent du sol en dessous de Tai. Celle-ci gémit de douleurs tandis que l'électricité la traversait.
- Arrêtez ! Arrêtez ! Je vous en supplie ! cria la falleen en reculant précipitamment.

Aussitôt, les décharges cessèrent. Tai s'effondra à terre, plié en deux. Elle gémissait encore , mais au moins, elle était en vie ! La falleen ne ce serait jamais pardonnée d'avoir été la cause de sa mort. Jax m'avait dit que le sol de notre cellule collective était électrique. C'est la même chose ici, sauf qu'ils peuvent cibler un point précis !
- Vous voyez que vous pouvez obéir ! s'exclama la voix.

Besna ne répondit pas. Apparemment, les impériaux avaient deviné sont point faible. Elle se fichait de sa propre souffrance : c'était celle des autres qui lui faisait mal, d''autant plus celle de ses proches. Voilà pourquoi un jedi ne doit pas céder à l'attachement... Plus facile à dire qu'à faire !
- Ça va Tai ? lui demanda Besna.

Elle aurait voulu s'approcher pour voir son état de plus près, mais elle se tenait à une distance raisonnable de peur qu'on envoi de nouvelles décharges à la jeune fille.
- Ça...peut...aller... gémit celle-ci en se se hissant sur ses genoux.
Le ton de sa voix disait tout le contraire.

- Vos capacités sont impressionnantes ,commenta la voix, mais Cerid n'a apparemment pas prit soin de vous dresser !
- Personne ne me dresse, répliqua Besna d'une voix sèche.
Ce qu'ils venaient de subir à Tai la révulsait. Torturer ainsi une enfant ! Elle n'aurait jamais cru voire de ses yeux de telle choses au sein de la République. Mais la république n'est plus : La guerre l'a fait sombré dans les abîmes de la barbarie, et l'Empire en a surgit.

- Jax... murmura-t-elle pour elle-même. Vous m'aviez promis que tout ce passerait bien...
Elle lui avait fait aveuglement confiance... Et maintenant ça ! Sale traître !

- C'est ce que nous verrons, continua la voix. Maintenant que vous êtes calmé, je peux maintenant vous expliquer votre teste : il est plutôt simple.
Il y eu un instant de silence.
- Vous allez tuer votre petite camarade jedi.

L'intéressé jeta un regard horrifiée du côté de Besna. La falleen resta un instant sans voix, avant qu'un flot de dégoût ne remonte le long de son corps.
- Jamais ! cracha-t-elle à l'intention de la voix. Vous m'entendez ?! Jamais ! Pour qui m'avez vous pris ? Je suis une jedi, Pas une meurtrière !
- Dans ce cas...

Une nouvelle décharge surgit sous la jeune apprentie. Celle-ci se tordit de plus belle de douleur sous les yeux de Besna.
Elle leva les mains et Tai quitta le sol pour s'élever vers le plafond, à l'abri des décharges.
Besna sentit alors des éclairs monter le long de ses pieds vers ses jambes, traverser son corps jusqu'au sommet de sa tête. La douleur était folle. Elle se mordit furieusement les lèvres pour éviter de hurler. Le choc et la douleur brisèrent tout de même sa concentration. Tai chuta brusquement vers le sol. Besna tandis la main et utilisa la Force, stoppant sa chute à mi-hauteur. Cela ne dura toutefois qu'un instant, car les éclairs redoublèrent d'intensité et elle s'écroula à genoux, sans pouvoir maintenir plus longtemps sa concentration. La jeune fille s'écrasa lourdement au sol dans un bruit sourd et ne bougea plus.

Besna la regarda avec des yeux remplis d'inquiétude.... Et de souffrance. La douleur déformait ses traits, lui brouillait la vue. Elle avait l'impression que tout son corps était en flamme. Que ses muscles allaient se dissoudre, ses os se craquer. Ses lèvres saignaient abondamment à présent, ses dents ayant mordu férocement dans la chair. Toutefois, elle ne put s'imposer le silence plus longtemps et laissa échapper des cris de douleur.
- Pitié ! supplia-t-elle. Ne lui faites plus de mal ! C'est ma faute ! Tuez-moi à sa place ! Prenez ma vie !

Les éclairs cessèrent de la tourmenter. Son corps entier fumait. Son regard était toutefois braqué sur Tai. La jeune fille était plongée dans l'inconscience, mais les éclairs continuaient de s'acharner sur elle. Malgré la douleur qu'elle ressentait encore et les blessures qu'avait dû subir son corps, c'était pour elle que Besna s'inquiétait.
- Arrêtez, je vous en prie ! Laissez-là ! Je vous obéirais ! Je le jure !

Les éclairs repartirent s'enfouir dans le sol et la jeune fille demeura inerte, allongée sur le flanc. A son grand bonheur, Besna percevait toujours de la vie en elle.
- Vous voyez Besna, l'insubordination et la rébellion ne mènent à rien, fit la voix. Seule la soumission apporte le salut. Vous savez ce qu'il vous reste à faire...

Besna s'entendit respirer bruyamment, tentant encore de reprendre son souffle, son cœur battant à la chamade contre sa poitrine. Elle ne pouvait pas encore si résoudre... Prendre une vie de cette manière, tuez une innocente... C'était à l'encontre de la philosophie des jedi, de sa philosophie ! Mais avait-elle le choix ?
- Si vous ne la tuez pas, nous continuerons de la faire souffrir, jour après jour, jusqu'à ce qu'elle finisse par en mourir ! Mettez fin à ces jours et épargnez lui toutes ses souffrances, lui suggéra la voix.

Besna savait qu'elle disait vrai. Ils en étaient capables. Elle ne voulait pas encore la voir souffrir pour rien. Je n'ai pas le choix... Il n'y aucun moyen de s'échapper...Autant lui épargner des souffrances inutiles...

Elle se leva lentement et fit venir son sabre jusqu'à elle. Elle s'accroupit à côté de la jeune fille et trancha les menottes qu'elle avait aux mains. Elle cru pendant un instant que de nouveaux éclairs aillaient jaillir, mais il ne se passa rien. De toute évidence, la voix avait compris ce qu'elle comptait faire. Elle posa ensuite ses deux mains sur la poitrine de Tai. Lors de son apprentissage au Temple, on lui avait donné quelques leçons sur l'art de guérir grâce à la Force. Une fois que ce fut fait, elle lui secoua doucement les épaules.
- Tai, murmura-t-elle d'une voix douce. Tai.

La jeune fille ouvrit les yeux et gémit, ses yeux sombres dévisageant la falleen.
- Besna.
Elle tenta de se redresser , mais la falleen la stoppa d'un geste.
- Doucement. Tu as eu un gros choc, inutile de forcer, lui conseilla-t-elle en la faisant lentement se mettre à genou.

- Que c'est-il passé ? demanda l'apprentie à la peau sombre en se frottant la tête. Je...Je me souviens des éclairs, de la douleur...
- Tu t'es évanoui, lui dit-elle.
La jeune fille jeta alors un coup d'œil autour d'elle.
- Et...La Voix... Les éclairs ?
- Le test est terminé.
- Mais...Il t'avait ordonné de me tuer...
- Juste une épreuve pour éprouver nos nerfs.

Le visage de la jeune fille rayonna.
- C'est vrai ? Mais c'est merveilleux !
Elle serra Besna dans ses bras. La falleen pouvait sentir la joie qui l'habitait.
Elle serra la jeune fille avec plus d'affection et sentit une larme lui piquer les yeux. Je suis désolé Tai...
- Que la Force soit avec toi, lui murmura-t-elle à l'oreille.

Elle plaqua son sabre contre la poitrine de la jeune fille et l'activa. La lame lui embrocha la cœur, ressortant dans son dos. Besna la sentit sursauter sur le coup, puis tout ses muscles se détendirent. et elle glissa lentement jusqu'à s'étaler sur le sol. Besna éteignit son arme et regarda avec un chagrin immense le corps de la jeune fille et le trou fumant où se trouvait auparavant son cœur. Son visage lui, était figé dans une expression de joie. La pauvre petite croyait que ces calvaires étaient terminés. Ils l'étaient maintenant...
- Je suis désolé...chuchota la falleen en caressant son visage. Vraiment désolé...
Les larmes lui brouillaient la vue, coulant comme une cascade le long de ses joues.
Elle l'avait fait... Elle avait tué une jeune fille qu'elle aimait, une innocente, une jedi ! Et maintenant, elle se sentait vide, emplie de souffrance.
- Merveilleux Besna, s'extasia la voix. Vous venez de réussir ce teste avec succès !
Besna sentit son chagrin se muer en colère et en rage. Elle avait été obligée de tuer cette petite fille à cause de de lui, et il en éprouvait de la joie ! La Force vibra en elle avec une intensité qu'elle n'avait jamais connue. Elle se tourna vers le mur et hurla à la mort :
- Je vous hais !


2 mois auparavant...


Le fraîchement nommé commodore Cerid dévala la rampe de la navette d'un pas rapide. Ses bottes touchèrent le sol couvert de suies et de cendres. Devant lui se dressait les ruines de ce qui était encore une heure auparavant la plus grande ville de la planète. Avant qu'il ne la bombarde depuis l'orbite.

Les quelques milliers de citoyens encore en vie se trouvaient à sa gauche, encerclés par un nombre important de clones. N'importe quel autre officier aurait vu en eux des femmes, des hommes, des enfants, des bébés. Mais Cerid, lui, ne voyait que de l'ordure séparatiste.
Ces prisonniers avaient été partagés, selon ses ordres, en deux groupes. Le premier regroupait tous ceux âgé de 0 à 10 ans et de 30 ans jusqu'au plus vieux. Les autres, compris entre 10 et 30 ans, se trouvait dans le deuxième groupe situé à quelques mètres du premier. La jeune génération, encore toute fraiche. Certains avaient son âge.

Le capitaine des clones détourna le regard du premier groupe de prisonniers et se tourna vers lui.
- Monsieur, que faisons-nous d'eux ?
- Tuez-les, lui ordonna-t-il en les désignant d'un geste dédaigneux de la main.
Il entendit les cris, les pleurs, les insultes et les lamentations qu'ils poussèrent mais continua son chemin sans même leur jeter un regard. Les décharges des blasters éclatèrent, suivis par le bruit sourd des milliers de corps s'écroulant au sol.

Cerid en fut content. Même s'il ne les voyait pas, il pouvait imaginer l'expression abattue qu'arborait les jeunes épargnés en voyant le corps de leurs parents, grands parents,amis, cousins ou petits frères, effondrés sur le sol, transpercés de toutes parts. Cette image resterait à jamais gravé dans leur mémoire et ils se rappelleraient toute leur vie qu'il ne fallait jamais défier la République.

Ce n'était pas une exécution de masse : c'était de l'éducation. Voilà comment on ramenait l'ordre et la paix. Cerid pouvait toutefois imaginer sans peine le visage indigné qu'aurait eu un jedi en assistant à ce spectacle. Heureusement, le ciel lui avait épargné cette torture en lui confiant le commandement de son propre croiseur venator, sans la supervision d'un général jedi. Décidément, il devait être dans les faveurs de l'état-major. Dans le cas contraire, il n'aurait pas su le supporter. Les jedi... Ces conservateurs archaïques et prétentieux croyaient gagné la guerre avec de belles paroles et une bonne dose de niaiserie ! Cerid se rappelait sans peine ce jeune jedi arrogant qu'ils avaient accueillis sur leur croiseur, peu avant la bataille d'Hypori. Le jeune imbécile croyait pouvoir mettre fin à la guerre à lui tout seul ! Il était mort lors du premier échange de blaster avec les droids.

Il vit arriver le lieutenant Natasydyn Alevale. La jeune femme portait son uniforme noir habituel, assortis à son petit chapeau. Ses cheveux blonds étaient noués sur sa nuque en une tresse. C'était un officier particulièrement efficace, obéissante, discipliné, se pliant toujours aux ordres.
- Monsieur, le salua-t-elle en se mettant au garde-à-vous.
- Repos lieutenant. Alors, où est-ce prisonnier spécial que vous vouliez me montrer ?
- Il est là monsieur.

Il vit deux clones arriver devant lui, amenant avec eux un prisonnier. L'aqualish portait un uniforme indiquant son appartenance aux scientifiques séparatistes. Pour la première fois depuis longtemps, Cerid sourit en le reconnaissant. Sa défense gauche était plus grande que la droite, et il possédait toujours sa légère cicatrice à la tempe droite. Comme dans son souvenir.

Les deux clones le firent mettre à genoux devant lui. Le scientifique leva ses gros yeux sombres vers lui, sans dire un mot.
- On la trouver dans les décombres du centre scientifique, lui apprit la lieutenante. Il n'a pas opposé de résistance.

Cerid le fixait droit dans les yeux, apercevant sa propre image dedans.
- Laissez-nous, ordonna-t-il.
- Comme vous voudrez monsieur, répondit Alevale.
Elle et les clones lui firent un bref salut, puis s'éclipsèrent. Quand-ils furent assez loin, Cerid déconnecta le comlink à son poignet. Il ne tenait pas à ce qu'on le dérange.

- Qui êtes-vous ? demanda l'aqualish.
- Vous ne savez pas qui je suis, mais je sais qui vous êtes, répondit le commodore en s'agenouillant devant lui pour se mettre à sa hauteur. Vous êtes Morr Elthon. Vous avez passé trois mois dans le centre d'Iya Boza.

Les énormes yeux du scientifique s'écarquillèrent de frayeur et il fit un geste de recul.
- Vous...Vous êtes le commandant Cerid !
- Commodore à présent. Je me souviens de chacune des tortures que vous m'avez fait subir, chaque substance que vous m'avez fait ingurgiter !

Il dégaina son blaster.
- J'ai déjà tué tous les autres membres du centre. Il ne reste plus que vous...et le votre supérieur skakoan.
- Le...Le docteur Her Mirrok...
- Dîtes-moi où il est et vous aurez droit à une mort rapide. Dans le cas contraire...

Pour toute réponse, il entendit un bruit sec provenant de la bouche de l'aqualish. Il n'eut pas le temps de faire un mouvement qu'une écume blanche commençait à couler le long de ses lèvres.
- Non ! hurla Cerid en se précipitant sur lui.

Le scientifique s'écroula sur le dos. Ses yeux noirs commençaient à prendre une teinte rougeâtre. Il le saisit par les épaules et le secoua brutalement.
- Vous ne pouvez pas mourir ! Je dois savoir où il est ! Dîtes le moi !

L'aqualish le fixa de ses yeux sans pupille, à travers lesquels Cerid apercevait toujours son reflet, et sourit. Il se contenta d'articuler tandis que ses spasmes étaient de plus en plus violent :
- Je...ne...sais...Pas...
Et sur un dernier tremblement, il ne bougea plus.

Cerid le contempla un instant, tremblant de rage, puis frappa le sol délabré de son poing jusqu'à ce que ce que du sang dégoulinent le long de ses phalanges. Sa rage bouillonnaient comme jamais au fond de lui. Il se leva et déchargea son blaster sur le cadavre. Lorsqu'il ne restait plus de Morr Elthon qu'un tas de chair sanguinolent, il retourna vers sa navette.

- Alors monsieur ? lui demanda Natasydyn Alevale qui l'attendait déjà à l'intérieur du vaisseau.
- Il est mort, se contenta-t-il de l'informé, les dents serrés.
Il s'assit sur son siège, essayant de camoufler sa rage derrière son expression froide et insensible. Mais toutes ses pensées étaient fixées sur ce skakoan, qui venait encore une fois de lui échapper.
Modifié en dernier par darkCedric le Mer 05 Fév 2020 - 19:26, modifié 4 fois.
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar Niobi » Dim 30 Juil 2017 - 17:35   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/2ème Partie]

Il manque au moins un personnage dans le sondage. Ahem, 'peux pas voter.

L'idée d'un sondage sur un personnage favori de fic, en soit, c'est assez amusant. J'apprécie l'idée ! Mais c'est un peu inégal et vide de sens. Je veux dire par là qu'il y a beaucoup plus de textes et de chapitres sur Besna et Cerid (et Grievous) pour le moment que les autres personnages. Donc difficile de se prononcer. Peut-être attendre la fin de la fic quand nous aurons plus de background et vécu plus d'événements avec les protagonistes ? :)

Sur la forme de ce chapitre : beaucoup moins de fautes, c'est très bien !
Sur le fond... hmm. J'ai aimé, même si je ne suis pas en total accord avec la décision de la Jedi de tuer son amie elle même. Dans tous les cas, elle mourait. Donc la tuer de sa main si rapidement, c'est un choix un petit peu trop étrange et facile.

darkCedric a écrit:Il s'agit, à mon humble avis, du meilleur chapitre que j'ai écris, donc j'espère qu'il vous plaira

C'est un bon chapitre, tu peux en être fier. Et d'autant plus heureux si tu as pris plaisir à l'imaginer et à le rédiger. C'est le but de la fan fiction après tout.
Brave is the man who has no fears. Braver is the man who faces his fears...

// Let's smash ! [NJ S@L ♥] // "Make something better today than you did yesterday" - S. Miyamoto.
Niobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2613
Enregistré le: 08 Sep 2015
Localisation: @kismash - improving disadv state, constant combo labbing...
 

Messagepar Enginox » Dim 30 Juil 2017 - 17:43   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/2ème Partie]

C'est... C'est... C'est tellement beau :( :cry:

darkCedric a écrit:Il s'agit, à mon humble avis, du meilleur chapitre que j'ai écris, donc j'espère qu'il vous plaira :cute:


Un très bon chapitre, peut-être pas le meilleur à mon sens, mais toujours un excellent chapitre :D
"Ainsi s'éteint la liberté, sous une pluie d'applaudissements."
Enginox
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1382
Enregistré le: 12 Juil 2016
Localisation: En orbite de l'Etoile Noire, avec R2-X2.
 

Messagepar Darth Eluar » Dim 30 Juil 2017 - 17:47   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/2ème Partie]

Un excellent chapitre. :oui: Tu m'as surpris dans la première partie, je m'attendais à ce qu'ils les forcent à se battre à mort mais c'est encore mieux et très bien mené. :jap:
Attention aux coquilles, cependant, notamment des verbes qui sont à l'infinitif alors qu'ils ne devraient pas l'être. N'hésite pas à te relire attentivement et remplacer mentalement par un verbe comme "prendre". :wink:
Les vrais héros n'ont qu'un point commun : ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre (Tome 1 terminé)
Staffeur Fan-Fics
Darth Eluar
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1782
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar LL-8 » Dim 30 Juil 2017 - 18:18   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/2ème Partie]

Effectivement, c'est un très bon chapitre !
La scène de la mort le jedi est superbement bien écrite..... Mais si trop facile a mon goût. Besna a quand même cédé très rapidement pour une jedi.

Sinon, petite indication : si je ne me plante pas, dans l'armée, les grades ne se mettent jamais au féminin. :)
"Toujours en mouvement est l'avenir."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
Nouvelle : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1086
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar mat-vador » Dim 30 Juil 2017 - 18:29   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/1ere Partie]

darkCedric a écrit:Et voilà la deuxième partie de ce chapitre 13 :jap:
Il s'agit, à mon humble avis, du meilleur chapitre que j'ai écris, donc j'espère qu'il vous plaira


+1 :oui:
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2702
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Dim 30 Juil 2017 - 18:33   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/2ème Partie]

Ce qui me dérange, c'est pas que Besna tue Tai rapidement, c'est qu'elle s'en veuille. C'était la seule décision logique et un acte de miséricorde ! Pourquoi elle s'en veut ?!
Et aussi, pourquoi elle réveille Tai au lieu de la tuer dans son sommeil, sans douleur ?
Modifié en dernier par Zèd-3 Èt le Dim 30 Juil 2017 - 22:07, modifié 1 fois.
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar L2-D2 » Dim 30 Juil 2017 - 21:59   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/2ème Partie]

Chapitre 13 (2) lu !

Un bon Chapitre, c'est sûr, avec une idée originale pour pousser Besna à éliminer Tai. Tout cela est bien écrit, assez émouvant, mais à mon sens, la Jedi "cède" trop facilement. A la première démonstration de force de l'Empire, ça y est, elle accepte très (trop) rapidement à mon goût.

Tu m'objecteras qu'elle sort de plusieurs tests, et tu as raison... mais cela ne se ressent pas vraiment à la lecture. En tout cas, l'objectif est atteint pour Besna, elle vient d'expérimenter la douleur, la mort, la colère, le tiercé gagnant menant au Côté Obscur ! :paf:

Sinon, je me demande à quoi sert le flash-back sur Cerid, si ce n'est nous rappeler à quel point le personnage est une pourriture, seulement humanisé par le contact de la falleen. Sans doute que le skakoan mentionné reviendra faire un tour dans l'intrigue !

Darth Eluar a écrit:Attention aux coquilles, cependant, notamment des verbes qui sont à l'infinitif alors qu'ils ne devraient pas l'être. N'hésite pas à te relire attentivement et remplacer mentalement par un verbe comme "prendre". :wink:

Un excellent conseil de la part du camarade Eluar que je t'encourage à suivre !

Sinon, j'ai voté dans ton sondage : Grievous et Palpatine, qui sont ceux qui m'intéressent le plus du point de vue des films, et Cerid, qui me plaît plus que Besna, en fait ! :)
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7013
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Dim 30 Juil 2017 - 22:07   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/2ème Partie]

L2-D2 a écrit:Sinon, j'ai voté dans ton sondage : Grievous et Palpatine, qui sont ceux qui m'intéressent le plus du point de vue des films, et Cerid, qui me plaît plus que Besna, en fait ! :)

Pareil pour moi !
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar darkCedric » Dim 30 Juil 2017 - 22:32   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/2ème Partie]

L2-D2 a écrit: Un bon Chapitre, c'est sûr, avec une idée originale pour pousser Besna à éliminer Tai. Tout cela est bien écrit, assez émouvant, mais à mon sens, la Jedi "cède" trop facilement. A la première démonstration de force de l'Empire, ça y est, elle accepte très (trop) rapidement à mon goût.


J'avoue ne pas comprendre pour le coup. Que devais-faire Besna ? Attendre encore un peu que Tai souffre encore plus ? Sachant qu'elle est déjà mal en point, c'était la seule chose à faire :neutre:
Quand à Cerid, je vois que le perso à l'air de bien plaire :sournois:

Zèd-3 Èt a écrit:Ce qui me dérange, c'est pas que Besna tue Tai rapidement, c'est qu'elle s'en veuille. C'était la seule décision logique et un acte de miséricorde ! Pourquoi elle s'en veut ?!
Et aussi, pourquoi elle réveille Tai au lieu de la tuer dans son sommeil, sans douleur ?


1) Bein, elle s'en veut, c'est normal. Elle vient quand même de tuer une personne proche, une enfant d'autant plus. Même si c'est par miséricorde, ça fait mal :paf:

2) Bein, la tuer dans son sommeil en sachant que son dernier souvenir sont des éclairs la transperçant... Mieux vaut qu'elle parte dans les bras de Besna :neutre:

Darth Eluar a écrit:Attention aux coquilles, cependant, notamment des verbes qui sont à l'infinitif alors qu'ils ne devraient pas l'être. N'hésite pas à te relire attentivement et remplacer mentalement par un verbe comme "prendre". :wink:


Eluar, je connais la technique hein :transpire: Bon, moi c'est avec le verbe "vendre".
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar L2-D2 » Dim 30 Juil 2017 - 22:40   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/2ème Partie]

darkCedric a écrit:J'avoue ne pas comprendre pour le coup. Que devais-faire Besna ? Attendre encore un peu que Tai souffre encore plus ? Sachant qu'elle est déjà mal en point, c'était la seule chose à faire

Pour moi, oui. Attendre, ne pas céder, voir, en parler avec ses camarades Jedi. Là, du premier coup, c'est trop 'facile" à mon sens. :neutre:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7013
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar LL-8 » Dim 30 Juil 2017 - 23:36   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/2ème Partie]

darkCedric a écrit:Eluar, je connais la technique hein :transpire: Bon, moi c'est avec le verbe "vendre".


Le problème avec "vendre", tu n'entends pas le féminin ^^ vendu/vendue ; pris/prise
C'est pareil avec "battre", voilà pourquoi on te conseille " prendre" :D
"Toujours en mouvement est l'avenir."
FanFic' : Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (En collaboration avec Mandoad)
Nouvelle : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1086
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Lun 31 Juil 2017 - 12:10   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/2ème Partie]

Pourtant ça fait prendu / prendue, non ? Non ? :ange:
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar Darth Eluar » Lun 31 Juil 2017 - 17:52   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/2ème Partie]

Zèd-3 Èt a écrit:Pourtant ça fait prendu / prendue, non ? Non ? :ange:

Je lance encore les rires enregistrés ? :P

darkCedric a écrit:
Darth Eluar a écrit:Attention aux coquilles, cependant, notamment des verbes qui sont à l'infinitif alors qu'ils ne devraient pas l'être. N'hésite pas à te relire attentivement et remplacer mentalement par un verbe comme "prendre". :wink:


Eluar, je connais la technique hein :transpire: Bon, moi c'est avec le verbe "vendre".

Dans ce cas, la première partie de ma phrase est toujours valable, n'hésite pas à te relire plusieurs fois. :wink:
Les vrais héros n'ont qu'un point commun : ils ne se battent que pour la dignité des faibles.
Fan fiction : La Tourmente de l'Ordre (Tome 1 terminé)
Staffeur Fan-Fics
Darth Eluar
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1782
Enregistré le: 08 Jan 2016
Localisation: Impossible à déterminer, faute de connexion stable. Veuillez réessayer ultérieurement.
 

Messagepar Zèd-3 Èt » Lun 31 Juil 2017 - 17:56   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/2ème Partie]

Darth Eluar a écrit:Je lance encore les rires enregistrés ? :P

Non, ça ira pour cette fois :D

darkCedric a écrit:Bein, la tuer dans son sommeil en sachant que son dernier souvenir sont des éclairs la transperçant...

Histoire que son dernier souvenir soit le mensonge de Besna qui lui dit que tout va bien ?
Quand un ouvrier a travaillé dix-huit heures, quand un peuple a travaillé dix-huit siècles et qu'ils ont, l'un et l'autre, reçu leur paiement, allez donc essayer d'arracher à cet ouvrier son salaire et à ce peuple sa République !
Victor Hugo
Zèd-3 Èt
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2927
Enregistré le: 01 Avr 2015
Localisation: Probablement en train de lire un bon livre au fond de mon lit alors que je devrais étudier...
 

Messagepar darkCedric » Lun 31 Juil 2017 - 18:47   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/2ème Partie]

Zèd-3 Èt a écrit:
darkCedric a écrit:Bein, la tuer dans son sommeil en sachant que son dernier souvenir sont des éclairs la transperçant...

Histoire que son dernier souvenir soit le mensonge de Besna qui lui dit que tout va bien ?


Bein oui :D
« Tout cul tendu mérite son dû »

Le Règne de Grievous - Moi, assassin
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3456
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar mat-vador » Lun 31 Juil 2017 - 18:59   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13/2ème Partie]

darkCedric a écrit:Bein oui :D


Petit sadique va :P .
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2702
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar JjabaGanjja le Jawa » Mar 01 Aoû 2017 - 17:01   Sujet: Re: Le règne de Grievous [Chapitre 13]

Chap13 part2 : lu !!!
Bon chapitre, mais pour moi c'est pas le meilleur....
Je rejoins mes camarades dans la facilité de Besna à tuer la môme.

J'ai voté Grievous (son nom est dans le titre quand même) et Cerid pour l'enflure qu'il est !!!
Mais avec ton sondage, ça voudrait donc dire que Ani n'est pas mort.... Cachotier !!!
Ces Jawas sont immondes, je ne peux pas les sentir ! ( 6-PO dans ANH )
JjabaGanjja le Jawa
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 485
Enregistré le: 12 Déc 2008
Localisation: Vous aimeriez le savoir ? ... Non ?... Ah bon ...
 

PrécédenteSuivante

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations