Informations

IMPORTANT : pour que la participation de chacun aux discussions reste un plaisir : petit rappel sur les règles du forum

Vauriens, Rebelles et Cartels

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films et sur les séries sont interdits dans ce forum.

Messagepar Mandoad » Jeu 06 Jan 2022 - 18:06   Sujet: Vauriens, Rebelles et Cartels

Rebonjour à tous !

Je crois que cela fait maintenant un petit moment ou même plutôt un trop long moment que je n'ai pas débarqué dans cette section. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il y en a des nouveaux textes qui s'annoncent sympathiques à lire. Il va falloir que j'aille faire un tour dans le secteur, maintenant que j'ai un poil plus de temps !

Mais bon, après, pas besoin que je crée un topic juste pour dire "coucou, je vais tenter d'être de nouveau un peu plus actif dans le coin!". Non, la raison est que je travaille sur un nouveau projet d'écriture depuis quelques mois, que j'ai écrit toute ma feuille de route et que je voulais venir poster la fan-fic' ici une fois fini. Sauf que, comme pour "Une Lueur dans l'Obscurité", je traine sur l'écriture des chapitres quand j'essaie de prendre de l'avance. J'ai donc décidé de venir commencer à poster cette histoire d'ici une semaine (à raison d'un chapitre par semaine, si j'arrive à retrouver le rythme) en espérant que la pression me pousse à me bouger un peu. Donc voilà, alors assez parlé de la raison de mon retour, ce qui vous intéresse est sûrement: De quoi ça va parler ?

Le titre vous en dit assez. On quitte les Jedi et on retourne dans le monde de la pègre (parce que j'adore écrire dessus) !
La semaine prochaine, vous découvrirez donc Kuyzen Nimpaloo qui me permettra de débuter ce nouveau chapitre fan-fictionnel ici. Donc, sans plus attendre, un petit texte déroulant non-déroulant ! Musique !


Vauriens, Rebelles et Cartels


Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine....

C'est la guerre des gangs ! L'étau impérial se resserre autour des cartels les plus puissants de la galaxie. Autrefois toute puissantes, ces redoutables organisations voient leurs précieuses ressources convoitées par le désormais confortablement installé EMPIRE GALACTIQUE. La chute de plusieurs d'entre-elles laisse désormais le champ libre aux redoutables CARTELS DES HUTTS ou à l'AUBE ECARLATE, qui tente désespérément de faire taire les rumeurs de disparition de leur leader, pour se renforcer. Loin de s'avouer vaincus, ces syndicats criminels se tournent maintenant vers les mondes abandonné par le SENAT IMPERIAL, afin de leur imposer leur protection. Au sein d'un conflit perturbant l'ordre galactique, un murmure s'éveille pourtant, loin de la poigne impériale ou de l'avarice criminelle, une lueur d'espoir prête à se confronter à l'obscurité...


Chapitre 1 - Chapitre 2 - Chapitre 3
Modifié en dernier par Mandoad le Ven 28 Jan 2022 - 15:37, modifié 2 fois.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1187
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 06 Jan 2022 - 18:57   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Mandoad est de retour ! Joie ! :love:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7243
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Jeu 06 Jan 2022 - 19:13   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

He's return :love: :D !!

Quand commence la publication ?
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2821
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 06 Jan 2022 - 19:38   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Réponse ci-dessous l'ami ! :wink:

Mandoad a écrit:J'ai donc décidé de venir commencer à poster cette histoire d'ici une semaine (à raison d'un chapitre par semaine, si j'arrive à retrouver le rythme) en espérant que la pression me pousse à me bouger un peu.
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7243
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar mat-vador » Jeu 06 Jan 2022 - 21:08   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Et j'ai encore lu trop vite :paf:
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2821
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar GTZL1 » Jeu 06 Jan 2022 - 21:58   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Je me réjouis de découvrir ce récit !
"Nous sommes tous la République."


Fan-fics: Le Secret de Ryloth, Je vous l'avais dit, Zolta : premières armes
GTZL1
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 982
Enregistré le: 09 Avr 2020
Localisation: flying Maul's Gauntlet
 

Messagepar Den » Ven 07 Jan 2022 - 16:50   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Eh bien, eh bien! En voilà une excellente surprise!! :)

Bonne continuation! Que la motivation soit avec toi! Et surtout plein de lecteurs! ;)

Dès que j'ai terminé les précédents tomes, je m'attaque à celui-ci! :wink: (Si, si, je lirai tout ça! :o )

En tout cas, c'est un plaisir de te retrouver sur le forum, Mandoad!
"Vergere m'a appris à embrasser la douleur et à m'y soumettre. J'en ai fait une partie de moi-même, une partie que je ne pourrai ni combattre, ni nier." Jacen Solo
Den
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5776
Enregistré le: 05 Fév 2006
Localisation: Voyage à travers la galaxie...
 

Messagepar LL-8 » Dim 09 Jan 2022 - 14:55   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

J'ai pas posté depuis un moment, mais clairement, ton retour est une nouvelle à laquelle je me dois de réagir !
Trop contente d'avoir du nouveau contenu, hâte de lire tout ça ! (Est-ce qu'on verra Jaden ? :D )
"Mind tricks don't work on me."
Dernière fic' : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1092
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Mandoad » Dim 09 Jan 2022 - 20:55   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Merci à tous pour votre intérêt anticipé ! J'ai même réussi à faire apparaître LL-8, si c'est pas bon signe ça. J'espère donc que cette nouvelle histoire vous plaira. En ce moment, j'arrive au bout du 4e chapitre (sur une quarantaine de prévu), donc j'ai encore de la marge avant de paniquer.

Pour information, je vais poster le premier chapitre vendredi (je mets en gras + italique spécialement pour toi, mat :wink: ).
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1187
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Jeu 13 Jan 2022 - 16:20   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Rebonjour à tous !

Mauvaise nouvelle: Je vais être bien occupé par le boulot demain et jusqu'à samedi matin, donc impossibilité de poster vendredi comme promis.
Bonne nouvelle : Plutôt que d'attendre samedi, je vais poster le premier chapitre aujourd'hui !

Bonne lecture et bonne découverte de cette nouvelle aventure !

Chapitre 1


6 av.BY
Nar Shaddaa, Système Y’Toub


Nar Shaddaa, la Lune des contrebandiers, simple satellite d’un système contenant de plus grandes planètes, elle en demeurait pourtant le joyau. Sphère de lumière parsemée de riches veines de luxe et de luxure, le nouveau venu s’y sentait happé, comme l’hétérocère l’était, fasciné par les éclats artificiels. Les néons répandus à outrance dans les plus hautes sphères, indiquant un casino flottant ou des clubs de divertissements attiraient le voyageur épuisé en manque d’affectueuse reconnaissance de ses efforts. Ils présentaient, ainsi, l’exacte et même fonction pour des êtres doués d’une plus grande conscience que ces insectes. Sur les quelques plateformes d’atterrissage les plus en évidences, minaudaient des créatures de rêves de tous les genres et espèces que la galaxie avait à proposer. Elles ne faisaient que renforcer un accueil qui invitait à embrasser ce que ce monde de toutes les possibilités avait à offrir. Nar Shaddaa, lorsque l’on n’y mettait le pied, on ne voulait plus en partir. C’était, à quelques mots près, ce que le panneau rose présentant une Mirialan et une Twi’lek peu vêtues, adossées l’une à l’autre dans une position suggestive indiquait. Kuyzen Nimpaloo y jeta un regard presque amusé en repensant à ce que ce genre de publicité avait provoqué chez lui lors de sa première visite sur la Lune des contrebandiers.
Espoir, excitation, la promesse d’une vie d’aventure qui allait s’ouvrir à moi. Jeune imbécile…
Aujourd’hui, il n’était plus ce naïf aux traits juvéniles ne possédant qu’une chemise, un pantalon et un vieux blaster. En dix années, le gamin originaire de Dantooine qu’il était avait évolué et mûri, endurci par les épreuves et la dure réalité. La cicatrice qui parcourait le milieu de son front, jusqu’à sa tempe gauche pour venir finalement disparaître sous un veston noir n’était que l’un de ces signes visible de ce changement. Pourtant, on ne le dévisageait pas, les cheveux noirs coiffées en brosse, les yeux d’un gris intense, ainsi que son visage marqué aux traits sévères étaient d’une extrême banalité dans ce secteur. Il n’était ni craint, ni respecté, mais se fondait dans la masse, ce qui convenait parfaitement à l’humain.
— Attendez !
Le cri provenait d’une ruelle sur sa droite, mais ne lui fit pas ralentir son pas pour autant. Le bruit de craquement qu’il savait être celui d’un radius, ou peut-être un péroné, qui se brisait sous les coups ne lui était plus étranger. C’était sûrement la troisième fois qu’il le percevait depuis qu’il était sorti du petit appartement qu’il louait pour la semaine et il avait entendu d’autre sons biens moins agréables lors de son trajet. Sa vitesse ne changea pas, ni même son expression, car il avait très vite appris la vérité sur ce monde.
Nar Shaddaa, la Lune des contrebandiers, simple satellite d’un système contenant de plus grandes planètes, elle en demeurait pourtant le joyau dissimulant la pourriture la plus nauséabonde de la galaxie. Sphère de lumière parsemée de veines baignées du sang de ceux qui s’y étaient retrouvés happés, tels le pauvre hétérocère qui venait se griller intentionnellement contre le piège mortel d’un éclat artificiel. Les néons répandus à outrance dans les plus hautes sphères, les casinos flottants et les clubs de divertissements ne faisaient que masquer les ténèbres qui constituaient la planète. Le voyageur épuisé en manque d’affectueuse reconnaissance de ses efforts et attiré, démontrant une conscience équivalente à ces insectes, finissait avalé par l’obscurité, aveuglé par des promesses de lumières qu’il n’avait pas assez craint. Sur les quelques plateformes d’atterrissage les plus en évidences, minaudaient des créatures de rêves de tous les genres et espèces que la galaxie avait à proposer. Elles n’étaient qu’une illusion, une porte sur l’abîme ayant l’apparence d’un jardin de toutes les récompenses. Nar Shaddaa, lorsque l’on n’y mettait le pied, on pouvait ne plus en partir. C’était, à quelques mots prêts, ce que le panneau rose présentant une Mirialan et une Twi’lek peu vêtues, adossées l’une à l’autre dans une position suggestive aurait dû indiquer.
Seuls les Hutts en sortent gagnants.
C’était la première chose qu’il avait apprise en accostant. Il ne lui avait fallu que quelques dizaines de minutes pour perdre ses maigres provisions, ainsi que l’ensemble de ses crédits. Son blaster, il ne l’avait conservé que parce qu’il l’avait lâché dans une ruelle en fuyant trois membres d’un gang insignifiant. Ses habits, alors troués et tâchés de sang et aujourd’hui brûlés avec ce qu’il restait de son passé, ne lui était restés qu’en raison de leur aspect encore plus pouilleux que ceux que portaient ses agresseurs. Il n’y avait pas eu d’agents de sécurité auprès de qui se rendre, personne pour le protéger, pour le soigner ou même l’héberger. Seuls les Hutts bénéficiaient des services de ce qui portait le nom de « forces de l’ordre », mais s’apparentaient plus à des milices de mercenaires grassement payés. Seul, il avait atterri dans certains des quartiers les plus malfamés de cette lune qui digérait lentement les rêves et les corps, puis elle l’avait recraché après trois années. Il était remonté vers la surface profondément changé dans sa chair et son esprit. Il avait forgé sa volonté, guidé par sa fureur et son désir de survie et avait réussi. Il avait survécu à Nar Shaddaa et son pas pourtant banal était désormais empli de sa détermination de profiter de ces lumières attirantes qu’il savait désormais démasquer. Lorsqu’il arriva en face du Sanctuaire de Zyo, un nom particulièrement pompeux qui convenait parfaitement au Hutt mineur qui le possédait, il ne ralentit pas à la vue du vigil, un Weequay plus corpulent que la moyenne. Celui-ci, après lui avoir jeté un bref regard, s’écarta pour le laisser passer sous les yeux médusés d’une file de jeunes imbéciles.
— Et pourquoi lui peut rentrer ?!
La phrase stoppa Nimpaloo qui fit volte-face transperçant le Zabrak de près de dix ans son cadet. L’humain n’eut pas le temps de lire la terreur dans les yeux de l’inconscient avant qu’il ne l’attrape par la gorge de sa main gauche et ne le frappe au visage une première, puis une seconde fois. Il entendit un craquement sec aux deux impacts et sentit la chaleur du sang entre ses doigts, puis il desserra ses deux poings. L’autre s’effondra comme une poupée de chiffon. Kuyzen ignorait s’il était mort ou non et, en toute honnêteté, il ne s’en préoccupait pas. Personne ne lui demanderait des comptes. Personne ne lui poserait de question. Personne ne ferait même que prétendre s’en soucier. D’un geste sec, il s’empara de l’écharpe de la compagne du jeune imbécile étendu sur le sol. Pétrifiée, elle ne put que le regarder s’essuyer les mains, ainsi que son visage éclaboussé à la suite des deux puissants impacts, puis il la lui rendit.
— Voilà pourquoi, se contenta-t-il de répondre plus à l’attention de la foule que du Zabrak qui ne l’entendait certainement pas.
Alors qu’il rentrait, il croisa un humain au crâne rasé en tenue sombre. Sans doute allait-il s’occuper de son adversaire de quelques secondes pour le balancer à un endroit où il dérangerait moins. Après tout, Zyo avait une réputation à maintenir pour son club et un corps ensanglanté n’attirait pas toujours la clientèle qu’il recherchait.
Sans compter que la situation actuelle présente tant de nouvelles opportunités que de menaces pour cette limace baveuse.
La musique qui atteignait ses tympans avec une violence toujours renforcée, le coupa de ces pensées. Il n’était pas là pour y penser, pas aujourd’hui. Certes les offres d’emploi se faisaient de plus en plus nombreuses avec la guerre que les divers cartels se livraient, mais il était en vacances grâce aux derniers contrats juteux qu’il avait accompli. L’un d’eux, qui s’était déroulé sur cette lune, avait même failli lui couter définitivement la vie en raison de la rétention d’informations dont avait preuve son employeur.
Sale larve narcissique.
Non, ce soir, il ne prendrait aucun contrat. Il venait au Sanctuaire de Zyo pour se détendre. Certains produits l’y aiderait, puis l’une des charmantes employées du lieu ou peut-être simplement l’une des clientes permettrait de lui offrir cette affectueuse reconnaissance qu’il méritait. La fréquence des basses, bien que douces, lui rappelait un champ de bataille et le maintenaient aux aguets ce qui, en un tel lieu, était plutôt une bonne chose. Pourtant, ce n’était pas ce qu’il recherchait. Son regard parcouru la salle principale de l’établissement qu’il affectionnait. Évidemment, la première chose qui attira son regard était les multiples podiums sur lesquels se déhanchaient divers professionnels d’origines variées. Son regard s’arrêta néanmoins sur l’humaine aux longs cheveux de feu et au teint mat qui effectuaient une danse entremêlant lascivité et gestes techniques des plus impressionnants. Millie était sa préférée, mais elle coûtait cher. Il sourit. Peu importait, il avait gagné de nombreux crédits et il ne désirait pas la mettre hors de sa portée aussi tôt dans la soirée. Alors que son regard se tournait vers le bar illuminé de spots violacés, il vit l’humain qui se rapprochait de lui dans une démarche emplie de la politesse due à son rôle. L’individu, qui arborait une tenue scintillante contrastant avec ses longs cheveux noirs, l’enlaça immédiatement et il grogna, appréciant peu le geste, mais le supportant en raison des avantages que ce court instant de sacrifice de son espace vital lui conférait.
— Kuyzen mon ami ! s’exclama l’autre d’une voix suffisamment forte pour couvrir le rythme intense de la musique. Je suis tellement heureux de ta fidélité. J’ai entendu ce qui t’es arrivé sur Coruscant, quoiqu’après toute cette affaire d’il y a deux mois avec Torga, je suis sûr que ce n’était qu’une formalité.
— Ma table, Tommin ? se contenta de répondre le mercenaire sur un ton qui décrivait parfaitement son absence d’envie de discuter de son travail.
Tommin ne s’en formalisa pas et fit preuve du professionnalisme qui le caractérisait. Le gérant du club était une vraie fouine, mais savait reconnaître les moments où il devait éviter de faire ressortir ce trait de sa personnalité. Pour Nimpaloo, il s’agissait d’une preuve d’intelligence ou peut-être n’était-ce qu’une stratégie qui lui permettrait d’obtenir de nouvelles informations dans un futur proche, lorsqu’il aurait l’esprit plus embrumé. Il observa l’homme aux cheveux sombres parfaitement peignés partir seul, attendant son signal. Il avait repéré la table qui lui était réservée plus en retrait, évidemment, mais il savait que les gorilles de Tommin lui serraient tomber dessus s’il avait essayé de s’y rendre. Son impatience ne valait pas quelques cicatrices supplémentaires ainsi qu’un bannissement, aussi avait-il accepté de se prêter au petit jeu protocolaire du gérant qui tenait à la réputation d’établissement respectable, selon les standards de Nar Shaddaa, du Sanctuaire. Après tout, Zyo ne faisait que de très rares apparitions et le véritable maître du lieu était l’humain à la tenue brillante. Ce dernier s’arrêta à une table sur laquelle était disposés plusieurs tubes emplis de substances colorées que Kuyzen connaissait parfaitement.
Des bâtons de la mort. Tu es attentif, petite fouine.
Le sourire de son guide s’agrandit lorsqu’il réalisa qu’il avait vu juste et le mercenaire jura intérieurement en réalisant qu’il venait de confirmer une de ses faiblesses à l’un des revendeurs d’information le plus dangereux du secteur. Pour masquer sa frustration, il s’empressa de s’asseoir. L’expression emplie de supériorité de Tommin s’atténua et il claqua des doigts avec autorité. Une jeune Twi’lek à la peau presque aussi sombre que de l’ambre s’avança avec une grâce féline. Peu vêtue, elle présentait un sourire qu’elle avait sûrement passé des mois à entraîner avant d’être lâchées dans ce que Kuyzen appelait la « Fosse aux Nexus ».
— Voici Kilviia, expliqua Tommin. Si tu as besoin de quoi que ce soit, tu n’as qu’à lui faire ce ligne et elle répondra à toutes tes demandes.
— Toutes ? s’intéressa Kuyzen.
L’expression chaleureuse de la non-humaine diminua de manière presque imperceptible et son patron eut un petit rire amusé.
— Kilviia est serveuse, mon ami mais, si tu veux des services supplémentaires, tu peux toujours payer pour l’une des catégories plus… prestigieuses, si tu en as les moyens.
Kuyzen réfréna l’envie de faire subir à cet homme le même sort qu’il avait réservé au Zabrak un instant plus tôt. Il ne se laisserait pas entraîner inutilement vers ce qu’il savait être une situation particulièrement douloureuse pour lui et se contenta de sourire à son tour.
— Merci, mon ami. Je vais commencer par prendre un brandy corellien et je vais réfléchir à ton offre.
Kilviia s’inclina en partant en direction du bar, très vite suivie par Tommin qui s’empressa d’aller charmer d’autres clients plus fortunés que le mercenaire ne l’était.
Sale petit rat à la botte d’une limace. Tu ferais moins le malin à l’extérieur de ton précieux club protégé par ta petite armée.
Sentant la frustration monter en lui, il décida que la meilleure façon de contrebalancer ses émotions négatives étaient, encore une fois, de se rabattre sur les petites fioles aux étonnants pouvoirs disposées devant lui. Son regard se posa sur un flacon dont la teinte lui rappelait celle d’une améthyste rodienne. Ses doigts s’en saisirent avant de l’ouvrir, lui offrant ainsi accès au précieux contenu qu’il s’empressa de mélanger à l’un des verres d’alcool spécialement prévu à cet effet. Contrairement à la majorité des addicts, il privilégiait une méthode qui, selon lui, le rendait moins pitoyable que ceux se servant de l’habituelle seringue. Il n’était pas dépendant à ce produit. Il n’en avait besoin que pour se détendre, réfléchir, remettre son esprit à zéro. Il n’était pas accro à cette mort en tube ou, du moins, il préférait s’en convaincre. Le mélange de drogues légales et illégales glissa dans sa gorge avec le picotement brûlant caractéristique de l’alcool bon marché associé à la douceur des fruits qui y avaient été ajoutés. Le tout avait le goût d’un cocktail simple et cela lui convenait.
Je ne suis pas accro.
Très vite une sensation de bien-être s’empara de lui. Les lumières se firent plus vivent, la musique plus lente, comme si le monde devenait enfin plus perceptible autour de lui. Il se laissa glisser sur le canapé qu’il occupait, respirant plus calmement et sourit. Le bruit d’un verre que l’on posait sur sa table lui sembla être celui d’un carillon que l’on faisait sonner, son écho se répercutant contre son esprit. Il reconnut sans peine la démarche chaloupée de Kilviia qui s’éloignait sans un mot. L’effet dura un instant, trop court à son goût, et il se retint de se saisir d’une autre fiole. Il savait que Tommin l’observait, guettait ses action, enregistrait ses faiblesses. Kuyzen ne lui donnerait pas le plaisir de s’exposer plus que nécessaire et il se redressa pour se saisir du brandy devant lui. Sa main trembla un instant et il serra les dents. Le mercenaire leva les yeux. Le gérant était occupé à parader auprès d’un Ithorien et n’avait sans doute pas remarqué ce léger faux pas.
Tant mieux.
Il se saisit du verre cristallin remplit d’un liquide ambré qu’il affectionnait particulièrement, mais il n’en prit pas une gorgée. Il ferma les yeux et se contenta d’humer les vapeurs qui s’en échappaient. Une odeur boisée et fumée arriva rapidement à ses narines. Lorsqu’il les rouvrit, il chercha Millie du regard, toujours hésitant à dépenser ses crédits durement gagné pour se payer un court instant en sa compagnie. Il secoua la tête. Il était encore tôt et il décida d’observer son entourage varié. Ses yeux s’arrêtèrent sur une humaine. Vêtue d’un veston bleu sombre porté sur une tenue ébène, elle avait le teint pâle et les cheveux roux. Bien que trop courte à son goût au niveau de la tempe gauche, l’autre partie de sa chevelure, plus longue, était coiffée de façon à retomber sur le côté droit de son visage. Elle avait suffi à capter son attention une fraction de seconde pour la simple raison qu’elle le dévisageait intensément. Kuyzen ne se rappelait pas l’avoir déjà vue ici au club et cela l’intrigua un peu plus. La jeune femme se leva, sans le lâcher du regard, s’avança dans sa direction. Il sourit, mais se concentra à nouveau sur sa boisson.
Inutile de lui faire penser qu’elle est plus intéressante que d’autres personnes ici.
Il fit tourner le liquide ambré dans son verre, comme s’il espérait en améliorer le contenu à chaque mouvement. Du coin de l’œil il aperçut la femme s’approcher, mais il ne se tourna pas immédiatement.
— Vous cherchez quelqu’un ? demanda une voix féminine dans laquelle transparaissait une certaine naïveté.
Il se décida à observer la nouvelle venue. Sans avoir la même beauté que Millie ou la plupart des danseuses du club, elle suffisait à attirer l’intérêt. Son visage parsemé de taches de rousseur trahissait sa jeunesse. Elle ne devait pas avoir beaucoup plus de vingt ans. Toutefois, son regard émeraude était plus surprenant, plus dur, et lui soufflait de ne pas s’arrêter aux apparences. Le mercenaire ne se priva pas de jeter un regard plus détaillé sur celle qui se tenait en face de lui. Elle était fine et n’arborait pas les formes voluptueuses qu’il cherchait généralement. De plus, sa tenue ne mettait vraisemblablement pas tous ses atouts en valeurs.
Elle ne travaille définitivement pas ici. Soit elle cherche un peu d’excitation, soit elle me cherchait spécifiquement. Dans les deux cas, je dois me méfier. Dans les deux cas, il est possible de passer une nuit intéressante.
— Ne cherche-t-on pas toujours quelqu’un ? répondit-il souriant en indiquant une place à ses côtés.
À sa surprise, la rousse s’installa, non pas sur le canapé, mais sur un siège situé face à lui. Elle adopta immédiatement une posture décontractée, la jambe gauche croisée au-dessus de la droite et le sourire du mercenaire se crispa. Elle n’était définitivement ni une danseuse, ni une serveuse, pourtant quelque chose dans son attitude le perturbait. Derrière le comportement confiant, il discernait une autre chose qu’elle souhaitait dissimuler, une certaine prestance à laquelle il n’était que rarement confronté.
— Laissez-moi deviner, se força-t-il en prenant une gorgée de brandy, affaire et non pas plaisir.
— Je suis si transparente ?
Il s’avança, autant pour mieux entendre l’inconnue que pour tenter de l’intimider.
— Vous n’avez même pas fait l’effort de paraître idiote, se contenta-t-il de répondre. Qu’est-ce que vous voulez ?
Le ton qu’il avait utilisé était suffisamment sec pour faire comprendre qu’il ne désirait pas perdre son temps. À vrai dire, il hésitait à l’expulser comme l’autorisait son privilège temporaire de VIP.
— Vous avez travaillé pour Aucius Piell, récemment, si mes sources sont correctes.
Kuyzen grimaça et se tendit un peu, redoutant un piège. Il avait effectivement effectué un contrat temporaire pour l’architecte renommé, un contrat qui avait tourné à la catastrophe. Seule sa paie particulièrement conséquente et payée en avance l’empêchait de considérer l’affaire comme un échec total.
— C’est lui qui vous envoie ou Torga ?
La femme au veston bleu eut un sourire.
— Vous pouvez vous détendre, je ne cherche que des informations.
Pour faire bonne mesure, elle jeta quelques crédits sur la table. La somme était assez conséquente pour attirer l’attention de l’homme, mais pas suffisante pour qu’il ne dise quoique ce soit pouvant lui attirer des ennuis. Aucius et plus particulièrement Torga le Hutt avaient beau avoir essuyé un revers particulièrement sévère récemment, ils n’en demeuraient pas moins dangereux. Il décida, toutefois, d’empoigner l’argent.
— Quel type d’information ?
Il n’écoutait plus la musique, quelque chose avait changé dans l’expression de la jeune femme suite à sa relative docilité et il put percevoir une certaine forme d’anxiété se dessiner sur ses traits. Visiblement, elle n’était pas aussi sereine qu’elle voulait le lui faire croire et cela amusa l’homme de main.
— D’après mes renseignements, vous faisiez partie de l’équipe en charge de la sécurité sur le Nebulus. C’est exact ?
Kuyzen, plus détendu, reprit une gorgée.
— Sale affaire, mais vos sources ne se sont pas trompées.
La posture de l’humaine changea à nouveau et il finit par comprendre ce qu’elle cherchait à cacher. Malgré l’apparence dure qu’elle tentait de se donner, elle ne pouvait pas dissimuler sa véritable nature et ses manières aristocratiques et il faillit éclater de rire.
— Il faut en avoir une certaine paire pour que quelqu’un comme vous descende dans les bas-fonds de Nar Shaddaa, s’amusa-t-il alors que la femme palissait un peu. Laissez-moi deviner vous aviez des objets de valeurs sur ce train ? Si c’est le cas, désolé de vous décevoir, mais une bonne moitié a été pulvérisée et l’autre a fini perdue dans les bas-fonds.
— À cause du braquage ?
Le ton de la femme était plus insistant et, visiblement, elle ne semblait pas du tout intéressée par la perte du trésor stocké sur le Nebulus.
— Qu’est-ce que vous voulez savoir ?
Un sentiment désagréable s’empara de lui. Il pensait avoir cerné l’humaine aux cheveux roux, mais elle le surprenait une fois de plus. Il détestait ne pas contrôler totalement la situation et elle en profita.
— Vous avez traqué le responsable.
Il ne s’agissait pas d’une question. Elle était réellement bien informée et il n’aimait pas ça et cela même si le dénouement n’allait pas lui porter à conséquence. Non, il n’aimait pas cette conversation, car cela voulait dire que des contrats secrets avaient bien trop fuité à son goût et qu’il allait devoir se montrer plus prudent.
— Vous en savez plus que je ne l’aurais pensé, mais vous n’avez pas répondu à ma question. Que voulez-vous savoir ?
Évidemment, il savait déjà ce que l’humaine désirait connaître sans toutefois chercher à le comprendre. Sa réponse la décevrait certainement et il sourit avec anticipation.
— Dawnwalker. Je veux savoir où se trouve Jaden Dawnwalker.
Il éclata de rire. Finalement, elle était bel et bien prévisible et le regard stupéfait qui se trouvait face à lui l’amusa encore plus.
— Jaden Dawnwalker ? Jaden Dawnwalker est mort, ma belle.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1187
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar GTZL1 » Jeu 13 Jan 2022 - 18:21   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Lu !

Alors... l'intro avec la description en miroir, c'est juste du génie :love:. Bravo pour ça !

Quant au personnage principal, il est pour l'instant presque plus proche de la vraie ordure (la scène avec le zabrak :shock:) que de l'antihéros. Tu as titillé ma curiosité à son sujet et j'attends d'en savoir plus. :)
L'ambiance dans le club est très bien décrite, on s'imagine facilement l'endroit. Il ne manque plus qu'Aria dans sa loge :whistle:

Et à la fin, il y a le lien avec tes autres écrits. Il me semble que je les ai tous lus... mais je t'avoue ne plus savoir si Jaden est effectivement mort ou pas à l'heure actuelle. Si jamais, c'est quel récit qu'il faut relire ?

Bref, vivement la suite :oui:
"Nous sommes tous la République."


Fan-fics: Le Secret de Ryloth, Je vous l'avais dit, Zolta : premières armes
GTZL1
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 982
Enregistré le: 09 Avr 2020
Localisation: flying Maul's Gauntlet
 

Messagepar mat-vador » Jeu 13 Jan 2022 - 18:47   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Lu !

La fin de ce premier chapitre est très bien amenée après avoir retrouvé l'ambiance glauque de Nar Shaddaa :sournois: !

Je suis déjà impatient de découvrir le prochain chapitre !

La suite :oui: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2821
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar L2-D2 » Jeu 13 Jan 2022 - 19:11   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

GTZL1 a écrit:Et à la fin, il y a le lien avec tes autres écrits. Il me semble que je les ai tous lus... mais je t'avoue ne plus savoir si Jaden est effectivement mort ou pas à l'heure actuelle. Si jamais, c'est quel récit qu'il faut relire ?

Dans mon souvenir, Jaden n'est pas mort mais étant donné qu'il a retrouvé sa soeur, peut-être a-t-il repris son nom de naissance ? D'où le fait que "Jaden" serait mort... :think:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7243
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar LL-8 » Jeu 13 Jan 2022 - 19:19   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Ce premier chapitre est tout bonnement excellent.
J'aime vraiment beaucoup ce petit Mandoad-verse que tu nous fais. Il est super cohérent, et très riche.
Et le monde de la pègre est définitivement ton meilleur univers. Nar Shaddaa est super bien retranscrite, comme à l'accoutumée, et tu nous fais vite rentrer dans la tête de ton personnage. J'accroche vraiment à Kuyzen ! Hâte de voir le passé que tu lui as construit.

On reprend donc juste après les événements de Hajoo & Jaden ! C'est trop cool. A la mention "rebelles" dans le titre, je me suis douté qu'on aurait droit à une référence, mais alors là on reprend carrément après !

Pour ceux qui ont pas tout lu, Vauriens et Hors-la-loi se terminait en 8BBY. On retrouvait ensuite Jaden dans Hajoo et Jaden (écrit avant, si mes souvenirs sont bons) qui se déroule en 6 BBY où il fait équipe avec une locale pour le braquage en question. Et là, on se retrouve tout de suite après, en 6BBY. Vous suivez ? :x :D Donc, non, il n'est pas mort... J'aurais fait une crise cardiaque sinon :D

Je me demande si tu réussiras à caser des références à Une lueur dans l'obscurité... :think:
Hâte de voir la suite !
"Mind tricks don't work on me."
Dernière fic' : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1092
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Mandoad » Jeu 13 Jan 2022 - 20:57   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Eh beh... Je ne m'attendais pas à vous voir débarquer aussi vite, ça fait grandement plaisir.

Que dire... Que dire...

GTZL1 a écrit:Alors... l'intro avec la description en miroir, c'est juste du génie. Bravo pour ça !

Parfois, j'ai des fulgurances comme ça. Merci pour le commentaire, j'avoue que j'étais assez fier de cet aspect. Content que cela t'ait plu aussi. :)

GTZL1 a écrit:L'ambiance dans le club est très bien décrite, on s'imagine facilement l'endroit. Il ne manque plus qu'Aria dans sa loge

Si elle était là, je pense qu'il y en aurait un qui se serait pris une petite frappe biotique avant de tenter quoi que ce soit :D

mat-vador a écrit:La fin de ce premier chapitre est très bien amenée après avoir retrouvé l'ambiance glauque de Nar Shaddaa !

J'ai tellement eu de plaisir à retrouver cette petite lune et son atmosphère mêlée de glauque et de luxe honnêtement.

LL-8 a écrit:On reprend donc juste après les événements de Hajoo & Jaden ! C'est trop cool. A la mention "rebelles" dans le titre, je me suis douté qu'on aurait droit à une référence, mais alors là on reprend carrément après !

Alors, je ne te l'avais pas dit à l'époque, mais plusieurs trucs que j'ai placé dans notre collab' et surtout sa conclusion ont été faits en ayant ce projet en tête :siffle:

Sinon que dire du reste de tes commentaires LL-8, si ce n'est qu'ils me vont droits au coeur. C'est d'autant plus super de voir que tu as gardé une parfaite idée de la temporalité, malgré quelques aller-retours dans la timeline.

Maintenant, pour répondre à la question que se posaient L2 et GTZL1: Ne cherchez pas, la mort de Jaden n'est écrite dans aucun de mes précédents projets publiés.

Bref, merci pour vos commentaires qui font toujours plaisir à lire. En vous parcourant, je pense déjà que vous serez emballés sur certains points, déçus sur d'autres, mais j'espère que le voyage et les personnages vous plairont et que vous avez bien suivi les miettes depuis quatre ans. :wink:

La semaine prochaine, on enchaine !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1187
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar LL-8 » Jeu 13 Jan 2022 - 21:18   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Mandoad a écrit:Maintenant, pour répondre à la question que se posaient L2 et GTZL1: Ne cherchez pas, la mort de Jaden n'est écrite dans aucun de mes précédents projets publiés.

Crise cardiaque évitée!
"Mind tricks don't work on me."
Dernière fic' : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1092
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar L2-D2 » Ven 14 Jan 2022 - 15:32   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Chapitre 1 lu !

LL-8 a écrit:On reprend donc juste après les événements de Hajoo & Jaden ! C'est trop cool. A la mention "rebelles" dans le titre, je me suis douté qu'on aurait droit à une référence, mais alors là on reprend carrément après !

Ah voilà, c'est ça ! Je me disais bien au fur et à mesure de ma lecture que les événements décrits par la "mystérieuse jeune femme" me disait quelque chose ! :think:

Ce début est vraiment très très efficace, c'est à la fois dense et fluide, avec une très belle description de Nar Shaddaa ! Bon, je pense avoir deviné qui était la jeune femme qui accoste notre mercenaire à la fin du chapitre, pour qui connaît tes précédents récits cela semble évident. Quoique... on n'est pas à l'abri d'une surprise !

Vivement la suite ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7243
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Mandoad » Sam 15 Jan 2022 - 14:29   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Merci du retour L2 !

L2-D2 a écrit:Ce début est vraiment très très efficace, c'est à la fois dense et fluide, avec une très belle description de Nar Shaddaa !


C'est toujours difficile de démarrer un nouveau texte et j'avoue avoir tendance à trop pencher vers la densité, donc le double "très" fait plaisir à lire :)

L2-D2 a écrit: Bon, je pense avoir deviné qui était la jeune femme qui accoste notre mercenaire à la fin du chapitre, pour qui connaît tes précédents récits cela semble évident. Quoique... on n'est pas à l'abri d'une surprise !


Ah ben, on verra si tu es dans le juste ou non par la suite. En tout cas, j'apprécie de lire dans tes commentaires que tu as encore pas mal de parties des histoires précédentes en tête. C'est toujours une crainte avec des publications aussi espacées. :transpire:

Allez, à la semaine prochaine pour la suite !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1187
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar darkCedric » Sam 15 Jan 2022 - 16:47   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Enfin ! Le retour de Mandoad a l'écriture, voilà qui fait plaisir :cute:

J'ai comme l'impression que l'on va retrouver tes héros habituels après la petite interlude jedi. Voilà qui me fait demander si j'ai terminé la lecture de Vauriens et Hors-la-loi : j'avais terminé la 1ère partie, mais aucun souvenirs de la deuxième. Il va falloir que je vérifie ça avant de commencer le premier chapitre.

Bref, attends-toi à me voir trainer de temps en temps par ici :D
« Tout cul tendu mérite son dû »

Amara débarque en section fanfic !
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3479
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar Mandoad » Mer 19 Jan 2022 - 12:56   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Content de te voir par là Obscur Jawa ! Merci de venir faire un tour.

Pour la lecture du 2e tome, c'est simple si un vieux Trandoshan et une Main de l'Empereur te disent quelque chose, c'est que tu as lu, normalement :wink:

À une prochaine donc !

Pour les autres, on se revoit donc vendredi ! :hello:
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1187
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Ven 21 Jan 2022 - 16:01   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Bonjour à tous ! Il est donc l'heure de reprendre là où on s'était arrêté la semaine passée. Bonne lecture!

Chapitre 2


6 av.BY
Nar Shaddaa, Système Y’Toub


Mort. C’était impossible. L’estomac de Dina Serris se retourna et elle dut faire des efforts conséquents pour que le criminel qui se trouvait en face de lui ne le remarque pas. Elle ne voulait pas lui donner une raison supplémentaire de le rendre plus satisfait qu’il ne l’était actuellement. Pourtant, elle ne parvenait pas ignorer les paroles de l’homme à la coupe militaire sombre qu’elle interrogeait. Kuyzen Nimpaloo, gâchette à louer, avait été impliqué dans la traque de Jaden deux mois auparavant et, maintenant, il affirmait que le contrebandier était décédé. Elle serra les dents.
— Je vois que cette information ne vous plait pas particulièrement, s’amusa Nimpaloo en sirotant son brandy. Vous aviez des comptes à régler avec lui ?
Des comptes à régler ?
Jaden était parti de Corellia avec Zoomer du jour au lendemain, sans la prévenir, même Liana n’avait pas été avertie et cette dernière l’avait particulièrement mal pris. Elle se rappelait avoir également éprouvé de la colère, mais aussi de la déception. Le jeune vaurien ne serait jamais parti sans un mot, qui plus est en laissant le Rebelle Rouge à l’astroport. Elles avaient attendu son retour, puis la colère s’était transformée en inquiétude lorsque celui-ci n’était jamais revenu. Elles avaient fini par partir à sa recherche. Quatre jours plus tôt, l’un de leurs informateurs leur avait parlé de l’attaque du train-casino le plus célèbre de l’espace hutt : le Nebulus. Jaden Dawnwalker ne faisait pas dans la demi-mesure et cet incident lui avait peut-être couté la vie à en croire son interlocuteur du moment.
S’il est impliqué directement…
— Non, anticipa-t-il avec une voix dans laquelle transparaissait l’impatience. Je ne l’ai pas tué.
— Qui, alors ? demanda Dina d’une voix plus cassée qu’elle ne l’aurait voulu.
Nimpaloo haussa les épaules avec indifférence.
— Qu’est-ce que j’en sais ? Tout ce que je peux vous dire, c’est que Torga avait mis une prime sur sa tête immédiatement après les événements du Nebulus et qu’elle n’était pas ridicule. Lorsqu’on a remonté sa piste jusque sur Dressel, un chasseur de primes nous avait devancé.
— Et vous avez une preuve de sa mort ?
Le mercenaire commença à tapoter du pied. Dina devait obtenir les informations nécessaires rapidement, avant que l’autre ne décide qu’il perdait son temps.
— Des preuves ? Ce type a humilié l’un des Hutts le plus dangereux que je connaisse et s’est fait coincer, puis plus personne n’a entendu parler de lui. Croyez-moi, il est mort. Maintenant, déclara-t-il en se levant de son siège brusquement, vous m’excuserez mais, à moins que vous ne proposiez d’autres services plus divertissants, j’ai des préoccupations plus importantes que de répondre à vos questions.
La Brentaalienne le dévisagea d’un air dégoûté qui était une réponse on ne peut plus claire.
— Je m’en doutais, déclara Nimpaloo en se dirigeant vers l’autre côté de la salle pour rencontrer une danseuse particulièrement attirante aux cheveux de feu.
Sleemo… Ce genre de personne me répugne.
Elle l’observa encore un instant, jusqu’à ce qu’il ne disparaisse dans un autre couloir en compagnie de l’humaine au teint mat qu’il avait abordée. Dina encaissait encore les informations qu’elle venait d’apprendre lorsque son regard croisa celui d’un Weequay qui se rapprochait d’elle. Immédiatement, elle se leva en lui faisant signe. Visiblement, on ne rigolait pas avec les carrés VIP dans cet établissement. D’un pas plus lent qu’elle ne l’aurait désiré, en raison de la densité accrue de la foule au sein de l’établissement, mais aussi des propositions peu attrayantes qu’elle recevait de la part d’autres clients, elle se dirigea vers la sortie. Peu à peu les senteurs épicées des divers produits consommés dans le club s’atténuèrent, la musique ne devint qu’un battement régulier à ses oreilles et les lumières tamisées violacées furent peu à peu remplacées par l’omniprésence de néons multicolores, les cris des passants et les incessants vrombissements de la circulation. Son regard fut attiré par un jeune Zabrak allongé à l’écart, baignant dans une flaque de sang sombre et partiellement séché. Elle ignorait depuis combien de temps il se trouvait allongé ici, ni s’il était encore vivant, mais elle se retint de lui porter secours. Jaden et Liana lui avaient très vite appris que l’aide sur Nar Shaddaa pouvait apporter plus d’ennuis qu’elle n’en résolvait, aussi se contenta-t-elle de détourner le regard.
Je déteste cette lune. Tout y est pourri et dissimulé derrière des artifices lumineux.
Pourtant, elle avait réalisé que la Lune des Contrebandiers n’était pas une exception et que de nombreux monde qu’elle avait toujours considéré comme civilisés l’étaient beaucoup moins qu’elle ne le pensait. Après tout, elle avait vécu en tant que fille d’un influent sénateur durant la majorité de sa vie et avait eu droit aux privilèges qui y étaient liés. Durant des années, elle n’avait connu que le luxe et le confort de vivre dans une tour d’ivoire. Coruscant était un joyau à ses yeux que seuls des groupes de vauriens et hors-la-loi entachaient par leurs actions. Elle les avaient méprisés, eux qui bouleversaient la stabilité de la galaxie dans laquelle elle vivait, et plus encore lorsqu’ils avaient osé s’en prendre à elle trois ans auparavant. Elle avait méprisé Jaden, ce contrebandier arrogant à la morale douteuse, et plaint Liana, une adolescente qui s’était retrouvée embarquée par une telle personne. Elle avait espéré que son père ou l’Empire la retrouve avant qu’elle ne soit vendue comme servante, esclave ou pire sur un monde comme Nar Shaddaa. Pourtant, rien de cela n’était arrivé. Les deux hors-la-loi ne l’avaient pas offerte à un seigneur du crime, plus surprenant encore, ils lui avaient sauvé la vie plusieurs fois. Liana n’avait rien de la jeune Togruta qui se serait résignée à accompagner un criminel à qui elle ne pouvait pas échapper. Au contraire, elle aimait cette vie. Les deux contrebandiers lui avaient montré les réalités de la galaxie, Le noir et le blanc auxquels elle avait été si peu exposée ne représentaient qu’une infime portion de ce qui constituait la galaxie et les individus qui la composaient. Elle avait découvert d’infinies nuances de gris, découvert que l’Empire bienveillant qu’elle supportait pouvait être plus corrompu qu’elle avait voulu le croire et que les corrompus qu’elle abhorrait pouvaient aussi se montrer bienveillants.
Je crois que mon père avait voulu me le faire voir, mais j’avais toujours détourné le regard.
Son père : Bram Serris, sénateur de Brentaal IV, était un homme influent au sein du Sénat Impérial. Il avait toujours eu à cœur d’aider ceux qui en avaient besoin et cela même lorsque Dina ne le comprenait pas. Pourquoi devait-il donner autant d’énergie à soutenir ceux qui, selon l’Empire Galactique, n’en valaient pas la peine ? Aujourd’hui, elle comprenait. Elle comprenait pourquoi son père agissait parfois en contradiction avec l’ordre établi, pourquoi, lorsqu’elle s’était retrouvée sur ce destroyer impérial, il avait refusé de la reconnaître. Sans doute l’avait-il sauvée ce jour-là. Depuis, elle n’avait eu que de rares échanges avec lui et, encore une fois, elle le devait à l’ingéniosité de Liana, mais surtout de Jaden qu’elle savait prendre des risques inhabituels.
Jaden.
Elle aimait ce vaurien aux cheveux bruns et mal coiffés et elle savait que cela était réciproque. C’était pourquoi le comportement du jeune alderaanien l’avait blessée. Elle ne comprenait pas qu’il ait pu disparaitre sans en parler avec elle ou Liana, qu’il les ait laissées sans nouvelle aussi longtemps. La situation avait même empiré après l’échange qu’elle venait d’avoir.
Et si ce silence était dû au fait qu’il ne pouvait simplement plus nous contacter ? Et s’il était vraiment mort.
Elle refusait de le croire, sa respiration se bloquait à chaque fois qu’elle essayait d’y penser. Il y avait une autre raison à cette absence de communication. Elle le savait.
Mais pourquoi, Zoomer ne nous a pas contacté non plus ? Arrête, Dina. Pour le moment, tu n’as qu’une infime partie de l’histoire.
— Tu en penses quoi ? demanda une voix féminine à ses côtés.
Elle sursauta. Elle avait presque oublié que Liana avait été assise non loin d’elle et avait écouté la conversation qu’elle avait eu avec Nimpaloo. Elle avait également oublié qu’elle devait la retrouver quelques instants plus tard dans la ruelle vers laquelle elle s’était machinalement dirigée. La Brentaalienne s’adossa au mur, juste à côté de son amie togruta.
— Que c’est des conneries, se contenta-t-elle de répondre sans trop de conviction.
— Votre langage, princesse, plaisanta l’autre pourtant sans la moindre trace d’amusement dans la voix. Pour Dressel ?
Dina fit quelques pas en avant. Elle sentait que chaque instant qu’elle passait immobile était un instant définitivement perdu dans leur recherche. Elle fit volteface et croisa les yeux gris de Liana. La Togruta portait une toge à capuche qui dissimulait l’essentiel de son visage rouge parsemé des marques blanches caractéristiques de son peuple. Seuls des lekkus striés de bleu dépassaient, ses montrals restant dissimulés sous l’étoffe sombre. Le tout donnait un aspect particulièrement peu discret à son apparence. Surtout depuis que la taille de ces derniers avait augmenté avec l’âge.
Je me rappelle encore de la première fois que je l’avais rencontrée. Je l’avais prise pour une, mais ce n’était qu’une apparence extérieure.
La jeune non-humaine avait beau ne pas encore tout à fait avoir atteint l’âge adulte, elle n’en demeurait pas moins bien plus mature que beaucoup de ses aînés. C’était d’ailleurs souvent elle qui recadrait Jaden lorsque celui-ci oubliait d’utiliser son cerveau.
Ce qui arrivait souvent.
Elle serra les dents à la pensée du jeune homme. Elle admirait le calme dont faisait preuve Liana. Après tout, ils étaient extrêmement liés et elle ne doutait pas l’impact que sa disparition avait eu sur elle aussi. Pourtant, elle semblait garder un certain contrôle sur ses émotions.
— Il n’est pas mort, répondit la Brentaalienne. On l’aurait su, d’une façon ou d’une autre.
La Togruta secoua la tête.
— Une chose après l’autre, Dina. Dressel, tu en penses quoi ?
Ce calme. Même dans cette situation, elle refuse de perdre le contrôle.
— J’en pense qu’il s’agit de la seule piste que nous ayons pu obtenir en près de deux mois.
— S’il dit la vérité.
Dans la grande rue, des cris retentirent. Une nouvelle rixe venait visiblement d’éclater, mais Dina n’y accorda pas plus d’attention. Ce genre d’événements était aussi commun que le passage d’un taxi dans le ciel de Coruscant. Quelques années auparavant, elle aurait été particulièrement inquiète et apeurée, mais trois années à fréquenter les milieux criminels avaient changé sa vision de la galaxie d’une façon qu’elle n’aurait pas pu imaginer dans son passé doré.
— Il n’avait pas de raison de mentir, répliqua Dina. Je pense même qu’il n’en savait pas plus que ce qu’il a dévoilé, c’est-à-dire pas grand-chose.
— Tu penses qu’il aurait abandonné la prime que Torga avait mise sur la tête de Jad ?
La rousse haussa les épaules.
— On ne sait rien de cette prime. La limace a recruté des mercenaires directement. Peut-être Nimpaloo n’était-il pas prêt à affronter d’autres chasseurs de primes, malgré les crédits.
Malgré ses paroles, elle n’y croyait que peu. Torga était l’un des Hutts le plus puissant du secteur. Les événements du Nebulus lui avaient fait perdre une petite fortune. Pire encore, ils l’avaient ridiculisé. On disait que le seigneur du crime s’était envolé de Nar Shaddaa peu après que le casino eut été détruit, suite à diverses tentatives d’assassinat de la part d’organisations rivales. Quelques années auparavant, personne n’aurait pu imaginer qu’un membre du Cartel des Hutts aurait pu être une cible sur son propre territoire, mais la pression impériale combinée à l’affaiblissement de l’Aube Écarlate ou de personnalités comme Torga avaient redistribué les cartes et mené à une véritable guerre des gangs. Chaque baron du crime, petit seigneur ou simple crapule tentait depuis de profiter du moindre déséquilibre dans la balance pour la faire pencher dans son sens et cela n’avait pas aidé le duo dans sa traque. Leur parcours jusqu’à la Lune des Contrebandiers n’avait pas été de tout repos.
Si Zoomer avait accepté qu’on lui installe une balise, cela aurait pu nous simplifier la tâche.
Elle eut un petit sourire à la pensée de l’astromécano de modèle R2. Imaginer que ce dernier aurait accepté d’être équipé de n’importe quel dispositif de repérage était totalement illusoire. Le droïde lui manquait aussi et pas uniquement pour l’aide qu’il aurait pu leur apporter pour l’entretien du Rebelle. Zoomer avait beau avoir un caractère exécrable et assez inhabituel pour un droïde de ce type, probablement en raison de l’absence de nettoyage régulier de sa mémoire, elle l’appréciait. Cela rendait la disparition de l’unité R2 verte et blanche en compagnie du contrebandier d’autant plus surprenante, leur entente n’étant pas toujours des plus cordiale. Tant Liana qu’elle-même avaient de la peine à imaginer ces deux personnages mal assortis effectuer une mission de leur côté sans les tenir au courant.
Je n’arrive toujours pas à comprendre ce qui leur est passé par la tête.
Elle n’était pas la seule. Elle pouvait lire l’expression tendue que la Togruta qui l’accompagnait avait adopté sans relâchement depuis deux mois.
— Tu penses à quelque chose ? demanda la native de Brentaal IV qui venait de remarquer que son amie venait de brièvement se mordre la lèvre inférieure.
Légèrement surprise, celle-ci releva les yeux vers elle, avant de dévoiler un sourire légèrement forcé.
— Tout va bien, répondit-elle de façon peu convaincante.
Dina leva un sourcil. Elle avait appris à suffisamment connaître la jeune fille pour savoir lorsque celle-ci lui dissimulait quelque chose. Jaden et sa jeune partenaire avaient les mêmes expressions et il leur était devenu difficile à tous les deux de lui cacher quoique ce soit.
— Liana…
La Togruta serra les dents, visiblement contrariée.
— Tout va bien, Dina.
Le ton était froid, glacial même, comme si la jeune non-humaine en voulait autant au vaurien alderaanien qu’à elle-même. Ses lekkus tressautaient d’une façon que Dina savait désormais reconnaître et elle jura intérieurement de son manque de discernement. Avant qu’elle n’ait le temps de prononcer le moindre mot supplémentaire, son équipière se dirigea vers les lumières plus vives de la grande rue et elle s’empressa de la suivre. Elle s’était trompée sur le calme exemplaire dont elle avait été témoin. En réalité, ce n’était qu’une façade. La Togruta bouillonnait intérieurement et était visiblement prête à exploser.
Pas étonnant.
Cela faisait deux mois qu’elles cherchaient sans avoir de piste solide et elles venaient, maintenant, d’apprendre que Jaden pouvait très bien avoir disparu pour de bon.
Blast.
Elle sursauta lorsqu’un speeder orange vif manqua de les percuter. Instinctivement, les deux jeunes femmes dégainèrent un blaster. Le conducteur, un Twi’lek au teint vert leva immédiatement les deux mains dans une expression surprise, mais loin d’être apeurée. Visiblement, cela n’était pas la première fois qu’il était confronté à ce genre de comportement.
– Eh ! On se calme, je ne suis pas venu me battre ! se défendit-il. Vous êtes bien Liana Zin et Dina Holim ?
Cela faisait un moment que l’humaine ne réagissait plus avec surprise au nouveau patronyme que lui avait trouvé Deevee. Elle avait fini par adopter cette vie éloignée de celle qui avait autrefois été tracée pour elle. Aussi se contenta-t-elle de raffermir sa poigne sur la crosse de son blaster, un cadeau de Liana.
— À votre place, je me présenterais d’abord, siffla la Togruta menaçante. Ma partenaire et moi ne sommes pas dans un bon jour.
Le Twi’lek répondit avec un sourire surprenant.
— Mon boss m’avait prévenu que je risquais en accueil peu… euh… accueillant.
Eh bien, son boss n’avait pas tort.
— Et suivant de qui il s’agit, il pourrait empirer, renchérit l’adolescente qui semblait à deux doigts de presser la gâchette.
Le conducteur le constata particulièrement rapidement et essaya de prendre une attitude détendue.
— Évidemment, évidemment… Il m’a cependant dit que vous seriez intéressé à parler avec lui de Dawnie. Bien que j’ignore ce qu’il entendait par-là.
Dawnie…
Les deux vauriennes se regardèrent, une expression finalement peu surprise sur le visage, puis rengainèrent leurs armes sous l’œil rassuré du Twi’lek.
— Conduisez-nous, dans ce cas, maugréa Liana toujours aussi peu amicale.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1187
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar L2-D2 » Ven 21 Jan 2022 - 16:12   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Chapitre 2 lu !

Ah, Dina ! Bon, j'avais bien deviné, et en même temps quiconque a lu les tomes précédents doit être dans le même cas que moi, je n'ai donc aucun mérite ! :paf:

Et naturellement que Jaden n'est pas mort. C'est comme dans les comics de super-héros, finalement : "s'il n'y a pas de corps, c'est que tu n'es pas mort", règle tacite du média. Déjà que même avec un corps, ce n'est pas dit que le personnage reste mort, alors si en plus il n'y en a pas... :lol:

Pour le reste, c'est un joli retour sur Dina et les événements des tomes précédents. Efficace, concis et digeste. C'est Mandoad dans tout son talent.

Et pour le boss, je miserai sur un certain chadra-fan : j'ai bon ? j'ai bon ? :ange: (en même temps, ai-je envie de le savoir, je n'en suis pas sûr !)

Vivement la suite ! :oui:
Mauvais, perfide, fourbe ! Nous devrions lui tordre son sale petit cou ! Gollum, Le Seigneur des Anneaux - Les deux tours

Staffeur fan-fictions & publications VF littéraires
L2-D2
Modérateur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7243
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar GTZL1 » Ven 21 Jan 2022 - 16:54   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Comme L2, je me doutais que c'était Dina la protagoniste après avoir rattrapé la majeure partie de Vauriens et hors-la-loi.

Je suis pour l'instant assez captivé par cette narration qui ne nous en dévoile pas plus qu'aux protagonistes. J'imagine bien que les zones d'ombre vont se remplir peu à peu...

Bref, toujours autant hypé, continue :)
"Nous sommes tous la République."


Fan-fics: Le Secret de Ryloth, Je vous l'avais dit, Zolta : premières armes
GTZL1
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 982
Enregistré le: 09 Avr 2020
Localisation: flying Maul's Gauntlet
 

Messagepar LL-8 » Ven 21 Jan 2022 - 21:36   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Alors moi, j'étais restée sur une Dina blonde, donc la surprise était totale au début du chapitre :transpire:
J'étais contente de la retrouver! Faudra me rappeler les âges des gens par contre :paf: J'avoue avoir oublié...

Donc on part sur une suite pure et dure de Vauriens et Hors-la-loi, avec tous les personnages et tout, j'adore!
Je me suis refait la réflexion que j'aime décidément beaucoup ton style d'écriture : simple, concis, efficace, mais avec une attention aux détails et aux émotions/caractères des personnages qui fait qu'on s'implique immédiatement avec le personnage qu'on suit.

Vraiment un plaisir de te retrouver Mandoad! Vivement la suite!
"Mind tricks don't work on me."
Dernière fic' : Sans éclat
LL-8
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1092
Enregistré le: 28 Déc 2015
 

Messagepar Mandoad » Sam 22 Jan 2022 - 13:30   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Hello ! Encore une fois, vos commentaires font plaisir à lire ! Je pense que vous l'avez compris maintenant: Oui, on part sur une suite à Vauriens et Hors-la-loi. Je dois avouer que ces personnages m'avaient manqué. :D

L2-D2 a écrit:Ah, Dina ! Bon, j'avais bien deviné, et en même temps quiconque a lu les tomes précédents doit être dans le même cas que moi, je n'ai donc aucun mérite !

GTZL1 a écrit:Comme L2, je me doutais que c'était Dina la protagoniste après avoir rattrapé la majeure partie de Vauriens et hors-la-loi.

LL-8 a écrit:Alors moi, j'étais restée sur une Dina blonde, donc la surprise était totale au début du chapitre

Eh oui, c'était bien Dina et LL-8 a une bonne mémoire. Effectivement, elle était blonde dans le tome 2, mais je me suis dit qu'après deux années, elle avait décidé de revenir à la couleur naturelle. Après tout, qui pourrait la reconnaitre ?
C'était aussi une façon de faire un petit résumé des tomes précédents pour ceux qui auraient oublié les grandes lignes.

L2-D2 a écrit:Et pour le boss, je miserai sur un certainchadra-fan : j'ai bon ? j'ai bon ? (en même temps, ai-je envie de le savoir, je n'en suis pas sûr !)

Je n'aurais rien dit de toute façon :wink:

GTZL1 a écrit:Je suis pour l'instant assez captivé par cette narration qui ne nous en dévoile pas plus qu'aux protagonistes. J'imagine bien que les zones d'ombre vont se remplir peu à peu...

C'est le but. J'écris toujours du point de vue du personnage ce qui, honnêtement, peut être un casse-tête quand j'écris une scène sur un personnage qui sait des choses qu'un autre ne sait pas et que je ne veux pas que le lecteur le sache non plus. :transpire:


LL-8 a écrit:J'étais contente de la retrouver! Faudra me rappeler les âges des gens par contre J'avoue avoir oublié...

Avec plaisir: Liana (17 ans), DIna (22 ans), Jaden (26 ans)
Dis-moi si j'en ai oublié :wink:

À la prochaine !
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1187
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar Mandoad » Ven 28 Jan 2022 - 15:36   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Bonjour tout le monde ! Un nouveau vendredi, un nouveau chapitre ! Les prédictions de L2 seront-elles exactes ? Ce chapitre sera-t-il à la hauteur des attentes ? Y aura-t-il des réponses à vos questions ? Je vous laisse le découvrir !

Chapitre 3


6 av.BY
Nar Shaddaa, Système Y’Toub


La plateforme d’habitation privée était située dans l’un des quartiers les plus sécurisés de Nar Shaddaa. Loin de la crasse des bas-fonds, elle n’en demeurait pas moins un exemple type de la criminalité florissante de la lune. Certains de ces lieux privilégiés portaient des traces des affrontements récents qui secouaient les syndicats criminels. Autrefois intouchables ces havres positionnés à l’écart des secteurs moins chanceux prenaient, peu à peu, l’aspect de forteresses depuis lesquelles les puissants pouvaient continuer de gérer leurs affaires dans une tranquillité de plus en plus relative. Il ne s’agissait, d’ailleurs, pas de l’unique et inhabituelle différence que Liana, installée à l’arrière du véhicule avec son équipière, pouvait noter. Loin d’arriver à vive allure, le pilote semblait prendre son temps et évitait toute manœuvre brusque en dépit de la circulation fortement réduite qu’elle observait. Elle aurait pu en rire si la colère qui l’habitait depuis de nombreuses semaines n’avait pas été aussi prédominante.
— C’est moi ou il y a une certaine tension dans l’air ? chuchota Dina qui s’était rapprochée d’elle.
De la tension ? Je crois qu’on a dépassé ce stade.
— Ces plateformes sont à deux doigts de se tirer dessus mutuellement, si tu veux mon avis.
La guerre des gangs qui ravageait le monde de la pègre n’avait pas eu pour seul effet de voir les diverses factions s’entretuer pour le moindre lopin de galaxie affaibli, elle avait aussi réduit à peau de chagrin la maigre confiance qui unissait les divers barons du crimes. À la demi-surprise de Liana, cela concernait également le bien établi cartel des Hutts. La situation qu’elle observait sur Nar Shaddaa et le climat de tension qui y régnait étaient parfaitement clairs. Les opportunités de grapiller une fraction de pouvoir devenaient plus régulières à mesure que d’autres commettaient des erreurs et les escarmouches d’autrefois pouvaient se transformer en véritables assaut comme en témoignait les marques d’impacts sur les quartiers généraux dont ils s’approchaient.
Il aura suffi que l’Empire accroisse sa pression sur les mondes criminels ou civils et que les rumeurs sur la disparition de Maul circulent pour que tout parte à vau-l’eau.
Liana n’était, cependant, pas étonnée de la situation présente. Après tout, la stabilité de la galaxie ne tenait qu’à un fil depuis bien avant sa naissance. Une étincelle aurait été suffisante pour déclencher cet affrontement. Il n’était donc pas étonnant que les incendies récents l’aient engendré à cette échelle. Elle en était même venu à se demander si la disparition de l’Aube Ecarlate n’avait finalement pas un lien avec leur recherche de Malachor deux ans auparavant. Elle chassa cette pensée. Même si cela était le cas, il valait mieux ne pas risquer de mettre en lumière son implication. Jaden lui avait toujours dit qu’il n’y avait rien de plus dangereux. On accepte une mission et on la mène à bout. On ne s’implique jamais ou tout risquait de s’emballer et c’est à ce moment qu’on devient vulnérable.
Il n’y a qu’à voir les ennuis qu’on a eu les dernières années. D’abord Dina, puis la sœur impériale. Je ne crois pas qu’on avait déjà eu autant de problèmes en aussi peu de temps.
Elle releva les yeux en direction de la plateforme qui grossissait dans leur champ de vision. Celle qu’ils visaient semblaient encore peu touchées, ce qui pouvait être un bon tout comme un mauvais signe.
— Dans quoi tu t’es encore fourré cette fois ? murmura-t-elle pour elle-même.
Devant-elle, la Togruta put voit leur chauffeur à la peau verte tapoter sur son écran,, ses lekkus tremblotant à chaque geste. Visiblement, il n’était pas rassuré et la jeune non-humaine décida de monter sa prudence d’un cran supplémentaire.
— Bien compris, déclara le Twi’lek dans un souffle un peu plus détendu avant de tourner légèrement la tête. Un de mes collègues s’est fait vaporiser par une tourelle, il y a deux jours. Il avait inversé deux chiffres.
— Parce que tu penses que j’en ai quelque chose à faire ?
La réponse de la Togruta était aussi froide qu’honnête. Elle n’avait pas de temps à perdre à écouter les jérémiades du larbin qui les escortait. En temps normal, Dina l’aurait reprise mais, cette fois-ci, ce ne fut pas le cas. La raideur sur son visage parsemé de taches de rousseurs en disait suffisamment et elle la comprenait parfaitement. Durant des années, Liana avait été la seule à parcourir la galaxie avec Jaden. Lorsqu’ils avaient accepté la Brentaalienne parmi eux à contre-cœur, la dynamique de leur équipe avait changé. Elle était convaincue que ce nouveau membre avait adouci leur duo et plus particulièrement son ami. Deux ans auparavant, elle aurait abandonné la jeune femme à son sort à la première occasion. Aujourd’hui, elle était prête à prendre des risques inconsidérés pour elle si cela s’avérait nécessaire.
Est-ce que c’est parce que l’on s’est ramollis que tu t’es finalement fait avoir ? Non.
Elle ne devait pas imaginer cette possibilité. Jaden avait disparu depuis deux mois et la seule piste qu’elles avaient étaient les élucubrations d’un mercenaire. Il leur fallait plus d’informations et elle espérait que l’employeur du Twi’lek pourrait les leur donner. Pourtant, à mesure que le speeder progressait, elle voyait ses craintes qu’il ne confirme ces dires grandir. L’appareil atterrit en douceur et leur pilote s’empressa de sortir pour leur ouvrir la portière. Ni elle, ni Dina ne lui en laissèrent le temps et elles bondirent toutes deux vers l’extérieur pour se diriger vers une entrée gardée par une dizaine de mercenaires. Le non-humain s’empressa de les rattraper en s’époumonnant d’une voix fluette pour qu’elles l’attendent, ce qu’elles ne firent pas. Elle put voir les gardes se raidir à leur approche avant que l’un deux, un humain bien plus grand que la moyenne ne leur fasse signe de se détendre.
— Votre patron a demandé à nous voir, signala la Togruta nullement impressionnée par la différence de stature.
L’homme jeta un œil par-dessus l’épaule de l’adolescente et soupira en voyant le Twi’lek les rejoindre.
— Quelle partie de « les escorter jusqu’à lui », était difficile à comprendre Siff ?
— Je… C’est…
Le chef des gardes interrompit le bégaiement de l’autre d’un geste de la main autoritaire.
— Va plutôt faire un tour dans le Secteur Commercial. J’ai une liste de courses pour toi.
Un Trandoshan s’approcha avec un datapad qu’il tendit au chauffeur qui s’en saisit, peinant à reprendre son souffle ce qui, vu la distance parcourue, en disait beaucoup sur ses capacités physiques.
— Une liste de courses ? De courses, c’est…
Le Trandoshan fit claquer sa langue.
— Un plaisir, s’empressa de terminer le non-humain dont le teint verdâtre devenait plus pâle à chaque seconde passée. Un vrai plaisir. Je m’y attèle. J’y cours. J’y vole !
Lorsqu’il eut disparu, l’homme de grande taille leva les yeux au ciel avant de les poser sur les deux contrebandières.
— Suivez-moi, ordonna-t-il d’une voix moins dure en ouvrant la porte principale.
Les deux jeunes femmes s’exécutèrent et pénétrèrent dans ce que qui aurait dû être un palais. Néanmoins, là où tout autre baron du crime aurait exposé des trophées ou des objets de valeur prompts à témoigner de sa puissance, il n’y avait que des murs sombres parsemés de caméras et de système de sécurité suffisamment peu dissimulés pour dissuader quiconque de tenter une attaque frontale. Liana ne doutait d’ailleurs pas de la présence de moyens de défense additionnels mieux cachés prêt à s’actionner dans le cas où l’intimidation s’avérait être insuffisante. Elles continuèrent leur route jusqu’à un ascenseur qui s’ouvrit immédiatement à leur arrivée et s’empressèrent de s’y engouffrer à la suite du chef des gardes.
— J’espère que cette imbécile ne vous a pas trop embêté durant le trajet, annonça ce dernier plus chaleureusement que ce à quoi elle s’était attendue.
— À vrai dire, répondit Dina de son habituelle voix douce et diplomatique. Il n’a pas vraiment parlé.
L’homme haussa un sourcil.
— Vraiment ? Le patron a vraiment dû l’intimider alors.
Cela ne m’étonnerait pas. Il sait à quel point je déteste ceux qui parlent trop.
La poussée que la Togruta ressentait s’arrêta et les portes du turbolift s’ouvrèrent dans un sifflement. Elle en sortit, suivie par Dina, mais leur accompagnant resta à l’intérieur.
— Au bout du couloir, déclara-t-il en pointant une autre porte plus lointaine. Ah, et évitez de toucher à votre blaster en vous y rendant. Les caméras automatiques sont… un peu sensibles ces derniers jours.
Sa phrase terminée, la porte coulissa pour le faire disparaître la laissant seule avec Dina, qui se tourna vers elle avec un sourire forcé.
— Sensibles ? À quelle point ?
— On va essayer de ne pas le découvrir, répondit Liana en éloignant sa main de son holster.
D’un pas calme sans toutefois être trop décontracté, les deux vauriennes avancèrent dans un couloir tout aussi sobre que l’avait été le hall d’entrée. Il y avait quelque chose d’inhabituel dans la façon dont le lieu était entretenu, mais la Togruta ignorait s’il s’agissait de la raison qui la mettait mal à l’aise. Après tout, elle connaissait l’être qui les avait invité ou, du moins, elle le pensait, car elle l’aurait bel et bien vu afficher plus de signes de sa réussite, lui qui était parti du bas de l’échelle. C’était peut-être cela qui la taraudait. Il ne les avait pas fait venir pour une raison anodine mais, alors, pourquoi ne le faisait-il que maintenant ? Il n’y avait pas de raison logique, à moins qu’il n’ait eu des informations que récemment, ce qui aurait surpris la native de Shili. La porte s’ouvrit devant elle, interrompant le flux de ses pensées.
— Liana ! s’exclama une petite voix sifflante qui émergeait de derrière un bureau plus petit que la taille standard.
Le regard argenté de Liana se dirigea vers la personne qui en était à l’origine. Il se trouvait à quelques mètres d’elles, assis sur une chaise à l’ample dossier qui gardait pourtant un côté plus pratique qu’exubérant comme il l’était habituellement dans ce genre de situation. L’aménagement du meuble sur lequel il travaillait était sobre et la jeune contrebandière eut juste le temps de distinguer un écran bleu disparaitre à l’intérieur. L’être resta cependant assis, un premier signe du changement qu’il avait opéré en raison de sa nouvelle position, tout comme l’était la tenue relativement luxueuse couleur lie de vin qu’il arborait. Cependant, il existait encore une constante sur le visage couvert de poils gris parsemés de blanc du petit Chadra-fan : le sourire qu’il dévoilait à chaque fois qu’elle était en sa présence. Pourtant, pour la première fois depuis qu’elle le connaissait, elle ne le lui rendit pas. Il l’avait remarqué, elle le savait, mais il ne s’en formalisa pas et se tourna directement vers Dina.
— Et mademoiselle Serris, sifflota-t-il avant de s’interrompre en se caressant son court menton, ou est-ce Holim ? Je ne sais pas vraiment lequel il convient mieux d’utiliser. Il y a tant de changements ces derniers temps, des noms apparaissant et disparaissant, parfois pour de bon, parfois même des familles complètes. Toutes ces nouvelles responsabilités, ces choses à savoir, il faudrait créer de plus longues journées.
— Sisswip, ravi de te revoir, sourit la Brentaalienne avec un soupçon de retenue que Liana apprécia.
Elle a appris. Bien.
La bonne humeur apparente du Chadra-Fan s’estompa légèrement et il tendit ses deux mains devant lui.
— Asseyez-vous mesdames. Dois-je demander des rafraichissements ? J’ai fait l’acquisition d’un droïde protocolaire capable de recréer certains de cocktails les plus…
— Pourquoi on est là ? Qu’est-ce que tu sais ?
L’agacement qui avait pris possession de Liana, restée debout, claqua dans la question. Elle n’avait pas cherché à le cacher et elle n’était pas d’humeur à supporter les discours à rallonge de Sisswip. Celui-ci sembla le comprendre et son sourire ne devint rapidement plus que l’ombre de celui qu’il arborait.
— Liana, ma chère, peut-être devrais-tu t’asseoir, suggéra-t-il d’une voix affectueuse. Peut-être cela sera-t-il plus judicieux, étant donné ce que j’ai à dire.
— Si cela concerne Jad, je te conseille de ne pas trainer.
Sa propre voix la surprenait. Elle contenait des pointes de menaces qu’elle n’avait plus l’habitude d’entendre et elle sentait sa main droite trembler. Une boule dans sa gorge s’était formée et n’était plus loin d’exploser. Le petit baron du crime fronça son court museau.
— Peut-être qu’on devrait prendre notre temps…
La boule explosa et les yeux du petit être à fourrure s’écarquillèrent dans une expression plus proche de la stupeur que de la peur. Visiblement, il ne s’était pas attendu que le canon du CDEF de la jeune non-humaine vienne se caler sur son front aussi tôt dans leur entrevue.
— Liana ! s’exclama son équipière lui démontrant que Sisswip n’était pas le seul à avoir été pris de cours.
— Ne vous inquiétez pas, Dina, annonça le non-humain à face de chauve-souris d’une voix plus calme que la majorité des personnes qui se seraient trouvées dans cette situation. Je m’attendais à un… débordement ce type et les ait fait passer en mode manuel. Tant que je ne donne pas le mot-code, vous êtes en sécurité.
— Ce qui n’est pas ton cas, compléta Liana froidement.
— Tu ne tirerais pas avant de savoir, suggéra le Chadra-fan. Par contre, j’aimerais beaucoup que tu ne tires pas lorsque cela sera le cas.
Le cœur dans la poitrine de la Togruta s’arrêta et la pression qu’elle exerçait sur la poignée de son arme se renforça.
— Savoir quoi ?
Sa voix était tremblante, elle le savait, mais ce n’était pas ce qui la préoccupait. Non, elle s’inquiétait des paroles que cette petite voix fluette allait émettre entre ces dents trop blanches.
— Tu devrais t’asseoir, Liana, insista celui qui était menacé.
— À vrai dire, je trouve qu’elle est plus confortable dans cette position-là, intervint Dina qui n’avait plus la moindre once de chaleur également.
Les yeux sombres du non-humain firent deux aller-retours entre l’ancienne diplomate et l’adolescente avant qu’il ne laisse échapper un soupir.
— Très bien. Les informations que vous avez obtenues au Sanctuaire de Zyo sont exactes.
Quelque chose en Liana se fissura. Pourtant, elle refusait encore qu’il ne se brise. À ses côtés, Dina cessa de respirer.
— Depuis quand tu le sais ? siffla la jeune fille sans ôter le canon de son blaster du front de sa cible.
— Une semaine, répondit-il dans un rapide mouvement occulaire.
Elle grinça des dents et la tension de son index s’accentua.
— Sale pourriture.
— Parce que tu crois que je n’en ai rien à faire ? lâcha-t-il bien moins calmement en avançant sa petite tête velue. J’appréciais Dawnie aussi et j’aurais fait tout mon possible pour l’aider, tout comme je ferai tout mon possible pour te garder en vie également.
— Où ?
La question sembla surprendre Sisswip, ce que la Togruta apprécia. Elle était encore capable de dévier du scénario qu’il avait envisagé.
— Comment ça ?
— Où est-il mort ?
Elle sentait les larmes monter, mais sans se retrouver capable de les laisser émerger. Elle devait savoir. Sisswip avait les informations dont elle avait besoin.
— Exactement ? Quelque part dans l’espace hutt. Des chasseurs de primes l’ont coincé à Baseera sur Dressel, puis ils se sont retrouvés dans un affrontement entre l’une des flottilles de Torga et une organisation rivale en espace non habité. Le vaisseau des mercenaires a été vaporisé avec tous ceux qui se trouvaient à l’intérieur.
— Il n’y a donc pas de traces, suggéra Dina avec une voix remplie du même espoir qui remontait en Liana.
L’expression du Chadra-fan resta, cependant, fermée et il tendit sa main vers un de ses tiroirs.
— Pas de coup fourré, lui conseilla Liana qui avait, toutefois, légèrement reculé son arme.
Le maître des lieux secoua la tête pour leur signaler sa coopération et s’empara d’une petit boîte en onyx qu’il tendit à l’adolescente. De sa main libre, elle s’en saisit et l’ouvrit. Un hoquet ce surprise provenant de Dina la fit autant sursauter que le contenu. Il s’agissait d’une simple pierre cristalline au sein de laquelle brillait une faible lueur bleutée. Le joyau n’aurait eu aucune valeur pour un bijoutier, mais elle aurait su le reconnaître entre tous.
— Les kybers, déclara Sisswip tristement. Il faut plus que des explosions pour en venir à bout. Je t’avais dit que j’avais envoyé de l’aide et tu n’as pas idée à quel point il a été compliqué de mettre la main sur ce machin au milieu des débris.
La contrebandière releva son blaster et ses doigts fins se saisirent de l’objet. Il était froid. Elle ne ressentait pas la chaleur que Jaden disait ressentir lorsqu’il le portait autour de son cou. La cordelette de cuir avait disparu, évidemment, mais le cristal qui avait signé le début d’une série d’ennui était encore intact. La main pâle de Dina vint se poser sur son épaule. Elle ne la voyait pas, mais sentait, aux faibles vibrations, qu’elle retenait ses larmes à grande peine.
— Je suis désolé.
Les paroles de Sisswip étaient sincères. Elle pouvait le ressentir mais ses yeux gris ne quittaient pas la pierre qui avait autrefois appartenu à son ami et mentor.
Baseera, sur Dressel.
Sans un mot elle fourra le kyber dans l’une des poches de son veston et fit volte-face pour se diriger vers la sortie, suivie par son équipière qui avait marqué un temps d’arrêt sous le coup de la surprise.
— Liana ?
La voix du Chadra-fan était emplie d’inquiétude et d’incompréhension, mais elle ne la stoppa pas. Elle ralentit néanmoins son pas et tourna légèrement la tête.
— Merci pour ton aide.
La porte du bureau se referma derrière elle et une Dina toujours secouée.
— Je ne comprends pas, avoua cette dernière. Qu’est-ce que tu comptes faire ?
La jeune non-humaine posa une main sur la poche renfermant le cristal et se força à respirer calmement afin d’atténuer la tempête qui la ravageait depuis leur arrivée sur Nar Shaddaa. Lorsque ce fut la cas, elle fit face à son amie, dont les yeux verts étaient rougis pas l’émotion, mais aussi empreint d’un trouble que la Togruta ressentait tout autant.
— Dressel, répondit-elle. On va sur Dressel.
— Tu penses qu’il est encore en vie ?
Liana ne réagit pas, ne sachant pas vraiment ce qu’elle croyait.
— Soit Sisswip se trompe et nous allons tout faire pour le retrouver, soit il a raison…
— Et nous allons tout faire pour trouver le fils de Hutt qui est responsable, lâcha Dina dans le même élan.
Contre toute attente, la jeune fille sourit et l’humaine fit de même. Elles savaient qu’elles pourraient toutes deux compter l’une sur l’autre jusqu’à la fin. Elles découvriraient ce qui était arrivé à Jaden Dawnwalker et tout semblait avoir commencé sur Dressel.
"Un grand guerrier? Personne par la guerre ne devient grand." -Yoda
FanFics': Vauriens et hors-la-loi, Hajoo & Jaden : Rebelle & Vaurien (Avec LL-8), Une lueur dans l'obscurité & Vauriens, Rebelles et Cartels
Mandoad
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1187
Enregistré le: 28 Nov 2014
 

Messagepar GTZL1 » Ven 28 Jan 2022 - 16:53   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

On s'attendait à revoir Sisswip, et c'est fait ! Et son statut a bien augmenté depuis la dernière fois...

Même dans ces beaux quartiers, tu parviens à retranscrire l'ambiance de Nar Shaddaa à la perfection... depuis le temps, tu la connais, cette lune :D

Et bien sûr, on sent la rage de Liana et la puissance du lien qui l'unissait à Jaden. Au point que Dina passe au second plan derrière la Togruta qui s'affirmerait presque comme la "vraie" héroïne du récit.

Plus qu'attendre la suite :)
"Nous sommes tous la République."


Fan-fics: Le Secret de Ryloth, Je vous l'avais dit, Zolta : premières armes
GTZL1
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 982
Enregistré le: 09 Avr 2020
Localisation: flying Maul's Gauntlet
 

Messagepar darkCedric » Ven 28 Jan 2022 - 18:02   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Me revoilà après un passage sur ta précédente fanfic !

Comme je le pensais, je n'avais pas lu la deuxième partie, mais uniquement les trois textes que tu avais proposé avant. D'où le fait que je me souvenais de l'introduction d'une certaine adolescente rousse et d'un vieux trandoshan revêche.
Je vais donc donner mon avis rapide dessus : c'était excellent, l'intrigue était riche en révélationz, bref un plaisir à lire.
Seul point noir : le rôle que tu as attribué à Zuckuss que j'ai trouvé trop caricatural et concordant peu avec ce que l'on sait de lui.
Ah, mon personnage préféré ? Pelton ! J'espère bientôt le revoir :D


Maintenant, passons donc sur cette nouvelle fanfiction ! Le personnage du mercenaire m'a beaucoup plus. Alors comme ça, Jaden s'est fait descendre ? J'espère qu'il ne s'agit que d'une fausse piste : s'il doit crever, faut qu'on puisse voir la scène ! :paf:

Sinon, je vois que cette histoire se passe six ans avant Yavin... Tiens tiens tiens... L'épilogue d'une Lueur dans L'obscurité ne mettait-elle pas en scène deux personnages à cette même date, devant retrouvé un chagra-fan ? :sournois:
« Tout cul tendu mérite son dû »

Amara débarque en section fanfic !
darkCedric
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3479
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Sur une plage de Zeltros
 

Messagepar mat-vador » Ven 28 Jan 2022 - 21:45   Sujet: Re: Vauriens, Rebelles et Cartels

Lu !

Je suis enfin à jour :sournois: ! La virée sur Nar Shaddaa est vraiment cool, tu adores cet endroit, ça se lit, ça se voit, ça se sent :x !
On retrouve des persos dont je me rappelle très bien, je n'éprouve aucun mal à me replonger dans cette ambiance festive :diable: !

Prochaine étape : Dressel, pour en savoir plus sur le destin d'un vaurien :wink: !
Mat: Bonjour, je suis vapodoucheur et masseur de talons! / Dark Krayt: Vous êtes embauché!

Fics: Pius Dea, Jedi corellien, Les Origines de Jedi corellien
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2821
Enregistré le: 24 Mai 2016
 


Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations