TOR : La présentation des Wampas

Forum de la Section Wampa XXI

Retourner vers [TOR] Guilde Wampa


Messagepar Darth Piejs » Jeu 17 Nov 2011 - 12:20   Sujet: TOR : La présentation des Wampas

Bonjour à tous mes très chers Wampas,

Par souci de clarté, ce topic servira uniquement à poster votre présentation.
Ainsi même un nouveau qui rejoindra la guilde dans un an pourra rapidement faire connaissance avec ses frères d'armes.
Vous ne devez donc poster qu'une seule fois sur ce topic afin qu'il soit lisible et que les présentations ne se perdent pas dans un flot de discussions. Le topic de la Section Wampa XXI est là pour vous si vous souhaitez commenter les fiches RP de vos collègues ou tout autre info située ici. Vous pouvez bien sur éditer votre post si vous avez des détails à ajouter sur votre présentation.

Modèle à suivre :

- Pourquoi avez vous choisi une guilde de SWU? Pourquoi du celle de l'Empire ?
- Votre pseudo in game (pour ceux qui n'auraient pas le même pseudo ici et sur TOR mettez le dans votre sign qu'on vous reconnaisse :wink: )
- Votre classe
- Votre classe avancée
- Votre spécialisation (healer/Tanks/DPS)
- Et si vous le souhaitez une petite biographie RP sur votre personnage. Faites en sorte qu'elle soit cohérente avec celle de la guilde dans son ensemble en expliquant à quel moment et pourquoi votre personnage a rejoint cette confrérie.

Vous pouvez bien sûr rajouter des precisions sur vous si vous le souhaitez, type experience MMO, degré de fanitude de SW ou autre :jap:


Pour ma part :

- Parce que je suis staffeur SWU et que c'était la garantie d'une guilde RP de connaisseurs de SW et conviviale. C'est également un plaisir de croiser des 'têtes connues' in game!
- Piejs
- Inquisiteur
- Sorcier
- DPS
- Mon RP en balise Spoiler pour ne pas prendre trop de place :
Spoiler: Afficher
Surligné en rouge sont des éléments peu spoilerisants sur les origines de l'Empereur appris dans le roman Revan. Pour ceux qui ne veulent rien savoir ne surlignez pas. Ce qui n'est pas en balise spoiler n'est qu'invention cohérente avec le canon de ma part, ou déjà révélé dans les timeline ou autre media relatif à TOR :wink:

1347 avant Traité de Coruscant :

La Grande Guerre de l’Hyperespace fait rage dans l’espace Républicain.

L’Empire Sith guidé par le puissant Naga Sadow et assisté par ses braves Seigneurs Sith est proche de la victoire. Las, l’apprenti du Seigneur Noir le trahit et permet à la République de renverser le cours du conflit. L’invincible Empire Sith est en déroute et se replie sur son territoire.

Dans son vaisseau capital le Seigneur Spar Piejs est furieux. Comment la victoire a-t-elle pu leur échapper alors que la toute puissance du Côté Obscur était avec eux. Des traitres et des déserteurs, voilà ce qui a couté la victoire à l’Empire. Fervent supporter du grand Marka Ragnos, Spar Piejs avait choisi de suivre Naga Sadow plutôt que de s’immiscer dans la lutte pour le pouvoir.
Seigneur du mythique système Bosthirda et possédant une forteresse imprenable sur la planète capitale du même nom, il siégeait déjà au Conseil Sith aux côtés de l’élite de l’Empire tels Ludo Kressh, Simus, Dor Gal-Ram et autres Xela Tyrus. Il avait cru en Sadow. Le Seigneur Noir était celui qui avait eu cette vision de République et de Jedi à exterminer, Spar Piejs avait donc estimé qu’il était de la volonté de la Force que ce soit Sadow qui mène l’Empire à la bataille et ne s’était pas interposer, se contentant de supporter ce dernier face au couard Ludo Kressh.

Image
Spar Piejs assistant au duel entre Naga Sadow et Ludo Kressh durant l'enterrement de Marka Ragnos

Las, Sadow avait montré des limites en prenant pour apprenti un rebut de la République et en acceptant que certains Seigneurs Sith restent cloitrés dans leur planète plutôt que de mettre leur formidable puissance au service de l’Empire.
De catastrophes en catastrophes, la Guerre Civile attendait la Flotte Sith à son retour sur Korriban puis une attaque républicaine força Sadow à l’exil. Etant un des seuls survivants du Conseil Sith, Spar Piejs était sur le point de prendre le pouvoir au sommet d’un Empire affaibli, en manque de leadership et sous la menace d’une opération d’extermination menée par les Jedi. Il savait que prendre le pouvoir en ces temps troublés serait aisé, gouverner le serait moins. Les Sith craignaient à raison d’être victimes d’un génocide et hormis Xela Tyrus qui comptait parmi ses alliés, aucun Sith ne semblait pouvoir lui tenir tête. Alors qu’il allait convoquer les plus puissant Seigneurs survivants, Spar Piejs fut devancé par l’appel du mystérieux Seigneur Vitiate. La convocation de ce dernier faisait sens, Piejs s’était fait devancé et ne pouvait décemment continuer avec ses plans initiaux sous peine de créer une scission qui serait fatale à l’Empire en ces heures dramatiques.

Bien qu’il soit curieux d’en savoir plus sur ce mystérieux Sith originaire d’une planète méconnue, Spar Piejs ne répondit pas à son appel. Quelque chose de louche se tramait et ce Vitiate n’était qu’un déserteur à l’Empire qui était resté terré dans sa forteresse au lieu de prendre part aux combats. Comment osait-il aujourd’hui se présenter comme le sauveur de l’Empire ? Si cet ambitieux était un lâche, il était cependant un formidable manipulateur car il avait réussi à prendre parti de la situation actuelle pour se mettre en évidence et rallier des centaines de Sith dans son domaine en jouant sur leur peur.

Une attaque Républicaine frappa la planète de Vitiate alors que la moitié des Seigneurs Sith de l’Empire se trouvaient dans son palais, ce dernier fut le seul survivant notable. Il amena avec lui sur Korriban la nouvelle troublante, confirmation attendue de ce que craignaient tous depuis la fin de la guerre : la République avait commencé son opération d’extermination. Mais avec la terreur qu’il provoqua par ses mots, il associa l’espoir. L’espoir de survivre au massacre à venir pour tous ceux qui le suivraient. Il avait découvert l’antique planète Dromund Kaas, ancien monde Sith désormais disparu qui leur permettrait d’échapper aux Jedi en laissant croire à ces derniers qu’ils avaient réussis leur opération d’épuration. Vitiate avait réussi, il offrait le seul espoir de survie et avait donc assis son leadership. Spar Piejs ne pouvait plus rien faire, bien qu’il ait siégé au Conseil et que ceVitiate n’était que le Seigneur méconnu d’une planète reculée, ce dernier avait bien plus à offrir. Piejs ne proposait rien d’autre que d’être le dernier Seigneur Noir, celui qui dirigerait les Sith avant leur extermination totale ; Vitiate leur offrait la survie et une revanche future sur leurs tourmenteurs. De ce fait, Vitiate était désormais l’Empereur et Piejs devrait se contenter d’une place au sein du nouveau Conseil.

Les deux derniers survivants du Conseil Sith, Spar Piejs et Xela Tyrus étaient loin d’accueillir de gaité de cœur les ordres de cet Empereur mais ils ne pouvaient pas s’y opposer. Il fallait assurer la survie des Sith. Quand bien même il leur répugnait de suivre un lâche qui n’avait pas pris part aux combats, ils tentaient de se raisonner en considérant qu’après tout, Marka Ragnos lui-même avait élevé Vitiate au rang de Seigneur Sith. Malgré cet état de fait, leurs réserves persistaient. Certaines coïncidences étaient troublantes. Pourquoi Vitiate était-il le survivant d’une attaque qui avait encore plus affaibli l’Empire, leur ôtant toute chance de faire front face à la République ? Pourquoi le voyage jusqu’à Dromund Kaas était-il si long s’il en connaissait le chemin ? Pourquoi aux cours de ces nombreuses années d’errances Vitiate ne semblait-il pas vieillir ? Tout semblait planifié, une aura inquiétante et multiforme émanait de l’Empereur.

En bon Sith, Piejs et Tyrus ne laissèrent pas paraitre leur doutes et se consacrèrent à consolider leur pouvoir dans ce nouvel Empire. Lorsque les Croiseurs de classe Derriphan atterrirent enfin sur le sol sacré de Dromund Kaas, ils obtinrent tous deux un siège au Conseil Noir nouvellement établit. Une fois leur pouvoir assuré ils décidèrent de passer à l’action. Le Seigneur Piejs n’était pas dupe du plan machiavélique de l’Empereur, il était loin d’en imaginer toute l’ampleur, mais il en avait la certitude, Vitiate s’était joué de tous pour obtenir le pouvoir avec succès. Il était dangereux, très dangereux et ne méritait pas sa place.

Certains membres du Conseil Noir pensaient que Naga Sadow était le vrai Maître des Sith, après tout il n’était pas mort, il avait juste mené ses troupes Massassis dans une autre direction. Bien évidemment Spar Piejs n’agissait pas par loyauté à Sadow qui ne valait finalement guère mieux, ayant abandonné l’Empire à son triste sort. Non, il agissait pour le bien d’un Empire que Vitiate n’était pas digne de gouverner. Après tout, après Kressh et Sadow, il était le membre le plus puissant du Conseil et le pouvoir lui revenait de droit. Il s’était vaillamment distingué dans d’innombrables batailles, dépeçant multitudes de Jedi et autres serviteurs de la République. C’était à lui de faire renaitre l’Empire de ses cendre, pas à un couard manipulateur qui s’était terré dans sa tanière, attendant le moment opportun pour s’emparer du pouvoir.

Le Seigneur Piejs ne perdit pas de temps pour rassembler les nombreux Sith qui lui étaient fidèles. Dans leurs rangs aucun humain, uniquement des Sith de sang pur qui n’avaient pas été bernés par les mensonges de l’Empereur et entendaient rendre le pouvoir à un Seigneur qui le méritait vraiment. Un Seigneur qui descendait d’une des lignées les plus prestigieuses de l’Empire, un Seigneur qui avait engagé toutes ses ressources, toute sa flotte dans l’effort de Guerre impérial et qui y avait même perdu un œil et un bras. Oui, pour ces Sith influents depuis de nombreuses générations, l’Empereur devait être renversé. Pour ces descendants des Jedi Noirs Exilés, Vitiate n’était pas des leurs. Eux, qui avaient pour ancêtre la caste des prêtres Kissais, ces sorciers Sith de sang pur qui s’accouplèrent avec les Jedi d’Ajunta Pall pour donner naissance aux premiers Seigneurs Sith, maîtres de la Sorcellerie et de l’Alchimie Sith agrémentées des techniques Jedi apportées par les Exilés, lui un arriviste né sur une planète insignifiante, un bâtard, un fils de fermier : aux yeux de l’aristocratie Sith il n’était personne. Il était donc temps d’en finir.

Spar Piejs utilisa tous ces arguments et d’autres encore pour convaincre ces familles autrefois toute puissantes, qu’il était de leur intérêt de s’allier à lui. Lui aussi était capable de manipulation et de jeux de pouvoirs, Vitiate serait déposé avant d’avoir pu réaliser ce qui se tramait. La moitié du Conseil Noir et d’autres aristocrates influents se rangèrent derrière Piejs ; XXI Seigneur Sith et leurs laquais étaient à son commandement. Fort de cette armée, il décida de ne pas perdre de temps en complots superflus et d’agir vite, avec chaque jour écoulé, l’emprise de son adversaire sur l’Empire devenait plus ardue à défaire.

Malheureusement pour lui, il avait sous estimé son adversaire… L’Empereur n’avait pas participé à la Guerre mais ce n’était pas par couardise, plutôt parce qu’il avait jugé plus utile d’approfondir sa connaissance des arcanes du Côté Obscur pour devenir tout puissant pendant que d’autres périraient au combat. Piejs avait envoyé les troupes de ses vassaux empêcher ceux qui restaient fidèles à l’Empereur de se mettre en travers de sa route et avait utilisé les siennes pour affronter les hommes de l’Empereur qui défendaient sa citadelle en construction. Accompagné de Xela Tyrus, il pensait à tord que la victoire lui était promise lorsqu’il arriva enfin jusqu’à la salle du trône et décapitait le dernier garde d’élite qui le séparait de sa proie. Deux Seigneurs Sith aguerris face à un ermite n’ayant jamais pris part aux combats, Piejs se voyait déjà sur le trône.

L’Empereur n’était pas le Maitre des Sith par chance. Il avait anticipé les manœuvres de Spar Piejs, qu’il avait avant même sa prise de pouvoir considéré comme son ennemi le plus dangereux. Il avait lui avait laissé le soin de rassembler tous les traitres à son règne pour tous les annihiler d’un seul coup. Partout sur Dromund Kaas, les troupes de la coalition menée par Piejs tombèrent dans des embuches savamment orchestrées alors qu’ils s’attendaient à affronter une résistance minime pensant bénéficier de l’effet de surprise. Alors que les Sith avaient pris possession de Dromund Kaas depuis à peine un an, l’officier Odile Vaiken avait déjà créé un réseau de renseignements d’élite pour son Empereur et ses meilleurs agents postés à des endroits clés prirent un malin plaisir à décimer les troupes de la coalition à l’aide de mines et de snipers. Ces tireurs d’élites semèrent le chaos, facilitant la charge des troupes impériales, l’armée de Spar Piejs fut rapidement mise en déroute et exterminée jusqu’au dernier homme.

Mais ce n’était pas tout, l’Empereur s’était même abaissé à louer les services de mercenaires de haut vol. Ces chasseurs de primes accompagnés de ses troupes d’élites de garde du corps impériaux refermèrent le piège sur les deux Seigneur Sith. Alors qu’ils étaient sur le point d’ouvrir la porte de la salle du trône, certains que le palais étaient désormais sous leur contrôle, ils sentirent toutes les morts de leurs soldats dans la Force et ne purent que se retourner impuissants, pour voir que leur retraite avait été barrée par les mercenaires et les troupes d’élite vétues de rouge de l’Empereur.

Le Seigneur Piejs avait commis une grave erreur. Il avait cru qu’avoir la majorité des Sith de son côté suffirait pour renverser l’Empereur mais il n’avait pas réalisé que les êtres non sensibles à la Force étaient tout aussi cruciaux dans un conflit, et pouvaient eux aussi changer le cours d’une bataille. La tête d’un des plus puissants de ses alliés Sith qui pendait à la ceinture d’un mercenaire protégé par une armure mandalorienne, en était la meilleure preuve. Il avait échoué et il allait en payer le prix.

Les portes massives s’ouvrirent d’un seul coup sous l’emprise de la Force et un déferlement de foudre Sith s’abattit sur Piejs et Tyrus. De leur sentiment de victoire à cette souffrance insupportable qui les mit à genoux, seuls quelques secondes s’étaient écoulées. C’était fini. Les deux Sith déchus se savaient condamnés. Alors que sur ordre de l’Empereur, le mercenaire à l’armure mandalorienne mis fin aux souffrances du Seigneur Tyrus dans un jet de flammes, Piejs se sentit soulevé par le biais de la Force et commença à suffoquer. Sa dernière vision avant de mourir fut le regard d’une noirceur infinie de l’Empereur, après la mort ne l’attendait que le néant. Ses dernières pensées, furent à méditer les dernières paroles que l’Empereur lui avait susurrées avec un plaisir sadique avant de l’achever. Non, Spar Piejs ne reposa jamais en paix.

En effet, Piejs savait qu’en cas d’échec, toute sa famille, tous ses serviteurs, tous ses alliés, tous ses descendants seraient annihilés. Il s’était trompé. Avant qu’il ne meure l’Empereur lui avait confié ses projets pires que la mort pour ses proches. Humiliation suprême, la descendance de Piejs et de ses acolytes ne furent pas tués mais réduits en l’esclavage comme les sous espèces capturées pendant la Grande Guerre de l'Hyperespace et depuis réduites à l’esclavage à perpétuité, de génération en génération. Des Sith de sang pur se retrouvèrent expulsés de leur caste, défaits de leurs richesses, de leurs privilèges et du nom de leur domaine. Les noms de Piejs, Tyrus et des autres insurgés furent effacés des archives.
La lignée des Piejs était le fruit de l’union de deux des membres les plus prestigieuses de l’Empire. Xoxaan, l’une des plus puissantes Jedi Noir Exilée avait conçu descendance avec Sidu Piejs, l’un des Prêtres Kissai les plus érudits dans les arcanes de la sorcellerie Sith. Depuis ce jour, la lignée des Piejs n’avait jamais cessée d’être au sommet de la hiérarchie de l’Empire, comptant toujours un membre de leur Maison au sein du Conseil, un des leurs s'accaparant le manteau de Seigneur Noir pendant un temps. Les Piejs avaient donc toujours orbités autour des sphères décisionnelles Sith, jusqu’à ce jour funeste où ils se retrouvèrent défaits de leurs privilèges, de leurs titres et de leur nom, devenant des moins que rien au milieu des Twi’lek et autres Zabrak.

Aujourd’hui :

Des siècles plus tard, lorsque l’Empereur lança son invasion de la République, il eut besoin de chair à canon à envoyer au front. Quoi de plus ironique que d’envoyer mourir pour lui les descendants de ceux qui s’étaient opposés à son règne ? L’Empereur savait que le Côté Obscur coulait dans les veines de ces Sith de sang pur. Même s’ils étaient esclaves et qu’ils n’avaient par conséquent jamais été formés aux voies Sith, ils feraient de redoutables combattants. Il décida donc de les utiliser comme Section Militaire pour des missions commando suicides. Il se délecterait de les voir ainsi mourir les uns après les autres en servant ses desseins. Afin de pousser l’ironie à l’extrême, il décida de nommer cette unité Section XXI, comme les XXI Seigneurs Sith qui avaient fait parti de la coalition contre lui.

Quelques année après le début de la Grande Guerre Galactique (L’Empire change de stratégie : 14 ans avant TC), alors que l’invasion se faisait plus lente et que le besoin de combiner attaque en force et missions commandos se faisait sentir, la Section XXI vit donc le jour. Censée être éphémère, elle n’avait aucune hiérarchie, tous les dirigeants de l’Empire pensaient la voir disparaitre rapidement pour cause de décès de ses membres. A la surprise de tous, sauf peut être de l’Empereur, la Section XXI démontra d’exceptionnelles qualités et une volonté de survie farouche. Ceci n’était pas sans rapport avec le dernier descendant de la lignée des Piejs. En effet, ce Sith de sang pur qui n’avait pas le droit d’arborer fièrement le nom de ses ancêtres, portant au contraire le prénom courant dans l'Empire de Tenebrae, avait acquis une formation au combat non négligeable grâce à son statut d’esclave. Son maitre, un Moff humain obèse plus occupé par la nourriture et les femmes que par son travail, était un être sanguinaire qui avait organisé des combats de gladiateurs dans sa luxueuse demeure. Le jour où le jeune descendant des Piejs fut enrôlé de force dans la Section XXI alors qu’il avait à peine 13 ans, cela faisait déjà 1 an qu’il luttait pour quotidiennement pour sa survie dans des combats sanguinaires pour satisfaire les penchants sadiques de son maitre.

Lorsqu’il rejoint la Section XXI, Tenebrae n’avait aucune envie de mourir et il accueilli la nouvelle comme une bénédiction. En dépit de la rivalité millénaire de sa lignée contre l’Empereur, l’ennemi ultime restait les Jedi et leur République. Etre envoyé au front constituait pour lui et la majorité de ses compagnons d’armes, une libération partielle de leur statut d’esclave. Les vrais esclaves, les laches Twi’lek et Zabrak pouvaient préférer rester au chaud auprès de leurs maitres, mais pas les membres de la Section XXI. Ils n’étaient pas des esclaves, dans leur sang coulait le feu du pouvoir, du combat et de la domination. L’Empereur leur avait donné une opportunité de prendre leurs distances avec ce millénaire de servitude et ils allaient la saisir.

Avant leur première mission, Tenebrae s’évertua à former au mieux ses compagnons d’arme aux arts du combat et du meurtre. Ce ne fut pas compliqué, tous étaient déjà des experts au plus profond d’eux même, il s’agissait juste de réveiller leur nature intime, endormie par des siècles d’esclavage. Même s’ils n’étaient pas formés à ses voies, le Côté Obscur était avec eux et ce puissant allié permit à la Section XXI d’enchainer victoire sur victoire. A tel point que la République finit elle aussi par créer une Section XXI afin de redonner espoir à son peuple en fournissant une réponse et un ennemi officiel à cette troupe d’élite.

L’Empereur était un être intelligent et compris vite qu’il pouvait faire de la Section XXI un atout puissant. Il autorisa donc ses membres à mettre en place un organigramme hiérarchique et à recruter des mercenaires ou de fidèles agents d’élite de l’Empire pour leur venir en aide. Spar Piejs était celui qui avait mené les XXI Seigneurs, ce fut donc logiquement que le leadership de la Section XXI incombe à son descendant. Ce dernier avait retenu l’erreur de son aïeul qui avait cru pouvoir renverser l’Empereur car la majorité des Seigneurs Sith étaient avec lui, négligeant le fait que les non Sith pouvaient s’avérer cruciaux. Cela lui avait couté la vie. Tenebrae, lui, accueilli avec soulagement cette nouvelle et n’hésita pas à recruter parmi les mercenaires et les agents les plus efficaces. Deux de ses premières recrues furent de redoutables Chasseurs de Primes qui louaient leurs services au plus offrant depuis le début de la guerre. Ces formidables guerriers étaient connus pour faire des carnages dans le rang des Jedi : Bobby Wan le fourbe Twi’lek et Valin Rejorhaad le fier Mandalorien. Le descendant des Piejs en fit ses officiers afin d’avoir une vision différente de la sienne pour le conseiller et de parer à toute ambition malvenue de la part d’un Sith qui pourrait briguer son poste. La Section XXI gagna donc en organisation et en efficacité, la diversité des profils contribuant à améliorer les performances de chacun. Cette guilde se signala à l’époque par le fait qu’elle ne comptait aucun Seigneur Sith dans ses rangs. En tant qu’esclaves, les descendants de la coalition n’avaient pas été formés et aucun Seigneur ne souhaitait partager leur disgrâce en les rejoignant en dépit de leurs succès.

De batailles en batailles, la Section XXI gagna en prestige chez leurs alliés et en crainte chez leurs ennemis, profitant de cette renommée pour toujours recruter les meilleurs. L'officier Valin recruta plusieurs Mando'ad pour le compte de Piejs, le célèbre Liann Beleh et même son propre fils, Wedge Rejorhaad, qui venait tout juste de passer à l'âge adulte selon la culture mandalorienne.

Les Wampas agissaient et agissent toujours en groupe, en duo, en solo ou parfois même en tant que Section de commandement lors de grandes batailles ou opérations.Ce fut le cas lors d’un des tournants de l’histoire : la fameuse bataille de Hoth où la quasi-totalité de la Section avait été mobilisée. Lors de cette bataille spatiale d’une ampleur jamais vue, la Section XXI fut chargée d’aborder le vaisseau capital ennemi et d’en prendre le contrôle afin de mettre un terme à la bataille. Comme à l’accoutumée, la mission était en bonne voie d’accomplissement avec une efficacité surprenante et des pertes limitées… Jusqu’à ce que le vaisseau capital républicain cède de manière inattendue sous le barrage laser des croiseurs Sith.

Le vaisseau s’écrasa sur la planète inhospitalière mais de nombreuses personnes à bord survécurent, dont la majorité de la section XXI. Un grand nombre de vaisseaux s’étaient écrasés sur la planète glacée, ce qui engendra une bataille inévitable entre les survivants. Les républicains étaient bien plus nombreux et les imperiaux avaient déjà perdu des membres important tel Valin Rejorhaad, tombé face aux Jedi. Il semblait que, contre toute attente, une des missions suicides qui avait été confiée à la Section XXI allait enfin être leur dernière. La Côté Obscur en décida autrement.
Ce fut à ce moment que les cris commencèrent. Des hurlements terrifiants et le carnage commença, des bêtes blanches comme la neige qui enfonçaient leurs crocs acérés dans le coup des Républicains qui encerclaient les survivants de la Section XXI, faisant gicler leur sang rouge sur la neige immaculée. Des hordes de ces créatures appelées Wampas, entreprirent de dévorer tous les Républicains. Lorsqu’ils arrivèrent devant les impériaux ils ne les attaquèrent pas. Peut-être étaient-ils repus pensèrent les mercenaires. Mais les Sith ne s’y trompèrent pas, ils avaient senti le Côté Obscur dans ce groupe. Cette soif sanguinaire et cette agressivité déchainée comme mode de vie. Les Wampas avaient trouvés leur maitre.

Image

Jusqu’à ce qu’ils réussissent à réparer une des navettes, les impériaux vécurent en symbiose avec les violents autochtones. Pendant des semaines, ils chassèrent et tuèrent pour survivre, utilisant leurs instincts primaires pour ne pas succomber. Malgré leur alliance temporaire, les Wampas restaient de féroces bêtes sauvages. Il n’était pas rare que des accidents surviennent. Un jour, Piejs se disputa le cadavre d’un Tautaun avec un jeune Wampa affamé. Le Sith réussi à rendre le dessus, mais les griffes de la bête imprimèrent dans sa chaire des lacérations indélébiles : une profonde entaille sur tout le crane dont il garderait une cicatrice à vie.
Après avoir partagé le repas qu’offrait les corps des républicains avec les Wampas, ils dégustèrent des entrailles de Taun Taun tout juste abattus, comme si c’était le plus délicieux des mets. Lorsque les cartouches énergétiques de leurs blasters se vidèrent, ils affrontèrent des Ours des Neiges au corps à corps pour se vêtir de leurs fourrures et se nourrir de leur viande. Cette bestialité ne fit que les renforcer et lorsque les survivants parvinrent à quitter Hoth, aucun n’oublia ce qu’il avait vécu. Les Wampas leur avaient sauvé la vie et permit de puiser de la force dans leur nature la plus profonde. Afin que chacun se souvienne de ce jour, leur leader renomma la Section XXI en Section Wampa XXI. Cette nouvelle appellation et le bouche à oreille qui fit circuler des détails amplifiés de la sauvagerie dont ils avaient fait preuve sur Hoth, ne fit que renforcer la terreur et le respect qu’ils provoquaient dans toute la Galaxie.
Néanmoins, Piejs savait bien que s’il revenait un jour sur Hoth, rien ne garantissait que les Wampas soient si accueillants. Comme les Sith, il n’était pas rare que les bêtes des neiges s’entretuent. Alors s’ils n’avaient pas de républicains à se mettre sous la dent, il ne faisait guère de doute qu’en dépit des liens primaires qu’ils partageaient avec la Section Wampa XXI, ils se satisferaient de chasser des impériaux à la place.

Las, à son retour sur Dromund Kaas, le descendant des Piejs eu la mauvaise surprise de découvrir que le Conseil Noir avait nommé Bobby Wan Chef de Guilde, considérant que devant l’ampleur que prenait la Section Wampa XXI, il n’était pas normal qu’un esclave soit aux commandes. Sachant pertinemment qu’en tant qu’esclave, s’il allait à l’encontre de cette décision, il serait exécuté, Tenebrae décida d’attendre son heure et ne tenta rien contre ce lâche qui n’avait pas participé aux mémorables événements survenus sur Hoth et qui avait changés la Guilde à tout jamais.

Gagnant en renommée et en importance, la Section Wampa XXI se fit de plus en plus indépendante de la hiérarchie. Si elle est encore aujourd'hui placée directement sous l'autorité du Conseil Noir et de l’Empereur, sur le terrain, les ordres et plans pré-établis laissent souvent place à ce que les Wampas jugent efficace et adapté à des situations toujours fluctuantes.

Lorsque le Traité de Coruscant fut signé. La Section Wampa XXI fut mis en sommeil et la plupart de ses membres repartirent à leurs occupations d’agent, d’esclave ou de mercenaire. Dix ans plus tard cependant, les signes de guerre se mirent à fourmiller dans une Galaxie aux portes d’un nouvel affrontement ouvert. Les autorités impériales décidèrent de reformer la Section Wampa XXI. Soudés par ce qu’ils avaient vécus sur Hoth, tous, même les plus indépendants des Chasseurs de Primes, répondirent à l’appel. Plus important, conscients du nombre de pertes subies durant la dernière guerre, le Conseil Noir décida d’offrir leur liberté à tous les esclaves sensibles à la Force afin de former une nouvelle génération de Seigneurs Sith et de remplir une Académie bien vide. Cet édit concernait bien évidemment les descendants des Sith de sang purs qui s’étaient retournés contre l’Empereur. Leur nom et leurs privilèges leur furent rendus et même si certains les regardaient toujours de haut, ils pouvaient de nouveau aspirer au pouvoir. Tenebrae choisi de reprendre le nom de la prestigieuse lignée Piejs, désormais il ne répondrait plus qu’à ce nom et deviendrait l’incarnation d’une lignée a laquelle il allait rendre le prestige qui lui était du.

Fort du retour des privilèges qui avaient été enlevés aux siens, il profita de cette immunité nouvelle pour retrouver le traitre Bobby Wan et loua les services de Wedge Rejorhaad passé maitre dans l'art de chasser ses proies. Ne reconnaissant pas l'autorité de Bobby Wan face à celle du Seigneur Piejs, Wedge le traqua et le ramena vivant à ce dernier afin qu'il puisse le torturer jusqu’à ce que mort s’ensuive, reprenant ainsi le contrôle de la Guilde. Pour le remercier de son aide, ainsi que pour ses nombreux faits d’armes au sein de la Section, le Seigneur Piejs nomma Wedge officier à la place laissée vacante depuis la mort de son père.

Afin d’éviter de s’attirer les foudres du Conseil Noir pour avoir défié leur autorité en se débarrassant de celui qu'ils avaient placés à la tête de la Guilde, Piejs recruta un des petits protégés de Darth Jadus, un des membres les plus influents du Conseil : l’agent Chiss Kellt’aine’rodo. Au grand contentement de Jadus, « Tainer » comme on le surnommait, fut promu 2nd officier en remplacement du défunt Bobby Wan. Il était raciste, imbu de sa personne et n’avait aucune allégeance envers le Seigneur Piejs ou la Guilde. Un Chiss classique en somme. Piejs en était bien conscient mais savait que son recrutement était judicieux. En effet, Jadus essayait depuis longtemps de placer un espion au sein des Wampas. Que Piejs le lui accorde comme s’il n’avait pas deviné ses intentions servait deux buts : amadouer Jadus et le conduire à le sous-estimer. Mais surtout, Tainer était un des meilleurs dans ce qu’il faisait, et Piejs voulait les meilleurs pour la Section Wampa XXI. Que le Chiss solitaire fasse preuve d’une indifférence bordant sur l’antipathie envers lui et les autres membres de la Section, ne le dérangeait pas vraiment ; il savait qu’il était avant tout un professionnel redoutable, c’est tout ce qui lui importait.

Pour compléter la diversité de son état major, Piejs décida de nommer Tyrus 3ème officier. Après, un Chasseur de Prime et un Agent, il semblait naturel de promouvoir un vrai Sith et surtout un descendant de la Coalition des XXI, un Seigneur portant la Section Wampa XXI à cœur. Et pas n’importe lequel, le descendant de Xela Tyrus membre du Conseil Noir qui jadis défia l’Empereur aux côtés de Spar Piejs. Il était toujours risqué d’avoir un Sith ambitieux près de soi, mais Tyrus méritait cette exception. Leurs ancêtres avaient lié le destin des deux Maisons, les années d’esclavages communes et les premiers combats de la Section XXI avaient soudé l’entente tacite entre les deux Sith. Et puis, Tyrus n’avait pas été sans s’illustrer lors de batailles majeures. Sur Hoth, s’il avait rechigné à manger les restes des républicains qu’il avait tué, il avait gagné aux yeux de Piejs, le droit de faire partie de l’état major de la Guilde.

Conscient que la prestigieuse Section Wampa XXI n’était plus composée en partie d’esclaves mais uniquement par l’élite des combattants de l’Empire, et dirigée par un Seigneur Sith, de nombreux Guerriers Sith vinrent en grossir les rangs. En dépit du l’augmentation exponentielle des candidatures, la Guilde demeura très sélective, n’acceptant que les meilleurs et en dehors de quelques guerriers Sith peu de recrues vinrent grossir les rangs d’une Guilde dont la grande majorité des membres étaient des vétérans de la Bataille de Hoth.
Néanmoins, certaines recrues furent plus ou moins imposées. L’Empereur n’était pas naïf. Il avait besoin de toutes les forces disponibles mais était parfaitement conscient du risque qu’il encourait en permettant aux descendants de la Coalition des XXI d’être formés aux voies du Côté Obscur. Ces futurs Seigneurs Sith avaient en eux plus d’un millénaire de rancœur accumulée par leur lignée envers celui qui les avait condamnés à une servitude perpétuelle. Jusqu’à aujourd’hui… Leur Chef avait tué le Chasseur de Prime Bobby Wan pour reprendre le pouvoir à la tête des « Wampas ». Il était à la tête de la Section Militaire la plus terrifiante de l’Empire, composée de mercenaires à l’efficacité redoutable et de Seigneurs Sith revanchards. Oui, ils lui seraient très précieux mais il lui fallait s’en méfier. C’est pourquoi Piejs savait pertinemment que certains des agents qui avaient rejoint la Section Wampa XXI après la bataille de Hoth, et plus particulièrement depuis qu’il avait été affranchi, ne lui étaient pas entièrement loyaux. Certains rapportaient ses agissements au Conseil Noir, d’autres à l’Empereur, mais il n’en avait cure. Au contraire,Il avait accepté leur candidature avec plaisir car l’essentiel était qu’il s’agissait des meilleurs dans leur domaine et qu’ils apportaient toute leur science de la guerre à la Section Wampa XXI, la renforçant encore davantage. Il aurait bien le temps de gagner leur loyauté comme il l’avait fait avec les plus indépendants des mandaloriens. La Section Wampa XXI allait bientôt devenir leur nouvelle maison et passerait pour eux avant toute allégeance préalable. L’Empereur et le Conseil Noir avaient sous estimé Piejs, croyant le mettre sous surveillance pour diminuer son influence. Cela ne durerait qu’un temps. A terme, ils n’avaient fait que renforcer son armée ! Qui sait, il pourrait même retourner la situation pour que les infiltrés deviennent des agents doubles, lui fournissant de précieuses informations sur l'Empereur et le Conseil Noir.
L’avenir était enfin entre les mains de Piejs. Alors qu’il s’apprêtait à embarquer sur le vaisseau qui l’amènerait vers la planète Korriban où il serait formé, il savait qu’un jour il reprendrait la place de son aïeul au Conseil Noir. Des années d’esclavage et de souffrance avaient fait de lui un être froid et insensible. Rien ne se mettrait en travers de son chemin vers le pouvoir.

Il n’avait d’allégeance que pour lui et pour sa guilde, ses frères d’armes avec qui il avait vécu et vivrait tant de batailles. De manière compréhensible, leur solidarité forgée sur Hoth n’avait d’égal parmi les Sith, et leur union face à l’adversité faisait leur force.

Piejs n’avait pas oublié qui avait mis sa famille en esclavage, mais il ne commettrait pas l’erreur d’affronter l’Empereur. Spar Piejs pensait que l’Empereur n’était pas digne de régner et pourtant ce dernier était la preuve vivante du contraire. Il était devenu un demi-dieu immortel qui menait les Sith à la victoire contre leurs ennemis intimes. C’était le plus important, la vengeance viendrait plus tard, si jamais l’Empereur lui donnait une raison de douter de sa légitimité à contrôler le destin de l’Empire Sith. Pour l’heure, il se contenterait de servir l’Empire avec diligence afin de découvrir tous les secrets du Côté Obscur. Lorsqu’il siégerait au Conseil Noir, il serait temps de se demander s’il était judicieux d’envoyer la Section Wampa XXI affronter l’Empereur. D’ici là, il ne laisserait rien transparaitre ; il avait appris que la trahison et la manipulation étaient des atouts inestimables. Contrairement à son ancêtre, Piejs ne l’oublierait pas. Il était prêt aux jeux de pouvoirs de l’Académie, prêt à accomplir son destin…

A vous de jouer guys!
The Old Republic : "Piejs", Chef de Guilde Section Wampa XXI
Chroniques des Nouvelles Guerres Sith : Les Mémoires de Darth Piejs
Darth Piejs
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 8341
Inscription: 28 Fév 2008
Localisation: Meditating on the Dark Side in my Roon's Castle
 

Messagepar Kregwitch » Jeu 17 Nov 2011 - 12:27   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

De mon coté :

- J'ai choisi de jouer avec la guilde SWU tout simplement parce que cela m'a paru évident. Ce qui prime pour moi dans une guilde est la bonne ambiance. De plus, des amoureux de Star Wars auront certainement une approche plus "qualitative" de l'expérience de jeu.
- Kregwitch
- Inquisiteur
- Sorcier
- Si possible mélange heal/dps
- Race : Zabrak ou Sith true blood

Spoiler: Afficher
Cela faisait des générations, des siècles, une éternité. Pourquoi sa famille avait-elle perdu la liberté, Kregwitch l'ignorait. Ce qu'il savait c'est qu'ici, sur cet astéroïde dénué d'atmosphère, il devait extraire chaque jour, à la force de ses bras, à la sueur de son front, les précieux minerais nova qui participaient à l'effort de guerre à grands renforts d'hydro-perceur à carbonite. Dans cet enfer, la mort était comme une délivrance, celle qui avait saisi son père de la plus grotesque des façons ; pris de convulsions, étouffé par sa propre écume après une overdose d'épices, celle qui avait saisi sa mère le jour où il vint au monde. Une éternité de damnation, privé de la notion du temps qui passe. Jusqu'au jour où le ciel se déchira, tout comme ses tympans. Le goût acre du sang et l'odeur nauséabonde de la mort ; il ne se souvenait de plus rien d'autre.
Il fût retrouvé, inanimé, entouré des cadavres de soldats de la république. Pris pour mort, il était le seul survivant du raid. Mais l'inquisiteur chargé de l'enquête ne s'y trompa pas ; il sentit la rage qui bouillait au fond de lui, l'énergie noire qui en émanait. Celle qui, en se libérant, avait été fatale aux soldats qui avaient eu le malheur de s'en prendre à lui et qui, le faisant tomber d'épuisement, l'avait sauvé, le confondant au milieu des autres corps. En tant que dernier survivant de l'attaque, et comme le stipulait la procédure, le témoin devait être supprimé. Mais, en ces temps de conflits, la vie d'un simple esclave n'a pas la même valeur lorsqu'elle est 'une arme de guerre qui s'ignore et une alternative lui fut proposée : celle de rejoindre l'académie de Dromund Kass et de vouer sa vie à l'Empire au sein de la XXIe... Une damnation de plus...
Dernière édition par Kregwitch le Mer 23 Nov 2011 - 20:51, édité 1 fois.
"People who alter or destroy works of art and our cultural heritage for profit or as an exercise of power are barbarians [...]." ―George Lucas in 1988

Star Wars episode VII : Return on Investment by Jar Jar Abrams
Kregwitch
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 719
Inscription: 01 Juin 2009
 

Messagepar darth_rage » Jeu 17 Nov 2011 - 13:14   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

- Parce que c'est la plus grande communauté francophones de fans de Star Wars que je connaisse, Car les membres de SWU rendent ce forum vivant et j'aime beaucoup ça. Ensuite pourquoi la guilde Impériale ? Car je n'ai jamais partagé la doctrine jedi du 0 attachement personnel, je suis qqun de trop passionnel et le RP de mon perso le sera également.

EDIT après création du perso:

- Rage
- Guerrier Sith
- Ravageur
- Tank
- j'ai une bonne expérience des MMO, Mon premier ayant été Star Wars Galaxies, chez qui j'ai joué de nombreuses années sur le serveur américain Eclipse, J'y ai fait beaucoup de RP, beaucoup de combats spatiaux et du craft spatial, mais peu de combats terrestre. Le jeu me plaisait énormément pour son housing et sa capacité à offrir une 2ème vie star wars. Plus aucun MMO actuel ne suit ce modèle à mon énorme regret. Ensuite quand WOW est sorti, Star wars galaxie a pour moi été saccagé par son patch, le NGE, c'est peu après ce moment là que je suis parti.
Je suis alors allé sur wow où j'ai fait beaucoup de rerols, de RP et énormément de pve HL, j'étais le main Tank de ma guilde.
Je suis resté relativement très fidèle à wow pendant ses 7 dernières années, en jouant de temps en même temps à Warhammer Online et Star Trek Online. Warhammer m'a énormément plu mais il était très difficile de RP convenablement, donc avec ma guilde on s'occupait surtout d'organiser de grandes attaques RVR.
Star Trek, je n'y ai fait que du Solo, le jeu ayant de bonnes idées mais malheureusement très vide...


RP:
Spoiler: Afficher
Le véritable nom de rage demeure un mystère, Rage n'est qu'un pseudonyme donné par son ancien maître lorsqu'il fut découvert par l'Empire Sith, en honneur à toute la rage et colère qu'il concentre en lui.

Originaire de Correlia, et officiellement, de père inconnu, Rage est le fils d'un ancien Jedi de la république, mort non pas au combat mais lors d'une mission diplomatique ayant mal tournée. Même si il venait souvent le voir, Rage n'a jamais supporté l'hypocrisie de la doctrine Jedi, qui obligeait son père à nier toute relation avec sa mère.

La Force étant puissante en lui, dès son plus jeune âge, Rage fut repéré par l'ordre Jedi pour rentrer au temple, mais malgré ses talents, le conseil lui refusa de devenir padawan à cause de ces trop fortes émotions, voyant en lui un danger potentiel.
Il fut alors assigné alors à des missions secondaires dans des planètes isolés et sans dangers.

Mais lorsque la planète où il effectuait sa mission fut envahie par l'Empire, il décida de retenter sa chance, cette fois chez l'ordre Sith pour montrer à tous combien les Jedis se trompent sur le sens de la vie & de l'utilisation de la Force.

Plus fort que jamais, dans un Ordre où il peut exploiter pleinement ses talents et son caractère, Rage se fit remarqué par ses supérieurs et fut envoyé dans la Section d'élite WAMPA XXI.


Rage est un humain, moyennement grand, aux cheveux blonds foncés et aux yeux verts mais qui ont tournés vers le jaune à cause du côté obscur. Cherchant à toujours exploiter ses capacités aux maximun, quelques implants cybernétiques sont présents sur lui. Quelques cicatrices sur son visage et son corps témoignent également des épreuves difficiles qu'il a passé chez les Jedi sans toutefois les réussir.

D'un caractère assez solitaire, Rage préfère se fondre dans la masse que se faire remarquer.

Très passionnel et dénué de tout sang froid, il n'écoute que son cœur et son instinct qui est souvent violent.
Dernière édition par darth_rage le Jeu 15 Déc 2011 - 16:59, édité 2 fois.
darth_rage
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 105
Inscription: 12 Aoû 2011
 

Messagepar dark_tyrannus_csi » Jeu 17 Nov 2011 - 20:30   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

-ça fait un moment que je suis TOR sur SWU, et encore bien plus que je suis membre du site, alors il était impensable que je ne me lance pas dans le jeu avec les jedi swu
-(nom à venir)
-Inquisiteur Sith de sang pur
-Sorcier
-DPS
-Bio:

Spoiler: Afficher
Il y a plus de 1300ans av.TC, lors de la fuite de l'empereur de korriban, certains sith se sont opposés à son pouvoir et ont été vite matés: j'incarne un de leurs descendants.
L'Empereur nous a massacré, ne gardant qu'une poignée en guise de trophée, en signe d'avertissement pour tous, et comme base de reconstruction de l'empire, prémices à ses futures légions d'esclaves, et notre nombre n'a cessé de décroître depuis. Nous voulions l'affaiblir, nous n'avons fait qu'asseoir son autorité; il aurait pu nous éjecter dans le vide intersidéral, au lieu de ça il a préféré porter un coup fatal aux sith en nous humiliant, empêchant dès le début de son règne toute velléité futur, il était le seul seigneur noir des sith, l'Empereur.
Pendant près de mille ans, nous avons vécu en parias, forcés d'obéir à des races que nous méprisions, et dont la haine à notre égard était nourrie par la peur que nos semblables leur inspiraient.
Nos "semblables"...des dévoyés, ce sont eux les traîtres, dupés par cet Empereur, tandis que nous restons fidèles aux anciens seigneurs noirs dont nous descendons en droite ligne.
Lorsque l'Empereur mis son plan d'invasion de la république à exécution, il créa la section XXI, dans l'unique but d'alimenter son plaisir pervers, vivace malgré les siècles, éliminant ainsi un peu plus des descendants des 21 seigneurs sith. Or il se produisit une chose à laquelle l'Empereur lui même ne s'attendait pas, les lignées de Tyrus et Piejs avaient survécu et son allié, le côté obscur fit renouer les fils de ces deux anciennes maisons. Ensembles armés du pouvoir du côté obscur, nous volâmes de victoires en victoires jusqu'à la signature du Traité de Coruscant. La section n'avait plus de raison d'être et fut dissoute.
Dix ans ont passé, aujourd'hui, inévitablement, nous assistons à un regain des tensions entre l'Empire et la République. Aussi les autorités impériale ont de nouveau besoin de la section, elles ont besoin davantage d'hommes pour mener cette nouvelle guerre, si tenté qu'elle n'ait jamais vraiment pris fin. L'enrolement massif de troupes s'élargit aux sith. La machine de guerre impériale est prête, une fois de plus à nous saccrifier pour Sa gloire.
Mais notre heure est venue, l'Empereur et ses pantins ont commis l'erreur que nous attendions, en ouvrant les portes de la terre sacrée de Korriban aux inférieurs, ils ont laissé la voie libre à notre retour...notre puissance n'est pas à sous-estimer, elle sera utile à l'empire et ils le savent, nous commençons seulement à regagner leur confiance, ils pensent que nous ne représentons plus aucun danger, que nous sommes comme tous les autres, bien que nous soyons encore sous l'étroite surveillance des services secrets de l'empire. Aussi allons nous continuer à leur faire croire à notre fidélité, nous reprendrons la place qui nous est due parmi les notre, après cela s'en sera fini de lui.......
Dernière édition par dark_tyrannus_csi le Jeu 24 Nov 2011 - 22:15, édité 12 fois.
vive cody! vive le libérateur! vive celui qui a permi la mort de Boga et de son affreux cri!
dark_tyrannus_csi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3062
Inscription: 06 Mai 2005
Localisation: kamino,là ou il pleut et ou il y a du vent
 

Messagepar PaTaT0ss » Jeu 17 Nov 2011 - 21:22   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

- Parce que je suis membre de la communauté swu depuis plusieurs années et que j'adore ce site :D donc quand j'ai vu l'annonce je n'ai pas hésité une seconde
- dinistrio
- guerrier sith
- maraudeur
- DPS

-RP:
Spoiler: Afficher
- Sobharl orsingg était le descendant d'une grande lignée de guerrier Zabrak. Mais un jour ses parents furent capturés et vendus à un membre richissime et très haut placé du sénat de la république. Sobharl est né sur Coruscant là où vivait son maître. Toute sa vie il n'a connu que l'esclavage, pour lui cette vie était normale, mais ce n'était pas le cas de son père. Il lui enseigna la culture et les rituels de ses ancêtres, il lui apprit à se battre comme les fiers guerriers Zabrak.
Leur maître était impitoyable et la moindre erreur de la part d'un de ses serviteur était sévèrement réprimandée.

C'est ainsi que Sobharl, à l'âgé de 10 ans, vit son père se faire battre à mort par leur maître. A ce moment là, la mère de Sobharl l'empoignât et ils s'enfuirent tous les deux dans les rues de Coruscant poursuivit par cet homme sans scrupules. Après une longue course dans les rues de la capitale, Sobharl et sa mère furent rattrappés par le sénateur, ce soit disant protecteur de la république et de la liberté. Il tua sa mère de sang froid. Sobharl senti la haine l'envahir peu à peu. D'abord son père puis sa mère, s'en était trop. Dans un excès de rage il entendit une voix dans sa tête : "laisse la colère t'envahir, laisse la prendre le contrôle des moindres recoins de ton esprit". Il écouta cette voix et au moment où son ancien maître allait lui assener le coup fatal, Sobharl vit des éclairs sortir de ses mains et frapper de plein fouet son assaillant. Le sénateur tomba sur le sol.
Sobharl était enfin libre. Il se retourna et vit qu'un vieil homme encapuchonné avait assisté à toute la scène. C'est lui qui avait incité Sobharl à tuer son maître. Il dégageait une aura très puissante. C'était un seigneur sith. Il avait déserté les rangs de l'armée sith pour vivre en ermite car il ne supportait pas de voir l'empereur en place gouverner ce grand empire. Il lui proposa de l'emmener avec lui pour l'entraîner, il ferait de lui un grand guerrier sith.
Sobharl n'avait plus d'attaches sur Coruscant et l'idée de devenir un puissant guerrier lui plaisait. De plus en suivant cet enseignement il pourrait devenir assez fort pour détruire la république, cette république qu'il pensait juste mais qui l'avait trahi et tué ses deux parents.

C'est ainsi qu'est né Dinistrio.

Pendant plusieurs années il suivit l'enseignement du côté obscur sous la tutelle du vieil homme. Il fabriqua son premier sabre laser à l'aide d'un cristal d'un jaune flamboyant. Ce cristal, c'est son père qui le lui avait donné. Il était légué de père en fils depuis des générations. Ce sabre représentait donc tout un symbole pour lui. C'était une partie de sa famille qui résidait dans ce cristal et c'est avec ce sabre qu'il comptait venger leur mort.
Mais lorsqu'il eu vingt ans, son maître mourut et Dinistrio se retrouva livré à lui même. Il récupéra son sabre laser pour garder en mémoire cet homme qui lui avait tout appris. Il portait maintenant d'un côté le sabre de la vengeance et de l'autre le sabre du pouvoir. Il poursuivit ainsi seul sa quête du côté obscur.
Il voyagea dans tous les recoins de la galaxie: De Korriban jusqu'à Tatooïne en passant par Taris. Il recherchait les secrets des anciens maîtres sith dans le but d'accroitre son pouvoir. Mais il n'est jamais retourné à Coruscant depuis la mort de ses parents. La prochaine fois où il ira, ce sera le jour où il détruira la république et les jedi.

Un jour, alors qu'il suivait une piste concernant une relique sith sur Aldérande, son passage fût bloqué par deux jeunes jedi qui avaient senti le côté obscur qui émanait de lui. Il savait que cela pouvait arriver, après tout il était en territoire républicain. Utilisant les enseignement que lui avaient prodigué son père et son mentor, il réussi à se débarrasser de ses assaillants sans problème. Il n'avait pas eu une seule égratignure, ce qui était étonnant vu qu'il n'avait pas reçu un véritable enseignement à l'académie. La bataille s'étant déroulé en plein milieu de la ville, c'est donc tout naturellement que la nouvelle se propagea à travers les mondes noyaux de la république puis jusqu'à la bordure extérieur. L'anecdote atterrit enfin dans les oreilles d'une personne qui allait changer le cours de l'histoire de Dinistrio.

Quelques semaines après cet épisode, Dinistrio fût contacté par un sith, le seigneur Piejs. Il constituait une groupe d'élite nommé la Section Wampa XXI. Il avait besoin d'homme comme lui pour sa troupe de choc, des personnes avec de grands talents de combattants pour mener l'assaut face à la république. Il lui proposa donc une place au sein de la Section Wampa XXI. L'idée de travailler pour l’empereur que son maître haïssait tant ne l'enchantait guère, mais sa soif de vengeance était plus forte que tout, et il voyait dans cette Section une opportunité de pouvoir enfin participer à la destruction de la république. Il accepta donc l'offre du seigneur Piejs et commença à faire la guerre aux côté de ses nouveaux compagnons d'armes. Mais avant ça il dût laisser ses sabres et subir un réentrainement afin de suivre la formation classic de l'académie sith. A la fin de cet entraînement il pourra intégrer complètement la Section en tant que guerrier sith de l'empire.


- Fan de star wars depuis mes 4 ans :D , pas beaucoup d'expérience dans le domaine du mmo
Dernière édition par PaTaT0ss le Sam 26 Nov 2011 - 11:45, édité 10 fois.
PaTaT0ss
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2153
Inscription: 17 Nov 2011
 

Messagepar Rigcy Beleh » Ven 18 Nov 2011 - 10:42   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

- Traînant sur SWU depuis un temps certain et ne voulant pas jouer dans une guilde à vocation gamer pour un jeu Star Wars. une guilde issue de la communauté Star Wars S'imposait ;)
- Rigcy Beleh
- Chasseur de Prime
- Spécialiste
- DPS cac et/ou Tank
- Rigcy Bulloch étais un soldat de la république. Au cours de ses différentes mission il ouvrit les yeux sur les mensonges de la république et écœuré finit par retourner à la vie civile.
N'ayant connu que la vie martial il devint mercenaire et plus précisément chasseur de prime offrant ses services au plus offrant et ne se mêlant pas du conflit qui opposait les sith aux jedi.
Il prit vite pour habitude de travailler avec les mandaloriens et a apprécier leur mode de vie,
Liann Beleh vétéran de la bataille d'Hoth avec la Section XXI, mourut au cours de la première bataille qui opposait Rigcy et les Wampa à ses anciens camarades de la Section Wookie XXI.
Avant de périr, Liann pratiqua le Gai Bal Manda (cérémonie d´adoption) pour faire de Rigcy son fils car il se considérais comme son père, hélas il ne fut pas reconnu de suite en tant que tel car personne ne pouvais témoigner que la cérémonie ce soit bien passé.
Depuis ce jour Rigcy repris le poste de son père dans la Section Wampa XXI, il se fit la promesse d'anéantir la Section Wookie XXI et de rester fidèle a Mandalore et au Resol'Nare (six actions).
Dernière édition par Rigcy Beleh le Jeu 23 Fév 2012 - 12:13, édité 9 fois.
Anciennement Sanka2000fr

Beaucoup de vérités auxquelles nous tenons dépendent avant tout de notre propre point de vue.
Rigcy Beleh
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 508
Inscription: 04 Fév 2009
 

Messagepar WedgeR7 » Ven 18 Nov 2011 - 12:27   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

- Ancien Staffeur SWU et spécialiste Mandalorien, je ne pouvais que rejoindre la guilde des Wampas ^^
- Wedge
- Chasseur de Prime Rattataki
- Mercenaire
- DPS (avec un peu de Heal probablement)
- Pour mon RP, déployer cette case :
Spoiler: Afficher
Valin était Corellien. Suite à un massacre ayant décimé toute sa famille, il fut adopté dès son plus jeune âge par le Clan Rejorhaad (Rejorhaad signifiant "conteur", les membres de ce clan jouant la plupart du tant le rôle d'archivistes au sein de la Communauté Mandalorienne). Elevé selon les Resol'nare (les Six Actions), il devint un Mando'ad à part entière et une fois adulte (vers 13-14 ans), il choisit l'orientation de Beroya (Chasseur de Prime). Au cours d'une de ses missions pour le compte de l'Empire Sith qui l'amena sur la planète Rattatak, il trouva un bébé Rattataki seul survivant au milieu d'un village ravagé. Suivant les préceptes Mando, et se rappelant sa propre enfance, c'est tout naturellement que Valin adopta le petit et lui donna le prénom Corellien Wedge (assez inhabituel pour un Rattataki). A l'âge où l'on commence à apprendre à se battre (vers 3-4 ans), Valin s'installa sur Manda'yaim (la planète Mandalore) où il commença l'entrainement martial de son fils, tout en acceptant un rôle d'Officier dans la Section XXI Impériale. Puis, après avoir passé le Verd'goten (rite de passage à l'âge adulte) Wedge devint Beroya et parti parcourir la galaxie, comme son père l'avait fait avant lui.
A peine un an plus tard, Valin recruta son fils au sein de la Section XXI. Sa première participation fut la fameuse Bataille de Hoth où il s'illustra dans le combat contre les troupe Républicaines, malheureusement Valin fut tué lors de l'affrontement avec un Jedi. Suite à cette bataille où la Section XXI fut obligée de demeuré des semaine sur la planète glacière, un respect mutuel s'instaura entre Wedge et le descendant de la famille Piejs, et passé l'odeur initiale, les mets locaux n'étais pas si mauvais :D
Wedge continua à participer aux missions de la désormais célèbre Section Wampa XXI jusqu'à la signature du Traité de Coruscant et la mise en sommeil de la Guilde. Il repris alors le rôle de Beroya, enchainant les contrats, y compris une demande particulière d'un certain Seigneur Sith de Sang Pur ayant retrouvé son honneur. :sournois:
Et alors qu'après 10 ans de Guerre Froide entre l'Empire et la République des signes de conflits commençaient à ré-émerger dans toute la Galaxie, la Section Wampa XXI fut réactivée, le désormais Tsad'alor (Chef de Guilde) Piejs contacta Wedge pour lui proposer le rôle de Tsad'alor'ad, ce que le Mando'ad accepta, tout en conservant en parallèle ses activités de Beroya...
Dernière édition par WedgeR7 le Mer 14 Déc 2011 - 10:26, édité 2 fois.
Wedge Rejorhaad
"Even if I did not enjoy killing, I would have no choice. Thankfully, I enjoy it very much." HK-47
WedgeR7
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4229
Inscription: 14 Oct 2004
Localisation: Manda'yaim
 

Messagepar Kell Tainer » Sam 19 Nov 2011 - 16:00   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

- D'habitude, je joue toujours les gentils et j'ai eu envie de changer. Il parait que je vais servir de lieutenant à Piejs en plus alors pourquoi pas ?
- Kellt'aine'rodo
- Agent Impérial
- Operative
- Healer parait-il
- RP :

Spoiler: Afficher
Il était le meilleur, mais jamais il n’aurait dû s’engager.
Depuis 20 ans qu’il s’était engagé dans les forces de l’Ascendance Chiss, Kellt’aine’rodo regrettait d’avoir quitté sa planète natale depuis le début de sa carrière. Membre de l’une des familles les plus influentes de l’Ascendance, il avait fait son service militaire à 16 ans, comme tous les Chiss de son âge. Il avait été formé au combat loin de C’silla et n’y était plus retourné que pour recevoir son affectation définitive, après avoir décidé de rester dans l’Armée : il serait mis à disposition du Conseil Noir pour espionner au nom de l’Ascendance et de l’Empire. Qu’avait-il bien pu faire pour mériter une telle punition ? Pourquoi irait-il risquer sa vie pour des étrangers ? D’accord, il n’était pas sorti major de sa promotion militaire, mais il était loin d’être le plus mauvais aussi. Et pourtant, il se retrouvait, à 18 ans, sous les ordres du Sith, Dark Jadus, chef des services secrets impériaux.

Il était le meilleur, mais jamais il n’aurait dû s’engager.
Membre de deux hiérarchies militaires à la fois, ‘Tainer’, comme les étrangers l’appelaient, grimpa rapidement les échelons. En tant que Chiss, il était naturellement doué pour l’espionnage. En tant que Chiss, il était forcément le plus doué de tous les agents impériaux. En tant que Chiss, il n’échouait évidemment dans aucune de ses missions. Il s’était rendu sur la moitié des planètes contrôlées par la République et avait glané des etaoctets de données pour l’Empire et l’Ascendance. A lui seul, il avait permis à l’Empire d’écraser la Républiques sur au moins 26 mondes différents. Et pourtant, il allait se retrouver sous les ordres de créatures encore plus misérables que Dark Jadus et les autres membres du Conseil Noir.

Il était le meilleur, mais jamais il n’aurait dû s’engager
Pendant qu’il permettait à l’Empire d’imposer sa domination sur la galaxie, pendant qu’il s’échinait à récolter des données ultrasensibles sur des dizaines de monde et qu’il risquait sa peau chaque jour pour le bien de l’Empire et de l’Ascendance, d’autres unités se prélassaient sur une planète glaciale. Hoth ressemblait à C’silla en de nombreux aspects. Mais contrairement à sa planète, Hoth était une planète sauvage. Sauvage... C’était le terme pour décrire l’unité qu’il allait devoir rejoindre. La Section Wampa XXI n’était qu’un ramassis de sauvages. Ils s’amusaient au sein de leur bande d’animaux pendant que l’Empire avançait sur Coruscant et s’apprêtait à écraser la République. Et pourtant, Dark Jadus venait de le laisser être nommé commandant en second de la Section. Lui, colonel Kellt’aine’rodo de l’Ascendance Chiss, allait devoir commander une bande de sauvages tout en restant sous les ordres de la créature la plus repoussante et la plus abjecte qui soit : un Sith. Qu’avait-il bien pu faire pour mériter une telle sentence ? Qu’est-ce qui avait bien pu inciter son supérieur direct (jamais il ne l’appellerait ‘Maitre’ Jadus) à laisser Piejs le nommer au sein de cette bande de rebuts de la société impériale ?

Il était le meilleur. Voilà la réponse. Il était le meilleur et c’est pour cela que Dark Jadus lui avait ordonné d’espionner la Section Wampa XXI pour son compte. Il craignait que le Seigneur Piejs ne s’émancipe trop et se croit à même de prendre la place d’un membre du Conseil Noir (Jadus lui-même ?) à l’aide de sa bande. Comment le pourrait-il ? Ce n’était pas ces chiens galeux qui allaient menacer la hiérarchie de l’Empire. Ces Mandaloriens, ces Sith et autres Twi’lek aux tentacules grotesques ne risquaient pas de poser le moindre problème à qui que ce soit. Et pourtant, il était là devant le Seigneur Piejs à attendre ses premiers ordres : impassible et trahissant rien de ses pensées à ce manipulateur d’esprit Sith.

Le colonel Kellt’aine’rodo était désormais membre de la Section Wampa XXI pour le meilleur et pour le pire... jusqu’à ce qu’il lui soit ordonné de la détruire.
Dernière édition par Kell Tainer le Mer 07 Déc 2011 - 22:38, édité 1 fois.
Vainqueur du championnat du monde de rugby... en pronostics !
Kell Tainer
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2400
Inscription: 14 Déc 2010
Localisation: UK / Sluis Van
 

Messagepar Para Emperor » Dim 20 Nov 2011 - 16:24   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

- Parce que je lis SWU depuis très longtemps, depuis que j'ai lu mon premier roman SW en fait, et que je préfère de loin une ambiance RP et storyline qu'une ambiance de gamers purs àu seule compte la virutosité technique, donc ça m'a paru une évidence. Côté empire, parce que je suis trop gentil dans la vraie vie, alors faut bien un endroit où défouler mes pulsions... :sournois:

- Para. Pseudo simple, certes, mais efficace. On verra plus tard si je le complète à l'aide du système Legacy
- Agent Impérial
- Agent secret (pour pouvoir faire du heal)

- Healer ou DPS, ça dépendra d'avec qui je joue le plus souvent, donc de ce dont le groupe aura besoin. Sachant que pour l'aspect DPS je me trompe peut-être, mais connaissant Bioware, il y aura peut-être aussi des capa d'incapacitation ou de fragilisation de cible, ou de boost de coéquipiers, qui peuvent être fun en groupe.

- côté expérience MMO, un tout petit peu de SWGalaxies, mais pas plus. Et je n'aime pas tellement me prendre la tête à tout maximiser, pour moi un jeu doit rester détendu et ludique, donc je pense pas être bon tout de suite - mais promis, j'essaierai de pas être un boulet non plus ! Par contre côté RPG, plus globalement, sur ordi pas mal de Bioware (Kotor, Mass Effect, Dragon Age) mais aussi du Fable, Divinity ou bien sûr des Elder Scrolls, et côté incarnation live, du "pen & paper" (INS/MV, Acheron, Anima) et du GN (medfan).

- Et voici ma bio RP !

Spoiler: Afficher
Para est né sur Korriban, dans la mystérieuse communauté des Ferrailleurs.

Oui, Ferrailleurs. Certes, le nom peut prêter à faire rire, mais personne n’a jamais pu découvrir comment ils se nomment entre eux, et ce sobriquet s’explique de deux manières : la première, c’est que cette communauté se charge sans s’en plaindre des tâches de maintenance les plus viles des grandes cités Sith – éboueurs, dératwompiseurs, changeurs d’ampoules, nettoyeurs des locaux (y compris des salles d’interrogatoires plus ou moins musclés), vidangeurs des égouts, etc., etc. Bon, ils font aussi des travaux plus laborieux, tel que mineur de fond, agriculteur bouseux, ou tailleur de pierre monumentale sur Korriban.
La seconde, c’est parce qu’à force de subir des accidents de travail avant même la puberté, ils ont acquis un tel goût pour les prothèses qu’ils n’ont même plus besoin de se blesser pour s’offrir des membres cybernétiques.

Plutôt discrets (entre autre, parce qu’ils semblent détester tout le monde, à l’exception des Sith de sang pur qu’ils idolâtrent), les Ferrailleurs vivent en tribus fermées sur Korriban et Ziost principalement, plus quelques autres planètes Sith datant de l’antique Âge d’Or. Très renfermés et xénophobes à l’extrême, ils fréquentent peu les autres races, ne partagent jamais avec un étranger le sens de leurs étranges et pittoresques rites, et se contentent de remplir leur rôle dans la société Sith, sans jamais rechigner.

De mémoire de Sith, ces êtres absolument insensibles à la Force ont été parmi les plus anciens peuples asservis par les Sith, et le sont restés tellement longtemps qu’au fil des siècles, ils ont assimilé cette situation d’esclavage au sein de leur culture afin de la trouver normale. De fait, lorsqu’après la défaite de Naga Sadow les armées républicaines parvinrent jusqu’à Korriban et entreprirent d’expurger la galaxie de tout ce qui pouvait ressembler de près ou de loin à la race comme à la culture Sith, les Ferrailleurs, « libérés », décidèrent de rester sur Korriban, et une fois les Républicains partis, entreprirent même d’entretenir voir de réparer les antiques tombeaux Sith !

Plutôt passifs sous le règne des disciples de Revan et Malak, ils accueillirent avec joie le retour des Vrais Sith sur la planète, et l’Empereur se préoccupa peu de cette communauté minuscule, peu revendicative, et il faut le dire bien pratique. Depuis, les Ferrailleurs conservent cette situation unique dans la société Sith, d’esclaves auto-asservis. On les surnomme du coup aussi parfois les « esclaves sans maîtres », parce qu’ils ne dépendent pas d’un maître en particulier, mais sont soumis à l’ensemble de la société Sith.
Quant à l’âme persévérante qui parviendrait à tirer quelques mots de leurs bouches, il apprendrait qu’ils se considèrent natifs de Korriban, « serviteurs de la Loi », ou encore « gardiens de la Sainte Tradition ». Quoique ça puisse vouloir dire.

Notons enfin que leur racisme outragé, presque légendaire, prend parfois, surtout chez les plus âgés, des formes curieuses : en effet, lorsqu’ils parlent à un autre qu’un des leurs, c’est souvent sur un ton moralisateur, parfois cynique, parfois enthousiaste, mais toujours hautain, lorsqu’ils estiment qu’on insulte la voie des Sith ; on en a même vu manquer de respect à des Seigneurs Sith qui ne soit pas de sang pur ! Heureusement pour eux, il reste encore suffisamment de Peaux-Rouges parmi le Conseil Noir pour les protéger. Car, oui, je vous l'assure, un Seigneur Sith peut prendre un esclave en affection – et les Ferrailleurs, toujours excessifs autant dans leur adoration des Sith que dans leur mépris des autres races, les font souvent beaucoup rire.


Bref, revenons à Para. Dans ce nouvel Empire, l’avantage d’être esclave, mais sans être esclave de personne, c’est qu’on est tout désigné pour entrer à l’Académie militaire. Les autres Ferrailleurs lui firent quelques réprimandes, notamment un Ancien qui lui prédit de grandes désillusions, à vouloir courir l’univers plutôt que de rester au milieu des siens – mais personne ne chercha vraiment à l’en empêcher.

Carrière exemplaire, pas premier de promo mais classé dans le premier tiers en première année, et très apprécié de tous : de ses supérieurs, parce qu’il ne se plaignait jamais, de ses partenaires, parce qu’il était zélé et toujours prêt à travailler comme quatre, et de ses concurrents, parce qu’il n’essayait jamais de se mettre particulièrement en avant. Discret, solitaire même, et efficace, surtout avec les atouts non-négligeables que lui offraient ses implants de cyborgs, c’est tout naturellement qu’on fit de lui un agent impérial.

À l’issue de sa formation, il fut envoyé faire ses preuves sur Nal Hutta, un monde neutre « contrôlé » par le Cartel des Hutts. Faire abstraction du dégoût que lui inspirait un lieu aussi cosmopolite, rempli de races toutes plus dégénérées les unes que les autres, ne fut pas aisé, mais il parvint à remplir suffisamment bien sa mission pour attirer l’attention de quelques Seigneurs Sith. Evidemment, avec la culture de Ferrailleur qui était la sienne, vouée au service exclusif des Sith de sang purs, ses talents ne furent pas perçus positivement par tous. Mais il suffisait d’un seul. C’est ainsi qu’alors qu’il déambulait dans le spatioport de Jiguuna, il fut interpellé par un chasseur de prime qui se présenta comme Wedge, et qui lui remit un datadisc scellé aux couleurs de la Section Wampa XXI, une section d’élite dirigé par un Sith de Sang Pur, le Seigneur Piejs. Une fois dissimulé en lieu sûr, Para entreprit de lire le fameux datadisc, qui ne contenait en fait qu’un seul fichier : un formulaire d’invitation au sein de la Section Wampa XXI, incluant une adresse holonet sécurisée destinée à sa transmission. Devant l’honneur qui lui était fait d’être invité dans cette brigade d’exception, dont le prestige était tel que les instituteurs impériaux la citait régulièrement en exemple, et qui avait l’énorme avantage d’être aux mains d’un groupe de Vrais Sith, Para n’hésita pas une seule seconde, et signa sans arrière-pensée...


... et pour en savoir en peu plus sur les mystérieux Ferrailleurs :

Spoiler: Afficher
Il y a bien longtemps, alors que la Création du Monde allait s’achever,
Et tandis que la Galaxie n’était encore qu’un maelström de forces brutes,
Naquit enfin les Glorieuses Races des Seigneurs, et la Sainte Tradition Sith.
Destinés à parachever la perfection du Monde étaient ces Seigneurs,
Avec la Tradition Sith, connaissance absolue et sagesse ultime, comme seul Guide.
[quelques vers perdus]
Premiers parmi les Seigneurs étaient les Kissai, gardiens des rites sacrés,
Et leur place était de cultiver l’intelligence et la sagesse ;
À leurs côtés trônaient les fiers Massassi, foudres de guerre,
Et leur place était de cultiver la puissance et l’ordre ;
Ensuite venaient les [nom oublié], artisans et ingénieurs,
Et leur place était de fabriquer et créer ;
Alors seulement venaient les [indéchiffrable], les travailleurs,
Et leur place était d’assurer le confort de leurs frères ;
Des derniers nous ne parlerons point, les innommables,
sans autre place que dans la fange, pour y contenir l’ordure.


Mythe Sith d’origine inconnue, période pré-rakatane




RAPPORT N°77-1138-66, ACCRÉDITATION DE CONFIDENTIALITÉ MAXIMALE
AUTEUR : NON-DIVULGUÉ
DATE : AN 76 DE L’EMPIRE SITH

Ce rapport vise à synthétiser plus de vingt années de recherches au service de l’Empereur – gloire à lui – en vue de démêler le vrai du faux quant au nombre exact des races Sith initiales. Précisons d’emblée qu’au vu de l’ancienneté de l’espèce des Sith originels, et du chaos qui a toujours caractérisé leur histoire émaillée de guerres trop nombreuses pour être dénombrées, le travail d’historien est toujours sujet à la plus grande prudence. La plupart des sources mentionnent asse clairement l’existence de quatre castes Sith, et s’en contentent ; on trouve cependant parmi les mythes les plus anciens, tel que celui reproduit ci-dessus, ce qui ressemble à la mention d’une cinquième caste, fait suffisamment étrange pour justifier que l’Empereur – gloire à lui, qui ne peut rien ignorer, commande la présente enquête.

Il convient de clarifier tout de suite un point : les ennemis de l’Empire et leur propagande, incapable de comprendre la vraie sagesse, ont de tout temps tenu les Sith pour de cruels esclavagistes, et nous-mêmes, pénétrés de cultures inférieures, avons fini par admettre le terme d’esclave pour désigner nos classes laborieuses à toutes les époques. C’est bien entendu méconnaître toute la beauté du système des Castes originelles : bien entendu, chaque caste occupant sa place dans l’ordre universel, elle se retrouve à la fois vassale des castes supérieures, et suzeraine des castes inférieures ; cependant jamais la quatrième caste, quelques pénibles que puisse avoir été ses tâches quotidiennes, n’a été vue autrement que comme une caste d’hommes libres, aux droits imprescriptibles, et n’a fait l’objet de manque de respect de la part des autres Sith, tous reconnaissant l’utilité de chacun dans le maintien de l’ordre cosmique. Historiquement, c’est la rencontre avec les espèces inférieures qui semble marquer la naissance d’un esclavage au sens conventionnel du terme.

Un tel constat pourrait cependant être remis en cause par l’éventuelle existence d’une cinquième caste – ou plutôt, d’une race de Sith hors-caste. Car il me semble significatif que si peu de mythes en fasse état, et que dans le peu qui évoque effectivement ce groupe, ce soit toujours par des périphrases, ou bien par des termes négatifs : les innommables, les ignominieux, les intouchables, les impurs. On lit aussi, en deux occurrences (se conférer à la bibliographie en fin de rapport), les « maudits ». C’est ce terme qui m’a en fait permis de décrypter un peu plus le mystère, comme on le verra plus loin. Pour comprendre exactement le problème, il suffit de considérer combien la valeur de Pureté importe dans la culture Sith. Aujourd’hui, c’est principalement sous la forme de la pureté raciale qu’on en entend parler, mais historiquement la notion de pur et d’impur occupait une place bien plus importante dans le système de pensée Sith. Dès lors, des tâches telles que le traitement des ordures, le terrassement, l’exploitation minière, ou encore le travail de la terre, posait problème : de quel droit pouvait-on y astreindre un Sith, un membre de la race des seigneurs, fût-il de la caste la plus basse, sans souiller la pureté de la Race Sith dans son ensemble ? Et pourtant, aucun animal n’était suffisamment intelligent pour se charger de ses tâches... (Rappelons que nous parlons d’un temps ou les Sith n’avaient pas encore essaimé dans l’espace et rencontré les espèces inférieures). Ces tâches ingrates et ignobles, donc, ne pouvaient être que le lot des réprouvés, ceux qui s’élevaient contre l’ordre cosmique et la tradition Sith ; et qui d’autres que les forces supérieures pouvaient être en mesure d’édicter de telles condamnations ? Or, justement, il existait parmi les Sith de tels individus, maudits par les dieux : voilà qui explique comment s’est constitué ce groupe hors-caste, dernier rempart entre la pureté de la Race Sith et l’impureté du monde.

Voyons donc en détail de quels individus nous parlons : nous savons tous que les Sith constituaient une race particulièrement sensible à la force, quelle que soit leur caste, même si les Kissai étaient de loin les mieux dôtés. Or, de temps en temps, par une facétie de la génétique, naissait parmi telle ou telle lignée Kissai un individu qui, bien que particulièrement puissant lui-même dans la force, ne pouvait enfanter que des rejetons maigrichons, à la peau pâle, et parfaitement insensibles à la force – qui à leur tour ne pouvaient engendrer, une fois mâtures, que leurs semblables. Du haut de nos connaissances scientifiques actuelles, on pourrait facilement rationaliser ce phénomène par un mécanisme épigénétique d’auto-défense légèrement déréglé : en effet, de même que les espèces dotées des systèmes immunitaires les plus performants sont aussi les plus susceptibles de développer des troubles auto-immun, il n’est pas aberrant de voir se développer chez les Sith Kissai les plus puissants une immunité aux midichloriens. En effet la frontière entre symbiose et parasitisme est bien mince, et même si l’on ignore encore le rapport exact entre les micro-organismes en question et la Force, ce qu’on sait, c’est que leur présence chez est un hôte est, sinon responsable, du moins nécessaire à son éventuelle sensibilité à la Force.
Seulement, il est évident qu’à l’époque, les Sith n’avaient pas ces connaissances à leur portée – les traités Sith les plus anciens au sujet de la Force expliquent tout en des termes soit magiques, soit religieux. En sachant que les Kissai constituaient la caste la plus élevée, celle entre les mains de laquelle se concentraient tous les pouvoirs, il leur parut évident que ce phénomène était la punition divine encourue par toute lignée ayant trahi d’une manière ou d’une autre la Sainte Tradition Sith. Du point de la quatrième caste, savoir que ceux qui les exploitaient pouvaient à tout moment encourir les foudres divines s’ils dépassaient les limites de la moralité Sith était rassurant, et explique probablement qu’il n’y ait jamais eu le moindre mouvement social de révolte au sein de la société Sith. Agir contre la Tradition était le péché ultime, il appelait une punition aussi ignominieuse que d’être privé du pouvoir de la Force, cette essence même qui faisait de la race Sith la race des Seigneurs.

Bien entendu, aucun lettré Sith n’a jamais jugé digne du moindre intérêt de consigner l’histoire de cette non-caste maudite, de ses sous-Sith qui, de toute façon, accomplissaient des tâches tellement ingrates et pénibles que la plupart mouraient avant l’âge pubère. C’est donc dans les journaux personnels des premiers Jen’jedai qui, arrivant sur Korriban, ont pour certains pris le temps de décrire la société autochtones dans laquelle il avait débarqué, qu’on retrouve trace de notre cinquième race. Alors que les Jen’jedai, peu familiers du système de caste, confondent parfois les troisième et quatrième caste dans leurs descriptions, on remarque la présence de ce qu’ils nomment parfois des « cyborgs sith », « une communauté d’esclave affreusement mutilés ayant appris à remplacer leurs membres par divers artefacts sith, soit obtenus par charité auprès de la caste des ingénieurs, soit fabriqués de bric et de broc ».

Je ne pus trouver aucune autre information dans les sources officielles, mais je fis immédiatement le rapprochement avec ceux qu’on appelle communément les « Ferrailleurs », et le futur me donna raison. Essayant de vivre à leur manière et à leur côté pendant des années, je parvins à m’intégrer suffisamment bien à leur communauté, et à gagner la sympathie de suffisamment d’entre eux, pour qu’on révèle sous le sceaux du secret leurs traditions les plus ésotériques. Voici leur version de la naissance de leur peuple.

Selon la mythologie des Ferrailleurs – une fois qu’on l’a épurée des nombreuses références mystiques à un panthéon riche et pour le moins folklorique, lors de création du monde, deux races furent bénies parmi tous les animaux, et afin qu’elles puissent régner sur l’univers, les dieux firent dont à chacune d’un talent capable de dépasser les faiblesses de leur condition de chair. Il y avait d’un côté les Siths à la peau rouge, qui reçurent le don de Magie, et de l’autre ceux à la peau blanche [leur nom exact, considéré comme un mot sacré, ne peut être prononcé selon eux que par leurs dieux], qui reçurent le don d’Alchimie. Alors que les premiers détenaient sur le règne animal un esprit amélioré, les seconds disposaient ainsi de la faculté d’améliorer leurs corps.
De fait, l’on retrouve là les deux éléments majeurs de la culture actuelle : d’une part, le sentiment de complémentarité avec les Sith de sang pur dans l’ordre du monde, qui se traduit par une loyauté sans faille envers eux, et une xénophobie particulièrement vive envers tout autre, fût-il membre du Conseil Noir ; d’autre part, l’intégration de la cybernétique à leur éthique et à leurs rites, un enfant n’étant réellement considéré comme membre à part entière de la communauté qu’à partir de la cérémonie où il gagne sont premier implant ou membre artificiel, le plus souvent un œil bionique.

Je pense pouvoir reconstruire leur histoire de la manière suivante : c’est l’arrivée des Jen’jerai qui en fut le premier bouleversement majeur. On minimise souvent cet événement sur la structure sociale Sith, arguant que les nouveaux maîtres conservèrent le système de caste à l’identique. Cela peut sembler vrai dans la pratique, mais pas sur le plan des fondements philosophiques qui sous-tendaient le système : d’une part, il existait maintenant une sorte de « sur-caste » humaine, qui avaient tendance à traiter tous les Sith à l’identique, avec la même supériorité prétentieuse, quelle que soit leur caste ; et d’autre part, leur soif impérialiste ayant donné un élan expansionniste sans précédent au peuple Sith, on vit arriver sur les mondes sith traditionnels des centaines puis des milliers d’individus d’espèces inférieures conquises. Subi à cette pression par le haut et par le bas, on sait ce qu’il advint de la race sith : dès lors que les Jen’jerai vieillissants, aidés d’alchimie sith, parvinrent à établir des lignées hybrides en s’accouplant aux Sith les plus puissants, un nouvel espoir de domination s’ouvrit à l’ensemble de l’espèce, et les mariages mixtes entre les castes, traditionnellement prohibés, devinrent un impératif de survie. Au fil des siècles, les traits des troisième et quatrième caste s’éteignirent, supplantés par les gènes dominants des Kissai et des Massassi. Il n’en fut rien pourtant pour ceux qui allaient devenir les Ferailleurs : aucun Sith pur, même le plus faible manant de la quatrième caste, ne pouvait concevoir une hybridation avec les Maudits ; quant à ces derniers, ayant toujours vécu leur teint pâle, presque humain, comme une affliction, ils virent dans l’hybridation la perte de l’identité Sith, et refusèrent de s’y résoudre. D’un côté comme de l’autre, on oublia qu’il s’agissait à l’origine d’une seule race ; de toute façon, qui pourrait reconnaître le moindre trait Sith dans les visages à moitié métallique des cyborgs ? Cependant, comme on l’a vu, les Ferrailleurs conservèrent dans leurs mythes un lien spirituel et culturel envers leurs cousins Sith, et continuèrent en secret à suivre la Tradition Sith d’une manière fondamentaliste, à la limite de l’extrémisme.

Si aujourd’hui les plus racistes des Sith « de sang purs » retiennent surtout de leur héritage la mystique Sith, et sa connaissance profonde du côté glorieux de la Force (ou « côté obscur », pour parler comme un Républicain), les Ferailleurs se rattachèrent aux dimensions plus concrètes de la culture Sith : les lois, les rites sociaux, la langue (du moins sous forme d’un patois populaire, très imagé), et bien sûr l’attachement à la terre – de fait, même pendant la politique d’éradication menée par les Jedi après la débâcle de Sadow, ils demeurèrent sur les mondes sacrés, Korriban et Ziost principalement. De toute façon, les Jedi ne les reconnaissant pas comme Sith, mais comme un « peuple opprimé », ils furent relativement épargnés par la grande Purge.

Qu’en est-il aujourd’hui de ces Ferrailleurs, et sont-ils un danger pour l’Empire ? Inutile de rappeler ce que tout le monde sait : leur statut spécifique parmi les esclaves (les « esclaves sans maîtres »), leur communautarisme strict, leur mutisme apparent. Leur soumission à l’Empire pourrait donc sembler sans faille. Cependant, à la lumière des révélations qui précèdent, ils pourraient fort bien devenir un réel problème s’ils décidaient de s’allier aux agitateurs xénophobes parmi les Sith de sang pur.
Pour l’heure, les Ferrailleurs ont plutôt eu l’air de bouder la politique d’ouverture instauré par notre Empereur – gloire à lui – mais quelques individus isolés ont néanmoins fait le choix de rejoindre l’Académie Impériale, et font carrière comme officiers de la Marine, des Commandos, du Génie, ou des Agents Impériaux. Il serait fortement recommander selon moi d’exercer une surveillance attentive de ces individus.
Dernière édition par Para Emperor le Ven 23 Déc 2011 - 2:41, édité 2 fois.
Membre de la Section Wampa XXI - DarkPara - the last shadow you'll ever see...

ps : pseudo sur le site SWU : Dark. A.§
Para Emperor
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 188
Inscription: 17 Oct 2005
Localisation: Bordeaux ou Paris
 

Messagepar jonathanTIE » Dim 20 Nov 2011 - 16:59   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

alors ma présentation :
-parce que hum... comme c'est un site assez célébre je suit certain qu'il y aura du monde dans la guilde :P
-jonathanTIE
-Inquisteur Sith
-Assasin
-rien...

et je prenderait soit un chiss soit un sith au sang pur

Bon je me suit présenté avec tout ce que je pouvais mdr
Dernière édition par jonathanTIE le Mer 14 Déc 2011 - 19:42, édité 2 fois.
Joueur de SWTOR
jonathanTIE
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 15
Inscription: 20 Nov 2011
 

Messagepar nebuchodonosor » Mer 23 Nov 2011 - 11:25   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Nebuchodonosor

- Je compte jouer un chasseur de prime mandalorien, donc du coté des siths, donc la guilde Wampa, c'est simple^^ je visite swu depuis quelques temps maintenant!
- nebuchodonosor (normalement j'utilise Kashim9999 dans les forums mais j'ai pris le même comme ça ce sera plus simple)
- Chasseur de prime
- Mercenaire
- pour la spécialisation, comme je n'ai jamais à un mmo je ne suis pas sur, mais comme apparemment le mercenaire peut guérir, healer ou sinon dps
- pas pour l'instant

Voila, n'ayant pas d'expérience en mmorpg, j'espère en apprendre pas mal dans cette guilde, qui m'a l'air fort sympathique^^! En terme de fan attitude, je me suis assez tardivement intéréssé à SW, il y a quelques années seulement. J'ai vu les films évidemment, je suis the clone wars, j'ai lu pas mal de comics. En bouquin, je n'ai lu, pour l'instant, que la série des republic commando, je suis en train de lire ordre 66.

Jeux vidéo, j'ai fini kotor1 mais pas encore kotor2 (j'espère le finir avant tor quand même), j'ai joué à the force unleashed, battlefront, un peu rogue leader, jedi outcast, galactic battlegrounds, un peu empire at war et bientôt bounty hunter sur gamecube.

For Mandalooooooooore!!!!
nebuchodonosor
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2
Inscription: 23 Nov 2011
 

Messagepar Alembra » Mer 23 Nov 2011 - 11:41   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

- Pourquoi j'ai choisi la guilde impériale de SWU : grâce à WedgeR7 qui m'a permis de vous connaitre (il est, en fait, l'un de mes collègues de travail).
- Mon pseudo ingame : Alembra.
- Ma classe : Inquisiteur Sith
- Ma classe avancée : Sorcier
- Votre spécialisation : heal
- RP :
Spoiler: Afficher
Moi Alembra, je viens vous conter mon histoire.
Au commencement, j'étais une jeune lieutenant de l'armée de la république spécialiste dans les communications. A ma sortie de l'académie militaire, à 25 ans diplôme en poche et grâce à ma place de major de promotion, on me proposa un poste de coordinateur des communications au sein du sénat galactique. Ce poste me convenait parfaitement : en effet, je n'étais pas une combatte particulièrement éblouissante mais je disposais d'autres atouts, un corps de déesse et un esprit logique particulièrement vif.

Le conflit qui opposer l'empire et la république était presque achevée et mon travail était tout ce qu'il y avait de plus routinier. En tout cas, celui-ci me laissait du temps libre que je mettais à profit pour me consacrer à ma passion : améliorer les moyens de communication ! Mon obsession : se libérer de l'électronique pour communiquer à grande distance. J'explorais intensément les capacités de mon esprit, mon but était d'arriver à entretenir une conversation à distance uniquement avec la force de la psyché. Fatalement, mes prédispositions à appréhender La Force m'aidaient dans cette entreprise …
Cependant, la vie tranquille que j'avais vécue jusqu'à présent touchait à sa fin. Alors que la guerre s'étiolait de plus en plus, on me confiait pour mission d'escorter un groupe de diplomates du sénat afin de négocier un traiter de paix avec les troupes impériales venues sur la planète Balmorra. Elles avaient débarquées quelques années plus tôt afin de s'approprier les ressources minières, particulièrement abondantes. Après un voyage pénible, à peine débarqués, nous compriment rapidement que nous étions tombés dans un piège : une importante troupe nous encerclés. Celle-ci était lourdement armée et ne nous laissait aucun doute sur ses intensions. Nous fume rapidement maitrisés et désarmés. Je ne sus jamais ce qu'il advint des ambassadeurs que j'accompagnais. Pour ma part, on me conduisit, sans ménagement, dans la tente de l'un des gradés qui dirigeait la troupe (j'appris plus tard qu'il s'agissait de la fameuse Section Wampa XXI). Je fus donc amené devant ce qui semblait être un officier du nom de Wedge, il s'agissait d'un Mandalorien pur jus ! Il me toisa de son regard d'acier pendant un laps de temps qui me paru une éternité. J'avais le sang glacé tellement j'avais du mal à soutenir ses yeux pleins de haine et de dégout. Il finit par me lancer : " toi la républicaine, vu ton physique, nous allons faire de toi une esclave sexuelle ! ".

Mis au cachot puis vendus à de multiples reprises à de riches seigneurs sith à qui je servais à la fois d'exutoire sexuelle et de bonne à tout faire, je commençais, au contact de ses bêtes sanguinaires, à entrevoir la puissance de La Force du coté obscur. En secret, dans l'isolement de ma couche souvent faite de paille, je reprenais mes expériences de communication psychique mais cette fois en m'appuyant sur le sombre, le cruelle et l'abject, auquel j'étais confronté au quotidien. Mon esprit devint peu à peu machiavélique et haineux mais aussi tellement plus fort qu'avant ! Je progressais aussi dans l'art de donner du plaisir à mes partenaires auxquels j'appartenais. J'étais devenu une véritable bête de sexe et j'adorais la puissance que me procurer les prouesses que j'étais capable d'accomplir dans un lit …

Puis vint le jour ou mon maître, le seigneur Atulus, sur lequel j'avais réussi à pousser mes expériences psychiques contre lui-même (sans doute parce qu'il était vieux et un peu malade), me proposa, contre sa propre volonté, de m'affranchir et de me recommander auprès de l'académie de Koriban afin d'y suivre une formation d'inquisiteur sith. Toujours grâce à mes stratagèmes mentaux et sexuels, je fus rapidement libéré puis envoyé à l'académie pour recevoir la formation qui me permis de révéler toute ma puissance. C'est au cours de mon séjour sur Koriban que je croisais bien malgré moi l'officier Wedge, celui là même qui m'avait permis de découvrir ma véritable destinée. D'abord méfiant (10 ans c'était écoulé depuis notre dernière rencontre sur Balmoora, mais je sais qu'il n'avait pas oublié ma sculpture parfaite), grâce à mes ruses habituelles, je réussi à lui faire passer la nuit avec moi… Ce qui se passa cette nuit là est une toute autre histoire, cependant dès le lendemain, il me fit rencontrer le maître Piejs qui à son tour me proposa d'entrer au service de la Section Wampa XXI nouvellement reconstituée afin d'être prêt à agir au vu des tumultes qui secouais de nouveau la galaxie.
Dernière édition par Alembra le Ven 16 Déc 2011 - 14:51, édité 2 fois.
Alembra
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 70
Inscription: 23 Nov 2011
Localisation: Rennes (35)
 

Messagepar MrChon » Mer 23 Nov 2011 - 18:45   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

- En me renseignant sur SWTOR je suis tombé sur ce site ou la communauté et l'ambiance sur les forums m'ont convaincu de vous rejoindre
- Pas encore choisi
- Agent
- Sniper
- DPS
- 3 mois sur Wow ou je me suis fait rapidement ch... :D
- Polo legacy( Chon)
Image

Spoiler: Afficher
Je suis née sur la planète Csilla. Oui je suis un Chiss. Dès la naissance la mort m'a choisi pour messager. Je poussais mon premier cri alors que ma mère expirer son dernier souffle. De père inconnu je fus placé dans un orphelinat. Rapide discret, de comportement plutôt violent je fut rapidement repérer par les services de notre société. A l'age de 3 ans je fus accueilli dans le centre de formation d'agent de notre peuple. Dès le départ mes prédisposition ont sauté aux yeux des instructeurs. Je fus élevé, plutôt conditionné dans l'idée que je servirai mon pays sous les ordres des Sith. Mon travail serait de protéger notre monde en tant qu'espion de l'empire Sith. Je serais l'un des "sacrifiés". Chiss au service des Sith en tribu de leur non ingérence dans nos affaires. Tribu vivant d'un traité établi depuis de nombreuses années. Orphelin sans nom, on m'affubla de différent sobriquet. Jusqu'au jour ou à 10 ans un instructeur en colère contre moi m'appela le Batard. Comme à mon habitude je ne lui montra aucune émotion. Mais le soir venu je disparu du dortoir pour me cacher dans sa chambre. Cet instructeur pourtant reconnu fut tué par un enfant de dix ans caché dans son polochon. L'histoire fit le tour de l'académie. Les instructeurs perplexes ne savaient pas trop quoi faire de moi. La peur se propageait parmi eux tout comme la rumeur au sein des autres apprenants. Depuis ce jour un nom circule, un nom que je me suis approprié. Mr Chon, Polo Chon. Bien que ridicule de première abord ce nom rappelle à tous que le jour ou je décide de tuer, le cadavreux ne vera pas la mort venir.
Mes premières mission me furent confiées par les Sith à l'âge de 16ans. Depuis j'ai disparu des tablettes et des mémoires. Mon histoire ressemble à une légende pour les apprentis agents. Pourtant dans la galaxie différentes personnes sont mortes de différentes manières, bien que le plus souvent leur tête fut transpercée par un rayon de blaster sans que quiconque puisse savoir d'où il vient. Le seul lien commun entre ces morts c'est un petit polochon placé sur leur visage dans leur cercueil.
Aujourd'hui je ne suis plus qu'une ombre sans forme et sans visage. Une ombre que peu de personnes connaisse. L'ombre du souffle de la mort. Et l'on vient de m'affecter une nouvelle mission. Je dois servir la section WAMPAS XXI, la mort de Bobby Wan a éveiller l'intérêt de l'empereur en personne. Je dois surveiller son chef un Seigneur Sith de nom Piejs et rapporter tous ses faits et geste à l'empereur. Seulement quelque chose cloche.

J'ai commencé à avoir des doutes lors de ma troisième mission pour la section WAMPAS XXI. On était sur une planète minière que l'empereur voulait conquérir. Celle-ci ayant refusé son offre de soumission, quelle bande d'idiots, l'empereur avait ordonné la conquête de la planète. Le quartier général se situait en haut d'une colline, et dessous se trouvait beaucoup de minerai particulièrement intéressant un bombardement orbital était donc impossible. J'ai alors reçu mes ordres de mission. Je devais pénétrer le quartier général ennemi pour supprimer leur général et perturber leurs moyens de communications. Une mission d'infiltration délicate, mais réalisable. Le Seigneur Piejs était venu lui même pour me donner mes ordres. Une fois les informations importantes prises, toutes les remarques et les soutiens possibles ayant été abordés, les remarques avait été nombreuses, les soutiens se résumant à mon fusil de sniper et quelques puissants explosifs la question avait été vite éludée. Le seigneur Piejs tenait à ce que la mort du général se fasse en publique de manière à ce que l'annonce de sa mort se propage rapidement sans pouvoir être contrôlée par quiconque. Le choc, la peur et le désespoir se répandrait dans les troupes comme une traînée de poudre . Ils sauraient alors que nul part ils ne seraient à l'abris de la section XXI. L'infiltration de la base avait été délicate. J'avais exploité une fissure dans l'un des canyons proches pour remonter jusque dans les galeries de la mine qui exploitait le minerai sous leur QG. Delà j'avais pu remonter par un puis d'aération jusque dans une cours d'une petite maison. Desceller la grille qui bouchait la sortie m'avait pris plus d'une heure, et déplacer la grille n'avait pu se faire que dans un vacarme impressionnant surtout au beau milieu de la nuit! Le propriétaire était sorti une torche à la main pour essayer de comprendre ce qu'il se passait. Je me souviens encore son visage. Il s'était arrêté à un mètre de moi. Mon camouflage optique activé, tout mouvement stoppé, j'étais quasiment invisible. Je vois encore ses yeux vert, sa peau dorée au reflet verdâtre, ses traits tirés par la fatigue. Son corps était celui d'un combattant, les muscles souples, vifs et robustes. Le tuer n'aurait servi qu'à alerter les autres de la présence d'un intrus au sein de leur fortification, j'étais resté immobile, la respiration bloquée prêt à agir, jusqu'à ce qu'il fasse demi tour. J'avais pu ensuite escalader son petit mur pour disparaître dans la ruelle avoisinante. Grâce au plan que j'avais étudié avant de venir j'avais parcouru rapidement le chemin le plus adéquat pour atteindre le centre de commandement . En utilisant la patience, la discrétion, mon camouflage optique et mon perturbateur de détecteur, j'avais pu placer les charges aux endroits stratégiques du centre de communication. De la je mettais caché dans le système d'aération attendant le matin et la traditionnelle revue de troupe que faisait le général. "Les habitudes, rien de tel pour tuer un homme." Ces mots résonnaient encore à mes oreilles. Depuis le système de ventilation j'avais fait feu. La tête du général s'était affaissé sous l'impact, son corps avait fait quelques pas avant de s'effondrer devant ses troupes ébahies. Dans la confusion j'avais pu retourner jusque dans le centre de communication. Un rapide coup d'oeil pour vérifier qu'il n'y avait personne et j'avais sauté au centre de la salle principale. A peine avais je touché le sol qu'une force incroyable me propulsa dans les consoles derrière moi. Malgré mon entrainement, malgré la rapidité avec laquelle j'avais réagi un jedi se trouvait devant moi le sabre laser proche de ma gorge. Me sachant perdu j'avais déclenché les charges explosives, mort pour mort autant l'emporter avec moi. Je me suis réveillé une semaine plus tard dans un cachot, un robot de torture inactif proche de moi. Puis pendant une semaine celui-ci avait déployé son art sur moi. Pour tant pas un mot ne sorti de ma bouche. Je savais très bien que ce que me réserverait un seigneur sith si je l'ouvrais, serait mille fois pire. Au bout du septième jour, alors que je ne sentais plus que douleur et souffrance, la porte s'ouvrit, un éclair jaillit réduisant l'affreuse boule en cendre. Le seigneur Piejs accompagné par 3 hommes de la section XXI entrèrent. Il me libéra, me donna un peu d'eau, puis ordonna aux 3 hommes de m'emporter. En écoutant les 3 hommes parler, j'appris, qu'ils venaient juste de pénétrer dans la forteresse, que mon travail avait porté les fruits attendu. Par contre aucun d'eux ne comprenaient pourquoi le seigneur Piejs avait tenu à venir aux cachots en premier, et encore moins pourquoi ils se retrouvaient à trimbaler un Chiss inconscient. Une fois soigné et bien réveillé, j'avais étais incapable de comprendre les gestes du seigneur Piejs. rien ne collait avec un sith. Un sith donnant de l'eau à un Chiss? Je devrais être mort à l'heure qu'il est! Pourquoi m'a t il épargné? Pourquoi m'a t il sauvé? Je n'en ai pas encore parlé dans mes rapports régulier. Mais je crois que le seigneur Piejs en sait beaucoup sur moi. Je crois qu'il sait pourquoi je suis la, mort l'empereur n'aurait plus eu connaissance de ses agissements! Ces actes étaient contradictoire avec ces intérêts! C'était le moment parfait pour se débarrasser de moi. Une occasion en or qu'il avait peut être organiser. L'absence d'information sur le Jedi ne pouvait signifier que 3 choses: On ne m'avais pas indiqué qu'il y avait un jedi, le jedi était sur cette planète par hasards, en exploration par exemple, ou enfin ce maudit général avait réussi à contacter la république. Un casse tête supplémentaire, trois pièces différentes qui m'empêche de compléter le puzzle dans lequel je me trouve. Impossible de savoir qui tire les ficelles, et ce qu'a prévu le Seigneur Piejs.

Est qu'il a des projets pour moi? A moins qu'il ne se serve de moi? Qu'a t il prévu pour moi?
Il ressemble à l'incarnation de la mort... Le souffle de la mort peut il survivre à la mort elle même?
Je sens qu'il sait quand je l'espionne. Mon instinct ne m'a jamais trompé. Je suis toujours en vie grâce à lui. J'ai le sentiment que c'est lui qui a choisi que je sois affecté sur cette mission. Mais l'empereur aurait il pu être dupe ?

Rhaaa les sith et leurs faux semblants!
Dernière édition par MrChon le Mer 21 Déc 2011 - 21:23, édité 4 fois.
" Hé Patrick Juvet tu veux un café?? Qu'est ce qui est écrit ici???? "
" Défense de stationner"
" T'imprime, t'imprime, t'imprime et tu dégages!"
MrChon
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 133
Inscription: 30 Sep 2011
 

Messagepar Shimishsar » Mer 23 Nov 2011 - 23:06   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

- Je suis tombé sur SWU en recherchant un site sur SW, puis j'ai vu que vous créiez une guilde que j'ai décider de rejoindre

- Shimish Sar
- Agent Impérial
- Agent secret
- healer
- humain
- Fils unique, Shimish Sar naît dans un famille ordinaire, il a une enfance que tout le monde qualifierait d’ordinaire mais il ne confiât ni ne montrât jamais ce qu’il pensait vraiment. Des qu’il le peut il postulat à l’académie des SSI. Lorsque l’on lui demanda ses motivations, il répondit qu’il voulait servir l’Empire. Est ce vrai ? Après qu’il fut accepté, ses parent eurent un "accident", ses parents étant sa seul famille il n’avait maintenant plus d’attache. Il fut soupçonné mais tout indiqué belle et bien un "accident". Cet incident le fit remarqué par Kell'Tai'Ner, Officier de la section Wampa XXI. A l’académie, Shimish montra une absence de morale et de scrupule élevé, pour atteindre ses objectifs et remplir ses missions. Kell'Tai'Ner décida de le recruter lorsqu’il fut envoyé pour la première fois en solo sur le terrain.

RP futur à develloper pour expliquer ma spécialisation.
Au fil des missions qu’il accompli, il devint un spécialiste des interrogatoires.


- Silisk Sar
- Inquisiteur Sith
- Assassin
- Tank
- humain
- Silisk est le fils d'une esclave. Sa mère est devenue une esclave au début de la guerre lors que sa planète tomba sous l'emprise des Sith, elle perdue a ce moment sa famille, ses parents et son petit frère, de vue et ils sont supposé mort, elle a alors 5 ans. Devenant belle avec l'age, elle fut employé pour le plaisir des hauts cadre de l'empire. Silisk Né alors qu'elle a 25 ans. Il grandi en voyant l'humiliation de sa mère. Lorsqu'il a dix ans sa mère est tué par un seigneur Sith sans qu'il en connaisse la raison, ce événement finir de figé sa haine envers l'empire Sith et la République galactique qui ne l'a pas empêcher. Lorsqu'il a 15 ans sa sensibilité envers la force est découverte et suivant l'ordre de l'empereur de formé tous les êtres sensible à la force, il est envoyé sur Korriban.

- Silen Sar
- Chasseuse de prime
- Mercenaire
- DPS distance
- humain
- A venir

- Vylsh Sar
- Guerrier Sith
- Maraudeuse
- DPS CaC
- Zabrak
- A venir


-Famille Sar : La famille Sar est une vieille, très vielle famille. Elle n'a jamais était puissante, glorieuse ou autre, elle est simplement vieille.
Dernière édition par Shimishsar le Mar 22 Mai 2012 - 12:34, édité 4 fois.
Empire : Simish Sar, Silisk Sar, Silen Sar, Vylsh Sar, jiliyash, dorunosh, vinesh, melanish
republique : Nadish Sar, xilash, delosh, talash, kadish, danash, dayanish, vryntsh.
La fin d'une chose n'est que le commencement d'une autre.
Shimishsar
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 426
Inscription: 22 Nov 2011
 

Messagepar DarkyVady » Jeu 24 Nov 2011 - 11:42   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

- ça fait longtemps que je suis régulièrement les news du site et les débats sur les forums sans participer. Fan de jeux vidéo, quand j'ai su que ce magnifique site créait sa propre guilde, je me suis dis qu'il fallait que je sorte de l'ombre pour montrer ma petite tête de fanboy.
- Pseudo ingame : Dar'stricen
- Ma classe : Chasseur de primes
- Ma classe avancé : Mercenaire Arsenal
- Spécialisation : DPS
- RP :

Fils d'un seigneur Sith de petite envergure, Dar'stricen, qui doit son nom à son ascendance, aurai dû être la fierté de son père en gravant les échelons de la hiérarchie Sith que celui-ci n'avait pas pu atteindre, en effet Le seigneur Kystri avait placé toute ses espérance dans son fils. Quand il découvrit que son enfant n'avait aucune sensibilité à la Force, ce fut une grande honte pour lui, tellement grande que pour le punir d'avoir engendré une progéniture aussi faible, le conseil noir ordonna qu'on l’exécute pour faiblesse impardonnable. Dar'stricen grandit dans l'académie Sith de Korriban, seul, livré à lui même dans l'ombre des apprentis Sith qui ne manquait aucune occasion pour lui rappeler son impuissance.
Durant une sombre nuit, il s'enfuit de l'académie et personne ne chercha à le retrouver au vu de son insignifiance. Il parcourut la galaxie à la recherche de divers petit boulot lui permettant de survivre.
Dernière édition par DarkyVady le Jeu 10 Mai 2012 - 14:37, édité 2 fois.
Sauvez une bière, mangez un DarkyVady
DarkyVady
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1343
Inscription: 28 Mai 2011
Localisation: Nantes
 

Messagepar kazaitzan » Sam 26 Nov 2011 - 13:29   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

- J'ai choisi la guilde impérial de SWU, car je souhaite avant tout jouer avec mon ami IRL (DarkyVady, ci-dessus, qui est un grand fan de SW)
- Kazaitzan
- Inquisiteur Sith
- Je n'en sait rien pour le moment
- DPS
- RP à venir.
kazaitzan
Padawan
 
Messages: 3
Inscription: 26 Nov 2011
 

Messagepar Mordred » Mar 29 Nov 2011 - 12:12   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Bonjour, car cela fait des nombreuses années que je suis les péripéties Starwars sur votre site, cela ma parut une évidence.

-Nymhue
-Inquisitrice Sith ( au vue du nombre important d'inquisiteur, la possibilité d'une agent imparial n'est pas écarté)
-cela dépendra de ma motivation a Heal ou DPS (et du besoin pour la guilde également :ange: )

-"Fille de paysan sur un des mondes de Foroon, c'est suite à la découverte de certains talents que ses parents prirent peur et décidèrent de la vendre à un marchand d'esclave de passage, Atoan, à l'age de 3 ans. Atoan l'utilisa ainsi que ses pouvoirs pour réglé ces comptes mais également comme combattante dans les arènes clandestines de Nar Shaddaa, ce qui devellopa sa combativité et sa haine a l'égard du monde extérieur.

Regarder ses adversaires souffrir et supplier pour rester en vie était son seul but.

A l'age de 14 ans, elle tua et s'émancipa d'Atoan.
Elle ce décide alors à chercher l'origine de ses pouvoirs, pour ce faire, elle se rendit sur Coruscant.
Sur place elle appris le retour des siths, et la destruction du temple Jedi.

Il ne lui en fallut pas plus pour faire le lien entre son énorme potentiel de destruction et l'état de la planète capital.
Avec le retour des siths, elle décida de se rendre sur Korriban pour suivre la voie des seigneurs noirs.

Une fois sur place, elle fut de nouveau traiter comme une esclave, mais rien n’ébranlera sa volonté pour devenir la plus grande des inquisitrices sith et elle décida de s'engager dans les Wampa XXI, cette légion qui l'a bercé de ses exploits durant toute son enfance."



coté MMORPG, joueur de wow depuis 2 ans (peut être même plus j'ai arrêté de compter).
Dernière édition par Mordred le Jeu 08 Déc 2011 - 13:03, édité 4 fois.
Pseudo In Game : Nymhue, Gale'nh, Daro'h, Davlin, Jora'h, Muree'n, Osira'h, Yazra'h.
A du boulot jusqu'en 2040, si je veut tout le monde lvl 50.
Mordred
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 49
Inscription: 29 Nov 2011
 

Messagepar stan aligas » Mar 29 Nov 2011 - 12:50   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Salut tout le monde, j'ai rejoins vôtre communauté pour jouer qu'avec des fans et apprécier l'univers du jeu à mon rythme. Je n'ai connu que des grosses guildes full pvp (millenium par exemple) demandant une présence phénoménale devant le clavier et une très bonne maitrise du jeu. Aujourd'hui je gère mon temps entre ma copine, mon boulot d'usine en 5/8 et mes loisirs.

Je cherché une guilde sans contrainte qui prend le temps de vivre en plus de s'amuser sur ordinateur car c'est fini pour moi la Nolife attitude ! Tout ça dans la joie et la bonne humeur et surtout pour rencontrer de nouvelle tête (j'ai fais 8 ans sur Guild Wars, je pense faire encore mieux sur TOR :) ).
Le RP m'est inconnu, mais je suis pas plus bête qu'un autre :P

Pourquoi l'empire ? Je suis un cousin du docteur d'enfer et sadique comme j'étais sur Age Of Conan...


Pseudo utilisé: Stan'aligas (la virgule marche comme séparation pour le moment)
Classe: agent Imperial
Avancée: heal

(mon personnage sera de sexe féminin, cela pose t'il un problème avec le pseudo ?)


Mmo's: Star Wars Galaxies, Guild Wars, Age Of Conan, Warhammer Online, Aion... et la préco collector de Star Wars The Old République que j'attend avec hâte.
Anciennes guildes: Millenium, Alliance des Seigneurs, Clan Volcano, Valendor/Pet's Shock Boyz...

"Fiche RP en construction"
Dernière édition par stan aligas le Mar 29 Nov 2011 - 21:32, édité 1 fois.
Pas de bannière, c'est la crise aussi sur internet !!!
stan aligas
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 15
Inscription: 13 Sep 2011
 

Messagepar Johny Boy » Mar 29 Nov 2011 - 21:07   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

[Racontage de life on]
-obligé d'attendre un taff pour un bon pc et TOR-
-obligé d'attendre un taff pour un bon pc et TOR-
-obligé d'attendre un taff pour un bon pc et TOR-
-obligé d'attendre un taff pour un bon pc et TOR-
-obligé d'attendre un taff pour un bon pc et TOR-
[/off]

- Pourquoi avez vous choisi la guilde impériale de SWU? Fan de STar Wars et sur le site/fow depuis pas mal de temps
- Votre pseudo in game Keyan (Legacy: Guerrin)
- Votre classe: Guerrier
- Votre classe avancée: Maraudeur
- Votre spécialisation (healer/Tanks/DPS): DPS
- Et si vous le souhaitez une petite biographie RP sur votre personnage. Faites en sorte qu'elle soit cohérente avec celle de la guilde dans son ensemble en expliquant à quel moment et pourquoi votre personnage a rejoint cette confrérie.

RP :

Spoiler: Afficher
1347 Ans avant le Traité de Coruscant

A bord de son vaisseau amiral, le Seigneur Kell Guerrin assistait, impuissant, à la mise en déroute des forces Sith, de l'armée du grand Naga Sadow par les forces républicaines. La fuite fut la seule solution qu'il envisagea.

La fureur qui l'envahit alors lui fit promettre que par delà les générations, les descendant des Guerrin feraient renaitre la puissance la plus grande dans cette galaxie, qu'ils s'empareraient du pouvoir et écraseraient sous leur talons ces forces républicaines. Alors, sa vengeance serait totale, et son sang règnerait sur la galaxie. Comme ce que de droit. L'heure, toutefois, était à la survie, et le seigneur Guerrin était passé maitre dans l'art de survivre aux situations les plus extrême.

Depuis son fauteuil de commandement, et alors que les derniers vestiges de cette bataille continuaient de fuser autour d'eux, Kell prit la décision de contacter celui qu'il avait jadis jalousé pour sa position au sein du conseil noir. Pour lui proposer une alliance, de circonstance, et ainsi s'assurer une place lorsque les faibles et les lâches auraient été éliminés du jeu de leur empire agonisant. Xela Tyrus, Spar Piejs et Kell Guerrin. Ce triumvira pouvait réussir à unir les dernières forces Sith, échapper aux forces républicaines et restaurer patiemment la gloire d'un empire déchu de son trône.

Las, il se fit devancer par l'appel d'un certain seigneur noir, l'un de ceux dont on n'avait encore jamais entendu parler, et qui se proclama Empereur des Sith. Ses manipulations réussirent là où d'autres échouèrent. Donner de l'espoir à l'Ordre, et lui promettre une revanche là où la seule promesse pouvant être faite était celle d'une survie, une survie plus que précaire. Ce qui annonçait donc un nouvel échec dans les plans du seigneur noir. L'ambitieux décida donc de taire sa voix discordante, et de s'assurer qu'il recevrait ce que ses actions méritoires lui donnait naturellement droit. Une place au sein du Conseil Noir, aux côté de son ancien rival. De là, il n'aurait plus qu'à patiemment attendre une erreur de ses rivaux, voir même de l'Empereur en personne. La patience pouvait devenir la plus redoutable des armes pour qui savait s'en servir.

Les luttes de pouvoir, malgré la défaite et l'installation sur un nouveau monde, ne tarirent pas. Spar Piejs et Kell Guerrin entrèrent bien souvent en conflits, chacun cherchant à consolider, voire renforcer son pouvoir aux dépends de son rival. Et ces luttes les renforcèrent, les lièrent dans un désir commun, un destin commun. Le nouvel Empereur ne méritait pas sa place à la tête du Conseil Noir. Malgré ses pouvoirs, malgré sa puissance, il ne s'était pas montrer lorsque l'empire avait eu besoin de lui, ce qui signifiait que l'Empire pouvait se passer de lui. Rivaux, les Seigneur Piejs et Guerrin décidèrent de s'unir pour faire en sorte que le nouvel empire hérite d'un maitre digne de lui. Un maitre à même d'imposer sa vision à tous.

Il n'agissait pas par loyauté envers son rival, mais force lui était de reconnaître que ce dernier le surpassait en tout point. Un objectif digne d'être dépassé puis écrasé en sommes.

Les arguments de son rival, Kell n'avait guère eu besoin de les entendre pour décider de s'allier à lui. Il les jugea cependant suffisamment intelligents pour lier sa maison à sa décision, et rejoignit la conspiration des XXI. Mais la trahison est l'apanage des sith et, dans l'ombre, son propre frère trahit, minant les efforts du membre de la conspiration pour voler la place de celui qui avait hérité de tout. Découvrant la supercherie, Kell décida de se joindre lui-même aux forces qui s'empareraient des postes stratégiques de la citadelle. Laissant Piejs et Tyrus aux prise avec l'Empereur. Il estimait que leurs pouvoirs seraient suffisant face à un déserteur qui n'avait jamais participé, à ce qu'il en savait, à la moindre bataille. Leur erreur, à tous, fut de sous-estimer les êtres non sensibles, et le prix à payer en fut la vie. Et, pour lui, Kell Guerrin, l'un des plus puissants Sorcier Sith de sa génération, la tête.

Ses derniers instant, toutefois, lui permirent de mourir avec le sourire, conscient qu'un jour, deux de ses descendants s'uniraient pour restaurer l'honneur et la puissance de sa famille, et pouvoir faire tomber, par leurs efforts conjoint, la tête de cet Empereur. Les années seraient longues pour ses descendants, privés de tout et même de leur nom, rien moins que des esclaves. Mais au bout de ces millénaires de souffrance, sa volonté continuerait d’œuvrer dans un seul but. Faire tomber ce maudit Empereur.

Aujourd'hui

Le service d'un Seigneur Noir se doit d'être irréprochable, et ce quelques soit le rôle que vous jouait au sein de sa maisonnée. Maitre d'armes, combattant aguerri, Keiyan fut tout cela, et bien plus encore. Être au service d'un tel maitre lui demandait une attention de tous les instants et, bien souvent, Keiyan eut à lutter contre les assassins, les tueurs envoyés contre son maitre. Et toujours avec ce sentiment que telle n'était pas sa place. Qu'il méritait mieux que de servir un maitre médiocre, s'accrochant à son titre et à sa place comme un rapace à une charogne.

La palme de ce service fut peut-être lorsqu'il fut confronté à un véritable Sith, l'un de ces êtres capable d'user des puissances de la Force pour atteindre ses objectifs. Son lien, puissant mais non maitrisé avec la Force lui permit pourtant de survivre à cette rencontre. Avec un seul doigt en moins, un véritable petit miracle pour celui qui ne connaissait rien de ses origines. Fort de cet exploit, son maitre lui rendit grâce, ou éloigna un élément gênant de son entourage, tout dépendant du point de vue, en l'enjoignant de rejoindre la Section XXI nouvellement formée.

La section XXI, formée en majorité des descendants de la conspiration des XXI.

C'est au sein de ce groupe que Keiyan put enfin apprendre à connaître un certains nombre de valeurs telles que la camaraderie. Un groupe au sein duquel la volonté de survivre était plus que nécessaire. Un groupe au sein duquel Keiyan continua de développer ses compétences martiales tout comme sa connaissance des armes tranchantes. Il n'avait pas oublié le nom de ce guerrier Sith qui l'avait amputé de son arme d'énergie. Il ne rêvait plus que de s'emparer d'une telle arme, retrouver le coupable et lui rendre la pareille, au centuple, en lui tranchant la tête. La vengeance était une puissante motivation pour survivre.

Mais plus que tout, il désirait voir trembler l'Empereur à ses pieds, l'entendre le supplier d'épargner sa misérable vie. Oui, tel pouvait être le désir le plus ultime, l'ambition la plus haute de Keiyan. Le maître d'arme, et son supérieur hiérarchique unirent donc leurs efforts pour former aux mieux les autres membres de cette section que beaucoup voués à disparaître sans laisser plus de trace. Chaque expert apportant sa pierre à l'édifice, il ne fut pas compliqué pour Keiyan de confronter ses connaissances à celles d'autres guerriers, ou à celles d'autres érudits, chacun tirant profit des compétences de son voisin pour grandir, renforcer son esprit et son corps. Survivre, puis s'élever au dessus de cette condition d'esclave. Voilà ce qui motivait tous les membres de cette troupe disparate mais Ô combien humiliée par plus d'un millénaire de servitude.

La section évolua avec la décision de l'Empereur d'autoriser ses chefs à recruter d'autres membres. Pour sa part, Keyan décida de former ses propres équipes de commandos, des soldats extrêmement aguerris qu'ils pourraient envoyer pour de longues missions d'infiltrations et de déstabilisation. C'était presque devenu un jeu pour lui, de parier avec quelques uns de ses coéquipiers le temps qu'ils mettraient à accomplir les objectifs des missions que leurs confiaient le Conseil Noir et, en définitive, l'Empereur lui-même.

La bataille de Hoth fut pourtant l'une de celles qui mit particulièrement à l'épreuve ses talents martiaux et ceux de ses équipes. L'ensemble de la section avait été engagé pour cette escarmouche, et la mission qui devait s'avérait réalisable faillit tourner au désastre lorsque le vaisseau, dans lequel ils s'étaient engagés, s'écrasa sur la surface de cette misérable planète de glace. Encore une fois, les membres de la Section en étaient réduits à lutter pour leur survie. Une tâche pour eux qui avaient su faire leur preuve et dont le nom faisait même trembler certains Sith de l'empire.

Mais leurs forces, leur volonté et l'appui des bêtes autochtones de la planètes, les redoutables Wampas, firent de cette épreuve un nouveau tremplin pour ses membres originels, qui acceptèrent l'idée de leur leader. La Section XXI deviendrait Section Wampa XXI, et ferait ainsi naître un peu plus de peur, un peu plus d'effroi dans le cœur de ses ennemis.

Mais le retour ne fut pas aussi triomphal, ni même calme que prévu. La décision du Conseil Noir de nommer Bobby Wan chef de cette Section fit beaucoup de remous au seins des troupes, et Keiyan eut quelques difficultés à contenir ses troupes. Heureusement, son autorité ne fut pas remise en cause et aucun mort ne fut à déplorer durant cette période. Dans le même temps, il en apprenait un peu plus sur ses ancêtres et la signification de son prénom: Keiyan. Un prénom qui, dans la langue d'origine de ses ancêtres, pouvait tout aussi bien signifier Destin ou Voie. Un prénom qu'il comptait bien rendre plus terrible encore lorsqu'il aurait réussit à atteindre ses objectifs.

Confiant dans ses forces, Keiyan choisit de rester à son rang dans la hiérarchie informelle de la Section. Il n'était pas avoir à se soucier de centaines ou de milliers de guerrier et préférait, il l'avouait lui-même, fonctionner sur la base d'équipe de trois ou quatre maraudeur, lui-même sélectionnant avec soins les membres de son escadron d'élite. Si la Section Wampa XII n'acceptait que les meilleurs et les plus expert en son sein, Keiyan lui, dans le recrutement de la vingtaines de commandos placés directement sous ses ordres, se montrait encore plus attentif et plus précautionneux encore. Les missions les plus dures lui étaient réservé, il lui fallait donc s'assurer d'être entourés des plus compétent des guerriers et autres agents de la Section. Du moins ceux dont les compétences seraient utiles.

Les dix années qui suivirent furent, finalement, comme un bon repos avant le début d'une nouvelle tempête. Fort de cette nouvelle notoriété au sein des basses castes, Keiyan fit en sorte de se trouver un compagnon de jeu, quelqu'un doté du même humour noir violent qui était le sien, et trouva son bonheur. Il retrouva aussi son frère, devenu érudit au service du Conseil Noir et du Seigneur Jadus. La joie le disputa pourtant au désarroi de voir que ce frère restait loyal au Conseil et à l'Empereur.

Et lorsque par un édit des plus singuliers, les deux frères furent autorisés à suivre la formation de l'académie Sith, Keiyan savait qu'il serait conduit vers la voie du Maraudeur Sith, quand son frère lui, plierait son destin à leurs volonté et choisirait celle du Sorcier, puissant intermédiaire des voies du côté obscur de la Force.

Mais, pour l'heure, et avec un regard de connivence avec ses deux plus proches alliés et camarades de Section, Keiyan embarqua pour son voyage vers Korriban. Les trois plus anciennes et puissantes lignées Sith de nouveau unies: Piejs, Tyrus et Guerrin.

L'académie Sith de Korriban pourrait bien trembler.
Le Conseil Noir pourrait bien se gausser, le destin était en marche. Et l'Empereur, l'Empire, les Jedi, tous s'inclineraient devant eux. Le Destin était en marche.

Un Sombre Destin.

Trame 1 : De nouveaux débuts

Très tôt remarqué pour ses dons de combattants, Keiyan arrive sur Korriban auréolé de gloire et d’un étrange sentiment de triomphe. Très tôt, il devine que ses pairs, que ses «camarades» ne lui feront pas d’ombre bien longtemps. Il est destiné à s’élever au dessus de la masse, au dessus de l’élite. Au dessus de l’Empereur. Un seul homme mérite son respect. Le Seigneur Piejs. Car l’Honneur, Keiyan, malgré son statut nouveau sait encore de quoi il s’agit. Il coule dans ses veines, filtre par ses poumons et anime ses bras. Des bras si puissants, à la hauteur de son esprit de vengeance, qu’il ne lui faut pas longtemps pour acquérir la puissance nécessaire à l’élimination de ses premiers rivaux. Des sous-fifres qui, dans la plus pure tradition Sith, décident de le rejoindre dans sa quête, en tentant d’éliminer son plus sérieux adversaire.

Qu’ils tombent ou meurent, Keiyan lui, a déjà oublié leur existence et, comme tout Sith sur la voie du pouvoir, comprend qu’il servira mieux ses propres intérêt en changeant d’allégeance. Le Seigneur Baras, maitre du réseau d’espion Impérial, voit en lui un formidable outil et l’oppose donc à son propre apprenti. Un faible qui ne mettra pas longtemps avant de tomber sous les coups de Keiyan, qui change alors de titre. Peu de temps après, les tests finaux de Korriban permirent à Keiyan d’acquérir son premier sabre laser. Ainsi que la compagnie d’une charmante Twi lek qu’il prit un malin plaisir à humilier. Avant de jouir des plaisirs charnels qu’elle pouvait offrir. Cette faible créature n’avait, de toute façon, pas voix au chapitre et accepta sans rechigner ce rôle. En plus de celui d’ouvre boite.

Quand vint le temps pour Keiyan de choisir sa propre voie, il repensa à celles de ses ancêtres. Si son ancêtre le plus célèbre avait suivi la voie de Marka Ragnos, puisant dans le côté obscur pour améliorer sa résistance, le jeune et ambitieux Sith choisit, lui, de suivre les enseignements de Naga Shadow, conscient que ses forces ne se trouveraient pas dans une résistance accrue mais dans sa capacité à surpasser les défenses adverses. En cela, il n’était pas loin du compte et apprit à utiliser l’ensemble des forces à sa disposition. Et s’il lui arriver d’entendre parler des exploits de son frère, Keiyan savait qu’en aucun cas, il ne se reverraient avant de nombreuses années. Des amitiés naquirent au sein de l’académie, et Keiyan se rapprocha, dans un sentiment mêle de respect et d'ambition d’un autre apprenti. Moins doué, moins puissant mais beaucoup plus sur de lui. Et finit par se découvrir un cousin éloigné, héritier de la branche traitresse de sa famille. Un cousin qui finirait bien par s’élever lui aussi. Mais qui, ayant vu sa propre branche tombé dans la disgrâce, était animé de la même haine envers l’Empereur qu'eux tous. Un possible allié dans ce cas, qui faudrait faire ses preuves. Mais, déjà, Keiyan devait passer aux tests suivants. Et rejoignit donc la flotte impériale.

Trame 2 : Le début de la Gloire

Peu de temps après, Keiyan s’embarqua pour la Station Martel, étape incontournable pour rejoindre rapidement Dromund Kaas, et y fit la connaissance d’un Chiss bien curieux. Darkf'un'ifuter, agent impérial, et Funifuteur, Sorcier à la langue bien pendue, formèrent très rapidement avec Keiyan un triumvirat puissant et respecté. Tous trois membres de la Section Wampa XXI, les trois compères formèrent vite une escouade de choc, dont les langues acérées n’étaient surpassés que par la puissance et l’aura de mort qu’ils pouvaient émettre. Une nouvelle escouade naquit donc au sein de la Section. Qui, par ironie, choisit un nom sans aucun rapport avec sa puissance ou l’expérience qu’elle acquit très rapidement sur le terrain. L’escouade N.O.O.B était née. Jedi, Chasseurs de Prime, Mandaloriens, résistants, l’escouade N.O.O.B faisait toujours tomber ses ennemis, et sa réputation grandit, au point que même le Seigneur Malgus leur fit souvent parvenir les missions les plus dangereuses, leurs confiant des rôles prépondérant sur des zones de guerre mortelles.

Arrivé sur Dromund Kaas, Keiyan fit, une nouvelle fois, la preuve de ses talents multiples, découpant, lacérant, martyrisant les chairs ennemies, tout en s’amusant des efforts de son maitre pour s’imposer à lui. Pitoyable humain qui, le moment venu, disparaitrait sous les assauts de son propre apprenti.

Trame 3 : La Peur

Mais plus que tout, la réputation de l’escouade grandit quand des pirates informatiques firent circuler d’étranges vidéos sur le réseau. Keiyan, et ses camarades, dansant sur les cadavres de leurs ennemis, leur urinant dessus voir même… violant leurs tombeaux. Athiss, le nom de la planète sur laquelle ces méfaits furent découvert, offrit à Keiyan un aperçut de la peur, en lui montrant le possible destin qui pourrait être le sien s’il ne prenait pas garde à son équipement, qu’il n’entretenait que très peu. Mais les évènements d’Athiss, malgré la difficulté nouvelle qu’ils représentèrent ce jour là, permirent à chacun d’améliorer ses défroques, et d’augmenter par la même son pouvoir.

Entre temps, envoyé par le Seigneur Baras sur Nar Shaddaa, Keiyan fit à nouveau parler la poudre en éliminant quelques gangs gênant pour l’Empire, avant de voir sa véritable mission révélée. Faire disparaitre un agent loyal, prit dans la tourmente, et un traitre à l’Empire. Le combat se révéla long, difficile, mais les nouveaux équipements de Keiyan finirent par faire la différence, améliorant ses compétences et taux de critiques pour lui permettre d’achever son ennemi, tombé (comme il se devait pour un faible humain devant un puissant Sith de sang-pur) à genoux devant lui. Peu après, il fit tomber de redoutables guerriers et commença à distiller la peur au sein de l’esprit du jedi qui serait bientôt, il le savait, un cadavre fumant. Mais pour cela, il lui faudrait dénicher la padawan de ce dernier

Trame 4 : Les Revanites, ces idiots utiles

Après cette mission éprouvante, Keiyan s’accorda un peu de repos et envoya son nouvel officier, Malavai Quin, ainsi que la jeune et belle twi lek en missions recommandés. Il désirait plus que tout acquérir de précieux cristaux, histoire d’augmenter sa fortune personnelle. Profitant de ce laps de temps pour rétablir ses forces, il se ressourça et, fort de ses nouveaux pouvoirs, fit trembler bien des cœurs en s’attaquant à quelques zones encore instables de Nar Shaddaa, avant de retourner sur Dromund Kaas et y accomplir une étrange quête personnelle. Une quête de Vérité, de Puissance, qui le mena à devenir membre d’une pitoyable Secte. Mais qu’importait la faiblesse de ses membres si lui, profitant de ses secrets, pouvait voir augmenter son pouvoir et son influence sur l’Empire.

L’Escouade N.O.O.B, fit pourtant à nouveau parler d’elle, inspirant un étrange sentiment de terreur chez ses ennemis, et une joie malsaine chez ses alliés. Après avoir réglé quelques problèmes de compagnie Czerka sur Tatooine, et éliminé la mendicité du spatioport, Keiyan comprit très rapidement qu’il lui faudrait se frotter aux redoutables hommes des sables pour atteindre ses objectifs les plus importants. Mais il manquait encore d’expérience, aussi se joignit t’il à quelques camarades sacrifiables pour aider l’Empire à reprendre le monopole des ressources vitales sur la planète, avant de servir les intérêt de sa caste en maquillant des preuves. Des Jawa manipulateur de la Force, cela ne pouvait pas exister ! Cela n’existerait jamais. D’ailleurs, il oublia bien vite leurs ancienne et désormais perdue, existence, et se joignit à l’appel de ses véritables confrères lorsqu’ils reçurent la demande du Seigneur Malgus, pitoyable humain parvenu au sommet de la hiérarchie, lorsque ce dernier leur donna pour mission de faire tomber Cademinu.

Une mission pour laquelle l’escouade décida de profiter de compétences variés. Shimish, assassin Sith aussi retords qu’invisible, fit donc son entrée officielle au sein de l’Escouade, en devenant un membre émérite. Mais Funi et Keiyan, conscient tous deux des nouvelles difficultés qui s’annonçaient recrutèrent un Sorcier dont les dons pour les soins s’avérèrent très utile. Un contrebandier Wookie permit à Keiyan de mieux comprendre encore l’essence de l’art du combat au Sabre, ce qui lui permit de mieux gérer ses assauts dans les batailles qui suivirent. En véritable Seigneur Sith, il s’arrogea, bien entendu, la majorité du matériel capturé, quand bien même ce dernier n’était pas encore tout à fait prêt pour lui. Mais la patience est une arme pour qui sait s’en servir. Le maitre des installations fut sans aucun doute l’adversaire le plus coriace qu’ils affrontèrent, mais Keiyan et son acolyte Darkf'un'ifuter comprirent bien vite qu’en jouant les cadavres, trompant ainsi son attention, ils permettraient au groupe de triompher de l’ennemi. La ruse est une arme elle aussi.

Il ne fallut guère longtemps à Darkf'un'ifuter et Keiyan pour réunir une nouvelle équipe. Et vaincre cette créature bestiale nommée Le Premier. Peu de temps après, les deux compères faisaient parler d’eux dans les arènes Hutt, sur la Côte de Novare qu’ils défendirent, et vainquirent, avec facilité, avant de se faire presque balayer sur l’Etoile du Néant. Mais le gout du sang restait là. Leur promettant de belles et glorieuses victoires. Pour l’Empire. Et pour la Section Wampa XXI. Mais surtout, pour Eux Même.

Il était temps pour Keiyan de repartir sur Tatooine, y terminer ses missions et abandonner cette planète miséreuse et misérable.
Dernière édition par Johny Boy le Mer 09 Mai 2012 - 11:24, édité 6 fois.
« La ruse et la subtilité sont parfaites, mais rien ne vaut un blaster pour laisser une impression durable. »
-Keiyan: Marauder DPS, Instille la peur en 10 coups-
Johny Boy
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 706
Inscription: 31 Mar 2007
Localisation: Devant mon pc, dans mon monde
 

Messagepar Malfra.zero » Jeu 01 Déc 2011 - 16:27   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Bien le bonjour tout le monde,
Alors pour répondre au questionnaires:

- D’abords, j'ai choisie cette guilde car elle ma sembler sympathique, pas prise de tète et n’imposant pas trop de contraintes,
et j'ai choisie l'empire car les classes me plaisai beaucoup plus.

-Mon pseudo ingame : Malstrom

-Guerrier Sith

-Maraudeur

-DPS

-Et pour le RP je le mettrai surement plus tard...

Voila, merci d'excuser mes fautes d'orthographe, et mon peu d'expériences, il y a un debut a tout!
Dernière édition par Malfra.zero le Mar 24 Jan 2012 - 12:01, édité 1 fois.
IG : Malstrom : Maraudeur, Carnage.
Ninhal : Mercenaire, Heal.
Malfra.zero
Jedi SWU
 
Messages: 77
Inscription: 01 Déc 2011
Localisation: Battle Meditation
 

Messagepar Primal » Jeu 01 Déc 2011 - 19:06   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Salut! Alors pour moi:

- Parce que je suis fan de Star Wars et que les visite sur le site de la guilde est devenu quotidien pour moi. Il est donc logique de mon point de vue de postuler chez vous. De plus, étant l'une des plus grandes guildes francophones, cela assure une bonne organisation et longévité!
- Mon pseudo sera Primal.
- Je serai guerrier Ravageur.
- Le tank a toujours été un coup de cœur pour moi!
- Pour la petite bio RP, j’attends d'en connaitre un peu plus sur la guilde ainsi que la sortie du jeu

Pour conclure, j'aimerai souligner ma connaissance non négligeable des meuporg. En effet j'en ai testé de nombreux (surtout gratuits), mais ma plus grosse expérience dans ce domaine reste WOW que j'ai pratiqué pendant 4 ans avant de laisser tomber pour pouvoir me consacrer pleinement SWTOR! :D
J'aimerais préciser que cela ne me pose aucun problème de prendre en main les néophytes du genre. Enfin, ayant testé le jeu avec la bêta d'un weekend, je pense pouvoir évoluer facilement pour pouvoir rapidement participer au divers évènements que proposera la guilde dans la bonne ambiance et la bonne humeur :cute:
Dernière édition par Primal le Mar 14 Fév 2012 - 22:22, édité 2 fois.
Primal
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1
Inscription: 01 Déc 2011
 

Messagepar vassal_obscur » Dim 04 Déc 2011 - 21:11   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

- Pour etre sur de parler entre fan
- vassal_obscur
- Guerrier Sith
- Marauduer
- Votre spécialisation DPS
- je compte m'inspirer de avssal obscur (EDIT staff, SWU aussi a une encyclo :wink: )


En attendant impatiament le 15 pour trancher du Wookiees! :diable:
vassal_obscur
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 7
Inscription: 06 Sep 2009
 

Messagepar Bladewalk » Lun 05 Déc 2011 - 12:31   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Bonjour à tous,

Voici les réponses au questionnaire

Pourquoi avez vous choisi la guilde impériale de SWU?
Fan inconditionnel de Star Wars, je traine sur ce site depuis longtemps. Ce site est devenu comme une deuxième maison, en sachant que les fans de star wars auront une approche particulière du jeu, la seule guilde qui me semble logique d'épouser est celle-ci :lol:
- Votre pseudo in game : Bel'cheera
- Votre classe: Inquisiteur
- Votre classe avancée Sorcier
- Votre spécialisation (healer/Tanks/DPS): DPS ? je serai un healer, ça toujours été ma passion dans les mmorpg ;-)
(|)[▀▀▀▀|▀|╫|╫]!!(|████████████████████████████████████)

L’Ombre est notre alliée
Bladewalk
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 11
Inscription: 05 Déc 2011
 

Messagepar Onhypep » Lun 05 Déc 2011 - 17:38   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Alors après presque un mois de béta permanente et des dizaines d'heures de jeu, je sais (après moults interrogations) quelle sera ma classe à la release !
Place à ma brève présentation maintenant :

- Pourquoi avez vous choisi la guilde impériale de SWU? Parce que je jouais les "méchants" dans WOW, que j'aime la culture sith, et surtout, surtout, parce qu'on retrouve les meilleurs du forum, des vraies bibles de la période Ancienne République, parmi les Wampas. Ce qui promet un canal de discussion guilde et des parties très intéressantes. J'espère aussi que notre nombre importants de guildeux nous permettra de faire autre chose que nos encyclopédies ambulantes et de roxxer un peu :D
- Votre pseudo in game : quasi le même qu'ici : Onhy'pep. Je vous préviens, il faudra sûrement rajouter un "Darth" avant dès que je serai level 50 :wink:
- Votre classe : Guerrier Sith.
- Votre classe avancée : Maraudeur.
- Votre spécialisation : DPS (pas le choix avec le Maraudeur de toute façon...)
- RP : Je ne souhaite pas mon construire de RP pour le moment. Je pense que cela sera difficilement conciliable avec ce jeu (qui nous fait vivre une histoire imposée par Bioware)

Sur ce, je vous dis à bientôt. Pour mon cas, sûrement dans une douzaine de jours (j'ai précommandé début novembre...)
POUR L'EMPIRE !
Onhypep
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 12
Inscription: 25 Sep 2011
 

Messagepar tsuli » Mar 06 Déc 2011 - 23:18   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Salut,
Je m'appelle Mickael, j'ai 24 ans et je suis artisan.

Ancien joueur de EQ2 et de WoW sur une durée de 2 et 5 ans en passent par divers mmo dont j'ai pas fait long feu (Aion, Warhammer, Aoc...), je souhaite m’investir dans Swtor mais avec modération car j'ai beaucoup moins de temps avec le boulot et ma copine ^^
J'ai aussi jouer aux 2 derniers We beta sur Swtor

Niveau RP je n'en ai jamais fait car j'ai beaucoup de mal avec l'orthographe donc sa me bloque pas mal :p Mais je ne suis pas contre.


- J'ai choisi vôtre guilde car je me tien régulièrement au courant de l'actu Star Wars via SW Universe depuis quelques années. Je suis donc tomber sur l'annonce de recrutement des Wampas, se qui ma donner envie de vous rejoindre.
- Votre pseudo: Tsuli (si je joue un perso féminin)
- Votre classe: Chasseur de primes
- Votre classe avancée: Mercenaire
- Votre spécialisation: Dps dans un premier temps
- Race : Humain je pense
- RP à venir.
tsuli
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1
Inscription: 06 Déc 2011
 

Messagepar Brozaone » Jeu 08 Déc 2011 - 10:04   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Bon après mûre réflexion, je me décide à rejoindre la Section Wampa (enfin si je suis accepté :D )

Nom IG: Broz
Classe: Inquisiteur
Avancée: Sorcier
Spé: Eclair (dps)
Race: humain
Rp:
Spoiler: Afficher
La Section Wampa XXI... de toutes les conversations de la cantina, ces mots revenaient régulièrement aux oreilles de Broz. Des guerriers assoiffés de sang ayant survécus en dévorant l'ennemi, voilà tout ce dont l'Empire était capable ? De simples barbares ? Certains soldats impériaux de passage sur Christophsis rapportaient parfois des rumeurs à propos d'un certain Piejs, chef de cette guilde. Un soi-disant descendant d'un des plus grands guerriers Sith ayant trahis l'Empereur.
Broz portait à l'époque peu de considération pour ces récits stupides et ces héros sanguinaires. Ayant depuis sa naissance vécu dans la pauvreté, victime des lourdes dettes contractées par ses parents, il fut vendu en tant qu'esclave humain à un marchand d'objets rares peu scrupuleux. Le peu d'argent qu'il récupérait était rapidement dépensé en alcool et dans les jeux. La seule chose qui lui tenait alors à cœur était de prendre sa revanche sur la vie, devenir plus riche que quiconque dans cette galaxie, un rêve qui lui semblait bien lointain.
Mais depuis sa mésaventure au spatioport, ses désirs étaient en passe de se réaliser...

Cette nuit là avait bien commencée, il avait remporté une centaine de crédits en jouant au Pazzak et repartait dans l'obscurité vers sa chambre miteuse que lui louait un Gamorréen plus laid qu'un rancor. Une légère alarme sonna à son poignet. Broz n'avait pas vu l'heure passer, Eon, son "maître", un vieil humain borgne, avait besoin de lui pour une livraison.
Lorsqu'il arriva chez le marchand plusieurs minutes plus tard, deux speeder l'attendaient, propulseurs prêts.
"C'est à cette heure là qu'on arrive?" lui lança Eon en lui décochant un coup de cross de blaster au visage.
Broz se retint de lui arracher l’œil qu'il lui restait et se mit silencieusement à l'arrière d'un des speeder.

Les deux véhicules arrivèrent au centre de stockage du spatioport de Chaleydonia, où un individu les attendaient il ne portait pas de blaster et son visage était dissimulé sous une grande capuche noire.
D'un geste de la main, Eon envoya l'esclave surveiller les alentours et se mit à discuter avec l'homme en noir. Broz n'y voyait pas grand chose dans l'obscurité, mais il se sentait bien, comme un prédateur tapis dans l'ombre à la recherche d'une proie. En passant près d'un empilement de container, il sentit l'espace d'un instant une présence. Il s’arrêta, touts ses sens en éveil et se dirigea de l'autre côté des caissons métalliques, comme s'il y était attiré. Soudain un tir de blaster jaillit dans sa direction. Comme un réflexe, il l'évita et eut le temps d'apercevoir un groupe de soldat en armure républicaine avant de se mettre à couvert. Eon et les autres avaient dû être avertis par le coup de feu car Broz entendait déjà le vrombissement des speeders. Il se mit à courir avec une vitesse déconcertante pour les rejoindre. Les tirs de blasters le suivaient et il en percevait d'autres qui provenaient du lieu de rencontre. Une embuscade ? Pas organisée par leur client en tout cas, car Eon ne traitait qu'avec des impériaux.
Lorsqu'il arriva sur les lieux, plusieurs hommes étaient à terre, dont Eon. Broz ne put s'empêcher de sourire. Les soldats républicains étaient environ une dizaine, tirant dans tous les sens. Ceux qui le poursuivaient devaient être autant. Mais une chose attira son attention, l'homme à la capuche se battait férocement, vibro-lâme en main contre un twilek armé d'un sabre laser bleu. L'homme déchargea un éclair sur son adversaire. Un Sith contre un Jedi? Voilà un spectacle que jamais Broz n'avait vu jusqu'à présent. Une sensation étrange se fit sentir dans son coeur. Broz avait envie d'hurler, de se battre... de tuer. Il savait que cette haine lui parvenait du Sith qui visiblement s'amusait avec son adversaire en lui lançant des éclairs au niveau des jambes pour le déstabiliser.
Un tir toucha l'esclave à l'épaule et il s'effondra. Hurlant de douleur, il arracha un fusil lourd des mains d'un cadavre et balaya la zone de tirs en direction des soldats. Plusieurs s'écroulèrent, tous touchés en pleine tête. Il jeta un coup d'oeil au Sith et l'aperçut passer sa lame à travers la poitrine du Twilek. La suite des évènements fut expéditives.
L'homme en noir concentra de l'énergie venue de nulle part entre ses mains et envoya une pluie d'éclairs sur les soldats qui furent carbonisés.

Le silence régnait alors. Broz se releva difficilement et se dirigea avec la plus grande précaution vers le Sith qui le regardait approcher, lui, seul survivant de ce massacre. Il avait la peau rouge et ne ressemblait à aucune espèce que Broz avait pu croiser.
"On dirait que tu n'as plus de maître, dit-il. Tu as fait preuve de courage et d'une certaine affinité avec la Force." L'air perplexe de Broz le fit continuer. "Tes tirs de blaster ont été guidés par la Force. J'ai pu sentir ta colère grandir en ma présence, tu es très réceptif. Nous a besoin de quelqu'un comme toi dans nos rangs, tu as les qualités pour devenir un grand Seigneur Sith, je peux le pressentir. Gloire, fortune et pouvoir t'attendent si tu réussi. L'Empire vient tout juste d'offrir leur liberté aux esclaves sensibles à la Force, je pense que tu peux en profiter."

Broz mit un certain temps à analyser ce que venait de lui dire le Sith. L'occasion de quitter cette planète s'offrait à lui et il était affranchi. En plus de ça, il pouvait enfin atteindre ses objectifs.
L'homme se pencha et ramassa un petit objet pyramidale. C'était ce qu'Eon devait lui remettre. Il se releva et dit:
"Présente toi à la navette impériale qui sera là demain, et dit leur que c'est le leader de la Section Wampa XXI qui t'envoie. Tu rejoindra Korriban pour y apprendre les voix du côté obscur, tout comme moi."

Sur ces mots, Piejs partie dans l'obscurité, laissant Broz seul maître de son destin...

Info supplémentaires: comme je l'ai déjà dit dans ma présentation sur le forum, j'ai une très grosse expérience des MMO en générale (à peu près 7 ans de mmo derrière moi, dont 6 de WoW). Également très intéressé dans ce qui touche au theorycrafting (j'espère qu'on pourra en faire!). Ça peut s'avérer utile :lol:
*Staffeur Encyclopédiste*
TOR: Broz, Soolina, Redvision, Hesch
Brozaone
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1917
Inscription: 30 Nov 2011
Localisation: Dans ta tête.
 

Messagepar The Master of Puppets » Dim 11 Déc 2011 - 17:16   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Si je rejoins la guilde SWU, c'est que je suis sur le forum depuis quelques temps déjà et que l'ambiance et les membres sont sympas et surtout sans prise de tête.
Je jouerai un Agent Impérial !

Nom IG: Mon nom sera sûrement Yun-Zhaelor (fan des Vongs oblige)
Classe: Agent Impérial
Avancée: Tireur d'élite
Spé: Ingénierie
Race: Chiss bien sûr :roll:
Rp: Sans passé, sans avenir,
mon présent est au service de l'Empire.
Dernière édition par The Master of Puppets le Dim 18 Déc 2011 - 13:07, édité 1 fois.
Azhyus-> Ombre, Haztek-> Commando, Yun-Yammka-> Contrebandier,Hiroshimura-> Gardien
Hazmat-> Sorcière, Yun-Zhaelor-> Sniper, Yun-Harla-> Maraudeur, Apokaleps -> Mercenaire
The Master of Puppets
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 336
Inscription: 22 Avr 2007
Localisation: Sur Tatooine, en train de déguster une brochette de Jawas...
 

Messagepar gnutix » Jeu 15 Déc 2011 - 0:34   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Hello World !

A mon tour de me présenter. Si vous ne me connaissez pas, vous pouvez toujours aller lire ma présentation principale du forum. Ici, c'est pour SWTOR.

  1. Pourquoi avez vous choisi une guilde de SWU? Pourquoi celle des Wampas?
    N'ayant plus eu de clans sur des jeux vidéos depuis JKA, ça me manquait. SWU est la seule communauté Star Wars que je côtoie actuellement, et le choix des Wampas s'est fait immédiatement puisque je souhaitais commencer par jouer un Sith.
  2. Votre pseudo in game
    Gnutix
  3. Votre classe / avancée
    Inquisiteur Sith / Sorcier (femme Zabrak à peau rouge)
  4. Votre spécialisation
    Je ne sais pas encore, un mix équilibré entre healer et DPS j'imagine. A voir.
  5. Biographie / RP
    A venir, quand le temps de décrocher du jeu ! :D
« The universe is a pretty big place. It's bigger than anything anyone has ever dreamed of before. So if it's just us... seems like an awful waste of space. Right? » Ellie Arroway, Contact (1997).
gnutix
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 243
Inscription: 25 Jan 2010
Localisation: Lausanne
 

Messagepar Sheon Mistera » Jeu 15 Déc 2011 - 16:35   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Image

- Pourquoi avez vous choisi une guilde de SWU? Pourquoi du celle de l'Empire ?

Comme c'est via SWU que j'ai suivi le développement du jeu, et que c'est en partie grâce (ou à cause de ? :D ) SWU que je vais me mettre à ToR, ça m'a semblé plus que logique. Autant jouer à un MMO avec des gens qu'on connaît plus ou moins ! Pourquoi l'Empire ? Parce que je veux jouer un agent impérial, tout simplement. Et pourquoi un agent impérial ? Parce que j'aime le style "tireur d'élite" depuis un petit bout de temps, donc je saute sur l'occasion d'en jouer un dans ToR (sachant que je voulais éviter de jouer un jedi/sith vu qu'il y en aura déjà suffisamment dans le jeu).

- Votre pseudo in game (pour ceux qui n'auraient pas le même pseudo ici et sur TOR mettez le dans votre sign qu'on vous reconnaisse :wink: )

"Sheon", a priori. Je mettrai le "Mistera" avec Legacy, je verrai si je l'active avec mes autres personnages. (j'ai une petite idée sur la façon RP de le faire, on verra si je le fais ou pas)

- Votre classe

Agent impérial.

- Votre classe avancée

Tireur d'élite.

- Votre spécialisation (healer/Tanks/DPS)


DPS. Sauf si on est vraiment en panne de healer...

Vous pouvez bien sûr rajouter des precisions sur vous si vous le souhaitez, type experience MMO, degré de fanitude de SW ou autre :jap:


Au niveau de l'expérience MMO, elle est très limitée, j'ai joué à WoW pendant un petit mois sur le compte d'un pote (et pas tous les jours). Je connais pas mal de termes de MMO, ayant eu deux frères accros de WoW pendant des années. En revanche, j'ai de l'expérience dans les jeux vidéo en général (et dans KOTOR en particulier).

Concernant Star Wars, je suis moins fan qu'à une époque : je ne lis plus de livres (plus de livres SW, hein ! Ce qui est plutôt surprenant dans un sens, car je reste un gros lecteur de manière générale), je ne m'y connais plus trop en UE, et depuis que j'ai abandonné (par dépis) The Clone Wars, mon seul contact avec l'univers SW, en-dehors de ce forum (où je ne fréquente que les parties Jeux vidéo, Fan arts et Jedi SWU), sont les jeux vidéo (et surtout Kotor, bien entendu). Bref, je suis un mauvais élève.

- Et si vous le souhaitez une petite biographie RP sur votre personnage. Faites en sorte qu'elle soit cohérente avec celle de la guilde dans son ensemble en expliquant à quel moment et pourquoi votre personnage a rejoint cette confrérie.

Chapitre 1 : Introduction

Spoiler: Afficher
Je m'appelle Sheon et je suis un agent de l'Empire.

Voilà comment pourrait se résumer ma vie. Depuis mes premiers pas, ma vie n'a eu qu'un seul but : devenir un agent des sections d'élite de l'Empire.

Je n'ai pas connu mon père. Ma mère, avant de tomber enceinte, était une officière réputée des services secrets impériaux. Tireuse d'élite émérite, elle avait gagné ses galons grâce à une discipline de fer et une efficacité à toute épreuve. Aussi loin que remontent mes souvenirs, j'ai toujours connu une éducation stricte et sévère.

Tous les jours passés étaient destinés à me préparer à lui succéder. Tôt le matin, alors que les brumes matinales nous bouchaient encore la vue, nous partions, à pas de loup, à travers bois. J'étais le chasseur, en quête d'une proie. Toute la difficulté de la chose n'était pas de viser juste. Avec un fusil entre les mains, nombreux sont ceux qui visent juste. Mais plus nombreux encore sont ceux qui n'en ont pas le temps.

"Le chasseur doit être invisible, il doit se faire oublier. Si sa proie est aux aguets, elle est imprévisible. Si elle ne soupçonne pas sa présence, elle est vulnérable."

J'appris à me fondre dans le décor. Nous attendions parfois des heures, suivant une proie sur des kilomètres, avant de décider que le moment était venu de presser la détente. Ce n'était même pas devenu un jeu pour moi : ma mère m'empêchait coûte que coûte d'y trouver le moindre plaisir. Elle voulait faire de moi un tireur d'élite, digne d'intégrer les services secrets de l'Empire, mais pas un tueur assoiffé de sang et sans aucun remords.

Vivre parmi les Sith n'est pas chose aisée pour des humains. Ma mère avait toujours été consciente que le meilleur moyen de s'en sortir était de briller au service de l'Empire. C'est la raison pour laquelle elle fit de moi un homme obéissant et efficace, deux vertus primordiales pour l'avenir auquel elle me destinait. Je ne pourrais dire si ma mère détestait les Sang-Pur ou non. Nous n'avions pas le temps de discuter de ces choses-là. On peut dire, de ce point de vue-là, que la personne que je suis aujourd'hui s'est faite seule du point de vue de mes croyances morales, politiques et philosophiques.

Grâce à mon enfance passée à préparer ce moment, je fus reçu parmi les Agents de l'Empire. Peu de temps après, mon officier supérieur décida de m'affecter à la Section Wampa XXI. Quelle facette de mes états de service le poussa à prendre une telle décision ? La Section XXI était une section d'élite, un modèle pour l'armée impériale. Etaient-ce mes aptitudes de fin tireur qui poussa mes officiers à me nommer à ce poste ? Ou bien mon sens de l'efficacité au combat, qui me servit lors de plus d'une mission ? Selon moi, la réponse est toute autre. J'avais toujours fait preuve d'une grande obéissance envers ma hiérarchie. Or, la Section Wampa XXI, forte de ses exploits passés et présents, jouissait d'une influence grandissante au sein de l'Empire. Qui de mieux qu'un agent obéissant pour les espionner et rapporter leurs éventuelles envies de trahison aux services secrets impériaux ?

Je ne suis pas dupe. Mais ce qu'ils ignorent, c'est la réponse à cette question : "Où se situent réellement les intérêts et l'avenir de l'Empire ?" Car c'est bien ceux-ci que j'ai juré de servir. Et le temps seul saura y répondre.


Chapitre 2 : Découverte du Projet Mistera. Ça spoile sévèrement la quête de classe de l'Agent Impérial (oui, j'ai réussi à l'intégrer à ma quête de classe, car ça s'accordait très bien), donc j'ai mis en "spoil rouge" les éléments gênants. J'ai mis en-dessous une version allégée (donc écrite un peu à l'arrache) pour éviter tout spoiler.

Spoiler: Afficher
Quelques années après avoir rejoint la Section Wampa XXI, une terrible vérité éclata. Infiltré dans les archives des Services Secrets Impériaux pour y découvrir l'origine de mon endoctrinement, je tombai par hasard sur un rapport très étrange : il mentionnait un projet nommé "Mistera" et le matricule "Operateur XV". Cela provenait apparemment d'une enquête n'ayant pas abouti sur ce dénommé opérateur. Je mis ces informations de côté en me promettant d'y revenir plus tard, lorsque la guerre contre la République m'en donnerait le temps.

Et ce moment arriva. Après avoir défait la Cabale Stellaire et son dirigeant le plus gênant, Chaseur,, je pus mettre la main sur leurs archives personnelles. Je ne laissai pas passer l'occasion : j'y glissais un mouchard fourni par ce cher Docteur Lokin avant l'arrivée des Sith envoyés par le Conseil Noir venus récupérer ces documents. Grâce à ce mouchard, Lokin obtint des informations fracassantes : mon instinct avait vu juste, le projet Mistera avait été monté et financé par la Cabale Stellaire. Les informations, en partie cryptées, étaient incomplètes, aussi décidai-je de demander l'aide de tous mes contacts et amis rencontrés lors de mes pérégrinations. Grâce aux sources des uns et des autres, et en recoupant les informations, complétant ainsi celles qui étaient déjà à ma disposition, je pus assembler les pièces du puzzle. Prises séparément, et sans les documents de la Cabale Stellaire, ces informations récupérées ne menaient nulle part, mais mes connaissances me permirent de tout recouper. Le projet Mistera visait à former un individu dès son plus jeune âge en vue d'intégrer, ou plutôt d'infiltrer, le haut commandement de l'Empire. Nul doute que cela aurait servi les intérêts de la Cabale Stellaire.

Soudain, un terrible doute m'envahit. Il me fallait en savoir plus : le projet Mistera avait-il réellement été accompli ? Un membre de l'Empire était-il issu de ce projet ? Et qui était ce mystérieux Opérateur XV ? Il me fallait retrouver l'ex-ministre des Services Secrets, anciennement Cerbère, pour le confronter et obtenir de lui ce qu'il en savait. Dans sa résidence de Dromund Kaas, je pus avoir une entrevue avec lui. Il fut surpris de mes questions, mais il finit par m'avouer qu'Opérateur XV était le matricule d'une des meilleures tireuses d'élite que les Services Secrets n'avaient jamais connues. Obéissante, efficace, elle avait dû quitter les Services Secrets le jour où elle était tombée enceinte.

Je sentis une sueur froide couler le long de ma tempe. Tout était dit. Tout correspondait. Tout avait convergé vers ce point.

Opérateur XV était ma mère. Et j'étais le produit du projet Mistera.

Je compris alors tout. Mon éducation stricte, le seul sens de ma vie tourné vers l'intégration des Services Secrets, un caractère forgé en vue de plaire à mes supérieurs pour monter le plus vite possible dans la hiérarchie.

Mais que cherchaient-ils ? J'avais encore mon libre arbitre, et j'avais toujours œuvré pour le bien de l'Empire avant tout le reste. Peut-être avaient-ils manigancé pour favoriser mon endoctrinement en vue de me manipuler. Cela, je ne le saurai peut-être jamais. Mais j'étais désormais entièrement tourné vers mon nouvel objectif : trouver, s'ils étaient encore en vie, les instigateurs principaux du projet Mistera.


Version allégée du chapitre 2, pour éviter tout spoiler.

Spoiler: Afficher
Quelques années après avoir rejoint la Section Wampa XXI, une terrible vérité éclata. Dans les archives des Services Secrets Impériaux, je lus un rapport sur un certain « Projet Mistera » et le matricule « Opérateur XV ». Je découvris plus tard ce qu’il en était : Le Projet Mistera visait à former un individu dès son plus jeune âge en vue d'intégrer, ou plutôt d'infiltrer, le haut commandement de l'Empire. Interrogeant un ancien dirigeant des Services Secrets Impériaux, celui-ci m’apprit qu’Opérateur XV était l’une des meilleures tireuses d’élite que les Services Secrets aient connues. Oh, et accessoirement, il s’agissait aussi de ma propre mère.
Je compris alors tout. Mon éducation stricte, le seul sens de ma vie tourné vers l'intégration des Services Secrets, un caractère forgé en vue de plaire à mes supérieurs pour monter le plus vite possible dans la hiérarchie.
Mais que cherchaient-ils ? J'avais encore mon libre arbitre, et j'avais toujours œuvré pour le bien de l'Empire avant tout le reste. Peut-être avaient-ils manigancé pour favoriser des manipulations à mon encontre. Cela, je ne le saurai peut-être jamais. Mais j'étais désormais entièrement tourné vers mon nouvel objectif : trouver, s'ils étaient encore en vie, les instigateurs principaux du Projet Mistera.


Chapitre 3 : A la recherche du Projet
J'ai mis en spoiler les noms des compagnons de l'agent, mais vous serez peut-être un peu spoilé sur leur personnalité/histoire perso.

Spoiler: Afficher
Mes recherches m’amenèrent sur Nar Shaddaa, capitale du crime organisé. C’était le lieu rêvé pour une organisation clandestine, et il me semblait peu probable de pouvoir retrouver la trace du Projet sur cette lune grouillante de monde. Mais mon passé d’agent secret m’avait permis de nouer des contacts, notamment lors de mon passage ici quelques mois plus tôt, et je savais que le meilleur moyen pour obtenir des informations sur Nar Shaddaa était de contacter ceux qui y régnaient en maîtres : les Hutts.

Cinq d’entre eux, principalement, furent mes cibles : Kalla, une pointure en renseignements douteux ; Vodra, responsable d’une part importante du marché noir ; Hekilo, qui, avec son armée de mercenaire, rêvait d’étendre son pouvoir sur une partie de la lune ; Jadriss, propriétaire d’un des plus grands casino de Nar Shaddaa ; et enfin Gunta, probablement celui qui m’intéressait le plus, car il trempait de très près dans le trafic de produits biologiques, et tout particulièrement la vente d’organes.

Marchander avec un Hutt est à peu près aussi périlleux que de défier un Rancor à un tournoi de bras de fer. Il convient de ne pas s’y jeter tête baissée, mais plutôt de tâter d’abord le terrain pour découvrir son point faible. C’est pourquoi je décidai de déployer mon équipe pour surveiller ces cinq crapules.

Kaliyo fut la plus efficace : profitant de son expérience auprès de ces limaces (baveuses et véreuses), elle gagna rapidement la confiance de Hekilo en éliminant quelques cibles. Montant rapidement dans son estime, elle parvint à le séduire pour devenir son garde du corps privé. Devenue ainsi libre de ses mouvements, elle put profiter d’une occasion où tous deux étaient seuls pour le menacer et l’obliger à coopérer.

SCORPION eut une approche pragmatique : après avoir subtilement convaincu 2V-R8 de l’accompagner, elle proposa leurs services à Jadriss pour son casino, elle en tant que videuse, lui en tant que droïde de protocole. Après avoir endormi sa conscience en faisant leurs preuves, lui en se comportant en parfait gentledroid (hum hum) envers les clients, elle en jetant dehors des clients gênants, voire en éliminant discrètement quelques tricheurs, elle parvint à s’introduire discrètement dans le centre névralgique du casino et à en prendre le contrôle. Elle indiqua au Hutt que sa coopération éviterait un transfert de l’intégralité des fonds du casino vers le compte en banque d’un de ses rivaux, et son audace plut au Hutt, qui lui délivra les informations voulues.

Vector et Temple s’associèrent pour berner Vodra. Le diplomate tissa sa toile minutieusement : il commença à faire parler de lui en revendant sur le marché noir des objets prétendument de technologie Killik. Il n’eut plus qu’à attendre de pouvoir ferrer le poisson : rapidement, il fut approché par des agents de Vodra, désireux de lui racheter ses stocks, afin sans aucun doute de les revendre à un prix plus élevé. Vector marchanda longuement avec le Hutt pour ne pas éveiller ses soupçons, mais il finit par céder. Ce que Vodra ignorait, c’était que ces objets contenaient en réalité des larves de Killiks. A présent introduites dans son quartier général, elles purent permettre à Temple de s’y glisser discrètement afin de consulter les bases de données informatiques du Hutt et obtenir les informations voulues. Manquant de peu d’être découverte, elle profita d’une diversion créée par les Killiks pour s’enfuir avec les précieuses données.

Je m’occupai personnellement de Kalla. Me faisant passer pour un déserteur des Services Secrets Impériaux (ce qui, tout compte fait, n’était pas très éloigné de la réalité), je lui fournis des informations précieuses sur ses principaux adversaires : je pus notamment, grâce aux précieuses informations fournies par les membres de mon équipe, lui indiquer les territoires que Hekilo s’apprêtait à attaquer, les moyens les plus discrets de tricher chez Jadriss sans éveiller ses soupçons, et le type de denrées que Vodra s’apprêtait à introduire sur le marché noir. Ces informations s’avérant, après vérification, toutes exactes, je gagnai la confiance du Hutt, même si ce dernier, plus malin que ses congénères susnommés, resta sur ses gardes. Il fallut jouer serré : je m’arrangeai pour que, parmi mes informations, se trouvent un certain lot d’indices qui, mis bout à bout, lui laisserait penser qu’un maître chanteur détenait des informations compromettantes sur sa personne. En réalité, ces informations n’existaient pas, mais Kalla l’ignorait. Reliant discrètement ce maître chanteur fictif à quelques unes des informations que je possédais désormais sur le Projet Mistera, nous réussîmes le coup de force de le pousser à découvert, me confiant les informations que j’attendais afin de prétendument le débarrasser de ce gêneur. Bien entendu, je disparus aussitôt sans laisser de traces.

Mais le véritable coup de maître vint du côté de Lokin. Plongé dans un élément qu’il maîtrisait à la perfection, il intéressa Gunta en se faisant passer pour un scientifique naïf et farfelu ayant trouvé un moyen de créer, à partir de gizkas, des souches biologiques ressemblant à s’y méprendre à des souches d’espèces dites intelligentes. De ce fait, cette technique permettait d’obtenir à très bas coût des organes, des embryons et autres produits se vendant à prix d’or dans la branche. La supercherie fut totale, les biologistes travaillant pour Gunta n’y virent que du feu. Le procédé demeura obscur pour moi, mais, de ce que j’en compris, les organes « produits » étaient en vérité de véritables organes et non des produits de synthèse, que Lokin allait récupérer au compte-goutte parmi les truands peuplant la Lune des Contrebandiers. Il joua si bien la comédie que le Hutt le considéra très vite comme totalement inoffensif. Arguant qu’il existait un moyen d’améliorer grandement le rendement du processus, Lokin finit par glisser qu’il avait entendu parler d’une organisation ayant contacté Gunta, bien des décennies plus tôt, pour lui acheter des échantillons d’ADN humain (les informations délivrées par Kalla nous ayant guidés dans cette direction). Une toute autre personne posant cette question aurait pu paraître suspecte aux du Hutt, mais Lokin avait tout du scientifique passionné de recherche et ne connaissant rien d’autre dans la vie que ses éprouvettes. Passé un moment de méfiance, Gunta finit par accepter d’aider Lokin dans ce sens, mais, restant prudent, le Hutt ne donna aucune information à mon ami et préféra dépêcher des hommes de main pour retrouver la trace de ce que nous estimions être le Projet Mistera. Nous les prîmes en filature, jusqu’à un bar miteux dans les bas-fonds de la lune. Là, ils contactèrent un Bith qui, après une discussion houleuse, les envoya se faire pendre ailleurs. Nous décidâmes donc de changer de cible et de suivre le Bith, qui nous mena droit sur l’endroit que nous cherchions : pas de doute, nous avions trouvé l’un des laboratoires du Projet.

Après avoir rapatrié toute mon équipe, j’en déployai chaque membre pour que le bâtiment soit encerclé. Nous rencontrâmes peu de résistance : manifestement, ils ne s’attendaient pas à ce que quelqu’un d’autre que Gunta ne soupçonne leur existence, et lui-même en savait bien moins à leur sujet que nous. Néanmoins, ce que nous découvrîmes dans ce laboratoire dépassait bien loin ce à quoi nous nous attendions.

La salle était remplie de couveuses, contenant chacune un embryon plus ou moins développé, et plus ou moins difforme. Des bocaux, contenant ce qui ressemblait vaguement à des organes d’espèces diverses, étaient alignés sur une étagère. Dans un coin, un immense incinérateur semblait capable de contenir un être humain entier.

Peu de scientifiques étaient encore là. Après les avoir interrogés et fouillé dans leurs archives informatiques (qui, par négligence, contenaient une véritable mine d’or sur le Projet), nous pûmes mettre en place les pièces du puzzle :

Des années avant ma naissance, les membres du Projet avaient mené des expériences sur une manière d’endoctriner des personnes avant même leur naissance à proprement parler, alors qu’ils n’étaient qu’à l’état d’embryon. Je n’aurais jamais pensé qu’ils seraient allés aussi loin, mais force était de constater que j’étais la preuve vivante de leur succès. Les détails de ma « conception » laissait croire qu’Opérateur XV était bien ma mère, et que j’étais le fruit d’une fécondation in vitro, pour pouvoir être manipulé dès ma conception. Il semblait d’ailleurs que l’endoctrinement n’avait pas été le seul point de « modification » qui m’avait été apporté à l’état embryonnaire : ils avaient tout fait, durant les neuf mois qui suivirent, pour orienter mon développement afin d’obtenir un être sans « défaut ».

Dans un sens, j’avais donc été créé de toutes pièces, et ma mère, s’il semblait acquis qu’elle m’avait bien mis au monde, avait apparemment aussi été choisie pour être ensuite ma tutrice, aux ordres du Projet. Rien n’était mis au hasard chez moi. J’étais le résultat d’expériences laborantines, de mélanges de tissus biologiques. Cela allait bien plus loin que je ne l’imaginais, moi qui ne me croyais que le jouet d’une machination, j’en étais l’instrument ; pire, j’en étais l’enfant.

Mais le pire restait à venir lorsque je découvris une série de rapports sur ma personne. Comprenant rapidement que j’étais désigné sous le nom de « sujet 7 », ce qui sous-entendais que six autres tentatives avaient échoué avant de réussir à me créer, je contemplai les derniers relevés me concernant :

« Le sujet 7 reste très prometteur, il est en tous cas viable sous réserve de quelques ajustements. Quelques uns de ses os sont fragiles, et son système nerveux est un peu aléatoire. Nous allons devoir lui greffer des implants électroniques si nous voulons qu’il remplisse nos objectifs. Il faudra les lui changer régulièrement durant sa croissance. Cela ne représente pas un obstacle majeur dans son utilisation future, puisque ce genre de pratique devient de plus en plus répandu. Il faudra juste veiller à faire passer ces implants pour des améliorations choisies plutôt que des faiblesses. »

« Les implants ont bien pris chez le sujet 7. Nous pourrons nous servir de cette expérience pour éviter que le sujet 8 n’en ait besoin à son tour : il faut éviter à tout prix de laisser une signature visible entre chaque sujet. Les portions d’ADN communes dus à leur parenté sont déjà suffisamment risquées, il faut éviter toute autre ressemblance. Nous attendons des nouvelles d’O15 en vue de la livraison du sujet 7. »

« Sujet 7 livré. Nous resterons en contact avec O15 pour suivre son évolution. Toutes les équipes se sont regroupées sur le sujet 8, car bien plus ambitieux. Les premiers tests semblent prometteurs, mais nous sommes encore très loin de crier victoire. »

Mon sang ne fit qu’un tour. Il y avait eu d’autres sujets après moi. D’autres personnes, dans cette galaxie, étaient peut-être aussi le fruit des expérimentations du Projet Mistera. Je n’étais qu’un brouillon, une première expérience réussie dans ce qui semblait être un projet gigantesque.

Nous récupérâmes le maximum d’informations sur les autres sujets. Il me fallait les trouver, il me fallait leur expliquer, et, si possible, stopper cette folie.


Chapitre 4 : Liste des sujets

Spoiler: Afficher
Le document le plus intéressant était un récapitulatif des différents sujets ayant été lâchés dans la nature :

«
• Sujet 7 : Premier sujet viable après l’ajout d’implants. Endoctrinement : OK. Espèce : humain (ou plutôt « Cyborg » à cause de ses implants). Remarque : l’apprentissage auprès d’O15 s’est déroulé bien mieux que prévu. Il a rejoint son environnement et semble capable de monter très haut.

• Sujet 8 : Sujet viable, bien qu’il ne soit pas aussi sensible à la Force qu’escompté. Endoctrinement : OK. Espèce : Chiss.

• Sujet 9 : Initialement viable, les expériences portant à le sensibiliser davantage à la Force ont entraîné son décès accidentel.

• Sujet 10 : Plus résistant que Sujet 9, mais décédé aussi avant terme.

• Sujet 11 : Implantation de la Force semblait réussie, mais échec total dans la récession des gènes. Euthanasié et incinéré.

• Sujet 12 : Sujet viable à 100%. Première réussite totale dans l’implantation de la Force dans un sujet. Endoctrinement : OK. Espèce : Rattataki. Remarque : nous avons récemment reçu des nouvelles frustrantes concernant le Sujet 12, qui serait décédé au cours de son apprentissage sur K. Il est impératif de créer rapidement un sujet de substitution.

• Sujet 13 : Par superstition, ce sujet prometteur a été placé dans l’incinérateur par l’un de nos techniciens. En guise de représailles, nous y avons placé le technicien à son tour.

• Sujet 14 : Deuxième sujet viable sensible à la Force. Endoctrinement : OK. Espèce : Mirialan. Remarque : nous avons reçu des nouvelles excellentes concernant le Sujet 14, qui s’est parfaitement intégré au sein de son l’environnement qui lui était destiné.
»

La liste s’arrêtait là, sur une note ajoutée à la hâte : « V. a décidé de suspendre les recherches en attendant que les trois premiers sujets démontrent le bien-fondé du Projet. Nous devons rester en veille et continuer les expériences à petite échelle, mais plus aucun embryon ne sera créé tant qu’aucun sujet n’aura atteint le haut de l’échelle. »


Chapitre 5 : Le Sujet 14

Spoiler: Afficher
Trouver des informations sur les deux autres sujets fut compliqué. Parmi les deux, le 14 retint toute mon attention : il s’agissait du seul « cobaye » sensible à la Force et étant encore de ce monde. Nul doute qu’il avait dû être placé à l’Académie Sith, sur Korriban, et il était donc possible qu’il occupe un poste important dans la hiérarchie impériale à l’heure actuelle. Si j’arrivais à le convaincre qu’il était du même bord que moi, cela en ferait un allié de choix dans la suite de mes recherches.

Nous nous mîmes au travail pour compiler les informations que nous possédions à son sujet, tout en laissant à Kaliyo le soin de cuisiner les scientifiques que nous avions capturés. Très rapidement, je compris que quelque chose ne collait pas : pourquoi avoir choisi un Mirialan, alors que très peu de membres de cette espèce étaient loyaux à l’Empire ? Il me semblait évident qu’une raison bien précise expliquait ce choix, car le résultat était forcément désastreux pour passer inaperçu.

Malgré tout, notre travail finit par porter ses fruits, principalement grâce à l’efficacité de Kaliyo. L’un des scientifiques capturés nous apprit donc que le sujet 14 avait été placé dans un vaisseau cargo marchand après que son équipage eût été massacré. Il n’en savait pas plus, mais il supputait que c’était l’endroit où ses futurs « instructeurs » étaient censés la trouver, pensant sauver un nouveau-né d’un acte de piraterie.

Il me fallait trouver ce cargo. C’était peut-être ma seule piste pour remonter jusqu’au Sujet 14, même si cette piste semblait bien mince, plus de vingt années ayant passé depuis. Comment retrouver la trace d’un cargo ayant dérivé dans l’espace pendant vingt ans ? Le Projet Mistera l’avait-il seulement laissé en l’état ? Mon intuition me poussait à croire qu’ils l’avaient sans aucun doute détruit pour ne laisser aucune preuve derrière eux. Mais il fallait que j’essaie.

Nous décidâmes d’aborder le problème de manière méthodique : dans l’hypothèse où, pour une raison quelconque, le vaisseau n’aurait pas été détruit, il y avait de fortes chances pour qu’il ait dérivé très loin de son point d’origine. Plusieurs possibilités étaient alors envisageables : il aurait pu être attiré par un corps stellaire, une planète par exemple, et pourrait donc actuellement se situer en orbite de cette planète, voire s’être écrasé à sa surface ; une étoile aurait aussi pu l’attirer, ce qui nous laissait peu d’espoir pour le retrouver ; il pouvait encore dériver dans l’espace, loin de tout endroit connu ; ou bien, il y avait une chance pour qu’il ait été emmené dans une ceinture de débris (astéroïdes, déchets…). En clair, il y avait un infime espoir pour que nous mettions la main dessus, mais il restait bien réel, d’autant plus que nous avions obtenu la position approximative de ce vaisseau lorsqu’il avait été arraisonné par le Projet.

Une nouvelle fois, nous dûmes nous mettre tous au travail, surveillant les communications holonet, interceptant les messages de contrebandiers zonant dans les parages, fouillant toutes les informations susceptibles de nous aider. Mais le travail était trop vaste, nous manquions d’indices, et nous n’avions même pas de description fiable du vaisseau que nous recherchions. En clair, nos informations avoisinaient le néant. Après des mois de recherches infructueuses, nous décidâmes donc d’abandonner et de nous concentrer sur le Sujet 8.

L’impensable se produisit quelques jours plus tard. Un message filtra d’un groupe de ferrailleurs et Temple, prise d’une intuition subite (était-ce un message de la Force ?), insista pour que nous le prenions en compte. L’auteur était si excité de sa découverte qu’il attira immédiatement notre attention. Il avait apparemment découvert un vaisseau quasiment intact dans une « décharge spatiale », l’équivalent d’un immense champ d’astéroïdes mais composé non pas de roches mais de pièces de vaisseaux ayant dérivé dans l’espace. La position de cette décharge était cohérente avec les coordonnées que nous possédions, aussi sentîmes-nous notre chance tourner. Il était peu probable que ce vaisseau soit le bon, mais il fallait tenter le coup.

Arrivés à destination, nous trouvâmes ledit ferrailleur, resté sur place pour protéger sa découverte en attendant ses compères. Je n’avais pas le temps de tergiverser, il valait mieux agir rapidement avant de se retrouver aux prises avec une bande organisée : les restes de sa navette partirent donc rejoindre les débris de la décharge. Le vaisseau que nous recherchions, lui, était dans un état remarquable après toutes ces années. Aucune brèche dans la coque n’était visible, ce qui laissait indiquer qu’il était resté étanche au vide spatial, et donc que, si preuves il y avait, elles étaient encore à l’intérieur. Une fois montés à bord, j’eus le sentiment que l’intuition d’Enseigne avait vu juste : le cargo ressemblait fortement à un vaisseau marchand, et des restes de cadavres témoignaient de l’affrontement qui y avait eu lieu. Une inspection des ordinateurs de bord nous permit même de détecter l’envoi de messages de détresse vingt-cinq ans auparavant. Néanmoins, aucune trace des visiteurs venus récupérer le Sujet 14. Nous touchions au but, mais la piste s’arrêtait là. Un immense découragement s’empara de nous : le plus difficile avait été fait, nous avions même réussi l’impossible en retrouvant cette épave, mais nous ne pouvions continuer.

Alors que nous nous apprêtions à rebrousser chemin pour remonter à bord du Fantôme X-70B, Enseigne, restée à bord, nous avertit qu’une escouade de vaisseau était apparue sur les radars. Je compris rapidement qu’il s’agissait des autres ferrailleurs venus récupérer ce qu’ils pouvaient sur l’épave, et qu’ils étaient probablement au courant que leur ami dérivait désormais en pièces détachées. Enseigne eut à peine le temps de démarrer qu’ils étaient déjà sur elle. Le combat s’engagea, mais, malgré toutes ses ressources, il était par trop inégal, les ferrailleurs ayant à la fois l’avantage du nombre et du terrain, eux qui connaissaient cette décharge comme leur poche. Cependant, le destin est parfois facétieux. Car c’est ce moment-là qu’il choisit pour nous apporter ce que nous étions venus chercher.


Chapitre 6 : Rencontre avec Valine

Spoiler: Afficher
Un chasseur, sorti de nulle part, arriva sur les lieux et pris rapidement fait et cause pour Enseigne. A deux, ils parvinrent à éliminer les ferrailleurs les plus courageux, et à mettre le reste en déroute. Le combat fut très bref, le chasseur inconnu semblant diaboliquement anticiper les mouvements de ses adversaires. Il surclassa Enseigne, qui n’était pourtant pas tombée de la dernière pluie. S’ensuivit un instant de flottement, avant qu’Enseigne ne me contacte par radio : la pilote (puisque c’était une femme) du chasseur venu à notre rescousse désirait explorer l’épave où je me trouvais actuellement avec une partie de mon équipe. J’allais refuser fermement lorsque Vector, pris d’une inspiration subite, me retint en émettant l’hypothèse que ce chasseur avait peut-être (voire probablement) lui aussi réagi aux communications des ferrailleurs, et qu’il recherchait donc peut-être, lui aussi, ce vaisseau plus que n’importe quel autre. Cette personne était-elle liée aux évènements ayant eu lieu ici, quelques vingt-cinq ans plus tôt ? Nous envoyâmes donc à Enseigne l’instruction d’accepter une rencontre à bord du vaisseau arraisonné.

Alors que l’inconnue montait à bord de l’épave, suivie par un droïde astromécano, Lokin me glissa quelques mots à l’oreille : « c’est une mirialan ! » Mon sang ne fit qu’un tour. Lokin avait vu juste. Je compris instantanément que, peut-être, le destin venait de nous donner un incroyable coup de pouce. Impossible, me dis-je, improbable, incroyable. Les adjectifs ne manquaient pas pour décrire mon incrédulité en contemplant la personne qui, peut-être, il y a vingt-cinq ans de cela, avait été placée ici après le massacre de l’équipage en vue d’être accueillie par des bienfaiteurs de passage.

A l’incrédulité succéda la méfiance. La coïncidence était trop grosse, trop difficile à avaler. Ne serait-ce pas un piège ? L’un de mes anciens ennemis n’aurait-il pas appris l’objet de mes recherches, m’attirant dans un guet-apens grossier dans lequel je me serais jeté tête baissée ? Je décidai de jouer la prudence.

L’inconnue me dit s’appeler Valine, et ne pas chercher l’affrontement ; je décidai de l’acculer en ricanant sur le fait que c’était le premier Sith que je rencontrais qui aurait des intentions pacifiques. Valine me renvoya dans les cordes immédiatement, répliquant qu’elle faisait non pas partie des Sith mais de l’Ordre Jedi. Elle dût lire la surprise dans mon regard, car elle en profita pour pousser son avantage en me désignant comme un probable opérateur des Services Secrets Impériaux venus faire disparaître des preuves. Elle ne se trompait qu’en partie, bien entendu, et je décidai de jouer mon va-tout, en lui demandant tout de go si elle était venue ici pour découvrir ce qui lui était arrivé à sa naissance. Si elle fut surprise, elle ne le montra pas. Elle se contenta de hocher lentement la tête, guettant ma réaction. Je continuai alors en lui expliquant qu’elle ne trouverait aucune information ici, ayant moi-même déjà fouillé de fond en comble, mais que nous avions peut-être chacun des informations complémentaires. C’est le moment que choisit Lokin pour intervenir : il avait peut-être une solution pour que nous puissions nous faire confiance. Il proposa que nous montions tous à bord du Fantôme pour procéder à une comparaison entre l’ADN de Valine et le mien. Celle-ci montra alors enfin une expression incrédule. Manifestement, l’hypothèse que nous puissions être parents ne faisait pas partie des cas qu’elle avait envisagés. Néanmoins, elle accepta de se prêter au jeu, tout en soulignant le fait que ses alliés, à bord de son vaisseau, se tenaient prêt à faire face à toute traîtrise.

L’équipement médical de mon vaisseau était très performant, à la demande de Lokin qui réclamait continuellement de nouveaux appareils. Ainsi, l’analyse ADN ne prit que quelques heures, à partir d’un échantillon de nos deux sangs. Le résultat arriva, sous forme de graphiques et de statistiques que seul Lokin était en mesure de comprendre. Alors qu’il ménageait son effet avec un sourire en coin, nous faisant patienter avant de nous révéler ce qu’il avait découvert, l’astromécano de Valine, qui répondait au nom de T7-O1, se mit à émettre des sifflements stridents, en sautillant sur ses roues d’un air excité. Manifestement, Valine le comprenait, car, l’ayant écouté, elle se tourna vers moi avec un grand sourire.

« Vous connaissez déjà la réponse, n’est-ce pas ? me demanda-t-elle. D’après T7, ces graphiques montrent que nous avons un parent commun, faisant de vous mon demi-frère biologique. »

Lokin, furieux de s’être fait voler sa victoire, s’éloigna en haussant les épaules.

Je ne sais si la Force m’avait guidé jusqu’à Valine, mais cela ne faisait désormais plus aucun doute : Valine était le Sujet 14, et, qui plus est, fait très surprenant, nous avions le même père biologique, puisqu’il était hautement improbable que notre parent commun soit Opérateur XV, qui n’aurait pu dissimuler une deuxième grossesse.

Je racontai ainsi à Valine toutes mes découvertes m’ayant amené à la situation présente, en omettant volontairement les informations trop sensibles telles que mon appartenance aux Services Secrets et les détails concernant la Cabale Stellaire. Si elle se douta un instant que je lui cachais des choses, elle n’en montra rien.

C’est ce moment-là que choisit Lokin pour reparaître, un sourire triomphal sur les lèvres. Haussant un sourcil, je l’interrogeai du regard sur la raison de son attitude, mais il préféra croiser les bras et attendre une demande formelle de ma part. Soupirant, je lui demandai oralement s’il avait une information à nous partager, et le Docteur répondit en nous collant un graphique sous le nez.

« Ceci, mesdames et messieurs, est le coup de maître du Projet. Restez bien assis dans vos sièges, car cela va décoiffer. »

T7 s’approcha pour scruter le graphique et émit un bip interrogateur. Valine traduisit :

« Il dit que votre taux de cholestérol est un peu haut, mais il ne voit pas ce que cela a à voir avec nous. »

Lokin ricana, répondant que ce graphique n’était là que pour empêcher ce satané droïde de gâcher la surprise. S’éclaircissant la voix, il demanda alors à Valine si, parmi les mirialans qu’elle avait pu rencontrer, ceux-ci avaient noté quoi que ce soit d’étrange dans son apparence. Devant sa réponse négative, il se tourna vers moi et me posa la même question à propos des humains que j’avais pu croiser, ce à quoi je répondis également par la négative. Lokin nous posa alors une question qui nous laissa perplexes : comment pourrions-nous avoir le même père biologique si aucun de nous deux n’était un « hybride » ?

« Et je suppose que vous avez la réponse ? » lui rétorquai-je.

En effet, Lokin l’avait. Il venait de mener quelques recherches sur nos ADN respectifs, et plus particulièrement sur la portion d’ADN que nous avions en commun et qui indiquait nos liens de parenté : il semblait que nos « créateurs » aient réussi à rendre récessive tout gène « d’apparence physique » de cette portion commune, de telle sorte qu’il soit impossible de discerner à l’œil nu que nous n’étions pas des « sangs-purs » au sein de notre espèce respective.

« Un véritable coup de maître, si vous voulez mon avis, ajouta Lokin. J’ai bien des années d’expérience derrière moi, et je n’ai aucune idée de la manière dont ils s’y sont pris pour obtenir un tel résultat, mais les faits sont là. Et attention, j’ai gardé le meilleur pour la fin : j’ai bien entendu réussi à déterminer de quelle espèce était votre père. Attendez-vous à un choc. »

T7 émit un sifflement d’impatience. Valine se contenta de sourire.

« Et bien, cher Docteur, qu’attendez-vous pour nous le révéler ? » répliquai-je, entrant dans son jeu.

Lokin s’humecta les lèvres et reprit.

« Chers amis, il semblerait que votre père soit un Sith de Sang Pur. »

Évidemment. Il fallait, pour compléter le tableau, que le fait le plus absurde possible y figure. Un Sang Pur… Probablement un personnage éminent de l’Empire, à l’heure actuelle. Voire, encore pire, un membre du Conseil Noir.

Valine choisit cet instant pour partir. Elle remonta une dernière fois à bord de l’épave où sa vie avait commencé, puis s’engouffra dans son vaisseau. Nous décidâmes de rester en contact pour suivre l’évolution des événements et partager toute information que nous pourrions obtenir sur l’identité du Sujet 8. Alors, nos vaisseaux quittèrent le champ de débris, et s’engouffrèrent en hyperespace, chacun rejoignant son camp pour continuer d’œuvrer à la destruction de l’autre.


Le récit regroupant la biographie de tous mes persos
Dernière édition par Sheon Mistera le Ven 09 Nov 2012 - 12:24, édité 8 fois.
Michel et Nino, on ne vous oublie pas.
Sheon Mistera
Ancien staffeur
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4436
Inscription: 14 Fév 2006
Localisation: Paris
 

Messagepar qui.gon.jinn » Ven 16 Déc 2011 - 12:36   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Inquisiteur Sith
Image
Choix de l’espèce
J'avais le choix entre humain, rattataki, twi'lek, et sith au sang pur. Dans l’histoire de l'inquisiteur, à son arrivé sur Korriban il est traité comme un moins que rien. L'empire étant xénophobe j'ai choisi une espèce alien. Les sith au sang pur et les humains sont considéré comme des races pures. Il me reste les twi'lek et les rattataki. Les twi'lek étant souvent esclave dans l'univers de Star Wars cette espèce aurait pu convenir. Mais le concept de la twi'lek qui passe du coté obscure a déjà été très utilisé avec Dark Talon et Alema Rar et pour éviter d'être redondant j'ai choisi d'en faire un rattataki. Cette espèce étant peu exploitée dans l'univers étendue j'ai le champ libre pour construire mon personnage.
Choix du sexe
Pour présenter l’inquisiteur Bioware a signalé qu'il devrait utiliser la manipulation plutôt que la force brute pour gravir les échelons de la société impériale. J'ai trouvé qu’une femme correspondrait mieux à cette exigence.
Choix du nom
Pour le prénom: J’ai pris Aidus membre de la pègre et Asajj Ventress qui bien que Dathomirienne ressemble beaucoup aux rattataki et j'ai fait quelques mélanges. Au début le personnage devait s'appeler Aidaïtress. J'ai adoucit le nom pour former Ataïnis.
Elle n'a pas de nom de famille connu étant donné que ses parents sont esclave.
Choix de l’apparence
Le corps est taille deux pour rester dans la moyenne. Les tatouages recouvrent le visage pour enjoliver l'allure générale et contraster avec la pâleur de sa peau. Une cicatrice au niveau de chaque œil pour ajouter un coté menaçant. J’aurais pu mettre des piercings sur la quasi totalité du visage mais étant donné que l'inquisiteur doit se battre souvent les multiples perles pourraient se coincer dans l'armure d'un adversaire donc je n'en n'ai pas mis. J'ai quand même ajouté deux petites boucles d'oreille pour respecter les coutumes de l'espèce.
Inclinaison obscure ou lumineux
Choix obscure au début puis lumineux en fur à mesure que l’histoire avance.
Choix de la classe avancée
J'avais le choix entre sorcier qui utilise un sabre laser simple projettent des éclairs et toutes sortes d’attaques de forces obscures ou l'assassin avec un double sabre, un pouvoir de furtivité en plus de certain éclairs qui peuvent être projeté sur une courte distance. J'ai choisi l'assassin principalement pour le coté menaçant du double sabre laser.
Petit background
Ataïnis est fille de parent esclave un jour elle décide de se soulever contre ses esclavagiste à la mort de ses parents en utilisant son affinité avec la force. Les sith étant déjà en manque d'effectif décident de la conduire sur Korriban alors qu'elle a environ 19 ans lui permettant d'échapper à l’exécution. Ataïnis fait des choix obscure au début puis au fur et à mesure qu'elle évolue elle s'adoucit. Je vais me servir de certains événements sur Balmorra et de sa relation avec le partenaire Andronikos Revel pour justifier ses choix souvent lumineux. Cela me permettra de rapprocher la Rattataki de Dark Marr dont l’idéologie est assez similaire.
Guerrier Sith
Image
Choix de l’espèce
Je savais que le guerrier deviendrait un serviteur de l’empereur. L'empereur étant xénophobe il ne pouvait choisir comme fidèle serviteur un alien. Donc je suis parti sur un sith au sang pur.
Choix du sexe
Vu que j'ai du mal avec l'idée qu'une femme soit méchante j'ai fait un personnage masculin.
Choix du nom
J'ai pris une espèce de dinosaure vue que j'en connais quelques-unes. J'ai opté pour le carnotaurus, étant donné que ce dinosaures est plutôt petit avec une tête qui fait penser au sith au sang pure. Ses écailles qui ressortent au niveau des yeux et du haut du cranes ressemblent aux petites cornes qui recouvrent le visage des sith au sang pur. J'ai transformé un peu le nom pour ressembler à un nom de sith classique; Carcentus. Le nom se prononce Carsentus et non carkentus.
Choix de l’apparence
Image
Je voulais que le personnage ai l'air jeune vue que c'est un apprenti j'ai opté pour un visage avec le moins d’aspérités caractéristique de cette race. Il a une cicatrice sur la joue, attribut de tout bon méchant qui se respecte. Ses yeux sont orange pour rester dans la même tonalité que la peau de l'avatar. Il n’a pas de cheveux et son corps est de taille 2.
Inclinaison obscure ou lumineux
C'est choix sont toujours obscure à quelques exceptions près.
Choix de la classe avancée
L’empereur à besoin de Carcentus pour en faire sa furie. Son rôle est de tué tout les ennemies qui menacent l’empereur notamment les membres du conseil noir qui voudraient prendre la place de l’empereur.
J'ai choit le maraudeur pour les deux sabres qui renforce l'idée d’une furie qui ravage tout sur son passage.
Petit background
Étant sith au sang pur il a pu commencer sa formation de sith dès son plus jeune âge. Quand il arrive à l'académie il est encore jeune, 17 ans. Il va tomber amoureux de Vette prisonnière sur Korriban. Celle ci va tout faire pour amener Carcentus vers la lumière mais l'arrivée de son apprentie Jessa va réduire les efforts de Vette à néant. Le Sith respecte certaines valeurs comme l'honneur et offre une mort digne à ces ennemies. J’ai l’intention d’exploiter le triangle amoureux entre Vette, Jessa et Carcentus.

Chasseur de primes
Image
Choix de l'espèce
Pour le chasseur de primes j’avais le choix entre Chiss Rattataki Humain et Cyborg. J'ai fait des tests avec le cyborg mais vue que je n'ai pas réussi à obtenir un rendu final convenable à mes yeux j'ai laissé tomber. Le chiss est réservé pour l'agent secret et le rattataki est déjà utilisé. J'ai donc refait un humain.
Choix du sexe
Je savais que le chasseur pouvait entretenir une relation avec Mako, un personnage très intéressant donc j'ai fait un homme.
Choix du nom
J'ai eu une panne d'inspiration pour le nom. J’ai fait des tests en mélangeant des noms de personnages déjà existant sans e le résultat ne me conviennent. Alors j'ai choisi de rendre un petit hommage au personnage de dessin animé qui m'a le plus marqué; Sitka héros secondaire du film d'animation frère des ours de Walt Disney qui se sacrifie pour ses frères. Je vous invite à regarder les deux vidéo qui suivent pour en savoir plus ici et ici.
Pour le nom de famille j'ai repris le nom d’héritage que j’avais créé à la vite sans penser qu'il me servirait plus tard; RANOR. Il n’a pas d’origine particulière.
Choix de l’apparence
Image
Je voulais que le personnage ait l'air d'un dur à cuire. Je voulais aussi qu'on lise une certaine lassitude dans son regard. Donc je lui ai mis des yeux bleu pâle enfoncé, un visage carré et une barbe mal rasé. Pour les cheveux je n'ai pas pu faire ce que j’aurais voulu faire au début du jeu j'ai donc opté pour des cheveux grisonnant mi-long ramenés en arrière. Puis avec la personnalisation je lui ai mis des cheveux longs brun clair pour ressembler plus au Sitka du dessin animé. De plus cela a permis d'adoucir un peu l’expression du visage.
Inclinaison obscure ou lumineux
Ses choix sont généralement lumineux sauf exception. Il fait tout pour que sa réputation de bon chasseur de primes ne soit pas entacher. Malgré tout quand Mako décide d’être plus clémente il se range de son côté.
Choix de la classe avancée
Au début j''ai voulu choisir le classe avancé mercenaire avec deux pistolets et les missiles caché dans l'armure. Mais au final vue que je ne voyais pas faire un nouveau leveling avec la spé monotouche missile traçant/slave gravitationnelle j'ai quand même fait un spécialiste. Ce que je ne regrette pas. Il est armé d’un lance flamme et d’un blaster correspond tout à fait l'image du chasseur de primes.
Petit background
Quand il arrive sur Hutta Sitka cherche de nouveaux repaires il n'est pas fier de son métier. C'est un ancien soldat de la république qui a déserté dégouté par la corruption qui règne au sein du sénat. Il s'est reconverti en chasseur de primes. Il a environ 35 ans quand il arrive sur Hutta. Mako arriveras à lui communiquer sa joie de vivre. De la même manière que Mathilda soutient Léon dans le film de Luc Besson.

Agent
Image
Choix de l'espèce
Pour l'espèce j'ai choisit chiss. Au vu de l'histoire de cette espèce il n'y avait que cette classe qui puisse être un chiss. Je ne vais pas vous faire un résumé, je vous invite juste a regardé ce lien si vous voulez en savoir plus.
Choix du sexe
Pour le chasseur de primes je m'étais dit que ce serait bien de faire une femme pour éviter de faire un Boba Fett bis. Sauf que je voulais surtout éviter que l'agent tombe dans l’archétype de James bond. N'appréciant pas du tout les films James bond je voulais éviter à tout prix que le personnage lui ressemble.
Choix du nom
J'ai respecté les règles de création de nom chiss. Les noms chiss sont composés par trois parties séparées par une apostrophe. La première désigne le nom de famille d'origine; la seconde, le prénom très court, trois lettre généralement et la troisième change au cours de la vie d'un chiss et désigne la famille d'adoption. En fait les chiss ont un système de rang par les familles et les chiss peuvent en fonction de leurs résultats se faire adopter par une famille plus haut placer. Pour la première et la seconde partie du nom j'ai pris un prénom féminin Elise-Anne que j'ai modifié en Celic'ina. Pour le nom de famille je me suis dit que cela serait intéressant de prendre une famille importante comme la 8ème famille régnante et ainsi rapprocher ce personnage du personnage de Trawn/Mitth'raw'nuruodo connu par la majorité des fans Star Wars. Mais vue le background que j'ai choisi pour l'agent jamais elle n’aurait mérité une telle appartenance. Du coup j'ai opté pour un nom moins connus aklaio. Le nom complet aurait dû être Celic'ina'aklaio mais étant limité en nombre de caractère par le jeu j'ai laissé tombé le C. Le nom qu'elle donne aux étrangers est le diminutif Cinaa toujours en respectant les règles Chiss c'est à dire la dernière lettre du nom de famille suivit de prénom en entier suivit de la première lettre du nom d'adoption.
Choix de l’apparence
Pour l’apparence j'ai voulu éviter le look de la femme fatale autre gros cliché des agents secrets. Elle un visage jeune avec un corps taille 2. Cheveux mis long sans coiffure spéciale toujours dans un esprit de discrétion. Les cheveux sont noirs. Elle n'a pas de boucle d'oreille ni de maquillage toujours pour éviter l'aspect femme fatale.
Inclinaison obscure ou lumineux
Ces choix sont a moitié obscure et à moitié lumineux.
Choix de la classe avancée
J'ai opté pour l'agent secret avec un fusille, un arsenal de couteaux et la capacité de devenir invisible laissant tomber le tireur d'élite et son fusille sniper.
Petit background
La fondation chiss voit d'un très mauvais œil l’essor de la République et de L’Empire. Ils choisissent de s’allier avec la faction la plus proche, les impériaux. Ils ont besoin d'agents sur place Elic'ina et d'autres étudiants ont été choisi pour suivre l’évolution du conflit. Elle devient agent secret au service de l’empire. Son rôle est de veiller à ce que ni l'Empire ni la République ne gagne la guerre de cette façon aucun des deux camps ne vas chercher à coloniser les planètes contrôlées par l'a fondation Chiss.
Dernière édition par qui.gon.jinn le Sam 24 Aoû 2013 - 17:42, édité 2 fois.
Que la force soit avec vous!
qui.gon.jinn
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 484
Inscription: 30 Sep 2011
 

Messagepar Oblyan » Ven 16 Déc 2011 - 12:39   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Bonjour à tous,

J'ai choisis d’intégrer la section Wampa pour rejoindre des amis dans un premier temps puis pour rejoindre une communauté qui m'a l'air somme toute sympathique ! afin de partager des aventures dans SWTOR.

- Votre pseudo in game : Oblyan
- Votre classe : Guerrier
- Votre classe avancée : Ravageur
- Votre spécialisation: Tank


:hello:
Oblyan
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 20
Inscription: 16 Déc 2011
 

Messagepar Volkeign » Mar 20 Déc 2011 - 14:27   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

- Pourquoi avez vous choisi une guilde de SWU? Pourquoi du celle de l'Empire ?
Je viens voir les news presque tous les jours sur ce site, alors quand j'ai vu le post de la création de la guilde je me suis dit que ça serai intéressant de se retrouver entre vrai fan de Star Wars.

Votre pseudo in game ?
Volkeign

Race ?
Zabrak

Votre classe ?
Guerrier Sith

Votre classe avancée ?
Ravageur

Votre spécialisation ?
Tank

Biographie RP ?
En cours de réflection...

En dehors du jeu:
J'ai 25 ans et habite dans le Sud de la France (Gard). Je suis bien sur un énorme fan de Star Wars.
Volkeign
Padawan
 
Messages: 5
Inscription: 20 Déc 2011
 

Messagepar Merane » Mar 27 Déc 2011 - 14:51   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Coucou, je viens présenter mes personnages cotés Empire :) .

Nom : Toko.
Niveau : 11.
Classe : Inquisiteur Sith.
Spécialisation : Sorcière dps.
Race : Rattataki.
Métier : Archéologie ()/Artifice()/Chasse au trésor().
Photo :
Spoiler: Afficher
Image

Présentation RP : A venir.


Nom : Neeru.
Niveau : 17.
Classe : Agent Impérial.
Spécialisation : Agent secret soin.
Race : Humaine.
Métier : Récupération (60)/Cybernétique(60)/Commerce illégale(20).
Photo :
Spoiler: Afficher
Image]

Présentation RP : A venir.
Dernière édition par Merane le Mar 24 Jan 2012 - 18:33, édité 4 fois.
Merane
Jedi SWU
 
Messages: 79
Inscription: 01 Déc 2011
 

Messagepar LudoReish » Mar 27 Déc 2011 - 18:04   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Bonjour,
après quelques relances de notre chef de guilde, voilà ma présentation;

Pseudo ingame et sur le forum; LudoReish
- Guerrier Sith
- Ravageur
- Tank
- Pourquoi avez vous choisi une guilde de SWU? Pourquoi du celle de l'Empire ?
Fidèle lecteur de SWU depuis des années, et l'Empire parce que ... ben c'est les meilleurs tout simplement, et que je déteste les Ewoks... :diable:
"Tu me casses les couilles, j'te casse la gueulle"
LudoReish
Padawan
 
Messages: 3
Inscription: 08 Déc 2011
 

Messagepar Linx » Mer 28 Déc 2011 - 21:28   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Pourquoi avez vous choisi une guilde de SWU? Pourquoi du celle de l'Empire ?

A la base fan de star wars et de s-f en général j'ai voulu après avoir jouer a beaucoup de mmorpg me consacrer a TOR.Cette guilde parce que j'ai joué avec des membres des wampas et que l'ambiance, le côté r-p, et fan me conviens. Je ne connaissais pas le site Star Wars Universe mais après avoir lu certains dossiers j'ai envie de relire mes comics :love: . Le côté empire, parce qu'il n'y a rien de plus puissant que la haine ! A mort les JEDI !!!!

Votre pseudo in game ?
Gundir

Race ?

CYborg (je voulais lui faire une tête à la MEl guibson dans mad max :transpire: )

Votre classe ?

Guerrier Sith

Votre classe avancée ?

Ravageur

Votre spécialisation ?
Veangeance

Biographie RP ?

Rédaction en cours... (quand du temps libre après le boulot :D )
Linx
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1
Inscription: 28 Déc 2011
 

Messagepar Battle_Franky_88 » Ven 30 Déc 2011 - 2:55   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Hello bande de bouffeurs de Tauntauns! Voilà ma ptite présentation :

- Pourquoi avez vous choisi une guilde de SWU? Pourquoi celle de l'Empire ?
Tout simplement parce que je suis quotidiennement SWU depuis des années, et l'Empire parce que, franchement, qui voudrait être du côté des perdants? :wink:

- Votre pseudo in game
BattleFranky (référence à Franky de One Piece pour ceux qui connaissent ^^)

- Votre classe
Chasseur de Primes

- Votre classe avancée
Spécialiste

- Votre race
Rattataki

Autres infos :
23 ans, totalement novice en MMO jusque là, verdict : J'AIME :love:

- Biographie RP
Faudrait que j'me prenne le temps :roll:

- Screenshot :
Image
Battle_Franky_88
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3
Inscription: 30 Nov 2011
 

Messagepar sisim18 » Ven 30 Déc 2011 - 20:49   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Bon je vais aussi faire un perso wampa

Pseudo:kynhesia
Classe:inquisiteur
Specialisation:assassin sith
Et le rp bientot je le metterai

2ème perso:

Peudo:azmaldor
Classe:chasseur de prime
Specialisation:je ne n'ai pas choisi
Dernière édition par sisim18 le Dim 08 Jan 2012 - 18:36, édité 1 fois.
sisim18
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 74
Inscription: 30 Nov 2011
 

Messagepar scofield-g06 » Sam 31 Déc 2011 - 14:19   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Bonjour à tous,

- Pourquoi avez vous choisi une guilde de SWU? Pourquoi du celle de l'Empire ?
Car je visite le site depuis quelque temps et que j'avais envi de retrouver cette ambiance de le jeu =)
-Nom : Océane
-Niveau : 13
-Classe : Agent Impérial.
-Spécialisation : Agent secret soin.
-Race : Humain
scofield-g06
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2
Inscription: 10 Déc 2011
Localisation: Nice
 

Messagepar Ynexes » Lun 02 Jan 2012 - 17:00   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Salutations.


Je vous contacte aujourd'hui depuis le temple Noir de Dromund Kaas pour communiquer au noble Piejs mon désir d'intégrer la Section Wampa XXI. [J'ai toujours adoré les super-mechants dans les films, jeux-vidéos et livres, celà peut paraitre un peu kikoololesque mais je l'assume à 100%, c'est donc pour celà que j'ai rejoint l'empire et que j'ai eu envie de rejoindre cette guilde, qui me semble plutot active quand je vois le nombre de personnes HL qui se baladent dans les rues d'Aldérande ou bien dans la cantina de la Flotte Impériale.]


PSEUDO : Ynexes
CLASSE : Guerrier Sith
CLASSE AVANCEE : Ravageur
SPEC' : Tank "immortalité"


"Je me prénomme Ynexes Ek'Mal. Né d'un père soudeur et d'une mère partisane de la République, j'ai passé mon enfance entière à ratisser et à passer aux cribles les décharges planétaires de la petite planète perdue du Système 31 : Eramu.

Mon passé me parait très lointain dorénavant, j'ai tout essayé pour oublier les sombres souvenirs que j'ai de cette époque; une époque où mes desseins étaient pour la plupart du coté obscur, où je ne me préoccupait pas de l'image que je pouvais donner de moi, une époque où, attisé par la haine, j'avais quitté mes parents : trop bons et attentionnés pour moi.

A mon arrivée sur Korriban pour ma formation auprès des instructeurs les plus expérimentées de la galaxie, des instructeurs de lignée pure, je fus repéré par Dark Phagius, maitre du conseil Noir et infiltré au sein de la République, qui décela en moi une once de haine affiliée au fameux "Coté Obscur Suprême" présent uniquement chez les élus des Sith. Je conclu donc ma formation et me lança à la conquête de la galaxie avec deux compagnons rencontrés à l'Académie qui m'épaulèrent dans ma quête du Pouvoir Suprême...

-Revenons donc à aujourd'hui, jour de doute et abandon des services de L'Empereur pour la recherche d'une Confrérie qui lutte contre la République de façon totalement indépendante.-


Voilà pour moi, merci d'avoir lu et excusez les passages un peu présomptueux de mon RP, c'ets juste pour coller avec le personnage. Merci d'avance et à la prochaine !

:P
Ynexes
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1
Inscription: 02 Jan 2012
 

Messagepar ashlack » Ven 06 Jan 2012 - 17:52   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Nom: Ihumrenia
Classe: Assassin Sith
Spé: DPS pour monter en niveau, peut-être tank plus tard.

RP:
Spoiler: Afficher
Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine….

Dans la luxueuse demeure d’un Moff impérial, deux jeunes esclaves se rencontrèrent. La première était une humaine capturée et réduite en esclavage lors d’un assaut sur une planète républicaine, l’autre un fier Sith de sang, dont la famille payait depuis des siècles, la trahison de leurs ancêtres. Peu à peu, des sentiments apparurent entre eux. Si pour elle c’était l’amour fou, pour lui en revanche, ce n’était qu’un passe-temps, une amie d’infortune à qui parler dans les moments perdus, et avec qui assouvir ses pulsions. De leurs unions dans la promiscuité de leur logement d’esclaves naquit une fille, à la peau rouge sombre et aux yeux jaune intense.

Mais quelques jours à peine après la naissance de l’enfant. Le Sith fut enrôlé sur ordre de l’empereur dans une nouvelle section d’élite. Trop heureux de quitter sa condition, il partit aussitôt, sans même un dernier baiser. Lorsque quelques années plus tard, il revint auprès de son ancien maître, pour des affaires militaires en tant que chef de guerre, sa compagne le supplia d’user de son influence pour la libérer, ainsi que sa fille. En vain, il ne daigna même pas lui accorder ne serait-ce qu’un mot ou un simple regard. Le côté obscur s’était totalement emparé de lui. S’il fut un jour où il avait un cœur, ce jour était révolu.
L’humaine renomma alors l’enfant Ihumrenia, en souvenir de ce jour ténébreux.


Les années passèrent. La fougueuse fille de sang sith essaya par deux fois de s’évader. Deux tentatives qui n’eurent pour seul résultat de la faire quitter la somptueuse demeure du Moff. Elle troqua les belles, quoique légères, tenues d’esclaves de luxe, pour des guenilles usées et se retrouva dans la boue des chantiers de Dromund Kaas. Désespérée et loin de sa mère, elle n’avait plus la force de lutter et accepta tant bien que mal sa nouvelle situation.

Mais les années de labeur affermirent sa volonté tout autant que ses poings. Plus tard, sa mère, délaissée par son maître se retrouva elle aussi aux chantiers et, ne supportant pas les dures conditions, mourut dans les bras de sa fille. Après avoir teinté, comme un souvenir impérissable, ses cheveux auparavant d’un noir profond avec le sang du seul être de la galaxie l’ayant aimé, Ihumrenia entra dans une rage folle. Elle égorgea deux de ses gardiens à mains nues puis se fraya un chemin à coup de blaster et de vibro-lame, se rapprochant de la liberté à chaque pas. Elle fut finalement maîtrisée par des gardes d’élite, sous les yeux d’un Lord, venu inspecter les travaux.
Celui-ci, impressionné par sa fougue et son adresse, vit son immense potentiel à servir la cause sith, et, au lieu de la punir pour les corps gisant sur son chemin, l’affranchit et l’envoya sur Korriban, pour y être formée à l’art du sabre-laser et de la Force.


Alors qu’elle affrontait les Epreuves préliminaires à sa formation dans la Valée de Seigneurs Noirs. Elle sentit une présence familière dans le tombeau d’Ajunta Pall. Un Seigneur Stih, venu inspecter les nouvelles recrues la regardait, impressionné, se défaire avec aisance, de ses adversaires. Bien que de longues années se soient écoulées et que sa peau ait considérablement blanchi, elle reconnut l’homme qui l’avait abandonnée. Lui-même ne la reconnut pas, n’ayant jamais pris la peine de la regarder. Son propre père était là devant elle. Sa rage décupla, mais son élan meurtrier fut coupé net par la proposition inattendue du Sith. Avide de pouvoir, il ne laisserait pas un tel potentiel échapper à son contrôle et il l’intégra immédiatement dans la section d’élite qu’il commandait. Elle lui prêta immédiatement allégeance, voyant là une excellente occasion à la fois de côtoyer d’excellents guerriers, de monter de la hiérarchie, et de prendre sa revanche…

C’est ainsi qu’Ihumrenia rejoignit la Section Wampa XXI, sous l’autorité du Seigneur Piejs, son père…
(||§§§))))))))«([====MAY=THE=FORCE=BE=WITH=US====================== ashlack(at)starwars-universe.com
Staffeur Encyclo et jeux-videos. Modérateur Films et JV
"T'es un Jedi ? Toi ? C'est pas croyable !" (Uttini à Chipie - JvêuJ Opus 3)
ashlack
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 14438
Inscription: 01 Jan 2010
Localisation: Dans les montagnes enneigées d'Alderande
 

Messagepar sisim18 » Lun 09 Jan 2012 - 22:58   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

EDIT Modo : Un seul message par personne dans ce topic c'est comme le Port Salut, c'est marqué dessus. Premier message du topic. :wink: Si tu veux mettre des screens c'est sur le topic de la Section Wampa, merci. :jap:
sisim18
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 74
Inscription: 30 Nov 2011
 

Messagepar Bhesj Alenobi » Jeu 12 Jan 2012 - 11:42   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Image
- Thrako
- Guerrier Sith
- Maraudeur spé annihilation (dps)
- Métier associé : artifice
- RP :
Spoiler: Afficher
Là d’où je viens, tous le monde aime les combats, c’est dans notre nature et ça n’a pas changé depuis des siècles. Là d’où je viens, c’est le village de Thrakii, ca ne vous dit surement rien, et pourtant une grande partie des guerriers les plus féroce en sont originaire. Ce qui nous démarque des autres ? Outre notre peau rouge, c’est le sang noir qui coule dans nos veines, notre sang emplit du côté obscur.
Chaque génération, un grand tournoi a lieu pour désigner les guerriers les plus dévastateurs du village. Chaque génération, les vainqueurs rejoignent irrémédiablement l’académie de Korriban pour être formés dans la voie des Sith et cette fois a été la mienne. Les anciens du village l’ont vu, l’ont senti, j’étais différent, plus sauvage, dénué de toute compassion, une bête sanguinaire qui se délecte de chaque coup porté, chaque vie prise. Les anciens l’ont trouvé, celui qui, une fois par siècle seulement, mérite un titre spécial comme s’il était le plus digne représentant de Thrakii. Je me nomme désormais Thrako et mon aventure sur Korriban commence là.

Arrivé sur cette terre rouge comme ma peau, où le côté obscur est partout, je me sens comme chez moi mais très vite je me rend compte que je suis un étranger ici. Qui sont toutes ces personnes à la peau si pâle ou si foncée ? pourtant les vrais sith digne de ce nom sont comme moi, je l’ai vu, mais ici il n’y en a presque pas. Durant ma formation, j’ai eu la chance d’en croisé un, il n’était pas de mon village mais avait les même doutes que moi, il avait été envoyé ici par le Conseil Noir pour juger de la pureté des instructeurs de l’académie, il y avait donc bien un problème quelque part. C’est alors qu’après l’avoir aidé à sonder les instructeurs qu’il me parla d’une unité dirigée par un Seigneur Noir "de sang pur" avec de nombreux hommes comme lui et c’est là que je compris que ma place n’était pas ici mais parmi cette unité d’élite qui se faisait appelée la Section Wampa XXI.
Pour y parvenir, je devais tout donner, comme je l’ai toujours fait finalement, mais avec cette fois-ci un objectif bien précis. Je devais donc finir ma formation ici, puis montrer ma puissance pour me faire remarquer, chose qui arriva quand d’autres apprentis commencèrent à chuchoter que mon instructeur avait été retrouvé mort dans son bureau, et pire encore, sa file aussi avait été retrouvée sans vie dans les couloirs de l’académie. C’était moi, évidemment, qui d’autres, il n’y a plus que des faibles ici, il était donc temps pour moi de partir rejoindre la Section Wampa, non pas en espérant mais en leur montrant que je devais faire partie de leur unité.


Image
- Mar'low'nuruodo
- Agent Impérial
- Tireur d'élite spé tir à distance (dps)
- Métier associé : fabrication d'armes


Image
- Zaro'k
- Inquisiteur Sith
- Assassin spé tromperie (dps)
- Métier associé : synthétissage


Image
- Trygger
- Chasseur de primes
- Mercenaire spé protection rapprochée (soin)
- Métier associé : biochimie
Dernière édition par Bhesj Alenobi le Dim 07 Avr 2013 - 2:14, édité 10 fois.
HK-47 : "Expletive : Damn it, master, I am an assassination droid... not a dictionary !"
rep : Bhesj, Qurareh, Horaun, Cortés
emp : Thrako, Mar'low'nuruodo, Zaro'k, Trygger, Osurudono
Bhesj Alenobi
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2005
Inscription: 12 Avr 2009
Localisation: Belgique
 

Messagepar Greg Lohan » Jeu 12 Jan 2012 - 14:05   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

- Pourquoi avez vous choisi une guilde de SWU? Pourquoi celle de l'Empire?
Tout simplement parce que vous avez l'air sympa et que votre degré de kikoolol est faible, donc parfait pour moi ! L'Empire parce que j'avais vraiment envie de cliquer sur les réponses "bad boy" pendant les dialogues !!!

- Votre pseudo in game
Noxart

- Votre classe
Chasseur de primes (j'adooore les crédits !)

- Votre classe avancée
Spécialiste

- Votre spécialisation (healer/Tanks/DPS)
Tank

-Expériences en MMO
J'ai longtemps joué à Wow, en tant qu'Elfe de la Nuit druidesse, d'abord spécialisé DPS Equilibre et ensuite avec le système des doubles spé j'ai pris Healer également (Restauration). J'avais aussi commencé à monter un tank mais mon désintérêt pour Wow a pris le dessus, mais sur Swtor ça me plaît beaucoup plus !

- Votre RP
Spoiler: Afficher
Noxart est un Rattataki. Son père voulait faire de lui un grand guerrier et lui enseigna très vite l'art du combat et de la guerre. Seulement, n'ayant pas la même carrure que les autres hommes de sa famille, Noxart fut très vite rejeté. Certains membres de son village se moquaient de lui, ce qui créa de plus en plus de haine chez Noxart.
Un soir, après une journée d’échec lors de combat face à ses frères, Noxart avait envie de décompresser et surtout de boire assez pour oublier cette journée ! Il parcourut la cantina à la recherche de femmes et d’épices, et entendit une discussion venant d’une table proche de lui. A cette table se trouvait une femme Twi’Lek, en combinaison noire moulante et qui avait à sa ceinture un blaster de chaque côté d’elle, ainsi qu’un poignard à la cheville. Il y avait aussi un Chagrien qui avait posé contre le mur à côté de lui un fusil. Les 2 humains en face d’eux portais de lourdes armures équipées de diverses armes. En s’approchant de plus près il entendit le groupe parler d’une récompense que venait d’obtenir l’un d’eux pour avoir tué quelqu’un. L’un des 2 humains regarda Noxart et l’invita à la table. Noxart, intrigué, leur demanda s’ils étaient des soldats de L’Empire, et c’est à ce moment-là que le Chagrien lui expliqua qu’ils étaient tous les 4 des chasseurs de primes. Après avoir passé la soirée entière à discuter de leurs victoires, leurs armements et des différents aspects de leur métier, Noxart se rendit compte qu'il pouvait largement compenser son manque de volume corporel grâce à toute une gamme d'armes et d'armures. Il décida donc, contre l'avis de toute sa famille, de quitter Rattatak et de devenir un chasseur de primes, afin de montrer à tous qu'il pouvait être un guerrier tout aussi redoutable qu'eux.

Forgé par cette colère et cette haine, Noxart suivit l’un des humains et commença sa formation avec lui. Le chasseur de primes était étonné par la froideur et par la cruauté de Noxart. Il maîtrisait désormais l'art des blasters et autres lance-flammes. Cependant, son manque de compassion avait pris le dessus sur lui et il devint un homme cruel et sans remords, n'hésitant pas à tuer les plus faibles si cela lui rapportait des crédits, comme ce fut le cas quand un Pau’an lui demanda de tuer toute une famille qui s’était moqué de lui. Noxart n’hésita pas, devant son entraîneur, à abattre froidement les parents et à bruler vivant les 2 jeunes enfants. Il découpa la tête des parents et les pris comme trophée qu’il attacha à sa ceinture pendant un moment.

Son entraînement était finit, le chasseur de primes lui conseilla de rejoindre Nal Hutta et de s’inscrire à La Grande Chasse, pour pouvoir prouver à son peuple qu’il était devenu un guerrier aussi féroce et dangereux qu’eux. Lors de ces missions sur Nal Hutta pour Nem’ro le Hutt, Noxart entendit parler de la Section Wampas XXI, et surtout de ses membres, tout aussi cruels que lui. Il ne fallait rien de plus à Noxart pour avoir envie de les rejoindre et ainsi pouvoir mener des batailles sanglantes à leur côté...
Greg Lohan
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 83
Inscription: 08 Mai 2011
Localisation: Aix-en-Provence
 

Messagepar Dark Anubis » Jeu 02 Fév 2012 - 1:28   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Je viens vers vous pour rejoindre la guilde, et dans cet optique je vais remplir votre petit formulaire :

- J'ai choisit la guilde SWU uniquement car je vous lit (ou prends les fans films) depuis un sacré moment maintenant, et si je choisit celle de l'empire c'est uniquement car j'ai aucun de mes persos empire qui soit guildé. En autre raison c'est aussi le fait de me retrouver avec de vrais connaisseurs de star wars, qui je pense pourrons m'en apprendre encore plus sur cet univers que je chéri depuis mes douze ans.

- Mon pseudo ingame est Darkanubis, je sais on m'a souvent dit que ça fait kikoo mais je savais pas pour le titre de dark quand j'ai créer mon perso, et je l'ai appris au niveau 20.

- Je suis un inquisiteur sith spécialisé assassin.

- Je me situe un peu entre le tank et le dps (surtout le second)

- Mes expériences en mmo sont peu nombreuses, ai joué à Flyff et RappelZ avec des amis il y a longtemps (sur une courte durée) et plus récemment à Guild Wars (m'a vite soûlé). Donc autant dire que je suis débutant, c'est la première fois que j’amène un perso au niveau max dans un mmo (ma jedi qui est sur le même serveur).

- Je ferais mon RP sans doute se week end a tête reposée.
Dark Anubis
Padawan
 
Messages: 1
Inscription: 02 Fév 2012
 

Messagepar Arryn » Lun 13 Fév 2012 - 22:47   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Bonsoir à tous les siths, je me nomme Arryn....

Si j'ai choisi cette guilde c'est principalement du fait de ma grande passion pour l'univers de star wars, des films dès l'age de 5 ans, en passant par la plupart des jeux sortis et en attaquant avec une grande excitation l'univers étendu, c'est tout naturellement que ce site est devenu pour moi LA référence star wars francophone et ayant appris que des guildes s'étaient créées avec des membres du site je me suis empressé de candidater.

L'empire s'est imposé de lui-même car correspondant bien plus à la vision que j'ai de la force, à savoir que je me laisse énormément guider par mes émotions qui sont un moteur pour moi et il ne fait aucun doute que dans ce bel univers j'aurais rapidement sombré dans le coté obscur tant le dogme des jedi me semble éloigné de ma vision des choses.

Mon pseudonyme sur ce beau jeu est Arryn, ce pseudo me vient d'une autre grande passion qui est Game of Thrones et du val d'arryn pour ceux qui connaissent.

Je joue inquisiteur Sith et je joue sorcier spécialité éclair, je suis donc un DPS et un heal en assist lorsque le heal principal est débordé. Je joue surtout PVE bien que je ne m'interdise pas du PVP de temps en temps mais lorsque c'est organisé.

Mon optique est de profiter de l'ensemble du jeu, de toucher à tout, de prendre mon temps, je ne veux pas monter 50 rapidement, je veux faire le plus de quêtes possible et surtout me familiariser avec l'histoire de ce merveilleux jeu.

Concernant mon expérience, j'ai joué pendant pas mal de temps à World of Warcraft, j'ai joué Paladin DPS pendant longtemps et ensuite Heal depuis la sortie de la dernière extension, je jouais exclusivement PVE.

Je vais vous faire une petite présentation de mon personnage, Arryn :

"Le vent battait mon visage et la pluie ruisselait le long de mon corps, le froid s'insinuant partout en moi, glaçant mon sang et mes os, mais j'étais libre, enfin libre d'embrasser ma destinée, la colère avait été le moteur de ma survie depuis le jour maudis qui m'avait réduit à la soumission......

Ce jour où l'on m'a jugé dangereuse, promise à un grand destin, ils m'avaient enlevé à ma planète pour me présenter au grand conseil jedi sur Coruscant, ils ne virent en moi que de la peur, l'émotivité, des regrets, et m'annoncèrent que jamais ils ne me formeraient.
Cette injustice ma value d'être abandonnée à moi même par ceux qui m'avaient amené sur cette maudite planète et m'avait promis un grand destin, un destin de jedi, mon peuple plaçait l'orgeuil et la fierté au dessus de toute autre qualité et la honte engendrée par la décision du conseil ne fit que jeter l'opprobre sur moi.
Sans personne, sans ressources, je dus m'abaisser aux pires choses pour survivre dans les bas fonds de cette ville monstrueuse qui avalait chaque jour d'autres malheureux.
Je fus vendu à un Hutt qui frayait avec des marchands d'esclaves, jour maudis où l'on me mis cette chaine au cou et ce traceur sous la peau, travailler était devenu la seule chose que l'on me permettait de faire, travailler sans relâche, me tuant chaque jour un peu plus à la tache. Je ne réfléchissais plus, je ne pensais plus, dans cette mine je travaillais et je voyais ma vie finir ainsi.

Mais l'attaque de l'Empire changea ma destinée, ma prison était en première ligne et je senti l'appel, l'appel de la force, je senti la haine, la colère monter en moi contre mes geôliers, contre ceux qui m'avaient jadis rejetés, je réunis toutes mes émotions et je réussis à briser mes chaines....

Je ne me souviens plus de ce qui s'est passé, je ne me remémore que la mort autour de moi, les cadavres des gardiens et des autres esclaves autour de moi, quand je suis revenu à moi j'étais dehors, sous la pluie qui tombait, je levais la tête et je vis un vaisseau de l'Empire s'apprêtant à se poser, je vis en descendre un homme encapuchonné, il ne me dit qu'une chose "Ton destin t'attends sur Korriban"......"
Arryn
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1
Inscription: 13 Fév 2012
 

Messagepar Drafariant » Jeu 16 Fév 2012 - 22:09   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

- Vous savez bien pourquoi je suis chez vous ;)
- Drafariant
- Chasseur de prime
- Mercenaire
- DPS

Un petit mot rapide sur moi que je peaufinerais. Je me nome Alexandre et un jour nous dominerons le monde. Gros fana des jeux vidéo depuis que j'ai l'âge de pouvoir comprendre l'enchainement logique de 2 boutons, je suis tombé dans le MMO à la sorti de WoW. Gros bourrin sur Call of duty modern warfar, je suis un joueur de bon niveau dans presque tout les domaines de ce dernier. Aimant l'univers de SW, quand j'ai appris la sorti de se superbe mmo qu'est TOR, je n'ai pas hésité une seconde à lâcher un jeux qui à fait son temps.

Sinon IRL, bein j'écris, je me cultive, je lutte contre ACTA, je fais du roller, je boss à mcdo, j'organise uen reprise d'étude et prévois un tour du monde (il faut bien pour le dominer, cf: mon nom plus haut). Je suis ouvert à toutes Q./R. :D

Donc présentation incomplète, et le RP est à venir.
Drafariant
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 5
Inscription: 07 Fév 2012
 

Messagepar Shughart » Sam 18 Fév 2012 - 12:27   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

À mon tour de présenter mes personnages, parce que histoire de déroger à la pratique, je vais les présenter tous ensemble !

Pourquoi avez vous choisi une guilde de SWU ? Pourquoi celle des Wampas ?
Le choix c'est fait tout naturellement puisque c'est là que j'ai fait mes débuts en discutant de TOR, essentiellement, en dépit de rares interventions. Quand au choix des Wampas, c'est tout aussi naturel: les Sith, l'Empire, FTW !

Expérience MMO
Débuts sur Star Wars Galaxies, le bien aimé et regretté, jusqu'au saccage du NGE. Une petite dose de Dark Age of Camelot, Lineage II et de Guild Wars. Une certaine addiction pour World of Warcraft, la nostalgie du début de l'aventure !

RP : Le clan Atkins, notre histoire
Spoiler: Afficher
Au commencement
Formé bien des générations avant l'affrontement entre Naga Sadow et Ludo Kressh, c'est par le sang versé que le clan Atkins prit le pouvoir sur Teslanar, modeste planète de l'Empire Sith, durant son âge d'or. Né de l'alliance d'une famille de prêtres de haute caste Sith et de vassaux humains du seigneur local, le clan A'tkin souleva le peuple de Teslanar et mit un terme brutal au règne de ce seigneur dont l'Histoire aura oublié le nom. Au pouvoir, le clan est prit de fascination pour les sciences et l'industrie.

Ainsi, lors de la Guerre de l'Hyperespace, les manufactures de Teslanar participaient à l'effort de guerre en fournissant lances et medipack aux assaillants de la République. C'est également à cette période que les membres les plus jeunes de la famille firent leurs armes sur les champs de bataille, tandis que d'autre s'illustrèrent pour leurs talents d'astronavigateurs. Bien qu'au coeur de l'Empire, Teslanar subit de plein fouet les effets de la Faille.

Suite à la défaite des forces Sith et à la poussée de la République survint le massacre de Nathema, où s'étaient rendus le patriarche du clan et son apprenti. Dans la crainte de l'extermination, par ses mots et jouant sur la peur primale qui animait l'Empire d'alors, Vitiate poussa les Sith à l'exode, fuyant pour la mythique Dromund Kaas.

Ses forces guerrières décimées par la guerre, son patriarche perdu aux mains des barbares de la République, le clan proclama le soutien de Teslanar à ce nouvel arrivant sur la scène politique Sith qu'était Vitiate. Au cours de l'exode, la précieuse maîtrise des sciences et des technologies des survivants du clan lui firent monter dans les rangs de la nouvelle société Sith, et la renommée de ses explorateurs n'était plus à faire. Explorant la galaxie au-devant de la flotte d'exilés, fuyant un ennemi invisible, implacable, les astronavigateurs et les explorateurs des A'tkin guidèrent lentement la flotte vers sa destination.

Puis Dromund Kaas s'offrit à ce peuple en désespoir.

Pour sa participation à l'exode, le nouvel Empereur se montra généreux à l'installation de la famille sur la terre promise, tant en terres qu'en pouvoir au sein de la nouvelle société Sith.


La Grande Guerre
Un millénaire s'était écoulé depuis l'exode qui conduit leurs ancêtres à Dromund Kaas, leurs descendants se préparaient à nouveau à la guerre, dans le village baptisé Teslanar, loin de la capitale Kaas City. Coincé entre les montagnes et la jungle de la zone méridionale de la planète, le clan Atkin s'était ouvert à de nouveaux membres, mais son élite dirigeante restait à la main des Sith Purebloods. Se consacrant au conflit à venir selon les principes édictés par la doctrine Vaiken, la communauté s'est formée autour d'un Collège d'Inquisiteur, dirigé par le patriarche, faisant partie d'un réseau d'académie sith spécialisées.

Si l'on vient à Teslanar, c'est pour y subir une préparation poussée au combats d'infanterie. Consciente de l'effet dévastateur qu'avaient les Jedi menant au front les soldats de la République durant le précédent conflit, la nouvelle doctrine demande à ce que les élèves "de second choix" des académies soient préparés à mener des troupes à la bataille. Afin de contrer l'avantage républicain, les individus formés sur Teslanar constituent une caste basse de l'élite Sith, puisque condamnés par leur échec à ne cotoyer que l'Armée et la Marine. De générations en générations, les instructeurs, surveillants et maîtres du clan on raffiné les techniques et enseignements au point de gagner le respect de l'armée et une certaine renommée au sein des Sith.

En dépit de la tâche ingrate, mais nécessaire, qui lui est dévolu, les Atkins restent bien vus à Kaas City, y possédant même une mission permanente et quelques biens immobiliers. Mais loin de la politique, ce sont les résultats et l'efficacité qui priment à Teslanar.

À l'entrée en guerre de l'Empire, le clan lui même se joint aux combats en intégrant la Section XXI "Wampa".

Aujourd'hui
Ayant subit peu de pertes, les membres revenus du front sont plus aguerris que jamais. Une guerre larvée couve sur la galaxie, et afin de reconstruire ses forces, l'Empire ouvre ses Académies aux personnes sensibles à la Force les moins nobles, si bien que l'afflux d'élève sur Teslanar fait quelque fois ressembler la ville à un camp de réfugiés.

Sur une planète dominée par la noirceur et les orages permanents, Teslanar à gagné le surnom de "ville du tonnerre grondant", en référence à l'intense activité qui y domine.


Les personnages :
    • Votre pseudo in game
      Shughart
      Prononciation : Chougart
      sgh51.jpg

    • Votre classe / avancée / spécialisation
      Inquisiteur Sith, Sorcier, spécialisé folie : DPS DOTs
    • Biographie / RP
      Spoiler: Afficher
      Le Seigneur Shughart est l'actuel patriarche du clan Atkins et dirige l'Académie d'Inquisiteurs de Teslanar, sur Dromund Kaas. Sith au sang pur, il est l'héritier d'une lignée remontant à bien avant l'Âge d'or des Sith, mêlant sorciers, prêtres et Jedi déchus.

      Durant plusieurs siècles, l'influence politique du clan était restreinte à Kaas City, mais gagna en importance avec la phase finale du plan de l'Empereur : bien que bloqué au rang de Seigneur Sith, vassal et conseillé du Ministre de la Guerre, Shughart n'aura de cesse de construire son pouvoir dans la capitale au cours de la décennie précédent la Grande Guerre.

      Pour le patriarche des Atkins, le conflit commença sur Sernpidal où, soutenant les alliés de l'Empire, il combattit les forces de la République tentant de s'interposer dans le secteur Aparo puis aida a sécuriser les lignes de ravitaillement du harcèlement républicain. Reprenant le combat durant l'assaut de Sluis Van, lui et les hommes de la Section XXI traquèrent les dernières forces fidèles et les résistants.
      Au sommet de sa progression, le Seigneur Shughart et son épouse, Praelstyn, participèrent à la mise à sac de Coruscant, le joyau de la République, sous les ordres de Darth Angral et aux côtés des Seigneurs de la Section XXI.

      Serviteur fidèle de l'Empire et fier des contributions de son Académie à la machine de guerre impériale, c'est en revenant victorieux des presque trente années de campagne contre la République qu'il fut proclamé Darth et gagna un siège au Conseil Noir.
    • Nouvelle à venir : La Folie du pouvoir
    • Votre pseudo in game
      Praelstyn
      Prononciation : Pra-aile-stine, presque comme Maelstrom
      pra51.jpg

    • Votre classe / avancée / spécialisation
      Guerrier Sith, Marauder, DPS
    • Biographie / RP
      Spoiler: Afficher
      Le passé de cette ancienne esclave est loin, très loin derrière elle. Jusqu'à son nom a été oublié pour celui de Praelstyn lorsqu'elle devint l'apprentie du Seigneur Shughart. Élève prometteuse, elle sut s'élever rapidement dans la hiérarchie de Teslanar, toujours dans l'ombre de son maître. Les années de connivence entre eux deux eurent raison des velléités et ambitions de Praelstyn, trahison aux préceptes Sith dont la conscience desquels vint rapidement à cette jeune instructrice à l'Académie de Teslanar. Pour compenser, elle ne fit que durcir les sélections et renforça son programme, afin de répondre plus efficacement au code. Au terme d'épreuves, rudes et violentes, mises au point par son maître et amant, elle fut nommée Seigneur à son tour, devenant la seconde personnalité emblématique du clan. Conservant néanmoins ses prérogatives d'instructrice, elle enseigne les combats rapprochés à des élèves d'ordinaire plus habitués à feuilleter de vieux ouvrage, parcourir des holocrons et se réjouir des rivalités politique sur Dromund Kaas.

      Désormais épouse du Seigneur Shughart, cette humaine tient l'Académie et la ville de Teslanar en ordre lorsque le patriarche est en affaire à Kaas City ou sur d'autres planètes, hors période de guerre.

      Elle n'entra sur les théâtres d'opération que dans les dernières années du conflit, participant de façon épisodique à la bataille de Balmorra, et se distinguant au pillage de Coruscant aux côtés de son époux.
    • Nouvelles :
    • Votre pseudo in game
      Azaelyn
      Prononciation : aza-é-line, comme Maeva
      aza51.jpg

    • Votre classe / avancée / spécialisation
      Chasseuse de prime, Mercenaire, DPS
    • Armurerie
    • Biographie / RP (contient des bouts de spoiler)
      Spoiler: Afficher
      Fille aînée du Seigneur Shughart et de dame Praelstyn (avant leur montée en pouvoir), ce premier enfant dépourvu d'affinité à la Force fut un revers pour le clan. Face à l'adversité politique et militaire de ses rivaux, la famille n'eut d'autre choix que d'exiler leur fille. Face à un clan blessé dans son orgueil, Azaelyn su retrouver les grâces des siens en intégrant très tôt l'Académie Militaire Impériale. Outre les armes, elle s'y découvrit une prédilection pour le pilotage et s'orienta vers le Corps de Chasse Stellaire de la Marine, vers l'âge de 15 ans, et entama ainsi une longue préparation à la guerre.

      Lorsque l'assaut de l'Empire débuta, Azaelyn prit par aux combats à la tête de son propre escadron à la bataille de Sluis Van. Loin d'être un groupe de pilote d'élite, l'escadron Ypsilon put s'enorgueillir d'avoir développé de nouvelle tactiques défensives face aux groupes de combat républicain, préservant les vaisseaux impériaux les moins blindés : l'escadron et son commandant se distinguèrent à la cruelle Première Bataille de Bothawui, pour leur vaillance, comptant parmi les très rares rescapés.

      La carrière et la vie d'Azaelyn prirent un tournant radical à la Bataille de Hoth, où, volant pour sa famille sous la bannière de la Section XXI, elle fut abattue. Sur Hoth, les survivant des mastodontes écrasés dans les vastes plaines glacées se battaient déjà, et, sous le feu ennemi, un groupe de sapeurs parvint à l'extraire de la carcasse calcinée du chasseur. Atrocement mutilée, elle ne dû son salut qu'à la persévérance d'un jeune médecin Chiss à la maintenir en vie.

      Remise de ses blessures plusieurs années plus tard, elle quitta la Marine et s'éloigna encore plus de sa famille. Poursuivie par les atrocités de la guerre, elle fini par renouer avec les bases de son éducation militaire mais ne remit plus jamais les pieds dans un chasseur. Elle devint mercenaire, travaillant étroitement avec les services secrets de l'Empire, en la personne de ce "médecin" qui l'avait sauvé sur Hoth. Des années s'écoulèrent et la Guerre Froide s'installa. Azaelyn épousa le Chiss connu sous le nom de Tunguska peu après que les tensions entre Empire et République relancèrent la guerre, période de troubles et de risques pour le couple, visé par la République comme par les ambitieux désireux de s'attacher un agent des Services Secret aussi talentueux et plein de ressources que son époux. Ils parvinrent à évincer tous les dangers en retournant à Teslanar pour officiellement prêter allégance au Patriarche.
    • Nouvelle à venir : L'amour d'un père
    • Vidéo de présentation du roster à venir !
    • Votre pseudo in game
      Hekatellyn
      Prononciation : Hé-ka-te-line, presque comme la déesse (c'est un accident) ou comme le fusil (c'est voulu)
      hek51.jpg

    • Votre classe / avancée / spécialisation
      Inquisitrice Sith, Assassin, Tank
    • Biographie / RP (contient des morceaux de spoiler)
      Spoiler: Afficher
      Cadette du clan Atkins, Hekatellyn bénéficia de la bienveillance de la Force. Entrée à l'Académie de Korriban dans les années suivant la reconquête, Hekatellyn pu faire son retour à la terre sacrée de ses ancêtres, un pélerinage désiré par le clan et fruit de sa participation à l'effort de guerre. Elle signe également le retour en bonne grâce de la famille sur la scène politique impériale pendant la Guerre Froide. Frêle mais dotée d'une forte résistance, disciplinée, d'une défense implacable et adroite au double sabre, elle honore la tradition des Inquisiteur de Guerre que forme le clan, capable de mener une troupe au combat sans faillir. Surnommée "Le Murmure", son affinité à la Force lui permet de se fondre dans les ombres sans qu'aucun de ses instructeurs ne puisse rivaliser, surgissant pour frapper ses ennemis.

      A l'heure du réchauffement des relations Empire-République, Hekatellyn se voit honorer du titre de Seigneur et se prépare au prochain conflit sous l'égide de la Section XXI "Wampas" : une progéniture prometteuse et les honneurs militaires, il en faut peu pour un Sith heureux.
    • Nouvelle à venir : Sang pour sang Sith / Les liens du sang
    • Votre pseudo in game
      Tunguska
      Prononciation : Toungouska
      tun51.jpg

    • Votre classe / avancée / spécialisation
      Agent Secret, Heal et parfois DPS, à la demande
    • Biographie / RP (contient des bouts de spoiler)
      Spoiler: Afficher
      Avide de découvrir la galaxie, ce Chiss entra à l'Académie Militaire Impériale par le biais de programmes de collaboration inter-gouvernementaux. Il fit ses classes en tant que tireur régiment puis intégra un programme de spécialisation sur recommandation de ses supérieurs. Au cours d'un stage d'endurcissement sur Tatooine, il se fit remarquer pour sa maîtrise des langues, ses facultés d'adaptation et son sens aigu du patriotisme. Lors de la rotation de son régiment sur Dromund Kaas, les Services Secrets de l'Empire le prirent sous leur aile dans un de leur programme. C'est en la personne de Atout 187 qu'il fut désormais connu, et ses missions lui permirent, enfin, de voyager aux quatres coins de la galaxie.

      Agent infiltré sur l'Étoile de Coruscant à la Bataille de Hoth, il ne put que subir le destin du croiseur. Au crash, il parvint à se frayer un chemin jusqu'aux lignes impériales, sa mission ayant été compromise. Comme pour des centaines d'hommes et de femmes sur le navire, survivre au crash ne signifiait pas gagner la vie, il fallait également survivre aux éléments, à la cruauté de la faune locale et à la barbarie républicaine.

      Fort de sa formation avancée en survie et en soins de combat, il prit la tête d'un camps avancé pour coordonner les survivants, jusqu'à ce que plus d'officiers soient présent pour le relayer. Se consacrant au soin des blessés, il porta secours à une pilote humaine dont le crash du chasseur sur les tranchées avait coupé net l'assaut républicain. D'abord pris de compassion pour elle, il l'accompagna durant les années suivant leur sauvetage de la planète de glace, ce faisant jusque là passer pour un médecin du corps expéditionnaire de l'armée impériale.

      Ce n'est qu'au jour des évènements relançant la guerre entre les deux factions et avec la dissolution des Services Secret que sa compagne découvrit son secret. Ils travaillèrent en duo à survivre aux dangers qui survinrent alors, chaque Sith, Moff et ambitieux de l'Empire désirant s'arracher une parcelle du pouvoir anciens Renseignement. Finalement, le couple revint marié à la citadelle de Teslanar où l'ancien agent proclama son allégeance au clan et à Dark Shughart et au Seigneur Praelstyn. Atout incroyable pour l'académie de la cité, le Chiss prit alors pour nouvelle identité Tunguska, rompant avec son passé.
    • Nouvelles à venir : Au service de l'Empire / L'Étoile de Coruscant: un piège de glace / Trépas d'Orthosk
Dernière édition par Shughart le Mer 11 Juil 2012 - 8:49, édité 19 fois.
SW:TOR, le clan Atkins : Shughart, Praelstyn, Azaelyn, Tunguska, et Hekatellyn [Biographies] [Les Nouvelles]
Dhesmond et ses amies pour les corrompus d'en face. [Bio]
L'Empire Sith : "Nous faisons le mal, mais nous le faisons bien".
Shughart
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 169
Inscription: 09 Mai 2009
Localisation: Chine
 

Messagepar Conroy » Sam 18 Fév 2012 - 23:24   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Bonjour moi c'est Conroy, j'avais un précédent compte au nom de Snake Horn mais n'avais posté que 2 ou 3 fois du coup je profite du lancement de Tor pour créer un nouveau compte en rapport à mes persos in-game. Je viens souvent sur SWU pour des renseignements sur la chronologie des livres ou comics. Je possédé d'ailleurs tout les livres de l'UE en VF (sauf quelques uns paru récemment) mais n'en ai lu pour l'instant qu'une cinquantaine. J’évite un peu le forum parce que c'est plein de spoiler sur les bouquins :) (en même temps j'ai la fâcheuse tendance à cliquer sur les textes cachés :p).

Sinon je joue un peu à WoW mais justement c'est ce qui m'oriente vers les guildes SWU parce que je préféré une guilde de fans plus orientée sur l'ambiance plutôt qu'une guilde de gamers pur et dur où il faut être ilevel 1million avec 10 ans d’expérience pour être accepté :)

Mes romans préférés: La Saga des X-Wings, surtout les premiers avec Corran Horn, mon personnage favoris
Spoiler: Afficher
Le gars il est flic, puis pilote puis Jedi vous voulez quoi de plus !!! :)


J'ai pour l'instant crée 3 personnages, tous avec le nom de famille "Conroy":
Corell Conroy du coté Empire
Cameron Conroy et Connor Conroy coté République

Corell Conroy:
Humain, mandalorien
Chasseur de prime Spécialiste DPS
Métiers: Fabrication d'armures, récupération et commerce illégal.

Histoire:
Conroy Family 2.jpg


Conrad Conroy était le chef de l'une des plus importantes tribus mandalorienne, il fut même pressenti au titre de Mandalore. Mais celui-ci était pour un rapprochement des mandaloriens avec la république ce qui évidement ne collait pas avec les plans de l'empereur Sith qui usa de toutes les manigances pour hisser un de ses pantins à ce rang.
L'alliance du nouveau Mandalore avec l'empire allait diviser la famille Conroy. Conrad avait deux fils, des jumeaux, Cameron et Corell, tous deux de valeureux guerriers. Alors que Corell et son père prirent part à la guerre du coté de leur peuple, plus par honneur que par conviction, Cameron déserta et s'installa sur Corellia ou il devint contrebandier. Il fut banni de la tribu et pensait ne jamais revoir son frère.
Quelques années plus tard, la hardiesse au combat et l'intelligence tactique de Corell l'avait amené au poste d'Amiral et il fut en charge d'une partie de la flotte responsable du blocus de la voie hydienne. Du coté de Cameron, les mêmes qualités avaient fait de lui le chef d'une guilde de contrebandiers et il décida de se joindre à la Contrebandière Hylo Visz pour franchir le blocus.
Le hasard opposa les flottes des deux frères dans un combat épique. La bataille fut rude et Corell perdit, de justesse, la bataille.
Après la défaite face à son frère, traite à son peuple, il n'était plus question pour Corell de remplacer son père comme chef de tribu, un de ses glorieux cousins fut sélectionné à sa place. On ne lui confia plus alors que des missions de second ordre et il se mit à la boisson. On le retrouva mort dans une ruelle, surement âpres une bagarre d'ivrognes.


Corell Conroy (2ieme du nom):
Conroy.jpg
Conroy2.jpg

Après l'échec de son père, Corell passa du statut d'élite à marginale. Il était battu par ses camarades et brimé par ses professeurs. La culture mandalorienne ne pardonne pas le déshonneur d'autant que le fil porte le nom de son père. Des qu’il eu l’âge suffisant il s’enrôla dans l’armée impériale tout en prenant une autre identité, celle de Conrad Runner. Il fit ses classes avec brio et intégra une unité de commandos d’élites. Pour la première fois de sa vie il se sentait à sa place, il avait créé de réelles amitiés et appréciait l’esprit de camaraderie de l’armée. Il vécu alors les meilleurs années de sa vie. Mais cela n’allais pas durer.

Quelques Années plus tard, un nouveau commandant Sith fut mis à la tête de son unité. Il était jeune et ambitieux et ne lésinait pas sur le sacrifice de ses troupes si cela pouvait lui apporter plus de gloire personnelle. Il les envoya dans des missions de plus en plus difficiles et de nombreux membres de l’unité tombèrent au combat. Lors de leur dernière mission ils furent envoyés en mission de reconnaissance sur une planète isolée ou plusieurs unités avait déjà été envoyé sans jamais revenir…
Et ce qui devait arriver arriva. Lors de leur première nuit sur la planète, leur campement fut attaqué par une horde de créatures semblables à des rancors. Ils résistèrent aux attaques répétées pendant plusieurs jours en espérant l’arrivée de renforts. Les hommes tombèrent un par un…
Lorsque la mission de sauvetage arriva, Conrad était le seul survivant. Il était gravement blessé et passa de nombreuses semaines en cuve de kolto. Il garda cependant de nombreuses cicatrices et avait perdu un œil. Pour lui Conrad était mort avec le reste de son unité. Il décida donc d’abandonner l’armée ainsi que son alter-ego. Mais avant de partir il avait à cœur de se venger du commandant Sith qu’il rendait responsable de la mort de ses amis et l’assassina avant de disparaitre.

Quelques mois plus tard Corell fut contacté par un de ses anciens camarades de l’armée qui voulait s’associer à lui pour participer à la Grande Traque mandalorienne, concours opposant les meilleurs chasseurs de la galaxie.
La suite raconte une partie de l'histoire des chasseurs de primes dans SWTOR
Spoiler: Afficher
Corell vit alors pour lui la possibilité de regagner son honneur au sain des mandaloriens. Ne pouvant participer en tant que Corell Conroy, il devait à nouveau changer de nom.
Il affronta alors en duel un chasseur de primes sélectionné pour la grande traqué et après l’avoir vaincue pris son identité. Après de nombreuses épreuves plus dures les unes que les autres il remporta la Grande Traque. Lors de la cérémonie récompensant le vainqueur il révéla sont identité.
Les chefs mandaloriens s’inclinèrent devant lui, lui signifiant qu’il avait regagné son honneur.

Son titre de grand champion de la grande traque lui permis de se lancer dans une carrière prolifique de chasseur de primes.


Les règles de Corell Conroy :

- Je ne trahie pas mes commanditaires. Si vous êtes ma cible inutile de me proposer de l’argent pour vous laisser en vie ou tuer mon contacteur.

- Je tue uniquement les cibles de mes contrats ou par légitime défense, jamais par plaisir.

- Je n'ai pas de répit tant que ma mission n'est pas accomplie.

- Le payement s’effectue une fois la mission remplie. Si vous ne payer pas en temps voulu je vous tue.


Mes tarifs sont élevés mais c’est le prix du travail bien fait. Je propose donc aux Wampas les services d’un chasseur de primes fiable et expérimenté.
Connor Conroy, Chevalier Jedi Sentinelle DPS cac
Corell Conroy, Chasseur de primes Spécialiste DPS cac
"A hero is just someone who stands up when their legs are gone." Barry Allen
Conroy
Padawan
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 20
Inscription: 21 Déc 2011
 

Messagepar Zar'roc » Dim 19 Fév 2012 - 21:04   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Pourquoi avez vous choisi une guilde SWU ? Pourquoi celle de l'Empire ?

J'ai été entraînée dans cette guilde par un ami et puis.. voilà :)

Votre pseudo :
Je me nomme Zar'roc

Votre classe
Chasseur de primes

Votre classe avancée

Mercenaire

Votre spé
Dps / heal pour plus tard , en hl :)

Votre Rp

Euh plus tard quand j'aurais le temps :D

Irl

Je m’appelle Emilia, :hello: J'ai joué à wow depuis la sortie de Burning crusade puis dernièrement à d'uatre jeu pour passer le temps tel que Dofus , Flyff etc. Sinon je suis au lycée, je fais de l'escalade, et je passe mon temps à dessiner ! Voili voulou je compléterais plus tard ! :)
Zar'roc
Padawan
 
Messages: 1
Inscription: 19 Fév 2012
 

Messagepar Korrosif » Sam 25 Fév 2012 - 14:47   Sujet: Re: TOR : La présentation des Wampas

Pourquoi avez vous choisi une guilde SWU ? Pourquoi celle de l'Empire ?

J'ai suivi les dires d'un de mes camarade (Drafariant) afin de pouvoir rentrer dans votre guilde, vous connaissez donc les raisons.

Votre pseudo :

Korrosif.

Votre classe :

Inquisiteur Sith.

Votre classe avancée :

Sorcier.

Votre spé :

Dps / heal selon le choix du RL.

Votre Rp :

En cours d'élaboration.

Irl :

Je me prénomme Karl, vivant dans le sud de la France et en pleine étude en Informatique, je suis un grand passionné de Star Wars ainsi que des jeux vidéos MMO, c'est donc tout naturellement que je suis sur TOR. Si vous avez des questions n'hésitez pas :p
Korrosif
Padawan
 
Messages: 1
Inscription: 25 Fév 2012
 

Suivante

Retourner vers [TOR] Guilde Wampa

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités

Modérateurs:

ashlack, DarkyVady