[Editorial] #12 - L'Empire toujours plus grand  <     >  [Economie Galactique] #12 - YubTube fermé !  <     >  [Courrier Galactique] #12 - La chute de Beralt Steinein  <     >  [Maintien de la Paix] #12 - L'Executor, fleuron de l'Empire  <     >  [En direct du Front] #12 - Au cœur de la 501ème Légion (2)  <     >  [Cour Impériale] #12 - Mort d'un grand ténor  <     >  [Suivi du conflit] #12 - Adieu aux armes : le Moff Cisolan Kassory prend sa retraite  <     >  [Terrorisme] #12 - Tragique prise d'otage au Canard Déchaîné  <     >  [Politique Galactique] #12 - [EXCLUSIF] Un extrait de "Mando'ad draar digu" de Mandal A'bar  <     >  [Les Brèves de la T.I.] #12  <     >  [Interview] #12 - Arthas Boluzar nous parle culture et espèces  <     >  [Sports] #12 - L'Empire des étoiles  <    

#12 - Au cœur de la 501ème Légion (2)

Yavin IV, Gordian Reach, Bordure Extérieure : Sur Yavin IV, le Poing de Vador est prêt à frapper les Rebelles et à les écraser dans leur tanière. Récit d'une lutte acharnée par notre envoyé spécial au cœur de la 501ème Légion.


« L'heure est venue de venger nos frères. »

C'est, mot pour mot, ce que m'a dit Arken lorsqu'il est entré dans ma cabine, peu de temps avant l'assaut. A présent que nous approchons de la planète, je comprends petit à petit ce qu'il veut dire.

Les clones de la 501ème Légion se battent pour l'Empire depuis la création de celui-ci. Aussi, lorsque l'Empire est attaqué, ils le ressentent dans leur propre chair. Mais lorsque leurs frères d'armes, ceux aux côtés de qui ils ont passé l'intégralité de leur vie, viennent à mourir... La blessure est bien plus forte. Et la colère qui en résulte, bien plus profonde.

L'idéologie impériale n'approuve pas l'implication des sentiments, mais comment rester insensible face à une telle détresse ? L'Empire est humain avant tout, et ne peut que compatir avec ses fiers et fidèles soldats de choc. Son devoir est de leur donner les moyens d'accomplir leur deuil. Ils en ont les moyens à présent, et je vous prie de croire qu'ils savent comment les utiliser.

L'Empire reprend Yavin IV 

La végétation dense de Yavin IV empêche l'utilisation de walkers lourds tels que les TB-TT, mais l'Empire dispose d'une autre arme : le TS-TT, pour Transport Scout Tout-Terrain. Avez-vous jamais vu un dug haut sur pattes ? Imaginez-le recouvert de métal, ses pattes remplacés par de courts canons d'acier, son corps intégré dans une tête massive mais robuste, et vous aurez un aperçu de l'arme efficace et décisive qu'est le TS-TT. Des walkers comme celui-ci, l'Empire en a déployé des dizaines sur Yavin IV. Peut-être même des centaines ; je ne connais pas les chiffres exacts, par souci de sécurité. Quoi qu'il en soit, j'ai pu assister à un déploiement de forces impressionnant, digne d'une parade, à ceci près que les hommes ici présents n'avaient nulle envie de défiler. Ils avaient la rage au coeur, la vengeance à portée de blaster. Il leur fallait saisir leur chance.

Le capitaine Arken m'offre de monter dans un TS-TT d'arrière-garde ; je saisis ma chance. L'ascension de l'échelle est ardue, et le cockpit exigu ; mais la vue sur le champ de bataille vaut toutes les holocaméras du monde. Devant nous, sous les feuillages d'un vert éblouissant, nos troupes avancent comme une marée à l'assaut de la plage. Et l'on peut aisément comparer les Rebelles à des grains de sables ; partout où je regarde, ils se font balayer par nos forces. De ce côté, une fontaine en ruines, où leurs artilleurs de terrain gisent dans l'eau croupie ; à l'opposé, près d'un petit tertre ruiné, les corps de leurs snipers abattus jonchent le sol et le rougissent avec leur sang. Un cortège de prisonniers passe près de nous, alors que nous avançons vers le Grand Temple qui sert de quartier général à cette vermine. Je m'interroge ; pourquoi tant d'êtres ont-ils choisi de se battre pour une cause aussi corrompue que la leur ? 

Et tandis que nous poursuivons notre progression, des éléments de réponse m'apparaissent. Les Rebelles ne sont à l'origine ni bons ni mauvais ; l'un d'eux pourrait être vous, ou moi, ou n'importe lequel de nos fidèles sujets. Mais tous sont tombés entre les griffes d'une cabale de comploteurs, supervisée par la détestable Mon Mothma. Que penser, en effet, du général Dodonna, qui commande pour quelques minutes encore la base devant nous ? C'était jadis un officier loyal, reconnu par ses pairs. Mais, attiré par des mensonges et par l'amour du gain, il a trahi son serment, son Empire, pour ne trouver finalement que désastre et désolation. De tels parcours ne doivent pas nous inspirer la haine. Du mépris pour leur vénalité, peut-être ; mais, avant tout, une pitié sans fond pour leur faiblesse. Ces gens-là n'ont aucune parole, aucun idéal suprême semblable à celui que véhicule l'Empire. 

Dans les cieux, les nuées de chasseurs TIE pourchassent les rares chasseurs de la Rébellion. On croirait assister à un spectacle du Jour de l'Empire ; mais nous avons là un ballet mortel, plus beau peut-être que ceux de l'Opéra des Galaxies, et sans nul doute plus décisif. Quelques rares transports parviennent à percer le blocus, en sacrifiant le plus souvent leur escorte. Je les signale à Arken ; il les balaie d'un revers de la main. « La Rébellion est perdue », me déclare-t-il. « À présent que nous avons détruit son nid, elle ne pourra plus proliférer comme autrefois. La fuite, la mort, la peur de l'Empire composeront l'essentiel de leur existence. Qu'importe un simple transport, si nous détruisons cette base ? Tôt ou tard, les combattants rebelles déposeront les armes et imploreront la justice de l'Empereur. » J'en viens à espérer qu'Arken ait raison. Car nul homme ne saurait rester indifférent face à ce spectacle désolant de jeunes garçons mêlés à des non-humains bestiaux, à ces cadavres encore imberbes mélangés à des morceaux d'autres gluants. L'Ordre Nouveau, une fois encore, est notre salut à tous.

Nous parvenons enfin au Grand Temple. En tant qu'observateurs, notre avancée a été plus lente que celle des troupes d'assaut ; aussi la zone est-elle sécurisée lorsque nous arrivons. Nous entrons par un vaste hangar rempli d'épaves ; celles des chasseurs que les Rebelles ne sont pas parvenus à faire décoller. Partout, des stormtroopers inspectent le sol, les murs, à la recherche d'éventuelle cachette où un Rebelle suicidaire ou apeuré pourrait se terrer. On nous conduit au centre de contrôle de la Chasse Rebelle ; quel pitoyable spectacle, en comparaison de celui offert par le même type d'installation au sein de l'Empire ! Partout, le manque de rigueur se fait ressentir. On en vient même à se demander comment la Rébellion a pu éviter l'implosion, tant elle semble prête à s'écrouler sur elle-même. 

Les derniers niveaux sont de loin les plus touchés par les combats. Il semblerait que les derniers jusqu’au-boutistes rebelles se soient retranchés ici, dans une tentative futile de résistance. Leurs cadavres tapissent désormais le sol. Je suis le capitaine Arken, pas à pas, en longeant l'étroit chemin que ses assistants ont dégagé. La lumière envahit alors les sombres couloirs ; on vient d'ouvrir des portes blindées. Et c'est la rage du combat qui reprend soudainement ! Les troupes de choc que nous suivons débouchent dans une immense salle de cérémonie où l'ennemi les attendait. Fort heureusement, les Rebelles sont en sous-nombre et n'ont presque plus de munitions. L'affrontement ne sera pas long. Je me tapis derrière un pilier écroulé - Une autre preuve du soin que les Rebelles apportent à leur matériel ? - en compagnie du capitaine Arken, qui arrose les mercenaires ennemis d'autant de salves que possible. Bientôt, les derniers résistants tombent, et nous pouvons enfin accéder au podium qui était sans doute, il y a quelques heures encore, le cœur symbolique de la Rébellion. 

Alors que nous savourons la victoire, les nouvelles tombent peu à peu : on nous annonce la mort du général Dodonna, la chute d'un bastion rebelle dans les arènes en ruine, la destruction d'un des convois en fuite. Partout, nos fiers soldats jubilent. Ils ont subi des pertes aujourd'hui, mais ce n'est pas le plus important. C'est le début de la fin pour l'Alliance Rebelle.  
 



Zev Kallirran.

Articles du même numéro :

This Site is, in no way, sanctioned or associated with LUCASFILM and all images used are for personal pleasure and not for any financial gain. All Images, Movies and Sounds regarding the Star Wars Saga, herein, are © Lucasfilm. All Other Images/Designs/Texts/Datas etc are © SWU unless otherwise stated.